AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 Premier contact - {Morgan & Orion}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 604
POINTS : 6035



MessageSujet: Premier contact - {Morgan & Orion}   Mer 15 Nov - 14:22


 
         
Morgan & Orion

           

             
       
Premier contact


     
         

Cette nuit s’annonçait des plus particulière. Je m'étais mis en quête d'un cauchemar, une petite nouvelle dans notre monde de ténèbres. Ce n'était pas n'importe qui, évidemment. J'avais ouïe dire qu'elle était très proche de Cilian, qu'elle était sa pupille, fraichement débarquée en ville pour un temps indéterminé. Je la savais puissante, plus puissante que tout autre cauchemar et j'avouais être bien curieux de découvrir toute l'étendue de son pouvoir. Je savais également que la jeune femme était une entravée et c'était véritablement ça qui m'avait motivé à partir à sa recherche. J'y voyais une occasion rêvée de gagner des points auprès de Cilian en la libérant de sa culpabilité vis à vis des rêveurs et en l'entrainant à exploiter pleinement son potentiel tout en me rapprochant d'elle pour l'atteindre lui, d'une manière ou d'une autre. C'était faire d'une pierre deux coups.

Evidemment, cela voulait également dire qu'il fallait que je gagne sa confiance. Je demeurais plutôt confiant, mais je devais avouer que les relations sociales, ce n'était définitivement pas ma tasse de thé et que l'idée de passer du temps avec une nana que je ne connaissais ni d’Eve ni d’Adam me rebutait quelque peu. Tout ce que j’espérais c’est que ce n’était pas une fan, sinon la supporter allait s’avérer encore bien pire que ce que je pouvais imaginer.

Ainsi, j’étais parti pour tenter de retrouver la jeune femme, muni seulement de son nom, Morgan et qu’une description plus ou moins précise d’elle. Il ne me fallait pas longtemps pour faire le tour de l’Antre des Cauchemars avant de me rendre à l’évidence qu’elle n’y était pas, sans doute déjà partie en quête d’un ou deux rêveurs pour se satisfaire. Enfin, c’est ce que j’espérais. En longeant les allées des petites bulles que je connaissais si bien, je me rendais compte à quel point je pouvais tout de même avoir faim, à quel point je pouvais même être affamé. Depuis quelques temps, j’avais beau être plus en forme que jamais, j’avais cette impression de ne jamais être rassasié, en voulant toujours plus, étant de plus en plus gourmand à chaque nuit. Était-ce grâce à ma belle Sarah ? A notre petit bonheur que je chérissais tant ? J’imaginais que ça devait peser dans la balance.

Mais il fallait être raisonnable, du moins pour le moment, le temps que je trouve cette Morgan. Je virevoltait entre les bulles, effleurant celles-ci sans pour autant y pénétré, me contentant de prêter attention au contenu du rêve, espérant trouver sa piste de cette manière. Puis, j’imaginais qu’une aura aussi puissante que semblait la sienne devait être repérable à des kilomètres.

Enfin, alors que je m’apprêtais à renoncer pour me jeter sur un pauvre gamin rêvant de licorne pour me sustenter, je la sentis enfin. Je ne saurais pas l’expliquer, mais je la sentais, son aura si sombre et attirante en même temps. Un sourire réjoui traçait mes lèvres alors que je suivais sa piste, me menant jusqu’à un songe se colorant doucement de gris jusqu'à ce couvrir de noir, assurant qu’il y avait bien un cauchemar à l’œuvre à l’intérieur. Un instant, mon sourire s’agrandit encore alors qu’un murmure franchit mes lèvres « Trouvée… ». Il ne m’en fallait pas plus pour y entrer à mon tour telle l’ombre que j’étais, impatient d’avoir une démonstration des pouvoirs de la jeune femme tandis qu’elle s’en prenait à son rêveur.

A peine après avoir franchi la limite du rêve, je pouvais déjà facilement ressentir toute la puissance du cauchemar. C’était elle, il ne pouvait pas y avoir d’erreur. J’avouais profiter de toute l’intensité des ténèbres qui envahissaient l’endroit, allant même jusqu’à me détendre totalement, faisant claquer ma langue sur mon palais d’appréciation. J’étais dans mon élément et c’est en arborant mon éternel sourire que je me transformais en ombre, parcourant le rêve à la recherche des deux protagonistes. En chemin, j’en appris plus sur le rêveur. Elle avait jeté son dévolu sur un homme d’une cinquantaine d’années qui semblait prendre un malin plaisir à passer ses nerfs sur ses enfants, surtout la plus âgée, qui devait être adolescente. Mon sourire s’élargit. L’avait-elle choisi au hasard ou était-ce prémédité ? Ce n’était pas le genre de rêveurs sur lesquels les cauchemars aimaient généralement s’acharner. Je préférais attendre de le voir par moi-même avant de faire des déductions hasardeuses, mais mon instinct me dictait clairement que ce n’était pas anodin.

Enfin, je tombais sur la scène tant attendue. Dos à moi, à quelques mètres à peine, une jeune femme se tenait debout devant ce qui me semblait être sa victime. Le pauvre était déjà clairement en train de perdre la tête alors qu’elle ne bougeait pas d’un cil, visiblement en train de prendre son pied en voyant la souffrance ce peindre sur le visage de l’autre. « Finalement, ce sera plus facile que ce que je n’aurais cru. » pensais-je avant de prendre forme humaine. J’hésitais entre m’approcher d’elle et continuer à observer de loin, essayer d’en savoir plus avant de faire mon apparition, mais je me rappelais alors que je n’étais pas encore totalement certain de son identité. Joueur, comme à mon habitude, j’optais pour la première option, autant tenter le coup. Avec discrétion, je m’approchais alors, allant me placer juste derrière elle avant tendre le cou, passant ma tête au-dessus de son épaule droite, le regard fixé sur elle, puis sur sa proie.

« Joli… Mais tu manques de technique… Tu devrais voir plus grand. »



(c) BlackCat

_________________
before the storm begins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

entravé

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 07/11/2017
MESSAGES : 38
POINTS : 371



MessageSujet: Re: Premier contact - {Morgan & Orion}   Jeu 16 Nov - 19:08

© made by Islande



« Premier contact »

Orion & Morgan ~> La lumière de la lune n'empêche pas le nuage de la voiler


Morgan se laissa choir sur son lit, éreintée. Longue journée. Mauvaise journée, aussi, basée sur un supérieur désagréable, des plats brûlés et des clients mécontents. L'un d'eux avait d'ailleurs retenu son attention par son attitude. Il lui avait fait peur quand il avait laisser errer un regard vitreux sur elle, et le même sur sa fille en retard au rendez-vous de famille. Elle avait tourné et retourné cette vision dans sa tête, et ce pressentiment s'était confirmé lorsqu'elle était revenue prendre leur commande et avait vu la jeune fille pâle comme un linge, coin des lèvres crispé en un faux sourire, et lui la main sur sa cuisse. Si en apparence, Morgan avait gardé son sourire aimable, elle avait senti sa poitrine la brûler en une sensation qu'elle connaissait bien maintenant, et l'incendie avait grandi tout au long de la soirée.
Allongée sur son lit, elle le sentait entraîner sa conscience dans les bas-fonds du monde des songes. Elle rouvrit les yeux dans cet endroit familier, et laissa une espèce d'intuition la guider parmi les bulles munies de portes, effleurant certaines des doigts puis se détournant en secouant la tête. Mais elle sentait qu'elle approchait. Elle fut surprise de trouver ce qu'elle cherchait dans un rêve plutôt clair. L'esprit de ce porc de famille était calme, il semblait en paix avec lui-même. Et quand elle ouvrit la porte, elle se retrouva dans un rêve sans pudeur, empli de sons et de silhouettes lascifs. Elle eut un haut le cœur en prenant conscience du filtre monstrueux que cet homme avait sur les yeux.
Un vrai grondement s'échappa de ses lèvres, qu'elle ne chercha pas à réprimer, et l'atmosphère lumineuse s'assombrit alors qu'une fumée noire venait obstruer les contours du rêve. Les cris de plaisir diminuèrent en intensité alors que les serpents noirs qui lui sortaient des paumes recouvraient les silhouettes entremêlées au sol, jusqu'à ce qu'il ne reste plus que celle, originale, du propriétaire du rêve qu'elle parasitait. Isolé, il tourna sur lui-même pour chercher ses « compagnes », mais il se trouvait dans un brouillard qui l'empêchait de voir, y compris Morgan. De ce brouillard, les silhouettes se relevèrent, cette fois sous la possession de la jeune femme, et la luminosité augmenta jusqu'à ce que le Weinstein bis puisse les voir. Il sourit, pensant à un jeu, mais lorsqu'elles se dirigèrent vers lui comme un seul homme, il recula, l'air de comprendre enfin qu'il perdait le contrôle. Elles se jetèrent sur lui et le recouvrirent, et son premier hurlement arracha un sourire de satisfaction à la jeune femme. Une première vague la traversa, et elle émit une respiration vibrante. Pourvu qu'il ne se réveille pas trop vite.
Elle sentit un souffle contre son oreille, suivi d'une voix qu'elle ne connaissait pas, et se statufia. Ses créatures s'interrompirent, victimes de sa déconcentration, et il s'en fallut de peu que l'intrus qu'elle n'avait pas senti se fasse attaquer. Elle inspira pour se détendre et tourna la tête vers celle qui pointait au-dessus de son épaule, refusant de se décaler même si cette proximité ne lui plaisait pas. Il était blond avec des bouclettes dignes d'un chérubin, un visage anguleux et un regard aussi sombre que leur aura à tous les deux.
Elle jeta un regard vers son travail, puis revint à lui avec une expression interrogatrice, assombrie par l'envie d'en découdre, mais doutant de devoir le faire.
« Comment ? »
Il avait en partie raison. Elle voulait faire plus, plus élaboré, qu'il souffre, et elle s'en savait capable, mais ne savait pas comment faire, et ne savait pas si elle pourrait l'assumer vraiment au réveil. En un mot, une intonation rauque, il pouvait comprendre qu'il avait toute son attention, pendant que les ombres continuaient de s'amuser avec l'esprit de l'homme à quelques mètres d'eux. Mais pas encore assez cruellement.


_________________
 
“Obscurité, tu seras dorénavant pour moi la lumière. ”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Nous ne sommes qu'ombres et poussières


INSCRIT DEPUIS LE : 22/05/2017
MESSAGES : 604
POINTS : 6035



MessageSujet: Re: Premier contact - {Morgan & Orion}   Ven 17 Nov - 20:30


 
         
Morgan & Orion

           

             
       
Premier contact


     
         

Mon approche avait réussi. Evidemment, sous l’effet de la surprise, les illusions qu’elle avait créées s’étaient évaporées, seule restait la détresse de l’homme pris dans les ténèbres. Suite à ma remarque sur le travail de la jeune femme, j’attendais la moindre réaction de sa part, restant sur le qui-vive au cas où celle-ci aurait une réaction violente. On était jamais trop prudent, surtout face à un être plus fort que soi. Néanmoins, il n’y eu guère de geste de recul de la part de la demoiselle. Elle ne bougea pas, se contentant de m’adresser un regard sans le moindre commentaire avant de fixer son travail à nouveau, puis de revenir vers moi, une moue interrogatrice sur le visage. Un sourire en coin étira mes lèvres, je ne pouvais imaginer plus simple comme introduction. S’en était presque trop facile, je savais avant même qu’elle n’ouvre la bouche que j’avais toute son attention.

Je réfléchis un instant sur la méthode. Par où commencer ? Hanter les rêveurs était un jeu ouvert à bien trop de possibilités. Avant même de penser aux rêves et aux réalisations, il fallait apprendre à exploiter toutes les informations sur le rêveur que nous pouvions déceler lors de notre passage. Nous en apprenions pas mal sur la personne en elle-même, et même si les gardiens avaient accès à plus d’informations encore, nous avions l’avantage de pouvoir utiliser le décor à notre guise. Ou bien était-ce plus simple de laisser tomber ce côté pour le moment le temps de la mettre en confiance ? Un regard sur le rêveur me décida. Il était déjà en plein cauchemar, il était inutile de lui parler de ça maintenant. Autant s’amuser un peu !

« Sois imaginative.... Lorsqu’ils ont déjà poussés leurs premiers cris, ils sont à ta merci. »


Quittant son épaule, je me glissais prêt de la proie semblant commencer à enfin se calmer, cherchant seulement à trouver son chemin parmi la brume qui l’entourait.

« Celui-ci est particulièrement monstrueux, il n’y a pas plus répugnant qu’un pervers dans son genre. Tu veux qu’il souffre ? Demande toi ce qui pourrait le briser... »


Ma phrase s’essouffla tandis que le paysage ce métamorphosait peu à peu. La brume se dissipa alors que je plantais doucement un nouveau décor. Les murs d’une maison nous entourèrent bientôt, nous nous retrouvions dans une chambre de belle allure, simples observateurs alors qu’un lit apparaissait devant nos yeux. Le rêveur s’y retrouva lié, les bras et les jambes écartées, il lui était impossible de faire le moindre mouvement. Enfin, un nouveau personnage fit son apparition. J’avais donné vie à sa fille ainée, celle qu’il aimait plus que toutes autres. Elle apparaissait telle un ange, belle comme un soleil tout en s’approchant doucement du lit à quelques pas. Notre rêveur semblait ravi de se revirement de situation, il s’en montrait presque impatient, provoquant un sourire vicieux sur mon visage.

Mais au fur et à mesure qu’elle avançait, l’apparence de la jeune fille se métamorphosait doucement jusqu’à ce qu’elle ne ressemble plus qu’à une sorte de zombie, un être en putréfaction. Elle monta sur le lit en douceur tandis que le rêveur recommençait à crier à plein poumons, que la peur et le dégoût avaient repris vie sur son visage, visiblement dégoûté à l’idée de ce qui pouvait l’attendre. Finalement, j’avais allié les deux méthodes qui avaient germées dans mon esprit et je trouvais le résultat satisfaisant. Un sourire plus franc naquit sur mon visage, attendant impatiemment l’avis de Morgan sur ce spectacle alors que je me laissais bercé par les gémissements plaintifs de l’homme torturé.



(c) BlackCat

_________________
before the storm begins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Premier contact - {Morgan & Orion}   

Revenir en haut Aller en bas
 

Premier contact - {Morgan & Orion}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» premier contact
» Premier contact avec le forum / Visite des cloisons de Fenetre le 25/06/10
» Haptonomie et premier contact avec bébé
» premier contact avec la sage femme!
» Harry Roselmack : Premier JT ce soir à 20 heures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: monde des songes :: Zones Urbaines.-