ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️

Partagez
 

 In the middle of the night ♦ Jack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

libre

Néo K. Hansen
Néo K. Hansen

In the middle of the night ♦ Jack 191003053226571452

INSCRIT DEPUIS LE : 19/08/2019
MESSAGES : 108
POINTS : 1481



In the middle of the night ♦ Jack Empty
MessageSujet: In the middle of the night ♦ Jack   In the middle of the night ♦ Jack EmptySam 24 Aoû - 22:10




In the middle of the night
Jack & Néo

Il a fallu du temps, un temps inouï, avant que je ne sente à nouveau mon cœur battre contre ma poitrine. C’est complètement con, quand on y pense. Parce que cette sensation n’a rien de réel. C’est juste un artifice onirique. Et malgré ça j’ai mis du temps avant de la faire renaître. Tout comme j’ai mis du temps à digérer la nouvelle.

Je ne suis plus qu’un corps inanimé, plongé dans un sommeil sans fin. Au fond d’un lit aux draps aussi livides que mon visage. Et ma mère passe l’entièreté de ses journées assise à mon chevet. Coincée sur une chaise inconfortable. Probablement à presser des doigts sans vie, qu’elle espère tant voir réagir sous la caresse de ses suppliques silencieuses.


A quoi d’autre pouvais-je m’attendre ? Je m’en doutais après tout. Depuis le début. Alors pourquoi c’est si dur à encaisser ? Pourquoi cette gifle monumentale est-elle si violente à accuser ? Peut-être bien que j’espérais autre chose. Que je m’étais imaginé un autre discours. Un truc plus optimiste. Peut-être bien aussi que je me disais que Jack allait revenir avec une solution toute trouvée. Qu’il m’aurait avoué que les médecins étaient à deux doigts d’y arriver. Qu’ils allaient me ramener.

Mais non.

Je suis resté un moment loin de Jack. Peut-être une nuit. Peut-être dix. J’en sais trop rien. Le temps n’a pas de prise ici. Mais quoi qu’il en soit, lorsque je réapparais enfin devant son Rêve, le trou béant au fond de mon âme a cessé de se lamenter. Je me laisse envelopper par l’atmosphère doucereuse du songe alors que mes pieds foulent le sol de son inconscient. Une brise légère et chargée d’iode effleure mon visage avant même que je n’ouvre les yeux sur ce qui m’entoure. La mer ne doit pas être loin. Je découvre un terrain vague, une étendue déserte, abandonnée, doucement reconquérie par les droits de la nature. Mes pas s’arrêtent aux abords d’une vieille cabane rongée par les années et l’air chargé de sel. Mon attention traîne à peine sur ses planches branlantes, envahies par la végétation environnante et égayées par la couleur subtile de quelques fleurs sauvages. L’ambiance a quelque chose de léger et de délicat. J’inspire longuement, les paupières closes, m’enivrant un instant du parfum de l’océan portée par le vent.

Quelque chose butte contre l’arrière de ma jambe. Pas trop fort, mais suffisamment pour attirer mon attention. Un bruit de petits pas effrénés ne tarde pas à se faire entendre. Je me retourne, découvrant un ballon à mes pieds. Et juste devant, un gamin aux cheveux blonds et aux joues rouges, venu pour le récupérer. Le môme ramasse l’objet égaré avant de lever ses grands yeux vers moi. Il me dévisage, de cette curiosité enfantine caractéristique des gosses de son âge. Plus ou moins piqué dans mon intérêt, je mets un genou à terre pour me retrouver à sa hauteur. J’étudie son visage rond, ses yeux clairs et francs, ainsi que les mimiques inconscientes de ses sourcils intrigués. Un sourire étire finalement le coin de mes lèvres. Ma main se lève et se pose sur sa chevelure dorée et complètement ébouriffée.

- C’est fou. C’est exactement comme ça que je t’imaginais.

Je jauge l’enfant encore un léger instant, avant de me relever. Derrière le môme, une silhouette plus haute et plus large s’est dessinée à l’angle de la cabane. Mes yeux partent à la rencontre de Jack, que j’accueille en enfonçant mes mains dans mes poches avant de lancer un coup de menton en direction de la petite tête blonde qui n’a toujours pas décroché un mot.

- Adam te ressemble comme deux gouttes d’eau.





_________________
give me what i want. give me what i need right now. that's what i want. that's what i need, get it ! cure me, or give up the fight here.
Revenir en haut Aller en bas

informé

Jack Davis
Jack Davis

In the middle of the night ♦ Jack Notsleep

INSCRIT DEPUIS LE : 17/01/2018
MESSAGES : 241
POINTS : 3429



In the middle of the night ♦ Jack Empty
MessageSujet: Re: In the middle of the night ♦ Jack   In the middle of the night ♦ Jack EmptyDim 25 Aoû - 0:17


In the middle of the night

Néo & Jack



« Aller vas-y mon grand ! »

J’éclate de rire en voyant Adam courir après son ballon avec l’espoir incommensurable de l’attraper alors que je fais de mon mieux pour ne pas frapper dedans trop fort avec mon pied. Mon regard le suit, émerveillé par cette petite chose qui vient tout juste de fêter son anniversaire. Il a déjà cinq ans putain. Cinq ans de gagné. Cinq ans de plus que ce qu’ils avaient annoncé. Je ne peux pas m’empêcher de le bouffer du regard, frappant dans mes mains pour l’encourager à aller plus vite, toujours plus vite. Je le provoque un peu, essaie de lui faire dépasser ses limites, de le dépenser un peu. Ce n’est pas tous les jours que nous avons l’occasion de jouer au foot ensemble après tout. Son rire se fait étouffer par une bourrasque de vent, faisant valser ses cheveux dans les airs. Il a tellement grandit, en si peu de temps. Il court comme un lapin, parle même mieux que son vieux père qui a presque du mal à reprendre son souffre en dérapant sur le sable sous ses pieds. Ca, évidemment, ça le fait rire, le gamin, il ne perd rien pour attendre !

« Attends toi, tu vas voir ! »

Mon pied heurte à nouveau le ballon, l’envoyant bien plus loin cette fois. Ca me laisse le temps de calmer un peu mon coeur en le suivant d’un bon pas. J’en profite pour glisser une bonne vieille clope entre mes lèvres, excellent moyen de reprendre mon souffle. Mes yeux se perdent sur ce qui nous entoure, brièvement. Je le cherche, sans même en avoir conscience. Cette nuit encore. C’est totalement stupide. Et pourtant je ne peux pas m’en empêcher. Rapidement, je me fais une raison. Il n’est pas là. Cette constatation ne fait que creuser un peu plus l’idée qui me traine dans la tête depuis quelques jours. Je commence à être persuadé d’avoir tout inventé. Persuadé que Néo n’était pas réellement là. Qu’il ne l’a jamais été. Que c’est juste mon inconscient qui m’a joué des tours. Pourquoi maintenant ? Je n’en sais toujours rien. A croire que j’avais besoin de lui parler, de me faire une raison, je sais pas. Mais... Mais ça va à l’encontre de la vérité présente dans la réalité. Celle qui m’amène à l’hosto tous les jours, pour voir son corps endormi dans un sommeil presque aussi profond que la mort. C’est ce qui me fait garder l’espoir que je ne suis pas encore devenu totalement dingue. Ce même espoir qui me fait explorer mes rêves à sa recherche, comme si il allait finir par apparaitre, de la même manière qu’il était venu me chercher la première fois. Un foutu espoir qui s’amenuise chaque nuit un peu plus.

Je quitte ma contemplation pour glisser mes yeux vers la silhouette que j’aperçois au loin. Adam s’est arrêté dans sa course, juste aux pieds de quelqu’un de beaucoup plus grand que lui. Je fronce les sourcils, l’espace de quelques secondes, avant de comprendre de qui il s’agit. Mon palpitant s’agite frénétiquement dans mon torse. Je troque mon rictus inquiet pour mon enfant par un sourire que j’ai du mal à retenir. Il est là. Il est revenu. Enfin.

« Il parait ouais. »

C’est tout ce que je trouve à lui répondre, tirant sur ma clope pour mieux faire disparaitre mon sourire de mes lèvres. Il ne me faut que quelques enjambées pour le rejoindre, m’assurer que c’est bien lui. Mes yeux le détaillent rapidement, se perdent sur son visage. Mes pas se stoppent à à peine un mètre de lui, accueillant mon fils qui s’empresse de se glisser entre mes jambes. Ma main libre se pose sur la tête blonde, le rassure d’un geste protecteur avant qu’il ne décide de lui-même de s’éloigner avec son ballon, bien décidé à se passer de son paternel pour un petit moment. Je quitte mon cauchemar des yeux pour m’assurer qu’il n’aille pas trop loin, juste pour être sûr, brisant le peu d’espace qu’il y avait encore entre nous pour me glisser à ses côtés.

« Il grandit tellement vite. Te fie pas à sa bouille d’ange, c’est un vrai garnement. »

Je souris à nouveau. Mes mains glissent dans les poches de ma veste alors qu’une nouvelle bourrasque s’engouffre dans mes cheveux, emportant brusquement la fumée de ma clope grillée aux coins de mes lèvres. Néo est là. Je suis pas encore totalement taré.

_________________
Surprise bitch !
You hear us? You hear us? If you hear us, go fuck yourself. You thought you were going to have us? You thought we had not seen anything? Surprise asshole!
Revenir en haut Aller en bas

libre

Néo K. Hansen
Néo K. Hansen

In the middle of the night ♦ Jack 191003053226571452

INSCRIT DEPUIS LE : 19/08/2019
MESSAGES : 108
POINTS : 1481



In the middle of the night ♦ Jack Empty
MessageSujet: Re: In the middle of the night ♦ Jack   In the middle of the night ♦ Jack EmptyDim 25 Aoû - 23:50




In the middle of the night
Jack & Néo

Je me désintéresse totalement du gosse alors que Jack se rapproche. Un sourire franc se dessine en travers de son visage. Je l’observe, avec son éternelle cigarette logée au coin des lèvres, couver son rejeton d’un air émerveillé. Il a l’air heureux d’être là. Juste heureux d’être avec Adam. C’est un beau rêve. Enfin je crois. Cette fois je m’applique à ne pas en troubler les rouages. Mes yeux ne l’ont toujours pas lâché alors que son épaule vient se ranger auprès de la mienne. Je scrute son faciès. Ses traits comblés, tirés par une fatigue positive. Sa barbe blonde, plus fournie que dans mes vieux souvenirs. Et cette lueur inébranlable qui scintille envers et contre tout à travers son aura. Il me parle de son fils, et je me contente de répondre par un semblant de sourire. Je finis par récupérer son regard, et je reste un long moment ainsi, à soutenir l’intensité de ses iris.

- Merci. Pour avoir été aussi franc, l’autre fois.

J’écorne la simplicité du moment. Je sens les muscles de mon visage se tendre légèrement sous mes paroles. Pourtant je me force à garder mes yeux plongés dans la profondeur des siens, encore un peu. Puis je détourne mon attention de lui, comme pour tourner le dos à cette conversation que nous n’avons pas fini l’autre fois, et que j’estime avoir conclu à l’instant. Une bonne fois pour toute. Il fallait que je le fasse. Il fallait que ces mots quittent ma bouche et trouvent un sens à ses oreilles. A présent, je me concentre sur la tête blonde qui s’éloigne un peu plus loin pour jouer au ballon. Comme Jack, je cale mes mains plus profondément dans les poches de ma veste. Je rabats les pans du vêtement plus étroitement autour de mon buste. La fraîcheur de la brise marine n’a pas vraiment de prise sur mon être. Mais ce geste m’est venu si naturellement que ça en est presque réconfortant.

- Qu’est-ce qui s’est passé, avec sa mère ?

J’appuie mes propos d’un mouvement du menton en direction de l’enfant sourd à notre échange, avant de lorgner Jack du coin de l’œil. Il m’a lâché beaucoup trop d’informations incohérentes au sujet de Nancy, la dernière fois. Beaucoup trop d’informations venant troubler le joli portait familial que je m’étais imaginé. Ça pique ma curiosité. Peut-être que je ne devrais pas. Ça ne me regarde pas. Mais je m’en fou. Comme à peu près tout.




_________________
give me what i want. give me what i need right now. that's what i want. that's what i need, get it ! cure me, or give up the fight here.
Revenir en haut Aller en bas

informé

Jack Davis
Jack Davis

In the middle of the night ♦ Jack Notsleep

INSCRIT DEPUIS LE : 17/01/2018
MESSAGES : 241
POINTS : 3429



In the middle of the night ♦ Jack Empty
MessageSujet: Re: In the middle of the night ♦ Jack   In the middle of the night ♦ Jack EmptyLun 26 Aoû - 14:24


In the middle of the night

Néo & Jack



Nos regards s’accrochent, se marient l’espace de plusieurs secondes. Je lui souris, sincèrement, gardant le silence de ma réponse pour moi. Il est inutile de répondre quoi que ce soit. Nos regards suffisent amplement. Puis, il quitte notre échange, me laissant le loisir d’observer ses traits encore un peu plus longtemps. Il a vraiment l’air d’aller mieux, maintenant. Malgré ce que j’ai pu lui claquer à la gueule il y a quelques jours. La conversation est close. La page se tourne. Nous savons tous deux que nous n’en reparlerons plus. A mon tour d’adresser à nouveau mes iris à mon fils, s’éloignant de plus en plus avec sa balle aux pieds. Hors de portée et à la fois si proche. La voix de Néo résonne à nouveau à mon oreille. Nancy. Evidemment. Après tout ce que j’ai pu déjà lui dire à son propos, ça ne m’étonne même pas qu’il me pose la question.

« On est sorti ensemble un petit temps. Elle est très vite tombé enceinte mais, ça n’a pas fonctionné entre nous. Je lui ai promis que ça ne changerais rien, que j’assumerais quand même mon rôle de père. Pendant des mois, tout s’est bien passé. Nous sommes retournés à nos vies. J’ai tourné la page, vu d’autres personnes. Et puis, du jour au lendemain, tout à commencé à se dégrader. Elle n’a jamais voulu me dire pourquoi, jusqu’à ce qu’elle se retrouve à l’urgence. C’est là que j’ai appris pour les médocs qu’elle prenait. C’est là que je lui ai demandé des explications. Elle m’avait vu avec un mec, un jour, en ville. Elle m’a claqué dans la gueule toutes les saloperies homophobes du monde, insistant sur le fait que si elle avait su, on aurait jamais été ensemble, qu’elle n’aurait jamais voulu garder Adam. Alors elle a voulu le tuer, c’est aussi simple que ça. Juste parce qu’elle supporte pas l’idée que je sois bi. Tu comprends, un mec comme moi, ça ne devrait jamais avoir d’enfants.... »

Un rictus déforme brièvement mes lèvres. Je me souviens parfaitement de ce jour, où tout m’a éclaté à la gueule. A Nancy dans son lit d’hôpital, me couvrant d’insultes, le visage déformé par la haine. Je m’en souviendrais sans doute toute ma vie. Ma main se glisse hors de ma poche, mes doigts accrochent ma clope alors même que je renvoies son ballon à mon fils d’un léger coup de pied.

« A cause de ses conneries, Adam aura des séquelles à vie. Il doit se rendre à l’hosto de temps en temps, faire des check-up, pour s’assurer que tout va bien, prendre un traitement, pour avoir toutes les chances de s’en sortir. Chaque année est une année de gagnée. »

Je soupire, tire sur ma cigarette qui fini sa course sous ma semelle, la fumée s’extirpant de ma bouche pour disparaitre dans le vent.

« Nancy, elle s’est trouvé un flic pourri pour couvrir sa dépendance crasse aux médocs. Grâce à lui, elle est intouchable. Ils ne rêvent que d’une chose, trouver un moyen de me retirer Adam, d’une manière ou d’une autre. Ce connard attends le moindre faux pas pour me renvoyer en taule. »

_________________
Surprise bitch !
You hear us? You hear us? If you hear us, go fuck yourself. You thought you were going to have us? You thought we had not seen anything? Surprise asshole!
Revenir en haut Aller en bas

libre

Néo K. Hansen
Néo K. Hansen

In the middle of the night ♦ Jack 191003053226571452

INSCRIT DEPUIS LE : 19/08/2019
MESSAGES : 108
POINTS : 1481



In the middle of the night ♦ Jack Empty
MessageSujet: Re: In the middle of the night ♦ Jack   In the middle of the night ♦ Jack EmptyLun 26 Aoû - 16:07




In the middle of the night
Jack & Néo

J’écoute ce qu’il raconte en laissant mon attention suivre les mouvements de l’enfant, un peu plus loin. Il y a de la rancœur en lui, et de la lassitude aussi. Ça se ressent plus ou moins dans l’atmosphère. Jack achève son récit. Je me rends compte alors à quel point ma première vision de sa famille était erronée. Y’a pas de papa-maman uni. Non, c’est plutôt l’inverse. Et de ce que je comprends, ça pu franchement la merde.

- Comment une conne pareille peut encore avoir la permission de voir ton gamin ?

Mes yeux retrouvent le Rêveur et surprennent son geste avec son mégot. Ça m’évoque une envie de fumer. Une envie que je n’avais plus eu depuis un petit moment, avant que Jack ne réapparaisse subitement dans mon existence. Je tends un bras vers lui pour insinuer mes doigts dans la poche de sa veste. J’attrape le paquet de clopes qui en dépasse, sans chercher à m’enquérir de son avis.

- T’as jamais eu de chance avec tes plans cul, hein ?

J’ai un sourire mi malicieux, mi dépité. Je n’ai jamais été doué pour réconforter les gens. Et quand bien même, je ne suis pas certain que Jack ait envie de ça. Qu’on s’apitoie sur son sort. Un bâton de nicotine trouve sa place entre mes lèvres. Le bout s’embrase de lui-même à la fin de mon geste. C’est bon de retrouver ce mécanisme. Je n’ai jamais trop apprécié le tabac. Mon délire, c’était plutôt une toute autre forme de carburant. Pas moins addictif, mais bien plus hallucinogène. Mais la présence de la tige contre ma bouche me soulage psychologiquement. Bien plus que ce que j’aurais pensé.

- C’était pas ça non plus, y’a dix ans, continué-je en esquissant quelques pas distraits sur le sable.

Mes yeux cherchent l’océan, plus ou moins inconsciemment, alors que j’expulse la fumée nocive de mes poumons.

- Dans mes souvenirs, t’es toujours resté plus ou moins seul. Non ?

Je lui lance un coup d’œil en tirant à nouveau sur la cigarette. Mes pas me guident de nouveau vers la cabane abandonnée. Je m’assois sur la petite estrade rongée par l’usure sur laquelle elle a été construite et laisse mes jambes pendre dans le vide. Un sourire taquin perce la rigidité de mes traits.

- Mais là, je reconnais que t’as tiré le gros lot. T’as besoin de conseils matrimoniaux peut-être ? Déjà, j’opterai pour aller péter les rotules de ce fils de pute qui baise ton ex.




_________________
give me what i want. give me what i need right now. that's what i want. that's what i need, get it ! cure me, or give up the fight here.
Revenir en haut Aller en bas

informé

Jack Davis
Jack Davis

In the middle of the night ♦ Jack Notsleep

INSCRIT DEPUIS LE : 17/01/2018
MESSAGES : 241
POINTS : 3429



In the middle of the night ♦ Jack Empty
MessageSujet: Re: In the middle of the night ♦ Jack   In the middle of the night ♦ Jack EmptyLun 26 Aoû - 16:43


In the middle of the night

Néo & Jack



La question de Néo me tire un sourire. Ouais, moi aussi je me demande encore comment le juge à pu fermer les yeux et décréter que cette salope avait encore le droit de voir son gamin. Mais c’est ainsi. J’ai pas eu le choix. Comme j’ai pas le choix de faire avec. Dans cette histoire, c’est encore moi le méchant après tout, celui qui a un passé de taulard qui le poursuit où qu’il aille, quoi qu’il fasse. Je soupire encore.

« C’est ce qui arrive quand on fait de la taule. Quoi que tu fasses, tu as toujours tords. Je peux déjà m’estimer heureux d’avoir obtenu la garde partagée. »

Vive la justice, n’est-ce pas ? J’en cracherais même par terre. Mais ça changerait rien. Et ça donnerait un mauvaise exemple à Adam, aussi. La main de Néo s’invite dans ma poche, chassant la mienne qui y avait reprit place. Je comprends rapidement son but, le laisse achever son geste tout en prenant une nouvelle clope au passage. Ses remarques me font sourire jaune. Ahah. Ouais, j’ai jamais eu de chance tout court en fait. Même avec toi, Néo, même si t’es visiblement à mille années lumières de t’en rendre compte. Peut-être que c’est moi qui suis con, au final, de ne t’avoir jamais rien dit, d’avoir gardé mes sentiments pour moi il y a dix ans. Ca me ressemble bien après tout, d’être qu’un con.

« Plus ou moins ouais. J’ai jamais eu de chance dans grand chose, tu sais. »

Mes pas le suivent, le regard rivé sur le sable à mes pieds. De toute façon, c’est trop tard pour ses conneries. Ca changerait rien qu’il sache maintenant. Rien du tout. Puis, il se foutrait de ma gueule, sans aucun doute. Et j’ai pas envie de ça. Vraiment pas.

« Ahah. Ouais, bonne idée. Comme ça je suis sûr de retourner au trou direct. Nan. Je l’aurais à la régulière ce fumier. A un moment où à un autre. Sa chance tournera. »

Je fini par m’asseoir à ses côtés, trainant mon regard à la recherche de mon fils non loin de nous. Je ne peux pas m’empêcher de faire gaffe, juste par habitude, avant de le quitter pour admirer l’horizon, les pieds dans le vide. Dire qu’il y a dix ans, j’aurais donné beaucoup, pour me retrouver dans cette situation. Avec lui. Juste lui et moi. Pour tenter ma chance. Pour essayer de lui faire comprendre. J’aurais jamais avoué. J’étais beaucoup trop timide pour ça. Mais... J’aurais tenté. C’est certain.

« Et toi alors ? Les plans culs, les sentiments, tout ça... Y’a jamais eu quelqu’un qui t’a vraiment tapé dans l’oeil ? »


_________________
Surprise bitch !
You hear us? You hear us? If you hear us, go fuck yourself. You thought you were going to have us? You thought we had not seen anything? Surprise asshole!
Revenir en haut Aller en bas

libre

Néo K. Hansen
Néo K. Hansen

In the middle of the night ♦ Jack 191003053226571452

INSCRIT DEPUIS LE : 19/08/2019
MESSAGES : 108
POINTS : 1481



In the middle of the night ♦ Jack Empty
MessageSujet: Re: In the middle of the night ♦ Jack   In the middle of the night ♦ Jack EmptyLun 26 Aoû - 20:14




In the middle of the night
Jack & Néo

Mon idée n’a pas l’air de plaire à Jack. Je tire sur ma clope avant de me marrer. Il me fait penser à un vieux loup solitaire. Une bestiole que tout vouait à crever, mais qui s’est démerdé pour survivre, envers et contre tout. Il est là, sagement reclus dans l’ombre. Il n’aboie pas. En vérité, il grogne à peine. Il attend simplement, silencieusement, le meilleur moment pour lancer le bon coup de dent. Celui qui fera mouche. Celui qui sera fatal.

Je le regarde s’installer à côté de moi, laissant ma cigarette se consumer entre mes doigts. Mon camarade semble pensif. A quoi peut bien penser un mec comme Jack ? Un mec qui traine de telles casseroles derrière lui ? D’une certaine manière, il a changé depuis la prison. Ça, c’est indubitable. Alors je suppose que c’est tout aussi différent dans sa tête, à présent. Son regard traine à nouveau si la silhouette enfantine un peu plus loin. Je souris plus ou moins sans joie réelle, devant son attitude.

- Il n’est pas vraiment là, tu sais. Tu n’es pas obligé de le surveiller.

Je coince la clope à la commissure de mes lèvres et cale mes deux paumes entre mes jambes, contre les planches polies qui nous soutiennent. Mes pieds se tendent dans le vide.

- Par contre, on peut toujours faire apparaître le mec de ton ex, si tu veux. J’te promets qu’aucun flic ne le saura, si on lui pète les genoux dans ce monde.

Je ris encore tout bas. C’est peut-être bien l’un des principaux avantages à être une créature comme moi. Pouvoir s’immiscer dans la tête des gens par pur esprit de revanche, ou en créer un clone parfait pour pouvoir se défouler. Peut-être bien que j’aurais pu m’inviter dans les rêves de Nancy. Après tout, moi aussi je tape sur les deux bords. Moi aussi, je devrais la dégoûter. Mais je déteste me mêler de ce qui ne me regarde pas. Et le cas de cette salope ne fait pas exception à la règle.

- Pas depuis Matt.

Ma réponse est partie naturellement. Je fais la moue, sans parvenir à lutter contre l’amas de pensées qui me submerge à l’écoute de ce nom. Je ne suis pas ce genre de connard qui croit aux contes de fée. Je ne suis pas du genre à penser que l’amour est éternel, ni qu’une seule putain d’âme m’est destiné dans ce monde dégueulasse. La perte de Matt, je m’en suis remis. Je suis passé à autre chose. Mais putain, ça n’apaisera probablement jamais cette douleur aufond de mon être. Rien ne pourra effacer cette image que je garde de ses yeux dressés vers les miens. Ses yeux qui s’éteignent. Ses yeux qui ne me regardent déjà plus vraiment. Et qui ne me regarderont plus jamais. Je ne sais pas ce qui m’empoisonne le plus, depuis que j’ai vu mon mec crever entre mes bras. L’impuissance ? L’injustice ? Le regret ? Cette mort perdue. Cette mort vaine. Parce qu’elle ne m’a pas suffisamment ébranlé pour me dégoûter de ce qui l’a tué. C’est presque de la traitrise. Foutu junkie.

- C’est peut-être pas plus mal, quand on voit comment ça a dégénéré la dernière fois.

Je hausse les épaules, un nouveau sourire approximatif en travers du visage. Mes yeux repartent à la rencontre des siens, plus complice et malicieux cette fois.

- Ça m’est égal. Ça n’a pas vraiment d’importance. Tant que je trouve quelqu’un pour m’envoyer en l’air de temps en temps.

Je soutiens son regard un long moment, avec cette même expression mutine logée au coin de la bouche. C’est étrange, la manière qu’à Jack de me faire parler comme si ma condition actuelle n’avait rien d’anormal. J’en oublierais presque ma situation de comateux.

- Et toi t’as jamais pensé à retrouver quelqu’un pour remplacer Nancy ?





_________________
give me what i want. give me what i need right now. that's what i want. that's what i need, get it ! cure me, or give up the fight here.


Dernière édition par Néo K. Hansen le Lun 26 Aoû - 20:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

informé

Jack Davis
Jack Davis

In the middle of the night ♦ Jack Notsleep

INSCRIT DEPUIS LE : 17/01/2018
MESSAGES : 241
POINTS : 3429



In the middle of the night ♦ Jack Empty
MessageSujet: Re: In the middle of the night ♦ Jack   In the middle of the night ♦ Jack EmptyLun 26 Aoû - 20:38


In the middle of the night

Néo & Jack



Si j’ignore la remarque de Néo à propos de mon fils, la suggestion qui flotte dans l’air à propos du flic pourri servant de mari à Nancy est elle, bien plus tentante. Ca me ferait sans doute le plus grand des biens, de lui casser la gueule à celui-la, au moins en rêve.

« Pourquoi pas. Quand j’aurais de la rage à revendre, on en reparlera. »

Je lui offre un petit sourire, léger, à l’image de la scène qui se déroule déjà dans ma tête. Oh oui, je me ferais vraiment un plaisir d’allumer ce fumier à l’aide de mes poings. La suite me fait perdre mon sourire. Matt. Evidemment. Mon palpitant se serre dans ma poitrine, lancinant. Ca me fait mal. Tout comme ça me faisait mal de les voir se rouler des patins à côté de moi à la belle époque. Je savais que Matt était amoureux. Il me l’a dit, plus d’une fois. Mais jusqu’à présent, je ne savais pas si ses sentiments étaient réellement réciproque. Maintenant, je sais.

« Tu l’as rendu heureux. Sans toi, il aurait de toute façon fini par crever de cette merde, j’en suis persuadé. Il était trop accro pour que ça n’arrive pas. Il a au moins connu ça avec toi. »

Ca me ronge le coeur. Assez pour que j’essaie de faire passer ce sentiment en tirant un grand coup sur ma clope, comme si ça pouvait changer quoi que ce soit. J’écoute ce que Néo me livre. Je fini par lui rendre son sourire. Au final, on est devenu similaire. Du sexe, c’est tout ce qu’on cherche. C’est ce qui nous réussi de mieux, visiblement. Triste constatation.

« Ouais, c’est un peu pareil pour moi. J’ai jamais été amoureux de Nancy. Je l’aimais bien, mais ça s’arrêtais là. J’crois que c’est juste pas mon truc, être avec quelqu’un. Ca m’a jamais réussi de m’accrocher. »

_________________
Surprise bitch !
You hear us? You hear us? If you hear us, go fuck yourself. You thought you were going to have us? You thought we had not seen anything? Surprise asshole!
Revenir en haut Aller en bas

libre

Néo K. Hansen
Néo K. Hansen

In the middle of the night ♦ Jack 191003053226571452

INSCRIT DEPUIS LE : 19/08/2019
MESSAGES : 108
POINTS : 1481



In the middle of the night ♦ Jack Empty
MessageSujet: Re: In the middle of the night ♦ Jack   In the middle of the night ♦ Jack EmptyMar 27 Aoû - 13:48




In the middle of the night
Jack & Néo

Peut-être que si j’avais été plus attentif, j’aurais perçu le léger mouvement dans l’atmosphère du rêve. Peut-être que j’aurais perçu ce changement infime mais pourtant bien présent dans l’humeur de Jack, à l’évocation de Matt. Mais je suis bien trop obnubilé par le fil de mes propres pensées pour ça, et bien trop empêtré malgré moi dans ma vieille nostalgie. Je l’écoute d’une oreille distraite, alors que mes yeux se baissent sur le bout de ma cigarette. Le tabac se consume dans le vide, déployant dans les airs des volutes de fumée flegmatique. Le bâton ne rétrécit pas pourtant. Il reste ainsi, intact, brûlant pour l’éternité tant que je n’en aurai pas décidé autrement. C’est stupide, mais cette conversation me rend triste. Comme toujours, lorsque je pense à Matt. C’est comme s’il n’y avait pas le moindre souvenir heureux à tirer de cette histoire. Comme si la manière dont il s’en était allé avait contaminé tout le reste.

- Ce n’est pas moi qui le rendais heureux, argué-je d’une voix absente. C’était sa came.

Je redresse finalement la tête, prenant conscience plus ou moins brusquement de mon étrange état de latence. Je retrouve l’émeraude des yeux de Jack. Un léger sourire amer étire mes lèvres.

- Tu penses ? Tu … crois qu’il ne serait jamais sorti de là ?

Etrangement, ça me met un peu de baume au cœur. C’est presque rassurant, ce poids fatidique du destin. Se dire que rien n’aurait pu changer son sort. Ça atténue cette sensation de gâchis et d’injustice.

- Il tenait beaucoup à toi aussi, tu sais.

Mon sourire s’adoucit en quelque chose de moins douloureux et de plus mélancolique. Ouais, Matt tenait beaucoup à ce mec. Il aurait pu crever pour lui. Il ne l’aurait probablement pas laissé plonger tout seul en taule, s’il n’avait pas rendu son dernier souffle juste avant. Qu’importe ce qu’en aurait pensé Jack.

- Et je crois bien que lui non plus il n’aurait pas apprécié Nancy, ajouté-je dans un léger rire. Il l’aurait senti dès le début, que cette conne allait t’attirer ce genre de merdes.

C’est fou hein, ce qu’un détail aussi léger dans les remouds incessants de l’humanité peut générer. Une présence qui aurait pu éviter tant de drame. Et une absence qui en provoque autant.




_________________
give me what i want. give me what i need right now. that's what i want. that's what i need, get it ! cure me, or give up the fight here.
Revenir en haut Aller en bas

informé

Jack Davis
Jack Davis

In the middle of the night ♦ Jack Notsleep

INSCRIT DEPUIS LE : 17/01/2018
MESSAGES : 241
POINTS : 3429



In the middle of the night ♦ Jack Empty
MessageSujet: Re: In the middle of the night ♦ Jack   In the middle of the night ♦ Jack EmptyMar 27 Aoû - 18:25


In the middle of the night

Néo & Jack



Mes sourcils se froncent à son timbre de voix. Néo ne se rend visiblement pas compte de l’impact qu’il peu avoir sur les gens, tellement persuadé de n’être pas assez important, de n’être une poussière dans un désert, de ne pas valoir le coup. Je sais qu’il a tord. Je sais que Néo était l’une des seules choses qui lui donnait réellement le sourire, loin de sa chère cam.

« J’en suis persuadé. Il était beaucoup trop dedans pour s’en sortir indemne. Il aurait pu être réellement heureux sans cette crasse si il l’avait voulu. Sauf qu’il ne voyait que ça. La dope, encore et encore. Et puis, t’es apparu dans sa vie. Je l’avais jamais vu autant sourire avant que tu ne débarques. »

Mes pensées s’entrechoquent dans ma tête. Je lui en voulais, de ne pas s’être battu pour s’en sortir, d’avoir juste sombré, encore et encore. Et en même temps, je ne pouvais que me rendre à l’évidence. On était tous accro à l’époque. On aurait donné le peu qu’on avait pour une trace de coke. C’était pathétique. Et meurtrier. Encore aujourd’hui, au final, c’est à moi que j’en voulais de ne pas avoir su protéger mon meilleur pote.

Un petit sourire réapparait aux coins de mes joues lorsque Néo m’avoue à quel point notre ami tenait à moi. Nous étions comme des frères. Toujours ensemble, en permanence. Seuls contre tous. Mais ça, c’était avant Néo.

« Oh oui. Il m’aurait sans doute dit d’aller voir ailleurs. Il aurait même pu me trouver sa remplaçante. Ca lui ressemblait bien, à ce petit con. »

Je lâche un rire à la fois amusé et nostalgique. Je l’imaginais parfaitement se foutre de la gueule de Nancy avec toute la classe dont il était capable. C’était l’une de ses spécialités. Prendre les gens pour des cons sans même qu’ils s’en rendent compte. Sacré Matt. Il me manquait, ce con. Plus encore depuis que Néo était réapparu dans ma vie.

« Ca lui plairait pas de te voir abandonner. On serait sans doute deux à te botter le cul pour que tu sortes de ton lit. T’en a assez profité. Il est temps maintenant. »

J’en profitais pour lui donner un coup d’épaule avant de sauter dans le sable, quittant mon perchoir. Le vent s’était doucement éteint. Adam avait disparu comme si il n’avait jamais existé. Seul restait son ballon, à quelques mètres. Mes yeux se posèrent dessus alors qu’un sourire malicieux étira mes traits. Un éclat de défi dans le regard, je lorgnais mon compagnon.

« Une petite partie ? J’suis sûr que ça fait un bail que t’as pas frappé dans un ballon, j’me trompe ? J’suis sûr que je peux te mettre la raclée de ta vie. »

_________________
Surprise bitch !
You hear us? You hear us? If you hear us, go fuck yourself. You thought you were going to have us? You thought we had not seen anything? Surprise asshole!
Revenir en haut Aller en bas

libre

Néo K. Hansen
Néo K. Hansen

In the middle of the night ♦ Jack 191003053226571452

INSCRIT DEPUIS LE : 19/08/2019
MESSAGES : 108
POINTS : 1481



In the middle of the night ♦ Jack Empty
MessageSujet: Re: In the middle of the night ♦ Jack   In the middle of the night ♦ Jack EmptyMer 28 Aoû - 12:02




In the middle of the night
Jack & Néo

Je ne réponds rien au discours du Rêveur. Je reste pensif, perdu dans le flot de mes réflexions silencieuses, engendrées par le poids de ses paroles. Ça m’aurait sûrement soulagé d’entendre ça quelques années plus tôt. Dommage. Il avait plutôt fallu que je coupe les ponts avec Jack, à la place. La nostalgie qui traine dans la voix de mon camarade fait naître un sourire inconscient sur mes lèvres. Ouais, c’est clair qu’il lui aurait dit d’aller voir ailleurs. Matt était incapable de se passer d’une substance aussi néfaste que l’héroïne. Par contre, il n’était pas du genre à s’encombrer de personnes nocives dans sa vie. C’était un drôle de paradoxe. Mais ce type ne perdait son temps que pour ce qui, à ses yeux, en valait vraiment la peine.

Pourtant ma joie mélancolique ne tarde pas à s’effacer. Jack dévie sur mon état dans la réalité. Mon sommeil, mon réveil. Je lui coule un regard froid. Une brise marine plus froide s’élève sur la plage. Mais il ne le remarque pas. Le Rêveur me bouscule volontairement d’un coup d’épaule avant de sauter de son siège de fortune. Je fais la moue. Jouer au ballon ? Son entrain soudain est en contraste trop saisissant avec mon état d’esprit. Mais finalement je me fais entraîner par sa bonne humeur. Je me laisse à nouveau tomber sur mes pieds, retrouvant le contact du sable sur mes chaussures. Mes jambes prennent le temps de le rejoindre alors que je m’étire paresseusement, chassant cette étrange impression d’avoir le corps trop ankylosé par notre immobilité passée. Un sourire carnassier renait sur mes joues.

- Me foutre une raclée ? Peut-être dans tes rêves, Jack. Si je n’avais pas été le Cauchemar le moins fair-play du monde.

end.





_________________
give me what i want. give me what i need right now. that's what i want. that's what i need, get it ! cure me, or give up the fight here.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



In the middle of the night ♦ Jack Empty
MessageSujet: Re: In the middle of the night ♦ Jack   In the middle of the night ♦ Jack Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

In the middle of the night ♦ Jack

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» couches Sweet-Night
» je suis le cœur brisé de jack ☈ YANN
» MATTENE
» (daley & pandora) Our night is a dream for free
» not a good night (with ginny and sasha)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-