AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥
» pour «

Partagez | 
 

 Call me Satan ☽ Naïla & Miles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

libre

avatar



If I Had a Heart
INSCRIT DEPUIS LE : 17/05/2016
MESSAGES : 104
POINTS : 929



MessageSujet: Call me Satan ☽ Naïla & Miles   Mar 10 Jan - 22:53



Call me Satan
l'esprit
ft. Naïla & Miles۰  


- Ce soir ! Tous au marché de Noël ! hurla un type de ma faculté.

Super... Noël, je détestais Noël et encore plus, le marché de Noël. Ça sentait toujours la joie et la bonne humeur, je détestais toutes ces choses. C'est bien pour cela que moi et mon père ne fêtions jamais Noël. L'heure était arrivée et je m'étais bien sûr fait traîner dans le groupe d'étudiant. Nous marchions dans la rue d'un pas décidé, je sentais les flocons de neige s'accrocher dans mes cheveux de cette même couleur. C'était un début de soirée, avec un peu de chance, on finirait dans un bar comme je l'avais prévu ce matin. Dans le pire des cas, j'irai seul, cela ne me changerait pas beaucoup. Nous étions tous accoudés à des tables hautes des buvettes, moi avec une fille de ma fac que je ne connaissais pas encore et deux potes. Tous, ou presque savouraient un vin chaud, pour ma part, une bière me convenait parfaitement. Je n'aimais pas trop le vin chaud. Je me félicitai de ne pas avoir encore fumé de cigarette depuis la fin des cours, et tentai de suivre la conversation sans dire un mot.

Je buvais un coup dans ma bière quand c'est arrivé. Des cheveux colorés, une taille fine, des yeux bleus perçants, la peau pâle, ça ne pouvait être qu'elle. Mon sang ne fit qu'un tour, et ma colère revint. Je gardai les yeux fixés sur le vide, me rappelant les événements de la veille. Que faisait-elle ici ?

Un voix me sortit de mes pensées :

- Miles ça va ? On dirait que tu te prépares à faire un assassina ! plaisanta l'un de mes amis.

Mais je ne trouvais pas cela très drôle, je me préparai effectivement à préparer un assassina. Mais ça, il ne pouvait pas le savoir. Je tentai de me concentrer uniquement sur les personnes qui m'entouraient, mais impossible pour moi de ne pas détourner les yeux pour les poser sur la jeune fille. Elle me faisait réellement un effet étrange. Je croisai son regard, mais me retournai automatiquement. J'étais en réalité stupéfait de la voir en vrai. C'était totalement différent que dans les cauchemars. Je faisais tourner nerveusement ma bouteille de bière entre mes mains et annonçai :

- Désolé... Je... J'ai vraiment besoin de fumer.

Je bus le reste de ma bière cul-sec et la posai sur la table. Laissant mes collèges d'étude seuls. J'avais juste besoin de me calmer et de respirer. Je sortis du marché et allumai une cigarette deux mètres plus loin. Que cela faisait du bien. J'expirai très longuement la fumée et fermai les yeux.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxictwiggy.tumblr.com/

ignorant

avatar



Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis ~V.Hugo
INSCRIT DEPUIS LE : 16/05/2016
MESSAGES : 364
POINTS : 1248



MessageSujet: Re: Call me Satan ☽ Naïla & Miles   Mer 11 Jan - 9:13

Call me SatanMiles ♥ NaïlaJe raccroche mon téléphone et me jette sur mon lit, retenant un cri qui montre ma frustration. Pourquoi le monde a-t-il décidé d’être si cruel ?! J’avais l’intention de me coucher de bonne heure, de prendre mes médicaments et de dormir toute la nuit. Mais bien sûr, mon programme est annulé, à cause d’un client. Monsieur a décidé que je vienne lui montrer mes clichés de son énorme chat, ce soir, au marché de noël. Au marché de noël, ou plutôt, l’endroit blindé de bonne humeur, le lieu que je voulais éviter à tout prix cette année ! Mais maintenant c’est trop tard pour aller, je dois y aller. Surtout que je n’ai presque plus de cigarettes et que vu que j’ai payé mon loyer, il me faut de l’argent pour pouvoir en acheter. Soupirant de nouveau, j’attrape mon téléphone et envoie un message à Matt pour savoir s’il veut bien venir avec moi à cette soirée. Il me confirme et me dit qu’il viendra avec quelques potes pour qu’on puisse s’amuser comme il se doit. Finalement la soirée ne s’annonce pas si casse-pied qu’elle n’avait l’air !

Matt et ses potes attendent patiemment que le client choisisse le cliché qu’il préfère. Malheureusement, il met du temps, et les mecs commencent à l’imiter dans son dos. Je fais tout mon possible pour garder mon sérieux, mais ce n’est pas chose facile. Au bout de vingt minutes, l’homme me donne mon chèque et repars, la photo sous le bras. Au moins, il pourra s’offrir son propre cadeau le soir de noël, celui-là ! Je range le reste de mes clichés dans mon sac, avant de suivre Matt. Ce dernier nous offre à tous un verre et je suis tout le monde en prenant du vin chaud. Ce n’est pas horrible à boire, mais ce n’est pas ce que je préfère non plus. Ensuite, plusieurs verres s’enchainent mais mon palais est un peu trop alcoolisé pour reconnaître ce que c’est.

-Hé venez, on joue !

Je ne sais pas qui a proposé ça, mais je suis d’accord avec cette idée. Autant s’amuser à cette soirée qui est plutôt embêtante en vue de ce qu’on faite. Hormis les enfants, je ne vois pas qui peut aimer noël et la niaiserie qui en ressort. De toute façon, depuis la mort d’Achille, je n’aime plus tout ce qui touche au bonheur. Penser à mon frère me déprime, aussi, je bois cul-sec le verre plein qui était sur la table. Ce n’était pas le mien mais tant pis ! Matt refait signe à l’homme qui nous sert depuis tout à l’heure, ça doit être un de ses amis, pour qu’il nous resserve. Pendant de longues minutes, on se jette des défis, plus idiots les uns que les autres. Mais on rit, même moi, et ça fait du bien de tout oublier. Lorsque vient le tour de Matt, un de ses potes lui demande d’aller offrir un bonbon aux fruits, à la mère de famille. On rit lorsqu’on voit notre ami revenir sans son bonbon, fier comme un coq d’avoir réussi son défit.

-Naï, à toi ! Tu dois … courir avec ton verre dans les mains, jusqu’au mec là-bas qui est en train de fumer ! Si tu le frôles, t’as perdu. Donc tu devras le convaincre de venir passer la soirée avec nous !

-Fastoche!

Ne me rendant pas compte du défit réellement, j’attrape mon verre qui vient d’être rempli et me mets à courir. Mais je n’avais pas prévu que mes jambes trembleraient autant et que le sol serait autant glissant. Je ne sais pas comment, mais j’arrive à ne pas tomber. Malheureusement, au moment de contourner le jeune-homme, mon pied dérape sur quelque chose. Voulant garder mon équilibre, je fais des moulinets avec mes bras… mais mon verre va terminer sa course sur la veste du jeune-homme. En voyant sa tête, je me mets à rire. C’est un son faux, mais je m’en moque. Après tout, la réalité est légèrement déformée.

-Désolée … Au moins, vous sentirez bon ce soir. Parfum bière, ça fera fureur dans quelques années !

© 2981 12289 0

_________________
Fuis-moi, je te suis. Suis-moi, je te fuis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



If I Had a Heart
INSCRIT DEPUIS LE : 17/05/2016
MESSAGES : 104
POINTS : 929



MessageSujet: Re: Call me Satan ☽ Naïla & Miles   Ven 7 Avr - 15:37



Call me Satan
l'esprit
ft. Naïla & Miles۰  


J'ouvris à nouveau les yeux et vis avancer vers moi cette jeune fille qui tenait à peine debout, un verre à la main. Étais-je en train de rêver ou se dirigeait elle vers moi ? Non... Elle se dirigeait vraiment vers moi. J'étais cloué sur place, je ne savais plus quoi faire. Fuir ? Pour quelle raison ? Après tout, elle ne savait pas qui j'étais. Dans ce monde, je n'étais qu'un illustre inconnu, aux cheveux blonds qui ne souriait jamais. Je ne comprenais d'ailleurs pas pourquoi elle avait décidé de venir vers moi. En temps normal, je n'étais pas une personne qui inspirait la sympathie.

Elle se rapprochait de plus en plus, mais enfin ! Que me voulait-elle ? Je sentais ma respiration s'accélérer et ma colère monter. Était-elle stupide ? Je n'avais jamais vu une victime aussi attirée par son bourreau, c'était quoi son problème à celle-là ? Aussi tarée que son frère, j'en étais persuadé.

Elle se trouvait trop près, vraiment beaucoup trop près de moi. Et... Non mais est-ce sérieux ? Le contenu de son verre de bière venait de s'étaler sur ma veste. Ma veste presque neuve. Là, c'était vraiment trop. Je la repoussais, son contact me dégoûtait presque. Je voulus tirer sur ma cigarette, mais remarquait qu'elle était trempée. Je la laissai tomber dans la bouche d'égout. De l'autre côté de la rue, j'entendis les rires stupides de ses amis. Peu m'importait s'ils étaient en son intention ou en la mienne, je ne supportais pas de me faire ridiculiser en public. Elle rigola à son tour. Alors ça, c'était vraiment la cerise sur le gâteau. Je n'en revenais pas. Quel culot !

- Désolée… Au moins, vous sentirez bon ce soir. Parfum bière, ça fera fureur dans quelques années ! continua-t-elle en pouffant.

Je fronçais les sourcils.

- Mais quelle idiote tu peux faire Naïla. Quelle cruche j'en reviens pas. Franchement, je vois vraiment pas qui pourrait avoir envie de sentir la bière, hurlai-je presque.

J'enlevai ma veste et la portai sous mon bras. Je sortis mon paquet de cigarettes.

- Putain c'est pas vrai, même ça c'est trempé...
J'ai même pas de quoi m'en rallumer une. J'espère que t'es fière de toi...


Je rageai, j'étais hors de moi, je ne me gérais absolument plus.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxictwiggy.tumblr.com/

ignorant

avatar



Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis ~V.Hugo
INSCRIT DEPUIS LE : 16/05/2016
MESSAGES : 364
POINTS : 1248



MessageSujet: Re: Call me Satan ☽ Naïla & Miles   Mer 3 Mai - 17:47

Call me SatanMiles ♥ NaïlaUn pari qui n’était peut-être pas une si bonne idée. Je ne pensais vraiment pas avoir autant d’alcool dans le sang. Si Sarah était là, elle m’hurlerait dessus vu que je suis presque … bourrée. Ce qui me fait rire. Mais ne voulant pas lâcher et avouer que je n’en suis pas capable, je quitte les gars et me dirige vers celui qui est seul, en train de fumer. Mais je loupe mon coup, ma bière terminant sur sa veste. J’avoue que ça me fait rire, même si ce n’est sûrement pas drôle. Mais ce n’est pas moi qui parle, c’est l’alcool que j’ai ingurgité. J’entends les mecs qui rient, mais je reste concentrée sur l’inconnu. Enfin autant que je peux. M’excusant, je lui dis que parfum bière, ça fera fureur dans quelques années. Enfin même si ce n’est pas le parfum que je préfèrerai sûrement. Mais monsieur me répond, et il est grognon. Rholala c’est noël pourtant ! Mais d’ailleurs, comment connaît-il mon prénom celui-là ? Si ça se trouve, il l’a entendu tout à l’heure. Levant les mains en l’air, je pouffe de rire, alors que je voulais au départ m’excuser, encore une fois.
Le regardant enlever sa veste, je me de demande ce qu’il va faire. Peut-être va-t-il sortir un masque de clown et me dire qu’il m’a hurlé dessus pour des conneries ? Mais non, monsieur n’a pas fini de râler. Ses clopes sont trempées. Bon j’avoue, ce n’est pas top à fumer, mais ce n’est pas la peine de m’hurler dessus ! Il me balance au visage qu’il n’a même pas de quoi en rallumer une et il espère que je suis fière de moi. Pardon ?! La moutarde me monte directement au nez, et je pense que l’alcool me donne du courage. Surtout que je ne le connais pas celui-là ! Du moins, si je l’ai déjà rencontré, je ne m’en souviens pas !

-Mais t’es qui pour me parler comme ça ?! Je ne te connais pas le blondinet !


Attrapant mon paquet de clopes dans ma poche, je lui balance dans la figure et je ne sais comment, il arrive à le rattraper. M’avançant vers lui, j’ai juste envie de le frapper. Ou de l’étrangler. Ou encore je ne sais pas pourquoi, d’apprendre à le connaître. Inspirant pour me calmer, je lui souris gentiment, replaçant une mèche colorée derrière mon oreille.

-Allez monsieur grognon, c’est noël. Même si c’est une fête pourrie, ça je ne peux dire le contraire, je t’invite boire un verre, histoire de me faire pardonner.


Sans lui laisser le choix, je suis têtue, j’attrape son bras et le tire à ma suite. Mes potes applaudissent, sifflent et hurlent. J’ai gagné. Aussi, je leur fais une petite révérence et je suis fière de ne pas perdre l’équilibre. Faisant signe au patron, il nous ramène une bière à tous. Je souris, avant de tendre le gobelet à l’inconnu.

-Allez santé les gars !


Je lui souris, avant de boire une bonne lampée. Je veux oublier cette soirée. On reprend le jeu et j’apprends que Matt doit m’emmener danser. Soupirant, je repose mon verre sur la table et le laisse m’entrainer à contrecœur. J’aurai préféré apprendre à connaître l’inconnu moi ! Matt commence à danser, trop près de moi, à mon goût. Mais je ne dis rien. De toute façon, je ne pourrai le repousser, il est trop fort. Le laissant faire, je ne quitte pourtant pas l’inconnu des yeux. Quelque chose m’attire vers lui.

© 2981 12289 0

_________________
Fuis-moi, je te suis. Suis-moi, je te fuis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



If I Had a Heart
INSCRIT DEPUIS LE : 17/05/2016
MESSAGES : 104
POINTS : 929



MessageSujet: Re: Call me Satan ☽ Naïla & Miles   Lun 8 Mai - 19:04



Call me Satan
l'esprit
ft. Naïla & Miles۰  


- Mais t’es qui pour me parler comme ça ?! Je ne te connais pas le blondinet !

Son air sûr d'elle m'exaspéra encore plus. Mais elle ne sembla pas remarquer que j'avais prononcé son prénom précédemment, tant mieux. Elle me balança alors son paquet de cigarette que je rattrapai au vol. J'en sortis une du paquet que je plaçai entre mes lèvres et marmonnai :

- D'abord je ne suis pas blond, je suis platine. Ça change tout.

Je pris mon feu dans la poche arrière de mon pantalon et allumai ma cigarette. Elle avança vers moi, pensait-elle me faire peur ? M'impressionner ? Avec plus d'une tête de plus qu'elle, c'était probablement rater. Je n'arrivais pas à cerner son comportement, malgré le fait que j'étudiais de fond en comble la psychologie de l'être humaine. Puis elle me sortit de façon très naturelle :

- Allez Monsieur grognon, c’est Noël. Même si c’est une fête pourrie, ça je ne peux dire le contraire, je t’invite boire un verre, histoire de me faire pardonner.

Je n'avais absolument pas envie de la pardonner, ni elle, ni son frère. Et quand elle apprendrait qui j'étais, elle ne me pardonnerait sans doute jamais. Mais la vérité, c'est que ça m'était égale. Je n'avais absolument pas envie de boire un verre avec elle, et encore moins avec la bande d'abrutis qui l'accompagnaient. Je n'avais déjà pas envie de venir à ce foutu marché à la base... Et voilà qui me confirmait que c'était une mauvaise idée.

Mais elle ne me laissa pas le choix, et attrapa mon bras, me faisant rouler des yeux. C'était quoi son problème à celle-là. Je me rendis compte que je ne cessais de me poser cette question. Elle était vraiment bizarre cette fille. Dans quoi m'étais-je embarqué ?

Elle me sourit de toutes ses dents, comme son frère le faisait souvent. Elle lui ressemblait terriblement en réalité. Tous ces traits, c'était horrible. Son visage continuait de me hanter même après sa mort. Elle me tendit un gobelet que j'attrapais sans délicatesse et fit un semblant de demi-sourire pour la remercier. Histoire de ne pas avoir l'air trop impoli devant ses amis.

Elle s'en alla ensuite danser avec un garçon prénommé Matt. Je les regardai tous les deux, c'était donc pour cela qu'elle était venue me voir. Pour un jeu stupide... Super. Donc elle ne se souvenait probablement pas de moi. Dans les bras de son cavalier, elle ne cessait de me jeter des regards furtifs. Pour qui me prenait-elle ? Son sauveur ? Je fronçai les sourcils et m'efforçai de garder les yeux rivés sur le fond de mon verre. Je soupirai. Quel était le pire ? Être seul avec elle ? Ou bien avec ses amis... Le choix fut vite fait. J'afonnais ma bière que je posai brutalement sur la table haute et me dirigeai dans leur direction. Arrivé à leur hauteur, je tapotai sur l'épaule de Matt.

- Tu m'excuseras mec, je te pique ta cavalière, ce n'était pas une question et il ne semblait pas heureux, pas heureux du tout d'ailleurs et pas décidé à me céder sa place.

Mais les yeux de Naïla m'appelaient, me suppliaient presque. J'ignorai ce qui m'avait poussé à jouer les héros une seconde fois avec cette jeune fille, mais quoi qu'il en fut, je pris la place de Matt sans lui laisser le choix. Il ne broncha cependant pas et retourna avec ses autres amis.

- Désolé, je suis pas très social comme personne...

J'attrapai ses mains et me balançai sur le rythme de la musique, proche d'elle.

- On est parti sur de mauvaises bases je pense...
Alors je recommence. Bonsoir Mademoiselle, auriez-vous l'amabilité de me dire votre prénom ?


Là, c'était carrément de la drague. Ou de la manipulation. Je n'aurais su le dire. J'étais totalement perdu. La seule chose dont je pouvais être sûr, c'était qu'en lui demandant son prénom, elle oublierait sans doute que je l'avais prononcé quelques secondes auparavant.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxictwiggy.tumblr.com/

ignorant

avatar



Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis ~V.Hugo
INSCRIT DEPUIS LE : 16/05/2016
MESSAGES : 364
POINTS : 1248



MessageSujet: Re: Call me Satan ☽ Naïla & Miles   Lun 8 Mai - 22:24

Call me SatanMiles ♥ NaïlaForçant monsieur Grognon à me suivre, je l’attrape par le bras pour l’emmener vers Matt et la bande. Bon j’avoue ne pas connaître les noms des autres, ou peut-être quelques-uns, mais ça n’a pas réellement d’importance. Leur faisant un semblant de révérence, je tends ensuite le gobelet à l’inconnu. Ce dernier me remercie d’un demi-sourire et je suis surprise ? Pourquoi ? Il avait l’air de me détester il y a trois minutes à peine ! Ne cherchant pas à comprendre, je préfère trinquer. Mais j’apprends ensuite que je dois aller danser avec Matt. Autant dire que j’en suis ravie… Prenant une bonne lampée, je suis le jeune-homme. Très vite pris dans l’ambiance, ce dernier commence à se coller un peu trop près à moi. Mais je ne fais rien pour l’en empêcher. Un peu trop éméchée sûrement, mais également, je sais que je perdrai la partie. Il a des muscles, il sait s’en servir. Je le sais pour l’avoir déjà vu tabasser un mec. Soupirant, je laisse pourtant mon corps bougeait au rythme de la musique, mon regard fixé sur l’inconnu.
Au départ, ses yeux sont rivés aux miens, mais soudain, son attention se concentre sur son verre. A-t-il vu une mouche dedans ? Ne comprenant pas, je ferme les yeux pendant quelques secondes. A quoi est-ce que je m’étais attendue franchement ? A ce qu’il vienne me débarrasser de Matt et ses sales mains ? Ridicule franchement. Ça se voit comme le nez au milieu de la figure qu’il n’est pas du genre super héros. Soudain, sa voix raisonne à mes oreilles. Sursautant, je le vois taper sur l’épaule d’un Matt qui semble plus qu’énerver. Mais je m’en moque, je veux que ses mains arrêtent de parcourir mon corps, même si tout ça n’était qu’un jeu. Sans laisser le temps au jeune-homme de dire quelque chose, l’inconnu le repousse et je ne peux que soupirer de soulagement. Pourtant, je ne peux m’empêcher de regarder Matt qui repart vers ses potes, la démarche lourde. Il est énervé ! Super … Le chemin du retour va promettre. Enfin de toute manière, tout est pourri avec cette fête ! L’inconnu prend la parole, me sortant de mes pensées. Je plante mon regard dans le sien, souriant légèrement.

-J’ai cru remarquer oui …

Ce n’est pas un reproche, juste une constatation. Après tout, s’il n’est pas social, je ne peux le forcer à l’être. Personnellement, je sais que je le suis uniquement s’il y a de l’alcool ou encore à la rigueur, des animaux. Mais sinon, je préfère me terrer dans mon appartement. Ses mains qui attrapent les miennes. Bien plus chaudes que celles de Matt, surtout comparé à mes paumes gelées. Mais sa présence à mes côtés à quelque chose de rassurant. Sa réponse me fait sourire. Décidemment, il n’y a que lui, qui arrive à me faire sourire. Mais est-ce qu’il était en train de me draguer ? C’est la question que je me pose. L’alcool me donnant des ailes, je rentre dans son jeu.

-Naïla et vous, jeune inconnu ?


A peine ma phrase finie, un couple salement … je ne sais quoi, me bouscule. Retenant mon juron, je me retrouve contre le torse de l’inconnu, vu que j’ai perdu l’équilibre. En même temps avec l’alcool, je ne suis pas très stable. Pour une raison que j’ignore, je ne peux que me trouver bien contre ce torse. Mais sachant qu’il peut être désagréable d’un seul coup, je me recule immédiatement après que cette pensée soit passée dans ma tête.

-Désolée, cette fois, je n’y suis pour rien … Et il n'y a même pas de bière de renverser ! Tu danses bien pour quelqu’un de pas social. T’as appris où ?

A côté, j’ai l’impression d’être un morceau de bois mal foutu. Mais ça ne fait rien. Tant que je passe un peu de temps avec lui, rien ne m’importe. Même Matt et sa bande, qui nous regardent d’un œil mauvais. Rien d’autre ne compte. Pourquoi ? Sûrement l’alcool …

© 2981 12289 0

_________________
Fuis-moi, je te suis. Suis-moi, je te fuis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



If I Had a Heart
INSCRIT DEPUIS LE : 17/05/2016
MESSAGES : 104
POINTS : 929



MessageSujet: Re: Call me Satan ☽ Naïla & Miles   Mar 9 Mai - 22:36



Call me Satan
l'esprit
ft. Naïla & Miles۰  


Ses yeux ne cessaient de capter les miens, elle semblait comme prisonnière de mon emprise. Il arrivait parfois qu'inconsciemment un être humain tombe amoureux de la personne qui le fait souffrir. Sauf qu'ici, elle n'était même pas consciente que j'étais son cauchemar. J'étais juste, un parfait inconnu. Elle semblait affectivement tout aussi perdue que moi et il fallait absolument que je trouve un moyen de tourner cette situation à mon avantage, sinon, il se pourrait que tout mon plan initial tombe à l'eau. L'être humain était imprévisible, c'est cela qui me fascinait.

- J’ai cru remarquer oui…

Me sortant de mes pensées, je remontai la tête. Pas très social et toi non plus, ai-je cru remarquer, pensai-je.

- Naïla et vous, jeune inconnu ? répondit-elle à ma question.

Oh mais ça, je le savais déjà. Je savais déjà beaucoup de choses sur elle. Ses prises de médicament et de somnifère, grâce à mon implication dans le domaine de la psychiatre, il m'avait été facile de tomber sur ses dossiers, même si, j'étais totalement en tord et que je risquai très gros à cause de cela. Sa souffrance à cause de la mort de son frère et également celle de son père, plus récemment. Cela, je l'avais observé dans ses rêves, tapis dans l'ombre. J'avais pu observer ses souvenirs les plus profonds de sa mémoire. Le cerveau humain est passionnant, il stocke toutes sortes de choses dont nous ne sommes même pas au courant. Les moindres détails de notre vie y sont encré et nous ne pouvons même pas y avoir accès. Je me rappelai alors qu'elle m'avait renvoyé la question.

- Miles. Je m'appelle Miles.

Je retournai à mes pensées. Elle était plutôt jolie Naïla, c'est vrai. Nous dansions doucement au rythme de la musique. Je savais que ces potes nous regardaient. Je pouvais sentir leur regard dans mon dos, comme s'ils pouvaient brûler mes vêtements. Soudain, la jeune fille s'écroula à nouveau sur moi. Elle eut directement un mouvement de recule, sans doute la preuve que je l'intimidais tout de même.

- Désolée, cette fois, je n'y suis pour rien… Et il n'y a même pas de bière de renverser ! s'excusa-t-elle directement. Son air embarrassé me donnait envie de rire.

- En fait, c'est juste que j'ai acheté ma veste il y a environs une semaine.

Et que je prenais grand soin de mes affaires, je détestais qu'on y touche.

- Tu danses bien pour quelqu'un de pas social. T’as appris où ? me questionna-t-elle.

En essayant de serrer des gonzesses en soirée, c'est comme ça qu'on apprend le mieux. Allai-je vraiment lui répondre cela ? Sans doute pas, ce n'était vraiment pas la meilleure des idées. Mon but actuellement ? Me la mettre en poche pour assouvir au mieux ma soif de vengeance.

- Ma mère m'a inscrit à des cours de danse quand j'étais plus jeune, expliquai-je.

Plus qu'à lui faire croire qu'elle était morte et ça nous ferait un super point en commun. J'applaudissais mentalement ma capacité à me créer une vie en un quart de seconde. De cette façon, personne ne me connaissait vraiment.

Par contre, la bande de zigotos derrière nous commençait vraiment à me taper sur les nerfs et il y avait de plus en plus de monde sur cette foutue piste de danse. De quoi fortement me déplaire. Je me penchai vers elle et approchai ma bouche de son oreille. Elle pouvait sans doute sentir mon souffle contre celle-ci.

- On se casse, dis-je simplement.

Et sans lui laisser le choix, comme elle l'avait fait tout à l'heure en m'invitant boire un verre, je l'attrapai par le poignet et l’emportai avec moi. Je courrai à travers la foule, sans jamais la lâcher et sans savoir où j'allais. Nous traversâmes le marché complet, puis arrivâmes finalement dans la rue éclairée par les lampadaires. Loin de l'ambiance de Noël. Je détestais cette fête. Comme elle, ça nous faisait un vrai point commun. Il pleuvinait, tout semblait triste et terriblement ténébreux. Je continuai de marcher, sans savoir réellement où j'allais. Je fis glisser ma main vers la sienne et enlaçai mes doigts aux siens, sans raison valable. Je ne me retournai pas vers elle. J'avançai, toujours dans la pénombre.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxictwiggy.tumblr.com/

ignorant

avatar



Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis ~V.Hugo
INSCRIT DEPUIS LE : 16/05/2016
MESSAGES : 364
POINTS : 1248



MessageSujet: Re: Call me Satan ☽ Naïla & Miles   Mer 17 Mai - 9:16

Call me SatanMiles ♥ NaïlaJ’ai cru remarquer que oui, il est asocial. Mais ce n’est pas un reproche. Après tout, je n’y suis pas ma même, tant que je n’ai pas quelques verres dans le nez. Enfin, même si tout ça, ce n’est pas de ma faute … Si Achille était encore là … Non, ce n’est pas le moment de penser à ce genre de chose ! Secouant la tête, je reprends pieds dans la réalité lorsqu’il me répond qu’il s’appelle Miles. Un beau prénom, pour une belle personne. Pourquoi est-ce que je pense à ça ? Je ne le connais même pas !
Perdu dans nos mouvements de danse et un peu dans mes pensées, je me fais bousculer par un couple sûrement ivre voir même shooté. Je me retrouve contre son torse, avant de me rejeter en arrière de suite. Il est d’humeur assez changeante, je n’ai donc pas envie qu’il fasse une crise maintenant. Surtout que j’apprécie ce moment parfaitement. Aussi, je préfère également m’excuser. Mais je ne peux m’empêcher de lui dire que cette fois, il n’y a pas de bière renversée. Sa réponse me fait sourire doucement. Monsieur serait-il matérialiste ? Je me note cette information dans un coin de ma tête, avant de lui faire remarquer qu’il danse bien pour un asocial. Sa réponse me touche. Pourquoi ? Je n’en ai aucune idée … Sûrement parce que je ne peux trouver que mignon, une mère qui inscrit son enfant au cours de danse et que finalement, il se retrouve à danser avec moi, sur une estrade pourrie. Perdue dans mes pensées, je ne fais pas réellement attention à comment je danse. De toute manière, je sais que je ne sais pas danser. Alors ce n’est pas la peine de faire semblant. Miles a sûrement dû le remarquer déjà. Et je suis bien contente qu’il n’est fait aucune remarque désobligeante. Soudain, son souffle chatouille mon cou et je frisonne. Il est près, trop près. Mais ce n’est pas pour me déplaire. Qu’est-ce qui m’arrive ? Trois mots, mais que je mets du temps à comprendre. Sa main passe autour de mon poignet, et il m’entraine à sa suite. J’entends vaguement Matt hurlait qu’il va casser la gueule au blondinet, mais ça ne me fait rien. Je suis bien trop concentrée à essayer de courir derrière l’inconnu, ce qui est bien compliqué. C’est déjà un miracle que je ne me sois pas écroulée ! On court à travers la foule, traversant le marché complet. Mais je n’ai pas la force de lui demander où on va. A dire vrai, je m’en moque, tant qu’il ne m’abandonne pas comme ça et que je peux passer du temps avec lui. Je ne sais vraiment pas ce qui m’arrive à la fin… J’ai sûrement trop bu, voilà ! On arrive enfin dans une rue, faiblement éclairée, loin des lampadaires. Au moins, on est loin des décorations stupides de noël ! Il pleuvine, et je frisonne un peu, tout en remarquant qu’il n’a toujours pas lâché mon poignet. Sa main glisse soudain vers la mienne, ses doigts s’entremêlant avec les miens. Comme il ne peut le voir, je souris comme une idiote. On continue d’avancer, mais il fait toujours un peu plus sombre. Je n’aime pas trop ça … Pourtant, je continue d’avancer avec lui, même si je commence à jeter quelques regards de tous les côtés.

-Hum… On va où comme ça … ?

Ma voix ne doit pas être des plus assurées. Mais je m’en moque un peu. La pénombre n’est pas trop mon amie, depuis quelques années. Elle me rappelle trop bien de mauvais souvenirs. Comme la mort de mon jumeau, ou encore tous les cauchemars que je fais, qui m’empêchent de dormir correctement. Frissonnant, même cette fois de peur, j’en suis certaine, je ne peux que me rapprocher de lui.

-On ne peut pas faire demi-tour … ? Il fait froid et … euh … je n’aime pas trop les lieux … Puis il fait un peu sombre ici, ça pourrait être dangereux …

C’est idiot comme phrase, mais je ne suis vraiment pas rassurée. Puis vu ce que j’ai bu, je ne serais pas en mesure de me défendre, s’il arrivait quelque chose.

© 2981 12289 0

_________________
Fuis-moi, je te suis. Suis-moi, je te fuis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



If I Had a Heart
INSCRIT DEPUIS LE : 17/05/2016
MESSAGES : 104
POINTS : 929



MessageSujet: Re: Call me Satan ☽ Naïla & Miles   Mer 17 Mai - 20:41



Call me Satan
l'esprit
ft. Naïla & Miles۰  


Je sens les gouttelettes s'accrocher et mouiller mes cheveux peu à peu. L'ambiance me rend nostalgique, mais de quoi. Je n'en avais aucune idée, c'est comme si, depuis que j'avais entravé ses rêves, quelque chose de nouveau et d'étrange naissait en moi, et cela me déplaisait. Mais je me sentais trop faible que pour lutter contre. À présent, je n'avais qu'une seule issue, faire de cette faiblesse une allié pour parvenir à mes fins. Nous étions arrêtés dans une rue piétonne, sombre, comme celle où je l'ai emportée dans ses rêves. Je sentais sa main froide dans la mienne, beaucoup plus chaude. Je savais que son pote Matt devait nous suivre, et je n'avais pas vraiment envie de me battre ce soir. Quoi que... Non, trop fatigué et puis je n'en voyais pas d'intérêt. Récupérer Naïla ? Je savais très bien que quoi qu'il arrive, elle ne partirait pas avec ce type. Elle ne l'appréciait pas plus que cela, ça se voyait. Cependant, moi, elle me regardait avec passion. C'était difficile de se tromper sur ce point-là. Et d'ailleurs, cela la perdait totalement.

- Hum... On va où comme ça... ?

Je savais à quoi cette ruelle lui faisait penser. C'était incontournable. Une ruelle sombre, ne pouvait que lui rappeler vaguement son rêve. Son cerveau avait obligatoirement stocké ce souvenir. Créant sans doute une impression de déjà-vu. Cela devait absolument être insupportable. Elle frissonna et ajouta :

- On ne peut pas faire demi-tour...? Il fait froid et... euh... je n’aime pas trop les lieux... Puis il fait un peu sombre ici, ça pourrait être dangereux...

Bingo, cet endroit la mettait mal à l'aise. Sa voix tremblait légèrement, elle avait peur. Faire vivre des cauchemars éveillés, c'était ça, mon don ultime.

- J'en sais trop rien... Mais en tout cas, c'est hors de question de me coltiner ton pote Matt... rigolai-je.

Je n'avais pas peur de me battre, j'avais juste d'autres choses à faire. Était-on en train de fuir ? Un peu. Comme je le faisais toujours. Et elle aussi, un autre commun. Elle n'affrontait jamais ses peurs et moi, je contournai toujours mes obstacles en les fuyants. J'aperçus une échelle menant en haut d'un immeuble. Encore une belle occasion de disparaître.

- Affronte donc tes peurs Naïla. Ce n'est qu'un peu de noir, qu'est-ce que tu veux qu'il te fasse ?

Différence entre elle et moi : elle craignait la plupart des choses, je n'avais peur de rien. Je continuai donc de marcher jusqu'à cette échelle que j'avais aperçu. Je lui lâchai la main pour entamer ma montée. Les échelons étaient glacés et mouillés. À quelques mètres du sol, je me retournai vers elle.

- Allez monte ! dis-je en souriant.

J'arrivai en haut du bâtiment et contemplai la ville. Observant toutes ces minuscules lumières. J'attendis quelques minutes avant d'aller voir ce que Naïla avait finalement décidé de faire.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxictwiggy.tumblr.com/

ignorant

avatar



Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis ~V.Hugo
INSCRIT DEPUIS LE : 16/05/2016
MESSAGES : 364
POINTS : 1248



MessageSujet: Re: Call me Satan ☽ Naïla & Miles   Mer 17 Mai - 21:47

Call me SatanMiles ♥ Naïla- J'en sais trop rien... Mais en tout cas, c'est hors de question de me coltiner ton pote Matt...

Je ne peux qu’être d’accord avec lui sur ce point. Hors de question que je retourne là où se trouve Matt. Il est bien gentil, mais au bout d’un moment, il est lourd. Et je ne parle pas que de son poids ! Avalant avec difficulté, je ne peux que m’approcher un peu plus, alors que pénombre se fait bien plus épaisse. L’impression de déjà-vu. Je continue pourtant malgré tout de le suivre, même si je frissonne de peur.
Sa réponse me fait lever les yeux au ciel. Comment veut-il que j’affronte mes peurs, alors que la seule chose qui me permettait de les surmonter, est décédée ? Soupirant, je le vois se diriger vers une échelle. Ah non hors de question ! Sa main quitte la mienne, et je ressens de nouveau le froid. Avant qu’il ne commence à grimper à l’échelle, je me dis qu’il faut que je lui réponde. Le noir peut faire de nombreuses choses.

-Le noir me fait peur, car il y a de nombreuses choses qui peuvent s’y cacher … Et puis, je n’aime pas ça, du tout.

Il commence à grimper et je ne peux m’empêcher d’avoir peur pour lui. L’échelle ne doit pas être de première génération, j’ai peur qu’il tombe. C’est idiot, surtout qu’il a l’air de savoir ce qu’il fait. Mais ça n’a pas l’air de le déranger. Je le regarde grimper, frissonnant toujours. J’ai envie de lui dire que j’étais bien mieux lorsqu’il était à mes côtés, mais je n’ose pas. Après tout, ce n’est qu’un inconnu, même si je me sens bien en sa présence. Je le vois se retourner et baisser la tête vers moi, et je me fige. Il est fou ! Il va tomber. Son sourire est pourtant éclatant, et je suis forcée de lui rendre. Enfin ce n’est même pas être forcée, parce que j’ai envie de lui répondre. Soudain, il disparait en haut du bâtiment. Que faire ? Attrapant un des barreaux dans ma main, je ne peux que frissonner un peu plus. Déjà qu’il pleut, il faut que j’attrape l’échelle glacée. Me forçant à grimper sur quelques barreaux, je fais l’erreur de regarder en bas. Je ne peux que repenser au rêve que j’ai fait, enfin le cauchemar, lorsque je voyais Achille se suicidait. Agrippant un peu plus fort les barreaux, au point de faire blanchir mes jointures, je ne veux plus avancer. Pourtant, j’ai déjà fait plus des trois quarts du chemin. Soufflant pour calmer la panique qui me gagne, je me force à monter une autre, puis une autre encore. J’arrive en haut, tremblante. Finalement c’était peut-être une mauvaise idée de l’avoir suivi. Assise sur le toit pour reprendre ma respiration, je le vois arriver vers moi. Me redressant, tremblante, je pointe mon index sur son torse.

-Tes idées à la con, tu te les gardes la prochaine fois ! T’es fou d’être monté aussi haut !


Je reprends ma respiration, avant de me redresser correctement. J’ai eu tellement peur en montant. Puis finalement, j’aperçois quelque chose derrière lui. Souriante, je pousse légèrement sur son bras, tout en laissant ma main trainée sur son bras.

-C’est magnifique.

Je n’ai jamais rien dit d’aussi beau. Je regrette même de ne pas avoir mon appareil photo. C’est tellement beau. Je dois sûrement avoir des étoiles dans les yeux mais je m’en moque. La vue est magnifique.

© 2981 12289 0

_________________
Fuis-moi, je te suis. Suis-moi, je te fuis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



If I Had a Heart
INSCRIT DEPUIS LE : 17/05/2016
MESSAGES : 104
POINTS : 929



MessageSujet: Re: Call me Satan ☽ Naïla & Miles   Dim 28 Mai - 0:05



Call me Satan
l'esprit
ft. Naïla & Miles۰  


Peur du noir ainsi ? J'avais déjà cru le remarquer la première fois que je lui avais rendu visite, maintenant j'en avais le cœur net. Je notais cela dans un coin de ma tête pour m'en souvenir lors d'un prochain voyage dans ses rêves. Rien que d'y penser, je trépignais d'impatience. Sans savoir vraiment pourquoi, mais j'étais comme tout excité à l'idée d'entrer dans ses rêves. Ce soir peut-être ?

J'observai Naïla agrippée de toutes ses forces aux barreaux métalliques de l'échelle. Je savais qu'en ce moment même, elle me maudissait sûrement et elle n'en avait pas fini quand elle découvrirait qui j'étais réellement, ce serait encore pire. Le vertige aussi alors ?Cela devait être dû à la façon dont son frère s'était donné la mort. Une deuxième chose à noter dans un coin de mon petit cerveau.

Elle était terrorisée, à bout de souffle, sa respiration ne cessait de s'accélérer, s'en était presque devenu inquiétant. Il ne lui restait que quelques échelons à gravir et elle serait en haut. Mais elle eut la mauvaise idée de regarder en bas. Craignant le pire, je l'attrapai et la tirai pour l'aidée à se hisser tout en haut. Une fois fait, je la lâchais pour retourner voir le paysage. Je la laisse reprendre son souffle. Elle fait peur à respirer aussi fort, on dirait qu'elle allait s'étouffer à n'importe quel moment. Je me tournai à nouveau vers elle, ne l'entendant plus. Je m'en approchai pour voir si tout allait bien. Elle me pointa alors de son index comme pour m'accuser.

- Tes idées à la con, tu te les gardes la prochaine fois ! T’es fou d’être monté aussi haut !

J'éclatai de rire. Cette phrase sonnait tellement comme un refrain dans ma vie. Ainsi que de me faire traiter de gros connard... Je savais qu'elle était surtout totalement effrayée et qu'elle n'avait pas encore pris le temps de regarder le paysage. C'était une artiste alors, ça ne pouvait que lui plaire.

Son souffle s'était à présent calmé et elle me poussa légèrement pour pouvoir observer la ville derrière moi. Dans ses yeux se reflétaient toutes les lumières de la ville comme des millions de petites étoiles.

- C’est magnifique, finit-elle par remarquer.

Je sentais sa main glacée se balader sur mon bras, me donnant des frissons épouvantables.

- Alors mes idées à la con ? demandais-je en passant mon bras droit autour de ses épaules.

Je sortis son paquet de clope que j'avais gardé tout à l'heure et m'en allumai une nouvelle. Je tirai un coup puis plaçai la cigarette entre mon index et mon majeur gauche. Je lui tendis son paquet.

- Tiens, j'ai oublié de te rendre ça tout à l'heure.
Tu ne m'en veux pas j'espère ?

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxictwiggy.tumblr.com/

ignorant

avatar



Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis ~V.Hugo
INSCRIT DEPUIS LE : 16/05/2016
MESSAGES : 364
POINTS : 1248



MessageSujet: Re: Call me Satan ☽ Naïla & Miles   Lun 29 Mai - 9:40

Call me SatanMiles ♥ NaïlaReprenant ma respiration, je n’en reviens pas que j’ai réussi à grimper jusque là-haut. Le vertige, je l’ai depuis que j’ai vu Achille sautait d’un immeuble. Entre rêve et réalité, la différence est maigre. Mais j’ai réussi à monter. Et pour les derniers barreaux, il m’a aidé à monter. Je ne sais pas pourquoi, mais je ne peux m’empêcher de trouver ça adorable. Pourtant, il n’est qu’un inconnu pour moi. Un inconnu qui me perturbe, m’attire, pour une raison que j’ignore.
Alors qu’il revient vers moi, je pointe un doigt accusateur vers lui. Je lui dis qu’il faut qu’il garde ses idées de la sorte la prochaine fois. Au moins, je ne crache plus mes poumons, c’est déjà ça ! Ma remarque le fait rire. Ca le fait rire que je le trouve fou ? Fermant les yeux, je me redresse une fois que ma respiration s’est calmée. Le repoussant légèrement, je laisse pourtant ma main sur son bras. En même temps, je suis figée sur place, face au spectacle qui s’offre devant mes yeux. C’est tellement magnifique. Regrettant de ne pas avoir mon appareil photo sur moi, je ne peux pourtant détacher mon regard de la vue. Je ne sais pas comment il connait cet endroit, mais c’est vraiment une pure merveille. Maintenant que je sais où ça se trouve, si j’ai le courage, je reviendrai avec mon appareil photo. Même si les paysages ne sont pas mon domaine de prédilection, je suis certaine que ça peut intéresser quelque personne. Levant les yeux au ciel, je ne peux m’empêcher de frissonner lorsqu’il passe son bras autour de mes épaules. Et j’apprécie plus que je ne le devrai ce contact. Qu’est-ce qu’il m’a fait ? M’aurait-il drogué pour que je tombe sous son charme ? Le voyant du coin de l’œil sortir mon paquet de cigarettes, je me rappelle enfin qu’il ne me l’avait pas rendu. Enfin ce n’est pas très grave. Enfin si mais bon … Il s’en allume une et je souris doucement, lorsqu’il me tend mon paquet. Prenant une cigarette à mon tour, je l’allume.

-T’en vouloir de quoi ? De ne pas m’avoir rendu mon paquet ? Hum … Un peu, car ce n’est pas donné maintenant. Mais bon, tu me l’es a rendu, c’est le principal !


Lui faisant un clin d’œil, je reporte ensuite mon attention sur le paysage. Je trouve toujours cela autant magnifique, même après quelques minutes à avoir regardé cette vue. Me tournant vers lui, je l’observe attentivement. Il est vraiment pas mal !

-Tu viens souvent ici ?

Je préfère changer mes pensées de place, sinon, je vais avoir un problème et risque de lancer ce que je pense à voix haute. Finissant ma cigarette, j’écrase la cendre avant de mettre le mégot dans mon paquet de mouchoirs vides, dans ma poche. Je ne vais pas laisser mon mégot sur un toit !

-Tu crois qu’on peut s'avancer un peu ?

Sans attendre réellement sa réponse, je repousse son bras et m’avance sur le côté. Mais mon regard se porte sur le bas. Déjà-vu. Ma tête tourne immédiatement, et une bouffée de chaleur m’envahit. La peur. Sans perdre une seconde, je me laisse tomber en arrière pour m’asseoir. Au moins, je suis certaine d’une chose : je ne supporte pas la hauteur. Tremblante, j’essaye de me calmer en fermant mes yeux.

-C’était vraiment une mauvaise idée !

© 2981 12289 0

_________________
Fuis-moi, je te suis. Suis-moi, je te fuis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



If I Had a Heart
INSCRIT DEPUIS LE : 17/05/2016
MESSAGES : 104
POINTS : 929



MessageSujet: Re: Call me Satan ☽ Naïla & Miles   Lun 5 Juin - 11:17



Call me Satan
l'esprit
ft. Naïla & Miles۰  


Je l'observai allumer une cigarette à son tour et vis la commissure de ses lèvres remonter doucement pour laisser apparaître un radieux sourire.

- T’en vouloir de quoi ? De ne pas m’avoir rendu mon paquet ? Hum… Un peu, car ce n’est pas donné maintenant. Mais bon, tu me l’as rendu, c’est le principal !

Son petit clin d’œil me fit un drôle d'effet, comme agréable et déstabilisant à la fois. Puis je me rappelai qu'elle m'avait tout de même fait confiance et qu'elle était montée jusqu'ici, bravant ses peurs, avec moi... Un parfait inconnu. Il n'y avait aucun doute là-dessus, elle commençait à m'apprécier. À vraiment m'apprécier.
Était-ce une bonne chose ? Je l'ignorais. Peut-être était-ce le bon moment pour en apprendre plus sur elle, pour mieux la hanter par la suite. C'était dommage de gâcher quelque chose qui aurait pu être beau, mais tant pis. Ma soif de vengeance n'était pas prête d'être comblée.

- Tu viens souvent ici ?

Je me retournai vers pour interlocutrice et remarquai qu'elle m'observai sans doute depuis quelques minutes déjà. Je devais sans doute lui faire de l'effet pour qu'elle me regarde ainsi. L'espace de quelques instants, mes yeux se perdirent dans les siens, d'un bleu comparable au mien. Mon bras toujours autour de ses épaules, je répondis :

- Pas sûr que cela te plaise, mais c'est la première fois en vérité.

Une première fois et à vrai dire, un véritable coup de chance pour moi d'avoir trouvé ce petit bijou. Elle termina sa cigarette et fit de même, et mis également mon mégot dans son paquet de mouchoirs. Elle devait être soucieuse de la propreté de son environnement. Ça me plaisait.

- Tu crois qu’on peut s'avancer un peu ?

Non, je ne le pensais pas, en aucun cas. Il était évident que c'était une mauvaise idée. Mais doucement, sans écouter ce que j'avais à lui dire, mais surtout sans m'en laisser le temps, je la sentis quitter peu à peu mon étreinte. Tenant à peine sur ses jambes, cette scène m'en rappelait une autre. Une autre de cauchemar. En fait, ce n'était pas elle que je voyais, mais son frère, le jour de sa mort, s'avançant, près du bord. J'étais là, sans qu'il le sache, je l'avais observé faire sans jamais avoir rien fait. Je le détestais tellement, son idiot de frère, cet imbécile d'Achille. J'étais en train de revivre cette scène. J'aurai pu le sauver en réalité, j'avais toujours eu toutes les cartes entre les mains, mais je n'en avais rien fait. je l'observai, dans le noir avancer près du bord, et soudainement, sans que je puisse rien y faire, une angoisse m'envahit. Plus forte que n'importe quelle émotion que je n'avais jamais ressentie. Presque au bord, la peur se fit trop forte.

- NON ! hurlai-je en me précipitant vers elle.

Elle se laissa tomber sur ses fesses, au lieu de se laisser basculer en avant. Je l'attrapai par la taille, à genoux derrière elle.

- C’était vraiment une mauvaise idée !

Je relevais la tête vers elle. Ma respiration était courte et mes yeux, reflétaient les siens remplis de terreur. C'est à cet instant que je me rendis compte que nous étions pareil. Ce n'était pas moi qui la hantais, ce n'était pas moi dont elle avait si peur. C'était lui.

- Ne fais plus jamais ça, balbutiai-je.

Je me relevai. J'en avais assez vu pour aujourd'hui. Je me dirigeai vers l'échelle et me retournai une dernière fois vers elle.

- Je suis désolé.

Je m'agrippai à l'échelle et descendis. Une fois seul en bas, la violence de l'évidence me frappa. Et pour la première fois de ma vie, je regrettai. Je regrettai d'être un monstre.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://toxictwiggy.tumblr.com/


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Call me Satan ☽ Naïla & Miles   

Revenir en haut Aller en bas
 

Call me Satan ☽ Naïla & Miles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les Call Signs de tous les bâtiments de la ZM-FN
» Blague sur un call center belge
» Jésus a t'il été pieger par satan !!
» SATAN - ShATAN - L'ADVERSAIRE - DI-ABOLOS - DI-VISEUR - Etymologie
» Satan le diable peut-il nous tuer?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: manchester :: Manchester North. :: Centre-Ville.-