AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 Alors comme ça, vous faites des pizzas ? - Aiden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Alors comme ça, vous faites des pizzas ? - Aiden   Mar 16 Mai - 8:07


Alors comme ça, vous faites des pizzas ?
◈ Pour moi ça sera pizza quatre fromages sans anchois avec de la crème, des lardons, du bacon, un steak, trois cordons bleus et vingt cinq pommes. Ce sera tout ? Non, je veux le jouet enfant, aussi ◈
Encore un. Toujours un. Il fallait bien que Baptiste leur fasse le reproche de trop pour qu'ils décident de ne plus pouvoir faire ça. Ce n'était pas sa faute si celui là l'avait trop pris en pitié et que l'aveugle le lui fasse remarquer.
Désolé mais je ne sais pas si j'ai envie de continuer de travailler ici.
Le dernier avait trouvé un meilleur travail et le tout premier avait tenu une semaine. Si Baptiste engageait un nouveau cuisinier, ça serait le quatrième.
Pourtant il en avait bien besoin. Parce que malgré tout, sans yeux, il ne pouvait pas vraiment cuisiner. Cette fois, les oreilles et l'odeur ne suffisaient pas. Ni le toucher. Peut être juste quand il goûte.
Long soupir. Restant à faire les entretiens.  Mais allons y. Il n'y avait pas le choix.

C'était peut être de la mauvaise foi, mais de tout ceux qu'il avait vu jusque là, aucun n'apparaissait comme étant convenable. Ce n'était pas tant pour leur tenue, puisque Baptiste ne voyait rien, mais plus dans leur façon de se comporter. L'un d'eux, il l'avait senti, avait agité ses bras comme un imbécile pour vérifier que Baptiste n'y voyait rien. Baptiste l'avais senti. Il connaissait ce maudit geste et l'infime coup de vent qui le suivait.
Ça l'avait agacé tout autant que celui qui avait tenté de prendre de l'argenterie dans sa cuisine en supposant que puisqu'il était aveugle, il pouvait se servir et qu'il n'entendrait rien.
Celui ci avait fait ralentir les derniers entretiens, vu que Baptiste l'avait simplement laissé à la police. Mais rien que ça, avait pris du temps.
Enfin. Il arrivait à l'avant dernier entretien. Si aujourd'hui il ne trouvait rien, l'aveugle allait devoir reporter.
Et il ne pouvait pas se le permettre, lui qui se voyait mal aller au restaurant tous les jours. Enfin....Façon de parler.

Du coup, Baptiste décida de faire un peu de concession.
Il accueillit dans sa cuisine - il estimait que c'était le meilleur endroit pour accueillir un cuisinier - l'avant dernier entretien. Il avait bien fait attention d'allumer la lumière, comme il supposait qu'à un moment de la journée, le jour allait finir par tomber et que si lui se fichait de rester dans l'obscurité, d'autres appréciaient moins.

S'asseyant contre une chaise qu'il avait ramené de son bureau, assez confortable, il faisait face à un plan de travail, laissé vide et propre et permettant d'avoir la personne passant l'entretien, en face de lui, avec une chaise moins confortable mais restant agréable.
De fait, Baptiste ne pouvait juger à la tenue et à la façon de se tenir, mais l'importance du non verbal restait la. L'odeur. La tonalité de la voix. Les bruits produits par la chaise qui, sans grincer, aidait à déceler les quelques mouvements que pourrait faire le candidat.

- Bonjour et désolé du retard. Il y a eut un léger contre temps, causé par un des postulants pour l'offre....

Il ne donnerait pas plus de détail. Alors que son regard ne fixait certainement pas son interlocuteur, il poursuivit :

- Logiquement vous devez être Aiden Fawkes c'est ça ?  Comme vous vous en doutez je n'ai pas pu lire votre CV. Ce pourquoi je n'en ai pas demandé. Néanmoins, vous pouvez toujours vous me donner vos références. Cet entretien est enregistré.  

A ces mots, il attrapa son téléphone à ses côtés et le retourna approximativement en direction du candidat pour montrer le mode enregistreur qu'il avait activé avec la reconnaissance vocale.

- Il est évident que tout ce que vous me direz, je le vérifierai. Mais allez y. Je vous écoute.

© Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 892
POINTS : 4235



MessageSujet: Re: Alors comme ça, vous faites des pizzas ? - Aiden   Mer 31 Mai - 9:49


« Alors comme ça, vous faites des pizzas ? »

Baptiste & Aiden



Aujourd'hui est un jour spécial. C'est l'occasion de laisser mes deux boulots alimentaires de côté pour trouver un vrai travail ! J'ai repéré il y a quelques jours une annonce peu commune dans le journal. Claire et concise, il me semblait qu'un ton un rien cynique s'en dégageait et aussi une franchise à toute épreuve. J’suis pas fan des richous, mais bizarrement, c’est pas la principale impression que j’ai eue. Je ne sais pas dans quoi je m'embarque, je ne suis pas cuisinier de profession, j'ai pas de diplôme spécial qui me permette de travailler avec des gens aveugles. J'y vais presque les mains dans les poches, comme dirait la publicité du grand géant du fast food « Venez comme vous êtes. », en tout cas, c'est comme ça que j'y vais. Pis il demandait pas de CV.

J'avoue, je stresse à fond. La maison devant laquelle j'arrive ferait fuir mon pauvre scooter de pouilleux s’il avait du libre-arbitre. Et dire que j'avais songé à emmener Kaylee sur mon destrier mécanique. Mouais. Enfin, je ne viens pas pour penser à ça, je viens pour tenter un renouveau dans ma carrière pro'. Peut-être même que le futur boss sera sympa ? Ce serait bien, pour une fois, un boss sympa. Je me gare tranquillement. Je suis bien à l'heure. Apparemment trop en avance, je dois encore attendre.

Quand enfin mon tour arrive, je suis nerveux. J’aime pas les entretiens, je me sens toujours con. C’est ptet même pour ça que je me suis enterré dans mes deux jobs alimentaires jusqu’à présent. Mais avec Kaylee qui vient d’entrer réellement dans ma vie, j’ai envie de changer, d’impressionner. Je m'installe où on me le dit. Une chaise m'attend en face de mon peut-être futur employeur, qui évidemment ne me regarde pas. Il semble plus écouter. Je saurais pas dire. Un beau gars quand même, dommage qu’il se voit pas. Putain je suis con. C’est un entretien, on dit quoi à un entretien ?

« Bonjour ! J'avoue, j'suis un peu nerveux. Ça fait des lustres que je n'ai pas eu d'entretien. Et pas de soucis pour le retard ! »

J'émets un petit rire gêné, c'est peut-être idiot, mais c'est ma manière à moi de briser la glace. Je ne tique pas tout de suite au sujet du retard à cause d'un autre candidat. Tandis que je m'installe, les fesses bien calées dans la chaise et les mains jointes sur la table, devant moi, je hausse un sourcil intrigué. Qu'est-ce qui a bien pu se passer ? Il était si intéressant qu'ils ont papoté des heures ? C'est mauvais pour moi ça....m'enfin, vu le ton employé, j'ai l'impression que c'est autre chose...je n'ai pas le temps d'y songer davantage, mon interlocuteur reprend la parole. Je souris à sa remarque sur le CV.

« C’est à la fois sympa et déstabilisant cette histoire de CV. C’est sûrement pour ça que j’ai été attiré par l’annonce, enfin, surtout pour le côté cuisine. J’vais pas mentir, j’suis pas cuisinier de métier. Je suis hôte téléphonique le jour et livreur de pizza le soir, mais j’ai grandis seul avec ma mère qui m’a enseigné plein de trucs, notamment la cuisine. Les plats traditionnels anglais n’ont aucun secret pour moi et j’suis un spécialiste de la pizza maison ! »

Pourquoi je dis ça aussi fièrement moi ? Je me tais, je l’observe. J’suis gêné un peu. J’observe ses expressions en me triturant les doigts. J’ai pas bougé. Il a peut-être des questions ?

_________________
Girl...You're driving me crazy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Alors comme ça, vous faites des pizzas ? - Aiden   Jeu 1 Juin - 21:38


Alors comme ça, vous faites des pizzas ?
◈ Pour moi ça sera pizza quatre fromages sans anchois avec de la crème, des lardons, du bacon, un steak, trois cordons bleus et vingt cinq pommes. Ce sera tout ? Non, je veux le jouet enfant, aussi ◈
Il était évident, que pour engager les cuisiniers précédents, Baptiste avait déjà fait des entretiens. Il savait à quoi cela ressemblait, comment cela se déroulait, et même, quels types de personnes pouvaient venir. Du coup, au lieu de froncer les sourcils ou d'avoir une réactions sur le fait que le candidat actuel se sentait nerveux, il n'en fit rien, et le laissa se mettre à l'aise. Ca ne voulait pas dire qu'il le jugerait mieux que les autres, parce qu'il était nerveux. Il avait simplement tout intérêt à lui plaire.
Baptiste ne demandait que ça. Qu'on lui plaise, et qu'on tienne, malgré son caractère.
Du coup, il écouta, comme prévu, quand le dit Aiden Fawkes, devait parler. Il ne faisait pas attention au fait qu'il puisse être nerveux, il ne faisait qu'attention à ses propos. D'abord, l'homme donna son point de vue sur les CVs. C'était une façon comme une autre de dire pourquoi on était là.
Quand l'homme poursuivit pour préciser que cuisinier n'était pas sa profession, qu'ainsi, Baptiste pourrait toujours chercher des références, qu'il n'en trouverait pas, l'aveugle paru un peu contrarié. Et en même temps, pas tant. On était pas dans un restaurant, et pire encore, il n'était pas le Premier Ministre ou de la famille royale. Il voulait engager quelqu'un qui cuisinait bien, et même quelqu'un sans références, saurait aussi lui aller, du moment qu'il ne cuisinait pas seulement des pâtes, et de la junk food. Bizarrement, bien que ne voyant jamais son corps, et ne pouvant ainsi pas savoir s'il était gros ou maigre, Baptiste aimait à tenir à sa ligne. Ou tout du moins, il aimait au moins manger équilibré.
Aiden expliqua ses capacités, et si l'idée de plats traditionnels plu à Baptiste, le fait qu'il lui cause pizza, le fit sourciller, avant qu'il ne puisse s'empêcher de lâcher un petit pique :

- Tiens donc, des pizzas, hm ? Plutôt curieux comme plat traditionnel anglais.

Il esquissa un sourire. Au moins, de tous les candidats qu'il avait pu croiser, celui ci changeait un peu. Mais les pizzas restaient de la "nourriture facile", et si c'était sa spécialité, il allait falloir qu'il les défende, ses pizzas.

- Et ces pizzas, comment sont elles ? Et niveau plats traditionnels... Vous connaitriez des plats irlandais ? Sans oublier...Vous savez lire et utiliser une recette ?

Pour la dernière question, il était évident que tous les candidats - sauf un ou deux, qui n'étaient apparemment pas venu pour le bon job -, avaient répondu positif. Mais du coup, on ne savait jamais, bien sûr.

- Et pour quelle raison, pensez vous que je peux vous engager, si vous n'avez, semble-t-il, jamais même juste étudier la cuisine ?

© Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 892
POINTS : 4235



MessageSujet: Re: Alors comme ça, vous faites des pizzas ? - Aiden   Lun 5 Juin - 12:55


« Alors comme ça, vous faites des pizzas ? »

Baptiste & Aiden



Avec les minutes qui s'écoulent, je n'arrive pas à dire si je me sens plus à l'aise ou encore moins à l'aise. Je me permets de jeter un regard autour de moi. La cuisine est franchement sympa, l'espace est bien pensé pour y évoluer sans accro. J'arrive à me projeter sans mal en train de préparer un Sunday Roast. Mais voilà que mon peut-être futur employeur commente mes propos précédents. J'arrive pas à savoir s'il n'a pas compris ou s'il me fait marcher...je me dis qu'il doit avoir de l'humour. Je réponds sur le même ton.

« Haha, et bien il y a la pizza avec des œufs et du bacon dessus ! »

Finalement, la suite de sa tirade me le confirme. Il devient plus sérieux. Je sens que c'est le moment où il faut que je défende mon savoir-faire, mon expérience, pour tous ces diplômes que je ne possède pas. Il me demande aussi si je sais lire une recette. Mes yeux s'agrandissent de surprise, puis je pouffe un peu.

« Excusez-moi, je me doute bien que si vous demandez ça, c'est sûrement parce que vous avez dû avoir affaire à de drôles de candidatures, mais....oui, heureusement pour moi, je sais lire les recettes et les appliquer ! Je ne les suis pas toujours à la lettre, mais c'est quand je suis sûr de moi et que je me sens l'envie d'innover. Disons que si vous me dites de la suivre à la lettre, je le ferai. »

Je laisse passer un instant de silence pour reprendre ma respiration puisqu'arrive la longue explication sur mon expérience culinaire :

« Alors, pour les pizzas, ce serait selon vos envies ! Ce qui est bien avec les pizzas c'est qu'on peut mettre tout ce qu'on veut dessus ! Là où je pense que je suis doué, c'est pour faire la pâte. Elle est toujours légère et croustillante, et puis, j'y mets souvent des épices pour relever. Je fais toujours en fonction de tous les ingrédients qui seront ensemble, pour que les goûts se complètent et ne se recouvrent pas. J'aime bien être créatif quand je cuisine, et pas seulement pour les pizzas hein ! »

Terminais-je avec un ton rieur et une expression entendue. Je refais une petite pause. Je réinstalle mes fesses un peu plus confortablement sur la chaise avant de poursuivre.

« Pour les plats traditionnels, j'en maîtrise trois en particulier, le Sunday Roast, le Fish and Chips, et le Haggis.  Les autres, je me débrouille plutôt bien avec, mais je ne les fais pas non plus très souvent. Pour ce qui est des plats irlandais, ma mère m'a appris à cuisiner le ragoût tradi et le Coddle... on a toujours beaucoup aimé ce genre de plats nourrissants dans la famille. C'est que...euh comme vous demandez ça, si je puis me permettre, vous êtes irlandais ?  »

Si c'est des plats qu'il a toujours mangé, je vais devoir assurer ! Il termine par la question fatidique, pourquoi est-ce qu'il devrait m'embaucher ? C'est vrai ça, pourquoi ? Parce que je suis quelqu'un de sympa ? Haha, ça suffirait pas. Je me lance avec ce qui me passe par la tête.

« Haha la fameuse question ! Et bien je suis quelqu'un de très respectueux vis à vis de l'espace des autres, j'aime constamment apprendre de nouvelles choses, alors essayer de nouvelles recettes m'amuse. D'ailleurs, oui, je cuisine avec plaisir, donc j'y mets du cœur. Je ne suis pas susceptible et si on me dit j'aime pas, j'en fais pas une montagne. J'essaie de faire mieux la prochaine fois ! Et je peux aussi cuisiner en équipe au besoin. J'apprenais avec ma mère, autant dire que j'ai l'habitude des directives aussi. »

Je laisse donc sous-entendre que si ça lui prend l'envie de cuisiner avec moi, il sera le bienvenu. Une idée me vient soudain et rajoute encore avec le ton enthousiaste :

« Sinon je pourrais vous cuisiner quelque chose maintenant, pour vous montrer, enfin vous faire goûter ce que je sais faire, ce serait le meilleur moyen pour vous de savoir si vous avez envie de manger ma cuisine tous les jours non ?  »

_________________
Girl...You're driving me crazy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Alors comme ça, vous faites des pizzas ? - Aiden   Mer 7 Juin - 20:30


Alors comme ça, vous faites des pizzas ?
◈ Pour moi ça sera pizza quatre fromages sans anchois avec de la crème, des lardons, du bacon, un steak, trois cordons bleus et vingt cinq pommes. Ce sera tout ? Non, je veux le jouet enfant, aussi ◈
Ce garçon sembla poursuivre sur son idée des pizzas et Baptiste comprit qu'il faisait de l'humour. Bien que cela ne le fit pas forcément rire, l'aveugle apprécia que l'on lui réponde comme ça, sans se décontenancer.

Quand l'entretien se poursuivit, Baptiste reconnu d'un geste d'épaule que niveau drôles de candidatures, il avait eut son lot. Il fallait croire qu'être aveugle et ne pas demander de CV ramenait tout un tas de zouaves
persuadés qu'ils pourraient faire une bonne affaire. Après c'était une chose de dire qu'on savait lire une recette et de le faire vraiment. Quand Baptiste entendit Aiden lui parler d'innover il y réfléchit. Innover était une bonne chose pour changer du quotidien. Restait à savoir s'il était capable de faire quelque chose avec ça.

Puis, l'aveugle laissa l'homme enchaîner sur ses pizzas. Au vu de tout ce qu'il avait à dire, c'était la son expérience principale.
Il sut retomber sur ses pattes à la fin de son discours et cela laissa un sourire sur le visage de Baptiste. Il fallait croire que les entretiens l'amusait un peu. Mais entre les péteux des restaurants trois étoiles sans naturel, les maudits aides soignants persuadés qu'ils étaient fait pour cuisiner pour des handicapés du fait de leur diplômes et qui avaient voulu l'aider, et le reste - entendez par la, tout le reste. Les cas étranges, comme ceux qui ne savaient pas lire de recettes et ceux qui pensaient bon de venir le cambrioler - eh bien..... Quelqu'un de plus naturel, de plus nerveux, mais néanmoins capable de se défendre....
C'était toujours agréable. Parce que des gens nerveux et disons "normaux" il en avait eut aussi. Mais ceux ci auraient pu lui plaire, s'ils avaient pu au moins réussir à se défendre.

Alors que Baptiste songeait à cela, le garçon continuait avec ses compétences. Il écoutait tout de même attentivement d'autant qu'Aiden semblait savoir ce qu'il disait.

- Je suis irlandais, oui. Je ne suis en Angleterre que depuis quelques années. Retrouver mon pays en cuisine, est toujours quelque chose d'agréable.

Après avoir enfin parlé, Baptiste laissa à nouveau la parole à Aiden. Il n'aurait pas pu mieux tomber en parlant de laisser l'espace aux gens.
C'était ce que Baptiste aimait. Quand on ne le dérangeait pas.

- Je ne pense pas que tu auras à cuisiner avec quelqu'un. Je ne connais aucune recette et je ne sais absolument pas cuisiner. Et si jamais ma cousine ou ses parents venaient à me rendre visite, tu aurais quelques jours de congé.

Façon de dire que si sa famille venait ce serait elle qui cuisinerait et point barre. Il ne fit aucun commentaire sur le reste, simplement que sur son visage il semblait satisfait.Quand Aiden proposa de lui même de cuisiner, Baptiste jugea cela comme une bonne idée.

- Très bien. J'espère pour vous que vous avez dû temps devant vous.

Il attendit un peu avant d'ajouter :

- Voilà ce que je vous propose. Vous allez me cuisiner un plat traditionnel irlandais de votre choix. Si jamais, l'ancien cuisinier a laissé son livre de recette. Vous ne devez pas me dire ce que c'est. Si je devine ce que c'est, ce sera un bon point pour vous. Aussi....Si vous le pouvez niveau temps, bien évidemment, je ne vous oblige en rien..... Vous allez me cuisiner une pizza. Sachant que j'ai en horreur les anchois et les olives.

Pour le reste, il lui avait toujours semblé apprécier les autres aliments. Ce qui faisait de lui, quelqu'un de très peu difficile. Bien qu'il eut aussi du mal avec les endives, et le soja. Chose qu'il ne précisa pas puisqu'il savait qu'il n'y en avait pas ici, à son dernier souvenir.

- Vous pouvez prendre le temps que vous voulez, me demander de sortir - bien que je ne serais pas loin -, et tout ce que vous voulez.

© Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 892
POINTS : 4235



MessageSujet: Re: Alors comme ça, vous faites des pizzas ? - Aiden   Mar 13 Juin - 20:30

Remarques :
 


« Alors comme ça, vous faites des pizzas ? »

Baptiste & Aiden


Il est pas très expressif ce Monsieur Madigan. Enfin, si quand même, je peux constater à son expression qu'il m'écoute attentivement. Par contre, je suis pas sûre que mon humour colle au sien. Il a p'tet rit intérieurement, mais il a à peine sourit. Bon j'espère qu'il ne me prend pas trop au sérieux pour les pizzas. C'est vrai que j'ai beaucoup à dire sur le sujet. Quand je lui pose la question sur ses origines, je fais une grimace un peu stressée, les yeux fixés sur les siens bien qu'il ne puisse pas me voir. C'est très étrange en fait. M'enfin, il a l'air de bien prendre ma question... Oh tiens, il sourit. Bon ça va alors.

« L'Irlande est un chouette pays, j'y allais de temps en temps quand j'étais gosse, pour voir de la famille. Excusez-moi, je dévie. » Je me détend de nouveau avant d’enchaîner.

Il faut croire que mon discours lui donne matière à réfléchir, sa réponse est au moins aussi fournie que la mienne. J'essaie soudain de comprendre ce qui me perturbe lorsqu'il parle. C'était comme si j'étais embauché, mais surtout...ah oui, il me tutoie, ça fait bizarre d'un coup. Je hoche bêtement la tête pour confirmer ses dires avant de me souvenir, grâce à son regard dans le vague qu'il ne peut pas me voir. J'ajoute alors presque timidement : « D'accord. »

Je vois que mon peut-être futur employeur a un air satisfait sur le visage. Je ne peux m'empêcher de sourire. Encore plus lorsqu'il accepte ma proposition. « Oui j'ai tout mon temps ! » Même si je ne l'avais pas, je l'aurais pris. J'ai vraiment envie de me donner à fond pour cet entretien. Plus je regarde cette cuisine, plus je me dis qu'y cuisiner va être cool.

J'écoute attentivement les directives. Zut, il me vouvoie de nouveau, je vais faire comme si je n'avais pas remarqué ça. Bon. D'abord un plat irlandais, ensuite une pizza. Je n'aurais peut-être pas dû m'étendre là-dessus. Je note. Pas d'olives, pas d'anchois. Ça tombe bien, ce n'est pas ce que je préfère mettre sur les pizzas. Je calcule rapidement le temps qu'il me faudrait pour préparer tout ça, compte tenu du fait que je ne connais pas bien le matériel de la maison. Je check, y'a bien un four, une gazinière....

« Vous pouvez rester, ça ne me dérange pas, par contre je vais en avoir pour environ 3h de préparation pour les deux plats je pense...Puis il faut que je regarde ce que vous avez à disposition comme ingrédients ! Juste au cas où, vous ne faites pas d'allergies ? »

Une fois qu'il a confirmé que je pouvais commencer, je me lave les mains, puis j'investis les placards, le frigo et sort tout ce dont j'ai besoin sur l'îlot central. Le livre de recette n'est nul part, mais je n'en ai pas besoin. En bon irlandais qu'il est, il a évidemment du mouton au frais. Je dispose mes ustensiles et commence à préparer les morceaux de viande de mouton en les dégraissant soigneusement. Ce sera un ragoût traditionnel. Comme je n'en fais que pour une personne, disons deux, la préparation de chaque ingrédient ne prendra pas trop longtemps non plus.

Je renifle bruyamment, j'ai les yeux qui piquent et les larmes qui menacent de couler. « La vache, il est coriace cet oignon ! » Je pouffe un peu. L'odeur se répand partout dans la cuisine. Bientôt, c'est l'odeur des oignons entrain de dorer dans le fond de la cocotte minute avec le beurre qui me monte aux narines. Les légumes soigneusement découpés viennent les rejoindre. Je suis méthodique, comme ma mère me l'a appris. Pendant que ça cuit tout doucement, je recouvre du bouillon que j'ai préparé juste avant. Les herbes aromatiques placées dans la cocotte, je remue le tout, puis je ferme enfin pour laisser mijoter les deux heures imparties.

Place à la pâte à pizza. Farine, huile d'olive, un peu de sel, un peu d'origan et me voilà entrain de malaxer la pâte sur le plan de travail. Je suis tellement concentré que je ne fais pas attention à la présence ou non de Monsieur Madigan. Une fois la pâte faite. Je la mets à reposer. Je découpe des champignons en fines lamelles, des tranches de mozarella et aussi de très fines tranches de courgettes. Je me mets à chercher la sauce tomate. Un concentré de tomates peut-être ? Aah ! De la purée de tomates, c'est juste parfait ! Mes yeux brillent. Je vais pouvoir y mettre ce que je veux.

Je préchauffe le four qui j'espère me rendra justice avant d'aller remuer légèrement la cocotte, vérifiant que tout va bien là-dedans. Vu le sifflement stable, c'est bon. Une bonne odeur règne dans la pièce...je commence à avoir faim avec tout ça moi... Je me lance à l'assaut de la pâte à pizza pour l'étaler. Comme je ne suis pas pizzayolo, ce sera au rouleau à pâtisserie ! La voilà dans le plat, plus qu'à garnir ! Je dispose tous les ingrédients soigneusement, je saupoudre de persil, de basilic et de curry et d'un peu de poivre. Pas d'anchois, pas d'olives ! Je vérifie la température du four, puis j'enfourne ! Dans quinze-vingt minutes, ce sera prêt.

Voilà enfin le moment tant attendu ! La dégustation ! Je sers l'Irish Stew dans une assiette que je prends dans ma main.

« C'est prêt, je vous installe où ? »

_________________
Girl...You're driving me crazy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Alors comme ça, vous faites des pizzas ? - Aiden   Sam 17 Juin - 16:12


Alors comme ça, vous faites des pizzas ?
◈ Pour moi ça sera pizza quatre fromages sans anchois avec de la crème, des lardons, du bacon, un steak, trois cordons bleus et vingt cinq pommes. Ce sera tout ? Non, je veux le jouet enfant, aussi ◈
En somme Baptiste trouvait ce nouvel candidat plutôt bavard, dans le sens où il s’exprimait énormément, sans prendre de pincettes, bien qu’il vint à s’excuser de sa déviation. Mais en un sens, cela ne dérangeait pas Baptiste, à qui l’Irlande manquait un peu, bien qu’il ne pouvait pas tant profiter des paysages qui composait ce beau pays.
Toujours est-il que cela signifiait que l’aveugle n’allait pas reprocher à Aiden de dévier de cette façon.
Mais maintenant, il n’était plus question de parler, mais bien de travailler, et de montrer ce qu’il savait faire. S’il pouvait passer cette seconde étape, c’est que Baptiste était prêt à essayer. Ca n’était pas la première fois qu’il demandait ça. Pour avoir déjà fait une journée d’entretien, il avait pu ainsi manger un plat cuisiné par une personne qui avait voulu montrer ses talents. En somme, Baptiste savait garder un ou deux candidats, voire trois, qui pourrait lui plaire, et à la fin, il n’aurait plus qu’à se décider. De toute façon, ce n’était pas comme si des cuisiniers, il en voulait des milliers.
Baptiste comprit que ça allait prendre du temps, et il s’en doutait, aussi décida-t-il de faire d’autres choses à ce moment là. Il n’avait pas de copies à corriger, vu que c’était son assistant de cours qui s’en occupait, vu qu’il ne pouvait pas les lire, mais il avait d’autres livres à lire.

- Je n’ai pas d’allergies.

Il se leva de sa chaise, et entendit le bruit de quelqu’un qui se met au travail.

- Je vous laisse, je serais dans le salon.

Salon qui se trouvait juste à côté, et qui s’apparentait pour le coup, plus à une bibliothèque. Remplie de livres en braille, et de livres en auto description. Comme quoi, même en étant aveugle, Baptiste compensait tout de même ses connaissances.
Il alla ainsi se plonger dans un livre, qu’il déchiffrait au fur et à mesure sans difficulté, si habitué au braille.
Alors qu’il lisait, il entendit le candidat jurer, et eut un sourire légèrement moqueur. Lui, il n’avait jamais vraiment coupé d’oirgnon, vu que ça ne servait pas à grand-chose, sinon à risquer de se couper violemment.

Baptiste lisait, pour finalement aller écrire sur son ordinateur avec un clavier en braille. Il ignorait bien sûr s’il y avait des fautes, mais désirait juste écrire ce qui lui venait en tête, comme il le faisait souvent pour se détendre. Mais plus encore : là il décrivait des remarques sur chaque candidat qu’il avait pu avoir.
Il savait que le système d’audio description de son ordinateur lui permettrait de « relire » tout ça à voix haute.
Mais pas maintenant.
Alors qu’il faisait ça, l’odeur de nourriture vint à monter dans son nez. Baptiste vérifie l’heure avec son téléphone qui le lui dit. Finalement, cela serait clairement l’heure de manger.

Baptiste fini par se lever, sentant que de fait, le plat approcherait du moment où il pourrait y goûter. Il eut bien fait de faire cela.
Après tout, Aiden sembla lui dire que c’était prêt.

- La salle à manger, est à côté.

Bien que la cuisine proposait une table permettant de clairement manger dans la cuisine, Baptiste avait pris l’habitude de manger dans une salle uniquement faites pour, qui, sans être minuscule, était simpliste, malgré la taille de sa maison.
Mais cela lui suffisait.
Baptiste trouva la chaise à force de tâtonner, mais il était clair qu’il connaissait bien la maison et pouvait s’y repérer assez facilement. Il n’alluma pas la lumière, d’ailleurs, n’en ayant pas besoin, et oubliant que le reste du monde, si.

Se posant, sans regarder nulle part, il ajouta :

- Vous pouvez manger avec moi. Il me semble que c’est l’heure, normalement… Ca ne me dérange pas.

Il attendit que l’assiette lui soit posé devant lui, pour sentir le fumet de l’odeur d’enfance, qui lui remontait les narines. Rien que par cette odeur, Baptiste pouvait déterminer ce que l’homme lui avait préparé.
Et cela semblait le faire sourire.

Prenant ses couverts, sans savoir si Aiden serait là et l’entendrait, il fit :

- Goûtons donc à votre vision du Irish Stew….

Plongeant sa fourchette, il souffla par habitude – il soufflait toujours sur ce qui était chaud, dans le doute –, et mis la bouchée dans sa bouche.
Mangeant, mâchant, goûtant, il hocha la tête, l’air satisfait.

- C’est très bon.

Au fond, Baptiste n’avait pas besoin d’un cuisinier trois étoiles, juste un qui savait le satisfaire, et savoir cuisiner au moins ce qu’il y avait en face de lui à l’instant. Et ça, ça lui suffisait. Après, restait la compagnie.

- Je ne vais pas demander comment vous avez procéder… Voyez vous, du moment que vous n’avez pas menti, et que vous saviez cuisiner, ça m’allait. Je ne sais pas si c’est vous que je prendrais, j’attends de voir la pizza, commença-t-il à dire avec un peu de sarcasme dans sa dernière phrase. Il était clair qu’il s’amusait de cette compétence étrange dont faisait preuve Aiden : mais dans tous les cas, si vous n’avez pas menti sur votre cuisine, c’est que vous n’avez pas menti en disant que vous saurez être discret, peu intrusif, et pas emmerdant.

La vulgarité, il ne s’en excusa même pas. Baptiste avait besoin qui faisait la cuisine, et point. Pas d’un chiant qui voudrait l’aider, où se sentirait mal de pas pouvoir l’aider. Ca ne voulait pas dire qu’ils ne discuteraient pas, juste que Baptiste voulait quelqu’un de naturel, surtout, voilà.

- Où êtes vous allé en Irlande, pour voir votre famille ?

Baptiste faisait aussi la conversation. Ce n’était pas parce qu’il pouvait être ronchon, chiant, et assez taciturne, qu’il était totalement désagréable.

© Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 892
POINTS : 4235



MessageSujet: Re: Alors comme ça, vous faites des pizzas ? - Aiden   Ven 23 Juin - 19:32


« Alors comme ça, vous faites des pizzas ? »

Baptiste & Aiden


Pas d'allergies, pas de remarques supplémentaires, un ragoût qui me semble tout à fait succulent, je me sens en forme ! A ma demande, Monsieur Madigan m'indique de le servir à côté au salon. Je le suis du regard pour savoir où il va et je lui emboîte le pas, ce qui est bien avec lui, c'est qu'il n'y a pas besoin de faire de chichi, pas besoin d'imiter le serveur haute gastronomie. Faire les choses simplement, et bien, mais simplement. Ça pour le coup, j'apprécie.

Au salon, il fait bien plus sombre que dans la cuisine où j'avais pris la liberté d'allumer les lampes de la hotte. Je plisse les yeux en observant le décor. Mhm...Faut-il que je pose la question ou que j'actionne tout simplement l'interrupteur ? Je n'ai pas vraiment le temps de le faire. Une fois l'assiette posée sur la table à la place de mon hôte, ce dernier m'annonce que je peux manger avec lui. Je laisse mon ventre grogner bruyamment avant de répondre :

« Volontiers ! Merci ! Je reviens vite, je vais me servir aussi ! »

Je me précipite pour aller me servir une assiette également. J'installe mon plat que bien moins joliment servi que le sien, dû à mon empressement, et avant de m'asseoir je précise.

« Je me permets, je vais juste allumer la lumière, après ça je n'bouge plus ! »

Ceci dit, ceci fait. Je n'ai pas du tout pensé au fait que la lumière non allumée était parce qu'il n'en a pas besoin. Ça m'évitera au moins de faire des remarques débiles à son sujet. C'est ce moment qu'il choisit pour reconnaître le plat. Je souris de toutes mes dents. S'il l'a reconnu seulement à l'odeur, c'est qu'une bonne partie du défi est remporté. Fier comme un paon, je m'assois en face, en essayant de ne pas trop faire traîner la chaise au sol. Il a l'ébauche d'un sourire sur le visage. C'est cool, les bons plats, ça rend heureux. C'est le but. Il me complimente alors sur le goût.

« Vous m'en voyez ravi ! »

Je goûte alors à mon tour, c'est sans surprise que j'en apprécie la saveur puisque je goûte toujours un peu mes plats pendant la préparation. Je n'utilise jamais la même cuillère bien sûr. Ça me fait penser...Il faudra que je lui demande si la vaisselle est comprise dans le boulot. J'imagine que oui, mais bon, on ne sait jamais. Cuisiner et quelqu'un d'autre qui lave tout le bazar que je pourrais faire ? Ce serait tellement jubilatoire ! Je dois me retenir de pouffer. Heureusement qu'il ne me voit pas sourire comme un gros débile tiens. Oups, il commente maintenant. Il donne le ton !

« La pizza...j'espère que la minuterie est bruyante, ce serait nul que je la laisse brûler. Mais elle sera cuite dans vraiment pas longtemps. » fis-je en regardant ma montre. Je n'ai pas relevé le sarcasme autrement que par un sourire. Le reste de sa tirade ne me fait pas tiquer pour le fond mais pour la forme. C'est à la fois marrant et déstabilisant. « Aucun problème pour ça, si vous avez besoin de votre espace, j'vous le laisse, si vous voulez causer, j'suis là. »

J'avale une autre bouchée du ragoût qui est plutôt bon. Maman serait assez fière je crois. Je vais pouvoir me vanter que l'élève va surpasser le maître...ou pas. Fait par les mamans, c'est toujours meilleurs. Bref, je divague...Je recentre mon attention sur Monsieur Madigan qui me pose une question. C'est marrant, plus ça va, moins je fais gaffe à son regard fixe. Il a suffisamment de sarcasme et d'humour pour me faire oublier ça. C'est le genre de personnalité qui m'intrigue et qui me donne envie de connaître la personne.

« Ah ! En Irlande, j'ai des grands-parents à Wesport du côté de ma mère. C'est vraiment chouette comme ville mais c'est devenu très très touristique, ça c'est un peu dommage. Sinon on a fait le tour du pays à plusieurs reprises, les Lacs du Connemara tout ça... J'adore ce pays, il m'apaise, c'est pour ça que c'est ma destination de vacances préférée, enfin c'était, quand j'étais môme. Et vous ? Vous venez d'où dans le pays des Leprechauns  ? »

J'adore toutes les légendes celtes, et celles des Leprechauns m'avait toujours fasciné, sûrement parce que j'viens d'une famille qui n'a jamais roulé sur l'or. Je me plains pas, j'ai jamais été dans le besoin, mais j'avoue qu'au moindre arc-en-ciel, quand j'étais gamin, j'voulais récupérer le chaudron pour pouvoir acheter un château à ma chère maman. C'était du temps où je pensais encore que l'épouser était normal. C'est stupide les gosses un peu. J'espère que personne ne me posera jamais la question à ce sujet. Albert se fout déjà assez de ma gueule comme ça.

_________________
Girl...You're driving me crazy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Alors comme ça, vous faites des pizzas ? - Aiden   Dim 25 Juin - 22:13


Alors comme ça, vous faites des pizzas ?
◈ Pour moi ça sera pizza quatre fromages sans anchois avec de la crème, des lardons, du bacon, un steak, trois cordons bleus et vingt cinq pommes. Ce sera tout ? Non, je veux le jouet enfant, aussi ◈
Baptiste laissa l’homme faire comme il voulait, se servir comme il voulait, et même amuser la lampe, si cela l’enchantait. Après tout, Baptiste n’avait pas besoin de lumière, donc ça ne changerait pas grand-chose. Du moment que l’homme n’oubliait pas d’éteindre, mais Baptiste se rappela de lui dire un peu plus tard.
Toujours est-il que le plat était bon, bien cuisiné, et qu’il retrouvait un peu des goûts de son pays, ce qui lui faisait plutôt plaisir.
C’était au moins cela qui comptait.

Il eut un vague sourire entre la moquerie et un simple sourire sincère, quand Aiden parla de la minuterie. A son souvenir, celle-ci savait être bruyante, vu que Baptiste avait tout de même besoin d’être sûr de pouvoir entendre tout ce qui devait être audible, donc, il avait fait en sorte que ça soit le cas.

- Il ne devrait pas y avoir de problèmes pour la minuterie. A moins que vous ne soyez aussi sourd que je suis aveugle.

Mais bien sûr, ce n’était pas le cas. Baptiste pendant un petit temps, se dit qu’il aurait été presque ironique de recevoir un candidat sourd. En fait, les deux n’auraient sûrement pas pu se comprendre, vu que ceux qui n’entendaient rien parlaient avec leurs mains, mains que Baptiste n’aurait pas vu.
En bref, cela aurait été totalement vain.

Il sembla satisfait de la réponse du candidat quant au fait de « ne pas l’emmerde ». Il semblait respecter la vie privé, ce qui était clairement en sa faveur.

Puis, l’aveugle, tout en mangeant, laissa l’autre parler de sa vision de l’Irlande, l’écoutant lui décrire où ses grands-parents vivaient, et tout ce qu’il avait pu voir.
Lui-même n’avait jamais pu avoir la chance de voir réellement ce à quoi ça ressemblait, mais savait, des propos de sa tante, son oncle et sa cousine, que c’était un lieu magnifique.

- Je viens de Dublin… Je ne pourrais pas vous dire grand-chose sur la beauté des paysages, mais j’ai aimé y vivre, c’était un environnement qui me plaisait, où je pouvais m’épanouir avec ma famille. J’ai moi-même fait quelques tours un peu partout dans le pays, mais je me contentais des descriptions données par ma famille pour m’imaginer plus ou moins ce qu’il s’y trouvait.

Baptiste se laissa aller à un vague sourire mélancolique, parce qu’au fond, son pays lui manquait quand même.

- Je suppose que je devrais y retourner de temps en temps.

Se laissant aller au bavardage, il conclut tout de même :

- Je suis content d’apprendre que mon pays ait pu apaiser certaines personnes…

Il poursuivit son repas :

- Pourquoi faire des pizzas, au fait ? C’est assez atypique comme genre de cuisine.

[Si jamais ça manque de relance, mp moi :p]

© Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 892
POINTS : 4235



MessageSujet: Re: Alors comme ça, vous faites des pizzas ? - Aiden   Jeu 29 Juin - 16:18

Spoiler:
 


« Alors comme ça, vous faites des pizzas ? »

Baptiste & Aiden


Je ne m’attendais pas à la blague, même si je savais toute l’ironie qu’elle implique. Je ris de bon cœur en l’entendant. J’essaye d’imaginer la scène entre un sourd et un aveugle et…à part se toucher pour communiquer, je vois pas sérieux. Chaud quoi.

« On peut dire que vous ne manquez pas d’humour ! »

Dis-je sur le ton d’un compliment. Il y avait une pointe de cynisme en plus dans sa remarque, un truc que j’apprécie. On échange plus facilement que ce que je pensais. Il m’a écouté attentivement parler de l’Irlande et maintenant, c’est lui qui en parle. J’ai arrêté de manger pour me concentrer sur son discours. C’est la seconde fois qu’il parle ouvertement de son handicap. Je me sens un peu désolé de savoir qu’il ne peut rien voir des beautés du paysage irlandais, mais je suis certain qu’il a une imagination très développée. Je pourrais toujours lui raconter à l’occasion. Et puis son pays a l’air de lui manquer. S’il le veut bien sûr.

Il est du genre à ne pas aimer qu’on s’apitoie sur son sort, et il avait pas vraiment besoin de me le dire pour que je le remarque. Je trouve ça cool de sa part. J’aurais pas aimé avoir un boss qui passe son temps à se plaindre et à vouloir se faire plaindre. A vrai dire, j’aurais laissé tomber le poste si ça avait été le cas. Mais là, j’ai bien envie d’être engagé. En plus, il a l’air content d’avoir quelqu’un en face de lui qui aime bien l’Irlande. J’suis sûr que je pourrais le faire parler à ce sujet. Il a l’air bien plus sympa qu’au premier contact. Dommage, il enchaine sur un autre sujet, j’essaierais à un autre moment !

« J’avoue que je n’ai pas de réelle explication. J’imagine que mon job de livreur de pizza m’a fait m’y intéresser, alors j’ai essayé d’en faire par moi-même, et puis je m’étais mis au défi d’en faire manger à ma mère, c’est un peu con, pardon, idiot, mais, ça m’a forcé à m’améliorer ! C’est un plat qui permet beaucoup de choses et qui est simple à faire au final. Mais rassurez-vous, je ne mange pas que ça ! »

Terminais-je un peu hilare. La sonnerie stridente du four vient de retentir. Je sursaute à moitié. « Hahaha, il va falloir que je m’habitue à ce bruit ! » Fis-je. Puis après je réalise que c’est comme si je me croyais déjà embauché. « Enfin, voilà quoi, j’veux pas mettre la charrue avant les bœufs, faut que vous gouttiez à ma pizza maison ! Je reviens vite ! » Comme ça, ça lui laisse le temps de finir son assiette et de boire un peu. C’est quand même salé le ragoût. La pizza a bon aspect ! Ouf ! Je m’empare des maniques et je la sors sur le plan de travail pour la découper en parts, pas trop grosses, histoire de pas définitivement caler mon hôte.

« Voilà, je ne sais pas si vous avez encore faim du coup…mais j’ai fait des petites parts, histoire de goûter. » Je pose le grand plat sur le milieu de la table. « Attention c’est encore bien chaud ! Dites-moi si vous voulez que je vous serve, j’ai rapporté des assiettes propres du coup. Dans la sauce du ragoût ça sera peut-être pas terrible… » Voilà que je m’étale en explications. Je me tais et m’assois en face de lui. Il est grand, il fait bien comme il veut. Je souris. Je suis content, la pizza sent vraiment bon et embaume la salle. Je me dis qu'à ce rythme là, j'aurais aussi pu faire le dessert.

« Est-ce que je peux demander pourquoi vous avez quitté l’Irlande ? Vous n’êtes pas obligé de répondre bien sûr. »


_________________
Girl...You're driving me crazy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Alors comme ça, vous faites des pizzas ? - Aiden   Lun 3 Juil - 20:51


Alors comme ça, vous faites des pizzas ?
◈ Pour moi ça sera pizza quatre fromages sans anchois avec de la crème, des lardons, du bacon, un steak, trois cordons bleus et vingt cinq pommes. Ce sera tout ? Non, je veux le jouet enfant, aussi ◈
Au moins, plus que remarquer son mauvais caractère, Aiden semblait remarquer le sens de l'humour de l'aveugle. Mais ce sens de l'humour le blessait un peu, aussi, surtout. Mais tout ça, il ne le disait pas, il ne voulait pas le dire. C'était le genre de chose qu'il taisait, faisant attention à être sourd à ce genre de choses qui vivaient dans son esprit. Dans tous les cas, la discussion qu'il a avec son candidat en bonne passe d'obtenir le job, est plutôt intéressant, le décontracte, et plus encore : la nourriture est bonne.
Du coup, il s'imagine sans mal pouvoir engager ce candidat pourtant atypique, pourtant maladroit dans sa teneur, dans ses propos, et dans tout le reste. Mais Baptiste aime le naturel, aime le fait qu'ils discutent comme si de rien n'étaient, comme s'ils étaient tous les deux "normaux". C'est idiot, mais même en prétendant l'être, Baptiste savait qu'il n'était pas normal.

Il laissa Aiden s'exprimer sur son amour de la pizza, se rendant compte que de fait, il était juste... Tellement presque insouciant, en un sens. Et passionné par ce qu'il faisait, apparemment. Baptiste se laissa à sourire à la dernière réplique du candidat, et eut un vague sursaut quand l'alarme sonna. Il était assez habitué à cela, mais à chaque fois cela faisait quelque chose.
Laissant le cuisinier aller cherchez la pizza, il tamponna son visage avec une serviette en tissu. De fait, Baptiste, même s'il ne voyait rien, avait prit l'habitude de faire quelques actions auquel parfois, seuls les voyants pensaient, puisque lui même ne pourrait pas voir s'il avait de la nourriture plein le visage.
Il farfouilla son assiette avec sa fourchette pour comprendre qu'il arrivait sur la fin, et termina ce qu'il restait, cherchant à tatons quelque chose s'apparentant à une bouteille d'eau. Ne la trouvant pas vraiment, il entendit surtout Aiden revenir avec la pizza, précisant avoir fait des petites parts. Retirant ses mains, il esquissa un vague sourire un peu "moqueur" :

- Du moment que vous faites la vaisselle ensuite....

Ca ne serait pas bien compliqué, vu qu'il avait un lave-vaisselle pour ce genre de tâche. Mais ça... Il voulait voir si Aiden s'en était rendu compte - et il pensait que ça serait le cas, vu que bon, quiconque regarde la cuisine, est censé s'en rendre compte. Enfin, de ce qu'on lui avait dit, c'était le cas -. Et puis, en vérité, la vaisselle, Baptiste pouvait la faire. Enfin, mettre les objets dans le lave vaisselle, il pouvait. Pour le reste, cela risquait d'être compliqué en vérité, Baptiste ne voyant pas les tâches.

- Je veux bien une part.

Sans manger beaucoup, Baptiste avait tout de même un certain appétit, et il se demandait même si, la pizza serait bonne, s'il ne demanderait pas une deuxième part. Attendant l'assiette, il entendit la question d'Aiden, et laissa échapper un vague soupir lent, trahissant un certain "mal être" peu poussé, mais prouvant que ce sujet était bien loin des sujets qu'il préférait aborder.
Seulement, il supposait qu'Aiden s'habituant à la maisonnée, avait cru bon de pouvoir poser cette question, et de toute façon...Avait prit des précautions. Néanmoins, l'air ronchon du propriétaire de la maison, revint sur son visage.

- Mes parents biologiques sont morts. J'ai hérité de leur fortune.

Ca c'était la raison pas rigolote du coup, qui lui rappelait tant de mauvais souvenirs. Décidant de poursuivre en mangeant, il prit la part qu'on lui tendait, après l'avoir trouvé, et croqua dans la pizza, jugeant que son goût était tout à fait agréable. Baptiste avait déjà commandé des pizzas avec son oncle et sa tante, et il avait déjà aimé ce met particulier, à ce moment là.

- Je voulais...Prendre mon indépendance, donc je suis venu ici.

Il ne rentrerait pas dans les détails, et de toute façon, fit dériver le sujet ailleurs, sur quelque chose qui l'intéressait le plus :

- Votre pizza est très bonne, au moins, vous ne m'avez pas menti, en disant que vous saviez les faire. Même si cette...Disons, capacité est plutôt incongrue, vous l'avez.

Continuant de manger la pizza, parlant une fois qu'il a fini de mâcher, Baptiste poursuivit, pour presque conclure :

- Je pense que niveau candidature, vous êtes celui qui correspond le plus pour le moment, mais comme je vous l'ai dit, je vous contacterais plus tard. Mais poursuivons...L'entretien. Avez vous postulé à d'autres offres ? Quelles sont vos prétentions salariales ? Quels seraient les horaires qui vous conviendraient ? La cuisine est-elle à votre goût ?

© Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 892
POINTS : 4235



MessageSujet: Re: Alors comme ça, vous faites des pizzas ? - Aiden   Mar 11 Juil - 12:23


« Alors comme ça, vous faites des pizzas ? »

Baptiste & Aiden


C'est à ce moment, là, en retournant chercher la pizza que j'ai pu constater la présence de ce miraculeux objet de technologie. Le lave-vaisselle. J'avais soupiré de soulagement. Faire la vaisselle n'était pas la partie qui me plaisait le plus. N'en ayant pas chez moi ni chez ma mère, je n'y pensais jamais. Ce serait quand même top de pas avoir à se soucier de ça. Je me me contente de laisser échapper un « Bien sûr. » à la remarque sur la vaisselle qui finalement répond à la question que je m'étais posé quelques heures auparavant. Je souris. Je crois que je me suis un peu trop détendu d'ailleurs. Je retire les assiettes de ragoût que je pose sur le côté en les empilant avant de glisser les assiettes pour les pizzas à leur précédente place.

Tout en en me réinstallant, je louche sur la bouteille d'eau. Elle est non loin de moi, mais je viens de réaliser, que peut-être elle est hors de portée pour M'sieur Madigan. Hum...

« J'vous sers de l'eau ? »

J'attends un hochement de tête affirmatif de sa part avant de nous servir et de poursuivre la conversation. Aaaah je savais bien que j'allais mettre les pieds dans le plat à un moment ou à un autre. Vu la tronche qu'il tire, ma question n'était clairement pas la bienvenue, mais j'suis étonné, parce qu'il répond quand même. Bon, c'est pas terrible, je comprends mieux. Il doit être triste d'être tout seul ici sans sa famille, mais ça doit être pratique d'avoir ce genre d'héritage. Pas de loyer à payer. Puis, faut avouer, la maison a de la gueule. Mais alors s'il a précisé parents biologiques...c'est qu'il les a peut-être pas connus ? Erf, il faut que je me retienne de lui poser la question, sinon c'est sûr, il va juste me congédier. Puis de toute façon, ça me regarde pas. Je bois une gorgée d'eau avant de goûter à ma pizza. Lui laissant l'occasion de commenter.

« Je suis ravi que ça vous plaise. Et j'apprends vite, s'il y a des recettes que je ne connais pas et que vous voulez me voir cuisiner. »


J'essaie de dire ça aussi humblement que possible. Après tout, c'est vrai. Puis c'est un truc qui me plaît. Et puis, par la suite, je pourrais impressionner Kaylee. Enfin, j'espère...j'aimerais aussi cuisiner pour elle et voir ses magnifiques yeux refléter son contentement....merde, je divague. M'sieur Madigan est entrain de parler encore. Ah il me contactera plus tard...horaires, cuisine, mes prétentions salariales... wow, euh, faut que je rassemble mes pensées là.

« Et bien...je n'ai pas postulé à d'autres offres, je bosse actuellement sur deux mi-temps. Pour les horaires, ce qui vous arrange entre sept heures trente et vingt et une heure. Tout dépend de si vous voulez que je me charge des petits-déjeuners aussi, quels seront les types de plats à réaliser et pour combien de personnes, et les pauses accordées entre les repas. »

Je reprends ma respiration. C'est compliqué de ne pas trop s'étaler, mais tout en disant des informations importantes. Je ne sais pas à quel point je peux lui dire les choses. Il va peut-être se dire que si j'ai déjà deux mi-temps, il va donner sa chance à un autre ? D'un autre côté, il se dira peut-être aussi que j'suis bosseur. Je ne sais pas. Faut dire que mes études m'ont pas mené très loin question diplômes, et malheureusement, la littérature ne m'a offert que la chance de bien parler quand j'en fais l'effort et d'écrire sans fautes d'orthographes. Je continue de répondre, calmement et en prenant mon temps, ce n'est pas comme si je ne m'étais pas du tout préparé après tout.

« La cuisine est vraiment pratique, c'est facile de se déplacer dedans et de surveiller les plats. Et.. concernant mes prétentions salariales...quel est votre budget ? Et comment voulez-vous procéder ? Un salaire au mois ? A la semaine ? Au plat ? »

C'est assez dur d'estimer le salaire basique d'un cuisinier personnel. Il y a tellement de méthodes pour se faire payer. Moi je veux surtout un salaire décent pour pouvoir vivre sans me serrer la ceinture et pouvoir inviter Kaylee à des activités cools sans compter le moindre centime.


_________________
Girl...You're driving me crazy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Alors comme ça, vous faites des pizzas ? - Aiden   Lun 7 Aoû - 13:16


Alors comme ça, vous faites des pizzas ?
◈ Pour moi ça sera pizza quatre fromages sans anchois avec de la crème, des lardons, du bacon, un steak, trois cordons bleus et vingt cinq pommes. Ce sera tout ? Non, je veux le jouet enfant, aussi ◈
Ravi qu'on lui serve de l'eau, Baptiste comptait bien boire un peu entre deux bouchées. La conversation vira sur quelque chose qui ne lui plaisait pas, mais de fait, il n'irait pas plus loin. Parler de ceux qui ne furent jamais ses parents, n'avait rien de réjouissant.
Il préféra lui dire que le plat lui plaisait, la pizza aussi, et entendre Aiden s'en réjouir, précisant à nouveau qu'il apprenait vite. C'était tout à son honneur.

Néanmoins, Baptiste le laissa répondre à sa question vis-à-vis des offres et de tout ce qui allait. Baptiste sentait, à la voix de l'homme, que celui ci s'était élancé dans tout ça, et il comprenait bien que les questions restaient celles d'un entretien ordinaire et que ça en exigeait beaucoup. De toute façon, le pizzaman poursuivi en précisant qu'il appréciait la cuisine, et en questionnant pour le budget et tout ce qui fallait.
A ça, Baptiste pouvait aussi répondre.
Mangeant un bout de pizza, il attendit de ne plus rien avoir dans la bouche, et de boire un peu pour répondre :

- Je prend souvent mon petit déjeuner à 8h. Mais il arrive parfois que je n'ai pas besoin de petit déjeuner, ou que mes cours soient plus tôt. Mais je donnerais un emploi du temps précis à la personne qui sera en charge. Les repas de midi sont rares, comme je peux manger à la cafétéria de l'école où j'enseigne, et ceux du soir seront entre dix huit heures et vingt heures selon ce que vous désirez. Pour les types de plats, je le précise à l'avance, et j'attends l'approbation du cuisinier. Et pour le budget... Disons que je peux vous payer a la semaine, selon les plats.

Baptiste proposa un salaire assez décent pour un pareil métier, estimant que cela serait suffisant pour Aiden. Après, c'était à lui de dire si ça lui convenait ou non.

- Je payerait par virement, je ne donnerais d'espèces qu'en cas d'exceptions, comme un repas pour plus de personnes, ou à une heure incongru ou même encore, un repas imprévu.

Autant être franc là dessus, puisque c'était déjà ce qu'il avait fait avec son cuisinier précédent.

- Si vous estimez que la charge de travail est trop lourde, je peux engager deux cuisiniers, donc n'hésitez pas à me le dire. Si c'est le cas, votre salaire sera plus bas.

Cela semblait logique.
Baptiste acheva sa part de pizza.

- J'ai une question, que vous pourrez juger étrange mais....Que faites vous s'il y a des restes ?

C'était presque une question piège, une dernière question de confirmation, la question bonus pour rapporter des points en plus.
Et s'il avait eut des yeux qui voyaient, ils les auraient sûrement plonger dans ceux du candidat.

© Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 892
POINTS : 4235



MessageSujet: Re: Alors comme ça, vous faites des pizzas ? - Aiden   Ven 11 Aoû - 8:49


« Alors comme ça, vous faites des pizzas ? »

Baptiste & Aiden


Pour sûr, M'sieur Madigan sait ce qu'il veut ! Il est intransigeant sur tout. Je l'écoute attentivement à chaque réponse. Il doit d'ailleurs l'entendre puisqu'il n'y a plus aucun bruit de mon côté. Finalement je vais avoir beaucoup de temps libre. Est-ce qu'avoir un seul boulot me conviendra ? Je me le demande. De toute façon, ça ne peut que être mieux que ce que je fais actuellement. S'il m'embauche, je pourrais dire adieu aux râleurs au téléphone, aux criards, aux pleurnichards, aux entubeurs de premières et surtout à mon casse-couille de patron ! Le mec il fou rien d'autre que nous regarder bosser et c'est le premier à se plaindre qu'il est fatigué. Gonflé le type qui nous paye des clopinettes en plus. Bref, ce que me propose ce professeur de latin m'apparaît comme un métier de rêve, d'autant plus que les pizzas ne vont pas me manquer, vu que je pourrais les cuisiner moi-même. Il y a peut-être juste le côté livraison qui va me manquer.

« C'est parfait comme vous dites, si vous me faites un planning, questions horaires, ça ne me pose pas de problèmes que ça change un peu. Vous voulez que je fasse les courses aussi ? Parce que si oui, j'aimerais que vous m'informiez sur vos préférences de produits. »

Il prévoit de me payer à la semaine. C'est quelques peu instable finalement mais d'un autre côté, si on signe un contrat, c'est pas pour qu'il me garde seulement une semaine...Si je reste discret et que je cuisine ce qu'il veut, y'a pas de raison que ça se passe mal. D'autant plus que la proposition de salaire me semble vraiment convenable. C'est un peu moins que ce que j'ai avec mes deux boulots, mais, pour combien d'heures de moins !

« Ça me va aussi pour le salaire. »

Je ne vais pas chipoter, j'ai pas de diplôme de cuisinier non plus. Il évoque la possibilité d'engager un second cuisinier si ça me semble trop pour un seul homme. Bien évidemment, le salaire sera plus petit. Je me demande vaguement si j'aurais besoin d'aide. J'y réfléchis.

« Je pense que si je m'organise bien, il n'y a pas de raisons qu'il y ait un second cuisinier. Après, si vous prévoyez de faire des grands buffets pour trente personnes tous les soirs, je dis pas ! Hahaha. »

J'essaie le ton de l'humour. J'espère que ça va passer. Mais en tout cas, lui est déjà passé à autre chose. Une drôle de question en effet, cela dit, ça me paraît logique.

« Et bien, je n'y avais pas réfléchis. J'essaie de cuisiner avec des quantités qui correspondent vraiment au nombre de personnes. Toujours un peu plus pour les grosses faims. Mais sinon je vois plusieurs options, déjà, est-ce qu'il vous arrive de garder des restes pour manger le lendemain ? Parce qu'il y a plein de plats qui se conservent quelques jours au frais et qui sont parfois même meilleurs réchauffés ! Par exemple, le ragoût que je vous ai fait, je vous assure, il sera meilleur demain. Sinon, si vous le permettez, je peux emmener les restes chez moi. J'ai horreur de jeter de la nourriture. Bien sûr, si vous avez d'autres options, je suis toute ouïe. Dans tous les cas, vous aurez le dernier mot ! »

Je peux pas m'en empêcher, faut toujours que j'ai le ton de la blagounette. J'ai failli ajouter « chef » à la fin de ma phrase mais je me suis retenu de justesse. Je sens que c'est bientôt la fin de l'entretien et la douce apathie de la digestion d'un bon plat commence à se faire sentir dans tout mon corps. Je me rends compte aussi que finalement, le fait qu'il ne puisse pas me voir ne me dérange pas. Il y a une force de caractère qui émane de lui et qui n'a pas besoin de passer pour le regard pour être captée. Son ton et son attitude générale sont déjà très parlants. Je l'aime bien ce gars-là.


_________________
Girl...You're driving me crazy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Alors comme ça, vous faites des pizzas ? - Aiden   Ven 1 Sep - 12:26


Alors comme ça, vous faites des pizzas ?
◈ Pour moi ça sera pizza quatre fromages sans anchois avec de la crème, des lardons, du bacon, un steak, trois cordons bleus et vingt cinq pommes. Ce sera tout ? Non, je veux le jouet enfant, aussi ◈
En ce qui concerna les courses, Baptiste songea à ses prouesses d'achats, quand il essayait d'aller au supermarché tout seul, et sans assistance. Ca ne donnait jamais grand chose, sinon une catastrophe, et c'était dans ces moments là qu'il était obligé de se rappeler que tout aveugle qu'il était, il avait donc de grandes limites. Mais admettre qu'Aiden pourrait faire les courses - si c'était lui qu'il prenait - le dérangeait quand même. Même s'il savait qu'il n'aurait pas le choix.

- Pour les courses... Vous pourrez les faire. Mais cela risque parfois de dépasser de la simple nourriture. Si cela vous dérange, je vous donnerais simplement des aliments à acheter. Pour le reste, je saurais me débrouiller.

Et demander de l'assistance, même s'il avait horreur de ça.
Le sujet se poursuivit, et Baptiste nota mentalement que le salaire allait au candidat, ce qui n'était pas forcément au goût de tout le monde, à son souvenir, donc que c'était une bonne chose.
Il le laissa user d'humour, puisque l'aveugle avait très bien compris que cet homme en usait pas mal. Au moins s'était il un peu plus détendu pour son entretien, qu'au début, où la nervosité était à son comble. M'enfin, cela avait fait oublier à Baptiste l'ennui qu'il avait pu avoir plus tôt dans la journée, donc c'était tout à fait bénéfique.

Les idées qu'il se mit à proposer en ce qui concernait les restes, était de l'ordre des idées disons "normales" mais elles restaient intéressantes. Réfléchissant à cela, Baptiste prit conscience que de fait, il avait fini son repas, et qu'il semblait fixé sur ce qu'il saurait faire de cet Aiden Fawkes qu'il avait reçu chez lui pour le dernier entretien.

- Je vois... Il m'est déjà arrivé de garder des restes, cela dépend de mon envie. Et puis...Je ne suis pas compliqué.

De base il n'avait jamais été très riche, et avait toujours pris l'habitude que sa famille "adoptive" lui fasse des restes, sans qu'il ne s'en plaigne.

- En tout cas, je vais clore l'entretien sur cette question. Je pense avoir assez d'informations pour votre candidature.... A moins que vous ayez d'autres questions.

Regardant toujours le vide, il essaya pourtant de tourner son regard en direction de la voix qu'il n'avait cessé de suivre. Après tout, de ce que lui avait raconté sa "mère" et sa "soeur" - il préférait les appeler ainsi, plutôt que de devoir se dire qu'il s'agissait de sa tante et sa cousine, ou même son oncle -, les gens faisaient souvent ça. De plonger leurs regards dans celui des autres, quand ils étaient sérieux, ou quand ils voulaient obtenir des informations très précises. Baptiste aurait tout donné pour pouvoir le faire, mais cela serait revenu à dire qu'il était normal.

En attendant, il se leva de table, néanmoins prêt à écouter les questions s'il y en avait. D'ailleurs, il songea à la vaisselle trainant sur la table.

- D'ailleurs pour la vaisselle... Vous pourrez donc la faire, mais sinon, j'ai un homme de ménage qui vient tous les jours, donc ça ne devrais pas poser de problèmes si vous n'avez pas le temps, ou pas l'envie.

Pour ça, Baptiste ne serait pas bien compliqué, après tout s'il y avait quand même une personne pour lui faire, ça ne changeait rien.

© Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Alors comme ça, vous faites des pizzas ? - Aiden   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alors comme ça, vous faites des pizzas ? - Aiden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alors comme ça, vous faites des pizzas ? - Aiden
» Vous faites quoi des boites de vos boxs ?
» 3 enfants ou plus, comment vous faites?? Je m'en sors pas!!
» Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.
» Vous êtes responsable de la gueule que vous faites

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-