AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 i wish i was dead • casey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: i wish i was dead • casey   Mar 25 Nov - 19:23

i wish i was dead
" feat. casey & indiana "


***

« Mais vous allez bouger oui ! » tu es en larmes, ton corps tremble comme une feuille et les perles d’eau salées roulent sur tes joues comme une pluie tiède. Tu ne sais pas pourquoi tu as eu envie de faire ça, tu n’as juste pas supporté de ne pas pouvoir bouger les jambes pour aller prendre ton petit déjeuner ce matin. Quand tu t’es réveillée, tu t’es juste rappeler que tu n’avais plus rien. Plus de cours d’archéologie parce que sans tes jambes ton rêve d’aventure prend vite fin. Plus de balade à moto qui calmait souvent tes nerfs à fleur de peau ou à cran. Plus de footing pour garder la ligne. Plus de danse idiote en boite avec un verre de vodka en main. Quand tu as repris conscience de tout cela alors que dans tes rêves tu vis une vie parfait, tu n’as pas supporté le choc. Tu as donc attrapée la première chose que tu as trouvé sur ta table de chevet et tu as martelé tes jambes avec ça. « Bouge ! Bouge ! Bouge ! BOUGE ! » Mais rien n’y fais, tu ne sens même pas la douleur, pas même un petit picotement. Rien. Juste une profonde solitude, une tristesse indescriptible et une peur sans fin.

***

Quand le monde s'écroule autour de vous, la chute est longue. Ta chute n’es pas encore finit cependant, cela fait cinq mois et demi que tu es réveillée, cinq mois que tu fais de la rééducation mais tu vois bien que tout cela n’est qu’une perte de temps. Malgré tout, tu y vas. Le temps passe et après avoir appliqué une crème sur tes jambes pour qu'elles n'enflent pas par les coups que tu leur as donné, tu as pu enfiler quelque chose de confortable pour les exercices, que tu ne voudras surement pas faire, de ton médecin. Il faut dire, ce médecin, il t’énerve. Il est gentil mais il n’est pas très futé, en plus il n’arrive pas à comprendre qu’il perd son temps avec toi. Un idiot, et tu ne te gêne pas pour le lui dire. Quand finalement tu arrives, à la force de tes bras, devant le lieu ou il exerce, tu grimaces. Au fond, tu l’apprécie, sa présence te rassure et vos engueulades finissent pas t’amuser quand tu y repenses mais il a le don de réussir à te faire hurler, à dire haut et fort ce que tu ressens et ça, faut quand même être balèze pour y arriver.

Tu fais rouler ton fauteuil jusqu’à l’accueil où tu salues la secrétaire médicale. « Salut ! Il est là l’empoté ? » Tu parles évidement du type, que tu finis par voir un peu plus loin avec une autre patiente. A cette vision, tu as un petit pincement au cœur mais tu ne le remarque à peine. La secrétaire sourit et finit par faire la conversation le temps que tu patiente sagement pour ton tour. Tu as presque des leçons particulières. Si c’était pour de l’archéologie, tu serais aux anges mais ce n’est pas le cas. Tu attends alors, prenant un magasine people en grimaçant tout en continuant de parler. « Tient, la meuf de twilight a fait une cure ! La pauvre chérie, elle se drogue pour oublier qu'elle est riche ?  » Tu n’aimes pas ces ragots, mais y’a rien d’autre à faire pour attendre.  Surtout quand tu vois ces stars faire des conneries alors que tout va bien dans leur vie. Toi, t'as plus rien, même plus la capacité de marcher, et tu te drogue pas pour autant. Finalement, ton attention se pose sur la personne qui s'est stopper à coté de toi. Tu relèves les yeux pour voir le bel empoté, le stupide kiné terriblement sexy mais complétement idiot. « Salut. » C'est tout, comme d'hab. Tu ne parles pas beaucoup, avant les disputes.


Dernière édition par Indiana L. Cooper le Mer 26 Nov - 11:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i wish i was dead • casey   Mer 26 Nov - 11:12


✣ ✣ ✣
casey ∞ indiana
Ce matin, lorsque tu te réveilles, la place à côté de toi dans le lit est froide. Le signe que ta petite amie est encore partie travailler très tôt. C’est devenu une habitude. Une mauvaise habitude en fait. Tu ne la vois plus aussi souvent qu’avant. Tu as l’impression qu’elle s’éloigne, que vous vous éloignez l’un de l’autre sans aucune raison valable. Les disputes sont d’ailleurs de plus en plus monnaie courante malheureusement. Cela t’attriste. D’autant plus que votre relation n’a jamais été comme cela. Au début, c’était le parfait petit bonheur. Mais comme on le dit si bien : tout change un jour. Toi, tu ne sais dire à partir de quel jour les choses ont changés. Cela s’est fait au fil des jours, des semaines … Ta chère et tendre a fini par montrer son vrai visage : une femme plus froide qu’elle ne l’avait laissé paraître au départ. Tu continues néanmoins à rester avec elle. Au fond de toi, tu espères que cela redeviendra comme avant, tu espères encore et toujours. T’es comme ça toi : tu crois toujours en l’espoir. Après tout, jusque maintenant, cela t’a bien réussi. Tu sors de ton lit et tu files sous la douche. Tu n’as pas de temps à perdre. Tu travailles ce matin. Tu as deux patientes à voir. La première c’est Penny. Bien charmante, souriante et jamais avare de bavardages. La seconde, elle, c’est tout le contraire : Indiana. Penny et Indiana, c’est le jour et la nuit, c’est aussi simple que ça.

Ton lieu de travail se trouve de l’autre côté de la ville. Tu t’y rends donc en voiture. Tu apprécies également les transports en commun, mais à cette heure si matinale, c’est souvent la foire pour avoir une place, pour pouvoir grimper dans l’un ou l’autre bus. Tant pis donc pour l’écologie. Tu roules prudemment, comme toujours. Tu ne tiens pas à provoquer un accident ou renverser quelqu’un. Quelqu’un comme un enfant par exemple. Un enfant qui surgirait de nulle part sur la route. Un peu comme toi à tes douze ans. Tu ne tiens pas à être comme le conducteur qui t’avait renversé, bien que cela ne soit pas entièrement de sa faute. Tu ne tiens pas à être responsable d’un accident qui priverait un enfant de l’usage de ses deux jambes. Toi, tu avais retrouvé l’usage de celles-ci mais d’autres personnes dans le monde n’étaient pas dans le même cas que toi. Et ces personnes, tu les aides à présent. Tu les aides grâce à ton métier de kinésithérapeute. Tu te gares sur le parking de l’établissement et tu entres ensuite dans celui-ci. La secrétaire t’accueille avec un grand sourire. « Céleste. Penny est déjà là ? » La dite Céleste te répond que oui et tu rends alors dans ton cabinet où t’attends Penny.

L’heure passe lentement. Trop lentement à ton goût. Pourquoi tu as cette impression ? Tu ne saurais le dire. Ou alors peut-être parce que juste après elle, c’est Indiana. Oui, c’est peut-être la raison. La séance terminée, tu dis au revoir à Penny dans le couloir. Elle te répond avant un large sourire avant de s’éloigner doucement. Toi, tu rejoins l’accueil où tes yeux tombent bien vite sur Indiana. Elle lit un magazine. Magazine sur les peoples d’après la couverture. Tu t’approches d’elle jusqu’à ce que tu sois à ses côtés. Elle ne tarde pas à lever les yeux sur toi et t’adresse un petit salut. Rien de plus, tu ne t’en formalises pas. « Bonjour Indianna. Tu vas bien aujourd’hui ? » Tu es poli, gentil comme toujours. Tu t’attends à ce qu’elle te réponde que non, ça ne va. Tu t’attends à ce qu’elle hausse les épaules et t’ignore. Et tu t’attends aussi à ce qu’elle te traite pour la énième fois d’idiot. C’est toujours comme ça entre vous. « On y va ? » Tu commences à marcher en direction de ton cabinet à allure normale. Si tu traines trop, si tu vas trop lentement, tu as peur que ta chère patiente le prenne mal. D’un côté, ça la fera encore parler, elle te lancerait encore une pique, ça ne serait pas plus mal. Au moins, elle communiquerait.

 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i wish i was dead • casey   Mer 26 Nov - 11:41

i wish i was dead
" feat. casey & indiana "



***

Tu attends sagement en regardant le magasine. Tu parles avec Céleste et tu critiques la pauvre actrice en pleine dépression. tu aurais le temps, tu la plaindrais mais tu es trop occupée avec tes problèmes à toi. Tu tournes la page et finalement Casey se pointe à coté de toi sans même que tu ne fasses attention sur le moment. Tu ne rétorques qu'un pauvre salut avant d'écouter ses questions. Tu hausses un sourcil. Il est sérieux là ? Il te demande si toi, Indiana Cooper, tu vas bien ? Il a vu ça ou ? Tu secoues simplement la tête avant de marmonner un « T'as des questions bizarres toi ! » mais au fond, c'est cool que quelqu'un demande si tu vas bien, qu'ils ne te prennent pas en pitié comme la plupart de tes proches. Tu le suit en faisant rouler le fauteuil et tu t'installe à ta place, comme d'habitude. Sur le dos, t'as un débardeur caché par ton manteau et une veste alors que retire tout cela. Avec les efforts que tu dois faire pour avancer, tes bras ont pris du muscle et tu n'as même plus de courbature de ce coté là. Tu poses tes affaires sur la table prévu à cet effet.

Aujourd'hui, tu ne retires pas ton pantalon de survêtement. Les séances précédentes, tu es en leggings parce que c'est plus léger et plus facile pour Casey, au fond ça lui simplifie un peu la tâche. mais vu ce que tu as fais subir à tes jambes ce matin, il est hors de question qu'il voit ça, hors de question que tu t'explique et que tu finisses par te mettre à chialer comme une conne devant lui. Hors de question que cet idiot te vois dans un état pareil. « On fait quoi aujourd'hui ? On attend que l'heure passe en bouquinant ? Ou tu insistes encore à tenter de faire bouger mes deux trucs qui servent à rien ? » Waw, une grande phrase, c'est rare en début de séance tout de même. Mais peut importe, tu croises les bras et tu attends sagement qu'il se décide, donnant des petits coups d’œil vers le bureau de Céleste. Malheureusement de là ou elle est, elle ne peut rien pour toi.

Tu regardes autour de toi, tu penches le minois et tu finis par replacer une mèche brune derrière ton oreille avant qu'elle ne s'attaque à tes yeux. T'as bien envie, de lui raconter ton rêve mais finalement tu préfères le garder pour toi. Si tu lui en parles, il va encore te faire un discours sur le fait que tu peux y arriver et que tu peux reprendre une vie normal, retourner en cours et arrêter la télévision, remonter sur ta belle moto. Non, vaut mieux pas, de toute façon t'es pas d'humeur à parler là.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i wish i was dead • casey   Mer 26 Nov - 22:38


✣ ✣ ✣
casey ∞ indiana
Autant ta petite amie a un caractère exécrable de nature, autant tu es certain qu’Indiana peut se montrer très sympathique. Encore faudrait-il qu’elle le veuille. Parce que, autant dire les choses clairement, elle est loin d’être gentille avec toi. Aussi aimable qu’une porte de prison.  Mais malgré toutes ses remarques, tu continuais à t’occuper d’elle, à la soigner. Du moins, à tout faire pour y arriver. Ta politesse fait que tu lui demandes si elle va bien. Tu fais la même chose avec tous tes autres patients. Qu’ils soient des hommes ou des femmes, tu ne fais pas de différence. Tu attends donc bien sagement la réplique de ta chère patiente. Une réplique qui te tarde pas à arriver. Tiens … Tu trouves étonnant qu’elle n’ait pas ponctué sa phrase avec le mot ‘idiot’. « Je trouve, au contraire, que c’est une question des plus normales. » rétorques-tu bien sagement. Tandis que tu marches vers ton cabinet, tu l’entends te suivre. Tu entends les roues de son fauteuil grincer légèrement sur le sol. Tu ne peux t’empêcher de la trouver forte cette Idianna. Forte mentalement et physiquement.

Dans ton cabinet, tu te mets dans un coin de la pièce et tu attends patiemment qu’Idianna se prépare. Tu l’observes du coin de l’œil, chose que tu fais de plus ou plus souvent. Elle enlève son manteau et sa veste pour se retrouver en débardeur. Habituel. Cependant, tu notes qu’elle n’enlève pas son pantalon de survêtement. D’ordinaire, elle l’enlève pour se retrouver en legging. Le legging, tu préfères cela car tu as plus facile à faire ton travail. Mais aujourd’hui, elle ne l’enlève pas. Aurait-elle décidé de t’énerver en faisant cela intentionnellement ? Tu cherches à savoir pourquoi elle n’enlève pas le bas. Elle te sort finalement de tes pensées. Ah, revoilà enfin l’Indiana que tu connais. « Tu passerais une heure à bouquiner ? Sérieusement ? » Tu secoues la tête en rigolant. Tu n’as jamais aimé trop lire. A l’école, quand le professeur donnait un livre  à lire, tu considérais cela comme une plaie. « Et oui, je vais encore tenter de faire bouger tes deux jambes que tu le veuilles ou non. Tu es coincée avec moi Indiana. » Tu te retiens d’ajouter un « Pas de chance ».

Tu t’approches d’elle tandis qu’elle croise les bras et regarde autour d’elle. Elle est mignonne oui, malgré son fauteuil. Tu ne lâcheras pas l’affaire par contre. Elle fera ces exercices, qu’elle soit d’accord ou non. Mais avant, tu dois lui poser une question. Ca t’intrigue de trop. « Pourquoi n’enlèves-tu pas ton pantalon ? Tu sais très bien que je préfère sans, que j’ai plus facile. » Te cacherait-elle quelque chose ? Tu espères que non.
 

 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i wish i was dead • casey   Jeu 27 Nov - 8:08

i wish i was dead
" feat. casey & indiana "



***

Avant ton accident, tu n'étais pas aussi froide, aussi chiante. Certes, tu avais déjà un caractère de merde, tu étais assez garçon manqué dans ta manière d'être et tu te moquais bien des autres. Mais tu souriais. tu souriais par envie, tu souriais tellement souvent parce que la vie te donner matière à sourire. Mais depuis l'accident, rien n'est comme avant. tu t'es renfermée, tu ne souris plus vraiment. A quoi bon étirer tes lèvres d'un sourire hormis pour mentir et faire croire que tout va bien ? Tu as perdu l'usage de tes jambes, tu as perdu un an de ta vie, tu as perdu la chose qui te passionnais et qui faisait de ton avenir quelque chose d'aventureux. tu as perdu l'homme avec qui tu étais, et même si tu n'as plus de sentiments pour lui, tu lui en veux de t'avoir abandonner à ce moment où tu avais besoin de quelqu'un. Avant tout cela, tu étais une file cool, et maintenant tu n'es qu'une fille qui attend que la fin arrive pour ne plus vivre tout cela.

Quand tu te réveil après un beau rêve, tu moral se brise un peu plus et ton amour propre également. Quand tu viens faire tes exercices, que tu vois que tes jambes ne réagissent pas, quand tu vois que tu ne ressens rien.. Tout te déprime, tu n'as qu'une envie : ne plus être là. Finalement tu sors de ta pensée quand il te demande si tu es capable de lire pendant une heure. Tu hausses les épaules pour finalement lui répondre. « Bah ouai, donnes moi un bouquin d'histoire ou d'archéologie, et tu ne m'entends plus. » Tu lui donne même un truc à faire pour te faire taire quand tu deviendras casse-couille. Il poursuit en confirmant que vous allez faire vos exercices, mais tu ne dis rien, de toute façon t'as pas le choix que d'être là.

Tu t'installes comme il le faut, tu ne sens pas son regard sur toi quand tu retires le manteau mais quand tu te stoppe sans virer le survêtement, tu sens bien qu'il tilte. Il te pose la grande question, mais tu vas devoir mentir et jouer les idiotes, le prendre pour un con comme tu fais la plupart du temps mais cette fois, uniquement pour qu'il ne regarde pas tes jambes et les bleus qui les recouvrent. « j'ai oublié mon leggings, donc faudra faire avec. » Finis-tu par dire en haussant les épaules. en cinq mois, c'est la première fois que tu l'oublie, tu ne sais pas s'il va le remarquer mais peu importe, tu lui parles avec désinvolte comme tu le fais habituellement en espérant qu'il ne remarque rien. « Bon, on commence ? » a te voir comme ça, il va surement comprendre qu'il y a quelque chose de louche, que tu caches quelque chose puisque jamais, tu n'as été pressé de commencer.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i wish i was dead • casey   Jeu 27 Nov - 21:43


✣ ✣ ✣
casey ∞ indiana
Quand tu as eu ton accident, tu n’avais pas voulu baisser les bras. Tu avais voulu te battre, tout faire pour retrouver l’usage de tes jambes. Tu avais douze ans mais tu savais déjà ce que tu voulais et tu voulais recommencer à marcher. Tes parents avaient été à tes côtés, ils t’avaient soutenu bien qu’ils n’y croyaient pas vraiment. Tu avais eu la force, le courage de tenir le coup. Très peu de garçons de douze ans auraient eu cette force d’après ton médecin. Un médecin qui t’avait grandement aidé. C’était grâce à lui que tu en étais là à présent. Là à marcher sur tes deux jambes. Quand tu repenses à ton histoire, tu as du mal d’imagine qu’Indiana ne soit pas comme toi. Elle, elle a tout l’air d’avoir baissé les bras. Et cela t’ennuie fortement. Tu aimerais la faire changer d’avis, tu aimerais lui donner de l’espoir mais pour l’instant, tout ce que tu as pu dire ou faire n’a rien donné. Tu as l’impression de rencontrer un mur. Oh, elle te parle plus qu’avant, c’est déjà une amélioration mais tu aimerais tellement plus de sa part. Qu’elle accepte de se dire qu’elle pourra marcher de nouveau un jour déjà.

Oui voir que ses jambes ne réagissent pas aux exercices, ne rien ressentir ne peut être que signe de découragement. Mais il faut du temps. Et du temps, tu veux lui en donner tout en lui faisant pratiquer des exercices. Elle te parle de lecture et tu embrayes sur le sujet en posant une simple question. Toi, tu ne saurais être capable de lire pendant une heure. C’est de trop, tes yeux ne le supporteraient pas. Tu ne peux donc donner à Indiana un livre sur l’archéologie ou l’histoire. Tu es au courant qu’elle a arrêté ses études et cela te désole. Tu es désolé d’apprendre tout ce qu’elle ne peut plus faire suite à l’accident. Tu es désolé de beaucoup de choses lorsqu’il s’agit d’Indiana. Comme dirait ta petite amie, c’est comme si cette fille te touche plus que tes autres patientes. « Je n’ai pas ce genre de livres avec moi… Même chez moi. Désolé. »

Indiana n’échappera donc pas à tes exercices en ce jour. Là, tu attends qu’elle te donne une explication quant à la non-présence de son legging. La réponse qu’elle te donne ne te convint guère. Cinq mois que tu la côtoies, cinq mois qu’elle vient à ton cabinet et c’est bien la première fois qu’elle oublie quelque chose, qu’elle oublie son legging. Il y a sa façon de le dire aussi. Sa façon de te demander quand est-ce que tu comptes commencer les exercices. C’est bien la première fois qu’elle te demande cela, qu’elle semble mettre de l’impatience. Non, tu es certain qu’elle te cache quelque chose et tu n’arrives pas à déterminer de quoi il s’agit. Durant quelques secondes, tu réfléchis et tu repenses à cette histoire de legging. « Indiana, qu’est-ce que tu me caches ? » Tu croises les bras tout en t’approchant d’elle. Tu restes cependant à une distance respectable. « Tu n’as jamais oublié ton legging depuis le début des séances. Ne me dis pas que ce sont des choses qui arrivent, je ne te croirai pas. » Tu veux savoir, tu tiens à découvrir ce qui cloche. « Dis-moi s’il te plait… » Le ton que tu emploies est un peu trop suppliant à ton goût.

 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i wish i was dead • casey   Jeu 27 Nov - 22:15

i wish i was dead
" feat. casey & indiana "



***

Tu ne comprends pas pourquoi il tient tellement à vouloir connaitre les raisons, pourquoi il veut savoir ce qu’il se passe dans ta tête. Tout cela, il l’a vécu et ce fait te permet peut être de te sentir plus proche de lui, savoir qu’il sait ce que ça fait qu’être dans ton état mais il avait douze ans, à cet âge là on est en possession de tout ces rêves, on est jeune et rien n’est encore joué mais là, pour toi, c’est comme demandé à un aveugle de voir. Pendant des années tu as tout fait pour que tes rêves se réalisent, tu as été la première de ta classe durant les années de fac parce que tu faisais été une source de bonheur pour toi, tu n’as jamais voulut faire autre chose que cela, devenir archéologue c’est devenue ton but, ton rêve depuis que tu as vu Indiana Jones quand tu étais gamine. Mais cet accident, ces mois de coma, ces jambes qui ne bougent plus t’ont permit de comprendre que tu ne vivais pas dans un film, que tout cela n’est qu’une fiction sans queue ni tête et que la vie n’est pas une aventure avec des pièges et des scorpions malfaisant.

Parler de cette passion pour l’histoire du monde te fais mal au cœur, mais parler littérature permet de faire passer la pilule de tes rêves évanouis. Tu ne lis pas des masses, pas de romans, pas de DB, juste des mangas quand tu fais ta grosse geek et les bouquins de cours que tu gardes comme un trésor. Quand finalement il avoue qu’il n’y a pas de bouquin chez lui, pas de ce genre en tout cas, tu ne peux te retenir de faire une petite remarque sur sa petite-amie. Tu ne sais pas pourquoi tu ne l’aimes pas, hormis le fait qu’elle soit horripilante, hautaine et qu’elle soit une véritable peste. A vrai dire, tu es surement jalouse, non pas d’elle, mais du fait qu’elle soit avec un type comme Casey. Tu l’insultes, le critique tous le temps mais tu sais qu’il mérite tellement mieux qu’elle. « Ha ha, c’est sur qu’avec ta pétasse, ce n’est pas des livres comme ça que tu dois avoir. Ca doit être genre, Twilight ou Comment être une pouffiasse en deux leçons. » C’est instinctif, tu sais bien que tu lui fais du mal quand tu parles d’elle ainsi, même s’il doit être habitué à présent mais tu ne comprends pas pourquoi, un type comme lui, à l’écoute des autres, est avec une telle égoïste. Tu ne devrais pas t’en mêler, mais c’est plus fort que toi.

Finalement, il revient sur le survêtement et ce stupide leggings que tu n’as pas mis. Tu secoues la tête, tu prends un air blasé et tu finis par soupirer à ces propos. « Je l’ai oublié, c’est possible tu sais, et si je veux commencer, c’est pour terminé rapidement. Plus vite on commence, plus vite je me casse. T’es vraiment idiot quand tu t’y mets toi ! » Tu soupires une fois de plus, tu lui mens, à moitié seulement puisque tu penses tout de même ce que tu dis mais pour le leggings, tu ne veux pas qu’il voit l’état de tes jambes, qu’il sentent les boursoufflures, les hématomes qui colorient tes mollets.  Tu ne veux pas lui raconter que tu as passé la mâtiné à pleurer, à frapper et a te défouler sur ce qui ne fonctionne pas et à regretter d’etre toujours en vie. Jamais, à personne, tu n’as avoué tes pensées concernant ton réveil. Tu as beau lui dire quand tu ne vas pas bien, quand tu es énervée ou quand tu a envie de frapper mais jamais, oh grand jamais, tu ne lui dirais que tu as parfois envie d’en finir, de retourner dans ce bus et tout faire pour ne pas survivre. « Pas la peine de me regarder comme ça, mon leggings ne va pas apparaître comme par magie t’sais ! » Tu secoues la tête, non mais il fait presque pitié à te regarder et à te demander de lui dire ce qu’il y a. De toute façon, s’il veut vraiment savoir, il trouvera bien un moyen de voir. Mais hors de question de le mettre sur la piste.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i wish i was dead • casey   Ven 28 Nov - 11:59


✣ ✣ ✣
casey ∞ indiana
Tes autres patients sont plus sympathiques. C’est plus simple avec eux. Tout passe, tout va comme sur des roulettes. Tu leur parles, ils te répondent volontiers, comme si vous étiez de très vieux amis. Par exemple Penny, la patiente dont tu es occupé avant Indiana. Aujourd’hui, elle t’a annoncé qu’elle avait rencontré quelqu’un. Tu avais été content pour elle, elle le méritait. Pour ça aussi tu aimais ton métier. Le contact humain, il n’y a que ça de vrai. Venir en aide aux gens, les aider à aller mieux,  à surmonter leurs problèmes. Définitivement, tu ne t’imaginais pas faire un autre métier, ça non. Tu fais du social dans ton métier. Cela te permet d’en savoir plus sur eux, sur leur vie tout en restant dans un cadre professionnel. Il arrive pourtant parfois que certains patients soient moins enclins à parler d’eux. Indiana en fait partie. La plupart des choses que tu connais à son sujet vient de son dossier médical. Ajouté à cela le très peu d’informations qu’elle te donne sur elle lorsque vous vous parlez. Enfin, disputer serait peut-être le mot le plus adéquat.

Tu ne possèdes guère de livres chez toi. Oh, tu as bien un dictionnaire, une encyclopédie, plusieurs livres qui traite de ta Profession,  mais rien de plus. Ce que tu lis le plus souvent étant le programme télévisé ainsi que je journal que tu reçois chaque matin. Rien de plus. Tu en viens encore à te demander comment tu as su étudier tous ses syllabus durant ton cursus scolaire à l’université. La motivation sans aucun doute. Or, pour lire autre chose, tu n’en as aucune. Comme quoi, on ne peut pas tout avoir dans une vie. En parlant de livres, tu ne t’attends pas à ce qu’Indiana vienne à parler de ta petite amie. Autant le dire clairement : entre Indiana et ta petite amie, le courant ne passe pas du tout. Tu l’as remarqué une fois et depuis tu fais tout pour qu’elles ne se rencontrent pas de nouveau à ton cabinet. Tu lèves les yeux au ciel avant de pousser un soupir, blasé par les remarques de ta patiente. Toujours le même refrain. « Tu voudrais bien   arrêter de traiter ma copine de pétasse s’il te plait ? Je me doute que c’est trop te demander mais quand même… » Tu n’ajoutes pas que tu es bien incapable de dire quels sont les livres que lit ta chère et tendre. Tu n’en sais rien pour la simple et bonne raison que tu ne l’as jamais vue avec un bouquin en main.

Tu sens que la dispute n’est pas loin, comme d’habitude. C’est une routine à présent. Une routine bien huilée. Un autre sujet qui semble fâcher ta patiente aujourd’hui c’est son legging. Legging qu’elle n’a pas et qu’elle n’oublie jamais en d’autres temps. Ca arrive d’oublier oui, d’ailleurs elle te le dit clairement. Elle veut commencer rapidement pour en finir vite. Têtue comme une mule, tu n’obtiendras pas de réponse de sa part, c’est certain. Mais tu ne baisses pas les bras pour autant, tu obtiendras des réponses qu’elle le veuille ou non. Une réponse liée à ses jambes tu en mettrais ta main au feu. Même le ton suppliant que tu emploies ne fonctionne pas. « Très bien. » Ta réponse est sèche, trop sèche. Dans ta tête, tu sais déjà quels exercices tu vas lui faire faire. Tu connais ça sur le bout des doigts. Néanmoins, il y a quand même une différence entre un pantalon de survêtement et un legging. « Remonte ton survêtement jusqu’au- dessus de tes genoux. » Elle est têtue ? Toi aussi, ça tombe bien. Et si elle ne fait pas, tu le feras, tu remonteras toi-même son survêtement jusqu’à ses genoux, quitte à t’en recevoir une en pleine figure. « Je ne lâcherai pas l’affaire Indiana alors fais-le. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i wish i was dead • casey   Ven 28 Nov - 17:46

i wish i was dead
" feat. casey & indiana "



***

Tu ne parles pas, parce que tu ne veux pas connaitre l’autre plus qu’il ne le faut. Tu ne veux pas t’attacher, tu ne veux pas être dépendante de quelqu’un et n’être qu’un boulet. Tu as pris sur toi, tu prends doucement conscience que tu vivras ainsi jusqu’à la fin de tes jours et tu ne marcheras plus jamais. Il pense le contraire mais tu ne te fais pas d’illusion, tu ne trouves déjà pas ça normal que tes jambes ne réagissent pas, que tu ne sens même pas un coup sur tes jambes. Tu soupires de nouveau, tu réalises juste une chose : tu es dépendante de lui. Parce que dans tes journées sombres, la seule lumière qui te permet de survivre, c’est vos disputes et vos éclats de voix. Les autres peuvent penser que vous ne vous entendez pas du tout, mais c’est le contraire. Tu l’apprécies, et il veut vraiment t’aider mais il réagit normalement avec toi, comme Nana, il est l’unique personne a ne pas te considérer comme un boulet, comme une gêne, comme une femme et non pas comme un fauteuil roulant.

Vous parlez de livre. Tu aimes lire, ça te permet de t’évader, de penser à autre chose que tous tes problèmes. Il finit par dire que chez lui, il n’y a pas vraiment de bouquin et instinctivement tu finis par lui parler de sa copine. Il te gronde, mais tu hausses les épaules pour répliquer simplement. « Tu mérite mieux qu’elle, c’est tout. » Tu dis cela avec un air détaché mais tu le penses vraiment. Sa copine, c’est qu’une pouffiasse, une belle pétasse qui se prend pour le nombril du monde et ça, tu n’aimes pas. Tu es sur qu’il mérite une femme douce, qui prendrait soin de lui, quelqu’un de tendre et qui a la fibre sociale.. Pas toi quoi. Mais pas elle non plus. Tu ne dis rien de plus, de toute façon ça ne sert à rien de bavarder sur ce sujet, tu auras toujours tord puisqu’il défendra celle qu’il aime.

Le revoilà sur le leggings. Tu lui expliques clairement que tu l’as juste oublié, et que tu veux te tirer d’ici au plus vite. Mais il ne semble pas lâcher l’affaire également. Ca va être baston. Qui gagnera ? Probablement lui puisque tu ne peux pas courir. Tu soupires, secouant la tête et tu poses tes mains sur les roues du fauteuil, prête à filer. Tu as alors une idée, tu lui adresse un énorme sourire  puis finalement tu recule. « Ha ouai ? Et si je refuse ? » Tu as dans les yeux une petite étincelle que tu n’avais probablement pas eu depuis bien longtemps. Tu as envie de jouer, de l’énerver. Autant le mettre en colère un bon coup avant qu’il ne crise en voyant tes jambes. Il les verra de toute façon, tu n’auras pas le choix que de lui montrer mais bon. Tu recules alors et tu finis par lui tirer la langue. Comme une enfant.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i wish i was dead • casey   Ven 28 Nov - 23:43


✣ ✣ ✣
casey ∞ indiana
Parfois, tu te demandes ce qu’il se passe dans la tête d’Indiana, ce à quoi elle peut bien penser. Ce serait tellement bien de savoir à quoi elle pense. De pouvoir s’infiltrer dans sa tête, ses pensées et lui faire comprendre qu’elle ne doit pas baisser les bras. Si seulement c’était possible … Malheureusement non. Tu dois te battre avec elle pour lui faire comprendre. Mais elle ne veut pas comprendre, c’est ça le problème. Elle est bloquée sur le fait qu’elle ne remarchera jamais. Et tu as l’impression que quoi que tu dises, elle ne changera jamais d’avis. Ca te désole à un point … Tu ne veux qu’elle se sente comme une cause perdue, un cas désespéré. Tu veux qu’elle soit comme toutes les autres femmes de son âge. Tu veux qu’elle vive heureuse, tranquillement. Tu aimerais tant lui redonner la joie de vivre qu’elle devait avoir avant son accident. Tu aimerais voir son si beau visage accompagné d’un sourire franc, sincère. Tu aimerais beaucoup de choses en ce qui concerne ta jeune patiente.

Tu n’en reviens pas de parler bouquins avec quelqu’un. Bon, tu n’entres pas vraiment dans les détails, c’est assez faible comme éléments de conversation.  Et puis ça dérive sur ta petite amie. Ta petite amie que tu aimes bien malgré tout, en dépit des apparences qui font qu’elle semble être une peste. Une pouffiasse comme Indiana se plait tant à dire. Tu as d’ailleurs du mal à accepter cela, tu la réprimandes gentiment. Tu ne peux t’empêcher d’être surpris lorsqu’Indiana te dit que tu mérites mieux. Pourquoi te dit-elle pareille chose ? Qu’en a-t-elle à faire que tu sois avec une « pouffiasse » ou pas ? « Possible… » C’est sorti tout seul. Tu n’as pu retenir ce mot. Et tu ne sais pas quoi ajouter d’autre. En fait, il n’y a rien à dire d’autre. Parler de ta petite amie avec Indiana n’est pas une chose à faire. Elle n’a pas besoin de savoir ce qu’il se passe dans ton couple.

Tu as conscience que tu as sans doute répondu trop sèchement avec l’histoire du legging. Mais tu n’aimes pas qu’on te cache quelque chose, tu détestes cela par-dessus tout. Te cacher quelque chose signifie qu’on a pas confiance en toi. Or, tu fais partie de ces gens en qui on peut avoir confiance, qui n’iraient jamais répéter un secret.  Comme tu aurais du t’y attendre, l’ « ordre » que tu adresses à Indiana passe mal. Mademoiselle n’a point envie de faire ce que tu lui dis, elle ne semble guère motivée à relever son survêtement. Tu ne lui demandes pas quelque chose de compliqué pourtant… Bref, ça commence légèrement à t’énerver. Tu la vois secouer la tête et ensuite te faire un grand sourire. Hum, ça n’annonce rien de bon … Et en effet, tu as raison de penser cela. « Si tu refuses … » commences-tu avant de voir qu’elle recule et te tire la langue. ZEN. CALME. Elle va gagner, elle est même en train de gagner là : tu vas t’énerver. « T’as quel âge Indiana franchement ? Dix ans ?! » Là, tu es énervé. Tu ne hurles pas pour autant, tu n’as pas envie que ta secrétaire vous entende. « C’est puéril comme réaction ! Et ce survêtement, tu vas le mettre au niveau de tes genoux, que tu le veuilles ou non ! Je te forcerai s’il faut en arriver jusque –là. » Tu fais quelques pas rapidement histoire de te rapprocher d’elle tout en veillant à garder une distance respectable. « T’auras beau me crier dessus, me foutre une claque, je le ferai quand même ! Parce que c’est mon métier, parce que tu en as besoin bien que tu ne veuilles pas le reconnaitre étant donné que tu n’agis pas comme une adulte ! » Et tu t’accroupis juste en face d’elle pour lui prouver que oui, tu comptes le faire, de force ou non ça c’est à elle de voir.
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i wish i was dead • casey   Sam 29 Nov - 0:14

i wish i was dead
" feat. casey & indiana "



***

Tu lui lances un regard surpris. Tu ne t’attendais absolument pas à ce qu’il répond ‘possible’ à tes propos. Tu imaginais déjà des cris ou des critiques sur le fait que tout cela ne te regarde pas mais bon. « T’es sérieux là ? » tu hausses un sourcils, tu secoues la tête avant de reprend calmement, histoire de voir que tu n’es pas une connasse rebelle et gueule de con à cent pour cent. « Meme si je sais que j’ai raison. Je penses que tu mérites mieux. Une fille simple, douce, quelqu’un d’aimable et de proches des gens. Là, elle fait juste, Madame-je-me-prend-pas-pour-de-la-merde. C'est à l'opposé de toi et de ton coté humaniste. » Tu finis par te reprendre, abandonner ce coté sympa pour remettre immédiatement les choses au clair. « Bon, c’est un compliment, mais ne t’y habitue pas, t’es quand même un empoté ! » T’es même pas crédible, pauvre fille.

Il t’engueule. Ayer, il s’énerve et ton sourire reste sur tes lèvres. Tu t’en fiche un peu qu’il s’énerve ou pas. Tu hausse les épaules, tu t’en fiche et c’est comme ça. Au moins, de vous deux, il y a quelqu’un qui passe par toute les émotions. « Faut savoir s’que tu veux. Quand je fais la gueule, tu m’engueules, et là que je te souris et que je m’amuse, tu m’engueules. Je dois faire quoi alors ? Restez assise et fermer ma gueule ? Bah désolée, je suis pas la bonne patiente. » Tu as repris ton sérieux cette fois pour parler. Tu prends une voix posée et calme alors que tu le fixe. Tu finis par soupirer alors qu’il reprend sa parlote sur ton survêtement et tu finis par en avoir marre. Il va encore te faire une leçon de moral et tout le bordel mais tant pis, là t’en a juste marre.

Tu te redresses un peu sur ton fauteuil et tu viens lui faire place. Tu annules cette distance qu’il met toujours entre vous pour finalement coller tes jambes à son nez pour qu’il puisse bien voir des jambes quand tu feras ce qu’il te demande de faire. Mais tu le fusille du regard avant. Tu lui en veux, vraiment cette fois. Habituellement, tu dis que tu le déteste, que c’est un idiot, qu’il est empoté et plein de truc du genre mais tu ne le penses jamais, ou jamais fort en tout cas mais cette fois, sa ténacité aura le mérite de vraiment de blesser. Pourquoi ne pas oublier ce passage simplement, faire la séance d’exercices inutiles et rentrer sagement chez toi pour boire une bière en regardant les photos de tes plus belles années. Tu soupires de nouveau, et tu relèves le survêtement. Ainsi, il peut voir les bleus et les quelques boursoufflures causés par les coups que tu as porté dessus ce matin même. Un regard, une voix froide mais surement triste. Il ne serait pas là, tu ne serais pas dans son stupide cabinet de kiné, tu laisserais surement les larmes couler mais là non, tu te retiens et tu tentes de cacher cette envie incontrôlable de pleurer. « Voilà, content ? Alors maintenant fais moi ton baratin habituel et ces fichus exercices qu’on en finisse ! » Tu détournes le regard, penchant la tête en arrière pour regarder le plafond blanc.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i wish i was dead • casey   Sam 29 Nov - 11:15


✣ ✣ ✣
casey ∞ indiana
Tu découvres qu’Indiana est surprise. Sans doute tu n’aurais pas dû répondre un simple « possible ». Tu mettrais ta main à couper qu’elle s’attendait à ce que tu t’énerves, que tu parles plus fort, que tu soies énervé. Mais non. Tu étais tout simplement las des piques que se lançaient mutuellement ta copine et ta patiente. « Pourquoi ne serais-je pas sérieux hein ? » Tu ne vas quand même plaisanter sur ça tout de même … Le fait qu’elle t’avoue que tu mérites mieux te même quand même un peu de baume au cœur. Elle t’apprécie peut-être plus que tu ne l’aurais cru. Simple, aimable, douce, … Autant de jolis qualificatifs qui ne correspondent pas vraiment à ta petite amie, tu le sais. Indiana a raison : ta copine et toi êtes littéralement opposés. Pourtant tu l’aimes. Et elle, elle t’aime aussi sinon elle ne serait pas restée avec toi depuis quatre ans. « Ne dit-on pas que les opposés s’attirent ? » Tel est le dicton. Pour l’instant, ça se vérifie quand même si on laisse tomber les disputes. Indiana qui fait un compliment, ça ne peut durer et très vite, elle retrouve sa verve habituelle. « Oh, ne t’inquiète pas, je sais à quoi m’en tenir avec toi. »

Ensuite, la dispute commence. Il ne pouvait en être autrement, chaque fois c’est pareil. Dans ce qu’elle dit, tu dois admettre qu’Indiana n’a pas tout à fait tort. Que doit-elle faire pour que tu ne l’engueules pas ? Tu connais la réponse, elle aussi tu penses. Mais comme elle ne veut pas y mettre du sien, c’est peine perdue. « Ca t’amuse peut-être mais pas moi. Tu pourrais très bien t’amuser sans vouloir toujours me mettre en colère. » Quant au ‘pas la bonne patiente’, tu ne réponds rien à cela. Bien qu’elle te mette souvent, voir toujours en colère, tu l’apprécies en tant que patiente. Au moins, elle met de l’ambiance si tu puis dire ça. Tu embrayes ensuite sur le survêtement, tu ne lâches pas l’affaire.

Tu n’hésites pas à dire qu’elle est puérile, sa réaction en tout cas. Tu lui dis aussi que tu insisteras et que tu es même prêt à relever son pantalon toi-même. Elle se rapproche de toi, collant ses genoux pratiquement à ton nez. Elle te fusille du regard et toi aussi. Indiana en colère, c’est la voir interagir plus que d’habitude. Y’a au moins ça de bien dans le fond. Tu t’apprêtes à bouger le survêtement toi-même lorsqu’elle le fait. Elle a craqué. Cependant, tu ne savoures pas ce fait. Tu ne peux savourer en découvrant ses jambes. Des jambes couvertes de bleus, de quelques boursouflures. Si t’es content ? Oui, non, c’est une bonne question. Oui car tu peux enfin voir ses jambes, tu peux enfin faire les exercices prévus. Et non aussi. Tu hésites entre lui hurler dessus ou parler calmement. « Non, je ne suis pas content. » Une nouvelle fois, le ton de ta voix est sec. Tu tentes de te maitriser pour ne pas lui crier dessus. « Pourquoi t’es-tu infligée cela hein ? Pourquoi ?! » demandes-tu tout en caressant du bout des doigts ses jambes meurtries. Ca te fait mal au cœur de voir ça, d’imaginer ce qu’elle a pu faire. « Ce n’est pas en faisant ça que tu pourras de nouveau marcher Indiana … » Tu soupires avant de te lever et d’aller chercher une crème dans l’une des armoires. Crème que tu déposes sur une petite table à côté de celle réservée aux patients afin qu’ils s’y allongent et que tu puisses réaliser quelques exercices. Sans lui laisser le choix, tu passes l’un de tes bras sous les jambes d’Indiana et tu utilises ton autre bras afin de faire en sorte que tu saches la soulever, la tirer de son fauteuil. « Allez, hop. » Elle se retrouve dans tes bras et tu la déposes bien délicatement sur la table. Tu ouvres le tube de crème et tu en verses sur tes mains. « La prochaine fois que tu fais ce genre de choses, dis-le moi de suite, ça évitera qu’on perde notre temps à se disputer. » Tu commences alors à masser l’une de ses jambes, histoire d’atténuer les bleus, les boursoufflures … Même si elle ne peut rien ressentir, tu ne peux laisser Indiana comme ça. « Réponds-moi franchement : ça t’a apporté quelque chose de martyriser tes jambes de la sorte ? »
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i wish i was dead • casey   Sam 29 Nov - 18:06

i wish i was dead
" feat. casey & indiana "



***

Tu préfères ne rien dire. Sa copine, tu ne l’aimes pas et tu ne te prive pas pour le lui dire. Tu pense sincèrement qu’elle n’est pas assez bien pour lui, qu’il mérite une femme qui pense aux autres avant de penser à elle-même. Tu te demandes parfois, sans comprendre pourquoi, comment il a pu tomber amoureux d’elle en voyant comme son caractère est différent de celui de sa pouffiasse. Finalement tu lâches un simple « si tu le dis. » sans chercher à continuer la conversation.

Il parle sèchement, comme à chaque fois qu’il est en colère ou irrité. Que ce soit pour sa copine, pour tes jambes, pour quoi que ce soit à vrai dire. Mais là tu t’en fiche qu’il te hurle dessus ; il a tes jambes sous le nez et tu t’attends déjà à tout ce qu’il pourrait te dire sur ce que tu as fait. Il passe ses doigts sur tes jambes et instinctivement tu frissonnes. Tu n’as pourtant rien ressenti, enfin tu le crois mais tu as eu un frisson. Tu ne sais pas s’il l’a vu, s’il a ressenti cette décharge dans tes jambes et tu sais que s’il a vu ça, il ne va pas arrêter là et continuera de te dire que tu peux marcher si tu t’y mets un peu. Mais pas un mot, et tu le laisses t’engueuler pour ton acte de désespoir de ce matin.

Tu es surprise quand il finit par chercher quelque chose, et encore plus quand il passe ses jambes autour de toi pour te porter avant de te poser doucement sur la table de massage. Tu ne comprends pas, tu hausses un sourcil tout en le regardant avec interrogation. Il prend de la crème qu’il dispose dans ses mains avant d’en recouvrir tes jambes et là encore, tu frisonnes. Tu fermes les yeux, tu ne veux pas le voir et surtout, tu ne veux pas qu’il voit ses larmes qui tentent de rouler sur tes joues. Tu ne veux pas qu’il voit, que derrière tes airs de rebelle casse-pieds, tu as juste envie de pleurer comme un bébé. Quand il te pose la question que tu redoute tant, tu restes silencieuse. Tu lui en veux d’avoir tant insister à cause d’un survêtement, tu lui en veux mais au fond, tu sais qu’il a raison. Hors de question de lui avouer, mais tu le pense.

« Désolée. » Finis-tu par murmurer entre tes dents. Tu ne dis rien de plus, tu laisses simplement Casey tenter de réparer tes jambes mais tu sais qu’il trouvera quelque chose à te dire, même si en cinq mois, c’est la première fois que tu t’excuse de ton comportement. A vrai dire, avant aujourd’hui, tu n’avais jamais eu une perte de contrôle sur tes sentiments aussi intense, aussi terrifiante. Tu sais qu’il va surement t’engueuler encore un peu mais peu importe, de toute façon, tu n’es pas à ca près dans ta vie.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i wish i was dead • casey   Lun 1 Déc - 20:14


✣ ✣ ✣
casey ∞ indiana
Tu as enfin ses jambes sous les yeux. Tu les vois enfin et tu tentes tant bien que mal de garder une certaine contenance. Mais c’est dur, très dur quand tu vois l’état de ses deux jambes. Tu lui annonce clairement que tu n’es pas content. Pas devant un tel spectacle. C’est sûr que là, tu as perdu toute trace de sourire, de bonne humeur. Tu hésites largement entre la colère et la tristesse. Tu ressens un peu des deux en fait. Pourquoi ? Ce mot revient plusieurs fois quand tu lui parles. Tu veux savoir les raisons qui l’ont poussée à faire cela. Tes doigts parcourent rapidement la peau de ses jambes. L’espace d’un instant, tu penses avoir vu Indiana avoir eu un frisson mais cela ne se peut, ce n’est pas possible. Tu as du rêver. Mais tu peux quand même espérer. Espérer que tu n’es pas inventé cela et qu’elle ait bien eu un frisson. Pour l’instant cependant, l’heure n’est pas à cela, tu ne lui dis donc rien à ce sujet, tu laisses passer.

Lorsque tu la prends dans tes bras, tu remarques sans peine qu’elle est légère, qu’elle ne pèse pas lourd. Chose normale vu qu’elle est mince. Elle a un beau corps te permets-tu de dire dans ta tête. Car oui, Indiana était loin d’être moche. C’était tout le contraire. Elle est jolie. Tu commences doucement à masser ses jambes, la crème sur ta main. Tu cherches à voir si elle va de nouveau frissonner mais, une nouvelle fois, tu n’es pas sûr de toi, pas sûr de ce que tu vois. Tu continues alors, allant de sa cheville jusqu’à son genou. Tu veux la soigner, tout faire pour que les bleus et autres disparaissent. Tu lui demandes si cela lui a apportait quelque chose de faire ça mais elle ne te répond pas. Un silence s’installe entre vous. Tu n’aimes pas ce silence, tu préfères toujours lorsque vous vous parlez, vous vous disputez.

Tu entends finalement le son de sa voix. Elle s’excuse. Tu es étonné. Etonné car ce n’est pas son genre de s’excuser. Tu la regardes et tu as l’impression qu’elle est soudainement très fragile, comme si elle était prête à craquer d’un seul coup bien qu’elle fait tout pour ne pas le montrer. « Non, c’est à moi à m’excuser. » dis-tu tout en continuant à masser ses jambes. Tu fais bien attention de ne pas lui faire mal. C’est con de penser ça alors qu’elle ne ressent plus rien mais tu ne peux faire sans penser à ça. « Je n’aurai pas dû insister comme cela. » Bien que comme cela, tu as pu découvrir ce qu’elle te cachait. « Mais tu n’aurais pas dû te faire du mal comme ça non plus… Bref, ce qui est fait est fait. » finis-tu par soupirer. Tu n’as même plus le cœur à t’énerver.

 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i wish i was dead • casey   Lun 1 Déc - 20:55

i wish i was dead
" feat. casey & indiana "



***

Tout ce que tu voulais, c’était sentir quelque chose, avoir mal et te dire que tes jambes pouvaient être sauvées. Mais quand au premier coup tu n’as même pas vu ta jambe tremblait, tu as craqué. Les larmes ont roulé sur tes joues rouges et tu t’es énervée sur tes jambes et tu as continué de frapper jusqu’à en avoir mal au bras. Au final, tu as des bleus sur tes jambes, allant de la cheville aux genoux et tu n’as même pas eu mal. Tu frisonnes, mais tu n’as qu’une impression. Tu ne fais plus vraiment ce que ça fait, qu’une caresse, qu’un frisson sur tes jambes… même ailleurs aussi mais bon c’est autre chose.

Tu laisses Casey étaler la crème sur tes jambes sans rien dire et tu hausses un sourcil quand finalement il s’excuse. Tu ne comprends pas pourquoi il s’excuse alors que c’est ton erreur, ton caractère qui ne veut pas admettre pas mal de chose. Il continue alors un peu plus gentiment à t’engueuler, à dire que tu n’aurais pas du faire ça, que tu ne peux pas faire subir un tel sort à tes jambes déjà fragile. Tu retiens tes larmes, tu ne dis rien parce que si tu finis par parler, tu n’arriveras pas à te contenir. Alors tu le laisse dire sans ajouter un mot.

Alors qu’il a ses mains sur tes jambes, tu laisses quelques secondes passer pour finalement lui demander d’une voix faiblarde, une voix que tu tente de contrôler pour ne pas montrer les sanglots. « Pourquoi tu es gentil avec moi ? Je suis pas le genre de fille, avec qui ont est sympa. Surtout vu comment je te parle. » Tu l’avoues pleinement, tu ne lui parles jamais correctement, ou c’est très rare. Chaque compliment et tout de suite évincé par une critique ou une insulte, tu lui parles en hurlant la plupart du temps et en le prenant pour un idiot bien souvent. Pourtant, tu l’apprécie, tu ne veux juste pas t’attacher, tu ne veux pas avoir de sentiment, ou ce genre de chose qui ferait de toi quelqu’un d’humain. Pourtant, avant l’accident, tu avais beau etre une casse-cous, tu étais quelqu’un de généreux et qui était prêt à risquer sa vie pour aider la vie d’un autre.

Tu ne lui as jamais raconté l’accident. Il ne sait que ce que le médecin à bien voulut lui dire mais jamais tu n’as dit que malgré le sang que tu perdais, tu te montrer forte pour ne pas effrayer une jeune fille, pour qu’elle ne panique pas. Jamais tu n’as dit à Casey que tu as hurlé sur les pompiers pour qu’ils aident la jeune fille avant toi. Tu secoues la tête, espérant qu’il ne te regarde pas pour sécher rapidement une larme qui se fait la belle sur une de tes joues. Tu redresses la tête puis tu reprends avec ton air habituelle, afin qu’il ne remarque pas cette fragilité que tu tache toujours de cacher. « Bon, t’as finit de mettre ta crème ? Ca va rien changer t’sais ! »


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i wish i was dead • casey   Lun 8 Déc - 21:07


✣ ✣ ✣
casey ∞ indiana
Indiana s’est excusée, tu as vu l’état de ses jambes. Maintenant, tu les masses. Mais après ? Normalement, tu dois lui faire faire des exercices mais dans la situation actuelle, tu n’en as plus vraiment envie. Tu es un peu trop attristé par les réactions de ta patiente, attristé de voir où elle en est arrivée. Elle avait craqué. Toi qui pensais qu’elle était forte, tu te trompais. En même temps, tu aurais du te douter qu’elle était plus fragile qu’elle ne le laissait paraitre, que ce n’était qu’une façade. Tu en avais le soupçon mais là, c’était réel.

Tu t’excuses à ton tour. Tu te sens obligé, quelque chose te pousse à le faire. Pour une fois, tu penses avoir pitié d’elle. Tu n’as jamais eu pitié du moindre de tes patients. Et voilà que tu en éprouves pour Indiana. Pourquoi ? Pourquoi elle ? Et Indiana, elle, elle finit par te poser une petite question. Petite mais si importante à ses yeux. Il te faut quelques secondes avant de trouver une réponse. Pourquoi ? Pourquoi toujours utiliser ce mot ? La réponse, tu ne sais quoi dire. Tu as peur de la vexer, tu as peur qu’elle le prenne mal. Tu as peur de beaucoup de choses. Or, le prendre mal était une habitude chez cette fille. « Je suis certain qu’au fond de toi, tu n’es pas comme tu le laisses paraitre actuellement. Je ne vois donc pas pourquoi je ne serais pas gentil avec toi. »

C’est dans ta nature d’être gentil. Bon, il ne faut pas en abuser. Parfois, il t’arrive d’être méchant comme elle mais c’est pour de bonnes raisons. Tu aimes vos disputes, tu aimes quand elle hurle sur toi. Ca la fait vivre même si, tu préférerais sans aucun doute connaitre, avoir à faire à la Indiana sympathique, souriante qu’elle devait être avant son accident. Tu la vois secouer la tête et la tourner de façon à éviter ton regard. Te cacherait-elle une larme ? Des larmes ? Et puis, deux secondes plus tard, l’Indiana que tu connais est de retour. Sa mauvaise humeur fait de nouveau place à la fragilité. Tu soupires et secoue à ton tour la tête. « Oui, j’ai fini. Contente ?! » Voilà, tu retrouves toi aussi ta voix habituelle, le ton que tu emploies quand elle commence à te faire sorti de tes gons. Tu arrêtes de masser ses jambes et vas te laver les mains dans le petit lavabo situé dans un coin de la pièce. Tu reviens ensuite près d’elle et empoigne l’une de ses jambes tandis que tu fais en sorte que l’autre reste allongée. « Premier exercice, c’est parti ! » Tu fais doucement en bougeant sa jambe bien que tu sois en colère. « Dommage pour toi, tu en as encore pour un petit temps avec moi aujourd’hui. »
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i wish i was dead • casey   Lun 8 Déc - 22:13

i wish i was dead
" feat. casey & indiana "



***

IL parait que tu n’étais pas comme ça avant l’accident. Il parait que tu étais une fille souriante, une fille qui adorait sa vie et la vie simplement. Qui adorait découvrir le monde et qui aurait adorait le parcourir. Il parait que tu étais la première à rire, à faire des conneries, la première à aller au bar pour picoler… Bon ça tu le fais encore. Mais avant, tu étais tellement plus heureuse, plus joyeuse et ça se voyait. Aujourd’hui, tu n’as plus cet amour de la vie et tu n’as plus aucune envie de poursuivre tes rêves. Tu n’as plus d’espoir, plus de passion, plus de courage. Tu hausses alors un sourcil quand finalement ton kiné dit qu’il ne voit pas pourquoi il ne serait pas gentil avec toi. Il est encore plus con qu’il ne l’est. Ou alors, encore plus adorable qu’il ne l’est. Mais ça, tu le garde pour toi. Tu prends cependant un sourire, un vrai sourire doux et tendre cette fois. « T’es vraiment idiot toi. » Mais cette fois, ce n’est pas dit comme une véritable insulte, tu le dis parce que tu ne peux pas te permettre de lui dire merci, parce que tu ne peux pas dire qu’il est adorable avec toi, alors tu lui dis qu’il est idiot, mais sur le ton sincère d’un compliment.

Tu te reprends bien vite, reprenant un air désinvolte habituel. Il s’éloigne pour se nettoyer les mains et il revient par la suite. Tu penses que tu vas pouvoir être tranquille mais non, il décide de revenir et de coller une jambe sur la table de massage afin de faire travailler l’autre jambe. « Maiiis, moi qui voulais aller boire un verre. » Tu lui tire la langue, grimaçant ensuite comme une enfant mais peut-importe. Tu aimes, pour être franche, ces moments passé ou il tente de te récupérer, de récupérer cette partie de toi qui est morte dans le bus il y a un an de cela.

Tu soupires grandement avant de reposer tes yeux sur lui. Tu ne dis rien, tu le laisses faire les exercices qu’il doit faire avec tes jambes et finalement tu reprends d’un air détaché. « alors, mes jambes se plient bien ? » tu secoues la tête, tu ne sens pas grand-chose, rien du tout à vrai dire. Pourtant tout à l’heure, tu as frissonné, tu le sais, tu l’as ressenti et tu ne comprends pas pourquoi.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i wish i was dead • casey   Jeu 18 Déc - 22:06


✣ ✣ ✣
casey ∞ indiana
Pourquoi tu te soucies tant de savoir si elle va prendre mal ou non tes paroles ? Qu’est-ce que cela t’apporte ? A quoi cela te sert-il ? Après tout, si elle le prend mal, tant pis, tu n’es plus à ça près avec elle non ? Pourtant, qu’elle prenne mal tes paroles, tes gestes, ça te dérangeait. Tu n’es pas comme cela d’habitude, tu ne réagis pas de la même manière avec tes autres patients, chose que tu as de plus en plus de mal à comprendre. Cette jeune femme a le don de te perdre dans tes pensées à chaque instant. Tu lui avoues quand même  que tu ne vois pas pourquoi tu serais méchant avec elle. Oh, tu ne l’es uniquement que quand elle te mets en colère, qu’elle arrive à te sortir de ton calme légendaire. Un peu comme ta petite amie. Sauf que ça passe beaucoup mieux avec Indiana. Elle te ressort pour la énième fois que tu es un idiot mais tu notes qu’il y a un petit quelque chose de différent dans sa façon de le dire cette fois. C’est tendre. C’est accompagné d’un sourire. C’est peut-être un compliment caché après tout … Haha, non quand même pas. « Je sais. »

Tu n’ajoutes rien de plus. N’empêche qu’elle n’échappera pas pour autant à ses exercices. Tu le lui dis donc et elle te tire la langue en accompagnant son geste d’une de ses petites remarques dont elle a l’habitude. « Tu es aussi pire qu’une enfant de six ans parfois Indiana. » te permets-tu d’avouer sympathiquement. Ce n’est nullement un reproche. Tu dis juste cela sur le ton d’un petit humour, ton humour un peu spécial. Tu continues ensuite les exercices, faisant plier ses jambes sans arrêt. C’est ton but après tout. Faire en sorte qu’elle remarche un jour et tu veux qu’elle y arrive. Plus que tout. Très vite, ta patiente a repris son air et son ton habituel. Les bonnes choses ne peuvent durer. « Oui, ça peut aller. J’ai connu pire tu sais … » murmures-tu tout en continuant tes gestes. « Tu ne ressens vraiment toujours rien ? Pas même un frisson ? » Tu poses la question par rapport à ce que tu as cru voir, sentir il y a à peine cinq minutes. Tu veux savoir.

 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i wish i was dead • casey   Jeu 25 Déc - 16:16

i wish i was dead
" feat. casey & indiana "



***

Tu regardes simplement Casey, il est concentré sur tes jambes et ne remarques surement pas ce regard que tu lui lance. Ce regard pourrait en dire sur toi, bien plus que dans tes paroles. Tes yeux en disent bien plus que tes lèvres. La douleur, la peine, la nostalgie et le fait que tu penses que ta vie ne mérite plus aucune attention. Mais aussi cette tendresse, cette douceur que tu caches et ce drôle de sentiment qui envahit ton cœur quand ce type idiot pose les yeux sur toi. La dernière fois que tu as pu ressentir ça, c’était il y a longtemps, avec ton ex. C’était le début de votre relation, mais ce n’était pas encore la même chose, ce n’était pas aussi troublant, aussi curieux.

Il s’occupe de tes jambes comme il le fait à chaque instant. Tu soupires en l’écoutant dire que tu étais comme une enfant. Au fond ça te fait rire. Mais hors de question de lui dire. Cependant, quand il parle de frisson tu hausses les sourcils. Il l’a ressenti, lui aussi ? Un frisson étrange qui t’as électrisé alors qu’il posait les mains sur toi. Tu secoues la tête, hors de question de lui dire une chose pareille, de lui avouer une chose pareille. « Un frisson ? Heu, non, je ne pense pas. » Tu mens, et tu sais que ce n’est correct envers son métier mais bon, tu te vois mal lui dire qu’il a réussit à te faire frissonner en posant ses doigts sur toi. Ca fait un peu con quand même.

« Bon, c’est bientôt finis ? C’est pas que je m’ennuie mais j’ai d’autre truc de prévu, tu vois. Et je suppose que ta chère et tendre doit vouloir passer du temps avec toi. » Alors que je début de la phrase était dit sur un ton assez naturel, la fin, quand tu parles de sa chérie, est dite sur un ton de dégout, et de jalousie sans même t’en rendre compte. Tu le jalouse pour quoi ? Le fait qu’il est quelqu’un dans sa vie alors que toi tu as été abandonné ? Ou alors parce que c’est elle et non pas toi ?


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i wish i was dead • casey   Sam 3 Jan - 11:01


✣ ✣ ✣
casey ∞ indiana
Une enfant. Oui, parfois, Indiana agissait comme telle. Une fois sur deux, ça te faisait sourire, voir rire. Mais l’autre fois, ça t’énervait. Tu avais un bon humour, tu rigolais facilement mais des fois, tu avais juste envie de lui dire d’arrêter, que ce n’était pas drôle du tout. Mais il y avait une chose sur laquelle tu seras toujours d’accord : ce n’est pas avec ta chère petite amie que tu pourrais rigoler ou dire des choses comme ça. Tu es certain qu’elle aurait été mauvaise si tu lui avais sorti qu’elle agissait comme une gosse. Ta petite amie n’avait guère d’humour pour tout dire. Toi, tu aimes regarder les bêtisiers à la télévision, ça te fait rire de voir les gens chuter et autres. Elle, pas vraiment.

Tu lui demandes si elle a eu un frisson. En lui posant la question, tu auras le cœur net.  Tu sauras si tu as rêvé ou pas, imaginé ou non. Qu’est-ce qui serait le mieux ? Que tu ais raison bien entendu. Cela voudrait dire qu’il y a du progrès, qu’elle est sur la bonne voie. Malheureusement, Indiana anéanti tes espoirs en te répondant négativement. Pas de frisson. Tu essayes tant bien que mal de gâcher ta déception. Ce n’est pas encore aujourd’hui que tu auras une petite victoire sur les jambes de la jeune femme. Tant pis, il allait encore devoir attendre. Attendre encore et toujours. « Peut-être une prochaine fois. » ajoutes-tu avec un petit sourire que tu essayes de faire le plus correcte possible.

Si tu as bientôt fini ? Tu jettes un rapide coup d’œil à l’horloge accrochée au mur avant de froncer les sourcils. Ta chère et tendre… Tu n’en savais rien  à vrai dire. « Non… Ma chère et tendre n’est pas là aujourd’hui donc rien de prévu avec elle. » Tu hausses les épaules et tu vas te laver les mains une seconde fois. « Terminé. Ravie, j’imagine ? » Sa torture est terminée, ta patiente allait pouvoir sortir d’ici et vaguer à ses occupations. Elle avait des trucs de prévu en plus. En y réfléchissant, tu es étonné qu’elle n’ait pas une nouvelle fois insulté ta petite amie. Mais néanmoins, tu as bien remarqué qu’elle avait parlé d’elle sur un ton assez étrange, mauvais. Limite, tu pourrais croire qu’il s’agit de jalousie, mais non. Impossible. « Bon, ce week-end, on ne se voit pas. La semaine prochaine, quel jour t’arrangerait ? »
 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i wish i was dead • casey   Dim 4 Jan - 13:59

i wish i was dead
" feat. casey & indiana "



***



Tu sembles le décevoir alors que tu mens sur le frisson que tu viens de ressentir. Tu ne sais pas vraiment comment réagir face à cela. Mais tu ne veux pas qu'il pense une seconde qu'il a réussit a te faire frisonner, qu'il sache que le contact de ses doigts sur ta peau te donne des frissons. Tu refuse de lui avouer tout cela. Tu hausses les épaules pour finalement reprendre. « Mes jambes sont fichues doc ! » C'est rare que tu l'appelles ainsi mais bon.

Il finit avec tes jambes. Finalement tu n'auras pas fait grand chose. Mais peut importe, tes jambes sont fichu et tout cela n'est qu'une perte de temps. Au fond, si tu viens encore c'est pour embêter et voir Casey, au fond, savoir que quelqu'un est là pour toi te donne un semblant de sécurité.

« On se voit pas ce week-end ? T'as prévu un week-end en amoureux ? Haha, t'a intérêt de prendre un hôtel dix milles étoiles pour elle ! » Tu lâches un petit rire avant de t'habiller correctement. Tu abaisses le ba du survêtement de façon a cacher de nouveau tes mollets blessés et tu regardes Casey. Tu secoues le minois alors que tu tentes de recoiffé la tignasse brune que tu as sur la tête. Tu réfléchis un instant, tu te demande si tu peux ou non l'inviter à venir prendre un verre avec toi. Finalement, tu te lances. « Si t'as rien à faire ce soir, tu peux venir boire un verre avec moi si tu veux ! » Tu enfiles ta veste et tu roules jusqu'à lui pour finalement aller vers la sortie. Tu finis par reprendre un peu de sérieux pour répondre. « Hm, peu importe quand, j'ai pas d'obligation. Pas d'études, plus de mec, pas de vie ! » Tu dis cela avec un naturel déconcertant. tu sais bien que Casey risque de dire quelque chose mais tant pis.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: i wish i was dead • casey   

Revenir en haut Aller en bas
 

i wish i was dead • casey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Living Dead Doll ATTENTION ame sensible
» The Walking Dead [série] Koh Lanta en Zombieland
» Dead man's ridge walk 2011
» The Walking Dead
» Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-