AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 you're the sun and moon to me + nana.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: you're the sun and moon to me + nana.   Sam 6 Déc - 5:13

Ce que tu pouvais être têtu. C'était ta force en cette période de toute façon. Ce défaut allait être ta seule chance de tenir tête à Nana. Avec le recul, ces derniers temps tu osais te dire qu'elle ne t'avait pas retenu avant ton mariage, ni même pendant. Aujourd'hui tu te disais que si tu venais à faire la même erreur tu la perdrais pour toujours. Question timing, vous n'étiez clairement pas au top, c'est le moins qu'on puisse dire. Tu aurais tellement voulu que ton mariage n'élimine pas ce que tu avais eu avec elle au point de le réduire au néant, que maintenant après ce que tu avais pu entendre il y a quelques jours, tu ne pouvais pas t'empêcher de te faire entendre.

Tu t'es alors pointé sur le pas de sa porte. Peu importe comment tu avais eu l'adresse du couple, tu l'avais eu. Oui, tu étais avocat, ce genre de choses n'étaient que formalités, et entre nous tu avais trouvé en Indianna une complice. Alors que tu avais supplié Nana de te laisser l'occasion de la voir pour parler de votre dernier moment ensemble, et surtout des choses qu'elle a pu dire, tu as fini compris qu'elle finissait par se dégonfler. Mais elle te connaissait que trop bien. Elle aurait du comprendre que tu n'hésiterais pas à venir chercher les réponses et ce même si ça ne lui plaisait. Tu lui avais laissé le choix après tout. Tu t'es contenté de sonner à sa porte en te décalant du viseur pour éviter qu'elle ne te filtre. Tu voulais absolument qu'elle t'explique les raisons qui ont motivés son mariage. Tu sentais une présence prête à ouvrir la porte et le moins qu'on puisse dire c'est que tu espérais ne pas tombé sur Max. Non pas que tu le craignais, non mais les choses étaient déjà suffisamment compliquées, et tu voulais gérer ça avec Nana, et puis tu n'étais plus rationnel face à son meilleur ami. « Ne me dis pas que tu me trouves culotté, tu savais que je finirai par venir. » Ton avant-bras avait épousé la porte et ton s'y était collé pour éviter qu'elle ne te claque la porte au nez. Tu te demandais si inconsciemment elle n'avait pas été en déni total face à tes messages. Tu lui avais dis que tu ne lâcherais rien et tu le prouvais une fois de plus. «Ton mari est là ?» Avais-tu dit sans conviction. Oui, tu préférais le voir comme son meilleur ami et non pas l'homme avec qui elle ferait sa vie. C'était absurde et hors de sens pour toi. Tu ne voulais pas te dire que tu étais celui qui se voilait la face en étant en déni total face à la situation matrimonial de celle que tu aimes.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: you're the sun and moon to me + nana.   Sam 13 Déc - 14:14

you're the sun and moon to me

ft. Mickael & Nawael


« On ne choisit pas quand on commence à aimer et surtout quand on arrête d'aimer »
Une main vint doucement lui carresser la joue, la tirant de son sommeil. Elle sentit alors un mal dans son dos, et ne parlons pas du bureau qui est loin d'être le meilleur oreiller du monde. « Nana, tu t'es encore endormi ici, je ne savais pas que c'était mieux que de dormir avec moi », Nana le regarda, la tête totalement dans le pâté, se relevant doucement, étirant son dos, sentant les moindre os de son corps qui craquaient. « C'est vrai que le bureau ronfle moins que toi, mais c'est surtout cette affaire que j'ai pris en plus, je sais pas pourquoi j'ai accepté, comme si j'avais pas assez de travail. Tu vas quelques part ? » dit-elle en remarquant qu'il était vêtu d'un jolie costume. Il lui dit alors qu'il avait une affaire importante qui allait lui prendre du temps. Il était encore en période d'essai et son patron était loin d'être clément avec lui, le pauvre devait faire le travail de quatre. Nana se leva difficilement du fauteuil, étant quand même satisfaite d'avoir mis le prix dans se dernier, et souhaita bon courage à son meilleur ami, accessoirement son mari, avant de regagner la chambre et de s'étaler dans le lit. Le réveil sonna deux heures après, neuf heures, c'est pas vraiment ce qu'on appelle une grasse matinée pour un jour de repos, mais il fallait qu'elle finisse cette article. Elle passa d'abord par la salle de bain, histoire de prendre une bonne douche pour bien se réveiller. Elle enfila un tee shirt qui fait deux fois sa taille et un petit short dans lequel elle était à l'aise et qui se voyait à peine pour cause du tee shirt. N'ayant pas prévu de sortir, c'est la tenue parfaite pour une journée à la maison et un article à finir. Un bon chocolat chaud et la voilà de retour sur son cher fauteuil, à son bureau, où elle dormait il y a encore deux heures de ça. Elle passa la main dans ses cheveux en relisant le début de son article, depuis ce moment qu'elle avait passé avec Mick, elle avait préféré se mettre la tête dans le travail pour éviter de penser, prenant alors tout ce qu'on lui proposait, se retrouvant au final à devoir bosser un jour de repos. Max n'était pas au courant, elle s'était passée de lui en parler, pas par peur qu'il fasse une crise de jalousie, c'est pas vraiment un couple marié comme les autres, mais pour pas d'une, qu'il se sente fautif de peut-être la priver d'une histoire et aussi pour pas qu'il s'inquiète que les raisons de leur mariage soient découvertes.

Mais même avec du travail en plus, il suffisait d'un moment de rêverie pour que ses pensées se retournent vers lui. A quoi bon pourtant ? Leur histoire n'avait jamais été facile, toujours avec des rebondissements, comment espérer que les choses soient différentes ? Surtout qu'à présent, c'est elle qui est mariée. Nana but une gorgée de son chocolat, à se moment là, elle se dit que c'était plutôt un bon vers de vin qui lui faudrait, mais à dix heures du matin, c'est plutôt pas adéquat. Elle se reconcentra dans son article et c'est à peine cinq minutes après qu'on frappa à la porte. Oh, non, elle n'avait envie de voir personne. Enfin, voir l'une de ses sœurs ou Indiana ne serait pas refut non plus, mais qui ça pouvait bien être. Elle se leva de son fauteuil, se jeta un coup d'oeil dans la glace pour ne pas non plus avoir l'air d'un épouvantail, et tira sur son tee shirt pour tenter de le rendre plus long et d'être plus présentable, mais c'était peine perdu de se côté là, tant pis. Elle ouvrit, sans même regarder avant qui ça pouvait être, et n'eut même pas le temps de penser à fermer la porte qu'il l'avait déjà coincé. Bien sûr, elle savait très bien que lui dire de laisser tomber, surtout par message, ne suffirait pas à convaincre Mick. Mais il l'a pris au dépourvu en se pointant chez elle. Le cœur de Nana fut comme bloqué pendant une fraction de seconde avant de totalement s'emballer. « J’espérais ne pas te connaître autant » dit-elle comme simple réponse quand il lui dit qu'elle savait très bien qu'il finirait par venir. Il lui demanda alors si son mari était là, utilisant le non de façon peu convaincante. « Non, mon mari est sortit, mais il ne devrait pas tarder à rentrer » mentit-elle, comme si de toute façon, le possible retour de Max éloignerait Mickael. « Qu'est-ce que tu viens faire là ? Et comment as-tu eu notre.. » elle n'eut pas le temps de finir, couper par la voisine un peu trop curieuse qui avait fait comme si elle laissait sortir son chat, oubliant de refermer sa porte. Nawael s'éloigna alors de la porte, laissant place à Mick pour qu'il entre et attendit qu'il referme la porte pour reprendre la parole. « Je ne sais pas ce que tu espères en te pointant ici », oui, la revoilà sur la défensive, revoilà le mur de fierté et le regard de marbre.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: you're the sun and moon to me + nana.   Dim 14 Déc - 21:23


A t'écouter tu l'observais dans les moindres détails. Le manque de sa personne, de sa présence pourrait te pousser à être trop attentif pour en déceler tous les changements, pour lire dans son regard comme si rien avait changé durant l'année écoulée. Mais les choses changent. Tu avais ce sentiment de la retrouver en l'ayant face à toi, tout en étant face à une autre version d'elle. Votre lien avait changé, et le temps l'avait peut-être changé aussi. Il était beaucoup trop pour le dire, et elle était perpétuellement sur la réserve avec toi, à ton plus grand regret. Ta mâchoire se contracta un instant en la voyant dans ce tee-shirt. On devinait aisément qu'il n'était pas le sien et que par conséquent il était celui de son mari. La taille en témoignait. Tu étais le genre de mec qui craquerait complet en voyant sa femme dans une de tes chemises. N'importe quel homme amoureux y trouvait un charme, et c'est pour ça que ça te déplaisait de voir Nana dans ce tee-shirt. C'était comme un rappel de la présence de Max dans sa vie, dans son état civil, dans lit, dans son coeur. Oui tu étais possessif, mais uniquement parce que tu reconnaissais avoir été un imbécile de la laisser filer au point qu'elle soit avec un autre. Tu n'étais que le vilain canard, la bête noire illégitime. « Parfait, on va pouvoir discuter comme ça.. à trois ! Ce sera peut-être plus productif qu'à nous seuls. » Avais-tu en sentant bien qu'elle te mentait. Tu détestais ça mais tu savais que tu n'avais pas ce droit-là. Tu avais perdu tous tes droits avec elle et cela te rendait furax, surtout que tu es aujourd'hui persuadé qu'elle ne t'a pas oublié. Elle te l'avait dit, et pas uniquement pour te faire taire. Non, tu n'allais jamais oublié ce cri de détresse du cœur, qu'elle t'avait servi. Alors que tu comptais entrer sans permission dans l'appartement de la blondie, tu as vite compris qu'elle ne t'invitait que par gêne des voisins mais entre nous, tu n'allais pas cracher dans la soupe. Tu y étais entré sans réfléchir et tu comptais bien en ressortir avec des réponses. A quelles questions ?! Tu ne le savais pas encore ou presque. Disons que tu n'avais pas fait la liste de toutes ces questions qui t'obsédait. « Des réponses Nana, tu m'en dois bien. » Elle ne t'avait jamais vraiment demandé pourquoi tu t'étais marié. Le véritable pourquoi, les véritables enjeux, la véritable emprise de ton paternel, tes véritables intentions. Mais aujourd'hui, tu ne voulais pas commettre les mêmes erreurs. Tu voulais tout savoir pour ensuite improviser. Tu avais pris le temps de regarder autour de toi. Bel endroit pour un jeune couple et à peine t'en faisais-tu la remarque que déjà ton cœur se voulait vert. Vert de jalousie. « Pourquoi.. lui ? » Avais-tu demandé l'air pensif alors que tu fixais un point dans vide. Tu n'arrivais pas à te satisfaire de l'étiquette « il a été là pour moi » c'était beaucoup trop difficile, et peut-être qu'au fond ça soulignait énormément le fait que tu n'avais jamais été là à temps pour lui avouer tes sentiments. Et tu le regrettais aujourd'hui, même si tu ne voyais toujours pas comment tu aurais pu échapper à ce mariage qui avait été le tien.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: you're the sun and moon to me + nana.   Mar 16 Déc - 14:15

you're the sun and moon to me

ft. Mickael & Nawael


« On ne choisit pas quand on commence à aimer et surtout quand on arrête d'aimer »
Cette situation avait comme un air de déjà vu, la jeune McCornick, totalement de marbre, sur le palier de sa porte d'entrée face au seul homme qu'elle n'est jamais aimé, mais cette fois-ci la porte ne se c'était pas refermé sur lui, il avait pris les devant. Puis ce n'était pas le même appartement et c'est Nana la mariée, mais pas avec lui. La différence étant qu'elle avait totalement choisi son mariage, pas pour des raisons conventionnelles mais elle avait choisi, contrairement à Mick. Qui aurait cru il y a un an de ça qu'ils allaient se retrouver dans cette situation ? Camryn, peut être, elle se rappelait que le soir après la visite de Mick le jour de son mariage, la grande avait dit à la plus jeune qu'elle lui laissait moins d'un an pour revenir vers elle, cette femme a un don. Bien sur, on s'est très bien ce qu'avait répondu Nana entre sanglots et gorgée de vodka, qu'il pourrait toujours courir, que se serait trop tard, etc. Une fierté qu'elle n'avait pas perdu et qui était accompagné d'un statut de mariée qui l'aidait pas mal à garder ses distances avec Mickaël, ou presque.. Pas sûr qu'un baiser soit la preuve qu'elle reste loin de lui. Et ne parlons pas de son cœur qui était loin de coopérer, il s'emballe des qu'elle se retrouve en sa présence. Mais il ne fallait pas, elle n'avait pas le droit. Pourtant c'était bien le cas, son cœur était incontrôlable alors qu'il se trouvait là en face d'elle. La possibilité que Max rentre ne fit pas fuir Mickael, au contraire vu qu'il affirma même que c'était peut-être mieux de discuter à trois, que se serait plus productif. Ou alors, il avait totalement décelé qu'elle mentait, ce qui n'était pas impossible. Sur quoi Nana eut juste un haussement d'épaule qui voulait dire ''comme tu veux''.

Nana dût faire entrer Mick dans l'appartement si elle ne voulait pas que la voisine écoute toute leur conversation et donc prendre le risque de mettre en péril son mariage. Pour les voisins, même le monde extérieur, Max et elle, c'est le petit couple parfait. Toujours avec le sourire, ne se disputant jamais, se chamaillant comme des amis et paraissant très amoureux l'un de l'autre. Jouer au jeune couple, c'était très amusant pour eux, ça ajouter juste à leur relation un côté plus intime. Rien ne pouvait révélé dans leur comportement qu'ils ne s'étaient pas mariés par amour. Enfin, sauf la personne qui reconnaît un regard amoureux. Il ne faudrait pas qu'il y est Max et Mick dans la même pièce, le regard de la jeune femme la trahirait sûrement. C'était plutôt étrange le fait d'avoir Mickael dans l'appartement du couple, ça reflétait une image souvent rêver, saurait pu être le leur. Mick lui dit qu'il était venu chercher des réponses, qu'elle lui en devait bien, Nana tiqua alors « Je te dois rien du tout » dit-elle, presque au tac au tac. C'est vrai, elle ne lui devait plus rien depuis longtemps. C'est vrai que se baiser partageait il y a quelques jours, ça devait soulever quelques questions, mais qu'est-ce qu'elle pourrait lui dire sans risquer discréditer son mariage, sa promesse et aussi cette part d'elle qui s'était interdit de retomber dans ses bras pour ne pas prendre le risque de souffrir encore. La première question tomba alors, pourquoi Maxwell ? La réponse pouvait paraître évidente, trop peut-être. « Pourquoi pas ? C'est l'une des personnes qui me connaît le plus, qui ne m'a jamais tourner le dos. Quand tu as choisi de te marier, j'ai choisi de tourner la page, et j'ai découvert que Max était bien plus que mon meilleur ami » convaincant non ? Net, clair et précis, ne manquant pas au passage de bien faire comprendre à Mick que si elle était avec un autre aujourd'hui, c'est parce que lui avait choisi de la laisser de côté. « Je vois même pas pourquoi je te réponds, ça ne te regarde plus, je t'en pose des questions moi » finit-elle par lancer. « A quoi ça sert de savoir le pourquoi du comment à part remuer le passé ? Je pourrais très bien te demander pourquoi tu n'as pas su tenir tête à ton père ?! Ta future fiancée était trop belle ou bien ton amour pour moi trop faible ?! Pourquoi à présent les choses changent, pourquoi divorcer ? Ta femme s'est enlaidit ou ton père te laisse enfin vivre ta vie, ce que je doute », pourquoi faut-il qu'elle se laisse toujours aller par ses émotions ? Niveau crédibilité de la femme mariée qui a tourner la page sur son ex petit ami, nul. Mais il y a des choses que l'on ne contrôle pas, surtout quand vous avez été blesser, que vous avez la rancune tenace ou que la colère vous monte, trois chose qui représente parfaitement Nana.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: you're the sun and moon to me + nana.   Ven 2 Jan - 20:23

you're the sun and moon to me.

ft. nawael & mickaël.


« just the way you are »
Plus à cran que jamais, tu avais le sentiment que le peu de conversation que tu pourrais présentement volé serait décisif. Après tout, tu n'avais en rien réclamé ce baiser qu'elle t'avait offert de manière tant impulsive que naturelle. Tu n'avais pas voulu croire à son histoire avec son meilleur et elle t'avait prouvé malgré elle que tu avais raison, ce qui pour toi n'était rien d'autres qu'une preuve. Tu ne pouvais pas te permettre de douter de la signification de ce moment passé ensemble en forêt. Un moment que tu savais complètement non assumé pour la jolie blondie, mais tu t'en fichais pas mal. « Dans ce cas l'un de nous t'a servi de substitue. » Tu n'avais pas véritablement choisi de te marier, par contre tu avais ouvertement choisi de divorcer, ce qui allait certainement te coûter beaucoup, et surtout, maintenant que Nana semblait heureuse en mariage. Mais au fond ce que tu lui disais haut et fort, c'est qu'ayant fait tout deux partis de sa vie pendant de longues années, elle ne pouvait pas être éprise de toi et de Max en même temps. C'était des choses qui relevaient souvent de l'inconsciemment pourtant à cet instant tu l'accusais presque de s'être joué de l'un de vous. Elle t'avait peut-être utilisé pour nier ce qu'elle pouvait ressentir pour son meilleur ami à l'époque, ou alors elle avait épousé Max pour repoussé les sentiments qu'elle avait pour toi, autrement dit pour te punir. Tu l'avais retrouvé avec cette deuxième idée en tête, et tu y avais cru dur comme fer, et par moment tu venais à penser que peut-être tu te trompais mais tu ne pouvais pas le reconnaître, et surtout pas face à elle. « Tu ne les a jamais posé toutes ces questions, et c'est peut-être là qu'est tout le problème Nawael. Tu n'as aucun droit de me blâmer pour vouloir comprendre, quand toi tu ne t'es pas donné cette peine-là. » Oui, tu lui en voulais d'oser te dire que tu n'avais aucun droit aujourd'hui de te la jouer curieux. Certes, tu t'étais marié, mais bon dieu, tu jugeais qu'elle avait fait pire. Son mariage était sorti de nulle part, et tu n'arrivais pas à l'expliquer. Y croire t'étais presque impossible, pourtant elle semblait défendre cette union corps et âme. Toi, tu n'avais jamais défendu ton mariage, et tu avais toujours su que son cœur était à la jolie McCornick. Tu avais repoussé sa date des mois et des mois, et jusque la dernière minute tu avais défendu ton amour pour Nana, de manière la plus assumée possible et clairement comme jamais. Oui soudainement, tu lui en voulais plus que jamais tout en étant conscient que tu étais celui qui avait provoqué son éloignement. Pourtant tu lui en voulais parce que tu l'aimais outre mesure, tu lui en voulais parce qu'elle s'était mariée avec Max, tu lui en voulais de ne pas avoir su te faire assez confiance quand tu lui disais l'aimer malgré cette stupidité de mariage, et la liste était longue. La liste de tes arguments était incroyablement et égoïstement longue depuis qu'elle s'obstinais. « Si c'est vraiment fini, et que je dois passer à autre chose, j'ai au moins besoin d'être convaincu et jusqu'à preuve du contraire, pour l'instant tu es incapable de te montrer convaincante. Alors oui, tu me dois au moins ça ! » Elle n'était pas convaincante, et elle t'avais embrassé. Jamais elle n'aurait pu le faire si vraiment Maxwell la comblait, tu le savais, du moins tu voulais voir les choses ainsi. « Ça aurait pu être n'importe qui, et il a fallu que ça soit lui ! Alors est-ce que tu t'es foutu de moi tout le long ou est-ce que t'as fait ça pour te venger ? » Au fond tu avais toujours voulu qu'elle soit tienne, que votre relation soit officielle et tu n'en avais jamais vraiment été foutu à temps. Mais tu savais aussi que tu n'avais jamais vraiment eu envie de sérieux avec une autre qu'elle. Elle avait toujours possédé cette partie de toi, sans en être consciente.   

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: you're the sun and moon to me + nana.   Ven 16 Jan - 16:55

you're the sun and moon to me

ft. Mickael & Nawael


« On ne choisit pas quand on commence à aimer et surtout quand on arrête d'aimer »
« Je ne te permets pas, aucuns de vous deux n'a été un substitue » dit-elle d'un ton sec, il avait le don de l'énerver avec quelques mots. Elle pouvait comprendre ses pensées, enfin pas vraiment. Une femme peut avoir plusieurs hommes dans sa vie, à des temps différents. Max a toujours eu une place très importante dans sa vie, bon, pas autant que leur statut de mariés le dit, mais ça a toujours été l'un des hommes de sa vie, jamais de la même façon que Mickael, mais ça, elle ne pouvait l'avouer. Il arrivait à la déstabiliser, juste avec sa présence, mais il lui fait ressentir ces sentiments différent, de colère, comme se sentiments de plénitude, elle a toujours été bien à ses côtés. Mickael pris un très mauvais chemin, sauf si son but était de la rendre complètement folle. Voilà qu'il lui reprochait de ne pas avoir poser de question ! Comme si les réponses auraient résolus quelques chose ! « A quoi bon chercher des réponses, pour souffrir plus encore ?! Parce que si je t'aurais demandé les raisons de ton mariage, du pourquoi tu n'as jamais voulu tenir tête à ton père, tu ne te serais pas marié par hasard ?! J'en avais assez d'avoir mal pour en plus chercher des réponses qui ne valent rien » elle se pinça les lèvres, réprimant colère, mais surtout larmes qui ont tendance à couler un peu trop facilement quand elle repense à ces moments là, moment où leurs vies ont pris des chemins différents. A présent, elle avait toujours mal. Mal, parce qu'il a quitté sa vie, mal parce qu'elle n'a jamais su l'oublier, et aujourd'hui qu'il revient, elle a toujours mal d'un souvenir passé et par peur qu'il se répète. Nana, c'est le genre de femme à prendre des risques, mais pas pour autant répéter le passé. Il n'y a aucun doute, à chaque instant, elle aimerait être à ses côtés. Malgré la colère qu'elle ressentait contre lui, elle n'aurait qu'une envie, c'est de reposer ses lèvres contre les siennes et se perdre, comme elle avait osé le faire quelques jours auparavant. Mais autre chose que sa crainte de répéter le passer la retenait, aussi son mariage, parce que même s'il ne suit pas les fondements d'un véritable mariage, elle est pourtant lié à Max. Il fallait qu'elle soit convaincante, c'est ce qu'il voulait, si seulement elle le voulait aussi. Passer à autre chose, il l'avait pourtant déjà fait d'une certaine manière. Que pouvait-elle dire ? Nana ressentait tout ses sentiments contraires, elle ne voudrait pas le perdre encore une fois, mais elle n'a plus confiance, lui redonner aveuglement son cœur. Puis le mariage, encore et toujours. Mais voilà qu'il la reprenait comme acquise dans un certains sens, non, elle ne lui devait absolument plus rien. « Convaincante.. Mais je n'ai à te convaincre de rien, je suis mariée, la preuve est là » dit-elle en montrant son alliance à son doigt, s'approchant à quelques mètres de lui comme pour qu'il la voit bien « Et, à preuve du contraire, il me semble que tu as passé ton tour et que tu as préféré en passer un au doigts d'une autre, donc non, je te dois rien », elle ne lâchait pas son regard, un regard à la fois empli de colère et de peine. Un regard qui ne changea pas à l'écoute des dernières paroles du beau Callahan. « Me foutre de toi ?! Je t'interdis de remettre en doute mes sentiments pour toi ! J'ai toujours été là, je t'ai jamais tourner le dos, c'est toi qui t'es barrer avec une autre ! Puis me marier avec Max pour me venger ?! Quand je me suis mariée, tu étais encore avec ta jolie femme à te soucier que de toi. Moi, je ne me suis pas mariée en sachant que j'abandonne la personne que je suis, sois disant, censé aimé », elle était poignante, et malgré son regard noir, elle n'avait pu retenir ses larmes qui coulaient le long de ses joues.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: you're the sun and moon to me + nana.   Lun 2 Fév - 4:54



Tu étais cru quand tu finissais par lui qu'un de vous lui avait servi de substitue. Pourtant tu ne pouvais pas t'empêcher de penser cela face aux arguments qu'elle te donnait. Tu avais parfois l'impression qu'elle avait préparé tout un discours dans le cas où elle serait amené à te faire face, le tout pour te punir. Les mêmes arguments revenaient perpétuellement et tu n'arrivais pas à les encadrer, à t'en contenter. « Tu aurais essayé de me comprendre Nana... je me serais contenté d'un grain de confiance de ta part à ce moment-là ! » Oui tu aurais aimé qu'elle te croit, qu'elle te comprenne. Tu n'avais espéré qu'elle puisse l'accepté. Toi-même tu n'avais pas accepté ce mariage, mais il est vrai que sentir qu'elle te croyait aurait certainement été apaisant. Tes molaires allaient finir par s’extrairent de ta mâchoire tant que tu retenais cette rage en toi. Alors qu'elle te montrait cette alliance que tu ne voulais pas voir, tu vins à lui répondre. « Et alors, il le sait ton époux si parfait que tu penses souvent à nos moments passés hein ? Tout ce que tu as pu me dire, tout ce que tu as pu faire... comment tu l'expliques si tu es si heureuse ? » Mystère quoiqu'il en soit votre moment bref mais intense dans cette forêt te poussait à vouloir te battre pour la retrouver. Tu avais besoin qu'elle accepte de vous faire confiance. Tu ne voyais que par elle et plus le temps passait plus ce manque devenait insoutenable. La pointant du doigts tu vins à lui dire. « Tu t'es jeté à mon cou Nana, tu vas quand même nié cela. Ne me fais pas passé pour un parano, je sais que ce n'est pas que dans ma tête. » Soutenant son regard, tu t'avançais vers elle quitte à la pousser à reculer. « Je renonce à tout avec ce divorce. Ma place au cabinet, ma place auprès des miens... tu n'peux pas te permettre de ne pas considérer ça Nana. Je suis fou de toi et je renoncerai pas sous prétexte que tu as épousé ton meilleur ami. » Elle était la première à savoir pour ce divorce. Tu avais pris la décision de garder ça secret avec Victoria. Ça explora en une fois et ça fera un grand boum mais vous préfériez évité d'impliquer tout le monde. C'est en cela que tu avais eu la chance de tomber sur Vicky et pas sur une autre. Vous vous entendiez, vous vous compreniez. Elle avait vite compris que ton coeur était ailleurs. Tu ne lui avais pas donné assez d'arguments pour tomber amoureuse, et au fond votre mariage ne relevait que de la forme et du fond.  

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: you're the sun and moon to me + nana.   Dim 8 Fév - 19:19

you're the sun and moon to me

ft. Mickael & Nawael


« On ne choisit pas quand on commence à aimer et surtout quand on arrête d'aimer »
Essayer de le comprendre, et puis quoi d'autre ? Et qu'est-ce que ça aurait changer ? Il avait vraiment se don de la rendre folle. Dans le passé, quand ils étaient plus ou moins ensemble, il avait toujours les mots qui la mettait totalement en furie, c'est vrai que ça pouvait être très électrique entre eux. Mais comment se souvenir des disputes totalement folle sans penser à la douce réconciliation qui suivait derrière.. Oui, ils étaient le genre de couple qui ne s'ennuie pas. « Rien n'aurait arrêté se mariage et je n'aurais jamais pu te comprendre. Il n'y a rien de compréhensible. » Elle ne vivait pas sa vie, elle n'avait jamais eu la pression d'un père sur le dos, donc de toute façon, même si elle aurait essayer, elle n'aurait pu le comprendre. Elle, elle faisait ses propres choix, personne ne lui disait ce qui fallait qu'elle fasse ou non. La tension dans la pièce était plus que palpable, Nana pouvait sentir qu'elle n'était pas la seule dont la rage l'habitait. Il n'y a même pas besoin de mot, elle avait juste à le regarder. La mâchoire de Mick était serré, c'était apparent et signe de colère. Puis il avait cette détermination dans les yeux. Déjà qu'elle n'avait pas les pensées en place, mais ses émotions contraires et cette tension n'aidait en rien. Nana s'était emballée, lui foutant son alliance devant la figure, et déballant un flot de parole empli de colère, mais aussi d'une certaine détresse. Le repousser, le rejeter, lui lancer son mariage à chaque phrase, présentant son couple comme le meilleur, tout ça, c'était si.. dur. Elle aurait besoin que le temps s'arrête, que rien n'existe ou est existé ; son mariage à lui, tout comme le sien. Les choses n'étaient peut-être pas forcement facile avant, mais au moins, il n'y avait pas d'alliance ni de personne au milieu. Il y avait juste eux deux.

Nana perdit pieds et voix. Mick lui lança la figure leur entrevue dans la forêt. Que Joshua soit au courant, bien sur que non. Il manquerait plus que ça. Il n'avait pas tord, comment pouvait-elle prétendre être heureuse en mariage alors qu'elle avait avouer ne pas l'avoir oublié et avait faiblement cédé à ses envies avec se baiser. « Bien sur que non.. C'était une erreur.. » avait-elle soufflé sans même chercher à être convaincante, comment l'être ? Comment se faire paraître pour quelqu'un d'autre quand vous avez avouer à l'homme que vous aimez que vous pensiez toujours à lui, à eux, et que se dernier n'est pas prêt à abandonner. Il la pointa du doigt, il avait raison, c'était elle qui avait posé ses lèvres contre les siennes. Mais la proximité était si forte, les émotions tellement contraires et mélangés, et son amour pour lui toujours bel et bien présent, comment aurait-elle pu résister à ce contacte que tout son corps et âme avaient réclamé. Impossible. Il avait avancé, elle n'avait pas reculé. Son regard n'était pas dans le siens, elle regardait ailleurs, elle ne savait que dire, non il n'était pas parano, non, elle ne pouvait pas dire qu'il avait rêvé se baiser ou je ne sais quoi. Il lui lança ce que son divorce engendré, elle ouvra la bouche comme pour dire quelque chose mais il continua sans lui laisser dire quoique se soit lui disant qu'elle devait considéré ça et finissant par dire qu'il était fou d'elle et qui ne renoncerait pas. Ces derniers mots étaient dis avait tellement de détermination, son cœur avait comme manqué un battement. Là, elle avait relevé le regard dans le siens. Non, pas encore. Pas encore cette proximité. Pas encore des mots qui avaient juste l'effet de lui vider l'esprit. Ces mots que toutes femmes voudraient entendre. Il l'aime et il n'abandonnera pas. Ce fut plus fort qu'elle, ce fut incontrôlable. Elle refit se pas de trop, elle posa ses lèvres contre les siennes. Ce contact qui fait parcourir un frisson dans tout votre corps. Le cœur qui s'emballe. Ces mains, comme par habitude, se placèrent dans les cheveux et l'autre dans la nuque de Mickael. Elle voudrait que jamais ça s’arrête, tout comme dans la forêt, leur bulle, juste eux.

Nana fut encore celle qui mis fin à se baiser passionnel, mais cette fois-ci elle ne partit pas en courant. Pas parce qu'elle était de toute façon coincé dans un appartement, non. Elle quitta la pointe de ses pieds pour revenir à plat, posant son front contre le visage de Mick. Une larme perla sur sa joue « Mick.. C'est compliqué, je dois te demander d'abandonner.. » Ces mots lui serra le cœur. Mais elle ne pouvait pas lui dire la vérité. Elle avait fait une promesse à Joshua, une promesse de mariage mais aussi la promesse que le secret, les vraies raisons de leur mariage, resterait entre eux deux, personne ne devait savoir. Elle avait dit ses mots de façon clairs, pourtant elle ne recula pas, elle n'eut pas de geste accompagnant ses paroles, elle resta contre lui. La chaleur de son corps, elle ne voulait pas partir. Pour la première fois, elle sentait vraiment que Mick était rien qu'à elle, qu'il n'y avait qu'elle.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: you're the sun and moon to me + nana.   Mar 10 Fév - 4:05

Il te fallait absolument ne pas considérer ses dires. Tu ne voulais plus replonger dans ce qui était passé. Cette histoire de mariage avec Victoria t'avait assez brisé comme ça. Revenir en arrière aujourd'hui ne changerait rien, tout comme la pousser à culpabiliser d'ailleurs. Ce n'était pas ton but mais encore une fois tu semblais vouloir lui prouver que même en étant contraint de te marier tu n'avais pas su renoncer à l'espoir de la retrouver. Tu avais voulu faire de ce mariage un simple papier, une alternative qui te permettrait de faire taire ton père et toute cette pression autour des parts, et de la propriété du cabinet. Aujourd'hui, tu renonçais à tout pour espérer retrouver Nawaël et quand tout cela éclatera au grand jour, tu n'auras plus qu'elle ou du moins tu n'auras plus que l'espoir d'être à la hauteur pour qu'elle te donne une chance. Ton père allait te renier tu le savais, et au fond tu osais dire que cela t'importait peu. Tu as toujours eu des rapports assez conflictuels avec lui, et ces dernières années il ne faisait que tirer profit de toi et de tes capacités. Tu avais toujours voulu te servir à ton tour de lui en t'appuyant sur le nom de ton père, sur le prestige et l'argent du cabinet. Tu étais destiné à rouler sur l'or et il t'avais fallu un an plus ou moins pour te rendre compte que tu pourrais y renoncer. Tu perdais gros mais si tu arrivais à retrouver celle que tu aimais tu finiras par te relever... c'était ce que tu espérais. Sans elle, sans cet espoir tu ne serais plus rien, pas après avoir tout sacrifié pour la retrouver. A croire que tu avais su freiné ses excuses bidons, tu observais le silence sans jamais la quitter du regard, espérant qu'elle finira par te regarder, et quand enfin ce fut le cas, elle vint à épouser tes lèvres des siennes. C'était inespéré et pourtant tellement authentique... comme à chaque fois. Ta main s'était perdu à sa chevelure dorée et quand elle vint plaquer son front à ton visage, tes bras l'encerclèrent. Tes lèvres déposèrent un baiser au sommet de son crâne. « Tu n'peux pas me demander ça... pas après ce que tu viens de faire. » Avais-tu répliqué en parlant du baiser. Tu avais sourit, comme jamais depuis le moment du taxi et cela se sentait à ton intonation. Tu n'avais plus aucun doute. Elle voulait la même chose que toi, mais elle semblait dans une impasse. La crainte de briser le cœur de son meilleur ami la freinait peut-être ?! Reculant légèrement ton visage du sien pour chercher son regard tu vins à plaquer ton front au sien. Tu sentais son souffle sur ta barbe discrète et si parfaite et ta main se glissa à sa joue pour la caresser et faire disparaitre cette larme qui s'y était glissée. « Tu sais que tu peux tout me dire.. » En un chuchotement tu ne lui disais pas cela pour lui demander de tout dire mais simplement pour remettre les pendules à l'heure, pour la conforter dans l'idée qu'elle pouvait te faire confiance plus que jamais. Tu ne lui laissais pas vraiment le temps de dire quioque ce soit et tes lèvres vinrent à poser le plus tendre des baisers qui soit à ses lèvres. Tu y avais regouté et tu n'allais plus pouvoir renoncer à ses lèvres, à ses mains... à sa présence. Elle t'apaisait et elle était la seule à le faire si bien et avec si peu. Ton baiser des plus tendres laissa place à un autre plus intense, puis d'autres au point que tu finissais par te dire que le lieu n'était pas des plus aproprié. Tu respectais bien trop la jolie blondinette pour ça. « Tu me manques Nana.. c'est toi que je veux, plus que n'importe qui et n'importe quoi d'autre !  » Femme, père, boulot, statut. Elle et rien qu'elle. Plaquant de nouveau ton front au sien tu vins à ajouter en caressant ses lèvres. «  Je n'ai pas envie d'attendre d'avoir cinquante quatre balets pour me réveiller un matin et me rendre compte que j'ai été trop con d'avoir aimé sans avoir été foutu de me battre pour... nous. Dis moi que tu ne te vois pas finir tes jours avec lui.. que notre histoire en vaut plus la peine.. » Ses lèvres contre les tiennes avaient parlé pour elle mais tu voulais l'entendre, tu espérais ne pas te tromper.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: you're the sun and moon to me + nana.   Mar 17 Mar - 18:15

you're the sun and moon to me

ft. Mickael & Nawael


« On ne choisit pas quand on commence à aimer et surtout quand on arrête d'aimer »
Là, contre lui, les yeux clos, sentir son odeur, la chaleur de son corps, c'était comme si elle était là où elle devait être. Et pourtant, elle venait de lui demander d'abandonner, de l'abandonner. Non, ce n'est pas ce qu'elle souhaitait vraiment, et tout son corps l'exprimait, d'abord par se baiser, puis par le fait qu'elle était en se moment même dans ses bras, ne s'en détachant pas. Avec ses mots auraient du suivre quelque chose de différent, elle aurait du se décoller de lui, peut-être même lui demander de partir, mais elle n'en avait tellement pas l'envie. Mickael lui dit qu'elle ne pouvait pas lui demander ça et encore moins après se baiser. Il vient coller son front contre le siens, elle croisa alors son regard, se regard si pénétrant, celui qui vous donne envie de dire merde à tout pour simplement vivre cette histoire. Dans un chuchotement, il lui rappela qu'elle pouvait tout lui dire. Vraiment ? Non, elle ne pouvait pas, enfin pas qu'il n'est pas de confiance, mais elle avait promis. Mais les pensées qui se bousculaient furent comme soudainement effacées quand il posa ses lèvres contre les siennes. C'est fou se pouvoir qu'il avait sur elle, cette faculté qu'il avait de lui vider la tête et de l'enfermer dans un bulle où rien d'autre ne compte à part eux. C'était un doux baiser, mais ce ne fut pas le seul. Il y a une attraction tellement forte entre eux, les baisers se faisaient de plus en plus intense. Ses mains se baladaient dans sa courte chevelure, dans sa nuque. C'est fou comme ça lui avait manqué, cette proximité, cette intensité, cette alchimie et même complicité qu'ils ont toujours eu. Comment avait-elle pu réussi à passer un an loin de lui ? Le plus fou, c'est d'avoir presque réussi à se persuader d'avoir tourner la page, alors que finalement face à lui, c'est comme si c'était hier qu'il avait partagé le même lit. Mais les baisers devenaient beaucoup trop.. trop. Retour à la réalité, elle est marié et se trouve d'ailleurs dans l'appartement qu'elle partage avec son mari, bon oui, il y a des détails à prendre en compte, mais il y a quand même des limites à ne pas franchir. Elle a fait une promesse, enfin même plusieurs vu qu'elle a promis beaucoup de chose devant un maire, bref. Mais même si leurs lèvres s'étaient séparées, ils gardaient toujours un contacte, ils sont toujours l'un contre l'autre et son front contre le siens, les bras de la jeune femme l'encerclant toujours, les mains dans sa nuque. Il lui dit qu'elle lui manquait, que c'était elle qu'il voulait. Est censé faire redescendre la température ? Non parce qu'elle avait juste envie de retrouver ses lèvres encore, surtout qui était en train de les caresser. C'est vraiment pas facile de réussir à penser correctement avec.. tout ça. Il ajouta qu'il n'avait pas envie d'avoir de regrets d'une certaine manière, de regretter de ne pas s'être battu pour eux. Et il finit par lui demander si elle voyait la fin de ses jours avec lui et non pas avec Josh. Ses mains glissèrent sur le torse de Mick, elle ne le regardait pas. Tout était si confus, faut dire qu'avec Josh ils s'étaient jeté dans le mariage sans vraiment parler de la suite, de l'après, de quand ça prendrait fin, si même il y aurait une fin. Elle pourrait très bien finir sa vie avec Josh, mais jamais elle poserait se regard empli d'amour qu'elle pourrait avoir au côté de Mick. « Je ne sais pas de quoi demain est fait Mickael.. », elle décolla son visage du siens, relevant se dernier pour le regarder dans les yeux. Il est si beau.. Elle était déstabilisée, elle n'aimait d'ailleurs pas ça parce que c'est comme si elle n'avait plus de contrôle sur elle-même. « Ce que je sais, c'est qu'il n'y aura jamais avec Josh ce qu'il y a entre nous. Je ne peux rien promettre, je sais juste que c'est à lui que je suis mariée et que c'est si.. compliqué » elle eut un soupire, il y avait beaucoup trop de questions non résolus, il y avait beaucoup trop de chose, de rancune de passé, de promesse, de.. trop de chose. « Je ne veux pas que tu attendes après moi, que tu regrettes.. », elle ne se voilait plus la face, Mick est toujours bien présent, elle est toujours amoureuse de lui. Mais elle ne peut pas tout planter comme ça et elle ne veut pas non plus que Mick se bloque pour elle, peut-être regretter si la situation ne bouge pas dans le sens qu'il le voudrait.
 

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: you're the sun and moon to me + nana.   Mer 18 Mar - 23:10


Si ça tenais qu'à toi tu n'aurais jamais abandonné ses lèvres. Tu avais besoin de la sentir contre toi, de la conforter et de rattraper tout ce temps que tu avais pu foutre en l'air. Alors qu'elle te confiait ses incertitudes sur 'demain', tu finissais par regretter d'avoir relâché ses lèvres, de lui avoir donné l'occasion de parler. Tu craignais ce qu'elle allait dire. Tu ne savais pas non plus de quoi allait être fait demain, mais tu savais ce que tu voulais faire de demain. Tu voulais être près d'elle, tu voulais être avec elle, faire d'elle une femme comblée pleinement comme tu aurais dû le faire il y a bien longtemps. Tu n'avais aucun doute là-dessus. « Si tu en es consciente, pourquoi tu te permettrais de sacrifier ce qu'on a et ce qu'on pourrait avoir ? Tu crains à ce point de lui briser le cœur ? » C'est la seule possibilité que tu envisageais. Tu étais incapable de penser à toutes ces histoires de nationalité et tout le reste. « Tu n'lui rend pas service, Nana. » Oui, tu partais du principe que Josh était fou amoureux de Nana, et qu'elle était juste inconsciemment en sécurité avec lui, bien qu'elle l'affectionnait. Forcément tu ne pouvais pas te douter qu'en fait elle lui rendait service depuis le début. « Compliqué mais pas impossible.. j'ai déjà tout envoyer valser comment tu veux que je puisse regretter le fait de t'attendre ?! » Tu n'arrivais pas à cerner le fond de ce qu'elle disait mais tu en saisissais la forme. Tu ne savais pas ce qui était compliqué, tu ne savais pas quelle était la durée de l'attente qu'elle énonçait, mais aujourd'hui tu étais de toute façon contraint de t'y plier. Tu divorçais, et tu ne voyais personne d'autre. Jamais tu pourrais commencer quelque chose de nouveau en espérant que ça devient sérieux. Nana monopolisait tes pensées. Elle avait totalement rompu la proximité de vos visages, et ta main s'était glissée à sa joue que tu caressais. Ses lèvres t'appelaient, et tes lèvres réclamaient les siennes. Tu n'allais plus savoir comment te passer de cette proximité animée par une belle lueur d'espoir. « Qu'est-ce qui t'empêche d'être honnête avec lui.. Je l'sais que c'est pas facile, mais je te promets que ça en vaudra la peine. » Si ce n'est la peur de briser son meilleur ami ?! Tu étais complètement largué. Jamais elle ne t'aurait dit qu'elle veut t'épargner une attente trop conséquente si te retrouver lui semblait totalement improbable. Il y avait cette lueur d'espoir que tu n'avais pas vu depuis longtemps.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: you're the sun and moon to me + nana.   

Revenir en haut Aller en bas
 

you're the sun and moon to me + nana.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» you're the sun and moon to me + nana.
» moon cup, vous en pensez quoi?
» moon invaders, alton ellis, ska et reggae,
» Nouvelle commande groupée Moon Cup
» acesoire moon fit + ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-