ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️

Partagez
 

 Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

informé

Jack Davis
Jack Davis

Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Notsleep

INSCRIT DEPUIS LE : 17/01/2018
MESSAGES : 268
POINTS : 4189



Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Empty
MessageSujet: Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack}   Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} EmptyMar 20 Aoû - 21:03


Dites moi que je rêve !

Néo & Jack



Depuis quand je suis là ? J’ai oublié. Mes gestes sont automatique. Mon regard échoué à l’horizon, perdu entre les grattes-ciels étendus à mes pieds, l’une de mes mains tient fermement ma pierre à aiguiser, tandis que l’autre, portant mon couteau, produit des allers-retours régulier sur cette dernière dans un geste habituel. Je ne sais pas pourquoi je suis là, en haut d’un bâtiment, les pieds dans le vide, mais j’y suis. Et je ne cherche pas plus loin que ça. Mes yeux quittent leur point fixe devant moi pour retrouver mon couteau. Je lâche ma pierre pour vérifier la lame en la glissant contre mon doigt. Mes sourcils se froncent sur mon front. Ce n’est pas encore ça. Ma main libre s’empare de ma bière à côté de moi pour en boire une lampée, avant de récupérer une clope dans mon paquet déjà bien entamé. L’odeur du tabac enrobe mes sens, la flamme du briquet retient vaguement mon attention avant que je ne me grille les poumons en prenant ma première taff. J’ai un frisson d’un coup, sans savoir pourquoi. L’air autour de moi à changé. Il se passe quelque chose. Je ne sais pas ce que c’est, mais c’est palpable. Une impression étrange. Mes yeux scrutent un peu les alentours. Je ne suis plus tout seul ici, j’en suis certain. Mais je ne vois personne. Rien que les nuages parsemant le ciel orangé. Je fini par hausser les épaules. C’est sans doute juste moi qui me fait des films. Ma clope glisse aux coins de mes lèvres, une de mes jambes remonte pour glisser mon talon sur le bord du bâtiment, facilitant ma prise alors que je reprends mon oeuvre comme si de rien était. Sans doute mon imagination.
Revenir en haut Aller en bas

libre

Néo K. Hansen
Néo K. Hansen

Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} 191003053226571452

INSCRIT DEPUIS LE : 19/08/2019
MESSAGES : 193
POINTS : 2609



Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Empty
MessageSujet: Re: Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack}   Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} EmptyMar 20 Aoû - 22:08




Dites moi que je rêve
Jack & Néo


Je ne saurais pas dire pourquoi ce Rêve. Ou pourquoi ce soir. Mes yeux se sont posés sur cette bulle de quiétude par la force d’un hasard totalement fortuit. L’instinct m’a poussé à y entrer. Là, voilà, tu as trouvé ton occupation pour les prochaines heures, Néo. La faim ne se fait pas sentir pourtant, mais qu’importe. Le Songe ondule sous ma présence et se froisse déjà sous la caresse lente et dangereuse de mes sombres capacités. Un paysage doux se dresse autour de moi. Un coucher de soleil aux teintes dorées se dessine sur une ambiance citadine. Classique. Banale. L’éclat solaire ne me fait rien. Que dalle. Pas la moindre petite sensation. Ça éveille une légère pointe agacée au fond de mes tripes. Je ne cherche même pas à en apprendre plus sur mon hôte. Ses craintes. Ses ambitions. Je m’en fou. J’ai pas besoin de ça pour briser son univers. Pas besoin de ça pour le chasser d’ici, loin de cet apaisement calme et lourd, qui semble régner sur son œuvre onirique. Mes pas avancent posément sur le pavé. La ville m’apparaît figée dans un silence reposant. Mon attention court sur les immeubles baignées d’une lueur surréaliste. Je prends mon temps pour découvrir mon environnement. Après tout quand on s’appelle Néo Hansen, on n’a que ça à faire. Prendre son temps. Mais bien vite je me désintéresse du décor. Ce qui stimule ma curiosité, c’est le Rêveur. Les méandres de son esprit. Le jeu naturel et instinctif de son inconscient qui se déploie. Et voilà que je repère finalement sa présence, perché en haut d’une tour de béton. Sa silhouette se dessine à contre-jour au-dessus du vide. Un sourire fleurit sur le coin de mes lèvres. Mes doigts s’agitent avec flegme, mes pouvoirs cauchemardesques s’étendent paresseusement. J’effleure la substance du Rêve, comme pour l’avertir de ma présence. C’est infime, mais l’atmosphère vibre en réponse tout autour de moi. J’adore cette sensation, alors même qu’elle m’indique que je ne suis pas le bienvenu ici.

Une brise se lève dans mon dos, et soudain, je disparais. Le vent m’emporte, guidé par ma silencieuse volonté. Il ne faut que quelques instants pour traverser la ville. Le toit de l’immeuble accueille mes pieds alors que le souffle glacial qui me transportait s’évapore dans le néant. Il est là. Assis face à la lumière. Sans doute ne se doute-t-il pas de l’ombre qui grandit derrière lui. Je m’attarde sur la vision de son dos. Mes sourcils se froncent. Quelque chose remue dans le fond de mon crâne. Ça chatouille, c’est dérangeant. Sa stature évoque un souvenir en moi. Un souvenir qui s’agite, puis retombe comme une masse dans le fond poussiéreux de ma mémoire. Mes baskets traînent jusqu’au rebord du bâtiment. Mon attention plane sur le paysage ; je comprends mieux, à présent, pourquoi il a choisi cet endroit pour s’isoler. Le coucher de soleil rayonne à l’horizon. C'est joli, sans doute. Puis enfin, je me tourne vers lui. Le Rêveur. Et lorsque ses yeux percutent les miens, un électrochoc semble m'embraser de l’intérieur.

Putain.


Ma respiration se fige alors que les rouages rouillés de mes souvenirs se remettent en branle. Ce regard, cette hargne latente au fond de l’âme, l’angle de cette mâchoire … C’est,  c’est … C’est une multitude de trip au fond d’un squat dégueulasse. Des nuits gaspillées à planer sur un canapé défoncé. Bordel. Dans ma surprise, mes réflexes s’emballent. La nuit tombe subitement sur le songe alors que je fais inconsciemment disparaître le soleil. Comme pour éteindre la lumière. Comme pour cacher ce vestige du passé qui vient de surgir sous mon nez. Mais ça ne suffit pas. Je continue à capter les détails de son faciès sans parvenir à m’en détourner.

- Merde. Je te connais.

Ma voix basse et enrouée perce enfin l’épaisseur du rêve. L’air retrouve le chemin vers mes poumons. Je plisse les yeux, incertain, et force sur ma mémoire. Je ne suis pas sûr que ça soit une très bonne idée. Mais c’est trop tard. C’est fait. C’est inaltérable.

C’est Jack, putain.



Revenir en haut Aller en bas

informé

Jack Davis
Jack Davis

Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Notsleep

INSCRIT DEPUIS LE : 17/01/2018
MESSAGES : 268
POINTS : 4189



Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Empty
MessageSujet: Re: Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack}   Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} EmptyMar 20 Aoû - 23:09


Dites moi que je rêve !

Néo & Jack



Mes gestes ont repris comme si de rien était. Et malgré ça, je ne suis plus tranquille. Une ombre plane. Je le sens. Elle est quelque part. Que cela ne tienne, je l’attends, armé de mon couteau capable à présent de taillader n’importe quelle chair à sa portée. J’ai pas fait de la taule pour rien après tout. Celui qui arrivera à me détrousser n’est pas encore né. Un léger sourire satisfait arque mes lèvres alors que la lame s’élève devant mon visage. Mes doigts jouent avec, s’en amuse, tandis que de ma main libre je récupère ma clope bien avancée. La cendre tombe sur mon jeans, je la chasse d’un revers de main, laissant mon regard se perdre à nouveau sur le ciel devant moi. A nouveau, je le sens. Il est proche. De plus en plus. Je sais que ce n’est pas dans ma tête. Tous mes sens sont en alerte. Je me tiens prêt à réagir, au cas où.

J’entends des bruits de pas se rapprocher. Il arrive, je peux le voir du coin de l’oeil, il pénètre mon champ de vision. Qui est-il pour venir ainsi me perturber dans ma quiétude ? Je grogne à l’avance. Je n’aime pas être dérangé. J’aime bien trop ma solitude pour ça. Et enfin, ses pas s’arrêtent, à quelques centimètres à peine. Il ne m’a pas l’air dangereux. Il m’aurait déjà sauter dessus. Ou bien il attend le moment propice pour ça. Je reste méfiant. Enfin, mes yeux se lève vers l’inconnu, presque prêt à en découdre. Et aussitôt que mon regard croise le sien, ma mauvaise humeur vole en éclat. C’est pas vrai. Dites moi que je rêve ! Ca ne peut pas être lui ! Mon souffle se coupe sous la surprise. Lui... Ici ? J’ai dû mal à réaliser. Est-ce que c’est vraiment lui ? Est-ce qu’il est vraiment là ? Les battements de mon coeur s’accélère dans ma poitrine. Ce n’est pas possible. C’est.. C’est.. Un putain de rêve Jack.

Pour preuve, la noirceur s’abat d’un coup sur le décor dans lequel nous sommes. C’est un putain de rêve. Il n’est pas vraiment là. Evidemment. J’essaie d’ignorer la déception qui m’assaille. Ca fait dix ans Jack. Il t’a sans doute oublié depuis bien longtemps. Et toi tu arrives encore à rêver de lui... Ses lèvres bougent, me faisant reprendre le fil. Quoi ? Il m’a vraiment oublié ? Ouais, ça parait réaliste en fait. Mes yeux quittent furtivement son visage, mon sourire étire de nouveau mes lèvres alors que je tire sur ma cigarette. Je soupire, tentant d’apprécier le moment à sa juste valeur. Ca fait tellement longtemps que j'ai pas rêvé de toi, Néo.

Je prends mon élan pour me relever, quitter le rebord pour lui faire face. Mon regard le scrute en détail. Il a changé. Il n’est pas exactement comme dans mes souvenirs. Le temps semble avoir eu de l’emprise sur lui. Etrange. C’est sans doute à ça qu’il devrait ressembler à présent. Il me fait toujours autant d’effet. Même dix ans après.

« Plutôt ouais. Ca fait un bail, Néo. »


Ma voix est aussi basse que la sienne, mes yeux ne le quittent pas une seule seconde. C’est bon de le voir bordel. J’aimerais que ce soit réel. Vraiment. Juste pour cette fois.

« Tu m’as manqué. »
Revenir en haut Aller en bas

libre

Néo K. Hansen
Néo K. Hansen

Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} 191003053226571452

INSCRIT DEPUIS LE : 19/08/2019
MESSAGES : 193
POINTS : 2609



Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Empty
MessageSujet: Re: Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack}   Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} EmptyMer 21 Aoû - 13:18




Dites moi que je rêve
Jack & Néo


Les choses me reviennent petit à petit en tête maintenant. Ce type. Ce vieux pote d’un passé qui paraît si lointain, mais pas tant différent du présent pourtant. Ma gorge se serre alors que je déglutis. Une flopée d’images surgit dans mon esprit, et avec elle, les derniers mots que j’ai balancé à Jack avant de couper les ponts. C’était en prison. C’était pendant un étrange moment de lucidité. Une lucidité bien trop douloureuse. « Matt est mort, Jack ». Je frémis. J’avais planté mes yeux au fond des siens, et j’avais lâché la nouvelle. Sans fioriture. Juste comme ça. De la manière la plus violente et la plus brutale qui soi. « Il a fait une overdose ». Je ferme les yeux et secoue la tête. Putain. La conversation ne s’est pas éternisée. Je ne suis plus jamais retourné le voir. J’ai lâché tout le monde. J’ai tiré un trait sur cette vie de merde, sans un regard en arrière. Et voilà qu’aujourd’hui, elle me rattrape encore un peu. A sa manière.

Il y a beaucoup trop de choses qui se bousculent dans mes tripes. Beaucoup trop d’émotions ravivées. J’ai plus l’habitude de ça. Ressentir des trucs. Bon sang de merde. Un amas de questions s’accumule contre mes lèvres. Qu’est-ce que tu fous-là, Jack ? L’interrogation tourne en boucle entre les parois de mon crâne. Mais c’est stupide. Complètement con. C’est moi qui n’ai rien à faire là. Je suis dans sa tête, dans ses rêves. C’est moi l’intru. Et pourtant, je suis incapable de faire le moindre geste pour m’en aller. Quelque chose me retient, les pieds vissés sur le béton de cet immeuble. Peut-être bien que c’est lié à ce que Jack a réveillé au fond de mon être. Ça faisait tellement longtemps que je n’avais pas senti le moindre sentiment, aussi cruel soit-il, me tordre le ventre.

- Merde, répété-je en secouant de nouveau la tête pour rassembler mes idées. Merde Jack, j’ai toujours pensé que t’étais mort.

Mes lèvres s’emmêlent. C’est sorti tout seul. Sincèrement, sans que je ne réfléchisse. Et ce n’est pas approprié du tout. Mais peu importe. Jack est en train de rêver, je compte bien sur son inconscient pour ne pas buter sur ce genre de propos décousus. Je le dévisage, sans pouvoir m’empêcher de me dire que c’est peut-être qu’un mirage. Un tour de passe-passe de mon esprit complètement déglingué. Ou peut-être bien que je suis mort. Allez savoir.

- Est-ce que …. Est-ce que tu es sorti de taule ?

Mes sourcils se froncent plus ou moins sur mon front, incertains. J’essaye de rester concentré sur lui. Sur sa silhouette plus large qu’auparavant. Surtout, j’essaye de ne pas me laisser entraîner par le torrent de sensations qui me submerge de l’intérieur. J’essaye de ne pas me focaliser sur mon nom, prononcé à travers sa voix grave. Ça aussi, ça faisait longtemps. Que je n’avais pas entendu quelqu’un m’appeler par mon prénom.

- T’es en train de rêver, Jack, ajouté-je tant bien que mal, luttant contre ce nœud noué au fond de ma gorge. Tu ne te rends pas compte de ce que t’es en train de raconter. J’peux pas t’avoir manqué. Ce que toi et moi on a laissé derrière nous, ça peut manquer à personne.

Il n'a plus l'air de se piquer. Il a l'air clean. Son aura est beaucoup trop apaisé pour une vie de camé. Ce genre d'âme déchue, c'est le repas idéal pour les créatures de mon espèce. Mes songes auraient probablement été dévorés jusqu'à la dernière miette, si je n'étais pas né avec cette nature noire. Mais Jack, lui, il n'a aucune idée de tout ça. Et la franchise de ses paroles me fait bien trop perdre pied pour que je ne veuille pas le raisonner.



Revenir en haut Aller en bas

informé

Jack Davis
Jack Davis

Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Notsleep

INSCRIT DEPUIS LE : 17/01/2018
MESSAGES : 268
POINTS : 4189



Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Empty
MessageSujet: Re: Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack}   Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} EmptyMer 21 Aoû - 16:13


Dites moi que je rêve !

Néo & Jack



C’est sorti tout seul. Comme une balle filant à toute allure. Bordel oui, il m’a manqué. Voir sa trogne. Même si la dernière fois, c’était franchement hardcore. Pour Matt. Avant qu’il ne s’envole, qu’il ne me laisse seul dans ma merde. Je lui en veux pas. J’aurais sans doute fait pareil. C’était Matt qui nous avait rassemblé, sans lui, notre relation n’avait plus lieu d’être. Et puis, ça voulait dire qu’il avait sans doute décroché non ? Mes yeux se plissent à sa rencontre. Il a l’air crevé, blanc comme un cachet, mais pas drogué. Je tire une fois encore sur ma clope, ne pouvant m’empêcher de pouffer à sa répartie. Moi ? Mort ?

« Désolé de te décevoir. »

Mon sourire flotte sur mes lèvres. Ca m’amuse, cette situation. Ca échauffe un peu mon coeur de vieil ours. Ma clope fini au sol, écrasé sous ma chaussure avant que mes doigts n’en chope une nouvelle par automatisme, l’allumant par habitude.

« Ouep. Ca fait un moment. Cinq ans déjà. »

Ca fait cinq ans. L’âge de mon fils. Facile à se rappeler. Comme si je pouvais oublier ça. C’était pas la plus belle période de ma vie, c’est certain, mais pas la pire non plus. Au moins, quand j’étais en taule, j’avais un toit sur ma tête. J’avais dû faire mes preuves, me battre pour ma vie, mais j’avais survécu. Comme j’avais survécu à la drogue. A présent, tout pouvait me passer dessus, ça m’était totalement égal.

« Crois ce que tu veux Néo. Je sais ce que je dis. Cette vie ne me manque pas. Mais toi, c’est différent. »

Si j’étais pas entrain de rêver, jamais je lui balancerais un truc pareil. Aussi intime, aussi précieux. Heureusement, il est pas vraiment là de toute façon. Il vient même de le dire lui même. Alors peu importe. C’est pas comme si je débitais ses conneries au vrai Néo.

« Et toi alors, qu’est-ce que tu fou là ? Dans mon rêve ? Pourquoi maintenant ? Après dix ans ? J’ai du mal à croire que je pense à toi maintenant. C’est pas logique. »

Ca m’emmerde, en fait. J’essaie de me concentrer, de comprendre, mais les pensées logiques qui fusent dans mon esprit s’envolent presque aussitôt. La seule chose qui me retient à mon rêve, c’est lui. Lui et sa bouille qui me dévisage d’une drôle de manière. Quoi, c’est tellement improbable de me voir ?

« Qu’est-ce que tu deviens ? J’imagine que t’as arrêté, depuis la dernière fois que je t’ai vu. T’as bien fait. Cette merde à réussi à avoir Matt. J’aurais pas supporté qu’elle te chope aussi. »

_________________
Surprise bitch !
You hear us? You hear us? If you hear us, go fuck yourself. You thought you were going to have us? You thought we had not seen anything? Surprise asshole!
Revenir en haut Aller en bas

libre

Néo K. Hansen
Néo K. Hansen

Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} 191003053226571452

INSCRIT DEPUIS LE : 19/08/2019
MESSAGES : 193
POINTS : 2609



Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Empty
MessageSujet: Re: Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack}   Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} EmptyMer 21 Aoû - 19:59




Dites moi que je rêve
Jack & Néo


Moi c’est différent ? Et pourquoi c’est différent, au juste ? Mon visage devrait lui rappeler de sales souvenirs. Une époque crade de sa vie, qu’il a probablement envie d’enfouir le plus loin possible. Mes sourcils frémissent à nouveau. Ses mots ont le don de me déstabiliser. Je sais que ce ne sont pas des conneries. Je sais qu’il n’est pas en train de balancer les premiers mensonges qui lui viennent à l’esprit. Tout bonnement parce qu’il est en plein Rêve. Il est persuadé que tout ça n’a rien de réel. Que moi aussi, je ne suis qu’un nuage de vapeur coloré par la volonté de son inconscient. Pourquoi il ne serait pas honnête, hein ? Tous les Rêveurs fonctionnent de la même manière. Le désarroi m’enserre le ventre. Merde, je ne m’attendais pas à tomber nez à nez avec lui, et encore moins à ce qu’il me sorte des choses pareilles. Puis, ses prochaines paroles me transpercent une à une. Comme une nuée d’aiguilles toutes plus infimes et  désagréables les unes que les autres. « J’imagine que t’as arrêté, depuis la dernière fois que je t’ai vu ». Mes dents se serrent. Je détourne les yeux d’instinct. La putain de vérité, c’est que j’ai jamais vraiment réussi à arrêter. Jamais, putain. C’est ancré au plus profond de ma chair. Je sais que c’est ce qui m’attend à mon réveil ; le manque, la dépendance, la folie latente et grandissante. « Cette merde a réussi à avoir Matt ». Mes paupières se ferment brièvement. Durement. Douloureusement. Entendre ce nom fait jaillir au fond de moi cette sensation noire que j’essayais d’étouffer et de garder muette depuis que j’ai croisé le regard de Jack. Ma voix est peut-être plus tranchante que prévue lorsque je reprends la parole. Tais-toi Jack. Bon sang, pas un mot de plus.

- T’es pas en train de rêver de moi.

Mes yeux retrouvent franchement l’éclat des siens.

- Je suis là seulement parce que je l’ai voulu. Je sors pas de ton imagination, Jack. J’suis vraiment là. Dans ta tête.

Les mots fusent comme des éclairs sur ma langue. Vifs. Défensifs. Et finalement un soupir m’échappe. Je ne devrais pas faire ça. Ma main glisse sur mon faciès, las soudain. Ça serait plus simple de disparaître. De quitter le Rêve dans un coup de vent, et de ne plus jamais y refoutre les pieds. Je n’aurais plus à entendre ses allégations beaucoup trop troublantes, beaucoup trop percutantes. Pourquoi je n’arrive pas à m’y résoudre, hein ? Pourquoi je suis encore là, accroché à la substance du songe, comme si c’était le truc le plus précieux qu’il m’a été donné de côtoyer ? Parce que t’es lâche, Néo. Parce que t’assume pas ta solitude. T’es terrifié à l’idée d’oublier qui t’es vraiment, dans la réalité. Jack fait partie de ma réalité. Il en a fait partie, du moins. Je suis incapable d’ignorer ça. Aussi lancinantes soient ces retrouvailles.

Je ne cherche pas à retrouver son regard. Mes jambes bougent enfin. Comme lui peu auparavant, je m’assoie au bord du vide. Mes pieds pendent dans le vide. Je laisse mon attention traîner en contre-bas avant de lever le nez vers le ciel étoilé.

- Je ne peux pas te dire pourquoi « maintenant ». C’est comme ça. Un coup du sort. Le destin peut-être. Il a toujours eu un humour de merde, celui-là.

Il ne va probablement pas comprendre un traître mot de ce que je lui révèle. Et pourtant. S'il savait.




_________________
give me what i want. give me what i need right now. that's what i want. that's what i need, get it ! cure me, or give up the fight here.
Revenir en haut Aller en bas

informé

Jack Davis
Jack Davis

Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Notsleep

INSCRIT DEPUIS LE : 17/01/2018
MESSAGES : 268
POINTS : 4189



Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Empty
MessageSujet: Re: Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack}   Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} EmptyMer 21 Aoû - 21:55


Dites moi que je rêve !

Néo & Jack



Prononcer le nom de Matt me fait un mal de chien. Même après toutes ses années, même après avoir fait mon deuil. Lui aussi, il me manque bordel. Mon frère. Putain, j’ai tellement voulu en finir lorsque Néo m’a apprit qu’il nous avait quitté. J’ai tenté. Plus d’une fois, sans jamais y arriver. C’est comme si la vie n’avait juste pas voulu me quitter. Comme si j’avais encore de la merde à trainer. J’avais même pas pu assister à son enterrement. J’avais même pas pu lui dire au revoir. Je me haïssais encore pour ça. Matt méritait pas ça. C’était un mec bien, vraiment, qui avait juste eu une pute de vie pour le massacrer. Au moins, il avait connu le bonheur, un peu, avec Néo, avant de quitter notre monde. Mon regard quitte Néo, brièvement, pour se perdre dans des souvenirs bien trop horrible à mon goût. Je me rappelle encore de notre rencontre, de cette main tendue qu’il m’avait offerte alors que j’étais à la rue. Sans lui, tout cela ne serait jamais arrivé. Putain, qu’est-ce qu’il peu me manquer.

La voix de Néo jailli à nouveau. Tranchante, défensive, horrible à mon oreille. Je reste muet face à ses mots. Putain, il se fou de ma gueule ou quoi ? Non, pas à l’expression qu’il me renvoi. Il est sincère. Horriblement franc. Putain, c’est pas vrai. Il ment. C’est impossible. Alors... Alors cette vieille tox shootée au crack avait raison ? Je peux pas le croire. Je peux pas croire que c’est vrai. Que ce que m’a raconté un jour cette vieille morue est bel et bien vrai, avant d’éclater dans le caniveau. Et pourtant... Pourtant, ça colle. Ca colle avec cette constatation étrange que je me suis faite en détaillant le visage de mon ancien pote. Ou bien je deviens dingue. Je ne sais pas. J’en sais foutrement rien putain.

Mes yeux le suivent alors qu’il s’installe au bord du vide, comme moi auparavant. Je l’observe, de dos, sans rien dire. Et si c’est vrai, ce que je viens de lui déballer... Merde. Putain. Je lui ai vraiment dit tout ça. Je serre les dents. Fais chier. Tant pis. C’est trop tard maintenant, de toute façon. Passe à autre chose Jack. Passe juste à autre chose.

Je reprends contenance après que ses paroles viennent à nouveau chatouiller mes oreilles. Il ne sait pas. Il ne sait pas pourquoi maintenant. Un putain de coup du sort. Bordel, il se fou vraiment de ma gueule ou quoi ? Je tire sur ma clope, oubliée entre mes doigts, alors que mes pieds reprennent soudain vie pour mieux le rejoindre. Je l’imite, reprends ma place. Il est dans ma tête. Il est réel. Bordel, j’ai vraiment du mal à le croire. Mon regard le scrute encore, à la faible lueur de la lune qui nous éclaire, juste pour m’assurer qu’il ne raconte pas de connerie. Comment je fais pour en être sûr ? Comment ? Aucune idée. Ca m’énerve. Assez pour que mes yeux le quittent, échouant sur un point imaginaire devant moi.

« Si c’est vrai... Prouve le moi. Prouve moi que t’es bien là et que je suis pas en train de t’imaginer... »

J’en ai besoin. J’ai besoin de savoir bordel. Et l’idée ne s’envolera pas tant que je ne saurais pas. Ma main glisse jusqu’à mon paquet pour le lui tendre, lui offrant une clope. En l’honneur du bon vieux temps. Je crois. Je sais pas. Tout s’embrouille dans ma tête. Je soupire un grand coup.

« Tu m’as pas répondu. Qu’est-ce que tu deviens ? Raconte moi. J’ai envie de savoir. »

J’en ai besoin, pour réaliser ses dires. Pour me dire que je suis pas totalement allumé. Bordel, pourtant je suis clean depuis un temps. Ca peut pas être ça. Bordel Néo, tu peux pas foutre la merde dans ma tête comme ça.

« T’es quoi au juste ? T’es un... Cauchemar ? C’est ça ? T’as pas la gueule d’un Gardien en tout cas. »


Ce sont les seuls deux mots que j’avais retenu de ma conversation avec la vieille folle. Cauchemars et Gardiens. J’avais pris son blabla insensé pour un sale trip, que je lui enviais d’ailleurs, mais là, maintenant, ça me paraissait à la fois plus vrai que vrai et à la fois totalement irréaliste. Eclaire moi Néo, j’en ai besoin là, franchement.

_________________
Surprise bitch !
You hear us? You hear us? If you hear us, go fuck yourself. You thought you were going to have us? You thought we had not seen anything? Surprise asshole!
Revenir en haut Aller en bas

libre

Néo K. Hansen
Néo K. Hansen

Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} 191003053226571452

INSCRIT DEPUIS LE : 19/08/2019
MESSAGES : 193
POINTS : 2609



Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Empty
MessageSujet: Re: Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack}   Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} EmptyJeu 22 Aoû - 8:49




Dites moi que je rêve
Jack & Néo


Jack revient s’asseoir à côté de moi. Et finalement, ses paroles me font relever la tête dans sa direction. Je l’observe, sceptique, presque méfiant, alors qu’il prononce des mots qu’il n’est pas censé connaître. C’est étrange. D’un côté il a l’air d’y croire, alors que n’importe qui à sa place aurait rit à cette énorme blague. D’un autre, il semble trop peu perturbé par cette idée pour que ça n’en soit pas suspect. Il aurait été bien plus simple, et bien plus logique, de mettre ça l’irrationalité de son inconscient. Mais ça, c’était avant qu’il prononce ces termes. Cauchemar. Gardien. Je finis par hocher la tête, avant d’attraper l’un des bâtonnets de nicotine qu’il me tend. J’ai pas la gueule d’un super-héros hein ? En d’autres circonstances, je me serais sûrement marré. J’ai toujours aimé ça, avec ce mec. Cette franchise à toute épreuve.

- Comment tu sais tout ça ?

Parce que c’était déjà beaucoup, et ça ne pouvait pas être le fruit du hasard. Des conneries qu’il aurait balancé, juste pour déconner. Je glisse la cigarette entre mes lèvres, sans prendre le soin de lui réclamer un briquet. Le bout s’embrase délicatement sous le jeu de ma simple volonté. Mes yeux se perdent un instant dans les volutes de la fumée nocive. Les questions de Jack tournent en boucle dans ma tête. Prouve-le moi. Prouve-le moi. Je retrouve l’éclat clair de son regard, que je soutiens longuement. Est-ce que j’ai vraiment envie de le faire ? Est-ce que j’ai vraiment envie de lui dire ? Ouais. J’en ai besoin. Parler à quelqu’un, dans ce monde irréel. Parle à quelqu’un qui me comprend.

- Je pourrais transformer ton rêve en cauchemar.

J’étudie ses traits, ses expressions, les mystères de ses iris. Bien sûr que je pourrais le faire. Mais je n’en ai plus envie. Ma part d’ombre s’est rangée à l’instant où je l’ai reconnu. Je ne peux pas faire ça à Jack. Je n’aurais pu le faire à aucun de mes frères d’antan. Ce serait briser ce lien forgé dans la détresse qui nous unissait, et qui nous unira toujours d’une certaine manière.

- Quand tu te réveilleras … Si tu te souviens de tout ça, bien évidemment, repris-je finalement en tirant sur ma clope, on peut se donner rendez-vous, si tu veux.

J’expire une vapeur grisâtre, avant de reprendre.

- Je ne devrais pas être difficile à trouver.

Un sourire placide prend place sur mes lèvres. J’appose mes paumes contre le béton du toit pour m’y appuyer négligemment.

- Je suis à l’hosto, Jack. Probablement relié à un tas de machines. Je suis dans le coma. Presque un vrai cadavre.

Alors, en effet, il ne devrait pas trop en chier pour me tomber dessus. Un petit tour des hôpitaux, une requête formulée à l’accueil pour trouver la bonne chambre … et il tombera sur mon corps inanimé. Je serai au rendez-vous, c’est certain. Pas sûr que l’ambiance soit très animée par contre. Mes yeux fouillent au fond des siens, avant que mon attention ne retombe sur le bout incandescent de la cigarette. Mon bras se lève pour lui désigner le bâton blanc.

- Ça fait un moment que j’ai quitté la réalité. J’ai oublié la saveur de ce truc. Je ne sais même plus le goût que ça a.

Un ricanement sans joie me secoue brièvement. C’est triste putain. Et pourtant, je vois difficilement comment j’aurais pu m’en sortir autrement. C’est ce que j’ai toujours cherché, non ? Quitter l’impitoyable vérité d’un monde trop cruel pour moi.




_________________
give me what i want. give me what i need right now. that's what i want. that's what i need, get it ! cure me, or give up the fight here.
Revenir en haut Aller en bas

informé

Jack Davis
Jack Davis

Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Notsleep

INSCRIT DEPUIS LE : 17/01/2018
MESSAGES : 268
POINTS : 4189



Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Empty
MessageSujet: Re: Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack}   Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} EmptyJeu 22 Aoû - 9:29


Dites moi que je rêve !

Néo & Jack



A son expression, je comprends que j’ai visé juste. En plein dans le mile. Un Cauchemar. Putain, c’est totalement dingue. Trop pour mon esprit. Mais je m’y accroche, à cette idée. A cette nana totalement allumée qui m’avait annoncé ça comme une normalité banale. Sa normalité. Ma clope grille mes poumons alors que je tire dessus, le regard de Néo percute le mien. Il a l’air surpris, méfiant. Ouais, moi aussi je m’y attendais pas. Pas du tout. Putain Jack, t’es vraiment en train de perdre la boule.

« Tu te souviens d’Alma ? Tu l’as pas connue je pense. Elle passait au squat de temps en temps. Elle était totalement allumée en permanence. Le crack, c’était sa cam... Elle m’a raconté toutes ses conneries de Cauchemars et de Gardiens un jour qu’elle venait de prendre. Je l’ai pas crue, tu t’en doutes. J’ai juste pensé qu’elle faisait un putain de trip. J’me suis contenté de l’écouter. J’aurais jamais cru que cette folle disait vrai. Putain... C’est complètement dingue. »

Je pourrais transformer ton rêve en cauchemar. Ca sonne comme un défi. Comme une nouvelle épreuve à relever. Mon regard doit briller. J’ai presque envie de le provoquer, juste pour voir, pour savoir, mais à la place, je ferme ma gueule, le laisse continuer sur sa lancée, après un échange de regard digne des plus beaux western. Son regard m’a manqué. Même si son éclat à changé. Il a l’air épuisé. Blasé. Mais qu’est-ce qui s’est passé ?

La réponse ne tarde pas à se faire entendre. L’hôpital ? Le coma ? Je le dévisage sans le vouloir. Oh merde. C’est pas vrai. Je n’ai aucun mal à le croire, cette fois. Mes sourcils se froncent sur mon front. Raconte moi bordel. Qu’est-ce que t’as foutu pour être dans cet état là ? J’ai envie de le frapper pour ça. J’espère que c’est pas à cause de cette saloperie de meth à laquelle il était accro. Dites moi que ce n’est pas ça.

« Je viendrais. Demain. »

Mon regard le quitte, se pose sur ma clope presque finie. Je tire dessus encore un peu, juste pour la forme, avant de la jeter dans les airs. Demain, j’irais le voir. Je le retrouverais, même si ça doit me prendre la journée. Je me forcerais à me souvenir de tout ça. De lui. Il le faut.

« Qu’est-ce qui t’es arrivé Néo ? Me dit pas que c’est à cause de la cam. Si c’est ça, j’me ferais un plaisir de te botter le cul à ton réveil. »

J’affiche un sourire se voulant à la fois sincère et malicieux. Il va y avoir droit, peu importe si je dois me faire virer de l’hosto. Je le laisserais pas là. C’est hors de question. Je le laisserais pas tomber. Peu importe ce que ça me coûte. Pour lui. Pour Matt.

_________________
Surprise bitch !
You hear us? You hear us? If you hear us, go fuck yourself. You thought you were going to have us? You thought we had not seen anything? Surprise asshole!
Revenir en haut Aller en bas

libre

Néo K. Hansen
Néo K. Hansen

Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} 191003053226571452

INSCRIT DEPUIS LE : 19/08/2019
MESSAGES : 193
POINTS : 2609



Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Empty
MessageSujet: Re: Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack}   Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} EmptyJeu 22 Aoû - 12:07




Dites moi que je rêve
Jack & Néo


J’écoute ses explications sans broncher. Alma … Ça ne m’évoque rien. Même en forçant sur mes souvenirs, ce prénom n’évoque rien en moi. Il faut dire que j’étais souvent bien trop défoncé pour faire attention à ce genre de choses. Et il faut dire aussi que c’était y’a presque dix ans. Depuis le temps, je n’ai pas retenu le nom de toutes ces saloperies de camés qui se sont foutus en l’air avec moi.

- Ouais, complètement dingue, répété-je, les yeux perdus dans le vague. Et pourtant c’est vrai.

J’ai presque de la peine pour « Alma ». Quelque chose me souffle, à travers les paroles de Jack, que cette femme n’a pas survécu longtemps après leur conversation. C’est comme un sombre instinct. Mon esprit flotte à la dérive en pensant à cette inconnue. Pendant ce temps, mon camarade accuse la nouvelle. Mon état pire que déplorable dans la réalité. Et encore Jack, t’as rien vu. Peut-être bien que je suis totalement défigurer. Peut-être bien que je suis estropié. Pire, plus capable de marcher. Il était balèze, l’arbre contre lequel je me suis fracassé. Il ne devrait pas faire cette tronche-là. Il voulait savoir ce que j’étais devenu, après tout. C’est pas pire que l’idée d’avoir pu rester un déchet au fond d’un appart’ en ruine. Il reprend la parole, et je lui lance un regard mordant.

- Je te l’ai dit parce que tu voulais une preuve de tout ça. Après ça, je t’interdis d’y retourner. C’est déjà assez avilissant d’imaginer ma mère passer ses journées à côté de mon lit, dans une putain de chambre d’hôpital.

Parce que c’est probablement ce qu’elle fait de la majorité de son temps. Ça ne serait pas étonnant. J’ignore le nombre de jours, de mois, d’années peut-être, qui se sont écoulées. Je me dis qu’il lui faudra longtemps, à ma mère, avant d’accepter l’idée de débrancher les machines qui me maintiennent sûrement en vie. C’est contre sa façon d’être, contre sa religion. Contre son instinct maternel. Parfois je me dis que c’est rassurant, de savoir que je dispose encore d’un peu de temps. Parfois, je me dis qu’il aurait mieux fallu en finir au plus vite.

- C’était juste un accident de bagnole.

Je hausse les épaules, évitant soigneusement son regard. Je suis frileux à l’idée de parler de ça. C’était pas la méth’. Ou alors, juste à moitié. J’étais en manque. J’avais juste bu. J’étais juste triste comme un sale clébard. Mais j’étais clean. Ma caisse a simplement quitté la route.

- Tu sais … Je sais pas si je me réveillerai un jour.

Je grimace un bref instant. Je ne pensais pas que prononcer ça à voix haute me broierait autant le ventre. Ma tête se relève vers lui, alors que j’écrase négligemment le mégot par terre.

- Je ne sais pas comment faire. Je ne sais pas comment faire pour me réveiller. C’est … déroutant, mais je n’en ai pas la moindre idée.




_________________
give me what i want. give me what i need right now. that's what i want. that's what i need, get it ! cure me, or give up the fight here.
Revenir en haut Aller en bas

informé

Jack Davis
Jack Davis

Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Notsleep

INSCRIT DEPUIS LE : 17/01/2018
MESSAGES : 268
POINTS : 4189



Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Empty
MessageSujet: Re: Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack}   Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} EmptyJeu 22 Aoû - 12:36


Dites moi que je rêve !

Néo & Jack



Sa réaction est sans appel. Il ne veut pas que je revienne après ma visite, pas que j’insiste. Je peux le comprendre. Mais c’est pas pour autant que je vais l’écouter. Il veut que je lui foute la paix hein ? C’est vraiment mal me connaitre tiens.

« J’crois que t’es pas vraiment en position de m’interdire quoi que ce soit Néo. »

Je lui offre mon plus beau sourire, lui signifiant clairement qu’il peut aller se faire foutre. Que je ferais ce que je veux, peu importe ce qu’il en pense, peu importe ce qu’il me dit ou ce qu’il me fait subir ici, dans ce monde onirique. C’est risqué. Mais tant pis. La raison de son coma fini par sortir. Un accident de voiture. Un foutu accident de bagnole. Mes lèvres s’abaissent d’elles-même tandis qu’il hausse les épaules. Je vois bien à quel point ça l’atteint, ne peu m’empêcher de grogner en l’entendant aussi pessimiste. Ca fait si longtemps que ça ? Visiblement. Au point qu’il n’ai plus vraiment d’espoir, même si il n’en a jamais vraiment eu, à l’époque où on se côtoyait. Nos iris se croisent à nouveau. Moi non plus, j’en sais rien. Je me sens totalement impuissant pour le coup. J’y connais rien moi, je suis pas médecin, juste un gars lamba qui lâche jamais l’affaire. Je ne sais pas quoi lui dire. Alors je ne dis rien, je me laisse le temps de méditer sur ses paroles en admirant la beauté de la nuit qui nous couvre. Les myriades d’étoiles qu’il a fait apparaitre. Qu’il soit capable d’une chose aussi magnifique est horriblement déstabilisant. Totalement à son image.

« Il doit bien y avoir une solution. Tu te réveilleras. D’une manière ou d’une autre. Si tu crois que je vais te laisser végéter dans ton lit sans rien faire, tu te fourres le doigt dans l’oeil. Je suis pas ta mère. Je suis bien pire. On trouvera une solution.»

Mes doigts glissent dans mes cheveux, les remettant en arrière alors que je m’incline, prenant appui sur mes mains, laissant aller mes pensées vers les étoiles sans pouvoir en décrocher.

« C’est magnifique... Ce que tu es capable de faire... »

Je m’allonge sur le dos, profite de la vue en glissant mon bras sous ma tête pour m’en faire un oreiller. Demain, j’irais le voir. Je constaterais l’ampleur des dégâts de mes propres yeux. Je consolerais même sa mère, si il le faut, même si je me doute qu’elle n’aura aucune envie de me voir. Peu importe. C’est pour lui que je serais là. Même si il n’en a aucune envie. Ca n’a pas la moindre importance. On y arrivera. Coûte que coûte.

_________________
Surprise bitch !
You hear us? You hear us? If you hear us, go fuck yourself. You thought you were going to have us? You thought we had not seen anything? Surprise asshole!
Revenir en haut Aller en bas

libre

Néo K. Hansen
Néo K. Hansen

Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} 191003053226571452

INSCRIT DEPUIS LE : 19/08/2019
MESSAGES : 193
POINTS : 2609



Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Empty
MessageSujet: Re: Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack}   Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} EmptyJeu 22 Aoû - 20:14




Dites moi que je rêve
Jack & Néo


Sa réplique me fait hausser des sourcils quelque peu décontenancés. Je ne suis pas en position de lui interdire quoi que ce soit ? Ah ouais ? Je l’avais pas vu venir celle-là.

- J’t’emmerde Jack.

C’est parti tout seul. Néanmoins mes lèvres se courbent en un sourire. Quel con. Il n’a vraiment pas changé pour un rond ce mec. Je n’arrive pas vraiment à le prendre au sérieux. Sincèrement, qui aurait envie de faire ça ? Perdre son temps au chevet d’un type plongé dans un putain de sommeil de plomb ? Y’a qu’une mère pour faire ça. Pas un vieux pote que je n’ai pas recroisé depuis une décennie. Malgré ça, je ne cherche même pas à parlementer. Ce type a l’air plus buté que jamais.

- Eh, calme toi Mère Thérèsa.

Je lui jette un regard dubitatif avant de rire tout bas. Jack dégage énormément d’énergie. Enormément de hargne. Et visiblement, il est plus motivé que moi-même à l’idée de mon réveil.

- T’es pas obligé de faire ça. T’es même pas obligé de le dire, pour essayer de me faire plaisir. J’ai pas besoin d’être consolé, tu sais.

J’étire mes jambes au-dessus du vide. Mon pote me fait marrer. Il n’a même pas encore vu mon corps inanimé sur un lit d’hôpital, qu’il pense déjà à m’en sortir. Il y croit déjà dur comme fer, à mon histoire. A mon retour dans le monde réel. C’est peut-être pour ça qu’il s’en est sorti. C’est de là qu’il a dû tirer la volonté nécessaire pour arrêter de se shooter. Pour passer au-dessus de ça, après la taule. Je lui envierais presque cette force brute que je sens d’ici circuler dans ses veines.

- Et laisse ma mère tranquille, tu ne sais même pas à quoi elle ressemble.

Une moue amusée anime mon faciès lorsque je me tourne de nouveau vers lui. L’image de Jack aux côtés de ma mère a quelque chose de totalement saugrenu. Quelle idée, putain. Je l’étudie un instant, étendu à mes côtés, les yeux perdus dans les profondeurs de la nuit. Un fort sentiment de sérénité émane de son inconscient. Mon sourire faiblit dans une nuance plus nostalgique. Tellement de temps s’est écoulé depuis la dernière fois que je l’ai vu. Jack a changé, indubitablement, et sur bien des points. Ce qui est désolant, c’est qu’en ce qui me concerne, j’ai l’impression d’en être resté au-même point.

- Tu trouves ?

Ce n’est pas vraiment une question. Je n’attends pas vraiment de réponse. C’est étrange, mais son aveu me chauffe un peu le cœur. D’un geste, je balance le mégot du haut de l’immeuble avant de me laisser tomber en arrière, moi aussi. Mon dos se cale contre le béton dur et froid. Mon attention trouve les étoiles qui semblent tant le fasciner.

- Elle n’a pas dû tout te raconter, ton Alma,
ajouté-je alors en tournant la tête vers lui pour quérir son regard. Tu n’es pas censé trouver ça beau.

De longues secondes s’effilochent dans les airs. Je l’observe en silence, m’imprégnant de ses traits plus vieux que dans mes souvenirs, avant de renchérir sans prévenir :

- T’as fait quoi après la prison ?

C'est quoi ton secret Jack. Comment t'as fait pour tirer un trait sur cette merde ?





_________________
give me what i want. give me what i need right now. that's what i want. that's what i need, get it ! cure me, or give up the fight here.
Revenir en haut Aller en bas

informé

Jack Davis
Jack Davis

Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Notsleep

INSCRIT DEPUIS LE : 17/01/2018
MESSAGES : 268
POINTS : 4189



Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Empty
MessageSujet: Re: Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack}   Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} EmptyJeu 22 Aoû - 23:19


Dites moi que je rêve !

Néo & Jack



Je m’emballe dans mon délire sans pouvoir m’en empêcher. C’est son rire qui fini par légèrement me calmer. J’adore son rire. Ca me fait du bien de l’entendre, après toutes ses années. Le voir sourire malgré son pessimisme me prouve bien que quelque part, enfui au plus profond de lui, il y a encore quelque chose à sauver. Même si il doit être persuadé du contraire, vu tout ce qu’il me raconte. En attendant, il se moque gentiment de ma gueule, alors que je me contente de sourire. Il a pas besoin d’être rassuré ou même consolé ? C’est pas mon genre. Je dis ce que je pense, c’est tout. Ni plus ni moins.

« Je sais. Je le dis comme je le pense. C’est pas mon genre de faire dans la dentelle. Tu devrais le savoir. »

Ma remarque sur sa mère fait mouche. Je profite à nouveau de son visage se muant en une expression amusée. Je préfère le voir comme ça. Et de loin. Néanmoins, il a raison. Je ne sais pas à quoi elle ressemble, sa mère. Je ne l’ai jamais vu. En même temps, c’était pas vraiment le sujet quand on se voyait. Si il y a bien quelqu’un qui aurait peut-être dû la rencontrer, c’était Matt. Pas moi. Je soupire, au moment même où il se décide lui aussi à s’allonger, prenant place à mes côtés. Ses mots effleurent l’air comme une caresse. Du moins c’est l’impression que j’en ai. Si il savait, à quel point je pouvais trouver ça beau. A quel point voir son visage éclairé par la lueur de la lune pouvait l’être encore plus à mes yeux. J’hésite, l’espace d’un instant, à rompre le charme de l’instant, à mettre fin au silence qui nous entoure doucement pour briser la distance qui nous sépare. Ne me regarde pas comme ça Néo. Ca fait trop longtemps que j’ai fais une croix sur ce genre de choses. Beaucoup trop longtemps.

Au final, c’est lui qui brise le moment avec sa question. Elle part comme une balle en pleine tête, me fait quitter son regard devenu trop déstabilisant pour rejoindre à nouveau l’étendue noiraude au dessus de nos têtes. C’est une perche que je serais bien sot de ne pas attraper pour me sortir de ma torpeur. A croire que je ne me suis toujours pas fait de raison. Pas entièrement du moins. C’est stupide, Jack. Vraiment stupide.

« J’ai rencontré Nancy. Une serveuse d’un café dans lequel j’ai rapidement pris l’habitude d’aller. Elle est tombée enceinte. Elle a décidé de le garder... J’ai jamais voulu être père. Jamais. Parce que je me disais que j’avais pas ce qui fallait pour ça. J’avais rien à offrir à un gosse. Rien à part une vie de merde. Et je voulais pas ça, surtout pas. Mais... Quand mon fils est né... Bordel, j’suis tombé totalement dingue de ce gosse. Il s’appelle Adam. Il aura cinq ans le week-end prochain. »

Je pris une pause, me laissait aller à penser à lui, mon petit bout, pour qui je pourrais donner ma vie. Et c’est d’ailleurs ce que j’avais fais, d’une certaine façon.

« Tu sais, quand Matt est parti, quand tu t’es volatilisé, j’ai perdu toute raison de vivre. J’ai voulu en finir, plus d’une fois. Mais ce gosse... C’est grâce à lui que j’ai arrêté mes conneries. Je voulais qu’il ai une belle vie. Pas comme la mienne. Je voulais lui offrir ce que je n’ai jamais eu. Ou au moins essayer. J’ai tout arrêté. Les deals, les vols, ce genre de conneries qui me collaient à la peau. Un pote mécano m’a prit en apprenti. J’voulais être réglo. J’ai bossé à la régulière jusqu’à reprendre son garage. J’me suis vite rendu compte que ça serait pas suffisant. Alors, j’ai pas eu le choix. J’ai repris contact avec certains de mes potes. Maintenant, je fais le transporteur, une fois de temps en temps. Juste ce qu’il faut. On me paie pour fermer ma gueule et conduire. J’croise les doigts pour que ça continue. Je sais pas ce que je ferais si on m’enlevait Adam. »

Ca faisait beaucoup d’informations en une fois. Mais au moins maintenant, il savait. Dans les grandes lignes du moins. A mon tour de croiser son regard, d’essayer de savoir ce que lui, il a fait pendant toutes ses années. Mise à part s’éclater la gueule contre un arbre, évidemment.

« Et toi, raconte, qu’est-ce que t’as fais pendant ce temps là ? »

_________________
Surprise bitch !
You hear us? You hear us? If you hear us, go fuck yourself. You thought you were going to have us? You thought we had not seen anything? Surprise asshole!
Revenir en haut Aller en bas

libre

Néo K. Hansen
Néo K. Hansen

Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} 191003053226571452

INSCRIT DEPUIS LE : 19/08/2019
MESSAGES : 193
POINTS : 2609



Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Empty
MessageSujet: Re: Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack}   Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} EmptyVen 23 Aoû - 13:43




Dites moi que je rêve
Jack & Néo


Les lèvres de Jack s’animent. Il parle, il raconte. Et moi je reste hébété. Hébété de voir qu’il a pu se passer autant de choses en quelques années. Je l’écoute sans chercher à l’interrompre. Je découvre sa rencontre avec une fille. Sa rencontre avec son bébé. Putain. Jack a un enfant. Un môme. Un truc, tout petit, qui lui ressemble. Sous sa responsabilité. C’est sans doute ce qui me trouble le plus, dans son histoire. Mes yeux le quittent pour la voûte céleste alors que je déglutis. Alors c’est ça ? C’est ça son secret ? Avoir fait un gamin ? C’est sa force de vivre. Son objectif dans la vie. Ça, je le comprends bien en l’entendant s’émerveiller de l’anniversaire imminent de son rejeton. Merde. Bon sang. J’essaye de me projeter avec un gosse. Ça me fait froid dans le dos. Je ne suis pas foutu de m’occuper de moi. Comment je pourrais m’occuper de ça ? Je grimace dans l’obscurité de la nuit. Sa solution miracle, je ne pourrais jamais m’en inspirer. Dommage. Tant pis. Fallait s’y attendre.  

- Eh ben … J’espère que ça continuera de fonctionner pour toi,
lâché-je finalement alors que le silence retombe entre nous deux. Je suis vraiment content que tu t’en sois sortie. C’est cool, Jack. T’es un type bien. C’est que tu devais le mériter.

Je souris face aux étoiles. Son regard traine sur moi. Je le sens d’ici, mais je choisis de faire comme s’il n’en était rien. Ça me fait drôle de l’imaginer avec une famille. Une vraie famille, je veux dire. Un couple, une progéniture. Quelque chose qui n’a rien à voir avec une bande de camés complètement déchirés. C’est plus sain. Je finis par soupirer. Ma version à moi, elle est bien fade à côté de la sienne. Bien plus honteuse aussi. J’ai pas envie de tout lui raconter. J’ai pas envie de lui dire que j’ai jamais vraiment réussi à me désintoxer.

- Je suis retourné chez moi.

Je fronce légèrement mes sourcils, toujours sans chercher à le regarder. Mon esprit est capricieux. Je peine un peu à rassembler les souvenirs, mais finalement ça ne tarde pas trop à revenir.

- J’ai essayé de retrouver une vie « normale ». J’ai voulu trouver un job, mais c’était clairement pas évident avec le type de bagage que je me traîne. Alors, mon père a réussi à me faire rentrer dans sa boîte. Il était plutôt bien placé là-dedans. Je sais pas trop comment il a réussi à convaincre ses boss de recruter un type comme moi.

Putain de mystère. Aujourd’hui encore, je m’interroge.

- Et c’est à peu près tout. Je crois.


Je cligne des yeux, dépité.

- Contrairement à toi, je ne pense pas avoir une quelconque progéniture qui se promène dans la nature. Et heureusement, bon Dieu.


Je ris encore. C’est presque nerveux. Je déglutis, à nouveau, avant de tourner enfin la tête dans sa direction. Mes yeux s’arriment aux siens avec moins de mélancolie, et plus de sérieux cette fois.

- Ça fait longtemps que t’es endormi ? J’aimerais savoir. Tu pourrais te réveiller à tout instant.





_________________
give me what i want. give me what i need right now. that's what i want. that's what i need, get it ! cure me, or give up the fight here.
Revenir en haut Aller en bas

informé

Jack Davis
Jack Davis

Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Notsleep

INSCRIT DEPUIS LE : 17/01/2018
MESSAGES : 268
POINTS : 4189



Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Empty
MessageSujet: Re: Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack}   Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} EmptyVen 23 Aoû - 15:24


Dites moi que je rêve !

Néo & Jack



« Ouais, j’espère aussi. Si Nancy et son crétin de mari pouvaient arrêter de me faire chier, je t’avoue que ça m’arrangerais. »

Un rictus mauvais déforme mes lèvres en prononçant mes mots. Rien que d’effleurer le sujet, ça me met en rogne. Cet enfoiré n’attends qu’une chose, que je fasse une erreur, pour avoir une raison légitime de récupérer Adam. Mais il n’y arriverait pas. J’en fais le serment. Plutôt mourir que de perdre mon fils.

Heureusement, le récit que me compte Néo fait s’envoler mes pensées risibles. Je l’écoute avec attention, les yeux rivés vers lui, détaillant les expressions qui s’étalent peu à peu sur son visage. Mes yeux se plissent sensiblement. J’ai comme l’impression qu’il ne me dit pas tout. Mais je ne vais pas chercher plus loin. Je suis déjà heureux qu’il se livre aussi facilement. Au moins, il s’en est sorti. Il a arrêté la drogue, s’est accroché à un taff stable. Ca me fait plaisir, vraiment. Dommage que son accident ai tout fait foiré sur une si belle lancée.

« C’est bien, que tu te sois sorti de la merde, toi aussi. Peu importe le moyen, c’est le résultat qui compte. Toi aussi tu le mérites tu sais. »

Je lui offre un sourire sincère alors qu’il daigne à nouveau m’accorder son regard. Ce qu’il vient de me révéler ne fait que me booster un peu plus dans mon idée de ne pas le laisser tomber, de réussir à trouver une solution pour le sortir de son lit d’hôpital. Je me fais la promesse de me renseigner un peu sur le coma, sur les solutions, parce qu’il doit forcément y en avoir. Et si il n’y en a pas, il n’y aura plus qu’à en créer.

A nouveau, Néo me tire du fil de mes pensées. Me réveiller ? Ah oui, c’est juste, j’avais presque oublier que nous étions dans mon rêve.

« Euh... Bonne question. J’en sais rien en fait. Comment je peux... »

« PAPAAAAAA »

Je me réveille en sursaut, recevant un poids en plein dans le ventre en ouvrant grand les yeux. C’est Adam, évidemment. Avec son grand sourire et ses yeux de la même couleur que les miens étincelants de malice à ma rencontre.

« Réveille toi Papa ! Je meurs de faimmmm ! »

Je n’ai même pas le coeur de l’engueuler. Au contraire, je lui souris largement, oubliant déjà mon réveil agité. Merde alors, il est quelle heure au juste ? Mon regard glisse sur mon réveil. Même pas sept heure du matin ! Ce gosse me tuera !

« File donc t’habiller et laisse moi émerger veux-tu... J’arrive. »

Adam bondit encore sur mon ventre avant de s’enfuir tel le diablotin qu’il est, alors que je me frotte les yeux en soupirant. Je tente de me rappeler de mon rêve. De ce qui s’est passé cette nuit. Néo... Ce n’était qu’un rêve... Ou bien... Il faut que j’en ai le coeur net. J’ai promis de le retrouver, d’aller le voir. Il faut que je sache. Grognant légèrement, je plisse les yeux en me glissant en dehors de mon lit, direction ma douche. Je le retrouverais, j’appellerais tous les hôpitaux de la ville s’il le faut. Attends moi Néo, j’arrive.

_________________
Surprise bitch !
You hear us? You hear us? If you hear us, go fuck yourself. You thought you were going to have us? You thought we had not seen anything? Surprise asshole!
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Empty
MessageSujet: Re: Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack}   Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack} Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Dites moi que je rêve ! {Néo & Jack}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-