ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️

Partagez
 

 Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Anonymous
Invité



Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee] Empty
MessageSujet: Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee]   Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee] EmptySam 27 Juil - 3:42



Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille
Shin Lee et Cillian O'Hare
- Je me demande bien ce qu’il a pris avant d’aller dormir celui-là.

Pensa-il tout haut en observant calmement ses alentours et faisant attention à ne pas mettre le pied sur quelque chose. Il en soupira sarcastiquement. On se doutait fortement d’un plancher et même d’un plafond dans ce monde. L’espace en entier semblait être fait de guirlandes de lumières fluorescentes le zébrant de partout. Heureusement que notre Cauchemar n’était pas épileptique. Levant des yeux au ciel, il se tapa le front pour son erreur. Comme si l’épilepsie pouvait restée scotché en moi dans le monde des songes. Parfois, je me fais peur songeait Cillian toujours ironique alors qu’il avançait toujours prudemment dans cette lumière aveuglante.

Le créateur du rêve se trouvait à plusieurs mètres devant lui et fait étrange, il n’était pas fluorescent. Il se caractérisait d’un homme dans la cinquantaine environ. C’était un homme tout à fait ordinaire, bedonnant même un peu. Tiens, c’était bien le type qui promenait son chien à chaque matin, à 7 h : 00 exactement devant chez lui ? Cillian avait toujours su qu’il n’était pas net celui-là et ce rêve lui donnait raison.

Satisfait de l’avoir trouvé, Cillian s’arrêta pour qu’on remarque sa silhouette entièrement noire. Cillian O’Hare aimait être vêtu de noir puis, d’une cape l’enveloppant tout entier jusqu’à la tête tel Dracula. Il sentit la peur chez son hôte, mais surtout un fort questionnement. Cillian aimait l’effet qu’il laissait chez les rêveurs préférant faire durer le plaisir le plus longtemps possible : sinon ce n’était pas drôle. Il avait envie de rire à voir l’air ahuri de son hôte.

- On ne t’a jamais dit que les drogues avaient des effets néfastes sur les gens !

Ces mots semblaient se percevoir dans un haut-parleur malgré l’absence d’un tel engin. À moins que l’écho y fût pour quelque chose. Cillian savait lui que ce phénomène ne provenait pas du rêve … Que c’était bon l’imagination !
Que c’était bon ! Oui.

Soudainement, l’environnement aux couleurs criardes et endiablées changeait pour une forêt sombre et calme, mais oh combien anormale. Tel un pollen, des petits points blancs flottait dans l’air. Il n’y avait pourtant ni vent ni bruit. Le Rêveur avait perdu de vue la silhouette du Cauchemar, qui se garda bien de se remontrer. Le Rêveur se mit à marcher dans ce nouvel environnement semblant perdu, mais aussi curieux.

Cillian savait que cet homme connaissait la série à succès Stranger Things. Il avait regardé, trois jours plus tôt, la saison 3 avec ses enfants. Cillian aimait cette série, car elle lui donna beaucoup d’inspiration. De ce monde apocalyptique aux monstres en passant par les enlèvements. Il s’en délectait tout simplement.

Debout, au milieu de ce qui pouvait ressembler à une clairière malgré le manque de soleil dans ce monde, Cillian observait de loin sa proie. Non, il n’attaquerait pas tout de suite. Patience. Il pourrait le laisser observer ce nouveau monde encore un peu. Après tout, le Cauchemar voulait vivre sa propre œuvre plus longtemps.

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

lieutenant

Shin Lee
Shin Lee

Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee] 190816022314410698

INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 2328
POINTS : 10602



Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee] Empty
MessageSujet: Re: Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee]   Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee] EmptyJeu 8 Aoû - 20:17



Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille
Shin Lee et Cillian O'Hare
Le Monde des Songes était écorné. Froissé. Blessé. Le lieutenant Shin le ressentait à présent. Assis en tailleur au milieu du Rêve, il écoutait les plaintes silencieuses de cet univers qu’il aimait tant. Yeux clos, mains posées sur ses genoux, le Gardien se concentrait sur ce qui l’entourait. Il en avait besoin. De tendre l’oreille, de chercher, de comprendre. De trouver la faille. Lentement, il tentait de sentir où se trouvait la plaie béante qui faisait saigner le Monde des Songes. La faille qui avait provoqué sa propre malédiction, à lui. L’asiatique avait peiné à arriver jusqu’ici. Moult fois, l’atmosphère anormalement lourde du monde onirique avait manqué de le renvoyer dans la réalité. Il avait tenu bon pourtant, jusqu’à venir trouver refuge dans ce Songe.

C’était un Rêveur qu’il visitait ce soir. Shin l’avait choisi pour son aura apaisé. Il ne s’agissait pas de l’un de ses protégés. Non. Parce que le lieutenant n’avait plus les forces nécessaires pour s’occuper des Egarés placés sous sa responsabilité. Et plutôt que de laisser les Cauchemars comprendre cette réjouissante nouvelle, il préférait se recueillir dans un Rêve empreint d’une accalmie dont il avait cruellement besoin.

Mais le sort n’était de toute évidence pas enclin à le laisser en paix. La substance du Rêve s’agita doucement avant de se modifier sensiblement. L’air devint plus lourd soudain. Quelque chose avait changé, quand bien même son hôte était toujours aussi confortablement endormi. Shin connaissait ce signe avant-coureur, probablement comme chaque Gardien qui formait son armée. Ça sentait le Cauchemar. L’une de ces vermines. Encore.

Le lieutenant ne broncha pas pour autant. Il resta ainsi, perdu quelque part dans le paysage onirique construit par le Rêveur. Avec un peu de chance, le Cauchemar sentira sa présence et sera assez raisonnable pour aller diner ailleurs. Shin tenta de se recentrer sur sa méditation. En vain. La présence de la funeste créature avait éveillé le plus profond de ses instincts, qu’il était tout bonnement incapable de faire taire. Il sentit le décor se métamorphoser autour de lui. Le Songe frémit avant de se laisser remodeler sous les caprices de son invité à l’aura noire. Un soupir filtra entre les lèvres de l’asiatique.

Que c’était fatiguant …

Shin rouvrit les yeux sur une forêt à l’ambiance pesante. Le silence était d’or. Anormal. Oppressant. Il sentit une once d’inquiétude poindre le bout de son nez dans l’inconscience du Rêveur. Mais rien qui nécessitait l’intervention imminente du lieutenant Gardien. Le Cauchemar posait son terrain de jeu. La partie n’avait pas encore commencé. L’asiatique prit le temps de se relever, inspirant longuement pour oxygéner son corps resté inerte trop longtemps. Il laissa alors ses pas le guider vers la source néfaste qui, doucement mais sûrement, polluait le Rêve. Lorsqu’il déboucha sur une petite clairière figée dans l’obscurité, son sabre était toujours sagement rangé à sa ceinture. Son attention tomba sur la silhouette plantée-là. La force de son aura l’effleura. Celle-là, il l’avait déjà croisé quelque part … Un éclat de rire sarcastique agita brièvement son torse, annonçant sa présence par la même occasion. Shin croisa les bras sur sa poitrine et laissa son épaule aller s’appuyer contre le tronc d’arbre le plus proche. Un sourire mauvais étira sa bouche. Ça, pour une surprise …

- Cillian O’Hare …

L’ancien yakuza laissa échapper une petite moue narquoise. Cillian. En d’autres circonstances, il aurait payé cher pour se retrouver en présence de ce Cauchemar. Pour mieux lui faire la peau. Cette nuit pourtant, le lieutenant savait qu’il n’avait pratiquement aucune chance. Le poids de la malédiction pesait lourdement contre son échine, silencieuse et menaçante. Il était en sursit, comme toutes les nuits qui avaient précédé l’éclat de puissance de Morgan.

- Sacrée ironie. Dites-moi que je rêve.

Un nouvel élan d’amusement sans joie le traversa. Oui, vraiment, le sort avait décidé de s’acharner contre lui. Les yeux de l’asiatique trouvèrent la silhouette du Rêveur non loin de là. Quelque peu hagard, l’homme errait comme une âme perdue entre la flore sauvage. C’était un bon gars. Père de famille, sans histoire, avec un job somme toute inintéressant mais suffisant pour nourrir ses enfants. Il méritait de passer une bonne nuit.

- Et si tu sortais la lampe torche rangée dans ta poche, Hans ? Hm ?

La voix du Gardien trouva écho dans l’esprit du Rêveur. Celui-ci ne tourna même pas les yeux vers lui. Il trouva simplement l’idée évidente, maintenant qu’il y pensait. La forme d’une lampe s’était matérialisée dans son pantalon à l’instant où l’image lui était venu en tête. Ah, le pouvoir de la suggestion … Shin observa son Rêveur se saisir de l’objet avant de l’allumer. Voilà. Il était moins effrayé maintenant. La peur du noir était un fléau répandu, mais particulièrement facile à combattre. Satisfait, du moins pour le moment, le lieutenant se désintéressa d’Hans pour se concentrer de nouveau sur le petit roi Cauchemar devant lui.

Codage par Emi Burton

_________________
this is the place that no one sees. i don't like to show. this is the darkness over me. tt's just the world I know. reachin' for the light. reachin' from inside. help me tonight ...
(c) princessecapricieuse


Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee] 18051810
Revenir en haut Aller en bas
http://fire-ice.skyrock.com/

Invité

Anonymous
Invité



Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee] Empty
MessageSujet: Re: Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee]   Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee] EmptyMar 13 Aoû - 3:51



Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille
Shin Lee et Cillian O'Hare
Cillian l’avait évidemment senti. Il ressentait, depuis son arrivée dans ce rêve, la présence d’un Gardien. Certes, il avait bien choisi de faire fi, depuis un moment déjà, de cette présence bien faiblarde … Depuis le coup de force de Morgan en fait. Il avait observé et entendu le manque de force des Gardiens face à ses Cauchemars depuis celle dévastatrice de Morgan.
Cette jeune femme était, tout simplement, la plus puissante jamais rencontré à ce jour et il se targuait de fierté d’être à la source de cette découverte.

Sur ces pensées de la douce, mais tranchante Morgan, Cillian sentit aisément le Gardien sur ses arrières. Il n’avait même pas eu besoin de laisser échapper son ton de moquerie se croyant plus fort : Cillian l’avait ressentie depuis des mètres derrière lui.
Il se retourna offrant à Shin Lee une réflexion plus que parfaite du sourire narquois de ce dernier.

- Vous vous rappelez mon nom. Je suis flatté.

Il restait debout semblant sans défense l’arrière de sa tête cachée par le col de la cape. Malheureusement pour Shin Lee, Cillian ne se rappelait pas de lui. Il cherchait justement à se le rappeler. Il pencha la tête de côté, l’index à la base de la joue. Non … Ah si ! Ce Gardien a dû se battre avec lui mécontent de l’avoir vu créer un magnifique rêve fusionnant tous les autres entre eux. Ou bien fut-il l’un des rescapés de Morgan ?
Puis, il leva les yeux au ciel quant à la mauvaise blague de Shin Lee.

- Je ne savais pas que les Gardiens rêvaient. Si ?

Rétorquait-il du tact au tact, mais évidemment l’asiatique n’avait pas dit son dernier mot laissant apparaître une lampe torche entre les mains du Rêveur. Ce dernier, par hasard, braquait la lampe dans la direction du Cauchemar qui détourna par réflexe le regard, la main droite bloquant le rayon qui parvenait à son visage, pour cause de la lumière trop forte. Curieux, le Rêveur s’approchait de la clairière sans soleil la lampe torche pointant dorénavant – et dieu soit loué – vers le sol.

- Tu savais qu’il se droguait ? C’est d’une limpidité vu son rêve.

Alors subitement le Cauchemar avait disparue du champ de vision du Gardien et du Rêveur pour avoir sauté plus haut, dans un arbre d’un noir effrayant. Le Rêveur avait bien tenté de suivre le mouvement avec la lampe torche, mais évidemment il ne trouva par le succès.
Et dans le silence de cette forêt sombre, on entendit alors un grognement sourd qui semblaient alors suivie de bien d’autres. Il y en avait partout autour même.

- Hep ! Je te laisse un indice. Stranger Things envoyait-il vers Shin du haut de son perchoir.

Lâcha-il alors dans un sourire grandiloquent et un ricanement qui laissait entendre sa joie d’avoir le Rêveur et le Gardien à sa merci ici même.

Aussitôt, une créature noire effleura rapidement le Rêveur qui en laissa tomber la lampe torche au sol – oh, c’était bien dommage – pour aller se poster plus loin. En 30 secondes, il semblait y avoir au moins 50 créatures qui entouraient dorénavant le Rêveur et le Gardien d’un large cercle d’environ 60 mètres de diamètre.
Tapis dans la noirceur de la forêt, ils pourraient ressembler à des chiens, mais à la gueule d’une plante carnivore aux dents aussi acérées que des rasoirs et tout aussi venimeux.

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

lieutenant

Shin Lee
Shin Lee

Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee] 190816022314410698

INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 2328
POINTS : 10602



Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee] Empty
MessageSujet: Re: Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee]   Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee] EmptyVen 23 Aoû - 8:44



Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille
Shin Lee et Cillian O'Hare
Shin scrutait le Cauchemar sans détour. Il gravait dans sa mémoire le moindre détail de sa silhouette et toute la subtilité de son aura délétère. Cillian souriait. Il n’était, de toute évidence, pas impressionné pour un sou. Et il n’y avait rien d’étonnant à cela. Ces créatures étaient naturellement dotées d’une assurance à toute épreuve – probablement pour les besoins de leur survie. Alors, ce trait de caractère devait très certainement être multiplié au centuple lorsqu’on s’appelait O’Hare. Lorsqu’on avait la prétention de rassembler les Cauchemars. De régner sur le Monde des Songes, et de le détruire, sans la moindre once d’hésitation.

- Bien sûr que je me souviens de ton nom, répondit le lieutenant d’une voix calme et basse. Je m’applique à tout connaître de mes ennemis. C’est là tout l’art de la guerre.

L’asiatique pencha légèrement la tête sur le côté pour mieux étudier son interlocuteur. Il utilisait le mot « guerre » sans exagération. Parce que c’en était bien une, pour les Gardiens. Les ébauches de plan d’attaque se déployaient, les rangs dorés s’organisaient. L’armée à laquelle il appartenait avait pleinement saisit l’urgence de la situation. Les Cauchemars ne le voyaient peut-être pas, ou alors, ils n’en avaient cure. Mais cet univers si précieux à chacun souffrait indubitablement. Les Songes se détraquaient, plus encouragés que jamais dans cette optique par la malédiction lancée par la protégée de Cillian. Fatalement, ce fléau retombait sur les Rêveurs. Doucement. En silence. Comme une retombée de poussière néfaste, invisible et pourtant terriblement dangereuse. C’était plus que ne pouvaient en supporter les Gardiens. Leur nature profonde se déchirait à cette simple perspective.

- Il n’y a que les Cauchemars pour être incapable de rêver, O’Hare …

Hans se rapprocha, peut-être instinctivement. Son faisceau de lumière trahit la présence de l’ennemi dans l’obscurité. Piqué à vif, Cillian disparu pour réapparaître en hauteur. Ce simple mouvement suffit à réveiller les vieux réflexes de Shin. Ses muscles se tendirent d’emblée, comme s’il se préparait à devoir parer une attaque. Son corps protesta en son plus fort intérieur. Rouillé. Affaiblit. Le lieutenant grinça des dents, agacé par cette fatalité. Il se redressa, quittant l’appui de l’arbre pour mieux poser ses doigts sur le manche de son sabre.

- Certains n’ont pas besoin de se droguer pour avoir la folie des grandeurs, grommela-t-il à l’intention de son adversaire.

Ses pas s’aventurèrent dans l’herbe de la clairière. Son aura de Gardien, aussi écorchée soit-elle, le poussait à rejoindre le Rêveur pour remédier à tout assaut cauchemardesque. Le danger était là. Omniprésent. Il flottait dans l’air, de plus en plus lourd, de plus en plus oppressant. Et alors O’Hare ne tarda pas à débuter son œuvre. De menaçants bruissements s’élèvent dans les fourrés. Ça se rapprochait. C’était gros, vifs, et absolument pas pacifistes. Shin gronda intérieurement. Il ne pourrait jamais tenir face à une invasion de créatures monstrueuses. Ses forces ne le lui permettraient pas, et il en avait pertinemment conscience.

- Je  pensais que tu aurais eu assez de cran pour m’abattre toi-même, Cauchemar …
grinça-t-il, ses yeux fouillant stratégiquement les ténèbres pour repérer la première attaque des monstres.

Codage par Emi Burton

_________________
this is the place that no one sees. i don't like to show. this is the darkness over me. tt's just the world I know. reachin' for the light. reachin' from inside. help me tonight ...
(c) princessecapricieuse


Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee] 18051810
Revenir en haut Aller en bas
http://fire-ice.skyrock.com/

Invité

Anonymous
Invité



Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee] Empty
MessageSujet: Re: Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee]   Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee] EmptySam 24 Aoû - 2:54



Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille
Shin Lee et Cillian O'Hare
Il a été indubitablement piqué au vif par cette fatalité qui avait forgé la vie de Cillian depuis sa naissance. Cette incapacité de rêver comme tous les autres telle une malédiction de Satan lui-même punissant cette âme et celle de tous les Cauchemars, pour de probables crimes du passé dont on ne pouvait même pas se rappeler. Et si cela pouvait se changer ? Et si les Cauchemars pouvaient, pour une fois, être les Rêveurs, les maîtres même ? Cillian savait que cela ne provenait pas de Satan. Évidemment, vu que le diable n’existait pas hormis s’il s’amusait à le créer ici et maintenant. Il savait, néanmoins, que les Cauchemars ont été victimes des Gardiens, mais plus spécifiquement du Faiseur de Rêve lui-même.
Il fit claquer sa langue dans un sourire mystérieux perché au sommet de l’arbre.

L’opacité des bois empêchait toute lumière, mais Cillian n’en avait pas besoin lui. Il voyait les alentours créés par ses soins de manière aussi perçante qu’un aigle. Il se mouvait d’arbre en arbre avec l’agilité d’un écureuil tâchant de s’approcher inexorablement de sa proie. Mais laquelle ?

Il se trouvait juste au-dessus du Rêveur apercevant son aura bedonnante de là ou il se trouvait. Il en eu un petit ricanement. Ce serait trop facile. Ou était le plaisir dans cette chasse ?

Blablabla … Le Gardien rétorquait une fois de plus.

- La folie ? Quelle folie ? Ah oui, celle de venir ici alors que tu n’es que l’ombre de toi-même. Ça c’est ce que je pourrais appeler de la folie.

Affirma-il tel répercuté dans ce même haut-parleur les yeux, néanmoins, rivés sur le Rêveur au-dessous de lui. Cillian avait bien fait attention de ne pas révéler trop du monde des rêves à ce petit être insignifiant. Ce dernier cherchait sûrement à comprendre le pourquoi du comment de la folie maintenant. La drogue ? Sûrement. Hans pourrait-il le remercier au moins ? Évidemment que non, mais le Cauchemar s’en fichait royalement.
Son sempiternel sourire aux lèvres, Cillian allait lui apprendre tel l’excellent professeur qu’il était – bien quoi. –

Malheureusement, ce cher Gardien en avait remis une couche le provoquant même. Cillian sentit les ongles de sa main droite entrer dans l’écorce de l’arbre tranchant ce dernier profondément. Il savait de ne pas devoir rétorquer à ces provocations, mais il refusait de se faire traiter de pleutre. Plus jamais ! Puis bon, ce n’était pas comme si j’étais à un Rêve près puis, abattre ce Gardien va sûrement être amusant. Il n’est pas très très fort en plus. – Oui, son orgueil pouvait être un vilain défaut. –
Cillian O’Hare se téléporta donc miraculeusement devant Shin Lee.

- Les Gardiens. Vous faites toujours tout dans les règles. Que cela est ennuyeux.

Se la jouant sarcastique, la main gauche sur la hanche alors qu’une épée typée du 18e siècle apparut dans sa main droite. Et oh ! Shin était chanceux, car Cillian fit apparaître une autre épée pour la lui lancer. Mais quel homme ! Quel gentleman. - Ahrem. Lisez donc les petites lettres en bas du contrat avant de penser une telle chose. – Effectivement, le Gardien déchantera rapidement lorsqu’il s’apercevra que l’épée était en mousse. Ouais, Cillian ne jouait pas franc jeu lui. De toute manière, il s’était battu de façon loyale jusqu’à 16 ans pour faillir y laisser l’esprit, son âme et son cœur. Non merci, plus maintenant !

- En garde Gardien !

Dit-il précisément en français et avec un accent trahissant ses origines, mais avec cet excellent jeu de jambes que l’on croirait sortie des meilleurs films de combat. Dans son action, Cillian feinta une attaque voulant forçant, ainsi, son adversaire à se déstabiliser.

Faudrait-il que Cillian explique aussi ne jamais avoir touché à une épée de sa vie dans le vrai monde ? Nah ! Pas maintenant. Laissons plutôt un peu de temps à Shin Lee pour découvrir ce talent naturel du Cauchemar dans le monde des songes.

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas

lieutenant

Shin Lee
Shin Lee

Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee] 190816022314410698

INSCRIT DEPUIS LE : 05/08/2014
MESSAGES : 2328
POINTS : 10602



Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee] Empty
MessageSujet: Re: Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee]   Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee] EmptyDim 1 Sep - 15:43



Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille
Shin Lee et Cillian O'Hare
Il était de toute évidence facile de piquer l’intérêt de O’Hare lorsque son égo était en jeu. C’était peut-être l’appel du challenge, mais le Cauchemar changea subitement d’avis. Il se matérialisa devant le lieutenant, armé jusqu’au bout des ongles. Tout de même ! Cillian lui faisait l’honneur de se battre au corps à corps. L’esprit combattif de Shin s’éveilla doucement mais sûrement au fond de lui. Tous ses instincts lui criaient de se jeter sur son adversaire pour le détruire. Qu’est-ce qu’il aurait donné, quelques semaines plus tôt, pour qu’une telle opportunité se présente ! O’Hare avait besoin d’une douche froide. D’un rappel à la réalité. Hélas, il fallait que cette occasion se présente alors que Shin n’était plus que l’ombre de lui-même. L’asiatique avait foi en ses capacités. Sa technique de combat était pointue, savamment aiguisée. Mais son aura lui faisait défaut. Il sentait la faiblesse nocive qui coulait en lui, et qui l’empêcherait d’abattre l’ennemi avec le talent dont il faisait preuve habituellement.

Sa poigne se referma par réflexe sur l’arme que le Cauchemar lui envoya. Shin serra les dents avec agacement en sentant la mousse de l’objet s’écraser sous ses doigts. Cillian se fichait littéralement de lui. Agacé, il balança l’épée sur le côté, la laissant se volatiliser dans un petit nuage de cendres. Il retourna planter son regard sombre dans les yeux de son adversaire. C’est à ce moment-là que le Cauchemar porta le premier coup. Le lieutenant bondit sur le côté, évitant de peu le tranchant cruel de la lame. Son bras avait repoussé précipitamment le Rêveur dans son élan. Cette situation allait bien trop rapidement devenir ingérable. L’asiatique tira son katana hors de son fourreau d’un geste sec.

- Hans. Et si tu allais voir un peu plus loin si on y est ?


Ses doigts réaffirmèrent leur prise autour du manche. Le Gardien ne chercha plus à vérifier si le Rêveur l’avait écouté. Il ne referait plus la même erreur ; il ne quitterait plus Cillian des yeux. Le Cauchemar était suffisamment fourbe pour l’attaquer en traitre, et cela n’avait vraisemblablement plus rien d’étonnant.

- La discipline t’ennuie, Cauchemar ? gronda-t-il pour répondre à sa première provocation. Alors tu n’as rien à faire à la tête de tes semblables.

Shin lança la seconde attaque. L’acier de son sabre percuta durement celui de l’épée adverse. Le lieutenant termina l’offensive en poussant de toutes ses forces oniriques contre la lame de Cillian. Leurs deux corps se séparèrent sous l’impulsion de l’asiatique, réinstaurant de ce fait une distance plus sage et sécuritaire entre eux. Le Gardien tenta de ne pas trop grimacer. Son aura protestait déjà de ses efforts physiques trop brusques et trop importants. Il sentait son corps comme s’il était ankylosé après de longues heures d’entraînement. Il devait se préserver, sinon il ne tiendrait pas la route bien longtemps. Le Monde des Songes l’éjecterait peut-être même de là avant que Cillian n’ait le temps de lui planter son épée dans le cœur.

- Quel est ton but, O’Hare ? Dominer les Cauchemars ? Qu’est-ce que cela va t’apporter, hein ?

Déterminé à gagner du temps, Shin entama une longue ronde autour de son ennemi, sans le lâcher du regard. D’un coup de poignet expérimenté, il fit tourner son katana entre ses doigts. Quoi qu’il advienne, il se tenait prêt. Cillian ne l’aurait pas aussi facilement.


Codage par Emi Burton

_________________
this is the place that no one sees. i don't like to show. this is the darkness over me. tt's just the world I know. reachin' for the light. reachin' from inside. help me tonight ...
(c) princessecapricieuse


Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee] 18051810
Revenir en haut Aller en bas
http://fire-ice.skyrock.com/

Invité

Anonymous
Invité



Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee] Empty
MessageSujet: Re: Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee]   Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee] EmptyMar 17 Sep - 3:06



Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille
Shin Lee et Cillian O'Hare
Cillian O’Hare s’était surpris, mais surtout déstabilisé lorsque le Gardien évita avec aisance sa feinte puis, sa véritable attaque. Il avait perdu, un peu, l’équilibre pour ne pas pouvoir attaquer Shin Lee par derrière. Le Cauchemar vit bien, pourtant, le Rêveur décamper aussi vite que ses jambes grassouillettes le lui permettaient.

Passant du coq à l’âne, il avait dorénavant cette sadique envie bondir sur le pauvre Hans de son prénom ce qui, oui, pouvait bien lui aller. Un sourire en coin forçant son esprit à ne pas réagir quant à la provocation du Gardien, Cillian trouvait que ce dernier parlait beaucoup durant un combat. Alors, ce mec n’est que paroles en l’air songea-il aussitôt avant de se faire brusquement arrêter par une autre épée sortie de nulle part. Sans y penser une seule seconde, Cillian para le coup avec force pour se retrouver coincé dans la pire position de défense possible.

Il aurait pu résister plus longtemps si ce n’était pas de se faire éjecter plus loin, son dos frappant un arbre et lui faisant lâcher son épée pour cause de la force de l’impact. Si je me fais vaincre par un Gardien affaiblit, on se moquera de moi grimaçait-il tout en se relevant tant bien que mal. Serrant les dents, la douleur s’estompant de plus en plus, Cillian observait le Gardien et son nouveau jouet; un katana. Il se maudit de ne pas avoir aperçu cette arme plus tôt.

Alors, on lui tournait autour tel un félin chassant sa proie. C’était une bien désagréable sensation de se sentir faible. Cillian se débarrassait alors de la cape le cachant aux yeux du Rêveur pour bouger avec plus d’agilité et de vitesse. De toute manière, le Rêveur n’était pas en vue. Le Cauchemar le sentait un peu plus loin près de ses créations noires, à quatre pattes la gueule semblable à une plante carnivore. Oui ! C’était bien un véritable cauchemar tout droit sorti de Stranger Things. Un cauchemar comme il les aimait.

Occupé par le Gardien, Cillian se décida à les laisser libres de leurs mouvements, mais cette liberté signifiait maintenant leur appartenance au Rêve et non à lui-même. Certes, il en finirait bien assez tôt avec celui-ci. Il rêvait lui de voir ces créatures entourer cet homme puis, bondir et le voir disparaître une nuée de corps noirs.

- Encore ! Mais tu ne cesseras jamais de parler ? Tu savais que plus un duelliste parle et plus on sait qu’il compense ailleurs.

Un sourire ironique en coin, Cillian se levait puis, se mit subitement à courir vers Shin Lee. Il ressemblait à un parfait imbécile. Pourtant, les apparences étaient bien trompeuses. Cette course effrénée avait l’unique but de, subitement, s’arrêter net devant le Gardien et bondir au-dessus de lui pour atterrir derrière. Il attaqua en pointant solidement l’épée pour souhaiter ardemment transpercer la chair du dos du Gardien. Oh ! Qu’il en était hâtif.

Si vous arriviez à porter l’oreille au-delà du combat, des sifflements, des grognements et des bruissements de feuilles dans les branches basses des arbres vous alerteraient. Les créatures commençaient à entourer Hans se gardant bien, pourtant de se montrer. Plus loin, le Rêveur restait surplace presque hypnotisé par le regard de l’une d’entre-elle.
Il les avait déjà vu. Mais ou ?

Une créature fit claquer sa gueule ce qui fut assez pour alerter le Rêveur s’éloignant de celle-ci. Il ne pourrait pas aller bien loin, car tôt ou tard on l’encerclerait totalement.

- Hep ! Quelqu’un ? Eh merde … lâchait un Rêveur mi-interrogé par le lieux ou il vit ces créatures et mi-effrayé par celles-ci.

Codage par Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee] Empty
MessageSujet: Re: Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee]   Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Un rêve qu'on ne laisse pas tranquille [Shin Lee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-