AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 New home, sweet home ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: New home, sweet home ?    Dim 22 Oct - 23:31


New home, sweet home
Ian & Lily
En cette douce journée d'automne, Lily s’ennuyait un peu. Oh il y avait bien du travail à faire, mais c'était cette paperasse, et la rouquine n’avait pas vraiment envie de s’amuser avec tout ça. Du coup, pour l’instant elle était assise sur son bureau à jouer avec un rubix- cube. Oui, elle était payée à remettre les couleurs en place. Oh elle était passée par pleins de jeux amusant : compter le nombre de feuilles qui tombent, observer deux personnes au loin et imaginer leur conversation... Autant dire que c'était une vie passionnante. En même temps c’était plus calme ces derniers temps et elle détestait vraiment faire les papiers… Et puis, son chef n’était pas encore venu les lui réclamer alors elle était pour l’instant tranquille.

La petite écossaise avait donc passé sa journée à passer de bureau en bureau, boire des cafés et discuter. Mais elle avait fait une découverte aujourd’hui qui avait été la seule enquête qu'elle avait mené à bien de la journée. Son collègue et ami, Ian, était à la recherche d’un appartement. Elle l'avait bien vu en train de regarder ce site de petites annonces ! C'était qu'il avait annoncé plus ou moins, qu’il n’était plus avec sa fiancée. Lily l’avait bien compris grâce à ses capacités d’analyse, mais elle avait attendu patiemment que le jeune homme soit prêt à lâcher l’info à son équipe.

Lily était un peu triste pour le jeune homme, après tout il avait l’air amoureux… Mais parfois la pression du mariage était trop forte pour un couple. Et puis, elle ne connaissait pas sa fiancée, mais le peu qu’elle avait compris elle avait toujours été possessive et jalouse ? Pas vraiment simple pour Ian le séducteur de ces dames, peut-être ? Bref, elle ne savait pas exactement pourquoi ils avaient rompu, mais une chose était sûre, le moral n'était pas au plus haut ces derniers temps chez le jeune homme.

En parlant du loup, ce dernier s’avançait d’un pas décidé vers la sortie du commissariat. La belle fronça les sourcils et le suivit du regard quelques secondes… Elle lut également l’heure. Il était plus tôt que d’habitude… Lily sentait qu’il y avait un peu truc de différent ! La jeune femme prit alors la décision d’aller l’espionner, ou plutôt de le questionner pour résoudre ce mystère. Elle descendit de son bureau pour aller à sa suite, trottinant à ses côtés.


« Tu t’en vas déjà ou c’est une nouvelle affaire ? Tu vas faire quoi ? » demanda-t-elle curieuse en continuant à marcher à côté de lui. Le pauvre garçon. Il lui avoua alors du bout des lèvres qu’il allait visiter un appartement. Tout de suite les yeux de Lily s’illuminèrent. Elle voyait là le moyen de sortir du boulot pour une bonne raison !

« Diiis je peux venir s’il te plaiiiit »
demanda-t-elle en lui faisant les yeux doux. Franchement, qui pouvait résister à un tel regard ?

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

soldat

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 20/11/2016
MESSAGES : 199
POINTS : 1345



MessageSujet: Re: New home, sweet home ?    Mar 24 Oct - 22:41


New home, sweet home
Ian & Lily
Et voilà la pire semaine de sa vie qui s'achevait. Le week-end dernier, après une longue discussion, Delilah et Ian avaient décidé de se séparer. Ca vous étonne? Lui, pas. Il l'avait senti venir depuis des semaines. Alors que le couple s'éloignait petit à petit, pour diverses raisons, aucun des deux ne semblaient avoir envie de faire encore des efforts. Peut-être que ce serait mieux ainsi? Le couple s'était séparé milles fois, c'était peut-être la fois de trop? Ils n'avaient guère de temps l'un pour l'autre depuis qu'ils s'étaient installés ici, ensemble, chacun très occupé par sa vie professionnelle. Depuis quelques semaines, Delilah se pensait cocue. Le passif de son amoureux était probablement la raison de cette paranoïa, couplé aux sms qu'elle avait trouvé dans le téléphone du policier. Rien de bien grave, juste quelques messages avec les amitiés qu'il liait ici. En en faisait des cauchemars, s'éloignait de lui. De son côté, Ian se sentait impuissant face à cette situation. Il essayait de la rassurer, mais c'était insuffisant. Peut-être manquait-il de conviction? Après tout, il avait eu quelques occasions, qu'il avait malgré tout décliné, parfois difficilement. Peut-être avait-elle raison de ne plus avoir confiance en lui. Il l'aimait et elle l'aimait, mais quelque chose se brisait petit à petit. Se retrouver dans cette situation agaçait considérablement Ian, d'autant plus qu'il avait tout quitté pour venir ici. Doucement, une certaine rancœur s'installait, et il en regrettait même ce choix. Peut-être avaient-ils besoin de faire une pause? Une pause. Ian savait qu'il s'agissait de bien plus que cela.  Ils étaient en train de rompre leur fiançailles...

Il passait donc une semaine terrible, laissant à la brune la jouissance de la maison, pour s'installer à l'hotel. Fatigué, énervé, et triste, les journées semblaient plus longues les unes que les autres, et les gens plus chiants les uns des autres. Pas très bon pour gérer ses sentiments, il avait perdu patience avec un groupe d'individus qu'il devait contrôler et ils en étaient venus aux mains. Au moment où il avait frappé ce mec, il avait espéré se faire virer. Une bonne raison de rentrer aux USA... Mais non. C'était sa faute, mais il n'avait pas cogné le premier. Résultat : c'était l'autre qui eu des problèmes. Ian ne porta pas plainte comme il aurait dû, mais son chef le mit la fin de la semaine à la circulation, pour le laisser se calmer. Super, la circulation... Pour couronner le tout ? Les quelques appartements qu'il avait repéré lui passait sous le nez. Non, sa bonne humeur n'était clairement pas au rendez-vous  ces derniers jours, même si ses collègues essayaient de le ménager un maximum depuis qu'il avait annoncé qu'il s'était séparé de sa fiancée.

Lorsqu'il était au commissariat, il jonglait entre : entrer les données des contraventions dans l'ordinateur, et rechercher les petites annonces pour un appartement sur les sites spécialisés. Il avait trouvé plusieurs endroits au centre ville. Quittes à être célibataire, autant être un célibataire qui ne se laisse pas mourir et être dans un endroit dynamique et propices aux sorties! Il avait réussi a caler des visites en fin d'après-midi, et une collègue avait accepté de lui reprendre quelques heures pour le libérer. Par gentillesse ? Il en doutait. Quelques personnes avaient l'air d'avoir été ravie par la nouvelle de la rupture, cette fille, notamment. Très franchement ? Il s'en foutait pas mal de ses motivations, tant qu'elle reprenait son poste. Il parti se changer aux vestiaires avant de prendre la sortie, rapidement. « Tu t’en vas déjà ou c’est une nouvelle affaire ? Tu vas faire quoi ? » lui demanda-t-on en le suivant. Il tourna ses yeux sur la personne en question. Lily. Lunatique en ce moment, Ian aurait pu l'envoyer chier en lui disant que ça ne la regardait pas. Mais il appréciait la profileuse plus que n'importe qui ici. Elle n'avait pas à payer les pots cassés... Il dévoila donc son plan. Visiter des appart'. « Diiis je peux venir s’il te plaiiiit » Vraiment? Que trouvait-elle d'amusant à ça pour le suivre? Peut-être une sorte de voyeurisme, voir comment vivait les gens dans les appart qu'il allait voir aujourd'hui? Mais si ça lui faisait plaisir... " J'ai l'impression que j'ai pas vraiment l'choix..." dit-il, en essayant d'avoir le ton le moins froid possible. La présence de Lily ne pourrait que lui faire du bien. En preuve de bonne foi, il lui adressa un petit sourire. Elle était assez calée sur le comportement humain pour comprendre qu'il n'était pas au top en ce moment, et ne pas trop le faire chier.

Il l'invita à grimper a bord de la blackwood'mobile, où Eminem se mit à hurler à peine eut-il mit le contact. Il hésita un instant à baisser le son, se disant que ça éviterait d'avoir à parler, mais par respect pour la rouquine, il tourna le bouton pour un volume plus raisonnable. Manœuvrant pour déguerpir du parking, il dit à sa passagère : " Tu t'emmerdais c'est ça?" avec un sourire un peu plus sincère que le précédent. Il l'avait bien vu, plus tôt, en train de laisser son esprit trainer dans les locaux à la recherche d'une occupation. Il n'était pas un pro comme elle pour lire dans les gens, mais il la connaissait suffisamment maintenant pour savoir qu'elle avait toujours besoin de faire quelque chose, d’intéressant ou pas d'ailleurs. Prenant la direction d'un des biens à visiter, une voix dans l'auto lui annonça qu'il avait reçu un sms. Machinalement, il le fit lire, et la commande vocale s'exécuta. " Message de - Leya - Mon poulet j'espère que ça va... si tu trouve pas d'appartement tu peux toujours foutre l'autre conne dehors à coup de pied au cul. Je prends un billet pour t'aider s'il le faut haha ! t'aime Gros bisous de nous trois." Ian afficha alors une mine contrariée. Il avait oublié la présence de Lily un instant, et qu'elle entende ça n'était pas si dérangeant sinon un peu gênant pour les questions que ça pouvait générer. Et puis, il n'aimait pas qu'on parle de Delilah ainsi. " Ma meilleure amie... elle ne s'entendait plus vraiment avec ma copine.." dit-il pour justifier le contenu de ce message, avant de se corriger une poignée de seconde plus tard, comme s'il avait eu du mal à le faire : " enfin, ex copine." souffla-t-il. Ian avait beau en avoir marre d'elle parfois, Ian avait beau rester un peu séducteur, ou avoir parfois envie d'autre chose, il avait beau jouer au mec fort, la situation le brisait, vraiment.  Le pire, c'était qu'elle semblait être une suite logique, et c'était ça le plus dur. Ses traits se firent plus durs, son visage se refermant un peu, alors que la musique reprenait. Il jeta un coup d'oeil à son GPS pour prendre la bonne direction. " C'est cool que tu sois là." dit-il tout à coup, comme un aveu. Ouais, avoir un autre avis, c'était pas si mal. Ian n'y connaissait pas grand chose en recherche d'appartement. Il n'avait jamais vécu seul. Il avait été en coloc avec Leya, à la fac, puis en appartement, avec Delilah. Il avait partagé une chambre avec des mecs à l'école de police, et l'étape suivante avait été la maison ici. Peut-être ferait-il mieux de se trouver une nouvelle coloc ? Vivre seul avait un coté un peu angoissant...

Emi Burton

_________________
"Happiness can be found, even in the darkest of times, if one only remembers to turn on the light."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: New home, sweet home ?    Mer 1 Nov - 23:32


New home, sweet home
Ian & Lily
Lily pouvait être un vrai pot de colle quand elle le voulait. Encore plus si elle s’ennuyait. Dès qu’elle voyait du mouvement du coup elle s’accrochait… Encore plus si c’était un beau jeune homme ! Du coup, lorsqu’elle avait vu l’américain prendre la poudre d’escampette, elle lui avait demandé gentiment si elle pouvait le suivre. Elle n’avait pas pu embêter Ian depuis un petit moment avec ses bêtises. Enfin, pas sûr qu’il soit d’humeur à chahuter. Mais la rouquine savait qu’il était important de garder certaines habitudes malgré une situation délicate.

Du coup, elle prit la température en lui demandant ou il allait. Visiter les appartements. Chic ! Elle voulait à tous prix venir avec lui du coup. C’était beaucoup plus intéressant que la paperasse. Par contre, il ne semblait pas vraiment emballer par le fait qu’elle vienne. Ce qui était bien avec la petite profileuse, c’était qu’elle prenait que peu souvent en compter la volonté des gens. Ce n’était pas sa faute, elle ne voyait pas le ‘danger’. Il lui répliqua donc qu’il n’avait pas l’impression d’avoir le choix, elle se contenta de lui offrir un immense sourire et alla chercher en quatrième vitesse ses affaires.

Une fois ses affaire prises, elle se dépêcha de monter dans la voiture du beau brun et la musique hurlait déjà alors qu’elle s’installait. Elle ne fit pour une fois aucune remarque, attachant sa ceinture comme si de rien n’était. Mais finalement, Ian décida d’avoir pitié de ses oreilles, surtout que Eminem n’était pas vraiment ce qu’elle préférait comme style de musique.  Elle répondit donc à son petite sourire avant de répliquer.

« Oui ! Terriblement ! Tu viens de rendre ma journée beaucoup plus intéressante. J’ai l’impression que c’est mort en ce moment… Je suis sûre que même la circulation est plus animée. » commença-t-elle. Si on la laissait faire, elle pouvait parler pendant des heures à elle toute seule, à débiter des bêtises. C’était ce qui faisait aussi son charme.

« Avoue ! C’est pour ça que tu m’as laissé toute seule cette semaine. » plaisanta-t-elle en lui lançant un regard de biais pour voir si le jeune homme réagissait bien à son humour décalé.

Elle fut coupée par la voix de la voiture. Cette technologie la surprendrait toujours. Machinalement, Ian lut le message et Lily se sentit presque mal à l’aise en écoutant la voiture parler. C’était une certaine Leya qui déchargeait sa haine sur son ex-fiancé apparemment.


« Je vois ça ! En même temps, les meilleures amies ont tendance à être possessive. J’en sais quelque chose. Elle habite où ? Aux USA ? » demanda-t-elle simplement en observant le paysage qui défilait. C’était qu’elle avait compris que la jeune femme devait habiter loin pour devoir prendre l’avion. Mais le regarde de la rouquine c'était voilé l'espace de quelques secondes lorsqu'elle avait parlé de sa meilleure amie...

Lily sentait bien que la situation avec Delilah lui faisait beaucoup de peine. C’était que le jeune homme avait du s’imaginer vieillir avec elle et fonder une famille. Surtout qu’il avait tout quitté pour venir en Angleterre. La petite rouquine s’inquiétait pour celui qu’elle voyait à présent comme un ami. C’était peut-être aussi un peu pour ça qu’elle avait sauté sur l’occasion pour l’accompagner… Ils n’avaient pas vraiment pu discuter de comment il se sentait. Pourtant, c’était à ça que servait un coéquipier, non ? Soudain, le jeune homme la surprit. Elle le regarda, presque choquée alors que lui continuait de fixer la route. Elle retourna la tête, un petit sourire sur ses lèvres se dessinant. Elle était touchée par ces parole.


« Je sais que tu es perdue sans moi. » ajouta-t-elle de nouveau sur le ton de la plaisanterie. Oui, Lily n’était pas capable d’être sérieuse plus de deux minutes.  

« Tu sais qu’il paraît que je suis experte en immobilier en plus ! Quand je suis arrivée ici, j’ai visité des dizaines d’appartement avant de trouver celui qui me convenait. »
ajouta-t-elle pour lancer un peu la conversation.

« Alors ? On va voir quoi comme type d’appartement ? » demanda-t-elle toujours avec son sourire qui ne la quittait que très rarement.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

soldat

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 20/11/2016
MESSAGES : 199
POINTS : 1345



MessageSujet: Re: New home, sweet home ?    Mar 16 Jan - 23:43


New home, sweet home
Ian & Lily
La circulation, plus animée qu'être sur le terrain ? Il laissa couler sur elle un regard mi dépité, mi reconnaissant. Il était sûr qu'elle disait ça pour qu'il digère plus facilement cette semaine qu'il avait subit clairement comme une sanction. Il esquissa un mince sourire lorsqu'elle émit son hypothèse, comme quoi il l'avait abandonné simplement pour profiter tout seul de tout ce fun. Oh oui.... foutre des contraventions, être le roi qui décide qui passe ou non, qui traverse ou non, ça m'fout la trique, pensa-t-il avant que le message de Leya n'interrompe la légèreté de la situation. Il n'avait pas spécialement envie d'entrer dans les détails de sa rupture avec Delilah, et il craignait que la curiosité de Lily soit titillée. Il se renfrogna un peu, s'imaginant qu'elle allait pouvoir lire en lui. Il avait merdé, plus d'une fois, au court de sa relation. Mais il aimait Deli. Cette situation avait un gout d'inachevée et c'était terriblement frustrant pour quelqu'un comme Ian, qui aimait aller au bout des choses. Mais que sauver d'un navire déjà au fond de l'océan ? Personne n'aurait pu faire renaviguer le Titanic après le naufrage. Il ne restait plus que quelques vestiges d'une grande époque, comme pour eux deux.

Le commentaire qu'elle fit concernant les meilleures amies fit sourire le brun, alors qu'il restait concentré sur la route. " Tu crois pas si bien dire. Leya est tellement possessive qu'elle serait capable de me pisser d'ssus pour marquer son territoire." sourit-il en repensant aux nombreuses fresques qu'elle avait pu faire. Elle, son tempérament de gamine à faire des crises pour trois fois rien, manquait au jeune flic. Suffisamment pour qu'il continue a penser que venir ici avait été une belle connerie. C'était pas incroyable ça? Il avait enfin accepté de faire tous les sacrifices pour Deli, jusqu'à quitter ses potes qui avaient une part énorme dans sa vie, pour venir ici et penser un peu plus a elle, tout ca, pour ça ? Il avait toute fois une part de responsabilité. Les doutes de la brune n'étaient pas complétement infondés. Il y avait eu ce rapprochement avec cette nana, lorsqu'il était allé à une soirée avec Emma, mais la situation était déjà catastrophique à l'époque. Et puis, il n'y avait pas eu grand chose, juste un écart insignifiant dont il ne se souvenait quasiment plus. " Oui, à New-york, avec mon meilleur ami. Et mon filleul." répondit-il, la voix maussade. Ian avait longtemps cru qu'il ne voulait pas d'enfant, déjà incapable de s'occuper de lui. Avis qui avait changé à la naissance du fils de Leya & Jon. Il était un super parrain, de quoi se rassurer quant à un rôle de papa. Il pensait que ça se ferait avec Delilah, mais encore une fois, il s'était lourdement trompé. Ian fini alors par avouer à Lily qu'il était content qu'elle soit là. En général, il verbalisait ses sentiments avec des déclarations d'amitié lorsqu'il avait trop bu, aujourd'hui, il ressentait le besoin de lui dire. Vivre seul était assez angoissant pour ne pas avoir a choisir où le faire, seul. Sa présence comptait beaucoup pour lui, et signifiait beaucoup aussi. Il lui semblait avoir trouvé en elle une amie, quand bien même n'était-il pas prêt à tout lui confier. Lorsqu'elle plaisanta en lui disant qu'il était perdue sans elle, il laissa derrière lui cette humeur chagrine qu'il trainait, et lui dit en ricanant : " Ouais ouais, disons ça jusqu'à ce qu'on me trouve un truc cool, et après je t'exposerais la vérité." Il lui lança un clin d'oeil pour ponctuer sa plaisanterie. Bien sur qu'elle n'était pas là pas intérêt. Ce n'était même pas lui qui l'avait invité en plus.

Lui racontant qu'elle avait mit un moment pour trouver son dernier appartement, elle se présenta comme une experte de la recherche immobilière. Ça tombait plutôt bien, puisqu'il n'y connaissait foutrement rien. D'ordinaire, il passait exclusivement par des agences, cette fois, il avait décidé de fouiller de par lui même, via des particuliers. Sans doute pour s'occuper un peu plus l'esprit. C'était plutôt bête, dans la mesure où il ne connaissait pas encore vraiment les quartiers, même si son boulot lui avait donné un aperçu de ceux a fréquenter, et de ceux à éviter. « Alors ? On va voir quoi comme type d’appartement ? » demanda Lily, alors que Ian se mit à ralentir près d'un immeuble. Il grimaça en voyant la devanture. " J'espère le type d'appartement qui rend mieux une fois dedans que dehors.." soupira-t-il en se garant. Peut-être qu'une bonne surprise se cachait là ? Il regrettait déjà d'avoir voulu trouver un bien par ses propres moyens... Ils retrouvèrent le propriétaire, devant l'immeuble, qu'ils saluèrent à tour de rôle avant d'entrer. Il ouvrit alors une porte au rez de chaussé. Ah. Ian glissa un regard qui en disait long à Lily. Ca ne lui plaisait déjà guère. Il aurait dû se fier à son instinct, parce que la visite eut cet étrange magie d'être pire, pas après pas. La porte était difficile à ouvrir, ça puait l'humidité, c'était sombre, spacieux mais vétuste et oppressant. Incroyable comme ce propriétaire avait venu ça sur le papier. Seul, Ian aurait sans doute envoyé chier ce mec et tout fait pour que cet appartement soit brulé. Avec Lily, l'ambiance était différente. S'amusant à feindre un entrain surjoué, il lui dit en ouvrant la fenêtre du séjour "Wow, matte ça Lily ! J'ai même ma propre station de Tram tellement il frôle le mur ! Impossible de le rater avec ça. Vous avez cachez ça sur votre annonce, pourtant, quelle plus-value ! " ironisa-t-il alors que le petit train passait, faisant un raffut de tous les diables. On pourrait penser que cet appart miteux était proposé à moindre cout, pourtant, le loyer qu'il affichait était tout autre. Ian voulait vivre décemment. Il n'avait pas besoin d'un palace, mais il était du genre à aimer son petit confort. Une chambre, un salon, grand de préférence ( il espérait bien faire rimer son célibat avec fiesta ) , une chambre d'ami, pourquoi pas. Une cuisine, plus ou moins grande, de toute façon il cuisinait peu. " J'espère que la culture de champignons est comprise dans le loyer ?" demanda-t-il en désignant un pan de mur ayant un peu trop subit les dégats de l'humidité ambiante. " Ca fait une chouette déco non ?" demanda-t-il à la rousse, d'une bouille blasée. Bon, il était temps de passé à la visite suivante? Difficile de faire pire après celle-ci, non ?


Emi Burton

_________________
"Happiness can be found, even in the darkest of times, if one only remembers to turn on the light."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: New home, sweet home ?    Dim 21 Jan - 1:02


New home, sweet home
Ian & Lily

Pour le coup, la petite Lily faisait preuve de beaucoup de psychologie avec Ian. C’était qu’elle l’appréciait beaucoup le petit gars et le voir dans cet état la peinait… Peut-être même que si elle voyait son état se dégradait, elle lui conseillerait d’aller voir l’un de ses collègues. Mieux encore ! Peut-être irait-elle elle-même dans ses rêves pour le protéger d’un cauchemar qui aimerait une proie un peu plus facile… C’était à voir.

Au moins, elle avait réussi à lui arracher un sourire. Puis, vint ce message vocal de la meilleure amie, c’était amusant de voir combien les amies pouvaient se soutenir aveuglement. Elle savait ce que c’était, elle l’avait déjà fait pour Matthew. Elle lança un petit regard pour examiner les réactions de Ian. La blessure étaient encore si fraiche que certaines réactions pouvaient prêter à confusion. Ce fut à son tour de sourire lorsqu’il lui dit que cette Leya était capable de lui pisser dessus.

« Je vois le genre ! »
C’est à ce moment-là qu’elle lui demanda où habitait sa meilleure amie. Elle sentait bien qu’elle n’était pas à côté. Dans son message, on notait la distance physique.

« New-York ! C’est vrai que tu viens de là-bas toi ! J’adorerai y aller un jour. La grosse pomme ! Il doit tellement avoir de choses à voir. » dit-elle en soupirant.

« En tout cas t’as de la chance d’être parrain ! J’adorerai être marraine… Mais bon, je crois que je peux attendre encore looongtemps ! Pourtant je suis sûre que je serai une super marraine, tu vois ? Le genre un peu frappa-dingue mais qu’on adore pour ça. » lâcha-t-elle. Elle laissa voguer son regard sur le paysage quelques secondes pour ensuite accorder un petit sourire à Ian.

C’est à ce moment-là qu’Ian l’a surpris. Il venait de dire tout haut ses sentiments. Surprenant ! elle lui lança un petit regard dont elle avait le secret. Pour ensuite le taquiner. Parce que c’est ça leur relation, se lancer des vannes et des petites piques. Ça permettrait sûrement à Ian d’avoir une sorte de point de repère.

« Saleté ! » lâcha-t-elle avec un grand sourire, n’arrivant même pas à feindre d’être vexée. En parlant de lui trouver un appartement, elle lui demanda ce à quoi il s’attendait. Elle se baissa un peu pour mieux voir l’appartement que regarder Ian. En effet, on ne pouvait pas dire que c’était l’endroit rêvé.

Ian se gara et la jolie rousse le suivit pour aller à la rencontre du propriétaire. Bon, déjà c’était le rez-de-chaussée… Pour Lily ce n’était pas top. Ils échangèrent d’ailleurs un regard avec Ian. D’abord la porte, puis l’humidité… Mais le pire pour la rouquine c’était sûrement ce manque de lumière…

La belle croisa alors les bras, ayant presque peur de chopper un virus en respirant l’air de l’appart. Mais où diable Ian avait-il trouvé ce truc ? Elle se mordit la lèvre inférieure pour s’empêcher de rire alors que le propriétaire tentait de vendre son truc.

« C’est sûr surtout toi qui a tendance à être en retard le matin, ça sera pratique. Hop de ton lit tu sautes dans le tram ! » ajouta-t-elle avec un sourire.

« Je suis sûre que tu pourrais les vendre au marché pour les fins de mois difficiles. » lui murmura-t-elle pour que seul son coéquipier l’entende.

Ils arrêtèrent tout de même la le massacre, remerciant l’homme de son temps. Une fois le propriétaire hors d’écoute, Lily se retourna vers son ami.

« Rassure-moi et dis-moi que ce n’était pas ta seule visite ? »
lui demanda-t-elle, presque désespérée pour lui. « Déjà, t’es pas dans le meilleur endroit du quartier franchement… Au moins, le prochain ne pourra pas être pire que celui-là. » dit-elle en riant à moitié. « Non mais je ne comprends pas comment les gens sont capables de présenter ça quoi ! Le mec doit quand même s’en rendre compte que c’est impossible de vivre là-dedans ?! »  



Emi Burton


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

soldat

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 20/11/2016
MESSAGES : 199
POINTS : 1345



MessageSujet: Re: New home, sweet home ?    Jeu 1 Mar - 23:26


New home, sweet home
Ian & Lily
Non, Ian n'avait pas tout misé sur cet appart, mais oui Ian était quelque peu dépité face à l'échec de cette foutue visite. Le seul point positif qu'il en tirait, c'est qu'il avait pu en rire avec Lily...  Au moins, il savait ce qu'il ne voulait pas : ça. C'était presque drôle pour un flic de s'imaginer plus facilement en danger de mort chez soit que sur le terrain... Sa collègue semblait grandement partager son avis à propos du côté craignos de ce quartier.  Ian ne cherchait pas non plus à s'installer dans un coin résidentiel, où ses voisins risquerait de détester le célibataire qu'il était aujourd'hui. Mais, effectivement, il ne voulait pas non plus finir dans un endroit aussi pourri que ça. Une visite de moins ! La rouquine était définitivement du même avis que Ian quant à l'indécence de proposer un appartement comme celui qu'ils venaient de quitter. "  J'espère que les prochains propriétaires détestent moins le genre humains..." plaisanta-t-il en déverrouillant de loin sa bagnole.  

Une fois dedans, il enregistra une autre adresse sur le GPS, pour poursuivre sa quête d'une recherche d'appartement. Il se demandait si Delilah allait rester dans la maisonnette, où si elle allait aussi vivre cet enfer. L'espace d'un instant, il lui souhaita bien fortement, et celui d'après, il regretta cette pensée. Avec un peu de chance, elle trouverait un truc pas mal près de la fac où elle enseignait. Imaginer les projets d'avenir de son ex le crispa un peu, surtout lorsqu'il l'envisagea avec quelqu'un d'autre. Il avait l'impression d'avoir fait un bon dans le passé, lorsqu'il avait intégré la fac de New-York, et qu'il l'avait retrouvé là-bas, au bras d'un autre mec. Cette fois-ci, c'était tout de même différent puisqu'ils avaient probablement été au bout de leur histoire... Il regarda rapidement sa passagère, réalisant qu'il était resté pas mal silencieux depuis qu'il avait reprit le volant, l'oubliant totalement. Il vérifia aussi sa trajectoire, qu'il avait suivit machinalement sans spécialement faire attention : " Donc t'es jamais allée à New-York ...? Si je peux avoir quelques jours d'ici quelques mois, je pense y aller. Mon filleul a déjà une marraine, mais je suis sur qu'il aimerait rencontrer les copines frappa dingue de boulot de son super parrain... Ok l'offre est encore plutôt vague mais si jamais l'envie de te dis de m'accompagner chez moi... enfin, là bas." corrigea-t-il aussitôt. Il ne s'était jamais senti complètement chez lui en Angleterre, un peu comme s'il était venu vivre ici que pour quelques temps. Encore moins aujourd'hui, puisqu'il n'avait littéralement plus de chez lui.

Ils durent faire le reste du chemin à pieds, l'accès au centre ville étant réduit. Ian laissa errer son regard sur une boutique dont l'enseigne avait changé de nom. Attirant l'attention de Lily qu'une petite tape sur le bras, il lui dit, amusé : "Hé, c'était pas là notre enquête sur le sexshop ?"  Aujourd'hui, c'était un nouveau énième bar dans Manchester, ce qui apportait un plus pour Ian à ce coin là. Rien ne valait plus que le luxe d'avoir un pub au pied de chez soi. Son regard traina a travers la baie vitrée, comme s'il imaginait que cette nana à qui il avait causé ce jour là soit encore dans les lieux. Il ne l'avait jamais recontacté, évidemment, ni même repensé. Aujourd'hui, alors que le souvenir lui revenait, il se demandait bien s'il avait enregistré son numéro quelque part. Il ne se souvenait même plus de son prénom à vrai dire.  La seule chose dont il se souvenait c'était qu'il avait eu peur pour Lily, et qu'ils avaient arrêté un escroc déboussolé, ensemble. La jeune femme qui faisait le pied de grue devant un bâtiment semblait être son rendez-vous. Il était un peu en retard, ce dont il s'excusa. Lorsqu'elle lui demanda s'ils étaient ensemble, alors qu'elle ouvrait la porte, Ian lui répondit dans un sourire que non, qu'elle venait juste avec lui à titre d'amie.  La propriétaire se stoppa : "AH. Bon alors je ne vais pas vous faire perdre votre temps, je ne loue qu'à des couples. On vient à peine de refaire l'appart saccagé par des étudiants, je refuse de vivre ça à nouveau. Désolée et bonnes recherches" dit-elle en les congédiant. Interdit, Ian la fixa. Elle était sérieuse ou elle n'avait pas aimé le retard ? Encore une fois la présence de Lily le calmait, puisque sans elle il aurait peut-être envoyé chier cette femme en employant des mots pas très joli à entendre. " Vous savez que je suis policier et pas étudiant ?" lui demanda-t-il, essayant tout de même de comprendre la connerie de cette dame. Elle se braqua, l'engueulant presque de tenter de l'intimider - quoi ? Mais non pas du tout... pensa-t-il en la regarda, surpris. Avec aplomb, elle l'envoya bouler en s'offrant le droit de choisir à qui elle voulait louer son bien. Ian eut un petit rire, qui n'avait rien d'amusé. Clairement ? Il avait les nerfs, et ça se voyait. Était-ce normal d'avoir envie de l'encastrer dans le mur ?  Se contrôlant du mieux que possible, il fit demi tour.   Ses mâchoires semblaient battre contre ses joues, alors qu'il contenait la colère qui montait en lui. Il allait vraiment devoir reprendre le sport pour canaliser tout ça... " Bon, on a genre au moins quarante minutes avant la prochaine visite. J'te propose soit une pinte, soit d'être complice d'un meurtre, tu choisis quoi ? "demanda-t-il à la demoiselle, essayant de ne pas avoir un ton trop agressif avec elle. C'était raté.

Emi Burton

_________________
"Happiness can be found, even in the darkest of times, if one only remembers to turn on the light."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: New home, sweet home ?    Mar 27 Mar - 23:34


New home, sweet home
Ian & Lily
Lily se félicitait intérieurement de s’être proposé pour accompagner Ian dans sa recherche d’appart. En effet, vu le premier appart, pas sûr que le jeune homme aurait réussi à ne pas partir en dépression. Au moins, avec Lily, il pouvait rire ! Parce que fallait avouer, la rouquine était une petite rigolote. L’appartement était délabré et c’était impossible de vivre dans ce genre d’endroit.

" J'espère que les prochains propriétaires détestent moins le genre humains..."

« Malheureusement à Manchester c’est la loi de la jungle tu sais. »
ajouta-t-elle avec un petit sourire de coin.

Mais déjà il était l’heure d’aller voir un nouvel appart. Ils montèrent en voiture, direction un autre bien. Finalement, c’était le silence qui s’était installé dans l’habitacle. Qu’importe, la jeune femme observait le paysage défiler sous ses yeux. C’est alors que Ian prit la parole.

Ian lui demanda alors si elle était déjà allée à NYC, la rouquine secoua la tête négativement. Non, malheureusement elle n’avait encore jamais eu cette chance, mais elle comptait bien y remédier. Son collègue lui annonça alors que dés qu’il aurait quelques jours de congés, il retournerait là-bas. Elle émit un petit rire lorsqu’il lui dit que son filleul apprécierait sa copine frappa dingue.

« Tu es sérieux ? » demanda-t-elle avec un petit sourire. « Tu me supporterais pendant 7 heures de vol ? » plaisanta-t-elle. « En tout cas, fais attention à ce que tu dis, ça ne tombe pas dans l’oreille d’une sourde avec moi, tu sais bien ! » ajouta-t-elle en l’observant. Pour le coup, bien sûre qu’elle serait tentée de partir pour l’Amérique ! Mais Ian aurait sûrement beaucoup de choses à faire et elle ne voulait pas non plus le gêner… Mais si sa proposition était sérieuse, elle serait prête à passer le pas.

Finalement, Ian réussit à trouver une place pour se garer. Elle espérait d’ailleurs pour lui que le futur appart avait un appartement. Seulement, le quartier lui disait quelque chose. Et pour cause ! C’était pas très loin du sexshop qu’ils avaient ‘’visité’’.

« J’en ai l’impression. Au moins, tu sais où tu finiras ton service si tu ne viens pas ici. » plaisanta-t-elle.

Avec du recul, c’était belle et bien une situation délicate. Enfin, la psychologue avait toujours était raisonnable dans cette histoire… C’était juste son côté fouine qui plaisait moins. Qu’importe, ils arrivaient enfin. L’accueil fut glacial… Surtout qu’elle demanda s’ils étaient ensemble. La réponse ne lui plut pas et elle s’arrêta net. Elle le regarda bouche bée après la réponse de la femme. C’était une blague ? Elle aurait pas pu le dire avant par téléphone… Le pauvre Ian s’était figé et la jeune femme voyait bien qu’il tentait de ne pas s’énerver.

La belle rouquine ne pouvait qu’être spectatrice de ce sketch. Le fait que Ian soit policier ne semblait pas l’impressionner. Surtout qu’elle avait le droit de choisir ses locataires. Pour tenter de calmer son ami elle posa une main sur son bras pour ensuite lui insuffler le mouvement du départ. Avant de partir, Lily se tourna vers la propriétaire et lui lança un sourire énigmatique, ce n’était pas un sourire agréable, plus une menace que l’on pouvait y lire. La pauvre femme ne savait pas qu’elle allait passer une nuit très difficile… Oui, Lily était ce genre là, se venger des choses qui arrivaient dans le réel… En particulier lorsqu’il s’agissait d’un préjudice sur l’une des personnes auquel elle tenait.

« On peut faire un meurtre et après boire un verre, avec nos compétences je suis sûre qu’en quarante minutes c’est faisable. » plaisanta-t-elle. Elle lui saisit le bras, tentant de lui donner un peu de sa bonne humeur.

« Allez ! Viens c’est moi qui t’invite ! » lâcha-t-elle avec un petit sourire alors qu’elle l’entrainait à sa suite. Ils trouvèrent rapidement un bar et à peine installés, ils purent commander. Après réflexion, Lily se décida pour un verre de vin blanc.

« Mais dis-moi… Tu cherches un appart pour tout de suite ? Tu vis où actuellement du coup ? » elle ne doutait pas qu’il avait laissé la maison à son ex-fiancée et elle le voyait mal continuer à vivre avec elle alors qu’ils avaient rompu… Enfin, même si c’était des choses qui arrivaient.   Peut-être était-il chez un ami.

« Entre nous, je me demande si tu ne devais pas revoir ta façon de faire des recherches d’appart ! A part si tu aimes le style squatte étudiant. Il se situe où le suivant ? » demanda-t-elle avec curiosité, sortant son téléphone pour le situer grâce à son GPS.


[/i]

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

soldat

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 20/11/2016
MESSAGES : 199
POINTS : 1345



MessageSujet: Re: New home, sweet home ?    Jeu 3 Mai - 21:01


New home, sweet home
Ian & Lily
La réaction de la propriétaire avait relativement agacé Ian. Ça, couplé à la visite foireuse précédente, et le policier n'avait qu'une envie : tout péter. Forcé d'accepter sa décision, il proposa à Lily d'occuper leur temps libre avant la prochaine visite en allant boire une bière, ou en se rendant complice et coupable d'un meurtre. La réponse de la jeune femme lui étira un sourire malgré la situation qui ne l'amusait guère. C'est vrai qu'ils étaient plutôt bien placé pour savoir comment s'y prendre sans laisser de preuve. Là tout de suite, il se laisserait presque tenter à un duo à la Bonnie and Clyde. Non seulement il supporterait la jeune femme aisément pendant plus de sept heures de vol pour aller à NYC, mais en plus de ça, il se voyait totalement fuir la justice sur les route en sa compagnie. Au moins, il ne s'ennuierait clairement pas. Mais se contenter d'une pinte était une meilleure idée, surtout qu'elle payait sa tournée.

Passant commande une fois au bar, la profileuse se décida pour un vin alors que le policier se montra plus traditionnel avec une chope de bière. Elle le questionna alors sur la précarité de sa situation quant à un nouveau logement. Urgent ? Non, pas tant que ça. La vie à l’hôtel n'était pas affreuse, mais il lui tardait tout de même d'avoir un semblant de chez lui. Vivre comme ça lui donnait l'impression d'avoir sa vie en suspend, comme s'il attendait que Delilah change d'avis pour revenir. Mais ça n'allait pas se produire, et il ne vivait pas non plus dans cette attente.  Ian était quelqu'un qui avait besoin d'une vie sociale, et vivre dans une chambre d’hôtel ne lui donnait pas cette chance. C'était compliqué d'organiser un truc là-dedans, et les seules personnes qu'il rencontrait dans les couloirs ressemblaient à des personnages tout droit sorti de la saison de l'Hotel, de American horror story. Elle suggéra alors qu'il devait peut-être revoir sa façon de faire au niveau des recherches d'appart. Peut-être. A vrai dire, il faisait comme il pouvait, avec le temps qu'il arrivait à accorder aux différents propriétaires.  " Ouais t'as probablement raison, mais à vrai dire, même un squat' étudiant me conviendrais plus qu'une chambre d’hôtel. Bon après, y'a pas d'urgence absolue non plus. " répondit-il, plutôt sincèrement. Après avoir essayé d'effacé son air blasé, accueillant le serveur avec un sourire, il précisa sa dernière remarque " C'est plus pour tourner la page, tu vois? C'est pas en standby comme ça que je pourrai repartir à zero. D'autant plus qu'il n'y a pas grand chose qui me retient à Manchester dorénavant, avoua-t-il, avant de se trouver peut-être un peu offensant envers  la rouquine , en dehors de quelques collègues plutôt cool." dit-il en lui dédiant un clin d'oeil, lui proposant de trinquer par la même occasion.

Il n'avait pas multiplié les liens sociaux, contrairement à son habitude. Quelques collègues, comme Lily et Emma par exemple, et des rencontres ici et là, sans plus. Il n'était peut-être pas dans un état d'esprit propice à ça non plus. Avoir évoqué le squat étudiant lui rappela qu'il pourrait peut-être reprendre contact avec cette étudiante qui l'avait invité à une soirée, et à laquelle il s'était rendu avec Emma. Il était presque tenté de raconter cette histoire à Lily, mais curieuse comme elle était, elle allait lui en demander les détails. Emma lui ferait la peau s'il osait évoquer la petite combi dans laquelle elle s'était retrouvée. Après quelques longues gorgées de bières - savourer ? Qu'est-ce donc ? - il se pencha un peu vers son amie, qui avait toujours son GPS d'allumer. " C'est vers - dit-il en se permettant de déplacer la vue satellite à l'aide de son doigt, sur son écran -heu... là." dit-il enfin, en s'arrêtant près de Whitworth Park. " C'est pas central Park, mais je pourrai faire mon footing tranquillement j'imagine..." dit-il en se replaçant correctement. Courir dans la rue ? Bof. De toute façon, à New-York c'était chose impossible. C'est alors qu'il en vint à se dire qu'avec la demoiselle, il n'avait jamais trop parlé du privé très privé. Et puisqu’ils avaient une demie heure devant eux, c'était le moment rever pour faire causette : " T'as toujours vécu dans le l'coin, Blue?" demanda-t-il, se souvenant très bien du détail du prénom de la jeune femme et dont il s'amusait parfois à prononcé sur un ton de moquerie. Ca n'en était pas une. Mais elle avait l'air d'être comme Delilah, à ne pas aimer l'intitulé total. C'était donc facile pour lui.  L'agacement redescendu grâce au combo Lilybeer, et voila notre homme de nouveau taquin.

Emi Burton

_________________
"Happiness can be found, even in the darkest of times, if one only remembers to turn on the light."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: New home, sweet home ?    

Revenir en haut Aller en bas
 

New home, sweet home ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Modèle 3D - Sweet Home 3D
» [Livre I] Home sweet home | Terminé
» Haute Fidélité et Home cinema
» HOME (film)
» Home déco

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-