AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥
» pour «

Partagez | 
 

 C'est comme si tu étais la lumière dans la nuit noire ◮ Mickaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: C'est comme si tu étais la lumière dans la nuit noire ◮ Mickaël   Dim 23 Aoû - 0:49


mickaël&nawael ◮ simples rêves ou souvenirs, c'est des fins morceaux pour couvrir le trou noir.
Nawael était épuisée, elle n'avait pas quitté l’hôpital depuis trois jours, entre les gardes, les révisions et les quelques heures en salle de garde pour fermer les yeux, c'est à peine si elle avait pris le temps de manger. Mais c'est un rythme à prendre, il y avait même des habitudes depuis quelques temps. Déjà, la présence de la fine équipe, pas une séance de révision sans Grace ou leur acolyte. Puis il y avait la récup', quand on les vire presque de l'hôpital, les obligeant à rentrer chez eux. Nawael n'aimait pas forcement rentrer toute suite, elle vit avec sa sœur, c'est une grande bavarde, surtout quand elles ne se sont pas vu depuis un petit moment, et elle avait besoin de silence, d'un peu de repos. Elle se débarbouilla en salle de repos, passa la main dans ses cheveux pour leur donner un minimum d'apparence, une touche maquillage pour paraître moins endormi, et la voilà enfin partit de l’hôpital, c'est le genre de personne qui se marierait avec son travail, comme la plupart dans le métier. Nana prit la voiture, dix minutes après, elle se garait à un parking près d'un parc au bord de l'Irwell. Elle attrapa son sac et un plaide et se rendit sur l'herbe. Le soleil n'était pas encore très haut, il était à peine sept heures. Elle étala le plaid et se mis dessus, sortit de son sac des écouteurs et un paquet de biscuit au chocolat. Après en avoir avaler un, elle glissa un écouteur dans l'une de ses oreilles, laissant l'autre libre pour écouter le bruit de la rivière, mais surtout si quelqu'un ne s'approcherait pas trop près. Elle mis une douce musique, et il ne fallut que quelques minutes pour qu'elle s'endorme. C'est dernier temps, enfin ça lui arrive depuis son accident, mais c'est de plus en plus fréquent, elle fait ses rêves bizarre, bizarre dans le fait qu'elle a l'impression de les vivre, comme si c'était réel. C'est souvent flou, des brides, mais quelques fois c'est plus net. Et se rêve là l'emporta totalement, finira-t-elle par se rendre compte que ce sont des souvenirs ?

- Souvenirs/Flashback, trois ans et demi plutôt.

« J'adore venir là au petit matin, c'est si calme, tu as eu raison de m'obliger de me lever », Nana est épanouie. Il est à peine sept heures passé, Mickaël l'avait réveillé tôt, lui proposant un petit déjeuné dans leur coin à eux, dans un parc près de la rivière. Sur le coup, elle avait eu envie de lui envoyer l'oreiller en pleine figure, mais il avait l'air si ravie de cette idée, il est si beau quand il sourit comme ça. Nana s'était habillée plutôt rapidement pour quelqu'un d'à moitié endormi, Mick avait prévu le plaide, tout était bon. En quittant leur appartement, ils passèrent acheter des viennoiseries ainsi que les boissons chaudes, chocolat chaud pour Nana, le café elle le tolère juste pour vaincre la fatigue quand le lit est encore loin. Nana était donc installer sur ce petit plaide, face à l'Irwell, à côté de son fiancé. On lui aurait dit deux ans auparavant qu'elle allait être fiancé à Mick qu'elle vous aurait rit au nez. Mais ça a fini par arriver et elle en ait très heureuse. Elle vint contre lui, posant sa tête sur épaule. « Il faudrait peut-être que l'on se décide à bloquer une date pour le mariage, ou ta mère va finir par le faire pour nous », ils étaient fiancé depuis un an et demi environ, Nana n'avait plus ses parents à ses côtés pour la presser un peu, mais la mère de Mick était le genre euphorique et le couple avait toujours le droit à une petite réflexion à chaque visite voir même quand ils l'ont au téléphone.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: C'est comme si tu étais la lumière dans la nuit noire ◮ Mickaël   Dim 23 Aoû - 2:21


Mickaël allait passer ses journées de congés à Manchester. N’y avait-il pas meilleur comme destination, pour un amoureux de voyage et de découverte comme lui ?! Apparemment non. Il troquait volontiers des journées de dépaysement total pour prendre le temps de tenter d’en savoir plus. N’était-ce pas l’objet de son métier ? Tenter perpétuellement d’en savoir plus en menant l’enquête. C’était exactement ce qu’il s’apprêtait à faire. Comment lui en vouloir ?! Après l’une de ses dernières conversations avec Arizona plus personne n’aurait pu le raisonner. C’est d’ailleurs pour ça qu’il avait gardé tout cela sous silence. Il n’en a rien dit à personne et certainement pas à sa mère. Il ne savait pas vraiment combien de temps il avait devant lui, ni même si il aurait l’occasion de faire face à Nawael. C’était tellement délicat de débarquer ainsi, sans prévenir. Il avait eu deux ans pour passer à autre chose, respecter le choix et les besoins de celle qu’il aimait, pourtant il n’arrivait pas à l’oublier et au fond malgré lui, il ne perdrait pas espoir. D’ailleurs plus le temps passait plus il espérait seulement qu’elle finirait par se souvenir de lui, et de ce qu’ils avaient vécu. Oui, parce qu’au fond c’était sa plus grande frustration. Difficile de le reconnaître mais le jeune lieutenant flic était bien anxieux au point d’en perdre le sommeil pour ces temps ici à Manchester. Cette nuit-là, il n’avait que peu dormi et s’était éveillé malgré lui dans les coups de six heures du matin, et naturellement il optait pour un footing pour débuter sa journée. Cela faisait de longues minutes qu’il courrait en essayant de penser à autre chose qu’à la raison de sa venue… en vain et ce, malgré la musique à ses oreilles. Un rien lui rappelait ce pourquoi il était là, et manquer de réponses le rendait fou. Cela fait deux jours d'affilés qu'il venait dans cette zone, et à chaque fois il repensait à ce moment où deux se projetaient dans ce qui allait être la prochaine étape de leur relation. Ce calme, ce court d'eau, ce tout début de journée... comment ne pas y repenser ?

flashback.

« Voilà qui me rassure ! Je dois avouer que j'étais quand même à deux doigts de céder en te voyant jouer les belles au bois dormants difficiles... » Souriant, détendu, taquin et heureux d’être là rien qu’avec elle. C’était comme s’il n’y avait qu’eux, comme il l’avait longtemps voulu sans même en être conscient. Ils étaient fiancés seulement et pourtant il avait déjà l’impression qu’elle était sienne, et qu’il était sien. Mick le savait, avec leurs boulots respectifs, s’il ne se prenait pas le temps de faire les choses, ils finiraient vite dépasser et il avait besoin de ça. C’était auprès d’elle qu’il rechargeait ses batteries et rien n’était plus apaisant que ce genre de moments d’intimité. Riant légèrement à sa remarque il vint à dire en l'enlaçant de son bras, après que son regard ait croisé la bague de sa bien-aimée. « Ça ne m’étonnerait pas… et comme elle ne fait jamais les choses à moitié, elle pourrait aussi se charger de toute l'organisation, dans la foulée, sans même que tu n'aies le temps de le réaliser... » Mick aimait sa mère, et il était bien heureux que les choses soient assez simples entre elle et Nana, mais l'idée que sa famille s'immisce trop dans sa vie de couple ne lui plaisait pas tellement. « Dans l'idéal, on devrait peut-être faire coïncider le tout avec quelques jours de congés... histoire de pouvoir profiter d'un vrai voyage de noces.. qu'est-ce que t'en penses..? » Sa voix avait comme perdu légèrement en volume. Non pas qu'il n'assumait pas ce qu'il disait, loin de là, mais tout simplement comme émettant une suggestion. Sa main avait glissé vers celle de Nana et ses doigts s'y étaient entremêlés naturellement. 
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: C'est comme si tu étais la lumière dans la nuit noire ◮ Mickaël   Lun 24 Aoû - 17:34


mickaël&nawael ◮ simples rêves ou souvenirs, c'est des fins morceaux pour couvrir le trou noir.
Souvenirs/Flashback, trois ans et demi plutôt.

« Je ne te crois pas, quand tu as une idée dans la tête tu lâches rien, ou alors tu aurais boudé », non il n'aurait pas boudé comme un enfant, mais il lui en aurait peut-être un peu voulu, elle se serait vite fait pardonner, mais pas besoin pour une fois elle avait coopéré. Elle le taquinait, elle adore ça, puis c'était que lui rendre la pareille. Nana profita de se moment de tranquillité pour discuter d'un sujet plutôt important qui est leur mariage. Cela fait un moment qu'ils sont fiancés, mais avec leur travails respectifs, pas facile de prévoir ou organiser. Et Nana ne voulait pas non plus que la mère de Mick mette trop son nez dedans, elle l'aime bien, mais c'est le genre à vouloir trop en faire. D'ailleurs, Mick connaissait parfaitement sa mère avançant les pensées de la demoiselle, la prevenant qu'elle pourrait tout organiser avant même qu'ils en prennent conscience. « Oh oui, elle serait même capable d'essayer des robes à ma place ! » bon peut-être pas, enfin si c'est possible, mais Nana ne la laissera jamais aller aussi loin. C'était son mariage, elle voulait que se soit Mick et elle qui s'en occupe, pas quelqu'un d'autre. Et d'un autre côté, elle, elle n'avait plus sa mère pour faire partie de l'aventure et elle ressentait bien assez se manque. Mick proposa de faire coincider la date du mariage avec quelques jours de congés histoire de faire un petit voyage. Nana se redressa en douceur pour pouvoir faire face à son fiancé, le regardant avec des yeux interogateurs. « Toi ? Prendre des jours des congés ? Je ne savais pas que se mot faisait partit de ton vocabulaire » le taquina-t-elle avant d'ajouter, plus sérieusement, enfin sur le ton de la conversation. « C'est une très bonne idée, je devrais pouvoir me libérer en prévenant à l'avance » Elle aussi avait un travail plutôt prenant en temps qu'infirmière, mais comparait à Mick, ce n'est rien. « Où aimerais-tu aller ? Plutôt le romantique banale dans le genre Paris ou Venise ? Ou alors paradisiaque comme les îles caraïbes ? Ou aventurier avec un safari dans la savane ou dans la forêt amazonienne ? Bon, ça doit être moins facile de trouver un endroit douiller pour consommer le mariage.. » dit-elle d'un air pensif, c'est fou la facilité qu'elle avait de parler de ses choses là de façon anodine, enfin elle eut vite un sourire aux lèvres, un sourire d'ailleurs qui se nuança rapidement de malice. Elle vint se mettre à califourchon sur lui. « Il faut penser à tout, un voyage de noce sans profiter de se corps de rêve serait un vrai gachi non ? » Dit-elle tout en faisant glissait une main, au dessus de son tee shirt, le long de son coup, sa poitrine puis ses hanches avec un regard aguicheur.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: C'est comme si tu étais la lumière dans la nuit noire ◮ Mickaël   Mer 26 Aoû - 3:44


Il fallait le reconnaître, ils avaient beau être fou amoureux, ils n’en restaient pas moins imparfaits. Quand il y avait désaccord ce n’était jamais à moitié. Mais même dans ces cas-là, il n’arrivait pas à se passer d’elle trop longtemps, alors forcément il serait vite passé à autre chose si elle n’avait pas daigné se réveiller. « Dis que j’ai un caractère de cochon, ça ira plus vite. » Simple suggestion énoncée accompagnée d’un léger rire amusé. Ce n’était peut-être pas totalement faux. Cela dit il adorait quand elle se sentait coupable d’un rien, et ce qu’il préférait par-dessus tout c’était les petits stratagèmes qu’elle envisageait pour se faire pardonner. Mais il ne l’avouerait jamais de peur qu’elle ne cesse de se montrer si inventive. Oui, il aimait leur relation actuelle, et il aspirait à ce que le mariage ne soit en rien un poison à leur vie. Il l’épousait pour donner le meilleur de lui-même dans cette relation et non pour se reposer sur ses lauriers en prenant tout pour acquis. Une fois de plus, il voulait réussir là où son père semblait échouer. « Et.. en parlant de robes, tu as déjà eu l'occasion de faire quelques repérages ? » L'air intéressé, il semblait vouloir faire passer cette question pour banale mais c'était loupé. Il était curieux de voir quelle serait la première tenue qu'elle portera en temps que Mme Callahan. Il savait que l'étape de la robe de mariée était assez personnel, et il aimait l'idée qu'elle choisirait selon ses goûts à elle tout en voulant lui plaire. Il grimaça légèrement en la regardant le faire passer pour un bourreau du travail (ce qu'il était un peu). « Bébé, on a jamais vraiment fait dans le banal... » Oui c'est le moins qu'on puisse dire. Vous aviez joué au chat et la souris pendant deux ans et tu lui as demandé de t'épouser à peine aviez-vous décidé d'arrêter de jouer et vous faire du mal. Très atypique. « .. et puis Paris c'est la porte à côté on aura d'autres occasions. Paradisiaque, ça me semble pas mal, qu'est-ce qui te plairait, toi ? » Curieux, il se foutait au fond pas mal de la destination tant qu'elle lui plairait, à elle. « Oui.. le dernier mot est pour toi, je bosse peut-être beaucoup trop en plus d'avoir un caractère de cochon mais je suis aussi un parfait gentleman. » L'air prétentieux, il semblait comme râler gentiment en la taquinant de tous les petits pics qu'elle lui envoyant depuis tout à l'heure. Le parfait gentleman qu'il était s'approchait alors doucement de sa proie pour voler un baiser mais fut comme un interrompu par son petit numéro. Ses mains avaient épousées les hanches de la demoiselle naturellement après qu'elle se soit installée à califourchon sur lui, et l'aguicheuse qu'elle était à ce moment précis vint à pousser Mick faire basculer la demoiselle pour la faire allonger sur le plaid tout en lui passant dessus. Frôlant ses lèvres, et touché dans son ego, il vint à lui murmurer tout en la chatouillant légèrement. « Tu serais pas en train de remettre en questions mes talents d'amants ? C'est quand même pas deux branches d'arbres et trois lianes qui vont m'empêcher de prendre soin de toi comme il le faut... » C'est ça prétentieux ! Mais taquin. Contournant ses lèvres comme pour la priver volontairement d'un baiser, il glissa les siennes au cou de sa fiancée pour l'y parsemer de baisers tout en passant discrètement sa main sous le haut de la jolie blondie pour le simple contact de sa peau. Elle le savait, Mick adorait les câlins matinaux et si ce matin il n'avait rien eu, il profitait d'un petit moment de tendresse à cet instant.  
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: C'est comme si tu étais la lumière dans la nuit noire ◮ Mickaël   Jeu 3 Sep - 18:05


mickaël&nawael ◮ simples rêves ou souvenirs, c'est des fins morceaux pour couvrir le trou noir.
Souvenirs/Flashback, trois ans et demi plutôt.

« Dis que j’ai un caractère de cochon, ça ira plus vite. » Le ton était léger, Nana eut un haussement d'épaule, comme si elle affirmait ce qu'il disait, gardant un air sérieux, puis eut un rire, elle adore le taquiner, ils aiment ça tout les deux d'ailleurs. La discussion dériva sur le mariage, Nana fit de l'humour en disant que la mère de Mike serait même capable de lui choisir sa robe. Le fiancé profita de ce sujet pour lui demandait si elle avait déjà eu l'occasion de faire des essayages. Nana pris un air.. Mystérieux. « Peut-être bien que oui, j'ai même une petite sélection, mais tu n'en sauras pas plus » dit-elle avec un petit sourire malicieux, ça lui donner un petit pouvoir qu'elle adorait, il faut l'avouer. Nana n'est pas une grande romantique, mais elle en reste une femme avec des rêves de petite princesse, malgré qu'elle n'a jamais vraiment été comme ça. Et depuis la demande, elle avait commencé à regarder quelques robes, elle avait même prévu une journée essayage avec sa sœur, mais elle attendait pour ça qu'ils bloquent un date, ça serait bête qu'elle fasse un achat et que le mariage ne se fasse pas avant deux ans, elle pourrait très bien prendre dix kilos dans se temps là ! Nana parla ensuite de la lune de miel et des différentes options qui s'offrent à eux. Mick lui dit alors qu'il n'avait jamais fait dans le banal, et il avait tout à faire raison sur se point. Il pencha plus sur le paradisiaque mais ajouta que le choix lui reviendrait, citant ses petits 'défauts' que la jeune femme avait plus ou moins cité quelques minutes auparavant, finissant par dire qu'il restait un gentleman, un parfait gentleman. « Ta modestie te perdra mon amour » dit-elle avec un petit rire, continuant encore de le taquiner. « On aura qu'à tirer au sort. Je choisirais des destinations et le hasard choisira pour nous, ça pourrais être amusant » puis elle est tellement indécise qu'elle ne serait pas capable de s'arrêter sur un choix, enfin si, le temps d'une journée, elle changera d'avis le lendemain. Nana fut pris de malice, de provocation. Elle avait insinuer le fait que la lune de miel aventurière ne serait pas le mieux pour pouvoir consommer le mariage. Elle vint alors se mettre à califourchon sur lui, dessinant les courbes de son corps, insinuant que se serait bête de passer à côté de tout ça. Comme toujours, Mick répondit sans attendre, prenant alors le dessus dans le petit jeu lançait par Nana, la mettant sur le dos, lui passant dessus. « Tu serais pas en train de remettre en questions mes talents d'amants ? C'est quand même pas deux branches d'arbres et trois lianes qui vont m'empêcher de prendre soin de toi comme il le faut... » Oh, il savait comment la faire frissonner. Des mots chuchotés à son oreille, sa main qui vint caresser sa peau. « Je te crois sur parole » dit-elle dans un chuchotement, jetant alors un coup d'oeil dans les alentours, ils étaient très isolé et à l'abri des regards, Nana vient attraper les lèvres de son fiancé d'une façon qui ne laisse pas vraiment de doute sur la suite.

Présent

Nana ouvra rapidement les yeux, une musique un peu trop passionnel raisonnait dans ses oreilles, elle retira ses écouteurs, passant en position assise. C'était pas la première fois qu'elle faisait se genre de rêve, pas forcement érotique, mais avec la présence de Mick et qui paraissait si.. réaliste. Ces derniers temps, ça arrivait de plus en plus souvent et surtout, de façon si claire, comme un souvenir. Mais c'est impossible, elle ne se souvient de rien, elle n'y arrive pas. Comment des rêves pourraient en être ? Nana passa la main dans ses cheveux, ça avait le don de la déboussoler. Elle inspira un bon coup, regardant devant elle comme pour se vider la tête. C'est la qu'elle aperçut un homme dont le visage n'était pas inconnu. Elle était bien réveillée ? Elle vint se pincer, c'est bête, mais normalement ça marche. Mais non, Nana était bien éveillée et Mick avançait vers elle, mais c'est comme si il ne l'avait pas encore vu. Que faisait-il ici ? Impossible que se soit pour la voir, elle ne lui a pas parlé depuis qu'elle l'avait quitté il y a deux ans et ce n'est pas le genre à jouer les détectives pour la retrouver, c'était sûrement un pure hasard. Le hasard devait jouer avec elle, voilà qu'elle rêve de lui, et comme par magie, le voilà devant elle. Alors qu'elle se décidait à s’éclipser avant qu'il ne la voit, son regard croisa le siens. Un frisson la parcouru à se moment là, des fois, elle se demandait si son inconscient ou son corps ne se rappeler pas plus de chose que sa mémoire n'arrivait à se souvenir. Nana se leva alors à son approche, c'était plus poli que de rester assis, elle lui adressa un mince sourire, reservé. « Mickaël, quel surprise ! Comment ça se fait que tu es à Manchester ? » c'était peut-être un peu trop directe, en même temps elle était désorientée, elle venait à peine de faire un rêve érotique avec lui, ils ont un passé commun qu'elle ne se souvient pas et ça fait deux ans qu'elle ne lui a pas parlé et pourtant elle se sent toujours toute bizarre à ses côtés. « Enfin.. Tu vas bien ? » c'est mieux comme ça, elle lui adressa alors un sourire qui lui ressemblait plus, mais elle était comme angoissée. Pourquoi ressentait-elle tellement de sentiment contraire à se moment précis ?!
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: C'est comme si tu étais la lumière dans la nuit noire ◮ Mickaël   Ven 4 Sep - 5:22


FB - Il était curieux de savoir à quoi ressemblerait le choix de cette robe. Il s’en languissait, il fallait l’avouer. Ce n’était qu’une robe après tout, et pourtant ça semblait vouloir dire beaucoup. Il n’avait jamais été sur de lui-même. Jamais il n’avait été autant censé et impulsif à la fois, que ce jour où il lui avait demandé de l’épouser. Depuis ce jour, il n’avait jamais douté de ce beau projet, et à cet instant précis, il réalisait qu’ils avaient peut-être un trop pris leur temps. Il voulait que tout ça soit officiel, simplement pour qu’aux yeux du monde, elle soit officiellement celle et la seule qu’il voulait. A la vie à la mort, dans la santé comme dans la maladie et tout le reste et son contraire. Il avait validé l’option du tirage au sort, et profité de leur moment câlin sans savoir qu’il s’agissait de l’un des derniers matins qu’il passerait avec elle. Sacré destin !

présent.

L'inspecteur Callahan ne courrait depuis un petit moment. Il marchait comme lors d'une balade pleine de réflexion. Il refaisait le monde, comme si l'accident qui avait ruiné leur vie ensemble avait eu lieu il y a deux simples jours. Ce n'était pourtant pas le cas mais ce qui devait être son passé ne cessait d'empiéter sur son présent, comment ne pas interpréter cela comme un signe ? C'était tellement difficile d'oublier, qu'il finissait par assumer l'idée folle qui lui trottait en tête : il ne fallait pas oublier, il fallait s'accrocher. C'était ce qu'il avait toujours fait. Seulement si au départ il avait nourrit cet espoir, il avait cessé de le faire un temps après qu'elle lui ait imposé son éloignement. Il marchait en se remémorant le trait du visage de Nana, son sourire ce matin là et sans comprendre comment elle vint à surgir de nulle part... ce qu'il n'attendait aucunement. Pourtant il savait bien qu'elle était ici quand elle ignorait sa présence à Manchester mais il n'avait pas imaginé lui tomber dessus par hasard. « Nana... » Ce petit surnom lui avait échappé comme au lieu d'un soupir de soulagement. Comme si il avait passé tout ce temps à la chercher pour enfin la trouver maintenant. « Nawael ! » Il s'était comme rattrapé. Ne pas rabâcher le passé. Elle lui avait formulé cette demande avant de lui accorder une soirée premier rencard. Si elle avait eu l'envie de se rappeler le passé, elle serait certainement venu le chercher plutôt... ou pas. Il lui fallait improviser et ne pas s'attendre à la croiser ce matin n'avait rien arranger. « Je.. » Aucun mot ne lui venait. Il semblait presque être le plus perturbé des deux, comme pris par surprise. Il ne s'était pas assez préparé à lui faire face même si il attendait ce moment depuis longtemps sans savoir comment gérer le tout. « J-je.. je ne m'attendais pas à te croiser ici.. » Ici de bon matin, maintenant et non ici à Manchester puisque à l'évidence il était là uniquement pour ça. Oui, Arizona lui avait fait un véritable cadeau et même si il craignait la réaction de Nawael face à ses cachotteries, il ne pouvait pas ne pas saisir cette chance. Un poil perturbé, il vint à frotter légèrement cette barbe de quelques jours parfaitement bien taillée et propre. Cette barbe qui picotait la peau douce de la belle blonde autrefois. Elle avait failli être son épouse, elle le connaissait par cœur... du moins avant cette amnésie. Il passait trop souvent sa main à sa joue barbue quand il était perplexe, perturbé mais elle avait oublié ce détail à l'évidence. « Um je suis là pour.. le boulot. Le boulot m'envoie. » Le beau Callahan n'avait pas quitté Oxford avant d'avoir trouver le prétexte qu'il avancerait pour justifier sa présence ici. Pourtant pris par surprise, ça n'était pas aussi spontané qui l'aurait voulu mais elle allait certainement mettre ça sur le compte de l'effet de surprise. Comment lui dire qu'elle lui était apparue alors qu'au même moment toute son énergie cérébrale s'était focalisé sur elle et rien qu'elle au point d'en délaisser son footing ! « Toi, comment tu vas depuis ... ? » Depuis l'accident, depuis son départ, depuis tout ce temps... depuis qu'elle l'avait abandonné.. ? Certainement. Il aurait pu et aurait du lui en vouloir mais se l'était interdit. On lui avait souvent répété qu'il lui fallait faire le deuil de celle qui avait été sa fiancée puisqu'elle n'était plus la même. Pourtant il l'aimait follement, il l'aimait avec ses tripes.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: C'est comme si tu étais la lumière dans la nuit noire ◮ Mickaël   

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est comme si tu étais la lumière dans la nuit noire ◮ Mickaël

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je me sens comme si j'étais rien :((
» Comment habiller un nouveau né au mois d'aout ??
» Il râle, grogne, gesticule et pousse toute la nuit...
» pension à taux plein et chomage: rapport du médiateur de la république favorable
» Impôts - Prélèvement à la source: ce que prévoit Bercy.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-