ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️

Partagez
 

 Don't drive me crazy [Emman ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

libre

Alana Summers
Alana Summers

INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1600
POINTS : 7700



Don't drive me crazy [Emman ♥] Empty
MessageSujet: Don't drive me crazy [Emman ♥]   Don't drive me crazy [Emman ♥] EmptySam 28 Juil - 23:37



   
   Emman  :03:
   Don't drive me crazy

T
out va bien se passer oui tout va bien se passer. Je ne cessai de me répéter ces paroles tel un mantra. Qui eut cru un jour que j’allais me retrouver à attendre Damian devant chez moi ? Pour qu’il m’accompagne à une soirée mondaine de surcroît ? Tout ça c’était la faute d’Ollie ! Oui s’il n’avait pas débarqué au commissariat pour me sommer de lui donner des explications sur « mon petit ami », personne n’aurait été au courant de la mauvaise plaisanterie de mon voleur. Parce qu’après la visite de courtoisie de mon traitre de frère, la rumeur s’était répandue comme une trainée de poudre comme quoi j’avais quelqu’un. Que la froide inspectrice Rosebury n’était pas une vieille fille le prétendait les commères du commissariat. D’habitude, je n’en avais que faire des rumeurs me concernant. J’avais grandi dans un village et mes frasques de garçon manqué avaient plus d’une fois prêté jeu à nos vieilles cancanneries de village. Mais le clou du spectacle a été planté par le fameux petit ami en question. Quand Damian a débarqué à son tour sous un prétexte fallacieux… Oui bon, ce n’était pas un faux prétexte puisqu’il avait été requis dans une affaire en tant qu’expert. Je me rappelle encore m’être étranglé en entendant le nom que Trapper avait donné. C’était le comble du comble que de demander l’avis d’un voleur sur une affaire de vol non ? Mais je n’avais pu rien dire. Je n’avais encore hélas aucune preuve contre lui si ce n’est mes entrailles. Mais allez dire à ces machos de première qu’ils ne pouvaient pas prendre cet antiquaire car leur collègue femme – et jeune en plus ! – avait une intuition. J’entendais déjà leurs railleries sur l’intuition féminine… J’avais donc rangé ma langue au fin fond de ma bouche. Connaissant l’heure de l’entretien, je m’étais arrangée pour ne pas être présente quand son entrevue aurait lieu. Si la sortie d’Ollie m’avait prise au dépourvu, je me méfiais trop de Damian pour le laisser être face à moi dans mon repaire. Et encore une fois, il me surprit… Dans le plus mauvais sens du terme. En revenant de mon petit tour, je retrouvai un bouquet de roses rouges sur mon bureau et toutes les vieilles secrétaires qui m’attendaient de pied ferme pour me féliciter de ma bonne pioche. Ce salaud était non seulement rentré dans le jeu de mon jumeau mais il avait en plus fait des tonnes pour que tout le monde sache qu’Emma était sa dulcinée.

A cette pensée, un frisson de colère m’envahit de nouveau. Qu’il aille au diable lui et ses roses ! Sans son intervention, je ne serais pas là aujourd’hui vêtue d’une tenue de soirée pour représenter le commissariat dans une soirée donnée par le maire de la ville pour récompenser notre chef pour ses bons et loyaux services. Pire, je n’aurais pas eu à lui demander de m’accompagner puisque c’était une soirée où on se devait d’y aller à deux. Le chef aurait demandé comme d’habitude à Trapper et à sa femme de l’accompagner lui et sa femme. Mais non. Il fallait quelqu’un de nouveau. Et bien sûr, puisque j’avais quelqu’un dans ma vie bah c’était à moi d’y aller. J’avais beau protester, il ne m’avait laissé aucune chance. Préférant ne pas penser à l’humiliation qui s’ensuivit dans la boutique de Damian suite à cela, je restai plantée là devant la porte de chez moi enveloppée dans mon manteau. De ma tenue, on ne voyait pratiquement rien. La seule chose de voyant était ma coiffure à la grecque d’où on voyait des mèches de ma chevelure venir encadrer mon visage qu’un maquillage discret venait rehausser.

Je m’impatientais ainsi devant ma maison persuadée que ce n’était là qu’une plaisanterie de mauvais goût de la part de mon cavalier du soir que de venir en retard quand sa voiture se profila enfin. J’attendis qu’il coupe le moteur pour monter côté passager sans attendre mon reste.

« C’est pas trop tôt ! Démarrez vite pour qu’on en finisse au plus tôt ! »

 
WILDBIRD

_________________
QUEEN
OF THE NIGHT


Don't drive me crazy [Emman ♥] 18051810
Revenir en haut Aller en bas

lieutenant

Shin Lee
Shin Lee

Don't drive me crazy [Emman ♥] 190816022314410698

INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 2309
POINTS : 10476



Don't drive me crazy [Emman ♥] Empty
MessageSujet: Re: Don't drive me crazy [Emman ♥]   Don't drive me crazy [Emman ♥] EmptyLun 30 Juil - 10:03



   
   Emman  :03:
   Don't drive me crazy

- A une seule condition, inspectrice Rosebury. Vous avez un très joli tableau accroché dans votre chambre. Vous savez, cette peinture ancienne affichée juste au-dessus de votre lit.

Je m'étais penché au-dessus du comptoir, appuyant mes paumes contre le verre recouvrant le bois lustré. Mes yeux s'étaient plongés avec plus de profondeur dans les iris mécontentes et humiliés de ma Rêveuse. Sur mon visage, un sourire en coin moqueur et on ne peut plus jubilatoire avait chassé la surprise pour mieux s'agrandir.

- Je le veux. Il irait à merveille juste en face de la porte de ma boutique.

Emma n'avait pas baissé les yeux un seul instant, soutenant mon regard avec une fureur presque perceptible à l'oeil nu tant elle semblait bouillir de l'intérieur. Si elle acceptait, alors elle n'aurait de cesse de croiser les couleurs de cette oeuvre à chaque fois qu'elle viendrait ici pour foutre son nez dans mes affaires. Là résidait tout l'intérêt de ce tableau sans la moindre valeur.

Il était rare que cette emmerdeuse d'inspectrice vienne dans mon magasin pour me laisser gagner d'avance une épineuse conversation. En réalité, je ne l'avais jamais vu venir à moi dans le but de me réclamer une faveur. C'était de jamais vu, et ce serait mentir de dire que je n'avais pas profité de la situation sans la moindre honte. La jolie blonde ne pouvait pas se permettre de refuser mon offre. Après tout, un marché, c'est donnant-donnant. Et elle semblait plus avoir besoin de moi, que moi d'elle, dans cette affaire.

- Et j'aimerais beaucoup récupérer cette photo prise par votre frère aussi.

Je m'étais redressé, une expression innocente en travers du visage. Si le commissaire exigeait ma présence auprès d'Emma lors d'une soirée mondaine, alors que je pouvais bien me permettre de la faire enrager jusqu'au bout ; pour le bien de sa mission, elle n'aurait pas intérêt à m'étrangler.

C'est donc ainsi que le pacte a été conclu. La poigne d'Emma lorsque nous nous sommes serrés la main a bien traduit toute la hargne haineuse qui brûlait en elle. Mais enfin, qu'est-ce que j'y peux après tout ? Ce n'est pas moi qui ai organisé cette soirée ridicule, ni même qui ai insisté pour m'y présenter. En réalité, j'avais initialement bien d'autres affaires moins catholiques en tête pour ce soir. Je n'ai strictement rien à gagner dans une réunion aussi ennuyeuse que celle-ci. Mais lorsque l'inspectrice a poussé la porte de ma boutique avec cette invitation qui a coûté beaucoup à son amour propre, je n'ai pas pu m'empêcher d'accepter.

C'est donc vêtu d'un costume on ne peut plus sobre que j'arrête ma voiture devant la maison Rosebury. Emma est déjà là, plantée sur le trottoir sur ses talons de soirée, les bras croisées. C'est ridicule. Depuis quand Cendrillon n'a pas envie d'aller au bal ? Elle pourrait au moins sauver les apparences. Je l'ignore royalement, la laissant ouvrir la portière comme une grande, et laisse plutôt mes yeux parcourir la façade de la demeure. Je ne surprends aucun frangin à la gueule de chien de garde nous épier par la fenêtre du salon. Un fin sourire se glisse sur mes lèvres, bientôt chassé par une grimace faussement douloureuse lorsque j'entends la porte claquer avec humeur sur ma droite. Je darde un regard noir sur Emma.

- Un peu de douceur, Rosebury. Si toutefois cette notion ne vous est pas totalement inconnue.

Je plisse les yeux, et nous nous toisons en chien de faïence. Le ton de la soirée est donnée. Cette voiture a beaucoup trop de valeur monétaire et sentimentale pour que je laisse cette brute en robe du soir la saccager pour faire passer ses frustrations. Les salutations passées, je rallume le moteur et enclenche la première vitesse. Je donne au moins raison à Emma sur un point ; il ne faut pas tarder, arriver en retard darderait sûrement l'attention sur nous. Et ma Rêveuse a mis des talons aiguilles ce soir. Je crains fortement pour mes pieds si son humeur vient encore à se dégrader.

- Rassurez-moi, grommelé-je en portant mon attention sur la route défilant devant nous. Vous n'attendez rien de plus de moi que de sourire poliment et d'écouter la musique de mauvais goût ? Je préfère vous le dire d'entrée : il est hors de question que je participe à ce genre de jeu stupide qui collerait parfaitement à la mentalité de vos collègues arriérés. Pas de tour de magie, et encore mois de pinata !

 
WILDBIRD

_________________
this is the place that no one sees. i don't like to show. this is the darkness over me. tt's just the world I know. reachin' for the light. reachin' from inside. help me tonight ...
(c) princessecapricieuse


Don't drive me crazy [Emman ♥] 18051810
Revenir en haut Aller en bas
http://fire-ice.skyrock.com/

libre

Alana Summers
Alana Summers

INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1600
POINTS : 7700



Don't drive me crazy [Emman ♥] Empty
MessageSujet: Re: Don't drive me crazy [Emman ♥]   Don't drive me crazy [Emman ♥] EmptyLun 30 Juil - 12:21



   
   Emman  :03:
   Don't drive me crazy

J
e levai les yeux au ciel devant ce que Damian me dit à peine entrée dans la voiture. Niveau galanterie, on y repassera. Quand il n’y avait plus personne c’était là qu’on tombait le masque hein Monsieur Wright ? Fini le temps des sourires faux culs et des petits mots doux susurrés d’un ton mielleux à vous faire vomir. Mais à vrai dire, j’aimai mieux cela. Pas besoin de faire semblant du moins jusqu’à notre arrivée.

« Elle le sera toujours en ce qui vous concerne Wright ! », lui répondis-je en faisant référence à ma douceur inconnue selon lui.

Il avait démarré en trombe et cela me convenait parfaitement. Je n’avais pas l’intention de faire long feu à cette soirée et si le commissaire ne m’avait pas obligé, je serai restée à la maison avec un bon bouquin et une grosse tasse de thé. Pas besoin de supporter l’homme à côté de moi, lui et sa suffisance suffiraient à me faire passer une mauvaise soirée. Et ce qu’il rajouta ne fit qu’augmenter ma mauvaise humeur. Comment pouvait-on être aussi insupportable ?

« Désolée de vous décevoir mais on n’est pas dans votre petit village italien. »

En parlant de ça, je n’avais pas poussé plus loin mon investigation mais je voulais juste qu'il sache que je n'avais pas oublié. J’avais juste une enquête bien plus importante que vous Monsieur Wright. Oui vous avez bien entendu, une enquête plus importante que l’impertinent Damian Wright. L’enquête du massacre d’enfants n’avait toujours pas été résolue et j’y passais tout mon temps, oubliant ma quête personnelle. Cette enquête me bouffait aussi bien de l’extérieur que de l’intérieur, aussi bien de jour que de nuit. Cela me fit penser à un certain rêve que j’avais fait récemment impliquant mon voisin. Rêve qui m’avait plus que perturbée et rien que d’y penser, cela me fit me tortiller un peu sur mon siège. Essayant de masquer cette gêne subite, je continuai d’un ton aigre

« Cette soirée est donnée par le Maire de Manchester. Nous serions à sa table aussi je vous prierai de bien vous comporter. Sourire poli et c’est tout. Pas de démonstration d’affection en public, vous m’entendez ? C’est déjà bien assez ennuyant d’être là-bas avec vous comme ça sans que vous y rajouter votre grain de sel compris ? Une fois la décoration donnée, on partira dans la foulée »

Je n’avais aucune envie de m’éterniser en sa compagnie et il n’avait pas intérêt à faire du zèle. Chemin faisant, je repensais au cliché se trouvant dans mon sac. Je lui avais dit qu’il aurait la photo qu’Ollie avait prise qu’à la fin de la soirée. Le tableau, lui, trônait, déjà dans sa boutique. Je n’avais pu m’empêcher de rire en pensant qu’un de mes tableaux se trouvait ainsi exposés. Bien entendu, il ne savait pas qui avait peint le tableau réclamé et je n’avais aucunement l’intention de le lui révéler. Pas envie qu’il se foute de moi en plus de ça. Je ne me prétendais pas artiste loin de là mais je peignais de temps à autre quand j’étais à Scarborough et le tableau qui était aujourd’hui accroché dans la boutique de mon Némésis avait été le dernier que j’avais peint avant mon départ. Il avait une valeur sentimentale mais je n’étais pas tant attachée que ça. Pas comme le cliché et il fallait que je trouve un moyen de ne pas le lui donner à la fin de cette soirée. Je ne savais pas encore comment mais Damian ne l’aurait pas.

Nous finîmes enfin par arriver et tandis qu’un voiturier prenait le relais, nous montâmes les marches pour accéder à la salle de réception. Je laissai mon manteau aux vestiaires dévoilant une robe noire en dentelle. On nous escorta ensuite à notre table où le Maire était déjà présent avec sa femme ainsi que mon chef et la sienne. Je dus ainsi présenter Damian à mon grand désarroi. J’espérais juste qu’il allait bien se tenir.

« Que le show commence », murmurai-je les dents serrés à son encontre.

 
WILDBIRD

_________________
QUEEN
OF THE NIGHT


Don't drive me crazy [Emman ♥] 18051810
Revenir en haut Aller en bas

lieutenant

Shin Lee
Shin Lee

Don't drive me crazy [Emman ♥] 190816022314410698

INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 2309
POINTS : 10476



Don't drive me crazy [Emman ♥] Empty
MessageSujet: Re: Don't drive me crazy [Emman ♥]   Don't drive me crazy [Emman ♥] EmptyMar 31 Juil - 13:43



   
   Emman  :03:
   Don't drive me crazy

U
n bref sourire narquois illumine mon visage. La pique concernant sa douceur inconnue me traverse à peine. Ma langue me brûle, mais je réprime une remarque. Je ne suis pas certain qu'Emma soit très disposée à savoir que son côté féroce pourrait très vite devenir délicieusement intéressant s'il faut pousser le vice de cette fausse relation plus loin, jusqu'à atteindre un plan plus physique. Les rues défilent rapidement autour de nous. L'inspectrice a raison, plus vite nous serons sortie de la voiture, et moins nous avons de chance de nous étriper avant d'arriver à destination.

- Vous ne connaissez probablement rien des traditions italiennes,
soupiré-je avec exaspération.

Je ne m'étends pas plus. Malgré tout, mes mâchoires se serrent. Emma a beau avoir été accaparée par une toute autre enquête ces dernières semaines, elle n'en a pas pour autant perdu sa rudesse. Le bras de fer se poursuit, et elle n'hésite pas à appuyer sur les douloureuses faiblesses qu'elle est parvenue à dégoter. Mes origines restent un point sensible. Mais je ne m'en fais pas. Elle m'a laissé bien du temps pour préparer les réponses aux questions qu'elle posera, lorsqu'elle se décidera qu'il est temps de revenir à la charge. Dommage qu'elle se soit évanouie la dernière fois, elle n'a pas pu profiter de son petit effet de surprise. Le jeu est cruel n'est-ce pas ?

Peut-être est-ce ça qui la rend encore plus piquante que d'ordinaire. Savoir que je prends doucement une longueur d'avance à mesure que ses recherches me concernant prennent du retard. Ça, combiné à cette soirée qui a dû l'empêcher de dormir ces derniers jours … Je m'amuse sournoisement de voir sa moue tirée et son humeur exécrable. Ce n'est pas comme si nous n'avions pas déjà assistés à une réception de ce genre pourtant. Comme si elle n'avait pas pris le pari de danser avec moi sous le regard du reste des convives.

Quoi qu'il en soit, mon pied s'écrase brutalement sur la pédale de frein lorsque ses derniers mots m'atteignent. Les pneus de la voiture crissent légèrement sur la route. La poitrine d'Emma part en avant, mais se retrouve bien vite arrêtée par la ceinture de sécurité.

- Je n'avais pas vu le feu rouge.

Le sourire que je lui offre ne contient pas la moindre excuse, et encore moins une seule trace de sincérité.

- J'ai probablement assisté à bien plus de réceptions de ce genre que vous, inspectrice Rosebury, et avec des personnalités bien plus importantes que votre commissaire bedonnant. Détestez moi autant que vous le souhaitez, mais ne me faites pas cet affront. Je sais parfaitement me tenir. Je n'ai rien à voir avec les bouseux qui travaillent dans les écuries de votre famille.

Le feu repasse au vert, et je n'en attends pas moins pour réenclencher la première vitesse. Le moteur ronronne de plus belle alors que la voiture repart en avant. Bien heureusement, le lieu choisit pour la soirée finit par apparaître sous nos yeux. La tension est plus qu'électrique lorsque le voiturier se pointe comme une fleur pour récupérer mes clés. Je lui abandonne en grinçant des dents, plus à cause d'Emma que d'un quelconque manque de confiance quant au futur traitement infligé au véhicule.

Les marches sont gravies, les portes poussées. La foule nous englobe à l'instant où nous pénétrons la grande salle richement décorée. Le brouhaha constant nous encercle alors que l'inspectrice nous fait rapidement rejoindre son supérieur au sourire conquis. Je fais une légère et respectueuse révérence, serre des mains, et glisse quelques remarques qui font rougir les femmes aux gorges décorées avec luxe. Le commissaire semble ravi de voir son officier apparaître à mon bras. Quel crétin. Et dire qu'il a lui même insisté pour voir se pavaner devant lui l'un des plus grands criminels de la ville, le tout au milieu de son équipe de bras cassés.

L'inspectrice Rosebury semble se dire la même chose alors que la conversation dérive sur un autre sujet, et qu'elle parvient à me glisser une remarque entre ses dents crispées. Dommage que la seule qui se rende compte du subterfuge soit également celle contrainte de le subir. J'éprouve parfois une peine sincère pour elle. Ses collègues sont véritablement de belles brochettes d'imbéciles.

- Tu devrais te détendre. Ton jeu de rôle manque cruellement de crédibilité. Champagne ?

Mes doigts se referment autour d'une coupe alors qu'un serveur passe à proximité. Mes yeux joueurs retournent à la rencontre de ceux d'Emma. Je lève le verre avant d'y tremper mes lèvres, buvant à sa santé.

 
WILDBIRD

_________________
this is the place that no one sees. i don't like to show. this is the darkness over me. tt's just the world I know. reachin' for the light. reachin' from inside. help me tonight ...
(c) princessecapricieuse


Don't drive me crazy [Emman ♥] 18051810
Revenir en haut Aller en bas
http://fire-ice.skyrock.com/

libre

Alana Summers
Alana Summers

INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1600
POINTS : 7700



Don't drive me crazy [Emman ♥] Empty
MessageSujet: Re: Don't drive me crazy [Emman ♥]   Don't drive me crazy [Emman ♥] EmptyMar 31 Juil - 15:31



   
   Emman  :03:
   Don't drive me crazy

J
e laissais échapper un petit rire moqueur à sa remarque. S’il pensait que je n’en savais rien, il se fourrait le doigt dans l’œil. Et quand bien même, rien ne m’empêcher de me renseigner. Je n’étais pas idiote non plus et je connaissais mon travail. En véritable acharnée, je ne laissais jamais rien au hasard et lors de mes arrestations, je ne me faisais jamais surprendre, surprenant plutôt moi-même mes suspects en leur révélant des aspects de leurs vies qu’ils pensaient bien enterrés. Damian croyait me connaitre mais il n’en était visiblement rien. Et je savais qu’il s’était déjà préparé si jamais je venais à lui parler de son enfance en Italie. A moins qu’il n’ait déjà préparé tout autre chose. Je m’en voulais de la manière dont ça c’était passé la dernière fois mais ce n’était pas ça qui allait changer quoi que ce soit. Il fallait que j’avance et que je ne me focalise pas sur mes erreurs mais bel et bien avancer.

Un coup de frein plus tard et je dardai un regard colérique sur mon soi-disant petit ami

« Si vous ne savez pas conduire, laissez moi votre place ! »

Un nouveau ricanement répondit à sa provocation. Nous avions eu notre lot de réceptions à la con. Il n’avait jamais assisté aux réunions de famille du côté de ma mère. Les de Camborne faisaient partie de la vieille noblesse et bien que nous ne nous en targuons pas car cela ne nous faisait ni chaud ni froid, nous avions été à quelques réceptions qui auraient fait frémir les papilles voraces de mon voleur. Je n’étais vraiment pas fan de ce genre de réceptions mais cela avait eu l’avantage de me donner une aisance en public et un vernis certain pour les réceptions.

Une fois installés, Damian eut encore le culot de me mettre en rogne critiquant mon jeu d’actrice. Plaquant un sourire aussi niais que le sien sur le visage, je me rapprochai de lui et posai une main sur sa cuisse. Genre d’attention en public que je lui avais interdit de faire.

« Je te remercie… » lui lançai-je d’une voix suave

Je pris la coupe et la faisant tinter légèrement contre la sienne, j’y trempais mes lèvres. Le champagne était un tantinet meilleur que celui de la dernière soirée à laquelle j’avais été – celle de la Saint Valentin – mais ce n’était pas non plus le meilleur. M’adressant au Maire, je lui demandai alors quel était le programme de la soirée en espérant que la remise de médaille serait de bonne heure pour qu’on puisse partir au plus vite. Je déchantais en entendant la réponse

« Et bien pendant le diner nous allons avoir l’orchestre pour nous accompagner puis un peu de musique. En espérant vous voir tous sur la piste. Oh rien d’extravagant. Ma femme adore les soirées comme à Buckingham Palace alors pour lui faire plaisir, les danses de salon seront mises en avant. Puis viendra la remise de médailles avec une petite surprise… »


Mon sourire se figea un peu.

« Je ne vous promets pas que nous serions sur la piste car je ne suis pas sure que Damian connaisse toutes les danses que votre femme semble tant affectionner… Tu ne connais que la valse n’est-ce pas chéri ? »

Je me tournais vers lui avec un faux regard énamouré puis je m’adressais à la femme du Maire

« Excusez-moi Madame. Nous ne savions pas que les danses de salons seraient à l’honneur ce soir. Sinon croyez bien que je me serai fait un plaisir de lui enseigner les pas de base ayant moi-même été invitée à certaines de ces réceptions. »

Je jetais un regard en biais à Damian avec un petit sourire tout en sirotant mon champagne.  Nous allons peut-être nous amuser en fin de compte pensai-je tandis que le repas débutait.

 
WILDBIRD

_________________
QUEEN
OF THE NIGHT


Don't drive me crazy [Emman ♥] 18051810
Revenir en haut Aller en bas

lieutenant

Shin Lee
Shin Lee

Don't drive me crazy [Emman ♥] 190816022314410698

INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 2309
POINTS : 10476



Don't drive me crazy [Emman ♥] Empty
MessageSujet: Re: Don't drive me crazy [Emman ♥]   Don't drive me crazy [Emman ♥] EmptyMar 31 Juil - 17:39



   
   Emman  :03:
   Don't drive me crazy

J
e me raidis un instant en sentant sa main inattendu contre ma cuisse. Mes lèvres manquent de s'étouffer dans la flûte de champagne. Je lance un regard surpris à Emma, avant de l'agrémenter d'un sourire ironique. Très bien, l'inspectrice a décidé d'utiliser toutes les cartes de son jeu ce soir. Le message est reçu. Il n'y aura donc aucune pitié. Cette soirée mondaine sera peut-être la plus intéressante de celles auxquelles j'ai pu assister, finalement.

J'écoute avec plus ou moins d'intérêt le discours du maire qu'il semble recraché par cœur. On dirait que c'est son épouse qui a tout organisé, jusqu'au moindre des mots sortant de la bouche de son mari. Je balaye mentalement le programme de la soirée. Tant que la nourriture est comestible et les sièges pas trop inconfortables … La réaction d'Emma retient pourtant mon attention. Son regard hypocrite trouve le mien alors qu'elle étale une plâtrée de mensonges devant notre interlocuteur, auquel je réponds d'un haussement de sourcil sceptique. Moi ? Je ne sais pas danser ? Un rictus crispé déforme mes joues. Quelle garce. Elle attaque sur la valse en plus. Tout juste la danse que nous avons mené, tous les deux, ensemble, à cette fameuse soirée de Saint Valentin organisée par la ville. L'envie me démange de lui coller le nez au fond de sa coupe d'alcool.

Mon poing trouve mes lèvres alors que je me racle la gorge pour récupérer l'attention. Me redressant alors, j'adresse un sourire gêné au maire et à sa femme.

- Ne raconte pas n'importe quoi chérie.

Je me penche vers l'épouse du maire, cachant ma bouche de ma paume pour voiler mes confidences. Mais bien entendu que l'inspectrice pourra les entendre. Comme tout le monde attablé ici d'ailleurs, et c'est bien le but.

- En réalité je danse très peu, car Emma est un véritable bourreau pour mes pauvres orteils.

J'affiche une mine faussement peinée avant d'adresser un sourire complice à la quinquagénaire. Elle glousse derrière ses ongles parfaitement manucurés. Mon bras retombe alors que mon expression se fait plus charmeuse.

- Mais si vous me faites l'honneur d'une danse Madame, je serais ravi de vous accompagner sur le morceau de votre choix.

Pas sûr que le mari apprécie, mais qu'importe. C'est véritablement cette femme la reine de la soirée ici. Il ne ferait certainement pas l'erreur de gâcher cette fête organisée selon ses bons plaisirs bourgeois. Et encore moins de provoquer une scène de ménage en public. Je me redresse, reportant alors mon attention sur l'inspectrice, tout en dépliant ma serviette. Déjà les serveurs se dispersent autour des tables pour distribuer les entrées. Mes lèvres viennent trouver l'oreille d'Emma.

- Tu me blesses dans ma fierté, Mia, murmuré-je pour elle seule, avant de revenir à mon assiette tout juste posée devant moi, et de m’exclamer plus fort cette fois : Oh, il y a des crevettes chérie. Fais bien attention à ne pas d'étouffer avec cette fois.

Nouveau sourire poli. Balle au centre. Et moi je me demande combien de temps il nous reste avant de rouler sous la table pour se cogner à coup de homard.

 
WILDBIRD

_________________
this is the place that no one sees. i don't like to show. this is the darkness over me. tt's just the world I know. reachin' for the light. reachin' from inside. help me tonight ...
(c) princessecapricieuse


Don't drive me crazy [Emman ♥] 18051810
Revenir en haut Aller en bas
http://fire-ice.skyrock.com/

libre

Alana Summers
Alana Summers

INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1600
POINTS : 7700



Don't drive me crazy [Emman ♥] Empty
MessageSujet: Re: Don't drive me crazy [Emman ♥]   Don't drive me crazy [Emman ♥] EmptyMar 31 Juil - 18:44



   
   Emman  :03:
   Don't drive me crazy

J
e ne trouvais pas que j’étais allée trop loin et le sourire crispé de Damian était ma récompense. Pourtant je n’étais pas naïve au point de croire qu’il allait rester là à ne rien dire. Et comme pour me donner raison, il lança aussitôt son attaque. On verra bien si je ne savais pas danser tout à l’heure. Ma mère ne nous avait pas imposé ces leçons de danse pour que j’écrase les pieds de mes partenaires. D’autant plus que j’adorais danser. Je me forçais donc à rire avec les autres et pris la femme du Maire en témoin.

« Rah les hommes et leur fierté ! » lui dit-elle avec un petit sourire complice.

La bonne femme était vraiment bonne pâte car elle me répondit par un petit clin d’œil. Satisfaite, je coulais un regard vers Damian et lui susurra

« Ne sois pas triste mon cœur. »

Comme pour mieux appuyer mes mots, je posai une main sur sa joue. Ce en quoi il me répondit tel un amoureux à mes oreilles. Je laissai échapper un petit rire digne d’une femme amoureuse. Je n’osais pas trop regarder en direction de mon chef. Il n’avait pas du tout l’habitude de me voir ainsi.

« J’ai hâte de vous voir sur la piste de danse Rosebury ! »

Surprise, je le regardai et vis dans ses yeux une petite lueur qui me fit frémir intérieurement. J’espérais juste qu’il n’allait pas raconter cette soirée à mes collègues. J’avais travaillé dur pour qu’ils me prennent au sérieux et je n’avais aucune envie qu’à cause de cette soirée forcée, mes efforts soient réduits à néant. Je lui répondis donc par un bref sourire et lui fit comprendre que ce qui se passerait lors de cette soirée ne devrait pas sortir des murs de l’immeuble. L’imperceptible sourire qu’il me lança me rasséréna un peu. Il savait ce que me faisaient subir ses inspecteurs et c’était bien le dernier à me faire des coups par derrière. Du moins je l’espérai. Damian interrompit alors notre échange muet et je lui répondis sur le même ton badin

« Ne t’inquiète pas chéri. Je ferai bien attention cette fois. Je ne voudrais pas te voir tomber dans les pommes encore une fois… »

L’entrée achevée, la musique s’arrêta soudainement. Nous nous regardâmes surpris par cette interruption. Le Maire s’excusa et se leva pour voir. Je le vis en discussion animé avec les musiciens quand je croisai le regard de l’un d’eux. Ce dernier fonça alors vers moi.

« Peter ! Quel joie de te revoir ! »

C’était mon prof de piano quand j’étais plus jeune et j’avais une affection particulière pour cet homme et musicien hors pair. Il connaissait très bien ma mère et c’était par pur amitié pour cette dernière qu’il avait consenti à me donner des leçons. Il me prit alors à part pour me raconter que son pianiste ne se sentait pas bien mais que son remplaçant ne pourrait arriver que d’ici une petite vingtaine de minutes et me demandait de le remplacer pendant ce temps.

« Ne t’inquiète pas, ce ne sont que des morceaux que tu connais ! »

Je n’hésitai que peu de temps avant d’acquiescer. En bonne petite amie, je me penchais alors vers « mon homme » et lui dis

« Je reviens vite chéri »

Il fallait avouer que je n’étais pas mécontente de lâcher un peu l’antiquaire. Notre petit jeu me mettait légèrement les nerfs à vif et j’accueillais cette pose avec soulagement. Après avoir rassuré notre hôte, Peter me fit signe de le suivre. Pendant le court trajet, il me donna les indications nécessaires et lorsque je m’installai derrière le magnifique piano, je vis les partitions. Heureusement que je continuais à jouer pour mon seul plaisir. Je n’étais donc pas rouillée et sur un signe de mon ancien professeur je me mis à jouer. Je n’étais pas mauvaise ayant eu un excellent maître et j’y pris un grand plaisir en m’abandonnant totalement à cet art que j’affectionnais particulièrement. Tant et si bien que lorsque le remplaçant arriva, je faillis m’exclamer déjà ! Aussi discrètement que possible, je quittais le piano pour laisser ma place au professionnel.

A ma grande surprise, je découvris Damian qui m’attendait

« Je te manque déjà mon chéri ? » lançai-je d’un ton moqueur.

 
WILDBIRD

_________________
QUEEN
OF THE NIGHT


Don't drive me crazy [Emman ♥] 18051810
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Don't drive me crazy [Emman ♥] Empty
MessageSujet: Re: Don't drive me crazy [Emman ♥]   Don't drive me crazy [Emman ♥] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Don't drive me crazy [Emman ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Z-Drive et RC ça existe?
» Type de cordage sur une Pure drive

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-