AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥
» pour «

Partagez | 
 

 Sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis. ▽ EMMA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

libre

avatar



Je crois que j'ai retrouvé le goût du bonheur ! C'est marrant c'est exactement le même que celui du mojito.
INSCRIT DEPUIS LE : 19/10/2016
MESSAGES : 220
POINTS : 836



MessageSujet: Sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis. ▽ EMMA   Ven 11 Nov - 1:35

Sois proche de tes amis, et encore plus

proche de tes ennemis.
Mama feat. Cookie
Après avoir surprit Damian en train de protéger l'inspectrice durant ses rêves, puis avoir eu une petite ''discussion'' avec ce dernier, la belle asiatique avait décidé de passer à l'attaque. Qui était cette inspectrice, cette Emma ? Que représentait-elle pour mériter la protection d'un foutu cauchemar, et l'intérêt d'un voleur ? Le beau brun avait complètement merdé avec cette bécasse, et la voleuse n'avait pas spécialement envie que son ''confrère'' l'entraine dans sa chute. Qu'il la mène jusqu'à elle parce qu'il était imprudent, et qu'elle découvre son vrai métier serait déjà assez grave, mais si cette inspectrice fouinait un peu trop le passé de la jolie brune, et qu'elle découvrait ses antécédents, bien plus grave encore ? Elle n'avait jamais été accusée du meurtre de monsieur Wong, mais qui sait jusqu'où pouvait remonter cette Saleté ? L'asiatique se mit alors a réfléchir à milles et unes options, incluant la destruction totale de Emma, de l'intérieur. Mais avec Damian et son Gardien dans les parages, ça ne serait pas une mince affaire. Elle opta pour une autre solution, pour trouver un moyen de faire pression sur le Cauchemar, afin de pouvoir le maitriser, lui et ses ardeurs, ainsi que sa soudaine bienveillance. Il paraît qu'il fallait être proche de ses amis, mais encore plus de ses ennemis ? Si elle parvenait à l'être suffisamment de Emma, Damian – qui connaissait ce dont Sookie était capable – serait peut-être un peu moins incontrôlable ? Elle n'était pas jalouse d'elle. Pas complètement. Disons que la jeune femme n'avait clairement pas envie de passer en second plan, tant sur le travail que sur ce qu'ils étaient vraiment tous les deux.

Ca lui prit un certain temps et un temps certain pour exécuter son plan. Elle s'était immiscée dans les rêves d'Emma, durant plusieurs nuits, plusieurs fois par semaine. Le tout était de rester subtile, pour non seulement réussir à en apprendre plus sur elle, mais aussi pour ne pas se faire repérer, et chasser. Une présence dosée, juste assez suffisante pour lui donner une impression d'isolement au réveil. Progressivement, dans divers rêves, sans les transformer en horrible cauchemars comme elle aimait tant le faire, Sookie montra à Emma Ô combien son métier lui prenait tout son temps, la poussant à repousser tout moment social dans ses songes,  accumulant les dossiers et merdes. De quoi lui donner l'impression de mener des doubles journées dans la vie réelle et l'épuiser mentalement. Restant vigilante et pas trop gourmande, Sookie prêta main forte, dans l'ombre, aux quelques Cauchemars qui se risquaient à se nourrir de ses peurs, cauchemars trop souvent chassés par son Gardien et le Traitre.  Au fil des jours, puis des semaines, elle parvint aussi à la fatiguer physiquement. Emma ne se réveillait pas forcément, mais en tout cas dormait mal. Comment le savait-elle ?  Sookie pouvait le remarquer, puisque régulièrement, elle la croisait. Croisait ? J'ai dit croisait ? Surveillait serait plus approprié. Ca n'était pas de tout repos pour la voleuse non plus ceci dit. Elle ne pouvait assouvir pleinement sa faim durant ses chasses nocturnes, pour ne pas éveiller les soupçons – bien que, étrangement, les collègues de l'inspectrice étaient sujets à de nombreuses nuits mouvementés, les rendant de mauvaise humeur au petit jour, et donc, moins amicaux avec elle -  mais pire encore, elle ne pouvait faire ça toute la nuit. En effet, pour que les ''rêves'' d'Emma deviennent réalité, Sookie multipliait les infractions de domicile pour donner du boulot à la police. En grande professionnelle qu'elle était, elle frappait au hasard, sans aucun mode opératoire pour empêcher les flics de dresser un profil du voleur, si ce n'était qu'il pouvait s'agir d'une personne, ou de plusieurs personnes, inexpérimentées. Elle qui pouvait crocheter une serrure sans l'abîmer s'amusait à le faire de façon bâclée, ou parfois même en cassant quelques vitres. Un travail qui n'avait rien à voir avec son potentiel.

Pour conclure, la Coréenne avait modelé Emma comme elle désirait qu'elle le soit, à savoir : vulnérable, épuisée, et seule. Au cours de ses visites nocturne, elle avait rapidement comprit que la jeune femme craignait cela... perdre ses proches, la solitude... Mais assez joué. Il était temps de provoquer le destin, de provoquer leur rencontre.... A grand coup de manipulation et de savoir faire, la jeune femme avait réussi à être là où Emma en avait eu le plus besoin. Ca avait commencé au café où elle se rendait régulièrement. Alors que la jeune femme, épuisée par ses dernières semaines mouvementés, tant de jour que de nuit, s'était à moitié assoupie sur unes des tables, Sainte Sookie lui avait offert un café – le même qu'elle commandait à chaque fois, quelle coïncidence – en faisant passé ce geste pour de la gentillesse, et du respect pour sa profession. Et puis, comme si la ville n'était que toute petite, elles ne cessèrent de se croiser par-ci, par-là, de prolonger la durée de leurs échanges un peu plus à chaque fois. Sookie s'imposa alors comme une sorte de rayon de soleil pour Emma, devenant comme son presque seul moment social quotidien, et, de fil en aiguille, elles sympathisèrent plus franchement. Si bien qu'elles échangèrent leur numéro. Pour l'asiatique, tout ça n'était qu'un jeu. Un jeu de pouvoir, un jeu dangereux, un jeu amusant.

Laissant de côté son style vestimentaire habituel, ce jour là, la demoiselle mit une jolie robe blanche qui lui donnait cet air si rayonnant, si pure, si parfaite, si immaculée, si accessible,  et rejoignit Emma au bar dans lequel elles se retrouvaient à chaque fois qu'elles en avaient l'occasion... Arrivant en première, elle fit un sourire à la barmaid lorsqu'elle vit Emma arriver, signe pour qu'elle apporte leur conso qu'elle avait préalablement commandé. Quelle merveilleuse amie n'est-ce pas ? « Salut ma belle ! » dit-elle chaleureusement en se levant, pour l'accueillir dans une étreinte suivit d'une bise, avant d'ajouter «  Ca va? » demanda-t-elle aussitôt, feintant une expression pleine de soucis, comme si le visage d'Emma criait Ô fatigue. C'était le cas à vrai dire... L'épauler la journée, la tourmenter la nuit, quel divertissement fascinant! Le plus amusant dans tout ça ? Lorsque Damian le découvrira.
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1311
POINTS : 5244



MessageSujet: Re: Sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis. ▽ EMMA   Dim 13 Nov - 23:53



   
   Sois proche de tes amis et encore plus proche de tes ennemis
   Sookie & Emma

U
n petit coup d’anticerne, un peu de fond de teint et j’avais l’air presque normale. Me regardant dans le miroir, je fis une grimace devant le teint cireux qui s’affichait. Et ce malgré le fond de teint. J’avais l’impression que le cercle infernal de fatigue qui m’avait poursuivi le mois dernier tendait à recommencer. Pourtant, je ne me réveillais plus la nuit en sueur mais je n’en étais pas moins fatiguée. Je n’y comprenais rien. Je n’en parlais pas à Ollie. Mon frère serait capable de me faire prendre un somnifère pour que je dorme. Inutile de lui dire que je dormais comme une souche. Juste que je n’arrivais pas à récupérer. Allez savoir pourquoi… Sans compter qu’une vague de crimes semblait s’être abattue sur Manchester. Nos jours et nos nuits étaient bien occupés. Si bien que je ne faisais que croiser mes colocataires. Je me sentais parfois coupable envers Mallory mais la petite était si facile à vivre… Elle semblait se débrouiller très bien toute seule. Et puis je savais qu’Ollie serait là pour elle. Bien que cela soit chez moi, j’avais plus l’impression d’être la locataire qu’autre chose. Je pensai qu’avoir Ollie ici nous permettrait de nous voir davantage mais c’était tout le contraire. Je le voyais bien plus lorsqu’il était à Scarborough. Au moins quand j’y allais, on était ensemble tout le temps. Là si je le voyais cinq minutes dans la journée c’était déjà le top. Je souffrais de cela mais ne lui montrais pas. De nous deux, cela avait toujours été lui le plus inquiet. Celui qui ressemblait le plus à notre mère… Aussi je réprimais l’envie que j’avais de me glisser dans son lit la nuit comme lorsque nous étions ado et que je ne me sentais pas bien. Que lui seul arrivait à me rassurer. Mon jumeau avait toujours réussi à me faire sentir plus forte, à avoir plus confiance en moi. Il n’avait pas besoin de mots. Notre lien faisait qu’il nous suffisait d’un regard pour nous comprendre. Je me rappelai encore de mon premier chagrin d’amour. J’avais passé des nuits entières dans ses bras à pleurer. Cela avait toujours été ainsi. Même la veille de mon grand départ, je m’étais retrouvée à dormir dans les bras de mon jumeau. Il avait beau me taquiner, me traiter de petit bébé, il m’avait tenu dans ses bras toute la nuit, à me parler, à me faire rire… Mais là, si je faisais cela le pauvre allait s’alarmer pour rien. Alors je faisais mine que tout allait bien le peu de minutes qu’on se voyait…

Tout en achevant de me préparer, je me demandai si je faisais bien de sortir… J’étais tellement crevée que je n’avais qu’une envie c’était de mettre mon gros pyjama et de me foutre dans mon lit bien chaud. Avec l’homme de ma vie aka mon oreiller. Un peu triste non ? Ollie était à une conférence à Londres pendant deux jours donc je ne le verrai pas. Et Mallo ne voulait pas sortir mais elle me poussait à le faire, me disant que ça allait me faire du bien. Une gamine qui me disait ça. Fallait vraiment que je sorte alors. Bon en même temps, voir Sookie ne pouvait que me faire du bien. Cette rencontre était surement la meilleure chose qui me soit arrivée ces derniers temps. Au milieu de toute cette merde qu’était devenue ma vie au quotidien, l’asiatique était comme la lune qui éclairait mes nuits. A croire que le destin nous avait réuni. Un simple café et des rencontres fortuites avaient fait naitre une  petite amitié. Cela ne faisait pas longtemps certes mais elle était vraiment adorable. Et il fallait bien avouer que depuis ma venue dans Manchester, à part Damian, je n’avais guère fait de rencontres. Et Aiden aussi bien sur. Ce dernier était vraiment une de mes meilleures rencontres ici. Et maintenant Sookie. Elle me faisait me dire que je n’étais pas si seule que j’en avais parfois la sensation. Et c’était vraiment quelque chose qui me faisait chaud au cœur. Souriant doucement, j’enfilais une robe couleur chaire avec un petit gilet blanc et laissai mes cheveux flottaient librement sur mes épaules.

Décidant qu’un peu d’air ne pouvait me faire que du bien, je demandai au taxi de me déposer un peu plus loin afin de profiter un peu de la clémence du temps en ce moment. Lorsque je pénétrai dans le bar, je vis que mon amie était déjà là. Je la rejoignis alors bien vite. Lui faisant la bise, je lui dis alors

« Salut toi ! Toujours en avance à ce que je vois ! »

M’asseyant en face d’elle, je lui fis un petit sourire rassurant

« Mais oui ! Quoi ? J’ai une tête si affreuse que ça ? J’ai pourtant fait un ravalement de façade avant de venir ! Et toi ? ça va ? »

Nous fûmes interrompues par l’arrivée de la serveuse qui nous apportait nos boissons. Avisant les verres, je laissai échapper un petit rire

« Mojitos… Rien de mieux pour commencer la soirée ! »

Levant mon verre, nous trinquâmes

« A une belle soirée en perspective. Merci de me faire sortir Sookie. Je crois bien que sans toi, je serai en train de laver au fond de mon lit en ce moment même ! »
WILDBIRD

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Je crois que j'ai retrouvé le goût du bonheur ! C'est marrant c'est exactement le même que celui du mojito.
INSCRIT DEPUIS LE : 19/10/2016
MESSAGES : 220
POINTS : 836



MessageSujet: Re: Sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis. ▽ EMMA   Mar 15 Nov - 23:11

Sois proche de tes amis, et encore plus

proche de tes ennemis.
Mama feat. Cookie
Emma avait beau ruser avec du maquillage, Sookie n'était pas idiote. La jeune femme n'était pas au top de sa forme, ça crevait les yeux. Était-ce vraiment si flagrant, ou alors la coréenne était aidée par le fait qu'elle se savait responsable de ce manque de vitalité ? Si elle ne devait pas afficher cet air si gentil, nul doute qu'elle aborderait déjà un sourire roublard. Se levant pour saluer Emma, elle accueillit sa remarque sur le fait qu'elle était toujours en avance dans un sourire doux, comme pour lui signifier que ça ne la dérangeait pas d'attendre. Elle n'avait même pas idée à quelle point Sookie l'était, en avance. Toujours d'un coup ou deux.   C'était bien pour ça qu'elles étaient là, ce soir. Damian ne venait-il pas parfois lui même dans ce bar ? Elle rêvait de cet instant où elle savourerait ce sentiment excitant, celui du voleur, découvrant que Sookie était allée bien plus loin que de simplement fouiner un peu dans sa vie. Capter le regard du brun au moment où il les verrait ensemble lui donnait la force de feindre cette gentillesse dont elle émanait. Peut-être ne le verrait-elle pas ce soir, mais plus on attend, meilleur c'est, non ?

L'asiatique s'enquit alors de l'état de son "amie", montrant toute son inquiétude dans un regard soucieux. Emma lui répondit que oui, elle allait bien. « Quoi ? J’ai une tête si affreuse que ça ? J’ai pourtant fait un ravalement de façade avant de venir ! - tu m'étonnes - Et toi ? ça va ? » Elle hocha positivement de la tête lorsque la serveuse apporta leur cocktail à leur table, avant de disparaitre tout aussi vite. « Mojitos… Rien de mieux pour commencer la soirée ! » Sookie comptait bien sur l'alcool cumulé au manque de sommeil pour que Emma se confie d'un bout à l'autre sur sa vie, afin de peaufiner son plan de manipulation, et d'améliorer la teneur de ses cauchemars. S'emparant de son verre, elle sourit en plaisantant : «   il est évident que c'est juste pour la vitamine C... ». Des citrons ne sauveraient pas Emma, mais des citrons imbibés de rhum aideraient Sookie. Elle trinqua avec elle et sa belle soirée en perspective - tu m'étonnes bis - pleinement satisfaite de la tournure qu'avait prit les choses au cours des dernières semaines.

« Merci de me faire sortir Sookie. Je crois bien que sans toi, je serais en train de laver au fond de mon lit en ce moment même ! » Ca n'était pas d'être la copine qui sauve son autre copine d'une soirée pleine de solitude qui faisait rayonner ainsi le visage de la demoiselle, avec ce sourire. Mais franchement, entendre Emma la remercier, c'était juste la cerise sur le gâteau. Faisant preuve d'une fausse modestie, Huyn-Sook haussa des épaules, comme si ça n'était rien. «  J't'en prie Cendrillon. Tout le plaisir est pour moi. Et puis c'est un peu réciproque, si tu n'étais pas là, je ne serais pas sortie non plus. Disons qu'on est quittes? » dit-elle avec toute la sympathie qu'elle pouvait vomir. Elle gouta son cocktail, se retenant pour ne pas le siffler d'un coup - il lui faudrait bien ça pour supporter une soirée comme celle-ci - et prit à nouveau la parole après avoir simulé exagérément tout le bien que venait de lui faire cette gorgée : « Han ! Je crois que c'est la meilleure chose qui me soit arrivée depuis ces derniers jours, c'pour dire à quel point ma semaine a été terrible... y'a des jours où t'as l'impression que le sort s'acharne, tu trouves pas ? » Pop ! Quel est ce bruit ? Oh, les petites cornes imaginaires qui venait de pousser sur la tête de la comédienne... Il fallait bien amorcer un peu la discussion dans ce sens, non ? Sans pour autant se montrer trop insistante sur cet air fatigué qu'elle avait. Si Sookie lui confiait qu'elle avait passé une mauvaise semaine, Emma en ferait sans doute de même ? C'était un peu comme un tueur qui revenait sur les lieux du crime. Le narcissisme de voir toute l'ampleur de son œuvre. Elle n'avait que l'embarras du choix pour trouver des exemples de mésaventures... « J'ai fait grillé mon ordi en renversant un verre de vin dessus, j'ai ruiné ma robe préférée en la lavant trop fort, j'ai faillit me faire renversé par un bus y'a quelques jours. J'suis sur que c'est à cause de ce que j'ai lu dans dans le journal, comme quoi y avait plein de vols en ce moment, ça m'fait tellement flipper j'en dors quasiment pas du coup j'suis une vraie cata. - c'est vrai qu'elle n'en dormait pas trop, mais parce qu'elle était à l'origine de ceux-ci - Sérieux j'angoisse tellement qu'ça m'arrive. T'imagine, j'fais quoi moi et mon petit gabarit face à un type qui entre chez moi ?  » parler de ça avec Emma donnait non seulement  la sensation d'être proche l'une de l'autre, mais surtout un besoin d'être rassurée, comme si Sookie était une fille faible. Tout du moins, une personne trop délicate et innocente. Elle se marrait bien, intérieurement. Mais elle donnait ainsi à l'inspectrice l'occasion d'être la super copine réconfortante. Le Cauchemar était peut-être , paradoxalement, la lumière dans la vie actuelle de la rêveuse, mais elle laissait aussi croire à Emma qu'elle avait un rôle tout aussi important pour elle. Ainsi ça lui permettait de parfaire cette idée supposant qu'elles s'étaient vraiment bien trouvées, toutes les deux.
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1311
POINTS : 5244



MessageSujet: Re: Sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis. ▽ EMMA   Mar 20 Déc - 22:52



   
   Sois proche de tes amis et encore plus proche de tes ennemis
   Sookie & Emma

R
ien que de voir la jolie petite bouille de mon amie me fit du bien. Il émanait d’elle une douceur qui faisait qu’on se sentait tout de suite plus calme rien qu’en sa présence. C’était vraiment une bonne chose que je ne m’étais pas écoutée et que je me suis fait violence pour sortir malgré ma lassitude. Être dans ce petit bar à siroter un bon cocktail me mettait du baume au cœur.  Cela se ressentait d’ailleurs dans ma façon de plaisanter avec elle. Enfin plaisanter était un bien grand mot. Je ne plaisantais pas vraiment en parlant de ravalement de façade. Je savais qu’en ce moment, je faisais peur à voir. Mais je n’y pouvais rien si cette fatigue devenait chronique…

J’acquiesçais en rigolant à son histoire de vitamine C

« Évidemment ! Et le sucre est bon pour le moral n’est-ce pas ? »

Je bus avec un plaisir non dissimulé la boisson alcoolisée. Et souris en voyant la mine extatique de Sookie. Arquant un sourcil, je la regardai avec surprise

« Ah ? Dure semaine ? »

Tout le monde avait des dures semaines mais drôle de coïncidences non que nos semaines aient été identiques ? Je l’écoutais donc avec curiosité attendant la suite qui ne tarda pas à venir. Souriant doucement à ses péripéties, je ne pus qu’approuver.

« Effectivement, tu n’as pas été gâtée ma pauvre ! »

Elle enchaina ensuite avec la série de vols qui avait eu lieu en ville. De par mon métier, j’étais une des premières concernées. Si au début, j’avais pensé accuser Damian de ces vols nocturnes, j’avais vite fait machine arrière. Les erreurs étaient bien trop grossières pour que mon cher voleur soit à l’origine de ces vols. Non. S’il y avait bien quelque chose que j’avais appris au contact de l’antiquaire c’était que c’était un pro. Il suffisait de voir comment il avait réussi à pénétrer chez moi pour le savoir. Et surtout, je le savais avoir une trop haute opinion de lui et d’être trop imbu de sa personne pour ces petits larcins de bas étage. Du coup, j’étais un peu perdue dans cette enquête. Le mode opératoire changeait trop souvent pour que cela ait une cohérence. Pourtant, quelque chose me disait que c’était l’œuvre d’une seule et même personne. Je n’en avais soufflé mot autour de moi. Mes collègues étaient partis dans tous les sens et lorsque j’émettais quelconque opinion, on me regardait avec commisération. Cela avait le don de me mettre hors de moi. Donc je gardai mes réflexions et mes pistes pour moi.

« Oh tu sais… Les vols sont plus fréquents que tu ne le penses ici… C’est juste que la presse a un os à ronger et tu sais comment ils sont… Ils racontent un peu tout et n’importe quoi pour faire vendre… »

J’essayais de la rassurer du mieux que je pouvais sans compromettre le cours des enquêtes qui avaient lieu ici et là. Au lieu de tout mettre dans une seule et unique, nos équipes étaient disséminés. Ça aussi, ça me mettait hors de moi mais je n’y pouvais pas grand-chose malheureusement.

« Et ne t’inquiète pas avec ton petit gabarit. Il n’y a pas eu de meurtres ou coups avec ces vols. Tout tend à penser que ce sont les œuvres de personnes qui n’ont rien d’autres à faire. Ce ne sont pas des professionnels. Loin de là même. »

Me mordant un peu la lèvre inférieure, je me tâtai à lui raconter pour le vol dont j’avais été victime dans mes débuts à Manchester. Je ne voulais pas l’effrayer plus qu’elle ne l’était déjà. AU lieu de quoi, je me décidai à lui raconter ma dure semaine à moi

« Moi aussi c’est pas la joie en ce moment… Déjà le boulot mais ça tu dois t’en douter. Ça ne fait que rajouter à la charge de travail que l’on a. Et pareil, je dors mal ces derniers temps. Pourtant je ne me réveille pas la nuit mais j’ai l’impression de dormir comme une marmotte sans réussir à me reposer. C’est bizarre tu ne trouves pas ? »

Sirotant mon cocktail, je la regardai un peu dépitée.

« Mais bon. On va dire que c’est par cycle. Toi et moi, on traverse une mauvaise période même si tu as l’air beaucoup plus fraiche que moi ! Ça doit être tes gènes qui font que t’as l’air d’avoir toujours vingt ans ! Sérieux Sookie, on ne dirait vraiment pas que tu ne dors pas ces dernières nuits ! Comment tu fais ? »
WILDBIRD

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Je crois que j'ai retrouvé le goût du bonheur ! C'est marrant c'est exactement le même que celui du mojito.
INSCRIT DEPUIS LE : 19/10/2016
MESSAGES : 220
POINTS : 836



MessageSujet: Re: Sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis. ▽ EMMA   Lun 16 Jan - 18:06

Sois proche de tes amis, et encore plus

proche de tes ennemis.
Mama feat. Cookie
Telle la douce et délicate femme qu'elle prétendait être auprès de Emma, Sookie s'inventa toute une semaine façonnée de mésaventures plus futiles les unes que les autres, jusqu'à évoquer cette série de vols amateurs qui secouait la ville depuis quelques temps. Elle n'était pas inquiète pour de vrai, puisqu'elle était à l'origine de ceux-ci. Elle pointa notamment du doigt son inquiétude face à l'idée de tomber nez à nez avec ledit voleur. L'inspectrice se voulait rassurante, assurant à son amie qu'ils n'y avait jamais eu de victimes. « Ce ne sont pas des professionnels. Loin de là même. » Elle sourit doucement, comme si les mots d'Emma avait eut l'effet escompté. Mais pas du tout. Elle trouvait ça juste drôle. Elle n'avait pas idée à quel point il était compliqué pour une experte de saboter son propre travail afin de le bâcler. Et encore plus lorsqu'on possède un égo important. Accepter de retomber au stade d'amateur, bien que volontaire, restait assez dérangeant à entendre. Comme prévu, a son tour, Emma se mit à parler de sa semaine tout aussi difficile que celle imaginée par Sookie, sinon plus. Elle l'écouta avec un air compatissant, comme si elle se sentait désolée pour elle alors qu'en réalité, elle se délectait des moindres confessions de l'inspectrice. Rebondissant sur l'évocation de l’étrangeté de ces nuits sans repos, Sookie haussa des épaules, touillant la menthe au fond de son verre « ouais, grave. Ca doit être un truc en rapport avec la lune, genre : pleine lune, tu sais... » Et dire que Emma pensait qu'il ne s'agissait que d'un cycle ? Ma pauvre fille, t'es pas prête de sortir du tiens... pensait-elle diaboliquement, en acquiesçant de la tête quant à la théorie de la mauvaise période.

Lorsqu'elle la complimenta, lui avouant qu'elle avait bonne mine, Sookie ne réprima pas un grand sourire. Elle avait l'air encore plus mignonne ainsi. « Sérieux Sookie, on ne dirait vraiment pas que tu ne dors pas ces dernières nuits ! Comment tu fais ? » Certaines mettaient de l'anti-cernes, d'autres se nourrissaient des tourments des rêveurs... Devinez quelle méthode fonctionne le mieux ? Et dire que certains Cauchemar détestaient leur condition. La nuit, ils étaient tels des Dieux décidant du destin de chacun le temps d'un rêve. Et certain n'aimait pas ? Quelles jolies bandes d'idiots. Pour rien au monde Sookie ne changerait ce qu'elle était, ni dans ce monde, ni dans l'autre. L'amusement dont elle faisait preuve s'expliqua lorsqu'elle plaisanta, en disant à Emma : « Tu rigoles, ça n'a rien à voir avec les gènes. Tu veux mon secret ? » et, mettant une main près de sa bouche comme si elle allait lui révéler le secret du siècle, elle lui dit : « Je fais croire que je suis asiatique, mais en faite j'ai des poches monstrueuses sous les yeux qui donnent l'illusion qu'ils sont bridées... plus je suis fatiguée, plus j'ai l'air typée ! » Elle rit avant de prendre une gorgée de son cocktail. Intérieurement, elle était blasée. Elle savait devenir n'importe qui, mais ne se sentait vivante que lorsqu'elle était complètement elle. La Sookie un peu cucul était tellement loin de l'originale !


« Tu sais ma Belle, je crois que si j'avais ta vie, je serais aussi épuisée. Surtout s'il n'y a jamais de moment d'accalmie... Y'a tant de vols que ça ici ? J'arrive pas à m'imaginer la ville baignée dans le délit... » avoua-t-elle d'un air candide, pleine de naïveté, comme si le monde était tout beau tout rose. Dans un sursaut de fausse culpabilité, elle afficha une mine désolée : « Excuses moi, t'as surement envie de parler d'autre chose que du travail, mais je trouve ça tellement passionnant... » ajouta-t-elle, rêveuse, comme si la vie d'Emma débordait d'aventures. Aventures que Sookie ne demandait qu'à entendre, comme une enfant pleine d'admiration. A vrai dire, la vraie manœuvre était de la charmer au point qu'elle parle de ses affaires, pour faire plaisir à la Coréenne. Encore une fois, Sookie s'imposait comme le pion manquant à la vie d'Emma. Alors qu'elle n'avait du temps pour personne, et que le reste du monde lui tournait le dos – ses collègues à fleur de peau – elle avait l'opportunité d'être l'héroïne de ses histoires, d'être l'héroïne de son amie... Mais en vérité, la voleuse mourait surtout d'envie de savoir ce qu'Emma avait sur Damian, principalement pour s'assurer de ne pas figurer dans les fichiers de la police. Il serait fortement dommage qu'elle ait besoin de prendre des mesures drastiques. Emma ne serait jamais une amie, mais elle ne méritait probablement pas le sort que Sookie pourrait lui réserver. Et puis;, parler, c'était aussi se décharger de tous ses tracas, ce qui lui permettrait d'aller mieux. Sookie pouvait bien faire ça, puisqu'elle était à l'origine de nombre d'entre eux. Plus qu'une envie de jouer à la copine parfaite, elle espérait aussi avoir de nouveaux éléments pour animer encore plus les mauvais rêves de la petite chouchou de l'antiquaire.
©junne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1311
POINTS : 5244



MessageSujet: Re: Sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis. ▽ EMMA   Lun 20 Fév - 9:32



   
   Sois proche de tes amis et encore plus proche de tes ennemis
   Sookie & Emma

J
amais je n’aurais imaginé que de simples rencontres fortuites nous auraient emmené à devenir amies. Car oui, je considérais Sookie comme mon amie malgré la récence de notre rencontre. Le destin semblait me l’avoir mise sur mon chemin à un moment où j’en avais vraiment besoin. Je n’avais jamais eu de vraies amies filles. Ma nature peut-être un peu trop bagarreuse, un peu trop frondeuse et peut-être pas assez féminine ne me prédisposait pas à aimer être en compagnie de filles. Quand j’étais à Scarborough, la seule compagnie de mes frères et des animaux du ranch me suffisait. Ma propre compagnie me suffisait. Les longues chevauchées avec Tonnerre, les livres que je dévorais. Tout cela suffisait pour que je me sente bien. Mais ici, loin de tout ce qui m’était familier et rassurant, je me sentais parfois bien isolée.
Certes, maintenant Ollie était là, L’avoir près de moi était une joie que je ne dissimulai pas. Ma meilleure moitié m’avait énormément manquée. L’avoir ici c’était un peu comme avoir un bout de la maison ici. Je savais que ce n’était pas facile pour ma mère mais de son propre aveu, le fait de savoir Ollie ici la rassurait sur mon sort. J’avais doucement sourit ce qui avait eu le don de la fait rire. Ma chère maman n’était pas dupe. De notre duo, j’étais la meneuse. Celle qui n’en faisait qu’à sa tête et qui menait son frère par le bout du nez. Je faisais les conneries et lui était là pour les réparer. Cela avait toujours été et même encore maintenant, même alors que nous étions respectivement un vétérinaire et une inspectrice chevronnés.

Reportant mon attention sur la belle asiatique, j’éclatai franchement de rire en entendant son « secret ». On pouvait dire qu’elle ne manquait pas d’humour. Prenant un air scandalisé, je lui rétorquai alors

« Tu viens de me faire perdre toutes mes illusions ! Quelle tristesse ! »

Je lui fis un petit clin d’œil avant de reprendre une gorgée de mon mojito. Je commençais vraiment à me détendre. Pourtant cela fut de courte durée. La jolie brune parla de mon travail en ce moment. Je me rembruni quelques peu. Outre le fait que je n’avançais pas des masses dans ma quête personnelle, la vague de vols, mes nuits qui étaient tout sauf reposantes, la présence intrigante de Mallory chez moi… tout ça me faisait un peu tourner la tête. Beaucoup de choses qui faisaient que je me sentais épuisée. Aussi bien physiquement que mentalement. Pourtant Mallory était une jeune fille très discrète. Mais je la savais un peu déconnectée de ce monde et je ne pouvais m’empêcher de m’inquiéter. J’avais es antécédents. Et cela ne contribuait pas à apaiser mes angoisses. Bref un vrai passage à vide. Souriant à la culpabilité évidente de Sookie, je lui répondis avec douceur

« Ne t’excuses pas. C’est tout à fait naturel. »

Je souris en repensant à ses paroles. J’avais conscience de faire un métier qui faisait partie des « fantasmes » populaires. Au même titre que le métier des médecins faisait rêver, les policiers – aidés en cela par la pléthore de séries – faisait figure de vie de super héros. La majorité des gens nous imaginait combattre le crime jour et nuit, arrêtant bon nombre de criminels. Ils ne pensaient pas à toute la partie paperasse, toutes les heures à se palucher les interrogatoires, les petits papiers qu’il y avait derrière. Ils ne s’imaginaient pas le nombre d’heures, le nombre de moments en famille sacrifié pour ce travail.

« Tu sais ce n’est pas une vie de rêve comme tu sembles le penser. Oui, y a une vague de vols mais ne t’inquiètes pas. Tu n’as rien à craindre si tu n’as rien de précieux dans ton appartement. Tu n’as pas de trésor secret hein ? »

Elle lui tira la langue un peu malicieuse.

« Non ce n’est pas que le boulot. Est-ce qu’il t’est déjà arrivé d’être tellement crevée, de dormir d’une traite mais d’être encore plus crevée en te réveillant le matin ? Tu sais… Tu vas me prendre pour une folle mais c’était comme si quelqu’un s’amusait à me perturber dans mes rêves… »
WILDBIRD

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Je crois que j'ai retrouvé le goût du bonheur ! C'est marrant c'est exactement le même que celui du mojito.
INSCRIT DEPUIS LE : 19/10/2016
MESSAGES : 220
POINTS : 836



MessageSujet: Re: Sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis. ▽ EMMA   Ven 24 Fév - 23:16

Sois proche de tes amis, et encore plus

proche de tes ennemis.
Mama feat. Cookie
Sookie fit mine de s'intéresser à la vie de l'inspectrice.  A vrai dire, ca n'était pas complètement faux comme intérêt.  Elle était assez curieuse de connaitre les répercussions de ses vols volontairement amateur, ainsi que d'obtenir des informations sur Damian. Quand bien même la belle asiatique ne manquerait pas de lui rappeler qu'il lui en devait une pour l'aide qu'elle allait lui apporter, avoir plus d'un coup d'avance sur lui était toujours bon a prendre. Emma avoua a sa fausse amie qu'elle n'avait pas cette vie geniale que Sookie lui imaginait. A nouveau elle la rassura sur le fait qu'elle n'avait rien a craindre. A moins qu'elle n'ait quelque chose de précieux chez elle. Un éclat fit presque pétiller son regard noir. Chez elle, non. Sookie avait bien des planques mais certainement pas chez elle. Un peu d'argent et quelques outils tout au plus. Mais aucun risque qu'on puisse entrer ches elle. Sa sécurité était telle qu'elle même serait bien embêtée sans ses clefs. Lorsque la policière expliqua sa fatigue en donnant comme explication cette impression d'être dérangée par quelqu'un pendant son sommeil, Sookie se mit a sourire franchement.

Comme c'était excitant que Emma ait cette impression. Comme si une part d'elle réalisaitque cet situation relevait plus de l'acharnement que du hasard. Galvanisé par le ressenti de la rêveuse, le Cauchemar curieux et joueur qu'elle était senti tout le Mal en elle s'agiter. Jouer avec le feu était plutôt exaltant. Peut être que Damian avait deja ressenti ca ? Son sourire éclata alors en un rire. Et même si Sookie aurait adoré que celui ci soit diabolique, il ne fut que moqueur, avant d'être accompagné  d'une moue compatissante. 《  C'est plutôt rigolo comme hypothèse, ecxuse moi. Je préfère croire a une influence de la lune et des astres plutôt qu'à... genre quoi ? Un monstre qui se cache sous ton lit ? 》 bluffa-telle avec moquerie.  Elle gloussa une dernière fois avant de prendre sa paille entre ses levres, aspirant son mojito, laissant penser qu'elle trouvait l'idée de Emma des plus grotesques. Pourtant elle ne pouvait imaginer a quel point elle avait raison. Elle lui sourit alors a nouveau, lancant ses long cheveux en arrière avant de se rapprocher un peu d'elle, comme avide de confidences : 《 et donc, de quoi tu rêves ? A part de monstre persécuteur...  tu sais que je voulais être psy a une époque ? Du coup j'ai beaucoup travailler sur l'inconscient et donc l'interprétation des reves. Peut être qu'en les dechiffrant tu resoudras des problèmes intérieurs ? Parce que franchement ma chérie, la seule personne qui te perturbe dans tes rêves, c'est toi même...》

Connaissant l'ampleur de la perturbation des rêves  de Emma, de la simple agitation a la plus grandes des terreurs nocturnes, Sookie trouvait ca assez amusant que de lui faire croire que l'origine des choses horribles dont elle pouvait rever etaient uniquement de sa faute. Dans les songes des Reveurs, elle s'éclatait souvent a les rendre fous. Mais finalement, le faire en vrai était bien olus drôle. Si Emma se sentait perturbée, ca serait un bon debut pour l'écarter de toute affaire de police, et ainsi honorer sa promesse auprès de Damian quant au fait de l'aider. Peut être devrait-elle travailler aussi les songes de son chef ? Faire sombrer doucement Emma dans les abysses de sa folie serait bien plus jouissif... Sookie la regardait avec bienveillance, comme si elle voulait sincèrement l'aider.  Elle etait aussi bonne comedienne qu'elle etait garce. .
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1311
POINTS : 5244



MessageSujet: Re: Sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis. ▽ EMMA   Lun 1 Mai - 18:25



   
   Sois proche de tes amis et encore plus proche de tes ennemis
   Sookie & Emma

L
âchant un petit rire à ce qu’elle me dit, je lui répondis moitié plaisantant moitié sérieuse

« Rigole pas ! Parfois j’arrive même à me persuader de la véracité de cette folie. Comme quoi le manque de sommeil peut faire des ravages. Ça et une overdose de caféine ! »

En me demandant de quoi je rêvais, Sookie me posait une colle. Parce que je ne savais pas réellement. Quand je me réveillais en pleine nuit, seules des bribes restaient, le reste partait se perdre dans mon subconscient. Sûrement pour mieux revenir me hanter plus tard. Sensation fugace de malheur, de tristesse… Mais me connaissant, il n’y avait guère qu’une seule cause possible à mes cauchemars : ma famille. Mon pilier, mon roc. Je ne me faisais pas d’illusion. Pour que cela perturbe autant mes nuits c’était forcément en rapport avec elle. Être séparé de ma famille m’affectait bien plus que je ne me et leur avouerais jamais. J’étais loin de toutes les personnes que j’aimais. Et peut-être que le fait d’avoir Ollie ici ne faisait que de mettre en exergue le manque des miens.

« Je t’avoue que quand je me réveille en pleine nuit, je ne me souviens pas vraiment de quoi j’ai rêvé. C’est vraiment confus… Juste la terreur qui reste… comme si on me manger mes rêves pour ne laisser que le vide intersidéral… »

Me rendant compte de ce que je débitais, je regardais Sookie puis mon verre

« T’es sure que c’est que du mojito là-dedans ? »

Eclatant de rire, je repris une gorgée de mon cocktail

« Tu dois vraiment me prendre pour une folle… Ptet que je suis en train de le devenir hein… »

Je ne savais pas pourquoi je racontais tout ça  à l’asiatique. Mais avec elle, je me sentais en confiance. C’était drôle en y repensant parce que notre première rencontre ne m’avait laissé qu’un vague souvenir teinté d’agacement. La brune ne m’avait inspiré qu’une vague méfiance. Pourquoi ? Je ne saurais le dire mais cela s’était estompé au fur et à mesure de nos rencontres fortuites pour ne plus laisser qu’une amitié naissante. La confiance avait remplacé la méfiance du départ. Je ne me rappelais même plus pourquoi j’avais pu ressentir cette méfiance. Peut-être parce que je sortais de chez Damian ? Que la méfiance et la colère qu’il m’inspirait avait influencé ce que j’avais pu ressentir en rencontrant Sookie la première fois ? Il fallait bien avouer que l’antiquaire avait le don de me mettre les nerfs en pelote à chacune de nos rencontres. Je le provoquais il me répondait de la même manière. C’était à qui allait avoir le dessus sur l’autre et ce qui me foutais en rogne c’était que pour l’instant c’était le voleur qui avait l’avantage. Je n’avais pas encore réussi à trouver sa faille et cela me mettait hors de moi de penser qu’un voleur s’en sortait aussi impunément.

Soupirant légèrement, j’essayai de repousser ses pensées et de me reconcentrer sur cette sortie entre filles censé me faire du bien. Mais quand on était sous pression c’était dur de se détendre complètement. Ou alors il fallait du temps et de l’alcool. Beaucoup beaucoup d’alcool. Je finis donc mon cocktail cul sec et en demandais un autre sous l’œil goguenard de la sud-coréenne. Haussant légèrement les épaules, je lui tirai la langue pour toute réponse. La soirée venait à peine de commencer et je comptais bien en profiter. Cela faisait tellement longtemps que je ne me rappelais même plus de ma dernière sortie. Jetant un coup d’œil à son verre encore bien rempli, je lui demandais un peu moqueuse

« Bah alors ? J’entame mon deuxième verre et toi tu n’as même pas bu la moitié du tien ? Je vais finir par croire que ta descente n’est plus ce qu’elle était… »
WILDBIRD

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Je crois que j'ai retrouvé le goût du bonheur ! C'est marrant c'est exactement le même que celui du mojito.
INSCRIT DEPUIS LE : 19/10/2016
MESSAGES : 220
POINTS : 836



MessageSujet: Re: Sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis. ▽ EMMA   Mar 30 Mai - 23:28

Sois proche de tes amis, et encore plus

proche de tes ennemis.
Mama feat. Cookie
Sookie prenait un malin plaisir à écouter le discours d'Emma, et le mieux là dedans, c'était qu'elle n'avait même pas besoin de faire semblant de ne pas être amusée de tout ça. Si Emma devait penser que son amie se moquait simplement de ses délires nocturnes, la vérité demeurait ailleurs. Ce serait gâcher son plaisir que de se montrer un tant soit peu compatissante.Si Emma connaissait la vraie nature de la coréenne, elle ne prendrait pas ce sourire pour de la complicité, mais au contraire, elle en verrait toute la dangerosité . Alors qu'elle avait envie de savoir ce qui traumatisait le plus Emma en lui demandant de lui parler de ces mauvais rêves, pour les lui resservir à l'occasion, celle-ci répondit :« Je t’avoue que quand je me réveille en pleine nuit, je ne me souviens pas vraiment de quoi j’ai rêvé. Sookie se sentie frustrée par cette révélation. Il était évident qu'elle n'y allait pas assez fort. Elle le savait. C'était bien ce qui lui permettait d'échapper à la vigilance de son gardien et de son apprenti. Damian détesterait là voir ici. Il n'était pas convenu dans leur contrat que la voleuse s'en prenne à Emma aussi dans l'autre monde. - C’est vraiment confus… Juste la terreur qui reste… AH. Voilà qui était plus agréable à entendre. Elle ne s'attribuait clairement pas tout le mérite, consciente que d'autre cauchemar lui prêtait main forte contre leur gré. - comme si on me mangeait mes rêves pour ne laisser que le vide intersidéral… » Cette fois-ci, Sookie se sentie surprise des paroles de la policière. Elle avait perdu son sourire, l'espace d'un instant. Ce pouvait-il qu'elle sache?

Heureusement, sa réaction passa inaperçue. Qui ne serait pas étonné d'entendre un tel raisonnement ? Son sourire revint lorsque Emma se mit à accuser les mojitos, et une potentielle substance autre que le rhum. « Tu dois vraiment me prendre pour une folle… Ptet que je suis en train de le devenir hein… » avoua Emma, pensive. Sookie était bien contente d'avoir déjà eut une occasion de retrouver son sourire, ou elle aurait pu se trahir a cette instant. Elle n'était pas du genre vantarde - bon d'accord, elle l'était - mais il était vrai que pousser à la folie était clairement sa petite gourmandise personnelle. Déjà enfant, créer des soupçons et une atmosphère malsaine était son plaisir, notamment avec la bonne de Monsieur Wong qu'elle avait réussi a faire accusé de ses propres vols, mais elle avait prit goût à tout ça en tourmentant sa famille, par pure vengeance. Son père, qui avait bien plus peur aujourd'hui de dormir que de la mort elle-même, sa mère, qui était en dépression et même son frère. Aussi innocent qu'il soit, Sookie n'avait aucun scrupule à lui faire payer le prix de la vie qu'elle lui avait offert malgré elle en se faisant vendre comme du bétail. Alors oui, entendre Emma  parler d'une probable folie était une bouffée d'oxygène. Mais si elle voulait continuer à se délecter des malheurs de Rosebury, elle devait conserver sa place d'amie, et donc, se comporter comme telle. Posant une main sur son avant bras, pour attirer son attention et ne pas parler dans le vent, la sortant ainsi de ses pensées, elle lui dit d'une voix rassurante : " Tu sais, il y a un proverbe japonnais qui dit : Le fou se croit sage et le sage reconnaît lui-même n'être qu'un fou. bon enfaite c'est Shakespeare, mais je me suis dit que tu m'accorderais plus de crédit si je citais un truc qui vient d'aussi loin."

Emma s'empressa ensuite de boire son verre, et fit signe qu'on lui rapporte la même chose. Elle sembla alors mettre Sookie au défi. Si elle était femme à les relever en général, sa mission aujourd'hui était trop précieuse pour qu'elle laisse les effets de l'alcool tout ruiner. Elle n'avait pas fait tout ça pour rien, elle n'avait pas mit autant d'énergie dans cette fausse amitié pour perdre le contrôle avec un peu de rhum. Mais elle ne voulait pas freiner Emma. En faite, si elle buvait plus que de raison, il serait encore plus facile de la manipuler. Et dans ses rêves, et le lendemain matin, en comblant d'histoires inventées ses trous noirs. " T'as vu ma corpulence ?" répliqua Sookie " il m'arrive d'avoir la tête qui tourne après avoir manger une salade, rien qu'à cause de l'alcool dans le vinaigre des vinaigrettes, alors laisse moi boire à mon rythme..." plaisanta-t-elle, en prenant une petite gorgée à travers sa paille. Non, à vrai dire, elle encaissait plutôt bien, mais petite Sookie fragile et mignonne était tellement plus adorable que la vile personne derrière ce personnage... Et, après cette gorgée, elle reprit : " Et je te laisse même pas imaginer la taille de ma vessie... Je t'abandonne quelques secondes..." s'excusa-t-elle en se relevant.  Et de sa démarche silencieuse, elle disparue rapidement de leur table. Non pas pour aller comme préciser aux toilettes, mais pour aller parler à un serveur. " J'ai besoin que vous me rendiez un service. Ma meilleure amie, là-bas, s'est fait larguée par son mec hier et a besoin d'un remontant...Mais moi j'ai un rendez vous important demain, je ne peux pas me permettre une gueule de bois.. Donc vous seriez d'une gentillesse sans nom si vous acceptiez de lui servir ses verres bien chargé, et en échange, les miens sans une goutte.... et surtout de faire passer l'info auprès des autres. Et évidemment, top secret? " demanda-t-elle de son sourire les plus charmant. Sans même avoir besoin d'entendre la réponse, elle savait d'ores et déjà qu'il était d'accord. Personne ne voudrait contrarier ce jolie minois si innocent. Mais par obligation de paraitre polie, et écouta tout de même sa réponse. Sans surprise, il accepta, évidemment. Sookie s'assura de passer non seulement pour une amie attentionnée, mais pour une femme responsable et généreuse, puisqu'elle promit en bon pourboire.

Elle récupéra la commande d'Emma sur le retour, et lui déposa son mojito double dose avant de reprendre sa place. " Désolée... Bon. Maintenant que j'ai la vessie vide...Cul sec ? Même si t'as un peu d'avance sur moi, dis-toi que je vais vite te rattraper sur l’ébriété...." assura-t-elle, prenant son verre en main pour encourager Emma a accepter ce défi. Après tout n'était-ce pas elle qui avait commencé ce jeu ? Bien évidemment, Sookie n'était pas du genre à suivre les règles. Mais puisque Emma semblait avoir envie de picoler ce soir, elle n'allait certainement pas se mettre en travers de son chemin.
©junne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1311
POINTS : 5244



MessageSujet: Re: Sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis. ▽ EMMA   Ven 9 Juin - 21:48



   
   Sois proche de tes amis et encore plus proche de tes ennemis
   Sookie & Emma

P
lus la soirée passait et plus ma langue se déliait. Comme si tout ce que j’avais emmagasiné ces derniers temps avait un besoin express de sortir, de s’exprimer. Peut-être était-ce vraiment le cas. Avec mes horaires de fous et ma fatigue chronique accouplées aux horaires de fous d’Ollie, ce n’était pas facile de trouver un moment avec mon jumeau. J’avais l’impression qu’on se parlait beaucoup plus souvent lorsqu’il était dans notre ville natale. C’était dingue en y pensant. Maintenant que l’on habitait à nouveau sous le même toit, on avait plus de mal à se trouver un moment que lorsque je retournai à Scarborough. Au moins là-bas, on avait toujours un moment rien qu’à nous. Un après-midi, une soirée dédiée aux jumeaux Rosebury. Et on pouvait alors parler. De tout de rien, de nos vies. Dans ces moments, j’essayai de lui faire avouer ce que je soupçonnais chez mon cher frère. Être gay n’était pas la fin du monde. Et malgré toutes mes allusions, toute ma subtilité, il faisait comme si il ne comprenait pas. Ou alors, j’étais trop subtile pour ce grand dadais. Quoiqu’il en soit, ce qui était sûr, c’était que je passais plus de temps avec mon cher frère lorsqu’il était à Scarborough que maintenant alors que nous habitions sous le même toit. Un comble !

Je ne pus m’empêcher de me confier un peu à Sookie sur l’impression étrange que me laissait mes nuits. J’avais conscience de passer légèrement pour une folle et peut-être l’étais-je réellement mais je ne pouvais pas me défaire de ce sentiment. Pour me donner contenance, je pris une nouvelle gorgée de mon cocktail. Il fallait que je ralentisse un peu sinon je risquai de finir pompette très vite. A moins de commander un truc à manger…
Souriant à la citation de la brune, je lui répondis d’une voix taquine

« Comme il vous plaira… Cette pièce m’a rendu légèrement folle… Toutes ces personnes qui se cachent derrière un personnage… T’imagine si c’était comme ça dans la vraie vie ? On ne s’en sortirait plus ! »

Je regardai l’asiatique un peu surprise de cette référence…

« D’ailleurs je ne savais pas que tu connaissais Shakespeare ! Tu lis des vers au téléphone à tes clients ? »


Je connaissais le métier de Sookie et n’en étais pas le moins du monde gênée. Chacun faisait ce qu’il pouvait en ce monde et il n’y avait pas de sous métiers… Enfin, je ne comptais pas les criminels dans le lot. Pour moi, ce n’était pas des métiers les trucs du genre dealer, voleurs, faussaires… Oh que non ! Mais on ne refaisait pas le monde… Malheureusement ! Je repris une autre gorgée avant de lui faire remarquer que j’étais la seule à boire depuis tout à l’heure ce qui n’était pas très juste sachant que c’était elle qui m’avait invitée.

« Tu rigoles ! Je t’ai déjà vu descendre plus de verres que n’importe quel autre mec dans la salle ! Alors vas vite vider ta vessie parce que je ne te laisserai pas tranquille ! »


Je la regardai s’éloigner en souriant. Heureusement que je l’avais rencontrée… Une vibration se fit entendre dans ma poche alors. Prenant mon téléphone, je vis qu’Ollie avait essayé de me joindre plusieurs fois. Je ris à ses messages. Mon cher frère devait passer une journée de plus à Londres. Il ne s’était pas dit qu’un simple message suffirait. Mais Ollie ne serait pas Ollie s’il ne faisait pas ce genre de choses. Je ne me rappelais plus le nombre de fois où il venait pour s’assurer que j’allais bien ou encore le nombre de fois où Andy et lui avaient pris l’initiative de me suivre. Je répondis donc à mon idiot de frère que j’avais pris connaissance de son message et lui souhaitais de bien s’amuser quand même. Je faillis même l’appeler mais je vis Sookie du coin de l’œil qui revenait.

« Alors ? T’as une touche ? », lui dis-je rieuse en désignant le serveur avec qui elle parlait à l’instant.

Elle croyait peut-être que je n’avais pas vu son petit manège mais je n’étais pas inspectrice pour rien. Mais ce qui me manquait c’était d’apprendre à lire sur les lèvres et ça je comptais bien y remédier…

« Allez cul sec ! Et je compte sur le fait que tu vas être encore plus bridée que tu ne l’es déjà à la fin de la soirée ! »

WILDBIRD

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Je crois que j'ai retrouvé le goût du bonheur ! C'est marrant c'est exactement le même que celui du mojito.
INSCRIT DEPUIS LE : 19/10/2016
MESSAGES : 220
POINTS : 836



MessageSujet: Re: Sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis. ▽ EMMA   Mer 21 Juin - 23:56

Sois proche de tes amis, et encore plus

proche de tes ennemis.
Mama feat. Cookie
Lorsque Sookie avait cité du Shakespeare pour pseudo réconforter Emma, celle-ci répliqua alors :« Comme il vous plaira… Cette pièce m’a rendu légèrement folle… Toutes ces personnes qui se cachent derrière un personnage… T’imagine si c’était comme ça dans la vraie vie ? On ne s’en sortirait plus ! » Quelle était drôle. C'était surement ce qui avait plu a Damian pour qu'il lui accorde tant d'importance. Son don à toucher du bout des doigts les choses, sans jamais le mettre complètement dessus. Déjà tout à l'heure par rapport au rêve, maintenant sur les masques que les autres pouvaient porter, comme Sookie, ce soir. C'était tellement drôle. L'asiatique excellait tellement dans l'art de la manipulation qu'elle ne se sentait pas mise en danger un seul instant. Sookie était trop joueuse pour ne pas rebondir la dessus et simplement rester silencieuse. « C'est surement un peu comme ça pour certaine personne. Le tout est de savoir s'entourer des bonnes personnes. » dit-elle su un ton qui ressemblait presque à une déclaration d'amitié. Elle visait Emma, naturellement. Comme si entre elles, ce genre de chose ne pouvaient pas exister. Et un point de plus pour la manipulation, un ! « D’ailleurs je ne savais pas que tu connaissais Shakespeare ! Tu lis des vers au téléphone à tes clients ? » Un petit rire s'échappa de la jeune femme. La ligne payante de Sookie n'était qu'une façon pour se couvrir et de blanchir l'agent de ses vols. Elle avait des bandes sonores qu'elle utilisait pour avoir un alibi dans le cas improbable où elle se ferait soupçonner, et prenait quelques appels de temps en temps, juste pour le plaisir. «  Ah ouais, je vois. Parce que je tiens une ligne je n'ai pas le droit d'être cultivée ?  » demanda-t-elle, faussement vexée avant de sourire pour avouer : « En dire plus serait ne pas respecter le secret professionnel mais tu n'imagine même pas ce qu'on peut me demander Emma, les gens sont fous. C'est marrant. Bon après pour toi j'imagine que l'écart est toléré. Pas de secret entre amies, non ? » déclaration d'amitié, deuxième round. Mais pas que. Nous allons y venir, patience.

Sookie partie ensuite pour mener à bien sa fausse mission toilettes. Rencontrant le serveur, elle mit au point un complot avec lui, pour saouler Emma au plus vite , et modeler les souvenirs de sa soirée comme elle le souhaitait. Plus vite elle dormirait, plus vite elles se retrouveraient dans l'autre monde. Elle espérait bien que son Gardien et son stagiaire ne seraient pas dans le coin. Il lui tardait d'avoir l'inspectrice complètement sous son emprise. Elle pourrait en apprendre davantage sur elle, et creuser un peu les dossiers délicats qu'elle traitait, afin de prendre de l'avance sur son plan de sabotage qu'elle avait prévu avec Damian pour le libéré des filets de la jeune femme. C'était amusant de savoir que pour se libérer de ceux d'Emma, il avait dû se jeter dans ceux de Sookie. Aussi incapable que charmant. Lorsqu'elle lui demanda si elle avait une touche, l'asiatique la regarda, surprise, avant de sourire. Rien ne lui échappait, à celle là. Elle aurait dû s'en douter. «  Pas vraiment mon type. Je sais c'est cliché que d'en avoir un, mais je préfère les bruns. Yeux bleus, peut-être. » Lui faire penser à Damian était tout simplement et absolument volontaire. Peut-être qu'elle lui en parlerait ? Sookie était curieuse de savoir ce qu'elle avait sur lui. Elle le saurait prochainement, et tout ça ne serait que du passé après le passage de l'asiatique. Comment ça, secret professionnel ? Voyons, Sookie était prête a faire un écart... Et deux point pour la manipulation, deux !

Acceptant le cul sec de Sookie, elle lui répondit : « Allez cul sec ! Et je compte sur le fait que tu vas être encore plus bridée que tu ne l’es déjà à la fin de la soirée ! » La voleuse lui tira la langue, et termina son verre comme l'exige la coutume. La fin de son verre ne fut pas bien compliqué à boire, comparé au verre plein que Emma devait engloutir. Elle se fichait bien mal que Emma le lui reproche, car elle se rattraperait sans soucis sur les prochains verres en guise de fausse bonne foi. Ses futures menthe a l'eau n'avaient rien de très dangereuses. Une fois fait, pour le coté théâtrale, elle dit alors : «  Tu parles, je vais finir en comas, et toi tu penseras que j'ai encore les yeux grands ouverts, prête à enchainer les verres suivants! Super idée Emma ! En parlant de prochaine tournée... » dit-elle alors, sans laisser à sa fausse amie le temps de récupérer de son cul sec, faisant déjà un signe du coté du bar pour qu'on leur envoie la suite. A ce rythme, Emma risquait de ne pas se souvenir de grand chose demain matin. «  Au faite ? Je repensais à un truc à cause de ta connerie à propos d'avoir une touche... Je t'ai vu l'autre jour avec un type, plus grand que toi, hm, un peu blond, peut-être ? Désolée les portraits robots, c'est pas trop mon truc. Mais vous aviez l'air proche en tout cas. Tu as un copain dont tu ne m'aurais pas parlé? » questionna-t-elle curieuse et faussement innocemment. Ollie. Elle savait très bien qui il était, mais faire parler Emma lui en apprendrait peut-être plus sur lui aussi. Donner des idées aux cauchemars qui s'en prenaient à Emma sur où taper pour faire mal, pour détruire le gardien, pouvait toujours être utile. Etait-elle au courant pour son frère ? Peut-être était-ce pour ça qu'elle avait si bien cerné ce qui lui arrivait non ? Non, aucune chance. Ollie serait contraint de ne plus être son protecteur, n'est-ce pas ? ?N'y avait-il pas là encore, une sorte de règle ? Pauvres Gardiens, leur vie était si contraignante que Sookie aurait presque pu avoir un peu de pitié pour eux. Presque.
©junne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1311
POINTS : 5244



MessageSujet: Re: Sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis. ▽ EMMA   Jeu 22 Juin - 15:47



   
   Sois proche de tes amis et encore plus proche de tes ennemis
   Sookie & Emma

J
e souris à l’asiatique. S’entourer des bonnes personnes. C’était tellement facile de dire ça mais pouvait-on réellement connaitre une personne ? Je ne le pensais pas. Du moins pas comme on le souhaiterait. Prenez par exemple mon antiquaire préféré. Qui aurait pu penser que derrière ce sourire Colgate se cachait un des plus grands voleurs de Manhattan ? Personne hein. Alors oui Sookie, c’est important mais cela ne faisait pas tout. Ma nature légèrement méfiante me faisait prendre pas mal de recul envers les personnes qui étaient avec moi. Je savais que ce n’était parfois pas très juste envers elles mais je n’y pouvais rien. Rajoutez à cela ma parano de mère et vous avez ce cocktail fait de méfiance et d’un fond de naïveté qui me caractérisait. Je ne voulais pas l’admettre et d’ailleurs je frappais mes frères lorsqu’ils osaient le dire mais j’avais un faible pour défendre la veuve et l’orphelin. Normal me direz-vous quand on exerce un métier tel que le mien. Oui sauf que parfois, j’étais si facilement émue devant la détresse d’autrui que je m’étais déjà faite avoir plusieurs fois. Mais têtue comme pas deux, je me refusais à devenir cynique envers les personnes dans le besoin. Il y en avait des vrais et je ne pouvais laisser mes déceptions prendre le pas dessus.

« Haha comme tu dis. Mais certains sont si bons comédiens qu’on leur donnerait le bon Dieu sans confession. Tu ne penses pas ? »

Je la regardai un peu taquine

« Si ça se trouve, tu joues l’innocente comme ça avec moi mais en vrai tu es Satan en jupe ! »

J’éclatais alors de rire lui prouvant que je ne pensais un traitre mot de ce que je venais de dire. Elle me lâcha pour aller aux toilettes et en revenant je lui posais alors la fameuse question des mecs. Je manquai de m’étouffer en entendant qu’elle avait un faible pour les bruns aux yeux bleus. Et bien évidemment, l’image entêtante de mon voleur vola devant mes yeux. Oui Damian était plutôt beau gosse. Mais ce n’était pas surement pas un mec que je présenterai à Sookie ! Hors de question qu’elle tombe sous son charme pour que je lui brise le cœur en le mettant derrière les barreaux. Car je comptais bien le faire !

« C’est vrai qu’ils sont plutôt mignons… Si j’en vois un je te fais signe ! »

Je ne rebondis pas plus que ça sur le sujet. Parce qu’à part Damian je n’en connaissais pas d’autres… Je changeais de sujet un peu brutalement en lui proposant un cul sec. Rien de mieux que l’alcool pour éviter certains sujets. Rigolant à c qu’elle me dit, je lui fis un petit non de la tête. Je ne croyais pas Sookie capable de tomber dans un coma éthylique. Nous avions déjà d’autres soirées et une chose était sure, cette fille avait une des meilleures descentes que je connaissais. Meilleure que certains hommes même. C’était incroyable comme une petite chose comme elle pouvait avaler. Le verre d’après arriva bien vite mais je ne le bus pas et la regardai en souriant

« Non non celui-là tu le bois seule ma chère ! Tu as un verre de retard sur moi je te rappelle donc celui-là cul sec pour toi et on sera quitte ! »

Mais avant Sookie me parla d’un certain blond avec qui elle m’avait vu un jour. J’arquais un sourcil en me demandant bien de qui elle pouvait parler. Secouant la tête, je lui dis alors

« Bois ton verre pendant que je réfléchis ! Tu sais bien que je suis entourée d’hommes ! »

Je lui fis un petit clin d’œil pour ponctuer ma phrase. De qui pouvait-elle parler ? Ian ? Non, elle avait précisé que nous étions proches. Un sourire vint alors étirer mes lèvres

« Tu parles surement d’Ollie ! C’est mon frère banane ! Mon jumeau qui est venu ici pour sa spécialisation. Pourquoi ? Tu es intéressée ? »

Je la regardais rieuse. Ça serait peut-être une bonne idée en fin de compte. Et puis un moyen de savoir si Ollie était vraiment gay…
WILDBIRD

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Je crois que j'ai retrouvé le goût du bonheur ! C'est marrant c'est exactement le même que celui du mojito.
INSCRIT DEPUIS LE : 19/10/2016
MESSAGES : 220
POINTS : 836



MessageSujet: Re: Sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis. ▽ EMMA   Dim 25 Juin - 2:48

Sois proche de tes amis, et encore plus

proche de tes ennemis.
Mama feat. Cookie
Satan en jupe. Si cette remarque avait faire rire Sookie, c'était bien pour la véracité des propos de l'inspectrice. Si elle n'était pas celle qu'elle était aujourd'hui, l'asiatique aurait pu avoir une parfaite carrière d'actrice, et rafler tous les oscars, sans même avoir à les voler. Elle avait eut bien des vies en une seule, et ça n'était pas pour lui déplaire. Elle avait choisit celle qui était la plus palpitante, et surtout, celle qui lui correspondait le mieux. Gagner légalement sa vie était tellement ennuyeux et contraignant. Au moins, elle se sentait vivante à chaque fois qu'elle pénétrait par effraction un lieu, et était bien plus libre que n'importe qui sur cette terre. Certes il y avait des villes où il serait préférable qu'elle ne remette pas les pieds, mais façon de parler.

Lorsque Sookie décrivit son style d'homme, en visant volontairement les caractéristiques les plus simples et évidentes de Damian, Emma ne rebondit alors pas sur le sujet comme elle l'aurait espéré. Elle aurait pourtant adoré que l'inspectrice lui en parle, même pour le critiquer. Ca aurait été une façon d'être certaine qu'elles étaient ''proches''. Elle voulait bien l'écouter se confier sur sa vie inintéressante, mais qu'elle ne zappe surtout pas les seuls points piquant ! Elle n'insista pas, n'aillant de toute façon pas matière à le faire. Après leur cul sec, les verres suivants arrivèrent. Sookie fit mine d'être désabusée lorsque Emma lui demanda de rattraper son retard, comme si le faire était insurmontable, voir pas très fair-play. elle s'en fichait bien mal a vrai dire. Elle la questionna sur Ollie, pour la faire parler un peu plus d'elle, et surtout de lui, mais elle ne comprit pas tout se suite de qui elle parlait. A moins qu'elle ne fasse semblant pour qu'elle soit obligée de boire son verre. Peu importe. Sookie attrapa son cocktail light, et grimaça un peu en le vidant. Elle exagérait un peu, pour être crédible, mais même sans alcool, ce n'était pas bien agréable de vider un verre d'eau gazeuse. Elle souffla en reposant son verre vide, avant de sourire a la policière, victorieuse. Tentant de ne pas recracher l'excès de gaz sous forme de rot, elle écouta la jeune femme lui indiquer qu'il s'agissait en faite de son frère. Sookie fit comme si cette information était une vrai découverte pour elle, l'obligeant à laisser tomber ses fausses spéculations quant à une relation secrète entre Emma et le jeune homme. Elle rit lorsqu'elle lui demanda si elle était intéressée. T'as pas idée, pensa Sookie, loin d'envisager la chose comme Emma.

Elle songea un instant au comique de la situation. S'il se rencontraient dans ce vrai monde, Ollie ne tarderait pas à découvrir la vraie nature de la nouvelle copine de sa soeur chérie. Peut-être même la reconnaitrait-il, même s'il n'avait pas vu sa réelle apparence,  à cause de cette nuit où les Cauchemars avaient attaqué en masse. Sookie était définitivement trop joueuse. Elle s'imaginait déjà avoir une nouvelle conversation avec Emma sur ses troubles nocturnes, tout en échangeant des regards entendu avec son jumeau, en se plaignant qu'elle aussi, elle faisait des cauchemars de temps en temps..  Mais contrairement à Emma, l'asiatique les créait réellement. Etre une amie irréprochable pourtant détestée par le frère, voilà qui sonnait amusant. Faire planer une menace au dessus de la tête de sa jumelle.. " Bien que je ne remette pas en cause les jolis traits que Dame nature a offert à ta famille, dois-je te rappeler que ton frère n'est pas trop mon type? Mais entrer un peu plus dans ton cercle en le rencontrant serait... j'vais pas dire un honneur, mais l'idée est là " dit-elle dans un sourire plein de tendresse avant que son regard ne plonge dans son cocktail vide. Jouant alors d'un faux air distrait à l'aide de sa paille, avec les feuilles de menthe collées au fond de son verre, elle dit alors : " Et puis tu sais, plus sérieusement, c'est compliqué pour moi d'avoir une quelconque relation. Les gens ne sont pas toujours très compréhensif face à mon métier.." dit-elle pensive. Cette couverture était tellement parfaite. Assez gênante pour certains pour ne pas qu'il pose trop de question, et expliquant le pourquoi de cette solitude affective. Et Emma ne pouvait que la comprendre. Elle était très prise par sa vie professionnelle, et certains hommes ne devaient pas aimer qu'une femme dégage ce sentiment de sécurité et d'assurance. Une sorte de point commun en plus. La vraie raison était naturellement que Sookie était incapable d'aimer, comme démunie de tous sentiments. Une sociopathe en bonne et due forme. Comme si elle voulait esquiver le sujet, elle dit alors : " Ton frère se spécialise dans quoi ? Je l'imagine bien dans un service d'aide à la personne.. Il m'a semblé être... mh, protecteur." dit-elle, employant des termes qui pouvait faire penser à sa vraie nature, cherchant à lire sur le visage de la jeune femme si ces mots faisaient échos pour elle à quelque chose. Il y avait peu de chance qu'elle sache pour Oliver, mais si elle était informée de tout ça, les plans d'approches de Sookie pourraient devenir obsolètes. Et si Emma était une vraie ignorante, ça lui ouvrait tout de même une voie pour parler de lui.
©junne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis. ▽ EMMA   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sois proche de tes amis, et encore plus proche de tes ennemis. ▽ EMMA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» parler de la mort d'un proche aux petits
» Appartement à louer proche de l'IUT
» Ile des pins - l'île la plus proche du paradis
» A mes Camarades, à mes Amis et à tous ceux qui se reconnaissent comme tels.
» Recherche remplaçant(e) dans l'Aisne, proche frontière belge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: manchester :: Manchester East. :: Le Claddagh.-