ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️

Partagez
 

 Hey brother ♦ Abel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

informée

Kaylee L. Harrington
Kaylee L. Harrington

Hey brother ♦ Abel 180908100219273565

INSCRIT DEPUIS LE : 18/06/2015
MESSAGES : 1429
POINTS : 8033



Hey brother ♦ Abel Empty
MessageSujet: Hey brother ♦ Abel   Hey brother ♦ Abel EmptyVen 12 Jan - 21:36



   
Hey brother
Famille Harrington


Emmitouflée dans mon manteau, l'écharpe trois fois enroulée autour du nez, je joue vaillamment des coudes au milieu d'une foule d'hommes d'affaire pour me frayer un passage. Et Dieu que je meurs de chaud ! Je suis en retard. J'ai dû m'activer comme une dingue tout en sachant parfaitement que je n'arriverai jamais à l'heure. Alors à présent en plus d'arriver à la traîne, je vais en plus me pointer en sueur. Un vrai délice.

Je surgis enfin du flot d'hommes austères à mallette et prends une grande bouffé d'air frais. Manchester à l'heure du déjeuner, c'est la folie. Je me faufile entre les passants, évite de peu l'attaque en traître d'un tacos plein de mayo, et entends à peine les excuses étouffées de son propriétaire maladroit. Abel est sûrement déjà en train de m'attendre. Qu'est-ce qu'il va bien pouvoir se dire en constatant mon absence ? Il ne va pas retomber en dépression pour un truc aussi naze, Kaylee, pauvre débile. Par contre, il risque fortement de se payer ta tronche. Je soupire et tourne enfin à l'angle de la rue. Un sourire fend mes lèvres lorsque je reconnais la silhouette familière de mon frère, sagement planté devant le petit restaurant où nous avons pris l'habitude de nous retrouver de temps à autre. Ceci dit, c'est la toute première fois que nous reprenons ce rituel depuis qu'Abel est sorti de l'hôpital. Et bien sûr, il fallait que j'arrive en retard. Je lève un bras et agite l'une de mes mains gantées dans sa direction. Désormais certaine d'avoir attirée son attention, je traverse la route et trottine rapidement pour le rejoindre.

- J'espère que tu n'as pas trop attendu !

Je glisse un coude derrière sa nuque pour l'obliger à baisser la tête et lui colle un gros baiser sur la joue.

- De toute façon, qu'est-ce que tu ne ferais pas pour ta petite sœur …

Je souris encore, plus taquine cette fois. Mais je n'y tiens plus. Mes doigts se tordent sur les boutons de mon manteau que j'ouvre avant de mourir de chaud pour de bon. J'arrache mes gants et défais mon écharpe. Le froid anglais mordant s'infiltre enfin contre ma peau. Je renais !

- C'est l'hiver le moins froid que je n'ai jamais vu, grommelais-je en tirant même sur le col de mon pull. Foutu dérèglement climatique.

N'importe quoi. Tout le monde a compris que tu as couru pour te dépêcher. C'est mort. Je rehausse mon sac à main sur mon épaule pour sauver la face et viens enrouler mon bras autour de celui de mon frère préféré.

- Tu as l'air d'aller bien, affirmais-je avec plus de sérénité. Le constater de mes propres yeux me fait du bien. Abel m'a vraiment fait peur, il y a quelques semaines. Oh ! Tant que je te tiens ! Il faut vraiment que tu appelles maman. Elle n'ose pas le faire, parce qu'elle a peur de te déranger. Du coup c'est moi qu'elle harcèle. C'est d'une logique …

Je ne peux pas m'en empêcher ; je roule des yeux, profitant aisément de l'absence de Madame Harrington pour le faire sans me faire remonter les bretelles. Et puis, si Abel va tout lui raconter, je balancerai qu'il est sorti sans boutonner sa veste aujourd'hui. Et toc.
Codage par Emi Burton

_________________
dream is coming true

je t'ai cherché partout, même ailleurs. je t'ai trouvé, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seule, puisque tu existes quelque part •• ALASKA (marc levy)

Revenir en haut Aller en bas
En ligne

Invité

Anonymous
Invité



Hey brother ♦ Abel Empty
MessageSujet: Re: Hey brother ♦ Abel   Hey brother ♦ Abel EmptyLun 15 Jan - 23:32

Hey sister,
do you still believe in love I wonder ?
Abel& KayleeC’était franchement une belle journée. Abel était d’excellente humeur depuis le réveil et retrouver le sourire le rassurait. Sa dépression paraissait lointaine désormais et le jeune homme avait repris sa vie en main. Arrivé de bonne heure au boulot, Abel avait discuté avec ses collègues puis s’était absorbé dans les soucis à régler. La boîte progressait, prenait de l’ampleur. Dans quelques années, il y avait de fortes chances que cette start-up devienne un incontournable du secteur. Abel était content de participer au projet et avait envie d’aider la boîte à poursuivre son chemin.

L’heure du repas approchait et l’estomac d’Abel commençait à  crier famine. Il avait justement rendez-vous avec sa petite sœur dans un restaurant en ville. Kaylee était vraiment aux petits soins depuis qu’il était sorti de l’hôpital. Jamais il n’avait douté de sa présence auprès de lui en cas de besoin mais la jeune femme redoublait d’efforts. Le britannique avait vraiment une soeurette en or mais ça, il éviterait de le lui dire. Elle risquait de prendre la grosse tête.

Abel s’y rendit à pied, les bureaux de sa boîte n’étaient pas situés très loin du point de rendez-vous. Le jeune homme jeta un rapide coup d’œil à sa montre. Il était largement dans les temps. Quand enfin la bâtisse se dessina devant ses yeux, Abel sortit son téléphone et vérifia si Kaylee lui avait envoyé un message. Rien. Au moins, elle n’annulerait pas. Se plantant devant la façade, il tua le temps en faisant glisser ses fils d’actualité sur ses différents réseaux sociaux. Enfin, une voix lui parvint. « Pour tout te dire, ça fait au moins une heure que je poireaute là ». Il esquissa un sourire malicieux avant de sentir le bras de Kay autour de sa nuque et un rapide baiser sur sa joue. « Je suis trop bon dans mon rôle de grand-frère, je devrais m’empirer un peu ... ».

Il afficha un sourire de façade mais instantanément, Abel pensa à ces derniers mois. Il avait été le pire des grands-frères. Incapable de se sortir lui-même du trou noir, c’était sa petite sœur qui avait dû le traîner hors de cette galère. Autrement dit, non seulement il ne l’avait pas soutenue dans ses problèmes à elle mais en plus, il lui avait donné des raisons de s’inquiéter. Mais tout cela était derrière eux et Abel refusait de laisser ces pensées-là le parasiter. Il dissimula un éclat de rire en faisant semblant de tousser. Kaylee voulait se donner des airs décontracté mais son frangin avait très bien compris qu’elle avait couru et qu’elle était essoufflée et en proie à une bouffée de chaleur. Sur un ton taquin, il lui glissa : « Si tu veux, on peut aller courir tous les deux de temps en temps pour entretenir notre cardio ... ». Un large sourire aux lèvres, il l’attrapa par les épaules et la tira contre lui pour une étreinte éclair.

Kay lui lança qu’il avait l’air d’aller bien. Abel baissa légèrement la tête. Il l’avait inquiétée et il s’en voulait atrocement mais lui répéter dix fois qu’il était désolé ne les ferait pas avancer plus vite. Alors, il se contenta d’un sourire et d’un hochement de tête. Il allait sincèrement beaucoup mieux. Sa petite sœur enchaîna en lui demandant d’appeler leur mère. « Arf ... je suis obligé ? ». Il grimaça et poussa un profond soupire. « Tu la connais, elle n’ose pas me poser les vraies questions qui la tourmentent alors elle tourne autour du pot pendant cinq heures. C’est lourd ». Abel haussa les épaules. C’était le prix à payer pour être tombé en dépression et s’être reclus de toute sa famille pour se terrer dans son appartement durant des mois.

Abel ouvrit la porte et la tint pour sa sœur puis fut dirigé vers une petite table par la serveuse. Légèrement en retrait par rapport à la baie vitrée, ils auraient un peu d’intimité pour discuter mais une bonne dose de lumière tout de même. Le jeune homme ôta son manteau qu’il plaça sur sa chaise puis se passa une main dans les cheveux par pur réflexe. « Et toi comment ça va ? ». Il releva les yeux sur elle puis esquissa un petit sourire espiègle. « Tout va bien avec Aiden ? ». Depuis qu’il l’avait rencontré à l’anniversaire surprise de sa frangine, Abel avait retenu toutes ses questions. Il ne voulait pas lui en parler au téléphone, il préférait largement voir sa tête quand elle rougirait en tentant de lui expliquer sa relation amoureuse. En bon grand-frère qu’il était, Abel n’avait pas raté l’occasion de sonder cet Aiden. Franchement, ça avait l’air d’être un type bien. Quelqu’un d’assez attentionné pour organiser une fête d’anniversaire surprise à sa petite-amie et ce, même s’il ne connaissait encore quasiment personne de son entourage. Abel espérait que Kaylee tomberait sur un homme bien, elle le méritait amplement.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas

informée

Kaylee L. Harrington
Kaylee L. Harrington

Hey brother ♦ Abel 180908100219273565

INSCRIT DEPUIS LE : 18/06/2015
MESSAGES : 1429
POINTS : 8033



Hey brother ♦ Abel Empty
MessageSujet: Re: Hey brother ♦ Abel   Hey brother ♦ Abel EmptyDim 21 Jan - 12:27



   
Hey brother
Famille Harrington


Abel se fiche de moi. Je le sais aussi bien que je reconnais son petit sourire empreint de malice, signe caractéristique de ses vilaines moqueries. Je plisse les yeux. Il est dur ! J'ai beau m'essayer au sport, ça finit toujours en pure catastrophe, et pour ma situation cardiaque, et pour les autres pratiquants aux alentours. Mais ça il vaut peut-être mieux que je le garde pour moi. J'affiche une moue boudeuse, détourne la tête, et veux coller mes poings sur mes hanches pour exprimer à quel point je suis vexée, mais Abel m'attire contre lui pour me faire le câlin du « pardon-plus-ou-moins-sincère ». Mauvaise perdante, je lui glisse un petit coup de coude pour la peine. La conversation dévie sur un sujet plus sérieux, je me laisse entraînée vers la porte du restaurant alors que mon frère m'explique pourquoi ce fils indigne rechigne à appeler sa pauvre mère.

- Ohhh oui. Elle est infernale, approuvais-je en partageant l'exaspération d'Abel. Tu devrais lui faire une check-list de tout ce qui se passe dans ta vie en ce moment et donc de toute ce qu'elle a envie de savoir. Par exemple, est-ce que tu as mangé assez de légumes verts cette semaine ?

J'exagère, maman n'est pas aussi cinglée sur les bords. Et ce qui la taraude plus vraisemblablement touche plutôt à la santé d'Abel. Elle s'inquiète encore pour lui, bien que sa dépression soit désormais rien de plus qu'un mauvais souvenir. Comment le lui reprocher après tout ? Mon frère a longtemps caché le mal qui le rongeait de l'intérieur. Je pense qu'elle s'en veut. Elle s'imagine qu'elle aurait dû voir, qu'elle aurait dû sentir, que son enfant n'allait pas bien. La connaissant, elle doit se monter la tête avec cette culpabilité insensée. Il faudrait que je propose à mes parents de venir nous voir à Manchester dans un avenir proche. Après tout j'ai assez de place chez moi pour les héberger quelques jours. Il faudrait simplement que je pense à ranger.

L'ambiance du restaurant est calme et chaleureuse. Les odeurs qui traînent déjà dans l'air réveillent l'appétit de mon estomac. Je suis déjà en train de parlementer avec moi-même pour savoir quel plat choisir, lorsque mon frangin reprend la parole. Sa question me prend de court. Je me raidis et me fige aussitôt. Quoi ?! Aiden ? Où ça Aiden ? Je ne m'y attendais pas à celle-là. J'ai l'impression de tomber à la renverse. Comment ça « tout se passe bien avec Aiden » ? De l'autre côté de la table, Abel est déjà en train de s'installer sur sa chaise avec un sourire hilare. Je crois que je deviens pâle. Il a bien choisi son moment, le mufle. S'il avait balancé ça alors que j'étais en train de boire, il aurait tout reçu en pleine figure. Et ça aurait été bien fait pour lui ! Non mais quelle idée, ce genre de questions farfelues ! Je trouve finalement le moyen de lâcher un rire nerveux qui n'a rien de naturel et me laisse tomber sur mon siège sans la moindre grâce.

- Qu'est-ce que tu veux dire, enfin ? Lançais-je sans parvenir à détendre mes muscles crispés. Aiden va bien, ah ah ah, oui. Vous avez l'air de bien vous entendez tous les deux, je ne sais pas si je dois m'en réjouir …

Je profite de la diversion que m'apporte la serveuse en réapparaissant avec les menus. Je disparais derrière le mien, bien que je connaisse déjà la carte par cœur. Qu'est-ce qui prend à Abel ? Sa question laisse vraiment porter à confusion. Mon frère pense qu'il a quelque chose entre Aiden et moi ? Quelque part il n'a pas tort. Mais comment lui expliquer que l'homme qu'il a vu l'autre soir a plus pour objectif de veiller sur mes rêves qu'une relation plus … sentimentale ? Abel me prendrait pour une folle, et cette fois ce serait à son tour de m'emmener à l'hôpital. Mais surtout, j'ai fais la promesse à Aiden de ne rien dire des secrets qu'il m'a dévoilée.

- Comment se passe ta colocation ? Rétorquais-je en trouvant enfin de quoi contre-attaquer. Je lève suffisamment la tête du menu pour lui lancer un regard suspicieux. Se mettre en ménage avec une fille en tout bien tout honneur, c'est suspect.
Codage par Emi Burton

_________________
dream is coming true

je t'ai cherché partout, même ailleurs. je t'ai trouvé, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seule, puisque tu existes quelque part •• ALASKA (marc levy)

Revenir en haut Aller en bas
En ligne


Contenu sponsorisé



Hey brother ♦ Abel Empty
MessageSujet: Re: Hey brother ♦ Abel   Hey brother ♦ Abel Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Hey brother ♦ Abel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mes Jenny/Licca. Ajoutées Sheena & Abel bas p1 !
» (ABEL) gonna swing from the chandelier.
» Big Brother

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-