AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 Une nuit au musée [Ivanna+Damian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 1874
POINTS : 7127



MessageSujet: Une nuit au musée [Ivanna+Damian]   Sam 7 Mar - 15:10

Ivanna ∞ Damian
Une nuit au musée


Silence. Obscurité. Le musée est plongé dans un sommeil profond, dans un calme imposant qui s’imprègne dans mes muscles. Je me suis fondu dans le décor, je fais partie du musée. Je suis devenue une ombre, qui se glisse sans bruit entre les diverses statues de pierre blanche, ou vitrines d'objets centenaires. Cet endroit, je le connais comme ma poche. C'est presque ma deuxième maison. La préciosité et l'ancienneté des expositions me font me sentir chez moi. J'évolue dans les pièces immenses sans déclencher la moindre alarme, ni attirer le moindre gardien ensommeillé. C'est un jeu d'enfant, une fois encore.

Les tableaux défilent, et enfin je trouve ce que je suis venu chercher. Une petite console, aussi vieille que les entités peuplant ce lieu, couronnée d'une coque de verre capte toute mon attention. Avec une souplesse féline, je me glisse au-dessus de l'inutile barrière de sécurité qui me sépare de mon Graal de ce soir. Je m'approche du meuble avec un certain émerveillement, pour découvrir le trésor qu'il soutient. Il s'agit d'un collier revenant d'un temps révolu. Une lourde parure en or, incrustée de joyaux reflétant faiblement les quelques rayons lunaires à parvenir jusqu'ici. Une véritable petite merveille. Et un trésor au prix inestimable. Un sourire étire mes lèvres. J'examine plus précisément la bulle de verre qui me sépare encore de mon bijou. Si je me contente de l'enlever, une vilaine alarme va se mettre à hurler dans les couloirs, sans le moindre doute. Je m'accroupis afin de récupérer l'un de mes nécessaires outils de malfaiteur fixé à ma cheville. C'est un compas très simple d'utilisation. L'une des extrémités se fixe sur la surface à éliminer, tandis que l'autre trace un cercle parfait dans la matière. Le verre est fragilisé, mais pas entièrement brisé. Là est toute la difficulté de l'épreuve. Il faut ensuite retirer le rond sans ébranler le reste de la coque, tout en évitant de le faire tomber à l'intérieur de l'habitacle ou de le laisser se briser au sol. Un geste de travers, un bruit de trop, et c'est la fin de mon excursion nocturne. Rien qu'à cette pensée, un délicieux courant d'adrénaline s'introduit dans mes veines.

J'allais pour commencer ma dangereuse activité, lorsqu'un frisson dressa chaque petit poil de ma nuque. Signe caractéristique qu'on me fixe avec insistance. L'instant d'après, le discret effluve d'un parfum que je connais si bien vient me chatouiller l'odorat. Je souris en coin, narquois, et sans me retourne, ose braver le silence d'or du musée :

- Quelle surprise, Ivanna … Ça faisait bien longtemps, tu m'as manqué.

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/ En ligne

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Une nuit au musée [Ivanna+Damian]   Lun 9 Mar - 22:19



Une nuit au musée

♕ Damian & Ivanna ♕


Ce doux et merveilleux parfums de musée regorgeant de merveilles éveilla tous mes sens et me rendit plus qu'heureuse. Les musées, mon terrain de jeu favoris, de si belles choses entassées dans un seul endroit, que c'est désolant et égoïste ; ces beautés seraient bien mieux dans mon salon ou ma salle à manger. Je me faufilai entre les œuvres d'art tel un chat zigzaguant entre des vases fragiles. Visiter un musée la nuit est un privilège des plus magnifiques, mais repartir avec un souvenir d'une exposition est encore mieux, surtout quand celui-ci a une grande valeur.

Ce gorille ne m'a pas vu passant près de lui, quel idiot. Mais non, c'est normal, on ne peut pas me remarquer. Passant salle après salle, et époque après époque, mes yeux aguerris se sont arrêtés sur une petite peinture du XIXe siècle sous une glace. Que c'est beau d'être une femme, il suffit de savoir jouer de ses charmes auprès d'un des gardiens pour pouvoir lui soustraire le gros trousseau de clés permettant d'ouvrir ces boîtes de verres. Ayant sortie la bonne clé, je déverrouillai la serrure avec le même sentiment qu'un enfant à noël déballant ses cadeaux. Il ne suffit que de ce simple tour pour que le tableau finisse dans ma sacoche. Je continuai mon aventure à travers les époques et l'art, cherchant l'objet de ma convoitise, celui qui m'a fait venir ici. Je l'ai enfin trouvé, petit coquin, ce n'est pas bien de jouer avec les nerfs de maman. Je m'en approchai avec délicatesse et discrétion quand une ombre apparut au loin, je me reculai dans un endroit sombre pour observer qui était cette personne me dérangeant dans mon entreprise.

Un brushing brun parfait, une allure distinguée, ce parfum caractéristique à une seule personne. Cela ne pouvait être que lui. A ses paroles, je m'avançai déroulant mes pas, avec un sourire en coin quelque peu contente de le voir. Mes soirées allaient plus mouvementés à présent.

- Damian, quelle surprise de te voir. Oui bien longtemps, je m'excuse de ne pas t'avoir envoyé une carte postale... disons que j'étais occupée.


© FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH SUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 1874
POINTS : 7127



MessageSujet: Re: Une nuit au musée [Ivanna+Damian]   Mar 31 Mar - 22:35

Ivanna ∞ Damian
Une nuit au musée


Ma belle, mon irrésistible, ma chère Ivanna. Et dire que j'avais osé l'oublier et que je me retrouvais surpris de sa présence ici. Il fallait dire que j'avais été très occupé aussi, ces derniers temps. Avec cette inspectrice sur mes traces, et la police venue glaner quelques informations dans ma boutique, j'avais dû faire beaucoup plus attention. Emma Rosebury m'avait à l’œil et guettait minutieusement le moindre faux pas de ma part. Elle était tenace, mais je l'étais tout autant. Sans ajouter que je trouvais ça plutôt agréable, de retenir l'attention d'une femme aussi longtemps. Quoi qu'il en soit, je n'avais d'yeux que pour Ivanna ce soir. Je m'étais retourné pour pouvoir lui faire face, n'étant pas assez fou pour lui tourner le dos une minute de plus. Je l'observai sortir des ténèbres de sa démarche féline et envoûtante, avec une certaine fascination.

- Trop occupée pour penser à moi, n'est-ce pas ... murmurais-je, un discret sourire malicieux aux coins des lèvres, avant de hausser les épaules avec une moue enfantine. Je comprends, j'ai également été ... énormément pris, ces derniers temps.

Mes jambes avancèrent calmement vers elle. Ce faisant, je laissai mon regard aiguisé la parcourir de haut en bas. Ces vêtements, cette coiffure, cette posture ... Tout en elle me donnant envie de ronronner comme un gros matou satisfait. Pour autant, Ivanna avait les mains vides, ce qui me fit aussitôt tiquer. Un délicieux frisson remonta le long de mon échine afin de venir hérisser les petits poils de ma nuque. Serait-elle venue convoiter le même trésor que moi ? La guerre serait alors sans merci, tout comme lors de notre première rencontre.

- Je ne pense pas que ce soit moi qui t'ai attirée jusqu'ici, ajoutais-je d'une voix basse, grave mais doucereuse. Quelle merveille a bien pu réussir à charmer ton coeur froid, Ivanna ?

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/ En ligne

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Une nuit au musée [Ivanna+Damian]   Ven 3 Avr - 22:01



Une nuit au musée

♕ Ivanna & Damian ♕


Le jour où je me remettais en selle, il fallait que ce très cher Damian se pointe dans le même musée que moi mais surtout qu'il convoite le même objet. En effet, j'étais dans une période où la clientèle riche voulait du changement, une nouvelle demeure pour sa maîtresse, une résidence secondaire pour se faire pardonner auprès de sa femme, un manoir pour la majorité de sa fille. Tant de problèmes qui font mon plaisir, ah que j'aimais cela mais mon esprit était concentré sur cet homme à l'aspect bien trop propret. Je m'avançai vers lui à pas lent et bien découpé, je voulais qu'il savoure mon visage, qu'il s'en souvienne bien. J'arborai toujours ce sourire en coin avec mon regard aiguisé sur le sien. Ce sourire toujours satisfait et ce brushing parfait me donnait envie de l'étrangler mais en même de jouir des plaisirs de la chair avec cet être, quel paradoxe.

- J'ai attendu un signe de vie de ta part, mais sans succès. Je pris une moue faussement déçue et enleva mon sourire charmeur. Et tu ne m'as pas donné de tes nouvelles ? Sache que je suis très déçue de toi Damian..

Je me rapprochai de plus en plus de lui ayant un but dans la tête. Il n'était pas stupide et savait que l'objet qu'il avait dans les mains était la raison de ma balade nocturne. La nuit allait prendre un tournant bien plus intéressant. Je jouai avec mes cheveux en prenant soin de toujours le regarder dans les yeux, voulant le déstabiliser pour me faciliter la tâche. J'allai à sa rencontre, m'approchant dangereusement de son enveloppe corporelle.

- C'est exact, ce n'est pas ton brushing trop parfait qui m'a attiré dans ce musée. Je fis frôler mon épaule contre la sienne avant de m'arrêter près  de lui et de poser mon visage à deux centimètres de son oreille gauche. Malheureusement, je crois que cette merveille est celle que tu tiens dans tes mains.. Mais comme le veut la galanterie, honneur aux dames.

Je faisais glisser lentement ma main sur son torse avant de finir ma course dans sa main où l'objet de notre convoitise était nichée. J'entremêlai mes doigts autour du collier pour avoir une prise dessus au cas où, il aurait eu l'idée de reculer sa main pour protéger son butin.



© FICHE CRÉÉE PAR AMYLITH SUR LIBRE GRAPH
Revenir en haut Aller en bas

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 1874
POINTS : 7127



MessageSujet: Re: Une nuit au musée [Ivanna+Damian]   Jeu 7 Mai - 12:26

Ivanna ∞ Damian
Une nuit au musée


À mesure qu'Ivanna s'approchait de moi, de cette même démarche de panthère que je lui connaissais si bien, je sentais le danger grandir peu à peu. Cela me procurait une sensation grisante, qui alertait le moindre centimètre carré de mon épiderme, traversé de frissons d'allégresse. C'était sûrement ce genre de choses qui me faisait apprécier Ivanna, autant que je pouvais la redouter. Cette sensation d'insécurité, cette impression d'être … sur un même pied d'égalité, ça me rendait vivant. Chacune de nos rencontres était une bataille acharnée. Il fallait constamment faire mieux que l'autre. Il fallait se surpasser, pour mieux pouvoir le dépasser. Et cette lutte sans fin n'avait jamais cessé, cachée dans le moindre de nos mots, jusqu'à chaque affront plus physique. Même lorsqu'il m'était arrivé de connaître Ivanna de la façon la plus charnelle qui soit, cette rivalité n'avait eu de cesse de bouillonner dans nos veines. C'était une situation très risquée, mais c'était sans aucun doute ce qui rendait ce duel permanent aussi précieux et unique au monde.

Sa voix brisa à nouveau le silence d'or du musée. Son timbre faussement attristé me fit sourire plus franchement. Je n'étais pas assez naïf pour y croire un seul instant.

- Depuis quand attends-tu après les autres, Ivanna ? Susurrais-je en réponse, sans bouger de ma place. Je la laissais s'approcher et rôder autour de moi, comme une impitoyable prédatrice l'aurait fais avec sa proie. Je pensais pourtant te connaître assez pour dire que chaque chose qui te manque … tu viens le chercher par toi-même. Ce qui explique ta présence ici, je n'en doute pas un instant. Alors …

Je marquai une pause, enfonçai mes mains dans mes poches, puis baissai le menton pour secouer doucement la tête comme si c'était elle, qui me décevait.

- Alors il fallait venir me chercher, concluais-je avec un haussement d'épaule narquois.

Nul doute que j'aurais répondu à son appel si elle était venue à ma rencontre. Je n'aurais pas hésité une seconde à venir me battre avec elle, sur n'importe quel terrain. Je tenais bien trop à cette dangereuse relation, et à toutes les sensations qu'elle me procurait, pour rester raisonnable. Mais encore une fois, j'avais pertinemment conscience de qui j'avais en face de moi. Elle était mon double au féminin. Et je savais donc mieux que quiconque que je ne lui avais pas manqué une seule seconde. Ivanna n'avait besoin de personne, et jamais elle ne serait venue sciemment dans ma boutique, dans la simple optique de passer le temps et de boire le thé ensemble. Je le sais, parce que je ne l'aurais jamais fait non plus. Non, elle avait besoin d'un motif, d'une raison valable. Pour qu'elle vienne à ma rencontre, il aurait fallu qu'elle soit animée d'un intérêt particulier.

- Mais j'ai cru comprendre que tu étais occupée … repris-je finalement, paré à attaquer. Or figure toi que je l'étais aussi. Vois-tu, tu n'es pas la seule femme à graviter dans ma vie. Je suis très demandé.

Mon ton aurait pu paraître ferme, voire tranchant. En réalité, le but de la manœuvre servait principalement à la reléguer au rang de passe-temps, et à porter le premier coup à découvert. Mais d'un autre côté, ce que je venais de lui avouer n'était pas totalement faux. Emma Rosebury m'avait réellement énormément occupé ces derniers temps, peut-être même au point de ne plus m'attendre à trouver Ivanna sur mon chemin. Je l'avais presque oubliée. Damnation. J'espérai que ça la rendrait folle de rage.

Mais Ivanna avait décidé de mener son attaque plus sournoisement. Son corps frôla le mien, et la seconde qui suivit, je sentis son souffle chaud caresser la peau de mon visage. Le contact de sa main sur mon torse laissa un sillage d'étincelle sur mon épiderme réactif. Néanmoins, ce n'était pas assez pour m'engourdir suffisamment l'esprit. À l'instant où je la sentis se saisir de mon trésor, mes doigts se refermèrent brusquement sur le poignet fautif. Elle n'était pas prête de lâcher l'objet, eh bien je n'étais pas prêt de la lâcher, elle. Elle avait finalement plongé sur sa proie. Et il ne s'agissait pas de moi, mais de ce que je tenais entre les mains. Mais malheureusement, je n'étais pas non plus le dernier des prédateurs. Mon regard tranchant fila jusqu'au sien, et y plongea sans détour.

- Bas les pattes, ma jolie, sifflais-je d'une voix douce, mais menaçante malgré tout. Premier arrivé, premier servi. Tu as été trop lente. C'est trop tard. Et puis, je suis pour l'égalité des sexes. Je me contrefiche de la galanterie.

Un sourire torve déforma mes joues parfaitement rasées.

- Je ne te laisserai pas filer, ajoutais-je en pressant son bras sous ma poigne pour souligner mes propos. Qu'est-ce que tu comptes faire maintenant ?

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/ En ligne


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Une nuit au musée [Ivanna+Damian]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une nuit au musée [Ivanna+Damian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nuit au musée [Ivanna+Damian]
» Nuit des musées 2012 à Rouen (76) le 19 Mai...!!!
» À l’occasion de la Nuit des musées 2010, le centre culturel Tjibaou ouvre ses portes au public : La quête du feu
» nuit des musées St Mére-Eglise 2013
» La nuit, tous les musées sont free

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-