AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥
» pour «

Partagez | 
 

 Tissue of lies ♦ Dawn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 2033
POINTS : 6024



MessageSujet: Tissue of lies ♦ Dawn   Lun 6 Juin - 10:49



   
   Dawn & Damian
   Tissue of lies

L
a nuit s'épaissit, et Manchester s'éveille au rythme des heures nocturnes. Les appartements s'éteignent à mesure que les bars s'animent au cœur des rues froides et humides. La solitude m'a étrangement frappé ce soir. Le silence de mon appartement m'a paru insupportable. Et aucun méfait ne m'a assez tenté pour combler mon ennui accablant, d'autant plus que je suis décidé à calmer un peu le jeu en ce moment. L'inspectrice Rosebury a eu beau faire mine de m'oublier ces derniers temps, je ne suis pas assez fou pour imaginer que cette grâce royale durera indéfiniment à titre permanent. Elle finira par rappliquer, lorsque le petit voyou qui retient toute son attention se prendra les pieds dans ses propres mensonges et actes illégaux. Et elle reviendra illico stagner dans mon environnement, car aussi bornée soit-elle, Emma ne doit probablement pas supporter l'échec au même titre que ses collègues obèses.

Mes chaussures claquent négligemment sur le bitume du trottoir désert. Mains dans les poches, je laisse mes jambes me porter là où elles le désirent. Ce n'est pas si compliqué de trouver un peu de compagnie dans une ville comme celle-ci. Qu'on se satisfasse d'un dialogue incohérent avec un sans-abri, ou qu'on aille jusqu'à trouver une prostituée dans un coin sale, personne n'est jamais vraiment seul ici. Néanmoins ce ne sont pas des rencontres qui m'enchantent plus que ça. Aussi je laisse les rues défilées sous mes pas, jusqu'à ce que l'envie d'entrer quelque part me séduise réellement.

La devanture du Claddagh m’apparaît sans que l'étincelle curieuse que j'attends ne se manifeste. Je m'arrête pourtant, et observe l'ambiance légère et agréable qui y règne, au travers de la vitrine. Si la plupart des tables ont été prises d'assaut, le bar semble plus ou moins déserté, à l'exception d'un ou deux badauds fixant d'un air vaseux la danse active de la serveuse occupée. Un éternel petit sourire aux lèvres, Dawn semble inépuisable. Une mine amusée finit par percer mon visage neutre et froid. Prenant finalement ma décision, je pousse la porte de l'établissement pour aller m'installer sur un tabouret du comptoir.

Je reste sagement assis à ma place, sans un mot ni même le moindre geste, le temps que la barmaid ait le temps de m'accorder un peu d'intention. Elle finit par arrêter son travail, et porte sur moi ses deux grandes mirettes azures. Je souris à mon tour comme si je n'étais pas déjà venu squatter de longues heures sur ce même tabouret, juste pour essayer vainement de lui faire un peu de charme.

- Salut Dawn, lançais-je après avoir laissé planer un léger silence. Comment ça se passe ce soir ?
WILDBIRD
 

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 28/05/2016
MESSAGES : 363
POINTS : 3306



MessageSujet: Re: Tissue of lies ♦ Dawn   Lun 13 Juin - 22:00

Tissue of lies

 

Les minutes s'égrainent pour se transformer en heures, la brunette avait pris son service du matin pour ne le quitter que deux petites heures avant de ne revenir pour faire la fermeture. Elle passa une partie de son temps à observer là-bas, derrière la vitre quelque chose qui vraisemblablement n'existait pas. Sa manière à elle de s'évader, elle rêvassait. À quoi pouvait-elle bien penser ? Où pouvait-elle bien être la jolie jeune fille derrière le comptoir avec son tablier noir attaché autour de sa taille. Si son corps était bien présent dans ce café qui perdure depuis des années, elle s'imagine dans un immense espace verdoyant avec ici et là des touches de couleurs vives représentant les quelques fleurs qu'elle aimait tant. Le vent s'engouffre dans ses cheveux et semble faire danser la robe rouge qu'elle porte, le sourire aux lèvres, elle semble plus qu'apprécier ce moment et ses yeux ce ferment alors que le soleil semble brillait bien plus qu'elle ne l'ait jamais vu briller. Dawn se sent libre, libre de courir jusqu'à perdre haleine, de danser, de rire et tout simplement de vivre sans que l'ombre éternelle de la mort de sa mère ne vienne assombrir le tableau.

Une voix lointaine lui parvient, une voix qui n'est pas familière et c'est en papillonnant des cils qu'elle finit par être rattrapé par la réalité. Elle n'est pas dans sa prairie, mais au Claddagh et la personne face à elle semble perdre patience. Une femme, perchait sur des talons que Dawn elle-même ne pourrait jamais porter au risque de se torde la cheville, une chemise blanche boutonnée jusqu'au col avec par-dessus un magnifique tailleur noire et jupe impeccable.

« Mademoiselle ? S'il vous plaît, j'aimerais un martini ! »

La cliente claqua sa langue contre son palais pour bien montrer son agacement, Dawn n'en tint pas compte et hocha la tête, un joli sourire bordant son visage et elle s'exécuta. Elle n'était pas la seule serveuse ce soir et tant mieux, car au fur et à mesure que le ciel se tinta de la couleur de la nuit la jeune femme sentie la fatigue l'envahir, alors, comme pour se requinquer elle se prie quelques tasses de café, de-ci et de-la. La cliente peu commode fut installée à une table avec deux hommes, mais la veste n'était plus sur ses épaules et à présent son chemisier était bien plus ouvert... Dawn ne put s'empêcher un petit sourire en se disant qu'elle ne ressemblait vraiment plus à la femme qui s'est présentée à elle il y a de cela bien une heure ! Comme quoi, ce que la compagnie et l'alcool peuvent changer quelqu'un.

Après une pause de quelques minutes, qui consista à aller dans la réserve pour fermer les yeux deux trois minutes et prendre un dixième café, Dawn revint gonflé à bloc, peut-être l'adrénaline qui la faisait tenir ? Quoi qu'il en soit, elle était de nouveau derrière le bar à scruter la salle bien remplie alors que sa collègue passait de table en table pour prendre les commandes et verres vides...Mais ensuite c'était au tour de la brunette de jouer, elle alignait les commandes du plus vite qu'elle puisse, mettant sur le côté les bouts de papier lui indiquant les quantités et les diverses boissons choisi. Lorsqu'il y en avait plusieurs, elle prenait même la peine de les déposer sur un plateau pour le service. Elle garda un petit sourire sur les lèvres, car en plus de cela elle se savait observé par quelques clients face à elle, puis...même si elle était prête à courir pour sauter dans son lit, elle aimait son métier, les coups de bourre, être partout à la fois. Même s'il y avait des couacs, car étant la rêveuse qu'elle est...il lui arrive d'échanger des commandes. Avec un large sourire charmeur, ça passait tellement bien ses erreurs, même auprès de la gente féminine.

La petite clochette de la porte clinquat et on ne sait par quel miracle elle sut l'entendre, mais à dire vrai elle n'avait pas le temps ni les facultés de pouvoir gérer un nouveau client. Elle s'activa un peu plus, manqua de renverser un verre entre deux, mais le rattrapa avant que celui-ci ne put se vider de son contenu sur le zinc et très certainement se rependre sur les jambes d'un des clients assis face au bar. Un petit rire nerveux alors que l'homme la pointa du doigt en lui lançant un « bon reflex ». Si on connaissait Dawn, c'était surtout un coup de chance, même s'il est vrai qu'avec les années sa dextérité était bien meilleure qu'à ses débuts de barmaid. Puis elle rangea une paire de verre fraîchement laver sous le comptoir avant qu'elle ne pause finalement les yeux sur le nouveau client.

Son visage s'illumina un peu plus encore, son sourire fut un peu plus franc, elle le reconnaîtrait entre mille, c'était Damian ! Elle s'approcha un peu plus vers lui afin de faire un brin de conversation avec cet habitué. D'ailleurs, elle ne lui avait posé aucune question et se saisit d'un verre et de la bouteille de scotch pour lui servir une dose et poser le verre devant lui.

« Damian ! Comme toujours, ça va et toi ? »

Elle ne s'accouda pas au bar, mais sorti tout de même un des tabourets que les serveuses utilisent lorsqu'elles sont en pause et qu'elles décident de rester au bar. Dawn put sentir un soulagement dans le bas de son dos alors qu'elle prie place face au garçon, profitant d'une accalmie.
« Alors, qu'est-ce que tu racontes de beau ? »

Ses yeux bleus fixèrent ceux de l'antiquaire.

   

 
Fiche bye Ethna

_________________
Always and forever, sister? Look what happened to us.

 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 2033
POINTS : 6024



MessageSujet: Re: Tissue of lies ♦ Dawn   Sam 2 Juil - 10:48



   
   Dawn & Damian
   Tissue of lies

S
e faire servir un verre sans rien avoir d'autre à dire qu'un simple « Bonjour, Dawn ! » avait quelque chose de gratifiant. Le bar était bondé de monde ce soir. Sa réputation n'était plus à faire de toute façon, une salle vide et désertée aurait été bien plus surprenant. La serveuse en salle ne cessait de virevolter entre les tables, servant des sourires à défaut d'apporter les commandes. Autant dire que la barmaid n'avait pas plus de temps pour elle. Les tabourets du comptoir avaient, eux aussi, été pris d'assaut. Les habitués discutaient entre eux du dernier match de football, tandis que quelques nouvelles têtes tentaient de mener à bien leur rendez-vous romantique. D'autres enfin, lorgnaient sur Dawn derrière leur verre de spécialité irlandaise d'un œil torve. Mais c'était sans compter sur la jeune femme, complètement imperméable à ce genre de comportement. Je m'étais moi-aussi heurté à son insensibilité, sans baisser les bras pour autant. Ce n'était pas une obsession, simplement une envie de mener cette gentille bataille à bien. J'avais beau avoir le talent d'être un salaud sans nom, Dawn faisait étrangement partie de ces rares chanceux à bénéficier de mon respect. Quoi de mieux que d'être accueilli d'un tel sourire après tout ?

Quoi qu'il en soit, les gaillards accoudés au bar me lancèrent un regard en biais, suite au soudain intérêt de la demoiselle à mon égard. Je leur balançai un sourire en coin narquois, avant de reporter innocemment mon attention sur la brunette. Je fis tourner le verre de scotch entre mes doigts habiles avant de porter la boisson brûlante à mes lèvres.

- Ça va. Mais je reste persuadé que vous vous en sortiriez mieux, si le patron embauchait un autre employé …

Je fis mine de balayer la salle chaleureuse d'un rapide coup d’œil par-dessus mon épaule, pour souligner mes propos.

- Tu as l'air de n'avoir pas soufflé une seule fois depuis dix-huit heures.

Je souris avant de reprendre une gorge d'alcool. Le liquide traça son chemin ardent dans ma trachée. Déjà, je sentais son feu délicieux au creux de mon estomac. Je pris le temps de savourant l'agréable chaleur de la boisson dans mon corps, avant de s'infiltrer peu à peu dans mes veines. À mesure de la soirée, j'allais probablement finir par ôter ma veste, et même ouvrir les premiers boutons de ma chemise.

- Pas grand chose, répondis-je finalement, profitant encore un peu du répit que la demoiselle s'octroyait pour discuter. Mais tu peux peut-être m'aider à remédier à ça. Je t'invite à boire quelque chose après ton service ?

Qui ne tente rien n'a rien, après tout. En mon for intérieur, j'aurais été étonné qu'elle accepte aussi facilement une soirée à mes côtés. D'autant plus que son travail finirait tard ce soir, ou très tôt ce matin … Peu importe, j'allais bien finir par trouver une faille dans l'emploi du temps de ma barmaid. Question de temps, et de patience.
WILDBIRD
 

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 28/05/2016
MESSAGES : 363
POINTS : 3306



MessageSujet: Re: Tissue of lies ♦ Dawn   Sam 2 Juil - 19:59

Tissue of lies

 

En effet Damian n’avait même plus à demander quoi que ce soit, sauf lorsqu’il décide de mettre un peu de piment dans l’affaire et qu’il change de boisson, mais en général il l’annonce aussitôt après lui avoir dit bonjour, histoire qu’elle n’aille pas trop vite de lui sert déjà une boisson. Elle n’avait pas repéré le petit manège des clients assit au bar, bien entendus ils avaient le droit à un peu plus de sourire et peut-être même d’attention car ils étaient les clients qu’elle voyait en premier plan, difficile de les éviter ! La plupart des personnes étaient donc servit, les habitués lèveront la main afin de facilité le travail des deux employées.

L’ambiance reste toujours bon enfant, il est vraiment rare qu’elle tombe sur des ivres morts qui comate contre le zinc lors de la fermeture et elle n’a encore jamais dû appeler qui que ce soit. De toute manière, si quelqu’un manque de respect dans l’établissement ce dernier est bien vite sortit par une paire d’habitué costaud. Elle se souvient de cette jeune femme qui pleuré alors que l’homme avec lequel elle était semblé odieux et avait presque levé la main sur elle. Presque car un autre lui avait saisi le poigné avant de le forcer à sortir sans oublier de payer les consommations et elle finit le reste de sa soirée conforter par un petit groupe avec qui elle avait fini ami. Comme quoi, parfois il y avait aussi des belles histoires d’amitié qui commençait dans les bars.

Le son de la voix de Damian là ramena à la réalité, et oui, toujours un peu distraite la Dawnie. Elle se mordilla la lèvre inférieur, elle savait qu’il était toujours attentionné et voulait même parler à la patronne pour qu’elle embauche, histoire que le service soit plus fluide et que ça ne soit pas toujours les même qui se coltine tout le boulot. Mais dans un sens ça lui faisait aussi un petit plus sur sa paye et elle n’allait jamais cracher dessus, elle acceptait toujours bien volontiers des heures supplémentaires et même parfois elle « sacrifiait » des jours de repos pour venir travailler.

« En fait je suis là depuis ce matin, mais ça va, c’était plutôt calme, il y a du monde que depuis quelques petites heures. On dirait que tout le monde s’est donné rendez-vous en même temps. »

Elle fit un légère moue un peu gênée, c’est que bien souvent il voulait lui offrir des verres quand elle n’avait pas vraiment le temps, puis…ce n’était pas dans ses habitudes d’accepter ce genre d’information, par contre elle savait très bien qu’elle ne pourrait pas dire non indéfiniment et qu’un jour il arriverait à la coincer ou il jouerait la carte du « c’est mon anniversaire », en espérant qu’il ne passe pas réellement la soirée de son anniversaire seul dans un bar. Ça serait un peu triste, même Dawn avait le droit à une fête comme il se doit.

« Désolée, mais ça ne va pas être possible, je bosse de nouveau tôt demain matin. Peut-être une autre fois. »

Toujours accompagné d'un sourire sincère. Et autant dire qu’elle n’était pas prête à faire une nuit blanche après la journée qu’elle avait eu, elle allait apprécier chaque minutes, chaque secondes passé dans son lit à dormir de ton son saoul jusqu’à ce qu’elle doit se lever pour répéter à peu près la même journée que celle d’aujourd’hui. Combien de fois avait-il entendu cette phrase de la bouche de la jeune femme ? Aucune idée, mais ça ne serait certainement pas la dernière fois.

   

 
Fiche bye Ethna

_________________
Always and forever, sister? Look what happened to us.

 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 2033
POINTS : 6024



MessageSujet: Re: Tissue of lies ♦ Dawn   Dim 10 Juil - 16:10

Spoiler:
 



   
   Dawn & Damian
   Tissue of lies

J
e hoche la tête en écoutant la réponse que je m'attendais déjà à entendre. Il ne suffit que de deux ou trois soirs accoudés à ce bar pour commencer à cerner la personnalité de Dawn. Cette fille aime son boulot au même titre que j'aime le mien. Les heures supplémentaires, la lourdeur des clients, et le mal de jambe, ce n'est pas quelque chose qui semble lui faire peur. Ni la déranger. Ni la rebuter à venir travailler chaque matin. La journée a été plutôt calme ? J'ai du mal à y croire. Le Claddagh est réputé pour ses spécialités irlandaises, tant en ce qui concerne les boissons, que les repas préparés par le chef. Les petit-déjeuners ont leurs habitués, tout comme il en était de même le midi et le soir. Entre temps, ce sont les poivrots du coin qui se donnent rendez-vous ici, pour bavarder des derniers potins et s'extasier devant des courses de chevaux. En bref, Dawn doit être plus que fatiguée. C'est juste qu'elle refuse de l'admettre.

- Ce sont peut-être les serveuses qui les attirent ici sans le savoir, glissais-je en posant mon menton contre la paume de ma main, un léger sourire aux lèvres.

Et comme je l'ai prévu ensuite, elle décline ma proposition. Je ne me départis pas de ma bonne volonté pour autant. C'est presque devenu une question de politesse à chaque fois que je la vois. La réponse qui s'ensuit est sans doute devenu un automatisme également. Dawn ne prend même pas la peine de varier les excuses qui accompagnent ses refus systématiques. À quoi bon après tout ? La solution de ses horaires difficiles ne peut que fonctionner. Mais qu'importe. Je ne suis pas du genre à insister. Je l'aurais à l'usure, avec le temps, distillant peu à peu mes invitations au gré de mes visites. Après tout, il faudrait être aveugle, ou complètement idiot, pour ne pas remarquer que ses « non » répétitifs commencent elle-aussi à la déranger.

- Une autre fois, d'accord.

Je souris à nouveau, un brin plus malicieux cette fois, avant de porter à nouveau mon verre à mes lèvres. Une autre fois, avec plaisir … Quoi de mieux pour gentiment signifier que je n'abandonne pas la bataille ? C'est Dawn qui me l'a proposé en fin de compte. Comme c'est amusant de retourner ses paroles à mon avantage.

Malgré tout, je sais que je n'ai pas assez de cartes en main pour suffisamment éveiller son intérêt. Et je ne doute pas un instant qu'elle va finir par retourner se concentrer sur son travail, plongée à nouveau dans ses pensées, sans plus vraiment me prêter attention. Tout en sirotant mon verre, je feuillette rapidement ce que je sais d'elle pour essayer de retenir son attention. C'est ce qu'il me faut, mettre le doigt sur quelque chose d'important, pour qu'elle trouve par elle-même intéressant de venir boire un verre en ma compagnie.

- Comment avance tes écrits ? J'ai cru comprendre que tu aimais écrire, l'autre fois … Tu dois avoir du mal à t'en sortir, avec un emploi du temps professionnel comme celui-là.
WILDBIRD
 

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 28/05/2016
MESSAGES : 363
POINTS : 3306



MessageSujet: Re: Tissue of lies ♦ Dawn   Ven 15 Juil - 12:01

Tissue of lies

 

La jeune femme avait besoin de boire quelque chose qui la maintienne un peu en forme, elle hésita entre un café et un pepsi, mais le choix fut fait pour elle car sa collègue vint lui mettre un verre devant elle. Pepsi ce sera donc ! Le sucre et le côté pétillant aller lui redonner un second souffle, comme on peut l'entendre dire un peu partout. Elle la remercia d'un petit hochement de tête et prit une gorgée, elle ferma les yeux car la boisson était beaucoup trop froide pour elle et les bulles au contact de sa langue paraissait encore plus agressives qu'habituellement. Lorsqu'elle rouvrit les yeux, Damian insinua que certains clients venaient pour les serveuses et même si cela semblait clair comme de l'eau de roche et même gros comme un camion, mais Dawn sembla un peu perplexe, fronçant légèrement les sourcils.

« Comment ça ? Je pensais qu'ils venaient surtout pour les plats...enfin ceux qui mange ici. Mais c'est vrai que mes collègues ont du charme, il faudra garder secret le fait qu'elles ont déjà toutes quelqu'un alors. »

Elle eut un léger sourire, oui, elle ne s'incluait pas dans le lot et en soi elle était bien la seule célibataire à travailler ici ! Mais s'il était déjà bien difficile pour elle d'accepter que des personnes deviennent ces amis, imaginez alors une relation amoureuse ! Oui, elle ne veut pas souffrir, mais être dans une relation libre ne l'intéresse pas non plus...car on se dit que ça pourrait être une solution, entre adulte consentant, mais ça n'était pas son style non plus. Ça serait mentir que de dire qu'elle n'a jamais craqué sur quelqu'un depuis qu'elle est à Manchester, il y a quelques hommes et quelques femmes qu'elle a reluqué, mais rien de plus, la dernière fois qu'elle eut embrasser quelqu'un, elle devait bien avoir 15 ans et depuis elle devait avoir perdu le mode d'emploi.

Si elle avait décliné son offre avec délicatesse, il avait aussi noté la subtilité d'une éventuelle possibilité qu'elle réponde positivement un jour. Mais ce soir, elle serait bien trop fatigué pour ça et s'endormirait sur la table, elle se doute bien que ce n'est pas vraiment ce qu'il recherche...même si elle ne sait pas vraiment ce qu'il attend de cet éventuel entrevue, car dans un sens s'il voulait en savoir plus sur elle, il pouvait bien l’interroger ici ou poser des questions à ses collègues. Il avait d'ailleurs bien répéter le « une autre fois » accompagné d'un sourire qui en disait long, non, il ne semblait pas près d'abandonner.

Dawn était toujours en pause, mais il n'y a pas, il fallait qu'elle fasse quelque chose et les messieurs du bar commençaient à essayer d'attirer son attention très certainement pour remplir leur verre et subtilement la draguer par la même occasion, sauf que ça, elle ne s'en rendra pas vraiment compte. Pourtant Damian attira de nouveau son attention en parlant de ce qu’elle fait à côté, sa collègue prenant la relève derrière le bar. Elle fit la moue.

« Je n'ai pas tellement avancé ces derniers jours, quand je tentais de m'y mettre je tombais endormis... mais je vais me motivé pour continuer, ça devrait aller mieux d'ici quelques jours. »

   

 
Fiche bye Ethna

_________________
Always and forever, sister? Look what happened to us.

 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 2033
POINTS : 6024



MessageSujet: Re: Tissue of lies ♦ Dawn   Jeu 20 Oct - 21:14



   
   Dawn & Damian
   Tissue of lies

I
l n'y a qu'elle, Dawn, pour ne pas saisir la subtilité d'un compliment qu'on lui accorde. Les femmes insensibles au charme de la gente masculine sont nombreuses. Mais celles qui passent à des années-lumières de l'étrange idée qu'un homme puisse les draguer, sont particulièrement rares. Et amusantes. La candeur de ma barmaid et sa moue timide face à mes éloges voilés me font franchement sourire. Je ne me perds pas dans de vaines paroles pour lui expliquer le fond de mes propos. Cette rencontre en perdrait tout son charme. À la place, je finis mon verre d'une traite. Je me penche ensuite de côté pour extraire de l'argent de la poche de mon jean. Les quelques billets rejoignent la surface du comptoir devant la jolie brune. Je me lève ensuite de mon siège pour pouvoir me pencher derrière le bar et m'emparer d'une bouteille savamment camouflée ici. En réalité, pour être régulièrement venu ici et commander souvent la même boisson, j'en suis venu à connaître les rangements des divers alcools chers à mon estomac.

- Comme ça, ça te laisse plus de temps pour servir tes autres clients, donnais-je pour toute explication.

Dawn n'est pas obligée de prendre un verre après tout. Je peux m'en sortir tout seul. C'est presque comme un tête à tête quelque part. Elle reste occupée à papillonner dans tous les sens derrière son bar, et moi je reste sagement assis de l'autre côté. Satisfait de la situation malgré le refus de la demoiselle, je me serre un nouveau verre avec la bouteille que je viens d'acheter. Le liquide revient éveiller mes papilles, tandis que je savoure quelques secondes le nouvel intérêt de Dawn dans la conversation. L'écriture donc. Voilà de quoi tirer la barmaid de ses rêveries continuelles.

- Tu devrais peut-être prendre quelques jours de vacances … Tu écris quel genre d'histoire ?

Bizarrement, j'imagine mal la jeune femme se satisfaire en roman à l'eau de rose, aux pages vomissant d'amour et de déclarations horripilantes. Aussi candide soit-elle, la niaiserie lui va particulièrement mal. Je la vois plus dans des récits farfelus, quelque chose avec des créatures fantastiques. Ou peut-être pas … Je m'y connais assez mal en littérature de ce genre. Mon domaine se résume à l'art. L'art dans tous les sens du terme. L'art des musées, et l'art de donner l'impression que je connais un sujet qui m'est pourtant totalement étranger.

- Tu comptes te faire éditer un jour ?

WILDBIRD
 

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 28/05/2016
MESSAGES : 363
POINTS : 3306



MessageSujet: Re: Tissue of lies ♦ Dawn   Dim 4 Déc - 11:50

Tissue of lies

 

On reconnaît bien les habituer, Damian en fait parti, en vérité il pourrait même mettre chaque bouteille à ça place durant les livraisons tellement il connaissait et avait observer le bar, il était bien rare qu'il soit loin, sur une table, Dawn n'avait jamais réellement comprit qu'il restait proche pour pouvoir avoir un meilleur contact visuelle de la jeune femme et surtout...la possibilité de la draguer même si elle n'avait jamais réellement remarqué. A force de mettre des barrières, la jeune femme ne comprenait plus grand chose au comportement des hommes. Il laissa plusieurs billets sur le comptoir, s'occupant à présent lui-même de se servir sa propre boisson, la serveuse avait à peine regardé les billets, mais elle savait déjà qu'il avait le bon compte, voir plus...il n'a jamais essayer de l'entourlouper, pas comme d'autres !

Étant obligé de se lever un petit instant pour resservir ici et là des boissons, ça se calma assez rapidement et la jeune femme pu reprendre sa place sur la chaise de bar en face du jeune homme, ils en venaient à parler des écris de la jeune femme. C'est vrai que ces derniers temps elle n'avait pas vraiment eut le courage d'écrire et elle eut un sourire lorsqu'il lui dit de prendre des vacances, si seulement elle pouvait ! Mais vu le budget serré qu'elle a...elle ne peut pas se le permettre, mais dans quelques semaines elle ralentirait un peu sur les heures supplémentaires pour réécrire un peu plus.

« C'est une bonne idée, mais pour ça je devrais jouer au loto et gagner la cagnotte ! Ce que j'écris ? C'est plus...du fantastique, mais pas avec des elfes ect... peut-être plus ennuyeux en fait. Elle se mit à rire. Rien de bien transcendant, plus sur des capacités que l'on aimerait avoir. »

Elle n'en dit pas plus, la jeune femme aimait resté secrète sur ses écrits, c'est que déjà elle n'aimait pas trop être le centre de l'attention et de plus ce n'était qu'un passe temps pour elle, pour s'évader un peu plus qu'elle ne le fait déjà, mais surtout pour mettre à plat un peu ses rêveries en ajoutant un peu plus de rêve à ce monde un peu triste parfois. C'est qu'ici, c'est surtout la grisaille, alors elle imagine un soleil étincelant venant réchauffer la peau de ses personnes hors du commun et pourtant...pas si éloigner de la vérité, cette vérité que la jeune femme ne doit jamais découvrir.

« Me faire éditer ? Non, je ne pense pas, c'est que ça coûte un bras et j'y tiens à mes bras...puis...je ne sais pas, j'aime bien avoir mes histoires secrètes juste pour moi. »

Un léger sourire vint border ses lèvres alors qu'en vérité, oui, un jour elle aimerait se faire éditer, mais pas tout de suite, elle aimerait avoir écrite plusieurs aventures pour choisir laquelle dévoiler et lesquelles garder pour elle.

   

 
Fiche bye Ethna

_________________
Always and forever, sister? Look what happened to us.

 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 2033
POINTS : 6024



MessageSujet: Re: Tissue of lies ♦ Dawn   Ven 16 Déc - 18:04



   
   Dawn & Damian
   Tissue of lies

C
ombien de verres ai-je déjà descendu ? Je n'en suis plus très sûr. Est-ce qu'il faut aussi compter les gorgées prises directement au goulot de la bouteille ? Hm … Ça complique drôlement l'opération du coup …

Dawn me parle, mais je ne suis plus certain de suivre la conversation. Tout ce que je sais encore, c'est qu'il faut que j'attire et attise son intérêt. Cette femme est beaucoup trop secrète, et la seule faille dans laquelle je peux m'engouffrer pour essayer de lui faire des yeux doux, c'est encore sa passion pour l'écriture. Encore que, ses fameux bouquins restent un grand mystère pour tous. Quelle histoire, quels personnages … Dieu seul détient la réponse. Et Dawn elle-même, évidemment. Je souris.

- Les capacités qu'on aimerait avoir … Qu'est-ce que, toi, tu aimerais avoir comme capacité, dis moi ?

Un coude appuyé contre le bar, le menton grossièrement posé sur ma paume, je la regarde avec un regain d'intention. Il faut que je prenne garde à bien veiller sur ce que je raconte. Il y a de fortes chances à ce que je finisse à l'hôpital pour cinglés si je me mets à lui expliquer toutes les capacités que moi je possède. Du genre, dévorer les rêves des gens pendant leur sommeil apaisé …

La porte du bar s'ouvre et laisse entrer un nouveau flot de personnes. Je n'y fais pas attention, mais une demoiselle aux cheveux multicolores passe derrière mon tabouret. Je ferai la rencontre de Naïla plus tard ce soir, lorsque l'alcool aura finit de totalement obscurcir mon esprit, et qu'il sera temps pour moi d'aller prendre l'air sur le toit pour ne pas m'endormir comme une masse ivre sur le comptoir de la barmaid.

Justement, cette dernière m'avoue qu'elle ne compte pas se faire éditer. C'est bête ça. Écrire un livre, mais ne rien en faire. C'est du talent gâché. Et du temps mal exploité probablement. Mais c'est peut-être mon penchant sévère pour les richesses et biens de valeur qui parle. Alors je me contente de hausser gauchement les épaules, puisque le sol n'est déjà plus très stable au travers de mes yeux.

- C'est dommage. J'aurais pu te présenter des types influents dans l'édition. Mais c'est toi qui vois bien sûr.

WILDBIRD
 

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 28/05/2016
MESSAGES : 363
POINTS : 3306



MessageSujet: Re: Tissue of lies ♦ Dawn   Lun 26 Déc - 15:45

Tissue of lies

 

Il faudrait peut-être que la jeune femme s’inquiète de la quantité d'alcool que Damian avait ingurgité, non ? Elle espérait seulement qu'il n'était pas venu en voiture ou elle lui confisquerait bien ses clefs, c'était inconcevable que quelqu'un sorte d'ici en état d'ébriété et ne reprenne la voiture...même si ça doit arrivé bien plus de fois qu'elle ne l'imagine. Il sembla s'intéresser sur le sujet de son livre, mais elle en était gênée car ce n'était vraiment pas de la grande littérature, c'était un monde fantastique, mais très certainement moins merveilleux que ce qui pouvait se trouver sur le marché, c'est vrai quoi. Qui voudrait d'un livre qui raconte l'histoire d'une jeune femme qui peut pénétrer les rêves des autres et qui peut avoir une influence de bien ou de mal dessus...Elle laissa échapper cette pensé lorsqu'il lui demanda ce qu'elle aimerait avoir comme capacité. Dawn réfléchit car ce n'était pas une question facile, il y a les réponses usuelle de pouvoir voler, être invisible et tant d'autre...mais si elle ne devait en choisir qu'une ? Elle pose son regard sur lui pour en déduire que oui, il avait eut assez d'alcool pour la journée.

« Eh bien...peut-être pouvoir manipuler le temps tiens ! Pour le stopper, revenir en arrière pour revivre des moments et...pourquoi pas l'avancer pour voir ce qui va se passer...et toi ? »

Oui, c'était bien comme capacité, un super pouvoir qui pourrait lui permettre de revoir sa mère, sentir la chaleur de ses bras et entendre sa voix douce et apaisante...puis pouvoir faire de nouveau des bêtises avec sa grande sœur, rester encore un peu plus insouciante dans un monde qui n'a pas épargné sa famille.

Lui demandant si elle pensait qu'elle se ferait éditer, sa réponse fut plutôt rapide. Non, elle ne voulait pas risquer de perdre trop d'argent pour pouvoir sortir ses copies d'un livre qui ne lui rapportera peut-être pas un sous...c'est qu'elle avait déjà du mal à boucler ses fins de mois. Pourtant...Damian semblait connaître des personnes étant du milieu et elle sembla flancher un peu. Elle ne savait pas trop...mais après tout, peut-être qu'elle pourrait au moins faire lire et avoir un avis concrets sur ses écrits, si cela relève plus de la petite écriture qui endette les personnes qui écrient ce qu'ils pensent être un best-seller ou s'il pourrait y avoir une place, même minime pour son récit dans les libraires. Elle se mordilla les lèvres avant de répondre.

« Il faudrait que...je finisse d'écrire et...je sais pas...peut-être...au moins avoir un avis professionnel, ça ne ferait pas de mal ? »

   

 
Fiche bye Ethna

_________________
Always and forever, sister? Look what happened to us.

 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 2033
POINTS : 6024



MessageSujet: Re: Tissue of lies ♦ Dawn   Jeu 29 Déc - 23:19



   
   Dawn & Damian
   Tissue of lies

L
e pouvoir de remonter le temps … Je lève des yeux pensifs au plafond, savourant distraitement une toute nouvelle gorgée d'alcool sur ma langue. Ce n'est pas une réponse que n'importe qui pourrait lâcher aussi naturellement que Dawn. Oh, certes, il y a ces justifications fort louables du style remonter les années pour zigouiller Hitler avant qu'il n'accède au pouvoir, ou empêcher le pilote américain d'aller jeter sa bombe nucléaire au Japon … Mais il y a un fait dont je n'ai aucun doute. L'être humain est bien trop centré sur sa propre petite personne, pour que ces excuses soient les seules en cause dans un tel choix de super-pouvoirs imaginaires. Après tout, j'en suis le parfait exemple. En réalité, je pense plutôt que le syndrome « remonter dans le temps » colle à ces individus qui ont gardé un amer goût de regret en bouche. Il y a quelque chose, dans le passé de Dawn qu'elle souhaiterait ardemment changer. Ça j'en suis persuadé. Mais qu'en est-y exactement ? Cette question ne rentre pas vraiment dans le cadre de mes préoccupations. Je suis ici pour lui faire mon jeu de charme habituel, et à présent pour imbiber mon sang d'alcool. Eh oui, quand je disais que j'étais le modèle type de l'égoïsme.

- Je ne sais pas … répondis-je finalement en reposant mes yeux sur les siens. En fait je suis assez satisfait de ma condition de simple mortel.

Je souris, un peu assommé pour la boisson soudain. La demoiselle en face de moi a beau jouer la carte de la timidité et refuser de parler de ses fameux romans, si mystérieux soient-ils, l'idée de les toucher un beau jour en papier cartonné et pages blanches soigneusement imprimées ne lui déplaît pas pour autant.

- Absolument aucun mal, répétais-je avec un second sourire pour confirmer ses dires.

Mais tout à coup la chaleur du bar devient un peu trop étouffante à mon goût. Ça commence à rire fort au fond de la salle. Le bruit raisonne un peu trop fort à mes oreilles. Je tourne sur mon tabouret et me laisse glisser à terre, d'une agilité plutôt impressionnante pour le coup, au vu de ma bouteille presque vide sur le comptoir.

- Je vais aller faire un tour en haut, ma belle. Le ciel est dégagé ce soir. Les étoiles sont magnifiques.

Dieu merci, je ne suis pas assez beauf pour sortir une comparaison vaseuse entre le cosmos et les mirettes de Dawn. En toute franchise, je n'arrive même plus à discerner ses yeux avec netteté. Alors je balance ma veste sur mon épaule, avant que mon ivresse ne commence réellement à se manifester, et lui fais un signe de la main. L'instant d'après, je me fonds entre les corps bouillants au milieu de la pièce pleine à craquer, disparaissant pour de bon.

WILDBIRD
 

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tissue of lies ♦ Dawn   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tissue of lies ♦ Dawn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qui est Cécile de Oliveira, l’avocat de Lies Hebbadj?
» le fameux dawn???
» Décrassage au dawn avec les laveuses frontales ou HE
» Ship of Shame : MFV Atlantic Dawn
» LIQUIDE A VAISSELLE DAWN:

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-