AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥
» pour «

Partagez | 
 

 S'il te plait, pas de coussin dans la tronche - pv Indiana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: S'il te plait, pas de coussin dans la tronche - pv Indiana   Sam 13 Déc - 13:16

S'il te plait, pas de coussin dans la tronche

ft. Indiana & Nawael


« l'amitié n'a pas de limites, aucunes »
C'était le désordre total. Les pensées se bousculent, ainsi que les émotions et différents sentiments. Cela faisait maintenant une heure qu'elle roulait dans le vide, sans point d'arrivé. Elle venait de faire un petit tour en forêt qui l'avait mis face à ses sentiments, elle avait beau tenter de se convaincre en plus de convaincre les autres, mais elle se voilait la face : elle est toujours amoureuse de Mickaël. Pourtant, depuis se fameux jour où il avait frappé à sa porte, lui avouant ses sentiments, mais allant tout de même se marier avec une autre, Nana s'était promis de se préserver, de tourner la page, de ne plus retomber dans ses bras. Mais une année, un mariage sans amour, ça n'aide pas, contrairement à ce qu'elle aurait pu penser quand elle s'était dirigée au bureau des Callahan pour une interview avec le père. Elle s'était dit que tout se passerait bien, que même si elle croiserait Mick, elle ne ressentirait rien. Mais le cœur fait ce qu'il veut et il lui fit bien ressentir qu'elle n'avait pas décroché. Il l'avait suivi, lui avait lancé qu'il divorçait, elle, qu'elle était mariée. Saurait pu s’arrêter là. Mais non, elle se sentit comme attiré vers un endroit symbole de leur relation, cette fameuse forêt où tout à commencer, Nana n'avait même pas vingt ans. Puis comme le destin aime bien la confronter à ses réalités, Mick se trouvait aussi là. La colère, la peine, l'incompréhension, les regrets, la fierté, le dénie, le franchise, et autre émotions et sentiments l'avaient parcouru. Pour finir finalement par juste se laisser guider par les battements de son cœur.  Une erreur, une erreur parce que maintenant, elle était totalement perdu.

Nawael avait besoin de parler à quelqu'un, ou juste penser à autre chose, ou même les deux. Vers qui elle se tourne dans un moment pareil ? Trois personnes possibles, sa sœur, Cam, mais aller la voir dans un moment pareil de fragilité émotionnel, elle risquait de tout lui avouer et il ne fallait pas, elle ne pouvait pas. Son meilleur ami, et accessoirement son mari, aurait pu être un bon confident, mais elle ne voulait pas qu'il s'inquiète qu'elle mette en péril leur mariage et surtout sa vie ici, elle lui avait fait une promesse. Qui est là personne la mieux placé ? Celle qui a toujours eu cette place dans sa vie, sa meilleure amie, Indiana, de plus, elle, elle était au courant de tout. Enfin presque tout. Nana s'était bien gardée de lui parler du jour où Mickael a frappé à sa porte, lui disant qu'il l'aimait, mais qu'il se mariait quand même. Au début, c'était surtout parce qu'elle ne voulait pas l’embêter avec ses petites histoires, sa meilleure amie sortait du coma, apprenant en plus la perte de l'utilisation de ses jambes, elle avait bien assez à se préoccuper. Puis maintenant c'était passé, elle n'allait pas lui raconter ça comme ça.

La voiture était garée devant chez Indiana. Nana jeta un coup d'oeil a son visage dans le rétroviseur, elle se remerciait d'avoir été féniante sa matin, se maquillant très peu et aussi d'avoir un mascara qui ne coulait pas facilement et qui ne marquait pas la route de ses larmes. Elle avait juste besoin de voir sa meilleure amie, de parler de tout et de rien, de la taquiner sur son mignon kiné et lui balancer des cousins quand elle serait négative. Peut-être garderait-elle une bouteille bien caché aussi. Nana entra dans la battisse, et vient frappé à la porte d'Indiana. Elle n'attendit même pas de réponse qu'elle avait serré la poignée et poussée la porte, comme elle l'espérait, Indiana avait oublié de verrouiller la porte. Espérée, parce que Indiana avait tendance à se terrer et faire comme si elle n'était pas là pour que personne vint l’embêter. Une fois, Nana est restée plus d'une demi heure devant la porte, elle n'était pas du genre à lâcher l'affaire. « Ana, c'est moi » dit-elle tout en pénétrant dans l'appartement, refermant derrière elle. « Faudrait que tu penses à verrouiller ta porte, il n'y a pas que des adorables meilleures amie qui peuvent entrer »

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: S'il te plait, pas de coussin dans la tronche - pv Indiana   Lun 15 Déc - 18:43


pas de coussins dans la tonche

" feat. nawaël & indiana "


☼☼☼


Tu es dans ton appartement, ta chambre surtout. Tu regardes ton armoire remplit de vêtements que tu ne remettras surement plus jamais. Il y a ta veste de moto, ton casque et toutes tes tenues qui te faisaient un cul d’enfer pour les soirées en boite avec pour seul mot d’ordre : picoler sans payer. Non pas que tu fraudais mais les mecs avaient toujours l’invitation à boire sans que tu ne paies un verre. Mais aujourd’hui, c’est finis, tu ne vas même plus en boite et la dernière fois que tu es allée boire un verre dans un bar, tu as pris un truc à emporter. Bref, rien de spécial. Tu déprimes presque finalement en voyant les petites jupes courtes, les robes et les jeans moulants. Tu n’étais pas le genre de fille à avoir des robes moulantes et à te la jouer poufiasse de luxe, mais tu étais le genre de fille au look rebelle, qui pourtant plaisait aux mecs. Mais ça, c’était avant.

La porte d’entrée finit par s’ouvrir et tu hausses un sourcil. Tu n’as pas vraiment le temps de dire quoi que ce soit parce qu’une voix arrive déjà à tes oreilles. Tu ne dis rien et tu poses simplement tes mains sur les roues de ton fauteuil pour quitter ta chambre où tu rangeais quelques fringues. Tu secoues la tête quand ta meilleure amie finit par te conseiller de verrouiller ta porte. « Des adorables meilleures amies ? Ca existe ça ? » Tu finis par lui tirer la langue avant d’arriver jusqu’à elle. Tu attends qu’elle se penche pour embrasser sa joue et tu lui fais signe de s’installer. Pendant ce temps, tu roules jusqu’à la cuisine aménager pour ton fauteuil afin d’attraper deux bières bien fraiches dans ton frigo. Tu reviens vers elle, posant sur la table basse sa bière alors que tu décapsules déjà la tienne. C’est con, mais quand tu as de la visite, c’est l’excuse parfaite pour noyer ton chagrin dans l’alcool mais malheureusement ça n’arrive jamais bien souvent. « Que me vaut la super visite de ma super Nana ? » Tu lui souris, c’est pour te faire pardonner de ta taquinerie d’il y a quelques minutes.

Tu t’installes alors confortablement dans ton fauteuil... Oui bon, tu es toujours dessus donc ça ne change pas grand-chose. Tu grades ta bière en main et tu apportes le boulot à tes lèvres pour en boire une gorgée. « Aller, dis moi ce qu’il y a. Je te rappelle que tu ne peux rien me cacher, et ça ce soit à ton maquillage un peu raté que ça ne va pas. »< Tu lui souris, lui adressant un clin d’œil avant d’attendre sagement que ta meilleure amie te raconte ce qui ne va pas. On pourrait croire que tu n’aimes pas entendre les gens se plaindre, mais au contraire, ça te permet de ne pas penser à tes propres soucis, de ne pas en parler surtout.




Dernière édition par Indiana L. Cooper le Mar 16 Déc - 17:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: S'il te plait, pas de coussin dans la tronche - pv Indiana   Mar 16 Déc - 14:47

S'il te plait, pas de coussin dans la tronche

ft. Indiana & Nawael


« l'amitié n'a pas de limites, aucunes »
Ta meilleure amie, c'est fou comme tu l'aimes. Enfin, sauf quand elle vous titille sur un ex-petit ami ou qu'elle vous taquine en contredisant le fait que vous n'êtes pas une adorable meilleure amie, elle lui rendu son tirage de langue avant de lui faire la bise. Indiana est très importante dans sa vie, au même niveau que ses sœurs, c'est une partie d'elle. Quand cette dernière était dans le coma, c'est comme si il lui manquait un bout d'elle. Elle venait la voir quasiment tout les jours, lui racontant sa journée, le dernier film qu'elle avait vu ou les derniers potins. Quand la mère d'Indiana lui téléphona pour lui dire qu'elle était réveillée, Nana abandonna complètement ce qu'elle était en train de faire pour aller serrer sa meilleure amie dans ses bras. Et aujourd'hui, la vie avait repris son cours. Indiana était plus négative et isolé de par son état, mais Nana ne fait aucune différence et fait d'ailleurs tout pour qu'elle se sente bien, pour qu'elle retrouve goût à la vie. Bon, aujourd'hui, ce n'était pas vraiment le genre de visite anodine qui ressemblerait à d'autre. Nana était complètement déboussolée, ne savait plus où donner de la tête. La petite taquinerie de sa meilleure amie lui décrocha un petit rire, qui lui fit du bien en passant. Indiana ramena des bières alors que Nana se laissait tomber dans le canapé. Indiana lui demanda ce que lui valait sa visite, sur quoi Nana eut un petit haussement d'épaule « Il me faut une raison maintenant pour venir embêter ma meilleure amie ? » dit-elle d'un ton presque vexé, presque, Nana et Indiana quoi.

Donc, elle ne pouvait vraiment rien lui cacher. C'est fou comme elle pouvait lire en elle pourtant Nana avait tout fait pour que rien ne se voit. Elle fit une petit mou, suivi d'un soupire, et but un bonne gorgée de sa bière avant de répondre. « Pourtant j'ai vraiment tout fait pour rien laisser paraître ! J'ai revu Mickaël et j'ai fait une connerie », le sujet était lâchée, une gorgée de bière et la voilà repartit. « C'est fou comme ce mec à une emprise sur moi ! Je pensais avoir tourner la page, et voilà que je choisis de faire une ballade dans la forêt, me rendant bien à l'endroit plutôt symbolique de notre relation, on peut pas faire plus pitoyable que moi. Et bien sûr, il était là aussi. J'ai perdu tout mes moyens, je me suis laissée guider par mon énervement, lui faisant comprendre au passage que je ne l'avais pas oublier, mettant dans la merde mon mariage et ma promesse à Max. Et comme le fait de parler sans m'arrêter ne me suffit pas, j'ai aussi fini par l'embrasser. » Elle souffla un coup, et reprit une bonne gorgée de sa bière, la finissant au passage, ne jamais douter de la descente de Nana. Elle finit par posée son regard désespérer d'elle-même sur sa meilleure amie. « Tu n'as rien de plus fort ? », l'alcool, c'était le meilleure réconfort dans se genre de situation. Elle se demandait bien ce qu'Indiana allait lui dire, allait-elle avoir le droit aux taquineries, aux coups de coussins ou rien aussi, mettre un film et faire comme si de rien été pouvait être une bonne solution.


code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: S'il te plait, pas de coussin dans la tronche - pv Indiana   Mar 16 Déc - 17:08


pas de coussins dans la tonche

" feat. nawaël & indiana "


☼☼☼


Tu ricanes un peu quand Nana te dit qu’elle n’a pas besoin d’excuses ou de raisons, pour venir te voir. Tu lui souris, tu as beau la taquiner, tu sais qu’elle ne vient jamais sans arrières pensées. Elle ne vient pas uniquement pour se plaindre ou pour ces choses que font les filles en générale. Non, Nawaël c’est une fille adorable qui est toujours là pour toi et qui le sera toujours. Elle est ta boussole, bien que tu ne l’as suive pas en ce moment. Tu l’écoutes parler de Kaël, c’est ainsi que tu l’appelles. Tu ne dit rien et tu l’as laisse parler simplement.

Quelques choses de fort ? Venant d’elle c’est presque surprenant. Tu ne pensais surement jamais entendre ta meilleure amie demande de l’alcool fort. Mais dans un sens, ça t’arrange, tu as enfin l’accord pour sortir les nombreuses bouteilles. Tu lui adresses un clin d’œil comme seule réponses et tu poses les mains sur les roues pour te diriger ensuite vers le meuble de salon fermé à clés. Tu le verrouille, quand ta mère vient faire le ménage que tu ne peux pas faire, elle a tendance à fouiner, et à critiquer ensuite alors pour qu’elle ne jette pas ton trésor, tu en cache l’accès. Tu ouvres donc la porte du placard et pose sur tes genoux inanimé les quelques bouteilles que tu as. Tu rejoins ta meilleure amie et tu poses sur la table basse les bouteilles dans l’ordre suivant : vodka, whisky, gin, vodka black, rhum. Rien que ça oui, tu n’as pas tout sortie. Tu lui adresses un grand sourire, toute fière de toi. « Faites vos jeux ! » Dis-tu sur un air de croupier de casino. Tu l’abandonne un peu encore, allant chercher deux grand verres et tu l’as rejoins ensuite. « Ca te va comme ça ? ca fait des mois que je cherche une raison pour les sortir sans me faire engueuler ! » Tu lui tire la langue pour finalement prendre place à coté du canapé, sans quitter ton fauteuil évidement.

Finalement, tu finis tout de même ta bière. Enfin, tu en bois une ou deux gorgées et tu tournes enfin la tête vers ta meilleure amie. Tu n’avais encore rien dit concernant son bellâtre d’avocat, que tu connais d’ailleurs et avec qui tu t’entends plutôt bien. Tu secoues la tête avec une petite moue, laissant Nawaël se servir au niveau de l’alcool qu’elle souhaite. « Nana, tu sais que je t’adore, t’es comme ma sœur, t’as toujours été là pour moi, et je t’aime très fort… » Tu fais une petite pause avant de reprendre avec un grand sourire. « ...Mais t’es qu’une idiote ! » Ca, c’est fait, et le tout avec le big smile qui va bien. Tu l’adores mais si toi, sa meilleure amie, ne lui dit pas clairement ce genre de chose, qui le fera ? Tu reprends une gorgée de ta bière pour finalement reprendre sagement, d’un ton plus doux pour lui prouver que tu veux juste lui expliquer ton point de vue. « Ce type est aussi un idiot, au passage. Mais tu l’aimes, il t’aime. Peut importe vos actes, vous vous aimez. Tu l’aimes autant que j’aime la bière. C’est pour te dire ! » Finis-tu avec un brun d’humour.




Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: S'il te plait, pas de coussin dans la tronche - pv Indiana   Ven 9 Jan - 15:57

S'il te plait, pas de coussin dans la tronche

ft. Indiana & Nawael


« l'amitié n'a pas de limites, aucunes »
Indiana, c'est un télépathe, surtout avec Nana. Ou peut-être qu'elle la connaît juste un peu trop bien, en même temps quand on sait que c'est le genre pétillant, à tendance un peu trop hyperactive, et là, ça devait pas vraiment être ça. Au moins, le sujet avait rapidement été lancé, Nana avait rapidement parler, peut-être qu'elles passeraient vite à autre chose et que Nana pourrait oublié le temps, d'une soirée, ce bel avocat qui l'hypnotise totalement. Mais pour ça, elle avait besoin d'aide, oui des parole de sa meilleure amie, mais surtout d'alcool, d'alcool fort. D'ailleurs l'étonnement sur le visage d'Indiana à sa demande fut presque vexant, c'est pas parce que ces derniers temps l'alcool a été plus ou moins rejeter de leur soirée qu'elle doit le prendre comme ça. Aurait-elle oublié la Nana fétarde universitaire qui a une incroyable descente et aussi une étonnante tenu à l'alcool ? Rien n'a changé. Mais par contre, elle n'aurait pas pensé qu'Indiana avait un placard si bien rempli, après sa sortie de l’hôpital et vu son humeur au plus bas, Nana avait pensé que maman Cooper avait vidé tout les placards. Mais ça va, Indiana n'était pas le genre à se saouler toute seule.. Enfin elle le serait quand même, avec le nombre de fois où elle a débarqué à l'improviste, elle ne l'a jamais trouvé ivre. De toute façon, à se moment même, Nana se réjouissait que sa meilleure amie est une si bonne réserve. Indiana lui lança que ça faisait un moment qu'elle cherchait à les sortir sans se faire engueuler, lui tirant la langue, geste qui fut rapidement rendu. « Pas de leçon de morale pour aujourd'hui, au contraire, je ne rêvais que de ça ! » Dit-elle en attrapant la bouteille de whisky alors qu'Indiana revenait avec des verres.

Le verre fut doucement remplit alors qu'Indiana commença à prendre la parole, lui disant de jolie paroles, Nana apporta le verre à sa bouche et en avala une gorgée qu'elle sentit avec un plaisir certains descendre dans sa gorge, alors qu'Ana lui lança qu'elle était une idiote. A une seconde près, elle se serait sûrement étouffé, et on sait qu'un alcool, n'importe lequel que se soit, avaler de travers, c'est pas franchement ce qu'il y a de plus plaisant. « Voilà qui est dit » se contenta-t-elle de dire, la franchise et l’honnêteté sont traits de caractère qu'elles partagent et qui sont habituel, donc rien de vexant. Et avec quelques mots, Indiana résuma la situation de façon plutôt idéaliste au goût de Nana. Elle amena son verre à ses lèvres, une gorgée, puis reporta son attention sur sa meilleure amie. « Et qu'est-ce que ça change ? Ana, je suis amoureuse de lui depuis mes dix-huit ans, nous n'avons jamais été capable d'avoir une relation normale, quand je fut prête, il ne l'était pas encore et quand il le fut, c'était trop tard, on le fiançait à une autre. La première fois qu'il m'a dit qu'il m'aimait, c'était le jour de son mariage où il a osé se pointer à ma porte, me lancer ça en pleine face et courir ensuite se marier » Nana marqua une pause, elle n'avait jamais parlé de se moment là à Indiana, ça c'était passé pendant son coma, et depuis son réveil, il n'y avait pas eu de moment pour qu'elle ne parle, elle ne pouvait lui lancer ça comme ça, ça aurait voulu dire qu'elle pensait toujours à lui, alors qu'avant de voir Mick aujourd'hui, elle se voilait la face. Elle avala une gorgée, ça fait un bien fou. « Je ne t'ai jamais parlé de ça, je voyais pas l'importance d'en parler.. Il m'a blessé Ana, jamais un homme ne m'a brisé comme lui. Je ne peux pas me ficher des actes. Puis en plus je suis mariée » dit-elle, posant son regard sur son annulaire où se tenait de bague, l'une de fiançailles, l'autre une alliance, enfilé à son doigts à peu de temps d'intervalle et depuis quelques semaines à peine. Mais même quand on connaît les fondements de se mariage, aimer un autre que son mari, ce n'est pas vraiment ce qu'il y a de mieux. Et sûr c'est mot, le mieux à faire, c'est finir son verre, ce qu'elle fit d'une traite. « Je vais mettre de la musique ! » lança-t-elle comme ça, ce levant du canapé pour se diriger vers la chaine hifi, lançant la première radio qui venait, où une vieille chanson des Rolling Stone commencait, Gimme Shelter, pas besoin de zapper plusieurs chaines. Elle revint prendre place sur le canapé, se recevant alors un verre.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: S'il te plait, pas de coussin dans la tronche - pv Indiana   

Revenir en haut Aller en bas
 

S'il te plait, pas de coussin dans la tronche - pv Indiana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Améthyste
» Laver un coussin d'allaitement
» Coussin pour poussette ?
» Connaissez-vous ce coussin d'allaitement?
» Coussin pour chaise haute Elisa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-