AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 Fêtons ensemble la Saint Valentin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

PNJ

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/05/2014
MESSAGES : 204
POINTS : 2903



MessageSujet: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Sam 7 Fév - 12:44

La Saint Valentin
La fête ♥




« Chers Valentins, Valentines ou Bienfaiteurs,

Bienvenue à notre grande fête annuelle en l'occasion de la Saint Valentin. Que vous soyez en couple, amoureux ou à la recherche de l'amour, profitez de cette fête pour cela. Vous aurez à disposition un grand buffet et des tables rondes sont à disposition. La grande place centrale n'est autre que la piste de danse, on compte sur vous pour vous déhancher toute la nuit. A votre disposition, la boite aux lettres de l'amour. Vous aurez l'occasion de déclarer votre amour à la personne de votre choix, écrivant son nom sur un bout de papier avec un indice pour qu'on vous reconnaisse. Une rose lui sera apporté avec le mot et quand vous entendrez le son des cloches de l'amour, suivi d'un slow, vous n'avez plus qu'à espérer que la personne vous ait reconnu et vient danser avec vous. La suite, c'est vous qui voyez ! Cette année, la ville de Manchester veut porter son aide à son hôpital pour la recherche de maladie grave, amoureux et célibataires sont donc appelés à leur bon coeur.

Passez une bonne soirée »

♥ Vous aurez l'occasion de choisir un partenaire de danse (ou plusieurs)
♥ La boite aux lettres de l'amour, c'est la boite mp d'Aphrodite, si vous souhaitez partager une danse avec quelqu'un, vous envoyez un mp avec Aphrodite avec le nom de la personne et un indice sur vous. Ex : si Nawael veut partager un slow avec Joshua son mari, j'enverrais un mp à Aphrodite « M. Joshua Hastings. Indice : Le mariage de l'amitié »
♥ Dans le rps, ne dite surtout pas la personne que vous écrivez sur le petit bout de papier avant de le mettre dans la boite de l'amour, sinon le jeux est biaisé
♥ L'indice est donnée dans le rp à la personne par Aphrodite (qui sera un serveur ou autre) qui apportera à la personne une rose avec l'indice. Ceci, juste avant le son de cloche.
♥ Un message avec Aphrodite sera posté, disant les différents indices aux personnes destinaient. Finissant le message par le son de cloche.
♥ Si vous recevez plusieurs invitation en un seul coup, c'est à vous de choisir votre partenaire, si vous devinez qui vous a demandé.
♥ Rien n’empêche d’envoyer un message toujours à la même personne, surtout si la personne n'a pas deviné qui vous étiez (penser à changer d'indice dans ce cas là)
♥ Bien sûr, en dehors des sons de cloche et du slow, vous dansez avec qui vous souhaitez

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Dim 8 Fév - 15:42

Gabriel ∞ Grace
Saint-Valentin
A dix-sept heures je constatai avec amertume que tout les coiffeurs de la ville avaient décidé de bosser jusqu'à pas d'heures, et donc avaient accepté une longue liste de clientes. Qu'est-ce que ça pouvait m'agacer toutes ces femmes qui arrivaient comme une fleur et voulaient ressembler à telle ou telle star britannique – ou américaine d'ailleurs – pour séduire leur amoureux le soir de la Saint-Valentin. Et dire que j'y allais en célibataire, … Oh évidemment j'avais un cavalier. En quelque sorte. Un partenaire de galère serait plus approprié non ? J'avais peur que la vue de tout ces couples s'enlaçant et puant le bonheur à plein nez ne me donne la nausée, ou ne me rappelle une rupture douloureuse. Bon sang, c'était il y a plus de six mois. Pourtant je le revivais comme si c'était hier.

Après un peu moins d'une heure de bons soins j'étais sortie de là admirablement bien coiffée, et maquillée. Tout ça, c'était grâce à mon assistante qui avait pensé à me prendre rendez-vous. Sinon je me serais fait une petite coiffure maison sans chichis ni tralala. La coiffeuse s'était plainte de son probable retard à la soirée, comme elle devait encore coiffer trois personnes après moi... mais elle avait fait un boulot remarquable. Mes cheveux étaient attachés sur le coté, joliment ondulés – plutôt que les frisottis informes qui caractérisaient parfois ma chevelure au réveil.

Je rentrais chez moi enfiler ma robe en vitesse et vérifier que tout s'accordait bien, puisqu'il ne faudrait pas que j'ai oublié d'enlever mes chaussettes tout de même ! Contrairement à mon habitude, mes escarpins n'en étaient pas vraiment puisque le talon n'était pas bien haut. La faute à ma cheville encore instable, mieux valait ne pas prendre de risques. Gabriel n'était pas encore là quand j'arrivai devant le building de Taylor & Co, donc je m’asseyais dans un fauteuil près de l'entrée, quand il fit son apparition. Immédiatement je me levai, lissai ma robe et lui sourit timidement. « Salut ! On y va ? » demandais-je en me demandant si cette soirée allait être encore plus gênante que ce moment où je le fixai de la tête aux pieds en rougissant. Bon sang, qu'il était sexy en costume. Quelle idée de  lui avoir fait tailler ce costume, maintenant je savais ce qu'il y avait en dessous en plus ! Quelle galère...  
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Dim 8 Fév - 23:19


Fêtons ensemble la Saint-Valentin
Event Saint Valentin

Quelques jours plus tôt, Sebastian avait vu dans une vitrine de la boulangerie du coin que l’hôpital organisait une collecte de fonds pour la Saint-Valentin. Il avait vu en cette soirée, une occasion de pouvoir passer une nouvelle soirée aux côtés de Louise. Après avoir vu l’affiche, il avait pris le risque d’appeler la jeune femme pour l’inviter. Au plus grand bonheur de ce dernier, elle avait accepté d’être sa cavalière. Finalement, ils avaient convenu d’une heure à laquelle le jeune homme devait passer la chercher. Le simple fait que la jeune femme eut accepté son invitation, le rendit heureux pour la journée. Finalement les journées étaient passées trop longuement à l’avis de Sebastian mais c’était enfin le soir de la Saint-Valentin.

Sebastian avait dû appeler sa grande-sœur à l’aide pour le choix du costume qu’il devait porter. Elise se moqua à plusieurs reprises de lui, tellement il était stupide de stresser autant juste pour une petite soirée. Chose qu’elle ignorait, c’est qu’il avait invité une charmante demoiselle à l’accompagner et il ne voulait pas parler de ça avec sa sœur car c’était une pipelette qui ne s’arrêtait jamais sans avoir tous les détails croustillants de la moindre relation que son frère avait. Donc il se contenta de rester vague sur les raisons de sa présence, prétextant vouloir aider les enfants cancéreux en faisant un don. Après avoir enfilé un costume gris sur lequel sa sœur l’avait longuement conseillé. Il prit les clés de son véhicule pour se rendre au domicile de la jeune Louise.

Après avoir passé de longues minutes au volant de son véhicule, il se demanda s’il fallait si oui ou non qu’il lui offre quelque chose ? Ne serait-ce qu’un bouquet de fleurs ? Il arriva au pied du domicile de la jeune femme. Seb releva la manche de sa veste pour regarder l’heure. Il était dix-huit heures quarante et il était  en avance. Le jeune homme observa la rue et vit au loin  un fleuriste, en quelques minutes il était arrivé, et voilà qu’il était bloqué devant toutes les fleurs. Devait-il prendre un bouquet ? Ou cela paraitrait bizarre ? Finalement il prit un bouquet de roses. Tant pis si cela étonnerait la jeune femme, les fleurs ont toujours fait plaisir aux femmes. Il refit le trajet inverse et une fois arrivé à la porte de chez elle, il sonna et attendit que la jeune femme vienne lui ouvrir la porte, un bouquet de rose à la main… Quand Louise ouvrit la porte, il ne put s’empêcher de sourire et de lui tendre le bouquet. « Bonsoir »

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Mer 11 Fév - 15:16


   
St Valentin powa

   
Kaylee & all the people

   
Bien, alors … Restons calme. Ce n'était qu'une petite soirée anodine. Rien de plus. Il n'y avait aucune raison pour que j'angoisse à l'idée de me rendre à une fête de St Valentin. Non ? Si … Ce n'était pas tant le thème de la soirée qui me faisait peur, mais plutôt le fait de me trouver au centre d'une mare de monde. La dernière fois que je m'étais rendue à ce genre de réunion bénévole, les choses ne s'étaient pas particulièrement bien déroulée. Le type que j'avais bousculé au point de l'arroser avec sa coupe de champagne devait encore s'en souvenir, la veste de son costume aussi. Et je ne parlais pas de ma paire d'escarpins qui s'était retrouvée coincée entre deux carrelages. Un vrai carnage.

Cette fois pourtant, j'avais pris de bonnes résolutions pour ne pas provoquer de nouveaux désastres. Déjà, j'allais éviter le buffet de canapés et petits-fours à volonté. Ensuite, j'avais snobé mes chaussures de soirée lustrées pour mes bonnes vieilles bottes en cuir à talons. Stables et increvables, c'était une source sûre ! En plus de ça, j'avais peut-être trouvé un cavalier pour surveiller que je n'ingurgite pas trop de vin et me sauver en cas de situation extrême. Je n'avais pas convenu d'une heure précise avec Nolan. Nous devions simplement nous retrouver sur place. Et en ce qui concernait Aiden, je ne savais pas du tout si j'allais avoir l'occasion de le croiser ce soir.

Qu'il s'agisse de l'un ou de l'autre, je l'attendais de pied ferme. Bien trop stressée à l'idée d'arriver en retard, je m'étais dépêchée de me préparer à la vitesse d'une fusée. Vêtue d'une petite robe noire toute simple et assez près du corps pour éviter que je ne m'accroche dans une porte, j'attendais donc à l'entrée de la salle, bras croisés. J'étais vraiment arrivée très tôt, il n'y avait qu'une poignée de personnes à l'intérieur. Quelle idiote. J'allais poireauter ici pendant un bon moment, à tous les coups. Peut-être que si je retournais m'asseoir dans ma voiture pour écouter de la musique, personne ne le remarquerait …

Presque tentée par mon monologue interne, je me tournai vers l'entrée de la salle sans trop m'en apercevoir. Et c'est là que je tombai nez-à-nez avec un visage connu. Mais il n'avait rien à voir avec les deux têtes masculines que j'attendais, puisqu'il s'agissait d'une frimousse féminine encadrée d'un rideau de cheveux bonds. J'écarquillai subitement les yeux, surprise quant à la découverte que je venais de faire.

- Vanessa ? C'est … toi ?

Je connaissais cette demoiselle, et plutôt bien même ! C'était ma cousine. Mais d'ailleurs, qu'est-ce qu'elle faisait là ? Elle ne vivait pas en Amérique aux dernières nouvelles ?
   
   
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Jeu 12 Fév - 12:21

La saint valentin
Vanessa & Avec tout le monde

Benjamin m'avais donner rendez vous dans une soirée pour la saint Valentin , je ne sais pas pourquoi il pouvais vouloir m'inviter comme cela dans une soirée où la plupart des gens étaient amoureux ou venaient pour conclure par la suite pour ne pas finir leurs vie ou leurs soirées seuls . Vanessa s'était préparée longuement dans son petit studio que ces parents lui payait pour qu'elle puissent faire des études brillantes et devenir une avocate célèbre. Elle alla donc pour commencer prendre une bonne douche puis ce mit a chercher une tenue approprier pour la soirée qui sera surement chic et glamour.

Elle enfilais donc une robe rouge bustier qui lui allais super bien et prit son fer a boucler pour pouvoir ce faire des petites bouclettes , on lui disais souvent que ce genre de coiffure lui allais plus que bien , elle prends sa trousse a maquillage et commence a ce passer de la crème anti cerne , puis du fond de teint adapté a sa couleur de peau , elle continue donc par ce passer de la crème et fait une sorte de trois pour bien que le fond de teint soit étaler. Puis elle s'occupe de ses yeux bleus azurs en les maquillant simplement d'un crayon noir pour le bas et d'un trait d'eye liner pour le haut de l’œil . Puis elle passe par la bouche et la maquille aussi simple que possible juste un contour de lèvre rose et un gloss transparent.

Elle était en route pour la soirée et ce mit donc en tête de pouvoir passer quand même une bonne soirée , elle gara donc sa voiture sur le parking , elle ne connaissais pas grand chose ici mais comme Benjamin lui avais tout expliquer par message en lui disant par où il fallait passer et où il fallait garer la voiture s'étais devenue pour elle assez simple en suivant ces instructions.

Elle entrais donc dans cette salle immense , elle allais poser son manteau sur un portant quand on l'interpelle au moment ou elle ce retourne , s'étais sa cousine Kaylee qui venais de l'interpeller . Mais pourquoi Vanessa n'avais pas fait le rapprochement que sa cousine était la peut être était t'elle hypnotiser par l'homme qu'elle avais rencontrer.

- Oh Kaylee comment va tu depuis tout ce temps ou on s'est pas vu ? Ca fait trop plaisir de pouvoir te revoir , tu vient on va prendre un verre et on va pouvoir parler un peu , sa fait pas longtemps que je suis arriver en ville et j'ai même pas pensée a venir voir ma cousine désoler . Alors parle moi de toi de ce que tu devient et tout  
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Lun 16 Fév - 16:51


   
St Valentin powa

   
Kaylee & all the people

   
Trouver Vanessa ici était totalement inattendue. De nous deux, j'étais certainement la plus surprise puisque je restais stoïque en la regardant bouche bée tandis qu'elle me souriait et me proposait déjà d'aller boire quelque chose. Je me repris bien vite avant de déglutir. Déjà, ma cousine s'éloignait vers le buffet sans vérifier si je la suivais ou non. Bien peu encline à retrouver ma solitude désespérante, je lui emboîtai le pas et la rejoins près des tables remplies de boissons. Néanmoins, je pris soin à ne pas prendre de coupe de champagne. Je m'étais promis de ne pas provoquer de massacre ce soir, alors j'allais éviter l'alcool le plus longtemps possible. Je me concentrai alors uniquement sur la petite blonde qui n'avait pas cessé de parler depuis qu'elle m'avait reconnue. Bon sang, il y avait peut-être un peu trop d’éléments à retenir d'un coup … Commençons par le début, elle me demandait comment je me portais.

- Je, euh … Ça va. Et toi ? Ça fait très longtemps qu'on ne s'est pas vu, en effet, mais … qu'est-ce que tu fais là ?

C'était vraiment ça qui me perturbait, la savoir à Manchester alors qu'aux dernières nouvelles elle vivait de l'autre côté de l'océan. C'était un coup de chance énorme d'être tombée sur elle par pur hasard. Cette ville était assez grande pour que deux personnes ne croisent jamais. Et puis elle avait vraiment changé depuis la dernière fois qu'elle s'était tenue devant moi. Si je ne m'étais pas retrouvée devant elle, j'aurais très bien pu la croiser sans comprendre qu'il s'agissait d'elle.

- Oh, ce n'est pas grave, ne t'en fais pas. Je ne sais même pas si tu étais au courant que je vivais aussi, alors tu sais … Ce n'est pas dramatique.

Je souris pour lui montrer que je n'étais absolument pas fâchée. C'était vrai que j'étais sûrement la première fautive dans cette histoire. C'était moi qui avais quitté la maison de mes parents sans prévenir personne pour venir faire mes études ici. C'était juste après l'arrestation d'Aiden. Je n'avais pas le cœur à parler, et encore moins à prévenir les autres que je pliais bagage vers un nouvel horizon. D'ailleurs, c'était aussi un peu à cause de l'accident de mon ex que je n'avais plus revu ma cousine. Je n'avais plus fait l'effort d'accompagner mes parents en visite familiale après avoir trouvé un logement à Manchester. Cet endroit était mon nouveau refuge, ma bulle protectrice, et j'étais peu désireuse de le quitter. Pourtant il avait fallu qu'Aiden me poursuive jusqu'ici. Et je n'avais pas encore décidé s'il s'agissait d'une bonne ou d'une mauvaise chose. Quoi qu'il en soit, lorsque Vanessa me demanda ce que je devenais, ce fut encore le visage de mon beau brun qui s'afficha dans mon esprit. Il allait me poursuivre comme ça encore longtemps ?

- Eh bien, pas grand-chose tu sais … Je suis vétérinaire maintenant, j'exerce dans une petite clinique au nord de la ville. Ma vie est tout à fait normale. Enfin … Enfin j'ai revu un très vieil ami il y a peu. Ça m'a un peu chamboulée.

Un rire nerveux m'échappa. Je n'en attendis pas moins pour relancer la balle à ma cousine, afin de ne pas trop m'attarder sur le point « vieil ami sorti de prison » :

- Et toi alors ? Tu as tellement changé, c'est impressionnant … tu es superbe ce soir !
   
   
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Lun 16 Fév - 22:28

la Saint Valentin

ft. tout le monde & Nawael


« Dansez, dansez, faites tout pour oublier »
Comment lié travail et amusement ? Être journaliste et devoir être celle qui fera un article sur la soirée pour le lundi, la perspective d'un dimanche en tête à tête avec son ordinateur ne l'a tenté pas vraiment, mais elle est encore en bas de l'échelle et doit toujours et encore faire ses preuves. Puis aller à une fête de charité dans le genre, c'était très bon pour la réputation de Joshua, donc c'est donc  dans leur rôle de jeune mariés qu'ils allaient passés la soirée de la Saint Valentin. C'est le thème de la fête, dire qu'elle a toujours refusé de fêter de genre de fête, trop romantique et nian nian à son goût. Mais la, elle avait de bonne excuse, c'est pour le travail et pour son mari. Jouer les couples mariés, ce n'est pas difficile pour eux, déjà par ce qu'ils le sont vraiment et qu'ils ont toujours été très proche. Nana n'avait pas de nouvelle de ses sœurs, elle ne savait donc pas si elles étaient de la partie, ni son frère d'ailleurs, mais se genre de fête n'était pas vraiment son genre. La question qui planait c'est est-ce que lui y sera ? Lui, c'est Mickaël. Non, il ne faut pas qu'il soit là. Elle n'a absolument rien dis à Josh sur le retour de son ex dans sa vie, encore moins qu'il y eu des baisers échangeaient. Il la connaît par cœur, si il est là et qu'elle n'arrive pas à tenir son regard amoureux envers Mick. Son meilleur ami lui a toujours dit qu'il rêverait qu'une fille le regarde comme elle regarde Mick, donc se ne sera pas difficile pour lui de deviner que sa femme et encore amoureuse de son premier amour, et ça pourrait causer pas mal de problème.

Nawael sortit de la salle de bain serviette autour de son corps et une autre qui entourait ses cheveux. Joshua n'était toujours pas là, il devait pourtant être rentré depuis une dizaine de minutes. Elle alla prendre dans sa penderie, attrapant une robe rouge, comme ça elle se fondra bien dans le décor, ça peut-être une bonne tenue de camouflage si besoin, non ? Elle l'enfila, puis retourna dans la salle de bain pour sécher ses cheveux et se maquiller, un peu plus que la normale, mais pas trop non plus. Oui, le camouflage a ses limites. Elle était enfin prête, mais Josh toujours pas là. C'est à se moment même qu'elle reçu un message de Josh qui lui annonçait qu'il la rejoignait la-bas. Nana étudia la question, elle pouvait aussi rester plus longtemps à l'appartement, faut dire que cette fête ne la tentait pas beaucoup, enfin surtout le thème. Oui, mais non, l'article, il ne faut pas qu'elle rate le début de la soirée. Elle enfila donc de petits escarpins de la même couleur que sa robe, son manteau noir, puis quitta le duplex.

La décoration était vraiment belle, la ville avait mis les petits plats dans les grands. Nana longea les murs, observant surtout la décoration, elle devra en dire quelques mots dans son article. Il y avait déjà pas mal de monde, et elle n'avait pas vraiment envie de chercher des connaissances dans toute cette foule. Autre chose l'appeler, le buffet. Il faudrait aussi qu'elle y mette un mot dans son article et en bonne journaliste, elle devait donc goûté un peu à tout, il faut savoir bien faire son travail. Les petits fours sont très bons, et accompagné d'un champagne, parfait, enfin avec modération quand même.

code by ORICYA.

Revenir en haut Aller en bas

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1321
POINTS : 5829



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Mar 17 Fév - 0:16

La Saint-Valentin
Emma & Cie

Pénétrant dans la salle magnifiquement décorée pour l’occasion, je me demandai encore une fois ce que je faisais là. Je n’étais pas habituée à ce genre de soirée et encore moins à y aller seule. Dans ma ville natale, c’était plutôt « à la bonne franquette » comme on disait. Pas besoin de chichi. Et j’y allais aussi avec ma famille. Dit comme ça, cela pouvait sembler triste mais pas du tout. Les fêtes de la ville étaient de bonnes occasions de se réunir tous ensemble et mes parents, étant natifs eux-mêmes de Scarborough, connaissaient énormément de personnes. Et avec mes frères nous avions aussi pas mal de relations. Aussi, j’étais toujours sûre de passer une excellente soirée. Alors que ce soir…

Je ne connaissais encore que très peu de personnes à Manchester et j’étais sûre à 100% que je n’allais connaître personne dans cette soirée. Alors pourquoi y être allée me direz-vous… Et bien moi-même je ne le savais pas très bien. Je voulais faire quelque chose de différent et puis c’était une bonne cause. Mais si je voulais vraiment être honnête, je devais bien admettre que ma dernière rencontre avec Damian y était aussi pour quelque chose. Il m’avait piqué au vif lorsqu’il avait sous-entendu que je n’avais aucun loisir ou aucune distraction dans ma vie. Peut-être voulais-je me prouver que je n’étais pas de ces personnes qui ne connaissaient rien d’autre que le travail. Me voilà donc ici dans cette grande salle…

Lissant ma robe nerveusement, je me dirigeai vers le buffet pour me prendre une flute de champagne. Au moins avec un verre à la main, j’aurais l’air moins cruche. Enfin je l’espérais. Comme si c’était un signe du destin, j’avais été de repos toute la journée. J’avais donc pris mon temps pour me préparer. J’avais choisi une couleur pastel exprès, ne voulant pas rentrer dans le thème de la Saint-Valentin. Paradoxal quand on allait dans une soirée, le soir de la Saint-Valentin non ? En fait pas vraiment pour moi. J’avais toujours détesté entrer dans le moule et puis sur l’invitation il n’y avait pas de dress code donc autant en profiter. Ma robe bustier était moulait mon corps et mettait ma silhouette en valeur. Mes cheveux se promenaient librement sur mes épaules et mon maquillage était juste ce qu’il fallait pour une fête. J’avais agrémenté le tout avec un bracelet et un collier assortis ainsi que de discrètes boucles d’oreilles.

Mon verre à la main, je laissai mon regard errer dans la salle regardant les personnes évoluer. Voyant certaines tenues, je me dis un peu amusée que j’avais une tenue somme toute assez sobre. Poussant un petit soupir, je me demandais ce que cette soirée allait me réserver…

Emi Burton

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 1874
POINTS : 7127



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Mar 17 Fév - 9:32

Damian ∞ Emma
Fêtons la St Valentin
Que ce soit clair, ce n'était pas la St Valentin en tant que fête que j'appréciais. C'était les femmes superbement vêtues, abandonnées pour la soirée. C'était parfois les scènes catastrophiques entre les couples essayant de sauver leur vie commune. Et, pourquoi pas, c'était aussi les splendides bijoux que monsieur offrait à madame et qu'il finissait toujours par égarer avant la fin de la soirée. Vous voyez ce que je veux dire. Mais outre ce divertissement certain, j'aimais jouer le rôle dont je m'affublais la plupart de mes journées. Le riche antiquaire de Manchester venait céder un peu de son immense fortune pour les enfants malades. Il fallait avouer que ça rendait plutôt bien pour ma réputation de commerçant. J'étais un bon samaritain, la police n'avait pas à s’inquiéter de mon cas en particulier … Et puis, j'aimais le luxe, ne nous mentons pas. Cette occasion de réunir à la fois tous les minables et tous les grands de la ville était une chance pour sortir les vêtements hors de prix. Chaussures cirées, costume neuf et cravate parfaitement repassée. J'étais sur mon trente-et-un et, qu'on se le dise, prêt à faire des ravages.

En ce début de fête, les événements étaient plutôt calmes. Les invités arrivaient petit à petit. Épaule appuyée contre le mur, j'observais tout ce petit monde sans décider de me mêler à la foule. Je cherchais quelque chose d'intéressant, et force était de croire que cette chose n'avait pas encore pointé le bout de son nez. Quoique, je n'avais pas pu m'empêcher de constater que la salle était essentiellement peuplée de femmes à l'heure actuelle. Soit elles consistaient la catégorie « seules et désespérément à la recherche de testostérone », soit leurs compagnons se faisaient attendre. En somme, j'avais de quoi m'occuper si jamais je commençais à trouver le temps long.

Mais ce ne fut pas le cas, car ma distraction tant attendue venait de passer à quelques mètres de moi. Je me redressai quelque peu sans retenir un sourire d'enfant planté devant un bocal de sucreries, et me tournai vers la silhouette qui venait de me dépasser, sans vraiment en croire mes yeux. Emma Rosebury était là. Mais le plus surprenant était sa tenue de ce soir. Adieu les tenus pratiques et confortables, aujourd'hui elle avait enfilé une robe de soirée qui laissait deviner la forme de ses courbes. Ses cheveux cascadaient sur ses épaules blanches laissées à nu. Elle avait chaussé une petite paire d'escarpins et portait même quelques bijoux. Santo Cielo, où était passé le bull-dogue dans son costume d'enquêtrice ? N'y tenant plus, j'avalais d'un coup sec le reste de ma coupe de champagne et me dirigeai d'un pas décidé à la suite d'Emma.

Elle n'était pas allé bien loin, puisque je la retrouvai à côté du banquet en train de parcourir la salle d'un œil … morne ? Dépité ? Seul ? Oui, c'était bien ça. Elle était seule. Ma chère mademoiselle Rosebury faisait partie de la fameuse catégorie « seule et désespérément à la recherche de testostérone ». Intéressant. Je me faufilai dans son sillage pour qu'elle ne me voit pas venir, posai ma main dans son dos avant de la faire innocemment glisser sur sa hanche, et me tins enfin à sa hauteur.

- Mademoiselle l'enquêtrice ! M'exclamais-je comme si je ne l'avais pas découverte quelques minutes plus tôt.

J'attrapai une nouvelle coupe de champagne sur le plateau d'un serveur passant à proximité, et lui souris de toutes mes dents.

- On attend son Valentin ? 
code by Silver Lungs

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/ En ligne

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1321
POINTS : 5829



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Ven 20 Fév - 19:11

La Saint-Valentin
Emma & Cie

Les yeux toujours sur la salle, je m’aperçu qu’il n’y avait pas encore grand-monde. Apparemment la notion de l’heure n’était pas la même à Manchester que dans ma petite ville natale. A Scarborough, comme ce genre d’évènements était l’occasion de se retrouver, les gens avaient l’habitude de venir très tôt pour en profiter un maximum. Notre famille n’était pas en reste. Mon père nous pressait pour arriver le plus tôt possible. Même avec des enfants ayant la trentaine, il tenait absolument à qu’on y aille tous ensemble. Cela faisait très old-fashion mais bon c’était le style de la ville on va dire. Visiblement à Manchester, c’était à qui allait arriver le plus tard pour se faire remarquer. Je ne pus m’empêcher de sourire amusée à ce que penseraient mes parents de cette façon de faire. J’avais l’impression d’être la petite provinciale qui débarquait à la ville et qui était empotée au possible…

Tu es là pour une bonne cause, tu es là pour les enfants malades… Voilà ce que je ne cessais de me répéter en espérant que le temps passe un peu plus vite. Ou au moins que je puisse avoir quelque chose à faire, voir un visage de connu… Mais il fallait bien que je l’admette, ma vie sociale à Manchester était proche du néant. Les seuls moments de libres que j’avais, je les passais à faire de longues promenades pour découvrir la ville et ses trésors ou bien à faire du jogging. En somme des activités de solitaires quoi. Il serait peut-être temps que je me trouve une activité qui pourrait me faire rencontrer du monde. Quelque chose comme la poterie, le dessin ou bien encore la danse. J’avais toujours aimé danser, ce serait peut-être une bonne occasion d’allier plaisir et rencontre non ?

J’en étais là de mes réflexions quand je sentis une main sur mon dos avant de se poser sur ma hanche quelques secondes. Manquant de sursauter, je levai les yeux au moment où la personne m’interpelait pour découvrir… Damian Wright. Evidemment, il fallait que ce soit lui ! De toutes les personnes sur lesquelles je pouvais tomber – bon pas grand-monde d’accord mais quand même – le destin faisait que c’était l’antiquaire. Réprimant un soupir, je lui fis un sourire tout aussi grand que le sien. Sans avoir besoin de feindre la surprise, je m’exclamai

« Monsieur Wright ! Mais quelle charmante surprise ! Je ne pensais pas vous voir ici ce soir… »

Mais en y réfléchissant, ce n’était pas vraiment une surprise. Damian Wright l’antiquaire était connu pour son engagement dans les bonnes œuvres de la ville. Une parfaite couverture en somme pour dissimuler son autre activité qui, elle, était tout sauf légale ! Je ne pus en dire plus qu’il m’attaquait déjà sur mon célibat. Laissant échapper un petit rire, je lui répondis

«  Pas ce soir Monsieur Wright ! Cette soirée est consacrée aux enfants pour ma part. Et vous ? Où est donc votre valentine ? Un homme tel que vous ne saurait être seul un jour comme celui-ci… »

Un prêté pour un rendu mon cher, pensai-je. Moi qui me demandais ce qu’allait me réserver cette soirée, je venais d’avoir ma réponse.    


Emi Burton

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Sam 21 Fév - 8:15


Joshua poussa un soupir de soulagement en éteignant finalement son ordinateur. Après avoir mis un peu d’ordre sur son bureau, il ramassa ses affaires et quitta enfin son lieu de travail. La journée avait été éprouvante, surtout pour un samedi. En théorie, dans leur cabinet d’avocats, le samedi, ils ne travaillaient que dans la matinée. Mais finalement, la plupart étaient restés cet après-midi-là. Un gros procès se préparait ; l’un des principaux associés devait être prêt pour lundi et Joshua l’avait aidé. Revêtant le rôle de l’avocat de la partie adverse (l’accusation), il avait passé des heures à revoir avec lui toute sa défense et avait mené une sorte de contre-interrogatoire. Le client était là, lui aussi, presque torturé en guise de préparation psychologique. Même l’avocat devait être prêt à entendre à peu près n’importe quoi et s’il gardait présentes à l’esprit toutes les questions et les points litigieux que l’accusation pouvait soulever, afin d’aider au mieux son client. Certes, Joshua n’était pas le plus expérimenté dans le domaine, mais sa jeunesse, sa vigueur, sa vivacité d’esprit et son ardeur à la tâche avaient définitivement convaincu les principaux associés. C’était pour ça qu’il avait été embauché dès la fin de ses études, d’ailleurs. C’était rare et Josh se sentait particulièrement privilégié. Voilà pourquoi il ne pouvait définitivement pas faire faux bond à son big boss et c’était aussi la raison principale de son envie de rester en Angleterre.

Mais quand il put enfin quitter les lieux, Joshua s’avérait encore plus soulagé que prévu. La semaine avait été longue ; pourtant, il ne serait pas surpris si le lendemain, il recevait un coup de fil du boulot. Il avait vraiment hâte que ce procès se termine… Mais ce soir-là, c’était sa soirée. Personne ne pourrait le déranger. Il avait rendez-vous avec Nawael, sa femme, mais surtout sa meilleure amie, pour une espèce de bal donné en l’honneur de la Saint-Valentin. Certes, leur situation était un peu compliqué et ils étaient loin d’être deux amoureux conventionnels. En réalité, ils s’étaient mariés pour que Josh obtienne la nationalité britannique. Mais ce n’était pas une raison pour ne pas fêter la Saint-Valentin dignement. Même si le mariage était l’idée de la blondinette, Josh avait déjà l’impression de la priver de beaucoup de choses, d’une relation amoureuse normale par exemple - et il était bien décidé à ce qu’elle profite de la soirée. Il se consacrerait entièrement à elle et lui ferait oublier qu’elle n’avait pas droit à certaines choses à cause de lui. Il se l’était promis ; elle allait passer une excellente soirée en sa compagnie.

Heureusement qu’il était toujours habillé en costume au travail, puisque le jeune homme put se rendre directement à la salle où il avait rendez-vous avec Nawael. Il était en retard et détestait ça… Ça commençait mal ! Il avait envoyé un sms à sa meilleure amie pour la prévenir qu’il la rejoindrait directement là-bas. Après avoir garé la voiture dans le parking et avoir été accueilli convenablement, Joshua entra enfin dans la salle de réception et ses yeux la parcoururent du regard. Il y avait pas mal de monde et il aurait du mal à repérer Nawael au milieu de toutes ses personnes. Mais comme il la connaissait bien, il se dirigea du côté du buffet et finalement, au bout de quelques instants, ses yeux se posèrent sur elle et son visage s’éclaira d’un sourire. C’était ça qui était incroyable avec Nana, elle avait le don de lui apporter chaleur et sérénité. Il s’approcha rapidement d’elle. La jeune femme lui tournait le dos, plantée devant les petits fours, un verre à la main. L’avocat l’enlaça par-derrière, passant ses bras autour de la taille de Nawael et l’embrassant délicatement sur la tempe. « Bonsoir toi. » Ses gestes empreints de tendresse n’étaient pas seulement destinés au public ; il était toujours aussi affectueux avec sa meilleure amie. « Excuse-moi pour le retard... »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Sam 21 Fév - 20:51

Gabriel ∞ Grace
Saint-Valentin
17 heures. J’étais clairement désespéré. Affalé dans mon canapé je buvais une bière en regardant un quelconque match à la télé. Je ne suivais pas vraiment en fait je me contentais de fixer la télé en soupirant. Pourquoi j’avais accepté l’invitation de Grace ? Cette soirée allait sûrement être une des pires de mon existence… La réponse s’imprima assez clairement dans mon esprit : je n’avais pas eu le choix. Elle ne m’avait jamais “demandé” de l’accompagner, elle m’y avait juste obligé. Rageant à la pensée que je n’étais absolument incapable de refuser quoi que ce soit à cette femme, je me levais.

Comme un lion, je tournais en rond dans la cage qu’était mon appartement. Je me demandais ce que je pourrais inventer comme excuse pour ne pas y aller. Jambe cassée ? Ahah non. Je serais cramé le lendemain et elle me prendrait encore plus en grippe. Grippe subite tiens ? Non pareil. Problème familial ? Elle sait très bien que je n’ai pas de famille, elle n’est même pas au courant de l’existence de mon fils..

C’est en regardant le costume, la mort dans l’âme que je me déciais à y aller. Une bière et une clope plus tard j’enfilais mon costume. Le costume qu’Elle m’avait fait tailler sur mesure par un espèce de père noël vivant qui essayait de nous caser ensemble. Il était parfaitement ajusté comme je l’avais prévu et comme elle l’avait prévu. Un peu la mort dans l’âme, je m’habillais puis descendit une autre bière avant de partir, pour me donner du courage.

Je partis à pied jusqu’au building de la société, un chauffeur nous emmènerait jusqu’à la soirée. Je n’allais pas l'emmener dans ma vieille fiat des années 90, elle ne le tolérerait pas je pense.. Lorsque j’arrivais, non sans avoir attiré quelques regard de la gente féminine sur mon passage, Grace était déjà là. Je dois avouer que je e suis stoppé quelques secondes, en voyant sa robe. Elle avait clairement le don de mettre ce genre de robes, qui mettent exactement ce qu’il faut en valeur. Lorsque je m’aperçus que j’étais en train de reluquer ma patronne, ma terrible patronne, je détournais le regard.

“Salut, quand tu veux.”

Comme un vrai gentleman que je n’étais pas, je lui tendis le bras, la conduisant jusqu’à la voiture, plutôt délicatement en la tenant par la saignée du coude. Nous montâmes dans la voiture, et je me forçai à lui faire un compliment. Non pas que je ne pensais pas ce que j’allais dire, mais je n’avais pas l’habitude de proférer ce genre de paroles.

“Tu es en beauté ce soir.”

En disant cela, je ne la regardais pas dans les yeux, c’était un peu trop pour moi. Nous arrivâmes enfin. Une soirée pour la saint valentin, franchement… J’avais toujours eu horreur de ce genre de choses ça me paraissait ridicule. Il y avait forcément une journée pour célébrer l’amour et tout le bordel ? Conneries. Alors en faire une fête pour donner de l’argent à l’hôpital c’était clairement une hypocrisie pour moi. Mais, comme je l’ai dit plus tôt je n’avais pas eu le choix. Obligations professionnelles. Alors je me décidais à afficher un sourire de circonstances et à être à peu près agréable. A peu près…

“On rentre ?”
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Mar 24 Fév - 22:38

La saint valentin
Vanessa & Avec tout le monde

Vanessa avais retrouver sa cousine Kaylee. Elle étais plus que ravie même de l'avoir retrouver . La jeune femme lui parlais de tellement de chose que elle crois voir sur le visage de sa jeune cousine une appréhension et un peu de surprise sur son front , c'est sur que la jeune vanessa parlais vite et que toutes ses information qu'elle disais a sa cousine étais un peu trop rapide et brusque pour elle.

- Oh tu sais sa doit faire quelque mois que je suis là je suis venu faire mes étude tu sais de droit , je t'ne parlais toujours quand on étais jeune que j'aimerais devenir avocate plus tard et bien j'en es parler a mes parents qui ont accepter que je vienne étudier ici .

Elle lui souriait en prenant une coupe de champagne dans la main droite et en boit quelques gorgées . Le vin coule doucement dans sa gorge et sa lui faisais du bien de pouvoir boire un peu d'alcool sans que ses parents dise quoi que se soit de méchant sur le fait de boire en public , il fallais en profiter la jeunesse ne dure pas longtemps.

-Oui c'est sure je ne savais pas que tu vivais ici , tu sais c'est un pure hazard qu'on ce retrouve la dans une fête comme celle ci.

Kaylee la complimente sur sa tenue , mais elle remarque qu'elle aussi est toute en beauté et qu'elle avais vraiment changer sur sa façon de s'habiller . Elle étais vraiment contente que sa cousine soit devenir vétérinaire , c'étais tout le temps ce qu'elle lui disais qu'elle voulais devenir . son rêve s'étais réaliser et sa lui faisais vraiment très plaisir de la voir heureuse a ce point . Puis elle parle que un événement l'avais vraiment chambouler s'étais le fait que un viel ami est refait surface a Manchester et qu'il se soit revu .

-Merci beaucoup kaylee , c'est gentille de me dire tout cela tu sais que toi aussi tu est toute en beauté et tu sais que je dit souvent ce que je pense tu me connais a force
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Mer 25 Fév - 18:08

Tu as eu une urgence, comme souvent. Une jument prête à mettre bas, mais le poulain est mal mis. Aie. La propriétaire t'avait appelé, catastrophée, paniquée, et en pleurs. Évidement que t'étais allé. Alors que t'avais déjà mis ton plus beau smoking, avec un noeud papillon sur lequel étaient éparpillés des petits coeur gris, sur un fond noir. Légèrement kitsh mais bon, c'était la Saint-Valentin pardi ! T'avais donc répondu que t'arrivais au plus vite, et t'avais enfilé ta sublime salopette de travail par-dessus ton costard, quel look le véto! La mise à bas s'était au final super bien déroulée, une fois le poulain repositionné. Enfin le poulain ? Non, c'était une jolie pouliche noir comme la nuit qui était sorti de l'énorme bidou de la jeune maman. Ca te fait toujours chaud au coeur quand un petit animal vient au monde, ça te met parfois même la larme à l'oeil ! Grand sensible le doc, que voulez-vous? Il était tard, il faisait nuit, et la fête de la Saint-Valentin avait du commencer il y a des heures déjà ! Tu ne savais même pas quelle heure il était quand tu es rentré dans ton énorme pick up. Un regard à l'horloge de ta voiture t'indique ceci : 00:17. Déjà? Tu roules jusqu'à la salle, tu ne sais même pas trop pourquoi tu y vas... Mais tu sais qu'elle sera là, ta belle Kaylee. Enfin ta ? non pas vraiment... Mais tu aimerais tant ! C'est pour elle que tu y vas, une excuse pour la voir en dehors du boulot. Tu te gares, et tu sors de la voiture, te rendant compte juste à temps, que tu es encore vêtu de ta magnifique salopette ! Quelle tête en l'air ! Tu l'enlèves, la range de le coffre, remets ton noeud papillon en place, soupires et tu pousses les portes. La musique t'emplit les oreilles, c'est dégoulinant d'amour dans cette salle. Et tu cherches cette adorable tête brune parmi la foule. Espérant de tout ton coeur la trouver, sinon la soirée allait être bien trop longue à ton gout.
Revenir en haut Aller en bas

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 1874
POINTS : 7127



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Sam 28 Fév - 16:02

Spoiler:
 

Damian ∞ Emma
Fêtons la St Valentin
Emma avait à peine fini de parler, que déjà mes lèvres avaient goûté au liquide ambré et pétillant dans mon verre. Je ne comptais plus le nombre de boissons que j'avais ingurgité depuis que j'étais arrivé ici. Pourtant, ce champagne n'avait rien pour lui. J'en avais bu des bien meilleurs, c'était certain. L'hôpital n'avait pas dû payer ses bouteilles bien cher. C'était bien normal après tout, s'il avait eu les moyens d'acheter de la qualité, il n'aurait pas besoin de mendier des sous pour ses propres malades. Quoi qu'il en soit, mes esprits commençaient à doucement s'échauffer. C'était peut-être la vue de ma fliquette qui me rendait aussi fringant, alors que j'avais pertinemment conscience de l'alcool réchauffant le creux de mon estomac.

- Vraiment ? M'exclamais-je en l'entendant être surprise de ma présence. Aider son prochain est pourtant le B.A BA de tout bon citoyen. Et de tout bon chrétien, bien évidemment ! Dites-moi, Emma, vous êtes croyante ?

Elle devait trouver ça ridicule. Et elle aurait totalement raison. De tous les bras de fer verbaux que nous avions menés, celui-ci restait sans aucun doute le plus insensé. Mais c'était sans importance, je trouvais ça amusant. Peut-être que de cette manière je parviendrai à la déstabiliser à nouveau …

- Oh, ma Valentine … Elle ne devrait plus tarder, affirmais-je en me tournant légèrement vers la salle pour parcourir l'océan d'invités du regard. Néanmoins, aucune tête ne retint mon attention, aussi je la reportai sur la jolie inspectrice. Et si jamais elle me fait fond bond … Alors je me contenterai de votre simple compagnie.

Je souris de toutes mes dents, pas le moins du monde dérangé par l'affront direct que je venais de lui faire. Les mots voilés avaient laissé place à une attaque plus franche et abrupte. Malgré tout, mon but premier était simplement de la charrier un peu. Ce soir elle n'était pas vraiment la femme férocement douée qui tentait de me coller en prison. Elle était juste une demoiselle seule pour la St Valentin. Une demoiselle bien trop sage et raisonnable à mon goût. S'il fallait que j'use de la manière forte pour la faire sortir de ses retranchements paisibles, alors qu'il en soit ainsi. D'un geste, j'avalai la fin de ma coupe et la posai sur le buffet. Je pris également le temps d'ôter ma veste de costume. Plus la soirée avançait, plus les gens arrivaient, et surtout plus l'alcool faisait effet. Je mourrais de chaud sous ce tas de tissu. Je posai soigneusement le vêtement plié sur la table, avant d'en revenir à ma brunette pour lui offrir ma main.

- Vous dansez, ma belle ?
code by Silver Lungs

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/ En ligne

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Sam 28 Fév - 20:24

Gabriel reste impassible en regardant ma robe, il ne laisse pas filtrer ses émotions. C'est bien ma veine ! J'espère au moins que si quelque chose ne va pas – une tache, un fil qui dépasse, quoi que ce soit qui me foute la honte de ma vie – il me le dira. Ce mec serait-il assez sadique pour me laisser me ridiculiser ? « Salut, quand tu veux. » Je levai mon regard vers lui, appréciant encore ses magnifiques yeux, puis lui sourit instinctivement pendant que je mettais mon bras sous le sien. « Un peu comme un vrai couple le jour de la Saint-Valentin. » pensais-je sur le vif. « C'est parti alors ! » confirmais-je. Lorsque j'étais entrée dans le bâtiment j'étais totalement démoralisée et ennuyée par cette soirée. La Saint-Valentin quoi ! Pourtant la vue de Gabriel eu au moins le don de m'apaiser vis-à-vis de ces appréhensions. De plus, j'imaginais bien que si pour moi c'était un véritable enfer, pour lui c'était dis fois pire !

“Tu es en beauté ce soir.” Je déglutis péniblement. « Ne rougis pas, ne rougis pas, ne rougis pas ! » Sauf que ce phénomène physiologique ne se réprimait pas, c'était instinctif. Bon sang il allait jubiler. Je me racle la gorge avant de répondre : « Merci, c'est... gentil. » Dire que je suis toute retournée par ce compliment serait un doux euphémisme. « Toi aussi, tu es pas mal. Le nœud papillon assorti à la robe, c'était vraiment une bonne idée. » dis-je timidement. « Pas mal » c'était très en dessous de la réalité. Pas question de le lui dire en revanche. Au cours des mesures pour le costume, les manigances de Stefano pour nous rapprocher ne nous avaient pas échappé. Était-ce un objectif personnel ou une demande de mon grand-père ? Nul n'aurait su le dire mis à part les concernés.

Finalement nous arrivâmes une dizaine de minutes plus tard à l'emplacement de la fête. J'espérais qu'il y aurait de l'alcool à foison. Ou a défaut, des tonnes de chocolat. D'ailleurs, peut-être qu'il y aurait une fontaine de chocolat où l'on pourrait tremper des biscuits et des fruits ? Là je prenais sans doute mes désirs pour réalité. Surtout que pour l'alcool, il faudrait que je me modère, au risque d'afficher une image faussée de moi. Gabriel m'invita à entrer, il semblait peu sur de lui pour une fois. « Ouais, on y va. Lance la marche funèbre, c'est de circonstance non ? » essayai-je de plaisanter. Bien que dans mon esprit je voulais donner le ton de la plaisanterie, mon ton était plus qu'amer. Si j'avais un amoureux j'aurais été plus qu'heureuse – et même ultra excitée, en mode pom-pom girl – à l'idée de participer à ce genre de choses. Ou tout du moins c'est ce que j'imaginais, puisque mon ex n'était pas vraiment fan de la st valentin alors je voyais ça plutot comme... une fête commerciale. Ce que c'était, au fond. La preuve en était de ce gala.

Il y avait déjà quelques personnes présentes dans la salle. Parmi elles se trouvait mon antiquaire préféré – faites moi rire ! - Damian Wright, en charmante compagnie. Je freinais un rictus mauvais en les voyant tout les deux près de la poste de danse. Immédiatement je me dirigeai vers le buffet pour prendre une coupe de champagne. Comme beaucoup de gens je n'aimais pas rester les mains vides. Je pris deux coupes et en tendis une à mon acolyte. « Tiens, on va en avoir besoin, James Bond. » raillais-je. « Alors, tu as prévu quelque chose après ça ? C'est marrant je t'imagine très bien planquer une rose et une boite de chocolat pour l'offrir à ta copine en rentrant. » demandais-je, plus pour m'informer de sa vie personnelle que pour... le boulot. J'ai toujours été curieuse. Je travaille souvent avec lui – il m'a même sortie d'une mauvaise rencontre il y a un mois - , et pourtant je ne connais pas grand chose de sa vie privée.
Revenir en haut Aller en bas

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1321
POINTS : 5829



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Mer 4 Mar - 15:00

La Saint-Valentin
Emma & Cie

Pour une fois que je m’autorisais une petite sortie qui n’avait rien à voir avec le boulot, il fallait que je tombe sur Damian. A croire que je ne pouvais lui échapper. Manchester comptait pourtant plus d’un demi million d’habitants. Mais non ! Dès que je mettais le nez dehors, je le voyais. Et comme à chaque fois que l’on se voyait, une petite joute verbale commençait. Après lui avoir montré ma surprise quant à sa présence, je finis mon verre et en pris un autre. J’avais une bonne descente d’habitude mais n’ayant presque rien mangé de la journée, le champagne m’enivra légèrement.
Surprise par sa question, je ne répondis pas tout de suite. D’ailleurs mes croyances ne regardaient absolument en rien Damian Wright.

«  Mes croyances ? »

Lui faisant un petit sourire ironique comme pour lui montrer ce que je pensais de sa question, je repris

«  Je pense que vous n’êtes nullement intéressé par cela mon cher Damian. Je vous épargnerai donc un discours ennuyeux au possible. On est là pour aider son prochain, et surtout pour les enfants. »

Lors des différentes conversations que l’on avait eu, nous étions toujours restés courtois et ce malgré les piques voilées et les sous entendus mêlés au sarcasme. Pourtant ce soir, Damian m’attaqua directement et ce qu’il me dit fit disparaître le sourire que j’avais sur le visage. Une vague de colère m’envahit. Je ne lui avais pas demandé de venir me parler alors il pouvait partir où il voulait. En enfer ça serait pas mal ! Je ne voulais pas qu’il se sente obligé de rester avec moi. J’avais beau être seule, je ne lui avais rien demandé !

«  Et bien j’espère pour vous qu’elle arrivera bientôt ainsi vous n’aurez pas à supporter ma présence trop longtemps ! »

Menteur ! J’étais persuadée qu’il était venu seul. Si il était vraiment accompagné, il serait venu en charmante compagnie et n’aurait pas laissé sa compagne venir toute seule. Après tout c’était la Saint Valentin nan ?

«  Mais à sa place, je ne saurai trop que penser d’un homme qui me laisse venir seule à une soirée… »

Un petit sourire hypocrite plus tard et je me sentais déjà mieux. Tout en parlant j’avais fini ma deuxième flute de champagne. Cela suffit à m’échauffer un peu plus. Je devais faire attention et m’en tenir aux softs jusqu’à ce que j’aie quelque chose dans le ventre. Les quelques fois où j’avais été soule n’étaient pas vraiment mes heures les plus glorieuses même si d’après mes frères, c’étaient plutôt drôle à voir. Trop même au goût de ma chère mère. Mais comme on n’arrêtait pas de lui dire, nous n’étions plus au dix-huitième siècle. Un peu de folie ne faisait pas de mal parfois dans la vie. Même si cela ne se ressentait pas vraiment dans ma vie d’aujourd’hui dans la grande ville. On disait que c’était dans les grandes villes que se faisaient les plus grandes débauches mais pour ma part, j’avais l’impression d’être beaucoup plus sage ici où personne ne me connaissait que dans mon petit village. C’était assez paradoxal. Ou bien était-ce parce qu'ici je n'avais personne à défier ?

Je regardais Damian enlever sa veste et revenir vers moi en me demandant ce qu’il pouvait bien avoir derrière la tête. J’eus très vite la réponse quand il me tendit sa main. Le prenant comme un défi, je mis ma main dans la sienne. Écoutant la musique qui passait à ce moment là, je le suivi sur la piste où évoluaient déjà quelques couples.

«  Dansez-vous la valse mon cher ? Je peux vous apprendre si vous voulez »

Mon ton laissait clairement voir mon scepticisme quand à ses capacités de valseur.  


Emi Burton

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Jeu 5 Mar - 10:06

Saint Valentin
Event



Fais chier. Je crois pas au destin, je crois pas aux étoiles et aux chemins tracés et toutes ces conneries. Ou alors peut-être bien que j'y crois et que c'est ca qui me fais chier, parce que j'ai beau me battre, rien ne semble pouvoir changer ce qui est gravé dans nos chairs -et je parle pas de mes tatouages. Mais c'est pas le propos. Ce soir, c'est juste que y'a des forces qui ont du se liguer contre moi pour que je me retrouve à cette fête. J'expliquerais même pas comment j'ai bien pu me retrouver ici, je n'ai moi même pas trop compris. Je m'efforce d'éviter la femme dans la force de l'âge qui fait du fitness dans un aile du club de sport où je travaille -une aile où je ne mets jamais les pieds. Elle peut pas avoir peur de moi, comme tout le monde ? Putain me voilà à désirer que les petites bourgeoises continuent de me fuir comme un pestiféré.
Bref. J'ai un t-shirt noir, un jean, une vest en cuir et des chaussures en toiles, autant dire que je détonne dans ces amas de smoking et de robes de soirées. En même temps, il est pas né celui qui me fera rentrer dans ces tenues guindées ou qui me fera mettre une cravate.
Rooh et merde c'est pas comme si j'avais de l'argent à donner à leur connerie. Oh, c'est pas que je crache sur le désir de venir en aide aux démunis, c'est juste leur pitié distante, leur condescendance de circonstance qui me donne envie de vomir. Et tout ca pour quoi ? Pour dépenser dans ces soirées fastueuses, faire bonne figure, choper la presse si c'est possible. Et l'argent il part où ? J'ai déjà entendue des bons petits bobos refuser de donner de l'argent à des sans abris dans la rue parce que "on ne sait pas où part l'argent". Et là, avec leur air paternaliste qui accepte d'aider que s'il contrôle et que si on ne lui fout pas la misère sous ses yeux qui ne sauraient la voir, il part où le fric ?
Ca me fait chier. J'ai besoin de pourrir la vie de quelqu'un ce soir, peut-être en utilisant leur système de messages. J'avance d'un pas trainant en fusillant du regard tous ceux qui ont le malheur de poser les yeux sur moi. Putain je crois même reconnaitre Wright au loin. Ca m'étonne même pas, en fait.
Je me dirige vers le bar et me sert ce qui me semble le plus fort à l'odeur. Ca risque d'être long.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Dim 8 Mar - 20:19

Je ne pensais pas que le trajet jusqu’à la salle allait s’effectuer aussi vite. D’habitude, lorsque je roulais dans les rues de Manchester je trouvais toujours cela horriblement long et fastidieux mais pas cette fois. A mon goût, nous étions arrivés trop vite. Comme il était d’usage, j’avais ouvert la portière à ma cavalière et soupiré en regardant le lieu de la soirée la plus barbante de l’année. Je ne cessais de me demander pourquoi moi ? Je n’avais pas eu le choix pour cette soirée ça c’est clair. Mais j’avais été sélectionné par le grand patron soit le père de Grace. Pourtant, j’ai un casier judiciaire ! Pourquoi pourquoi pourquoi moi ? Je me lamentais sur mon sort lorsque la voix de ma cavalière m’avait sorti de mes pensées. Je hochais la tête lui adressais un simulacre de sourire.

“Ouai c’est bien trouvé ça la marche funèbre…”

Nous passâmes la porte et j’observais les gens déjà présents dans la salle. Tiens tiens, l’antiquaire de la ville. Ce mec m’avait toujours paru un peu louche. Derrière ses sourires et ses simagrées se cachait un truc pas net j’en étais sûr : j’avais fait de la prison. Je balayais la salle d’un regard circulaire avant d’aller jusqu’au buffet finalement. Ouai je me planquais un peu je sais. Mais il me fallait quelques gouttes d’alcool pour envisager une éventuelle participation sociale dans ce genre d’évènements.

De loin, et bien planqué dans la foule j’observais ma cavalière. De là elle ne me verrais pas. Enfin c’est ce que j’espérais. Je le regardais observer la salle. Une pensée me vint à l’esprit. Sa robe valait peut être le déplacement finalement. De toute façon, elle avait le chic pour trouver les robes qui mettaient en valeur ce qu’il fallait là où fallait. Immédiatement, mon cerveau s’emballa et des pensées à ne as dévoiler devant des moins de 18 ans s’insinuèrent dans on esprit. Ce genre de trucs arrivait de plus en plus souvent et je devais me contenir pour ne pas les mettre en pratique.

Je sortis de ma rêverie lorsque Grace revint vers moi me tendant une coupe de champagne et m’appellant James Bond.

“C’est plutôt un compliment ça. C’est depuis que tu as vu ma magnifique musculature ?”

Je lui adressais ces mots avec un sourire moqueur qui s’élargit après ses derniers mots. Me rapprochant un peu d’elle, je lui soufflais :

“Enfin Grace… Je t’ai dit la drnière fois que personne ne m’attendais chez moi.. Si tu veux glaner des infos pour savoir si je suis célibataire tu pourrais être un peu plus subtile… Mais oui je suis probablement du genre à planquer une rose et non je n’ai personne dans a vie à qui les offrir.”

Je continuais à la regarder avec un grand sourire, me débrouillant pour qu’elle ne sache pas si je rigolais ou si j’étais sérieux quand à ce que je venais de dire. Mais, trouvant qu eje n’en avais pas encore fait assez j’ajoutais quelques mots.

“Mais ne t’en fais pas va avec cette robe tu n’auras aucun mal à trouver un prince charmant ce soir !”

Un clin d’oeil appuyé et je me retournais pour trouver quelque chose à manger. J’avais pris goût à la torturer u peu, distillant quelques sous entendus ça et là.

Plus sérieux, je lui retournais la question.

“Mais peut être as tu prévu quelque chose pour après cette affreuse soirée ?”
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Mar 10 Mar - 21:46


VALENTINE'S DAYHEAVEN & THE OTHERS;
We shouldn't fall in love, just love, it will be better.
You know, that love is a game, do you wanna play?

La Saint-Valentin, uh? Quelle connerie. Je faisais sûrement partie des personnes qui ne croyaient plus à l'amour, et par conséquent à la St.-Valentin, cependant je me retrouvais à cette fête, et j'avais même prit la peine de faire un effort vestimentaire, malgré le fait que mes tenues habituelles auraient très bien pu correspondre au thème de la soirée. Étant une littéraire, j'étais forcément un peu romantique, je n'avais pas le choix, cependant dire qu'aucune partie de moi ne voulait être ici, serait un mensonge. J'avais une partie, -aussi minime soit-elle -, qui me tirait à être présente à cette fête. J'avais réussi à retourner chez moi sans croiser ma mère, et je m'étais vêtue de ce que je considérais comme étant satisfaisant pour la fête. Je ne m'étais que très peu maquillée, et j'avais rassemblé mes cheveux étonnement habilement dans un chignon qui, était étrangement réussit. J'avais enfilé une robe beige, et à la vue de mon reflet dans le miroir, j'avais soupiré longuement. Je n'avais pas la motivation pour me retrouver à cette fête, cependant j'y étais, trainant lentement à travers les nombreux couples.

J'avais repéré mon patron, et je l'avais évité, pour une raison qui m'était inconnue, et avait prit le chemin opposé. J'étais intimidée par lui, par la prestance qu'il dégageait, et la manière dont il semblait me mépriser parce que les antiquités n'étaient pas mon domaine de prédilection. Il m'avait tout de même accepté pour travailler à mi-temps à ses côtés, et je ne l'en remercierait jamais assez. J'arborais un sourire aussi faux que la moitié des femmes ici, et pensait au fait que j'étais dans un élément qui me convenait. Ce n'était pas le cas, mais je devais me convaincre que ça l'était. Il fallait bien que je fasse quelque chose de ma vie, outre échapper à ma mère, et travailler dans une boutique d'antiquités, n'est-ce pas? Alors j'avais enfilé une des robes que ma génitrice avait soigneusement placé dans mon dressing, comme si elle savait que je la mettrais un jour où l'autre, et je m'étais rendue à une fête où la dernière personne que je m'attendais à voir était un punk. Il était là, près du bar, habillé comme à son habitude, en noir, et pas en costume contrairement aux pingouins présents. Il avait beau être simple -c'était une qualité en soit-, il attirait les regards, les murmures, et même avec ses tatouages, les pimbêches présentes ne s'empêchaient pas de le reluquer, réveillant chez moi un étrange sentiment désagréable. Urgh. Je détournais le regard, et traversas la salle une nouvelle fois, à l'opposé de mon patron, et du punk que j'avais embrassé.

code by lizzou × gifs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Ven 20 Mar - 23:43

« C'est parti. Puisse le sort nous être favorable. » Je dis avant de prendre une grande inspiration, puis j'entre dans la salle de bal. Intérieurement je me répète toutes les raisons qui font que je suis là ce soir et que je dois y rester : l’hôpital, l'entreprise, … et peut-être le corps de rêve de Gabriel, il faut l'avouer. Pas à lui, bien sur. Il jubilerait pendant des siècles si j'osais lui raconter ça. Mais ce moment dans mon bureau, pendant lequel nous étions tout les deux face à face, c'était intense. Assez pour m'inciter à me poser des questions, sauf qu'à chaque fois que je remets le sujet sur le tapis, une petite voix dans ma tête me gronde « C'est ton subordonné, ton collègue, merde ! ». Et ma réflexion ne va pas plus loin que cela. Je déteste ce mec, ou plutôt : j'adore l'emmerder, c'est mon petit plaisir personnel. Il est tout ce que je ne cherche pas chez un homme, comment je peux penser qu'il y a quelque chose – ou qu'il peut y avoir quelque chose – de plus entre nous ?  “C’est plutôt un compliment ça. C’est depuis que tu as vu ma magnifique musculature ?” Il me répond. Ne pas rougir, ne pas rougir, ne pas rougir. Merde, mais pourquoi je l'ai appelé James Bond moi ? J'essaie de trouver une réplique, et là ça me vient : « Tu sais, dans Grey's Anatomy, ils surnomment 007 le mec qui a tué quelqu'un, donc... je sais pas si je ferais le fier à ta place. » Je dis en lui tapotant théâtralement l'épaule pour faire semblant de le réconforter. « C'est le costume qui me fait penser à Mr Bond. Quant à ta musculature... pour ton bien je vais me taire, hein ! » Ma déesse intérieure ricane en me faisant un high-five. Pour son bien je vais taire les idées très hot qui me viennent en tête lorsque je repense à sa musculature. Je dois être vraiment en manque pour porter mon dévolu ainsi sur Gabriel. Sacrément en manque même... Il pouvait bien se moquer de moi mais je lui rendais la pareille avec panache.

“Enfin Grace… Je t’ai dit la dernière fois que personne ne m’attendais chez moi.. Si tu veux glaner des infos pour savoir si je suis célibataire tu pourrais être un peu plus subtile… Mais oui je suis probablement du genre à planquer une rose et non je n’ai personne dans a vie à qui les offrir.” OH. MON.DIEU ! Il m'a grillée en même pas deux secondes. Mon cœur adopte une course frénétique dans ma cage thoracique. Je suis dans de sales draps ! Je le regarde avec des yeux arrondis par la surprise, et un regard indigné. « Gabriel ! » Je le rappelle à l'ordre. Il est donc du genre à planquer une rose derrière sa veste ? Je n'imaginais pas ça de lui, je trouve ça même « mignon ». Comme quoi les gens peuvent montrer ce qu'ils veulent, et être totalement différents de ce que l'on pense d'eux. Toute l'assurance que j'avais emmagasinée jusque là me quitte. Et si jamais des investisseurs venaient, je ne serais même pas capable d'aligner deux mots. C'est pour ce genre de choses que Gabriel est là de toute manière... « J'aimerais bien. Tu dois trouver ça débile, le prince charmant. Mais je suis de ceux qui pensent qu'il y a des personnes faites pour être ensemble, et qu'on ne doit pas aller contre ce genre d'attirance. » Je lui dit timidement. Ce doit être la première fois que je lui révèle quelque chose d'aussi personnel. Mais après son clin d’œil je n'étais plus disposée à lui refuser quoi que ce soit. Pour reprendre contenance je bois ma coupe de champagne cul sec. Juste à ce moment là il me demande si j'ai prévu quelque chose, et je manque de m'étouffer avec la dernière gorgée de boisson pétillante. « J'ai prévu une petite sauterie avec mon oreiller en effet, et je pense que ma couette se joindra à nous. » D'autres personnes commencent à arriver et coloniser la salle, alors que nous restons là à observer le monde tourner. "Je ne t'ai jamais posé la question mais... pourquoi tu es allé en prison ?" Je demande, curieuse.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Ven 27 Mar - 21:55

Ok. Coup bas. Je ne m’attendais définitivement pas à ce que Grace soit au courant pour mes années prison et pour ce qui s’est passé là bas. Mais visiblement, si. Je ne réponds à sa remarque sur 007 ni sur ma musculature. Je rougis un peu parce que je me souviens de son regard lorsque je me suis retrouvé presque à poil devant elle. Donc quand elle dit qu’elle préfère ne pas en parler,e lle ment j’en suis sûr. Mais j’ai d’autres choses plus intéressantes avec lesquelles l’asticoter alors je ne me formalise pas là dessus. En effet, elle me demande si quelqu’un m’attends ce soir. Et plutôt si je suis célibataire, d’une manière.. Pas du tout subtile. Je lui réponds qu’elle pourrait être plus discrète avec un petit sourire et je vois la coloration que prennent ses joues. Touché - Coulé, Echec et mat, comme vous voulez mais là je sais que je viens de remporter la première manche. Pour fêter ça : pizza. Enfin plutôt champagne vu l’endroit dans lequel je me trouve.

J’enchaine ensuite en lui retournant la question et elle me réponds qu’elle a prévu une petite sauterie avec sa couette et son oreille. Mon cerveau enregistre l'information et je suis tiraillée entre deux choses : ou je ne relève pas e je hoche la tête ce qui est d’un ennui mortel ou je pousse le bouchon encore plus loin pour la voir s'énerver un peu… Autant vous dire que la deuxième solution me réjouit beaucoup plus. Je m’approche donc d’elle et je me penche pour souffler à son oreille, un demi sourire aux lèvres.

“Et si moi, je me joignais à vous ?”

Oui je sais, je peux être puni pour ça. Je suis plus ou moins en train de draguer ma patronne mais c’est drôle. Et elle est sexy en plus. Et je sais que ca va la faire enrager. Enfin c’est ce que je pensais parce que la question qu’elle me retourne me fait l’effet d’un coup de poing dans l’estomac. Je serre les dents. Elle n’était donc pas au courant. Pas du tout. Il va falloir que je lui explique.

Pour me donner du courage, je chope une autre coupe au passage et la bois rapidement avant de prendre la parole.

“Eh bien… Il y a quelques années de ça, j’étais journaliste. Pas le genre journaliste de prestige, plutôt du genre de ceux qui font le sale boulot et qui exposent les secrets des plus grands à la lumière du jour. J’étais sacrément bon à ce petit jeu et un jour on a commencé à faire de moi l’homme à abattre. Des détectives privés ont fouillé ma vie et ils ont découvert que j’avais effectivement une passion illégale : les combats clandestins. Genre comme dans Fight Club. Sauf que dans la vie, ça craint et j’ai déjà tué un mec. Et ça, ils l’ont découvert plutôt facilement et avec leurs contact j’ai été envoyé en prison et j’ai pris une sacré peine.”

Une autre gorgée de champagne et un soupir avant de poursuivre.

“Voilà voilà. Tu sais tout maintenant. M’enfin, sâche quand même que je ne tue pas les gens pour le plaisir. Ca a été un accident, une fois. Une erreur de jeunesse disons. Et j’ai tout perdu à cause de ça : mon fils, mon ex femme… Enfin BREF. La corvée s’achève quand ? Je pense qu’on a suffisamment fait les pingouins sur leur banquise là.”

Malgré tout, il faut que je récupère ma position de force et ça, je ne peux pas m’en empêcher. J’aime la voir rougir, ça me montre que cette bonne femme n’est pas seulement faite de glace. Alors je me penche à son oreille et je murmure, toujours avec ce demi sourire un peu pervers.

“On pourrait faire des tas de choses bien plus intéressantes que d’être ici tu sais…”
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Sam 25 Avr - 14:56

“Et si moi, je me joignais à vous ?” Hé mais attendez, il ne serait pas en train de me faire des avances ? Je me retourne vers lui et l'observe la bouche grande ouverte, mortifiée. Son souffle chaud contre ma nuque envoie des décharges électriques le long de mon corps, ça c'est mauvais signe, très mauvais signe. Je mentirais si je disais que je n'avais jamais imaginé coucher avec Gabriel. La première fois que ça m'étais venu, c'était dans mon bureau, ce fameux jour des essayage. Comme il l'avait si bien deviné la vue de son corps ne m'avait pas laissée indifférente, loin de là. Si j'étais une patronne frigide et à cheval sur les règles, je le virerais, ou je le giflerais. Mais de toute manière, mon absence de réponse depuis quelques secondes doit révéler une partie de mes pensées. J'aurais du répondre à la négative tout de suite, je suis vraiment dans la merde. « Tu... quoi ? Je crois que je n'ai pas entendu. » Et voilà, superbe façon de détourner un peu la conversation et de me laisser le temps de me reprendre. J'ai l'impression que la salle se réchauffe. Un coup de chaud pour moi. Double tuile.

Pour changer de sujet je le questionne sur la prison. Penser qu'il y est allé me réfrigère, même si je sais qu'il s'est rangé depuis. Il devient évident qu'il n'aime pas en parler quand il boit une seconde coupe de champagne. Je fais de même. C'est si grave que ça, ce qu'il a fait pour atterrir là-bas ?

« Maintenant je comprends pourquoi mon grand-père t'a embauché. » dis-je d'une petite voix en essayant de digérer cette histoire. En plus d’être un ancien journaliste il a fait des combats de rue, et même tué quelqu'un, ce qui fait de lui un être redoutable. Pas étonnant que Taylor senior ai pensé à lui, malgré la prison. Gabriel doit être féroce quand on touche à ce qui lui tient à cœur. Non pas que je pense faire partie de cette catégorie, je suis juste un boulot pour lui. Prendre ce travail chez Taylor Industries et monter en grade le fait replonger dans le monde du journalisme, je n'ai jamais pensé qu'il pourrait dénicher les secrets de gens connus pour les étaler à la vue de tous. D'accord j'avais une partie de son CV, mais beaucoup de détails – comme celui-ci – manquaient. « Ça a du être difficile pour toi de voir ta vie passée à la loupe. Je ne savais même pas que tu avais un fils et une ex-femme... elle t’empêche de le voir à cause de la prison ? » Je demande en espérant qu'il va me répondre. Je vois au loin des investisseurs d'une grande entreprise londonienne dont je ne me souviens plus le nom, mais j'en ai déjà entendu parler plusieurs fois dans des rapports. Je garde un sourire de façade et leur fait un signe de la main. A coté de moi l'impatience de Gabriel ne fait aucun doute, il va jusqu'à nous comparer à des pingouins sur une banquise. « J'ai l'air de ressembler à un pingouin selon toi alors ? Charmant ! » Je le taquine. « Tu as raison, on a accompli notre BA je pense. » Immédiatement il vient encore me souffler quelque chose à l'oreille. Mes yeux s'agrandissent sous la surprise, puis je reprends mes esprits pour adopter une attitude plus « professionnelle », si c'est possible dans ces conditions. « C'est vrai que ça me fatigue tout ça, on n'a qu'à aller boire un whisky pour se récompenser, mon appartement est plus près d'ici que le tien je pense. Ça te branche ? » fais-je, armée d'un sourire de circonstance.
Revenir en haut Aller en bas

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 1874
POINTS : 7127



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Jeu 7 Mai - 11:26

Damian ∞ Emma
Fêtons la St Valentin
En toute franchise, j'avais déjà oublié pourquoi j'avais posé cette question. Mademoiselle Rosebury avait raison, c'était un sujet qui ne regardait qu'elle. Pour autant, j'aurais été curieux d'apprendre si elle croyait rien qu'un peu à une quelconque entité supérieure. Pour ma part, je n'avais foi qu'en moi-même, et ce même si j'avais été élevé au sein d'un orphelinat en tendances religieuses. De toute façon j'étais loin d'être un saint, ça ce n'était pas une surprise.

- Vous êtes bien timide ce soir, lançais-je avec un sourire en coin franchement agaçant. Voyez-vous, j'essaye d'instaurer une conversation entre nous. Mais c'est comme vous voulez, ma belle.

Ce champagne de basse qualité n'avait de cesse de se retrouver sur ma langue. Ce n'était pas tant le goût qui me plaisait. J'aimais simplement sentir la boisson pétiller contre mon palais avant de venir réchauffer ma gorge et le creux de mon estomac. Ce soir, je n'avais pas envie de faire d'effort. Je n'étais pas d'humeur à me montrer délicat, provocant dans les limites du respect, et aussi sage que ce que mes activités tant officielles qu'officieuses m'imposaient. J'étais simplement …. Damian, ce sale  con qui vous faisait tourner en bourrique rien que pour son bon plaisir. D'ailleurs j'ignorais pourquoi j'étais venu m'attaquer à Emma. Après tout, elle n'était pas un faible adversaire. J'aurais très bien pu aller embobiner n'importe qui d'autre dans cette salle, sans avoir à réellement réfléchir. Force était de croire que j'aimais les défis et la difficulté. Ma fliquette était mon défi. Ce soir encore.

Elle n'était pas accoutumée à ce genre d'attaquer frontale, la pauvre. Elle n'avait rien vu venir, et moi non plus d'ailleurs. Je me laissais peut-être un peu trop guider par la chaleur de l'alcool. Ce n'était pas dans ma nature d'être aussi brutal. Mais j'étais certain qu'elle allait s'en remettre. Après tout, nous étions ennemis. Et Emma était bien trop solide pour s'offusquer d'une remarque comme celle-là sur le long terme. Alors je me permis de laisser un léger rire s'échapper d'entre mes lèvres.

- Ne prenez pas la mouche, répondis-je d'un ton conciliant. Votre présence n'est pas désagréable.

J'avalai une nouvelle gorgée et laissai le liquide tournoyer un instant dans ma bouche, le temps de prendre en compte ce qu'elle venait sournoisement d'ajouter.

- En vérité, elle ne sait pas encore qu'elle est ma Valentine, annonçais-je avec un haussement d'épaules, montrant de la sorte que c'était le cadet de mes soucis. Mais je n'aime pas attendre. Surtout pas après une femme. Tant pis pour elle.

Je m'immobilisai soudain, plongeant mes yeux dans ceux d'Emma. Je restai ainsi un certain moment, un demi sourire en travers du visage, ma coupe presque vide dans les doigts. Puis soudain, le verre et son contenu disparurent. Et j'invitai Emma à rejoindre la piste de danse après m'être délesté d'une couche de vêtement. Lorsque sa paume vint finalement se loger contre la mienne, de toute évidence sans savoir si c'était une bonne idée, mes doigts se refermèrent sur les siens, ne lui laissant plus le loisir de revenir sur sa décision. Je l’entraînai alors loin du buffet avec toute la délicatesse dont le gentleman en moi pouvait faire preuve, ce qui ne m'empêcha pas de jouer des coudes assez fermement pour me frayer un passage dans l'amas de danseurs du dimanche. Je n'étais que très peu disposé à laisser ces idiots qui n'avaient certainement jamais appris à danser empiéter sur l'espace nécessaire à moi et à ma cavalière, tout comme je refusais de rester sur les abords de la piste, comme rejetés par ces crétins aux deux pieds gauches. Mes pas s'arrêtèrent donc au beau milieu de la zone de danse. Là, je me tournai vers Emma. Sans attendre une quelconque permission de sa part, je passais l'une de mes mains dans son dos. Ce faisant, je rapprochai sensiblement son corps du mien. Mon autre main suivie doucement la ligne de son bras avant de trouver la sienne, et d'enlacer nos doigts. C'est seulement à ce moment que je pris sa question en considération, et que je me penchai à son oreille pour lui souffler ma réponse :

- Je sais danser n'importe quelle danse, mademoiselle Rosebury. De la plus douce à la plus physique. Ou à la plus charnelle, c'est comme vous préférez ... Je peux vous apprendre, si vous voulez.

Je me redressai et, lui laissant pleinement apprécier cette même réplique qu'elle m'avait dite quelques instants plus tôt, je l'entraînai dans le rythme d'une valse haute en couleur.  
code by Silver Lungs

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/ En ligne

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1321
POINTS : 5829



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Lun 11 Mai - 15:20

La Saint-Valentin
Emma & Cie

Damian avait beau se montrer insolent, je n’allais pas lui montrer qu’il avait touché un point sensible. Il ‘était différent des autres fois où l’on s’était rencontré. Plus audacieux, plus direct. Je n’étais pas habituée à cet aspect de sa personne et je dissimulai du mieux que je pus ma surprise face à ce Damian étranger.

«  Dites moi mon cher, combien de verres avez-vous bu de cet excellent  breuvage pour qu’il vous monte aussi facilement à la tête ? »

Ma voix était suave à souhait et j’avais marqué le mot « excellent » exprès. Bien que n’étant pas une experte en la matière, je savais reconnaître un bon champagne de celui d’une qualité moindre.

Toute bonne résolution oubliée, j’avais fini une troisième coupe ce qui me fit monter un peu de rouge aux joues. Légèrement grisée, je me laissai entrainer par mon compagnon au centre de la piste de danse. Je lui demandai alors perfidement si il voulait que je lui apprenne les bases de la valse, danse qui passait à ce moment là. Il ne me répondit pas se contentant de passer une main dans mon dos rapprochant par la même nos deux corps. L’autre main descendit le long de mon bras pour y chercher la mienne. Je suivi des yeux le mouvement de sa main avant de lever les yeux sur lui arquant un sourcil. Il choisit ce moment là pour murmurer sa réponse à ma pique. Puis m’emportait aussitôt dans une valse digne des plus grands.

J’avais toujours aimé danser et ma mère, en digne grande dame qu’elle l’était, avait mis un point d’honneur à ce que ses enfants connaissent parfaitement les danses de salon. J’appris donc à danser toute sorte de danse que ce soit les traditionnelles ou bien les contemporaines. Je ne me plaignais pas, j’adorais ça et je pouvais me vanter d’avoir quelque talent là-dedans. C’est pourquoi j’avais pensé à reprendre cette activité pour ne pas avoir que le boulot dans ma vie. Cela pouvait me permettre aussi de rencontrer d’autres personnes.

J’avais donc beaucoup dansé durant ma vie pourtant je devais admettre qu’aucun de mes partenaires ne pouvait rivaliser avec Damian. La valse exigeait qu’on se laisse totalement guider par notre partenaire. Damian n’était pas une personne en qui je pouvais avoir confiance mais pour cette fois je me laissais totalement transportée dans le tourbillon qu’il menait d’une main de maître. C’était un excellent danseur et nos pas s’accordaient parfaitement. Petit à petit, les gens autour de nous s’arrêtèrent de danser et un large cercle se forma autour de nous.

Une dernière pirouette et les dernières notes de la valse retentirent. Je me retrouvai tout contre Damian, nos deux visages à quelques millimètres l’un de l’autre et nos regards rivés. Les applaudissements, qui se firent entendre, me ramenèrent à la réalité. M’écartant de lui, je fis un petit salut un peu embarrassée de m’être ainsi donnée en spectacle. Je voyais bien que mon compagnon était bien plus à l’aise que moi. Lui cela ne semblait pas le gêner le moins du monde de se retrouver au centre de l’attention générale.

Tandis que la piste se remplissait de nouveau, je me tournai à nouveau vers lui. Légèrement essoufflée, j’esquissai un petit sourire avant de lui murmurer

«  Hmm… Ce n’était pas trop mal monsieur l’antiquaire. Vous ne vous débrouillez pas si mal que ça… »

Me rapprochant quelques peu, je posais une main sur sa poitrine avant de lui susurrer à l’oreille

«  Mais je pense que je n’ai nullement besoin de leçon. Moi aussi je sais danser toute sorte de danses Damian… »

Était-ce l’alcool qui me montait à la tête et qui me désinhibait ainsi ? Je ne saurai le dire mais je me sentais soudain d’humeur légère.

«  De la plus douce à la plus physique… Ou à la plus charnelle comme vous préférez… »

Me prenant à son jeu, je répétai à mon tour ce qu’il m’avait dit avant que nous ne commencions à danser. Il est fort probable que demain, je nierai tout ce que je venais de dire mais pour l’instant cela m’amusait.

«  Voulez-vous continuer à danser mon cher ? »

Emi Burton

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fêtons ensemble la Saint Valentin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Fêtons ensemble la Saint Valentin
» L'origine et la coutume de la Saint-Valentin
» Ronde des cadeaux de Noël / carte de Saint-Valentin
» Et pour vous cette année, la Saint Valentin, ça donne quoi ?
» menu saint valentin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-