AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 Coup d'pouce - [Aiden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

anonyme

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/07/2016
MESSAGES : 409
POINTS : 3583



MessageSujet: Coup d'pouce - [Aiden]   Ven 14 Juil - 16:32


Coup d'pouce
Aiden & Riley
 




Cette journée pue. J'aurais très bien pu l'accepter – après tout ça arrive – si ça n'avait pas également été le cas des dernières semaines. Je commence sincèrement à envisager la possibilité de changer de job. Les avis de naissance, j'en ai ma claque. Les longues heures passées assise derrière un bureau plutôt que de partir arpenter le terrain, j'en ai ma claque. La sale gueule de Woodson, ce gros coincé du fion, ça aussi, j'en ai ma claque. Ma vie professionnelle est devenue similaire à un long, très long, fleuve tranquille. Au final c'est peut-être moi qui commence à moisir du place à force de restée inerte. Et donc qui schlingue l'ennui. S'il y a bien quelque chose que je peux reconnaître à Warner, c'est de rendre mes nuits  beaucoup plus vivantes que mes journées. Ce type doit réellement dégager une agréable odeur de fumet pour les Cauchemars du coin. Encore une histoire d'odeur. Finalement nous ne sommes pas si différent, Connard Boy et moi.

Néanmoins je ne risque pas de lui être reconnaissant de quoi que ce soit. Après tout c'est de sa faute à lui si ma vie est devenue à chier. Quelque part ce n'est qu'un retour de justice. Plutôt minable, certes, mais quand même. C'est ce que je me répète inlassablement alors que mes dagues tranchent et retranchent dans la chair des fantômes assaillants, guidés et manipulés tel de petites marionnettes par un Cauchemar planqué dans le coin. L'avantage ce soir, c'est que Warner ne traîne pas dans mes pattes. Il est suffisamment loin pour que je n'ai pas à le surveiller comme un marmot à la couche sale. Et je ne m'en porte pas plus mal. À vrai dire, je soupçonne mon ennemi de s'emmerder tout autant que moi. Il devait passer par-là, l'estomac déjà bien rempli, et a dû se dire « oh tiens, pourquoi pas ? Allons réveiller cette gardienne avec sa tronche de quinze culs ! ».

Et nous voilà là. Plongés au sein d'une armée de mort-vivants, en plein champ de bataille. Je patauge dans une marre de boue tandis qu'une pluie battante s'acharne à rendre le sol plus glissant encore. La terre vole à chaque mouvement de mes jambes. Elle colle contre mes vêtements détrempés et strie mon visage. On dirait une sauvage. Mes lames fusent dans l'air dans une danse enragée. Des morceaux de créatures, tranchés à vif, trissent dans mon sillage. Elles continuent pourtant de s'amasser autour de moi, se rassemblant là comme un troupeau d'âmes vides, captivées par l'éclat de mes armes. Mes mouvements meurtriers ne cessent pas, maintenus dans une fréquence de frappe soutenue et nécessaire. Je ne doute pas un instant de ce que pourraient me faire ces choses répugnantes. L'imagination débordante des Cauchemars est loin d'être décevante. Alors j'en profite pour défouler ma hargne. J'ai perdu le compte des coups depuis bien longtemps. Combien de temps vais-je encore tenir avec une telle énergie ? Ma foi, l'avenir nous le dira.


By Phantasmagoria



_________________
You make me wanna die
I had everything, opportunities for eternity. And I could belong to the night. Your eyes, your eyes ... You make me wanna die.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 1216
POINTS : 3658



MessageSujet: Re: Coup d'pouce - [Aiden]   Mer 19 Juil - 17:06


Coup d'pouce

Riley & Aiden


Je naviguais entre anxiété et bonheur ces derniers temps. J'avais revu Kaylee, on avait pu discuter, enfin, j'avais pu lui révéler l'essentiel et elle semblait me croire. Du coup, je me sens plus léger, mais aussi impatient, j'ai envie de la revoir, tous les jours ! Je sais que c'est impossible. La pauvre, si elle savait le fond de ma pensée, elle me traiterait sûrement d'obsédé et m'enverrait paître avec un regard de dédain. Elle me rend dingue.

Ce qui me rend dingue aussi, c'est de ne pas pouvoir aller la voir dans ses rêves. Pas qu'elle me l'ait strictement interdit, mais, je n'ose plus, comme si je devais avoir honte. Maintenant qu'elle sait que j'existe réellement, de chair et d'os, je n'ai plus du tout la même place dans sa vie et c'est normal. Elle est plus méfiante, même si elle l'impression de me connaître, elle a aussi la sensation que je suis une bonne dizaine d'années de mensonges ! J'ai hésité cette nuit-là, avant de m'endormir. Simple rêveur ou gardien banni ? J'ai opté pour la seconde option et me voilà entrain de me faufiler en catimini vers la sphère qui m'obsède tant sous la forme d'un chat. Une fois devant je m'assois sur le sol pour l'observer.

Clairement, cette sphère est déjà occupée par un Gardien. Je sais bien qu'après avoir été banni sa protection a été réattribué à un autre, mais, je ne sais toujours pas qui. Je n'ai jamais pris le risque d'entrer en même temps. Je ne peux empêcher la jalousie de se répandre dans mes veines. Quel poison ! Se pourrir la vie comme ça... Mais c'est Kaylee... Argh...Un grondement de tonnerre se fait entendre dans mon dos. Je sursaute à moitié et me retourne. Cela provient de la sphère derrière moi.  Celle-ci aussi est occupée...par contre, la curiosité se fait vivace. Après un dernier regard rageur envers le songe de Kay et de son nouveau Gardien ou Gardienne que sais-je !Je prends le risque d'entrer dans l'autre.

Wow, si je m'attendais à ça ! Le déluge, l'ambiance lugubre, le froid, le mouillé. Mon apparence de chat en ce moment même est une horreur à supporter. Prenant l'apparence du faucon, je m'élance dans le ciel, à la recherche d'un point de repère. Plus j'avance, plus le décor devient précis. Un champ de bataille de cadavres ambulants. C'est qui ce rêveur qui se croient dans The Walking Dead ? Une aura familière m'attire au loin. Je reconnais soudain la couleur flamboyante des cheveux de mon amie. Riley, entourée d'une masse de cadavres inertes, décochant inlassablement des flèches à ceux qui avançaient vers elle. Ça sent le besoin de se défouler, mais à ce train-là, elle va vite être envahie.

Poussant le cri caractéristique du faucon, j'attire son attention. Je vole en cercle au-dessus d'elle et une fois certain qu'elle sait qui je suis, je me pose derrière elle, prenant ma forme de guerrier, dégainant mes katanas pour trancher et planter des têtes. Je lui adresse un grand sourire avant de lancer avec enthousiasme :

« Besoin de se défouler ? Je peux me joindre à toi ? »

Je n'attends pas réellement de réponse, même si elle me hurle de me casser, je resterai là pour l'aider. J'ai envie de danser un peu, hop, une tête qui tombe ici, un œil percé par là....lalalaaa.

_________________
« Girl...You're driving me crazy »
(c) MademoizelleZ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

anonyme

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/07/2016
MESSAGES : 409
POINTS : 3583



MessageSujet: Re: Coup d'pouce - [Aiden]   Dim 24 Sep - 22:05


Coup d'pouce
Aiden & Riley
 




Mes mains charcutent des morceaux de mort-vivants avec la même dextérité qu'un boucher avec quelques tranches de lard. L'odeur nauséabonde des cadavres en putréfaction me saisit à la gorge, et si je n'avais pas eu les dents aussi résolument serrées, nul doute que j'aurai fini par gerber un petit-dej' onirique. Des gargouillis franchement dégueulasses accompagnent le sifflement meurtrier de mes dagues lorsque j'ouvre une gorge ou éventre un estomac. Si la pluie cherche à glacer et rigidifier mes membres, je peux au moins lui reconnaître le mérite de gommer un minimum les éclaboussures immondes qui me strient de haut en bas. Quelque part, je n'aurais pas pu me sentir autrement plus répugnante que dans la tête de Warner.

L'un de mes couteaux disparaît dans les viscères d'une créature qui tente finalement de fuir dans un élan de lucidité, inespéré certes, mais qui tombe foutrement mal putain. Ma ronde mécanique se casse les dents dans la bourbe. Sans mes deux armes, je reste bien trop exposée et franchement poussée hors de ma zone de confort. Ce Cauchemar commence sérieusement à me foutre en rogne. Grommelant deux ou trois expressions fort peu orthodoxes entre mes mâchoires littéralement vissées l'une à l'autre, j'arrache l'arc qui me barre le dos et frappe au visage le premier zombi le plus proche. Là où je l'atteins, la partie de son faciès décomposé se décolle de sa boîte crânienne pour pendre dans le vide. Une moue écœurée se mélange à la fureur qui me crispe les lèvres. J'encoche une flèche et explose la trachée d'un ennemi. La machine à détruire gronde à nouveau dans mon ventre. L'instant d'après, un cri strident déchire le ciel colérique. Ma prochaine flèche se pointe par réflexe vers les nuages et manque de peu de partir à travers l'averse, prête à embrocher l'oiseau téméraire comme un vulgaire faisan.

Sur le coup je ne sais franchement pas comment accueillir cette visite de courtoisie. Est-ce que je suis soulagée sans l'admettre de fracasser des gueules au côté d'une épaule amie ? Ou suis-je plutôt agacée qu'on s'invite ainsi dans cette situation de merde déjà suffisamment usante à gérer ? Impossible de trancher, alors comme à mon habitude je grogne de plus belle et détourne mon attention d'Aiden avant de me faire dévorer sous les ongles crasseux de ces bestioles.

Un coup de savate fait reculer un zombi un peu trop ambitieux. Je bondis en avant et retire d'un geste ferme la première flèche que j'ai décochée dans le corps gesticulant de sa victime. Ma nouvelle arme au poing, je décime à nouveau les gorges mal protégées qui s’agglutinent aux alentours. Je sens la présence du Gardien se former derrière moi. Le raclement caractéristique d'une épée jaillissant de son fourreau me confirme cette idée. La voix d'Aiden transpire l'entrain et l'allégresse. Je lance un regard vers lui, un rictus mauvais aux lèvres, et intercepte tout juste le premier éclat de ses katanas s'enfonçant souplement dans la barbaque.

- Et si je te dis non ? M'enquérais-je surtout pour la forme.

L'assaut perpétuel des hordes ennemis m'empêche de poursuivre cette conversation sur une même lancée. Je suis contrainte de riposter sans pouvoir me détourner de cette corvée bien trop longtemps. À ça, il faudrait encore ajouter mon cardio clairement à chier avec mon relâchement de ces dernières années. Ce rythme effréné m'essouffle bien plus que ce que ma fierté peut admettre.

- Et toi alors ? Demandais-je alors que je me retrouve par inadvertance le dos collé à celui d'Aiden dans le feu de l'action, le temps de récupérer tout en tenant les revenants à distance. T'as des choses à évacuer ? Des trucs à raconter à taty Riley peut-être ?

Mais la brève et piquante note d'humour qui m'anime a tôt fait de laisser place à un sérieux plus professionnel. J'essuie les substances non identifiées qui me collent aux joues et prends le temps de jauger les forces adverses. Le flot de cadavres semble intarissable.

- Merde. On en a encore pour les trois nuits à venir à ce train-là,
pestais-je en armant de nouveau mon arc de mes doigts ankylosés. Il faut trouver le Cauchemar. Tu as vu quelque chose là-haut ? Un endroit où il pourrait planquer son cul et mener la danse de loin ?


By Phantasmagoria



Spoiler:
 

_________________
You make me wanna die
I had everything, opportunities for eternity. And I could belong to the night. Your eyes, your eyes ... You make me wanna die.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 1216
POINTS : 3658



MessageSujet: Re: Coup d'pouce - [Aiden]   Lun 16 Oct - 12:00


Coup d'pouce

Riley & Aiden


L’accueil est comme à son habitude sarcastiquement chaleureux de la part de ma rouquine préférée. Je souris. Elle me taquine. Enfin si on peut dire.

« Bah…plus vite tu dézingue le cauchemar, plus vite je pars ! Pouah c’est vraiment dégueulasse…»

Fis-je en découpant un zombie particulièrement gros en deux. Je regarde avec une fascination presque dangereuse les tripes qui s’écoulent sur le sol. Un autre m’arrive dessus, m’arrachant à ma contemplation. Une tête en moins. J’entends Riley dans mon dos qui me demande si je suis venu me confier.

« Disons que j’ai merdé. Mais je sais pas si c’est une bonne idée d’en parler maintenant ! Oh put….la vache l’était encore plus dégueu celui-là ! »

Je repousse du pied un cadavre dégoulinant qui était resté coincé sur mon katana de droite. Beurk. Puis c’est quoi cette odeur sérieux ! The Walking Dead en live, c’est pas si cool que ça en fait. Je me demande si je peux en parler à Riley, de cette histoire avec Kay. D’un autre côté, je lui fais confiance, je vois pas comment je pourrais avoir plus de problèmes que j’en ai maintenant. J’entends le bruit des flèches, puis, de nouveau la voix de mon amie. Je réfléchis à ce que j’ai vu…à part le brouillard à couper au couteau…

« Je crois qu’il y a une sorte de tour un peu au nord. Ou peut-être un truc qui ressemble à une base militaire ! »


Pour traverser ça, ça allait être quelque chose. Le mouvement des morts vivants semble se modifier. Ils nous attaquent toujours mais la majorité se dirigent vers l’endroit dont je parle justement.

« Oh merde, je crois que le rêveur ou la rêveuse a été repéré ! Les morts vont par-là regarde ! Ça se trouve sa planque commence à rendre l’âme. Je parie que l’enfoiré qui tire les ficelles n’est pas loin ! »

Réattaquant de plus belle, j’essaie d’ouvrir la voie à travers les marcheurs sans cerveau, faut qu’on se magne le croupion, même si j’avoue que je prends un drôle de plaisir à décapiter ces êtres de muscles putréfiés. Miam.


Coucou toi
 

_________________
« Girl...You're driving me crazy »
(c) MademoizelleZ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

anonyme

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/07/2016
MESSAGES : 409
POINTS : 3583



MessageSujet: Re: Coup d'pouce - [Aiden]   Sam 13 Jan - 0:10


Coup d'pouce
Aiden & Riley
 




Mon front se heurte avec violence contre le faciès tordu d'un mort-vivant en peu trop entreprenant. Le bruit de son cartilage nasal volant en éclat raisonne à mes oreilles. Quelque chose trisse en travers de mon visage. De la boue peut-être. Ou du sang. En tout cas, j'espère franchement que ce n'est pas une giclée de cervelle réduite en purée suite à mon coup de crâne trop prononcée. Putain, c'est vraiment crade. Mais c'est aussi ce moment que choisit Aiden pour me confesser qu'il s'est encore foutu dans la merde. Pourquoi ça ne m'étonne même pas ? Je fais volte-face et essuie mes joues du revers de ma manche. Une moue écœurée me tire les lèvres.

- Quoi ? T'es allé avouer à Shin que sa bouffe thaïlandaise est franchement dégueulasse ?

Je suis en nage. La terre me colle aux jambes. La pluie alourdit mes vêtements. Le flot d'ennemi s'avère intarissable. Je suis lassée et énervé, mais plus important encore, je commence à être à bout d'énergie. Aiden a raison, ce n'est pas vraiment le moment de parler de ses misères. Même si je me doute que ça a quelque chose à voir avec la fille que ce gros pervers poursuit en secret depuis des années, il faut se débarrasser du Cauchemar en premier lieu. Ensuite, je pourrais à loisir me rassasier de ses potins. Parce que, oui. J'aime bien écouter les péripéties des gros pervers.

- Une tour ? C'est quoi ça ? Un remake de Game of Throne complètement foiré ?

Je peste dans ma barbe. Mon compagnon d'arme a raison. Une partie des mort-vivants semblent soudain animé d'une seule et même force, pour se diriger tout droit vers la tour fendant l'horizon plus loin. Un frisson me secoue l'échine malgré moi. Secrètement j'espère que le rêve de Warner ne va pas déraper comme la dernière fois. Le dernier donjon que j'ai croisé dans son inconscient a bien failli me renvoyer tout droit dans mon pieux, avec un bon coup de pied au cul. Mon égaré s'est même retourné contre moi, sous la bonne volonté macabre du Cauchemar. C'était flippant, vraiment. L'avocat me hérisse encore plus qu'auparavant depuis cette nuit-là.

- On n'y arrivera pas comme ça, constatais-je avec inquiétude.

Et si le Cauchemar gagne encore cette manche ? Cette raclure de Warner est vraiment à bout – il m'aura fait chier jusqu'au bout celui-là – et je commence à me demander combien d'assaut cauchemardesque il va encore pouvoir encaisser.

- Tu permets qu'on emprunte ton moyen de locomotion ?

J'enfonce mon pied dans le groin d'un ennemi et lance un coup d’œil au Gardien. Sans attendre qu'il me réponde, je range mon arc dans mon dos et disparais soudain dans un petit « flop ». Je renais sous la forme d'un oiseau de grande envergure, clairement inspiré de l'apparence préférée d'Aiden. Son aigle n'a toutefois rien n'a envier au moins. Pressée d'atteindre la tour, et bien moins exercée que lui pour prendre cette forme, le volatile sous lequel j'ai pris forme se présente sous un noir terne. Pas de belles couleurs, pas de beaux reflets. Tout ce qu'il me faut, c'est une paire d'ailes qui me permet de voler.

Je m'élève au cœur de la pluie torrentielle. Les mains aux chairs éclatées des zombis se lèvent vers moi, presque fascinés par l'animal qu'ils découvrent, dans le but de m'attraper. J'abandonne ces êtres sans âme à leur triste sort et ne laisse pas plus de deux secondes à mon ami pour me rejoindre.

L'étrange bâtiment se rapproche en un rien de temps. Ce qui nous apparaissait plus ou moins comme une tour ou une base militaire se dessine peu à peu sous nos yeux. Alors que je vire sur la gauche, c'est la devanture d'un gigantesque centre commercial abandonné que je découvre pour de bon. Je croasse de mauvaise humeur. Il n'y a rien de plus grand, de plus labyrinthique, qu'un foutu centre commercial. Mais le Cauchemar est là, persuadé qu'il y trouvera l’Égaré.

Je virevolte, prends mon élan, et me laisse brusquement tomber vers le toit en verre du bâtiment. Mes ailes se replient méthodiquement. Bec en avant, je fonce dans la vitre et pénètre à l'intérieur comme un boulet de canon. Les débris de verre tombent sur le carrelage comme une pluie meurtrière. Je me dresse à nouveau sur mes jambes humaines, l'oreille dressée, prête à esquiver le moindre coup porté dans l'ombre.

Rien ne vient sur le moment. Mes yeux parcourent les environs. L'endroit est sombre, plongé dans une demi pénombre oppressante. Il semble que le temps a été suspendu ici. Rien n'a bougé. Les escalators sont simplement arrêtés. Les boutiques sont simplement fermées. Les lumières éteintes, la publicité mise en pause. Il n'y a plus de client, plus de vendeurs de confiserie dans le hall, ni de musique guillerette dans les haut-parleurs. On dirait que le centre commercial a juste fermé ses portes, le temps d'une nuit. Et que tout reprendra vie le lendemain matin.

Pourtant un grattement agressif m'assure le contraire. Je me retourne pour constater que le troupeau de mort-vivants se dirigeait bien par ici. Ils sont là, agglutinés contre les baies vitrées de la bâtisse. Leurs ongles noirs crissent contre le verre. Ils veulent rentrer, ça ne fait aucun doute. Par chance, pour l'heure ils en semblent tout bonnement incapable.

La présence d'Aiden se fait de nouveau sentir à mes côtés. Je récupère mon arme et la serre fort dans mon poing. Mon attention se glisse sur les étages visibles depuis le hall d'entré. Le Cauchemar pourrait être partout. Cet endroit est immense.

- Alors, par où on commence ? Une préférence ?


By Phantasmagoria



_________________
You make me wanna die
I had everything, opportunities for eternity. And I could belong to the night. Your eyes, your eyes ... You make me wanna die.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 1216
POINTS : 3658



MessageSujet: Re: Coup d'pouce - [Aiden]   Jeu 1 Mar - 16:54


Coup d'pouce

Riley & Aiden


La blague de Riley à propos de Shin me fait rire de bon cœur. Je prends un air offusqué.

« Moi ? J'oserais jamais aller jusque là ! »

Sacré Shin, ça me ferait presque plaisir de le revoir. Il était bien plus sympa que la capitaine. Cette grognasse avait pris plaisir à me bannir, j'en suis quasiment sûr ! Shin, lui, il m'aimait bien, en même temps c'est un bon poto de Gabriel...mais je divague.

Ma description des lieux semble particulièrement inspirer ma compagne de bataille. Je suis sûr qu'elle écrirait des scénarios de malade. De vrais succès. Faudrait ptetre que je lui suggère de troquer le journalisme qui la déprime pour ça...ressaisis-toi Aiden, y'a des morts dégueulasses qui vous sautent dessus de partout !

« Aucune idée, y'a un brouillard de dingue ! Je sais pas ce que c'est, mais y'a un bâtiment c'est sûr ! »

Je vois bien que Riley est à bout. Mais elle n'est pas du genre à baisser les bras. Elle se décide finalement à se sortir de là en changeant de forme ! Ouais ! Un petit vol entre amis ! Vol d'oiseaux hein. J'ai cru que ça n'arriverait jamais ! Par contre pourquoi elle me demande la permission...

« Pas de soucis, ce sera plus simple et plus rapide ! »

Ni une ni deux, une fois que je suis certain qu'elle est bien transformée et hors de portée de ces trucs dégueulasses, j'en fais autant. J'enfile ma forme de faucon tellement rapidement maintenant ! C'est comme ça que Kay m'a connu. Je me force à me recentrer sur le sujet principal. Riley, les morts vivants, le Cauchemars qu'on a toujours pas trouvé et cet abruti de rêveur introuvable. J'ai comme l'impression que c'est même un Egaré...est-ce que ce serait le fameux qu'elle voulait pas aller sauver l'autre fois ? Si j'avais pu froncer les sourcils je l'aurais certainement fait, mais mon visage de faucon reste inexpressif et l'aigle qui vole devant moi commence à perdre de l'altitude.

Je regarde enfin ce qui se trame devant nous. L'immense bâtiment que je croyais être une base militaire est en fait un centre commercial. Oh la merde. J'évite ces trucs-là comme la peste dans la réalité, alors dans le monde des songes....Aller, c'est pour ma Taty Riley ! Je reprends ma forme humaine à côté d'elle, dégainant mes katanas. Les morts s'amassent contre les vitres.

« Faut qu'on commence par disparaître de leur champ de vision. Ensuite...je hais les centres commerciaux. Y'a un endroit où on peut se barricader solidement ? Ou peut-être aller dans les étages ? Je te couvre si tu v.... »

Je m'arrêtes, sous le choc. Quelque chose m'a traversé le corps. Une flèche, une balle, je ne sais pas quoi. Je sens déjà que je disparais. Connard de Cauchemar.

« ..désolé ! »

C'est tout ce que j'ai le temps de dire avant de m'évanouir dans une fumée dorée tâchée de volutes noires. Enfin je suppose. Je me réveille en sursaut sous le regard surpris de Wobbly qui m'observe intensément. J'espère que Riley aura le temps de se mettre à couvert. Putain mais quel con. Impossible que j'y retourne maintenant en plus... Je n'arriverai pas à me rendormir. Je fixe bêtement mon plafond. Ça m'apprendra à blablater le dos à une fenêtre. Quel gros nul je fais !


hey hey:
 

_________________
« Girl...You're driving me crazy »
(c) MademoizelleZ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

anonyme

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/07/2016
MESSAGES : 409
POINTS : 3583



MessageSujet: Re: Coup d'pouce - [Aiden]   Dim 3 Juin - 12:04


Coup d'pouce
Aiden & Riley
 




Je regarde, horrifiée, l'énorme flèche qui transperce le poitrail d'Aiden. Ce truc l'a empalé comme un pique à brochette l'aurait fait avec une vulgaire saucisse. Les traits de mon camarade quittent leur état de stupeur pour se tirer en une expression beaucoup moins agréable. L'instant suivant, un second projectile siffle dans l'air. Je plonge in extremis pour échapper à la pointe mortelle. Elle percute quelque chose derrière nous, qui provoque un bruit de verre brisé. Je me dévisse la nuque pour découvrir avec horreur ce que la flèche a provoqué. Cette pute est venue percer un trou dans les portes vitrées qui nous protègent de l'extérieur. La minuscule fissure qu'elle a formé en son point d'impact craque et s'agrandir brusquement. De l'autre côté, les mort-vivants s'agitent et poussent avec de plus en plus de frénésie sur le verre fragilisé. La barrière va céder d'une seconde à l'autre !

Aiden souffle quelque chose entre ses lèvres serrées. Ses excuses me passent au-dessus du crâne. Foutu lâcheur de mon cul ! Cette vision me retourne le ventre. Sa mort n'est pas réelle, la souffrance non plus. Ce n'est qu'une désagréable sensation tout au plus. Mais voir un compagnon d'arme se faire abattre par surpris sous mes yeux reste un aspect de ma mission onirique auquel je ne m'habituerais jamais. Qui le pourrait ?!

Je me relève précipitamment alors que le gardien disparaît dans un souffle de poussières. Mes yeux se portent à travers le nuage d'or et de charbon. Le Cauchemar m'apparaît, perché au second étage. Derrière la balustrade de sécurité il arme une troisième fois son arc pour me viser et m'achever. Ce salopard a réussi son coup ! Dans mon dos la baie vitrée du centre commercial ne résiste plus aux assauts des zombis. Une projection de verre gifle mes épaules, mes bras et mes jambes alors que les cadavres pénètrent à l'intérieur.

Mes jambes dessinent un mouvement de fuite vers les escalators. Mouvement aussitôt stoppé par une flèche vengeresse qui me coupe la route. Je sens mon cœur bondir furieusement dans ma poitrine. La panique me serre la gorge. Mes doigts se pressent plus fort contre le manche de mon unique dague. Les créatures du Cauchemar m'encerclent comme une tempête toxique. J'en abats trois avant de perdre définitivement l'avantage. Seule, à moitié désarmée, et sous l'impitoyable viseur d'un ennemi entouré d'une véritable petite armée … je n'ai tout bonnement aucune chance. Les dents serrées, je sens l’étau funeste se refermer définitivement autour de moi. Les morts m’assaillent et s'acharnent alors à détruire ma forme onirique.

Maudis soit cet enfoiré de Cauchemar. Maudis soit Ethan Warner. Soyez tous maudis bande d'enfoirés !

- Tu me revaudras ça, Fawkes !

Puis, c'est le noir. L’asphyxie. Je suis projetée au fond de mon lit. Ma bouche s'ouvre sur une gigantesque goulée d'air. Mes poings se referment durement sur les draps.

Putain. Je déteste perdre.  

END


By Phantasmagoria



_________________
You make me wanna die
I had everything, opportunities for eternity. And I could belong to the night. Your eyes, your eyes ... You make me wanna die.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Coup d'pouce - [Aiden]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Coup d'pouce - [Aiden]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» un petit coup de pouce ca serait super :)
» Coup de Pouce
» Coup de pouce spécial mijoteuse... qu'avez-vs essayé?
» Les Fleurs de Bach : un coup de pouce pour vos émotions
» COUP D'POUCE en ART(s) - aide et conseils pour vos travaux scolaire/étudiants

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-