AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 Alana M. Summers × In the dark of the night...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

libre

avatar

Your nightmares are mine...

INSCRIT DEPUIS LE : 03/08/2018
MESSAGES : 23
POINTS : 182



MessageSujet: Alana M. Summers × In the dark of the night...   Ven 3 Aoû - 10:48




Alana Midnight Summers
“Le cauchemar est l'épreuve nécessaire du rêve, sa première incarnation.”
Yvon Rivard


ÂGE : 33 ans ▽ DATE, LIEU DE NAISSANCE : Minuit, au 31 Octobre. Manchester. ▽ ETAT CIVIL : Célibataire ▽ ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle ▽ MÉTIER : Nouvellement rédactrice en chef du Manchester Times. ▽ NATIONALITÉ : Anglaise ▽ GROUPE : Les Cauchemars ▽ RANG : Libre ▽ AVATAR : Gemma Arterton.

Caractère
Le moins que l'on puisse dire concernant Alana, et bien... C'est qu'il y a beaucoup à dire. Là où certaines personnalités se résument d'un mot, d'une suite de mots ou de quelques métaphores foireuses, Alana c'est... Alana. Difficile, voire très difficile, de la qualifier, parce qu'il est aussi très difficile de la connaître, et pour cause ! Madame est une menteuse compulsive. Comprenez qu'elle adore connaître les gens, mais hais, viscéralement, qu'ils la connaissent en retour. Après tout, le savoir c’est le pouvoir. Au plus elle en sait sur les gens, au plus elle est à même de les manipuler, et bien sûr, il en va de même pour elle… Alors elle se garde bien de s’épancher.

Elle déteste être prévisible, qu'on lui dise « je sais », en l'occurrence, suffit à l'agacer pour la journée. Alors elle ment, elle feinte, elle improvise. Madame est impulsive. Madame est colérique. Madame est caractérielle, et susceptible. Mais, attention, madame ne fait jamais rien gratuitement. Si ses mots peuvent partir très loin très rapidement, ses gestes sont toujours calculés. Et, ah, au fait… Madame a aussi de l'humour, dans une certaine mesure, parce qu'on ne peut pas avoir que des défauts, 'voyez. En l'occurrence, les quelques qualités d'Alana peuvent aussi être considérées comme des défauts, selon. Elle est acharnée, obstinée, minutieuse, attentive... D'une perspicacité qui a tendance à mettre mal à l'aise ses interlocuteurs, généralement, parce qu’en combinant toutes ces « qualités », elle est à même de cerner les gens très rapidement... Ou peut-être est-ce le sourire en coin qu'elle arbore en permanence, donnant l'impression qu'elle se fout de tout et de tout le monde ? S'il ne peut en porter la totale responsabilité, c'est plus que probable qu'il y contribue.

Alana est hautaine, blasée souvent. Beaucoup de choses l'indiffèrent. Alana est intéressée, elle ne fait que rarement les choses gratuitement. Alana est jalouse, et n'en éprouve aucune honte, mais Alana ne dit pas ces choses-là, donc elle se terre derrière un masque de blase. Ne jamais dire le fond de sa pensée lui facilite énormément la vie, mais complexifie un peu plus son caractère, en ébranlant les fondations. Lunatique, elle l'est aussi. Charismatique, assurément. Secrète, sans aucun doute, pudique aussi, mais forte. La royauté a souvent vu naître des couards, Alana n'est pas de cette veine. Elle se bat quand elle estime devoir le faire, avec bravoure. Mais Alana a pour elle la maîtrise de deux sciences qui lui permettent, avec aisance, de se fondre dans n'importe quel milieu, de s'introduire auprès de n'importe quelle société, et donc de brillamment éviter les conflits la plupart du temps. D'abord, l'adaptation rapide est l'une de ses très grandes qualités. Ensuite, les langages courants comme soutenus, pour quelques idiomes précis, n'ont aucun secret pour elle. En combinant les deux et leurs contraires, ainsi que son art du mensonge, on obtient une manipulatrice de premier ordre. Ses fins cependant restent obscures, et la plupart du temps, ses mensonges ne sont que des omissions. Omission de ce qu'elle sait, omission de ce qu'elle pense... Hypocrisie pour les plus radicaux, elle répond d'un modeste et ténu « diplomatie », d'un sourire presque timide. Arrogante à ses heures, Alana n'est pourtant que rarement de celles qui pardonnent l'orgueil chez les autres. Autoritaire aussi, elle déteste perdre son temps et entend que lorsqu'elle le prend, justement, pour inculquer une leçon, on l'écoute et avec la plus grande des attentions. Intransigeante, elle n'attend toujours que le meilleur, et comme charité bien ordonnée commence toujours par soi-même, en est d’autant plus sévère avec elle-même. Cependant, elle n'attend que rarement quelque chose de son prochain... Ainsi, ceux qui sont à même de la décevoir se font rares, même si déjà beaucoup trop nombreux à son goût.

De plus, bien qu'ayant l'air de n'être qu'un bloc de glace, Alana sait aussi faire preuve, rarement, de tendresse, mais attention, uniquement en d'exceptionnelles occasions, ainsi qu'à quelques très rares d'élus, cependant. Cette facette est très souvent méconnue, l'intéressée craignant de souffrir de discrédit au sein de sa famille et aux yeux du monde si on apprenait que sa poigne pouvait s'avérer faible, plutôt que de fer, raison pour laquelle elle ne montre jamais les élans plus tendre qui pourraient l’assaillir, ou encore pourquoi elle porte seule le fardeau de sa stérilité depuis qu’elle l’a découvert. En la matière, son self control force le respect, et la sévérité dont elle sait faire preuve est suffisamment dissuasive pour passer l’envie à quiconque de l’asticoter. Dans le cas où, néanmoins, ça ne serait pas suffisant, elle donne vie à la maxime « le calme avant la tempête »...

En dernier lieu, il faut savoir et comprendre que, bien que sévère, Alana n'a rien d'une incontrôlable sadique, possède plutôt une certaine tempérance quand on lui montre le respect qui lui est dû autant en sa qualité de Reine des cauchemars qu’en rédactrice en chef du Manchester Times, sait prendre du recul lorsque cela s'avère nécessaire, et bien que de mauvaise foi lorsqu'elle doit reconnaître qu'elle s'est trompée, sait pourtant agir pour réparer ses torts (quand elle en a envie, bien sûr).
CREDIT AVATAR: Gemma Arterton
CREDIT BANNIERE: Tumblr
CREDIT ICONS: SPF




FICHE PAR ATHENA.





Derrière L'écran

PSEUDO : SPF ▽ ÂGE : Majeure et vaccinée. ▽ SCENARIO ? : Oui ! ▽COMMENT AS-TU DECOUVERT LE FORUM ? : Je ne sais plus ^^ » ▽ UNE SUGGESTION ? : Pas pour le moment :) ▽




Dernière édition par Alana M. Summers le Ven 3 Aoû - 11:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar

Your nightmares are mine...

INSCRIT DEPUIS LE : 03/08/2018
MESSAGES : 23
POINTS : 182



MessageSujet: Re: Alana M. Summers × In the dark of the night...   Ven 3 Aoû - 10:49




C'est mon histoire ...
I am the « Who » when you call « Who’s there? »…


Précoce? Vous avez dit précoce?

Il s’appelait Billy. Petit garçon de cinq ans, tout le monde le disait enjoué, curieux, éveillé… Ses parents le voyaient déjà neurochirurgien ou avocat. Il irait sur la lune, il changerait le monde… Ou pas. Peut-être aurait-il pu, qui sait ? Qui peut vraiment savoir ce qu’il serait advenu de ce petit garçon à l’épaisse chevelure blonde et bouclée, s’il n’avait eu le malheur de croiser si jeune le chemin de l’enfant prodige des Cauchemars ?...

Le rire de Billy emplissait la salle de jeu du jardin d’enfants, haut et clair, cristallin. Tout autour de lui, une dizaine d’autres enfants, hilares, remuants, bruyants, brutaux… Plein de vie. Et dans le coin tout là-bas, une autre petite, plus réservée, plus calme. Une petite discrète dont les grands yeux noisette ne perdaient pas une miette du spectacle. Attentive, elle observait la façon dont Billy, solaire, s’y prenait pour galvaniser ses troupes, comment ce tout petit garçon, du haut de ses six ans, avait déjà la formidable capacité d’inspirer ceux qui l’entouraient. Il créait des jeux auxquels ils participaient sans se poser de questions, même s’il inventait les règles au fur et à mesure, et s’arrangeait pour qu’elles le fassent gagner. Et eux, comme des moutons, comme des bêtes qu’on mène à l’abattoir, le suivaient… Tout cela, pour Alana, était réellement fascinant.

Quand elle bouclait docilement sa ceinture de sécurité, à l’arrière de la Bentley familiale conduite par leur chauffeur, il lui demandait toujours si sa journée a été bonne. Et toujours, la petite fille brune répondait d’un « Oui. » laconique, quelque peu évasif… Jusqu’au jour où…

C’était un vendredi comme les autres. L’horloge n’allait pas tarder à indiquer deux heures de l’après-midi, ce qui sonnerait le début de la sieste. Tranquillement, les femmes en charge des enfants regroupaient leurs brebis. On retire son pantalon ou sa robe pour être confortable pour dormir, et on se met au lit. Quand chacun des bambins fut alité, tétant pouce, tétine ou encore oreille de doudou, les dames tamisèrent la lumière et allèrent s’asseoir dans un coin où demeuraient une luminosité relative, pour lire un quelconque roman de gare. Entre deux paragraphes, elles surveillaient que chacun des enfants dormait, persuadées jusqu’au fond de leurs os que c’était la chose à faire, que la sieste était indispensable à leur équilibre… Si elles avaient su…

Il fallait toujours un peu plus de temps à Alana pour s’endormir. Silencieuse, les yeux fermés, elle écoutait comme peu d’enfants savent écouter, le rythme lent des respirations de ses camarades… D’abord rapide, au plus il se ralentissait pour devenir à peine perceptible, et parfaitement régulier une fois qu’ils étaient dans le monde des rêves… Patiente, la petite fille attendait… Quoi ? Que la nurse s’endorme, bien sûr ! Les rêves des adultes étaient tellement plus intéressants que ceux des enfants… Quand elle n’avait rien à se mettre sous la dent, elle savait s’en contenter, mais ceux de sa nurse étaient bien plus savoureux…

Elle avait des idées lubriques, Mrs Jenkins, cachait bien son jeu derrière la sage image de puéricultrice. Mais Alana savait ce qui se tramait réellement dans ses rêves, et parfois, souvent, elle s’amusait à jouer avec ses nerfs à la lumière du jour, parce qu’après, il lui était d’autant plus aisé de conditionner ses rêves… Ce jour-là, elle n’eut pas à attendre longtemps. Quatre paragraphes, et elle se laissa enlever par Morphée, rapidement suivie par la petite fille. Sans peine aucune, une fois dans le monde des rêves, elle trouva celui de son institutrice et y pénétra, sans la moindre vergogne. Au début, elle était tombée sur des actions qu’elle avait eu du mal à comprendre, impliquant des adultes nus, et elle n’avait pas eu à faire grand-chose pour que la chose tourne au cauchemar pour la jeune femme… Juste se montrer avait suffi. Alana se souvenait encore de l’éveil en sursaut de la première de ses victimes, il y avait tout juste un an. Ses parents avaient eu l’air, au départ dubitatifs et par la suite, transportés ! La façon dont ils l’avaient félicitée et même célébrée l’avait encouragée à recommencer, encore et encore, chaque jour à l’heure de la sieste… Comme aujourd’hui.

Elle n’avait pas de mal à la trouver, Mrs Jenkins, elle savait toujours comment, tout comme elle savait comment la tourmenter. Ça avait quelque chose d’intéressant pour la petite fille de voir comme son côté rationnel se disputait à la peur qu’elle s’était mise à lui inspirer, totalement irrationnelle selon elle. Au cours de l’année, elle avait graduellement cessé de s’occuper d’elle, avait même demandé à ses collègues de le faire à sa place, en toute discrétion. Aucune n’y avait vu de problème. Alana, quant à elle, s’en moquait. Elle savait qu’elle n’avait qu’à se tenir à deux mètres de la femme pour la mettre mal à l’aise, et elle en abusait, parce que ça l’amusait énormément. C’était un jeu, n’est-ce pas ?

Oui, c’était un jeu. Un jeu que de la rejoindre, un jeu que de lui attraper la main et de se promener avec elle. Un jeu que de disparaître en la laissant au milieu d’un ravissant sentier automnal, qui prenait alors des airs de sentier de la perdition… La petite fille aimait particulièrement cet instant très précis, très court, où les couleurs se fanaient, où le noir remplaçait la lumière, où les ombres s’allongeaient et se paraient de griffes, de dents… La naissance des cauchemars, d’yeux rouges dans la nuit…

« AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH !!! » Le hurlement déchira la pièce, faisant s’éveiller en sursaut les bambins qui dormaient paisiblement. Dans les trois secondes qui suivirent, les deux collègues de Mrs Jenkins entraient dans la pièce, l’une pour s’occuper des enfants dont certains s’étaient mis à pleurer, l’autre pour s’enquérir de la jeune femme… Qui avait commencé à sangloter. « J’en peux plus… » murmurait-elle, d’une voix brisée, tandis que sa collègue l’aidait à se lever et à quitter la pièce…

Le lendemain, peu avant qu’Alana ne quitte le domicile familial, le téléphone avait sonné. C’était le majordome qui avait décroché et annoncé la nouvelle aux parents de la petite. Aujourd’hui, elle n’irait pas à l’école, lui avaient-ils expliqué avec un grand sourire. Dans la nuit, Mrs Jenkins, sœur aînée de Billy, avait décidé de s’ôter la vie, laissant un petit frère très créatif brisé aux bons soins des services sociaux…

_______________________________________

« Tu peux le dire tout de suite, Cillian, si ce que je te dis ne t’intéresse pas… » Assène-t-elle à son élève, sur un ton froid comme la glace, mauvaise. Il a vingt-six ans, est séduisant à en crever et adore draguer. Quoi de plus naturel pour lui que de lancer un regard aguicheur à un groupe de ravissantes jeunes femmes qui passaient par là ? De naturel, rien. Mais s’il pouvait décider de réfléchir avec son cerveau plutôt qu’avec son entrejambe, Alana serait peut-être plus conciliante… Peut-être. En fait, non. Déjà parce qu’elle a une sainte horreur de parler dans le vide, il y a peu de choses qui l’horripilent d’avantage, et d’autre part parce que, bien qu’elle préférerait se couper un membre plutôt que de l’avouer, elle est un peu jalouse… Et ça, Cillian ne l’emportera pas au paradis.

Il soupire, d’ailleurs, Cillian. « Ecoute, ça fait trois heures qu’on y est, je commence un peu à en avoir marre… » Légitime. Ce qu’elle tente de lui apprendre est assez technique, et à la fois très abstrait. Ce sont des centaines de milliers de situations à passer en revue, situations qu’elle a eu plus de vingt ans, véritable prodige des cauchemars, pour tenter, éprouver, tester… Lui doit tout ingurgiter en quelques heures, car Alana est impatiente, car elle déteste se répéter, et elle honnit l’incompétence. En l’occurrence, ce qu’il vient de dire la met hors d’elle. Est-ce qu’elle brise quelque chose ? Non. Est-ce qu’elle hurle ? Non plus. Ce n’est pas ainsi qu’elle réagit, Alana. Alana, elle va le briser dès qu’elle en aura une occasion, lui, d’une manière dont il aura du mal à se remettre. « Tu vois, c’est amusant… » commence-t-elle avec un ton doux. « Parfois quand tu t’exprimes, j’ai l’impression d’entendre un homme. Et à d’autres, comme maintenant… » Elle ménage son effet. « Je ne vois qu’un gamin capricieux et fainéant. » Froide, acide, péremptoire. D’un geste souple, elle se lève du fauteuil dans lequel elle était assise jusqu’à présent. « Je te laisse régler l’addition. » Elle avait terminé son déjeuner, de toute façon. Avec lenteur, elle se penche pour récupérer son sac et en enfile la hanse sur son épaule. « Au revoir Cillian. » Le salue-t-elle, avant de l’abandonner là, de sa démarche de reine.

Est-ce qu’elle le recontactera ? Non, certainement pas. Est-ce qu’il la recontactera ? Elle en doute sérieusement. Ce garçon a un égo surdimensionné. Elle serait mal placée de lui jeter la pierre cependant, dans la mesure où elle-même favorise toujours sa fierté aux relations humaines… Dans le cas de Cillian, Alana ne doute pas que ça le desservira. Bien qu’il soit persuadé du contraire parce qu’il la devance d’un an, il a encore beaucoup de choses à apprendre. Elle a encore beaucoup de choses à lui apprendre. Prometteur, certainement. Doué, sans aucun doute. Mais le véritable prodige, c’est elle. Pendant longtemps, elle a eu l’impression que c’est ainsi qu’il la voyait. Les choses changeraient-elles ? Peut-être. Tant pis pour lui.

Regagnant son bureau, c’est à peine si elle salue sa secrétaire. Vingt-cinq ans, et déjà une secrétaire. Elle est vorace, c’est ainsi qu’on la qualifie, elle le sait. Si elle avait été un homme, on l’aurait dite ambitieuse, ou flatteusement qualifiée de requin. Mais non. Puisque c’est une femme, elle est forcément vorace. Qu’importe, c’est la vérité. Elle ne s’en est jamais cachée. A son entretien d’embauche même, quand celui est à présent son patron lui a demandé où elle se voyait dans cinq ans… « A votre place. » a-t-elle laissé tomber, forte de toute sa résolution. Il a beaucoup ri, le boss, sans savoir que ce n’était que pure vérité. Elle aura son siège. Parce qu’elle le veut, elle prendra. Point.

Quelques coups frappés à la porte de verre de son bureau la font pivoter sur sa chaise. Sa secrétaire souhaite lui parler. Elle lui fait signe d’entrer. « Un appel de votre frère sur la deux. » l’informe-t-elle rapidement, concise, comme elle sait que sa patronne le souhaite, avant de ressortir aussi vite qu’elle est entrée. Alana, pour sa part, décroche. « Allô ? » Dans le combiné, elle reconnaît rapidement le timbre de voix de Damian, l’aîné de la fratrie. « Petite sœur ? C’est moi. » De toutes les personnes sur cette terre, ses frères sont les seuls qu’elle aime sincèrement. Avant même ses parents, c’est dire. Il faut dire ce qui est… Ils l’ont tous couvée, tous les quatre, sans exception. Quand ses talents se sont avérés supérieurs aux siens, est-ce qu’ils en ont été amers ? Non. Aucun d’entre eux. Fiers comme des paons, ils l’ont poussée vers le haut, l’exhortent toujours à donner le meilleur d’elle-même, de sorte qu’elle n’a jamais eu à se soucier de guerres intestines dans leur propre famille. Du reste, elle doute que leurs parents l’aient toléré… Toujours est-il qu’elle a toujours pu compter sur chacun d’entre eux, quoiqu’il arrive. « Bonjour Damian. Qu’est-ce que je peux faire pour toi ? » Elle ne prend pas la peine de se répandre en salamalecs. Elle se doute que, s’il l’appelle sur son lieu de travail, c’est qu’il y a urgence, ou à tout le moins, quelque chose d’important. « Il va falloir que tu démissionnes, petite sœur… On s’en va. »…

Dix ans se sont écoulés depuis cette journée de printemps. Dix ans pendant lesquels les Summers se sont fait oublier. Dix ans que d’autres ont mis à profit pour détruire un équilibre délicat qui devait être maintenu, sous peine de graves conséquences… Ces conséquences, elles les affectent tous. Est-ce qu’Alana apprécie de les subir ? Non. Alors elle est de retour, compte bien remettre un peu d’ordre dans tout ça… On n’oublie pas qu’Alana met ses escarpins Lou Boutin où elle veut, et que c’est surtout dans les rêves, loin, très loin, dans le subconscient…




_________________
You'll do as I please
First, because you must... Then because you love it. (⚡️) le chant des sirènes.


Dernière édition par Alana M. Summers le Lun 13 Aoû - 9:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 1215
POINTS : 3656



MessageSujet: Re: Alana M. Summers × In the dark of the night...   Ven 3 Aoû - 10:55

BIENVENUUUUUUUUE ! :5: :pompom:

J'ai tellement hâte de te lire ! :bril:

_________________
« Girl...You're driving me crazy »
(c) MademoizelleZ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorante

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1460
POINTS : 7173



MessageSujet: Re: Alana M. Summers × In the dark of the night...   Ven 3 Aoû - 11:58

Bienvenue officiellement ma belle !!!

N'hésites pas si tu as des questions et... bordel j'adoooooooore ce que tu as déjà écrit !!!! :5: :5: :5: :inlove: :inlove: :inlove: :inlove: :tombe: :tombe: :tombe: :tombe:

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

inconnue

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/01/2018
MESSAGES : 71
POINTS : 634



MessageSujet: Re: Alana M. Summers × In the dark of the night...   Ven 3 Aoû - 12:16

Bienvenue et bon courage pour la rédaction de ta fiche!

_________________


It's time to find your one way, Love.
   
To be human is to love. Even when it gets too much. I'm not ready to give up. All the tigers have been out. I don't care, I hear them howl. I let them tear right through me. Can you help me not to care? Every breath becomes a prayer. Take this pain from me ... ©️ Lilie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar

Your nightmares are mine...

INSCRIT DEPUIS LE : 03/08/2018
MESSAGES : 23
POINTS : 182



MessageSujet: Re: Alana M. Summers × In the dark of the night...   Ven 3 Aoû - 16:14

Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiii :bril:

En espérant que l'émotion restera intacte jusqu'au bout :cacher: :string:

_________________
You'll do as I please
First, because you must... Then because you love it. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

banni

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 01/06/2016
MESSAGES : 1215
POINTS : 3656



MessageSujet: Re: Alana M. Summers × In the dark of the night...   Ven 3 Aoû - 16:28

Mais quelle vilaiiine !

J'ai envie de plaindre la pauvre puéricultrice et son petit frère. :triste:

J'ai hâte de lire la suite ! :5:

_________________
« Girl...You're driving me crazy »
(c) MademoizelleZ

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 2133
POINTS : 10184



MessageSujet: Re: Alana M. Summers × In the dark of the night...   Ven 3 Aoû - 18:02

Bienvenue parmi nous ! :cc: :mouton:

Gemma est un très bon choix ! la revoir me rend mélancolique, alala :hi:

Je suis curieuse de voir ce que va donner ton interprétation d'Aly J'aime déjà ce que j'ai lu ! :5:

Bon courage pour le reste de ta fiche, et si besoin, n'hésite surtout pas! :luv: :luv:

_________________
You can't catch me.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fire-ice.skyrock.com/

capitaine

avatar




INSCRIT DEPUIS LE : 28/05/2016
MESSAGES : 397
POINTS : 2637



MessageSujet: Re: Alana M. Summers × In the dark of the night...   Ven 3 Aoû - 22:08

Ahh Gemma *-*

Je sens qu'on va pouvoir avoir un lien sympa avec mon Vincent qui est également rédaction en chef ahahah :D

Bienvenuuue en tout cas :)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

entravée

avatar

Don't you dare close your eyes

INSCRIT DEPUIS LE : 07/11/2017
MESSAGES : 212
POINTS : 1629



MessageSujet: Re: Alana M. Summers × In the dark of the night...   Sam 4 Aoû - 13:45

Ohlala, bienvenuuuuuuue à toi !! Quand tu seras validée on va pouvoir discuter
J'aime beaucoup comment tu racontes son histoire ! **

_________________
 
“Obscurité, tu seras dorénavant pour moi la lumière. ”

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

anonyme

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 24/07/2016
MESSAGES : 409
POINTS : 3583



MessageSujet: Re: Alana M. Summers × In the dark of the night...   Dim 5 Aoû - 16:37

Bienvenue ! :5: J'ai hâte de lire la fin de ta fiche :5: Compte sur moi pour venir te demander un lien

_________________
You make me wanna die
I had everything, opportunities for eternity. And I could belong to the night. Your eyes, your eyes ... You make me wanna die.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar

Your nightmares are mine...

INSCRIT DEPUIS LE : 03/08/2018
MESSAGES : 23
POINTS : 182



MessageSujet: Re: Alana M. Summers × In the dark of the night...   Dim 5 Aoû - 20:35

Merci à tous pour votre accueil super chaleureux! :cc: :inlove: :bril:

J'ai hâte de jouer avec vous tous! n_n

Edit du 07/08: J'ai terminé la dernière partie de ma fiche, mais comme elle implique Cillian, je la lui ai envoyée en MP pour avoir son accord avant de la publier ;)

_________________
You'll do as I please
First, because you must... Then because you love it. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



Je crois que j'ai retrouvé le goût du bonheur ! C'est marrant c'est exactement le même que celui du mojito.
INSCRIT DEPUIS LE : 19/10/2016
MESSAGES : 293
POINTS : 1896



MessageSujet: Re: Alana M. Summers × In the dark of the night...   Ven 10 Aoû - 20:16

Team sadique !

Bien fait pour sa gueule au p'tit Billy ! :pompom:

_________________



We're not real, but we still
making your nightmares
true.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

informée

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 18/06/2015
MESSAGES : 1218
POINTS : 7001



MessageSujet: Re: Alana M. Summers × In the dark of the night...   Sam 11 Aoû - 12:56

Je n'avais pas vu ton message édité :tombe: Cillian est absent en ce moment, la joueuse a un irl compliqué de ce que j'ai compris :/ Mais je suis en contacte avec elle sur fb, je vais lui envoyer un petit message pour lui demander de passer ! :sm:

_________________
dream is coming true

je t'ai cherché partout, même ailleurs. je t'ai trouvé, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seule, puisque tu existes quelque part •• ALASKA (marc levy)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ignorante

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1460
POINTS : 7173



MessageSujet: Re: Alana M. Summers × In the dark of the night...   Lun 13 Aoû - 10:07







Félicitations !



- Tu es enfin validée -



« De base, j'adore Alana et là... Ben je l'adore encore plus avec ce que tu en as fait ! Tu as parfaitement cerné la petite Aly, c'est top !! J'aime ta plume et j'ai tellement hâte de te voir évoluer parmi nous ! Bienvenue sur PUR ma belle :love: »

FÉLICITATIONS ; j'ai le plaisir de t'annoncer que ta fiche de présentation est validée. Tu fais maintenant partie de la grande famille qu'est Pour un Rêve. Comme tous petits nouveaux fraîchement validés, tu as droit à ton petit cookie qui sort tout juste du four. Dès que tu auras terminé ta dégustation (attention souffle, c'est chaud !) tu pourras commencer à RP. Mais avant toute chose, il va te falloir passer par quelques petites étapes. Tu as dû lire le règlement avant ton inscription mais un petit rappel ne fait pas de mal. Parce que j'en suis sûre que tu ne veux pas voir un autre membre avec la même tête que toi, va vite recenser ton avatar dans le bottin. Ensuite tu iras créer ta fiche de liens car un cookie c'est bien bon mais à un moment donné, il faut se faire une raison, un cookie n'a pas vraiment de conversation. Pour toutes autres demandes (logement, métier...) ce sera .Tu vas sûrement vouloir joindre tous tes nouveaux amis non ? Alors c'est par ici pour faire joujou avec toute cette technologie ! Tu veux sûrement que ton nouvel amoureux, que ta meilleure amie ou que ta petite famille te rejoigne ? Alors cours par ici pour accéder aux scénarii. Après tout ça, tu pourras enfin RP et d'ailleurs pense à créer ta fiche de RPs.

SOIS HEUREUX PARMI NOUS ET AMUSE TOI BIEN


SHAKALLA

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar

Your nightmares are mine...

INSCRIT DEPUIS LE : 03/08/2018
MESSAGES : 23
POINTS : 182



MessageSujet: Re: Alana M. Summers × In the dark of the night...   Lun 13 Aoû - 10:11

Merci beaucoup Emma :bril: :keur:

_________________
You'll do as I please
First, because you must... Then because you love it. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

soldat

avatar




Devil is here.
INSCRIT DEPUIS LE : 22/09/2016
MESSAGES : 360
POINTS : 1598



MessageSujet: Re: Alana M. Summers × In the dark of the night...   Lun 13 Aoû - 10:12

@Alana M. Summers a écrit:
On n’oublie pas qu’Alana met ses escarpins Lou Boutin où elle veut




J'aime ! J'aime ! :bril:

Et il nous faudra un lien, oh ça oui !

_________________
« You've got no place to hide. ♪ »∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴« And I'm feeling like a villain, got a hunger inside. ♫ »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

informée

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 18/06/2015
MESSAGES : 1218
POINTS : 7001



MessageSujet: Re: Alana M. Summers × In the dark of the night...   Lun 13 Aoû - 10:37

J'ai adoré ta fiche aussi! :inlove:

_________________
dream is coming true

je t'ai cherché partout, même ailleurs. je t'ai trouvé, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seule, puisque tu existes quelque part •• ALASKA (marc levy)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar

Your nightmares are mine...

INSCRIT DEPUIS LE : 03/08/2018
MESSAGES : 23
POINTS : 182



MessageSujet: Re: Alana M. Summers × In the dark of the night...   Lun 13 Aoû - 10:41

Merci tous les deux :bril:

Vous êtes beaucoup trop gentils :03: :calin:

_________________
You'll do as I please
First, because you must... Then because you love it. (⚡️) le chant des sirènes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Alana M. Summers × In the dark of the night...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alana M. Summers × In the dark of the night...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BoutiqueVoriagh et dark addict Pouvant convenir aux Ega,EGL.
» Dark-orbit !!
» Les Anges de la Mort [5e Cie Dark Angels]
» Nouveaux Dark Angels
» Rachel Summers [TERMINEE/TC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: personnages :: Qui Es Tu ? :: Validés.-