AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 Your Obsession ♦ Emman ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 2104
POINTS : 10127



MessageSujet: Your Obsession ♦ Emman ♥   Mar 18 Juil - 15:58



   
   Emman  :03:
   Your Obsession

V
ue de nuit, la cathédrale de Manchester dégage quelque chose de plus mystique encore qu'à l'ordinaire. Le silence est écrasant, saisissant, et sacré. Ces hautes murailles de pierres taillées à la main, vieilles de plusieurs centenaires, semblent couper le moindre son venu de l'extérieur. Il n'y a que ce mutisme religieux, qui m'entoure et s'enroule entour de moi, condamnant silencieusement ma venue offensante en ces lieux. Mais je ne suis qu'une ombre parmi d'autres. Une tâche fugace et insaisissable dans l'obscurité. Je ne crains pas de sentence divine. Car après tout, ce n'est pas le Tout Puissant que je vole. Je suis intimement persuadé qu'Il n'en a rien à faire des reliques sculptées dans l'or, des crucifix incrustés de rubis ou encore des cierges au prix phénoménal fixés dans la roche de sa maison. Ne dit-on pas que l'argent ne représente pas pour lui la plus grande des richesses ? Non, ce n'est pas une quelconque entité éternelle que je vole. Ce sont ses prêtes. Ces hommes pour la plupart vénaux, aux grands discours. Probablement les plus gros hypocrites du monde.

Les objets sacrés que je suis venu chercher pèsent lourdement dans la besace accrochée en travers de mon dos. Demain, la police n'aura même pas le temps de recueillir la plainte déposée par l'homme d'église qui œuvre ici que ces bibelots de grandes valeurs auront déjà quitté le pays. Une somme d'argent gracieuse aura été virée sur l'un de mes comptes bancaires à l'étranger. Et mes riches acheteurs n'auront plus qu'à jubiler de l'objet unique et béni qu'ils auront entre les mains. Tout le monde s'en trouvera satisfait. Même la flicaille de Manchester aura trouvé de quoi tromper l'ennui. Un vrai Saint que voilà, de toute évidence.

Mais si je ne me suis pas encore sauvé d'ici sans le moindre bruit, si ma silhouette d'odieux voleur traîne encore sous les immenses arches de pierre, c'est que j'ai un rendez-vous. Un rencart diablement excitant. Mais tout ce qu'il y a de plus professionnel bien évidemment. J'ignore encore si la demoiselle pointera le bout de son nez. Après tout l'invitation était subtile, et il faut dire que ma belle Emma était alors trempée jusqu'aux os et de très mauvaise humeur. Peut-être que l'eau vaseuse de la rivière lui avait également ramolli les méninges. L'inspectrice n'est pas au plus haut de sa forme ces derniers temps, ce n'est plus une surprise pour personne.

Pourtant ma patience se voit bientôt récompensée. Le bruit étouffé d'une porte grinçante perce la lourdeur épaisse du calme ambiant. Une ombre féminine se glisse par l'ouverture discrète derrière l'hôtel, d'ordinaire uniquement réservée aux prêtes. Je devine et reconnais les courbes de son corps, brièvement effleurées par les lumières lunaires qui filtrent à travers les vitraux gigantesques. Emma est venue seule, ça j'en suis persuadée. Comment aurait-elle convaincue son supérieur de déployer toute une équipe de nuit, alors qu'elle n'a pour preuve que son intuition et les sous-entendus voilés du pauvre antiquaire qu'elle traque et harcèle depuis des semaines ? Miss Rosebury n'a pas encore fait ses preuves auprès de ses collègues. Sa voix n'a aucune portée. Aucun impact. Et je m'en régale.

C'est peut-être fort bien suicidaire de sa part de venir ici, seule et sans soutien extérieur. Ne s'imagine-t-elle pas un seul instant que l'homme qu'elle traque inlassablement pourrait lui trancher la gorge ? Certainement que si. Emma n'est pas assez idiote pour ça. En revanche je ne doute pas un instant des sentiments qui l'ont poussé ici ; Sa volonté tenace de prouver aux autres ce qu'elle vaut. Son désir fort et ardent de me coincer pour me clouer le bec. Sa fierté bafouée d'avoir été cambriolée sous son nez. Elle risquerait visiblement très gros pour pouvoir me mettre à terre.

Le tissu de ma combinaison ne fait pas le moindre bruit alors que je bouge dans le noir. Emma passe à deux pas de la statut derrière laquelle je suis caché. Telle une ombre menaçante, je me glisse dans son sillage. Elle ne me voit pas. Mais si toutefois le bruit de mes pas contre le tapis de l'allée centrale attire son attention, l'inspectrice n'a pas l'occasion de se retourner. Mes mains jaillissent de l'obscurité pour venir saisir ses poignets. Je plaque ses propres bras contre sa poitrine et l'attire contre moi pour la tenir immobile. Piégée et figée dans mon étreinte de fer.

- Vous êtes venue prier, inspectrice Rosebury ? soufflais-je dans un sourire narquois en glissant mon visage masqué contre son oreille.  
WILDBIRD
 

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/

ignorante

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1439
POINTS : 7160



MessageSujet: Re: Your Obsession ♦ Emman ♥   Mar 15 Aoû - 0:49



   
   Emman  :03:
   Your Obsession

L
La nuit est mon royaume… Pourquoi le titre de ce roman de May Higgins Clark me vint instantanément à l’esprit en voyant la grande bâtisse se dresser devant moi sombre et majestueuse. Je regardais les lignes pures et sobres de la cathédrale de Manchester. Je me rappelais de ces gravures vues dans le musée de mon village natal. La cathédrale avait été l’une de mes premières visites quand j’ai emménagé ici. Cette admiration pour l’art gothique ne s’était jamais démentie chez moi. D’ailleurs, j’aimais l’art sous toutes ses formes. Gout hérité du côté à n’en point douter. Mon père n’avait jamais vraiment compris la délicatesse des œuvres que son épouse lui montrait. Cela ne les empêchait pas d’être les plus heureux du monde mais étant petite je m’était posé plus d’une fois la question de comment ma mère avait fait pour tomber amoureuse d’un homme si diamétralement opposé. « L’amour, ce n’est pas seulement avoir des points communs avec l’être aimé Emma. L’amour c’est cet abandon de soi, cette confiance absolue et aveugle en l’autre. C’est de se regarder l’un l’autre sans avoir besoin de mot et de regarder dans la même direction… » Je n’avais jamais oublié les paroles de ma mère que je n’avais pas vraiment comprises à l’époque. Mais je n’étais pas sure de les comprendre encore aujourd’hui. Je n’avais jamais ressenti ce que ma mère décrivait si bien… Et je me demandais si je le ressentirais un jour…

Mais pour l’heure, je n’avais pas rendez-vous avec l’amour mais plutôt avec un démon. Mon démon personnel. Je n’avais pas oublié les paroles de Damian dans le taxi nous ramenant chez lui. Depuis cette dernière entrevue auquel je ne pouvais repenser sans un frisson d’humiliation et de colère envers lui, je n’attendais qu’une chose. Notre rencontre de ce soir qui je l’espérais ardemment se solderait par son arrestation. Je n’avais parlé à personne de cette excursion en pleine nuit. D’une on ne m’aurait pas cru et m’aurai regardé avec cette pitié un peu moqueuse que j’abhorrai et de deux c’était une affaire entre Damian et moi. Je ne voulais pas laisser cette satisfaction à personne d’autre. L’arrestation de Damian Wright, j’en avais fait mon affaire personnelle. Je n’avais nulle intention de laisser quelqu’un d’autre que moi lui passer les menottes.

Doucement, je me glissais dans l’enceinte de la cathédrale en silence. En aucun cas, je ne voulais troubler la quiétude des lieux. L’atmosphère habituellement apaisé que seuls les lieux de culte pouvaient nous donner était ce soir quelque peu chargé d’électricité, j’en avais l’impression nette. Je ne savais pas pourquoi ou si. Je savais précisément pourquoi. La venue du voleur ici. Cette rencontre que je pressentais imminente entre lui et moi avait de quoi polluer ce calme. J’avançai doucement, essayant de faire le moins de bruit possible. Mais ce n’était pas tâche aisée dans cet endroit où toute perturbation semblait se répercuter dans les murs de pierre. Ce à cause de ça que je sentis un pas derrière moi mais avant que je n’ai pu me retourner, je me retrouvai plaquée contre un torse puissant tandis qu’une voix moqueuse retentit à mes oreilles. J’essayai de me dégager mais l’homme était beaucoup plus fort que moi et ses poignes de fer.

« J’en avais l’intention en effet », sifflais-je entre mes dents serrées

J’essayais encore de remuer mais l’homme – Damian à n’en point douter – ne bougea pas d’un poil. En désespoir de cause, je tentais alors de le perturber en lâchant un petit rire.

« Et vous Damian ? Quel est votre but en venant ici en pleine nuit ? Que tentez-vous de dérober cette fois ? Dites le moi et peut-être intercéderai-je pour vous auprès de mes collègues qui vous attendent gentiment dehors… »

Coup de bluff un peu gros mais qui je l’espère procurerait un moment d’inattention à mon ennemi. Moment dont je profiterai pour sur…
 
WILDBIRD
 

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 2104
POINTS : 10127



MessageSujet: Re: Your Obsession ♦ Emman ♥   Jeu 2 Nov - 23:02



   
   Emman  :03:
   Your Obsession

I
l ne pouvait s'agir que d'elle. C'est que je commençais à apprendre à la connaître, ma chère inspectrice Rosebury. Tout commençait à m'être familier, des contours de sa silhouette et de sa démarche déterminée jusqu'aux mécanismes de son esprit qui l'avaient poussé à venir ici ce soir. Emma avait passé suffisamment de temps en ma compagnie, à polluer mon air et mon espace personnel, pour que je m'accoutume à sa présence dans une pièce, à son parfum particulièrement discret, ainsi qu'aux lueurs passagères vibrant au fond de ses yeux au moment d'une découverte intéressante. Et c'en était particulièrement malsain.

Bien entendu, l'inspectrice se débattit contre mon étreinte. Je n'étais pas sans penser que la hargne qu'elle dégageait puisait en partie sa source dans le fait qu'elle s'était laissée surprendre. Un odieux voleur aurait tout aussi bien pu lui glisser un coup de canif dans les reins. Mais bien heureusement, aujourd'hui, Rosebury n'avait pas affaire à quelqu'un comme Sookie.

- Comme c'est touchant, ronronnais-je encore une fois à son oreille sans chercher à desceller l'étau sévère de mes poignes. Une tradition familiale je suppose …

Attaquer Emma sur sa famille était probablement comme tirer sur la queue d'un roquet enragé. Ce n'était pourtant pas sans me rappeler notre premier tête à tête, au cœur même de la vieille maison de sa tante décédée. Tous deux dans le noir. Ce second rendez-vous rencontrait de toute évidence le même succès auprès d'elle.

Et elle ne perdit pas son temps. Aussitôt cet impitoyable tête-à-tête lancé, elle étala ses premières cartes sur la table. Sa manœuvre pour me déstabiliser fonctionna un tant soit peu ; Il fallait lui reconnaître un sacré talent pour le bluff. L'inspectrice se serait probablement fait beaucoup d'ennemis dans un club de poker. Fidèle à elle-même. Mais ce ne fut que l'affaire de quelques micro secondes. Le temps que je me remémore avec audace et certitude qu'aucun des gros crétins misogynes lui servant de collègues ne l'auraient épaulée dans cette sortie nocturne. Emma n'avait même probablement aucune autorisation administrative couvrant sa présence ici. Une belle hors-la-loi en herbe que voilà !

- Pour commencer ma jolie, je vais vous dérober … ceci, expliquais-je sans chercher à la contredire sur l'identité qu'elle m'avait d'office coller sur le front. Démentir serait vain. Alors que garder le silence … ne prouverait absolument rien. Ce faisant, l'une de mes mains libéra son poignet le temps de glisser furtivement contre la courbe de sa hanche et d'y voler l'arme lourde et froide coincée dans sa ceinture.

Butin en main, je reculai vivement hors de portée, la libérant brutalement de mon emprise. Je levai les deux bras d'un air innocent et lui adressai un sourire mutin. Et si j'étais subitement pris par l'envie de lui coller une balle entre les deux yeux pour en finir une bonne fois pour toute ? Mon index se glissa autour de la gâchette. Ma prise se desserra. Le calibre se renversa dans les airs, pendouillant d'une manière totalement inoffensive au bout de mon doigt. En quelques gestes, mes mains gantées déchargèrent l'objet.

- Simple précaution.

Je balançai alors négligemment l'arme dans le noir, au milieu des interminables rangées de vieilles chaises en bois parfaitement alignées.

- Nous sommes d'égale à égal, inspectrice, glissais-je dans un sourire narquois. Satisfait, je commençai une lente ronde autour d'elle, gardant sagement mes distances. Dans l'ombre, je ne distinguais que les contours de son visage. Ses traits m'étaient inaccessibles. Et pourtant, je devinais si aisément l'expression qu'elle devait renvoyer, à en cet instant présent. Prête. Déterminée et concentrée à ne pas faire le moindre faux pas cette fois. Alors dites moi. Puisque nous savons tous les deux que personne ne vous attend dehors. Et puisque vous êtes désarmée. Comment comptez-vous faire ? Pour m'arrêter.

Ma voix se tut. Mes pas s'arrêtèrent sur l'épais tapis de l'allée centrale de l'église. Je la regardai, captivé par ce jeu dangereux, et ouvrai les bras devant moi, comme une tendre invitation. Alors ?
WILDBIRD
 

Spoiler:
 

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/

ignorante

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1439
POINTS : 7160



MessageSujet: Re: Your Obsession ♦ Emman ♥   Dim 31 Déc - 11:13



   
   Emman  :03:
   Your Obsession

F
urieuse. C’était le mot. J’étais furieuse de m’être encore laissée prendre comme une bleue. Mon coup de bluff n’eut pas l’effet escompté ou alors juste l’espace d’un éclair. J’en aurai pleuré de frustration. Sa main descendit alors le long de mon corps sachant parfaitement quoi chercher et où le chercher. Je me retrouvais alors lestée de mon arme. Me retrouvant alors libérée je me tournai vivement tandis que mon assaillant reculait lui de quelques pas mon arme entre ses mains. Il la déchargea et un bruit m’indiqua qu’il l’avait balancé au loin. Un grognement sortit alors de ma bouche. Il avait de la chance que mes yeux ne pouvaient tuer car je l’aurai probablement fusillé sur place. Je voulais sa peau. Vraiment. Aucun homme ne m’avait autant défié et autant exaspéré que lui. Que ce soit le voleur que l’antiquaire.

Là dans le silence de la nuit, je me remémorais chacune de nos rencontres. Et je m’aperçu que j’avais bien souvent rêvé de lui. Seul dans mes rêves, j’avais eu raison de cette arrogance. Etait-ce prémonitoire ? N’aurais-je jamais le dessus sur Damian Wright que dans mes rêves ? Jamais dans la vie réelle ? Cette idée me mit un coup au moral. Je ne voulais passer ma vie à pourchasser une illusion. Si je ne devais jamais réussir à l’avoir, pourquoi m’échiner à essayer ? Cette sensation ne dura cependant que quelques instants. Bien vite, ma hargne refit surface. Non. Je ne laisserai pas cet homme m’atteindre ainsi. J’avais choisi de porter l’uniforme pour une raison et je n’avais aucunement l’intention de laisser le brun m’enlever cette flamme en moi. J’allais réussir à l’avoir dussé-je y consacrer ma vie. Je n’avais pas le droit de le laisser douter de ma vocation.

Laissant échapper un petit rire narquois, je me mis à le défier

« Qui vous dit que nous sommes réellement à égalité ? »

Je le laissai naviguer autour de moi sans esquisser le moindre geste. Cela ne servait à rien. Autant le laisser croire qu’il avait l’avantage. Souriant dans le noir, je le laissai pérorer.

« Vous ne savez pas vraiment si personne ne vous attend dehors Damian. Tout comme vous ne pouvez savoir si je n’ai pas une autre arme  sur moi n’est-ce pas ? Tout n’est que supposition. Or vous m’avez habitué à mieux mon cher… »

Un bruit de cloches nous interrompit soudain. Profitant de ce moment, je me rapprochai de lui par derrière et par une habile manœuvre je le mis à genou, une main derrière lui le bloquant ainsi. Me penchant à son oreille, ce fut à moi de lui susurrer

« Dans vos recherches, vous avez vu que les cloches ne sonnaient qu’à 3h du matin n’est ce pas mon cher ? Vous avez cru avoir le temps de venir ici, dérober ce que vous vouliez et repartir aussi sec n’est-ce pas ? »

J’affermi ma prise en continuant de ma voix douce où passaient pourtant des inflexions victorieuses

« Mais vous n’avez pas prévu que j’allais demander à ce qu’on les sonne une heure plus tôt mon cher… »

La sagesse aurait voulu que je lui passe les menottes à cet instant mais je n’étais pas sage. Demandez à ma mère et elle vous le confirmera aisément. Je voulais profiter de ce moment de gloire

« Alors dites moi. Comment comptez vous faire ? Pour vous échapper cette fois ? »
 
WILDBIRD
 

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 2104
POINTS : 10127



MessageSujet: Re: Your Obsession ♦ Emman ♥   Ven 1 Juin - 13:57



   
   Emman  :03:
   Your Obsession

L
'épais tapis remontant l'église dans toute la longueur étouffait doucement le bruit de mes pas, tandis que j'effectuais une ronde calculatrice autour de l'inspectrice. Elle ne semblait pas s'inquiéter du fait que je lui aie pris son arme. Ni anxieuse, ni intimidée par le noir, Emma paraissait au contraire aussi furieuse et déterminée qu'à l'accoutume ; rien de bien nouveau en somme. Avait-elle prévu le coup ? Que j'allais l'accueillir par surprise ? Que j'allais lui dérober son arme ? Bien sûr, je n'étais pas assez idiot pour imaginer que l'affaire était gagnée. L'inspectrice Rosebury restait une adversaire à ne pas sous-évaluer, avec ou sans pistolet rangée à sa hanche. D'ailleurs elle ne tarda pas à remettre toutes mes certitudes en cause. Était-ce donc sa tactique de ce soir ? Essayer d'attaquer ma confiance pour mieux m’abattre ? Je ris joyeusement en réponse, avec un haussement d'épaule.

- Tout n'est que supposition, inspectrice, en effet. Mais c'est bien ça qui est amusant, vous ne trouvez pas ? Le danger, l'incertitude, l'adrénaline … C'est pareil pour chaque cambriolage. Je ne suis jamais certain d'en ressortir intact …

Soudain, un vacarme énorme s'éveilla entre les hauts murs de la bâtisse. Je fis volte-face par réflexe, surpris et prêt à parer l'attaquer que je n'avais pas vu venir. Mais ce n'était que de stupides cloches. Quelques tonnes d'acier accrochées quelques parts au-dessus de nos têtes, au sommet d'un clocher inaccessible. En revanche, l'assaut que je n'avais pas anticipé intervint du côté d'Emma. Une poigne ferme agrippa mon bras pour me le tordre dans le dos. Un coup sournois derrière la jambe me fit mettre un genou à terre. Je me retrouvai le souffle coupé, à écouter le timbre chaud et ravi de l'inspectrice roucouler à mon oreille.

- Bien joué, inspectrice …
soufflé-je derrière mon masque, quelque peu sonné par ce retournement de situation pour le moins inattendu.

J'avais parlé de risque et de danger, me voilà servi. Rosebury était bien déterminée à se montrer à la hauteur de ce rendez-vous haut en couleur ; plus encore, elle semblait surtout décidée à rattraper toutes ces fois où mon arrestation lui avait glissé entre les doigts. Pourtant, alors que je m'attendais à sentir sa main retirer mon masque avec victoire et satisfaction, Emma continua de susurrer des mots tendrement cruel contre ma tempe. C'était un défi. Elle venait de me prouver de quelle manière elle souhaitait me coffrer. À moi de lui rendre la pareille. N'était-elle donc pas disposée à mettre un terme à ce jeu du chat de la souris une bonne fois pour toute ? Un léger rire secoua à nouveau mon buste. Ce geste éveilla une douleur désagréable dans mon épaule, déjà bien malmenée par la féroce prise de l'inspectrice sur mon bras.

- Un bon magicien ne révèle pas ses secrets, Emma. Mais j'accepte de vous en dévoiler une partie …

Poussé par l'appel de la liberté, et au prix d'un éclair de souffrance lancinant dans l'articulation de l'épaule, je parvins à utiliser ma jambe qui n'était pas encore à terre pour l'envoyer en arrière et venir frapper sans vergogne la cheville de mon assaillante. La jambe de la fliquette recula de quelques centimètres sous l'attaque. L'once d'équilibre qu'elle perdit alors m'ouvrit une ouverture. J'utilisai l'élan provoqué par mon coup pour rouler en avant et me dégager non sans douleur de la prise relâchée de mon adversaire.

La pierre glaciale du sol accueillit ma pirouette sans le moindre confort. Je percutai quelques chaises mais ne perdis pas de temps pour bondir sur mes pieds. Un instant, je pris le temps de savourer le fait de porter un masque pour camoufler mon visage. Emma aurait été trop ravie d'apercevoir cette expression furieuse que j'arborai à présent. Elle avait bien failli m'avoir … Avec humeur, je fis délicatement rouler mon épaule pour tenter de soulager l'articulation torturée.

- Je vous trouve bien rancunière, inspectrice. Tout ça pour une misérable rose dont vous ignoriez l'existence jusqu'au décès de votre chère tante. Non vraiment, vous ne trouvez pas votre réaction exagérée ?  
WILDBIRD
 

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/

ignorante

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1439
POINTS : 7160



MessageSujet: Re: Your Obsession ♦ Emman ♥   Jeu 19 Juil - 18:14



   
   Emman  :03:
   Your Obsession

O
h douce joie que de voir mon voleur à ma merci… Cet homme que je poursuivais depuis mon arrivée dans la grande ville. Cet homme qui avait causé bon nombre de mes insomnies. Cet homme qui, j’en suis persuadée, s’était immiscé jusque dans ma relation avec mon jumeau. Qui lui avait fait croire que nous étions un couple. Ollie ne me lâchait plus à présent avec ça. Je ne savais pas pourquoi mais il l’avait pris en grippe dès le début. Ce qui était étonnant de sa part. Certes, il avait toujours été protecteur et avait fait peur à la majorité des mecs que j’avais fréquentait mais cela s’était toujours apparenté à un jeu pour lui. Mais cette fois… J’avais bien essayé de le questionner mais je m’étais heurté à un mur et finalement j’avais abandonné. Si je l’avais harcelé, il finirait vraiment par croire que j’étais en couple avec Damian et donc que mes démentis ne serviraient à rien. J’avais dû une nouvelle fois réfréner ma curiosité envers une partie de la vie de mon jumeau. J’étais triste de voir que notre relation comportait cette zone d’ombre mais je n’y pouvais rien. Après tout, je lui ai caché des choses moi aussi…

Mais en ce moment, je n’étais plus que joie et bonheur de voir mon voleur à mes genoux. Si bien qu’oubliant toute sagesse, je continuais de le narguer. Mal m’en pris car profitant de ce moment, il utilisa son pied libre pour me repousser. Je tombais lourdement sur le dos quelques mètres plus loin tandis que le brun tomba lui plus loin encore. Bon sang ! Toute à mon euphorie, j’en avais oublié les règles de base ! Toujours bien immobiliser son adversaire. Je me serai giflée pour cette connerie ! Me relevant le souffle court, je grimaçais à cause de la douleur dans le bas de mon dos.

« Bien joué mon cher…, lui rétorquai-je d’une voix basse. Mais ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas encore sorti de cette église… »

Je souris en voyant que son épaule avait été touchée. Ce n’était pas fair play je peux aisément l’admettre mais je n’étais plus à ça près concernant Damian. Levant un sourcil à sa remarque, je répondis

« Ce n’est pas une question de la rose Damian. Contrairement à vous, je n’ai que faire de l’argent. Non. Vous êtes venu chez moi sans y être invité. Vous avez violé mon intimité alors même que je dormais… »

Tout en parlant, je m’étais un peu avancée. Je continuais d’une voix basse où pourtant perçait ma frustration et ma colère concernant cette fameuse nuit qui avait lié nos vies à jamais

« Je n’aime pas qu’on se permette de faire ce genre de chose. Alors la prochaine fois que vous entrerez dans une maison, pensez à ce que VOUS vous ressentirez si on venait fouiller votre demeure ! Un endroit censé être un havre de paix où vous devez vous sentir en sécurité loin de tout. Alors non Damian, je ne trouve pas ma réaction exagérée. »

Alors que je n’étais plus qu’à quelques mètres de lui, je repris

« Et vous ? Pourquoi agissez-vous de la sorte ? Pourquoi dépouiller les habitants de Manhattan de la sorte ? Quelles sont vos motivations ? »

Tout n’était plus que silence autour de nous. La cathédrale semblait nous envelopper tout entier et nous coupait du monde. Aucun bruit parvenait jusqu’à nous comme si l’enceinte de pierre filtrait tout pour nous laisser tranquille. Je me tenais immobile ne voulant pas qu’il s’échappe trop tôt interrompant ainsi notre tête à tête. Après tout, c’était lui qui m’avait donné rendez-vous non ?

 
WILDBIRD
 

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 2104
POINTS : 10127



MessageSujet: Re: Your Obsession ♦ Emman ♥   Ven 20 Juil - 21:45



   
   Emman  :03:
   Your Obsession

E
mma ne m'aura pas une seconde fois. À présent ses mains gardent toute mon attention. Il est tout bonnement hors de question qu'Emma réitère cette prise. Elle ne refera plus l'erreur de relâcher sa poigne. Je lui rends son regard sans la moindre honte alors qu'elle semble vider un sac lourd qu'elle doit porter depuis des mois. Alors c'est donc ça son excuse ? J'ai troublé l'intimité de madame ? J'ai pris le risque de trouver ses petites culottes en ouvrant les tiroirs de sa commode, et depuis elle me fait la traque ? Allons bon. Je la regarde s'approcher, sur le qui-vive, mais sans chercher à l'éloigner. Un fin sourire se creuse aux coins de mes lèvres, marqué d'une provocation hautaine et sans joie.

Pourquoi je fais ça ? Qu'est-ce que ça peut bien lui faire ? Peut-être parce que j'ai eu une éducation plus ou moins branlante. Ou parce que j'étais un gamin turbulent en manque d'attention. Ou encore pour l'appel de l'argent. La quête de soi, ou je ne sais quelle autre connerie. C'est tellement risible que j'en roulerai les yeux vers le plafond.

- J'agis de la sorte parce que j'aime ça, inspectrice Rosebury. Ni plus, ni moins.

S'attend-elle vraiment à ce que je lui révèle la moindre information susceptible de l'aider dans son enquête ? Si Emma suit la piste qu'elle a découvert l'autre fois, si elle parvient à remonter jusqu'à l'orphelinat en Émilie-Romagne et qu'elle réussit à retrouver des archives, ou des vieux témoignages de vieilles tant acariâtres que séniles … Alors peut-être qu'elle apprendra aussi que cet attrait pour les objets anciens et les choses précieuses remonte à l'âge où j'ai appris à lire. Peut-être qu'elle comprendra que je n'étais qu'un môme aux yeux brillant d'envie, bien trop arrogant pour accepter qu'on me refuse ce que je convoitais tant. Que, manquant d'argent, j'ai simplement appris à voler. Et qu'à force des choses, la sensation procurée et le plaisir du dû récolté sont devenus bien trop grisants pour que je puisse m'en passer.

- Je n'y crois pas un seul instant, Emma.


Je m'avance pour détruire le peu de distance qui nous sépare encore. Je glisse deux doigts autoritaires vers son visage et attrape son menton dans ma main. Mes yeux plongent dans les siens sans détour. Je ne peux pas m'empêcher de remarquer cette colère tenace au fond de ses prunelles, colère qui avait tendance à s'estomper dernièrement dans ses rêves. À cette constatation, je ressens un léger pincement au cœur. Tout ce qu'elle m'a dit, tout ce qu'elle m'a confié, et tout ce que j'ai fais pour elle, ne resteront réels que pour moi. Jamais elle n'aura conscience des nombreux échanges que nous avons eu les nuits dernières.

- Vous savez pourquoi ?

Mes yeux se plissent légèrement alors que je scrute son visage qu'elle veut aussi dur que de la pierre. Je l'ai pourtant vu tant de fois pleurer ces dernières semaines.

- Parce que si cela vous tenait tant à cœur, vous n'auriez pas hésité à me retirer mon masque pour enfin dévoiler la vérité au grand jour. Mais peut-être que cette petite traque que vous menez depuis quelques mois vous submerge bien trop pour que vous ayez envie d'y mettre un terme. Allez savoir, Emma …

Un sourire plus carnassier se dessine à présent sur mes joues.

- Et c'est aussi pour ça, que vous allez me laisser filer ce soir, encore une fois … N'oubliez pas de récupérer votre arme surtout.

Je sais qu'elle va me maudire plus fort encore qu'auparavant. Mais je n'hésite pourtant pas à lâcher son visage pour la pousser sans ménagement en arrière. J'y mets assez de force pour espérer lui faire perdre l'équilibre et rouler en arrière entre les cierges. Sans chercher à savoir si ma belle inspectrice est parvenue à éviter la chute, je tourne les talons et m'enfuis comme une ombre vers la petite sortie derrière l'autel. Je renverse deux caisses de bougies et de livres de prière sur mon passage, pour bloquer la porte et au moins la ralentir. Emportant mon butin avec moi, je traverse un minuscule couloir avant de gagner l'air glaciale de la nuit. L'adrénaline pulse furieusement dans mes veines. Je suis libre. Et c'est avec cette satisfaction que je disparais pour de bon dans l'obscurité familière de Manchester.


end 
 
WILDBIRD
 

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Your Obsession ♦ Emman ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

Your Obsession ♦ Emman ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'obsession des cheveux lisses
» Obsession du poid et grossesse
» L'obsession du ménage ?
» Bloggers Obsessions
» Bana Al Quaïda parlent des 19 combattants arrêtés et de leur détermination à tuer Kabila

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-