AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥
» pour «

Partagez | 
 

 LIAM&MAXIM + on a pas besoin d'un conte de fée, on a juste besoin de quelqu'un avec qui on est bien.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: LIAM&MAXIM + on a pas besoin d'un conte de fée, on a juste besoin de quelqu'un avec qui on est bien.   Jeu 3 Juil - 0:18


liam and maxim
La nuit avait été particulièrement difficile, impossible pour moi de trouver le sommeil. Pourtant aucunes contrariétés expliquant cette insomnie, parfois certaines choses se passent et cela sans raisons spéciales. J’avais dormi trois heures à tout casser et une journée bien remplies m’attendait à l’hôpital aujourd’hui. Alors que je me levais tout doucement, j’entendais les ronronnements d’Eliott, un petit chaton blanc et noir de quatre mois que j’avais adopté, il y a peu. Tous les matins ou presque, il se posait sur mon ventre en attente de câlins, tellement mignon. Une fois la pause câline terminée, je me dirigeais vers la salle de bain ; un bonne douche pouvait que me faire du bien et me réveillait correctement. J’enfilais ensuite la tenue que j’avais pris soin de préparer la veille : un jean et un top tout simple de toute façon une fois arrivée au boulot, j’allais enfilée ma tenue de travail. Donc je faisais simple en matière de tenue mais qui restait correct et jolie tout de même. A peine le temps de prendre mon sac à main, mes clefs et mon téléphone portable que je me dirigeai vers ma voiture. J’ai toujours eu le don d’être à la bourre et même en me levant en avance. Je m’apprêtais donc à batailler dans les embouteillages comme tous les matins à cette heure-ci. Avant de partir de mon appartement, je m’étais pris vite fais quelque chose à grignoter histoire de ne pas arriver avec le ventre vide. Je comptai prendre un café directement sur place, le kiosque devant l’hôpital a toujours fait d’excellents capuccinos.

Café en main, je m’apprêtais à entrer dans l’hôpital quand une de mes collègues avec qui je fais mon internat vint me dire bonjour et surtout me racontait les potins de la veille. En effet je ne travaillais pas hier et cette dernière avec qui je me suis toujours très bien entendue, voulait me tenir au courant de tout ce qui se passer dans l’enceinte de l’établissement. En bonne commère que je suis, j’écoutais attentivement tous ce qu’elle avait à me dire et cela tout en nous dirigeant vers les vestiaires des internes.  Vestiaires où se trouvait déjà le reste de notre équipe, commérages, humour de premier degré, bref… Tout et n’importe quoi se racontaient ici, c’était notre lieu à nous. Une fois tous prêts, nous nous dirigions ensemble en direction de l’ascenseur, notre résident nous attendait de pied ferme afin de nous dispatcher vers les différents services. Si j’avais eu le choix de choisir où aller, j’aurai sans aucun doute choisi le dispensaire. Premièrement, j’étais complètement lessivée et en ce lieu c’est plutôt cool niveau boulot. N’allait pas croire que je suis du genre fainéante, pas du tout, mais simplement que j’étais vraiment pris d’une grosse fatigue. Deuxièmement, je n’avais pas très envie de croiser une certaine personne, pour être plus précise la personne en question était Liam Lhermitte, le neurochirurgien. Et la chance avait tourné pour moi, j’étais affectée au dispensaire aujourd’hui. Ravie, j’entrai dans l’ascenseur direction le rez-de-chaussée.
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: LIAM&MAXIM + on a pas besoin d'un conte de fée, on a juste besoin de quelqu'un avec qui on est bien.   Jeu 3 Juil - 19:14

Maxim & Liam


On n’a pas besoin d'un conte de fée, on a juste besoin de quelqu'un avec qui on est bien




Il est encore tôt, 7h et quelques du matin, et déjà une chaleur commence à se faire ressentir sur Manchester, la journée risque d’être longue et dure. D’autant plus quand on n’a dormi que quelques heures…

C’était le cas de Liam ce matin. Il a commencé son service il y a 24h, à 7h du matin la veille. Normalement, un des nombreux avantages lorsque l’on est titulaire, ce sont les horaires : des horaires moins conséquents et plus de longues et interminables gardes. Mais ça, c’est à condition d’avoir des internes compétents sur lesquels on peut compter … et croyez moi, ce n’était pas le cas. Durant toute la journée précédente, Liam avait du rattraper les bourdes de ces internes de première année. Le clou du spectacle était hier, en début de soirée, lorsqu’un de ses internes a confondu des résultats d’analyse, entraînant ainsi une confusion entre les traitements de deux patients. Dans ce cas on dit merci aux infirmières vigilantes qui se sont aperçu de l’erreur avant qu’il ne soit trop tard.
Liam avait bien essayé de dormir quelques heures cette nuit, en salle de garde. Mais à chaque fois il était réveillé par un interne paniqué. En tout et pour tout, cumulant les quelques sommes qu’il a réussi à faire, il a du dormir deux heures. Autant vous dire que depuis quelques heures le jeune médecin tourne au café, qu’il est de mauvaise humeur et qu’il a ses internes en horreur… !

Bref, 7h, c’est l’heure à laquelle le résident en chef dispatche les internes dans les différents services. Et hors de question que Liam se retrouve avec les mêmes boulets qu’hier ! Il préfère une équipe plus petite mais plus efficace, il est épuisé et pressé de rentrer chez lui retrouver son lit … et sa femme ! En sortant du vestiaire des titulaires, dans lequel il a eu le temps de prendre une petite douche rapide avant une grosse journée, il se rend compte qu’il est 7h passées. Il se dépêche alors de rejoindre l’espace des internes, où le résident les commande.

Il arrive en trombe sans se soucier des regards interloqués qui s’arrêtent sur lui. Au passage il prend le gobelet de café qu’une interne tient dans ses mains et interpelle le résident en chef prêt à vaquer à ses occupations :

« Conway j’ai besoin d’un interne, un bon ! Je ne sais pas qui tu m’as affecté pour aujourd’hui mais j’ai une grosse journée, donc j’ai pas besoin de personnes capables de mélanger les analyses de mes patients ! Donc tu oublies Matthews, Scotfield et l’autre qui ne parle jamais et dont je ne me souviens même plus du nom, OK ?!?! »

Puis Liam jette un coup d’œil aux alentours, voir si par miracle il n’aperçoit pas un interne capable de faire un boulot à minima correct. Tous semblent se cacher à la vue de son humeur détestable, sauf les plus courageux, prêts à souffrir tout ce qu’il faut pour appendre. Au loin, une chevelure brune attend l’ascenseur … Rhodes ! Bon ce n’est pas l’idéal étant donné ce qu’il c’est récemment passé entre eux, mais au moins elle est compétente. Alors au diable et que cette journée se termine. Liam hausse le ton pour que la jeune femme l’entende malgré la distance et dit :

« Rhodes avec moi ! Je ne sais pas où tu allais mais tu as 5 minutes pour te faire remplacer ! Je te veux avec moi en salle de scan dans 5 minutes. »

Puis il tourne les talons, son gobelet à la main et se dirige tout aussi rapidement vers la salle des scanners.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: LIAM&MAXIM + on a pas besoin d'un conte de fée, on a juste besoin de quelqu'un avec qui on est bien.   Jeu 3 Juil - 22:43


liam and maxim
Ça allez et venez dans les  couloirs de l’hôpital, l’heure pour les infirmières de se rendre dans les chambres des patients pour y faire les soins. Je me frayai un chemin en direction de l’ascenseur, le dispensaire se trouvait au rez-de-chaussée, non loin des urgences. J’appuyai sur le bouton pour appeler l’ascenseur et les différents numéros d’étages défilés sous mes yeux. Je buvais une gorgée de mon capuccino, je grimaçai,  il s’avérait être froid et imbuvable. Je jetai le gobelet dans une poubelle qui ne se trouvait pas très loin de l’endroit où je me trouvais.  Je croisai les bras dans l’attente de l’ascenseur, mes paupières étaient lourdes et j’en suis sure que j’aurai pu m’endormir sur place. Mais j’entendis une voix qui m’étais familière, c’était celle du Docteur Lhermitte. Je restai de marbre sans me retourner espérant qu’il ne m’aperçoive pas, de toute manière j’étais déjà affectée quelque part…

Alors que les portes de l’ascenseur s’ouvrirent et que j’allai y pénétrer, cette même voix m’interpella. Il voulait que j’aille avec lui en salle de scanner. Pourquoi moi sérieux ? Il devait y avoir une dizaine d’internes disponibles, certes certains laissaient à désirer mais ils y en avaient d’autres compétents. Je soufflai légèrement et me retournai ensuite m’avançant vers le groupe qui se dispersait. Avec ce qui s’était passé la dernière fois, je n’avais aucune envie d’être en contact avec Liam. Au début, j’étais perturbée par son charisme et à la fois réservée. Mais maintenant, c’était plus de la gêne que je ressentais. Et puis zut, c’était qu’un baiser après tout. Qui ne voulait s’en doute rien dire pour lui, il était marié après tout. Ça se trouve, il n’y pensait même plus, je ne devais pas être la première qu’il avait tenté de séduire. Je me faisais des montagnes pour un baiser…

« Becca, ça ne te dérange pas d’aller au dispensaire à ma place, je dois aller au scan. »

Disais-je à une de mes collègues, elle acquiesça sans aucun problème, je savais que je pouvais compter sur elle. Toutes les deux, on avait l’habitude de s’arranger pour n’importe quoi. Et puis, je m’avançai doucement en direction de Liam, il avait pris une légère avance sur moi et j’étais arrivée quelques minutes après dans la salle du scanner. J’entrai directement dans le vif du sujet. J’essayai de ne pas paraitre gêner d’être en sa présence, mais il était difficile pour moi de ne pas montrer mes émotions.

« Qu’est-ce qu’on a aujourd’hui ? »
©clever love.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: LIAM&MAXIM + on a pas besoin d'un conte de fée, on a juste besoin de quelqu'un avec qui on est bien.   Ven 4 Juil - 0:34

Maxim & Liam


On n’a pas besoin d'un conte de fée, on a juste besoin de quelqu'un avec qui on est bien




Liam partit aussi vite qu’il était arrivé en direction de la salle des scanners. Il fut très rapidement rejoint par Maxim. Elle avait du sentir l’urgence et c’était faite remplacer aussi vite que l’éclair. Lorsqu’elle pénétra dans la pièce Liam était assis face à l’écran numérique qui affichait petit à petit les images de la patiente que les infirmières venaient d’installer au scan.

Maxim venait à peine de refermer la porte que Liam se demanda quelle mouche l’avait piqué de la faire venir ici, seule avec lui. Il y a quelques jours à peine ils étaient en train de s’embrasser, au bar juste à côté de l’hôpital, celui où tous les médecins vont se détendre après une dure journée. Et depuis … rien. Depuis trois jours la jeune femme semble éviter le neurochirurgien. Et ce dernier ne sait plus trop sur quel pied danser.

Liam ne s’est jamais caché de son côté dragueur. C’est comme cela qu’il fonctionne, il aime plaire et sait faire adhérer chacun à sa cause par le biais de son charme, c’est un de ses défauts comme l’un de ses atouts. Jillian le sait très bien d’ailleurs. Mais jamais, ho non jamais, cela n’avait été plus loin. Liam aime bien trop sa femme pour la faire souffrir, avec elle tout est simple, tout est agréable, alors pourquoi faire cela ?
Alors depuis trois jours le jeune chirurgien tente de se rassurer « c’est une erreur, le stress, la fatigue, une jolie interne douée et charismatique, un dur moment à passer ». Mais l’auto-conviction ne fait pas tout … Alors que Maxim vient juste de rentrer dans la pièce, Liam aperçoit son visage, à la fois fatigué et gêné. Il sait que c’est lui qui a provoqué cela, son attitude de charmeur avec elle n’est pas anodine. Et à voir son visage au moment présent, il comprend ce qu’il l’a fait craquer il y a trois jours. Et après tout, ils ne pourront pas s’éviter éternellement, c’est son élève, il doit lui apprendre, c’est lui le titulaire alors il doit prendre les choses en main et assainir cette situation.

A peine entrée dans la pièce, Maxim s’approche de l’écran et demande quel est le cas. Liam lui répond assez sèchement, à l’image de son humeur du jour :

« On a un problème … ! Voilà Mme Knowle, 73 ans, avec un anévrisme en formation qu’il faut opérer aujourd’hui. Et ensuite  nous verrons Mme Stuart, même âge, diagnostiquée Alzheimer. Un de tes chers collègues a mélangé les résultats cette nuit et a failli administrer les mauvais traitements, les sédatifs pré-op à l’Alzheimer. Donc pour éviter toute erreur on doit refaire tous les examens et repartir de 0. En conclusion, du temps à perdre alors on doit aller vite et j’ai besoin de quelqu’un de compétent pour ça ».

Tout en disant cela, Liam montre du doigt les infos importantes sur le scan. Puis il se retourne et voit le visage de Maxim. Un visage à la fois épuisé et gêné. Pourtant elle ne travaillait pas cette nuit, il ne l’a pas croisé à l’hôpital. Peut-être a-t-il été un peu trop dur. Après tout il ne devrait pas lui parler sèchement, elle n’y est pour rien s’il vient de passer 24h épuisantes de garde. Le jeune homme pivote sur sa chaise pour se retrouver face à Maxim. Son ton s’adoucit, redevient normal, et il lui demande :

« Sinon ça va toi ? »

« … »

« Tu as l’air épuisée je veux dire… Tu travaillais cette nuit ?»



Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: LIAM&MAXIM + on a pas besoin d'un conte de fée, on a juste besoin de quelqu'un avec qui on est bien.   Ven 4 Juil - 16:38


liam and maxim
J’avais refermé la porte derrière moi en entrant dans la salle d’examens, Liam était assis là sur sa chaise et en face de lui se trouvait les résultats du ou des patients. Il ne fallait pas perdre de temps, au ton de sa voix tout à l’heure dans le couloir, ça avait l’air d’être très important. On entrait directement dans le vif du sujet, Liam avait l’air plutôt énervé vu le ton qu’il prenait en me parlant des deux cas, en l’occurrence deux femmes d’un certain âge.

Etre interne en chirurgie ce n’était pas du tout facile, nous étions en quelque sorte les souffres douleurs des résidents et titulaires de l’hôpital. Mais c’était le prix à payer pour réussir dans le monde de la médecine et surtout dans le service de chirurgie. Je n’avais jamais pensé dans quel service m’orienter, pour le moment je touchais un peu à tout et je cherchais ma voie. Pour le moment, la pédiatrie m’attirait un peu plus que les autres services mais je n’étais encore sure de rien.

Liam me parlait de l’erreur d’un des internes la nuit dernière. Ce matin, dans les vestiaires c’était le sujet de conversation principal, certains s’étaient moqués de lui, la méchanceté gratuite je n’aimais pas ça, j’avais d’ailleurs pris sa défense. Certes, l’erreur était grave mais pourquoi l’enfoncer encore plus ? Il était déjà très mal vis-à-vis de cette erreur et avait vraiment peur de se faire virer du programme.

« J’en ai entendu parler ce matin dans les vestiaire, il se voit déjà exclure du programme à cause de cette erreur… Il ne le sera pas, n’est-ce pas ? Enfin, ça ne me regarde pas après tout… Mais il était vraiment mal. »

Je me souciais vraiment de son cas, j’imaginai être à sa place. Le problème avec moi, c’est que j’ai tendance à trop m’attacher aux gens. J’espérais vraiment que cela aille pour lui… Mon regard se portais sur l’écran où se trouvait les scans, j’analysai correctement avant de dire.

« Un bilan sanguin complet, je peux m’en charger. »

La nuit avait été très longue et portant je n’avais pas été de garde cette nuit. J’avais simplement eu beaucoup de mal à m’endormir et ayant dormi très peu, la fatigue se faisait ressentir sur mon visage.

« Disons, que j’ai connue des jours meilleurs, mais ça peut aller, merci. »

« Je suis un peu fatiguée mais pas à cause du boulot, je n’étais pas de garde cette nuit… J’ai juste été prise d’insomnie hier soir. Je me reposerai plus tard si j’en ai le temps. »


©clever love.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: LIAM&MAXIM + on a pas besoin d'un conte de fée, on a juste besoin de quelqu'un avec qui on est bien.   Dim 6 Juil - 0:58

Maxim & Liam


On n’a pas besoin d'un conte de fée, on a juste besoin de quelqu'un avec qui on est bien




Tandis que Maxim parlait de son collègue à Liam, espérant qu’il ne se fasse pas renvoyer, ce dernier n’écoutait que d’une oreille, un peu plongé dans ses pensées. Ils étaient là, tous les deux, à parler et pourtant rien ne semblait naturel. Comme si chacun ne se comportait pas normalement, comme si il y avait quelques barrières, retenues ou je ne sais quoi qui faisait que l’atmosphère était un peu étrange. Et pourtant chacun des deux tentait de se comporter le plus normalement possible.

Les yeux dans le vague, le jeune homme songeait à tout cela, Maxim devait bien voir qu’il n’était pas très attentif, alors elle embraya directement la discussion en disant qu’elle pouvait se charger des bilans sanguins. Le jeune homme murmura d’une manière à peine audible :

« Hein ? Hum oui je veux bien … On va leur refaire les scans et après tu peux t’occuper des bilans sanguins… »

« Je vais planifier l’opération de l’anévrisme, il faut la faire rapidement … aujourd’hui, il me faut un bloc et une équipe. »


C’était très rare que Liam ne sache pas comment se comporter avec quelqu’un, lui qui était si sur de lui. Ce petit jeu qu’il entretien avec ses internes, ce charme, cette séduction, ça le fait rire, ça ne le perturbe jamais, il sait toujours exactement quoi dire et quoi faire. Cela fait parti de lui, de son charme. Mais là, ça semblait différent, et c’est sûrement ça qui le trouble un peu. Cette fois il y avait eu ce baiser, et maintenant c’est différent, jamais il n’avait eu à gérer cela, jamais il n’avait été confronté à cela.

Liam avait donc pivoté sur son siège pour regarder la jeune femme. Cette dernière ne décrochait pas les yeux des scans, elle semblait un peu mal à l’aise. Elle répondit aux questions de Liam comme quoi elle était fatiguée, malgré le fait qu’elle n’était pas de garde cette nuit. Liam continua de regarder la visage de Maxim, ses yeux étaient petits et ses traits tirés.

« Tu veux venir au bloc pour l’anévrisme ? Enfin si tu n’es pas trop fatiguée … ! Café, vitamines et adrénaline, tu verras ça aide. Ça fait plus de 24h que je suis ici sans presque dormir, alors le café je le prends en intraveineuse. Quand on est interne on n’a pas vraiment le temps de se reposer, ou on passe à côté de belles occasions, et je pense que tu peux avoir de belles occasions en neuro, même si c’est pas forcément ta spécialité de prédilection. »

Le jeune homme savait bien que la spécialité préférée de Maxim était la pédiatrie, … le service de Jill’. Etait-ce le moment d’en parler ? De Jillian, de sa femme, de la soirée au bar, du baiser ? Par le plus grand des miracles, personne ne les avaient vus s’embrasser ce soir là, alors si la jeune femme n’avait raconté cela à personne, ils ne sont encore que tous les deux au courant de cette fameuse soirée.

« Mais la meilleure solution reste encore de réussir à profiter des quelques heures de sommeil que tu as… »

Liam avait prononcé cette dernière phrase le plus normalement du monde, chacun y entendait ce qu’il voulait bien y entendre.


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: LIAM&MAXIM + on a pas besoin d'un conte de fée, on a juste besoin de quelqu'un avec qui on est bien.   

Revenir en haut Aller en bas
 

LIAM&MAXIM + on a pas besoin d'un conte de fée, on a juste besoin de quelqu'un avec qui on est bien.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» LIAM&MAXIM + on a pas besoin d'un conte de fée, on a juste besoin de quelqu'un avec qui on est bien.
» Maya ✻ On a pas besoin d’un conte de fée, on a juste besoin de quelqu’un avec qui on est bien.
» juste besoin de pousser un coup de gueule!!!
» Tissage Méthode vixen sew in
» juste besoin de l'ecrire.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-