AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 Sorry for party rocking [Shawn & Morgan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Sorry for party rocking [Shawn & Morgan]   Jeu 5 Fév - 11:46

Haters gonna hate
Shawn Kinge & Morgan Nash



J'ai un putain de mal au crâne. C'est assez habituel, une douleur qui efface tout le reste, tout ce qu'on pense, là où l'alcool amplifie tout. Je sais pas quelle heure il est, ni combien de temps j'ai dormi. Je grogne en essayant d'ouvrir les yeux, la luminosité m'agresse la rétine. Ca sent le tabac froid, l'alcool, la transpiration et d'autres choses peu reluisantes. J'ai la bouche pâteuse et j'ai du mal à avaler. Quand j'arrive à entrouvrir les yeux, je vois un genre de hangar aménagé. Il y a encore du monde, mais moins que pendant la nuit. Tous sont dans un état semblable au mien, il me semble. Je suis avachie sur une chaise, à moitié contre un mur à ma droite. J'ai le cou en compote. Fait chier. Ca faisait longtemps que je m'étais pas mis aussi mal. Et putain mais où sont mes chaussures ? J'ai un pied nu et l'autre avec une chaussette trouée. Les deux collent au sol. Pouah, faut que je rentre, j'ai besoin d'une douche, les vêtements de rechange dans ma voiture ne suffiront pas. Et un café aussi. Je me lève et m'étire en grimaçant, j'aurais mieux du m'allonger sur le sol. Après une vérification rapide avec ce que je peux avoir de lucidité dans un moment pareil, je retrouve mes clés et mon portable dans mes poches, ainsi qu'un opercule de bière, un mouchoir usagé et deux tickets non identifiables dont l'un est griffonné par une écriture brouillonne. On devine un numéro de téléphone, mais la moitié est illisible. Tant pis. C'est pas comme si c'était mon genre de rappeler -enfin, peut-être bien que ce numéro n'était pas une supplique d'après baise, mais un appel pour une première nuit. J'en sais rien, et concrètement je m'en fous.
Et j'ai toujours pas retrouvé mes chaussures. Je me fais remarquer seulement plus tard qu'il y avait peu de chances pour que je les retrouve dans mes poches -encore que...
Je m'approche de grands bacs rempli d'eau et de cadavres de bouteilles flottants. La glace a fondue. Vu qu'il ne reste plus rien, je me contente de prendre une gorgée d'eau via un tuyau d'arrosage accrochée au mur. Peuh, elle est tiédasse et le goût est immonde dans ma bouche.
Faut que je rentre chez moi, mais un truc me retient. J'ai l'impression d'oublier une connerie importante.
Ah oui, c'est vrai. Shawn. Je lui avais dit que je le ramenais.
Je lève les yeux, mais ne le vois pas du premier coup d'oeil. Et puis j'ai pas envie de m'emmerder à lui courir après, si ca se trouve il est déjà parti, ou alors il dort encore. Je lui envois rapidement un sms pour la première possibilité, et pour la deuxième je trouve une méthode plus radicale. Je prends mes clés et les frappe violemment contre la taule sur les parois.
J'ai déjà dis que j'avais un putain de mal au crâne ? Bah je suis pas le seul vu le nombre d'insultes et de gestes obscènes que je reçois en réponse.

- SHAWN ! je hurle avec une voix cassée.

Il a intérêt à rappliquer vite fait, sinon il peut toujours aller se faire voir pour que je retourne le chercher quand il aura fini de cuver.
Un truc que je n'oublie pas, c'est pourquoi hier je me suis mis dans un état pareil. C'est con, c'est le seul truc que je voulais oublier.
Aller, tu t'en fous, que je me répète.
Ouais mais merde c'est putain de chiant quand même....
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Sorry for party rocking [Shawn & Morgan]   Ven 20 Fév - 17:26

Sorry for party rocking
« Le sexe est la chose centrale. Tout tourne autour : les fringues, les cheveux courts, être bien foutu, le matos, les trucs qu'on prend, l'alcool qu'on boit, les trucs qu'on lit, le trucs qu'on bouffe. »
Woa, ce rêve était vraiment chelou, j'ai encore cette drôle sensation de ne pas être totalement réveillé, j'agite donc la tête. Quelle erreur n'ai-je pas fait là ? Vous voyez ce que fais la bille au cœur d'un grelot ? Et bien, j'ai eu l'impression que mon cerveau faisait de même au sein de mon crâne. Mes réveils d'après fête sont toujours plus mémorable les uns que les autres, toujours l'horrible envie de crier «plus jamais ca» mais je ne tiens cette résolution à peine quelques heures. C'est atroce comme j'ai l'impression que des centaines de chevaux en furies martèlent ma tête avec leurs sabots, et ce ... goût infecte de vieil alcool que j'avale depuis tout à l'heure ne donne limite envie de gerber, je dois vraiment me bouger le cul, me sortir de là, rentrer chez moi. Rentrer chez moi, tiens, oui, très bonne idée, mais comment ? Ne suis-je pas censé rentrer avec Morgan ? Morgan ? Bordel mais ou qu'il est passé ? Je suis encore allongé sur le sol où, dieu merci, j'ai eu tout de même l'intelligence d'utiliser ma veste comme oreiller sinon c'était bonjour le torticolis, c'est une merde de moins à affronter au réveil, c'est déjà ca. Je tente de regarder autour de moi, mais je voies totalement flou, Morgan pourrait être à un mètre de moi que je ne le verrai même pas. Un monstrueux bruit de taule m'arrache les tympans, s'en suit un «Shawn» d'un voix totalement cassée mais impossible pour moi de ne pas reconnaître Morgan. Le bel enfoiré ! Il a décidé de tous nous assommer ou quoi ? Bien qu'après réflexion, il doit être dans un état tout aussi beau que le mien et ce qu'il venait de faire avait du lui faire horriblement mal également, cette réflexion me fait rire, alors qu'autour de moi, ce n'est que gémissements et complaintes. Je tente donc de répondre à son appel mais bien que ma bouche soit ouverte et que j'ai la sensation de parler, rien ne sort hormis un léger grognement. D'accord, voix perdue, pas grave, elle finira bien par revenir, je dois donc me lever afin de montrer à mon pote que j'ai bien entendu son hurlement. Mes jambes se tendent, je suis à peu près debout quand, soudain, je sens clairement les muscles de mes jambes se ramollir, et comme un flan, je m'écrase de nouveau sur le sol. Je fais bien rire mes voisins de nuitée, et surement Morgan si il a eut le temps de m'apercevoir, je ne voies toujours pas très clair, il est encore un amas de flous au loin. Deuxième tentative et c'est la bonne, certes mes jambes sont frêles mais ca tient, je m'empresse, comme je le peux, de me diriger vers Morgan, en tâchant de ne me marcher sur personne.

« J'suis là ! » dis-je d'une voix totalement enraillée.

Je crois que je n'ai jamais mis autant de temps que cette fois ci pour faire vingt pas, un vrai sketch à moi tout seul. Alors que je suis à ses cotés, je m'adosse à son épaule, nous vacillons tous les deux comme deux vieux potes ivrognes, la scène doit être mémorable et peut être totalement pitoyable du point de vue de certaines personnes, mais on s'en balance grave, la soirée a été d'enfer ! Enfin, la soirée en elle-même, pas la raison pour laquelle nous y sommes allés pour nous déchirer la tête. «Shit» c'est vraiment chiant que ce souvenir soit gravé dans ma tête, j'aimerai parfois que mon talent pour oublier certaines choses s'applique à cet événement.

« Comment va ta tête poto ? Ca résonne pas trop là dedans ? »

Ma main vient amicalement frotter son crâne.
crackle bones




[HRP : désolée du retard ... j'ai des journées d'enfer en ce moment :/]
Revenir en haut Aller en bas
 

Sorry for party rocking [Shawn & Morgan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» le plongeur MORGAN DELCOURT
» Shawn Hornbeck Ben Ownby (USA)
» Party Burlesque 25-26 mars au Lush Renard à Paris
» Michèle Morgan
» April Morgan [Terminer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-