AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 Devenir nounou dans des circonstances malheureuses [Mallory/Sebastian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

anonyme

avatar



L'amour a des dents et ses morsures ne guérissent jamais. Stephen King
INSCRIT DEPUIS LE : 23/06/2016
MESSAGES : 636
POINTS : 1496



MessageSujet: Devenir nounou dans des circonstances malheureuses [Mallory/Sebastian]   Jeu 29 Sep - 16:03

Devenir nounou dans des circonstances malheureuses.
Ft. Mallory
Les gens ont défilé dans l’appartement, mais je ne sais même pas qui était là.  Il me semble que la meilleure amie de Lyana est passée, mais je n’en suis pas certain. Je ne sais combien de main j’ai serré et combien de fois j’ai dit « merci d’être venu », au cours de ces derniers jours. Et pourtant, je ne me souviens de rien réellement, sauf de la douleur qui ne me lâche pas depuis plus d’une semaine. Je ferme les yeux une nouvelle fois, retenant mes larmes alors que mon cœur explose encore une fois en millions de morceaux. Pourquoi est-ce si dur de vivre sans elle ? Je sursaute lorsqu’Alia fait du bruit dans sa chambre, ce qui se répercute dans le talkie-walkie. J’essuie mes larmes et me dirige dans la chambre de ma fille, pour la prendre dans mes bras.

En entrant dans la chambre, je me stoppe sur le seuil de la porte, comme dès que je vois ma fille. Elle ressemble tellement à Lyana, que son image me rappelle toujours que ma femme nous a quitté. Je serre les poings pour me donner du courage, avant de prendre mon Alia dans mes bras. En me retournant, je remarque un morceau de papier sur la commode. Je ne sais pas qui l’a laissé, sûrement une des plus proches d’amis de Lya. Je regarde la date et sursaute, ce qui fait rire Alia. Qui donc a laissé ce papier ? Je ferme les yeux et soupire, sachant que je vais devoir me refaire rapidement une image, avant que le défilé ne commence. Apparemment, une personne a jugé bon de demander une nounou et de fixer les rendez-vous à aujourd’hui. Je dépose Alia dans son parc, et me dirige dans la salle de bain, tout en laissant la porte ouverte. En voyant ma tête dans le miroir, je regrette d’être passé et de m’être arrêté devant. Je me rase avant de filer sous la douche. En ressortant, je fais le biberon de ma fille, avant de le lui donner. La regarder me fait mal, et pourtant, je ne peux m’empêcher de le faire. Elle est ma chair. Je ferme de nouveau les yeux, tâchant d’ignorer la douleur.
Ma fille s’endort sur moi et je souris tristement. Je revois Lya lorsqu’elle donnait le biberon à notre fille. Je me redresse, passe dans la cuisine pour déposer le biberon dans l’évier, et dépose Alia dans son transat. Je dépose son bébé dauphin, son doudou de naissance, avant de passer rapidement un coup de balai. Puis je m’assoie sur  le canapé. Quelques minutes plus tard, une jeune-femme se présente à la porte, postulant pour le travail de nounou.

Je remercie la dernière femme, et ferme la porte derrière elle. Au moins celle-ci n’a pas voulu réveiller Alia. Je ferme les yeux et attrape un verre de whiskey. Il est rare que je boive, mais cette fois-ci, je n’en peux plus. Toutes ces personnes qui m’ont dit qu’elles comprenaient ma douleur m’ont rendu fou. Lorsque j’entends de nouveau frapper, il est 17h15. Je me demande bien qui ça peut être. Je me relève et vais ouvrir la porte.

-Bonsoir. Que puis-je pour vous ?

_________________

Entre le passé et le futur, le présent ne nous facilite pas la vie.


Dernière édition par Sébastian Evans le Jeu 27 Oct - 16:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 19/06/2016
MESSAGES : 118
POINTS : 973



MessageSujet: Re: Devenir nounou dans des circonstances malheureuses [Mallory/Sebastian]   Mar 11 Oct - 21:22


Devenir nounou dans des circonstances malheureuses
There's only two ways that these things can go. ✧Aujourd'hui était un jour spécial pour Mallory, elle désirait s'intégrer un peu plus dans la société et avoir un job, comme tout le monde, pour mieux passer inaperçu dans cette vague d'humain qu'elle se doit de copier pour ne pas retourner à l’hôpital psychiatrique. Avoir un travail, même partielle était donc de coutume et un bon stratagème pour brouiller les pistes. Justement, cela tombait bien, l'une de ces connaissances avait vu des « flyers » d'une personne cherchant une nounou pour une petite fille de 10 mois, il est vrai qu'en connaissant la brunette ce n'est pas la première chose que l'on lui aurait confier comme travail, mais elle se sentait prête à relever des défis...puis elle n'avait pas envie de tuer la terre entière non plus, ses excès de colère ou d'envie de meurtre passe presque exclusivement par les cauchemars qu'elle fait subir à ses victimes.

Elle enfila quelques choses qui la rende un peu plus mature, même si son visage reste celui d'une poupée de cire, au moins elle n'en aura pas la tenue. Optant donc pour un jean bleu foncé et un pull blanc rayé noir, elle s'en alla à l'adresse inscrite sur le papier, qu'elle garda bien évidemment sur elle. Mallory était donc propre sur elle, avec des habits plutôt passe partout et elle avait même était jusqu'à mettre un peu de rouge à lèvres et du mascara, on lui avait dit qu'il ne fallait pas trop en faire, mais que ça lui serait bénéfique si elle faisait un peu plus son age.

Montant les escaliers, elle observa la porte, ne sachant trop ce qu'elle allait dire et fini par toquer. La porte s'ouvrit sur un homme plus grand qu'elle autant en taille qu'en age, ce n'était pas bien difficile à devinez. Son regard alla rencontrer les yeux de l'occupant de l'appartement et elle lui offrit son plus joli sourire, tendant la petite annonce.

« Bonjour, je m'appelle Mallory Knox, je viens pour l'annonce. J'espère qu'il n'est pas trop tard... »

Soudain, la déception était sur le point de se lire dans ses yeux si jamais le poste était déjà prit ou s'il ne désirait plus rencontrer de personne.
© Starseed


Dernière édition par Mallory L. Knox le Mar 2 Mai - 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

anonyme

avatar



L'amour a des dents et ses morsures ne guérissent jamais. Stephen King
INSCRIT DEPUIS LE : 23/06/2016
MESSAGES : 636
POINTS : 1496



MessageSujet: Re: Devenir nounou dans des circonstances malheureuses [Mallory/Sebastian]   Jeu 27 Oct - 17:01

Devenir nounou dans des circonstances malheureuses.
Ft. Mallory
Si je connaissais la personne qui avait posé cette annonce, je crois que je voudrais l’étrangler sur le champ. Je ne sais qui a eu cette idée de demander une nounou. Mais en réfléchissant, je ne sais pas comment je vais faire lorsque je devrais reprendre le travail. Même si ce n’est pas pour le moment. Au moins, Alia dort malgré le départ de sa maman. J’aimerai tellement être persuadé qu’elle va bien, que cette absence ne l’affecte pas tant que ça. Mais est-ce qu’elle se rend au moins compte du départ de sa maman ? Est-ce qu’elle se dit qu’elle a été abandonnée ? Je ne connais rien à la psychologie d’une enfant de 8 mois … et parfois, j’aimerai que ça soit le contraire afin d’être sûr que ma fille est heureuse …

Alors que 17h15 s’annonce et qu’Alia s’est endormie dans son transat, on sonne à la porte. Je ne sais pas qui ça peut bien être, et je ne sais pas si j’ai envie de le savoir. Pourtant, je me force à me lever et aller ouvrir la porte. C’est une jeune-femme, une adolescente sûrement, qui se présente devant ma porte. Je fouille rapidement dans ma mémoire, mais son visage ne me dit rien. Elle me sourit et me tend un papier, que j’attrape machinalement. Je lis rapidement, avant de relever les yeux, au moment où la jeune inconnue prend la parole. Intérieurement, je sais que je n’ai pas la force de voir encore quelqu’un. Surtout que j’ai l’impression qu’elle est trop jeune pour ce poste. Et pourtant, je ne veux pas voir une crise de larmes sur son visage, si jamais je lui dis non complètement.

-Entrez.

Je me recule légèrement pour la laisser entrer. Puis je lui fais signe d’avancer, pour se diriger dans le salon. J’espère sincèrement qu’elle ne voudra pas réveiller ma petite puce, car sinon, je risque malheureusement de me montrer odieux. Depuis ce matin, beaucoup de personnes ont défilé, et presque les trois quarts ont voulu réveiller ma fille afin de voir comment elle est mignonne. Et j’avoue que ceci m’énerve au plus haut point, surtout que vu son âge, elle a besoin de sommeil. J’attrape mon verre et bois une gorgée, tout en faisant signe à la jeune femme de s’asseoir sur le canapé. Je ne peux que lui proposer un verre d’eau, n’ayant pas fait de courses depuis un moment, hormis pour acheter ce dont Alia a besoin. Je pose le verre sur la table avant de m’asseoir. Je ne sais pas réellement quoi dire, quand soudain, je me rends compte que je ne me suis pas présenté.

-Je manque à mes devoirs. Je suis Sébastian Evans, et je n’ai qu’un verre d’eau à vous proposer, désolé … Alors dîtes-moi, vous avez déjà travaillé avec des enfants ?

Au même moment, ma petite puce décide de se réveiller. Je me redresse après avoir posé mon verre sur la table basse, afin d’aller la chercher. Je l’attrape et elle se blottit contre moi, ce qui me fait sourire tristement. Je sens les larmes me piquaient les yeux, mais j’inspire profondément pour me calmer. Je ne veux pas qu’elle me voit pleurer. Je me retourne et me dirige de nouveau vers la jeune inconnue. Je m’asseois de nouveau à côté d’elle, Alia sur les genoux.

-Je vous présente donc ma fille … Vous avez de la chance, elle ne s’est pas réveillée pour les autres personnes venues à cause de cette annonce.

_________________

Entre le passé et le futur, le présent ne nous facilite pas la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 19/06/2016
MESSAGES : 118
POINTS : 973



MessageSujet: Re: Devenir nounou dans des circonstances malheureuses [Mallory/Sebastian]   Dim 4 Déc - 10:56


Devenir nounou dans des circonstances malheureuses
There's only two ways that these things can go. ✧Il ne sembla pas des plus ravis, mais Mallory garda le sourire accroché à ses lèvres, elle arriverait peut-être à l’égayer un peu...même si concrètement cela lui faisait ni chaud, ni froid, elle voulait simplement avoir un job, pas forcément avec beaucoup d'heure car dans un sens l'argent ne lui manquait pas, elle avait besoin de prouver à ses psychiatre qu’elle était capable de se sociabilisé et d'être un membre à part entière de ce monde qu'elle ne connaissait en réalité que très peu.

Il l'invita à entrer, il semblait épuisé, mais il allait prendre le temps de la recevoir. Il devait vraiment en avoir besoin de cette bay-sitter/nounou pour la laisser entrer chez lui alors qu'il aurait sûrement besoin d'une sieste. Il s'excusa car il ne pouvait lui proposer uniquement de l'eau, qu'il soit rassuré, ça ne la gênée pas. Il finit par se présenter et forcément, il posa la fameuse question pour savoir si elle avait de l'expérience avec les enfants.

« Ne vous en faites pas, un verre d'eau m'ira très bien. C'est qu'en vérité, elle n'avait que très peu au boisson et jus de fruit, à part le jus d'orange le matin, le reste de la journée c'était de l'eau à l'hôpital et inutile de vous dire qu'elle a gardé cette habitude. Je n'ai jamais travailler à proprement parlé avec des enfants, mais j'ai une petite sœur et je me suis occupée d'elle depuis sa naissance, mes parents étaient un peu spéciaux et on tout de suite pensé que ma charge à présent était de m'occuper d'elle. Elle offrit un léger sourire. Donc oui, je sais changer les couches, lire des histoires, veiller sur l'enfant et aussi leur donner à manger. »

Elle n'allait pas mentir à cet homme, ce n'était pas le style de Mallory, le mensonge, au pire des cas elle expliquera celons sa vision des choses, puis elle éludera aussi la question de son passé, plus particulièrement la partie concernant les meurtres et son passage en psychiatrie.

La petite semble se réveiller et Sebastian va la chercher pour les présenter. Elle est si petite, si mignonne que la jeune femme ne peut s'empêcher de lui sourire. Assise à ses côtés, Mallory se penche légèrement pour voir la petite d'un peu plus près et, du bout de son doigt, elle vient la taquiner en appuyant légèrement sur son nez et en caressant sa joue, la petite attrape le doigts en riant et ne le lâche plus.

« Mince, je suis coincé maintenant. S'amusa-t-elle, puis elle regarda de nouveau le papa. Elle a l'air bien éveillé, elle a quel age ? Et...son prénom ? »

L'annonce ne préciser pas spécifiquement, juste que c'était une petite en bas age. Puis apparemment elle fut la seule à pouvoir voir la petite, elle se demandait combien il avait pu voir de personnes avant elle voulant le job, mais il ne devait pas encore avoir choisit autrement il ne lui aurait pas faire perdre son temps, puis il avait lui-même certainement mieux à faire que de donner de faux espoir à une personne alors que son choix était déjà fait.
© Starseed

_________________
Insane obsession
Enclosed in a shrine
locked away inside my mind
I walk in the darkness and neon lights
delirium will take me away



Dernière édition par Mallory L. Knox le Mar 2 Mai - 17:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

anonyme

avatar



L'amour a des dents et ses morsures ne guérissent jamais. Stephen King
INSCRIT DEPUIS LE : 23/06/2016
MESSAGES : 636
POINTS : 1496



MessageSujet: Re: Devenir nounou dans des circonstances malheureuses [Mallory/Sebastian]   Ven 6 Jan - 12:32

Devenir nounou dans des circonstances malheureuses.
Ft. Mallory
Je la laisse entrer bien que j’aimerai juste me coucher et dormir pour oublier. Mais je ne suis pas dupe. Même si être pris de court de ne m’a pas plus, il n’empêche que la personne qui a déposé cette annonce a eu raison. Lorsque je reprendrai le travail, du moins quand j’en aurai la force, je ne pourrais pas laisser ma petite Alianova toute seule. Elle était bien trop petite pour rester seule à la maison. Et puis même, je n’aurai pas l’esprit tranquille. C’est bien, et uniquement pour cette raison, que je laisse passer la jeune-femme. J’ai déjà vu pas mal de personnes aujourd’hui et je me note mentalement qu’il s’agit de la dernière personne à venir se présenter pour le poste pour aujourd’hui. Les autres, attendront demain, c’est une certitude.

Mallory me rassure, en me disant que de l’eau, ça lui ira très bien. Je lui tends donc un verre après l’avoir rempli. Je suis bien content qu’elle ne demande pas autre chose, car je n’aurai rien à lui proposer. Mais par contre, je dois savoir ce qu’elle sait faire ou non. Aussi, je répète la phrase que j’ai dû dire au moins cinquante fois aujourd’hui, espérant ne pas parler d’un air trop las. En même temps, je pense avoir le droit d’en avoir marre. J’écoute avec attention sa réponse. Elle dévoile assez sur sa vie privée, pour me faire savoir qu’elle s’est déjà occupée d’un enfant. Mais s’occuper de sa sœur et s’occuper d’un enfant inconnu, est totalement différent. Et pourtant, quelque chose me dit que dans sa façon d’être, dans sa façon de parler, elle saurait prendre soin d’Alia, en mon absence.
C’est à ce moment même que ma petite crapule de fille décide de se réveiller. Je me mords l’intérieur des joues et inspire profondément pour ne pas pleurer. Ma fille ne doit pas ressentir ma douleur et pourtant, jour après jour, c’est difficile de la ravaler. Alia ressemble tellement à sa maman que ça en est douloureux. Une fois maître de moi, je retourne vers Mallory et pose Alia sur mes genoux. La jeune-femme se penche vers Alia, qui la regarde avec un grand sourire. De suite, le courant passe entre les deux, de ce que j’en vois. Alors que Mallory caressa la joue de ma fille, Alianova attrapa son doigt en riant, ne voulant plus le lâcher. Je savais pertinemment qu’elle ne le lâchera pas d’aussi tôt, pensant sûrement qu’il s’agissait d’un jouet.

-Oui elle est bien éveillée pour son âge. Alianova a huit mois, mais tout le monde l’appelle Alia.


Je relève la tête vers l’horloge et suis surpris que ça soit déjà l’heure. Voilà pourquoi la petite puce s’était réveillée. Je repose mon regard sur Mallory, sachant comment voir si elle était capable de s’occuper ou non, de ma fille.

-Vous pouvez la prendre sur vous ? Le temps que j’aille faire son biberon ?

Je lui dépose ma fille dans les bras et me dirige de suite dans la cuisine, d’où j’observe Alia et Mallory. Elles ont vraiment l’air de bien s’entendre ces deux-là. Une fois le biberon fait, je retourne vers les filles et m’assoie de nouveau. Puis une nouvelle idée me vient en tête.

-Vous voulez lui donner ? Je vous préviens, elle est très gourmande et a tendance à boire trop vite. C’est pour ça qu’il faut lui faire faire quelque pause.



_________________

Entre le passé et le futur, le présent ne nous facilite pas la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 19/06/2016
MESSAGES : 118
POINTS : 973



MessageSujet: Re: Devenir nounou dans des circonstances malheureuses [Mallory/Sebastian]   Lun 5 Juin - 16:54


Devenir nounou dans des circonstances malheureuses
There's only two ways that these things can go. ✧Elle n'était pas dupe, elle savait bien qu'au moins une bonne vingtaine de fille, si ce n'était plus, avant elle était passé pour l'annonce, c'est qu'en général les étudiante se faisait de l'argent dans des petits boulots dans des chaînes de restauration rapide ou de café, puis il y avait le baby-sitting. Mallory n'était plus étudiante et ne l'avait jamais vraiment été, même si elle eut des cours durant son internement, elle pouvait jouir de n'importe quel éducation et parcours qu'elle désirait. La jeune fille aimait les langues et c'est pour ça qu'elle avait choisit d'en étudier quelques unes...mais bien souvent son esprit s'en allait ailleurs...alors si elle était bonne en Français, l'Italien et l'Espagnol était moins encré dans son esprit. La jeune femme ne voulait pas s'éterniser, il se faisait tard et cet homme devait ne plus en pouvoir de voir des personnes défilées et répéter les mêmes question, encore et encore... Mallory n'aurait jamais su cacher son ennuie et son agacement alors que Sébastian restait très polie.

Jouant quelques instant avec la petite, Mallory prit la peine de demander son âge et surtout son prénom, celui-ci n'étant pas spécifié. Alianova, une petite qui n'a pas encore fêté ses 1 an. Puis le papa lui proposa de prendre l'enfant sur elle, le temps qu'il lui fasse chauffer le biberon. C'est avec un hochement de tête qu'elle répondit positivement à cette demande, prenant sans peur la petite que Sébastian lui passait en faisant bien attention à sa tête et fini par récupérer son doigts prisonnier jusque là, elle ronchonna un peu, mais elle se mit bien vite à sourire de nouveau lorsqu'elle s'amusa a nouveau à appuyer sur son nez, la petite tenta à nouveau de lui saisir le doigt mais sans succès. Mallory semblait bien moins exubérante et clown que Dawn, mais le courant passé tout aussi bien.

Le papa de retour, la brunette s'apprêtait à la lui remettre dans ses bras, car l'heure du biberon était sacré, mais il lui demanda si elle voulait lui donner. Elle savait qu'il s'agissait là d'un test et elle ne tenait pas à le rater alors elle accepta. Si elle se doutait que Sébastian avait testé la température, Mallory s'en assura aussi à son tour avant de mettre le biberon dans la bouche de l'enfant...et en effet, elle semblait être une petite gloutonne !

« Doucement, je te promet qu'on ne va pas te le voler ton biberon...quoi que...vu comment tu l'avales on en aurait presque envie ! »

Elle sourit à la petite qui y répond avant de lui redonner le reste, veillant à la respiration de la petite, elle semblait étrangement doué et savoir quand il fallait lui faire faire une pause pour qu'elle ne s'étrangle pas, ni ne rende tout ce qu'elle vient d'avalé. Venu le temps du rot, elle souleva la petite qui lui avait enfin lâché son doigt pour lui masser le dos au lieu de tapoter comme certains font et...le rot ne tarda pas. La petite se mit à rire aux éclats et la future baby-sitter ne pu s'empêcher de la suivre.

« Au moins, on est sûre quand elle l'a fait. »
© Starseed

_________________
Insane obsession
Enclosed in a shrine
locked away inside my mind
I walk in the darkness and neon lights
delirium will take me away

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

anonyme

avatar



L'amour a des dents et ses morsures ne guérissent jamais. Stephen King
INSCRIT DEPUIS LE : 23/06/2016
MESSAGES : 636
POINTS : 1496



MessageSujet: Re: Devenir nounou dans des circonstances malheureuses [Mallory/Sebastian]   Jeu 31 Aoû - 14:22

Devenir nounou dans des circonstances malheureuses.
Ft. Mallory
Alia était plutôt calme comme enfant, malgré l’absence de sa maman. Ce n’était pas de tout repos, mais elle faisait bien ses nuits. Et surtout, elle était un estomac sur pattes, si bien que le médecin n’arrêtait pas de me dire qu’il ne fallait pas s’inquiéter, c’était qu’elle était en bonne santé. En même temps, j’avais tendance à m’inquiéter pour rien, vu que c’était Lya qui s’occupait des rendez-vous de la puce. Au départ, ça avait été assez compliqué de gérer tout ça. Mais à force, j’avais pris l’habitude de faire tout ça, au point où je pourrai le faire les yeux fermés. Déposant ma fille dans les bras de la jeune Mallory, je me relève pour aller chercher le biberon. Et retournant dans le salon, je demande à la jeune-fille si elle désire donner le biberon à Alia. D’un côté, c’est un petit test pour savoir si elle en est capable et si tout se passe bien. De l’autre, je veux voir la réaction de ma petite princesse lorsque c’est quelqu’un d’autre qui lui donne à manger. Prévenant la brune de la vitesse à laquelle Alia boit, je lui tends ensuite le biberon. Mallory teste la température, ce qui lui fait un bon point. Elle aurait pu penser que je l’avais fait, et même si c’est le cas, vaut mieux être prudent. Je souris doucement, face à Mallory qui parle à Alia. Boire le lait de bébé, je lui laisse, vu le goût que ça a. Regardant avec attention, je souris lorsque ma fille a enfin fini. Et encore une fois, la jeune-femme a le bon réflexe, en mettant la petite sur son épaule. Lui frottant le dos, j’entends bientôt le rot de ma fille. Riant face à la réflexion de Mallory et aux éclats de rire d’Alia, je hoche les épaules.

-Oh ça c’est sûr. Mais au moins, on est sûrs qu’elle a bien mangé !

Tendant les bras, je reprends ma fille. Aussitôt, elle attrape mon doigt, jouant avec. Depuis le décès de sa mère, elle fait souvent ça, je ne sais pas pourquoi. C’est comme si elle voulait s’assurer, que je restais près d’elle. Embrassant son front avec délicatesse, je me tourne vers Mallory.

-Eh bien, vous avez relevé l’épreuve du biberon avec un franc succès. Alors dîtes-moi, à partir de quand êtes-vous disponible pour travailler ? Parce que félicitations, vous avez le job.

Je lui souris doucement et reporte mon attention sur Alia qui vient de s’endormir. Me relevant, je la dépose dans son transat, avant d’attacher au niveau de la taille. Attrapant son doudou qui est sur la table, je le glisse contre son ventre et aussitôt, sa main vient l’attraper. Souriant comme un idiot, je retourne auprès de Mallory, attendant sa réponse.



_________________

Entre le passé et le futur, le présent ne nous facilite pas la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 19/06/2016
MESSAGES : 118
POINTS : 973



MessageSujet: Re: Devenir nounou dans des circonstances malheureuses [Mallory/Sebastian]   Dim 24 Sep - 18:58


Devenir nounou dans des circonstances malheureuses
There's only two ways that these things can go. ✧Mallory n'avait aucun mal avec les enfants, même si elle n'a aucun passé de baby-sitter, elle s'était longuement occupé de sa petite sœur ce qui lui donnait un bon entraînement pour ensuite pouvoir garder d'autres enfants. En avoir à elle ? Elle n'y pense jamais et n'en éprouve aucun besoin, aucune envie et honnêtement, ça serait rendre service à l'humanité qu'elle n'en ait pas. L'épreuve du biberon se passa bien, la petite n'avait pas rendu tout son lait et elle venait de faire son rot comme une pro et bien sonore qui plus est ! C'est avec un léger sourire et un hochement de tête positif que la brunette répondit au papa, en effet on en était certain au moins !

Elle rendit la petite au jeune homme qui semblait plutôt satisfait, d'ailleurs il ne perdit pas de temps pour la félicitée car elle avait le poste officiel de baby-sitter de la petite, c'est avec un large sourire qu'elle prit la nouvelle, elle pourrait avoir donc un peu d'argent de poche pour aider avec les courses chez Emma !

« Eh bien, je suis disponible dès demain si vous avez besoin. Je vous laisse mon numéros, un coup de fil ou un sms et je vous répondrais rapidement. »

La jeune femme ne serait peut-être pas tout le temps disponible dans l'heure, mais elle tenterait de répondre au mieux aux attentes du jeune père, cela ne devait pas être tellement facile pour lui alors pourquoi pas donner un coup de main ? Elle prit un bout de papier et un crayon avant qu'elle n'écrive son numéros dessus et le tendit à Sébastian. Après avoir bavardé encore un bon cinq minutes elle décida de les laisser et ils se quittèrent sur un « à bientôt ».
©️ Starseed


Fin, merci pour ce rp :bril:

_________________
Insane obsession
Enclosed in a shrine
locked away inside my mind
I walk in the darkness and neon lights
delirium will take me away

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Devenir nounou dans des circonstances malheureuses [Mallory/Sebastian]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Devenir nounou dans des circonstances malheureuses [Mallory/Sebastian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nounou mise en examen après la mort d'un bébé dans son bain
» renseignement pour engagement dans la marine belge
» [job - site] Vous souhaitez devenir hôte ou hôtesse
» 1ers pas de Marlène chez la nounou
» SOS recherche nounou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: manchester :: Back to the Past.-