AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 I don't need you here ♦ Emman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1337
POINTS : 5902



MessageSujet: I don't need you here ♦ Emman   Dim 13 Aoû - 22:28



   
   Emman  :03:
   I don't need you here

R
éprimant un bâillement, je m’étirais doucement et regardai autour de moi. Depuis quand l’équipe de nuit prenait-elle son service aussi tôt, pensais-je en les voyant. A moins que… Un simple coup d’œil me confirma que je m’étais encore laissé déborder par mon boulot. Il était tard. Très tard. Je me décidai donc de rentrer enfin chez moi pour prendre un peu de repos. Dormir serait pas mal. Enfin si j’y parvenais. Mon sommeil était des plus capricieux ces temps-ci et plus d’une fois mon frère avait dû venir me réveiller en douceur. Mais il n’était pas là en ce moment. Il avait pas mal de déplacement ce cher frère, beaucoup de stages qui l’obligeait à déserter la maison. Cela m’ennuyait d’autant plus que je m’étais habituée à sa présence silencieuse et rassurante. Combien de fois, l’avais-je vu endormi près de moi veillant sur moi tel un ange gardien. Il me semblait que dans ces moments, je jouissais d’un sommeil plus apaisé que d’ordinaire. Aussi j’appréhendais le moment du coucher. Ma dernière enquête m’avait plus marqué que je ne l’aurais cru. Ce n’était pas pour rien que le Docteur Heo insistait autant pour que j’en parle lors de nos séances. Mais j’avais résisté jusqu’à présent. Je n’étais tout simplement pas prête préférant me laisser bouffer mes nuits plut6Ot que de reparler de cette funeste journée…

Me glissant entre mes draps frais, je fermais les yeux et sombrais aussitôt dans les bras de Morphée. Un désert aride m’entoura bientôt. Je mis une main en visière et plissai les yeux pour essayer de voir ce qui m’entourait. La chaleur accablante me fit suer et une j’entendais au loin une tempête qui se dirigeait vers moi. Me mettant alors à courir droit devant moi sans chercher plus loin. Mais je dus me rendre à l’évidence, mes petites jambes, même si j’étais bonne coureuse, ne pouvaient défier la nature. La tempête de sable fonçait droit sur moi m’ensevelissant presque. La Rêveuse s’agita alors dans son sommeil provoquant un mini tremblement de terre. La tempête cessa brusquement et je pus respirer plus librement. Crachotant, je me relevais pour voir qu’une route s’ouvrait devant moi. Une rue bétonnée, tout ce qu’il y a de plus citadin. Après un instant d’hésitation, je me décidai à m’y engager. Prudemment.

Seul le silence m’accueilli. Silence assourdissant où quelques croassements de corbeaux osaient défier. Mon cœur battit alors plus vite tandis qu’une impression de déjà-vu commença à m’étreindre. Marchant comme un automate, je laissais mes pieds me diriger vers une maison. Une maison que j’avais déjà vue. Une maison qui me hantait. Non… Je ne voulais pas y retourner. Je ne pouvais pas y retourner. Pourtant mes pieds semblaient être animés d’une vie propre et je ne pus faire autrement que de me retrouver devant la porte. Je sentis ma gorge se serrer. Douloureusement. Mon souffle se fit plus court, plus erratique. Malgré moi, ma main ouvrit la porte. Un hurlement se fit entendre. Hurlement de terreur, un cri inhumain s’échappa de mes lèvres tremblantes devant le spectacle qui se profilait devant mes yeux. Des cadavres qui me regardaient. Des cadavres demandant justice. Des cadavres d’enfants…
 
WILDBIRD
 

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 1953
POINTS : 7443



MessageSujet: Re: I don't need you here ♦ Emman   Sam 7 Oct - 13:24



   
   Emman  :03:
   I don't need you here

L
a tempête de sable explose et disparaît dans l'espace à la seconde où je prends le dessus sur l'autre Cauchemar. Trop jeune, trop empressé, et trop irréfléchi. Combien sont-ils à avoir tenté de me dérober les rêves tendres et délicieux de ma Rêveuse ? La rumeur commence à se répandre pourtant ; Ils avent que cette bulle de songe mal en point, triste à en faire presque pitié, est jalousement gardé par l'un des leurs. Je suis là, veillant de loin comme un chien de garde fait d'ombres et de peurs, sauvegardant Emma des autres tout en la condamnant peu à peu du simple fait de ma néfaste présence.

L'ambiance lourde et étouffante ne s'efface pas. J'ai l'impression d'hériter du travail inachevé de mon semblable à l'aura noire. La ville se déploie tout autour alors que les derniers grains de sable de volatilisent. Un ciel grisâtre s'étire désormais au-dessus des toits silencieux. L'endroit est désert, vidé de vie et de joie. Seul le hurlement fou d'Emma brise la glace du mutisme citadin. Il y a de l'horreur dans sa voix, un traumatisme certain, mais également la puanteur infecte d'une lourde culpabilité. Ce savant mélange dévore rapidement la solidité de roc de mon inspectrice et fait trembler ses membres, elle qui se retrouve dès lors genoux à terre, impuissante et pétrifiée devant le sordide spectacle. Les cadavres enfantins paraissent complètement désarticulés contre le parquet tâché de sang. Leurs yeux vides sont tous tournés vers Emma, mais aucun ne semble réellement la regarder. Tous semblent observer un point loin, si loin, derrière elle. Comme si elle ne faisait plus partie de leur monde.

Ma grosse tête de panthère se frotte affectueusement contre l'épaule de l'inspectrice. Le reste de mon corps de chat suit le mouvement et vient chercher une longue caresse contre son bras. Je la contourne, passe devant elle et la coupe brièvement du salon mortuaire. Mes longues pattes silencieuses m'éloignent alors de la Rêveuse. Elle n'a pas encore le temps de se retourner, que le gros félin s'est volatilisé. C'est sous mon apparence réelle que je me dresse quelques pas derrière elle. Mains dans les poches, je toise un instant la scène de crime avant de laisser retomber mon regard presque trop sévère sur elle. Ce n'est toutefois pas un timbre sarcastique qui s'échappe de mes lèvres lorsque je prends la parole, mais un ton bien plus doux et patient que d'ordinaire.

- Qui sont ces enfants Emma ?

D'où viennent tes visions cauchemardesques ? D'où te vient toute cette fragilité nouvelle ? Cette désastreuse faiblesse ?
 
WILDBIRD
 

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/
 

I don't need you here ♦ Emman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bana Al Quaïda parlent des 19 combattants arrêtés et de leur détermination à tuer Kabila

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: monde des songes :: Zones Urbaines.-