AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 Mon cauchemar personnel [Red/Naïla]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ignorante

avatar



Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis ~V.Hugo
INSCRIT DEPUIS LE : 16/05/2016
MESSAGES : 499
POINTS : 1555



MessageSujet: Mon cauchemar personnel [Red/Naïla]   Sam 15 Juil - 18:19

Mon cauchemar personnelRed ♥ NaïlaAssise sur mon lit, je n’en reviens toujours pas de ce que j’ai vu, il y a de cela une heure. Miles avec une blondasse décolorée. Alors je sais qu’il n’y a rien entre nous, mais moi et mes idées, on avait déjà bien avancé dans ce début d’amitié (?). Soupirant lourdement, je me redresse et me dirige dans mon salon, après avoir enfilé un grand t-shirt pour être décontractée. Arrivant vers mon canapé, je commence à tourner dans mon petit salon, comme un lion en cage. Je ne cesse de repenser à cette image. C’est qui d’ailleurs cette nana ? Je ne l’ai jamais vu ! Et puis, c’est sa petite amie ? Me serais-je trompée sur le fait qu’il soit célibataire ? J’aimerai appeler Alina pour lui parler de tout ça, lui demander son avis et conseil, mais je pense qu’elle est en train de bosser ses cours. Appeler Sarah ? Hors de question. Je lui en veux toujours autant. Et puis, je ne suis pas certaine qu’elle apprécie que je tienne autant à un inconnu, madame parfaite. Après, je n’ai personne d’autre à qui parler. Attrapant mes cheveux à demain, je fais de nouveau demi-tour, avant de m’asseoir sur mon canapé. M’allongeant, je ferme les yeux. Il faut que je dorme, ça me changera les idées cinq petites minutes.
**
Me baladant dans la rue, lunette de soleil sur le nez, je souris doucement. Le soleil est enfin là. Le seul point négatif, c’est les enfants qui hurlent à toute voix, parce qu’ils sont en vacances. Mais au moins, ça anime un peu le quartier, ce qui n’est pas plus mal. Prenant place à une terrasse, je commande un café avant de patienter doucement, fermant les yeux. Les rayons du soleil réchauffent doucement ma peau, à mon plus grand bonheur. Peut-être que j’arriverai, pour une fois, à ne pas être aussi blanche qu’un lavabo pour l’été ?! Le serveur m’apporte ma consommation et je le remercie d’un sourire. Trempant mes lèvres dans le breuvage, je relève la tête. Et l’image que je vois, me fais recracher ma gorgée sur la table. La colère affut directement dans mes veines. Balançant un billet sur la table d’un geste brusque, je ne finis même pas ma boisson et ne demande pas qu’on me rende la monnaie. Je marche rapidement vers eux, au même moment, Miles entre dans un magasin. Attrapant Barbie par le bras, je l’entraine dans une ruelle à l’écart de tout. Je ne me maîtrise absolument plus. Plaquant son dos contre le mur, je la regarde méchamment.

-Qu’est-ce que tu lui veux à Miles ?!

Mais elle me provoque, sans me répondre. Et je perds complètement pied. Je la pousse violemment et elle en fait de même. Attrapant sa tignasse blonde dans une main, je tire, lui arrachant quelques mèches au passage. Bien fait, elle payera moins cher sa couleur la prochaine fois ! Elle me balance son poing dans la figure, faisant saigner ma lèvre. Passant mes mains autour de son cou, je sers doucement, plus pour l’impressionner que pour la tuer. Quoi que l’idée est tentante malgré tout ! Soudain, j’entends des bruits de pas. Relâchant ma prise, je me tourne vers la silhouette. Je ne vois pas son visage au départ, simplement ses cheveux. Les mêmes que ma victime. Je me tourne d’ailleurs vers cette dernière, mais elle a disparu. Me retournant vers l’inconnue, je pousse un léger cri, lorsque je vois qu’il s’agit de la même personne. Comment a-t-elle pu se retrouver à deux endroits en même temps ?

© 2981 12289 0

_________________
Fuis-moi, je te suis. Suis-moi, je te fuis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Si les rêves peuvent devenir réalité, les cauchemars seront les premiers à se réaliser.
INSCRIT DEPUIS LE : 04/07/2017
MESSAGES : 88
POINTS : 323



MessageSujet: Re: Mon cauchemar personnel [Red/Naïla]   Mar 25 Juil - 21:57

Tu avais faim. De cri, de pleurs, de peur. Et de tacos. Sachant pertinemment que tu serais incapable d'avaler quoi que ce soit après un festin d'horreur, tu te décidas et te plongeas dans le sommeil. Tu avais passé la journée avec ton cousin, tu allais lui prouver que tu n'étais pas bien plus qu'une bonne-à-rien. Tu te sentis ricaner pendant ton sommeil, ou éternuer - ce qui failli à te réveiller, tant mieux, tu n'avais ni l'humeur ni le temps d'éponger ton nez. Tu divaguais - vaguais - tu pensais rigoler encore, tu te tournas sur le côté en espérant trouver un sommeil plus profond - et confortable, aussi, mais tu n'étais pas à plaindre : cette cuvette était pourtant très confortable. Après avoir vomi, tu voulais voir quelqu'un vomir. Tu ferais un nœud papillon avec ses tripes et utiliserais son intestin grêle comme corde à sauter pour te maintenir en forme - mais comme tu aimais autant le sport que les papillons, tu t'en servirais sûrement pour étendre ton linge (avec un peu de chance, il te restera le colon comme lampe de chevet, et si tes victimes mangeaient épices, tu aurais la climatisation intégrée).

Erh, tu pensais t'endormir comme cela ? Tu ne savais pas ce qui te faisait d'avantage envie; la mort ou le vomi. La mort, sûrement, en tout cas celle de tes petits camarades. Tu finis par t'endormir, et tu erras, longuement, avant de te sentir happée par l'un. Le goûter était servi ! Tu essuyas la bave qui te coulait au coin des lèvres et marcha tranquillement. Tu n'étais pas pressée, tu savais torturer, and frankly ? Tu n'allais pas te gêner...

Tu profitas de la situation, de la toi inoffensive qui se laissait massacrer, du Gollum arc-en-ciel que tu n'allais pas louper... Est-ce que tu la connaissais ? Elle allait apprendre à te connaître, et à ne jamais t'oublier. Tu te léchas à nouveau les lèvres, prête à faire ton entrée. Toi disparaissait, tandis que tu entrais sur le ring. Tu prévoyais ton jeu, lentement, douloureusement... Tu espérais qu'elle n'était pas pressée, et que si elle avait encore envie de t'étrangler... Qu'alors avec toi elle pourrait peut-être jouer ? Tu laissas échapper un rictus sinistre que même-toi n'étais pas sûre d'apprécier. Si elle aimait, tu allais lui apprendre à détester. Si elle se croyait courageuse, tu allais lui montrer comment se cacher. Et si elle était encore en vie... Tu allais la forcer à prier.

« Oh, daaarlin » Tu t'approchais d'elle, d'une voix faussement compatissante, traduisant de bon nombreuses menaces. Si elle connaissait Miles, elle avait connaissance de ses cauchemars; la voie était libre, et il n'y aurait aucun gardien pour te mouvoir. « Qu'est-ce qu'il pourrait bien te vouloir à toi ? » Tu rétorquais. Tu avais l'esprit tordu... Tout comme était en train de le devenir celui de ta victime. Si elle le défendait, alors elle ne le connaissait pas assez. Il n'y avait que les tarés pour aider d'autres tarés. Dans deux minutes peut-être... En attendant, si elle pensait qu'elle avait un jour une chance de le toucher... La poupée se trompait. Tu apparaissais de plus en plus désolée pour cette pauvre jeune femme, tandis qu'à l'intérieur tu te délectais. « Tu n'as pas... Le physique ? » Tu lançais comme une question. Son cerveau ferait bien le reste. « Le mental ? La poigne ? » Il fallait dire que de beaux ongles manucurés n'aidaient que très peu à bien étrangler... « Attends, je vais te montrer » Tu fais en plaçant tes deux mains sur sa gorge, fermement, pendant trente secondes avant de lâcher prise. Oh, tu prévoyais déjà une mort bien plus douloureuse... Et délicieuse. « Peut-être que tu lui ferais plus d'effet sans cette tête sur tes épaules ? Si tu veux, je peux te l'enlever » Tu proposais avec un sourire des plus malsains. Tu étais pitoyable, comme si cela avait pu t'échapper. Etais-tu un cauchemar pour que tout le monde le soit ? Par soucis d'équité ?

Tu n'avais pas une once de justice en toi, tu avais envie de t'amuser, te venger. La faire déprimer, souffrir puis mourir. Tu avais un programme chargé... Et tu comptais bien le mettre à exécution, en espérant en apprendre plus sur ses intentions. « Tu pensais que tu étais spéciale ? Oh darlin... » Tu te rapprochas de sa personne, fis monter l'intensité. « Tu t'es trompée. »

_________________
 
strange & unusual
'I naturally look mean, but I'm okay with that. It keeps the weak people away.' Wednesday Addams

(c) proserpina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorante

avatar



Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis ~V.Hugo
INSCRIT DEPUIS LE : 16/05/2016
MESSAGES : 499
POINTS : 1555



MessageSujet: Re: Mon cauchemar personnel [Red/Naïla]   Ven 29 Déc - 19:01

Mon cauchemar personnelRed ♥️ NaïlaC’est incompréhensible, voir même irréel. Comment a-t-elle pu s’échapper de mes mains qui encadraient sa gorge ? Ce n’est tout simplement pas possible. Pourtant, quand je me tourne vers le mur, ce n’est que le vide. Et mes mains agrippent ce vide, cet espace d’air. Cela me prouve juste que je n’ai pas rêvé. A moins que je sois en proie d’un effet secondaire d’une quelconque substance ? Pourtant, ce n’est pas possible. Je ne touche pas à la drogue, hormis à la cigarette et au café si on les compte comme tels, mais c’est tout. Alors la seule solution que je vois, c’est que j’ai été droguée. Mais pourtant, je ne me souviens pas avoir été dans un bar. Non, il me semble que j’ai simplement parcouru les rues de la ville, comme chaque jour. Mais si on a injecté quelque chose dans mon verre, c’est peut-être pour ça que je ne m’en souviens pas. La regardant d’un œil mauvais, je ne vois pas la menace qu’elle représente.

-Beaucoup de choses.


Une réponse idiote, mais je ne pouvais la laisser croire qu’elle avait plus d’importance que nécessaire. Miles est quelqu’un de bien, aussi, je ne comprends pas ce qu’il pourrait trouver à cette fausse barbie barbouillée de noir. Elle n’a rien pour elle et pourtant, j’ai déjà été attirée par des femmes. Enfin attirée, c’est un grand mot. Le physique ? Comme une idiote, je baisse la tête pour regarder mes vêtements. J’avoue que je suis un peu maigre, mais le physique ne fait pas tout. Du moins, Miles ne m’a pas l’air d’être quelqu’un qui juge sur le physique. Elle me fait douter. Et la suite n’arrange en rien ce qui commence à s’insuffler dans mon esprit. Pourquoi serait-elle mieux que moi ? Ses deux mains encadrent ma gorge et je commence à manquer d’air. Des petits points noirs dansent devant ma vision et mes poumons demandent de l’air. Lorsqu’elle relâche la pression, je me laisse glisser contre le mur, tout en massant ma gorge douloureuse. Mais elle a un grain celle-là !

-Non merci ma tête me convient très bien là où elle est. Mais tu devrais essayer de décrocher la tienne par contre.

La regardant avec défit, je me redresse d’un bond, pire qu’un ressort, en attendant la suite. Puis je m’avance à sa rencontre, menaçante du moins je l’espère. Elle commence à me sortir par les trous de nez celle-là et pourtant, elle vient juste d’arriver. Pour qui se prend-t-elle ? Miles est bien assez grand pour juger lui-même !

-Je suis déjà plus spéciale que toi, ça, tu peux me croire !


Mon poing part dans sa direction, percutant sa mâchoire avec violence. L’image de Sarah se glisse dans mon esprit. Elle n’a jamais été pour la violence, mais là, c’est de la légitime défense. Cette blondasse ne fait que me provoquer. Je vais remplacer le noir de son visage par du bleu, à coups de poings s’il le faut. Il est hors de question que je la laisse dire des idioties.

-Miles est quelqu’un de génial, tu ne mérites même pas de le connaître un minimum !

©️ 2981 12289 0

_________________
Fuis-moi, je te suis. Suis-moi, je te fuis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Si les rêves peuvent devenir réalité, les cauchemars seront les premiers à se réaliser.
INSCRIT DEPUIS LE : 04/07/2017
MESSAGES : 88
POINTS : 323



MessageSujet: Re: Mon cauchemar personnel [Red/Naïla]   Lun 15 Jan - 0:34

 

Son cauchemar personnel

FT. Naïla

La salope ne te connaissait pas, ne te reconnaissait pas. Rien que pour cela, elle méritait déjà de mourir. Et puisqu'elle ne pourrait pas poser un nom sur ton visage, tu te décidais à en jouer. Jouer avec ses insécurités, mais aussi et surtout avec tout ce qui lui plaisait dans sa personne. Elle allait te détester, se détester et détester Miles. Tu te délectais d'avance de ton génie. Tu passas ta langue sur tes dents et ne pus contenir un frisson de plaisir. Tu aimais tes victimes fragiles et naïves. « Tellement de choses que tu n'es même pas capable de m'en nommer une ? » Tu rétorquais sournoisement. Tu posas ta main sur une de ses mèches de cheveux, n'essayant sûrement pas de cacher ton dégoût face à la masse de plastique que tu sentais filer entre tes doigts. Tu ne touchais rien d'autre que du dégueulis de troll et comptais bien lui faire savoir.  « Il parle, Miles » Tu précisais sans réellement en avoir besoin. « Je me rappelle maintenant d'une gamine pathétique à la mâchoire bien trop pendue » Tu tires sur sa mèche de cheveux et la cognes contre le mur de briques. « Beaucoup trop dérisoire » Tu retires dessus une dernière fois, et tandis que tous ses cheveux tombent dans ton élan. « Qui l'aurait cru ? Miles avait raison » Chaque mensonge que tu inventais devait lui être un supplice, mais tu t'en régalais. Tu voulais l'entendre bégayer, se mettre à genoux, et prier tous ses petits dieux inutiles. S'il y avait un Dieu sur cette Terre, tu serais le Démon. Et tu avais choisi ta cible...

Elle était peut-être fière de ses cheveux auparavant, mais tu pouvais prédire qu'elle ne le serait plus à présent. Tu jetas la perruque à ses pieds avant d'approcher ton visage du sien et d'éclater de rire. Tu lui crachas au visage avant de piétiner sa coiffe de bon coeur et de te repositionner face à la nouvellement chauve. « Ou peut-être que je devrais simplement décrocher celle de Miles, puisque je suis la seule à lui faire tourner » tu déclarais, n'ayant même pas achevé ton rictus. Celui-ci prit fin à sa remarque. Nanana, tu allais devoir lui enseigner le respect. Tu sentis son poing cogner ta mâchoire, et sa vie dérouler devant tes yeux. Elle était déjà morte. Tu ne ressentais pas la douleur, mais tu te promettais de lui faire comprendre sa peine.

Tu ne rigolais plus à présent, tu te contentais de fixer d'un regard noir la femme tandis que tu t'emparais de ce même poing qui avait osé déshonorer ton visage et tordis son bras jusqu'à ce qu'elle en tombe de douleur. « Et penses-tu vraiment que Miles te trouvera spéciale sans ton bras ? » Tu prétendis d'une voix emplie de terreur et de pitié - si tu avais pu un jour en éprouver - pour les châtiments que tu allais lui faire subir. « Toi, spéciale ? » Tu ne voulais lui faire regretter qu'une seule chose : le jour de sa naissance. « Plutôt pathétique » Tu tordis son bras d'avantage. « Arrogante » Et d'avantage. « Inutile » Tu voulais faire ressortir son os de sa peau et faire jaillir le sang chaud de ses ridicules lèvres, mais tu savais que la vengeance se mangeait froide. Tu ne tuerais pas son corps tout de suite. Son âme, quant à elle allait en pâtir. « Mais tu as raison sur un point, cependant, Miles est génial » La seule vérité parmi tous ces mensonges. « Dommage que tu ne le seras jamais »
(c) ANAPHORE


HRP:
 

_________________
 
strange & unusual
'I naturally look mean, but I'm okay with that. It keeps the weak people away.' Wednesday Addams

(c) proserpina
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorante

avatar



Tu n'es plus là où tu étais, mais tu es partout là où je suis ~V.Hugo
INSCRIT DEPUIS LE : 16/05/2016
MESSAGES : 499
POINTS : 1555



MessageSujet: Re: Mon cauchemar personnel [Red/Naïla]   Jeu 1 Fév - 11:16

Mon cauchemar personnelRed ♥️ NaïlaÇa me fait mal. Mal de l’entendre me dire des choses comme ça. Pourtant on avait passé un bon moment avec Miles ! Enfin, le moment sur le toit, alors que le temps n’était pas plus beau vu que nous étions en hiver, avait été parfait. Un de mes meilleurs souvenirs de ces derniers mois. Et pourtant, la blonde est en train de me détruire le cœur, même si je n’en montre rien. Il faudra que je retrouve Miles dès que possible, pour voir s’il pense réellement ça de moi. Si c’est le cas, il aurait bien joué avec moi et je le ferais payer. Sa main accroche mes cheveux, alors qu’elle continue à cracher son venin. Je vais la tuer. La rage me brouille la vue, alors que je tente de la gifler, d’attraper ses cheveux blonds. C’est la première fois que je ressens une telle haine. Je retiens un cri quand je vois mes propres cheveux bleus, sur le sol. Elle … comment ? Mais c’est sa phrase derrière qui me fait perdre pied.

-Tu ne lui fais que tourner dans le mauvais sens ! Il ne peut pas aimer une pétasse comme toi. J’ai partagé des choses avec lui dont il ne t’a jamais parlé !


Je crache ces mots à sa figure. Je suis certain que Miles n’en a pas parlé de ce moment qu’on a partagé. Moi-même je ne l’ai pas dit à Alina. C’est mon petit secret personnel et je ne veux pas le partager avec quelqu’un. Mon poing part en direction de sa mâchoire. Ça fait mal, mais la satisfaction personnelle efface cette douleur. Finalement, je devrais peut-être me battre un peu plus souvent ! Mais je n’ai pas le temps de m’enfuir, que sa main attrape mon poing. Qu’est-ce qu’elle m’énerve la barbie décolorée ! Elle ne peut donc pas me foutre la paix !

-Fous …


Mais je n’ai pas le temps de réagir que mon bras est tordu dans mon dos. Au départ, je résiste. Mais je finis par tomber à genou, alors que je sers les dents pour ne pas hurler de douleur. La blonde me le tord un peu plus, et je sens chaque muscle, chaque os, chaque tendon qui se trouve sous ma peau. Les larmes dégringolent sur mes joues, et je me mords la lèvre jusqu’au sang.

-Je le serais toujours plus que toi.

Ma voix est hachée par la douleur, mais je ne compte pas la laisser se bercer par des idioties. Elle ne sera jamais aussi géniale que Miles. Jamais elle ne lui arrivera à la cheville ! Bougeant légèrement pour tenter de la frapper de ma main libre, je sais que je viens de faire une erreur. Je sens le craquement dans mon épaule, dans mon bras. La douleur me fait voir des étoiles et un hurlement que je ne reconnais pas s’échappe de mes lèvres. Pourtant, je me force malgré tout à envoyer mon pied dans sa jambe, la faisant basculer. M’éloignant d’elle, je m’en fous de l’état que je dois avoir. Serrant mon bras blessé contre moi, je la pointe du doigt.

-Je vais te tuer. Putain tu m’as pété le bras, je ne te laisserai pas t’en tirait comme ça, espèce de garce !

©️ 2981 12289 0

_________________
Fuis-moi, je te suis. Suis-moi, je te fuis.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mon cauchemar personnel [Red/Naïla]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mon cauchemar personnel [Red/Naïla]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le pire cauchemar des femmes? Devenir chauve!
» Mes activités : ateliers d'auto-coaching et de développement personnel
» DEMANDE DE DOSSIER PERSONNEL
» STATUT DU PERSONNEL ONE
» STATUT DU PERSONNEL ONE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: monde des songes :: Zones Urbaines.-