AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥
» pour «

Partagez | 
 

 La revanche du meuble Ikea • Morgan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 06/01/2017
MESSAGES : 40
POINTS : 370



MessageSujet: La revanche du meuble Ikea • Morgan   Ven 7 Avr - 20:47



La revanche du meuble Ikea
ft. Morgan & Esteban ۰  


Je venais tout juste d'atterrir à Manchester, j'étais exténué et par le voyage -ce n'était que mon deuxième vol en avion- et par le décalage horaire, dès mon arrivée, j'envoyais un message à ma cousine, Nyméria et à ma mère pour la rassurer. Le changement de climat était très flagrant, en effet, ici en Angleterre, il pleuvait. Le soleil me manquait déjà. Je me dirigeai vers les toilettes pour me changer, mettre un pantalon et une grosse veste que j'avais acheté pour l'occasion. Je pris la navette, il y avait énormément de monde dedans, mais je me faufilait tant bien que mal à l'intérieur avec mes deux gros sacs.

Après environs 30 minutes, j'arrivais au centre avec un mal de dos épouvantable. Mon sac de 20 kilos commençait à vraiment peser lourd sur mes épaules. Je me dirigeai à pied jusqu'à l'immeuble où se trouvait mon appartement, c'était le numéro 53, au 5ème étage, appartement B. J'eus un peu du mal et demandai à plusieurs reprises mon chemin. En toute logique, l'un de mes collègues de bureau avait déjà dû apporter quelques meubles, un divan, un lit et un armoire pour ranger mes vêtements. En toute logique, la cuisine était déjà équipée. J'arrivais enfin au bon endroit, trempé jusqu'aux os. J'allais à la réception pour récupérer mes clés, ce qui me prit encore la tête car la dame s'était trompé dans le jour de mon arrivée. Après une longue discussion j'obtins enfin la clé de mon appartement.

Je montai dans l'ascenseur, beaucoup trop fatigué que pour monter par les escaliers et arrivai enfin, devant la grosse porte en bois de mon chez moi. Quelle ne fut pas ma surprise quand je vis, deux grosses boîtes en carton, une dans laquelle se trouvait le lit, l'autre mon armoire... Heureusement, le canapé était déjà là et monté. Je déposai mes sacs au milieu de la pièce et enlevai mon manteau... Quel froid ! Je m'empressai de descendre dans les caves pour allumer l'électricité. Je mis le chauffage à fond. Quand on vient d'un pays où il fait toujours chaud... Il me faudrait sans doute un temps d'adaptation. J'allumai les appareils ménagés, le frigo, micro-onde et le four. Il n'y avait rien à manger. Heureusement, j'avais conclu avec ma cousine que nous irions manger ce soir au restaurent chinois. Les courses seraient pour demain aussi. Je trouvai une petite feuille sur la caisse du lit sur laquelle il était écrit : "Le matelas sera livré demain."

Super... Je dormirais dans le divan ce soir. Je visitai les autres pièces de l'appartement et remarquai qu'il n'y avait ni couverture, ni coussin... Était-ce sérieux tout cela ? Je décidai d'aller sonner chez mon voisin de palier, sûrement aurait-il quelque chose pour me dépanner. La porte s'ouvrit sur une jeune fille aux cheveux bruns et aux yeux bruns verts.

- Salut heu... Excuse-moi de te déranger, je viens d'emménager et... En fait, j'ai aucune couverture, ni coussin, je voulais savoir si tu pouvais me dépanner, le temps d'une nuit, demandai-je gêné en essayant de camoufler mon accent espagnol.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

entravé

avatar



Si vous demandez, jamais vous ne saurez. Si vous savez, il suffit de demander. HP 7
INSCRIT DEPUIS LE : 18/10/2016
MESSAGES : 123
POINTS : 952



MessageSujet: Re: La revanche du meuble Ikea • Morgan   Sam 6 Mai - 17:18

La revanche du meuble Ikea
Estéban et Morgan

Assise sur mon lit, je cherche dans le journal les petites annonces de travail. Je n’en peux vraiment plus de ressembler jour après jour, à une poule qui distribue des tracts pour un restaurant qui ne sert rien de bon. Enfin rien d’autre que de la graisse partout ! Je suis même certaine que dans leur dessert, tout n’est que gras voir sucre. Soupirant, je souligne une nouvelle annonce qui pourrait être pas mal, avant de me dire que je n’ai pas les exigences requises. Soupirant, légèrement découragée, je décide d’arrêter ses recherches qui ne mènent à rien. Je vais sûrement devoir encore me coltiner pendant des semaines, ce costume ridicule. Refermant le journal, je me lève pour aller dans ma petite cuisine. Mettant la cafetière en route, je regarde l’heure et décide donc d’aller prendre une douche. Ainsi il ne me restera plus qu’à manger avant d’aller me coucher.

Coupant l’eau chaude, je sors et glisse une serviette autour de mon corps. Ne trouvant pas mon pyjama, et n’ayant pas envie de chercher, j’ouvre l’armoire et attrape un vieux jogging avec un débardeur. Ce n’est pas la plus belle tenue, mais au moins, elle est confortable. Et surtout, je n’attends aucune visite, alors je peux me permettre d’être à l’aise ! Attachant mes cheveux mouillés en un chignon rapide, je me sers ensuite une bonne tasse de café avant d’allumer la télévision. Puis je fais couler de l’eau dans une casserole, histoire de me faire cuire à manger. Le temps que l’eau se mette à bouillir, je me réfugie sous la couette qui repose sur le canapé, tout en regardant l’émission débile qui passe. Sans le vouloir, mon esprit dévie sur Jordan. Je me demande comment il va, qu’est-ce qu’il est devenu, et surtout, s’il m’en veut toujours autant … J’aimerai lui dire tellement de choses, mais je ne suis pas sûre qu’il puisse tout comprendre. Sortant de mes pensées, je vais voir où en est l’eau. Elle ne bout pas encore … Soupirant, je sursaute lorsque j’entends la sonnette. Qui peut bien venir me déranger à cette heure ? Ma couverture sur les épaules, je vais ouvrir et me retrouve nez à nez avec un jeune-homme que je n’ai jamais vu. Ecoutant, je ne peux m’empêcher de sourire, face à sa gêne. C’est sûr que ça ne doit pas être pratique pour dormir. Surtout que vu l’heure, il risque d’avoir du mal à trouver un magasin ouvert, pour faire ses courses. Et même si c’est le cas, lorsqu’on emménage, on n’a pas spécialement envie d’aller dans les magasins.

-Salut. Effectivement, c’est embêtant. Je t’en prie entre, je vais voir ce que je peux te trouver.

Après tout, autant s’aider entre voisin. M’effaçant pour le laisser passer, je referme la porte, avant de me diriger vers ma chambre. Attrapant un tabouret, je grimpe dessus pour trouver quelque chose au-dessus de l’armoire. Il a de la chance, je trouve un oreiller et une couverture. Je ne me souvenais même pas que j’avais cette couverture ! Mettant tout sous mon bras, je retourne vers lui.

-Je peux te proposer que ça. La couverture n’est pas très chaude, mais je n’ai rien de mieux désolée. Au fait, je suis Morgan.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 06/01/2017
MESSAGES : 40
POINTS : 370



MessageSujet: Re: La revanche du meuble Ikea • Morgan   Lun 8 Mai - 22:56



La revanche du meuble Ikea
ft. Morgan & Esteban ۰  


La jeune fille en pyjama m'invita alors à entrer dans son appartement, ce que je m'empressai de faire. Je devais sûrement la déranger, elle avait sans doute d'autres choses à faire. Elle se dirigea dans une pièce, et je la suivis. Je restais cependant sur le pas de la porte, voyant que c'était sa chambre, et puis ce n'était pas chez moi. Elle attrapa un tabouret et se hissa sur la pointe des pieds pour attraper les draps au dessus de son armoire.

- Je peux te proposer que ça. La couverture n’est pas très chaude, mais je n’ai rien de mieux désolée. Au fait, je suis Morgan.

Je souris, c'était parfait, je ne demandai rien de mieux ! Et puis comme j'avais le chauffage à fond dans mon appartement, il ferait sans doute très chaud, la couverture devrait faire l'affaire. Après tout, ce n'est que pour une nuit. Demain, tout serait réglé.

- C'est vraiment super ! Merci beaucoup, m'exclamai-je. Je te ramène tout ça demain sans faute !

J'attrapai le tout et la débarrassai de la couverture et du coussin.

- Moi c'est Esteban, le nouveau voisin, me présentai-je à mon tour.

Je commençai à faire demi-tour et puis me retournai tout de même.

- Je peux t'inviter à boire quelque chose ? Bon,
il n'y a pas beaucoup de mobilier en ce moment, mais ça occupera ma soirée... Enfin, je te laisse réfléchir, je vais déposer tout ça,
ne bouge pas, je reviens tout de suite !


Je disparus dans mon salon et déposai tout sur le divan lit. J'en profitai d'ailleurs pour allumer la lumière car il commençait à faire nuit. Il faudrait aussi que j'aille chercher une petite lampe de salon demain, pour créer une ambiance plus chaleureuse. La vieille lampe jaune n'était vraiment pas au top. Heureusement, j'avais prévu le coup et je savais qu'il y aurait beaucoup de modifications à faire avant que je ne me sente vraiment chez moi. Je reviens chez ma voisine qui s'appelait... Ha oui, Morgan, et m'arrêtai dans l'encadrement de sa porte, appuyant mon bras droit dessus.

- Alors ? Comment puis-je te remercier ? J'ai du Maté si tu veux, c'est comme du thé et c'est originaire d'Amérique latine, si tu aimes le thé et le café, ça devrait te plaire ! Enfin,
je ne voudrai pas te déranger, si tu as d'autres choses à faire,
on peut remettre ça à plus tard,
proposai-je.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

entravé

avatar



Si vous demandez, jamais vous ne saurez. Si vous savez, il suffit de demander. HP 7
INSCRIT DEPUIS LE : 18/10/2016
MESSAGES : 123
POINTS : 952



MessageSujet: Re: La revanche du meuble Ikea • Morgan   Mer 17 Mai - 15:36

La revanche du meuble Ikea
Estéban et Morgan

Je le laisse entrer dans mon appartement, avant de refermer la porte derrière lui. Puis je me dirige vers ma chambre pour grimper sur un tabouret afin d’attraper une couverture et un oreiller. C’est vrai que ça ne doit pas être évident pour lui d’arriver dans un endroit, où il n’a même pas de quoi dormir. Je m’excuse de n’avoir pas grand-chose d’autre à lui proposer, avant de me présenter. En même temps, si on est voisin, autant qu’il sache comment je m’appelle. Ca évitera qu’il m’appelle « l’autre ». Il me rassure en me disant que c’est super, et qu’il me ramène tout ça demain !

-Oh ne t’en fais pas, si ce n’est pas demain, il n’y a aucun souci.

Il tend les mains, et je lui passe ce que j’ai pu récupérer. J’espère sincèrement qu’il n’aura pas froid. Surtout que bon, même si je ne le connais pas, il n’empêche que je n’ai pas envie de savoir qu’il est mort de froid par ma faute. Il se présente à son tour et je souris doucement. Bon bah puisque tout est bon … Je me balance d’un pied sur l’autre, et au même moment, je le vois faire demi-tour. Je m’apprête à lui dire au revoir, mais au même moment, je le vois se retourner vers moi. Je finis par hocher sa tête en souriant, et le vois disparaitre. Est-ce que je devrais accepter son offre ? Après tout, il finira par partir, comme tous les autres … Mais ça ne me ferait peut-être pas de mal de voir un peu de monde. En plus, ça m’évitera de dormir, et donc de réveiller le monstre qui est en moi !
Je relève la tête, au même moment où je vois mon nouveau voisin dans l’encadrement de ma porte d’entrée. Il me propose de découvrir du Maté. J’avoue que je ne connais pas, mais rien que de nom, ça a l’air bon ! Je lui souris gentiment.

-Non je n’ai rien d’autre à faire. Juste le temps de couper l’eau et d’enfiler une paire de chaussettes !


Je me dirige déjà dans un premier temps dans ma petite cuisine pour couper l’eau. Je verrai plus tard dans la soirée si je fais des pattes finalement ou non. Eteignant la petite lumière de la cuisine, je vais ensuite dans ma chambre et attrape une paire de chaussettes noires que j’enfile. Hors de question que je traverse le couloir, avec mes pieds nus ! Qui sait quand le ménage a été fait pour la dernière fois ! Retournant dans mon petit salon, je souris à Esteban.

-On peut y aller !

Ma couverture toujours sur les épaules, j’attrape mes clefs d’appartement. Je le laisse sortir, avant de me tourner pour fermer ma porte. Pas que je n’ai pas confiance, mais tout de même un peu. Je possède peu de choses, mais elles sont déjà très importantes. Je le suis jusqu’à chez lui et ne peux que remarquer que nos appartements sont assez similaires. Ne sachant pas si je peux m’asseoir ou non, je reste debout dans la pièce.

-Alors, tu viens d’où ? Simple changement d’appartement ou changement de ville/pays ? Pardon si je suis indiscrète, tu n’es pas obligé de répondre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 06/01/2017
MESSAGES : 40
POINTS : 370



MessageSujet: Re: La revanche du meuble Ikea • Morgan   Dim 28 Mai - 11:37



La revanche du meuble Ikea
ft. Morgan & Esteban ۰  


Même si elle ne se préoccupait pas de savoir quand elle récupérerait ses affaires, je tenais à lui rendre demain comme convenu, c'était bête, mais pour moi, ça me paraissait être une preuve de respect et de confiance. Revenant, elle m'informa qu'elle acceptait mon invitation, ce qui me fit très plaisir. Je l'attendis pendant qu'elle mettait des chaussettes. Elle revint quelques minutes plus tard le sourire aux lèvres. Avec une grosse couverture sur le dos, j'ignorais si elle en aurait réellement besoin chez moi, étant donné que le chauffage était déjà mis à fond. Moi, habitué aux températures tropicales, j'étais très frileux, mais elle, elle aurait sans doute trop chaud. Je l'invitai à entrer, et allumais la lumière. J'ouvris mon gros sac et commençai à en sortir deux trois affaires, donc un petit poêlon, deux trois t-shirts, du bain douche et, finalement, le fameux Maté. On n'en trouvait pas ici, ou en tout cas, pas du aussi bon et j'avais vraiment besoin d'en boire au moins une fois par jour. Alors j'avais fait mes petites réserves personnelles.

- Alors, tu viens d’où ? Simple changement d’appartement ou changement de ville/pays ? Pardon si je suis indiscrète, tu n’es pas obligé de répondre.

Relevant la tête et remarquant qu'elle était toujours debout, je l'invitai à s'asseoir sur le canapé, étant donné que c'était le seul meuble actuellement.

- Aucune question ne me fait peur ! assurai-je. Je n'ai rien à cacher. Je viens d'Argentine, je suis arrivé aujourd'hui, pour un job de traducteur. D'où la chaleur... Il fait très froid dans votre pays.

J'allais dans la cuisine, mettre de l'eau dans mon petit poêlon. Demain, serait une super journée de shopping à la recherche de meubles. Je la mis sur le feu pour la faire bouillir. J'ouvris les armoires et remarquai que j'avais tout de même quatre assiettes, quatre bols et quatre verres. Pas de tasse, mais les verres suffiraient.

- Et toi ? Tu vis ici depuis longtemps ? demandai-je.

Je préparai mes petits ustensiles et une fois l'eau chaude, je la versai dans les verres. Je revins avec et cherchai une table de salon inexistante pour les poser. Désespéré, je les posai par terre et pris les cousins du divan pour les poser à terre. Je m'assis en tailleur et tapotai le coussin à côté de moi pour l'invitée à y prendre place. Je mis la couverture qu'elle m'avait prêtée sur mes épaules et bus une gorgée de la boisson chaude.

- Désolé, c'est un peu... Vide ici, mais bon normalement j'étais censé avoir un lit, mais le matelas n'arrive que demain... Alors je ne m'attends pas à avoir beaucoup d'autres meubles, expliquai-je.

made by lizzou – icons & gif by tumblr

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

entravé

avatar



Si vous demandez, jamais vous ne saurez. Si vous savez, il suffit de demander. HP 7
INSCRIT DEPUIS LE : 18/10/2016
MESSAGES : 123
POINTS : 952



MessageSujet: Re: La revanche du meuble Ikea • Morgan   Lun 29 Mai - 10:58

La revanche du meuble Ikea
Estéban et Morgan

Je ne le suis pas pour devenir amie avec. De toute manière, il est comme les autres, il finira par me laisser tomber. Alors je ne veux pas m’attacher, même s’il a l’air bien sympathique. Jordan avait l’air gentil aussi, et pourtant, il est parti du jour au lendemain, comme tous les autres. Restant debout, ne sachant pas si je peux m’asseoir ou non, je lui pose malgré tout une question. Je n’ai pas envie qu’il pense que je suis mal polie. Non simplement une solitaire, mais il n’a pas besoin de le savoir ça. Au moins, il m’aide sans le savoir. En étant chez lui, je ne dors pas, et je suis certaine de ne pas aller me nourrir chez une pauvre personne. Surtout qu’il faut bien l’avouer, je commence réellement à avoir très faim. Il m’invite à m’asseoir et je le remercie d’un sourire avant de prendre place sur le canapé. Sa réponse me fait sourire. C’est sûrement vrai qu’il a l’impression qu’il fait froid à Manchester. Pourtant, je trouve qu’il fait bon personnellement. Mais j’ai toujours vécu ici, en réalité.

-Je veux bien te croire ! Ca doit être un changement entre l'Argentine et ici !

Le regardant aller dans la cuisine et mettre de l’eau, j’observe tout ce qui se trouve autour de moi. Il n’y a pas grand-chose. Et j’espère pour lui qu’il a prévu un budget pour des meubles, parce que ce n’est pas donné !

-Hum non, pas tant que ça … Quelques mois seulement.

Pas la peine de s’étendre pendant trois ans sur le sujet. Je n’étais pas prête à partager ma vie avec lui. De toute manière, une fois qu’il aurait tous ses meubles, je suis presque certaine qu’il ne me parlera même plus. Le voyant préparer je ne sais quoi dans la cuisine, je suis prête à me lever pour aller l’aider. Sauf qu’il fait déjà demi-tour. Je le vois revenir avec tout ce qu’il faut et il cherche une table de salon. Dommage, il n’en a pas. Esteban pose donc les verres sur le sol. C’est parfois la meilleure des tables ! Le regardant prendre place sur le sol, il m’invite à faire de même. Aussi, je me relève et m’assois à ses côtés. Le regardant mettre la couverture sur ses épaules, je ne peux que sourire. On a l’air bien tous les deux, avec nos épaules couvertes et un verre fumant dans les mains. On pourrait presque croire à de vieux amis malades. Ce qui n’est pas le cas, loin de là même ! Prenant une gorgée de la boisson, je ne peux que trouver ça bon. Au même instant, il prend la parole et je me tourne vers lui pour l’écouter.

-C’est vraiment bête d’avoir le lit mais pas le matelas. Après pour les meubles, je ne suis pas certaine d’avoir grand-chose … Mais je viens de changer de table de salle à manger si tu veux, j’ai encore l’ancienne qui traine dans le garage. Je pourrais te la donner ? Au moins ça te fera économiser un petit peu ? Parce que si tu dois acheter tous les meubles, la facture va vite grimper !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La revanche du meuble Ikea • Morgan   

Revenir en haut Aller en bas
 

La revanche du meuble Ikea • Morgan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vends comtoise, meuble TV Ikea Besta, Aquarium 80l
» acheter elements ikea qui n'existent plus ?
» quel systeme pour sécuriser placard cuisine ikea bas??
» meuble à langer tres compact
» Question peinture sur meuble

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: manchester :: Manchester West. :: Habitations.-