AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 SUJET LIBRE ♦ Moonlit Kiss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 1874
POINTS : 7127



MessageSujet: SUJET LIBRE ♦ Moonlit Kiss   Jeu 8 Juin - 13:22


Moonlit Kiss

Les pavés du trottoir cognent contre la semelle de mes chaussures. Rapide et silencieux à la fois, je me glisse dans les ombres peuplant les rues calmes et humides de Manchester. La nuit est mon amie ce soir, comme elle l'est depuis de longues années. Malgré les cachettes obscures qu'elle tente de m'offrir, une cavalcade de paires de bottes se fait toujours entendre quelque part derrière moi. Je me sais suivi, c'est d'ailleurs pour ça que je traverse la moitié de la ville à la vitesse d'un boulet de canon depuis près de dix bonnes minutes. Dix minutes, c'est long pour un sprinteur. Pourtant je ne ralentis pas la cadence. Ces types en uniforme de police baisseront les bras avant moi. Bien que je dois reconnaître qu'ils s'avèrent plutôt coriaces. Enfin. S'ils sont plutôt physiques, c'est qu'ils ne doivent pas être bien intelligents … La solution est on ne peut plus simple alors : leur fausser compagnie avec un tour de passe-passe.

Je dérape contre le sol glissant en bifurquant le long d'une petite ruelle étroite. Une canette vide apparaît subitement sur mon chemin. Dans ma course, je l'envoie voler plus loin dans un bruit monstre. Je grimace sévèrement. Qui est le crétin qui a laissé ses déchets traîner ici ? Un son si significatif de mon passage, poignardant le silence d'or dont je fais preuve depuis quelques kilomètres, ne peut que signaler ma position à mes poursuivants. Moi qui ne suis rien d'autre qu'un courant d'air habituellement … je viens de commettre une erreur de débutant.

Mais finalement, je débouche sur les rives de l'Irwell. Une brume fantomatique flotte au-dessus de l'eau. Si elle n'avait pas été là, peut-être que ma fidèle alliée perchée bien haut dans le ciel, et parfaitement ronde ce soir, aurait pu s'apercevoir dans le reflet des vagues. Hélas, je n'ai pas le temps pour un peu de poésie. Au lieu de ça, je freine des quatre fers avant de percuter en plein fouet une silhouette bien trop frêle pour résister au choc. La femme ne bronche pas d'un poil alors que je l'évite in extremis et me plie en deux dans l'espoir de calmer ma respiration effrénée. Quelque peu agacé d'avoir été surpris de la sorte, je lui lance un regard aussi intrigué que critique. Pour peu, je commençais presque à être à cran.

- Mille excuses, m'exclamais-je en lui adressant un signe de la main, alors que je tendais l'oreille pour écouter ce qui se passait dans les rues voisines.

Me redressant, je jette un coup d’œil rapide autour de moi sans vraiment attendre de réponse. A ma droite, s'étend l'une des rives du fleuve. Vide et interminable. En l'empruntant, je reviendrai sur mes pas et n'aurai pas la moindre chance de me fondre dans le décor. A ma gauche, un petit carré de gazon entourant un énorme chêne, qui surplombe un vieux banc en bois. Le parfait endroit chérit des retraitées éleveuses de pigeons farcis de pollution. Et puis, derrière ça … La continuité des berges désertiques. Il n'y a pas vraiment d’échappatoire. Finalement, mon attention retombe sur la fille, et je prends alors vraiment conscience d'elle pour la première fois. Qu'est-ce qu'elle peut bien faire là ? A vrai dire, je n'en ai pas grand chose à faire. Car une idée vient de germer dans mon esprit. Mon tour de passe-passe, je viens de mettre le doigt dessus.

- Vous êtes perdue ? Demandais-je alors en lui dévoilant un sourire diablement envoûtant.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/

soldat

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 26/10/2016
MESSAGES : 29
POINTS : 455



MessageSujet: Re: SUJET LIBRE ♦ Moonlit Kiss   Jeu 22 Juin - 17:50

Moonlit kiss
Damian & Lisbeth

Après quitté l’appartement de Sebastian, Liz prit sa moto pour faire un tour de la ville. D’habitude la vitesse l’aidait à se détendre mais pas ce soir. Ce soir, les informations qu’elle avait reçues en plein figure lui trottaient trop dans la tête. Elle n’arrivait à penser à rien d’autre et après avoir évité une voiture – la troisième en l’espace de dix minutes – elle se résigna à rentrer chez elle. Mais alors qu’elle déposait le véhicule à l’emplacement prévu pour, Liz prit conscience qu’elle n’avait aucune envie de rentrer chez elle. Le silence seul l’accueillerait. Elle ne voulait pas rentrer et être face à ses démons intérieurs. Et puis elle avait besoin d’air. La jeune femme se décida alors d’aller marcher. Tant pis si il faisait nuit dehors. Ce n’était pas comme si elle craignait quelque chose. Les malfrats devraient plutôt avoir peur d’elle et non le contraire. La jeune femme excellait dans les combats rapprochés. En fait, il n’y avait que très peu de choses dont elle avait peur Lisbeth…
Et elle ne voulait pas non plus aller dans le Monde des Songes. Elle ne serait pas concentrée sur sa mission. Elle avait juste besoin de se détendre et non de se défouler sur les Cauchemars. Et ce même si elle pensait que cela lui ferait du bien. Mais après pas ce soir. Pas après tout ce qu’elle avait appris. Sebastian n’était pas la personne qu’elle portait le plus dans son cœur. Loin de là même mais il fallait bien qu’elle admette qu’il tenait à Alia et qu’il avait réellement aimé Lyana. Elle ne pouvait se tromper sur la lueur qui brillait dans leurs yeux lorsqu’ils étaient ensemble. Et c’était pour cette raison qu’elle avait accepté de s’enrôler à l’époque. Elle savait sa meilleure amie entre de bonnes mains. Du moins elle le pensait sincèrement. Et ça avait été le cas pendant longtemps. Alors pourquoi Seb avait baissé les bras et avait abandonné sa femme entre les mains voraces d’un vil Cauchemar ? Que s’était-il passé pour que Lya dépérisse à côté de lui sans qu’il ne s’en aperçoive ? Tant de questions sans réponses… Tant de choses vrillaient dans sa tête et ça lui donnait le tournis…

La jeune femme releva la tête et s’aperçut que ses pas l’avaient mené aux rives de l’Irwell. Sa promenade favorite quand elle revenait au pays. Lisbeth aimait sentir la nature autour d’elle. Tout ce vert qui lui manquait cruellement lorsqu’elle était au Moyen-Orient. Elle leva le nez et regarda la lune. C’était tellement agréable d’être ici avec ce petit air qui lui soufflait dessus. Oui, malgré les circonstances funèbres qui l’avaient reconduite ici, Liz devait reconnaitre qu’elle était soulagée d’être rentrée. Elle était fatiguée de bourlinguer à droite à gauche. Elle s’était mise en réserve ce qui voulait dire qu’elle était ici pour un temps indéfini et tant mieux. Elle ne voulait pas rater les premières années de sa filleule. Alia avait besoin d’elle. Maintenant plus que jamais et elle n’avait pas l’intention de faillir à son rôle de marraine. Ni de trahir la mémoire de sa meilleure amie, de sa sœur de cœur.

Un bruit la fit se retourner. A temps pour voir un homme débouler comme une furie. La brune ne bougea pas d’un poil se contenta de le voir l’esquiver à la dernière minute. Elle haussa légèrement les épaules à ses excuses.

« Y a pas de mal… », bougonna-t-elle.

C’était vrai. Elle n’avait rien. Il lui parla et elle prit alors conscience de sa nature. Un Cauchemar… Instinctivement, elle recula mais une brève pensée envers sa filleule la fit se reprendre. L’univers de Liz était chamboulé. Elle ne savait quelle attitude adopter face à ce Cauchemar… Cet homme… Hésitant un instant, elle finit par lui sourire

« Et si je vous disais que oui. Que me proposerez-vous ? »

Un brin aguicheuse, Liz laissa celle qui était d’habitude réservée au Monde des Songes prendre celle de la vie terrestre.

Emi Burton

_________________
vous savez ce que vous êtes mlle je-ne-sais-pas-qui ? une poule mouillée. vous n’avez pas de cran. Vous avez peur de dire « d’accord, c’est la vie ». Les gens tombent amoureux. ©️ by anaëlle.


Dernière édition par Lisbeth Marshall le Lun 26 Juin - 17:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 1874
POINTS : 7127



MessageSujet: Re: SUJET LIBRE ♦ Moonlit Kiss   Dim 25 Juin - 10:14


Moonlit Kiss

L'inconnue apparaît aussi inébranlable que la Lune ronde et lumineuse dans le ciel. Peut-être est-ce cette dernière – fidèle alliée au cœur de longues nuits sombres – qui a guidé mes pas vers la jolie brune. Quoi qu'il en soit, elle représente désormais la clé bien tombée pour que je me sorte de cette situation quelque peu compliquée. L'une de mes pensées vole vers l'inspectrice Rosebury. Je n'ai aucun mal à imaginer l'air béas et satisfait qui s'afficherait sur son minois, si jamais la paire d'abrutis qui me colle au train ce soir finissait par m'attraper. Mais hélas, ma chère Emma n'aurait alors plus le moindre objectif pour occuper sa misérable petite vie ennuyeuse. Alors j'en suis certain, elle ne m'en voudrait pas de lui être un peu infidèle en traitant l'inconnue à coup d'astucieux sous-entendus.

Je ne remarque pas le léger mouvement de recul de la demoiselle, soudainement trop occupé à écouter le bruit étouffé d'une série de pas effrénés dans les rues voisines. Les forces de l'ordre seront bientôt là, cavalant ce soir tous les kilomètres d'exercice qu'ils n'ont pas certainement pas effectués ces deux dernières années. Je me redresse pleinement, mais sans trahir le moindre signe d'anxiété. Je me suis déjà sortie de pièges bien plus épineux. Pourquoi aurais-je à m'en faire ? Si les choses tournent mal, je n'aurais qu'à plonger dans les flots noirs et glacés du fleuve. Mieux vaut risquer de mourir que de se faire prendre.

La remarque de la brune centre à nouveau mon attention sur elle. Ses yeux clairs pétillent dans la nuit. La malice que je surprends à travers ses mots me pousse à répondre à son sourire. Grazie al cielo, je ne suis pas tombé sur la prude effarouchée du coin. D'un pas je romps la distance qu'elle a instinctivement instauré entre nous deux. Ma main se pose sur mon cœur tandis que je me penche légèrement en avant, lui adressant une courtoise révérence. Ce que je peux lui proposer ? La question n'aurait pas pu mieux tomber.

- Un échange de bons procédés, répondis-je d'une voix suave, rentrant clairement dans ce petit jeu. Une nuit mystérieuse que vous n'oublierez pas de si tôt. Et en échange je m'engage à vous reconduire chez vous, en vous évitant – bien sûr – toute rencontre fortuite avec d'éventuels malfrats.

Un autre sourire étire mes lèvres, narquois et joueur. J'aurais pu pousser le vice jusqu'à dérober sa main afin d'y déposer un respectueux baiser. Mais la jeune femme semble bien trop solide et indépendante pour se plaire à être ainsi traitée en demoiselle en détresse. Il ne faudrait pas trop en faire. Je serais terriblement chagriné de la voir s'enfuir sans se retourner.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________
You can't catch me.




Dernière édition par Damian J. Wright le Dim 9 Juil - 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/

soldat

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 26/10/2016
MESSAGES : 29
POINTS : 455



MessageSujet: Re: SUJET LIBRE ♦ Moonlit Kiss   Lun 26 Juin - 17:48

Moonlit kiss
Damian & Lisbeth

Si elle avait été à la recherché de romantisme ou autre connerie de ce genre, Lisbeth aurait été servie avec cet étranger. En effet, rencontre au clair de lune, dans un parc désert… Love at first sight… Mais malheureusement, la brune était loin d’être comme ça. Elle avait perdu foi en l’amour depuis belle lurette si tant est qu’elle ne l’ait jamais eu. On ne pouvait pas dire qu’elle était romantique. Loin de là même. Comment pouvait-elle l’être après avoir eu sa vie ? Elle n’était pas du genre mariage et autre chichis comme pouvaient l’être la majorité des femmes. Elle n’avait pas eu de bons exemples d’amour vrai autour d’elle. Le couple qui aurait pu lui démontrer que l’amour pouvait exister était celui de sa meilleure amie mais elle ne pouvait croire qu’en aimant quelqu’un, on pouvait le laisser mourir. Donc non, Lisbeth était tout sauf une romantique. Des petites aventures oui pourquoi pas mais rien de sérieux. Elle ne faisait pas suffisamment confiance à la gente masculine pour ça. Et elle n’avait aucune attirance pour les femmes ça c’était sur…

En regardant son interlocuteur, elle se demanda s’il reconnaissait sa véritable nature. Il n’en avait pas l’air en tout cas. Mais on ne pouvait être sûr de rien. Soit il était un joueur et donc cela l’amusait de jouer sur ce tableau – tout comme elle, il fallait le reconnaitre – ou bien c’était un Cauchemar qui s’ignorait. Alors qu’autrefois, la Gardienne aurait balayé d’un simple mouvement le Cauchemar tout aussi ignorant soit-il dans ses panâtes autant ce soir, elle se trouvait dans une situation de vulnérabilité. La jeune femme n’aurait jamais pensé pouvoir agir de la sorte avec l’un de ses ennemis mais force fut de reconnaitre que c’était bel et bien ce qu’elle était en train de faire. La Lisbeth Gardienne et joueuse avait pris le pas sur le froid médecin militaire. Esquissant un petit sourire amusé devant le comportement qui se voulait chevaleresque de l’inconnu, elle continua ce petit jeu

« Vous m’intriguez… »

Arquant un sourcil, elle ne releva pas le « en vous évitant toute rencontre fortuite avec d’éventuels malfrats ». S’il savait ce dont elle était capable, le brun ne lui aurait certainement pas parlé ainsi. Si rencontre devait y avoir, Liz mettait sa main à couper qu’elle serait plus dans le rôle du chevalier que lui. Les corps à corps ne lui faisaient pas peur et cet homme… Ma foi, il lui semblait bien trop précieux pour lui être d’une quelconque utilité. Mais elle n’allait pas lui briser ses illusions tout de suite.

« Vous avez de la chance que je suis joueuse… Et une protection n’est jamais refusée pour rentrer chez soi sain et sauf… »


Jouant la fille jusqu’au bout, elle rajouta

« Mais une femme respectable ne saurait passer une nuit et se faire raccompagner par un total inconnu n’est-ce pas ? Auriez-vous l’amabilité de me donner votre nom mystérieux inconnu ? »

Lisbeth avait été sibylline à escient. Restait à voir à quel point cet homme était lui aussi joueur…

Emi Burton

_________________
vous savez ce que vous êtes mlle je-ne-sais-pas-qui ? une poule mouillée. vous n’avez pas de cran. Vous avez peur de dire « d’accord, c’est la vie ». Les gens tombent amoureux. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 1874
POINTS : 7127



MessageSujet: Re: SUJET LIBRE ♦ Moonlit Kiss   Dim 9 Juil - 15:22


Moonlit Kiss

La lumière n'est pas assez tamisée pour me camoufler ce feu ardant qui pétille au fond des yeux de ma belle inconnue. Oh non, je ne suis pas tombé sur une princesse en détresse. Mais j'aime ce jeu dans lequel elle semble elle-même apprécier s'immiscer. Pire encore, je suis ravi d'apprendre que je l'intrigue. Toutefois je ne peux m'empêcher de sourire plus franchement en l'entendant réclamer mon nom. Maline et manipulatrice. Je ne suis hélas pas assez sot pour révéler une si précieuse information lors d'une nuit aussi trépignante. Un vol commis, un homme qui cavale dans les rues, une horde de flicaille qui déambulent à sa poursuite … La demoiselle a l'air de savoir réfléchir. Elle aurait tôt fait de faire le rapprochement avec son mystérieux chevalier servant sortie de l'ombre, demain matin, en buvant son café noir bien serré devant le journal quotidien.

- Je me vois dans l'obligation de refuser. Vous révéler mon nom aurait vite fait de chasser le mystère de cette rencontre.

Je m'attends presque à la voir faire papillonner ses yeux de biche, plongée qu'elle était dans son rôle. Mais les bruits lointains de l'avancé de mes poursuivants se rapprochent rapidement, et me reconcentrent sur mon objectif premier. Ils seront là d'une seconde à l'autre.

- Alors nous avons un accord, déclarais-je.

Je lui adresse un bref sourire. Sans plus attendre je me défais de mon pull aux couleurs sombre pour le balancer dans une poubelle à deux pas de là. Je prends le temps de lisser soigneusement les plis de la chemise blanche et beaucoup moins discrète que je porte désormais en revenant auprès de la demoiselle.

Le reste se déroule très vite. Je jette un coup d’œil en direction de la ruelle noire d'où provient le concert de pas accélérés. Je passe alors mes doigts derrière la nuque de la jolie brun. Et sans plus lui demander la permission, je l'attire vers moi pour plaquer mes lèvres contre les siennes. J'avance d'un pas pour la faire reculer contre l'énorme tronc d'arbre dans son dos. Je me délecte du contact de sa bouche gelée par le froid du soir. Je l'embrasse avec une chaleur envoûtée, passionnée, tandis que ma main libre vient trouver une place dans le creux de sa hanche. Je l'embrasse, comme deux amants le feraient sans pudeur sous le clair de lune.

Il ne faut pas un instant de plus à la cavalerie pour déboucher sur les rives du fleuve. Le groupe d'hommes passe en trombe dans mon dos. Quelques pas ralentissent en apercevant nos deux silhouettes, mais ils ont tôt fait de repartir en n'avisant là qu'un couple bien trop occupé pour avoir vu la fuite de qui que ce soit.

Alors qu'ils s'éloignent définitivement le long des quais de l'Irwell, je libère l'inconnue du baiser que je viens de lui dérober. Je recule d'un pas, conscient que la fameuse flamme au fond d'elle pourrait rapidement se changer en un dévorant mais séduisant brasier. Mes yeux s'assurent rapidement que toute menace est à présent écartée, avant de s'accrocher à nouveau à elle. Il n'y a plus que nous deux désormais.

- Alors … Où habitez vous ? demandais-je d'une voix basse.

FICHE ET CODES PAR BROADSWORD.

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/

soldat

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 26/10/2016
MESSAGES : 29
POINTS : 455



MessageSujet: Re: SUJET LIBRE ♦ Moonlit Kiss   Mar 15 Aoû - 0:48

Moonlit kiss
Damian & Lisbeth

En entendant son refus, Liz le regarda un peu méfiante. Il n’y avait que deux raisons pour lesquelles un homme refusait de donner son identité. Une parce qu’il y avait une histoire louche dessous. Une autre femme, une affaire malhonnête. Et cette perspective n’enchantait pas vraiment notre médecin militaire. Après tout, elle avait prêté serment de défendre la patrie. Que ce soit en dehors ou bien à l’intérieur même du territoire. Mais elle n’était plus dans le service active ce qui ne signifiait pas pour autant qu’elle doivent fermer les yeux sur ce qui se passait. Et puis, sa nature ne prêtait pas à cette attitude passive. La jeune femme n’aimait pas l’injustice ou bien le crime sous quelques manières que ce soit. On aurait pu croire avec ses avis tranchés sur l’amour que coucher avec le mec d’une autre aurait pu lui être indifférent. Ce n’était pas elle l’infidèle dans l’histoire. Mais une secrète répugnance l’empêchait de se mettre en travers d’une histoire. Ou alors, il ne voulait que rajouter de piment à cette rencontre. Ne pas donner son conférait à leur rencontre un côté mystérieux en phase avec la pleine lune. Mais elle ne le pensait pas aussi romantique cet inconnu…

Arquant un sourcil en l’entendant dire qu’ils avaient un accord, Liz acquiesça néanmoins la curiosité l’emportant sur le reste. Elle le regarda surprise de le voir s’éloigner pour enlever son pull. Et soudain sans crier gare, elle se retrouva prise au piège dans ses bras et de ses lèvres. Il avança alors d’un pas l’obligeant par la même à reculer pour se retrouver contre l’arbre derrière elle. Ses lèvres étaient douces et presque malgré elle, Liz le laissa franchir la barrière des siennes. Il n’en fallu pas plus pour que la langue du brun s’y insinua pour retrouver la sienne. Liz devait avouer qu’il savait y faire, la température monta d’un cran lorsqu’elle passa une main derrière sa nuque pour l’attirer plus à elle. Leurs corps s’emboitèrent parfaitement. Malgré le moment délicieux qu’elle passait, l’ouïe fine de Liz perçut tout de même le bruit des hommes qui couraient. Elle avait été trop habituée sur les champs de batailles pour ne pas comprendre que c’était une cavalerie. L’inconnu s’éloigna peu de temps après.

Liz eut un petit sourire et s’approcha doucement de lui pour lui susurrer à l’oreille en rapprochant sa tête de ses lèvres avec sa main

« Maintenant que tout danger est écarté, vous comptez quand même honorer votre promesse ? »

Lentement, la main de la jeune femme glissa de la nuque vers la joue de l’homme en une infime caresse. Liz était partagée entre deux sentiments. Celui de l’envoyer balader et ce lui de prolonger un petit peu cet interlude qui s’annonçait fort intéressante. Elle avait besoin d’un dérivatif et il tombait à pic pour le lui procurer. Peu importe ce qu’il avait pu faire pour s’attirer les foudres de ces hommes. Un petit sourire mutin sur les lèvres, Liz continua sur le même ton

« Car c’est bien dommage de s’arrêter dans un lieu si romantique… Vous ne trouvez pas ? »

Emi Burton

_________________
vous savez ce que vous êtes mlle je-ne-sais-pas-qui ? une poule mouillée. vous n’avez pas de cran. Vous avez peur de dire « d’accord, c’est la vie ». Les gens tombent amoureux. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: SUJET LIBRE ♦ Moonlit Kiss   

Revenir en haut Aller en bas
 

SUJET LIBRE ♦ Moonlit Kiss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SUJET LIBRE ♦ Le feu sur la glace.
» SUJET LIBRE ♦ Une soirée caritative pour les enfants défavorisés
» sondage au sujet de l'euthanasie
» Sujet de composition
» eau libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: manchester :: Manchester North. :: Rives de l’Irwell.-