AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 Qui est-tu belle inconnue ? [Celena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

entravée

avatar



"You're the love that I hate
You're the drug that I take
Can you change me ?
From the monster you made me ?"
INSCRIT DEPUIS LE : 17/01/2018
MESSAGES : 260
POINTS : 2592



MessageSujet: Qui est-tu belle inconnue ? [Celena]   Lun 16 Juil - 9:42


Qui est-tu belle inconnue ?

Serena & Celeste



Pour la première fois depuis longtemps, je ne me réveille pas avec le visage de Mordread dans l’esprit. Elle. Elle et ses grands yeux noirs. Elle et sa peau délicate. Elle et ses lèvres si douces… J’imagine que sa voix l’est aussi, même si je n’ai pas pu entendre ce qu’elle me disait. Oh belle inconnue, je ne m’attendais pas à ce que tu me troubles autant. Qui es-tu ? Mon cœur s’emballe tandis que mon regard parcourt ma chambre illuminée par quelques rayons de soleil matinaux. J’ai tellement envie de la revoir. C’est tellement insensé ! Les clubs de nuit, les cabarets, c’est l’univers de Mordread, pas le mien. Si Jim ne m’y avait pas invitée ce soir-là, je ne serais pas retombée dans les bras mon beau-frère, je n’aurais pas rompu brutalement avec Jim.

Je soupire en me retournant entre mes draps, le regard fixé au plafond. Au fond c’est sûrement mieux comme ça. Jim est adorable mais, je suis incapable de l’aimer. Comment je le pourrais alors que je suis complètement folle d’un homme qui n’est pas pour moi et que je ne fais que penser aux courbes d’une femme que je ne connais même pas ? Je remue entre mes draps, agacée, comme une enfant capricieuse. Assez ! Je ne veux plus y penser. Je suis Celeste Thorntorn, mon objectif dans la vie c’est ma nièce et mon travail ! Les sentiments, c’est pour les autres, pas pour moi. Je suis tellement stupide. Mon cœur bat trop vite, d’énervement. La journée commence bien…

***

J’ai passé la journée à y penser, la journée entière. Elle, encore et encore. Cela fait plus de deux semaines maintenant et je ne me la sors pas de la tête. Il est vingt et une heure quand je quitte mon travail, une fois n’est pas coutume. Pour la première fois, je ne rentre pas chez moi, je ne vais pas voir Mordread quelque part, non, je me rends au cabaret. J’ai besoin de la voir. Je ne sais pas ce que je vais bien pouvoir lui dire, ce que je vais pouvoir faire, si elle va me comprendre. J’ai besoin de d’être sûre de ce que j’ai éprouvé. J’ai besoin de savoir si ce désir était dû à l’ambiance du cabaret ou si c’était vraiment elle. Est-ce que j’aimerais aussi les femmes ? La curiosité m’envahit. Je suis tellement troublée par ces nouvelles sensations.

Mes pas sont tremblants, hésitants jusqu’à la porte du cabaret. Je n’ai pas réservé. Mais pourtant on ne me renvoie pas, j’ai prononcé le nom magique. Utilisez le nom de Mordread pour entrer quelque part est une chose que je répugnais à faire et pourtant. Je l’ai faite. Tout ça pour les beaux yeux d’une demoiselle. Une très très charmante femme. Je me dirige vers la salle en attendant que le spectacle commence, je scrute les allées et venues des serveuses, je renvoie celles qui ne sont pas elle. Je l’attends, elle va venir n’est-ce pas ?
MademoizelleZ

_________________
« Hold on, you only have one family. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

informée

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 06/07/2018
MESSAGES : 17
POINTS : 190



MessageSujet: Re: Qui est-tu belle inconnue ? [Celena]   Dim 22 Juil - 20:27

Mais qui es-tu belle inconnue ?
Celeste
Le décalage entre elle et ce lieu. C'est cela qui m'a attiré chez elle. Elle n'étais pas à sa place et ça ne la rendait que plus belle et désirable. C'est ce souvenir d'elle que je garde. Elle si délicate et discrète dans ce lieu où la discrétion et la délicatesse n'a pas sa place. Si belle et lumineuse.
Je me réveille. C'est pas possible qu'elle me hante comme cela ! Moi qui me suis promis d'arrêter l'amour, d'enchaîner les conquêtes et de vivre ma vie telle que je le veux, me voilà accroc à une totale étrangère que je ne reverrai jamais. Ca, c'est certain. Elle avait dû être amenée ici de force, vu l'air sérieux qu'elle avait au début du spectacle. C'est pour cela que je l'ai embrassée. Pour ça et parce qu'elle me semblait précieuse.

Je ne devais pas travailler aujourd'hui. Mais à quatorze heures, voilà que l'on m'appelle pour un remplacement d'une serveuse. Alors me voilà au travail, pas forcément de très bon poil. Moi qui voulait glander... Mon rêve me reste en tête. Ce sentiment de bien être. C'est peut-être cela qui fait que j'arrive à rester aimable avec les clients un peu trop chiants. En parlant de clients chiant, on me rapporte une cliente sacrément emmerdeuse qui envoie bouler toutes les serveuses. Ayant un caractère sacrément bien trempé, j'y vais.

Alors j'y vais, un peu énervée. Je la vois de dos et tout correspond. Sa couleur de cheveux, sa corpulence... Non, c'est forcément une coïncidence. Mais par doute, je réajuste ma chemise et ma jupe. C'était idiot, si c'était elle, elle m'avait vue en string, couverte que de plumes. Mon cœur battant la chamade, je la contourne et me place devant elle. Je crois que mon cœur explose de joie lorsque je la vois. Je me racle la gorge, consciente que le maquillage et ma tenue, tous les deux sobres, tranchent réellement avec le maquillage et les tenues exubérantes que j'arborais il y a 2 semaines. L'envie de l'embrasser m'assaille à nouveau. Je ne peux pas. En tant que danseuse, tout est bon pour attirer l'attention du public. Mais pas en tant que serveuse. Je déteste devoir me cantonner à mon rôle insipide de serveuse. J'essaie de parler mais ma voix ne sort pas, même si mes lèvres bougent. Moi qui suis pourtant on ne peut plus extravertie, me voilà sans voix. Je me racle à nouveau la gorge et je demande, enfin :


Bonsoir, Madame. Avez vous choisi quel menu vous ferait plaisir et quelle boisson pour accompagner le tout ?

Ayant tout de même l'envie irrépressible de la toucher, je pose tout doucement ma min sur la sienne et c'est un océan de sensations qui me submerge. Le désir, la satisfaction, la plénitude... Je me contracte quand l'envie de l'embrasser devient trop forte. Je me vois contrainte de briser ce contact, si doux pour moi, après une demie dizaine de secondes. Je déglutis pour reprendre mes esprits, attendant sa réponse.
Serena
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

entravée

avatar



"You're the love that I hate
You're the drug that I take
Can you change me ?
From the monster you made me ?"
INSCRIT DEPUIS LE : 17/01/2018
MESSAGES : 260
POINTS : 2592



MessageSujet: Re: Qui est-tu belle inconnue ? [Celena]   Mer 25 Juil - 12:37


Qui est-tu belle inconnue ?

Serena & Celeste


Je dois l’avouer, je dois passer pour une sacrée mégère. Je donnerais raison à Damian tiens !  Je refuse aussi poliment que possible chaque serveuse mais je suis de plus en plus sur les nerfs. Ce n’est pas elle ! Va-t-elle venir ? Travaille-t-elle aujourd’hui ? J’ai peut-être choisi le seul jour de la semaine où elle n’est pas présente….à tous les coups….c’est bien ma veine !  Je me prends la tête entre les mains. Raaah qu’est-ce que je fous ici ! Je crains. Je me sens tellement…loin d’être à ma place ! Les gens commencent à me regarder bizarrement en plus. Et bien que d’ordinaire, j’en ai rien à faire, ça me pèse. J’ai l’impression de commettre une faute en étant ici. Jusqu’à ce que je la vois enfin.

Mon cœur bondit sans que je ne m’y sois préparée. Elle est là, devant moi, dans une tenue beaucoup plus sobre que la première fois, mais elle est toujours aussi magnifique, toujours aussi captivante. Son regard bon sang ! Un sourire heureux et incertain s’affiche sur mon visage. Elle parle mais bien évidemment, je ne l’entends pas. Puis, elle recommence, elle articule plus distinctement, alors, je peux lire sur ses lèvres. Je suis un peu déçue de son discours. Mais à quoi je m’attendais ? Qu’elle me dise à quel point elle est heureuse de me retrouver ? C’est idiot ! Peut-être qu’elle ne se souvient même pas de moi ! Elle fait tout simplement son travail. Je souris alors. « Bonsoir vous. » Ma voix se fait aussi suave que possible, du moins je l’espère très fort, comme je ne m’entends pas. Mais ce sont surtout mes yeux qui parlent. Je n’ai pas trouvé mieux comme accroche. "Mademoiselle" fait trop….je ne sais pas…. "Madame" est impersonnel à souhait et des termes comme "Beauté" ou "sublime créature"….et bien, je ne vois que Damian pour dire ça. Dragueur de pacotille qu’il est !

« Je…j’aimerais des conseils pour le menu et la boisson s’il vous plait. Je n’arrive pas à me décider ! » Je veux la retenir auprès de moi, pour pouvoir l’observer encore un peu. Il aurait été dommage de lui donner des informations précises tout de suite. Elle aurait noté et déjà tourné les talons… Je la vois s’approcher pour poser sa main sur la mienne, juste un peu. Je suis étonnée de ce geste, mais je ne retire pas ma main. Au contraire, cela me provoque un agréable frisson le long de l’échine. Un sourire timide s’affiche sur mes lèvres. Le contact de sa peau sur la mienne réveille en moi de sensations nouvelles tout en me rappelant ce fameux baiser. J’en rougis. Elle retire hélas sa main. Trop vite à mon goût. Je n’ose pas la retenir. Ça ne se fait pas. Je ne voudrais pas me faire jeter dehors pour harcèlement.

Empourprée au possible, je cède finalement à mon envie et je reprends sa main doucement. Le regard plongé dans le sien tout d’abord, la gêne me fait baisser la tête lorsque je prononce ces mots. « Vous êtes mon premier baiser féminin. » Mon pouce caresse la douce peau de ses doigts tout en le disant. Je me force à relever mon visage vers elle, pour pouvoir la regarder dans les yeux, pour être capable de saisir sa réaction. « J’ai été très troublée, alors…j’ai voulu vous revoir. J'espère que vous ne m'en voudrez pas. » Je suis honnête, je l’ai toujours été. Mais surtout, je me sens débutante dans ce domaine. Le flirt, ce n’est pas ma tasse de thé. Faire la femme mystérieuse non plus. Je continue de tenir sa main, tendrement, mais si elle devait la retirer, je n’insisterais pas. Je suis chamboulée, tout mon être l’est, mais ça ne veut pas dire qu’elle l’est également. Elle ne faisait que son travail ce soir-là, pour me mettre à l’aise. Se doute-t-elle de l’état dans lequel elle me plonge à présent ?

Mon cœur résonne dans ma cage thoracique et je remercie les lumières tamisées d’atténuer la rougeur de mes joues. Je me sens brûlante. L’attente de sa réaction me paraît être une éternité alors que je suppose que cela ne fait que quelques secondes…

MademoizelleZ

_________________
« Hold on, you only have one family. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

informée

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 06/07/2018
MESSAGES : 17
POINTS : 190



MessageSujet: Re: Qui est-tu belle inconnue ? [Celena]   Mer 25 Juil - 19:49

Mais qui es-tu belle inconnue ?
Celeste
La voir a enlevé d'un coup tout l'énervement accumulé depuis mon réveil. Et pouvoir la toucher... C'était si bon. Alors que les question se bousculaient dans mon esprit, elle me parle, me demande de l'aider à choisir. Je devine qu'elle veut me retenir et je souris, attendrie et soulagée.


Tout dépend de ce que vous aimez... Je vous conseillerai le menu au poisson avec un Coteaux du Layon. C'est un vin blanc moelleux, directement importé de France.

Ce menu comportait des brochettes de coquilles Saint-Jacques en entrée, un saumon en croûte de sel anisé avec son flan aux trois légumes en plat principal, sa trilogie de fromage sur lit de salade et en dessert un moelleux au chocolat accompagné de son coulis de framboise. Un verre de champagne est offert avec le menu qui est, somme toute, assez cher.
Le manque de son contact m'envahi aussitôt ma main retirée. Mais je ne peux pas, je travaille. Je me dois d'être distante. Mais le sourire timide dont elle m'a gratifié était si mignon... Si irrésistible. Elle aussi lutte contre ce manque, ça se voit. Mon coeur bondit dans ma poitrine lorsqu'elle attrape ma main, son pouce caressant le dos de celle-ci. Nos regards s'encrent l'un dans l'autre. Je sais que dans le mien on peut voir tout le désir qui brûle en moi. Tout le désir qu'elle m'inspire. Dans les siens, je lis l'attente et le trouble. Et j'en suis satisfaite. Un sourire en coin naît sur mes lèvres lorsqu'elle cède et baisse la tête. Mais le trouble m'envahit grandement lorsqu'elle m'avoue être son premier baiser féminin. Putain mais qu'est-ce que je fais ?! Je suis bien trop compliqué, bien trop directe pour elle. La colère contre moi-même que je ressens est palpable. Je vais lui faire miroiter des choses, la faire se donner en entier... Et me lasser très vite. Nous sommes trop différentes. Jamais je ne serais allée sur le lieu de travail d'une personne sans y avoir été préalablement invitée. Même si cette personne m'avait troublée et m'obsédait. Elle me dit qu'elle espère que je ne lui en veux pas. Je réponds honnêtement, d'une voix mélangée par le remord et le désir.


Ce n'est pas à vous que j'en veux... Je n'aurais jamais dû vous embrasser... J'en suis désolée, j'ai dépassé les limites et outrepassé mes droits.

Il faut que je choisisse, et vite ! Sois je coupe court à la discussion et lui dit de ne plus revenir ici. Et ce sera tant mieux pour sa santé mentale et émotionnelle, soit je tante le coup. Je suis bloquée. Ici, je ne peux pas parler librement, je suis obligée d'être distante et professionnelle. Sur un coup de tête, je la prends par la main et la tire derrière moi, je traverse le cabaret, jusqu'à la porte arrière, celle réservée au personnel. Mes collègues nous regardent, perplexes. J'improvise le premier mensonge qui me passe par la tête et qui pourrait expliquer que je transgresse une des règles de mon contrat. Mais qu'est-ce que je faisais pour une inconnue, moi ?!


Elle ne se sent pas bien.

Une fois dehors, je l'emmène derrière le bâtiment, là où on ne pourrait ni nous voir ni nous entendre. Impulsivement, je la plaque contre le mur, place ma jambe entre la sienne et l'embrasse avec empressement. J'en ai rêvé plus 2 semaines, de ces retrouvailles. Et elles sont succulentes. Je l'embrasse à en perdre haleine. Ce baiser est bestial; imprégné d'un désir primitif. Je finis par repousser mon visage du sien, haletante.


Tu es la première cliente que j'embrasse... Et Dieu sait que j'ai envie d'embrasser bien d'autres endroits de ton corps que tes lèvres. Mais tu dois savoir... Je ne suis pas patiente, je me lasse vite et je peux te crever tous les soirs en te donnant orgasme sur orgasme. On peut s'amuser toutes les deux, comme des folles. Et crois moi, j'en ai très envie !

En disant cela, je caressais ses bras, tendrement mais avec avidité tout de même. Mais je finis par rompre tout contact avec elle. Il fallait qu'elle comprenne. Il fallait que je lui laisse le choix. Alors malgré toutes les envies et images qui me trottaient dans la tête à cet instant précis, je repris mon sérieux et plongea à nouveau mon regard dans ses yeux.


Mais si tu veux du romantisme, de l'amour, des cadeaux... Alors il vaut mieux que tu parte. Je risque de te détruire. Et ça, je ne le permettrai pas. Jamais.

Je n'étais pas incapable de ressentir de l'amour. Loin de là. Mais je sais que malgré les années, malgré les excuses de mon ex, je n'étais toujours pas réparée des violences conjugales que j'ai subis. Je savais que les possibilités que je lui fasse endurer un cauchemar similaire étaient présentes. C'est pour cela que je m'interdisait la moindre attache. Pour ne plus faire de mal. Et puis, ça me permettait de m'amuser, aussi.
Mais je savais aussi que si elle faisait le choix d'une relation amoureuse, des fleurs, des rencards... Alors je ne pourrais pas résister longtemps, je céderai et lui offrirai tout... Et lui prendrait plus encore, jusqu'à la détruire.

Son contact me manquait déjà. Pour me rapprocher un peu d'elle, je posais ma main contre le mur, à 5 centimètres environ de son visage. Nos visages se frôlaient et je mourrais d'envie de l'embrasser à nouveau, maintenant que j'avais recouvré mon souffle. Mais on devait avoir cette discussion, avant que quoi que ce soit ne se passe. Alors je luttais, attendant.
Serena
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

entravée

avatar



"You're the love that I hate
You're the drug that I take
Can you change me ?
From the monster you made me ?"
INSCRIT DEPUIS LE : 17/01/2018
MESSAGES : 260
POINTS : 2592



MessageSujet: Re: Qui est-tu belle inconnue ? [Celena]   Jeu 26 Juil - 15:57


Qui est-tu belle inconnue ?

Serena & Celeste


J’ai déjà oublié le contenu du menu proposé. J’ai déjà oublié le reste des personnes autour. Je n’ai pas faim. Je ne vois qu’elle. Elle se tient devant moi, aussi imperturbable que possible mais pourtant, je sens une tension se dégager d’elle que je ne peux pas repousser. Son regard brûle d’un désir dont visiblement je suis l’objet. Le souffle me manque. Je me sens étrangement déshabillée, incapable de me soustraire aux sensations à la fois gênantes et grisantes que cet échange me provoque. Elle sourit, un sourire qui éclaire son visage, la rendant plus belle encore. Mais à mes révélations, la tension change. Je me sens comme une coupable prise sur le fait alors que son regard exprime un savant mélange de sentiments contradictoires. Et il faut faire un choix si on ne veut pas exploser. Ma main relâche doucement la sienne et vient retrouver sa jumelle sur mes cuisses, alors que je lui demande de ne pas m’en vouloir.

Elle finit par répondre à ma question. Je blêmis un peu. Elle est terriblement énervée. Mon dieu, j’ai fait quelque chose d’incorrect c’est ça ? Plus les mots s’avancent sur les lèvres de la belle serveuse et plus j’ai l’impression de me sentir petite et importune. Elle se blâme mais, je ne comprends pas en quoi. Je veux dire. Je suis revenue, j’ai apprécié. J’aimerais répliquer que je peux m’en aller si ça la gêne, et ne jamais revenir, j’aimerais lui dire que c’était un coup de tête mais qui n’oblige à rien ! Mais je n’y arrive pas. Nous nous regardons, toutes deux à bout, tendues, pour des raisons diverses mais qui convergent tout comme nos mains se rejoignent de nouveau alors que la jeune femme décide de m’entrainer avec elle vers les espaces privés du club sous les regards interloqués des autres clients. « Attends..je…. » Mais elle ne m’entends pas. Je n’ai sûrement pas parlé assez fort.

Nous débouchons sur une pièce où d’autres magnifiques jeunes femmes se trouvent réunies, mais aucune ne me fait l’effet de celle qui me tire par le bras actuellement. Elle s’arrête pour leur dire quelque chose mais je suis incapable de savoir quoi puisqu’elle est de dos, d’un coup, les regards se dirigent vers moi. Je me sens extrêmement mal à l’aise et fiévreuse. Mais la jolie brune ne compte s’en tenir là visiblement. Elle m’entraine de nouveau à sa suite, presque brutalement. Nous sortons du bâtiment, dans ce que j’imagine être l’arrière-cour, puis elle m’entraine à l’écart. J’ai un peu peur d’un seul coup. Compte-t-elle me régler mon compte ? Elle aurait pu juste me demander de partir non ? Je croyais qu’elle éprouvait la même chose que moi je… suis choquée. Mes yeux s’ouvrent grand de surprise alors qu’elle vient de me plaquer au mur sans ménagement et me coincer contre les froides briques, sa jambe entre les miennes.

Nos lèvres se rejoignent presque brutalement. Je me surprends à accueillir ses lèvres avec avidité. Nos langues s’emmêlent passionnément, sauvagement, comme si cela pouvait rattraper les jours passés depuis le premier contact de nos bouches. Elle finit par rompre notre échange, me laissant haletante et complètement chamboulée. Elle est magnétique. Terriblement attirante. J’ai le cœur sur le point d’exploser. J’en veux encore. Mais je la laisse parler, me laissant sans voix une fois de plus par son discours aussi cru que…. Je ne sais pas, je n’avais jamais entendu personne parler comme ça. Je pique un fard à l’évocation de sexe endiablé. Mais je suis surtout perturbée par le sentiment qu’il y a quelque chose de plus que ça derrière ses paroles. Ses mains caressent mes bras, me donnent des frissons et je sens tout le désir qu’elle éprouve et pourtant. Quelque chose nous bloque. La suite de son discours me permet de mieux comprendre.

Je suis complètement perdue. Il est évident que je ne cherche pas l’amour, je ne sais même pas ce que je cherche. Mais elle me met devant un choix à faire, sans d’autres possibilités. Elle me demande de prendre une décision aussi importante alors que mon corps est en feu, brûlant de désir pour elle, alors que j’aurais besoin de jours entiers pour réfléchir. Mais elle exige une réponse. Tout de suite. Elle est si proche, j’ai tellement envie de l’embrasser encore. Ma voix s’éraille alors que je commence à parler. « Je…pour être honnête, je ne sais pas ce que je veux. Mais j’y peux rien, j’ai été attirée l’autre soir, j’avais besoin de te revoir, pour être sûre, je….je crois que c’est juste physique alors…je…de toute façon, je ne suis pas prête pour une relation…je n’ai pas envie de m’engager. » Je me sens tellement nulle en cet instant et je détourne les yeux un instant. C’est quoi cette explication à deux balles ? Elle va me rire au nez. De nouveau, je la regarde. « J’ai envie de toi, c’est tout ce que je sais pour le moment. » Je suis on ne peut plus sérieuse. Mon corps entier frémit et ma respiration est saccadée.

MademoizelleZ

_________________
« Hold on, you only have one family. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

informée

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 06/07/2018
MESSAGES : 17
POINTS : 190



MessageSujet: Re: Qui est-tu belle inconnue ? [Celena]   Ven 24 Aoû - 17:46

Mais qui es-tu belle inconnue ?
Celeste
Elle était avide de mes lèvres, elle répondait à mon baiser avec une avidité surprenante mais plaisante. L'électricité entre nous était palpable. Je sentais qu'elle avait envie que je l'embrasse à nouveau. Mais je devais être honnête, avec elle comme avec moi-même. J'avais beaucoup trop souffert de personnes qui ne l'étaient pas. Ma tirade la laisse sans voix et j'ai peur. Peur de l'avoir effrayée. Peur qu'elle voit en moi un monstre insensible. Mais je veux juste la protéger de mon vide intérieur. J'avais maintenu le désir autant que je le pouvais par des caresses. Sa mine perdue me fait perdre la tête. Elle était... mignonne et désirable. Elle assimilait mes paroles directes. Je lui laisse le temps nécessaire. Je voulais une réponse mais je lui laisserait le temps qu'il faut et accepterait la moindre de ses paroles.
Lorsqu'enfin elle me répond, sa voix s'éraille et je me mords la lèvre. Dieu que c'était sexy !!! Et là, j'entends des paroles qui me rassurent et m'apaisent. Elle ne voulait pas de relation, juste du physique. Quand elle détourne les yeux, j'enfouis son visage dans le creux de mon cou pour la câliner et la rassurer. J'étais brute de décoffrage. Mais j'étais attentive aux gens qui m'entouraient et elle avait besoin d'être rassurée. Je lui caresse donc les cheveux. J'allais lui dire qu'elle avait le droit d'être dépassé par les événements, et même avouer que je l'étais aussi. Mais elle me dit qu'elle a envie de moi et instinctivement, mes doigts se referment sur ses cheveux, les lui tirant légèrement. Je me reprends très vite et lui masse un peu le cuir chevelu là où j'ai tiré. Je souris et la remet dos contre le mur, à nouveau, je pose ma main juste à côté de sa tête.

Tu es très excitante, tu sais, ça ?

J'avais murmuré ça, juste à côté de son oreille. Je l'embrasse. Un baiser qui se veut plein de promesses salaces mais aussi rassurant.


Tu as le droit de te sentir dépassée et perdue. Tu as même le droit de ne pas savoir ce que tu veux ou ce que tu recherche... Saches qui si c'est pas la première fois que je suis attirée par une femme... C'est la première fois que c'est aussi fort et intense...

Je lui caresse la joue de ma main libre.


Commençons par le commencement... Je m'appelle Serena... Je viens d'avoir 29 ans... Et j'aime bien savoir le nom des aussi jolies filles que toi...

Un sourire en coin fait son apparition sur mes lèvres. Je la regardais dans les yeux. Je pouvais me perdre dans le vert de ses yeux.
Serena
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

entravée

avatar



"You're the love that I hate
You're the drug that I take
Can you change me ?
From the monster you made me ?"
INSCRIT DEPUIS LE : 17/01/2018
MESSAGES : 260
POINTS : 2592



MessageSujet: Re: Qui est-tu belle inconnue ? [Celena]   Lun 3 Sep - 15:50

HRP:
 


Qui est-tu belle inconnue ?

Serena & Celeste


Si je m’attendais à ça ! Elle est brutale et douce à la fois, un mélange détonnant qui me perd autant qu’il me plait. Elle attire mon visage contre son épaule, dans son cou. Son parfum envahit mes narines, fait redoubler mon envie d’elle, si bien que les mots traversent mes lèvres sans que je ne les retienne. La main de cette femme qui me plait tant et donc je ne connais même pas le nom se resserre sur mes cheveux, me faisant courir un frisson le long de mon échine avant qu’elle ne relâche sa prise pour soulager la douleur que cela aurait pu me provoquer. Je ne m’étais jamais sentie aussi dominée, même avec Mordread. C’est totalement différent. Si différent. Je suis terrifiée, fascinée, attirée, je passe mon temps à me demander de quoi la suite sera faite.

Elle relâche ma tête, me pousse à nouveau dos au mur. M’assène une remarque que je n’entends pas. Il n’y a que les vibrations et son souffle près de mon oreille qui me laissent deviner son intonation, la teneur de ses propos. Du moins, je l’imagine. Je devrais lui dire que je suis sourde…comment ? Ce n’est clairement pas le moment. Clairement pas. Ses lèvres rejoignent de nouveau les miennes, mes paupières se ferment, accueillant les sensations avec plus de vivacité ainsi. A chacun de ses baisers, j’en veux plus. Je veux la découvrir, mais mes mains ne sont pas capables de plus que de se poser timidement sur ses hanches, agrippant le bord de son haut du bout des doigts. De nouveau, je suis la novice qui apprend, qui découvre.

Ses lèvres abandonnent les miennes pour un discours qui se veut rassurant. Je la regarde droit dans les yeux alors qu’elle commence à parler mais bien vite, mes yeux doivent rejoindre ses lèvres, sinon, je peux être certaine de ne rien comprendre. Je lui souris, toujours un peu perdue, mais tout de même un peu plus confiante. Je m’apprête à répondre, mais elle poursuit, me caressant la joue, me laissant frémissante de nouveau. Enfin, enfin je connais son nom. Je rougis alors qu’elle me complimente de nouveau. Je bégaie un peu ma réponse : « Pour moi, tout est une première fois… » Je reprends mon souffle. « Je m’appelle Celeste, j’ai vingt-huit ans et je suis sourde. » Mes mains relâchent doucement ses hanches alors que mon regard se perd dans le sien. Va-t-elle afficher une mine dégoûtée ? Va-t-elle me fuir ? J’ai peur de sa réponse. Je me mets de nouveau à trembler. Ma surdité est pour moi à la fois une honte et une fierté. Une fierté lorsque cela me rapproche de ma nièce, une honte, parce que je refuse cette part de moi au travail, dans la vie de tous les jours, je ne porte jamais mes appareils auditifs, alors, comment deviner à mon sujet ?

MademoizelleZ

_________________
« Hold on, you only have one family. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

informée

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 06/07/2018
MESSAGES : 17
POINTS : 190



MessageSujet: Re: Qui est-tu belle inconnue ? [Celena]   Lun 1 Oct - 18:26

Mais qui es-tu belle inconnue ?
Celeste
La présentation qu'elle fait d'elle-même me laisse dubitative. Elle était franche et j'aimais ça. Je souris doucement lorsque je vois l'appréhension dans son regard.


Il m'en faut plus pour me faire fuir. Celeste est un très joli prénom... Il te va très bien, aussi...

J'avais veiller à ralentir un tout petit peu mon débit de parole. J'avais tendance à parler assez vite ce qui ne permettait pas forcément de réussir à lire distinctement sur mes lèvres. Bien évidemment, mon premier réflexe était d'articuler exagérément et de parler très lentement. Mais je me suis vite dit que si elle avait réussi à lire sur mes lèvres jusqu'ici, alors je n'avais pas besoin de prendre de telle dispositions. Surtout qu'elles peuvent paraître humiliante.
Je prends délicatement une de ses mèches de cheveux et la lisse entre deux de mes doigts.


Je vais devoir retourner travailler, ma belle... Je finis tard ce soir... Tu as de la chance, d'ailleurs, je n'étais pas censée travailler aujourd'hui... Tu reste ou tu vas rentrer ?

Je ne lui en voudrai pas de partir. Mais j'avais envie qu'elle reste. Je lui signifie en lâchant ses cheveux et en prenant délicatement ses mains. C'était à elle de faire son choix. Dans tous les cas, on pourraît se voir plus tard sans souci.
Serena
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

entravée

avatar



"You're the love that I hate
You're the drug that I take
Can you change me ?
From the monster you made me ?"
INSCRIT DEPUIS LE : 17/01/2018
MESSAGES : 260
POINTS : 2592



MessageSujet: Re: Qui est-tu belle inconnue ? [Celena]   Ven 12 Oct - 16:29


Qui est-tu belle inconnue ?

Serena & Celeste


Un soupir de soulagement s’échappe de ma bouche alors que je reprends enfin ma respiration. Elle n’a pas eu l’air dégoûtée, seulement déroutée. Elle se met à sourire. Le battement de mon cœur s’accélère. Bon sang, elle est si belle ! Mon être entier frissonne alors que je lis sur ses lèvres mon prénom. Elle ne va pas fuir. Elle n’a pas l’air du genre à mentir. J’ai envie d’y croire. La lenteur de ses propos me donnent l’impression qu’elle cherche à mieux faire imprimer l’information dans mon esprit. Ou peut-être que je me fais des films ? En tout cas, elle est encore là, tout près.

Ses doigts s’emparent d’une de mes mèches de cheveux alors qu’elle reprend la parole. Je suis suspendue à ses lèvres comme si ma vie en dépendait. Travailler ? Tard ? De la chance ? Aujourd’hui ? Je frissonne encore. Mince, est-ce que je l’ai retenue longtemps ? « J’espère que tu n’auras pas de problèmes à cause de moi… » Je lui adresse un regard désolé avant de rougir. « Je… je vais rester jusqu’à ce que tu termines. » J’essaie de mettre autant d’aplomb que possible dans ma phrase. « Après tout je n’ai même pas encore commandé ce fameux menu qui m’a mis l’eau à la bouche. »

J’attrape doucement sa main pour refaire le chemin vers le club en sens inverse. Je ne supporterais pas qu’elle ait des problèmes avec ses supérieurs à cause de moi. Et puis, j’ai… j’ai besoin de temps pour intégrer tout ce qui vient de se passer. Nous retraversons les loges, et une fois à l’intérieur de la salle, je relâche sa main à contrecœur mes doigts effleurant encore les siens avant de rompre définitivement tout contact. « Je serais là toute la soirée, je n’essaierais pas de te distraire. » Je lui souris en indiquant le siège duquel elle m’a délogée quelques minutes auparavant. J’ai affreusement peur, mais je refuse de fuir. J’ai besoin de comprendre ce qui m’arrive, j’ai encore envie de goûter à ses lèvres, d’explorer sa peau… Je rougis dans l’obscurité complice de la salle de spectacle. J’attends sa réponse.
MademoizelleZ

_________________
« Hold on, you only have one family. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Qui est-tu belle inconnue ? [Celena]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Qui est-tu belle inconnue ? [Celena]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» elle est belle la montagne
» Expo "les Baumettes se font la Belle"
» BC Ma Belle Grenouille
» Ma belle grenouille
» Une belle silhouette grâce à la corde à sauter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: manchester :: Manchester East.-