AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥
» pour «

Partagez | 
 

 La peur de perdre l'être cher [Caitlin/Naïla]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ignorant

avatar



Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis ~V.Hugo
INSCRIT DEPUIS LE : 16/05/2016
MESSAGES : 402
POINTS : 1578



MessageSujet: La peur de perdre l'être cher [Caitlin/Naïla]   Sam 8 Oct - 12:15


La peur de perdre l'être cher
Caitlin & Naïla


Il fait beau aujourd’hui, voir même chaud. Je regarde autour de moi et remarque que tous les habitants de Manchester ont retiré leur veste pour rester en t-shirt, profitant ainsi de la chaleur environnante. J’en fais de même et attache ma veste en jean autour de ma taille. Achille marche à mes côtés, le sourire aux lèvres, ses lunettes noires devant les yeux. Je lève les yeux au ciel lorsqu’il me montre un stand de glace. Je sais qu’il raffole de ces sucreries. J’hoche la tête et il m’attrape par le bras, m’entrainant derrière lui, pour manger. On se place derrière un couple, et Achille ne me lâche pas. On doit ressembler à un couple tous les deux, mais je m’en moque. J’ai toujours été très fusionnelle avec mon jumeau, ce n’est pas maintenant que ça va changer.

Comme je m’y attendais, Ach’ prend une glace au chocolat et moi, une à la vanille. On continue de marcher dans les rues de Manchester, mangeant tranquillement nos glaces, tout en commentant chaque personne qui passe à côté de nous. Je jette mon papier dans une poubelle et lorsqu’on tourne dans une nouvelle ruelle, je pique les lunettes de mon jumeau. Il me fait les gros yeux mais je lui tire la langue, ce qui le fait rire.

-Tu n’es qu’un enfant Na !


-Et toi qu’un méchant frère qui ne veut pas me prêter ses lunettes !

Il me donne un coup de coude dans les côtes, ce qui me fait rire. On continue tous les deux notre promenade et j’éclate de rire, lorsqu’Achille trébuche et renverse ce qu’il reste de sa glace sur son t-shirt. Il me regarde et tente de nettoyer avec sa main, mais il ne fait qu’étaler. Je ris encore plus et je vois qu’il relève les yeux vers moi, un regard malicieux vers moi. Je recule lorsque je le vois tenter d’avancer sa main vers moi, pour me mettre de la glace. Je ris et me retourne pour me mettre à courir. Il se met à me poursuivre également, riant aux éclats. Les passants nous regardent bizarrement, mais je m’en moque.

Mais soudain, sans savoir réellement comment, Achille ne me suit plus. Je me retourne et le cherche partout. Mais je ne le vois nulle part et la foule est plus dense. J’hurle son nom, la peur commençant à former une boule dans mon estomac. L’air est plus chaud, étouffant. Soudain, je le repère en haut d’un immeuble, derrière la barrière. Je me mets à courir et avec du mal, j’ouvre la porte. Les escaliers me paraissent interminables.  Pourquoi donc Achille a-t-il atterri là-haut ? Je continue de courir, espérant comprendre pourquoi il est là-bas. Les larmes ne sont pas loin, mais je fais tout ce que je peux pour ne pas pleurer et me concentre sur ma course. J’arrive en haut et je pousse comme une folle la porte.

-Ach ? Que fais-tu ?

Il me regarde et je sens qu’il a pris sa décision. Lorsque j’avance un peu vers lui, il me regarde droit dans les yeux et me lance un petit sourire triste.

-Non Ach … Ach fais pas ça … ACHILLE !


J’hurle au moment où je le vois lâcher la rambarde et se laisser tomber dans le vide.


_________________
Fuis-moi, je te suis. Suis-moi, je te fuis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

capitaine

avatar




INSCRIT DEPUIS LE : 28/05/2016
MESSAGES : 296
POINTS : 1755



MessageSujet: Re: La peur de perdre l'être cher [Caitlin/Naïla]   Jeu 20 Oct - 16:27



La peur de perdre l'être cher
ft. Naïla


Cette nuit-là, Caitlin était de service. Enfin, techniquement elle l’était toujours … Mais entre l’élaboration des stratégies, l’évaluation des nouveaux gardiens, gérer les emplois du temps de ces derniers… Elle n’était pas toujours sur le terrain. Pourtant, elle était douée pour ça. Du coup, elle était de retour et était bien prête à donner un peu de gaieté dans les rêves de ces pauvres humains.

La capitaine ne s’occupait que rarement aux rêveurs. Après tout, s’ils n’avaient pas encore passé l’arme à gauche en devenant égaré, c’est qu’il était assez protégé et n’avait pas besoin de sa précieuse aide. Contrairement à ceux qui avait déjà un pied dans leur tombe et qui avait cédé à la pression de ces viles créatures répondant au triste nom de cauchemar.

Le plus dure dans le travail de gardien, était de réussir à franchir les portes du rêve d’un nouveau rêveur… C’est qu’il faut réussir à leur donner envie de faire confiance. Cette tâche est beaucoup plus difficile que celle de leurs ennemis, eux rentrent et sortent à leur guide. Ce n’était pas juste. Pourquoi le bien a-t-il tant d’obstacles à franchir ? Qu’importe. Caitlin sait qu’elle réussira, elle a toujours réussi depuis qu’elle a essayé.

Les portes du rêve s’ouvrent. Elle a compris le passé de cette jeune femme qu’elle vint de rencontrer en rêve. Triste vie… Triste rêve. Elle est désemparée. Caitlin veut lui donner quelques heures de répit, qu’elle dorme et qu’elle reprenne un peu d’énergie pour continuer à vivre. Lorsqu’elle entre, elle la voit. Sa chevelure multicolore l’accueille. Elle hurle le prénom de ce frère jumeau qu’elle a perdu, sa moitié. Caitlin la comprend, ce sentiment d’impuissance, de culpabilité qu’une personne qu’on aime meurt sans qu’on ait rien fait pour l’aider…

Elle tente de trouver une figure qui pourrait la rassurer…. Son père ? Elle lui en veut tellement de lui avoir rien dit que ça serait trop dur pour la jeune femme… Peut-être sa belle mère ? Non, cette dernière lui a caché la vérité trop longtemps. Elle lui en veut même si elle n’ose pas lui dire. Elle prend alors une forme inattendue par la jeune femme. Sa mère biologique. Dans les rêves, tout se sait, elle la reconnaîtra… L’image que s’en est créé Naïla, l’aide à prendre un visage rassurant. Elle s’approche de la jeune femme, penchée sur la rambarde d’où son frère vient de se jeter.


« Naïla… » dit-elle d’une voix douce et tendre. Elle prend délicatement la main de la jeune femme pour que cette dernière se retourne.

« Ce n’est pas ta faute ma belle. » ajouta-t-elle, un sourire toujours dessiné sur ses lèvres. Elle tentait de la rassurer.


made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________


Dernière édition par Caitlin Davis le Dim 4 Juin - 23:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis ~V.Hugo
INSCRIT DEPUIS LE : 16/05/2016
MESSAGES : 402
POINTS : 1578



MessageSujet: Re: La peur de perdre l'être cher [Caitlin/Naïla]   Ven 6 Jan - 16:32


La peur de perdre l'être cher
Caitlin & Naïla


Mon cri raisonne encore et toujours, alors que je m’avance pourtant vers la rambarde. Je baisse les yeux, et bien que je sache ce qui m’attend, je le fais tout de même. Mon frère est étendu, et j’essaye de comprendre pourquoi il a fait ça. Malheureusement, rien ne me vient en tête … On était tellement bien tous les deux, cet après-midi. Il était heureux lorsqu’on a mangé cette glace, tout en se baladant dans les rues. Surtout qu’Achille a toujours aimé les jours comme aujourd’hui. Les jours où le soleil commence à chauffer notre peau, sans pour autant que la chaleur soit étouffante. Ma main agrippe la rambarde, sur laquelle je me penche, espérant apercevoir tout de même un mouvement de la part de mon frère. Mais il ne bouge pas et au fond de moi, je sais bien qu’il n’est plus de ce monde. Je sens une boule se former dans ma gorge, et les larmes se mettent à dégringoler sur mes joues.

J’entends vaguement des pas derrière moi, mais je veux simplement qu’on me laisse tranquille. Pourquoi as-tu fait ça Achille ? On était tellement bien cet après-midi, toi et moi … Je ferme les yeux alors que j’entends une voix douce et mélodieuse qui résonne à mes oreilles. Une main agrippe la mienne et je me sens obligée de me retourner. J’ouvre doucement les yeux, et regarde l’inconnue. Surprise, je me fige sur place. Comment est-ce possible ? Comment nous a-t-elle retrouvés ? J’avale avec difficulté ma salive, alors qu’elle me dit que ce n’est pas ma faute. Mais je suis trop surprise pour comprendre réellement ce qu’elle dit. Je ne l’ai jamais rencontré, et pourtant, je sais qui elle est. Son visage est tel que je l’avais imaginé, ses traits aussi doux que ce à quoi je m’attendais. Elle ressemble tellement à Achille que ça en est douloureux. Je ferme les yeux et m’avance prudemment vers elle, alors que larmes roulent à nouveau sur mes joues. Sans aucune gêne, je me jette sur ma mère et enroule mes bras autour de sa taille, pleurant à chaudes larmes.

-Maman … Il est mort … On … On était tellement bien tous les deux cet après-midi … Je te jure, il était bien et heureux … pourquoi il a fait ça ? Pourquoi ?!


Je pleure contre elle, pendant de longues minutes. J’ai l’impression qu’on m’arrache le cœur et que jamais je ne vais réussir à m’en remettre. Après tout, comment peut-on se remettre un jour d’un être cher disparu ? Je crois bien que jamais je ne pourrais me relever … Il me manque déjà, et il me manque une partie de moi, c’est certain. Je me recule légèrement de ma mère, et essaye de sécher mes larmes. Mais derrière elle, je vois Achille, le bras dans un angle impossible, du sang coulant de sa tête. J’avale difficilement et attrape la main de ma mère, tremblante.

-Achille … Je te présente maman … On va pouvoir être heureux tous les trois.

Mais j’ai à peine le temps de finir ma phrase, que mon frère disparait de nouveau, filant vers la porte. Je me tourne donc vers ma mère, complétement hystérique.

-Il faut le rattraper ! Il doit apprendre à te connaître, on a toujours voulu te rencontrer. Il faut que tu lui dises qui tu es, tout va redevenir normal comme ça !

J’hurle au moment où je le vois lâcher la rambarde et se laisser tomber dans le vide.


_________________
Fuis-moi, je te suis. Suis-moi, je te fuis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La peur de perdre l'être cher [Caitlin/Naïla]   

Revenir en haut Aller en bas
 

La peur de perdre l'être cher [Caitlin/Naïla]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» besoin de soutien... 38 SA + 4 et peur de perdre mon bébé
» Anxiété, stress, panique... arrivez-vous à vous reposer?
» si j'etais une larme............
» Quel service vous avez peur de perdre avec le BC ?
» La peur de perdre l’autre mène au côté obscur de la force. ∞ Hazel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: monde des songes :: Tréfonds de l'Imagination.-