AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥
» pour «

Partagez | 
 

 là c'est sur, elle me déteste ! + LOULOU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: là c'est sur, elle me déteste ! + LOULOU   Ven 8 Aoû - 14:10

c'est sur, elle m'aime pas
Louise
&.
Matt


 

 



 

 

.


C’est dur la vie. En ce moment tu ne sais plus où donner de la tête. Tout arrive en même temps et tu n’arriveras pas à le supporté encore bien longtemps. T’es un homme patient et de sang-froid mais là ta vie part vraiment en cacahuète. Entre tes sentiments pour Aspen, la mort de John, Aileen qui refait surface. Bref c’est vraiment la merde dans ta vie et tu ferais mieux d’y mettre un peu d’ordre. Mais comment ? Même Nate ne peut pas t’aider puisqu’il a lui-même du bordel dans sa vie. C’est la merde, y’a pas d’autre mot ! Du coup, tu ne trouves pas mieux que de retirer ta veste d’uniforme et de rester avec ton marcel blanc. Tu gardes le bas, tout de même le pantalon de l’armée et tu sors de ton bureau pour aller à la petite salle de musculation. Il y a déjà quelques personnes, deux pompiers en remise en forme après un accident de foret, et un ancien flic qui veut garder la ligne. Tu les salut comme il se doit et tu salut également le coach sportif qui, bénévolement, vient aider ses pauvres hommes et femmes durant leur moment de fragilité.

Toi tu file t’allonger sous la barre d’acier où les poids sont nombreux. Tu en fais souvent alors forcement tu réussis à soulever de plus en plus de poids mais tu fais attention. Il suffit d’un mauvais coup pour que ta colonne vertébrale parte en vrille et que l’opération n’ait servie à rien. Tu reste là pendant près d’une demi-heure et ton pauvre maillot est totalement trempé de sueur. T’es repoussant et tu pue en prime. Alors tu décide de te redresser et d’aller prendre une douche dans les vestiaires. Même toi tu utilise les vestiaires des hommes, tu n’as pas de douche personnelle et tout le monde apprécie.

Quand tu sors de là, tu enfile un pantalon de rechange (toujours un super treillis militaire) pour rejoindre ton bureau mais dans le hall tu rencontre une demoiselle qui ne devrait même pas être là. La demoiselle c’est la cousine d’une des bénévoles, et amies qui travaille au centre. Camryn n’est pas là alors tu te demandes pourquoi la petite brune est venue jusqu’ici. « Bonjour. Camryn n’est pas au centre aujourd’hui. Je peux t’aider ? » T’es souriant et polie. Bon tu te balade torse nu mais c’est pas de ta faute. Au pire elle pourra mater tes superbes abdos et tatouages.


© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: là c'est sur, elle me déteste ! + LOULOU   Dim 10 Aoû - 16:32






all your little things.
une quote une quote une quote une quote une quote une quote une quote une quote


« Salut c'est Cam... Passe me chercher au CAH ce soir, j'ai envie de parler... »

Ce matin en me levant j'avais eu ce message sur ma boite vocale. Ma cousine avait une drôle de voix sur ce message, je m'inquiétais déjà de savoir ce qui avait pu se passer. Et même temps j'étais un peu en colère contre elle car j'avais essayé de l’appeler, elle ne répondait pas et le seul jour de congé que j'avais âprement négocié allait être gâché. Je savais d'ores et déjà que j'allais me retourner la tête avec cette histoire, espérant qu'il ne se soit rien passé de grave. Priant même, pour qu'il ne se soit rien passé de grave...

J'avais passé mon day off allongée dans mon lit, à regarder des comédies romantiques en mangeant des cochonneries qui ne manqueraient pas de me faire grossir. Tout était compliqué en ce moment et je n'avais pas du tout envie de sortir. Yoda avait passé la journée couché à mes pieds. En fin de journée, j'avais commençai à réfléchir au fait que Camryn ne m'avait pas donné d'heure pour la rejoindre... Vers 17 heures, je pris une douche et marchait pour aller jusqu'au CAH, ce n'était pas excessivement loin de mon appartement. Je portais une petite robe robe à fleurs et des chaussures à talons ouvertes, il faisait relativement lourd dehors, on sentait le temps d'orage. Je savais que la soirée serait pourrie et qu'il allait se mettre à pleuvoir...

Finalement, j'arrivais devant le centre et cherchais dans les environs si je ne voyais pas cousine. Après quelques minutes de recherche, je dus me rendre à l'évidence : elle était à l'intérieur. Je n'aimais pas rentrer dans ce lieu mais je finis par le faire et ce pour tomber nez à nez avec Matt O'Connor, le dirigeant que je n'apprécie pas plus que ça. J'ai l'impression qu'il tourne autour de ma cousine, après je me trompe peut être. Il arrive tout souriant et m'annonce qu'elle ne travaille pas aujourd'hui . Je tombe des nues, pourquoi ce message alors. Jr duid obligée de lui adresser la parole :

« Mais, vous ne l'avez vraiment pas vue, elle m'a dit de la rejoindre ici.. »

C'est alors que je remarque qu'il est torse nu et que je ne peux m'empêche de regarder malgré toute ma bonne volonté... Il a énormément tatoué et surtout très très musclé. J'essaie de ne rien laisser paraître.


made by pandora.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: là c'est sur, elle me déteste ! + LOULOU   Dim 10 Aoû - 17:08

c'est sur, elle m'aime pas
Louise
&.
Matt


 

 



 

 

.



Tu es là devant elle et tu lui annonce que Camryn ne travaille pas aujourd’hui. Tu attrapes ta serviette pour sécher quelques gouttes et tu finis par attendre une réaction de la demoiselle. Tu voix bien qu’elle est en train de laisser ses yeux dévier sur tes tatouages et ton corps musclés. Il faut dire que tu fais de la musculation tout les jours et qu’avec un passé de militaire comme toi, tu passes beaucoup de temps en entrainement, ce qui forge les abdos et les muscles en tout genre. Tu écoutes ce qu’elle a a te dire, et visiblement Camryn doit être présente aujourd’hui. Pourtant tu ne l’as pas vu du tout, elle vient le mardi et le jeudi. Elle est bénévole et tu ne veux pas qu’elle passe plus de temps ici qu’à son véritable boulot, tout comme avec Nate c’est pour cela que vous avez plusieurs médecins qui se relaient. « Ah, bah là je ne comprends pas, elle n’est là que le mardi et le jeudi au centre et je ne l’ai pas vu depuis ce matin. » Tu finis par hocher les épaules puis tu rejoins la réceptionniste. « Analyn, pourrais-tu me donner le registre s’il te plait ? » Tu souris gentiment a la réceptionniste et tu regardes le registre. Tu avais raison, Camryn ne travaille pas aujourd’hui au centre et tu reviens vers la petite demoiselle pour lui montrer le registre du jour, tu es bien proche d’elle finalement et tu ne fais même plus attention qu’il te manque un t-shirt

Tu gardes une petite moue avant d’en revenir à la demoiselle. « Comme tu peux le voir elle n’est pas là, mais tu peux faire le tour si tu veux, y’a aucun soucis. »  Seuls les docteurs Jones et Garcia sont en consultations. Tu finis par redonner le registre à la réceptionniste qui se charge de faire signer les bénévoles quand ils arrivent. Tu souris de nouveau à la demoiselle et finalement tu reprends. « Si tu veux, je peux te faire visiter les lieux… bon avant faut que j’enfile un t-shirt quand même. » Tu passe une main à ta nuque et tu souris comme un idiot. T’avais presque oublier que tu sortais de la douche et que tu n’avais aucun vêtement sur le dos.


© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: là c'est sur, elle me déteste ! + LOULOU   Dim 10 Aoû - 18:06






all your little things.
une quote une quote une quote une quote une quote une quote une quote une quote


Après réflexion, je me dit que je savais pourquoi Camryn passait autant de temps ici. Et elle ne me l'avait jamais dit, ne m'en avait jamais parlé. Finalement, j'allais me montrer beaucoup moins hostile à ce monsieur O'Connor... Je savais qu'il avait très bien compris où mon regard déviait et on sentait qu'il avait l'habitude. Essayant de ne pas être troublée, je lui avait demandé si il avait Cam, ce à quoi il m'avait répondu qu'elle ne devait travailler que le mardi et le jeudi. Je fronce les sourcils cette histoire me paraît bizarre je ne comprends pas pourquoi elle aurait voulu m'attirrer ici si elle n'y était pas. Ma cousine n'était pas du tout le genre de personne à faire des trucs bizarres comme ça. Au contraire. Mais, je ne regrettais pas de m'être déplacée jusqu'ici. Il finit par aller voir la réceptionniste, ce qui m'avait donné tout le loisir d'observer sa démarche. Discrètement, je l'espérait et était revenu avec un listing des bénévoles de la journée sur lequel Camryn ne figurait pas du tout.

Cette histoire était bizarre. Puis j'avais compris pourquoi. Je me souviens d'une discussion un peu houleuse avec ma cousine adorée, sur ce cher monsieur qu'elle idolâtrait et que je n'appréciais pas plus que ça. Serait il possible qu'elle m'ait entraînée jusqu'ici pour que je puisse mieux le connaître ? J'eus la réponse à ma question quelques secondes plus tard lorsque mon téléphone et bippa et que je reçus ceci « Essaie de le connaître, tu verras, il te plaira beaucoup... ». A la lecture de ce texto, je souris et décidai de ne pas lui en parler et de voir comment les choses allaient se dérouler.

Mon cœur loupa un battement lorsque Matt vient me montrer le listing. Il était vraiment très proche et torse nu. Très très torse nu et très très proche. Très très musclé aussi. Bref, je n'étais pas loin du tout de la crise cardiaque. Il me dit que comme je peux le constater elle n'est pas là mais que je peux aller voir si je le souhaite. Je lui réponds, essayant de maîtriser premièrement le rouge qui me monte aux joues et deuxièmement le tremblotement de ma voix :

« Merci mais je vous crois sur parole... »

Il retourne voir la réceptionniste, j'observe encore une fois sa « démarche ». Je suis consciente de mon comportement limite mais je ne peux pas m'en empêcher c'est bien plus fort que moi... Il me propose de me faire visiter les lieux et je sais que je vais accepter. Je lui souris, remettznt en place une de mes mèches de cheveux qui ne se trouve pas là où elle devrait être.

« Avec plaisir. Mais pour le tee shirt ce n'est pas une obligation... »

Je rougis, et me trouve ridicule. Il sourit et je ne peux m'empêcher de sourire, encore.

« J'adorerais que vous me fassiez visiter cet endroit. Je n'y ai encore jamais mis les pieds en réalité et visiblement c'est dommage... »


made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: là c'est sur, elle me déteste ! + LOULOU   Dim 10 Aoû - 18:35

c'est sur, elle m'aime pas
Louise
&.
Matt


 

 



 

 

.



« Ha ha ! » tu ris à sa phrase, comme quoi la demoiselle qui ne semblait pas t’aimais adore ton corps. Mais ça, tu es habituée. Au début, ta réceptionniste était pareil. Elle ne semblait pas vraiment t’aimer, tu l’intimidé surtout, et finalement au bout de quelques jours elle s’est mis à l’aise et te parlait normalement. Et puis, te voir sortir des vestiaires comme aujourd’hui à du l’aider à t’apprécier. Il faut dire que tu es tout de  même haut gradé et que ça peut impressionner. Les gens ne savent pas trop comment te parler, mais au final tu es un type simple et accueillant, souriant même et le premier sur la rigolade.  « Alors va pour la visite guidé mais je vais quand même mettre ma chemise ! » Tu lui adresses un clin d’œil amusé et tu lui fait signe de le suivre. Finalement tu l’amène à ton bureau. Un bureau très commun, rien de grandiose. Un bureau remplit de paperasse, quelques photos de l’armée sur les murs avec quelque décoration pour le centre, une armoire avec des cadres. Il y a un cadre avec une photo de famille qui se résume à ta mère, John ton défunt meilleur ami, Aspen, Gemma la sœur de John, Cannelle ta meilleurs amis et toi-même. Tu es en fauteuil roulant sur l’une des photos. Il y a aussi la photo d’une adolescente, pas plus de seize ans, une jolie rouquine. Tu ne dis rien, et tu ne commente certainement pas tes trésors personnelles, tu te contente d’aller chercher une chemise propre dans ton armoire (car oui t’as des fringues de rechanges ici) et tu l’enfile à l’arrache. Tu fermes quelques boutons mais Louise peut encore admirer les tatouages puisqu’il s’agit d’une chemisette, a manches courtes.

« Aller, c’est partie pour la visite guidée mademoiselle ! » Tu lui souris et tu sors de ton bureau que tu verrouilles. Tu as confiance aux personnes qui bossent avec toi mais on ne sait jamais, il y a des choses confidentiels après tout. Tu prends finalement le chemin de la salle de sport et des vestiaires que tu venais de quitter. « Ho, appelle-moi Matt. Je préfère, et pas besoin de dire vous. » Bon je sais, en anglais y’a pas de problèmes entre le vouvoiement et le tutoiement mais bon, pour nous on va le dire ! Tu te stops et tu laisses Louise face à une salle de sport. Elle n’est pas très grande mais il y a le minimum. A l’intérieur deux hommes, plutôt pas mal malgré leur cinquantaine d’années. « Ici c’est la salle de sport, on a un coach qui conseil tout le monde et aide en cas de besoin. Les gens peuvent venir ici pour faire de la rééductation ou simplement une remise en forme. Même quand nous ne sommes plus en service, il est important de resté en forme. C’est bon pour le corps et pour le moral. » Tu parles avec passion, tu adores ce que tu fait et pouvoir aider des gens qui sont dans la même situation que toi te rend moins seuls. Après tout, toutes les personnes qui viennent ont travaillé pour leur pays, pour leur ville et ont tous sacrifier leur vies pour celles des autres.



© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: là c'est sur, elle me déteste ! + LOULOU   Dim 10 Aoû - 18:54






all your little things.
hey sexy lady...



Je me sentais déjà plus à l'aise. Malgré le fait qu'il soit torse nu, discuter avec lui était plaisant et il était très loin de limage de lui que je m'étais faite toute seule. Comme quoi, la première impression n'est pas forcément la bonne ! Il me fait sourire et il rit lorsque je lui propose de ne pas mettre un tee shirt. Il a de l'humour en plus et j'aime beaucoup les personnes qui en ont. Il accepte la visite guidée, en même temps la proposition venait de lui et je le suis jusque dans son bureau. Je regarde un peu autour de moi, vois une photo d'Aspen avec un homme et la trouve vraiment magnifique sur cette photo. C'est étrange, elle ne m'a jamais parlé de cet homme je ne savais pas qu'elle le connaissait ! Je vois d'autres photos de famille puis Matt en fauteuil roulant. Je savais qu'il avait du vivre de dures épreuves dans sa vie mais je ne pensais pas qu'il s'agissait d'être à ce point là...

Je réfléchis puis me dit que je n'ai pas vu de cicatrices sur lui, malgré qu'il soit torse nu. Je chasse cette pensée de ma tête et continue de fureter dans son bureau. Je l'admire torse nu une dernière fois, avant qu'il enfile une chemisette à manches courtes. Je peux certes toujours voir ses bras mais plus ses abdominaux. Et en même j'ai moins chaud d'un coup... Je trouve et je pense que c'est dommage qu'il se rhabille. Je le regarde d'une façon qui veut dire que plutôt que de rajouter une couche, je lui en aurait bien enlevé une puis me reprends et sourit lorsqu'il me dit que nous partions pour la visite guidée.

Je me sentais un peu honte de ce comportement mais j'avais l'impression qu'il tenait vraiment de l'instinctif. Je priais pour que personne de connu ne me voit et essayait de me contenir. Je rougissais encore plus, du coup.. Je le suivis et m'arrêtais le temps qu'il ferme son bureau. Nous commençâmes à marcher dans les couloirs et je regardais partout autour de moi. Cet endroit était passionnant. Je me demandais comment j'avais pu ne jamais m'y intéresser auparavant et me trouvais stupide pour le coup. Et cela pas seulement à cause du canon qui en était le directeur. Il me sortit de mes pensées en me demandant de l’appeler Matt'. Je lui souris, encore, rougissant encore aussi.

« D'accord, je ferais ça, Matt. Cet endroit est vraiment génial ! »

Il me montra la salle de sport, où deux hommes encore bien conservés s’entraînaient. Je lui dis, avec un petit sourire en coin qui se voulait malicieux

« Vous devez y passer du temps, dans cette salle! »

J'apprécie cette visite, je sens la passion qui transparaît dans sa voix.

« J'aime les gens passionnés et vous en êtes visiblement un. Pourrais je vous être utile d'une quelconque façon ? »

Je m'étais décidée en l'écoutant me parler. Je pense que c'est ce que ma cousine voulait que je fasse. Il fallait que je mette mes compétences au service de cet endroit, et cela peu importe le temps que ça me prendrait ou qui le dirigeait...

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: là c'est sur, elle me déteste ! + LOULOU   Dim 10 Aoû - 19:52

c'est sur, elle m'aime pas
Louise
&.
Matt


 

 



 

 

.



Tu es quelqu’un de passionnée ? Surement oui, tu adores ton boulot bien que ce soit très différent de tes missions en Irak par exemple. « Je plaide coupable, j’adore ce que je fais. J’ai toujours adoré mon métier et je n’ai jamais regretté de m’être engagée dans l’armée. Et même si je ne peux plus être sur le terrain, j’apporte ma petite part à la communauté malgré tout. » Elle propose même son aide pour le centre, elle veut aider et tu trouve cela admirable qu’une jeune femme pense à son prochain. Tu lui souris alors. Il est vrai qu’on a toujours besoin de personne ici. Il y a beaucoup de vétéran, bien âgés, qui rêve d’un peu de compagnie pour raconter leurs aventures. Il ne faut pas forcement être médecin ou psy pour être là, on peut aussi simplement être présente et amuser les gens, leur tenir compagnie. Tu souris alors un peu plus à sa proposition et finalement tu l’as questionne. « Et que sais-tu faire Mademoiselle Louise ? » Évidement que tu connais ton prénom, Camryn te l’as dit quand elle t’a présenté sa cousine chérie.

Tu fais un signe de la main au coach et aux deux hommes puis tu repars un peu plus loin en compagnie de Louise. Tu continues dans le couloir et on arrive dans un coin salle d’attente. « Alors là c’est une petite salle d’attente. On a des médecins qui consultent, comme Camryn par exemple, on ne fait que les petits bobos si je puis dire, sinon en renvoi vers l’hôpital. Il y a aussi un psychologue, qui est finalement très pris. Il y a beaucoup de monde qui ont besoin de parler, qui vivent mal leur retraite anticipée ou de leur congés brutaux. » Comme toi, tu as eu un psychologue pendant tout le temps de ta rééducation. C’est obligatoire presque, pour que tu ne deviennes pas dingue. Tu lui souris alors, continuant le petit tour. « Je suis passé par là moi aussi. Je suis revenue d’Afghanistan blessé, et maintenant je ne peux plus vraiment retourner sur le front. C’est difficile, c’est un choc quand on passe douze ans de sa vie la dedans et que soudainement tu te trouve derrière un bureau. » Tu ne perds pas ton sourire, c’est du passé. Malgré ton opération, ton général refuse pour que tu repartes là bas. Aller savoir vraiment pourquoi.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: là c'est sur, elle me déteste ! + LOULOU   Dim 10 Aoû - 23:21






all your little things.
hey sexy lady...


Finalement, j'apprécie vraiment cette sortie. Je suis quelqu'un de sociable, et j'aime connaître de nouvelles personnes. Particulièrement si elles sont intéressantes comme c'est le cas de Matt. Et super bien, foutues aussi. Ok je me tais. Sa tirade sur l'arme m'avait fascinéee. J'avais l'impression de revenir au stade collégienne groupie. J'essayais de rien laisser transparaître mais je suis réaliste : j'étais pas crédible. Au moment où je sens que je ne rougis plus et que je commence à être à peu près normale, il me souris. Je fonds de nouveau et mes joues prennent cette teinte rouge qui jusque là, ne leur était pas familière. Suite à ma proposition, il me demande ce que je sais faire. Lorsqu'il m'appelle « Mademoiselle Louise », je frissonne un peu. Je décide de lui faire un peu de rentre dedans.

« Plein de choses... »

Je rougis encore un peu puis me reprends, continuant la conversation presque normalement.

« Je sais faire un peu de comptabilité, de dessin. Mais je peux répondre au téléphone et m'occuper des résidents. J'apprends vite et j'adore ça. J'aime être à l'écoute des gens, je ne sais pas les conseiller parce que c'est un peu le bordel dans ma vie pour le moment mais je sais prêter une oreille attentive... »

Il me montre une petite salle, en m'expliquant qu'ils soignent les gens ici mais seulement pour les petites blessures. Pour ce qui concerne le reste ils renvoient à l'hôpital. Il m'explique qu'ils ont aussi un psychologue et plein d'autres petites choses que je trouve passionnantes.

« Vous avez de quoi les loger ici ? »

Je me pose la question parce que je ne connais pas bien le centre. J'en ai simplement un peu entendu parler. Je ne m'attends pas du tout à ce qu'il va me dire. Il m'explique qu'il a eu un accident aussi. Le ton de sa voix m surprend. Il est très calme. Je ne ressens pas de détresse ni de douleur à l'évocation de ces souvenirs et je ne peux m'empêcher de poser une main sur son bras. Le geste de trop peut être.. Son histoire me touche. Le fait de ne pas sentir d'émotion particulière dans sa voix en rajoute un peu. J'ai simplement envie de le prendre dans mes bras et de le serrer contre moi. Cela se sent peut être... Je finis par dire, plantant mon regard dans le sien

« Je suis désolée... Je ne savais pas... »

Je n'ai vu aucune cicatrice sur lui tout à l'heure cela me semble étrange... Il garde le sourire, je ne peux donc m'empêcher de lui sourire aussi. Le sien semble contagieux. Je regarde ailleurs, puisque ses yeux m'hypnotisent et je dis :

« Tu es tellement... Courageux.. »

Je suis consciente de ne pas avoir l'air d'avoir toutes mes facultés mentales, mais tant pis.

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: là c'est sur, elle me déteste ! + LOULOU   Dim 10 Aoû - 23:44

c'est sur, elle m'aime pas
Louise
&.
Matt


 

 



 

 

.


Elle sait faire plein de chose ? Tu laisses un petit rire sortir de tes lèvres avant d’écouter la suite de ses qualités. Tu acquiesces puis finalement tu reprends. « Hm, j’ai peut-être un truc pour toi ! On a besoin d’une animatrice. Ca ne sera pas des jeux de colonise videment. Mais beaucoup d’anciens viennent ici l’après midi, il y a une salle un peu plus loin, avec des activités mais personne pour les animés. Si ca te tente, je serais ravis de te compter parmis nos bénévoles. » Ton sourire s’élargit, tu es content, parce que tu pensais vraiment que cette fille ne pouvait pas te voir en peinture.

« Non, on a une infirmerie et quelques lits mais on ne loge personne. La plupart des gens venant ici ont une famille, des amis, un suivis médical et psychologique. Que ce soit chez nous où à l’hôpital. Et en cas de vrai soucis, on a des partenaires près à héberger. » Tu fais une petite pause avant de reprendre ton explication avec le sourire. Tu aimes parler de tout ça, de ce que tu tente de faire. « On est tous là pour leur apporter un soutient. Etre militaire pendant des années, pompiers ou même policier, et puis se retrouver sans boulot du jour au lendemain à cause d’un accident ou même de la retraite. C’est difficile, et sans quelqu’un a nos cotés, on devient rapidement fous et déprimé. » Tu parles comme si c’était arrivé pour toi. Ce qui est un peu le cas mais tu n’as pas sombré bien longtemps. Contrairement a certain, tu avais du monde autour de toi.

Quand sa main se pose sur ton bras, tu es assez surpris. Tu lui explique pour qu’elle comprenne un peu ce que font tout ses gens ici, ce qu’ils peuvent ressentir et ce dont ils ont besoin. Quand on est forcé d’arrêter de ce qu’on fait c’est toujours difficile. On perd ses repères, on a l’impression de ne plus être utile et on finit par sombrer dans une certaine folie. Toi tu as réussi à ne pas tomber dans ce piège parce que tu avais des gens autour de toi. Tu avais ta mère, pour qui tu étais la plus grande fierté. Tu avais tes amis, toujours présent en cas de besoin et tu avais même tes officiers supérieurs pour toi. C’est ainsi que tu as finis dans ce centre, à sa tête. Ils savaient plus que quiconque que sans l’armée, tu perdrais pieds, que tu ne serais plus rien et que tu deviendrais l’homme que tu as toujours refusé de devenir. « C’est gentil. Mais je n’ai aucun mérite. Je n’en serais pas là sans les gens qui étaient là pour moi. C’est ce que je tente de faire ici, des gens présents pour ceux dans le besoin. » Tu lui souris alors.

Tu finis par lui tourner le dos pour relever ensuite ta chemisette et lui montrer le long de ta colonne vertébrale. Il n’y a pas de cicatrice à proprement parler mais on peut malgré tout voir quelque chose, comme une longue ligne recouvrant la colonne depuis le bas du dos jusqu’au milieu. « Opération de la colonne vertébral. Hyper dangereux. 20 % de réussite. J’ai eu de la chance mais c’était soit ça, soit le fauteuil. » Tu remets ton vêtement correctement puis tu lui refait fasse. Tu lui parle calmement, tu ne montre pas à quel point ces épreuves ont été dur.  « Blessures de guerre… Au cas ou tu te demanderais ce qu’il s’est passé. Un missile a explosé une voiture qui était juste à coté de moi. J’ai eu des débris mal placées... Mais t'as vu, le laser, c'est sans traces !» Et tu laisse un rictus. Aujourd’hui tu préfère en rire que de te dire que t’as faillit mourir.


© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: là c'est sur, elle me déteste ! + LOULOU   Lun 11 Aoû - 0:10






all your little things.
hey sexy lady...


Cette soirée était vraiment très originale. Je venais de m'engager en tant que bénévole au centre des héros. Cela me permettrait de passer un peu de temps avec Camryn aussi. Matt venait de me proposer un poste d'animatrice, ce que je m'empressais d'accepter.

« Oui c'est gentil mais explique moi ce que tu entends par activités ? Je sais que c'est fait pour moi ! »

Il me sourit et je ne peux m'empêcher de faire de même. Son sourire est vraiment contagieux. Il m'explique ensuite qu'ils ont seulement une infirmerie et quelques lits rien de plus. Mais qu'ils ont des familles d'accueils si besoin. Je pourrais faire partie de ces familles mais mon appartement est trop petit et puis je vis seule. Donc ce n'est peut être pas trop le moment. Il m'explique aussi qu'ils sont là pour être un soutien en ralité et je trouve ça particulièrement bien dit et particulièrement bien pensé.

« Je comprends que passer de héros, à civil doit être difficile. Et je trouve ça admirable d'apporter du soutien à ces gens ! »

Je le trouve vraiment.. Admirable. Je sais que je me répète mais il a un petit quelque chose qui fait que. Il est charismatique aussi. Il venait de me sourire, encore et j'avais encore rougi. Ridicule. Il relève son tee shirt et j'ai la bouche légèrement entre-ouverte. Il me montre une minuscule cicatrice, que je ne peux m'empêcher de toucher du doigt. Il est vraiment impressionnant. Il m'explique que cela vient d'une opération de la colonne vertébrale qui s'est révélée très dangereuse mais qui a été réussi sur lui. Cela vient d'un accident de voiture, il a eu des débris de verre dans la colonne. Je le regarde, mon regard est plongé dans le sien je ne peux plus m'en détacher.

« Ouah... C'est.... »

Je le regarde avec une intensité qui ne m'est pas habituelle. Je repose ma main sur son bras, il ne m'a pas rejetée la dernière fois que je l'ai fait. J'espèrais qu'il ne le ferait pas non plus cette fois. Je ne pouvais pas m'empêcher d'avoir une promiscuité avec lui. Je ne savais pas quoi et pourtant je le fis quand même.

« Vous êtes un héros. »

J'aurais mieux fait de me taire. Cela sonnait tellement stupide. Et pourtant c'était complètement ce que je pensais...

made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: là c'est sur, elle me déteste ! + LOULOU   Lun 11 Aoû - 0:41

c'est sur, elle m'aime pas
Louise
&.
Matt


 

 



 

 

.


Elle accepte ton offre sans même savoir ce que tu veux vraiment dire par activité. Tu lui souris alors et finalement tu lui explique.  « Des activités, comme des ateliers peintures, dessins, poterie. C’est truc là. Il faut juste qu’il s’amuse, qu’ils parlent, qu’ils aient une vie sociable tu vois. » Finalement, elle te complimente sur le lieu et tu souris de plus belle. C’est vrai que ce centre en fait beaucoup plus qu’on peut le penser.  Tu lui raconte donc ton histoire et tu lui montre ta cicatrice. Elle pose un doigt sur ta légère cicatrice. Il faut vraiment poser ses yeux dessus pour la voir. Tu es content qu’elle ne soit pas si visible, ça te permet de te balader torse nu sans complexer. Tu recouvre ton dos ensuite et lui refais face alors qu’elle te compare à un héro. « Un héro ? Non ! J’ai fait que ce pourquoi j’ai été entrainé. Beaucoup de soldat sont mort lors de cette attaque. J’ai eu de la chance de ne finir que blesser. Ils étaient de ma responsabilité, sous mes ordres et ma protection. J’ai faillit à mon rôle, je suis loin d’être un héro. » Tu finis enfin par perdre ton sourire et quelques traits de tristesses se pointe sur ton visage. Tu as du passé une année avec un psy pour tout ca. Pour tes blessures, cette attaque, mais surtout pour les vies que tu n’as pas su protéger. Certes, c’est la guerre et même si vous y êtes pour protéger les villages, il y aura toujours des rebelles avec des armes débiles mais qui font parfois bien plus de mal que les votre. La plupart ne sont que des gamins, entrainaient à tuer ou être tuer. Tu secoues la tête pour cacher ses vilaines pensés et tu souris à la demoiselle. Elle a ses yeux dans les tiens et pendant quelques secondes tu ne bouges pas. Tu te reprends rapidement, finissant par reprendre la visite pour aller à une petite salle au fond du couloir. « Hm. C’est ici la salle dont je te parlais. Il y a des tables, des chaises. Elle peut contenir une trentaine de personne. Il y a aussi une arrière salle avec quelques accessoires comme de la peinture, de l’argile etc. » Tu lui souris et tu l’as laisse regarder les lieux. Toi tu te reprends, Louise est en train de te faire du rentre dedans, tu n’avais même pas compris jusqu’à cet échange de regard.

« On va aller dans mon bureau pour les papiers alors. Il faut que je te fasse signer quelques trucs pour que l’assurance puisse te protéger en cas de soucis. » Tu lui souris calmement et tu reprends le chemin qui mène a ton bureau. Tu restes calme durant ce trajet là et finalement une fois à celui-ci, tu déverrouilles la porte pour laisser entrer la demoiselle comme un gentleman. Tu ne fermes pas la porte, t’as presque peur qu’elle te viole si tu la ferme. « Il faudrait que tu me ramené quelque papiers, carte d’identité, attestation de sécurité social principalement. » Tu redeviens sérieux, tu fouilles dans tes papiers pour trouver un dossier et prendre des pré-imprimés que tu remplis déjà. « Tu es sur de vouloir ? Je ne te force en rien. »



© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: là c'est sur, elle me déteste ! + LOULOU   Lun 11 Aoû - 1:10






all your little things.
hey sexy lady...


Encore une fois, Matt me sourit et je me sens fondre. Encore. Il est tellement.. Voilà quoi. Il m'explique ce qu'il entends par activités et je trouve ça parfait.

« C'est exactement ce que je j'imaginais. Je peux faire tout ce qui touche le dessin et l'art en général car je l'ai fait à l'école d'architecture. Un peu de jardinage aussi. Et les jeux de société aussi. Sinon, j'apprendrais !"

Il me sourit encore et je me dis qu'il faut qu'il arrête de faire ça. Parce que j'ai encore rougi. Et que ça commence à devenir pénible. J'ai l'impression d'être une gamine de 15 ans. Je déteste ça aussi. Je ne peux m'empêcher de m'approcher de lui, lorsque je sens que la tristesse et la colère l'envahissent. Je prends sa main. Je ne peux pas le laisser s'enfoncer dans ses horribles souvenirs, surtout que c'est moi qui les ait ravivés. Lorsque j'avais touché sa cicatrice, j'avais senti une drôle de sensation de chaleur. La tournure que prenaient les événements m'inquiétaient un peu mais je n'en laissait rien paraître. Je lui tenais donc la main et avait plongé mon regard dans le sien. Pendant quelques secondes, il n'avait pas bougé. Je m'étais donc approchée de lui et, lors de cette proximité inquiétant avait murmuré

« Silteplait... Arrête de dire ça... Tu en es un malgré tout, malgré tout ce que tu peux penser... »

J'avais exercé une très légere pression sur sa main puis sentant que je me contrôlais de moins en moins avait fini par sortir de son espace vital par précaution. Je ne voulais pas que les choses dégénèrent. Mais une partie de moi en avais envie...

Finalement, nous reprenons et il me montre une salle au fond du couloir où il y a des tables et des chaises et je comprends que c'est la salle dont il m'a parlé. Il me dit qu'elle peut contenir une trentaine de personnes. Je me tiens à bonne distance de lui et hôche la tête.

« Cette salle est parfaite pour faire des activités, les tables rondes il n'y a rien de tel pour rapprocher les gens je trouve ! »

Je regarde les lieux et je trouve que cette salle est paisible et chaleureuse. Je m'y vois bien. Vraiment. Je rentre puis regarde autour de moi. J'apprécie vraiment et j'ai hâte de donner de mon temps ici, vraiment.

Il me propose ensuite d'aller dans son bureau et mentalement, je panique. Il m'attire clairement et encore une fois clairement il ne faut pas que je me laisse aller. Je lui suit donc à bonne distance. Une fois rentrés, je remarque qu'il laisse la porte ouverte et je me sens bête et gênée d'un seul coup. Il me demande de lui ramener quelques papiers puis si je suis sûre de vouloir m'engager. Je souris, quand je prends une décision, je pèse le pour et le contre dans ma tête et surtout je m'y tiens et c'est exactement ce qui était en train de se passer.

« Oui. C'est ce que je veux. Je me sens bien ici. »

Et c'est le cas, cet endroit est très chaleureux. Je lui souris encore, et ne peux m'empêcher attraper son regard une fois de plus. Et de ne pas le lâcher...
made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: là c'est sur, elle me déteste ! + LOULOU   Lun 11 Aoû - 1:30

c'est sur, elle m'aime pas
Louise
&.
Matt


 

 



 

 

.



C’est une jeune femme souriante et agréable quand elle ne vous montre pas qu’elle vous déteste finalement. Elle a une compagnie charmante, de la conversation et elle est très mignonne alors tu sais très bien que les personnes l’apprécieront. Il ne faudra juste pas qu’elle se mette à les détester au premier regard. Au fond, tu es ravi de son erreur concernant Camryn. Tu apprends doucement a connaitre ses petites demoiselles et tu te dis finalement qu’il n’y a rien de tel que quelques confidences pour atténuer les tensions et apprendre un peu plus sur l’autre. Tu ne doute pas du tout de sa capacité a animé les après midi, a leur faire faire de la peinture ou autre art que visiblement elle affectionne. Et puis en cas de soucis, de doute même, elle pourra toujours compter sur toi pour l’aider. Tu reste le directeur du centre après tout.

Finalement, elle te prend la main quand tu commences a expliquer que tu n’es pas un héro et malgré ce que peuvent penser les gens, ça te fait un bien fou de te sentir soutenue quand une mauvaise pensée arrive. Beaucoup pourrait penser que tu lui raconte tout ça juste pour la séduire et pourtant ce n’est absolument pas le cas. Tu lui souris doucement et après quelques secondes tu reprends ta mains. Vous prennez le chemin du bureau et rapidement tu t’installe. Tu lui expliques rapidement ce que tu attends d’elle au niveau des papiers et tu t’assures qu’elle soit d’accord. « Pour les horaires, tu fais comme tu veux, tu es libre de donner le temps que tu veux aux autres. Tu es bénévole et je ne peux donc ne pas te forcer à venir a des horaires précis. Tu as juste à me dire quand ca t’arrange selon ton planning professionnel. » Comme pour Camryn qui vient deux fois pas semaines et comme Nate qui vient également deux fois pas semaine. Certains font aussi des permanences, mais Louise n’aura pas besoin de cela puisqu’il ne s’agirait pas de choses médicales.

« Je suis content de l’apprendre alors. » Tu lui adresse un clin d’œil amuser tout en lui tendant des papiers. « Il faudra aussi que tu me ramène ca compléter et signer s’il te plait et tout sera bon pour nous. Tu as des questions ? » Après tout, elle peut très bien se demander comment fonctionne les bénévoles entre eux, l’ambiance du centre. Ou meme des questions sur les photos de ton bureaux.


© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: là c'est sur, elle me déteste ! + LOULOU   Lun 11 Aoû - 14:00






all your little things.
hey sexy lady...


Je sens que quelque chose a changé entre nous. Je trouve que Matt est vraiment quelqu'un de très agréable. Je me suis complètement trompée sur lui, la preuve que j'ai un caractère de merde et que je juge trop facilement les gens. Je suis sûre que c'est le genre de gars à n'aimer qu'une femme, une seule et à la respecter jusqu'au bout. Les apparences sont un peu trompeuses malheureusement. Et mes jugements hâtifs. Pour le moment, je profite du moment passé en sa compagnie en me disant qu'il y en aura d'autres. Et heureusement.

Lorsque je lui prends la main, il ne la retire pas ce qui me surprends. Au contraire, je garde ma main dans la sienne un petit moment et je sens ses émotions s'apaiser. J'ai toujours eu une sensibilité pour appréhender les sentiments des autres mais je m'en protège presque tout le temps. Ce n'est pas le cas avec lui il fait complètement fondre ma carapace. Je peux donc sentir ses émotions négatives passer et lui revenir à la normale. Je ne dis rien, les mots ne servent pas à ce moment.

Nous allons ensuite à son bureau où il m'explique que je peux donner le temps que je veux. Ue je peux m'arranger en fonction de mon planning. Je réfléchis alors un petit moment puis lui souris encore :

« Je pourrais venir disons 2 ou 3 soirs après 17 heures et le dimanche tout la journée ? Comme ça, j'aurais le temps de fignoler mes gros projets mais aussi de prévoir quelques activités ici !'

Je guette son approbation, j'espère que le temps que je peux donner est assez. Je veux m'investir ici mais d'un même tenant, ma carrière commence juste à décoller alors je ne dois pas la négliger sous peine de rester une simple architecte de banlieue ce que je ne veux surtout pas... Je le lui dis.

« Je vais donner le temps que je peux Matt mais... Mon contrat ici vient de commencer. J'ai plein d'opportunités à saisir pour évoluer... Mais je vais donner le maximum »

J'espère qu'il comprendra. Je pense qu'il comprendra. Il a l'air de ne pas trop stresser les bénévoles sur leurs heures. Encore une fois, j'attends sa réaction. Puis il me dit qu'il est content que je décide de m'engager et me demande si j'ai des questions. Pas sur le centre mais je me décide à lui poser une question sur Aspen. Je fonce tête baissée, tant pis..

« Oui. Tu connais Aspen ? C'est une fille géniale je l'ai rencontrée chez Cam' je l'adore ! »

Je ne m'attends pas à voir l'effet de ce que je viens de dire...
made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: là c'est sur, elle me déteste ! + LOULOU   Lun 11 Aoû - 17:39

c'est sur, elle m'aime pas
Louise
&.
Matt


 

 



 

 

.



Elle est bien différente de la Louise bourrue et méfiante que Camryn t’a présenté il y a quelques temps. Finalement, il semble qu’elle finisse par t’apprécier et tu es bien content que cela arrive. Tu n’aime pas avoir des ennemies, t’en a eu pendant douze ans dans l’armée alors tu aimerais t’entendre avec tout le monde. Certes, il y a encore des gens que tu ne veux pas voir mais c’est différent. Parfois, la tête ne passe pas et quoi que vous fassiez, ça ne change rien. Mais tu es content de voir que ce n’est pas le cas avec Louise. Tu lui souris alors doucement, te détendant un peu sur ton fauteuil. Tu l’écoutes et tu croise les bras contre ton torse, contractant ainsi tes bras et montrant, sans vraiment faire attention, tes muscles.

« Tu viens quand tu veux, et quand tu as un empêchement tu préviens juste par un petit coup de téléphone. Ainsi on peut changer les plans ou demander à quelqu’un de prendre la relève. » Tu sais bien que les gens feront passer leur carrière avant le bénévolat, ce qui est tout à fait normal. C’est déjà énorme que certaine personne donnent un peu de leur temps. Beaucoup disent que le temps c’est de l’argent mais parfois il nous offre des trésors bien plus réjouissant qu’un ou deux billets. Tu ne cesses d’avoir ton petit sourire sur les lèvres et tu inclines juste la tête quand elle te parle de ses propres projets professionnels. Tu es content pour elle si sa carrière peut décoller et tu n’empêcheras jamais cela au profit de ton centre. Aider les gens ne veut pas dire ruiner les carrières des autres. « Ne t’inquiète pas, je comprends très bien. Je suis content que tu puisses t’épanouir dans ce que tu fais. » Tu es sérieux, après tout il faut encourager les autres, peu importe ce qu’ils font dans la vie. Sauf si ce sont des criminels évidements.

Finalement, tu demandes si elle a des questions et tu ne t’attends vraiment pas à ce qu’elle te parle d’Aspen. Immédiatement tu te refermes, tu ne veux rien laisser paraitre même si ton cœur se met à battre à tout rompre quand tu entends son prénom. Tu tournes la tête vers la photo en question et tu souris. « Oui, c’est une amie de longue date. » Une amie, tu ne peux pas la qualifier d’autre chose car elle n’est que ton amie, même si toi tu l’aimes à en mourir, elle n’est qu’une amie. « Son fiancé était mon meilleur ami depuis le lycée. » Etait, puisque celui-ci est décédé il y a peu de temps. C’est aussi pour cela que tu ne diras jamais rien à Aspen, que tu ne lui diras pas les sentiments que tu as pour elle-même si ceux-ci sont présent depuis bien avant que John ne découvre sa maladie.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: là c'est sur, elle me déteste ! + LOULOU   Lun 11 Aoû - 19:25






all your little things.
hey sexy lady...


Matt est effectivement quelqu'un de très compréhensif. Je lui sourit en l'entendant me dire qu'il me suffira de passer un coup de fil si je ne peux pas. Il me sourit aussi et encore une fois je rougis. Je me déteste de rougir comme ça. Je me demande aussi comment j'ai pu passer à coté de sa gentillesse. Il me dit qu'il est content que je puisses m'épanouir dans mon travail. Je lui souris, encore je sais et lui dit :

« Merci. J'adore l'architecture c'est vraiment un boulot passionnant ! »

Puis, j'avais vu la photo d'Aspen et avait commençé à en parler. Je ne m'attendais pas à ce l'expression de son visage se renferme aussi. Je sens qu'il pars loin de moi là et je m'en veux d'avoir dit une connerie. Puis il me parle de son meilleur ami John, l'ex d'Aspen. Je savais vaguement pour cette histoire mais je ne peux m'empêcher de baisser la tête et de dire :

« Je suis désolée. Désolée de parler de ça, je ne savais pas... »

Je sens qu'il y a quelque chose de plus. Quelque chose dont il ne veut pas parler et je n'insiste pas. Après tout, je ne suis qu'une future bénévole, la cousine de l'une des infirmières et on ne se connait pas beaucoup. Mais je ressens sa détresse et elle me touche de plein fouet. Je ne sais pas trop comment gérer ça, je reprends le sac à main que j'avais posé sur mon siège et me lève précipitamment. Je ne sais pas gérer les émotions fortes et c'est comme ça depuis que je suis petite je préfère fuir dans ce genre de cas et c'est exactement ce que je fais. J'hésite quelques secondes puis finit par prendre la parole.

« Matt... Je suis désolée je ne voulais pas... Je vais y aller d'accord ? Je te rappellerais concernant les papiers et tout ce que tu m'as demandé... »

Je m'en veux tellement d'avoir parlé de ça. Certes je ne pouvais pas savoir mais à chaque fois c'est pareil j'arrive toujours à aborder les sujets qui fâchent et à mettre les pieds dans le plat. Rapidement je sors, je ne lui ai même pas dit au revoir je m'en rends compte dans le couloir, je ne savais pas si je devais lui serrer la main ou autre de toute façon..
made by pandora.


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: là c'est sur, elle me déteste ! + LOULOU   

Revenir en haut Aller en bas
 

là c'est sur, elle me déteste ! + LOULOU

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» elle est belle la montagne
» Les OGM, une seconde Révolution Verte. Sera-t-elle aussi meurtrière ?
» cette nacelle est elle adaptable sur le chassis loola ?
» Elle dort assise !!
» Elle me boude !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-