AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 L'inspectrice en introspection. [Emma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

soldat

avatar

Devil is here.

INSCRIT DEPUIS LE : 22/09/2016
MESSAGES : 205
POINTS : 1418



MessageSujet: L'inspectrice en introspection. [Emma]   Jeu 8 Juin - 18:08

Précisions ^^:
 


Emma & Louis
L'inspectrice en introspection.

« A la semaine prochaine Monsieur Watson ! Pensez à bien prendre votre traitement. »

Je serre la main de ce vieux monsieur qui vient me voir depuis déjà trois ans. Un très bon client plus qu'un patient. Je n'ai pas besoin d'en faire beaucoup pour qu'il éprouve le besoin de venir me voir. Il prend tout ce que je dis pour parole sainte. Je lui souris d'une manière qu'il pense bienveillante en le guidant vers la sortie. Pourvu qu'il tienne le coup encore un moment. Ce serait bête de perdre un si bon...patient.

Je jette un œil à ma montre en passant dans la salle d'attente encore vide. Ma patiente suivante – qui est une patiente très spéciale, pour moi en tout cas – n'arrive que dans une demi-heure. Parfait. Ça me laisse le temps d'aérer mon bureau et d'y remettre un peu d'ordre. Monsieur Watson, en plus d'avoir une haleine chargée suite à des problèmes gastriques, éprouve toujours le besoin de triturer tous les livres et objets de décoration à sa portée. On dirait souvent un enfant. Au départ j'essayais de l'en empêcher, mais ça me fatigue moins de ranger après son passage que sur le coup. Puis c'est une excuse magnifique pour le faire revenir, ce toc. Il me suffit juste de m'abstenir de respirer à pleins poumons et de diffuser quelques huiles essentielles purifiantes.

Mon bureau qui trône dans le fond de la pièce attire mon attention. Mon mug vide m'appelle. Je me glisse dans la petite kitchenette attenante et qui marque le lien avec l'accueil pour me resservir un café. Je retourne dans mon bureau, en grimaçant légèrement à l'odeur. Encore un peu et ce sera du passé ! Le regard tourné vers l'extérieur, je constate que temps est vraiment bon aujourd'hui, j'espère que la nuit ma paraîtra aussi douce... Je repose ma tasse vide sur mon bureau avant de lancer un regard circulaire dans la pièce. Les bibliothèques de bois couleur chocolat s'allient parfaitement avec la couleur crème des murs. Les tableaux de Wassily Kandinsky s'harmonisent également avec la pièce et donne une touche de gaîté que les patients apprécient. C'est plus simple de les faire parler autour des couleurs et des formes de cet artistes que des tâches noires qui servent le test de Rorschach. Je les utilise aussi, mais plus rarement.

Je retape les coussins caramel disposés dans les grands fauteuils chocolat, aussi moelleux qu'accueillant. Ces fauteuils sont autour d'une petite table basse assortie au reste du mobilier, où trônent divers objets, livres, magazines, mouchoirs, dessins, feuilles vierges, stylos, crayons de couleurs...Chacun de mes patients a un mode d'expression différente, je les laisse toujours choisir ce qu'ils préfèrent. Plus ils ont confiance, plus ils sont malléables.... Je regarde de nouveau ma montre. Il va être l'heure d'accueillir ma patiente préférée. L'inspectrice Rosebury. Son commissariat me l'a confiée à cause de ma réputation. Aussi étonnant que ça puisse paraître, elle n'a pas besoin de ces séances. Néanmoins, ça fait mon beurre dans plusieurs domaines pour moi, alors, je ne peux pas laisser passer cette occasion en or.

M'assurant d'un dernier regard que tout est en ordre, je ferme les fenêtres, exceptée une que je laisse entrouverte, puis je me dirige vers la porte, pas celle de la kitchenette, celle de l'entrée pour les patients. J'attends alors que ma secrétaire, de l'autre côté de la porte déclare son habituel bonjour, de sa voix mélodieusement agaçante, pour l'ouvrir et saluer Emma Rosebury.

Heureusement que Mary ne parle pas beaucoup. Une brave femme cependant. Je la garde pour sa discrétion et son efficacité. Et surtout, elle ne pose jamais de questions. Pour elle c'est un job assez bien payé et qui ne lui demande pas trop d'efforts non plus. Enfin, voilà Miss Rosebury qui fait son entrée. J'attends quelques secondes, puis j'ouvre la porte de bois, affichant un air aimable tout en tendant la main vers elle pour la saluer :

« Madame Rosebury, bonjour ! »

_________________
« You've got no place to hide. ♪ »∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴« And I'm feeling like a villain, got a hunger inside. ♫ »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1337
POINTS : 5902



MessageSujet: Re: L'inspectrice en introspection. [Emma]   Ven 9 Juin - 21:47



   
   L'inspectrice en introspection
   Louis & Emma

T
raînant les pieds comme chaque semaine depuis maintenant un mois, je me rendis au rendez-vous imposé par le commissaire. Avec un psychiatre ! En y repensant, je fulminais encore de la façon dont tout cela avait débuté…

« Hey Scarborian ! Viens voir par-là ! »


Je levais les yeux et m’avançais alors vers Trapper celui qui m’avait interpellé.

« Tiens regardes ! C’est pas toi là ? Parmi ptits moutons ? »

Je n’étais pas d’humeur. Pas en ce moment alors que je dormais pratiquement pas durant la nuit. Et que mon enquête personnelle piétinait à fond. Donc oui, je n’aurais pas dû mais je lui mis une claque derrière la tête en soufflant un « Grandis un peu ! » un peu trop fort. Cela m’avait un entretien avec le commissaire qui n’avait trouvé rien de mieux que de m’envoyer chez le psy pour contrôler mes accès de rage. Accès de rage ? Vraiment ? J’avais été sidérée mais comme il me l’avait si bien dit, si j’allais à toutes mes séances, cet incident ne serait pas consigné dans mon dossier. Cet incident avait au moins eu le bénéfice de rentre Trapper tout doux. Rongé par la culpabilité, il n’avait de cesse que de me rendre la vie plus facile au poste. C’était au moins ça mais je ne digérais pas encore le fait de devoir aller à des séances chez le psy. Bien entendu, je n’en avais parlé à personne pas même à Ollie. Il aurait été capable de faire un scandale devant le commissaire et je voulais à tout prix éviter ce genre de chose. Il avait encore trop tendance à agir en grand frère protecteur. Non pas que cela me dérangeait outre mesure mais je ne pouvais le laisser interférer dans ma vie professionnelle. Et puis, je n’avais pas envie d’entendre ses moqueries à n’en plus finir. Ni les siennes ni celles d’Andy. Plutôt mourir !

Je filais donc voir le docteur Heo. Il n’était pas désagréable en soi. Non. Ce coréen était même plutôt compétent mais je n’en avais pas besoin. Et il le savait aussi bien que moi mais je supposais que lui non plus n’avait pas le choix.

« Bonjour Docteur »

Je le regardai un peu méfiante. Je ne savais pas si il avait eu vent de ma dernière enquête. De ce que j’avais pu voir dans cette maison et qui m’avait marqué comme jamais. J’en faisais encore des cauchemars la nuit. Rêvant de ce que j’avais vu. Cette scène macabre qui passait en boucle dans ma tête n’en devenait que plus vivante la nuit tombée. Il en résultait une insomnie qui durait depuis une semaine. Une longue semaine où je me réveillai plusieurs fois la nuit. Ollie avait dû avoir vent de quelque chose car au bout de la deuxième nuit, il venait dans ma chambre et à sa manière silencieuse me réconfortait.

Je savais que je devrais en parler à Louis Heo mais je n’y arrivais. Pourtant je soupçonnais fortement Trapper de devoir venir ici lui aussi. Il m’avait regardé d’un air bizarre hier et avais baissé le regard dès que je croisé le sien. Avait-il dit quelque chose ? Je ne savais pas. J’avançais donc avec prudence aujourd’hui. Mon but était de ne pas rester trop longtemps en thérapie et seul Louis Heo pouvait me redonner ma liberté… Il ne devait donc pas voir à quel point j’étais perturbée.

« Oui ça va bien. Comme les autres fois on va dire, dis-je avec un petit rire forcé. Et vous comment allez-vous ? Je suis la dernière de la journée n’est-ce pas ? »

Avec un peu de chance, il allait écourter notre séance pour pouvoir rentrer plus tôt…
WILDBIRD

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

soldat

avatar

Devil is here.

INSCRIT DEPUIS LE : 22/09/2016
MESSAGES : 205
POINTS : 1418



MessageSujet: Re: L'inspectrice en introspection. [Emma]   Jeu 22 Juin - 14:17


Emma & Louis

L'inspectrice en introspection.

Comme je m’y attendais. Elle est méfiante. D’emblée, elle a ce regard qui me scrute, comme pour essayer de savoir quelles informations j’ai déjà sur elle. Je tente un sourire bienveillant. Légèrement forcé mais elle n’y voit que du feu, elle est déjà en train d’avancer dans le salon de consultation. J’ai à peine posé ma question habituelle qui est de savoir comment elle va qu’elle débite déjà sa réponse. Elle semble pressée de partir. Je souris, amusé, avant de lui répondre.

« Je vais bien merci. Et..oui vous êtes bien la dernière de la journée. Nous avons tout notre temps comme ça. »

Sadique moi ? Non…J’ai tout mon temps puisque mon travail est une passion. D’autant plus quand la patiente est aussi intéressante à étudier. La sœur d’Oliver. Je jubile quand j’y pense. Mais je dois me calmer. Je dois rester professionnel, calme. Ne rien laisser transparaître. Je me demande si elle sait que je vois également son collègue et partenaire au moment de l’enquête qui les a menés tous les deux à ces consultations. Dans tous les cas, je suis tenu au secret médical. Je peux juste m’en servir pour la pousser à révéler des choses.

« Voulez-vous un thé ou un café ? »

Je désigne la théière fumante sur la table basse ainsi que le réceptacle à café. Il y a tout ce qu’il faut sur cette table basse. Pas de quoi manger par contre. Ecouter des gens parler d’accord, mais postillonner sur mes fauteuils non. Il ne faut pas exagérer. L’autre jour, Mrs Hudson m’a encore renversé du thé partout. Je ne sais pas pourquoi on me la colle encore dans les pattes celle-là. Elle a Parkinson et elle perd la boule, qu’est-ce que je peux faire ? Mais son cher fils y tient…et bla et bla…heureusement qu’ils paient bien. Revenons à notre chère Miss Rosebury….

« Avez-vous constaté une évolution depuis la dernière fois ? Est-ce que votre sommeil est toujours aussi irrégulier ? »

Installé en face d’elle, jambes croisées, les mains posées et jointes sur mon genou supérieur, je l’observe attentivement tout en essayant de ne pas avoir l’air trop insistant. J’ai de la chance d’être patient. Il est difficile d’obtenir des résultats avec elle. Cependant, c’est un challenge que j’apprécie. Plus c’est difficile, plus je savoure la nuit. Je suis d’autant plus curieux d’avoir accès à l’esprit d’Emma qu’Oliver serait furieux s’il savait. Je n’ai rien contre elle, non, elle me sera simplement bien utile. J’essaie d’adopter une expression encourageante, pour qu’enfin elle parle.


_________________
« You've got no place to hide. ♪ »∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴« And I'm feeling like a villain, got a hunger inside. ♫ »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1337
POINTS : 5902



MessageSujet: Re: L'inspectrice en introspection. [Emma]   Jeu 22 Juin - 16:40



   
   L'inspectrice en introspection
   Louis & Emma

F
ronçant légèrement les sourcils en l’entendant dire que comme j’étais sa dernière patiente, on allait avoir tout notre temps, je pénétrais dans le bureau. Je n’étais pas sure d’aimer le tout notre temps qu’il avait utilisé. En fait, je n’aurais même pas dû venir ici. Si le commissaire ne m’avait pas menacé de me mettre en repos forcé dans le cas où je sècherai les séances avec le psy. Satané chef ! Je restai persuadée que je n’avais pas besoin des services du Docteur Heo mais comme je ne pouvais m’y soustraire, je devais bien faire contre mauvaise bon cœur. Ou presque.

« Vous ne voulez pas rentrer tôt chez vous Docteur ? »


La question était posée innocemment avec ce petit sourire ironique qui contredisait le tout. Je ne savais pas combien la police le payer mais je mettrais ma main à couper que ce n’était pas avec nous qu’il faisait le plus de rentrée d’argent. Etre flic n’était pas le boulot le mieux payé au monde et on le faisait généralement plus par vocation que pour la paie. C’était triste mais c’était aussi la vérité. Sans l’héritage de Tante Emmaline, jamais je n’aurais eu de quoi m’offrir la maison que j’habitais actuellement. Je partis m’installer dans le fauteuil. Dès le début, j’avais refusé la couchette. Je ne m’estimai pas malade et être allongée ne m’aurait donné cette impression que davantage. Louis Heo avait accepté. Je le soupçonnais de n’en avoir rien à faire d’où ses patients s’installer. Encore une technique pour gagner leur confiance et il fallait bien avouer que cela marchait plutôt bien. Sans cette enquête, je n’aurais pas été aussi méfiante je pense. Je n’avais pas envie de parler de ce qui s’était passé. Je n’étais pas prête à en parler surtout. Même Ollie à qui je cachais rarement des choses ne le savait pas. Je ne voulais pas l’inquiéter plus qu’il ne l’était déjà et surtout j’avais une peur bleue qu’il laisse échapper quelque chose en parlant à notre mère. La dernière chose dont j’avais besoin c’était que ma mère débarque à Manchester pour prendre soin de sa fille !

« Je voudrais bien un thé svp… De quel thé s’agit-il ? »

J’étais une fana de thé. Bon de café aussi mais pour parler le thé était plus adapté non ? Et puis le thé était déjà prêt mais de là où j’étais je ne pouvais en humer le fumet qui s’en dégageait. Je le regardais me servir puis levai légèrement les épaules à sa question. Je n’allais pas lui dire que je ne dormais plus depuis une semaine ! Je n’étais pas folle. Il serait capable de me prescrire un somnifère et j’avais horreur des médicaments !

« Pas plus que d’habitude… Mais ce sont les aléas du métier. Etre flic, ce n’est pas vraiment avoir des horaires de bureau… »


Je le regardai en répondant cela. Un petit silence passa alors. Louis Heo pouvait être très silencieux. Je supposais que cela faisait de lui un meilleur thérapeute. M’enfin…

« Dites Docteur… Vous pensez qu’on en aura bientôt fini avec ces séances ? »
WILDBIRD

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

soldat

avatar

Devil is here.

INSCRIT DEPUIS LE : 22/09/2016
MESSAGES : 205
POINTS : 1418



MessageSujet: Re: L'inspectrice en introspection. [Emma]   Dim 2 Juil - 13:24

Spoiler:
 


Emma & Louis

L'inspectrice en introspection.

Je ne peux m'empêcher de laisser échapper un petit rire lorsqu'elle me demande si je ne veux pas rentrer plus tôt chez moi. Reprenant mon sérieux sans pour autant réussir à retirer le petit sourire amusé de mon visage, je mentionne un fait qui m'est bien utile en pointant le plafond de mon index.

« Je devrais m'en sortir, j'ai juste un escalier à monter.  »

Cela m'amuse. Elle veut absolument fuir cette conversation. C'est déjà une bonne chose qu'elle soit là. Pour ce que je sais d'elle, il faut avouer que ça colle à son caractère. Même si elle ne veut pas parler, elle est une personne droite qui va au bout des choses. Elle finira par lâcher le morceau. J'ai tout mon temps. Je ne suis pas étonné qu'elle choisisse le thé plutôt que le café. Il va sans dire qu'elle doit en boire suffisamment au travail. Je vois mal les flics boire autre chose. Ils n'ont pas le temps. Sa question m'interpelle. Quel thé ? Je ne m'en souviens plus, c'est Mary qui l'a préparé. Je m'empare de la théière pour humer la vapeur délicate qui s'en dégage. Je souris :

« Je crois que Mary à pensé à vous et à votre passion pour les thés originaux. C'est du ssanghwacha, un thé coréen aux herbes médicinales. »

Je lui sers donc une tasse avant de la poser devant elle, qu'elle puisse s'en emparer quand bon lui semble. Elle refuse de répondre directement à question. Évidemment qu'elle ne dort pas plus, cela se voit à son attitude et aussi au fait que j'ai un mal fou à accéder à ses rêves. Mais je ne creuse pas davantage. Son excuse concernant les conditions de travail des policiers tiens la route.

« Oui je n'en doute pas. Néanmoins j'aimerais que vous me racontiez les derniers rêves dont vous vous souvenez. Il est toujours bon d'extérioriser, surtout s'il s'agit de cauchemars. »

Je ne sais pas si je l'ai laissé échappé, mais j'ai eu envie de sourire en prononçant ce dernier mot. La voilà qui demande combien de séances il reste. Je réponds avec un sourire mais fermement.

« N'essayez pas de fuir les questions Emma, c'est de votre coopération que dépendra la durée de votre thérapie, vous le savez aussi bien que moi. »

Je fais une pause avant de continuer plus sérieusement.

« Je ne vous crois pas folle, je ne pense pas que vous prescrire des médicaments soit nécessaire. Ce dont je suis sûr, c'est que vous avez besoin de parler et d'admettre ce que vous avez vécu pour pouvoir passer au-dessus. »

Une nouvelle pause prise ainsi qu'une gorgée de thé, je reprends :

« Avez-vous des activités extra professionnelles ? Avec des amis ? Avec votre moitié ? »

Pourrais-je la déstabiliser avec ce genre de questions ? Cela m'amuserait beaucoup, même si j'en ai rien à faire de sa vie privée, ce sont des éléments qui pourraient peser dans la balance au moment opportun.


_________________
« You've got no place to hide. ♪ »∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴« And I'm feeling like a villain, got a hunger inside. ♫ »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1337
POINTS : 5902



MessageSujet: Re: L'inspectrice en introspection. [Emma]   Mar 15 Aoû - 0:48



   
   L'inspectrice en introspection
   Louis & Emma

J
e m’étais assise sur le fauteuil et le regardais un peu dépitée d’apprendre qu’il habitait l’immeuble où se trouvait son cabinet. Je me suis retenue de soupirer jugeant que cela aurait été quelque peu déplacé. Après tout, il ne faisait que son boulot et ce n’était pas sa faute si il était tombé sur une patiente aussi récalcitrante que moi. Depuis toujours, je n’aimais pas livrer mes secrets. Le seul qui y avait droit avait toujours été mon jumeau mais ces derniers temps je ne lui racontais plus tout ce qui se passait dans ma vie. Il devenait de plus en plus protecteur ce qui m’énervait un peu. Je savais qu’il m’aimait et que c’était pour ça qu’il devenait comme ça mais je lui faisais comprendre que ce n’était pas grand-chose. Car avec sa perspicacité habituel, Ollie avait bien deviné que je n’allais pas bien. Je sentais son regard soucieux sur moi dès que l’on se croisait. Ce qui était assez rare en fait. Il était tout aussi occupé que je l’étais. C’était surtout la nuit où j’avais conscience qu’il se tenait prêt à venir me voir. Plus d’une fois, c’était lui qui m’avait réveillé en douceur pour me tenir ensuite dans ses bras tandis que je me débattais encore avec mes terreurs. Je finissais le plus souvent par dormir dans les bras protecteurs de mon frère jumeau.

Reportant mon regard sur le psy qui me faisait face, je pris une gorgée de ce thé coréen pour garder contenance. Il avait un regard perçant qui me mettait un peu mal à l’aise comme si il arrivait à percer le moindre de mes secrets.

« Très bon… Je ne le connaissais pas… »

Je souris au brun mais me rembrunit bien vite lorsqu’il revint à la charge sur mes rêves. Pourquoi faisait-il une fixette dessus ? J’essayais bien une diversion mais me vis bientôt un reproche fuser de ses lèvres fines. J’eus un sourire désabusé en le voyant insister. Cette fois, le soupir s’échappa bel et bien de mes lèvres. Je n’allais pas lui faire voir que parler de moi était quelque chose qui me plaisait particulièrement. D’une ce n’était pas vrai et de deux je n’étais pas assez bonne comédienne pour lui faire croire une chose pareille. Et puis, il avait dû en voir d’autres que ce soupir. Pourtant, je ne pus m’empêcher de protester pour la forme

« Mais je ne suis pas folle ! Je n’ai pas besoin de cette thérapie ! »

Il eut un sourire puisqu’il répondit aussi vite que ma phrase était partie. Un autre soupir fut dans un premier temps ma réponse. Je finis par lui dire ce qu’il voulait entendre

« J’ai un sommeil agité ces derniers temps… Une… Une enquête assez pénible… »

Mes terreurs nocturnes étaient la preuve que cette enquête avait été plus que pénible…

« Mais ça va mieux », rajoutais-je pas pure bravade

Mais il avait enchainé sur autre chose et je me rembrunis d’autant plus.

« Je sors avec des amis… Pourquoi ? »

Je laissai échapper un petit rire

« Vous pensez que le fait d’avoir des activités en dehors du travail me donnerait moins de matière à être en proie à des troubles de sommeil docteur Heo ? Vous savez bien que mon travail me met en contact avec la pire noirceur d’une âme humaine. Comment pouvez-vous croire que je puisse ne plus y penser ? »
WILDBIRD

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

soldat

avatar

Devil is here.

INSCRIT DEPUIS LE : 22/09/2016
MESSAGES : 205
POINTS : 1418



MessageSujet: Re: L'inspectrice en introspection. [Emma]   Lun 9 Oct - 11:07

Spoiler:
 


Emma & Louis

L'inspectrice en introspection.

Je suis ravi qu'elle apprécie le thé, mais j'aimerais surtout qu'elle arrête de tourner autour du pot. Je me retiens de soupirer d'exaspération. Quelle casse-pied cette Rosebury. J'ai pas plus envie de la voir qu'elle, mais si je ne fournis pas des résultats, je l'aurais encore dans les pattes. Qu'est-ce qu'il fiche ce Oliver ? Il est pas supposé aider sa sœur à mieux dormir au lieu de me suivre dans les songes  ? Je dois me ressaisir. Je commence à perde mon calme c'est mauvais. Elle lâche toujours quelques bribes d'informations mais rien de bien consistant pour que je puisse faire mon travail. Je tâche de me montrer toujours attentif et neutre. Elle semble vouloir commencer à en parler, mais elle s'arrête aussitôt, prétextant que ça va mieux. Un léger sourire s'étire de nouveau sur mes lèvres, presque moqueur, mais il disparaît aussi vite.

« Bien sûr que ça va mieux, sinon vous ne seriez pas là. »

Je n'ai pas pu m'en empêcher. C'est sorti tout seul. Une petite pique avec un ton presque doucereux. C'est pourquoi je me rattrape avec d'autres questions qui visiblement ne lui plaisent pas non plus. Évidemment, elle n'a pas envie de raconter ce qui est personnel. Je la comprend, mais je suis là pour ça. Je suis certain que ses petits secrets à elle sont bien plus intéressants que ceux de Marguerite la cocue, ou de Léopold et ses visions du futur. Je grimace légèrement à sa remarque suivante. Elle a encore mal prononcé mon nom de famille et en plus elle veut m'apprendre à faire mon travail maintenant ? Je grommelle légèrement ma phrase :

« Ça se dit Hô. Mais passons. »

Je me calme pourtant et lance un nouveau sourire amusé.

« En tout cas voilà, on y vient. Je cherchais juste à vous distraire Emma, à vous faire réagir. »

J'inspire un grand coup aussi discrètement que possible, il faut que je pèse mes mots, il faut que je lui fasse dire des choses, avouer des peurs. Il faut qu'elle se sente en confiance. Je prends une gorgée de thé avant de reprendre :

« Je sais très bien qu'avoir des activités extra professionnelles n'annulent pas le vécu au travail. Je sais à quel point votre travail est difficile en tant qu'inspectrice. Mais vous êtes un tout fait par votre vie civile et votre vie professionnelle, les deux sont intimement liées quand il s'agit de la santé, et votre santé est importante, cela passe par le sommeil, sur cela je ne vous apprends rien. Je le répète, si vous tenez à bien faire votre travail, il vous faut être reposée. »

De nouveau je fais une petite pause avant de la fixer avec une sollicitude si bien calculée qu'elle ne peut que lui paraître vraie.

« Livrer ses peurs, c'est intime et difficile à faire devant quelqu'un comme moi, je le sais. Mais c'est en sachant ce qui vous préoccupe exactement et en analysant vos activités que nous pouvons travailler ensemble pour que vous puissiez passer au-dessus. Emma, je ne vous demande pas d'oublier, je vous demande d'accepter ce qui vous met dans cet état et d'en tirer du positif, ou du moins des choses qui pourront vous servir par la suite, pour vous rendre plus forte. C'est en vous protégeant vous, mentalement, que vous pourrez venir en aide aux gens. Que croyez-vous que je fais ? Pensez-vous que je n'ai aucune peur ? J'ai appris à comprendre d'où elles venaient pour qu'elles ne m'impressionnent plus. Je vis avec et j'en tire des leçons qui m'aident à vivre autrement. »

J'achève là mon discours. En croisant les mains sur mes genoux, la fixant avec sérieux. C'est rare les moments où je me livre. Mais j'ai l'impression que si je ne lui donne pas d'exemple concret, rien n'avancera. En tout cas, soit elle parle, soit je lui demande de réfléchir à mes mots pour la prochaine séance et je la libère de la consultation. De toute façon, il ne reste plus que dix minutes.

_________________
« You've got no place to hide. ♪ »∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴« And I'm feeling like a villain, got a hunger inside. ♫ »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: L'inspectrice en introspection. [Emma]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'inspectrice en introspection. [Emma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Emma de Normandie de Stéphane William Gondoin
» Emma de Normandie... et d'Angleterre.
» FESTIVAL DE SAN REMO – Emma Marrone nouvelle reine de la chanson italienne
» Emma Frost [Terminée]
» mauvaise mère de Nadia Daam, Emma Defaux, Johanna Sabroux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: manchester :: Manchester South. :: Habitations.-