AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 L'art d'être ce que l'on est pas. [ft Oliver]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

soldat

avatar

Devil is here.

INSCRIT DEPUIS LE : 22/09/2016
MESSAGES : 168
POINTS : 1187



MessageSujet: L'art d'être ce que l'on est pas. [ft Oliver]   Ven 7 Oct - 16:55


Oliver & Louis

L'art d'être de ce que l'on est pas.


Enfin. Il est l'heure pour moi d'aller « veiller » sur mes petits protégés nocturnes. Le QG des Gardiens se vide petit à petit. C'est un monde bien réglé où chacun a son programme. Dur de déroger aux règles du Faiseur de Rêves. Je me redresse et commence à prendre le chemin qui me mènera à mon premier rêveur de la nuit. Kyle. C'est un jeune homme qui a affreusement peur des bêtes rampantes et grimpantes. Les Cauchemars le savent. Ils s'en délectent. Et je dois avouer que moi aussi. Je n'interviens jamais tout de suite. Ce serait dommage de ne pas s'amuser un peu.

Je regarde autour de moi. J'ai l'étrange impression qu'on m'observe. Il n'y a pourtant personne. Je fronce les sourcils et je poursuis ma route. Je hume l'air. La peur est proche. Un sourire relève la commissure de mes lèvres. Pourtant, je ne savoure pas longtemps cette sensation. C'est comme si quelqu'un avait posé ses yeux sur moi. Un regard pesant. Inquisiteur. Je regarde nouveau autour de moi. Il n'y a pourtant personne ! J'essaie de déterminer s'il n'y pas un animal fondu dans le décor mais je ne détecte rien. Je finis par hausser les épaules et je continue d'avancer vers ma sphère.

Je pénètre à l'intérieur non sans regarder encore une fois derrière moi. Les Gardiens doivent être tous à leurs tâches respectives. Je concentre mon attention sur le Cauchemar en cours. Je me trouve dans une sorte d'égouts à étages et mon cher Kyle court de toutes ses forces en contre-bas, un mille-patte géant aux trousses. Je glousse discrètement. Qu'il est ridicule à se tortiller comme ça. Je cesse de l'observer pour jeter un œil à la recherche de l'auteur de ces enfantillages.

Un homme allongé à plat ventre, les jambes relevées qu'il agite comme une fillette entrain de regarder sa série préférée sur son lit, s'amuse à guider la bestiole par des mouvements de son index droit. Je ne dis rien d'abord puis je m'approche de lui. Il sursaute laissant l'occasion à Kyle d'échapper à son agresseur et de se glisser dans un autre tunnel. Un tunnel dont il ressort aussitôt en hurlant, poursuivit cette fois par un rat de la taille d'une vache. Les mains dans le dos, je murmure au Cauchemar.

« Joli rebondissement. »

Le Cauchemar me regarde interdit tout d'abord, puis semble comprendre qui je suis. Alors qu'il commence à se détendre, je poursuis d'une voix froide et glaciale.

« Cela dit, peut mieux faire au niveau du style... »

De nouveau, j'ai la sensation d'être observé. Quelque chose me dit qu'il vaut mieux que je n'attende pas trop avant d'agir. Ma couverture doit passer avant le reste. Tant pis pour les explications. Mon revolver fétiche apparaît dans le creux de ma main et celle-ci se soulève directement vers le visage du Cauchemar qui n'a pas le temps de réagir. Je tire et le regarde disparaître dans un nuage de poussière sombre. D'un coup, le décor change. Les créatures s'évanouissent dans une fumée noire et peu à peu la lumière se fait. Pas trop vite.

_________________
« You've got no place to hide. ♪ »∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴« And I'm feeling like a villain, got a hunger inside. ♫ »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

soldat

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 14/09/2016
MESSAGES : 247
POINTS : 1139



MessageSujet: Re: L'art d'être ce que l'on est pas. [ft Oliver]   Lun 10 Oct - 15:29

L'art d'être ce que l'on est pas.
ft. Louis Heo
Je me retire du rêve de Shana, après une énième vérification pour m’assurer qu’elle va bien. Je ne veux pas risquer qu’un cauchemar vienne perturber son réveil. Elle a assez été perturbée par son cauchemardesque ex-fiancé. Je me dirige ensuite vers le QG des gardians, où j’ai bien l’intention de me reposer quelques minutes. Je défais mon arc de mon dos et remplis de suite mon carquois de flèches. Sait-on jamais ce qui pourrait arriver. Un de mes collègues vient me rejoindre et me raconte rapidement son affrontement avec un cauchemar. Je l’écoute d’une oreille, regardant toujours autour de moi, comme à mon habitude.

Soudain, je remarque que Louis Heo se met en route. Je ne sais pas pourquoi, j’éprouve une certaine méfiance à son égard. Après m’être excusé auprès de mon collègue, je glisse de nouveau mon arc dans mon dos, avant de me diriger de loin, vers la direction qu’a pris Louis. Il entre dans le rêve d’un rêveur et en enquêtant rapidement, je découvre que ce dernier a la phobie de tous les animaux grimpants et rampants. Ce que je peux comprendre. J’entre dans le rêve à mon tour, une fois que je suis certain de ne pas être repéré, et enfile une cape noire, afin de me fondre dans l’environnement. Je glisse la capuche sur ma tête, afin d’avoir presque tout le corps recouvert d’une couleur sombre. Je ne sais pas pourquoi, on je me retrouve dans des égouts. Je ne sais pas où est Louis, et je trouve ça étrange. Aussi, je me mets en route, longeant les murs afin de ne pas me faire repérer. Mais je ne sais pas si je pars dans la bonne direction. Lorsque j’entends des hurlements, j’attrape instinctivement mon arc. Mon regard vagabonde sur tout ce qui m’entoure, mais je ne repère aucun danger. Ce qui signifie que c’est le rêveur qui est en mauvaise posture. Je ne perds pas une seconde de plus et je me mets en route, ne sachant pas ce qui se passe réellement. Mes pieds se retrouvent dans l’eau mais je ne m’en préoccupe pas et continue d’avancer.

J’entends du bruit, des pas qui martèlent le sol et je sens la peur partout dans cet endroit. Qu’attend donc Louis pour agir ? Son rêveur est mort de peur ! Et je comprends pourquoi, lorsque je vois la scène qui se déroule sous mes yeux. Kyle est poursuivi par un millepatte géant. Ce dernier passe devant moi, mais je n’interviens pas. Soudain, du coin de l’œil, je vois Louis s’approchait du cauchemar. Pourquoi ne met-il pas fin au cauchemar de ce pauvre Kyle ? Je vous le gardien qui bouge ses lèvres, mais je ne comprends pas ce qui se dit, ce qui m’énerve ! D’ailleurs, je n’ai pas le temps de chercher, que le rêveur revient cette fois-ci, poursuivit par un rat géant. Je me tourne vers Louis et le cauchemar, et glisse une flèche à mon arc. Je m’apprête à tirer sur le cauchemar, au moment où Louis tire une balle. Enfin, ce n’est pas trop tôt ! Je range ma flèche dans son carquois et glisse de nouveau mon arc dans mon dos. Puis je me transforme en fumée, le temps de rejoindre Louis sans qu’il ne me remarque. J’apparais derrière lui et croise mes bras sur mon torse, le visage fermé, ne laissant rien transparaitre. Je ne veux pas lui dire ce que j’ai vu exactement, mais je veux comprendre pourquoi il n’a pas agi de suite. Et j’espère qu’il se vendra tout seul, sur le pourquoi du comment.

-Tu en as mis du temps à vaincre ce cauchemar … J’ai bien cru que tu n’appuierais jamais sur la détente.


_________________


Tu es ma meilleure moitié, celle à qui j'aimerai me confier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

soldat

avatar

Devil is here.

INSCRIT DEPUIS LE : 22/09/2016
MESSAGES : 168
POINTS : 1187



MessageSujet: Re: L'art d'être ce que l'on est pas. [ft Oliver]   Jeu 20 Oct - 10:36

Oliver & Louis

L'art d'être de ce que l'on est pas.


Comme je m'y attendais, je ne suis effectivement pas seul. Alors que la fumée noire du Cauchemar se dissipe encore et que le décor autour de Kyle change doucement vers quelque chose de plus réconfortant, quelqu'un fait son apparition dans un nuage de fumée. Je me retourne vers lui, aussi détendue que possible. Oliver. Évidemment. Ça fait un moment qu'il m'observe de manière insistante. Je ne peux m'empêcher de me demander s'il se doute de quelque chose. Mais c'est impossible. Comment saurait-il ? Je reste impassible mais intérieurement, je boue. Il faut toujours qu'on gâche mes petits plaisirs ! Sa remarque est perfide. Il faut que je fasse attention à ce que je vais répondre, mais surtout, que je ne prenne pas trop de temps à le faire. Avoir l'air trop nonchalant ne serait pas bon. Se braquer le conforterait dans son idée. Mais le questionner directement sur sa présence sur mon territoire aurait le même effet. Hum...oui, ça, ça pourrait être bien. Je me tourne vers lui, le fixe droit dans les yeux et lance d'une voix neutre.

« Il bluffait sur la possibilité qu'il ne soit pas tout seul, je voulais prendre le temps de m'assurer qu'il mentait bel et bien. »

Soutirer des infos était mon fort et un gain de temps non négligeable quand il s'agissait de sauver des gens. Un fait qu'Oliver ne peut tout bonnement pas ignorer. Peut-être verra-t-il ça comme une envie de bien faire de ma part. Cela m'arrangerait...Ce n'est pas comme si le rêveur était vraiment en danger...

Nous sommes maintenant sur une terrasse luxueuse, dans un ensemble d'immeubles bourgeois avec une nuit presque tombée et un ciel indigo sillonné de violet et de rouge. Légèrement en contre-bas, on aperçoit par une fenêtre mon rêveur assis dans un confortable sofa, serrant contre lui une jolie brune dans une ambiance intimiste. Celle-ci semble lui minauder des choses qui le ravissent. Ça je lui laisse le soin d'imaginer les détails...beurk. D'un signe de la tête je lui indique de regarder vers Kyle qui commence à caresser les cuisses dénudées de sa compagne.

« En tout cas mon cher Kyle n'a pas l'air traumatisé. »

J'ai un léger sourire moqueur sur le visage. Kyle n'est pas le genre de gars intelligent. Il est une cible très facile pour les Cauchemars et très facile à sauver pour les Gardiens. Il se laisse très bien manipuler et passe d'un sentiment à un autre rapidement. Autant dire que c'est une promenade de santé que de le gérer...enfin... Trêves de digressions. Maintenant, c'est le bon moment pour demander à mon cher collègue la raison de sa présence sur ma zone. Le visage et la voix toujours neutres, je demande.

« Au fait, qu'est-ce que tu fais par ici ? Je suppose que tu n'es pas venu pour simplement commenter mon travail ? »

L'air de rien, j'insiste. Je pique. J'appuie sur le fait que d'entre nous, celui qui a le comportement le plus bizarre, c'est lui. Après tout, ça fait longtemps que je n'ai plus besoin de mentor. Et je n'ai rien fait de répréhensible. Que va-t-il bien pour trouver comme excuse ? Je fixe Oliver avec insistance. Mon expression ne dit rien, mais mon regard brûle de curiosité. Si Oliver commence à surveiller mes actions, il va falloir que je sache ce qu'il cherche et ce qu'il sait. Il faudra que je sois encore plus discret à l'avenir....

_________________
« You've got no place to hide. ♪ »∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴« And I'm feeling like a villain, got a hunger inside. ♫ »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

soldat

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 14/09/2016
MESSAGES : 247
POINTS : 1139



MessageSujet: Re: L'art d'être ce que l'on est pas. [ft Oliver]   Lun 31 Oct - 11:01

L'art d'être ce que l'on est pas.
ft. Louis Heo
Méfiance. Voilà le premier et le seul mot qui me vient en tête lorsque je pense à Louis. Il y a quelque chose qui me dérange particulièrement chez lui. Et la preuve en est encore une fois. Tout gardien aurait voulu arrêter de suite le cauchemar du pauvre Kyle, qui vivait un véritable enfer. Et pourtant, Louis n’a pas de suite appuyé sur la détente, pour arrêter tout ça. Au contraire, je l’ai même vu dire quelque chose à l’homme inconnu, ce qui lui a fait perdre du temps.

Sans rien dire réellement, mais en laissant tout de même des doutes pesés dans l’air sur sa fidélité, j’essaye de lui faire comprendre que j’ai assisté à une partie de ce rêve. Il faut que je comprenne ce qui se trame et si besoin est, en réfère à Caitlin, notre capitaine, car on ne peut rester avec un homme comme ça dans nos rangs. Mais pour ça, il me faut des preuves, mon instinct ne me suffira pas. Sa réponse pourrait me convaincre si ça avait été un autre gardien. Quelque chose, enfin mon instinct, me souffle que ce ne soit que bêtise. Et pourtant, je suis bien obligé d’admettre que sa réponse peut tenir la route. Je finis donc pour hocher la tête et n’insiste pas. Je trouverais bien un autre moyen de lui soutirer discrètement des informations. Puisque maintenant que je l’ai suivi dans ce rêve, il est hors de question que je le laisse seul avec Kyle. Qui sait ce qui pourrait se passer si jamais mon instinct disait vrai !

Le décor autour de nous change complètement. Des égouts, nous nous retrouvons maintenant sur une terrasse des plus luxueuses. Le ciel est bien loin des nuances sombres qu’il avait il y a quelques minutes. Il était temps n’empêche que Louis mette en place un vrai rêve pour le pauvre Kyle. Louis m’indique d’un signe de tête le rêveur et je ne peux m’empêcher de lever les yeux au ciel. Décidemment, les jeunes m’étonneront toujours. Ne peuvent-ils pas rêver d’autres choses ? La réflexion de Louis me donne envie de me montrer désagréable. Mais si je veux obtenir la vérité sur ce qui s’est passé tout à l’heure, je dois jouer dans son jeu et ne rien laisser transparaitre.

-Heureusement pour toi qu’il n’est pas traumatisé. Sinon cela signifierait que ton travail est mal fait.

Je n’affirme rien mais je n’en pense pas moins. Il y a quelque chose qui ne va pas dans ce tableau qu’il essaye de me faire croire. Mais la question est, quoi ? Qu’est-ce qui est dissimulé derrière une couleur dans sa peinture ? Je n’en sais rien pour le moment, et je compte bien le savoir. Mon regard se porte de nouveau sur Kyle, qui semble avoir déjà oublié sa poursuite dans les souterrains. Tant mieux, il se réveillera en paix et reposé demain matin, c’est le plus important. Pourtant, je sens qu’avec Louis, tout est loin d’être terminé. Et je ne me trompe pas lorsque sa voix traverse de nouveau le silence autour de nous. Je me tourne vers lui et remarque que son visage est aussi neutre que le mien. Rien que pour ça, quelque chose me dit, qu’il y anguille sous roche. Je cherche rapide quelle réponse serait la mieux. Je m’étais attendu à cette question, aussi, j’avais déjà prévu ce que j’allais lui répondre.

-J’ai entendu des gardiens dirent que les rêves de Kyle étaient assez dérangés depuis quelque temps. Mais n’en croyant pas un mot, j’ai préféré venir vérifier par moi-même, car ça m’étonnait que personne ne s’en occupe. Mais lorsque je t’ai aperçu, je me suis dit que j’allais prendre de la graine en te regardant tuer cet ennemi. Et toi, pourquoi lui avoir posé la question à savoir s’il était seul ? Tu sais bien que les cauchemars sont des menteurs non ?


_________________


Tu es ma meilleure moitié, celle à qui j'aimerai me confier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

soldat

avatar

Devil is here.

INSCRIT DEPUIS LE : 22/09/2016
MESSAGES : 168
POINTS : 1187



MessageSujet: Re: L'art d'être ce que l'on est pas. [ft Oliver]   Jeu 24 Nov - 9:15

Oliver & Louis

L'art d'être de ce que l'on est pas.


Dieu qu'il est agaçant ! Oliver me scrute comme s'il essayait de lire en moi. Je me contente de le regarder avec une once de mépris. Après tout, nous ne sommes pas obligés de nous apprécier entre collègues. Je suis quelqu'un d'assez solitaire, tout le monde le sait. Rien de surprenant et puis...C'est plus simple de faire attention à son attitude et à ses paroles quand l'affect ne rentre pas en jeu. Parfois il m'est difficile de retenir mon agacement, et là, il commence sérieusement à me taper sur le système le lèche-bottes de Caitlin. Un petit toutou rapporteur. Voilà ce qu'il est. Je n'ai pas besoin de lire ses pensées pour savoir ce qui se trame dans son esprit. Qu'il parte et aille faire son rapport ! Je crois que j'ai du mal à admettre qu'il ne croit pas à mes dires. Je suis pourtant un as du mensonge. Des paroles toujours mesurées, choisies avec soin pour avoir l'impact désiré. D'ordinaire, le challenge m'amuse, mais là, il me dérange.

Ma remarque sur le potentiel traumatisme de Kyle ne passe pas notamment. Oliver m'assène une remarque sèche. Un sourire en coin, presque carnassier apparaît au coin de mes lèvres. Si, au contraire, mon travail serait très bien fait. Du moins le travail que je veux vraiment faire avec mes...cobayes. Mais je n'ai pas le temps de m'étendre sur ses douces pensées, je risquerais de me vendre. Enfin il répond à ma question. Alors comme ça on a remarqué des incohérences dans les rêves de Kyle ? Je ne suis pas le moins du monde étonné. Mais je feins la surprise.

« Oh vraiment ?  Il est jeune et traverse peut-être une période stressante. Les études peuvent parfois rendre complètement instable, surtout pendant les examens. Je fais mon possible pour intervenir au plus vite à chaque fois. S'endormir rapidement n'est pas tous les jours facile... »

Mais que fais-je ? On dirait vraiment que je me soucie de comprendre le fonctionnement de mon Rêveur...mon air concerné par le cas de Kyle aura-t-il raison des suspicions agaçantes d'Oliver ? Va-t-il lâcher la grappe pour repartir ? Ah non, encore une question. Et pourquoi je fais ci et pourquoi je fais ça....Tu sais bien que les Cauchemars sont des menteurs ? Gna gna gna et blablabla. Mais oui. Je le sais. Et je sais bien des choses qui choqueraient ta conscience de parfait petit soldat à sa Caitlin ! Je me défoule mentalement mais je n'en dis rien. Il m'insupporte mais je vais lui répondre pour faire preuve de "bonne volonté", en espérant que ça le fasse dégager bon sang !

« Oui je sais que ce sont des menteurs, mais je n'ai posé aucune question, c'est lui qui a essayé de gagner du temps. Ça a duré quoi ? Quelques secondes ? J'ai préféré assurer mes arrières plutôt que de me retrouver contre plus de Cauchemars que je n'aurais pas su gérer... »

Je fais mine d'être raisonnable, de ne pas me prendre pour un héros et puis je pique, d'une voix juste ce qu'il faut de mielleuse :

« Heureusement que étais là pour observer, s'ils avaient vraiment été plusieurs, tu aurais pu m'aider. »

J'appuie sur le terme observer avec un petit sourire insistant, j'aurais pu dire espionner que ça aurait eu le même effet. Un reproche détourné envers mon cher collègue qui commence à trop s'incruster. D'ailleurs, n'a-t-il vraiment pas d'autres chats à fouetter ? Je m'accoude sur le rebord du balcon sur lequel on se trouve, mon regard se fait plus intense.

« Au fait...tu n'as pas de Rêveurs à protéger ce soir ? »

_________________
« You've got no place to hide. ♪ »∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴« And I'm feeling like a villain, got a hunger inside. ♫ »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

soldat

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 14/09/2016
MESSAGES : 247
POINTS : 1139



MessageSujet: Re: L'art d'être ce que l'on est pas. [ft Oliver]   Dim 8 Jan - 11:51

L'art d'être ce que l'on est pas.
ft. Louis Heo
Quelque chose me dit que j’ai bien fait de venir ce soir, dans le rêve de ce pauvre Kyle, afin d’observer Louis. Même si je n’ai aucune preuve en main pour le moment, je sais pertinemment qu’il y a quelque chose qui ne va pas avec ce gardien. Si, dans l’avenir je dois le dénoncer, je le ferais avec plaisir ! Mais pour ça, il faut que j’aie des éléments concrets en ma possession, ce que je ne possède pas à l’instant. Bien évidemment, je compte tout faire pour que ça change. C’est bien pour cette raison que j’ai laissé Louis me voir, et que je me suis comme incrusté dans son travail. Mais si ce dernier était bien fait, cela ne devrait pas le déranger que je l’observe pour en prendre de la graine, non ? Personnellement, je le prendrai comme un compliment. Mais le gardien ne doit pas être de mon avis. Entre tout, bien que nous soyons collègues, tout n’est que méfiance, sous-entendus précis et regard inquisiteur.

Bien que je n’insinue rien complètement, tout ce que je pense n’est pas caché. Il sait que je ne l’apprécie pas grandement, et je pense que la réciproque est vraie. Personnellement, je m’en moque comme de l’an quarante, je ne fais pas mon travail de gardien pour avoir des amis. Mettant préparer à toutes éventuelles questions de la part de Louis, je lui réponds sincèrement. Au moins, s’il compte vérifier mes dires une fois cette « conversation » terminée, il pourra voir que je ne mens pas. Certains gardiens ont remarqué que le jeune rêveur était pas mal perturbé dans ses rêves. Et comme tous bons gardiens qui se respectent, chacun doit agir de façon à ce qu’un maximum de rêveurs, ou mêmes de rêveurs, puissent avoir un sommeil réparateur. Sa réponse ne me plait pas. Les études, toujours les études. Mais justement, son rôle à Louis est de faire que Kyle est un sommeil paisible et donc de ne pas lui faire penser à ses cours. Je me retiens de tout commentaire sur cette réponse, sachant pertinemment que si j’ouvre la bouche, je vais devenir désagréable. Je préfère lui poser une question pertinente, histoire de savoir sur quel pied il va danser. Va-t-il jouer dans mon jeu ou au contraire, abattre une nouvelle carte qui me fera revoir ma stratégie d’attaque ? C’est bien la question que je me pose à l’instant présent, en attendant sa réponse. Lorsque je l’entends, je me retiens littéralement de rire. Mais je suis bien trop énervé pour le faire. Monsieur a vraiment réponse à tout, monsieur est parfait. Malheureusement, nul homme n’est parfait et ça, il devrait le savoir. A l’écouter, il est le parfait petit sauveur, qui a préféré vérifier qu’il n’y avait qu’un cauchemar et non plusieurs. Il veut peut-être que je lui offre une médaille pour avoir agi de la sorte ? M’ordonnant mentalement de rester calme, j’ai bien du mal à ne pas m’énerver, bien que je n’en montre rien. Qu’est-ce qu’il est agaçant celui-là !

-Bien sûr que je t’aurai aidé ! Après tout, on doit se soutenir entre gardiens. Je suis certain que tu en aurais fait autant pour moi, n’est-ce pas ?

Bien sûr, je ne pense pas un traitre mot de ce que je dis. Jamais je n’aurai voulu de son aide, c’est une certitude ! Il m’agace comme personne ! Je repense à un vieux dessin animé de mon enfance. J’ai l’impression d’être Grosminet et lui Titi ! Et quoi que je fasse, avec sa fourberie, pire que celle de Scapin, il me file entre les doigts. Mais ne t’en fais pas Louis, un jour ou l’autre, tu ne retomberas pas sur tes pattes et ce jour-là, je serais là pour te mettre en cage. Comme on dit, tout vient à point à qui sait attendre. Crois-moi Louis, j’ai une patience d’ange. Je le regarde s’accouder au balcon et bien évidement, il pose une nouvelle question pour me déstabiliser. J’en fais de même, m’appuyant à ses côtés.

-Bien sûr que si, mais je suis déjà passé dans son rêve. Mais ma petite protégée dort profondément, faisant un rêve qui lui plait. C’est bien pourquoi je suis là, sinon, je ne serais pas digne d’être gardien. Je sais où est mon devoir, moi. D’ailleurs, je serais toi, j’agirai car ton petit protégé est en train de découvrir la colère d’une femme. Mais tu as peut-être besoin que je t’aide …

Je laisse peser le doute, sans pour autant être désagréable. Mais moi aussi je sais piquer là où ça fait mal. Baissant les yeux, je vois en effet que Kyle est en train de se faire bien rouspéter par la jeune-femme qu’il embrassait il y a quelques minutes. Alors Louis, comment vas-tu t’en sortir cette fois-ci ? Va-t-il falloir que je t’apporte mon aide ?


_________________


Tu es ma meilleure moitié, celle à qui j'aimerai me confier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

soldat

avatar

Devil is here.

INSCRIT DEPUIS LE : 22/09/2016
MESSAGES : 168
POINTS : 1187



MessageSujet: Re: L'art d'être ce que l'on est pas. [ft Oliver]   Mer 18 Jan - 18:14

Désolée pour le côté assez cliché de la scène XD.

Oliver & Louis
L'art d'être de ce que l'on est pas.


Je me retiens avec force de sourire. J'ai fait mouche ! Je jubile intérieurement. Le ton de sa voix se veut calme, mais il peut pas duper mes sens aiguisés de psychothérapeute. Il en profite pour me retourner la question. Croit-il à ce qu'il dit ? Je n'en suis pas certain. Je me crispe légèrement, il ne faut pas que je réponde trop vite, je risquerais d'être trop mielleux et donc de sonner faux. Je prends rapidement un air presque choqué qu'il ose me poser la question.

« Bien évidemment ! »

Moi non plus je ne pense pas ce que je dis. C'est amusant cette conversation bourrée de sous-entendus mais elle a déjà trop duré. Je me sais face à un homme intelligent. Trop parler augmente le risque de faire une erreur et je ne peux pas le permettre. De toute façon, voilà que l'inconscient de Kyle fait des siennes. Le duo romantique vient de s'effondrer au profit de cris de reproches. J'aurais dû m'en douter, une scène romantique pour un homme aussi peu doué avec les femmes sera naturellement instable. Je réfléchis aussi vite que possible à une solution alors qu'Oliver en profite pour m'asséner à son tour, une pique, en me proposant en plus son aide. Je me tourne vers lui et plante mon regard droit dans ses yeux pour lui prouver que je connais bien mon rêveur.

« Ça ira merci. Les femmes sont complexes. Celle qu'il a choisie cette nuit veut simplement qu'il la retienne et elle va fondre dès qu'il lui aura fait un joli cadeau. »

Je tourne à nouveau mon regard vers Kyle et sa dulcinée qui est sur le point de se lever et fais apparaître une bague qui a l'air de tomber de la main de Kyle qui résonne aussi fort sur le parquet qu'elle a l'air de valoir cher avec son gros diamant. La femme regarde la bague, la ramasse, pose une question à Kyle qui hoche la tête. Il n'avait pas eu le temps de lui dire qu'il voulait l'épouser. La suite n'a aucun mal à reprendre de manière positive. Les pleurs de joie de la femme...le câlin, les bisous....eurk. Les voilà qui se déshabillent.

« Et c'est parti pour le sexe de réconciliation. »

J'ai dit ça sur un ton aussi neutre que possible. Peut-être Oliver aura-t-il saisit la pointe d'ironie mêlée de dédain dans mon ton. Peut-être pas. En tout cas, je jette un œil vers lui. Est-ce qu'il sera gêné au point de partir si je parle ouvertement de sexualité ? Il va à tous les coups me sortir que je suis un voyeur. Peu importe. Je m'assure que les choses suivent correctement leur cours derrière les vitres du luxueux appartement. Je suis certain que dans la réalité Kyle n'a pas les moyens de seulement penser à ce genre de logement. Ni même à ce genre de femme. En même temps faut voir ce pauvre enfant... Mais je garde ce genre de remarques pour moi.

« Bon, à moins de vouloir regarder ça, on va peut-être y aller non ?  Je repasserai un peu plus tard pour voir si tout va bien. Dans les rêves est performant qui veut. »

Je pose ça là. La remarque. Puis je laisse mon regard peser sur Oliver, une expression sarcastique sur le visage tandis que commencent à résonner les gémissements de plaisir outrageusement bruyants de la femme. Si Kyle se rêve en ayant des performances dignes d'un marathon, j'aime autant ne pas rester là. Je me sens de nouveau agacé. Si mon cher collègue peut se targuer d'une belle réussite, c'est bien celle d'avoir coupé à tout amusement pour moi.

_________________
« You've got no place to hide. ♪ »∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴« And I'm feeling like a villain, got a hunger inside. ♫ »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

soldat

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 14/09/2016
MESSAGES : 247
POINTS : 1139



MessageSujet: Re: L'art d'être ce que l'on est pas. [ft Oliver]   Sam 6 Mai - 17:13

L'art d'être ce que l'on est pas.
ft. Louis Heo
Ne sachant toujours pas ce qui cloche, je fouine, je cherche, je ne lâcherai pas l’affaire. Et pour ça, je provoque. Je sais pertinemment que derrière ce masque qu’il pense parfait, se cache l’anguille telle Flotsam ou encore Jetsam, dans le dessin la petite sirène. Fourbe, manipulateur, mais à qui on aimerait parler pour une raison inconnue. Sauf que je ne joue pas avec lui, je sais comment il est. Lui proposant mon aide pour son rêveur, j’attends sa réponse, guettant ses mimiques avec attention. Un clignement de l’œil, un détournement du regard, tous ces petits signes peuvent être signe qu’il est mal attentionné envers le pauvre Kyle. Sa réponse m’agace. Si c’était n’importe qui d’autre face à moi, j’aurai claqué ma langue et répliqué quelque chose de bien salé. Mais ça lui ferait bien trop plaisir de me voir perdre le nord. Dans ce cas, je vais attendre pleinement de voir comment il va faire pour que cette femme hurlante, arrête de s’égosiller ! Regardant à travers la vitre, je suis surpris de voir un bijou de la poche de Kyle. Si Louis attire comme ça les femmes dans le monde réel, il ne doit pas en avoir beaucoup à travers ses draps. La femme a enfin fini d’hurler, mais la suite n’est pas mieux. Il lui avoue vouloir l’épouser, elle pleure, elle dit oui, et câlin et baisers. C’est sûrement un des pires rêves que j’ai vu ! Me tournant vers Louis, je lui réponds, sarcastique.

-Ne crois pas que ça va nous arriver, tu n’es pas mon genre.


Le déstabiliser. Voilà mon but. En contrebas, le couple est en train de retirer vêtements, entre deux baisers. Super … J’aimerai bien leur laisser leur intimité, mais ça ne change rien à la situation. Je veux voir comment Louis va réagir, aussi, je ne pars pas. Je le ferai uniquement quand lui partira également. Après tout, qui sait ce qu’il pourrait faire une fois seul. J’aimerai bien le prendre la main dans le sac … Mais hors de question que cela affecte le pauvre Kyle, qui n’a rien demandé. Louis reprend la parole, et sa dernière remarque fait mouche. Il croit que ça va me perturber ? Réellement ? Je ne suis pas n’importe qui, alors, je pourrai lui répondre.

-Tu as raison, pour une fois. Performant est qui le veut, je suis d’accord. Mais moi au moins, je n’ai pas besoin qu’on vienne vérifier les rêves de mon protégé.

Une remarque, qu’il peut prendre comme il veut. Tournant les talons, dos à la scène qui se passe dans l’appartement de Kyle. Déjà, des soupirs et gémissements de plaisir se font entendre. Ce qui me fait toujours rire dans les rêves, c’est que tout est possible. Jamais Kyle n’aurait les moyens, de se payer un appartement comme ça, ni même pouvoir espérer avec une femme de la sorte dans ses draps. Mais je trouve ça bien qu’il puisse au moins l’imaginer. Me retournant vers le gardien, je me demande ce qu’il va bien pouvoir faire, maintenant que son rêveur est bien.

-Que vas-tu faire, maintenant ?


Une question anodine, qui pourtant, pourrait révéler de nombreuses choses. La suite de son programme, ou comme, ce qu’il va faire avec d’autres rêveurs. Souriant légèrement, je patiente, alors que les cris de plaisirs se font encore plus forts. Au moins, il y en a deux sur quatre qui passent du bon temps.



_________________


Tu es ma meilleure moitié, celle à qui j'aimerai me confier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

soldat

avatar

Devil is here.

INSCRIT DEPUIS LE : 22/09/2016
MESSAGES : 168
POINTS : 1187



MessageSujet: Re: L'art d'être ce que l'on est pas. [ft Oliver]   Mer 31 Mai - 14:22

Coucou je suis là aussi:
 


Oliver & Louis

L'art d'être de ce que l'on est pas.


Je glousse un peu. Est-il sérieux ? Il a compris ma remarque comme une potentielle invitation ? Heureusement pour moi qu’il n’est pas intéressé ! Je n’ose imaginer…..urgh. Lui ? Un frisson de dégoût me parcourt à cette idée. Je lance néanmoins un trainant:

« Ca me rassure… » Il ne tarde pas à relancer des piques. Ma dernière remarque, alors que je voudrais me débarrasser de lui, l’inviter gentiment à partir, l’inspire visiblement pour lancer une pique supplémentaire. Il croit pouvoir me babysitter le fouineur ? Le ton de nouveau très froid, je réplique alors qu’il me tourne le dos et s’éloigne :

« Vérifier ? Je pensais que tu étais là simplement pour satisfaire ta curiosité. »

Mal placée. Très mal placée. Je lui fais un sourire mauvais. Il veut jouer au plus fort ? On peut jouer, pas de problèmes. Il se mêle de mes affaires, je vais lui en faire passer l’envie. Les gémissements de la femme entrain de copuler avec Kyle en fond commencent à devenir sérieusement insupportables. Le voilà qui me demande la suite de mon planning. Je réponds, le ton à la fois moqueur et sarcastique :

« Tu dois t’ennuyer ce soir. Tes rêveurs ne dorment-ils donc pas ? Je vais finir par croire que notre cheftaine t’as envoyé à mes côtés pour en prendre de la graine mais que tu ne veux pas l’admettre ! »

J’espère que je n’ai pas dit le mot cheftaine d’une manière trop dédaigneuse, même si tout le monde sait que je ne supporte pas que Caitlin ait pris la place que je convoitais au départ, je n’ai pas envie qu’on me surveille vraiment. Ce Oliver commence réellement à me taper sur le système. Est-ce nécessaire qu’il connaisse tout mon planning de la nuit pour que je puisse m’en débarrasser ? Je dois me contrôler, ne surtout pas m’énerver. Je suis toujours d’un calme à toute épreuve, cela doit rester ainsi, c’est ce qui déstabilise les gens.

Ce serait tellement plus simple de pouvoir être un Cauchemar. Je ne devrais rien à personne, pas même à Cillian, je lui prendrais certainement son trône. J’aimerais tellement ça. Mais jusqu’à preuve du contraire, quand on nait Gardien, on le reste. J’espère trouver comment changer la donne et ce jour-là, je me ferai un plaisir de l’écrabouiller ce petit lèche-bottes. Je m’avance nonchalamment pour toucher l’extrémité de la sphère et me glisser hors du rêve. Je sais pertinemment qu’il va me suivre, comme un désagréable moustique qui vous bourdonne dans l’oreille. Je lance en arrière, sans même le regarder.

« Je vais m’occuper d’une autre rêveuse, elle adore les poneys, les arc-en-ciel et tout ce qui est rose, tu es sûr de vouloir m’accompagner ? »

Et en plus on me collait les pires rêveurs qui soient....

_________________
« You've got no place to hide. ♪ »∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴« And I'm feeling like a villain, got a hunger inside. ♫ »



Dernière édition par Louis Heo le Jeu 21 Sep - 16:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

soldat

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 14/09/2016
MESSAGES : 247
POINTS : 1139



MessageSujet: Re: L'art d'être ce que l'on est pas. [ft Oliver]   Mer 30 Aoû - 11:45

Spoiler:
 
L'art d'être ce que l'on est pas.
ft. Louis Heo
-Satisfaire ma curiosité ? Oh si tu penses ça, c’est que tu es bien naïf.

Moi aussi, je peux jouer. Et crois-moi, j’ai plusieurs cordes à mon arc. Et si jamais, dans ma manche, il se cache toujours un cinquième as, donc ne t’inquiète pas pour moi, j’ai les cartes qu’il faut pour combattre. Les gémissements des deux tourtereaux se font de plus en plus sonores, mais je ne m’en préoccupe pas. Préférant changer de sujet, je lui demande ce qu’il compte faire ensuite, pour le reste de la nuit. Une question qui est simple mais qui peut me permettre de le prendre la main dans le sac. Même si j’y crois moyennement, vu que du coup, il se doutait que je le surveillais. Mais au moins, en voulant changer ses habitudes pour se montrer discret, il risquait de faire une erreur et je pourrai le dénoncer à Caitlin. Un traire parmi les nôtres, elle allait apprécier, j’en étais persuadé ! Louis me provoque de nouveau et je lève les yeux au ciel. Non mais qu’est-ce qu’il ne faut pas attendre, je vous jure ! Des conneries, et encore des conneries.

-Prendre de la gaine, je ne pense pas. J’ai été une des meilleurs recrues, alors ne confonds pas nos rôles s’il te plaît. Et mes rêveurs sont bien au chaud, ne t’en fais pas pour eux !

Observant chaque réaction, je me retiens de laisser paraître quoi que ce soit. Je sais qu’il analyse tout et je ne dois pas lui laisser apercevoir quoi que ce soit, même l’infime étape de mon plan. Je veux le faire couler, peu importe le temps que je mettrais. Ce n’est pas un problème, ma patience peut se montrer infinie par moment. Le regardant se mettre en mouvement, je le suis de près. Kyle est entre de bonnes mains et il se réveillera, le sourire aux lèvres. Mais il reste pourtant un nom de plus à ma liste, qu’il faudra que je surveille à l’avenir. Ce pauvre rêveur doit rester un rêveur et non pas passer un égaré. Et avec le début de son songe, je compte bien me méfier. Louis commence à traverser la sphère et je le suis de près. Il ne tarde pas à me répondre. Je souris intérieurement, car il doit être ravi de faire rêver la jeune-fille de licornes roses à paillettes. Une fois de l’autre côté de la sphère, je m’arrête et le regarde attentivement et toujours aussi sèchement.

-Je te laisse aller voir ta rêveuse tranquille.


Je te laisse une petite avance, pour que tu commences enfin à te méfier. Mais je ne te lâcherai pas Louis, ça tu peux me croire. Je te ferais, je te le promets.



_________________


Tu es ma meilleure moitié, celle à qui j'aimerai me confier.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

soldat

avatar

Devil is here.

INSCRIT DEPUIS LE : 22/09/2016
MESSAGES : 168
POINTS : 1187



MessageSujet: Re: L'art d'être ce que l'on est pas. [ft Oliver]   Jeu 21 Sep - 16:26

HRP : J'ai bien lu mon capitaine !
J'adore ta réponse ! Hahahahaha, ils me font trop rire ces deux-là !

Tu fais la demande d'archivage ou je la fais Ollie-chou ? :bril:

_________________
« You've got no place to hide. ♪ »∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴« And I'm feeling like a villain, got a hunger inside. ♫ »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis ~V.Hugo
INSCRIT DEPUIS LE : 16/05/2016
MESSAGES : 424
POINTS : 1728



MessageSujet: Re: L'art d'être ce que l'on est pas. [ft Oliver]   Jeu 21 Sep - 17:27

Tu peux la faire, je t'en prie! Contente que ça te convienne! :bril:

_________________
Fuis-moi, je te suis. Suis-moi, je te fuis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 1874
POINTS : 7127



MessageSujet: Re: L'art d'être ce que l'on est pas. [ft Oliver]   Ven 22 Sep - 19:52

Super Dam passe par là, vous en faite pas

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'art d'être ce que l'on est pas. [ft Oliver]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'art d'être ce que l'on est pas. [ft Oliver]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les éditions de l'olivier
» Major Oliver Horton CO 3/506 KIA voici 66 ans
» Yorkshire pudding
» Tartelettes portugaises express
» Mike Marshall ( Captain Oliver)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-