AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 Fêtons ensemble la Saint Valentin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 1957
POINTS : 7459



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Ven 5 Juin - 11:24

Damian ∞ Emma
Fêtons la St Valentin
Emma tournait entre mes bras, et moi j'oubliais tout le reste. Il n'y avait plus que les pas de danse qui comptaient, plus que ma partenaire pour retenir mon attention entière, plus que la musique pour me guider et m'insuffler une bouffée d'énergie. Je donnai tout ce que j'avais dans cette valse. Intérieurement, j'avais conscience que ce n'était ni plus ni moins que la continuité de cette petite guerre interminable entre l'enquêtrice et le voleur. Nous avions pris l'habitude de combattre sur le terrain verbal, et je ne doutais pas un instant que nous en arriverons un jour à lutter sur le plan physique. Mais cette bataille-là, certes était physique, mais était également aussi belle qu'ensorcelante. Aimant fréquenter les gens de la haute, j'avais également toujours apprécié danser et apprendre ce loisir que pratiquent les bourgeois prétentieux. Je connaissais de nombreuses danses de salon, et je ne nierai pas en avoir usé pour charmer deux ou trois femmes infidèles de milliardaires. Pour autant, je ne m'étais jamais autant appliqué qu'avec Emma. Pourtant je n'avais pas à l'impressionner, nul doute qu'il en aurait fallu beaucoup plus pour y arriver. Je n'avais pas non plus pour objectif de la séduire. Non, c'était surtout cette envie de lui prouver ce dont j'étais capable, elle qui m'avait mis au défi. Tout comme de la maintenir sous mon contrôle, tandis qu'elle se rendait totalement devant mon rôle de meneur, et sans faire le moindre faux-pas. Lorsque les dernières notes s'envolèrent dans les airs pour y mourir doucement, je jugeai ma démonstration plutôt bien réussie. Les sifflements et applaudissement admiratifs aux alentours me confirmèrent ma déduction. Il fallait au moins reconnaître à ces faux danseurs la capacité à déceler un beau spectacle produit sous leurs yeux. Ces amoureux de la St Valentin, transits d'amour à donner envie de vomir, remontèrent un petit peu dans mon estime.

L'espace autour de nous se réduisit à nouveau, et la voix d'Emma vint chatouiller mon ouïe. Je baissai les yeux vers elle, juste à temps pour la voir s'approcher et minauder à mon oreille. Un sourire narquois étira mes joues quand je l'entendis me renvoyer ce que je lui avais dit tout à l'heure, ravi de voir que je ne l'avais pas le moins du monde déstabilisée avec mes allusions. A ce moment précis, plus personne ne faisait attention à nous. Les invités s'étaient repus du spectacle de danse, maintenant que nous étions stoïques au milieu de la piste, nous étions presque devenus d'odieux gêneurs. Dommage pourtant, parce que la situation prenait un aspect plus étincelant et plus intense que jamais ; ma traqueuse à demi appuyée sur moi pour me souffler quelques mots inavouables, cette promiscuité, cette délicieuse tension qui devenait presque palpable entre elle et moi. Un léger rire résonna dans ma gorge alors que je récupère sa main sur ma poitrine et levai ses doigts à hauteur de mes lèvres pour y déposer un baiser. Gentleman jusqu'au bout, bien évidemment.

- Vous cachez bien des qualités sous votre uniforme de travail …

Elle n'avait plus qu'à débattre avec elle-même pour savoir si je parlais de son talent de danseuse, de ses capacités dans un cadre « charnel », ou bien même de ses courbes que cette robe mettait tout particulièrement en valeur.

- Non, vous m'avez épuisée, et puis il fait vraiment chaud ici, lançais-je d'un ton malicieux. Que diriez-vous d'aller prendre un peu l'air dehors ?

Sans plus attendre, je me tournai vers l'océan chaotique de danseurs. Je ne pris pas le soin de saisir Emma par la main cette fois-ci, libre à elle de sauter dans mon sillage pour profiter du chemin que je commençais à me frayer entre les couples. Mes pas me menèrent directement de l'autre côté de la salle, vers la porte par laquelle j'étais entré une heure plus tôt. Un petit coup d’œil par-dessus mon épaule m'indiqua que ma partenaire était juste derrière. Un semblant de sourire ravi apparut au coin de mes lèvres. J'aurais été un brin déçu qu'elle ne vienne pas. La soirée n'aurait plus été aussi intéressante.
Enfin, je poussai le lourd battant et surgis sous le ciel étoilé. Je défis ma cravate tout en savourant la fraîcheur de la nuit sur ma peau. Je l'enlevai complètement pour la fourrer à moitié dans l'une des poches de mon pantalon. Les deux premiers boutons de ma chemise sautèrent ensuite. Une fois libéré, je rejetai la tête en arrière et respirai à plein poumons l'air pollué de Manchester. Ça faisait tout de même un bien fou. Toutefois, je m'en serai voulu d'oublier la présence féminine à mes côtés. Je finis bien vite par me tourner vers elle, sourire mi-enjôleur, mi-narquois en travers du visage.

- Alors mademoiselle Emma, vous avez donné beaucoup d'argent pour ces enfants malades ?
code by Silver Lungs

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1337
POINTS : 5902



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Lun 8 Juin - 16:12

La Saint-Valentin
Emma & Cie

J’adorais la danse et j’avais adoré danser avec Damian. Je le reconnaissais volontiers. Cela faisait longtemps que je n’avais pas pris autant de plaisir sur une piste de danse. Dans mon petit village, on ne pouvait pas dire que les bons danseurs y étaient nombreux. Et parmi les meilleurs aucun ne pouvait rivaliser avec celui avec qui je dansais présentement. Mais plutôt mourir que de le lui avouer. Non. A la place, je lui fis un semi compliment et détourné bien entendu. Mais nous savions tous les deux ce que sous-entendait ma phrase. Mon rire fit écho au sien lorsqu’en vrai gentleman, il prit ma main pour poser ses lèvres sur le bout des doigts. Le regardant avec un demi-sourire, je lui répondis d’une voix aguicheuse

« Plus que vous ne pouvez l’imaginer… »

Il voulait jouer à ce petit jeu et bien jouons. Je laisse son imagination faire son travail. Il pouvait penser ce qu’il voulait de ce que je venais de lui dire, cela m’était bien égal. Ce soir, j’étais bien loin de la personne qu’il avait l’habitude de voir. L’alcool que j’avais bu ne faisait pas très bon ménage avec mon ventre vide. Cependant, je ne m’étais jamais autant amusée depuis mon arrivée dans la grande ville.

Je laissai échapper un nouveau rire lorsqu’il se déclara épuisé par notre danse et me proposa plutôt de sortir prendre l’air. Ce ne fut qu’à ce moment là que je pris conscience que tout deux nous gênions les couples autours de nous qui s’étaient remis à danser. Maintenant que le spectacle était terminé, ils avaient repris le cours de leur soirée comme si de rien n’était. De toute façon, à quoi devais-je m’attendre. A rien en fait. Je partis donc dans le sillage de Damian. Ce dernier était parti sans attendre ma réponse comme si il était sûr que j’allais le suivre. Mon esprit de contradiction songea un instant à le planter là lui et sa suffisance mais corps lui réclamait un peu de fraîcheur que la foule et surtout la danse que je venais de lui imposer. Il m’entraîna alors à l’autre bout de la salle vers les grandes portes fenêtres menant à la terrasse.

Un souffle d’air frais vint aussitôt me caresser le visage le soulageant ainsi de la rougeur qui semblait pourtant y avoir élu domicile. J’offris alors mon visage à la nuit, fermant les yeux pour mieux sentir cette caresse plus que bienvenue. Certes l’air ne valait pas celui de ma campagne, celui de Manchester était caractéristique de l’air de la ville : pollué et enfumé. Mais cela me fit un bien fou. Faisant fi de la personne qui était à côté de moi, je gardais mes yeux fermés jusqu’à ce qu’il me parle. Ouvrant alors les yeux, je tournai le visage vers Damian.

« Dans la limite de mes moyens très cher. Je n’ai pas d’aussi larges ressources que les vôtres… »

Un petit sourire appuya ma réponse tandis que je finissais ma phrase en mon for intérieur « ni même la capacité d’en chercher en dehors de mon travail comme certains… ». Pourquoi ne pas l’avoir terminée ? Mystère. Peut-être que je voulais prolonger un instant cette trêve qui semblait s’être instaurée entre nous ? Je devais avouer que j’étais contente de ne pas avoir à me tenir sans arrêt sur mes gardes.  Aussi l’espace d’une soirée, je laissai mon voleur dans son rôle d’antiquaire philanthrope tandis que je me contentais de celui de simple bienfaitrice.

« Mais au delà du don, je me suis engagée à devenir bénévole auprès des enfants quand mon emploi du temps me le permettra. Plus que notre argent, je pense que notre compagnie et notre soutien peuvent les aider à garder un semblant de normalité… »

Lorsque l’on me l’avait proposé, je n’avais pas pu refuser. Un sentiment de honte m’avait alors envahi. C’était quelque chose que j’avais l’habitude de faire à Scarborough et je n’y avais même pas pensé en arrivant ici. Si dans une petite ville comme la mienne en avait besoin que dire alors d’une grande ville comme Manchester ? J’avais donc acquiescé avec empressement et me réjouissais d’avance de passer du temps auprès d’enfants. J’adorais leur compagnie et cela me ferait penser à autre chose qu’à mon travail et à ma traque personnelle. Laisser décanter les choses en en faisant d’autres m’avait toujours réussi jusqu’à présent et il n’y avait aucune raison que cela ne se passe autrement maintenant que j’étais ici. Ça j’en étais persuadée.

« Et vous ? Êtes vous du genre à donner de votre personne Damian ? »

Marquant une petite pause, je rajoutai avec un petit sourire ironique

« Dans le bénévolat bien entendu… »

Au loin se firent alors entendre les cloches d’une église me faisant légèrement sursauter. Je n’avais pas prévu de rester aussi longtemps comptant juste faire un petit passage éclair avant de rentrer à la maison avec un bon bouquin à la clé. Levant les yeux, je vis la lune bien haut nous éclairant de sa lumière. Il devait sûrement être assez tard.

« Je vais devoir vous laisser Monsieur Wright… Merci pour cette soirée… intéressante. »

M’approchant un peu de Damian, je posai une main sur son bras avant de me hisser sur la pointe des pieds et de lui souffler à l’oreille.

« Au plaisir d’une prochaine danse… Et cette fois, je vous laisserai le soin de la choisir… »

Emi Burton

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 1957
POINTS : 7459



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   Lun 8 Juin - 20:17

Damian ∞ Emma
Fêtons la St Valentin
La nuit était mon domaine. Je m'y sentais à l'aise, parfaitement bien et détendu, et même la présence de l'enquêtrice à mes côtés ne pouvait pas empêcher ça. Certains prétendent se transformer en bête velue lorsque la Lune monte haut dans le ciel. Pour ma part, je troque mon allure d'antiquaire sec et cinglant pour jouer un personnage qui me ressemble plus ; celui du voleur moqueur et joueur. Emma avait peut-être pu le remarquer encore une fois ce soir. À moins que ce soit l'effet de l'hydromel dans mon sang. J'avais les idées claires pourtant. Du moins, assez pour pouvoir me remémorer de cette soirée passée au côté de mon ennemie jurée. Mais la chose la plus étrange de cette fête consacrée à l'amour et à l'hypocrisie, c'était sans aucun doute découvrir une enquêtrice aussi provocatrice que je pouvais l'être. Bien sûr, j'avais déjà compris qu'elle avait du répondant. J'avais pu la voir dans toute sa splendeur ce fameux jour où nos routes s'étaient croisées par hasard, en plein cœur de Manchester. Mais l'Emma que je côtoyais ce soir était beaucoup plus sensuelle que ce que mon esprit avait pu se laisser imaginer. Les choses n'en devenaient que beaucoup plus intéressantes … Le jeu prenait un aspect encore plus délicieusement divertissant.

- C'est un acte tout à fait honorable, ma belle. Ces enfants vous en seront reconnaissants je n'en doute pas, arguais-je avec une sincérité vraie.

On ne pouvait pas dire qu'Emma n'était pas faite pour le boulot qui était le sien. Elle était flique, et sa mission était de faire régner le bien parmi les naïfs habitants de la ville. Sérieuse à la tâche, elle étendait même sa bonne volonté à d'autres activités non-comprises dans sa fiche de paye. Je ne pouvais que féliciter cet acte, car aussi sarcastique que je pouvais l'être, jamais je ne me serais permis de me moquer de ça. Pas alors que j'avais moi-même été un enfant laissé parmi d'autres dans un vieil établissement, sans que l'on s'occupe de ma petite personne. Que l'on s'entende : je ne me suis jamais plaint de ma situation étant môme. Je la trouve même beaucoup plus amusante et enrichissante que celles des gamins encadrés par deux parents complètement maniaques. Regardez donc, je ne serai certainement jamais devenu ce que je suis aujourd'hui si j'avais été adopté lors d'un malheureux matin de printemps. Et ma vie aurait été d'un ennui accablant.

Ma petite auto-satisfaction personnelle fut finalement interrompue par une nouvelle question de ma partenaire de ce soir. La remarque qui suivit me fit sourire en coin. Je plongeai mes mains dans mes poches et baissai la tête vers mes chaussures, basculant pensivement d'avant en arrière sur mes talons.

- Ma présence ici le prouve bien, non ? Rétorquais-je en relevant subitement les yeux vers elle d'un air énigmatique.

Mais, soudain, ma Valentine insoupçonnée commença à s'agiter. Je la vis sautiller jusqu'à moi pour me souffler une promesse aux allures presque magiques à l'oreille, avant de disparaître dans le bruissement discret d'escarpins claquant contre le bitume. Je restai parfaitement stoïque, mains dans les poches, et cet éternel sourire narquois aux coins des lèvres.

- Mais je vous en prie, mademoiselle Rosebury … A très bientôt, soufflais-je inutilement dans la nuit, sachant que ma belle Cendrillon avait déjà disparu dans l'obscurité.
code by Silver Lungs

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Fêtons ensemble la Saint Valentin   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fêtons ensemble la Saint Valentin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Fêtons ensemble la Saint Valentin
» L'origine et la coutume de la Saint-Valentin
» Ronde des cadeaux de Noël / carte de Saint-Valentin
» Et pour vous cette année, la Saint Valentin, ça donne quoi ?
» menu saint valentin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-