AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥
» pour «

Partagez | 
 

 Rêve chaleureux, cauchemar brûlan [Thalia/Morgan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

entravé

avatar



Si vous demandez, jamais vous ne saurez. Si vous savez, il suffit de demander. HP 7
INSCRIT DEPUIS LE : 18/10/2016
MESSAGES : 123
POINTS : 952



MessageSujet: Rêve chaleureux, cauchemar brûlan [Thalia/Morgan]   Mer 22 Fév - 17:55

Rêve chaleureux, cauchemar brûlant
Thalia et Morgan

Observant autour de moi, je me demande pendant quelques minutes où je me trouve. Puis, je comprends que je suis dans le rêve d’une jeune-femme, qui a pour rêve de devenir chanteuse. Un vœu bien banal, qui ne se réalisera pas. Dans tous les cas, j’observe la scène, là où la rêveuse est en train de donner une sorte de concert. Ridicule. Le spectacle se passe en plein air, sur le sable avec un soleil éclatant et une mer bleue qui fait rêver. La faim me tenaille le ventre, me faisant grimacer de douleur. La faim, le besoin de me nourrir, est bien là et je vais devoir rapidement combler ce manque. Fermant les yeux, j’inspire profondément pour me laisser glisser jusqu’à la scène, sans avoir à marcher. Thalia d’après ce que j’en sais, est en train de donner son premier concert et donc elle est heureuse. Ce n’est donc pas elle qui va pouvoir me rassasier pour le moment. Au loin, une douce odeur alléchante se fait sentir. Changeant de forme très vite, je prends l’apparence d’un labrador noir, afin de me fondre un peu plus dans la masse, vu que la nuit est en train de tomber. Le son des haut-parleurs est bien trop fort pour mes pauvres oreilles, mais l’odeur bien trop prenante pour que je fasse demi-tour. A pas de velours, j’arrive rapidement et je ne peux que me délecter de la scène. Une femme, mère qui plus est, a perdu son enfant dans la foule. Ses cris sont des murmures doux à mes oreilles. Sa peur me frappe en plein fouet, régalant mon estomac bien douloureux et capricieux. Mais ce n’est pas assez, la faim est toujours là. Alors une fois que cette femme m’a nourri, je fais apparaître son gamin à ses côtés, afin de calmer ses gémissements qui sont devenus insoutenables. Reprenant ma forme naturelle, je rejette mes cheveux bruns en arrière, avant de me faufiler à travers la foule. Une voix intérieure me souffle que mon comportement n’est pas sympathique du tout, mais je m’en moque. J’ai faim.

Mon regard se porte sur la chanteuse, Thalia, et je la fixe avec attention. Une idée me vient en tête, lorsque je l’observe reprendre une nouvelle chanson. Cette pensée  vient peu à peu germer dans mon esprit et je trouve enfin l’idée parfaite pour satisfaire mon estomac affamé, après quelques secondes de réflexion. Souriant, heureuse de ma trouvaille, je contourne la foule et me dirige vers les loges, afin d’avoir la paix. Mais lorsque j’arrive, un agent me bloque le passage. Soupirant, je fais apparaître un pass dans ma poche et le lui tends. Une fois à l’intérieur des loges, je m’enferme dans l’une d’elle et me concentre. Une fois certaine de ce que j’ai fait, je me dirige très vite dehors, pour préparer le spectacle. Je prends place au premier rang et ferme les yeux. De loin, on pourrait penser que je me concentre sur la musique. Mais en réalité, je me prépare à mettre mon idée en marche. D’un seul coup, le vent commence doucement à se lever. Quelques chapeaux s’envolent, mais rien de bien méchant. Et puis, soudain, les bourrasques se font plus fortes, plus agressives. Le sable commence à se lever également, à tourbillonner librement. Je souris, alors que mes cheveux volent dans tous les sens et que des cris de peur commencent à faire leur apparition. Grâce à mon instinct, je m’approche non loin de la chanteuse, mais reste dans l’ombre pour qu’elle ne puisse pas me voir. Je change d’apparence, grâce à ses souvenirs, pour qu’elle pense que je suis le père de sa fille. Souriant encore plus, lorsque la scène commence à se détruire, à cause de la mini-tornade qui arrive peu à peu. Sortant enfin de l’ombre, je m’accroche à un projecteur, qui menace de se décrocher. Mon regard est paniqué, afin de jouer à la perfection mon rôle. En réalité, j’ai envie de sourire et de rire, face à toutes ces personnes qui me nourrissent de leur peur. Certains hurlent, alors que d’autres se font attraper par la tornade. Une magnifique tempête de sable est là, venant s’inviter au concert, parce que je l’ai invité. Décidant qu’il est enfin tant que Thalia me remarque malgré la peur et la panique qui règne, surtout que son rêve vient de se transformer en cauchemar alors qu’elle voulait simplement chanter, je me laisse apparaître, alors que la tornade arrache petit à petit, le projecteur auquel je me tiens.

-Thalia ! Thalia je t’en prie, viens m’aider !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



18 Mois que je t'es abandoner part obligation... Mon bébé ma vie... Pardonne maman. Je t'aime mon amour


INSCRIT DEPUIS LE : 05/10/2016
MESSAGES : 171
POINTS : 1007



MessageSujet: Re: Rêve chaleureux, cauchemar brûlan [Thalia/Morgan]   Mer 1 Mar - 16:52

Ce matin avait été une rude matinée pour moi au travail. En effet, une cliente des plus désagréable m'avais fait tout sortir pour essayer un vêtement. Et le comble c'est qu'elle est partie sans rien acheter. Des matinées comme celle ci je m'en passerais largement. Mais bon heureusement qu'on n'a pas toujours des clients si pénible que cela sinon, j’arrêterais mon boulot. Enfin bon aujourd'hui j'étais du Matin alors avant de rentrée a la maison je suis allez récupérer Lucie chez la nounou. Puis nous préparant a manger, je l'a met coucher et décide de l'accompagner. La nuit dernière j'avais déjà peut dormit a cause de la musique qu'il y avait dans la rue. Alors j’avais du sommeil a rattraper. Me couchant sur le sofa, je ferme les yeux. Il ne m'a pas fallut longtemps pour que je sombre dans un doux rêve. Au début c'était flou. Mais rapidement, je compris que j'étais entrain de donner un concert en pleine air. Mon rêve, devenir chanteuse. Mais je sais très bien que ça ne sera jamais la réalité alors autant en rêver. Le concert se passait super bien. Les gens m'aimait et m'applaudissait et moi je m'éclatais sur scène. Le rêve parfait. Même si il manquait Lucie et Nathan mais d'un coté c'est normal. Lucie et Nathan était rester a la maison sûrement. En faite ça ne m'avais pas marquer qu'ils soit absents. En général... Ils sont jamais présent dans mes rêves concernant la chanson. Ça fait partie de mon jardin secret et mon subconscient doit les verrouiller ailleurs. Enfin bon quoi qu'il en soit, j'étais apaiser et emporter dans ce fabuleux monde des songes. Le temps était au rendez vous. Il y avait même un petit vent non désagréable au contraire. Certaines personnes dansaient pour mon plus grand plaisir. J'aurais pu rester dans ce rêve jusqu'à l'arrivée de Nathan tellement c'était reposant. Mais je ne sais pas vraiment a partir de quand ça a dégénérer. Mais en une fraction de seconde, mon rêve qui devait rester qu'un rêve se transforme en cauchemar. Le Vent avait doubler d’intensité voir même quadrupler. Ce n'était plus un vent mais une tornade qui s'abattait sur la foule. Et moi j'étais impuissante devant la tournure des événements, j'aurais peut être du fuir mais c'était comme ci j'étais paralyser. Je n’arrivais pas a faire un pas. Je regardais ce drame qui se déroulait dans mon rêve. Puis alors que la tornade se dirige en direction de la scène et que les Projecteurs commençais a bouger de plus en plus a cause des rafales, j'entends une voix familière. Je l'aurais reconnu entre mille. C'était celle de l'homme de ma vie, le père de ma fille. Tournant la tête vers cette voix, se que je vis me classe le sang et je ne pus me retenir plus longtemps. Oh mon dieu Nathan... Accroche toi.. J'arrive... Sans réfléchir, j'essaye d'aller le rejoindre pour essayer de le sauver. Les larmes aux yeux, j'essaye tant bien que mal de retenir mes larmes de peur. Je ne voulais pas le voir disparaître. Arrivant a quelques mètres de lui, je lui tends la main, me tenant a un pilier. Nathan attrape ma main...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

entravé

avatar



Si vous demandez, jamais vous ne saurez. Si vous savez, il suffit de demander. HP 7
INSCRIT DEPUIS LE : 18/10/2016
MESSAGES : 123
POINTS : 952



MessageSujet: Re: Rêve chaleureux, cauchemar brûlan [Thalia/Morgan]   Sam 6 Mai - 17:16

Rêve chaleureux, cauchemar brûlant
Thalia et Morgan

Je venais d’activer la machine. Et contre toute attente, je perdais pied entre le bien et le mal. Une seule chose comptait maintenant : me nourrir. La faim était puissante, insoutenable. Je ne pouvais pas continuer d’attendre, alors que toutes ces personnes pouvaient me rassasier. Déclenchant la tempête, je regarde avec attention la foule qui hurle, qui court, qui se fait emporter par les tourbillons de vent. Je souris, ils me rassasient. Mais ce n’est pas tous ces inconnus qui doivent me nourrir, mais elle. Thalia. Alors, une fois certaine qu’elle pourra me voir, je prends l’apparence de cet homme qu’elle aime tant. Le père de sa fille. Je suis certaine que le perdre lui ferait énormément de mal, et me couperait cette faim instantanément. Mais je ne veux pas jouer la carte de la rapidité. Non, je joue celle de l’amusement, la meilleure selon moi.

M’accrochant avec force à un projecteur en train de se décrocher, j’hurle comme si j’avais réellement peur. Enfin, comme si Nathan sentait la peur courir à travers ses veines. Le regard emplit d’anxiété, je veux qu’elle vienne m’aider. Et je sais pertinemment qu’elle le fera. Thalia tient bien trop au père de sa fille, pour le laisser se faire emporter par une tornade. Je l’entends hurler de m’accrocher, et j’ai envie de rire. Un rire froid. Mais je me retiens, il faut bien que je joue mon rôle. Le résultat n’en sera que meilleur. Hochant la tête, je fais semblant de m’agripper de toutes mes forces au projecteur. La regardant s’avancer malgré le vent vers moi, je me demande ce qui serait le pire pour elle, pour lui faire peur. Les larmes perlent au bord de ses yeux et si j’avais été un chat, je me serais lécher les babines de contentement. Mais n’ayant pas fini ma mise en scène, il faut que je trouve le meilleur tableau à faire apparaître ensuite. Et j’ai la réponse, lorsqu’elle se tient à un pilier pour me tendre la main. Aussi, d’une main, je lâche le projecteur et la tends vers elle. Nos doigts ne sont qu’à quelques centimètres l’un de l’autre. Mais au même moment, un craquement sourd raisonne autour de nous. Comme si j’étais réellement paniqué, je regarde de tous les côtés, cherchant d’où provient le bruit, alors que ma main agrippe de nouveau le projecteur. Et soudain, le haut de la scène s’écroule, entre Thalia et moi. La peur de la rêveuse me frappe en plein fouet. Délicieux. Me projetant à quelques mètres de là, je fais apparaître diverses plaies sur moi, ainsi qu’une jambe dans un angle horrible.

-Thalia !

Je gémis de douleur. Je veux qu’elle est peur. Peur de me perdre alors que les ambulances ne peuvent arriver, avec la tempête qui se déroule. La foule continue d’hurler à nos côtés. Lorsque je vois la rêveuse qui arrive, je tends la main vers elle.

-J’ai mal Thalia … Si mal … Aide-moi …


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Rêve chaleureux, cauchemar brûlan [Thalia/Morgan]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Rêve chaleureux, cauchemar brûlan [Thalia/Morgan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le pire cauchemar des femmes? Devenir chauve!
» le plongeur MORGAN DELCOURT
» Michèle Morgan
» April Morgan [Terminer]
» Les vieilles amitiés sont les meilleures - THALIA & RUBY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: monde des songes :: Nature Infinie.-