AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥
» pour «

Partagez | 
 

 A la recherche du voleur de livres rares [Emma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 786
POINTS : 3640



MessageSujet: A la recherche du voleur de livres rares [Emma]   Mar 16 Aoû - 17:36



   
   Emma & Aiden
   A la recherche du voleur de livres rares



« T’as perdu la tête ? C’est pas grave ? Ce n’est qu’un livre ? NON MAIS TU T’ENTENDS ?! »

J’ai jamais vu ma mère aussi hystérique et en colère. On était mardi matin, huit heures, ma mère m’avait appelé en larmes à six heures du matin pour me dire qu’elle avait été cambriolée. Enfin c’est ce que j’ai compris dans la série de mots entrecoupés de larmes. Je lui ai simplement dit que j’arrivais et j’ai pris la direction de sa petite maison dans la périphérie de Manchester. Elle m’a attrapé dans ses bras et il a fallu attendre une bonne demi-heure pour que ses larmes s’assèchent et qu’elle puisse m’expliquer les détails de l’affaire.

Un livre aussi rare qu’unique que la famille de ma mère se passait depuis des générations avait été volé. Pride and Prejudice, de Jane Austin, une édition datant de 1813. Jusque-là, ça rendait le bouquin important, certes, mais ce n’était pas tout : il y avait plus de deux cent ans, mon aïeul dont j’ai oublié le nom avait fait faire des améliorations sur ce dit livre avant de l’offrir à l’élue de son cœur. Il avait fait modifier la couverture avec des ornements de pierres et métaux précieux et ajouter leurs initiales. Ce qui en faisait bien un livre très rare, unique, et coûteux. Un trésor que je ne soupçonnais pas puisque ma mère l’avait soigneusement conservé à l’abri de la lumière, dans un petit coffre juste à sa taille et qu’elle ne le sortait qu’à de rares occasions et pas à celles où les livres m’intéressaient.

Je soupire un peu, essayant de remettre mes idées en place. J’ai l’impression d’avoir pris une claque. Pourtant, vu l’état de ma mère, je n’ai pas trop le choix que de prendre les choses en main. Oh les joies de l’administration m’attendent et me tendent les bras. « Calme-toi maman. On va trouver une solution. On va commencer par déposer plainte d’accord ? » Je la serre contre moi un instant puis me lève du canapé. « Écris-moi tout ce que tu m’as dit sur un papier daté et signé. N’oublie pas de dire où le coffre était rangé, à quoi il ressemble, quand est-ce que tu as constaté sa disparition, j’irais porter ta déposition au commissariat et je vais voir quelles sont les démarches à suivre. Ce serait génial si tu avais une photo du coffre et du livre aussi…Je vais faire un thé, je reviens tout de suite ! »

Ma mère pose un regard reconnaissant sur moi tandis que je lui adresse un sourire aussi bienveillant que possible. Plus le temps passe, plus ma mère me parait fragile. Elle vit sa vie avec Albert, même s’ils continuent de vivre séparément, tout se passe bien, mais parfois, j’ai l’impression d’être le seul à pouvoir calmer ses peurs et ses peines.

Une heure plus tard ma mère calmée, la déposition écrite, des photos des disparus dans une enveloppe, je suis fin prêt à aller faire les démarches nécessaires. Je dépose un baiser sur le front de ma tendre mère avant de partir. J’ai téléphoné à mon patron un peu plus tôt, lui expliquant que je ne viendrais que l’après-midi pour cause d’imprévu personnel. Il a gueulé mais c’est passé. Je me demande si on peut demander un mot d’absence au commissariat...je glousse tout seul à cette idée stupide.

Je me sens bête à l’accueil de commissariat. Mais vient mon tour et je me décide à lancer la phrase fatidique en regardant à peine mon interlocuteur :

« Bonjour, je viens porter plainte pour vol. »

WILDBIRD

_________________
Girl...You're driving me crazy



Dernière édition par Aiden Fawkes le Mer 24 Aoû - 9:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1288
POINTS : 5594



MessageSujet: Re: A la recherche du voleur de livres rares [Emma]   Dim 21 Aoû - 15:57



   
   Aiden & Emma
   A la recherche de...

D
epuis ma lamentable rencontre avec Damian, j’avais pris soin d’éviter de passer par là de peur de le recroiser. La honte me poursuivait encore et je n’étais pas prête à oublier l’humiliation que j’avais ressentie en me réveillant dans mon lit et envoyant son petit mot.

« J'ai parié que, vous aussi, vous tenez les hôpitaux en horreur. Nous revenons au même point de départ, Emma. Mais maintenant, nous voilà quitte. »

Je m’en rappelais encore et je pense que je n’étais pas prête à l’oublier. C’était tellement frustrant de me dire que le petit indice que j’avais réussi à avoir, je l’avais bousillé parce que je n’avais pas été assez lucide pour me réfréner. Je savais que j’étais épuisée et pourtant j’avais quand même sauté sur cette occasion. Paradoxalement, depuis je dormais beaucoup mieux. Je ne ressentais plus cette fatigue lancinante et quotidienne. Je me sentais beaucoup plus alerte. J’aurai dû attendre me répétai-je encore une fois toute marri. De ce fait, je n’avais guère quitté le commissariat depuis cette funeste journée. Mes collègues me regardaient un peu bizarrement mais ne me posaient aucune question. Depuis le temps que j’étais ici, je ne m’étais guère fait d’amis parmi ces vieux croulants…

Si je ne passais pas tout mon temps ici, je le passai à la maison à refaire mon intérieur. Avec les caisses de livres que m’avaient ramené Ollie à sa dernière visite, je m’étais enfin attelé à cette tache que j’avais toujours repoussée. Mais maintenant que la perspective qu’Ollie vienne à Manchester se précisait de plus en plus, je m’étais résolue à tout refaire. Hors de questions que mon frère vienne et trouve une maison où il n’aurait pas sa chambre. Mes journées étaient donc bien occupées me permettant de ne pas trop penser aux prochaines étapes. Je savais que ce jour-là allait arriver inexorablement mais pour l’instant j’avais encore besoin d’un peu de temps pour panser mon amour propre malmené.

Je passai donc tout mon temps au commissariat et même pendant mes jours de repos. Et c’était durant un de ces jours qu’un de mes collègues vint me voir d’un air goguenard

« Hey Scarborian ! »

Levant les yeux au ciel à ce surnom qui ne faisait que montrer leur humour de bas étage, je lui dis en soupirant

« Quoi encore Trapper ? »

L’autre me regarda toujours avec ce stupide sourire

« T’aimes les bouquins toi nan ? Y a un type complètement barge qui prétend qu’on lui a volé un vieux livre »

A ces mots, j’arquai un sourcil un peu intriguée.

« Envois le moi. Je sais que la culture et toi n’êtes pas amis »

Je me redressai et accueilli le nouveau venu avec un petit sourire

« Bonjour Je suis l’inspecteur Rosebury. Que puis-je pour vous Monsieur… ? »
WILDBIRD

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 786
POINTS : 3640



MessageSujet: Re: A la recherche du voleur de livres rares [Emma]   Mer 14 Sep - 21:24



   
   Emma & Aiden
   A la recherche du voleur de livres rares



Je soupire en voyant la tête peu convaincue de mon interlocuteur. Un vieux croûton pas du tout disposé à m'écouter. J'arque un sourcil interrogatif le temps qu'il se décide. Puis finalement, il m'annonce qu'il va chercher quelqu'un pour s'occuper de moi. Parfait. Mais si c'est pour avoir le même modèle à me regarder comme un fou...Bon faut dire que moi-même j'ai du mal à être convaincu par mon histoire. J'ai limite envie de leur dire de laisser tomber. L'image de ma mère s'impose à mon esprit. Je ne peux pas faire demi-tour sans avoir essayé...Ah la la, qu'est-ce qu'on fait pas pour sa chère mère. Elle avait l'air si bouleversée....il doit vraiment être important ce bouquin. Quand je pense que je l'ai jamais vu ! J'ouvre l'enveloppe contenant tous les premiers éléments de ma plainte pour regarder la photo.

Le livre fait vraiment grimoire ancien avec sa couverture de cuir couleur chocolat, ses dorures et autre fioritures précieuses. Il devait sacrément l'aimer l'aïeul et vouloir l'impressionner sa chérie pour lui faire un cadeau aussi personnalisé. On est des grands romantiques dans la famille on dirait. Un léger sourire étire mes lèvres à cette pensée. J'ai jamais été du genre petit ami super attentionné, mais je m'en sortais plutôt bien. Pouah, ça fait combien de temps que je suis célibataire moi d'ailleurs ? Je ne sais même pas si je saurais encore séduire une femme tiens ! Je me fais guider jusqu'à un bureau. Bon le flic, discrétion zéro. Je suis catalogué de barge. Bon, ma première impression était la bonne on dirait...heureusement, la personne à qui on me conduit n'a rien à voir avec mon premier contact. Une jeune femme me sourit et me dit bonjour. Et quel sourire, je me sens troublé.

Je souris à mon tour, bêtement, ayant presque oublié ce que je fiche là. Puis je finis par répondre :

« B..bonjour ! Je viens déposer plainte pour vol. Un livre ancien appartenant à la famille. Enfin, à ma mère surtout, elle est dans un tel état que j'ai préféré venir à sa place. Tout est là. »

Je lui tends l'enveloppe avec la photo et la lettre de ma mère. Puis une fois qu'elle l'a saisit je reste là, les bras ballants, ne sachant pas quoi faire. Je cherche quelque chose à dire :

« Pour être honnête, je ne connais pas vraiment la procédure. Mais on m'a dit que vous pourriez m'aider... »

Je la regarde de manière interrogative. Devais-je encore parler ? Attendre qu'elle me pose une question ? J'avise une chaise en face de son bureau et je m'en approche, timidement. Je n'ose pas m'asseoir et j'attends qu'elle me le propose. J'ai un peu chaud. Est-ce que c'est parce que la situation est insolite ? Je ne suis pas vraiment à l'aise. Je n'ai pourtant rien fait de mal. Je crois que c'est l'effet commissariat. J'affiche un visage aussi neutre que possible. Je sursaute. Mon portable est entrain de vibrer comme un fou dans ma poche. Ça chatouille. Je grimace. Au moins il est en silencieux. Mais du coup, je suis curieux. Qui m'appelle ? J'essaie de recentrer mon attention sur l'inspecteur en face de moi. Espérant qu'elle me donne de bonnes nouvelles à donner à ma mère.

WILDBIRD

_________________
Girl...You're driving me crazy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1288
POINTS : 5594



MessageSujet: Re: A la recherche du voleur de livres rares [Emma]   Dim 23 Oct - 18:23



   
   Aiden & Emma
   A la recherche de...

U
n beau jeune homme se présenta devant moi. Le pauvre semblait ne pas savoir ce qu’il faisait là et ma pauvre tentative de connaître son nom avait lamentablement échoué. Il était tellement gêné que c’en était presque comique. Si Andy ou Ollie aurait était là, ils n’auraient certainement pas manqué de se moquer de lui. Mes frères pouvaient parfois être assez vaches en y repensant. Arquant un sourcil, je pris l’enveloppe et lui dit gentiment.

« Asseyez-vous. On va commencer par le début. Dites moi votre nom… »

J’ouvris ensuite l’enveloppe et commençais par examiner la photo. Je n’étais pas une experte en la matière mais j’avais assez écumé les brocantes et les vieilles librairies en compagnie ou nom de ma chère mère pour reconnaître un livre ancien quand j’en voyais un. Et celui là l’était indiscutablement. Pride and Prejudice… Un de mes livres favoris. Je devinais sans peine l’état de Madame Fawkes. Ce livre valait une petite fortune. J’étais encore en train d’étudier la photographie lorsque un vibreur se fit entendre. Je relevais la tête et croisa le regard embarrassé d’Aiden. Lui souriant, je lui dis d’une voix douce

« C’est au moins le deuxième fois que cette personne vous appelle. Vous devriez lui répondre Monsieur Fawkes. Nous discuterons après. »

Si il y avait bien une chose que j’avais compris depuis le temps, les victimes étaient bien assez stressées voire traumatisées sans qu’on les bouscule encore plus. Discuter avec elles était la meilleure façon de savoir précisément ce qui s’était passé. J’obtenais bien plus de renseignements que la plupart de mes collègues avec leurs méthodes de bourrins. Ce n’était pas en les brusquant que l’on obtenait quelque chose. Les personnes étaient bien enclines à parler lorsqu’elles se sentaient en confiance. C’était une chose que j’avais apprise en vivant au milieu d’animaux. La confiance était primordiale et avec mes frères nous avons appris à les apprivoiser dès notre plus jeune âge.

Reportant mon attention sur la photo, j’essayai de décrypter la lettre manuscrite. C’était succinct. Bien trop succinct pour que j en tire quelque chose. Madame Fawkes avait constaté la disparition ce matin et avait appelé son fils. Mais elle ne disait absolument pas ce qui s’était passé avant, quand elle avait vu le livre pour la dernière fois. J’entendais Aiden parler à voix basse essayant de calmer quelqu’un et je compris vite que c’était son boss. Levant les yeux au ciel en le voyant se dépatouiller comme un pied, je lui pris le téléphone des mains

« Bonjour Monsieur. Je suis l’inspecteur Rosebury du commissariat du Nord. Monsieur Fawkes est actuellement au commissariat pour nous aider dans le cadre d’une affaire de vol… Oui c’est bien ça. Il nous aide aussi je vous saurai gré de lui accorder sa journée. La police de Manchester vous remercie de votre aide Monsieur. »

Raccrochant, je lui rendis le téléphone avec un petit sourire.

« Excusez-moi. Je ne voulais pas m’immiscer dans vos affaires mais il me semblait que vous aviez besoin d’aide… »

Il était mignon à rougir comme ça.

« Et si vous me dites ce qui s’est passé Monsieur Fawkes ? Parce que votre mère n’a pas été très prolixe dans sa déclaration… »
WILDBIRD

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.



Dernière édition par Emma C. Rosebury le Dim 29 Jan - 23:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 786
POINTS : 3640



MessageSujet: Re: A la recherche du voleur de livres rares [Emma]   Jeu 24 Nov - 10:46



   
   Emma & Aiden
   A la recherche du voleur de livres rares



Je suis clairement perturbé sans savoir pourquoi. Peu importe, j'essaye de reprendre contenance face à la jolie inspectrice en face de moi. Après avoir fait comprendre que j'avais besoin d'être guidé, j'ai le sentiment que la communication devient plus facile. Les basiques d'abord. Elle me demande mon nom.

« Aiden Fawkes. »

Mais voilà que mon portable vibre encore ! Satanée technologie, j'aurais dû le mettre en silencieux tellement ça chatouille cette connerie ! Heureusement qu'il y a le bruit qui va avec, sinon elle aurait pu penser que j'ai une grosse envie d'aller aux toilettes à me tortiller comme je le fais...Et puis qui m'appelle ? Ce pourrait être maman... elle est probablement assez impatiente de savoir. Mais je sais aussi que c'est quelqu'un de raisonnable et bien consciente que les procédures administratives prennent du temps, quelles qu'elles soient. Puis la patience ça lui connait....elle aura attendu celui qui a osé prétendre au titre de mon père pendant longtemps....et je lui ai promis de la contacter dès que j'ai du nouveau ! C'est sûrement quelqu'un d'autre....je ne vois pas. J'ai prévenu mon patron et même s'il était pas content, il a dit ok.

Avec un sourire gêné adressé à l'inspectrice Rosebury et des gestes très maladroits, j'essaie d'éteindre le portable à travers le tissu de mon pantalon, sans succès. J'allais commencer à suer quand elle intervient de manière surprenante. Au lieu de m'asséner une vilaine remarque sur le respect lors d'un rendez-vous important, elle me dit que je devrais décrocher.

« Mais je...enfin...merci. »

Je me lève pour extirper le téléphone de mon jean et me tourne de trois quart pour décrocher. Une déferlante m'accueille, mon cher boss a la mémoire courte. J'essaie de de pas parler trop fort.

« Mais j'vous ai prévenu ce mat....oui je sais bien....vous aviez dit oui.... »

Pas moyen d'en placer une. Il beugle il beugle. Je lève les yeux au ciel. J'essaie encore, des bégaiements. Je dois vraiment passer pour un gros nul puisque du coin de l’œil je remarque que l'inspectrice se lève de derrière son bureau et se dirige vers moi, très calmement. D'un coup, ça me met mal à l'aise et je ne dis plus rien. De toute façon, c'était le but. La jeune femme me fait comprendre qu'elle veut mon portable. Je le lui tends et en quelques mots, l'affaire est bouclée, j'imagine que mon patron est très sensible à la fonction de sa nouvelle interlocutrice, l'uniforme, ça jette toujours une forte impression. En tout cas, j'ai ma journée, mais sûrement une bonne dose d'engueulade à mon retour en prévision. Peu importe, pour le moment, le téléphone est de nouveau muet, et ça fait du bien. Je rougis jusqu'aux oreilles. C'est quand même un comble de pas savoir se débrouiller tout seul ! J'ai l'impression d'être un petit garçon. Je suis à la fois vexé et reconnaissant.

« Je..euh....merci beaucoup. Au moins c'est fait comme ça. Je comprends vraiment pas, quand je l'ai appelé ce matin, il était ok...et euuh, je vais vous dire ce que je peux, mais je n'ai pas d'autre version que celle de ma mère. Personne d'autre n'était dans la maison. »

Je la laisse se réinstaller à derrière son bureau tandis que je reprends ma place en face d'elle puis je répète ce qui s'est passé depuis ce matin.

« Ma mère m'a téléphoné vers 6h, ce n'est pas une lève-tôt à ce point là d'habitude, j'imagine qu'elle a eu une sorte d'instinct ou qu'elle a inconsciemment entendu du bruit. En tout cas, elle est descendue pour boire un verre d'eau et c'est là qu'elle a remarqué qu'il y avait un courant d'air dans le salon. Il s'agissait de la baie vitrée qui donne sur la terrasse, à l'arrière de la maison, c'est une porte coulissante, elle était mal refermée. »

Je reprends mon souffle un peu, je regarde Madame Rosebury, pour voir si elle prend des notes ou si elle m'écoute attentivement. Un peu les deux à ce que je vois. Elle est vraiment sympathique pour une flic, ça fait plaisir. J'essaie de pas trop donner de détails inutiles et de retranscrire au plus près le témoignage de ma mère. Je poursuis :

« D'habitude elle vérifie vraiment toutes les portes et les fenêtres du rez-de-chaussée avant de monter se coucher, c'est un réflexe, une règle à laquelle elle ne déroge jamais d'habitude, du coup, elle était très étonnée d'avoir oublié. C'est en allant refermer la baie vitrée qu'elle a constaté que la porte de son secrétaire, un des rares meubles anciens que l'on a, qu'elle hérité de sa grand-mère, était entrouverte. Ça pareil, elle le ferme à chaque fois qu'elle quitte la pièce. Maintenant je sais pourquoi, c'est parce que dans ce secrétaire, il y a un cache, et dans ce cache, elle y avait rangé le livre. »

Je regarde l'inspectrice un peu déboussolé.

« Je ne vois pas comment un voleur aurait pu savoir qu'il y avait un tel livre chez nous, ni se douter que le secrétaire contenait une partie cachée. Je veux dire...ma mère n'est pas du genre à se vanter d'avoir des objets rares, ni même du genre à se vanter tout court. Même moi je ne savais pas qu'elle avait ce livre. Je n'ai jamais touché à son secrétaire, c'était bien la seule chose pour laquelle je me faisais engueuler quand j'étais gosse, quand j'essayais d'ouvrir un tiroir de ce meuble sans autorisation.... »

Et voilà que je m’égare. Je soupire un peu désolé, puis je me redresse, pour me réinstaller un peu plus confortablement dans la chaise. Je me rends compte en reparlant de tout ça que je n'avais même pas réfléchis au risque que ma mère avait couru. Si le voleur l'avait croisée, il l'aurait peut-être blessée ? Je serre le poing sans m'en apercevoir. C'est pour ça qu'il faut le coincer ! Je cherche dans mon esprit si je n'ai pas oublié de donner une information, mais rien ne me vient là tout de suite, je la regarde d'un regard perdu. Un poisson rouge le gars.

WILDBIRD

_________________
Girl...You're driving me crazy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1288
POINTS : 5594



MessageSujet: Re: A la recherche du voleur de livres rares [Emma]   Jeu 22 Déc - 16:43



   
   Aiden & Emma
   A la recherche de...

L
a grande majorité des gens était impressionnée lorsqu’ils se retrouvaient dans un poste de police. En fait, on frôlait les 100% pour être tout à fait honnête. D’une part, les victimes étaient déjà complètement chamboulées par leur mésaventure et se retrouvaient dans le commissariat n’était que la « cerise sur le gâteau » si je puis m’exprimer ainsi. Ils étaient condamnés à revivre leur traumatisme encore et encore. Et même si ils savaient que c’était pour faire attraper le malfaiteur, cela ne les aidait pas vraiment. Surtout que la plupart du temps, on leur posait des questions assez précises pour les pousser dans leurs retranchements, à les faire revivre tout ça dans les moindres détails. Les victimes ressortaient des interrogatoires épuisés aussi bien physiquement que mentalement. Je me sentais désolée pour ces personnes mais malheureusement, je ne pouvais les aider qu’en  attrapant celui qui leur a fait subir cela. Et pour ça, je devais d’abord les interroger. J’essayai un maximum d’être douce et ne pas utiliser la manière forte contrairement aux autres. Mais le mal était fait et je ne pouvais qu’espérer que les victimes s’en sortent sans trop de dommages…

Quant aux autres… Les suspects, les coupables… Comment pouvait-on être serein quand on savait ne pas être blanc comme neige ? A de très rares exceptions, personne n’avait la conscience tranquille. Tout le monde commettait une infraction aussi minime soit-elle. Je ne vous parle pas d’aller braquer une banque ou commettre un meurtre. Mais que celui qui n’a jamais ne serait-ce que stationner dans un endroit interdit ou bien frauder dans les transports se manifeste. Personne. Et même lorsque l’on était innocent, se faire convoquer par la police n’était pas anodin. On se demandait toujours pourquoi on était là.

Alors oui, j’avais l’habitude d’avoir à faire avec des personnes stressées, mal à l’aise. Et Aiden Fawkes ne faisait pas exception à la règle. Je pouvais le voir rougir comme un écolier ce que je trouvais plutôt chou. Après avoir réglé son petit problème avec son patron – qu’est-ce que le titre de flic pouvait calmer les gens ! – je me remis à ma place et lui demandait plus de détails. Je l’écoutais en silence. Tantôt hochant la tête tantôt prenant quelques notes. Mon oreille tiqua au terme « ancien ». Pourquoi l’image d’un certain antiquaire se matérialisa-t-elle devant moi ? Un voleur qui s’y connaissait en antiquité… L’image de Damian James Wright s’imposa à moi. Décidément, impossible d’échapper à cet homme même lorsque je m’occupais d’une autre affaire !

Je repris la photo du livre. Une vraie merveille. Une pièce digne d’une grande bibliothèque ou même d’un musée. Les bijoux sur la couverture… Un vrai travail d’orfèvre.

« Et votre mère ? N’a reçu personne ? N’a parlé à personne ces derniers jours ? »

Je me rendais compte que je ne pouvais pas me contenter d’attendre des réponses d’Aiden. Ce n’était jamais bon d’avoir un intermédiaire. Surtout pour un profane comme l’était le fils de la victime. Je ne le critiquais pas. Les livres n’étaient peut-être pas sa tasse de thé. Chacun ses goûts. D’ailleurs, c’était bien pour cette raison qu’on m’avait refilé cette enquête. Mon amour des livres n’était un secret pour personne. Ça et le fait qu’on ne voulait pas s’encombrer d’une enquête aussi insipide. Sauf que ceux qui me l’avaient filé ne savait pas ce qu’ils avaient raté. Un livre de cette valeur. Cela ne courrait pas les rues. Et il y avait fort à parier que Trapper et compagnie allaient s’en mordre les doigts.

Je levais les yeux et lui demanda alors doucement

« Monsieur Fawkes, j’ai besoin de parler avec votre mère. On peut y aller ? »
WILDBIRD

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 786
POINTS : 3640



MessageSujet: Re: A la recherche du voleur de livres rares [Emma]   Ven 6 Jan - 11:02



   
   Emma & Aiden
   A la recherche du voleur de livres rares



Heureusement l'inspectrice est bien plus réactive que moi ! Après avoir pris en compte tout ce que j'ai dis, elle prend les choses en main, en posant de nouvelles questions. Est-ce que ma mère avait reçu de la visite ? Je réfléchis en me grattant un peu la tête. Albert oui, mais Albert n'est pas un voleur, ça c'est sûr ! Quelqu'un d'autre ? Hum...il faudrait lui demander. Je ne connais absolument pas son planning de visites !

« Euh....pas de visites inhabituelles à ma connaissance, je sais que son petit ami vient souvent la voir, Albert, mais c'est certain que ce n'est pas lui, il en est complètement fou. De ma mère. Enfin... »

Je rougis un peu d'étaler ainsi la vie amoureuse de ma mère, je bégaie un peu en poursuivant : 

« Ce..ce que je veux dire c'est que je me doute bien que ce serait le premier suspect, ça paraît logique, mais je pense sincèrement que ce n'est pas lui ! Ça ne lui ressemble pas. »

Je me tus. Je suis gêné, on aurait dit un enfant. Puis ça se trouve, elle va me trouver bizarre à dire ça, et me soupçonner. Je ne peux quand même pas lui dire que j'ai été visiter les rêves de ce dernier et que j'y ai vu une totalement bonne personne sans histoires ! Je me sens tendu d'un coup mais pourtant je ne baisse pas la tête.

« Je suis désolé, c'est vrai que c'est à vous d'en décider. »

J'attends qu'elle réagisse. Finalement, elle demande à ce qu'on aille voir ma mère. Ça paraît logique, elle sera la mieux placée pour répondre aux questions. Je sais bien que Madame Rosebury a bien enregistré ce que je lui ai dit, même si elle ne rien de plus à ce sujet.

« Bien sûr. Je vais lui téléphoner pour la prévenir qu'on arrive si vous le voulez bien. Je ne pense pas qu'elle soit sortie, elle doit de toute façon attendre que je la prévienne au sujet de la plainte et tout ça... »

J'attends un signe approbateur avant de ressortir mon portable et lancer l'appel. Ma mère décroche tout de suite, à croire qu'elle était scotchée au téléphone à attendre une réponse. J'en souris tendrement, puis prend une voix aussi calme que poser pour lui annoncer que j'allais venir avec l'inspectrice Rosebury pour qu'elle puisse lui poser des questions. Ma mère s'empresse de répondre qu'elle va préparer un thé, bien anglais et me raccroche presque au nez. J'imagine qu'elle compte également faire un brin de rangement.

Je suis ensuite Emma Rosebury à la sortie de son bureau, puis du commissariat. Je n'aurais jamais cru que ma plainte allait être prise en compte tout de suite. Je m'attendais à devoir remplir une montagne de paperasse et dire à ma mère d'attendre. Du coup, je me sens presque excité à l'idée de rechercher, moi aussi, ce voleur mystérieux.
Une fois devant chez ma mère. Je précède l'inspectrice à l'entrée de la petite allée pour ouvrir le portillon puis la laisse galamment passer devant moi. Ma mère nous ouvre avec un sourire malgré ses traits tirés par l'inquiétude.

« Bonjour Inspecteur Rosebury, merci beaucoup beaucoup d'être venue ! Oh Aiden, j'ai reçu un appel de ton patron... »

« C'est bon maman, l'inspecteur lui a parlé. Il a du mal à lâcher ses employés...enfin bref. Inspecteur si vous voulez bien. »

Je désigne la direction du salon à Emma tandis que ma mère se précipite pour lui offrir un siège  et lui proposer une tasse de thé fumante. De mon côté, avant de m'asseoir, je regarde de nouveau la pièce. Il n'y a rien de tape-à l’œil ici. Bon c'est vrai que le secrétaire en jette, mais il est dans un angle de pièce invisible depuis la baie vitrée. La personne a dû vraiment venir ici. Mon visage s'assombrit. Ma mère a potentiellement été en contact avec une personne dangereuse. Une personne malveillante est entrée ici, auprès de la personne que j'aime le plus au monde. Ma curiosité se mue doucement en colère. J'espère que cette personne sera retrouvée ! L'inspecteur peut désormais commencer à poser des questions, ma mère est sur le qui-vive, une expression sérieuse sur le visage.

WILDBIRD

_________________
Girl...You're driving me crazy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1288
POINTS : 5594



MessageSujet: Re: A la recherche du voleur de livres rares [Emma]   Lun 20 Fév - 9:32



   
   Aiden & Emma
   A la recherche de...

C'
était quand même fou l’effet que pouvait avoir un commissariat sur les gens. Aiden Fawkes me semblait être un brave jeune homme sans histoire et pourtant il rougissait comme un parfait écolier et avait l’air d’être complètement impressionné par moi. Je n’avais vraiment pas la réputation d’être terrible – sauf peut-être aux de mes frères – alors le voir dans cet état me faisait doucement rire. J’essayais d’être la plus douce et compréhensive possible mais force fut de constater que ce n’était guère possible d’en tirer quelque chose. Aiden n’avait pas l’air d’être au courant de quoique ce soit à ce propos. C’était comme si il avait été tiré de son lit par sa mère ce matin. J’étais sure et certaine de ne pas être très loin de la vérité aussi décidai-je de lui demander l’autorisation de voir sa mère. Certes, je n’en avais pas besoin mais le brun me paraissait bien trop protecteur envers sa génitrice pour que je n’en fasse pas cas. Surtout qu’il défendait le petit ami de sa mère. Il était gêné. Très gêné même pour que je n’en tienne pas compte. Quel enfant défendrait le petit ami de sa mère comme ça ?

Lui souriant, je lui répondis ave douceur

« Ne vous inquiétez pas. Pour l’instant, je ne fais que de poser les questions et on verra après. Je ne soupçonne encore personne… »

Il fallait que je le rassure sinon je craignais un malaise de sa part… Je lui demandai alors d’aller voir sa mère. Il l’appela de suite et le petit sourire qu’il eut me rendit soudain nostalgique. Je devais avoir le même quand je téléphonais à la mienne.

Nous nous retrouvâmes donc dans ma voiture un instant plus tard. J’écoutais les instructions du brun. Ce n’était pas très loin du coup nous arrivâmes assez vite. Madame Fawkes ouvrit avant même que nous ayons sonné. La pauvre femme devait nous guetter depuis la fenêtre. Je lui souris gentiment en lui répondant

« Bonjour Madame Fawkes. Je vous remercie de me recevoir aussi vite… »

Elle enchaina aussitôt sur son fils. La nostalgie revint de plus belle. Cette femme aimait son fils cela sautait aux yeux. Elle me faisait tellement penser à ma mère que là je n’avais qu’une envie c’était de l’appeler pour avoir de ses nouvelles et ce même si je l’avais eu téléphone pas plus tard que la veille. Etait-ce ainsi que toutes les mères réagissaient ? Je ne saurais le dire mais je savais que cette femme ressemblait à la mienne du moins dans son amour maternel.

Je la suivis jusque dans le salon ne pouvant m’empêcher de regarder un peu autour de moi. Guettant le moindre indice. Je fis la moue en voyant que la pièce avait été rangée récemment. Elle pouvait avoir effacé des indices sans le vouloir. Soupirant discrètement, je m’assis dans le fauteuil et acquiesçait en souriant à sa proposition de thé. La pauvre femme allai en avoir besoin elle aussi et j’espérais qu’elle allait penser à en faire pour elle aussi. Elle revint avec une théière fumante et nous en versa trois tasses avant de s’asseoir face à moi à côté de son fils. Elle était anxieuse. Cela se voyait. Je pris alors une gorgée de thé et lui fis un petit sourire.

« Votre thé est excellent Madame Fawkes. J’aime beaucoup le Lapsang Souchang. Son côté boisé et fumé est très original. C’est ce qui fait son charme, vous ne trouvez pas ? »

J’étais sincère. Ce thé au goût particulier était l’un de mes préférés mais ce n’était pas un thé que l’on servait à des invités que l’on rencontrait pour la première fois. Cela devait être un de ses thés préférés et pris par ses problèmes, la pauvre n’avait pas du faire attention. Et je voulais aussi la détendre et la mettre en confiance. Les nerfs de la bonne femme avaient dû être mis à rude épreuve…

Prenant une inspiration, je lui dis doucement

« Si vous êtes prête, on peut commencer voulez-vous ? Dites de moi de quoi vous vous rappeler Madame Fawkes… »

Je laissai passer un silence avant de reprendre avec un sourire rassurant.

« Ne vous inquiétez pas. Prenez tout votre temps. Je ne suis pas pressée… »
WILDBIRD

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 786
POINTS : 3640



MessageSujet: Re: A la recherche du voleur de livres rares [Emma]   Mar 30 Mai - 16:21

Pwouet:
 


   
   Emma & Aiden
   A la recherche du voleur de livres rares



Je suis ravi de voir que l’inspectrice Rosebury reste si douce et patiente avec ma mère qui est une boule de nerfs ambulante. Ma mère ne fait que répéter ce qu’elle a déjà écrit et ce qu’elle m’a raconté il y a quelques heures. Les quelques détails différents ne concernent que la force de la brise dans le salon et la couleur du ciel à ce moment-là. Ma mère a ce côté poète romantique qui peut potentiellement donner envie à son interlocuteur qu’elle passe aux choses intéressantes. Mais c’est ma mère, je l’aime avec ses petits défauts.
Tandis qu’elle parle, je vois que l’inspectrice observe le salon. A sa moue, je crois comprendre ce qu’elle pense. Mais elle se trompe, le salon est tou-jours comme s’il venait d’être nettoyé et ma mère n’a certainement touché à rien depuis le constat du vol, puisque le meuble est toujours ouvert. En plus, elle qui raffole de Sherlock Holmes ne se serait pas permis de se mettre en travers du chemin d’un détective. Je le lui dirai si l’occasion se présente, ou peut-être que maman s’en chargera si elle la questionne….


« C’est tout ce que je peux vous dire…la seule chose qui me revienne c’est qu’un vendeur de vases anciens est venu me voir, nous avons discuté autour d’un thé. Mais il avait l’air si charmant. Il n’a même pas jeté un œil à la pièce, juste à ce vase…. »

Soudain la voix de ma mère s’éteint et elle se met à blêmir. Le vase qu’elle désigne se situe juste sur le secrétaire braqué. Après un facepalm en bonne et due forme, elle soupire, puis regarde l’inspectrice. On dirait une gamine prise en faute.

« Ils sont toujours charmants n’est-ce pas ? » Ma pauvre petite maman est en train de s’excuser d’avoir reçu un commerçant chez soi. Je lui frotte les épaules affectueusement avant de lancer :

« Si on se méfiait de tout le monde, on ne recevrait plus personne chez soi. Tu ne pouvais pas savoir… »

Je suis en colère contre ce type dans tous les cas. Maintenant j’espère de tout cœur qu’elle aura quelque chose pour l’attraper…une carte de visite peut-être ?
« … Et dire que je trouvais ça étonnant qu’il ne laisse rien pour le contacter ! »

Et merde. Je grimace, c’est pas bon. Maintenant, il va falloir une bonne description. Des suspects potentiels. Ça va être long, parce que bon sang, ça peut être n’importe qui ! Je lance un regard équivoque à Emma Rosebury, je serais prêts à parier que c’est exactement ce qu’elle est entrain de penser. Ma mère ouvre de nouveau la bouche, les yeux plantés dans ceux de l'inspectrice, mais je suis son regard vers le sol alors qu'elle termine sa phrase....

« Un certain monsieur Williams ou peut-être Williamson...mais enfin, il y en a des tas en Angleterre. Oh je suis désolée...j'aurais dû être plus prudente... »

Ma petite maman...on va trouver une solution !


WILDBIRD

_________________
Girl...You're driving me crazy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1288
POINTS : 5594



MessageSujet: Re: A la recherche du voleur de livres rares [Emma]   Ven 9 Juin - 21:48



   
   Aiden & Emma
   A la recherche de...

L
a vieille dame était attendrissante à s’excuser un peu pour tout. Je voyais bien qu’elle faisait des efforts considérables pour ne pas s’éparpiller et me donner le plus de précisions possible. Elle rougit de plaisir à mon petit compliment sur son thé. Elle n’avait même pas dû faire attention au thé car elle ne dit rien après avoir pris une gorgée de son breuvage. Heureusement que j’étais une fana de thé moi-même. Je ne pus m’empêcher de sourire en pensant à la tête de mes frères lorsque je leur avais fait gouter ce thé la première fois. On aurait dit que je venais de leur faire boire de la sciure de bois. Et si Ollie avait encore du mal avec ce thé, Andy commençait à l’apprécier. Maman m’avait dit qu’il en avait racheté après mon départ sous prétexte que je devais en retrouver à chacun de mes passages.
Revenant à l’adorable Madame Fawkes, je tendis l’oreille à la mention de ce prétendu vendeur de vase. Je la laissai continuer sans un mot et échangea un regard entendu avec son fils. Nul besoin d’être devin pour comprendre ce qui s’était passé…

« Oui… Ils emploient des ruses de sioux maintenant pour arriver à leurs fins. Madame Fawkes, ne vous blâmer pas. Je suis sure que vous n’êtes pas sa première victime et certainement pas la dernière… »

Je me levai pour observer de plus près le secrétaire, je remarquai que rien ne semblait avoir été forcé. Fronçant légèrement les sourcils, je demandais à la victime

« Dite moi… Ce secrétaire doit être fermé à clé normalement non ? Vous la rangez où habituellement ? »

Un autre tour d’horizon plus tard, je me demandai toujours comment il a pu entrer sans réveiller toute la maisonnée… Etait-elle là au moment des faits ? Elle avait pu sortir et laisser la maison ouverte sans le vouloir. On n’était pas à l’abri d’une étourderie. Elle continua et me parla d’un certain Monsieur Williams ou Williamson. Ce nom ne me disait rien mais c’était certainement un nom d’emprunt ce qu’elle me confirma indirectement en disant qu’il n’avait pas laissé de carte. Tiens tiens…

« Madame Fawkes… Pourriez-vous me le décrire ? Il était jeune ? Vieux ? Brun ? Blond ? »


Instantanément, l’image de Damian me vint à l’esprit. Pourtant, je ne l’imaginais pas commettre ce genre d’impairs. Il était bien trop malin pour ça. Mais bon, qui ne tente rien n’a rien. Même si mon antiquaire préféré ne restait jamais très loin de mes pensées, je n’en oubliais pas pour autant qu’il était loin d’être le seul à faire ce genre de pratiques… Aiden semblait au bord de la suffocation mais je pouvais le comprendre. L’idée qu’on puisse s’en prendre à ma mère de la sorte me donnait des envies de meurtres alors lui… Il n’en devait pas être loin.

« Et… Euh… Madame Fawkes ? »

Je jetai un coup d’œil à son fils un peu gênée de devoir parler de genre de chose devant lui.

« Etiez-vous chez vous la nuit dernière ? Ou bien étiez-vous avec quelqu’un ici ? »
WILDBIRD

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 786
POINTS : 3640



MessageSujet: Re: A la recherche du voleur de livres rares [Emma]   Lun 12 Juin - 11:55



   
   Emma & Aiden
   A la recherche du voleur de livres rares



J’apprécie à quel point l’inspectrice prend le temps d'aborder chaque point. Cela me calme par rapport à la situation. Elle ne m’avait déjà pas brusqué, mais j’ai l’impression qu’elle est encore plus douce avec ma mère.  En même temps, ma chère maman est attendrissante avec sa spontanéité, on lui aurait donné le bon dieu en confession. La voilà qui soudain répond à Emma Rosebury :

« Oh s’il vous plait, appelez-moi Lauren. Et oui, je me doute bien que je ne suis pas la seule…Si c’était une simple babiole…mais c’est un héritage…c’est très important pour moi. »

J’ai rarement vu ma mère aussi inquiète au sujet d’un objet. Je serais vexé de n’avoir jamais été mis au courant si je n’étais pas davantage compatissant avec elle. L’inspectrice continue de poser des questions et ma mère continue de sagement répondre.

« Oui en effet je le ferme toujours…Où je range la clé ? Et bien…dans le vase juste au-dessus. Ce n’est pas très malin n’est-ce pas ? »

Je peux voir à l’expression désolée de ma mère qu’elle se traite de nouveau d’idiote intérieurement. Je lui caresse le dos, tendrement, pour la consoler. Va-t-elle se souvenir du voleur ?

« La quarantaine maximum je dirais…ce dont je me souviens c’est qu’il avait le crâne chauve, des lunettes avec une monture noire et épaisse, un air très jovial. Il était vraiment charmant. Habillé élégamment sans en faire trop….je serais incapable de vous dire ce qu’il portait. Des couleurs sombres, c’est tout ce qui me revient. Son pull était peut-être bordeaux…Il était petit, enfin, aussi grand que moi. Ni gros, ni maigre, bien portant. Je…euh…c’est tout ce qui me revient. »

Ma mère se tait, les mains serrées l’une contre l’autre sur ses genoux. Elle attend, comme moi la suite des questions qui ne tardent pas à venir. Elle répond sans la moindre gêne :

« Oui j’étais ici, et toute seule, mon compagnon et moi ne vivons pas ensemble, on se voit très rarement en semaine à cause du travail…. »

Ma mère semble soudain frappée par la foudre. Je m’inquiète et la regarde intensément pour qu’elle crache le morceau. Ça sent celle qui a oublié quelque chose d’important. Bingo.

« J’ai oublié de prévenir l’école ! Je surveillais mon portable personnel seulement...Rah…j’espère qu’ils ont pu me remplacer… Vous permettez inspecteur, que je passe un coup de téléphone ? »

Elle n’attends pas réellement la réponse et se jette sur son portable professionnel un peu plus loin sur une commode. Elle se met à grommeler avant de passer son coup de fil.

« Vingt appels en absence ! Je l’ai bêtement laissé en silencieux ! … Allo ? Oui Monsieur Johnson ? Oui excusez-moi ! J’ai eu un problème ce matin ! Je suis vraiment désolée, j’ai eu la tête complètement ailleurs ! Oui pardon vraiment ! Je vous expliquerai plus tard. Je suis avec l’inspectrice qui s’occupe de mon cas en ce moment, oui. Je ne sais pas quand je pourrais revenir, sûrement cet après-midi. Oui, je vous tiens au courant. »

« Excusez-moi. »Termine-t-elle en revenant vers nous. Emma et moi suivions du regard ma mère depuis qu'elle s'était levée, comme si nos yeux étaient obligés de suivre cette direction. Je soupire, je suis tellement tendu. Un bon bain chaud me ferait du bien. J'vais demander à 'man si je peux squatter sa baignoire après le départ de l'inspectrice. Pourquoi je pense à ça moi ? On est pas tirés d'affaire ! Ma mère se rassoit et sirote enfin son thé qui doit être froid maintenant. Je scrute le visage de l'inspectrice. Avait-elle encore besoin d'informations ? J'hésite, puis je demande:

« Est-ce vous pensez qu’ils ont des outils pour ouvrir ce genre de portes depuis l’extérieur ? »

J'indique du doigt la baie vitrée fermée et dont le loquet n'est même pas cassé.


WILDBIRD

_________________
Girl...You're driving me crazy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1288
POINTS : 5594



MessageSujet: Re: A la recherche du voleur de livres rares [Emma]   Ven 16 Juin - 15:20



   
   Aiden & Emma
   A la recherche de...

J
e souris à la vieille dame et lui dis toujours avec cette douceur qui me caractérisait face aux victimes

« Lauren alors… »

Elle semblait vraiment bouleversée par la perte de son livre. J’en compris bien vite la raison en l’entendant parler d’héritage. Je la comprenais tout à fait. Je savais que je l’avais été par la perte de ma rose. Mais ce n’était pas comme si c’était un objet indispensable. Mon ego en avait pris un gros coup certes mais ce qui m’avait surtout le plus peiné était la perte d’un objet de l’héritage de Tante Emmaline. J’avais eu l’impression de l’avoir trahi en quelque sorte en ne prenant pas bien soin de ce qu’elle m’avait transmis. C’était un sentiment très pénible que de ressentir cette culpabilité. J’en voulais d’autant plus à mon voleur d’antiquaire de s’en être pris à moi et à ma chère tante. Revenant à la victime du jour, je ne pus m’empêcher de faire une grimace rapide quand elle m’avoua que la cachette se trouvait précisément dans le vase qu’avait regardé le fameux antiquaire. Mais je me repris. Pas la peine d’accabler cette pauvre dame encore plus. Posant une main sur la sienne, je lui répondis

« Ne vous culpabilisez pas Lauren. Ce n’est pas vous qui êtes en faute mais bel et bien cet individu… »

Elle me décrivit ensuite l’inconnu et je fus dépitée de constater qu’il n’avait rien à voir avec Damian. Mais si j’en fus déçue, je n’en étais pas surprise. Damian était bien trop malin pour se laisser prendre aussi bêtement. Oh non. Mon voleur était quelqu’un de coriace et je le soupçonnais fort de faire ça depuis de nombreuses années affutant toujours plus sa technique au fil de l’eau. Hochant la tête, je lui fis signe de continuer. Cette description pouvait correspondre à une bonne partie des antiquaires du coin. Je me promis quand même d’envoyer John notre dessinateur pour en dresser un portrait-robot. Il n’était pas question de faire les choses à moitié. J’étais assez gênée de parler de la vie amoureuse de Lauren devant son fils mais je ne pouvais négliger aucune piste infime soit-elle. Et ce qu’elle me dit confirma que la piste du petit ami était à laisser tomber. Elle s’agita alors pour appeler son travail. J’échangeai un petit sourire avec son fils. Elle était vraiment trop mignonne. Je ne devrais pas penser de la sorte car après tout, elle était mon ainée mais Lauren Fawkes était vraiment trop chou. Elle pouvait s’agiter pour le moindre petit truc et en cela elle différait quelque peu de ma propre mère. La mienne aurait certainement gardé son calme et relaté précisément ce qui s’était passé. Les seules fois où ma chère maman s’affolait c’était pour ses petits comme elle nous appelait toujours.

A la question d’Aiden, j’eux une légère hésitation. A vrai dire la manière dont le voleur était entré dans la maison m’intriguait énormément. Ça restait un mystère pour moi et j’avais bien envie de comprendre comme il avait réussi ce tour de passe-passe. Je haussais donc légèrement les épaules en lui répondant avec précaution

« Vous savez de nos jours, les voleurs rivalisent d’ingéniosité pour ça. Si seulement, ils mettaient leur roublardise au service du pays, on serait à l’abri de tout… »

Je pensais sincèrement ce que je disais. Mais ce que les gens faisaient de leurs habilités n’étaient pas de mon ressort. Je me tournais alors vers Lauren en lui disant

« Je pense qu’on en a fini. Si cela ne vous dérange pas, je vais demander à John notre dessinateur de venir vous rendre une petite visite afin qu’on puisse avoir un portrait-robot de la personne qui est venue vous rendre visite. Je vous laisse ma carte. N’hésitez surtout pas à m’appeler si quelque chose vous revenait. De jour comme de nuit. »

Je me levai alors pour prendre congé et la remerciai chaleureusement pour son temps et son thé. Après cet entretien, j’avais une furieuse envie d’appeler ma propre mère…
WILDBIRD

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A la recherche du voleur de livres rares [Emma]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la recherche du voleur de livres rares [Emma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Livre : Les Vikings
» Consultation Livres Hebdo? (&autres revues professionnel
» Recherche livres où la diversité est mise à l'honneur!
» Recherche les pages 24 et 25 du livre super gafi...
» en recherche de master proféssionel dans l'édition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-