AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥
» pour «

Partagez | 
 

 La vacuité est forme et la forme est vacuité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: La vacuité est forme et la forme est vacuité   Dim 21 Aoû - 11:54


Ses yeux bleus si doux ne se posaient plus sur lui depuis si longtemps. Il repensait souvent à la douceur angélique de ses traits et la profondeur de son regard. Elle était si intelligente, si forte, si belle, si morte. Elle était morte enterrée six pieds sous terre par son inconsistance. Son dernier caprice lui avait coûté  tout ce qu’il avait jamais aimé sur cette terre. Cette créature qui avait captivé son intérêt si longtemps. La question n’était pas à l’amour, ça aurait été salir ce qu’il avait tant aimé chez elle, mais au besoin désespéré de vivre pour elle, par elle, avec elle. Ses yeux pervenches se perdirent un instant de plus dans le fond de son verre de Brandy du soir. L’alcool n’était pas une grande consolation mais lui au moins se trouvait là. Il repensa à cette femme aux cheveux colorés qu’il avait rencontré il n’y a pas si longtemps. Naïla, quel joli nom, ça n’était pas Emilia, personne n’était-elle, mais elle avait ce même quelque chose innocent qu’il affectionnait tant. Les brumes de la boisson lui donnèrent alors une idée saugrenue : et si c’était elle, la nouvelle ? Dieu dans son étrange magnanimité lui offrait peut être une chance de soulager sa conscience, de tout recommencer convenablement. Ses pensées tournaient encore en boucle et boucle lors que vaincu par la fatigue il se dirigea vers son lit. De longues hures se passèrent avant qu’ils ne parviennent à trouver le sommeil. Son regard ne semblait pas vouloir se décrocher du blanc immaculé du plafond. C’était la même rengaine tous les soirs. Tous les soirs depuis qu’elle était parti sans pouvoir revenir. Ses dernières pensées avant de sombrer dans l’inconscience furent pour elle avec une étrange couleur de cheveux à la place de ses épais cheveux de jais.

Il se retrouva sans surprise dans un songe de Naïla, il crut un instant que c’était celui d’Emilia mais il se souvint rapidement que ça n’était pas possible. Avançant en tapinois, il se glissa jusqu’à un pan de mur d’où il pouvait voir la jeune femme pour tenter d’en apprendre plus sur elle. Il n’aurait pas demandé directement car ses propres règles morales lui interdisaient d’être aussi direct avec une personne. Archibald avait plus d’un blocage en ce qui concernait se rapprocher des autres. Alors qu’il contemplait une scène que le monde réel n’aurait sans doute pas cru possible. Il entendit une voix venant de derrière lui. Surpris, il se retourna pour constater que Naïla se trouvait face à lui et l’observait.

« Excusez-moi de vous déranger dans vos rêves mademoiselle. Je pense m’être perdu. » Il portait toujours ce costume gris anthracite qui épousait son corps telle une seconde peau. Il détonnait avec cet univers qu’il n’avait pas créé. « Je m’appelle Archibald, je suis le juge. Enchanté. » Sa main se tendit pour une poignée de main formelle. « A qui ais-je l’honneur ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

ignorant

avatar



Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis ~V.Hugo
INSCRIT DEPUIS LE : 16/05/2016
MESSAGES : 364
POINTS : 1248



MessageSujet: Re: La vacuité est forme et la forme est vacuité   Mar 23 Aoû - 14:50

La vacuité est forme et la forme est vacuité ft. Archibald
Je suis épuisée de ne plus dormir. J’ai l’impression que les quelques heures où j’arrive à fermer les yeux, sont des heures cadeaux. Je ferme les yeux avant de me rappeler qu’il faut que je prenne des nouvelles d’Alina. Je ne l’ai pas vu depuis quelques jours, mais je me doute qu’elle doit travailler. Ses études lui prennent beaucoup de temps, mais ça a l’air de lui plaire. C’est sûr que ce n’est pas moi qui aurais aimé passer des heures et des heures assise sur une chaise à écouter un professeur qui parle. Je suis bien contente d’être derrière mon objectif, à prendre des clichés. Surtout qu’au moins, les animaux sont calmes et ne me parlent pas, ne me demande pas si je vais bien et pourquoi ça n’est pas le cas. Une fois le message envoyé, je me glisse sous ma couette, prête à dormir. Je ferme les yeux, espérant m’endormir. Mais c’est bien plusieurs heures plus tard, que j’arrive enfin à trouver le sommeil.

***

Je me glisse derrière les fourneaux de ma petite cuisine, en soupirant. Je dois préparer à manger car Sarah vient dîner à la maison. Et pour lui montrer que je mérité mon appartement et mon indépendance, je compte bien lui faire un bon repas. Elle reconstruit tout doucement son monde sans mon père, mais je me doute que c’est compliqué également pour lui. Je sors un livre de cuisine de l’étagère et regarde ce que je vais faire en dessert. J’avoue que je ne sais pas quoi choisir entre un moelleux au chocolat et un moka. Les deux sont tentants, mais j’hésite sur ce que préférera Sarah. Je choisis finalement de faire un moka. Je sors tous les ingrédients et les pose sur la table. Une demi-heure plus tard, je glisse le plateau dans le réfrigérateur. Je mets le rôti à cuir, avant de me diriger dans ma chambre.
Une fois devant la porte de mon armoire, je ne sais pas quoi mettre. Je ferais meilleure impression si je m’habille correctement. Je décide donc d’enfiler un jean noir et une chemise blanche. Je glisse mes cheveux colorés en une sorte de chignon rapide, avant de me maquiller. Je devrais peut-être annuler … Je soupire et me gifle mentalement, pour avoir eu une telle idée. Je ne peux pas annuler maintenant. Sarah doit arriver dans un petit quart d’heure, alors il est trop tard pour ça. Je sors de la chambre et suis surprise de voir une silhouette de dos. Je retiens un cri, et prends une toute petite voix pour demander qui se trouve devant moi. Qui est cet homme ? Que fait-il chez moi ? J’ai beau cherché dans ma mémoire, je ne me rappelle pas l’avoir vu … Je me passe la main sur le visage, histoire de m’assurer qu’il ne s’agit pas d’un rêve. Je ne comprends rien à ce qu’il raconte. Se perdre dans des rêves ? Il a dû abuser un peu beaucoup sur la bouteille celui-là ! Pourtant il n’a pas l’air d’être le genre d’homme à boire. Je m’apprête à lui dire que je vais appeler la gendarmerie, s’il ne sort pas de chez moi de suite. Mais il se présente et me dit qu’il est juge. Juge ? Pourquoi un juge viendrait dans mon appartement ? Je ne comprends plus rien et dire que Sarah ne va pas tarder ! Il me tend une poignée de main. Je sers sa main par politesse.

-Naïla.

Je recule et pars dans la cuisine, lui faisant signe de me suivre. J’éteins le four et me tourne vers lui. Qu’est-ce qu’il fait chez moi ?

-Excusez-moi mais … Pourquoi un juge vient chez moi ? J’ai fait quelque chose de mal ?  Surtout que ma mè … enfin Sarah, ma tutrice, va arriver d’ici quelques minutes … Et vous êtes entré par où d’ailleurs ?

code by lizzou

Spoiler:
 

_________________
Fuis-moi, je te suis. Suis-moi, je te fuis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La vacuité est forme et la forme est vacuité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La vacuité est forme et la forme est vacuité
» salon forme, mode et beauté à Dijon
» [mesure Sarko] la réforme des universités
» tetine reprenant la forme du sein
» Réforme institutionelles européennes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-