AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs [Orion & Sarah] || Hot Topic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 530
POINTS : 5719



MessageSujet: Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs [Orion & Sarah] || Hot Topic   Lun 13 Nov - 20:02

Nous venons de là.


Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs

Orion & Sarah


Il y en avait pour une heure jusqu'à Hightown. Elle lança la radio puis s'engagea sur la route qui permettait de sortir de Manchester. Le ciel s'éclaircissait à vu d’œil. Sarah ne pouvait s'empêcher de lancer des regards en coin à Orion. Elle avait un peu peur qu'il s'endorme. Il était plutôt calme. Se concentrant pour ne pas louper la sortie, elle s'engagea sur la bonne voie avant de chercher le panneau, celui qui ne se lisait quasiment plus. C'était celui qui menait droit à la mer, dans une crique que très peu de gens connaissaient. Mais ils allaient d'abord passer dans un adorable petit village côtier. Le monde s'éveillait autour d'eux, la lumière pointait le bout de son nez. Elle avait souvent emmené Naïla dans cet endroit quand elle était plus jeune et qu'elle découvrait sa passion pour la photographie. C'était somptueux. Surtout au lever du soleil.

A vrai dire, Sarah avait hésité à emmener Orion dans un tel endroit, il lui évoquait tant de souvenirs. De très bons souvenirs, mais qui lui semblaient à présent dater d'un autre siècle. Naïla ne lui parlait plus et elle n'était jamais revenue toute seule. Pourtant, c'était un de ses endroits préférés. Ils y étaient presque, la lumière du soleil était plus visible et des lueurs orangées pointaient le bout de leur nez tandis que la voiture s'engageait sur un chemin de terre et de gravier au milieu des champs. Sarah se gara derrière une immense pierre, puis coupa le moteur, se tournant vers Orion avec un petit sourire heureux et timide en même temps.

« Viens ! » Elle sortit de la voiture, la contourna pour l'attendre à la portière de son côté, lui tendant la main pour le faire sortir. Une fois ceci fait, elle ferma les portes à clef et l’entraîna de l'autre côté de la gigantesque pierre, un air mystérieux sur le visage. Ils pouvaient déjà entendre le bruit des vagues au loin et sentir la légère brise matinale. Lorsqu'il débouchèrent sur la crique, Sarah fut soulagée. C'était comme elle l'avait laissé, presque dix ans plus tôt. Le sable fin bordait un harmonieux mur de pierres que la mer avait naturellement formé à la force de ses vagues. Juste sous leurs pieds s'étalaient un océan de galets. Sarah n'attendit pourtant pas, non ce n'était pas encore l'endroit clef.

Elle resserra sa prise sur la main d'Orion et le guida vers l'énorme rocher autour duquel ils avaient tourné. De l'autre côté semblait surgir un escalier naturel qui menait à son sommet. S'assurant de la stabilité de chaque marche, ils débouchèrent sur la plateforme, chassant malgré eux deux mouettes qui se reposaient là. Sarah qui venait de s'en mettre encore plein la vue tourna son visage vers celui d'Orion. Elle voulait voir sa réaction lorsqu'il apercevrait sous ses yeux les étendues de prés se teinter d'or sous les rayons du soleil, elle voulait voir le visage d'Orion s'illuminer devant le calme enchanteur des lieux, devant la beauté de la nature que l'homme avait encore épargnée. Quelque part au loin la cloche d'une église sonnait six heures et demi et derrière eux, le doux bruit des vagues leur murmurait à l'oreille, comme si la mer les prenait dans ses bras dans une étreinte bienveillante alors que l'astre solaire commençait tout juste à réchauffer l'atmosphère.

MademoizelleZ

_________________


What should I do with you two ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 604
POINTS : 6035



MessageSujet: Re: Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs [Orion & Sarah] || Hot Topic   Mar 14 Nov - 12:00


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs


     
         

Grâce au léger petit déjeuner que ma douce avait préparé, ma mauvaise humeur commençait déjà à s’estomper alors que je buvais mon thé. Elle s’était invitée dans mon dos pour me prendre dans ses bras, geste emplit de tendresse qui provoqua de nouveaux bons dans ma poitrine sans le vouloir. Ce n’était rien qu’un détail, un simple geste, mais aller savoir pourquoi, je le chérissais à la hauteur d’un nouveau bonheur me semblant trop beau pour moi. Elle n’avait pas manqué de me demander d’emporter ma guitare, et sans poser de question, je m’étais contenté d’obéir sans poser de questions, me contentant de la suivre docilement.

Nous étions partis vers cette destination inconnue qu’elle tenait visiblement à garder secrète. Je profitais de la route pour me réveiller complètement, m’extirper enfin des effluves de mon sommeil réparateur. Je n’étais plus bougon mais je restais silencieux, le regard perdu sur la route alors que ma belle avait mis la radio. Pour le moment, il faisait encore trop sombre pour que je puisse réellement profiter du paysage, si bien que rapidement, je me contentait de trainer mon regard sur elle. Elle était belle, ainsi concentrée sur la route, la musique accompagnant merveilleusement le moment présent. Je souriais doucement, attendrit alors qu’enfin, je commençais à me demander où nous menait cette route. J’étais réellement curieux de voir ce qu’elle tenait tant à me faire découvrir aussi tôt un matin, alors même que le soleil n’était pas encore apparu. L’idée d’un lever de soleil sur une plage me vint naturellement à l’esprit, mais je préférais ne pas émettre trop d’hypothèses. J’avais hâte, c’était aussi simple que ça.

Peu à peu, le paysage changea alors que nous semblions nous rapprocher de notre objectif. Nous traversions un petit village alors que les premières lueurs du soleil s’annonçaient. Un moment, je crus que ce fusse notre destination, mais j’avais tords. tel un enfant, je découvrais les environs avec un oeil admiratif alors que nous nous engagions sur un chemin qui ne semblait pas souvent emprunté, pour finir notre course devant un énorme rocher. Lorsqu’elle se gara, j’avouais ne pas vraiment comprendre la situation. Etait-ce vraiment ici ? Septique, je regardais la grande pierre à travers le pare brise avant de capter le sourire que m’offrait Sarah. Je m’exécutais, attrapant sa main pour sortir de l’habitacle, le regard toujours fixe sur cet énorme roche qui décidément n’était pas là naturellement, j’en était certain.

Je me laissais entrainer par mon oiseau, semblant d’un coup bien pressée de me faire découvrir ses merveilles. Elle était craquante, avec ce petit air mystérieux sur le visage. Tout sourire, je prêtais une attention nouvelle à ce qui m’entourait, laissant mon ouïe me faire remarquer que l’on pouvait déjà entendre le bruit des vagues au loin ainsi que les cris des oiseaux caractéristique à ce genre de lieu. Bientôt, elle me fit découvrir une petite crique, un lieu apparemment épargné par l’homme, mais je n’eu pas le temps de m’extasier sur l’endroit qu’elle m’emmenait déjà ailleurs, resserrant sa prise sur ma main alors que je la suivais avec plaisir. Elle m’amusait à être aussi excitée et pressée en même temps. Etait-il possible que l’endroit qu’elle veuille me faire découvrir soit plus beau que celui-ci ? En découvrant le grand escalier qu’elle m’invita à prendre à sa suite, j’avouais avoir un énorme doute sur la question, mais je préférais ignorer mes interrogations pour la suivre. Je lui faisais une confiance aveugle en la suivant sur les marches glissantes, si bien que je failli rater de descendre tout l’escalier sur les fesses plus d’une fois, mais heureusement, elle était là pour me rattraper.

Enfin, nous arrivions au sommet. J’avouais être totalement soufflé par la vue qui s’offrait à nous. C’était magnifique, réellement. Subjugué par la beauté du paysage, j’en prenais plein la vue alors que mes yeux ne savaient pas où se poser. Cet endroit avait été épargné par la rage de l’homme, semblant comme déconnecté du reste de l’univers. Tout était d’un calme incroyable, apportant une harmonie enchanteresse au lieu. Peu à peu, un sourire apparu sur mes lèvres. Je lui pardonnais de m’avoir sorti du lit pour un tel spectacle. Un instant, je pensais même n’avoir encore jamais vu pareil endroit. Le carillon d’une cloche s’éveilla, brisant le silence du bruit des vagues mais ne gâchant rien au moment. Je devais avoir l’air d’un enfant découvrant les merveilles de la nature pour la première fois, le regard illuminé tandis que le soleil se montrait de plus en plus. Je compris alors que ce cadre était éphémère, que seule de rares élus avaient la chance de pouvoir l’admirer. Et j’en faisais partie, grâce à ma Sarah. Allez savoir pourquoi, cette idée me tira un soupir de bien être, traduisant à quel point je pouvais me sentir heureux et privilégié à cet instant.

Enfin, je détournais le regard pour le poser sur le visage de ma violoniste. Un frisson me parcouru alors que je m’extasiais sur son visage éclairé de la douce lumière des premiers rayons encore présent. Elle était magnifique, elle aussi. N’écoutant que mon coeur, je me tournais vers elle, lui souriant doucement alors que ma main serrait la sienne un peu plus fort.

« C’est magnifique... »

Je n’en dis pas plus, préférant venir quérir un baiser sur ses douces lèvres alors que mes pensées me criaient de lui dire à quel point elle-même pouvait l’être également. Ma main vint s’inviter naturellement sur sa joue, prolongeant le baiser alors que mon coeur battait comme un fou dans ma poitrine. Il était inutile d’ajouter quoi que ce soit. Tout était parfait.



(c) BlackCat

_________________
before the storm begins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 530
POINTS : 5719



MessageSujet: Re: Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs [Orion & Sarah] || Hot Topic   Mar 14 Nov - 13:01


Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs

Orion & Sarah


La douceur de la lumière illuminait le visage d'Orion, lui donnant la beauté d'un portrait peint avec la délicatesse de l'amour et de la splendeur du monde. Ses yeux d'ébène abritaient désormais la flamme du soleil levant et ses adorables fossettes se révélaient alors qu'un sourire impressionné se dessinait discrètement sur son visage. Sarah était fascinée par l'expression du jeune homme, dévorée par l'attraction qu'il exerçait sur elle. Elle était suspendue à ses lèvres lorsqu'un soupir de bien-être lui échappa. La réponse qu'il lui offrit était évidente, elle se lisait sur son visage, cependant, ce qu'elle lut dans son regard lorsqu'il posa tendrement ses yeux sur elle, lui plu bien davantage.

Ses doigts se resserrèrent sur les siens, faisant agréablement frissonner Sarah dont les battements de cœur s’accélèrent. Il se rapprocha d'elle, penchant son visage pour aller quérir un baiser. Sarah ferma doucement les paupières, offrant ses lèvres avec envie tandis que la main d'Orion qui se glissait sur sa joue la fit encore frémir. La main libre de la musicienne vint se glisser sur la taille du beau blond pour le rapprocher d'elle tandis qu'elle faisait durer leur baiser, glissant sa langue contre la sienne, jouant sensuellement de ce contact. Elle sentit une fois de plus son corps se transformer, là tout contre lui, comme si chaque toucher de sa part l'envoûtait un peu plus. Elle s'enflammait de désir pour lui, oubliait comme toujours, le monde autour.

Elle dégagea doucement sa main de celle d'Orion pour avoir accès au ventre ainsi qu'au torse du jeune homme, glissant ses mains sous le tissu qui protégeait encore son corps divin. Elle se collait à lui avec cette irrépressible besoin de ne faire qu'un et commençait à soupirer avec envie lorsqu'elle reprenait son souffle. Elle rompit le baiser, haletante, posant son front contre celui d'Orion, plongeant ses prunelles noisettes dans les siennes. « J'ai terriblement envie de toi, maintenant, ici, tout de suite....comment fait-on ? » Elle lui effleura les lèvres des siennes avant de les glisser dans son cou, qui maintenant, elle le savait bien, était son point faible, pour le mordiller et l'embrasser avec gourmandise. Elle eut l'impression qu'elle passait son temps à lui dire ça, à le penser, à le ressentir. Est-ce que cela allait-il toujours être le cas ?

Chassant cette question, elle porta toute son attention au plaisir qu'elle pouvait donner à Orion en cet instant et en ceux qui allaient suivre. Elle le caressait tendrement, savourant la chaleur de sa peau sous ses mains fraîches, se soulant de son odeur qu'elle aimait tant, là-haut sur ce rocher, avec pour seul témoin la nature à la fois si majestueuse et discrète. Elle voulait savourer chaque moment en sa compagnie, comme si c'était le dernier, trop effrayée que la vie ne lui arrache son nouveau bonheur brutalement, sans prévenir. Si elle devait faire des folies, autant aller jusqu'au bout, et aimer Orion était la plus belle folie qu'elle pouvait se permettre.

MademoizelleZ


hrp:
 

_________________


What should I do with you two ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 604
POINTS : 6035



MessageSujet: Re: Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs [Orion & Sarah] || Hot Topic   Mar 14 Nov - 14:15


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs


     
         

Bien vite, notre échange se transforma pour accueillir notre envie naissante de l’autre.  La passion prenait doucement place alors que nos langues dansait ensemble et que nos souffles se confondaient. Nous oublions le monde autour, ce cadre somptueux n’existait déjà plus alors que seuls nos coeurs semblaient en communion parfaite. Elle avait relâché ma main pour la glisser sur mon ventre tandis qu’elle m’avait déjà rapproché d’elle à l’aide de l’autre. Un frisson ne manqua pas de me traverser alors que la fraicheur de sa main entrait en contact avec ma peau, ne faisant que me redoubler d’ardeur avant qu’elle ne finisse par enfin quitter mes lèvres. Etait-ce mal d’en vouloir encore ? De vouloir me laisser aller à plus que de simples baisers ?

Ses mots me rassurèrent et m’enflammèrent dans le même temps. Nous étions sur la même longueur d’ondes, quand bien même l’idée de passer notre temps à faire l’amour avait pu passer une fois de plus dans mes pensées. Peu importe au final si c’était ce qui nous rendait heureux, n’est ce pas ? J’essayais de m’en convaincre alors qu’elle n’attendait aucune réponse pour effleurer à nouveau mes lèvres, me faisant croire un instant à un nouveau baiser avant de partir dans mon cou, coquine qu’elle était.

Je mordis ma lèvre sans le vouloir alors que ses premiers baisers redécouvrait ma peau, il me semblait qu’elle savait parfaitement comment me faire défaillir et sans savoir pourquoi, cette idée me plaisait autant qu’elle m’effrayait. Des soupirs franchissaient mes lèvres lorsqu’elle mordillait mon cou offert, laissant mes mains se glisser sous son haut à elle, partir à mon tour à la rencontre de son corps. Comment était-il possible que j’ai à nouveau tellement envie d’elle ? En rouvrant les yeux, découvrant le paysage, je préférais enfuir toutes les questions existentielles qui auraient pu me venir pour me laisser aller à ce moment avec elle comme si c’était le dernier, comme si notre bonheur était comparable à cet instant qu’elle avait voulu me faire vivre en venant ici, tout aussi éphémère.

Je la repoussais doucement, me défaisant de ses attentions pour venir à nouveau quérir ses lèvres, l’embrassant avec un désir mal contenu tandis que je l’incitais à s’allonger à même la pierre sous nos pieds, faute d’avoir le moindre support. Tant pis, tant mieux, au final, peu importe, il n’y avait au moins aucun risque que l’on vienne nous surprendre cette fois. A mon tour alors, je quittais ses lèvres pour m’en prendre à son cou alors que mes mains se faisaient baladeuses, s’attaquant à son haut pour le lui enlever, entrainant les deux couches au passage. Je relâchais ses lèvres le temps de l’en débarrasser, découvrant sa poitrine encore couverte d’un beau soutien-gorge en dentelles bleu nuit. Un instant, je l’observais, appréciant la vue avant de venir embrasser la naissance de sa poitrine, prenant pour une fois mon temps avant de le lui enlever tout en espérant qu’elle n’ai pas trop froid. Il ne faisait pas très chaud, sans doute à peine quinze degrés, mais j’espérais que la chaleur de nos corps échauffés par le désir et l’excitation suffiraient à nous réchauffer. Je laissais trainer ma langue sur sa peau alors que mes mains s’étaient glissées sur ses cuisses pour la ramener un peu plus à moi, avide de sa chair, de notre connexion qui me faisait perdre la tête.



(c) BlackCat

_________________
before the storm begins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 530
POINTS : 5719



MessageSujet: Re: Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs [Orion & Sarah] || Hot Topic   Mar 14 Nov - 15:50


Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs

Orion & Sarah


Sarah n'aurait même pas eu besoin de parler finalement car Orion semblait désirer la même chose. Il ne répondit pas par des mots mais par des gestes d'une sensualité qui la firent fondre entre ses bras. Son être tout entier gagna en température alors que pourtant la fraîcheur de cette aube estivale se faisait sentir. Elle ne savait pas dire si la chair de poule qui recouvrait sa peau était due à l'effet qu'il lui faisait ou à la brise fraîche mêlée d'embrun qui les enveloppait sur leur promontoire de pierre. A cet instant précis, elle n'avait envie que d'une seule chose, être sienne et qu'il soit sien.

Il repoussa doucement les attaques de la jeune femme pour l'amener à l'embrasser de nouveau. Sarah ne se fit pas prier, lui offrant un baiser emplit de fougue tandis qu'elle se laissait aller en toute confiance vers le sol. La pierre était froide sous ses fesses, même à travers son jean mais elle n'y pensa plus aussitôt que les lèvres de son bel amant parcourait la chair tendre de son cou. Elle sentit la pression qu'il exerçait sur ses vêtement pour les retirer, elle hésita, il ne faisait pas si chaud que ça, mais....elle ne sut dire non. Elle lui adressa simplement un regard qui signifiait qu'elle ne tarderait pas à lui rendre la pareille. Il déposa des baisers sur sa poitrine qui lui firent tourner la tête et quasiment perdre l'équilibre si bien qu'elle s'allongea doucement sur le dos, laissant échapper un petit cri de surprise lorsque sa peau eut atteint la surface dure. La pierre était vraiment froide.

Spoiler:
 

MademoizelleZ

_________________


What should I do with you two ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 604
POINTS : 6035



MessageSujet: Re: Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs [Orion & Sarah] || Hot Topic   Mar 14 Nov - 16:29


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs


     
         

HOOOOOOT:
 


(c) BlackCat

_________________
before the storm begins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 530
POINTS : 5719



MessageSujet: Re: Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs [Orion & Sarah] || Hot Topic   Mar 14 Nov - 21:32


Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs

Orion & Sarah


Spoiler:
 

MademoizelleZ

_________________


What should I do with you two ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 604
POINTS : 6035



MessageSujet: Re: Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs [Orion & Sarah] || Hot Topic   Mer 15 Nov - 11:33


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs


     
         

HOOOOOOT:
 


(c) BlackCat

_________________
before the storm begins


Dernière édition par Orion Blackburn le Mer 15 Nov - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 530
POINTS : 5719



MessageSujet: Re: Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs [Orion & Sarah] || Hot Topic   Mer 15 Nov - 14:16


Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs

Orion & Sarah


Spoiler:
 

MademoizelleZ

_________________


What should I do with you two ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 604
POINTS : 6035



MessageSujet: Re: Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs [Orion & Sarah] || Hot Topic   Mer 15 Nov - 21:01


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs


     
         


Spoiler:
 

Je me laissais une nouvelle fois envahir par la douce sensation de bonheur que pouvait apporter l’apogée du plaisir tandis que je tentais de reprendre mon souffle, un sourire peint sur les lèvres répondant à celui de ma promise. Plongé dans ses yeux, je sentais mon coeur battre comme un fou dans ma poitrine alors que je m’extasiais à nouveau sur sa beauté, venant glisser quelques doigts sur sa joue pour dégager une ou deux mèches de cheveux. Je caressais sa peau avec tendresse en accueillant ses mots, provoquant un sourire plus sincère sur mon visage avant qu’une moue dubitative ne le remplace.

« Hum... Laisse moi réfléchir.. »

Puis, mon sourire réapparu comme il était venu, cette fois plus joueur tandis que je la renversais sur le côté tout en me dégageant d’elle, reprenant l’avantage sur notre position en la couvrant de petits baisers aussi doux qu’une plume sur sa peau de pêche. Par chance, elle avait atterri sur mon pull et mon haut, il n’y avait donc aucun risque qu’elle ait à nouveau froid.

« Je te pardonne, pour cette fois...»

Souriant de ma propre connerie, je l’embrassais à nouveau sans plus tarder, laissant une toute autre chaleur que la précédente envahir mon coeur. J’aurais voulu rester dans ce petit coin de paradis à jamais en sa compagnie, dans cet endroit qu’elle m’avait fait découvrir sans que je sache réellement pourquoi. J’étais bien curieux, je devais l’avouer. Etait-ce simplement la poésie du cadre qui lui avait fait croire que cela me plairait ou était-ce un endroit cher à son coeur ? J'avais envie qu'elle me raconte, j'avais envie d'en apprendre plus sur elle tandis que mes doigts s'étaient à nouveau perdu dans sa chevelure.

« Cet endroit... Comment l’as-tu découvert ? Tu y viens souvent ? »


(c) BlackCat

_________________
before the storm begins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 530
POINTS : 5719



MessageSujet: Re: Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs [Orion & Sarah] || Hot Topic   Jeu 16 Nov - 11:02


Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs

Orion & Sarah


Sarah observa avec attention les expressions d’Orion, elle se redressa d’ailleurs légèrement, pour pouvoir mieux le regarder. Qu’il était beau, le visage encore détendu de plaisir. Ses yeux semblaient vouloir l’aspirer et elle se serait volontiers laissée plonger dans ses pupilles sombres pleines de promesses. Son cœur s’emballa de nouveau. L’attraction qu’elle éprouvait pour lui, cet attachement profond, comme un besoin vital l’effrayait presque. L’avait-il ensorcelée ? Cela était-il possible d’avoir l’impression d’aimer quelqu’un qu’on connaissait à peine aussi fort ? Et elle qui pensait avoir eu le coup de foudre pour Richard, elle n’avait pas compris le concept de ce sentiment qui nous bouleverse aussi brutalement qu’une tornade. Et puis ne dit-on pas que chaque histoire d’amour est différente ?

Sarah ferma légèrement les yeux alors que la main d’Orion caressait avec douceur sa joue et remettait quelques mèches de cheveux en place. Puis vint la question et le sourire d’Orion qui faisait fondre Sarah se transforma en une moue incertaine. Sarah ne s’en formalisa pas, elle se doutait bien qu’il la faisait marcher. Monsieur aimait se faire désirer, elle n’en était pas surprise. Il la repoussa sur le côté avec une aisance surprenante, la couvrant de baisers qui la chatouillèrent. « Hahaha arrête… sinon…je vais encore avoir envie de toi ! » Sarah laissa échapper un rire amusé lorsqu’il annonça qu’il accordait son pardon : « Monsieur est grand seigneur… » le taquina-t-elle. Elle remercia le hasard ou la présence d’esprit d’Orion de l’avoir poussée sur un tapis de vêtements. Le retour au sol fut moins rude qu’elle ne l’avait cru tout d’abord.

Malgré le sentiment chaleureux qui l’emplissait elle sentit le froid la saisir alors que leurs corps n’étaient plus l’un contre l’autre. Elle invita Orion à se rapprocher d’elle, sur les vêtements, d’un geste de la main, lui rendant ses baisers, puis l’embrassant tendrement sur l’épaule, savourant le contact de la main du jeune homme dans sa chevelure qui l’apaisait à présent. Il lui demanda alors comment elle connaissait les lieux. Sarah releva le visage vers le sien, lui sourit. « Il y a quelques années, pff je ne sais même plus combien, Naïla cherchait un endroit où photographier la nature, les animaux, alors j’ai cherché, j’ai pris ça très à cœur de trouver cet endroit parfait et pas trop loin. Du coup tadaaaam ! » Elle marqua d’un geste de la main l’étendue devant eux. « Ça faisait longtemps que je n’étais pas venue. » Elle pouffa. « J’ai eu l’idée aujourd’hui à cause de ton DVD ou plutôt grâce à lui, celui de Ponyo. » Elle frotta son nez contre celui du jeune homme, tendrement.

Elle frissonna alors que le vent venait de se lever. Se blottissant un peu plus contre lui, elle glissa sa main derrière la nuque d’Orion pour l’attirer à elle et l’embrasser tendrement. « Tu…veux bien qu’on passe la journée ici ? » Demanda-t-elle timidement. « En plus, le village qu’on a traversé est vraiment agréable à visiter. » Elle lança ensuite un regard derrière elle. Le paysage était on ne peut plus magnifique. Maintenant que le jour était levé, on voyait l’horizon se découper nettement sur la mer. Le coucher de soleil promettait d’autres splendeurs quelques heures plus tard. Elle ne savait pas comment lui demander qu'elle aimerait bien qu'il lui parle de lui un peu.


MademoizelleZ

_________________


What should I do with you two ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 604
POINTS : 6035



MessageSujet: Re: Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs [Orion & Sarah] || Hot Topic   Ven 17 Nov - 16:39


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs


     
         


Mes doigts s’étaient à nouveau perdu dans ses cheveux alors que ma question avait fini par franchir mes lèvres, désireux d’en savoir plus sur cet endroit enchanteur qui nous entourait. Le soleil s’était définitivement levé, nous réchauffant un minimum grâce à ses rayons tandis que l’atmosphère était quelque peu différente, propice au commencement d’une belle journée. Mon regard virevoltait sur son corps tandis qu’elle embrassait mon épaule, avant que nos regards ne se retrouvent encore alors qu’elle me répondait. Je l’écoutais attentivement, ne pouvant m’empêcher de me demander quelle genre de relation elle pouvait entretenir avec sa fille. Étaient-elles proches ou non ? Est-ce qu’elles habitaient ensemble ? Est-ce que je la rencontrerais un jour ? Il était bien trop tôt pour toutes ses questions, cela ne faisait que trois semaines que l’on se connaissaient, et fidèle à moi-même je me laissais aller à voir plus loin, à aller trop vite, à vouloir tout savoir d’elle. Je me fis violence dans mes réflexions, préférant sourire à mon oiseau alors qu’elle me révélait enfin la raison de notre présence ici. C’était donc grâce à ce cher Miyazaki qu’elle y avait pensé.

« Et bien c’était une excellente idée. Je pense que je reviendrais, il n’y a pas mieux que ce genre d’endroits pour avoir de l’inspiration. »

Tendrement, juste après qu’elle ait doucement frotter son nez contre le mien, je venais embrasser le sien, déposant un baiser des plus légers avant de frissonner face au vent qui se levait en même temps. Sarah se blottit contre moi alors que je commençais doucement à regretter de nous avoir déshabillés, mais j’oubliai rapidement l’idée alors qu’elle vint quémander un nouveau baiser emplit de tendresse. Sans savoir pourquoi, ses baisers, aussi légers soient-ils avaient la capacité de faire arrêter le flot de pensées qui avait l’habitude de m’envahir inlassablement, et tout en lui répondant, je ne pouvais qu’être soulagé que tout s’arrête enfin. Evidemment, les médicaments que je prenais faisaient bien leur travail, ils me permettaient d’échapper aux crises et aux hallucinations, mais cela n’empêchais pas mon cerveau d’être en constante réflexion. C’était épuisant et avec elle, j’avais enfin l’impression de pouvoir y échapper, ne serait-ce qu’un peu.

Sa question me tira un doux sourire. Elle était craquante avec sa moue timide et moi, j’étais bien incapable de lui refuser quoi que ce soit, elle n’avait même pas besoin d’essayer de me convaincre. Et puis, quoi de mieux qu’un endroit pareil pour profiter de notre dimanche ? Ici au moins, il n’y avait personne qui pourrait nous emmerder et nous étions libre de faire ce que nous voulions.

« Evidemment… J’ai hâte de visiter tout ce petit coin de paradis ! »

En revanche, le froid commençait à me refroidir sérieusement et le tapis de vêtements sur lequel nous étions n’aidait pas vraiment. Un sourire quelque peu gêné vint s’installer sur mes lèvres tandis que je continuais mes attentions, jouant inlassablement avec ses mèches de cheveux.

« Par contre… Ce serait bien qu’on se rhabille, sinon on va attraper la mort, ce serait dommage. »

J’avouais ne pas vraiment attendre son accord pour déjà me dégager d’elle quelque peu, en profitant pour m’étirer un peu tel un chat, prêt à entamer cette belle journée comme il le fallait.



(c) BlackCat

_________________
before the storm begins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 530
POINTS : 5719



MessageSujet: Re: Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs [Orion & Sarah] || Hot Topic   Ven 17 Nov - 19:47


Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs

Orion & Sarah


Il était vrai qu'à chaque fois qu'elle parlait de Naïla à Orion, Sarah se sentait gênée, sûrement parce que cela accentuait leur différence d'âge. Il n'avait pas d'enfants, en tout cas, il n'en avait pas évoqué. Elle éprouvait aussi une certaine gêne à évoquer sa fille sans mentionner le père...Mais pour une fois, elle ne l'omettait pas, il n'était pas dans le tableau. S'il était venu ici avec Naïla, elle n'avait pas fait partie du voyage. Lorsquelle mentionna le film de Hayao Miyazaki, Sarah sentit l'affection du jeune homme pour le réalisateur à la manière dont son expression s'éclaira. Visiblement elle avait créé une vocation, ou du moins une porte sur l'inspiration grâce à cette idée de sortie à la mer. Peut-être lui proposerait-il de venir avec lui ? Non sûrement, un écrivain ne communiquait pas au moment de l'écriture, même dans un café bondé, il était perdu dans son univers. Du moins c'était l'image qu'elle en avait.

« Je suis ravie si ça peut t'aider à écrire. Tu ne seras pas dérangé ici. Tant que tu ne parles de l'endroit à personne. » Ajouta-t-elle sur le ton de la conspiration. Ce serait leur petit secret. Elle doutait que Naïla s'en souvienne et qu'il puisse croiser d'autres personnes que les locaux du petit village non loin. Il déposa un baiser sur le bout de son nez qui lui arracha un petit rire. C'était doux comme sensation. Il accepta bien évidemment de passer la journée sur les lieux et Sarah soupira de soulagement à cette idée. Ils étaient à l'écart de tout et elle doutait que quiconque puisse les déranger. Ils échangèrent ainsi quelques tendresses, les doigts d'Orion jouant avec ses cheveux la rendant complètement stone, avant que ce dernier ne soulève un point intéressant: ils allaient tomber malade à rester ainsi nus. Sarah confirma d'un signe de tête qu'elle partageait son avis et ne se fit pas prier pour renfiler ses vêtements, profitant des dernières secondes où elle pouvait apercevoir la peau délicieuse et délicate de son amant.

A présent qu'ils étaient tous les deux habillés, Sarah inspira un grand coup l'air de la mer. « Hum... » Elle songea alors qu'elle irait certainement finir ses jours dans un lieu comme ça. Sûrement pas en ville ! Mamie Sarah discutant avec les mouettes ! L'idée lui plaisait énormément ! On entendait d'ailleurs leurs cris au loin, se bataillant des poissons dans la mousse des vagues léchant le sable. Sarah attendit qu'Orion ait fini de s'étirer et soit prêt à la suivre avant d'entamer la descente vers la plage, puis elle commença à longer celle-ci, attendant que le jeune homme soit à sa hauteur pour finalement lui demander, tout aussi timidement que précédemment : « Parle-moi un peu de toi, ce que tu as bien envie de me dire, comme ça, moi je mets pas les pieds dans le plat, j'suis la reine pour poser les questions qui fâchent... » Elle eut un petit rire gêné accompagné d'un sourire désolé car elle n'avait pas oublié sa réaction quand à la question sur la famille et ne savait pas par quel bout commencer, alors, autant qu'il décide. Mais elle ne comptait pas faire une tête d'enterrement et se remit à lui sourire tendrement. Elle avait envie de le connaître autrement, de découvrir ses envies, sa conception de l'avenir, ses rêves....un artiste comme lui devait avoir tant de choses à raconter ! Elle voulait vraiment tout savoir de lui.

MademoizelleZ

_________________


What should I do with you two ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 604
POINTS : 6035



MessageSujet: Re: Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs [Orion & Sarah] || Hot Topic   Lun 20 Nov - 14:35


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs


     
         


Je reviendrais. Cet endroit était bien trop majestueux pour que je ne me laisse pas tenter par l’idée de composer en étant ici. Un sourire doux traçait mes lèvres alors que déjà quelques vers me traversait la tête. J’avais cette envie soudaine d’écrire pour elle, de mettre sur papier tout ce qu’elle pouvait me faire ressentir en cet instant, lui décrire la force des sentiments qui commençaient à se forger dans mon cœur. Mais malheureusement, ce n’était pas le bon moment pour ça, et puis, je devais et voulais profiter d’elle un maximum. Rien que penser à ce soir me serrait déjà le cœur. Il fallait que je profite de mon oiseau avant qu’il ne s’envole à nouveau.

Je m’étais donc levé avant elle pour enfiler rapidement mes fringues, retrouvant la chaleur des couches de tissus avec grand plaisir avant de m’étirer tel un chat. A nouveau, mon regard se perdait sur l’horizon alors que je prenais un grand bol d’air, me répétant sans cesse à quel point cette journée allait être parfaite. Ma violoniste se remit en route lorsque je fus prêt à mon tour, la suivant de près tandis qu’elle dévalait la descente menant à la plage, la rejoignant ensuite tandis qu’elle continuait à marcher sur le sable fin.

Sa question me prit au dépourvu, me faisant rougir instantanément tout en fixant mes pas, ne m’arrêtant pas pour autant dans mon mouvement. J’avais un peu redouté cette phrase depuis le début de notre week-end, j’espérais plutôt qu’elle me pose d’autres questions, mais j’étais bien conscient que la dernière fois avait été un échec. Soupirant, je cherchais alors un moyen d’échapper à la situation pour finir par me faire une raison. Il fallait au moins que j’essaie, ne serait-ce qu’un peu.

Au-delà du fait que je détestais parler de moi, je me retrouvais également avec un manque désespérant d’idées. Quoi lui dire ? Lui raconter mon histoire ? Non, c’était trop compliqué d’en parler, car si je parlais de mon passé, je devrais fatalement passé par la case Luuna, sans parler de mes médicaments, de mes problèmes, de tout ce que j’essayais d’enterrer le plus profondément possible en moi. J’étais totalement incapable d’en parler, c’était aussi simple que ça. Rien que l’idée avait déjà évaporé tout signe de joie sur mon visage, laissant place à une expression neutre pendant que je me prenais la tête. Alors de quoi parler ? Elle savait déjà que je passais ma vie à mon appartement à composer et écrire, il n’y avait pas grand-chose d’autre à savoir. Au final, j’avais une vie des plus ennuyeuse et je sortais rarement, il était inutile de m’étaler sur le sujet. Un second soupir vint conclure le fil de mes pensées.

« Je crains qu’il n’y ait pas grand-chose à dire, tu connais déjà les grandes lignes. Je n’ai pas fait beaucoup d’études, j’ai été très vite en décrochage scolaire et je me suis donné corps et âme à la musique. J’ai écris ma première chanson très jeune, à l’époque, c’était un moyen pour moi d’extérioriser mon mal être. Je me suis senti très seul toute ma vie, peu importe où j’allais ou avec qui je pouvais être. »

Je pris une pause, laissant ma main partir à la recherche de la sienne, invitant nos doigts à s’entremêler tout en laissant vagabonder mes idées. Les informations sortaient aléatoirement, il n’y avait pas forcément de logique mais au moins, je lui parlais un peu de moi.

« J’avais 18 ans quand j’ai publié mon premier roman. J’avais déjà écrit beaucoup de nouvelles plus ou moins correctes, mais il a fallu cette histoire pour que je me décide à publier. J’avais horriblement peur à l’époque, je n’avais aucune confiance en moi et j’avais toujours l’impression que ce que je faisais n’était pas assez bien. Quand mon éditeur m’a appelé j’étais comme un gosse le jour de Noël. Malgré ça, ce que j’écris dans mes livres est bien plus salvateur que les chansons que je compose. »

Je terminais ma phrase par un sourire sincère, parti sans le vouloir dans mon petit monde. Cette fois seulement, je n’y allais pas seul, je l’invitais à me suivre, à me découvrir un peu. J’aurais voulu lui en dire plus, lui parler de tout ce qui me rongeait jour après jour, mais je ne pouvais pas, alors autant essayer autre chose. Je voulais qu’elle comprenne que la porte de mon monde était ouverte et que malgré que je n’étais pas doué pour parler de moi, elle pouvait entrer et refermer la porte derrière elle.

« J’aimerais faire le tour du monde, voir tout ce qui en vaut la peine avant de ne plus pouvoir le faire. Je veux voir les merveilles de ce monde de mes yeux plutôt que de me contenter des photographies. »

A nouveau, mon regard était parti sur l’horizon. J’eu envie de lui dire que je voulais faire ce voyage avec elle, qu’elle était mon nouvel espoir, et que cette envie n’était réelle que parce qu’elle avait réussi à réactiver mon cœur. Elle était ma lumière, elle me rendait totalement accro, j’avais un coup de foudre incroyable, dépassant tout ce que j’aurais pu imaginer. A nouveau, mon cœur battait pour elle et je ne pu retenir l’envie soudaine de venir lui voler un tendre baiser, la forçant à s’arrêter pour la serrer contre moi, juste quelques secondes, juste pour l’embrasser encore et humer son parfum que j’aimais tant.



(c) BlackCat

_________________
before the storm begins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/11/2016
MESSAGES : 530
POINTS : 5719



MessageSujet: Re: Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs [Orion & Sarah] || Hot Topic   Lun 20 Nov - 16:44


Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs

Orion & Sarah




Sarah observa avec attention le visage d’Orion, elle avait craint de ne déclencher une autre confrontation, mais finalement, ce fut une adorable rougeur qui recouvrit le doux visage de son cher Orion. Elle sentit son cœur s’emballer. Enfin, elle le sentait, elle aurait quelques révélations. Enfin, elle allait apprendre des choses sur lui, n’est-ce pas ? Il hésita longuement, Sarah voyait bien qu’il réfléchissait intensément à quoi dire. Il regardait ses pieds, autour, puis enfin elle avant de commencer par répondre qu’il n’y avait rien à dire. Sarah sourit pour l’encourager, elle était sûre que si ! Bien évidemment, il commença avec ses études, puis la musique. Un moyen de se sentir une place quelque part. Le cœur de Sarah se serra, elle eut envie de le prendre dans ses bras. Elle voulait lui faire tout oublier de ses anciennes douleurs.

La musique était un échappatoire pour beaucoup de gens. Pour certaine personnes, c’était vital. Sarah sentait bien qu’Orion faisait partie de ces personnes pour qui la musique était une manière de continuer à vivre, de se sentir exister. Elle aussi était passée par cette phase-là, surtout à la mort de Richard. Elle n'avait jamais autant utilisé son violon qu'à partir de ce moment-là. Elle s’était sentie moins dépendante de la musique dès lors qu’Orion était apparu dans son existence. Oh s’il savait à quel point il avait changé son monde. En un éclair, par un seul regard, il lui avait redonné tout l’espoir de l'univers, toute l’envie de se reconstruire, de poursuivre cette grande aventure qu’était la vie. Sarah mêla naturellement ses doigts à ceux d’Orion lorsqu’il vint chercher sa main. Elle était là maintenant, il ne sentait plus si seul n’est-ce pas ?

Elle continua à l’écouter attentivement, elle ne l’aurait interrompu pour rien au monde, lui qui se livrait enfin à elle, choisissant ce qu’il voulait dire, et quoiqu’il en disait au début, finalement, il lui en apprenait beaucoup sur lui. Lorsque leurs regards se croisaient, elle faisait en sorte de lui transmettre toute son affection, ses prunelles fixant les siennes avec bienveillance et amour. Il pouvait continuer à se livrer, elle serait bien la dernière à juger. Leur pas était lent sur cette plage, calé sur le bruit des vagues qui avaient un rythme aussi régulier que réconfortant. Orion poursuivit son récit. Il exorcisait sa peine dans l'écriture de romans plus encore que dans celles de paroles de chansons. Sarah songea alors au livre qu'il lui avait offert, prendrait-elle de plein fouet la souffrance qu'avait éprouvé Orion bien des années auparavant lorsqu'elle le lirait ? Elle en était certaine à présent.

Peu à peu, alors que les souvenirs amers laissaient la place aux plus joyeux, Sarah vit le visage d'Orion se détendre et elle se mit à sourire avec lui. « Cela doit être quelque chose de grandiose de voir son premier texte publié ! » Commenta-t-elle avec douceur. Elle avait l'intime conviction d'avoir fait tomber des barrières entre eux. Il était étonnant de commencer par se connaître physiquement plutôt que spirituellement pour établir une relation durable, mais il semblait que c'était le drôle de tournant qu'avait pris leur histoire. Et plus les minutes et les heures s'écoulaient plus elle était certaine de le vouloir dans sa vie. Il voulait parcourir le monde pour en découvrir ses beautés et elle avait envie de l'accompagner. C'était un peu fou de penser ainsi. Tout faire aussi rapidement c'était prendre le risque de se consumer trop vite.

Mais alors que Sarah s'imaginait déjà voyager avec son compagnon dans tous les recoins du monde, il stoppa leur marche. Comme au ralenti, il attira Sarah à lui. Elle eut l'impression que la mer s'était tue, ainsi que les oiseaux marins qui n'étaient que de lointains souvenirs, seul son cœur résonnait à ses oreilles, par de puissants battement qui semblèrent s'arrêter lorsque les bras d'Orion vinrent l'entourer et que sa bouche vint se poser sur la sienne, douce, enivrante. Le temps sembla interrompre sa course pour offrir aux deux amants un échange d'une infinie tendresse, comme une promesse silencieuse pour l'avenir que rien ni personne ne pourrait rompre.

Sarah se sentit perdre pied une nouvelle fois. L'odeur d'Orion était à présent un repère aussi rassurant que déstabilisant. Elle lui donnait le sentiment d'être enfin à sa place, dans cette étreinte, tout en la mettant dans tous ses états. Elle ferma les yeux tandis qu'elle enfouissait son visage dans son cou. Elle murmura. « Je serai ravie de découvrir le monde avec toi s'il y a une petite place dans ta valise pour moi. » Elle avait dit ça timidement et pourtant elle avait l'intime conviction qu'il ne la contredirait pas.

MademoizelleZ

_________________


What should I do with you two ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 604
POINTS : 6035



MessageSujet: Re: Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs [Orion & Sarah] || Hot Topic   Mer 22 Nov - 16:10


 
         
Sarah & Orion

           

             
       
Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs


     
         


Mon baiser volé se mua doucement en quelque chose de doux et tendre, en même temps, j’avais une nouvelle fois l’impression d’être à ma place, avec elle dans mes bras. Je la serrais contre moi suite à l’intensité des sentiments qui pouvaient me traverser. Lorsque notre baiser prit fin et qu’elle enfoui son visage dans mon cou, je ne pus m’empêcher de soupirer de bien être, accueillant un doux sourire sur mes lèvres alors qu’elle me disait vouloir faire ce tour du monde à mes côtés. Était-ce sincère ? Je n’en doutais pas une seconde, mais de là à réaliser ce rêve… Pourtant, j’étais persuadé que si je devais un jour le faire, cela ne pouvait être qu’avec elle. C’était totalement fou, irrémédiablement déraisonnable, mais dans mon esprit, cela s’éveilla comme un « Pourquoi pas ? »

« Je ne pensais pas une seconde partir sans toi. »

J’hésitais à ajouter ce qui pouvait me passer par la tête. Comment réagirait-elle si je lui proposais de partir maintenant ? Elle me prendrait pour un fou et sans doute qu’elle n’accepterait pas, mais en mordant ma lèvre, j’eu quand même envie d’essayer. Car l’idée de fuir mes responsabilités, fuir mon monde et me fuir moi-même était bien trop tentant pour que je n’y cède pas. C’était une utopie, jamais mes problèmes mentaux ne seraient résolus, ils étaient voués à me poursuivre toute ma vie, mais je gardais néanmoins l’espoir dérisoire que cela pouvait changer si nous fuyons ensemble loin de tout.

« Et si nous partions, ce soir même ? Nous monterions dans un avion, ou un train, peu importe la destination… Juste, toi et moi ?»

Mon regard s’était à nouveau perdu sur l’horizon. La mer m’appelait irrémédiablement à elle sans que je sache vraiment pourquoi. J’embrassais le front de Sarah tout en nous imaginant fuir comme deux ado, cherchant à échapper au monde pour être ensemble. Aller savoir pourquoi, cette pensée remua mon cœur, qui ne savait plus où donner de la tête. Au final, j’essayais de m’extirper de ce sentiment pour penser de manière positive, et heureusement, il me suffisait d’un regard de sa part pour me concentrer à nouveau sur l’essentiel, lui offrant un sourire, histoire qu’elle ne s’inquiète pas trop de ma santé mentale malgré mes mots. Au pire, elle croirait juste à une bonne blague, n’est ce pas ? Reprenant un minimum de contenance, je me détacha à nouveau d’elle pour reprendre notre balade là où nous l’avions laissée.




(c) BlackCat

_________________
before the storm begins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs [Orion & Sarah] || Hot Topic   

Revenir en haut Aller en bas
 

Laissons la mer rythmer les battements de nos coeurs [Orion & Sarah] || Hot Topic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deux battements de cils, un mot de présentation
» SENDKER Jan-Philppe "L'Art d'écouter les battements du coeur"
» clip Québecois à Etretat
» le numérique à l'Alcazar et Lire en fête Marseille
» La toute petite collection de Saneva (Mac et autres)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: manchester :: Reste du Monde.-