AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 471
POINTS : 5004



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Mer 9 Aoû - 13:38




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah




La chaleur de l'eau détendant leurs corps, les esprits s'allégèrent pour ne plus se focaliser que sur les sensations. Sarah sentit son cœur s'emballer alors qu'Orion l'avait rejoint sous la douche. L'eau qui à présent rebondissait sur son torse dévoilait une facette sensuelle du musicien qui avait fermé les yeux pour mieux savourer. Elle ne résista pas à l'envie de se presser contre lui, malgré la place qu'il y avait dans cette douche. Après un geste pour replacer tous ses cheveux en arrière, Orion lui adressa un nouveau regard emplit de désir. Après avoir observé le parcours de l'eau sur les courbes de la jeune femme pendant quelques instants, il s'empara de ses lèvres avec une douceur mêlée d'empressement, l'attirant à lui, glissant ses mains sur elle, la faisant frémir. Cela faisait un petit moment qu'ils ne s'étaient pas embrassés, et ils se donnaient mutuellement l'impression que cela faisait déjà bien trop longtemps.

Sarah sentit tout son corps s'embraser encore une fois pour cette homme qu'elle connaissait depuis si peu de temps et qui pourtant prenait désormais une grande place dans sa vie. La délicatesse avec laquelle il promenait ses mains sur son corps la faisait frissonner de plaisir. Ainsi collée à lui, elle avait de nouveau terriblement envie faire l'amour. Et elle sentait bien qu'elle n'était pas la seule. Son souffle commença à s'accélérer tandis qu'elle rendait son baiser à Orion, remontant une de ses mains derrière sa nuque pour l'attirer un peu plus à elle. Tiendraient-ils sans passer à l'acte ? Rien n'était moins sûr....

Pourtant à bout de souffle, Sarah rompit leur baiser adressant un sourire à Orion tandis que sa main alla se faufiler derrière lui  pour attraper un gel douche. Lui rappelant ainsi la fonction première du lieu avec toujours, cette petite lueur joueuse dans ses prunelles noisettes. Faisant couler le produit dans la paume de sa main, elle reposa le flacon puis frotta ses mains l'une contre l'autre, comme si elle s'apprêtait à attaquer. Enfin, elle commença à savonner son amant, partant du cou, descendent doucement vers le ventre. Elle prenait son temps, parcourant chaque parcelle de peau avec douceur, sa respiration saccadée contrastant avec son apparente maîtrise de la situation. Lorsque ses mains se glissèrent dans son dos, elle en profita pour se coller de nouveau à lui, laissant sa poitrine glisser contre son torse au même rythme que ses mouvements, adressant des regards de braise à Orion. Elle allait être longue cette douche...très longue...




_________________


What should I do with you two ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 534
POINTS : 5185



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Mer 9 Aoû - 15:58


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


     
         

Elle me rendait mon baiser avec la même intensité que je lui adressais, totalement envouté par le moment, par nos corps l’un contre l’autre, par ses mains qu’elles glissaient dans ma nuque pour nous rapprocher encore, si cela était du moins possible. Enfin, lorsque, à bout de souffle, elle rompit le contact, je ne pensais déjà plus qu’à la couvrir de baisers, de parcourir son corps, qu’à l’entendre gémir à mon oreille. Malheureusement pour moi, elle me ramenait rapidement sur terre en s’emparant du gel douche, me laissant plus frustré que ce que je voulais bien montré. J’étais impatient ? Oui, sans doute trop, mais son corps à lui seul était un appel à la luxure, alors, comment ne pas craqué devant cette vue ?

Néanmoins, je n’avais apparement pas vraiment le choix. Aussi, je me contentais de la laisser faire, souriant alors qu’elle frottait ses mains l’une contre l’autre. Ainsi, je profitais de ses caresses, la bouche entrouverte, cherchant mon air tandis que l’eau chaude se déversait toujours sur nous. Je ne la lâchais pas des yeux alors qu’elle s’exécutait, concentrée sur ses mouvements alors que j’étais à nouveau perdu dans sa contemplation silencieuse. Puis, elle s’aventura dans mon dos, en profitant pour nous rapprocher à nouveau, venant se frotter lascivement contre mon torse. Elle s’amusait, évidemment, c’était un nouveau jeu, n’est ce pas ? Un sourire taquin s’afficha sur mes lèvres alors que nos regards ne se lâchaient à nouveau plus, trahissant notre envie mutuelle. Qui serait celui qui craquerait le premier cette fois ?

Une nouvelle fois, je l’embrassais, la stoppant dans ses mouvements pour tenter de reprendre l’avantage en m’emparant à mon tour du gel douche. Rapidement, je lâchais ses lèvres pour déposer le savon sur ses épaules, en profitant pour venir embrasser son cou, avide de sa chair avant que je ne puisse plus, m’éloignant pour laisser place à la mousse guidée par mes mains. Tout comme elle avant moi, je m’appliquais dans ma tâche, ne laissant pas la moindre parcelle de peau sans attention, jusqu’à passer plus de temps sur sa poitrine, dont je m’amusais à titiller les tétons en ne lâchant pas ses yeux. Je descendais ensuite plus bas, passant par son ventre avant de m’abaisser, me retrouvant rapidement devant l’objet de mes désirs. Un instant, j’hésitais sur la chose à faire avant d’envoyer balader mes doutes et de suivre mes envies, déviant alors la trajectoire de mes mains. Je m’attaquais à ses fesses, puis ses jambes, répandant le savon sur l’intérieur de ses cuisses avant de m’arrêter subitement, lui lançant un regard pervers avant de fondre sur son intimité. Je m’appliquais à lui procurer du plaisir avec ma bouche, aidé de ma langue, puis de mes doigts que j’invitais à sa rencontre, ayant abandonné l’idée de la savonner pour le moment.





(c) BlackCat

_________________
before the storm begins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 471
POINTS : 5004



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Mer 9 Aoû - 16:53




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah




De nouveau dans le jeu de la séduction, Sarah en oublia presque la notion du temps. Qu'elle avait prévu de récupérer des affaires, qu'ils avaient dit qu'ils allaient se promener, faire un pique-nique...A présent l'objet de toutes ses attentions était le sulfureux contact entre leurs corps animés de passion. Sarah s'adonnait avec application à son activité, faisant mousser le gel douche sur la délicieuse peau d'Orion qui semblait de moins en moins capable de contenir ses envies. Elle avait remarqué sa bouche entrouverte et la tension qui l'animait à présent. Cela ne faisait qu'ajouter à sa propre excitation. Elle s'apprêtait à glisser une de ses mains savonneuses sur l'intimité du jeune homme quand celui-ci la stoppa juste avant qu'elle ne puisse saisir quoi que ce soit. Frustrée elle accepta de céder le contrôle, mais rien qu'un peu, à son amant, qui visiblement ne voulait pas la laisser en reste.

Il l'embrassa de nouveau et Sarah ferma de nouveau les yeux s'abandonnant à ce baiser, aux sensations qui s'épanouissaient délicieusement dans tout son être. Il pouvait bien faire tout ce qu'il voulait d'elle lorsqu'il l'embrassait ainsi. Puis il embrassa son cou, lui faisant pousser un petit soupir d'envie tandis qu'elle penchait la tête sur le côté pour lui offrir sa peau. Elle revint légèrement à la réalité lorsqu'il commença à lui faire subir le même sort qu'elle lui avait imposé précédemment. C'était doux, c'était excitant. Les mains glissantes d'Orion s'aventuraient partout, s'arrêtaient parfois pour la titiller, lui arrachant quelques gémissements impuissants de plaisir, surtout lorsque ses doigts s'emparèrent de ses tétons. « Hey... » fit-elle sur un ton de reproche sans grande conviction.
Spoiler:
 




_________________


What should I do with you two ?


Dernière édition par Sarah T. Holmes le Ven 11 Aoû - 9:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 534
POINTS : 5185



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Mer 9 Aoû - 17:45


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


     
         

...:
 

Alors, je finis par ralentir la cadence avant de m’arrêter complètement, relâchant l’emprise que j’avais eu sur elle, bien décidé à reprendre ma précédente tâche où je l’avais laissée. Je repris un peu de savon tout en affichant un nouveau sourire, essayant de calmer mon excitation en régulant mon souffle le plus discrètement possible. L’une de mes mains se glissa sur ses fesses alors que l’autre allait prendre place entre ses cuisses, là même où je venais de m’occuper de son intimité. Je m’éternisais un peu avant de remonter, joueur, la provoquant tout en me retrouvant à nouveau devant son visage. J’allais à nouveau embrasser son cou, remontant le long de sa peau jusqu’à atteindre son oreille.

« Il est temps que tu ailles chercher quelques affaires... Tu ne crois pas ?»

J’avais chuchoté mes mots, sourire aux lèvres, perdu entre mon désir pour elle et celui de mettre fin à ce petit jeu avant de perdre définitivement.





(c) BlackCat

_________________
before the storm begins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 471
POINTS : 5004



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Ven 11 Aoû - 9:19

HRP:
 




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah




Haletante, Sarah adressa presque un regard de reproche à Orion qui s'amusait à la pousser au bord du précipice avant de la ramener brutalement à la réalité. Elle était en colère contre elle-même de s'être laissée entraîner dans ce vilain petit jeu alors qu'elle ne faisait que se promettre qu'ils étaient capables de passer du temps ensemble sans pour autant passer par la case luxure. Il continua de la savonner alors qu'elle reprenait ses esprits. Il finit par remonter vers elle, ses baisers ne faisant qu'augmenter son envie d'envoyer valdinguer toute bienséance. Il finit par lui glisser  mesquinement dans l'oreille son planning. Piquée au vif, Sarah afficha un sourire mesquin tandis qu'elle lui répondit aussi au creux de l'oreille : « Oui mais je dois d'abord finir ce que j'ai commencé... »

Spoiler:
 

Elle savait que ce n'était que partie remise. Qu'il trouverait le moyen de se venger, mais, elle sortie de la douche un sourire satisfait sur les lèvres, lui volant un baiser au passage. Elle s'enroula dans une serviette et lui en tendit une autre guettant la moindre de ses réactions avec un sourire aux lèvres. Elle serait bien partie toute seule en le laissant en plan, mais elle n'avait pas appelé de taxi et attendre en bas dans sa tenue de soirée et l'envie de faire l'amour, sans façon.




_________________


What should I do with you two ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 534
POINTS : 5185



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Ven 11 Aoû - 11:46


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


     
         

J’avais sérieusement cru m’en tirer aussi simplement, croyant naïvement qu’elle allait céder pour m’en demander encore et j’aurais d’ailleurs été incapable de lui résister, mais c’était visiblement mal parti. L’aurais-je touchée dans sa fierté plus que je ne l’aurais pensé ? Visiblement, puisque pour toute réponse, elle vint murmurer quelques mots à l’oreille, affichant un sourire mesquin tout en s’aventurant déjà sur mon membre toujours au garde à vous, presque trop sensible face aux douces caresses qu’elle commença à me procurer.

...:
 

Bientôt, lorsque je me sentis sur le point de céder, que mes jambes avaient bien du mal à supporter encore mon poids, la vilaine s’arrêta finalement, jugeant qu’il était sans doute préférable de garder le reste pour plus tard. Ou bien était-ce juste ce foutu jeu qu’elle tenait à gagner ? A ses mots, je serrais les dents en me rendant à l’évidence. Elle m’adressa un sourire satisfait, un sourire qui ne fit que provoquer le mien alors que je réclamais déjà vengeance. Elle allait regretter ce sourire, j’en faisais le serment.

Saoulé de plaisir, j’attendis encore quelques secondes pour reprendre totalement mes esprits alors qu’elle sortait, non sans me voler un baiser au passage. Une dernière fois, je me rinçait complètement tout en reprenant mon souffle, accueillant la serviette qu’elle me tendait sans vraiment y faire attention. J’avais envie de lui enlever son sourire du visage, tellement que je la fusillais presque du regard avant de sortir à mon tour, me séchant rapidement avant d’aller dans ma chambre pour enfiler des vêtements propres. Un simple tee-shirt, un jean, une paire de baskets, j’étais près à partir. Enfin, peut-être pas, vu la tête que je pouvais tirer devant mon miroir. Mes cheveux étaient encore mouillés, tirés en arrière, ce qui me donnait un air bien différent qu’à l’habitude. Mes yeux sombres ressortaient bien plus qu’à l’accoutumée. Est-ce que ça lui plaisait, à ma Sarah ? Cette pensée fini à me faire oublier ma vengeance pour le moment. Elle ne m’avait rien dit, j’imaginais donc qu’elle me préférait avec mes boucles, avec ce bordel capillaire qui ne ressemblait pas à grand chose au final.

Soupirant, j’attendais d’être certain qu’elle n’était plus dans la salle de bain pour y revenir, fermant la porte derrière moi. Rencontrant à nouveau mon reflet, j’hésitais un instant. Prendre mes médicaments ou non ? Mes yeux se posèrent sur la porte de ma pharmacie avant de revenir à nouveau sur le miroir. Un nouveau soupir franchis mes lèvres  alors que je me résignais à les prendre. Juste le strict nécessaire, juste au cas où. J’oubliais les larmes qui roulaient sur mes joues tout en avalant mes cachets, essuyant rageusement mes larmes avant de m’attaquer à mes cheveux, leur redonnant leur aspect si dérangé. Puis, mon regard se posa sur le livre, mon livre, celui que j’avais voulu lui offrir et que j’avais oublié la veille. Je m’emparais du bouquin avant de sortir enfin de la pièce, l’offrant à ma violoniste pour que cette fois, elle l’emmène avec elle.

J’attendis qu’elle soit prête à son tour pour prendre mes clés et nous mettre en route vers ma voiture. Le trajet jusqu’au parking du concert ne fut pas des plus longs, si bien que rapidement, elle quitta ma voiture pour rejoindre la sienne, me tirant un sourire triste et rempli d’espoir. J’espérais que pour elle, notre petit programme était bien réel, et qu’elle n’avait pas envisager ça juste comme ça. Lui adressant un dernier sourire, je rentrais chez moi avec l’intention de préparer le pique-nique que nous allions déguster plus tard, le coeur battant à la simple pensée de ce moment.



(c) BlackCat

_________________
before the storm begins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 471
POINTS : 5004



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Ven 11 Aoû - 12:58




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah




Au regard furibond que lui lançait Orion, Sarah était sûre d'être arrivée à ses fins. Elle l'avait clairement mis sur les dents. Elle pouffa légèrement bien que les prunelles sombres de son compagnon l'impressionnèrent soudain par leur noirceur et lui firent retrouver son sérieux rapidement. Sarah se persuada que ce n'était que dû à la lumière de la salle de bain et à sa nouvelle coiffure. Il était vrai qu'ainsi, les cheveux tirés en arrière, il avait un air plus sombre. Mais il fallait avouer que ce soudain côté bad boy plaisait plutôt bien à la jeune femme et elle se mit à rougir d'avoir encore de telles pensées. Elle ne fit aucune autre remarque, reprenant le fil de ses gestes. Elle se glissa hors de la salle de bain, la serviette autour de la taille se dirigeant vers le bureau, le dernier endroit, où lui semblait-il, elle avait laissé sa robe.

Effectivement, la masse de tissu était toujours à la même place avec sa petite dentelle qu'elle ne comptait pas remettre. Bien sûr, elle ne dirait rien à personne et espérait qu'Orion ne lui mettrait pas une main aux fesses. Cela ne lui ressemblait pas de toute façon... Heureusement qu'elle avait aussi sa veste, elle pourrait ainsi cacher les rubans qu'elle comptait réattacher vaguement dans son dos. Elle se sentait étrangement nue avec cette robe au tissu satiné qui lui caressait la peau. Elle adressa un regard désolé au bureau. Les tiroirs commençaient à déverser leur contenu mais Sarah ne s'y attarda pas, la curiosité était un vilain défaut. Mais il y avait cette feuille volante....si elle la remettait au hasard dans un tiroir, c'était pas grave non ?

Elle s'empara du papier avec hésitation, luttant contre l'envie de lire, mais les mots griffonnés à la main la happèrent.  

Spoiler:
 

Les mains de Sarah tremblèrent. Qu'est-ce que c'était ? Pourquoi les larmes roulèrent soudain sur ses propres joues ? Pourquoi se sentait-elle si émue par ce texte ? L'image de Richard s'imposa par-dessus la blondeur féminine évoquée par le texte qui lui évoquait sa propre perte. La feuille de papier sembla soudain lui brûler les doigts et la jeune femme glissa l'objet dans un des tiroirs entrouverts. Elle n'aurait jamais dû faire ça. Elle essuya ses joues comme elle le pu, espérant que ça ne se verrait pas. Qui était cette défunte évoquée ? Sarah observa la bibliothèque autour d'elle. Orion, en plus d'être un incroyable musicien était aussi un écrivain à succès. Il était évident qu'elle venait de tomber sur un de ses textes. Il ne fallait pas forcément y chercher une vérité n'est-ce pas ? Vaguement consolée par cette idée, Sarah inspira un grand coup, vérifia qu'il n'y avait plus rien à elle et, sa petite culotte roulée en boule dans sa main, elle sortit du bureau à la recherche de son petit sac à main.

Elle se glissa dans la salle de bain vide pour fourrer son sous-vêtement à l'intérieur et peigna ses cheveux humides. Elle se remaquillerait chez elle. Les traces de ses larmes avaient disparues et elle chercha des pensées chaleureuses. Si elle déprimait maintenant ça allait plomber ce weekend qui avait l'air pourtant prometteur ! Une fois qu'elle se sentit prête, elle retourna dans le salon où elle vit Orion qui l'attendait, habillé de manière décontractée, ce qui la fit sourire avec tendresse. Il faisait plus jeune ainsi. Tandis qu'elle enfilait ses escarpins, elle laissa échapper avec une petite étincelle dans le regard : « Ça te va bien aussi les cheveux en arrière. » Une fois prêts, ils descendirent jusqu'à la voiture d'Orion puis se dirigèrent vers l'Arena. Sarah embrassa longuement son amant avant de quitter la voiture. « A tout de suite ! » lança-t-elle, redevenue joyeuse. Elle avait hâte de le rejoindre de nouveau.

Heureusement pour elle, sa voiture était encore bien là. Bien seule. Sarah déposa délicatement le roman qu'Orion lui avait offert sur le siège passager puis retrouva avec joie ses ballerines et démarra pour faire route en direction de sa maison. Une fois sur place, elle en profita pour troquer sa tenue de soirée contre une tenue aussi décontractée que celle d'Orion, sauf que son T-shirt arborait des petits cupcakes colorés partout. Elle s'empara d'un petit sac de voyage dans lequel elle glissa l'essentiel, sans oublier de jolis sous-vêtements. Elle s'attacha les cheveux en queue de cheval et se maquilla légèrement. Elle termina par un tour dans son frigo pour voir ce qui était emmenable en pique-nique et jeta son dévolu sur des tomates-cerises et de la fêta en cubes. Elle oublia totalement son idée de bouteille de vin, obsédée qu'elle était de se souvenir qu'elle voulait passer à la boulangerie prendre du pain frais.

Elle ne tarda pas à revenir chez Orion avec toutes ses petites affaires, des petites pâtisseries pour le dessert et deux bonnes baguettes françaises. Un met un peu rare chez les anglais. Elle trépigna à l'interphone et puis à la porte de son appartement, attendant qu'il lui ouvre. Elle avait terriblement envie de l'embrasser et était excitée comme une gamine à l'idée de passer un weekend avec son amoureux. Elle accueillit l'ouverture de la porte avec un grand sourire et se précipita sur Orion pour s'emparer de ses lèvres avec gourmandise.



_________________


What should I do with you two ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 534
POINTS : 5185



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Ven 11 Aoû - 14:17


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


     
         

A peine rentré chez moi, je commençais par mettre un peu de musique, histoire de mettre un peu de vie dans cet appartement dont je ne supportais plus le silence depuis quelques temps. Je choisis d’écouter quelque chose ressemblant à une balade, quelque chose de romantique, en accord avec l’état d’esprit dans lequel je pouvais être. J’avais eu le temps d’oublier que j’avais pris mes médicaments, choisissant de ce simple fait de ne pas prendre le risque d’avoir une de mes crises, en même temps qu’une énième apparition de ma soeur. Je préférais ne pas y penser, ne pas me poser de questions, ne pas me laisser happer par les regrets. Ils auraient bien le temps de réapparaitre plus tard.

Mon coeur était en fête, bien loin de toute pensée néfaste, impatient de retrouver Sarah, de pouvoir à nouveau la prendre dans mes bras. Pressé de la voir sourire, et de retrouver ses lèvres dont le souvenir était ancré sur les miennes. Je souriais, me mettant même à chanter tout en réfléchissant à ce que je pourrais préparer de bon. J’optais pour la simplicité, une salade conviendrait sans doute, avec quelques petites choses ici et là. Je n’avais pas vraiment le temps de vraiment cuisiner, de toute façon. J’espérais qu’elle aimerait, j’espérais qu’elle reviendrait, que tout ce qui m’arrivait n’était pas dû à un rêve dont j’allais me réveillé à un moment où à un autre. Je voulais y croire encore.

Joyeusement, je fini ma préparation avant de sortir une cigarette tout en m’approchant de ma fenêtre que j’ouvrais au passage. J’accueilli mon premier souffle comme une délivrance. Depuis quand n’avais-je pas fumer ? Cela me semblait être une éternité. J’avais bien remarqué que cette mauvaise habitude ne plaisait pas beaucoup à ma belle, j’avais donc pris sur moi pour ne pas fumer en sa présence, sans vraiment y penser au final. Sarah semblait avoir bien des effets sur moi, outre la magie de me faire oublier ma soeur. Je n’avais aucune idée de comment est-ce que c’était possible mais c’était le cas, et bien que mon coeur se serrait au souvenir de mon premier amour, je ne pouvais m’empêcher de me sentir heureux.

Ma cigarette finie, je quittais la cuisine pour aller dans mon bureau, me rappelant alors que ce dernier n’avait pas tenu sous les assauts de notre plaisir, la veille. J’en profitais pour jeter un regard sur mon horloge dans un geste purement impatient, sachant que ce n’était pas ainsi que le temps passerait plus vite. Une fois devant le meuble cassé, je ne pus m’empêcher d’afficher un nouveau sourire. Il n’y avait clairement plus rien à faire pour lui, il était mort, il ne me restait plus qu’à le casser complètement pour pouvoir le jeter plus facilement. D’un pas motivé, j’allais chercher quelques outils avant de revenir, bien décidé à m’en occuper dès maintenant. Il valait mieux ça plutôt que de tourner en rond en l’attendant. Je revins rapidement, essayant tout d’abord d’enlever les planches en dévissant ce qui pouvait l’être avant de laisser tomber, préférant une manière plus radicale. A l’aide d’une masse, de mes pieds et de ma force, j’en profitais au final pour me défouler tandis que la colère de ne pas arriver à ce que je voulais plus facilement commençait à monter.

Finalement, ce fut la sonnette qui m’arrêta net dans ma tâche. Toute ma détermination s’envola alors que mon coeur s’emballait à nouveau. Je laissais tout tomber avant d’aller lui répondre, profitant du temps qu’il me restait avant qu’elle ne monte pour rassembler les affaires que j’avais utilisé. J’en profitais pour essuyer la sueur qui avait perlée sur mon visage avant de finalement lui ouvrir, un large sourire sur le visage. J’eu à peine le temps de découvrir le sien qu’elle se précipitait vers moi, venant m’offrir un tendre baiser auquel je répondis sans attendre, glissant déjà mes mains dans son dos pour prolonger ce baiser trop longtemps attendu.

Le baiser pris fin dans un tendre sourire que je lui adressais, heureux qu’elle soit enfin là et qu’elle n’ai pas changé d’avis. Puis, je me rappelais soudain que je n’étais plus très frais, la repoussant légèrement pour enlever prestement mon tee-shirt.

« J’étais en train de m’occuper du bureau, je finirais plus tard. »

A présent torse nu, mes yeux découvrirent les affaires qu’elle avait rapporté, illuminant mon regard de gourmandise. Je m’empressais de la débarrasser des sacs pour poser le tout sur le plan de travail de la cuisine.

« Ohh... ! Tu as même pris des baguettes ! Cool ! »

C’était le genre de chose que j’aimais simplement parce que je n’en mangeais pas souvent. Tout sourire, je fini d’empaqueter ce que j’avais moi-même préparé avant de revenir vers elle, faisant alors plus attention à ce qu’elle portait. J'aimais la manière dont elle avait relever ses cheveux pour dégager sa nuque, j'aimais son tee-shirt cupcake qui semblait la rajeunir. Me mordant la lèvre, je la déshabillais déjà du regard sans même m'en rendre compte.

« Sympa le tee-shirt, ça va encore plus me donner envie de te dévorer.  »

Un sourire taquin accompagnait mes mots tandis que je m’éclipsais dans ma chambre pour enfiler un nouveau tee-shirt, jetant l’autre au linge sale. Mon regard se posa sur ma guitare qui semblait me faire de l’oeil, si bien que je l’emportais également, revenant dans le salon excité tel un enfant.

« Prête ? »



(c) BlackCat

_________________
before the storm begins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 471
POINTS : 5004



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Ven 11 Aoû - 14:55




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah



« Je vais finir par croire que tu fais exprès de te déshabiller devant moi. » remarqua Sarah, un sourire en coin et le ton taquin alors qu'il venait de mettre un terme à leur baiser de retrouvailles pour enlever son t-shirt. Il s'occupait du bureau. Les joues de Sarah rougirent aussitôt. Le bureau...il lui évoquait à présent deux souvenirs bien différents, mais elle s'attacha au premier qui avait marqué la fin du meuble de travail. Il ne s'embarrassait pas le moins du monde de sa nudité. Cela avait tendance à fasciner Sarah qui, si elle n'était pas prise d'une folle envie de faire l'amour ne se déshabillerait pas pour deux sous. Ou si elle n'était pas déjà nue à la base... En tout cas, c'était bien plaisant à regarder.

Orion s'extasiait sur les baguettes sous le regard à la fois attendrit et intéressé de Sarah. Il était terriblement sexy, elle ne le penserait sans doute jamais assez. Elle déposa son sac de voyage au pied du mur. Elle n'en aurait pas besoin pour le pique-nique. Elle se rapprocha ensuite d'Orion, avec sa glacière en tissu. « Tu veux rajouter des choses ici ? Il y a encore de la place. Il faut juste faire attention à ne pas écraser les pâtisseries ! » Des éclairs au chocolat. Sarah se léchait déjà les babines. Le musicien commenta son t-shirt. La jeune femme partie en éclat de rire. Puis, elle reprit un air espiègle avant de dire : « C'est peut-être l'effet recherché. » Elle ne put s'empêcher de se mordre la lèvre avec envie lorsqu'il lui tourna le dos pour se diriger vers la chambre afin de se trouver un autre t-shirt. Ce dos si bien dessiné au-dessus de ces fesses...à croquer. Sarah laissa échapper un soupir. Il fallait qu'elle se ressaisisse pour ne pas lui sauter dessus !

Il revint tout sourire avec sa guitare à la main. Sarah lança un regard approbateur en direction de l'instrument avant de porter sa main à la tête comme un militaire pour répondre à sa question : « Chef ! Oui chef ! » et de se mettre à rire toute seule. Elle s'empara de nouveau de sa glacière et glissa la bandoulière à son épaule avant d'ouvrir la porte d'entrée et de dire d'un ton amusé : « Si monsieur veut bien se donner la peine.... » Elle indiqua la sortie d'un élégant geste de la main et le suivit à l'extérieur. « Il fait super bon dehors, ça va vraiment être chouette ! »

Ils ne mirent pas longtemps à rejoindre le bas de l'immeuble et quelques minutes de marche plus tard, ils étaient à l'entrée du parc. « Tu as un endroit favori ? A l'abri des regards ? » Si la première question était tout à fait innocente, la seconde ne l'était pas du tout. Elle avait envie de pouvoir l'embrasser à loisir sans avoir tout le temps à l'esprit la crainte que des enfants les surprennent et que des parents les réprimandent. De plus son ton équivoque et le clin d’œil associé ne laissait pas de doutes. C'était bien évidemment dans le but de faire rire Orion. Ils sortaient et pourtant elle avait envie d'être seule au monde avec lui.



_________________


What should I do with you two ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 534
POINTS : 5185



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Ven 11 Aoû - 15:43


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


     
         

Elle avait tout prévu, du pain jusqu’au dessert que j’avais de mon côté totalement oublié. Nous aurions encore pu déguster quelques fraises, mais l’idée de pâtisseries était bien plus intéressante ! J’étais si gourmand que j’aurais pu largement m’en contenter. Mais non, il ne fallait pas céder à cette tentation. A la place, après avoir pris ma guitare, elle semblait aussi prête que moi à partir.

Le parc n’était qu’à quelques minutes de marche de mon immeuble. C’en était d’autant plus plaisant. J’aimais ce contraste entre la ville et la verdure. J’aurais bien été incapable de vivre à la campagne, mais j’adorais me promener là où la verdure semblait reprendre ses droits, même maîtrisée par la marque de l’homme. Le parc était grand et vallonné, cachant quelques endroits charmants si l’on daignait s’éloigner des petits chemins tracés. Et c’était justement ce genre d’endroits qui m’intéressait, d’autant plus lorsque Sarah s’adressa à moi, me tirant un sourire amusé. Nous étions sur la même longueur d’ondes, désirant nous balader tout en restant dans notre bulle, rien qu’à nous deux, loin de tous les regards plus ou moins indiscrets. Et puis, j’avais toujours une revanche à prendre.

« Suis-moi... »

Je lui adressais à mon tour un clin d’oeil rempli de sous entendus, lui prenant la main pour la conduire là où je le voulais. L’endroit était un peu reclus, caché dans l’ombre de quelques arbres plus touffu que les autres, découvrant un lieu éclairé par les rayons du soleil qui filtrait à travers les branches, venant illuminer l’herbe et les quelques fleurs qui y poussaient. C’était un endroit parfait, il n’y avait pas plus romantique. Je sentis mes joues se colorer d’une nouvelle teinte à cette constatation, d’un coup bien plus timide alors que j’adressais un regard à ma promise.

« Voilà... Je pense qu’on sera bien ici. »

Je n’attendais pas de réponse avant de m’activer pour préparer le terrain. Je déposais une grande couverture avant de rassembler les affaires dessus puis de déposer ma guitare non loin de moi. Je m’assis alors avant de commencer à ouvrir les sacs pour tout répartir, mise à part les desserts, qu’il valait mieux laisser dans la glacière. Une fois bien installé, satisfait, mon regard se déposa à nouveau sur elle, sur son visage éclairé par le soleil malgré les arbres. Oui, c’était l’endroit parfait, il n’y avait pas de doutes.  

Comme pour dissiper la gène qui me restait encore et pour accompagner les pensées qui me venaient à l’esprit alors que je la détaillais, je pris ma guitare tout en commençant à fredonner quelques paroles, laissant mes doigts gratter les cordes, me laissant aller par le moment, par ce qu'elle pouvait m'inspirer.





(c) BlackCat

_________________
before the storm begins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 471
POINTS : 5004



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Ven 11 Aoû - 22:43




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah



Fort heureusement pour Sarah, sa lubricité trouvait écho dans les réponses et mimiques d'Orion. Elle s'amusait de chacune de ses remarques et faisait mine d'être innocente alors qu'au fond, il n'en était rien du tout. Elle se concentra néanmoins sur le décor autour d'eux. Le paysage avait changé, la verdure avait habillé la grisaille du bitume. L'air se faisait à la fois plus léger et parsemé de notes forestières. Bientôt le chant des oiseaux couvrit le ronronnement des moteurs sur la route et un sentiment de plénitude envahit Sarah. Elle aimait cette dualité à Manchester. C'était une jolie ville bien active mais l'on pouvait toujours trouver la tranquillité en se donnant la peine de se rendre dans un de ses nombreux parcs ou bois.

La jeune femme suivait Orion sans se poser de questions. Il connaissait les lieux et semble-t-il, il avait effectivement son petit jardin secret. Son sourire et son clin d’œil firent sourire Sarah qui en rougit presque. Il lui attrapa la main pour l’entraîner là où il le voulait, provoquant un agréable frisson dans le corps de Sarah. Ils parvinrent à une sorte de petite clairière perdue au milieu de nul part et visiblement très rarement fréquentée vu le nombre de fleurs intactes à cet endroit-là. La jeune femme sourit. C'était un lieu idéal pour un pique-nique en amoureux. Le rouge lui monta aux joues sans qu'elle ne remarque que celles d'Orion avait arboré la même couleur. Des amoureux hein ? Sarah repoussait cette idée autant qu'elle l'attirait. Avouer qu'elle en espérait autant ? Pas encore. C'était bien trop tôt. N'est-ce pas? Elle remarqua enfin le trouble de son compagnon. Elle lui adressa un sourire timide, les yeux brillants, après quoi, elle déposa la glacière pour l'aider à étaler la couverture.

Ils disposèrent tout ce qu'il y avait à disposer. Quand tout fut prêt, Orion s'empara de sa guitare et commença à jouer. Sarah s'assit alors face à lui, les genoux contre sa poitrine, ses bras entourant ses jambes et l'écouta attentivement. Ils s'observaient mutuellement et visiblement Orion était en pleine improvisation. En tout cas, ce qu'il jouait du bout des doigts n'évoquait rien de connu à Sarah. Elle se sentit portée agréablement par la mélodie. La musique avait le dont d'envelopper le cœur et de lui faire ressentir toutes sortes de sensations et sentiments. Elle avait l'impression qu'il peignait un portrait à son effigie en faisant résonner chacune des cordes de sa guitare. Sarah n'osait pas parler, d'ailleurs, elle n'en avait pas envie. Elle posa son menton sur ses genoux, ses prunelles vers le musicien à quelques centimètres d'elle.

Il dégageait une tout autre aura lorsqu'il jouait. De nouveau, elle retrouva cette impression d'être face à un ange déchu. Était-ce dû à la blondeur de ses cheveux brillants lorsque les rayons de soleil parvenaient jusqu'à lui, au rythme de la brise ? Ou encore était-ce à cause de ses yeux dont les iris sombres semblaient trahir une souffrance intérieure et muette ? Tout en lui dégageait une impression d'intouchable. Pouvait-elle ? Elle, pouvait-elle le toucher ? Elle amorça un mouvement pour tendre la main vers lui mais se ravisa, puis, elle ferma les yeux un instant, savourant la douceur de la guitare à ses oreilles. Tout doucement, elle se mit à chantonner une mélodie, très discrètement.



_________________


What should I do with you two ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 534
POINTS : 5185



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Dim 20 Aoû - 16:01


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


     
         

Peu à peu, je me retrouvais totalement pris par la musique que j’avais commencé à jouer, comme à chaque fois que je prenais un instrument. Je me laissais aller à mes paroles décrivant à merveille le portrait que je pouvais avoir d’elle. J’avais vouluu diciper ma gêne suite à trop de romantisme et je me retrouvais maintenant à l’accentuer sans même y penser. Les yeux posés sur elle, je fini par fuir son regard pour le poser sur ma guitare le temps de finir mon improvisation, me sentant à la fois serein et toujours aussi timide tandis que je percevais alors ses paroles murmurées, à peine audible. J’arrivais à peine à distinguer ses mots, si bien que je fini par me taire pour simplement l’accompagner à la guitare. Je me pris à aimer sa voix à nouveau, tout comme la première fois que je l’avais entendue, tellement que l’idée d’un véritable duo apparu à nouveau dans mon esprit tel une magnifique idée. Et pourquoi pas après tout ? Je n’avais aucune idée de si elle accepterait, mais je ne pouvais définitivement pas y renoncer avant de lui avoir proposé.

Je fini par déposer ma guitare après quelques minutes, le sourire au lèvres, tandis que mon ventre commençait à crier famine. Je posais un regard tendre sur Sarah, ne pouvant alors m’empêcher de venir cueillir un baiser sur ses lèvres, lui prenant alors la main où je déposais également mes lèvres avant de me tourner vers la nourriture. J’entrepris de me préparer une assiette, à présent impatient de remplir mon estomac déjà impatient à l’idée d’avoir du dessert. Je prenais un peu de tout, attendant qu’elle fasse de même avant de commencer à manger. Le naturel semblait revenir au galop, je restais silencieux tout en avalant une première bouchée de salade, le regard perdu sur les parterres de fleurs qui nous entouraient, l’esprit vagabondant sans que j’y fasse vraiment attention. Pourtant, j’eu envie de lui poser mille et une questions, sans doute était-ce d’ailleurs le bon moment pour le faire, mais je m’en sentais incapable. Par quoi commencer après tout ? J’avais peur de lui poser des questions qui la dérangerait, peur de dire une bêtise, de ne pas savoir cacher ce qui me trottait dans la tête et qui faisait battre mon coeur. J’avais peur de mes sentiments tout comme j’avais peur qu’elle ne s’envole, tel le bel oiseau qu’elle était, car ce n’était pas parce qu’elle voulait passer le week-end avec moi qu’elle ne pouvait pas s’enfuir à tout moment. Avalant ma salive, je rangeais mes doutes au placard pour me tourner à nouveau vers elle, laissant mon coeur s’emballer alors que j’avais à nouveau envie de la combler. Le souvenir de la douche me revint en tête tel un boomerang, et bien vite, je préférais me concentrer sur mon assiette.





(c) BlackCat

_________________
before the storm begins


Dernière édition par Orion Blackburn le Mer 6 Sep - 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 471
POINTS : 5004



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Ven 25 Aoû - 16:30




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah



Le portrait improvisé et sincère qui résonnait entre les cordes vocales du jeune homme et celles de sa guitare donnait des frissons à Sarah qui, quelque part ne savait plus où se mettre. L’attention était trop belle, le méritait-elle ? Elle mit quelques minutes à se détendre, à se laisser porter davantage par la puissance de la musique plus que par sa timidité devant ce qui lui semblait être une salve de compliments. Son chant sans paroles trouva écho dans le jeu d’Orion qui semblait tout à la fois jouer et l’écouter tandis qu’elle l’accompagnait discrètement, apportant sa voix plus claire sur celle du musicien, plus grave. Il était évident qu’ils partageaient plus qu’une connexion simplement physique.

Lorsqu’il n’était plus dans les parages, elle éprouvait un manque. Même le fait qu’il soit éloigné d’elle de quelques centimètres lui donnait envie de réduire la distance. Ils pourraient être seuls dans une pièce immense qu’ils n’occuperaient qu’une infime partie de cet espace, trop entêté à rester l’un contre l’autre. Le morceau se termina pour de bon, les regards s’accrochèrent de nouveau. Il vint à elle pour l’embrasser, le sourire tendre. Un sourire qui faisait bondir le cœur de la jeune femme à chaque fois. Sa main qui s’empara de la sienne la fit frémir également, elle sentit de nouveau ses joues se réchauffer tandis qu’elle lui souriait de manière aussi tendre que lui précédemment. Ce simple geste la faisait sentir comme une adolescente à qui on faisait la cour. Il commença à se servir et Sarah qui avait oublié la faim, l’imita. L’appétit venait en mangeant disait-on.

« C’est vraiment très joli ce que tu viens de jouer…merci d'ailleurs. » Finit-elle en baissant les yeux et en rougissant de plus belle. Elle songeait qu’il la mettait sur un piédestal et qu’il s’agissait peut-être d’une mauvaise chose, mais, le dire ne serait que mettre un malaise qu’elle n’avait pas envie de lui faire ressentir. « Ça fait super longtemps que je n’ai pas fait de pique-nique ! Le temps est idéal pour ça en plus… » Sarah s’arrêta de parler. « Excuse-moi je parle du beau temps, c’est pas vraiment intéressant ! » Elle laissa échapper un petit rire. « Mais c’est pas facile quand tu ne dis rien ! » fit-elle semblant de lui reprocher, puis elle laissa échapper un petit rire nerveux avant de souffler un grand coup pour se calmer. Elle le regarda manger quelques instants avant de demander du bout des lèvres : « Tu as de la famille à Manchester ou tu es installé ici tout seul ? »

C’était osé de sa part. Mettre le sujet de la famille sur le tapis quand elle-même n’avait pas envie d’en parler. C’était se tirer une balle dans le pied, il était évident qu’il lui retournerait la question. Et si jamais elle avait abordé un sujet dont il ne voulait pas parler, elle allait mettre les pieds dans le plat et peut-être même carrément casser l’ambiance. Elle ne put s’empêcher de repenser à ce bout de texte griffonné qu’elle avait lu un peu plus tôt….était-ce vraiment de la fiction ? Cet homme était solitaire et semblait légèrement torturé, elle pouvait le voir à sa façon de jouer, de chanter, ou même…d’écrire semblait-il. Elle commença à engouffrer la nourriture disponible dans son assiette avec des gestes presque compulsifs. Elle regrettait vraiment d’avoir posé la question, mais c'était trop tard et si elle ne demandait rien, elle n'en apprendrait jamais plus.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 534
POINTS : 5185



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Jeu 7 Sep - 12:22


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


     
         

A son compliment, je lui adressais un sourire timide, réalisant que ce que je venais de chanter ressemblait plus à une sérénade qu’à autre chose. J’avais l’impression de ne pas être le seul à se sentir déstabilisé, j’en avais fait trop, et je voyais bien qu’elle était aussi mal à l’aise que moi. C’était tout moi, vouloir passer pour le mec le plus normal du monde et se planter lamentablement. Néanmoins, alors que je m’enfonçais déjà dans ma stupidité, elle ne semblait pas s’en préoccuper, préférant parler de la pluie et du beau temps, enchainant rapidement sur le fait que je ne parlais pas beaucoup avant de se calmer. Sur l’instant, je ne sus pas trop comment réagir, la regardant simplement d’un air perdu, hésitant entre s’excuser et ne rien faire. Peut-être était-ce sa manière d’évacuer sa timidité ? Aucune idée. Dans le doute, je levais un sourcil d’incompréhension avant de hocher la tête.

Finalement, tandis que je m’étais replongé dans mon assiette, sa question coupa court à toute réflexion. C’était une question sans doute innocente, mais elle provoqua en moins un sentiment que je ne connaissais que trop bien. J’avais perdu mon sourire tandis qu’un goût amer s’était installé dans ma bouche. Parler de la famille était bien l’un des seuls sujet que je ne voulais jamais aborder, que cela soit pour ma soeur ou pour le reste du clan Blackburn. Je les haïssais tous autant qu’ils étaient pour avoir fait de notre vie un tel enfer. Et, évidemment, je ne pouvais m’empêcher de penser à Luuna. Nous avions déménager pour les fuir, pour échapper à cette vie qui nous étouffait, pour pouvoir enfin vivre comme nous l’entendions, rien qu’à deux, mais le destin en avait décidé autrement. Un frisson désagréable parcourais mon échine alors que je m’engouffrais dans mes souvenirs, retenant tant bien que mal le flot de sentiments se déversant dans mon coeur. Je ne voulais pas craquer maintenant, même si je me sentais totalement instable alors qu’elle avait à peine entamer le sujet. Dans tous les cas, je n’étais définitivement pas prêt à lui en parler, et je doutais même de l’être un jour.

Finalement, sortant de ma torpeur après un long silence durant lequel j’avais arrêté de manger et relâcher quelque peu mon assiette, je me décidais enfin à revenir sur terre. D’une voix morne, les yeux rivés sur le tissu sur lequel nous étions installés, j’accordais une réponse évasive.

« Ma famille est arrivée à Manchester il y a quelques années… Je ne les vois plus depuis que j’ai pris mon indépendance. »

Je me gardais bien d’en dire plus, de parler de tout le reste, sachant que j’en étais simplement incapable. Soupirant, j’affichais finalement un de ses magnifiques faux sourire dont j’avais acquis le secret avec les années, levant enfin mon regard vers elle.

« Et toi ? Tu as de la famille ? »

Lui retourner la question était la meilleure solution, ou tout du moins je le pensais. S’éloigner le plus possible de ce qui pouvait me concerner, parler d’elle et de sa vie, cela valait mieux que de parler de la mienne.






(c) BlackCat

_________________
before the storm begins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 471
POINTS : 5004



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Mar 12 Sep - 10:45




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah



Aussitôt posée, Sarah regretta sa question. L’ambiance jusqu’à présent si douce et enfantine semblait s’être chargée de plomb. Le visage d’Orion qui arborait une expression tendre mêlée d’une timide gêne à l’égard de la sérénade qu’il avait improvisée pour Sarah vira au blanc pâle. Le pire était son regard qui s’assombrit davantage si c’était encore possible. La jeune femme remarqua avec inquiétude l’espèce de voile qui se posa sur les pupilles fixes de son amant qui semblait perdu dans des pensées obscures.

Elle n’aurait jamais imaginé qu’en posant une telle question Orion devienne une toute autre personne sous ses yeux. Il lui semblait que le soleil ne la réchauffait plus. Un grand froid s’était abattu sur son corps, elle se sentait mal. Une simple question. Il s’agissait d’une simple question. Pourquoi alors tant de tristesse émanait de cet homme qu’elle venait juste de rencontrer ? Il finit par répondre, le ton se voulait neutre, mais il lui semblait entendre un robot. Sarah referma ses bras autour de ses jambes, cherchant à retrouver un peu de chaleur. Il s’était passé quelque chose de grave, de toute évidence, mais, soit elle ne le saurait jamais, soit elle devrait attendre.

« Je..je suis désolée de t’avoir demandé ça. Je ne pensais pas que ça serait aussi gênant. » Sarah tenta de sourire bravement, mais on voyait bien à son expression qu’elle était affreusement gênée par la situation. Allait-elle pouvoir rattraper les choses ? Voilà qu’il lui retournait évidemment la question. Un sourire faux accroché aux lèvres. Elle ne pouvait pas être trompée, pas à ce moment-là. Ils étaient devenus bien trop proches pour ça. Il lui faisait légèrement peur à présent. Elle n’aurait su dire pourquoi. Les démons intérieurs de ce jeune homme étaient-ils si puissants ? Sarah hésita sur la manière de formuler sa réponse. Mais elle n’avait pas envie de mentir. Elle détourna le regard, cherchant ses mots.

« Je…euh…mes parents vivent dans un village non loin de là. Mon frère, que tu as rencontré avec moi vit au même endroit avec sa petite famille, moi j’ai hérité de la maison familiale… » Elle fit une pause…Devait-elle parler de Naïla ? De la mort de Richard et d’Achille ? Tôt ou tard, l’existence de Naïla allait forcément se faire savoir. Que ce soit par elle-même, par un vicieux hasard ou par obligation. Le nez toujours pointé vers le sol, Sarah s’obstinait à ne pas regarder le musicien dans les yeux. Elle poursuivit, hésitante, la douleur des fantômes du passé pesant sur sa poitrine. « Ma fille habite aussi à Manchester… »

Elle releva les yeux vers Orion, elle avait le regard légèrement humide, elle n’arrivait pas à en dire plus. Il poserait sûrement la question, ou peut-être comprendrait-il que c’était aussi dur pour elle que ça l’avait été pour lui et peut-être changerait-il de sujet ? Elle tenta de faire un sourire. Un faible sourire timide. Avec cette dernière information, elle marquait l’écart d’âge qu’il y avait entre eux. Bien que si Naïla avait été sa vraie fille, il aurait fallu qu’elle l’ait très jeune, elle se considérait comme une maman. Elle se sentait vieille d’un coup.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 534
POINTS : 5185



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Jeu 14 Sep - 18:01


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


     
         

Alors qu’elle s’excusait, j’aurais voulu ne pas être moi, ne pas être ce gars dépressif qui avait réussi à plomber l’ambiance. J’étais pitoyable, et à présent, je me sentais d’autant plus honteux. Pourquoi n’étais-je pas capable de réagir normalement ? De lui dire simplement que je ne souhaitais pas en parler plutôt que de m’enfermer à double tour dans de sombres pensées ? Serrant les dents derrière mon sourire glacial, je vis dans son regard qu’elle n’était pas dupe, et même pire, qu’elle semblait de moins en moins rassurée. Puis, elle détourna le regard comme moi je l’avais fais auparavant, conduisant le mien vers le vide dans le même temps. Ses mots flottèrent dans l’air tandis qu’un silence était sur le point de prendre place.

J’en appris plus sur son frère, que j’avais, je l’avoue, plus ou moins oublié, et un peu plus sur le reste de sa famille. Puis, après un nouveau silence, le reste de ses paroles me firent quitter le point imaginaire que je m’évertuais à fixer pour tenter de trouver son regard.

Elle avait une fille. Sans savoir pourquoi, cette nouvelle fit résonner quelque chose d’étrange en moi. Cela marquait notre différence d’âge tout en me ramenant quelque peu à la réalité que pouvait être la vie, réalité qui avait tendance à complètement m’échapper en sa présence. J’étais surpris, déstabilisé, mais la nouvelle n’était pas si surprenante que ça au final. Evidemment, elle avait eu une vie avant moi, avant cette avalanche qui semblait nous avoir avalée sans que nous nous y attendions. Le père de l’enfant était-il seulement en vie ? Le regard qu’arborait mon oiseau me semblait bien trop dévasté pour qu’il en soit autrement. J’imaginais que sa fille devait être adolescente, à la manière dont elle avait parlé d’elle. Je ne lui en voulait pas de ne pas m’en avoir parlé avant, seulement, cela amenait un nouveau lot de questions qui me brûlaient les lèvres, pressé que j’étais d’en savoir déjà plus. Ce n’était pas le genre de chose qui allait me faire fuir, au contraire. Moi-même, j’avais dû élevé Luuna seul, lorsque nos parents avaient réalisé qu’elle était comme moi. Evidemment, sa situation devait être bien différente, mais je voyais cette révélation comme un nouveau point commun.

A son regard, je décidais donc de ne pas insister sur le sujet, tout comme elle avait concéder à ne pas creuser dans mon passé, ou même dans la relation que je pouvais avoir avec ma famille. Néanmoins, je me retrouvais à nouveau comme muet. Que dire dans ce genre de moment ? Que faire ? Elle m’offrit un faible sourire auquel je répondis, laissant mes démons où ils étaient.

« Alors... Tu as une fille... »


Je fis mine de réfléchir, puis, avec un regard ce voulant quelque peu espiègle, je m’adressais à nouveau à elle.

« Ce qui veut dire que tu es bien plus vieille que ce que je pensais. Tu dois avoir quoi, dans les 60 ans ? »

J’essayais tant bien que mal de détendre l’atmosphère, de la faire sourire, même si après réflexion, la traiter de vieille n’était pas forcément la meilleure des idées.



(c) BlackCat

_________________
before the storm begins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 471
POINTS : 5004



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Jeu 21 Sep - 14:14




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah



L'atmosphère pesait lourdement sur le cœur de Sarah qui avait soudain perdu l'appétit, dédaignant son assiette encore à moitié remplie. Après avoir détourné le regard puis avoir bravement reposé ses yeux sur le musicien, elle guettait la moindre des ses expressions, essayant de deviner ses pensées. Il ne tiqua pas lorsqu'elle parla de sa propre famille, mais visiblement l'information concernant Naïla l'avait intrigué. Lorsqu'il ouvrit la bouche pour commenter, le cœur de Sarah s'accéléra. Qu'allait-il dire ? Qu'allait-il demander ? Elle paniquait déjà intérieurement. Si elle parlait de Naïla, il lui faudrait probablement aussi parler de son père et...

La mâchoire inférieure de Sarah tomba par terre. Orion venait de commenter l'information et de la traiter de vieille ! Et tout ça avec le sourire. Sarah était partagée entre le soulagement d'avoir retrouvé l'espiègle jeune homme qu'elle connaissait et un profond sentiment de vexation. La mine choquée, puis boudeuse, Sarah se renfrogna en regardant ailleurs et en marmonnant : « Espèce de goujat, je n'ai que trente-six ans... »

Bougonnant dans sa barbe qu'elle était alors bien conservée pour son âge, Sarah n'osait plus le regarder. Elle avait rougit comme une tomate, la chaleur de ses joues lui faisant oublier le coup de froid précédemment ressenti. Comme si la chape de plomb s'était enfin levée, elle respirait tout de même beaucoup mieux et entendait de nouveau les bruits environnants. Cependant la plaisanterie d'Orion l'avait piquée au vif. Elle se sentait mal à l'aise vis à vis de leur différence d'âge et il venait d'appuyer là où ça faisait mal. Sarah ne savait pas comment réagir. Devait-elle en rire ? Allait-il lui dire que ça avait été bien sympa entre eux mais qu'il ne voulait plus la voir ? Parce que c'est compliqué quand il y a des enfants en jeu ? La faisait-il juste marcher ? Oui évidemment...Son ton n'avait pas été méchant.... Mais alors que faire ?

La jeune femme tourna légèrement la tête vers Orion qui l'observait avec un sourire en coin. Oui évidemment, il voulait juste l'embêter, et elle avait couru dans le piège. Mais quel piège ! Sarah était de nouveau troublée par le portrait sous ses yeux. Le soleil faisait rayonner ses boucles d'or, son regard d'ébène l'attirait inexorablement et ses lèvres, ses délicieuses lèvres capables de mille douceurs et plaisirs. Rougissant de plus belle, elle tenta de se reprendre, la mine de nouveau boudeuse mais à la fois légèrement inquiète lorsqu'elle demanda maladroitement :

« Tu...tu as quel âge ? » Puis, elle souffla, embêtée. « Ça te dérange ? Je veux dire, cette différence d'âge ? Je hum...bref... » Elle se tut, se perdre en questions et en explications n'était pas la chose à faire. Elle s'empara d'une tomate cerise qu'elle glissa dans sa bouche et d'une autre qu'elle tritura entre ses doigts, pour s'occuper les mains et éviter de stresser en attendant la réponse. Aurait-elle du lui dire dès le départ qu'elle avait cet âge-là ? S'il voulait le savoir il n'avait eu qu'à demander...et puis pourquoi cela était-il important soudain ? Avaient-ils prévu de construire quelque chose ensemble ? Ne faisaient-ils pas que...s'amuser ? Incertaine, Sarah chercha le regard d'Orion, ses prunelles noisettes emplies de questions, ses dents mordillant sa lèvre inférieure. Il était évident qu'il était davantage qu'un coup d'un soir. Mais était-il ce qu'on pouvait appeler le début d'une relation sérieuse ? N'était-il pas trop tôt pour y penser ? N'avait-elle pas décidé de simplement se laisser porter ? Ne l'avaient-ils pas décidé ainsi, d'un commun accord ? Sarah commençait à devenir folle avec toutes ces questions.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 534
POINTS : 5185



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Jeu 28 Sep - 12:37


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


     
         

A sa réaction, je sus de suite que j’avais atteint mon objectif. Tout d’abord choquée par mes paroles, puis vexée, je la trouvais totalement adorable tandis qu’elle affichait une mine boudeuse, se renfrognant tout en bougonnant quelque chose que je ne saisi pas. Quant à moi, je me retenant de rire, me moquant doucement d’elle, notant au passage qu’elle prenait facilement la mouche. Elle n’en était que plus adorable. Sourire aux lèvres, j’eu une envie folle d’attraper ses lèvres, pour qu’elle me pardonne mes paroles, pour lui prouver que ce n’était qu’une blague, mais finalement, alors qu’elle se tournait enfin à nouveau vers moi, je préférais me rétracter pour l’écouter.
Le rouge aux joues, elle semblait d’un coup bien timide. L’aurais-je réellement vexée de par mes paroles ? A ses mots, je sus que j’avais vu juste. Cette histoire de différence d’âge la mettait mal à l’aise, et moi, je n’avais fait qu’enfoncer le clou sans le vouloir.

« J’ai trente ans, et sincèrement, je m’en fiche totalement. Je ne me suis même pas posé la question… »

Je ponctuais ma phrase d’un sourire chaleureux et sincère, me voulant aussi rassurant que possible. Je l’observais durant quelques secondes manger sa tomate, hésitant encore avant de me décider, de me laisser aller à l’envie folle que j’avais de la rassurer de par mes gestes plus que par mes mots, bien loin de me douter de tous les questionnements qui pouvaient l’envahir à cet instant. Après tout, nous avions convenu de ne pas nous prendre la tête, de nous laisser aller, n’est-ce pas ?

Alors, je fondais sur elle après avoir définitivement délaissé mon assiette, la renversant au passage jusqu’à me retrouver au-dessus d’elle. Tout sourire, je cherchais ses lèvres, lui offrant un doux baiser avant de m’aventurer dans son cou, malheureusement rapidement bloqué par le col de son tee-shirt. Je reviens alors vers son visage, rencontrant ses yeux noisettes que j’aimais déjà tant. Comme une habitude, mes doigts allèrent se perdre dans ses cheveux, jouant avec ses mèches d’un air distrait comme j’aimais le faire.

Je me sentais d’un coup bien plus serein, comme détendu après avoir abordé un tel sujet. Pour une fois, j’avais réussi à passer outre de mes pensées néfastes, outre ce sentiment de dépression qui avait le don de m’assaillir le plus souvent. Les médicaments y étaient pour quelque chose, c’était certain, mais j’aimais à penser qu’il n’y avait pas que ça.




(c) BlackCat

_________________
before the storm begins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 471
POINTS : 5004



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Ven 29 Sep - 13:10




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah



Quelque part, elle s’en voulait de prendre la chose aussi sérieusement. Mais à son âge, l’âge commençait à compter justement. Elle avait du mal à simplement en rire. Leur situation n’était peut-être pas si rare que ça, pourtant, pour elle qui avait toujours connu un homme plus âgé qu’elle, cela revêtait une importance certaine, il allait sans dire. Sarah savait pertinemment qu’il plaisantait à ce moment précis mais la question avait franchi ses lèvres sans qu’elle ait pu la retenir. Fort heureusement, cela ne refroidit pas trop l’ambiance. Orion avait visiblement compris l’importance que ça réponse avait pour son interlocutrice.

Les mots qu’il prononça alors réchauffèrent Sarah, mais son sourire à ce moment-là provoqua un bond dans son ventre. Elle avait une terrible envie de se coller à lui pour l’embrasser langoureusement et qu’ils oublient tous les deux la conversation qui venait d’avoir lieu, ou du moins, l’impression étrange de gêne qu’elle lui avait laissé. La tomate qui lui restait entre les doigts se glissa sensuellement dans sa bouche, elle ne saurait jamais si c’était ce geste ou une simple envie d’Orion, mais il vint à sa rencontre, la renversant sur la couverture pour l’embrasser, lui arrachant un soupir languissant qui la fit rougir encore une fois. Il s’aventurait dans son cou, y déposant des baisers qui embrasèrent de nouveau les sens de Sarah et la rendirent mutine. Lorsque le regard ébène d’Orion se perdit dans le sien, caressant sa chevelure tendrement, le sourire de la jeune femme s’élargit : « Plutôt bien conservée pour une mamie non ? »

L’humour était retrouvé, Sarah souriait enfin, détendue, enfin, si l’on pouvait dire cela. Une nouvelle sensation envahissait tout son corps. Lui au-dessus d’elle comme cela la mettait en émoi. Allait-il poursuivre ce petit jeu dans un espace public ? Il n’y avait beau avoir personne dans les environs, rien n’était moins sûr, les gens avaient le don d’interrompre les évènements les plus agréables. Sa main se releva pour aller lui caresser la joue, puis ses doigts se glissèrent doucement jusqu’à ses cheveux blonds. A présent, elle le savait, elle ne renoncerait pour rien au monde à ces petits moments-là, à ces sentiments si forts et intenses qu’elle éprouvait, même si tout cela devait s’arrêter le lendemain, elle comptait bien en profiter jusqu’au bout.

Sa main se glissa dans la nuque du jeune homme, l’attirant à elle pendant qu’elle relevait la tête, cherchant à l’embrasser encore une fois. Il avait le don de lui faire oublier le monde alentour, la bienséance, et les petites choses qui faisait d’elle la Sarah que tout le monde connaissait. Avec Orion, elle devenait tout autre, elle n’était plus la veuve éplorée, la mère et ses problèmes de relations avec sa fille adoptive, elle n’était même plus la violoniste, la professeure, la mère ou la fille. Elle était juste Sarah et se sentait étrangement libre. Elle savourait ce goût de liberté et s’en soulait à n’en plus pouvoir aux côtés de cet homme qu’elle regardait à présent avec intensité, la flamme du désir brûlant de nouveau dans ses prunelles noisettes.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 534
POINTS : 5185



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Dim 1 Oct - 17:05


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


     
         

Finalement, l’ambiance s’était enfin adoucie. Enfin, le sourire de Sarah apparu sur ses lèvres comme le signe évident d’une sorte de libération. Nous avions à peine survolé un sujet qui semblait nous pesez l’un et l’autre, et nous nous en étions quand même sorti avec le sourire. Un jour, j’imaginais qu’il reviendrait sur le tapis, il me semblait que cela était inévitable si notre relation évoluait, si tout notre petit jeu devenait plus sérieux, mais pour l’heure, il était temps de passer à autre chose.

C’est ainsi que la remarque de Sarah provoqua un nouveau sourire de ma part avant que sa main vienne se glisser sur mon visage, déclenchant un doux frisson qui perdura alors que ses doigts s’aventuraient dans mes cheveux, ne s’arrêtant que lorsqu’ils atteignirent ma nuque pour une seconde invitation à rejoindre ses lèvres. J’adorais ça, j’adorais ses douces attentions, ses petites détails qui semblaient faire la différence. Aussi, lorsqu’enfin, nous nous embrassions encore, j’eu l’impression que toute notre passion mutuelle refit surface, nous entrainant dans un nouveau tourbillon, réveillant notre désir qui ne semblait jamais être bien loin. Il suffisait d’un rien. Un baiser fougueux, un regard, une caresse, je savais en rouvrant les yeux que le regard qu’elle m’adressait était sans équivoque.

Mais était-ce bien raisonnable ? Nous étions dans un lieu public, nous pourrions être surpris, mais j’avouais au final n’en avoir pas grand chose à faire, cela avait même tendance à rendre la chose plus excitante encore. Aussi, sans autre hésitation, j’affichais un sourire en coin devant ce regard électrisant avant de reprendre avidement sa bouche, laissant toute question de décence au placard tandis que l’une de mes mains se glissait déjà sous son tee-shirt, avide de redécouvrir sa peau.

Rapidement, je relevais le tissu tout en lâchant ses lèvres, le remontant assez afin de pouvoir accéder à son buste. Oubliant totalement ce pour quoi nous étions là à la base. Je laissais ma langue trainer sur sa peau, remontant lentement jusqu’à sa poitrine encore emprisonnée. Frustré qu’elle soit si couverte, je m’arrêtais un instant, revenant une nouvelle fois l’embrasser tout en entreprenant d’enlever ce tee-shirt cupcake qui me faisait craquer, devenu bien trop gênant pour rester où il était. Rapidement, elle se retrouvait à moitié vêtue. Le tissu gardant jalousement sa poitrine céda en un coup grâce à mes doigts, libérant enfin l’objet de mes désirs. Je la voulais, une nouvelle fois. Je sentais mes sens à l’affuts, impatient de la combler, de laisser s’échapper la passion qui m’animait à son simple contact. Mes doigts caressaient sa peau, traçant des arabesques sur cette poitrine offerte que je ne me lassais pas de contempler avant de laisser ma bouche prendre le relai, l’embrassant sans retenue.



(c) BlackCat

_________________
before the storm begins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 471
POINTS : 5004



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Dim 1 Oct - 22:40




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah



On ne pouvait pas lui reprocher le contraire, Orion était un homme réceptif au moindre geste. Sarah n'avait aucun mal à lui transmettre ses désirs, du moins, sur le plan physique. Ils se connaissaient encore trop peu pour prétendre se comprendre d'un regard pour tout. La jolie brune soupirait d'aise, oubliant le ressentiment précédent pour simplement savourer le goût des lèvres de son amant. Il avait encore trouvé le moyen de la rendre folle de désir. Il se montrait très entreprenant comme à son habitude, et elle s'avouait honteusement qu'elle aimait ça. Cependant, une pointe de pudeur et bienséance refit surface lorsque les mains du jeune homme se montrèrent délicieusement baladeuses et commençaient à s'attaquer à son t-shirt. « Hum...attends...on est dans un parc quand même.... » Mais il n'en avait que faire, l'avait-elle dit à voix haute ? Il lui faisait déjà perdre toute résistance.

Spoiler:
 

Si quelqu'un les observait, elle ne s'en apercevrait pas avant que le charme d'Orion soit rompu. Elle se voulait aussi discrète que possible mais chacun de ses soupirs était de plus en plus insistant. Le désir s'inscrivait dans la moindre de ses expressions, dans le moindre de ses regards. Son cœur tambourinait si fort par la peur de l'interdit et l'excitation qu'elle éprouvait, la rendant fébrile, presque pressante.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 534
POINTS : 5185



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Lun 2 Oct - 15:54


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


     
         

Spoiler:
 




(c) BlackCat

_________________
before the storm begins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 471
POINTS : 5004



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Lun 2 Oct - 18:31




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah



Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 534
POINTS : 5185



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Lun 2 Oct - 20:22


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Comme un sentiment de déjà vu...


     
         

Spoiler:
 




(c) BlackCat

_________________
before the storm begins


Dernière édition par Orion Blackburn le Mar 3 Oct - 11:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 471
POINTS : 5004



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   Mar 3 Oct - 11:44




Comme un sentiment de déjà vu...
Orion & Sarah



Spoiler:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul   

Revenir en haut Aller en bas
 

Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Comme un sentiment de déjà vu... [Orion & Sarah] // avec Ducul
» Les animaux ne sont plus considérés comme des biens meublés
» ça ne se passe pas comme je voulais...
» Roch Voisine - Comme j'ai toujours envie d'aimer
» Le Polonais comme Langue étrangère

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: manchester :: Manchester North. :: Habitations.-