AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥
» pour «

Partagez | 
 

 Fatal coffee ♦ Nevaeh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 1822
POINTS : 6799



MessageSujet: Fatal coffee ♦ Nevaeh   Mar 31 Mai - 10:32



   
   Nevaeh & Damian
   Fatal coffee

L
e temps est étrange aujourd'hui. Maussade. Changeant. Comme un parfait reflet de mon humeur plus exécrable encore qu'à l'ordinaire. Cette nuit dernière, j'ai eu la brillante idée d'aller visiter les doux songes de la femme qui me veut le plus au monde. Derrière les barreaux humides d'une prison reniflant l'urine. La manœuvre était censée me libérer de l'image d'Emma, omniprésente dans mon esprit depuis le soir où elle m'a soigné après m'être fait passer à tabac. Étrangement, ça n'a pas fonctionné. Aujourd'hui, sa pensée me poursuit même plus que d'habitude. J'appréhende presque cet instant fatidique où elle bondira sur mon chemin, son éternel sourire horripilant aux lèvres, dans sa petite tenue de flicaille bien sage. Et j'en suis venu à attendre avec empressement qu'elle surgisse enfin devant moi, rien que pour le plaisir de déchaîner mes nerfs sur elle. Je meurs d'envie d'en découdre encore une fois avec elle. De lui balancer tout mon venin au visage, et de pouvoir la descendre plus bas que terre, pour m'avoir poussé à venir envahir ses rêves à cause d'un quelconque sentiment de reconnaissance ridicule. Cette situation m'en donne presque la nausée.

Une grosse goutte d'eau fuse au travers de l'air froid de Manchester pour venir s'écraser sur l'épaule de ma veste de costume. Je n'ai pas le temps de lever le nez au ciel, que déjà ses multiples jumelles viennent mouiller le bitume sale de la rue. Encore une averse. Mes jambes me guident d'elles-même vers l'extrémité du trottoir, rasant les murs pour bénéficier de la protection des corniches et parasols des terrasses de cafés. J'ai un rendez-vous signalé sur mon planning. Et s'il y a bien quelque chose que je déteste plus encore que le manque de ponctualité, c'est n'être pas correctement présentable. Certes, il ne s'agit que d'un déjeuner en bonne compagnie de mon avocat. Erin me connaît depuis un petit moment désormais. Mais c'est un principe professionnel auquel je ne consens absolument pas de déroger.

La musique presque apaisante de la pluie se mêle à l'agitation agaçante des passants. Les parapluies se déplier pour mieux pouvoir s'accrocher entre eux. Ça grogne contre le mauvais temps. Les talons des femmes se hâtent sur le trottoir. De l'autre côté de l'avenue, un marchand de journaux se presse de ranger sa marchandise loin des nuages gris et menaçants. Un son caractéristique perce ce remue-ménage pour titiller mon ouïe. Sans attendre, je récupère mon cellulaire coincé dans la poche de mon pantalon. Sous le revers de ma paume pour le protéger de l'eau, je plisse les yeux pour décrypter le message que je viens de recevoir. Entre deux bourrasques de vent, je reconnais les mots de mon employée à mi-temps totalement empotée. Celle-ci me prévient qu'un gros client attend expressément de mes nouvelles et que …

Une masse me heurte l'épaule et manque d'envoyer le téléphone valser contre le mur le plus proche. L'instant d'après, un liquide chaud se répand sur mon abdomen. Bras écarté, appareil électronique pincé au bout des doigts, je constate l'énorme tache brunâtre imbibant le tissu blanc de ma chemise. D'une lenteur inquiétante, je relève des yeux noirs d'une fureur sourde sur l'auteur de ce crime. Une fille se tient là, un gobelet de café vide entre les mains, et un air contrit au visage. Le temps semble se suspendre un instant, pour me laisser la fusiller du regard pendant que l'averse se déchaîne sur sa tête de coupable. Mâchoires contractées, je me redresse de toute ma hauteur sans la libérer de mon regard inquisiteur.

- Tu n'as même pas idée du prix de ce vêtement, pauvre idiote.  
WILDBIRD
 

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/
 

Fatal coffee ♦ Nevaeh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelles marques me conseillez-vous ?
» [MINI RP] SYDNEY ~~ Bain de minuit >> Matthew
» Avis sur les vernis MAC?
» pierre gilles de genes
» Balthus (crobidoll coffee) et Faustine (crobidoll caged ara)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-