AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥
» pour «

Partagez | 
 

 Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 294
POINTS : 3239



MessageSujet: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Mar 4 Juil - 16:49

Nous venons de là.




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah



Ravie de l’effet qu’elle lui faisait à présent, Sarah jubilait intérieurement, savourant cette soudaine prise de contrôle qui lui permettait de mettre de côté ses propres envies. Oh qu’il paie pour ce qu’il lui avait fait subir ! Il respirait de plus en plus fort, Sarah se demandait si les personnes autour l’entendait, mais grâce à la musique de l’orchestre sur scène, la plupart des bruits suspects étaient recouverts. Délicatement, elle animait ses doigts sur sa prise, poussant Orion dans ses retranchements. Elle le voyait saisir avec force ses accoudoirs, comme pour contenir le trop plein de plaisir et de désir qu’elle lui procurait à ce moment-là.

Il finit par mettre un terme au petit manège de Sarah, pas parce que ça ne lui plaisait pas, bien au contraire, mais parce qu’il voulait plus, comme elle auparavant. La jeune femme ne put s’empêcher de lui offrir un grand sourire victorieux lorsqu’il lui embrassa la main après l’avoir brutalement retirée de la zone de combat. Le regard qu’il lui lança par la suite alluma une nouvelle flamme au creux de l’être de Sarah. C’était ce regard de braise languissant auquel on ne résistait pas. Elle aurait tant voulu être capable de dire non et de l’obliger à rester, mais quand il décida qu’il était l’heure de partir, bien avant la fin du concert, elle se leva à sa suite, faisant fi des regards outrés et des commentaires désobligeants chuchotés à leur encontre par les spectateurs dérangés pour la troisième fois en peu de temps.

Main dans la main, ils arrivèrent de nouveau dans le couloir. Sarah avait les yeux brillants de malice mais surtout, elle avait envie de l’embrasser. Son vœu fut rapidement exaucé par Orion qui se retourna promptement vers elle pour l’embrasser avec fougue, une fois de plus. Elle fondait littéralement entre ses bras mais cela ne dura pas bien longtemps, il repartait déjà de l’avant, l’entrainant avec lui vers une sortie. Ils déboulèrent dehors, il faisait beaucoup plus frais et la chaleur de la peau de Sarah était d’un contraste tel qu’elle eut l’impression que de la vapeur allait s’échapper de son corps. Elle suivit Orion jusqu’à sa voiture, aussi discrètement que possible, songeant à peine au fait qu’il lui faudrait revenir le lendemain chercher sa propre voiture.

Le trajet lui parut étrangement court par rapport à la dernière fois. Peut-être parce qu’elle s’amusait à l’exciter encore, dans la mesure du raisonnable pour ne pas avoir d’accident. Elle aimait l’entendre soupirer, lui demander d’arrêter avec ce ton qui disait qu’il aimait finalement beaucoup ça. Une fois dans l’ascenseur, comme un rappel évident à leur première nuit ensemble, il la plaqua contre le mur métallisé pour l’embrasser de nouveau. Sentir le poids d’Orion sur son corps l’excitait au plus haut point. Sans cesser de l’embrasser, elle aventura une fois de plus ses mains sur l’entre-jambe de ce dernier, ne le laissant pas en reste.

Il parvinrent finalement au vingt-troisième étage. Lorsque les portes s’ouvrirent Sarah poussa Orion vers la sortie, pour qu’il se dépêche d’ouvrir la porte, tout en retirant discrètement ses escarpins qu’elle prit dans sa main. « Attrape-moi ! » Elle se précipita à l’intérieur la première en gloussant, jetant ses chaussures à l’entrée et fonçant silencieusement dans l’obscurité de l’appartement, en direction de la chambre, sans lui laisser le temps de l’embrasser. Elle l’attendait dans l’encadrement de la porte de la chambre, tapie dans l’obscurité, prête à lui sauter dessus pour au moment où il arriverait.

Puis finalement, l'idée lui sembla un peu trop simple alors elle laissa échapper un rire à cet endroit-là avant de se glisser vivement de nouveau dans le salon essayant de se souvenir aussi rapidement que possible de l'emplacement des choses. Elle ouvrit une porte au hasard et se glissa dans ce qui semblait être une bibliothèque ou, un bureau, de ce qu'elle pouvait distinguer dans la très faible luminosité. Elle entendait Orion se déplacer, elle avait le cœur qui battait la chamade, pouffant discrètement. Elle espérait de tout cœur qu’il  joue le jeu et n’allume pas la lumière...ce serait plus drôle ainsi. Mais elle avait hâte qu'il vienne la dégoter dans l'ombre de la bibliothèque, elle manquait déjà cruellement de ses baisers.




_________________
“My daddy said, that the first time you fall in love, it changes you forever and no matter how hard you try, that feeling just never goes away.”
― Nicholas Sparks, The Notebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 324
POINTS : 3665



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Mar 4 Juil - 19:25


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


         
         


Evidemment, alors que nos corps étaient à nouveau l'un contre l'autre, que nos lèvres refusaient de se défaire, mes mains étaient redevenues baladeuses. Je caressais son corps, trop impatient de me débarrasser de cette superbe robe qui me faisait tant d'effets, sans parler de ses mains qui ne cessaient de vouloir me rendre fou. Un instant, j'eu presque envie de ne pas attendre, de bloquer l'ascenseur et de la prendre ici, mais l'idée s'étouffa lorsque les portes s'ouvrirent enfin. Elle me repoussa et sans attendre, je m'empressais de déverrouiller la porte qui menait à mon appartement. A peine avais-je ouvert qu'elle se précipita à l'intérieur, me criant de l'attraper tandis qu'elle fonçait se cacher. Un bref instant, je restais surpris avant qu'un grand sourire s'inscrive sur mes lèvres. Elle était joueuse ce soir et c'était loin de me déplaire, bien au contraire. Plus excité que jamais, je m'élançais à sa recherche, ne prenant pas la peine d'allumer les lumières sur mon passage, s'aurait gâcher le plaisir. De toute façon, je connaissais mon appartement par coeur, je n'en avais nul besoin pour m'orienter.

Je commençais mes recherches par la cuisine m'aidant de mon ouïe afin de déterminer où mon oiseau avait bien pu se volatiliser. Je me déplaçais tel un loup avant d'entendre ses rires venant de ma chambre. Rapidement, sourire aux lèvres, je m'en approchais, découvrant seulement une fois à l'intérieur qu'elle n'y était pas. Frustré, mon sourire s'effaça un instant avant de réapparaitre tandis que je reprenais mes recherches. Elle n'était pas non plus dans le salon, ni près du piano. Lorsque mes pas me conduire vers mon bureau, j'hésitais un instant à d'abord vérifier la salle de bain avant de me rétracter, posant ma main sur la clanche de la porte pour la déverrouiller, ouvrant doucement la porte avant d'entrer, m'avançant légèrement dans la pièce. Presque déçu, c'est lorsque je fus sur le point de me retourner que je sentis sa présence derrière moi, ce juste avant qu'elle me saute dessus dans le but d'essayer de me chatouiller. Durant quelques secondes, je ne pus m'empêcher d'éclater de rire avant de me défaire de sa prise, me retournant vivement avant de prendre possession de ses lèvres pour un baiser qui trahissait mon état. Enfin, je l'avais trouvée, et nous allions pouvoir laisser libre cours à notre plaisir.

Spoiler:
 



(c) BlackCat

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 294
POINTS : 3239



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Mar 4 Juil - 22:12




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah





Sarah avait un grand sourire aux lèvres. Il n'avait pas su la trouver tout de suite, c'était à la fois jubilatoire et embêtant, elle avait grande hâte de se coller à lui encore une fois. Sarah entendant son cœur battre à ses tempes dans le silence de l'appartement. Elle ne se sentait nullement oppressée par l'obscurité régnant autour d'elle, l'enveloppant comme une cape d'invisibilité. Enfin, elle sentit qu'Orion se rapprochait. Elle avait entendu ses pas, elle retint sa respiration. Il ouvrit doucement la porte, elle avait du mal à se retenir de rire. Il était enfin là, à sa portée. Elle attendit, il hésita, puis commença à faire demi-tour. C'est le moment que Sarah choisit pour lui bondir dessus, les doigts préparés à chatouiller ses côtes, mais évidemment ce genre de chamailleries n'étaient pas au programme pour le jeune homme qui même s'il éclata d'un rire franc avait un tout autre plan en tête.

Spoiler:
 

Pourquoi cet homme-là avait débarqué dans sa vie comme une tempête en retournant tous ses principes et ses convictions profondes sur l'amour, le sexe et la bienséance ? Certes ils s'étaient connectés au travers de la musique, tout n'était pas que purement physique. Elle l'espérait sincèrement. Peut-être était-il seulement la marque brutale et diablement envoûtante d'un changement nécessaire dans sa vie. En tout cas, il lui semblait qu'il lui était désormais impossible de stopper l'élan de cette nouvelle aventure. Et elle ne le voulait pas.



_________________
“My daddy said, that the first time you fall in love, it changes you forever and no matter how hard you try, that feeling just never goes away.”
― Nicholas Sparks, The Notebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 324
POINTS : 3665



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Mer 5 Juil - 20:27


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


         
         


Spoiler:
 



(c) BlackCat

_________________


Dernière édition par Orion Blackburn le Jeu 6 Juil - 11:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 294
POINTS : 3239



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Mer 5 Juil - 22:24




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah





Spoiler:
 





_________________
“My daddy said, that the first time you fall in love, it changes you forever and no matter how hard you try, that feeling just never goes away.”
― Nicholas Sparks, The Notebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 324
POINTS : 3665



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Jeu 6 Juil - 13:22


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


         
         


...:
 




(c) BlackCat

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 294
POINTS : 3239



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Jeu 6 Juil - 19:30




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah





Spoiler:
 





_________________
“My daddy said, that the first time you fall in love, it changes you forever and no matter how hard you try, that feeling just never goes away.”
― Nicholas Sparks, The Notebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 324
POINTS : 3665



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Ven 7 Juil - 16:58


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


         
         


...:
 


Puis, un léger grincement ce fit entendre, coupant court notre tendre moment en brisant le silence installé. Instantanément, je reprenais pied avec la réalité alors que le bureau semblait légèrement céder. Elle s'accrocha rapidement à moi en pouffant et moi, je ne pus m'empêcher de rire de bon coeur avant de la reposer par terre. Il n'avait visiblement pas supporter l'intensité de nos ébats. Intérieurement, je ne pus empêcher de sourire avec fierté. Pour une fois que ce n'était pas dû à mon état, j'en était plutôt heureux. Accrochant à nouveau son regard, je glissais mes doigts sur sa joue, la caressant du bout des doigts avant de d'arborer un sourire heureux.

« Il n'a pas survécu, le pauvre. J'achèterais des meubles plus solides à l'avenir. »

L'instant suivant, je reprenais ses douces lèvres, l'embrassant tel un amoureux avant de me défaire à nouveau, reprenant notre câlin injustement interrompu.

« S'il te plait, ne reste plus aussi longtemps loin de moi... »

J'avais lâché mes mots dans un souffle, tel un murmure presque inaudible alors que nos fronts étaient à nouveau collés l'un à l'autre. Dès lors, j'embrassais son front en la serrant un peu plus contre moi, soupirant en fermant les yeux. Sans doute aurais-je mieux fait de ne pas lui dire, peut-être était-ce trop tôt pour ce genre de révélation mais je voulais qu'elle sache, je voulais être moi-même, tout comme lorsqu'elle me l'avait demandé la première fois.

M'éloignant finalement, je me décidais à me rhabiller un minimum, pour plus de confort. Ainsi, je reprenais sa main dans la mienne pour sortir de la pièce, l'emmenant alors jusqu'au salon où j'allumais enfin la lumière, l'invitant d'un regard à faire ce que bon lui semblait avant de me diriger vers la cuisine.

« Tu veux quelque chose à boire ? »




(c) BlackCat

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 294
POINTS : 3239



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Ven 7 Juil - 17:39




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah





Le rire d'Orion résonna dans la pièce, changeant l'atmosphère sensuelle en ambiance chaleureuse et douce. Il déposa Sarah à terre et les jambes de celle-ci tremblèrent légèrement en réponse à l'effort précédent. Une fois stabilisée, elle relâcha légèrement sa prise autour de son cou, puis ses mains glissèrent pour se placer dans le bas du dos d'Orion tandis que son visage se levait vers le sien. A présent, le jeune homme lui caressait la joue, commentant le destin du pauvre meuble, terminant par une remarque qui fit apparaître un nouveau sourire sur les lèvres de Sarah, séduite par l'idée de...remettre ça. Il se pencha de nouveau vers elle et Sarah lui offrit naturellement ses lèvres, s'abandonnant une fois de plus à la douceur de cet échange.

Ce fut un baiser qui la troubla. Quelque chose avait changé dans sa manière de faire, la fougue et la passion avait laissé la place à quelque chose de plus intense, quelque chose qui fit battre le cœur de Sarah beaucoup plus fort. Il libéra ses lèvres pour la reprendre dans ses bras, leurs fronts l'un contre l'autre, yeux dans les yeux. Il murmura des mots simples mais Sarah se sentit d'un coup étrange, comme si les choses allaient trop vite. Que devait-elle répondre à ça ? Elle se posait énormément de questions au sujet d'Orion depuis leur première rencontre et ne savait pas où se placer. Elle avait envie d'être avec lui...mais de quelle manière ? Et si elle s'apercevait qu'elle n'avait pas envie de poursuivre cette relation ainsi, est-ce qu'elle le blesserait ? Était-il amoureux ? Était-elle amoureuse ? C'était impossible aussi vite non ? Perdue mais néanmoins aucunement désireuse de refroidir l'ambiance ou qu'Orion relâche son étreinte, elle le laissa embrasser son front puis elle glissa son visage dans le cou de ce dernier en murmurant. « Je suis désolée pour ça. J'étais perdue tu sais... » Elle avait envie de dire qu'elle l'était encore, mais elle n'osa pas.

A regret, elle le laissa s'éloigner d'elle. Il voulait se rhabiller, ce qui pouvait se comprendre. Il avait toujours le pantalon à ses pieds, et une chemise à moitié déboutonnée sur le torse. Sarah lui sourit et alla se glisser de nouveau dans sa robe, attachant les rubans un peu sommairement. Elle lui redemanderait probablement la chemise par la suite, mais en attendant ça faisait l'affaire. Ils se rendirent main dans la main dans le salon, traversant la pénombre de l'appartement jusqu'à ce qu'il allume la lumière, faisant plisser les yeux de Sarah qui avait étrangement très envie de s'asseoir, ses jambes ayant du mal à la supporter. Elle se dirigea donc vers le canapé pour s'y laisser tomber aussi élégamment que possible.

« N'importe quoi de frais s'il te plait. » Elle lui adressa un grand sourire alors qu'il atteignait la cuisine ouverte sur le salon. La jeune femme en profita pour observer la pièce. Ses yeux tombèrent sur l'immense piano et elle eut soudain très envie de s'y essayer. Elle savait un tout petit peu jouer, rien de grandiose, mais c'était toujours plaisant. Il lui avait déjà dit de faire comme chez elle, mais ce n'était pas si simple à faire, pourtant, comme une enfant, elle avait très envie de toucher à ce piano. Un piano à queue en plus ! Il brillait et semblait lui tendre les bras, si bien que Sarah céda et alla s'asseoir sur la banquette réservée à cet effet, jetant un petit regard en coin à Orion qui servait les verres. Elle ouvrit précautionneusement le couvercle, révélant l'harmonieuse palette blanche et noire. Aucune partition n'était à sa portée, elle s'essaya, alors de mémoire à un morceau qu'elle avait appris il y avait longtemps, suite au visionnage des Noces Funèbres qu'elle avait adoré. Notamment ce moment où Emily joue mélancoliquement et que Victor s'assied à ses côtés pour l'accompagner.




_________________
“My daddy said, that the first time you fall in love, it changes you forever and no matter how hard you try, that feeling just never goes away.”
― Nicholas Sparks, The Notebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 324
POINTS : 3665



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Ven 7 Juil - 20:57


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


         
         


Je ne m'étais pas attendu à une quelconque réponse de sa part mais lorsque ses mots franchirent ses lèvres, je ne pus m'empêcher de me sentir quelque peu soulagé. Elle était désolée, elle s'était sentie perdue.... Donc ce n'était plus le cas ? Ou bien était-ce plus compliqué ? Je décidais de repousser au loin ce genre de question, me contentant de lui sourire tout en me rhabillant, l'entrainant rapidement dans la pièce principale de mon appartement. J'étais parti à la cuisine, la laissant faire ce qui lui plaisait tout en nous préparant nos boissons. J'optais pour un jus de fruits, quelque chose de légèrement sucré au goût de mangue. Par chance, j'en avais laissé une bouteille au frigo. J'hésitais à rajouter des glaçons avant de me raviser, rajoutant en revanche deux pailles, telle une envie enfantine.

Puis, quelques notes traversèrent le silence qui s'était installé. Je reconnu de suite le son de mon piano qui trônait dans mon salon. Souriant, je me retournais afin d'admirer la scène qui se jouait derrière moi. Je détaillais mon oiseau de dos, assise à la place que j'avais tenue pendant de nombreuses heures. Le corsage légèrement défait, les cheveux en bataille, cette magnifique courbe apparaissant grâce à sa robe attirait mon regard bien plus que je ne voulais l'admettre. J'aurais pu passer ma vie ainsi, à l'admirer jouer cette mélodie, semblant perdue dans ses notes, perdue dans ses pensées. Mon coeur s'affolait, une fois encore. Elle avait boulversé ma vie sans le savoir, renversant toutes mes certitudes au passage, m'ébranlant bien plus qu'elle ne pouvait l'imaginer. Tout comme elle l'avait été, j'étais totalement perdu. Déjà accro à elle, sa seule présence semblait calmer mes démons sans que je me l'explique. Je ne pouvais pas me permettre de baisser ma garde pour autant, je savais qu'à la moindre occasion, ils réapparaitraient, plus fort que jamais, mais je m'interdisais de ne pas profiter de tout ce qu'elle m'offrait.

Finalement, je quittais mes pensées en prenant nos verres, affichant un sourire tout en venant m'installer prêt d'elle, posant nos boissons sur le piano avant de m'asseoir. En un regard, je glissais à mon tour mes doigts sur l'instrument, la rejoignant dans sa bulle musicale. Les notes s'envolèrent, retentissant de notre nouveau duo. Il était inutile de dire que j'aimais ce morceau, et le jouer avec elle était un cadeau du destin, ravivant mon coeur comme jamais. La musique me traversait, mêlant une certaine mélancolie à la joie et la tendresse du moment. Un léger sourire sur les lèvres, mes yeux se posaient sur les touches avant de se poser sur elle, sur ses mains, son sourire, son regard où une étincelle semblait s'être éveillée. Elle était si belle que je ne pus résister à l'envie de lui embrasser l'épaule avant de venir lui voler un baiser lorsque les dernières notes furent jouées.

« Tu ne m'avais pas dis que ton talent pour le piano laissait à désirer ? »

Affichant un sourire taquin, je m'éloignais d'elle pour prendre ma boisson, glissant la paille entre mes lèvres en m'installant plus confortablement pour lui faire face.

« J'espère que ça te plaira ! Sinon dis moi si tu veux autre chose. »

Bien vite, alors que je me perdais dans sa contemplation, mon esprit vagabondait alors que la mangue titillait mes papilles. C'était exactement ce dont j'avais besoin.




(c) BlackCat

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 294
POINTS : 3239



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Ven 7 Juil - 21:56




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah




Perdue dans ses pensées, prise par le morceau, Sarah laissait ses doigts se balader sur les touches au gré de ses souvenirs. Bientôt Orion la rejoignit pour l'accompagner, pile au bon moment. Sarah ne put s'empêcher de tourner son regard vers lui pour lui sourire. Décidément, ils avaient beaucoup de points commun et leur sensibilité pour la musique semblait se ressembler. Qu'il était bon de pouvoir échanger ainsi, sans paroles, juste par la force de la musique et l'émotion qu'elle déclenchait. Savourant leur duo et leurs regards complices échangés jusqu'à la dernière note, Sarah se réveillait de sa douce léthargie.

La jeune femme posa un regard tendre sur Orion. Elle avait cet étrange sentiment de le connaître depuis toujours alors que ça ne faisait que trois semaines que leurs premiers regards s'était échangés et qu'il avait enflammé son être sans qu'elle ne se l'explique. Visiblement, il ne lui résistait pas non plus, depuis sa remarque dans le bureau, elle ne pouvait pas en douter, et cela avait quelque chose de réconfortant pour Sarah de savoir qu'elle n'était pas la seule dans cet état là. Orion venait de tendrement lui embrasser l'épaule, pour finalement chercher ses lèvres et y poser un nouveau baiser. Elle lui sourit de nouveau, presque timidement. Sûrement parce qu'à la fin du morceau, un nouveau silence s'était installé dans l'appartement.

Orion la taquina au sujet de son talent pour le piano, Sarah secoua la tête en souriant : « Oh ce ne sont que des souvenirs, je n'ai pas joué depuis très longtemps, mais le piano était en quelque sorte un passage obligé dans mes études de musique. J'aime beaucoup, mais j'ai plus d'affinités avec le violon. » Elle songea alors à la beauté sans pareille de son amant lorsqu'il avait joué du piano ce soir-là au Claddagh, comme si l'instrument le sublimait. Il n'était pas étonnant que son cœur ait flanché à ce point... Il s'empara de son verre et Sarah l'imita. Il y avait mis des pailles, une petite touche qui plut beaucoup à Sarah qui glissa la sienne dans la bouche et aspira le jus de fruit avec la candeur d'une enfant. « Hum c'est bon. Ça fait des lustres que je n'avais pas bu du jus de mangue. Ça fait du bien. Merci d'ailleurs ! »

Elle posa de nouveau ses prunelles chocolat caramel sur le jeune homme, détaillant son visage. Il avait quelque chose d'incroyablement saisissant dans le regard, ses yeux étaient d'une couleur indéfinissable, d'autant plus dans cette lumière, mais elle avait l'impression qu'elle allait y être aspirée d'un moment à un autre. Elle fondait littéralement pour chacun de ses sourires...Était-ce les petites fossettes qui se creusaient aux coins de sa bouche ou était-ce cette façon qu'il avait de la regarder ? Elle se sentait toute chose en sa présence, elle avait l'impression qu'il pouvait lui demander n'importe quoi, elle ne saurait pas refuser. Avait-il usé de magie pour l'envoûter ? Sarah se laissa envahir par l'agréable fraîcheur de sa boisson. Ne serait-il pas agréable de l'embrasser à présent, avec ce goût acidulé en bouche ? La jeune femme qui fixait toujours le visage à la fois sexy et adorable de son compagnon se mit à rougir légèrement.

« Je...hum....je voudrais savoir.... » Sarah hésita. Elle voulait lui demander ce qu'il pensait d'eux, comment ça se faisait qu'un comme lui, aussi charmant et talentueux vive aussi seul et n'ait personne dans sa vie. Elle voulait lui demander pourquoi elle lui avait manqué. Elle voulait savoir ce qu'il éprouvait comme sentiments à son égard. Elle voulait en savoir plus sur son entourage. Elle voulait savoir tellement de choses, mais ne savait pas comment les aborder si bien que sa phrase se termina tout autrement qu'elle n'aurait dû à la base, mais toujours sur un ton timide : « ...si tu avais eu le temps de choisir un livre à me faire lire. » Sarah s'était abstenue car elle avait peur de gâcher la douceur du moment, mais aussi parce qu'elle avait peur d'être mise face à ses propres sentiments en interrogeant les siens. C'était peut-être mieux de laisser couler, d'attendre de voir. Il ne fallait pas presser les choses n'est-ce pas ?




_________________
“My daddy said, that the first time you fall in love, it changes you forever and no matter how hard you try, that feeling just never goes away.”
― Nicholas Sparks, The Notebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 324
POINTS : 3665



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Ven 7 Juil - 22:51


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


         
         


Alors que je la taquinais un peu, je ne pus que sourire tandis qu'elle se justifiait presque. Elle avait donc fait des études de musique, même si cela me paru évident pour arriver à être professeur, je ne pus m'empêcher de l'imaginer en étudiante assidue et passionnée par sa musique, se découvrant de plus en plus douée au fur et à mesure des années écoulées à s'exercer. Je n'avais pas eu sa chance, j'avais appris à jouer seul, dans les ténèbres qui m'entouraient nuit après nuit, me dévorant tandis que toute ma tristesse s'insinuait dans mes compositions. Au final, même si nous n'avions pas eu le même parcours, notre musique s'en retrouvait tout de même connectée, créant une mélodie si douce à mes oreilles que j'aurais voulu qu'elle dure éternellement. J'aimais notre duo, notre lien, cet incroyable sentiment qui prenait possession de moi lorsque je réalisais que nous formions un tout.

Comme la première fois que je lui avais offert une boisson chez moi, je guettais sa réaction par rapport à ce que je nous avais servis. Un nouveau sourire partagé, un nouveau battement de coeur plus puissant qu'à l'habitude. J'attendais sa question aux portes de ses lèvres, près à répondre à tout ce qu'elle voudrait me demander. Je craignais évidemment qu'elle ne pose des questions auquel je n'aurais sus répondre, que ce soit par honte ou ignorance. Je me doutais qu'elle devait se poser mille questions à mon propos, tout comme je me posais moi-même autant de questions sur elle. Je voulais tout savoir de ce qui pouvait composer sa vie, son quotidien, apprendre à la découvrir au delà du plaisir que nous pouvions avoir ensemble. Pour le moment, je préférais néanmoins garder mes questions pour moi, de ne pas paraitre trop curieux ou indiscret. Je n'étais pas sûr de moi, c'était même tout le contraire. Je ne savais pas y faire, tout cela m'était totalement inconnu. Je me sentais à présent bien timide, redoutant de faire la moindre bêtise alors que je la dévorais du regard.

Puis, sa question franchis enfin ses lèvres, faisant s'effondrer mon sourire alors que mon visage blêmissait. Le livre. Bordel, je l'avais totalement oublié... Dans la voiture ! Gêné, je passais une main dans ma nuque avant d'afficher une mine désolée, un sourire troublé inscrit sur le visage.

« Je... Je l'ai... Laissé dans la voiture. »

Comment dire que sur ce coup là, j'étais un gros nul ? Même pire que ça... Il avait évidemment fallu que ça arrive, que j'oublie totalement le cadeau que je lui avais promis. La faute à la passion, la faute au désir auquel nous nous étions abandonnés. Honteux, je me levais alors, me dirigeant tel une fusée sur la porte tout en attrapant mes clés au passage, me maudissant une centaine de fois au moins. Evidemment, comme si cela ne suffisait pas, l'ascenseur mit un temps dingue avant de monter, puis au moins une décennie pour descendre, ce qui me laissa tout le temps de m'énerver plus encore contre moi-même. Moi qui avait hésité à le lui offrir dès mon arrivée, je regrettais à présent amèrement de ne pas l'avoir laissé à mon appartement. Puis, je me souvins des mots que j'avais écris sur la première page, espérant qu'elle ne les découvriraient que lorsqu'elle serait à nouveau loin de moi. Rien qu'à l'idée qu'elle les lisent en étant à mes côtés me pétrifiait totalement. C'était trop... Trop.... Déstabilisant. Enfin, il était surtout trop tard pour faire marche arrière.

Une éternité plus tard, j'arrivais enfin à ma voiture, retrouvant le fameux livre qui n'avait pas bougé de place, posé bien sagement sur la banquette arrière. Une fois de plus, je m'insultais en grognant, ouvrant la voiture pour le récupérer avant de faire marche arrière et de rentrer, ne faisant même pas attention au fait que je n'avais toujours pas remis ma chemise correctement. Soupirant, en voulant à la terre entière et une fois de plus à cet ascenseur bien trop lent, je remontais lentement vers ma promise dont la seule présence me manquait déjà.




(c) BlackCat

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 294
POINTS : 3239



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Sam 8 Juil - 13:30




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah




Sarah n'aurait jamais cru le mettre dans un tel état avec sa question. On aurait dit que le ciel lui était tombé sur la tête et qu'il avait fait la plus grosse erreur de sa vie. « Ah non mais..attends, mais c'est pas grave ! Le livre peut.... » Mais il était déjà prêt à sortir de l'appartement et Sarah termina sa phrase sur la fermeture de la porte. « …attendre... ». Légèrement choquée par cette réaction, la jeune femme resta bouche bée sur la banquette du piano, son verre à moitié vide dans la main. Elle venait de découvrir une nouvelle facette de sa personnalité ou bien s'était-il mis à ce point la pression pour lui faire plaisir ? Sarah laissa échapper un soupir avant de reposer son verre et de se lever.

Que pouvait-elle bien faire pour s'occuper en attendant ? Le temps qu'il descende, qu'il aille jusqu'à la voiture et qu'il remonte....ses yeux se posèrent sur les quelques étagères qui contenaient des livres et des albums musicaux. Curieuse, Sarah s'en approcha. Les ouvrages de Stephen King la firent sourire, elle ne s'était toujours pas remise de Ça et n'était pas certaine de s'en remettre un jour. Un frisson d'horreur la parcouru en repensant à ses nuits de cauchemars avec l'affreux Clown. La vision d'un grand livre sur le travail de Miyazaki adoucit ses soudaines sombres pensées. C'était de magnifiques films, emplit de bons messages adressés à la terre entière. L'amour pour la nature et pour la vie exprimée par ce réalisateur collait en tous points à celui de Sarah. La jeune femme laissait glisser ses doigts sur la tranche des livres en passant, en lisant quelques titres....Elle lui demanderait probablement si elle pouvait lui emprunter ci ou ça.

Un autre endroit regorgeait de CD musicaux en tout genre. Une grande part de la place était prise par des albums de Hans Zimmer et de Dany Elfman. Sarah sourit de nouveau, cela voulait probablement dire que quelque part sur l'un d'eux, se trouvait le nom de sa mère. Elle était jeune quand Enorah était partie aux Etats-Unis pour travailler avec Dany et Tim. Levant le bras pour essayer d'attraper un ouvrage à la couverture rouge vive, Sarah s'arrêta dans son mouvement. Une odeur désagréable atteint ses narines. Hum...c'était logique finalement. Avec tous leurs ébats, ils avaient transpirés et... La jeune femme se demanda comment il allait le prendre, mais, elle ne pouvait pas rester digne auprès de lui dans cet état là.

Ni une, ni deux, elle fonça dans la salle de bain. Après avoir établit l'ensemble des possibilités, elle décida de faire couler un bain. Elle retourna chercher son verre de jus de fruit qu'elle posa sur le rebord de la baignoire. Elle laissa glisser sa robe sur le sol, puis après avoir vérifié la température de l'eau, elle se glissa dedans, en poussant un soupir de bien-être. C'était la première fois qu'elle prenait un bain aussi tard, chez quelqu'un qu'elle ne connaissait à peine, l'idée la fit rire. Elle se mit à chantonner en faisant de la mousse autour d'elle. « You got me looking, so crazy my baby, I'm not myself lately I'm foolish, I don't do this, I've been playing myself, baby I don't care, Baby your love's got the best of me... » Perdue dans sa chanson, elle n'entendit pas la porte s'ouvrir. Elle avait pourtant laissé la porte de la salle de bain ouverte afin de pouvoir l'appeler, pour ne pas qu'il s'inquiète, mais il l'entendrait sûrement chanter.




_________________
“My daddy said, that the first time you fall in love, it changes you forever and no matter how hard you try, that feeling just never goes away.”
― Nicholas Sparks, The Notebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 324
POINTS : 3665



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Lun 10 Juil - 12:26


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


         
         


Enfin, je passais la porte de mon appartement, tout sourire, brandissant fièrement mon livre avant de me retourner, espérant tomber sur la silhouette de Sarah, sagement assise dans mon salon. Mon sourire se dissipa alors que je découvrais qu'elle n'était plus là. Seul Sirius, mon chat, trônait dans la pièce, ayant trouvé une place de choix sur l'îlot de la cuisine. Tournant mes yeux vers lui, je ne résistais pas à l'envie de lui adresser une caresse auquel il répondit en ronronnant. « Et alors, où est-elle passée ? Tu le sais toi ? » Evidement, aucune réponse concluante cette fois, un simple miaulement intéressé par encore plus de câlin.

Trainant mon regard dans la pièce, j'espérais qu'elle ne soit partie avant de me ressaisir, si elle était partie, elle n'aurait pas laissé ses escarpins, et ils étaient toujours à leurs place, prêt de l'entrée, là où elle les avaient jetés lorsqu'elle était entrée. Mon sourire réapparu doucement tandis que j'entendais alors sa douce voix, semblant éprise dans une nouvelle chanson. Elle était dans la salle de bain, il n'y avait plus de doutes possible. Oubliant presque la raison de mon départ, je reprenais ma main de l'emprise de Sirius, m'avançant alors dans l'appartement. La porte de la salle de bain était ouverte, il n'y avait plus de doute possible, la douce voix mélodieuse de ma Sarah provenait bien de là. Discrètement, j'ouvrais doucement la porte. Je la découvrais à nouveau de dos, plongée dans un bain moussant, accompagnée de son verre qu'elle avait déposé sur le côté. Un sourire heureux apparu sur mon visage. Elle avait finalement pris ses aises, elle me semblait apaisée, apparement heureuse d'être dans cette eau savonneuse. A la réflexion, outre le fait que je trouvais cela adorable et que j'étais réellement heureux qu'elle se sente si bien chez moi, je trouvais son idée excellente. D'autant plus, cela faisait une éternité que je n'avais pas utilisé cette baignoire.

Visiblement emportée par ses paroles, elle ne remarqua pas ma présence tandis que j'entrais dans la pièce. Déposant le livre, je m'empressais alors d'enlever les vêtements qui me restaient encore avant de m'approcher d'elle à nouveau une fois entièrement nu. Doucement, je vins déposer un baiser sur son épaule pour enfin lui signaler ma présence, remontant alors doucement dans son cou.

« Il y a une petite place pour moi ? »

Un nouveau sourire éclaire mon visage avant que je ne me redresse afin d'entrer à mon tour dans le bain, derrière elle, bénissant le fait qu'il soit assez grand pour que nous puissions y entrer à deux sans problème. L'eau est à parfaite température, si bien qu'à peine après être installé, je ne peux empêcher un soupir de bien-être de traverser mes lèvres. Mes muscles se détendent au fur et à mesure des secondes qui s'écoulent. Les yeux fermés, je laisse mon corps profiter de ce délicieux moment alors que mes pensées ne sont envahies que par le bonheur que je ressens en cet instant. Est-ce vraiment à ça que cela ressemble de se sentir bien ? De ne plus être écrasé par le poids de la vie sur les épaules ? Tout cela me parait surréaliste, tellement que je m'attends presque à me réveiller en ouvrant à nouveau mes paupières. Heureusement, il n'en est rien et je retrouve le dos de ma douce violoniste. Mes mains glissent sur son corps, caresse son dos alors que mes doigts frôlent sa nuque, dégageant ses cheveux sur le côté afin de me laisser accéder à sa peau que j'embrasse avant de m'éloigner à nouveau, prenant appui sur le bord du bain.

« J'avais raison, je l'avais bien oublié dans la voiture. Je suis stupide, j'aurais dû te l'offrir tout de suite. »

Je l'avais à nouveau presque oublié, d'ailleurs, étrangement bien plus intéressé par l'idée de me baigner avec elle plutôt que de le lui donner de suite. Jouant avec l'eau tel un enfant, j'avais continuer mes gestes sur son corps alors que mes yeux suivaient le mouvement. Je m'imprégnais d'elle, de ce moment, de cet instant. Mon coeur battait à vive allure, toujours, comme si il ne pouvait faire autrement en sa présence.

« J'aimerais... Je voudrais que tu ne le découvres qu'une fois chez toi... »

Elle allait forcément trouver ça étrange, ce demander pourquoi, mais au moins, j'avais osé le lui demander. Rapidement, comme pour effacer ma gêne, je repris.

« C'est mon préféré. Je l'ai écris il y a quelques années déjà, il n'est pas vraiment dans le même style que les autres... Il s'agit d'une histoire d'amour. Enfin, tu le découvriras toi-même. »

Je ne voulais pas en dire trop, juste assez pour essayer de me justifier. Ou de me rassurer, au choix. Dans tous les cas, je m'intimais alors de me taire, de juste profiter du moment et de l'eau chaude qui faisait tellement de bien à mon corps. J'en avais presque oublié ma main, que je m'étais appliqué à plus ou moins caché au début de la soirée. Mes phalanges étaient toujours dans un drôle d'état, rappel de la soirée que j'avais passé avec Kay, de ma crise, de mon état lamentable. Comme un réflexe, ma main disparu dans les profondeurs du bain tandis que repoussais ces souvenirs le plus loin possible de mon esprit.




(c) BlackCat

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 294
POINTS : 3239



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Mar 11 Juil - 14:23




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah




Trop occupée à profiter de la résonance que la pièce offrait à sa voix Sarah ne s'aperçut pas de la présence d'Orion dans la salle de bain. Elle sursauta alors lorsqu'elle sentit le léger baiser posé sur son épaule. Elle cessa directement de chanter et tourna brusquement la tête pour voir d'où venait l'attaque. Son expression surprise et légèrement angoissée se transforma en un sourire affectueux. « Tu es enfin revenu ! » Elle constata alors la nudité de son compagnon. « Et déjà nu ! » Laissa-t-elle échapper en pouffant pour masquer sa nouvelle gêne. Elle ne s'attendait pas à ce qu'il se présente à elle ainsi, sans prévenir et sans un seul vêtement sur le dos. Comment avait-elle pu ne pas s'apercevoir de sa présence ? En plus il avait eu le temps de retirer son costume !

« Bien sûr, c'est ta baignoire quand même. » Sarah s'avança un peu pour lui laisser la place de s'installer dans son dos et observa l'eau monter tandis que le corps d'Orion s'enfonçait dans l'eau. Lorsqu'elle entendit son soupir de bien-être, elle lui glissa un regard en coin, avec un grand sourire aux lèvres. Puis elle rougit et regarda de nouveau devant elle. Ils étaient comme un couple de jeune mariés, timides ou spontanés, déjà si complice dans leur intimité. La jeune femme ramena de la mousse sur elle pour cacher ses seins, ne sachant pas trop quoi faire. Puis elle sentit les mains d'Orion lui caresser la peau, la faisant une fois de plus frissonner. Elle ferma les yeux en laissant échapper un petit soupir alors qu'il posait les lèvres dans son cou, après lui avoir dégagé la nuque.

A regret, elle rouvrit les yeux lorsqu'elle le sentit s'éloigner, pour s'installer plus à son aise. Il se blâma pour le livre. La jeune femme se tourna légèrement sur le côté pour pouvoir le regarder. « Ce n'était pas si pressé que ça tu sais. Je pouvais encore attendre. Tu n'es pas idiot...Pour ma part je....j'aime beaucoup l’enchaînement des événements.... » Sarah détourna de nouveau le regard, les joues roses. A choisir entre découvrir un livre qu'elle aurait tout le temps de lire plus tard et faire l'amour passionnément avec amant aussi craquant, le choix était vite fait. Mais, elle ne pouvait pas dire ça. Elle sentait l'eau remuer derrière elle et de temps en temps, les doigts d'Orion toucher son dos. Cela la fit sourire. Elle tourna de nouveau le visage vers lui, intriguée, lorsqu'il reprit la parole concernant son livre. Sarah hocha la tête pour exprimer son accord et ouvrit la bouche pour parler, mais elle s'arrêta quand elle comprit qu'il n'avait pas terminé. Il était adorable. Elle comprenait l'aspect gênant de la chose.

« C'était prévu comme ça, ne t'en fais pas. » dit-elle d'une voix douce. Elle se recula un peu plus entre les jambes de ce dernier et s'appuya contre son torse, timidement d'abord, puis complètement. Elle avait envie qu'il la prenne dans ses bras. Ne sachant trop pourquoi, et parce qu'elle avait l'impression que la situation s'y prêtait, elle finit par lâcher. « Tu...penses quoi de nous ? » Laissant seulement un petit instant sa question en suspend, elle ne put s'empêcher de s'expliquer, de se justifier. « Je..n'ai jamais vécu ça avant, je me laisse porter, mais j'avoue...j'avoue que ça me fait un peu peur aussi. J'ai besoin de savoir comment tu te sens toi aussi... » Elle serra un peu plus contre lui, regrettant presque sa question. Mais elle avait besoin de savoir.




_________________
“My daddy said, that the first time you fall in love, it changes you forever and no matter how hard you try, that feeling just never goes away.”
― Nicholas Sparks, The Notebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 324
POINTS : 3665



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Jeu 13 Juil - 19:48


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


       
         


J'avais essayé de me justifier pour finalement me taire, craignant de m'enfoncer plus qu'autre chose. Heureusement, elle fini par anéantir mes doutes inutiles en m'avouant qu'elle avait la même chose que moi en tête. Je m'étais donc perdu en explications pour rien, une fois de plus. L'art et la manière de se prendre la tête. Je ne pu que lui sourire, soulagé, l'accueillant avec plaisir tandis qu'elle se reculait afin de se poser contre moi, prenant appui sur mon torse. Presque par instinct, j'avais glisser mes mains sur sa peau, la prenant doucement dans mes bras lorsque je la sentis à l'aise. J'étais infiniment bien ainsi, dans ce bain que je n'avais pas utilisé depuis trois siècles, profitant autant de la chaleur de l'eau que de celle de Sarah.

A nouveau, je me pris à vouloir la voir rester, à vouloir partager des moments comme celui-ci par centaines avec elle, à vouloir la faire rire, de ne cesser de découvrir toute les choses qui pourraient lui faire plaisir. Je laissais vagabonder mes idées alors qu'elle m'adressait sa question, me faisant revenir quelque peu à la réalité. Je ne répondis pas tout de suite, essayant de rassembler mes idées alors qu'un bordel monstre régnait en maître sur mes pensées. Lui dire la vérité ? Etre sincère ? Lui dire à quel point je pouvais me sentir bien avec elle ? Lui dire tout ce qui me passait par la tête à l'instant ? Je m'en sentais incapable. Hésitant, j'écoutais la suite de ses paroles avec attention, faisant redoubler les battements de mon coeur. Elle se laissait porter, elle ne voulait donc pas se prendre la tête ? Ou avait-elle peur de moi ? Des sentiments qu'elles pourraient avoir ? Ou pas d'ailleurs ? Le fait qu'elle se resserre contre moi mit fin au bouillonnement de mes pensées. Je ne voulais pas être méfiant, je ne voulais pas devenir parano. Je me raccrochais à cette idée alors que je décidais de laisser parler mon coeur plutôt que ma tête.

« Moi non plus, je n'ai jamais vécu ça avant. Je sais juste que j'aime être avec toi, j'aime... les moments qu'on passe ensemble, et pas seulement le sexe. Je sais que tu occupes mes pensées et que j'ai envie de te connaitre. J'ai peur aussi, je suis mort de trouille parce que j'ai peur de faire une connerie et que tu disparaisses. »

A peine avais-je fini ma phrase que je me sentais rougir, emplit de gêne alors que je me rendais compte de ce que je venais d'avouer. Tout cela n'était même pas clair dans ma propre tête alors l'exprimer ainsi, c'était déstabilisant et compliqué à la fois. J'avais presque envie de me terrer dans un trou de souris, ou que Sirius débarque histoire que ma gêne disparaisse, mais non, évidemment, ce chat n'était jamais là quand j'avais besoin de lui. Ne sachant quoi faire, je m'enterrais dans mon silence, me contentant de la serrer contre moi.



(c) BlackCat

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 294
POINTS : 3239



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Jeu 13 Juil - 21:52




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah




Le cœur de Sarah battait à tout rompre tandis qu'elle attendait anxieusement la réponse d'Orion ainsi que sa réaction par rapport à ses propres paroles. Elle caressait assez compulsivement le bras de son compagnon qui la retenait contre lui. Puis finalement, après un silence qui lui parut interminable, il finit par parler. Les mots d'Orion vinrent l'effrayer autant qu'ils lui réchauffaient le cœur. Elle était partagée entre le bonheur de savoir son désarroi partagé et la hantise de ne pas pouvoir lui offrir ce qu'il semblait attendre. Parce que du jour au lendemain, elle avait peur que cette culpabilité vis à vis de Richard qui parfois la hantait, ne reprenne le dessus, anéantissant toute possibilité de construire une nouvelle relation et la fasse fuir, tout comme il le craignait.

Elle eut du mal à répondre tout d'abord. Parce que tous les doutes vinrent l'envahir. Elle frissonna, elle regardait droit devant elle, bloquée. Puis le contact d'Orion se rappela à elle. Cette eau chaude qui les enveloppait comme un cocon protecteur, ces bras forts qui ne semblaient pas vouloir l'abandonner. Parce qu'il y avait de cela aussi...la peur de l'abandon. Que ferait-elle si elle accordait toute sa confiance à cet homme et qu'il l'abandonnait du jour au lendemain ? Elle avait eu si mal quand Richard était parti. Elle s'était sentie si trahie qu'il n'ait rien dit à propos de sa maladie. Il avait fait tant de mal à ses proches sans le vouloir. Le battement de cœur d'Orion la rappela à lui. Elle avait peur oui, mais elle avait envie d'essayer. Elle tourna son visage vers celui d'Orion, plongeant ses prunelles dans les siennes.

Oui elle avait envie de continuer à se perdre dans cette obscurité inconnue et pleine de promesses. Elle avait envie de continuer à apprendre à connaître ce jeune homme si mystérieux et attirant. Peu importe si au final, cela devait refaire mal n'est-ce pas ? Les regrets étaient les pires....et Sarah en avait malheureusement bien trop. Elle étira ses lèvres en un sourire léger et tendre avant de murmurer : « Il va falloir que tu trouves un sort efficace pour me faire disparaître. » Son regard dévia sur les lèvres du jeune homme un instant, puis revint sur ses pupilles. Elle dégagea doucement l'une de ses mains et vint la glisser délicatement derrière son cou pour l'inviter à l'embrasser, s'emparant tendrement de ses lèvres. Elle s'abandonna au baiser sans plus se demander ce qu'il entendait comme connerie qu'il pourrait faire. Sans doute n'avait-il pas connu beaucoup de femmes dans sa vie, cela devait le rendre maladroit.

« Hiii ! Qu'est-ce que c'est ! » s'exclama-t-elle plus surprise qu'apeurée. La magie du moment fut rompue, quelque chose venait de tomber dans la baignoire. Ce quelque chose ressurgit aussi brusquement à la surface de l'eau. « Un chat ?! » Sarah qui s'était dégagée de l'étreinte d'Orion en sursautant, mis du temps à réaliser que le beau pianiste avait un animal de compagnie qu'elle n'avait tout bêtement pas remarqué jusqu'à présent. Il avait dû être curieux et avait dû glisser pendant qu'ils s'embrassaient. Sarah aida la pauvre boule de poils noir à sortir de là au prix de jolies griffures sur les jambes et les avant-bras. Elle retint un petit couinement de douleur. « Oh je suis désolée Orion, je n'avais pas du tout vu qu'il était là ! » Elle adressa un regard penaud à Orion puis regarda ses poignets humides rayés de griffures rouges. Pauvre chat, il avait paniqué, elle ne lui en voulait pas.

Pouffant nerveusement, elle déclara : « Pas la meilleure introduction pour une relation durable avec ton chat... » Puis elle chercha du regard des griffures sur les jambes et les mains d'Orion. « Tout va bien toi ? Oh..mais..tu t'es fais ça comment ? » Elle tenait à présent la main droit du jeune homme entre ses mains. C'était une blessure plus ancienne, rien à voir avec le chat pour sûr. Sans attendre la réponse, Sarah déposa ses lèvres sur les bleus encore apparents, fermant les yeux, comme si ça allait l'aider à mieux les soigner. Puis elle montra la peau fripée de ses doigts à Orion. « Je crois qu'il est temps de sortir du bain. »




_________________
“My daddy said, that the first time you fall in love, it changes you forever and no matter how hard you try, that feeling just never goes away.”
― Nicholas Sparks, The Notebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 324
POINTS : 3665



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Ven 14 Juil - 15:11


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


       
         


Le silence avait envahit la pièce suite à mes mots, à ce que je lui avais avouer et que je regrettais déjà. C'était une simple vérité, mais elle seule m'effrayais comme jamais. Elle ne voulait pas se prendre la tête, se laisser porter et moi, je n'avais rien trouvé de mieux que de lui avouer à demi à quel point elle pouvait déjà compter pour moi. J'étais ridicule, naïf, à croire à de quelconque sentiments alors que nous ne nous étions vu que deux fois. Je ne savais même pas définir ses sentiments moi-même, j'étais totalement largué et j'espérais qu'une femme comme elle puisse envisager la simple idée que je sois plus qu'une aventure. C'était stupide.

Finalement, elle se tourna vers moi, plongeant ses yeux dans les miens alors que mon coeur battait à toute allure, faisant instantanément taire toutes mes néfastes pensées. Ses mots m'accrochèrent le coeur alors que je souriais bêtement, chérissant ses paroles alors que j'écrasais tout ce que j'avais pu penser ses dernières secondes. Je restais plonger dans son regard alors qu'elle glissait sa main dans ma nuque, m'invitant à un baiser que je lui rendais avec la même intensité. Elle ne disparaitrait pas, elle ne m'abandonnerait pas comme les autres et cette simple idée me fit resserrer ma prise sur elle. Etait-ce vrai ? Avais-je vraiment cette chance ? Sans doute n'avait-elle aucune idée de ce que ses mots pouvaient signifier à mes yeux, à quel point cela m'importais mais peu importe. J'étais heureux qu'elle accepte, qu'elle nous laisse une chance.

Malheureusement, notre beau moment fut vite écourté lorsque, surprise, quelque chose semblait s'être invité dans la baignoire. La tête de Sirius ne mis pas longtemps à dépasser de l'eau alors qu'il paniquait, essayant désespérément de se rattraper à n'importe quoi. J'aurais voulu réagir mais c'était impossible de là où j'étais. Désolé, je me contentais de regarder la scène d'un air impuissant tout en me tapant la main sur la tête d'un signe de désespoir alors que Sarah se battait avec le chat afin de le sortir de l'eau. Evidemment, c'était maintenant qu'il se montrait lui et en plus, il avait fallu que sa curiosité le rende stupide. Maudissant ce chat de toutes mes forces alors qu'elle réussit à le sortir de la baignoire, mon regard se porta sur les griffures qu'il lui avait infligé. Et merde. Je le maudissais encore plus.

« Ne t'excuse pas, c'est de sa faute, curieux qu'il est ! J'aurais dû fermer la porte, c'est ma faute. Tu n'as pas trop mal ? »

Apparement pas, puisqu'elle pouffa avant d'ajouter un commentaire sur sa relation naissante avec Sirius. Puis, elle découvrit ma main encore tracée de mes anciennes blessures, celles que j'avais tant tenu à dissimuler. Sa question vint comme la réponse à ce qui m'effrayait. Je ne savais que lui dire. Je ne me voyais pas parler de ce qui s'était vraiment passé, mais je n'avais pas non plus envie de lui mentir. Alors, je décidais juste de ne pas répondre, passant sa question sous silence alors même qu'elle embrassait mes phalanges avec douceur. Je ne pus que l'observer tandis que mon coeur bondissait dans ma poitrine. Ce geste, ce simple geste semblait me faire prendre conscience du fait que peu importe ce qui arriverait, tant qu'elle serait là, tout irait bien. J'acceptais de lâcher prise, un peu plus, pour me permettre d'oublier mes doutes alors que j'étais avec elle. Je ne voulais pas vivre dans la crainte d'une énième crise, ni dans celle qu'elle découvre tout ce que je m'évertuais à cacher au quotidien. Elle le découvrirait un jour, sans doute, mais je ne voulais définitivement plus y penser.

Je souris alors qu'elle exprimait son envie de sortir. Elle avait raison, il était temps, d'autant plus qu'il fallait panser ses blessures et essayer ensuite de sécher le chat un minimum, à condition d'arriver à le retrouver. Il avait sans doute déjà trouvé un endroit où se réfugier.

« Tu as raison. Il faut qu'on s'occupe de ses griffures. »

Sans plus, je la repoussais légèrement pour pouvoir me lever, sortant rapidement de l'eau avant de prendre une serviette que j'enroulais autour de ma taille. J'en trouvais une seconde rangée dans un placard, la lui offrant alors qu'elle sortait à son tour. Je détournais ensuite mon attention sur mon armoire à pharmacie, sortant tout le nécessaire afin de la soigner.

« Viens, on va s'installer dans le salon, on sera plus à l'aise. »

Sans attendre, je sortais de la pièce, me dirigeant vers le plat de travail de la cuisine pour déposer toutes les affaires. Au passage, j'en profitais pour essayer de trouver Sirius du regard, affichant une grimace douteuse tandis que j'arrivais définitivement à la conclusion qu'il devait s'être caché. J'attendis que Sarah me rejoigne tout en préparant les produits, souriant légèrement à la situation. Sirius avait le don de faire les choses à sa manière et évidemment, jamais comme il le fallait. Il avait un peu de moi, au final. Enfin, lorsque ma violoniste se présenta à moi, je tirais un des sièges de bar afin qu'elle puisse s'y asseoir. Rapidement, j'évaluais les dégâts. Ce n'était pas joli à voir, il n'avait pas loupé son coup. Ses jambes et ses avant-bras étaient lacérées, cela mettrait un peu de temps à disparaitre de sa peau. Affichant une expression désolée, je prenais le désinfectant pour commencer à la soigner sans attendre.

« Je suis désolé... J'espère qu'il se rattrapera en câlins, d'habitude, il passe son temps à dormir au dessus de mon dressing. J'aurais dû prévoir... Oh.... T'en a vraiment partout... »

Avec douceur, j'appliquais ma procédure, concentré par mes gestes que je voulais les plus doux possible tandis que je commençais par ses bras. J'en profitais pour caresser sa peau, celle qui n'était pas blessée, rendue plus douce encore par le bain que nous avions pris. Mes battements de coeur avait repris tandis que je blâmais presque d'être aussi sensible à tout ce qui la concernait. Malgré tout, je réalisais ma tâche comme si de rien était, ou presque, ne pouvant m'empêcher de déposer de doux baisers ici et là, fermant les yeux en retrouvant cette douce sensation qui brûlait mon coeur. Finissant par ses mains, je glissais ensuite mon attention sur ses jambes. Pour plus de facilité, je m'abaissais, recommençant mes gestes comme je venais de le faire. Cette fois, j'avouais être moins sage, me laissant emporter par mes baisers sur sa peau, devenant de plus en plus passionné alors que je remontais doucement, arrivant à l'intérieur de ses cuisses avant de me reculer à nouveau, réitérant ma tâche une nouvelle fois. Un léger sourire trainait sur mes lèvres avant que je ne relève la tête, accrochant son beau regard noisette.

« Ca devrait aller comme ça, ça devrait rapidement disparaitre. »




(c) BlackCat

_________________


Dernière édition par Orion Blackburn le Sam 22 Juil - 23:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 294
POINTS : 3239



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Ven 14 Juil - 16:50




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah




C'était presque à celui qui s'excuserait le plus. Sarah finit par franchement sourire malgré la sensation de picotement brûlant qui lui laissaient les griffures dont le coupable avait pris la poudre d'escampette aussitôt après avoir atterri sur le tapis de bain. « C'est bon, c'est rien, t'en fais pas. » L'enchaînement d'actions acheva de convaincre les tourtereaux de quitter la baignoire. Orion poussa gentiment Sarah pour pouvoir se lever et elle rinça la mousse qui la couvrait encore par-ci par là avant de suivre le mouvement, récupérant avec gratitude une serviette. Sarah, une fois séchée s'enroula dans le morceau de tissu encore un peu humide, faute de mieux en faisant attention de ne pas le tâcher avec le sang qui perlait encore un peu de sa peau. Beaucoup des plaies étaient superficielles fort heureusement. Elle essaya de remettre ses cheveux en place devant le miroir, s'assurant dans la foulée qu'elle ne ressemblait pas à un panda.

Orion lui proposa de le suivre au salon pour lui désinfecter les griffures. Sarah hocha la tête affirmativement avant de prendre le même chemin. La jeune femme observa le musicien qui semblait préoccupé par la disparition soudaine de son chat. Elle scruta elle aussi la pièce sans voir de traces du félin. « On pourra peut-être essayer de suivre les traces de pattes humides au sol ? Si ça n'a pas eu le temps de sécher, ça devrait être assez facile, ton appartement n'est pas si grand. » Essaya-t-elle de le rassurer, mais il la faisait déjà asseoir sur un des tabourets près du bar. Il s'excusa de nouveau pour son chat en évaluant les dégâts laissés sur les bras de la jeune femme. Sarah remua la tête de droite à gauche en signe de protestation : « Ne t'excuse pas non plus, ce sont des choses qui arrivent, il a eu bien plus peur que nous le pauvre ! J'espère aussi qu'on pourra refaire connaissance de manière plus tendre et qu'il ne va pas m'associer à ça. »  Elle laissa échapper un petit rire gêné suivi d'un soupir. Elle n'avait pas une grande expérience avec les animaux, mais elle les aimait bien.

Orion tamponnait le coton sur les plaies, faisant légèrement grimacer Sarah. C'était loin d'être intenable, mais ce n'était pas agréable. Ce qui l'était en revanche, c'était la douceur avec laquelle le jeune homme s'employait à le faire, parsemant sa peau de baisers ci et là, reléguant les picotements au second plan. Les joues de la violonistes se recouvrirent de nouveau d'une teinte rose, son regard posé sur lui et ses boucles blondes encore humides qui révélaient sa nuque de manière sexy. Laissant échapper un soupir d'envie, le rose de ses joues vira au rouge. Elle allait sérieusement passer pour une obsédée à ce rythme-là. Elle espérait secrètement qu'Orion ne remarque rien perdu dans sa concentration. Mais comment résister ? Il n'avait cessé d'occuper ses pensées quand il n'était pas là, et maintenant il l'empêchait de penser à autre chose qu'à leur contact.

Lorsqu'il relâcha ses mains, doucement, pour soigner la peau de ses cuisses, Sarah frémit. Ses gestes avaient beau être destinés aux soins, ils rendaient le tout très érotique. Pourquoi se devait-il de l'embrasser comme ça ? Et ses mains pourquoi étaient-elles si douces ? Sarah se mordit la lèvre inférieure, ses doigts s'enfonçant de le siège sur lequel elle était assise tandis que la bouche d'Orion arpentait sa peau en remontant vers l'intérieur de ses cuisses avec sensualité. Au grand dam de Sarah, il s'arrêta bien vite. La jeune femme le regarda légèrement penaude de s'être laissée emporter, frissonnant encore un peu sous l'effet du plaisir qui se dissipait doucement. Il souriait, presque joueur. Sarah tenta alors de faire comme si de rien était. « Oui tu as raison, ça va vite guérir...surtout grâce à tes bons soins.... » elle laissa quelques peu traîner ses mots, insinuant ce qu'il voudrait bien comprendre, avec un léger sourire en coin.

Elle attendit qu'il se recule légèrement pour se remettre debout puis lança d'une voix enthousiaste. « Bon, allons chercher ce matou ! » Joueuse, elle vola un baiser à Orion, avant de se lancer en direction de la salle de bain pour retracer, comme elle l'avait dit précédemment, les potentielles traces de pas du chat. Mouillé comme il était, il avait dû se mettre quelque part où il était sûr de pouvoir se sécher ou en tout cas, là où il se sentait en sécurité. Sûrement dans le dressing mentionné plus tôt par Orion. Finalement, cette soirée était riche en surprises. « Chaton....où es-tu ? Je suis désolée pour tout à l'heure ! » murmurait-elle en s'avançant petit à petit dans l'appartement.



_________________
“My daddy said, that the first time you fall in love, it changes you forever and no matter how hard you try, that feeling just never goes away.”
― Nicholas Sparks, The Notebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 324
POINTS : 3665



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Sam 15 Juil - 11:16


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


       
         

Mon traitement avait tout l'air de lui faire autant d'effet qu'à moi. Je la sentais frissonner sous mes baisers, ne faisant que m'encourager avant que j'ai fini mes soins. Alors que je lui souriais, légèrement joueur en sachant parfaitement que j'allais me frustrer moi-même, ses mots ne firent que l'agrandir. Puis, son sourire, ce sourire en coin qui me donna envie de l'embrasser et de trouver rapidement un prétexte pour reprendre mes baisers là où je les avais laissés. Elle ne m'en laissa pas l'occasion, en profitant pour descendre de son tabouret, apparement motivée à retrouver Sirius. Presque déçu, je rangeais mes idées perverses au placard pour le moment, sachant qu'à un moment où à un autre, je finirais par la débarrasser de sa serviette qui couvrait bien trop son corps à mon goût. Un léger baiser et elle s'élança sans tarder vers la salle de bain, retraçant les traces de pattes au sol comme elle l'avait dit précédemment. L'espace de quelques secondes, je l'observais tout en calmant mes envies, me mordillant la lèvre dans un geste automatique. Sirius, il fallait trouver ce chat.

Je m'élançais à mon tour à sa recherche, allumant les lumières de l'appartement au fur et à mesure de mon périple, commençant par ma chambre. Il n'était pas sous le lit, ni dans mon dressing, ni au dessus non plus. Quittant la chambre, je revins dans la cuisine, observant le haut puis le bas des placards, puis me dirigeant vers le salon. Après avoir vérifié le canapé, je fini par tomber dans ses beaux yeux couleur ocre, ressortant tels deux magnifiques phares dans le meuble de la télévision. Il s'était posé où il faisait chaud, derrière les câbles, sur le décodeur.

« Trouvé ! Ramène une serviette s'il te plait ! Sous l'évier de la salle de bain ! »

J'avais crié mes mots tout en m'approchant de mon chat plus doucement que d'habitude, essayant de ne pas lui faire peur une nouvelle fois tout en l'attrapant. Je réussi à le glisser en dehors de sa cachette sans me prendre de griffures, le découvrant toujours aussi mouillé mais absolument plus paniqué. Il ronronnait même alors que je le portais jusque sur le canapé où je m'installais, attendant impatiemment que ma douce amante rapporte la serviette. 

« Eh bien ça va, tu n'as pas l'air si traumatisé que ça. »


Un ronronnement sonore me répondit. Il était plus heureux qu'on lui porte de l'attention qu'il ne faisait attention à son propre état. Sur le temps que Sarah arrive, ma serviette fut déjà trempée. Je déposais rapidement la nouvelle  sur son corps avant de commencer à frotter, souriant alors à mon invitée.

« Merci. Il va s'en remettre, il est trempé mais il ronronne comme une locomotive alors ça devrait aller. »

Un nouveau sourire traçais mes lèvres. Une fois encore, mes yeux ne décrochèrent plus d'elle, de son corps encore couvert par sa serviette et de son doux regard qui faisait vibrer mon coeur. J'eu envie de l'embrasser, d'embrasser encore sa peau, en commençant même par son cou, mais j'avais les mains prises et Sirius n'était pas encore sec, loin de là. Je quittais ses yeux à regret, me moquant de moi-même en me rendant compte que je ne pensais qu'à lui sauter dessus. Elle allait finir par croire que j'étais un simple beau parleur qui ne pensait pas un mot de ce qu'il disait et donc le seul intérêt était de partager son lit. Avalant ma salive, mon regard se posa sur mon chat alors que mes mains continuaient à le sécher à l'aide de la serviette.

« Sinon lui, c'est Sirius. Curieux, solitaire, gourmand, il passe son temps à dormir, gratter des câlins et manger. Ca fait quelque temps qu'on se connait nous deux. »

Autant faire les présentations, ça m'évitera de penser à autre chose, ne serait-ce que pour une minute ou deux.




(c) BlackCat

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 294
POINTS : 3239



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Lun 17 Juil - 14:26




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah




Après avoir suivi les marques humides sur le sol, elle perdit la trace des pattes de chats. Les coussinets avaient dû sécher. Zut alors ! Elle serait une piètre détective ! Sa première option venait de s'envoler. Elle scruta autour d'elle, constata que la porte du bureau était fermé. Le chat n'avait pas pu rentrer là-bas donc... Sarah rougit en repensant à ce qui s'était produit dans cette pièce. Une douce chaleur lui envahit le bas-ventre tandis que le rythme de son cœur s'accélérait à ce souvenir. Pourquoi avait-elle encore envie ? Elle était pourtant plus que satisfaite par son amant ! C'était peut-être ça le problème...plus c'était bon...plus on en voulait. Sarah leva les yeux au ciel en poussant un soupir de reproche à son égard. Non mais franchement ! Qu'avait-elle en tête !?

La voix d'Orion la sortit de ses pensées. Il avait trouvé le félin et demandait une serviette de bain. « Et si je veux pas ? » Bon il avait dit s'il te plaît. Mais Sarah se sentait comme une gamine prise par l'envie de contradiction. Mais l'absence de réaction de la part du jeune homme qui n'avait sûrement pas entendu faisait tomber sa rébellion soudaine à l'eau si bien qu'elle opta pour tout bêtement aller chercher la serviette, surtout que le chat devait en avoir besoin. Le pauvre. Elle trottina jusqu'au salon où elle trouva son bel Apollon assit, le chat sur les cuisses. Elle adressa un sourire à Orion avant de lui tendre doucement la serviette dont il se servit pour sécher le chat. « Effectivement, il a l'air plutôt calme dans les bras de son maître ! » Penchée en avant, elle tendit une main timide vers la tête du chat, puis se ravisa.

Elle s'installa à genoux sur le sol, devant Orion et appuya ses bras sur les genoux de celui-ci. Elle regarda à tour de rôle le chat et le maître. Ils allaient bien ensemble. Elle sourit tandis qu'Orion lui présentait la boule de poils. Sirius. « C'est joli comme nom. Une référence à la célèbre saga ? » demanda-t-elle les yeux brillants. Elle avait adoré lire la série, même si elle était considérée un peu vieille pour ça de quelques années. Elle s'en fichait. Le ronronnement du chat avait quelque chose d'apaisant. Elle approcha doucement sa main vers la petite truffe de Sirius, attendant son aval pour pouvoir lui caresser la tête. D'abord méfiant, il renifla les doigts de la jeune femme, semblant intrigué par l'odeur d'alcool sur les griffures, puis il appuya sa tête contre sa main, l'invitant à le caresser. Le sourire de Sarah s'élargit tandis qu'elle le grattouillait derrière les oreilles. « Il est pas difficile avec tout ce qui lui est arrivé ce soir. Comment j'ai fait pour ne pas le voir la dernière fois ? Il est magnifique. » Soudain, elle rougit, confuse.

La dernière fois, elle avait ses lèvres contre celles d'Orion quasiment tout le temps et le lendemain elle était partie comme une voleuse, pressée par le temps. Voilà pourquoi. Puis le pauvre félin avait dû avoir peur de ces deux énergumènes et leur danse endiablée. Pour dissiper sa gêne et éviter tout regard avec son amant, Sarah frotta affectueusement sa tête contre celle du chat avant de rompre le contact pour la poser sur les genoux d'Orion. La pièce était grande et pourtant, elle avait besoin d'être contre lui, en contact direct. Elle laissa échapper un petit soupir, le regard perdu, sa main caressant encore Sirius du bout des doigts, distraitement tandis qu'elle se perdait dans ses pensées. Son ventre se mit alors à gargouiller bruyamment, faisant sursauter Sirius. Elle se redressa, hilare et regarda Orion, les joues roses.

« Je suis désolée, c'était absolument pas glamour. Mais... on a rien mangé depuis...longtemps. Est-ce par hasard tu aurais quelque chose à grignoter ? » Elle sourit avant de se redresser pour se mettre debout. Sa serviette commença à glisser tout doucement sans qu'elle ne s'en aperçoive.



_________________
“My daddy said, that the first time you fall in love, it changes you forever and no matter how hard you try, that feeling just never goes away.”
― Nicholas Sparks, The Notebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 324
POINTS : 3665



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Lun 17 Juil - 19:30


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


       
         

Installée à même le sol, je l'observais alors qu'elle prenait appui sur mes jambes, s'approchant doucement de Sirius qui se laissait totalement faire tandis que je faisais des vas et viens sur son dos avec la serviette. Un doux sourire traçait mes lèvres tandis que je regardais cette scène, souriant d'autant plus lorsqu'elle reconnu la provenance du nom de la boule de poils. Nous avions donc un nouveau point commun, notre amour pour cette saga qui avait marqué ma vie plus que je ne voulais l'admettre. Sirius Black était de loin l'un de mes personnages favori, il m'était venu presque naturellement de lui donner ce nom. Peut-être parce qu'il avait été rejeté par sa famille, tout comme je l'avais toujours été ? Ou bien était-ce cette ténacité qui caractérisait le personnage qui m'avait séduit ? Ou bien sa capacité à se métamorphoser, tout comme moi dans le monde des songes ? Aller savoir. Toujours était-il qu'il lui allait bien ce nom, au final.

« Oui, je suis un grand fan. J'ai encore une petite collection d'objets dans le bureau. D'ailleurs je pense même que j'ai toujours des Dragibus quelque part. »

Cela me fit sourire d'autant plus. Je n'avais pas eu le coeur de faire une croix sur ce genre de petites choses. Ma folie faisait assez de ravages comme ça, je refusais de totalement abandonner mes passions par sa faute. Il me restait donc encore quelques souvenirs, tous enfermés à double tour avec les autres souvenirs qui avaient pu décrire ma vie. J'en était presque nostalgique. Cela faisait bien longtemps que je m'étais pas plongé dedans, pour mon propre bien, sachant que je serais bien incapable de l'ouvrir.

Soupirant légèrement, je reportais mon attention sur ma Sarah alors qu'elle s'offusquait de ne pas avoir vu Sirius la dernière fois qu'elle était venue. Il était vrai qu'il ne s'était pas montré, sans doute trop occupé à dormir dans un coin de l'appartement. Et puis, ce n'était pas vraiment comme si nous avions prêter un intérêt particulier à ce qui nous entourait à ce moment là. Je souris à cette pensée tandis que je posais un regard tendre sur son visage. Elle s'appuyait contre la tête de Sirius avant de la poser sur mes genoux, laissant son regard se perdre avec ses pensées. Moi, je n'avais d'yeux que pour elle, ayant une horrible envie de caresser ses beaux cheveux. Malheureusement, Sirius ne m'en laissait pas l'occasion, se frottant contre mes mains, avide de toujours plus de caresses alors qu'il en recevait déjà de la part de mon amante. Aussi, je me contentait de cette vue adorable que je pouvais avoir, de ce simple contact qu'elle nous offrait. Perdu dans mes pensées, presque bercé par les ronronnement du chat, un silence s'installa avant qu'un bruit sonore ne retentisse, faisant tressaillir Sirius qui ne trouva pas mieux que de se venger en plantant ses griffes dans ma peau. Heureusement, pour moi, la serviette avait servi d'amortisseur. Il me fallu un temps avant de comprendre qu'il s'agissait en fait du ventre de Sarah, réclamant clairement à manger. Ses mots ne firent qu'appuyer ma pensée.

Elle s'était alors relevée sans doute un peu vite, faisant légèrement glisser sa serviette sans qu'elle semble y prêter attention tandis que moi, j'espérais juste qu'elle finisse par tomber alors que je maudissais le monde d'être aussi avide de son corps. Je ne pouvais empêcher mon regard d'être happer par les rebords du tissu sur le point de lâcher avant de me reprendre un minimum. Manger, elle voulait manger. Sourire aux lèvres, je déplaçais Sirius pour le mettre à mes côtés avant de me lever à mon tour, déposant la serviette au passage. Retrouvant ses beaux yeux, je plongeais dedans corps et âme alors qu'une envie dévorante s'emparait à nouveau de mes pensées.

« Quelque chose à grignoter. Ce sera tout ? »


Je ne cherchais même pas à retenir l'élan de mon coeur, déposant un tendre baiser sur ses lèvres avant qu'elle puisse me répondre. Je n'y résistais tout simplement pas. L'une de mes mains se glissait dans son cou, comme une demande d'en avoir déjà plus. J'eu presque envie de lui débarrasser de sa serviette mais je n'en fis rien, m'éloignant doucement d'elle en arborant un doux sourire. Mes yeux trahissaient sans doute mon envie alors que je quittais son regard pour m'éloigner d'elle, allant chercher de quoi ce sustenter dans la cuisine. J'hésitais un instant en fouillant mes placards, non convaincu de mes découvertes jusqu'à ce que je tombe sur un bol rempli de fraises. Un sourire joueur se traça immédiatement sur mon visage tandis que je sortais les fruits, en profitant pour prendre la crème fraiche au passage. Me retournant, je m'avançais alors vers le salon, montrant fièrement le bol d'une main et la bombe de crème dans l'autre.

« Ca te va ? »




(c) BlackCat

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 294
POINTS : 3239



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Lun 17 Juil - 20:14




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah




Lorsqu'Orion aborda le fait qu'il avait une collection d'objets de la sage, Sarah ne put s'empêcher de s'exclamer de manière intéressée : « Ah oui ? Faudra que tu me montres ! » Elle sourit. « Enfin, à l'occasion, quand tu auras envie. » La mention des Dragibus avait créé une envie chez Sarah et elle se surprit à saliver. Bon sang je suis toujours une gamine ! Songea-t-elle. Il fallait croire que fréquenter le jeune homme avait tendance à la rajeunir. Elle eut un petit sourire pour elle-même. Non décidément, s'il lui demandait son âge, elle ne pourrait pas lui dire. D'ailleurs, la mention des bonbons magiques n'étaient sans doute pas innocents pour la suite des événements. Le bruit du ventre de Sarah fut quelque chose. Elle en aurait presque eut honte.

Quand elle vit qu'Orion se levait également, délaissant le pauvre Sirius qui n'était désormais plus le centre de l'attention. Sarah avait envie de chanter Hallelujah. Son ventre criait famine. Mais le petit sourire du jeune homme avait tendance à guider les pensées de la jeune femme dans une autre direction que celle de la nourriture. Elle eut presque un regard interrogateur à la manière dont il l'observait. Mais finalement, il répéta ses dire, demandant si c'était tout ce qu'elle désirait, ponctuant sa question d'un baiser qui la chamboula par sa simplicité. « N'importe quoi qui se mange. » Bredouilla-t-elle incertaine. Elle aurait pu faire son Obélix, en disant qu'elle avalerait bien un sanglier entier, mais...ils n'en étaient qu'à leur deuxième soirée ensemble, elle n'allait quand même pas déjà se présenter comme un ventre sur pattes. S'il savait la quantité astronomique de nourriture qu'elle était capable d'avaler...Là, elle se contenterait d'amour et d'eau fraîche, juste pour ne pas lui faire peur. Ce serait bête de se faire mettre à la porte. Surtout dans cette tenue.

Elle se tourna vers Orion qui revenait justement vers elle avec...des fraises et de la chantilly. Sarah allait taper dans ses deux mains de contentement mais...C'est ce moment là que choisit la serviette pour glisser à ses pieds. La jeune femme marqua un arrêt dans son geste rougissant comme une tomate. « Oups... » Elle se pencha doucement pour ramasser la serviette, hésitant finalement à la remettre, sentant le regard du jeune homme se perdre sur sa nudité. Avec lui elle se sentait à la fois pudique et impudique. Peut-être y aurait-il eu moins de lumière, elle aurait été plus à l'aise, mais là, elle avait quand même davantage envie de se remettre à l'abri sous un vêtement.



_________________
“My daddy said, that the first time you fall in love, it changes you forever and no matter how hard you try, that feeling just never goes away.”
― Nicholas Sparks, The Notebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 324
POINTS : 3665



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Lun 17 Juil - 20:54


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


       
         

Un sourire intéressé s'était inscrit sur mes lèvres alors que je lui présentais mes trouvailles, découvrant son visage visiblement enjoué par l'idée de déguster des fraises. Peut-être aurait-il été préférable de préparer un vrai repas, mais je n'avais d'une part aucune envie de cuisiner pour le moment – bien que pour elle, je l'aurais fait quand même, évidemment – mais la tentation était également bien trop forte. Autant mêlé d'utile à l'agréable après tout non ? Comme un signe tombé du ciel, c'est à ce moment précis que sa serviette se détacha, glissant le long de son corps avant de s'écraser sur le sol. Il ne m'en fallu pas plus pour mon envie reprenne du terrain, embrasant mes sens par la simple vue de ses magnifiques courbes. Son corps à lui seul était un appel à la luxure et j'étais censé résister ? Etait-il seulement possible qu'elle me fasse autant d'effets ? Je la vis s'abaisser pour la reprendre alors que je mordillais ma lèvre, détaillant son corps alors que mon cerveau semblait être à l'arrêt. Un instant, je vis son hésitation et il ne fallu pas plus pour reprendre pieds, agir pour l'empêcher de remettre ce tissu bien inutile.

« Ne la remet pas, tu n'en a pas besoin pour manger les fraises... »


Je m'approchais d'elle doucement, la contournant pour venir déposer le bol sur la table, gardant la bombe de crème dans la main. Je pris alors une des fraises entre mes doigts avant de la saupoudrer de crème, faisant en sorte d'une partie atterrisse malencontreusement sur sa peau, à la naissance de sa poitrine.

« Oups... »

Sans attendre je m'empressais de venir récolter la crème à l'aide de ma langue, remontant lentement vers son cou avant de m'éloigner, un léger sourire aux lèvres. Sans attendre, je mordais alors la fraise avant de lui tendre le reste du bout des doigts. C'était un jeu dangereux que je risquais fortement de perdre mais qu'importe, j'en avais envie. Puis, quoi de mieux pour moi que mélanger ma passion pour le sucre et celle que je développais pour son corps. J'allais passer pour un pervers mais je ne voulais pas repousser mes envies, pas en sachant qu'elle pourrait rapidement partir, que toutes ses heures que nous passions ensemble étaient éphémères. Je ne voulais avoir aucun regrets, pas cette nuit, pas avec elle.

La dévorant du regard, je fini par lâcher ses prunelles, comme une nouvelle provocation, un énième jeu alors que j'allais m'installer dans le canapé, attendant qu'elle vienne s'asseoir tout en prenant une nouvelle fraise où j'ajoutais une dose de crème, l'air aussi innocent que possible alors que mon esprit n'était plus dicté que par mon envie d'elle.



(c) BlackCat

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 294
POINTS : 3239



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Lun 17 Juil - 22:29




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah




Il n'en avait pas fallu plus. Il avait dit les mots qu'elle attendait d'entendre sans vouloir se l'avouer. Non, ne remets pas ta serviette Sarah. Enfin, plus ou moins. Elle rougit, lui lançant presque un regard de défi. Elle était bloquée dans son mouvement, hésitante, puis, finalement, elle se redressa, timidement d'abord, puis fièrement alors qu'il s'approchait d'elle, l’œil joueur. Des fraises, de la crème chantilly, elle nue...La suite n'était-elle pas évidente ? Elle aurait pu pouffer de rire devant la situation si elle n'avait pas soudain envie de lui aussi brusquement.

Il ne fit rien pour arranger la situation, servant de la crème sur une fraise, juste près d'elle, juste assez pour qu'il puisse faire tomber de la chantilly, sans le vouloir bien sûr, sur la poitrine de Sarah. Pas dupe mais jouant le jeu, la jeune femme feint la surprise. Enfin, pas longtemps, car il était déjà entrain de récupérer sensuellement la crème perdue du bout de sa langue, la faisant soupirer légèrement. Oh il n'en ratait pas une ! C'était délicieux et frustrant à la fois. Qui plus est, elle n'avait encore rien mangé. Justement, il croquait avec gourmandise dans la fameuse fraise qu'il avait entre les doigts. Le rustre ! Il la narguait sans vergogne. Mais enfin, il lui présenta l'autre moitié.

Sarah glissa sa main autour de celle d'Orion, l'effleurant, la caressant avec délicatesse, puis approcha sa bouche du fruit rouge, l'attrapant sensuellement entre ses lèvres, en profitant pour suçoter les doigts du jeune homme au passage. « Hum.... » la fraise était délicieuse ! Était-ce parce qu'elle avait faim ? Parce qu'il y avait de la crème ou.....parce qu'elle l'avait mangée de cette manière là ? En tout cas, elle en voulait d'autres. Orion alla s'asseoir sur le canapé, comme si de rien était, la laissant plantée, debout. Au passage, elle avait tenté d'attraper la serviette du jeune homme pour la faire tomber, mais elle le manqua de peu.

A la fois amusée par la situation et déçue d'avoir loupé son coup, elle hésita sur la posture à adopter sur le fameux canapé. Contre lui, loin ? La tête sur ses genoux pour se faire nourrir ? Ou ne pas y aller par quatre chemin et s'installer directement sur lui ? Tant de possibilités...mais surtout cette envie irrépressible d'aller l'embrasser. N'y tenant plus, elle s'assit gracieusement à côté de lui puis le fixa longuement avant de s'emparer d'une fraise pour la suçoter, sans le perdre du regard, mais sans plus le toucher. Ses prunelles étaient animées de désir, mais elle ne céderait pas tout de suite à la tentation. Non.



_________________
“My daddy said, that the first time you fall in love, it changes you forever and no matter how hard you try, that feeling just never goes away.”
― Nicholas Sparks, The Notebook
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   

Revenir en haut Aller en bas
 

Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Les animaux ne sont plus considérés comme des biens meublés
» ça ne se passe pas comme je voulais...
» Roch Voisine - Comme j'ai toujours envie d'aimer
» Le Polonais comme Langue étrangère
» Comme à Ostende

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: manchester :: Manchester North. :: Habitations.-