ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️

Partagez
 

 Dernière escapade [Elio & Axel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

inconnu

Axel Stormhunter
Axel Stormhunter

Dernière escapade [Elio & Axel] Original

INSCRIT DEPUIS LE : 10/07/2019
MESSAGES : 173
POINTS : 3901



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] EmptyLun 15 Juil - 14:02



Les jours s'écoulent trop rapidement à mon goût. Entre mes sorties pour les fouilles et mes escapades avec Elio, je ne vois pas le temps passer mais tout me crie que bientôt, je partirais et je ne suis pas prêt à l'accepter. Je rédige mon journal de bord avec application, observant de temps à autre Elio qui dort dans mon lit, à quelques centimètres de moi. Il est si adorable, je crois que je ne me lasserai jamais de le regarder dormir. Un grognement de sa part m'indique qu'il est temps que je retourne à ses côtés. Il doit bien être déjà une heure du matin et dans quelques petites heures, nous partirons à la conquête d'un nouvel endroit à visiter. Elio n'a rien voulu me dire, mais il m'a promit que ça en valait la peine. Je dois bien avouer que je n'ai pas cherché à insister, je lui fais confiance. Mes sorties avec lui ne m'ont jamais déçues.

Je referme mon journal avant de le glisser doucement dans le tiroir, puis j'éteins la lampe de bureau, pour n'avoir que la lumière de la lune pour seul guide. J'attends quelques instants que mon regard s’accommode à l'obscurité avant de me lever de ma chaise. J'ai comme l'impression qu'Elio sait que je suis sur le point de le rejoindre car déjà, il se décale un peu pou r m'inviter contre lui. Mon corps vient épouser le sien avec un naturel qui ne me surprend plus. Je dépose un baiser sur son front, juste quelques instants avant que Morphée ne décide de s'emparer de moi.

***

C'est mon réveil qui m'arrache à la volupté du sommeil. Je tends mon bras pour rapidement abattre ma main sur mon téléphone, tâtonnant l'écran pour faire taire l'appareil. Même si la famille est au courant que nous avons prévu une sortie « entre garçons », je n'ai aucune envie qu'une des sœurs se décide à nous accompagner. Puis mon bras retombe le long de mon corps, le temps pour moi de bailler. Ma tête se tourne enfin vers Elio, allongé sur le ventre, la tête enfoncé dans l'oreiller près du mien. Je pouffe.

« Elio...c'est toi qui a insisté pour qu'on se lève tôt... »

Mon index vient parcourir son épaule découverte jusqu'au milieu de son dos. Mes lèvres se posent sur la délicate peau de son cou, mon corps se rapprochant du sien. J'ai déjà envie de lui. Son odeur enflamme mes sens, de plus en plus chaque jour. Arriverais-je seulement à partir ? Je chasse ces pensées négatives d'un nouveau baiser près de son oreille avant de murmurer.

« Tu devrais savoir que ça me rends fou quand tu es dans cette position.. »

Il a de la chance, je n'oserais rien faire à cette heure-ci, son père est probablement déjà levé ou sur le point de...autant dire que le moindre bruit suspect à cette heure-ci nous attirerait bien des problèmes. En revanche, sous la douche...

_________________
« You know I want you, it's not a secret I try to hide »
(c) MademoizelleZ
Revenir en haut Aller en bas

ignorant

Elio S. Auditore
Elio S. Auditore

Dernière escapade [Elio & Axel] Tumblr-inline-oyqqpfhsmd1t5prjz-400

Dernière escapade [Elio & Axel] Elio
INSCRIT DEPUIS LE : 15/07/2019
MESSAGES : 167
POINTS : 3849



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Re: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] EmptyLun 15 Juil - 14:53

Un grognement plaintif sort de ma bouche en entendant le réveil m’éclater les oreilles. Je me réfugie un peu plus dans mon oreiller, comme si cela allait faire taire ce bruit horrible avant qu’enfin, Axel ne l’abatte. Je bouge légèrement pour me tourner vers lui, accueillant a phrase d’un nouveau grognement. Pourquoi avais-je insisté déjà ? Je protestais contre mes idées stupides en frissonnant sous les caresses de mon amant dans mon dos, puis de ses baisers dans mon cou. Je souriais la tête enfoncée dans le canapé. J’adorais chacun des réveils passé à ses côtés. J’adorais qu’il ai envie de mon corps avant même que j’ai ouvert les yeux. Je tournais la tête en sa direction, ouvrant enfin un oeil pour le poser sur son visage à quelques centimètres du mien. Rien que ça, cet instant, mon regard détaillant son faciès encore endormi, faisant à nouveau battre mon coeur un peu trop vite à mon goût.

« Ah oui ? »

Un sourire taquin se forma sur mes lèvres tandis que mon corps se tournait totalement vers lui, réclamant ses bras dont j’étais totalement accro. Etre contre lui, entouré de sa chaleur m’était devenu aussi naturel que de respirer, tout comme le baiser tendre que je lui offrais de mes lèvres sur les siennes. J’avais abandonné l’idée de lutter contre tout ce qui nous arrivait, contre ce qu’il faisait bondir dans mon ventre à chacun de ses baisers ou même à la manière dont il me détaillait. Et pourtant, plus les jours passaient et plus je sentais une boule dans mon ventre commencer à serrer mes entrailles. Nous n’avions encore jamais abordé le sujet de son départ. Je n’avais pas encore eu le courage de lui avouer qu’il était devenu bien plus qu’un amant et que le voir s’en aller serait sans doute la chose la plus douloureuse que j’avais jamais eu à vivre jusqu’à présent. Je m’étais laissé aller à découvrir mes sentiments pour lui, à me persuader que tout s’arrêterait lorsqu’il partirait et maintenant, je commençais à comprendre le problème ; ça ne s’arrêterait pas. J’étais devenu dingue de lui. De tout. De chaque minute passée à ses côtés, de son odeur, de la texture de sa peau à ses cheveux d’or qui me chatouillaient parfois lorsqu’il s’endormait à mes côtés. Et son corps, bien entendu. Et une question me trottait encore trop souvent dans la tête : a quel moment nos ébats étaient-ils devenu bien plus que juste de la baise ? Je doutais même du fait que s’en ai été dès le départ.

Et c’était pour tout cela qu’aujourd’hui, je lui avais réservé une surprise. Je voulais l’emmener dans ma cachette secrète, cet endroit où je n’avais jamais emmené personne d’autre et où je tenais à que lui, le découvre. Et ça me stressait. Horriblement. Je me redressais en quittant ses bras, m’étirant une fois assis en me frottant les yeux. Les rayons du soleil perçaient à travers la fenêtre de sa chambre, éveillant un nouveau sourire sur mon visage. J’étais stressé et en même temps, j’avais vraiment hâte. Mordillant ma lèvre, je me tournais vers lui, lui volant un dernier baiser avant de me lever du lit, récupérant mes vêtements éparpiés dans la chambre, comme presque tous les matins. Puis, j’allais jusqu’à la porte que j’ouvrais en douceur, jetant un oeil dans le couloir pour m’assurer que la voie était libre avant de m’adresser à nouveau à mon Apollon.

« A tout de suite. »

Mon sourire taquin était rempli de promesses alors que je passais la porte, direction la salle de bain, persuadé qu’il n’allait pas manqué l’occasion de me rejoindre au plus vite.

***

Fin prêt, je me retrouvais sur le pas de la porte, allumant une cigarette perché sur mon vélo, attendant patiemment le retour d’Axel parti chercher le vélo de mon père. Nous nous mettions en route dès qu’il apparu à mes côtés, échangeant un regard complice avant de prendre la route. L’endroit en question n’était pas très loin, à peine une demi-heure de vélo, mais il était bien caché. Nous traversions les champs bordant la maison, avant que l’herbe grasse et ses fleurs ne s’invitent sur notre trajectoire. Mon coeur battait anormalement fort dans ma poitrine. J’avais déjà un peu abusé des cigarettes dès que j’étais sorti de la douche pour tenter de calmer mon stress mais rien y faisait. J’espérais juste qu’Axel ne remarquerait rien d’anormal dans mon comportement.

Enfin, nous y étions. Il n’y avait rien d’extraordinaire à voir pour le moment, rien qu’un cul de sac entouré de vieilles pierres de différentes tailles. J’arrêtais mon vélo pour le ranger contre l’une d’elle, invitant Axel à me suivre d’un sourire tandis que je me débarrassais de ma cigarette. Mes pas me conduire jusqu’au fond du cul de sac où on pouvait alors découvrir une grosse fissure à même le sol, un grand trou assez large pour deux personnes. J’attendais qu’Axel me rejoigne, les pieds au bord du gouffre et le regard perdu vers le fond du trou. Je ne relevais les yeux que lorsqu’il m’eu rejoint, lui adressant un nouveau sourire.

« Nous y sommes ! »

Je n’attendais pas pour me commencer à me déshabiller, enlevant mon t-shirt, mon short et mes chaussures, les envoyant quelque part non loin de nous.

« Tu me fais confiance n’est-ce pas ? »

Je m’éloignais du gouffre de quelques pas, prenant de l’élan avant de sauter dedans sans une once d’hésitation. L’adrénaline me prit aux tripes dans ma chute, je retiens mon souffle juste avant que mon corps ne finisse brutalement sa course dans l’eau, me plongeant dedans en un coup. Je remontais rapidement à la surface, cherchant mon air un instant en nageant sur place. Je tirais mes cheveux en arrière d’une main, mon regard cherchant la fissure au dessus de ma tête alors que mon rire se répercutait en écho dans la grotte où j’avais atterri.

« Aller viens ! Dépêche toi ! »

Je resta quelques instants ainsi avant de nager quelques mètres, lui laissant la place de m’imiter. Les murs de la grotte étaient hauts de plusieurs mètres, marqués par les signes du temps de l’eau qui avait creusé l’endroit. Le bassin d’eau turquoise dans lequel je me trouvais continuait en canal, semblant s’enfoncer de plus en plus profondément dans les entrailles de la terre. Et ce n’était que le début !
Revenir en haut Aller en bas

inconnu

Axel Stormhunter
Axel Stormhunter

Dernière escapade [Elio & Axel] Original

INSCRIT DEPUIS LE : 10/07/2019
MESSAGES : 173
POINTS : 3901



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Re: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] EmptyLun 15 Juil - 14:56



Je m'étais glissé à la suite d'Elio, dans la salle de bain et j'avais à peine attendu que le bruit de la douche nous couvre pour lui voler une fois de plus ses lèvres. J'ai l'impression que je ne l'embrasserais jamais assez, que chaque seconde où nos corps sont éloignés sont des secondes perdues. C'est ce sentiment qui me serre le ventre que je ne connais que trop bien qui m'envahit de plus en plus, sans que je ne veuille l'admettre. Nous nous somme rapidement préparés, puis nous sommes descendus pour le petit déjeuner que l'adorable Mafalda nous prépare chaque matin, tâchant de rester suffisamment distants devant Lorenzo avant qu'il ne souhaite une bonne expédition. Je lui avais accordé un sourire presque coupable puis je j'avais accéléré le pas vers l'abri de jardin, récupérant mon fidèle destrier pour l'été.

Alors que j'arrive auprès d'Elio, replaçant mon sac à dos sur mes épaules, il a déjà le pied prêt à enfoncer la pédale. Je lui souris tendrement et amusé. Pour quelqu'un qui a maudit le réveil, il est plutôt en forme. Je m'élance rapidement à sa suite, quittant l'aura familiale de la maison pour me glisser dans le sillage plein de mystères qu'Elio arbore désormais. J'accélère pour arriver à sa hauteur le temps de parcourir les chemins et les magnifiques étendues de prairies, baignées par le soleil matinal aux rayons encore indulgents. Mon bel italien me fait tenir un bon rythme. Mais tant mieux, j'ai hâte de découvrir ce qu'il me réserve. J'imagine qu'il est pressé. Je prends ça pour un bon signe.

Finalement, nous arrivons à un endroit qui me laisse pour le moins perplexe. Un tas de grandes pierres les unes contre les autres...mais, je suis certain qu'il n'y a pas que ça. Mettant de côté les questions pour pour le moment, je suis sagement mon guide qui dépose son vélo. Après l'avoir imité, je le suis vers le fond du sentier. Vraiment je ne vois pas...

« Ah ouais quand même ! »

Elio m'annonce avec enthousiasme notre arrivée alors qu'un trou béant et sombre s'ouvre à quelques centimètres de nos pieds. Je le regarde se déshabiller les yeux ronds. Je me damnerais pour ses beaux yeux mais là, décidément, je ne comprends pas ce qu'il est en train de faire. Ou bien, je ne veux pas comprendre. Sa réplique m'arrache un sourire perdu.

« Bien sûr mais... »

Je n'ai pas le temps de poser ma question, il s'élance déjà et saute sous mes yeux à la fois impressionnés et effarés.

« Bordel Elio... »

Mes lèvres ont chuchoté ces mots alors que mon bel amant a disparu de ma vue. Mon regard se perd dans les profondeurs du cratère cherchant Elio dont le bruit d'éclaboussure est rapidement remplacé par le silence. Inquiet, je cherche parmi les remous que j'aperçois en bas. Lui faire confiance....pour me faire peur ? Son rire résonne alors, m'arrachant à l'inquiétude profonde qui s'est emparée de moi.

« Bordel Elio... »

Je sais, je me répète. Mes yeux se sont habitués à l'obscurité du gouffre et je peux distinguer le visage d'Elio qui me sourit et m'appelle. Je ne suis pas contre les sensations fortes, mais là, c'est pas trop mon truc. Mais il y a pire. J'aime pas perdre un défi, et là, c'est devenu personnel. Je recule pour prendre de l'élan à mon tour. Puis je m'élance. Si je ne le fais pas maintenant, je ne le ferai jamais. Et je ne veux pas perdre un instant avec lui.

« PUTAIIIN! »

J'atterris dans l'eau comme un piquet. Bien trop tendu. Mais au final, c'est pas douloureux. Je m'empresse de remonter à la surface, crachant l'eau que j'ai malencontreusement avalé, voulant respirer trop vite. Une fois à peu près remis, je dégage mon visage de mes cheveux avant de chercher Elio du regard. C'est lorsque je vois son sourire que je me détends enfin. Mes lèvres s'étirent malicieusement avant que ma main vienne frapper dans l'eau pour l'éclabousser.

« T'es complètement fou. J'ai cru que t'allais y passer. »

Je ne lui laisse pas le temps de répondre, je me précipite sur lui pour l'embrasser. Le décor qui m'a l'air pourtant magnifique attendra.

_________________
« You know I want you, it's not a secret I try to hide »
(c) MademoizelleZ
Revenir en haut Aller en bas

ignorant

Elio S. Auditore
Elio S. Auditore

Dernière escapade [Elio & Axel] Tumblr-inline-oyqqpfhsmd1t5prjz-400

Dernière escapade [Elio & Axel] Elio
INSCRIT DEPUIS LE : 15/07/2019
MESSAGES : 167
POINTS : 3849



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Re: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] EmptyLun 15 Juil - 15:00

Enfin, je le vois s’activer sous mon regard rivé vers la fissure par laquelle j’ai sauté. Il ne va pas tarder à sauter, j’en suis certain. Enfin, je l’espère sincèrement. J’attends avec impatience de voir ça tout en nageant à mon aise, reprenant le souffle que j’avais perdu durant mon saut. Enfin, son cri résonne dans le silence caverneux des pierres qui m’entoure et en un instant, le voilà plongé dans l’eau, a à peine un mètre de moi. Mon sourire s’étire franchement jusqu’à mes oreilles tandis que j’entends mon coeur battre frénétiquement dans ma poitrine. Je ne peux m’empêcher de lâcher un rire franchement amusé lorsqu’il sort à nouveau la tête de l’eau. Mon regard l’observe chasser ses cheveux de son visage pour les ramener en arrière, imitant mon propre geste quelques secondes auparavant. Enfin, ses yeux bleu se pose à nouveau sur moi, en même temps qu’un sourire malicieux s’invite sur mon visage. J’ai à peine le temps de tourner la tête pour me protéger lorsqu’il m’éclabousse en un coup, provoquant un nouvel éclat de rire de ma part. Sans doute a-t-il raison, je dois être fou. Totalement dingue de lui. Je ne vois pas son baiser arriver, me contentant de l’accueillir avec une envie non dissimulée. L’eau rend notre échange grisant, me rappellant bien vite à l’excitation du moment. Rapidement, je me détache alors de lui, gardant mon radieux sourire aux lèvres.

« Probable. Mais ça vaut le coup, crois moi ! »

D’un mouvement, je commence à nager en direction du canal se poursuivant dans la grotte, jetant un regard en arrière afin d’être certain qu’il me suive. Mes yeux s’attardent à peine sur le décor qui nous entoure, nageant tranquillement le long la rivière sinueuse. Les pierres forment un chemin de plus en plus étroit au fur et à mesure de notre avancée, l’eau turquoise se reflétant sur elles avec une magie toute particulière. Enfin, j’aperçois mon objectif, l’endroit où nous pourrons sortir de l’eau avant de continuer notre aventure. Je me hisse avec aisance sur une pierre plate usée par le temps, offrant ma main à Axel pour l’aider à me rejoindre le temps de reprendre mon souffle. Mon regard cherche le sien, presque timide, avide de découvrir ses réactions sur son visage. J’ai envie de savoir si l’endroit lui plait déjà, si il est curieux de découvrir la suite ou non, si il est heureux d’être à mes côtés à cet instant. Mes dents martyrisent mes lèvres dans un réflexe incontrôlable alors que je me tourne vers la suite de notre périple. Le passage s’ouvrant devant nous est étroit et sombre, aucune lumière ne filtre jusqu’à nous. Malgré ça, j’attrape sa main pour qu’il me suive, m’avançant dans l’obscurité qui nous entoure rapidement. De ma main libre, je tâtonne le mur à ma droite, cherchant la lampe torche que j’ai laissé à mon dernier passage ici. Un sourire se mue à nouveau sur mon visage lorsque mes doigts attrapent la corde, m’arrêtant net le temps de décrocher l’objet. En un instant, une lumière blanche éclaire à présent notre passage. Ma tête se tourne vers mon amant, incroyablement excité que je suis.

« Surtout ne t’éloigne pas, ces galeries sont un véritable labyrinthe. »

Mes doigts se serrent un peu plus entre les siens. Ne me lâche pas Axel, surtout pas. Sans attendre la moindre réponse, je m’avance à nouveau sans hésitation vers les cavités étroites qui nous accueille.


Dernière édition par Elio S. Auditore le Lun 15 Juil - 15:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

inconnu

Axel Stormhunter
Axel Stormhunter

Dernière escapade [Elio & Axel] Original

INSCRIT DEPUIS LE : 10/07/2019
MESSAGES : 173
POINTS : 3901



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Re: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] EmptyLun 15 Juil - 15:01



Si je ne devais pas battre des jambes pour garder la tête hors de l'eau j'aurais volontiers prolongé notre baiser. Ses lèvres humides contre les miennes, sa peau glissante lorsque l'on se touche, tout cela me donne des idées peu convenables. Je me dois malheureusement de lui rendre sa liberté de mouvement. Il s'empresse de me sourire, excité comme un gamin fier de lui. Il m'annonce que cela vaut le coup. Mon sourire est attendri, mon esprit et mon regard curieux d'en découvrir davantage. Je crois mon adorable guide sur parole, faisant taire la petite voix qui demande comment nous allons bien pouvoir sortir de là. Elio n'attends guère plus avant de reprendre sa nage dans une direction précise. Bon peut être la seule à notre disposition.

Je m'engage à sa suite, tâchant de ne pas me laisser distancer alors que je lève les yeux pour regarder autour de moi, ou bien que je les baisse pour admirer les profondeurs au-dessus desquelles j'évolue. C'est vraiment somptueux. Je le reconnais. Malgré le peu de lumière, des reflets irisés s'épanouissent sur la roche immergée, attirant mon regard. Puis le canal se rétrécit avant de nous offrir une remontée en douceur sur une étonnante plateforme en pierre. Je glisse ma main dans celle d'Elio avec reconnaissance pour me hisser contre lui. Je frissonne, ici l'air est beaucoup plus frais. Je repense à mon sac laissé là-haut et à la serviette qui s'y trouve, au zyppo  que je veux lui offrir, avant que le joli minois d'Elio ne me rappelle à lui. Je lui offre un grand sourire, oubliant le reste.

Je me penche en avant pour lui voler un baiser mais il est déjà reparti, m'attrapant la main et sans me laisser le choix, m'entraînant dans l'obscurité d'une galerie. J'ai beau être envahit par l'excitation contagieuse de mon beau brun, il n'empêche que quelque chose m'inquiète. Plus nous progressons dans cette caverne, plus mon ventre se serre. Je n'ose pas lui demander ce qu'il compte faire de moi, il a l'air d'avancer sans hésiter. Moi je passe mon temps à trébucher contre le vide. Finalement nous nous arrêtons et j'entends un crissement contre la pierre avant qu'un halo de lumière ne nous éclaire, provoquant un soupir de soulagement de mon côté.

Elio se tourne vers moi, ses yeux brillent d'une lueur presque irréelle dans cette pénombre. Mon cœur fait un bond. Je crois que je l'... Sa voix résonne, m'intime de ne pas le lâcher.

« D'.. d'accord. »

Ma voix n'est pas du tout assurée. Il ne semble pas s'en formaliser. Tant mieux, je ne voudrais pas lui gâcher son plaisir juste parce que les cavernes obscures m'inquiètent. Ça ne serait pas très sexy. Ses doigts qui se resserrent bien fort sur les miens me rassurent. J'en fais autant, espérant qu'il ne remarque pas mes tremblements. J'essaie de maintenir son rythme alors qu'il repart d'un pas décidé, se faufilant dans le labyrinthe si bien nommé me laissant dans un complexe mélange d'impressions contradictoires, admiratif et effrayé par le spectacle qui s'offre à moi.

_________________
« You know I want you, it's not a secret I try to hide »
(c) MademoizelleZ
Revenir en haut Aller en bas

ignorant

Elio S. Auditore
Elio S. Auditore

Dernière escapade [Elio & Axel] Tumblr-inline-oyqqpfhsmd1t5prjz-400

Dernière escapade [Elio & Axel] Elio
INSCRIT DEPUIS LE : 15/07/2019
MESSAGES : 167
POINTS : 3849



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Re: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] EmptyLun 15 Juil - 15:02

Axel n’a pas l’air très rassuré par ce qui l’attends. Ou bien est-ce moi qui l’imagine ? Sans doute un peu des deux. Tenant la lampe dans ma main et la sienne de l’autre, j’avance d’un bon pas dans les galeries en pierre qui nous accueillent. L’air est de plus en plus frais au fur et à mesure de notre avancement, contrastant avec la chaleur de l’eau que nous venions de traverser. Mes cheveux opposent une résistance toute particulière au fait de rester en place, laissant de gênantes gouttes se glisser sur mon visage. Je les chasse sans vouloir y prêter la moindre attention avant de finalement relâcher la main de mon amant le temps de les remettre en place pour y voir plus clair. J’essaie de me rappeler exactement quel chemin est-ce qu’il faut prendre pour arriver là où je le veux. Ses galeries s’entremêlent entre elles, la plupart arrivant à des culs de sac. Il n’y en a qu’une, qui conduit au spectacle que je veux lui montrer. Sur les murs s’étalent parfois la marque de graffitis vieillis, preuve de quelques aventureux qui ont eu le courage de venir jusqu’ici. Pourtant, l’endroit est désert, il n’y a pas un bruit qui perce le silence de nos respirations respectives.

Je jette un oeil à Axel par intermittence, juste pour être sûr que tout aille bien pour lui, laissant mon sourire timide flotter sur mes lèvres à chaque fois. Mon coeur bat trop vite dans ma poitrine. L’excitation se mêle en moi à la frayeur de l’aveu que je veux lui faire une fois arrivé à destination. Et si il ne réagit pas ? Pire, et si il me répondait que je ne suis qu’un amant pour lui ? Parmi tous les autres qu’il a connu ? L’idée de nos mains liées me rassure un tantinet. Tout ce que nous avons vécu cet été est bien loin d’une simple amourette de passage non ? Oui ? Je ne sais pas. Après tout je n’ai jamais connu ça avant. Peut-être est-ce simplement moi qui me trompe complètement. Peut-être que pour lui, tout cela est éphémère et l’a toujours été, depuis le tout premier regard, depuis la première poignée de main trop appuyée qu’il m’avait offert le jour de son arrivée. Mon regard se perd sur le sol à nos pieds quelques instants. Et là, qu’est-ce que je ferais si ça arrive ? Si il me claque son refus à la gueule sans le moindre remord ? Mon coeur se serre douloureusement dans ma poitrine à cette pensée. J’ai beau m’y préparer depuis des jours, cette possibilité me semble inimaginable à encaisser, c’est aussi simple que ça. Je ne veux pas qu’il parte. Je refuse qu’il le fasse. Pas sans me promettre que tout ceci est bien réel.

Mon regard est soudain attiré par un reflet au fond du chemin sinueux que nous empruntons, me sortant brusquement de mes pensées négatives. Mes sourcils se froncent sur mon front. Mais qu’est-ce que c’est ? Ce n’était pas là avant, j’en suis certain.

« Tu vois ce que je vois ? Mais qu’est-ce que c’est ? »

Sans m’en rendre compte, j’accélère la cadence, curieux de découvrir de quoi il s’agit. Je ne me rends même pas compte d’avoir relâché la main d’Axel, me contentant de m’approcher jusqu’au reflet brillant à quelques mètres. Plus j’avance et plus j’ai l’impression qu’il s’éloigne, me frustrant juste d’avantage. Puis, enfin, j’y suis presque. La distance entre moi et cette curiosité s’amenuise enfin. Mais qu’est-ce que ? Je m’arrête, découvrant l’objet à mes pieds. Mon excitation retombe comme un soufflé. Une putain de bouteille de bière, voilà ce que c’est. Sans doute laissé par les même personnes ayant gravé les graffitis sur les murs, un peu plus haut dans la galerie.

« Fausse alerte, c’est juste une bouteille éclatée. »

Mon regard cherche mon amant lorsque ma phrase résonne en écho entre les murs qui m’entourent. Mais il n’y a personne, je suis bel et bien seul avec cette foutue bouteille.

« Axel ? »

Ma lampe sillonne le chemin que je viens d’emprunter. Il n’y a rien, aucune trace de mon amant, juste l’obscurité du labyrinthe qui me réponds en silence. Merde.
Revenir en haut Aller en bas

inconnu

Axel Stormhunter
Axel Stormhunter

Dernière escapade [Elio & Axel] Original

INSCRIT DEPUIS LE : 10/07/2019
MESSAGES : 173
POINTS : 3901



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Re: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] EmptyLun 15 Juil - 15:06



Sa main dans la mienne a beau me rassurer, pour la première fois, je me sens tout petit, faible. L'obscurité autour de nous, ce silence presque religieux m'enveloppent sans me laisser d'ouverture pour apprécier la présence et la chaleur d'Elio qui soudainement me lâche la main. Malgré moi, la panique me gagne, mon souffle s'accélère. Mais je ne montre rien d'autre qu'un sourire alors que mon bel amant cherche mon regard du sien, pressé de me montrer quelque chose dont je n'ai pas idée. J'essaie de garder mon calme, j'essaie de me focaliser sur l'excitation dont Elio fait preuve, cette effervescence intérieure qui semble le galvaniser mais qui ne veut pas s'emparer de moi. Qu'ai-je vécu dans ma vie pour que ces grottes me soient si oppressantes ? Sa main revient chercher la mienne, nous poursuivons notre périple, mes pieds continuant de trébucher aussi discrètement que possible. Je ne veux surtout pas gâcher son plaisir. Je veux savoir ce qu'il tient tant à me montrer. Soudain, il s'exclame. Il a repéré quelque chose.

« Non je n'ai rien vu...»

Il commence à m'entraîner, puis finalement me lâche la main, se précipitant vers l'avant. Je ne suis même pas certain qu'il m'ait entendu. Je déglutit difficilement.

« Elio..»

Mon appel est trop silencieux. Je ne sais même pas si un son est vraiment sorti de ma bouche. Mon pied rencontre brutalement une pierre, écrasant mon orteil sans ménagement. La douleur qui l'irradie me coupe la respiration et m'oblige à m'arrêter pour masser mon pied. Lorsque les discrètes larmes aux coins de mes yeux ont cessé de couler, je réalise que je suis seul. Dans le noir le plus complet. Je n'entends plus les pas d'Elio, je n'entends plus que ma respiration. S'ajoutent les battements affolés de mon cœur à mes tempes.

Prostré, je ne sais pas quoi faire. Je n'ose pas appeler Elio. L'appeler à l'aide ce serait admettre que j'ai peur. Admettre que je suis incapable de me débrouiller sans lui. C'était peut-être son but en m'entraînant ici ? Non. Impossible, Elio est trop pur pour ce genre de plans. Non, il est sincère. Il est peut-être même trop sincère. C'était quoi ce bruit ? Mon cœur accélère encore. Une vague d'espoir m'envahit. Ma voix questionne timidement.

« Elio ? »

Mais un silence pesant me répond. J'essaie d'avancer à tâtons. Mes mains en avant, je suis le mur de roches. Et puis c'est le pas de trop, celui qui me ramène en arrière. Je sens mon pied s'enfoncer, mon corps s'affaisser en arrière. Je m'écrase sur le dos, et la force de la pente m'entraîne dans un roulé boulé jusqu'à un choc en contrebas. Mon souffle est brutalement coupé. Mon père ne m'a pas vu tomber. Je n'ai pas réussi à crier. Il fait noir tout autour de moi. Ça sent l'humidité. J'ai mal à ma tête, et à ma cheville aussi. Mon crâne est tout gluant. Je tousse, m'étouffe. J'ai mangé de la terre je crois. Je veux me relever mais la douleur à ma cheville est trop forte, je m'écroule. Roulé en boule sur le côté, je pleure. Je pleure parce que je sais que je vais mourir. Je vais mourir dans ce trou et je n'ai même pas dix ans.

_________________
« You know I want you, it's not a secret I try to hide »
(c) MademoizelleZ
Revenir en haut Aller en bas

ignorant

Elio S. Auditore
Elio S. Auditore

Dernière escapade [Elio & Axel] Tumblr-inline-oyqqpfhsmd1t5prjz-400

Dernière escapade [Elio & Axel] Elio
INSCRIT DEPUIS LE : 15/07/2019
MESSAGES : 167
POINTS : 3849



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Re: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] EmptyLun 15 Juil - 15:09

"Axel !"

J'ai beau appeler, mots résonnent dans le vide. Je l'ai perdu, au beau milieu de ce dédale de chemin sinueux. Sans lui laisser le moindre repère. Mes dents mordillent brusquement ma lèvre inférieure alors que je sens les battements de mon palpitant s'accélérer dangereusement. Merde. Merde. Merde. J'espère qu'il ne va pas tenter de me rejoindre. Mes pas se pressent alors contre le sol, rebroussant chemin tout en m'éclairant de ma lampe. Je n'entends toujours rien, rien d'autre que le bruit caractéristique de mes baskets frottant contre la terre à mes pieds, se mélangeant à ma respiration presque saccadée. Encore quelques mètres avant qu'en fin, un nouveau son fait son apparition. Est-ce que ce sont des pleures ?

" Axel !"

Je me raidis en un coup, accélérant le pas jusqu'à ce qu'enfin, ma lampe ne l'éclaire brusquement. Mon cœur s'emballe à sa vue avant de se serrer douloureusement dans ma poitrine. J'ai du mal à croire ce qui se passe sous mes yeux. Il est là, recroquevillé sur lui-même, visiblement dans un état second. Je me précipite sur lui, me glissant à sa hauteur tout en retrouvant son visage inondé de larmes.

" Axel... Je suis là..."

Mes doigts glissèrent à sa rencontre, se perdirent brièvement dans ses cheveux. J'avais du mal à comprendre la raison de son état. Qu'est ce que j'avais fait ? Je me sentais coupable de le voir comme ça tout en lui offrant un sourire se voulant réconfortant.

" Hey... Tout va bien. Calme toi. Qu'est ce qui s'est passé ?"

Mon regard le couvait, mes doigts virent chasser ses larmes ruisselant sur ses joues avec toute la tendresse du monde.
Revenir en haut Aller en bas

inconnu

Axel Stormhunter
Axel Stormhunter

Dernière escapade [Elio & Axel] Original

INSCRIT DEPUIS LE : 10/07/2019
MESSAGES : 173
POINTS : 3901



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Re: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] EmptyLun 15 Juil - 15:16



Une lueur apparaît sous mes yeux embués de larmes. La douleur se fait moins forte alors que l'espoir renaît. Mon père est enfin revenu ! Et puis la lumière m'éblouit, me force à me cacher le visage avant qu'une voix à la fois familière et inconnue ne m'appelle. Lointaine, elle se rapproche. On me touche. Les caresses dans mes cheveux apaisent le petit garçon en moi et puis, la réalité revient doucement avec la voix d'Elio qui me regarde avec inquiétude et incompréhension. Les bribes de mon souvenirs me restent en mémoire, cuisantes. J'avais oublié cet accident. J'avais oublié que depuis lors, je n'avais plus mis les pieds dans ce genre d'endroits. Je croyais que je n'en avais pas envie mais en fait, j'en ai peur. Incroyablement peur.

Elio me questionne, alors que je me redresse et me rapproche de lui. Il essuie mes larmes avec une douceur qui me chamboule le cœur. Je me sens incroyablement honteux, le regard fuyant. Et puis je baisse la tête, penaud.

« ...Je me suis cogné le pied, je t'ai perdu de vue et.....j'ai paniqué. »

Et parce que je trouve ça à présent légitime de lui expliquer, je me lance. Le corps tremblant, mes doigts s'agrippant entre eux avec anxiété.

« Quand j'étais môme, je me baladais en forêt avec mon père et avec ma curiosité de gamin, je furetais partout. Et puis j'ai trouvé une drôle d'ouverture dans un monticule de terre sous un rocher. J'avais envie de voir. Je suis tombé dans le trou. Il était bien plus profond qu'il n'y paraissait. »

Je marque une pause, reprenant mon souffle, cherchant son regard cette fois. Parler me fait plus de bien que je ne le pensais, comme si ça exorcisait la terreur que ce souvenir m'inspire malgré moi.

« Je me suis cassé une cheville ce jour-là. Mon père ne m'a pas retrouvé tout de suite. Je crois que j'ai passé une journée comme ça. Peut-être la nuit. Je sais plus. Il faisait noir. J'avais mal, j'avais peur. »

De nouveau, je me sens un peu bête d'avoir cédé à la panique, alors je baisse la tête avant d'avouer.

« J'avais oublié tout ça. Mais ça m'est revenu quand je me suis retrouvé dans le noir. C'est...je suis désolé d'avoir paniqué. J'aurais dû t'appeler. »

Rassuré de voir que je n'ai heureusement que des petites égratignures, je me relève, entraînant Elio avec moi. Je l'enlace alors. J'ai besoin de ça. Son contact contre moi. Je le relâche seulement après de longues secondes. J'ai envie de sortir d'ici. Ou d'avancer. Mais. Je ne veux plus rester au même endroit. Essayant de prendre un ton plus détendu, je n'arrive pourtant pas à retenir l'anxiété qui m'habite.

« On...on continue ? »

_________________
« You know I want you, it's not a secret I try to hide »
(c) MademoizelleZ
Revenir en haut Aller en bas

ignorant

Elio S. Auditore
Elio S. Auditore

Dernière escapade [Elio & Axel] Tumblr-inline-oyqqpfhsmd1t5prjz-400

Dernière escapade [Elio & Axel] Elio
INSCRIT DEPUIS LE : 15/07/2019
MESSAGES : 167
POINTS : 3849



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Re: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] EmptyMar 16 Juil - 12:50


Dernière Escapade

Axel & Elio



Je ne m’attends pas à une telle réaction. Je n’arrive pas à comprendre comment est-ce qu’il s’est mis dans cet état, mais la réponse ne tarde pas à venir. Je me sens impuissant face à ses mots, son récit qui me laisse coi. Bordel, je m’attendais vraiment pas à ça. Comment suis-je censé réagir ? Moi qui voulait lui montrer mon monde, le plus bel endroit que je connaisse, il avait fallu que je lui fasse revivre son traumatisme. Bien joué Elio, tu assures, comme toujours. Je reste muet en réponse à sa détresse, n’arrive même pas à me confondre en excuses alors qu’il se reprend pour finir par se lever sous mon regard inquiet. Je ne reprend mes esprits que lorsqu’il me prend dans ses bras, que sa chaleur m’entoure en une seconde. Mes mains se compressent dans son dos alors que je soupire dans le creux de son cou, fermant lourdement mes paupières. Bordel, je suis tellement désolé de lui avoir fait subir un truc pareil...

« Je suis désolé. Je voulais pas te faire revivre ça. C’est ma faute, j’ai couru comme un con et j’ai pas fait attention... »

Servait-il vraiment à quelque chose que je me confonde en excuses de la sorte ? Au regard qu’il me lançait à cet instant, je compris qu’il ne désirait plus qu’une chose, sortir de cet endroit au plus vite.

« Oui... On est presque arrivés.... Viens. »


Mon regard quitta le sien alors que ma main se glissa à la rencontre de ses doigts pour l’inviter à me suivre, tentant d’oublier ce qui venait de se produire. J’espérais qu’il allait vite oublier tout ça, j’espérais que ce que j’allais lui montrer surpasserais la peur qu’il venait de traverser.

Mes yeux le cherchaient alors que nous nous enfoncions encore un peu dans les galeries. Et puis, un bruit attira mon attention, faisant apparaitre un nouveau sourire sur mon visage, disparu depuis la perte de mon amant. Encore quelques mètres et nous y étions. Je pouvais entendre le bruit caractéristique de l’eau s’écoulant tel un torrent se rapprocher de plus en plus. Puis, enfin, au détour d’un mur, une ouverture. De la lumière. Quelque chose de familier. Un instant, je me tournais à nouveau vers mon amant, me voulant rassurant.

« On y est. »


Avec douceur, je l’entrainais encore quelques pas à ma suite avant de m’effacer pour lui laisser la place d’admirer l’endroit rêvé. Enfin, nous y étions. Mon regard s’attarda sur les merveilles se pavanant à présent devant nous. Rien n’avait changé depuis ma dernière visite. C’était parfait. Les murs de la grotte s’étaient écartés pour laisser la place aux vestiges d’un temps ancien et visiblement oublié de tous. Des ruines, à perte de vue, s’étendaient à quelques mètres de nous, leur base plongée dans une eau presque turquoise se reflétant au mur et plafond, inondant la surface d’une lueur étrange. Ma lampe était toujours allumée dans ma main, nous apportant un éclairage assez correct pour pouvoir admirer le spectacle. Sur les murs apparaissaient des cristaux d’une couleur indéfinissable, tandis que plus loin, on pouvait enfin découvrir la cause du bruit que nous avions pu entendre plus tôt. Il s’agissait d’une cascade, emplissant l’endroit de son eau irréelle sans pour autant le remplir complètement. L’endroit n’avait pas été souillé. Pas comme les galeries. A croire que j’étais le seul à venir jusqu’ici. Et j’étais heureux de le lui faire découvrir à présent.

« Alors ? Ca en valait le coup non ? »

Mon regard était aussi interrogateur que ma question alors que je le relevais vers lui. J’avais le coeur battant à tout rompre dans ma poitrine. Faites que ça lui plaise.

Revenir en haut Aller en bas

inconnu

Axel Stormhunter
Axel Stormhunter

Dernière escapade [Elio & Axel] Original

INSCRIT DEPUIS LE : 10/07/2019
MESSAGES : 173
POINTS : 3901



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Re: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] EmptyMar 16 Juil - 15:13



Et voilà Elio qui s'excuse. Je me sens mal de le faire culpabiliser. Je le serre plus fort avant de parler.

« Tu ne pouvais pas savoir. Pardon d'avoir paniqué. »

Je le libère de mon étreinte alors qu'il répond à ma question. A son expression, je vois qu'il comprend sans mal mon malaise. Quelque part, ça a le don de m'apaiser. Mon cœur bat toujours la chamade mais mon corps tremble moins. Je m'accroche désespérément à sa main que je ne compte pas lâcher avant d'être sorti à la lumière du jour. Le halo de la lampe torche a beau éclairer notre chemin, les ténèbres qui me suivent me foutent toujours la chair de poule.

Son regard s'assure désormais de mon état, provoquant un petit sourire à la commissure de mes lèvres. Comment pourrais-je lui en vouloir franchement ? Et comme une réponse mon pouce retrouve son mouvement régulier sur la peau de sa main. Je suis un peu plus détendu, mon regard a cessé de s'attarder sur l'obscurité qui nous suit, je sens que l'on est proches de notre but. Elio dont l'attention est captivée par le même bruit que moi m'annonce soudain que nous y sommes.

Curieux, je détachais enfin mon regard de mon phare dans la nuit pour se glisser du côté du raie de lumière s'imposant à quelques pas de nous. Pour le moment rien de grandiose, mais à entendre Elio, quelque chose de spectaculaire s'annonçait avec le bruit des chutes d'eau. Et puis ce fut la révélation.

Je ne sais pas quelle partie de moi est la plus admirative. L'enfant émerveillé ou l'archéologue surexcité. D'anciennes ruines s'étendent sous mes yeux, vierges de tout contact avec l'être humain. Si quelqu'un l'avait déjà découvert avant Elio, certainement que j'aurais été mis au courant en allant en Italie. Je suis subjugué par les étendues de bâtissent anciennes, creusées à même la pierre. De ces murs irisés par ce qui semble être des pierres précieuses, de cette lumière surnaturelle qui plonge la grotte dans une ambiance onirique. Je suis fasciné qu'avec l'eau qui coule aux pieds des construction, il y ait si peu d'érosion, que tout tienne encore debout, ou presque. La voix d'Elio me rappelle à lui alors que je suis en train de me demander si je devais garder ça pour moi ou faire dépêcher une équipe d'archéologue. C'est certainement une civilisation romaine, mais très différente de celle qui vivait en plein jour.

« Oh oui. »

J'en ai presque oublié l'accident précédent. Je me tourne vers Elio, un grand sourire aux lèvres.

« C'est magique Elio ! Merci ! »

Prenant son visage en coupe entre mes mains avec douceur, je plonge mon regard dans le sien avant de l'embrasser, tendrement. J'ai envie de ce contact comme j'ai besoin de respirer. J'ai affreusement peur de ce que ça me fait ressentir. De ce manque dès que l'on s'éloigne. Et pourtant, je me jette à corps perdu dans nos derniers instants d'intimité. Dans quelques jours, je devrais renoncer à tout ça. Je ne saurais même pas dire si je suis prêt.

_________________
« You know I want you, it's not a secret I try to hide »
(c) MademoizelleZ
Revenir en haut Aller en bas

ignorant

Elio S. Auditore
Elio S. Auditore

Dernière escapade [Elio & Axel] Tumblr-inline-oyqqpfhsmd1t5prjz-400

Dernière escapade [Elio & Axel] Elio
INSCRIT DEPUIS LE : 15/07/2019
MESSAGES : 167
POINTS : 3849



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Re: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] EmptyMar 16 Juil - 16:10


Dernière Escapade

Axel & Elio



Mes yeux ne le lâchent plus, observant sa réaction avec attention. Ca a l’air de lui plaire. Je peux voir son regard s’illuminer de mille feux en découvrant les ruines à perte de vue. Il m’offre un sourire incroyablement sincère, débordant de toute l’excitation qui l’habite. Et moi, moi je ne fais que fondre entre ses mains qui retiennent mon visage le temps d’un délicieux baiser. Mes paupières se ferment, marque ce moment dans ma mémoire. Cet instant parfait où je peux clairement sentir toute la portée de ses sentiments dans le baiser qu’il m’offre. Je frissonne à son contact, une de mes mains s’invite sur les siennes par automatisme alors que je ne peux m’empêcher de sourire lorsqu’il me relâche à regret. Je me laisse submerger par les sentiments qui m’habitent, par sa joie soudain si communicative. Mon regard le couve, le dévore de tout mon amour. Je ne pourrais jamais le laisser partir.

« Avec plaisir. Je suis heureux que ça te plaise. »


Mes mains glissent dans son dos, font durer le moment encore quelques maigres secondes avant que mon sourire ne s’étire un peu plus.

« Aller, vas-y. Je sais que tu en meurs d’envie. »

Ses yeux brillaient d’une excitation que j’adorais. Et je voulais le voir à l’oeuvre, je voulais le voir s’extasier en examinant ses ruines vieilles de plusieurs siècles et tenter d’en apprendre plus sur ce qui s’était passé ici grâce à lui. Je voulais qu’à son tour, il me fasse découvrir son monde rempli de mystères inexpliqués. Je voulais encore le voir sourire, le voir rire et tout découvrir de cet endroit. Et puis, la surprise n’était pas encore totalement finie. Je gardais le meilleur pour la fin. Mais ce serait pour plus tard.
Revenir en haut Aller en bas

inconnu

Axel Stormhunter
Axel Stormhunter

Dernière escapade [Elio & Axel] Original

INSCRIT DEPUIS LE : 10/07/2019
MESSAGES : 173
POINTS : 3901



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Re: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] EmptyJeu 18 Juil - 11:30



La main d'Elio qui vient recouvrir me fait frémir. Un courant électrique me traverse, le battement de mon cœur devient assourdissant. Je m'écarte enfin pour le regarder, mes iris accrochant les siennes dans cette atmosphère magique. Et alors que mes bras viennent entourer ses épaules, je me perds dans ses prunelles émeraude, mon cœur s'agite comme un fou dans ma poitrine. Je n'avais jamais rien vu d'aussi beau. Tout ceci est un doux rêve dont je n'ai pas envie de me réveiller. Le son de sa voix me ramène à la réalité. Je lui souris avec toute la tendresse que j'éprouve pour lui. La chaleur de ses mains qui me retiennent dans mon dos me font oublier les frissons qu'un courant d'air provoque en traversant mes vêtements humides. Je vois la commissure de ses lèvres s'agiter, puis un sourire apparaît, plus grand. Je sais ce qu'il va dire sans même qu'il ait parlé.

« Tu es sûr ? Je risque de ne plus décoller ! Tu viens avec moi ? »

Un rire amusé m'échappe. L'étrange hypnose dans laquelle ses yeux m'avait plongé se dissipe légèrement. Mes yeux pétillent à nouveau de cette envie d'exploration. Je me détache de lui, mais ma main vient chercher la sienne. Hors de question que l'on soit séparés. J'avise le meilleur endroit pour se rapprocher de la première ruine.

« A première vue je dirais que ça a bien trois mille ans. Ça pourrait être plus vieux mais la structure et la conservation me dit que ça ne l'est pas. Tu vois là, anciennement, ça devait être une fenêtre, avant l'Antiquité on ne peut pas prouver que les gens créaient ce genre d'ouverture, basiquement c'était la porte et un trou dans le toit pour évacuer la fumée du feu....mais...ce que je comprends pas c'est le fait de construire une ville sous terre. C'est possible que les roches se soient écroulées au niveau de l'ouverture là-bas, et qu'il y avait peut-être plus de lumière ici avant...mais c'est clair que tout ça a été creusé à même la roche.... »

Je me tournais vers Elio un peu gêné d'avoir autant parlé, et pourtant je ne peux pas m'empêcher de continuer.

« Nous autres archéologues, on se base beaucoup sur des hypothèses en plus de la sciences qui nous permet d'analyser l'âge des objets. Mais là, j'ai rien sur quoi m'appuyer. J'avais jamais vu ça. Je n'arrive pas à croire qu'une civilisation aurait pu voir le jour dans une caverne et y rester jusqu'à s'y éteindre. Mais quand on voit ça, on se dit que c'est impossible que ça a été recouvert par après. Ou alors, ils fuyaient quelque chose et une fois que la situation s'est améliorée, ils sont retournés à l'air libre... »

Ma main libre frottant mon menton. Je cherchais désormais des traces de ce qui aurait pu être un point de pêche ou n'importe quoi qui m'aurait indiqué la manière dont ils abordaient l'alimentation. Mes yeux exploraient le moindre recoin à leur portée. Tout brillait tellement autour de nous. Les murs semblaient intacts. Est-ce que les pierres précieuses se sont développées par après ? N'ont-ils jamais usé de cela pour faire des échanges ? Il semblait que les ruines s'étendaient sur des kilomètres, difficile à dire sans avoir tout exploré. Peut-être aussi que cette civilisation n'avait pas conscience de la valeur de ces roches. Je me détachais de la recherche pour regarder de nouveau mon bel italien.

« Elio....j'arrive pas à croire que personne ait découvert cet endroit avant toi. Les archéologues seraient fous de découvrir ça, parce que ça prendrait des dizaines d'années d'analyser tout ça. Mais ils viendraient tout bousiller probablement... J'imagine que tu veux que je garde ça secret ? »

Cela me coûtait mais pour Elio, j'étais prêt à garder ça pour moi. Mon regard oscillait entre ses deux magnifiques prunelles, cherchant sa réponse. Et puis, de nouveau, j'observais ses lèvres. J'avais envie de l'embrasser, comme à chaque fois. C'était bien la première fois qu'une découverte archéologique ne calmait pas mes ardeurs.

_________________
« You know I want you, it's not a secret I try to hide »
(c) MademoizelleZ
Revenir en haut Aller en bas

ignorant

Elio S. Auditore
Elio S. Auditore

Dernière escapade [Elio & Axel] Tumblr-inline-oyqqpfhsmd1t5prjz-400

Dernière escapade [Elio & Axel] Elio
INSCRIT DEPUIS LE : 15/07/2019
MESSAGES : 167
POINTS : 3849



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Re: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] EmptyJeu 18 Juil - 13:16


Dernière Escapade

Axel & Elio



Il fini par céder à la tentation sous mon regard qui le couve de toute la tendresse qu’il m’inspire. Je le suis sans la moindre résistance, gardant précieusement le contact de sa main dans la mienne. La douce chaleur qui s’en diffuse, ses doigts légèrement rugueux, la largeur de sa paume. Ma main est tellement petite par rapport à la sienne que s’en est presque ridicule. Mais je m’en fiche. Je veux juste qu’il ne la lâche plus jamais. Je veux encore sentir les battements de son coeur que j’entend tambouriner avec force dans sa main. Est-ce l’excitation de découvrir ses ruines ? Juste ça ? J’espère que non. Je n’en sais rien. J’ai peur de la réponse.

Alors, j’écoute avec attention les explications de mon amant. Je me noie complètement dans son regard alors que mon sourire stagne amoureusement sur mes lèvres. J’adore le voir comme ça, aussi passionné. J’ai l’impression de me voir quand je joue d’un instrument. Cette aura qu’il dégage, toute particulière, je la chérissais, voulais la graver dans mes souvenirs. Moi qui l’avait tant détesté à son arrivée, je me prenais à m’accrocher aux détails les plus insignifiants maintenant que je sentais le temps pour lui de partir arriver bien trop vite. Une partie de moi était déjà entrain de mourir, de se préparer à le voir partir. L’autre bataillait encore pour savoir si oui ou non, j’aurais le courage de lui dire que je l’aimais. Et je me le répétais, inlassablement, en espérant en savoir la force.

« Je préfèrerais. S’il te plait. »

Je quittais sa main brièvement, déposant la mienne sur une colonne à ma portée alors que j’en faisais le tour, les yeux rivés sur l’eau presque translucide recouvrant mes pieds.

« Je n’ai jamais emmené personne ici. Personne sauf toi. »

Je sentais mon coeur s’élancer de plus en plus vite dans ma poitrine, s’armer d’une peur incontrôlable qui m’empêcha de continuer sur ma lancée. A la place, mes yeux se relevèrent à sa rencontre, mes doigts quittèrent la pierre pour accrocher à nouveau à lui.

« Viens. »

Je voulais lui montrer. Maintenant. Pour arrêter d’y penser. Il aurait tout le loisir de continuer son exploration après après tout. Ma main tira la sienne, mes pas reprirent leur rythme de marche pour quelques mètres. Je traversais les décombres avec aisance, traçait ma route en sachant exactement où aller. Ma marche s’arrêta brusquement devant une colonne plus haute que les autres. D’un regard, j’invitais mon Canadien à me suivre, glissant ma lampe autour de mon cou, comme si rien n’était plus normal que d’escalader cette ruine vieille de millier d’années. Je faisais attention à mes prises, à ce que mon amant me suive comme mon ombre jusqu’à arriver en haut. Et enfin, on y était. J’ignorais mon coeur affolé dans ma poitrine, aidait mon compagnon à me rejoindre sur la large pierre qui nous accueillait et enfin, pris place à même le sol, m’asseyant en récupérant ma lampe.

« Viens, assied-toi. »

J’attendais qu’il s’exécute, puis, fin prêt, après un dernier regard, j’éteignais ma lampe. Durant quelques secondes, le noir fut complet, nous envahissant complètement. Puis, doucement, le spectacle pris place sous nos yeux. Je laissais mon regard se perdre sur le plafond. Les cristaux qui le constituait commençaient à prendre une légère teinte lumineuse, de plus en plus forte, créant doucement mais surement des centaines d’étoiles illuminant l’immensité qui nous entourait. L’eau se reflétait magiquement sur les cristaux pris d’une couleur irréelle. C’était magique. Tel un ciel nocturne inondé d’étoiles. Et tout ça, reflété dans ses yeux, était la plus belle chose que j’avais jamais vu de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas

inconnu

Axel Stormhunter
Axel Stormhunter

Dernière escapade [Elio & Axel] Original

INSCRIT DEPUIS LE : 10/07/2019
MESSAGES : 173
POINTS : 3901



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Re: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] EmptyJeu 18 Juil - 18:16



Il ne voulait pas que je parle de ces lieux à quiconque et je comprenais. Il est évident qu'il s'agit là d'un merveilleux secret. Ses yeux qui me fixaient avec intensité se promenèrent soudain sur le décor environnant, alors que la fraîcheur s'installait dans ma paume, sa main ayant quitté la mienne pour la roche froide d'une colonne à sa portée. Je voyais les reflets de l'eau iriser son adorable minois tandis qu'il fixait un point à nos pieds. Ses mots me touchèrent plus que je ne l'aurais voulu. Il n'avait jamais emmené personne à cet endroit. Juste moi. Pourquoi moi ? Je n'avais pas envie d'en comprendre les vraies raisons et pourtant au fond de moi, je ne m'étais jamais senti aussi spécial.

« C'est promis, ce sera notre secret. »

Mon ton fut aussi solennel que mon regard était sérieux. Je repris sa main avec gratitude alors qu'il m’entraînait déjà ailleurs. Vers un endroit plus sombre cette fois. Mais même si l'angoisse menaçait quelque part dans mon esprit, je ne me laissais pas submerger, l'émerveillement de ce que je voyais avait encore le dessus, mais surtout, le bonheur de sentir la main d'Elio dans ma mienne. Plus nous marchons, plus nous nous enfonçons dans l'obscurité, si bien qu'Elio a besoin de la lampe. Et puis, de nouveau, il faut grimper. Elio devait décidément adorer l'escalade. Ça ne me serait pas venu à l'idée d'aller moi-même à cette hauteur.

Je prends garde à imiter avec exactitude chaque mouvement de mon bel italien. Même si toutes les prises ne sont pas forcément adaptées à ma taille, elles sont des valeurs sûres. Elio n'hésite pas. Il se contente de me lancer des regard pour vérifier si je suis. J'ai l'impression d'accéder à un autre monde. Le silence nous accueille alors que nous atteignons le sommet. Je n'ose même pas regarder en dessous de moi. Je crois que j'aurais le vertige. Elio me demande de m’asseoir et j'obtempère sans poser de questions. J'ai beau être curieux, je suis mal à l'aise. Il fait trop noir. Je me rapproche d'Elio jusqu'à ce que mon corps touche le sien. Son regard m'annonce qu'il va se produire quelque chose. Puis, le noir complet.

Un peu paniqué, ma main cherche la sienne. Vraiment, je n'aime pas l'obscurité dans les grottes. Même si je fais confiance à Elio. Soudain une lueur apparaît, augmente. Au fur et à mesure je vois le profil d'Elio se dessiner, et j'imite son geste alors qu'il lève la tête.

« Ça alors.... »

Je chuchote, comme si j'étais susceptible de faire fuir les lumières. Pourtant, elles ne sont que bien accrochées à la roche. J'entends un clapotis autour de nous, alors je réalise que nous sommes entourés d'eau. Mais comment une telle galerie peut-elle exister ? Dame Nature est formidable ! J'observe tout autour de moi, je me tord le cou, serrant la main d'Elio. Je repose enfin mon regard sur lui, il me dévisage de nouveau avec intensité. Cette fois, je n'y tiens plus, je me penche vers, lui, glissant ma main libre derrière sa nuque pour l'attirer à moi, pour l'embrasser passionnément sous ce ciel magique. Mes lèvres jouent des siennes, ma langue cherche sa jumelle. Elio, tu m'as envoûté. Je n'arriverais jamais à partir.

_________________
« You know I want you, it's not a secret I try to hide »
(c) MademoizelleZ
Revenir en haut Aller en bas

ignorant

Elio S. Auditore
Elio S. Auditore

Dernière escapade [Elio & Axel] Tumblr-inline-oyqqpfhsmd1t5prjz-400

Dernière escapade [Elio & Axel] Elio
INSCRIT DEPUIS LE : 15/07/2019
MESSAGES : 167
POINTS : 3849



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Re: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] EmptyVen 19 Juil - 10:10


Dernière Escapade

Axel & Elio



Mon regard se perd dans la contemplation des réactions diverses traversant le visage de mon amant. Je n’ai d’yeux que pour lui alors qu’il regarde partout autour de nous, pour ne rien louper de ce merveilleux spectacle que je lui fais découvrir. Un sentiment d’apaisement c’est emparé de mon coeur. Je l’aime. Et là, tout de suite, il n’y a aucune pensée parasite pour perturber ce sentiment puissant qui m’enrobe. Ses iris retrouvent les miennes, juste avant qu’il ne fonde sur moi à la recherche de ma bouche dont il s’empare sans que je ne le vois venir. Je sens mon palpitant exploser dans ma poitrine, mes doigts glisser naturellement dans ses cheveux pour le retenir encore, marier sa langue à la mienne en me laissant embrasé par la passion de son baiser. Cela suffit à me donner furieusement envie de lui, de vouloir plus que tout sentir ses grandes mains parcourir mon corps, lui appartenir une fois encore. Et pourtant, lorsque nos bouches se séparent, mon souffle s’échappe de mes lèvres sans que je n’en ai pris conscience, emmenant avec lui ce que je brûle de lui dire depuis tout ce temps.

« Je t’aime. »

Un simple murmure. Aussi doux et léger qu’une caresse. Je sens mes joues prendre une jolie teinte, heureusement effacée par l’obscurité qui nous entoure. Mes yeux échouent dans les siens l’espace de quelques secondes avant que je me retrouve incapable de tenir le contact plus longtemps. J’ai trop peur de sa réaction, trop peur de briser le moment. Alors je reprends avidement sa bouche, comme si je n’avais jamais rien avouer. Comme si rien ne s’était passé. Je l’entraine avec moi au sol, l’embrasse comme si il risquait de disparaitre d’une seconde à l’autre. Mes doigts glissent dans son dos, se pressent contre sa peau pour l’attirer plus près, toujours plus près, à m’en faire perdre mon souffle et le peu de raison qu’il me reste. Embrasse moi. Encore. Prouve moi que tout cela n’est pas qu’un rêve, que je ne suis pas entrain de tout inventer. Aime moi.
Revenir en haut Aller en bas

inconnu

Axel Stormhunter
Axel Stormhunter

Dernière escapade [Elio & Axel] Original

INSCRIT DEPUIS LE : 10/07/2019
MESSAGES : 173
POINTS : 3901



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Re: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] EmptyVen 19 Juil - 16:38



Je ne peux nier notre connexion. Dès que nos regards se croisent, que nos doigts s'entremêlent, que nos lèvres se lient. J'ai l'impression d'être ivre, ivre de lui. Je frissonne alors que sa main se glisse dans mes cheveux, mes doigts exercent un peu plus de pression sur sa nuque avant de glisser sur sa mâchoire pour le caresser tendrement. Notre baiser m'emporte, je me perds dans ce tourbillon de bonheur que j'éprouve, à simplement l'embrasser, et puis la fièvre gagne le corps d'Elio qui se rapproche de moi avant qu'il ne détache ses lèvres des miennes pour prononcer des mots auxquels je n'étaient pas préparé.

Dans un souffle il m'offre son cœur sans artifices. Il m'offre la sincérité d'un sentiment pur. Mon regard le fixe intensément, presque avec douleur. Ces mots me font autant de bien que de mal. Je ne saurais pas dire pourquoi. Je suis heureux et pourtant quelque chose en moi refuse d'accepter tout ça. Je refuse d'accepter que, moi aussi, moi aussi je l'aime. C'est impossible n'est-ce pas ? Cela ne devait pas arriver. Et puis je n'ai pas le temps de parler à mon tour. Sa bouche repart à l'assaut de la mienne, me libérant du devoir de répondre. Un gain de temps que j'accepte sans réfléchir. Je ne veux pas penser à demain.

Ses bras m'entraînent au-dessus de lui, viennent se glisser dans mon dos, m'attirent à lui, attisant mon désir pour lui. Mes lèvres se détachent des siennes, parcourent avec douceur la courbe de son menton, de sa mâchoire. J'entame l'exploration de la moindre parcelle de sa peau à la portée de ma bouche, appliquant chacun des baisers comme si je voulais marquer sa peau. Mes sentiments sont bien trop fort en cet instant pour que je les comprenne, je laisse parler mes gestes. Mes lippes s'égarent à présent sur son torse, marquant chaque grain de beauté dont je connais la position par cœur d'avoir tant admiré sa peau. Ma main s'invite dans le parcours avec douceur malgré leur rugosité et puis toujours sans un mot, mes doigts défont ses vêtements alors que mon regard l'observe, attend son assentiment.

Spoiler:
 

_________________
« You know I want you, it's not a secret I try to hide »
(c) MademoizelleZ
Revenir en haut Aller en bas

ignorant

Elio S. Auditore
Elio S. Auditore

Dernière escapade [Elio & Axel] Tumblr-inline-oyqqpfhsmd1t5prjz-400

Dernière escapade [Elio & Axel] Elio
INSCRIT DEPUIS LE : 15/07/2019
MESSAGES : 167
POINTS : 3849



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Re: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] EmptyVen 19 Juil - 17:27


Dernière Escapade

Axel & Elio



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

inconnu

Axel Stormhunter
Axel Stormhunter

Dernière escapade [Elio & Axel] Original

INSCRIT DEPUIS LE : 10/07/2019
MESSAGES : 173
POINTS : 3901



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Re: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] EmptyVen 19 Juil - 17:58



Spoiler:
 

_________________
« You know I want you, it's not a secret I try to hide »
(c) MademoizelleZ
Revenir en haut Aller en bas

ignorant

Elio S. Auditore
Elio S. Auditore

Dernière escapade [Elio & Axel] Tumblr-inline-oyqqpfhsmd1t5prjz-400

Dernière escapade [Elio & Axel] Elio
INSCRIT DEPUIS LE : 15/07/2019
MESSAGES : 167
POINTS : 3849



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Re: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] EmptyVen 19 Juil - 18:45


Dernière Escapade

Axel & Elio



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

inconnu

Axel Stormhunter
Axel Stormhunter

Dernière escapade [Elio & Axel] Original

INSCRIT DEPUIS LE : 10/07/2019
MESSAGES : 173
POINTS : 3901



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Re: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] EmptyVen 19 Juil - 19:26



Spoiler:
 

_________________
« You know I want you, it's not a secret I try to hide »
(c) MademoizelleZ
Revenir en haut Aller en bas

ignorant

Elio S. Auditore
Elio S. Auditore

Dernière escapade [Elio & Axel] Tumblr-inline-oyqqpfhsmd1t5prjz-400

Dernière escapade [Elio & Axel] Elio
INSCRIT DEPUIS LE : 15/07/2019
MESSAGES : 167
POINTS : 3849



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Re: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] EmptyVen 19 Juil - 19:51


Dernière Escapade

Axel & Elio



Spoiler:
 

Mais les mots ne passent jamais ma bouche. Mon front rencontre le sien en douceur, dans une habitude qui s’est ancrée bien vite entre nous. Ma tête pousse amoureusement la sienne, essayant de cacher mes yeux qui s’humidifient alors qu’il me serre contre lui. Mes mains s’accrochent à lui, le cherchent, encore pour quelques petites secondes. Avant que la réalité de nous rattrape. Avant que le rêve ne parte en fumée. J’embrasse ce qui m’est accessible, ses cheveux, son front, son nez, tout ce qui tombe à ma portée. J’imprime ce moment, cette tendresse qui émane du feu crépitant dans mon ventre. Le rythme de ses battements de coeur encore affolés. Je ne veux plus quitter cet endroit.

« Reste. »

Ma voix s’enraille dans ma demande. Je ne veux pas craquer. Pas maintenant. Je tremble presque entre ses bras. Je me serre plus fort contre lui, comme si ce geste avait le pouvoir d’effacer ce que je viens de dire. Je ne veux pas qu’il me croit aussi faible, aussi dépendant de lui, même si c’est vrai. Mais je suis incapable de me retenir. De ne pas tenter le coup, quoi qu’il m’en coûte.
Revenir en haut Aller en bas

inconnu

Axel Stormhunter
Axel Stormhunter

Dernière escapade [Elio & Axel] Original

INSCRIT DEPUIS LE : 10/07/2019
MESSAGES : 173
POINTS : 3901



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Re: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] EmptyVen 19 Juil - 22:12



Notre étreinte est ce qui me semble de plus naturel et infiniment triste à la fois. J'ai l'impression que l'on s'accroche l'un à l'autre comme s'il s'agissait d'une question de survie. Ni lui, ni moi ne sommes prêts à ce qui nous attend, tout comme nous n'étions pas prêts à ce qui nous arrive. Les baisers dont me couvre Elio me semblent si douloureux que mon cœur se serre. J'allais devoir partir, très bientôt, et j'allais devoir renoncer à tout ça. A ce bonheur quotidien aussi fort que fragile. Tout ça allait prochainement partir en fumée. J'avais l'étrange envie de rester pour toujours dans cette caverne qui m'angoissait tant à la base. Reste. Ce simple mot me foudroie en un instant. Mon étreinte se resserre autour de lui.

« Elio... »

Il le sait aussi bien que moi. Tout ce qui nous arrive à présent n'était absolument pas au programme, mais en dehors, la vie se poursuit, les responsabilités nous attendent chacun de notre côté. Je n'ose toujours pas le regarder dans les yeux. J'ai peur de ne pas réussir à me tenir à la décision la plus raisonnable. Mes mains viennent chercher son visage avec douceur et fébrilité, mes lèvres se posent tendrement sur son front avant que je ne murmure dans ses cheveux.

« J'aimerais tellement. J'aimerais tellement rester. »

Ma voix s'éraille aussi. Il sait tout comme moi que c'est impossible. Tout comme il est impossible d'expliquer ça à ses parents, aux miens. A mon tour, je le couvre de baiser, épousant de mes lèvres les courbes de son visage, m'imprégnant encore de ce moment, de lui, de son odeur. Je vais lui faire beaucoup de mal, après sa déclaration, je ne peux pas en douter et je me hais déjà pour ça.

_________________
« You know I want you, it's not a secret I try to hide »
(c) MademoizelleZ
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Dernière escapade [Elio & Axel] Empty
MessageSujet: Re: Dernière escapade [Elio & Axel]   Dernière escapade [Elio & Axel] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Dernière escapade [Elio & Axel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-