AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 Tourner Dans Le Vide ft Max

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Tourner Dans Le Vide ft Max    Mer 13 Aoû - 15:15

Tourner dans le vide

Mais quelle idée d'avoir accepté ce job?! Garder des mioches de 12 ans pour une sortie à la piscine. Je me hais. Ils avaient de la chance, je devais absolument gagner de l'argent pour payer mes études, alors je n'avais plus vraiment le choix. Je prenais sur moi, je faisais des sourires à longueur de temps aux parents et j'essayais de paraître la fille la plus agréable du monde avec les enfants. Ce n'est pas que je ne les aime pas, c'est juste que vingt d'un coup, à gérer toute seule, c'est une torture. Il me fallait de l'aide, je ne pouvais pas tout faire toute seule, ça devenait tout bonnement ingérable. Mais trouver quelqu'un qui voudrait bien se déplacer et m'aider à gérer des pré-ados bénévolement, ça risque d'être encore plus compliqué. Il n'y a que les membres de ma famille pour m'aider à relever un défi pareil! Nana est la première personne à qui j'ai pensé. Bien que je me sois quelque peu éloignée d'elle depuis son mariage, je pense que c'est celle qui a le plus la fibre maternelle d'entre nous. Sans perdre une minute, je pris mon téléphone portable et lui passa un coup de fil, heureusement, elle répondit rapidement. AHA! J'arrive tout de suite Zozo, t'en fais pas! Soulagement. Elle enfile son maillot, et elle arrive, je vais pouvoir me détendre un peu, et passer un moment avec ma sœur en prime, que du bonheur!

En attendant ma sœur, je me mis avec les enfants dans l'eau, en essayant tant bien que mal d'avoir les yeux partout. Après tout, ce n'était pas désagréable, de jouer avec eux au Water-polo, même si j'étais juste en train de me rendre compte qu'ils étaient bien plus forts que moi. La honte. Bien entendu, c'est à ce moment précis que le plus malin d'entre eux proposa qu'on coule la monitrice. Ah ouais, sauf que la monitrice, c'est moi. Mais yeux s'écarquilla quand je m'aperçue qu'une dizaine de gamins fonçaient droit sur moi pour me mettre sous l'eau. Ne pouvant riposter, je me laissa faire et pris une grande inspiration avant d'être entièrement ensevelie par une horde d'enfants. Mais une surprise m'attendait à la surface, une surprise que je ne saurais qualifier de bonne ou de mauvaise. Mes yeux encore fermés due à toute l'eau qui s'y trouvait, une voix bien familière vint m’interpeller. Il paraît que tu as besoin d'aide? Je n'avais ni besoin d'ouvrir les yeux, ni de me retourner pour savoir de qui il s'agissait, c'était Max. Nous nous sommes vus pour la dernière fois il y a quelques semaines déjà, cette nuit là avait été la plus belle de toute ma vie. Max devait repartir au Canada, je pensais ne plus jamais pouvoir le revoir et j'ai laissé éclater mes sentiments, chose que je ne fais jamais d'habitude. Je l'aimais depuis longtemps, je suis le genre de personne à attendre le point de non-retour pour avouer ce qu'elle ressent. Mais Max n'est jamais rentré au Canada, non, au lieu de cela, il a épousé ma sœur. Et moi aujourd'hui, je les évite autant l'un que l'autre, particulièrement déboussolée et mal à l'aise face à cette situation. Je lui en veux terriblement, et maintenant le voilà, posté devant moi.  

« Qu'est ce que tu fais ici? »


codage par Libella sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourner Dans Le Vide ft Max    Mer 13 Aoû - 19:59

Maxwell soupira. Non mais dans quoi il s’était fourré sérieusement ? Lui, passer une journée avec des gosses ? C’était impensable et inimaginable. Et pourtant, c’était ce qu’il allait devoir faire aujourd’hui. Pour résumer, apparemment Arizona avait contacté Nawael dans un appel au secours, lui demandant de l’aide pour gérer un groupe de prépuberts. La généreuse Nana avait accepté de bon cœur, avant de se rappeler d’un rendez-vous très important, qu’elle ne pouvait ni annuler, ni reporter. Elle s’était donc finalement rabattue sur Max, le suppliant presque d’aller donner un coup de main à sa sœur.  Imaginez la joie de Max… Petit un, il avait une sainte horreur des enfants. Petit deux, il ne tenait pas à passer une journée en compagnie de la femme qu’il aimait et qu’il avait trahi à la fois, et qui voulait probablement lui arracher la tête. Et petit trois, il n’aimait vraiment, vraiment pas les enfants. Oui oui… à ce point-là. Alors ce fut en râlant bien comme il le faut qu’il se rendit à la piscine, un sac à dos sur l’épaule. Vu qu’il serait entouré de gamins, et de cette troll d’Arizona, autant essayer d’améliorer cette journée comme il le pouvait: il avait pris soin d’emporter un ballon de plage, ainsi que quelques jeux de sociétés si jamais les gosses finissaient par se lasser de la piscine. Max paya son entrée à l’accueil, puis il se rendit dans les vestiaires pour troquer sa tenue contre un simple short de bain noir. Tandis qu’il longeait le couloir qui déboucherait sur la piscine, Max tentait de positiver : il faisait beau et piquer une tête dans la piscine lui ferait le plus grand bien. Et avec un peu de chance, peut-être que ces gamins n’étaient pas si horribles que ça. Quant à Arizona… non, c’était sans espoir. La seule chose qui pouvait le consoler, c’était qu’elle n’avait probablement pas ses règles, et qu’il n’aurait donc pas affaire à la pire situation qui soit ! « Il paraît que tu as besoin d’aide ? » lui semblait être la meilleure approche possible. Evidemment, Arizona ne se montra pas accueillante et chaleureuse pour un sou. La rancœur se ressentait dans sa voix, et son regard se faisait plutôt dur. Allez savoir pourquoi, Max la trouva plus belle que jamais. « C’est… ta sœur qui m’envoie. » Autrement dit, sa meilleure amie, ou encore son épouse, mais le jeune homme se retint de faire une remarque là-dessus. « Elle ne pouvait pas se libérer, et c’est finalement moi qui doit me coller ces ados. » Comme pour appuyer ses propos, une petite rouquine de douze ans probablement se hissa hors de l’eau, puis elle vint s’adresser directement à lui : « Monsieur, pourquoi y’a pas la WiFi ici ? » Une vraie génération de geeks… Maxwell soupira, tout en roulant des yeux : « Pour te faire poser des questions. Va à l’eau Poil de Carotte, on va se faire un match. Filles-garçons ! » Sans même attendre l’accord d’Arizona, il plongea à l’eau, retrouvant l’équipe d’adolescents qui s’était déjà formée. C’était une façon de fuir la jolie blonde : il était bien présent, mais entouré d’enfants et dans l’incapacité de tenir une discussion sérieuse.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourner Dans Le Vide ft Max    Mer 13 Aoû - 20:37

Tourner dans le vide

Il était juste devant moi, il me regardait comme si rien ne s'était passé. Comme s'il ne m'avait jamais menti, jamais trahi, jamais laissé tombé comme il l'a fait ces derniers temps. Son regard était inexpressif et contrairement à moi qui ne parvenait pas à cacher mon désarroi, Max s'en sortait comme un chef. Il avait presque l'air heureux d'être là alors que je savais pertinemment qu'il détestait les enfants. J'en ai rapidement conclue que Nana lui avait demandé, de manière totalement innocente de prendre sa place suite à je ne sais quel imprévu. Elle doit surement penser que ça me fait plaisir de le voir. Tous ces non-dits dans ma famille commencent vraiment à me peser.

« Oui, c'est normal que tu fasses ça pour ta femme. »

Ma voix était dure, mon regard aussi je suppose. Je n'avais jamais parlé à Max de la sorte. Mais comment pouvais-je agir autrement face à lui? Il était troublant et incompréhensible, impossible à cerner. Avant que je ne puisse ajouter quoi que ce soit, une enfant vient s'adresser à lui. Max, fidèle à lui même, a essayé tant bien que mal de l'éloigner et afin de casser le mal aise ambiant, proposa aux enfants de faire un match filles VS garçons. Ce n'était pas une mauvaise idée, je pourrais utiliser mes nouvelles recrues pour le détruire. Je me mis en place entourée d'une dizaine d'enfants toutes plus hargneuses les unes que les autres.

« Visez le grand. »

Je regardais Max en affichant un air de défi. Mes sentiments étaient partagés, je ne savais plus quoi penser. Parfois en le regardant, j'avais envie de sourire, il n'avait pas changé. Il était toujours aussi beau, toujours aussi lâche aussi. J'étais déçue de me rendre compte que mes sentiments pour lui ne faisait qu'évoluer. Pourtant il faut que ça s'arrête aujourd'hui. Tout ça devenait malsain, être amoureuse de son beau-frère, c'est pas normal. Dès que le match a commencé, je me suis vraiment prise au jeu, et voyant tous les enfants aussi heureux de participer à notre petit duel, je me suis moi-même surprise en train de vraiment m'amuser de la situation.


codage par Libella sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourner Dans Le Vide ft Max    Mer 13 Aoû - 21:17

Maxwell était un lâche. Ca ne faisait pas partie des valeurs que son père lui avait inculqué, mais c’était plus fort que lui aujourd’hui. Il ne pouvait pas rester face à Arizona, l’air de rien comme ça. Le ton dur et ce regard noir qu’elle lui adressait le déstabilisaient, suffisamment en tout cas pour lui donner envie de prendre la fuite. Mais il ne pouvait pas. Il était là, en mission, envoyé par sa femme, comme le souligna Arizona. « Tout à fait. » répondit Maxwell, du tac au tac. Si elle comptait le provoquer, il allait lui répondre, lui aussi. Tout était de sa faute, oui, il l’admettait, mais si elle s’amusait à lui envoyer de telles piques, il n’avait pas l’intention de se laisser faire sagement. Max trouva finalement la solution pour passer moins de temps en tête à tête avec elle : un match de waterpolo. En digne macho qu’il était, il avait déjà construit deux équipes, une masculine, l’autre féminine. Elles allaient morfler, les pauvres… Il mettait de la distance entre Arizona et lui, ce qui était préférable. Surtout qu’elle le déconcentrait, avec sa tenue là, en bikini… Il devait rester concentré, et pour une fois, il remercia le ciel d’avoir inventé les enfants. Ces derniers l’occuperaient suffisamment, pour ne pas qu’il ait à penser à la belle blonde ! « L’obèse, tu vas aux buts et avec ton gros cul essaie de faire en sorte qu’aucun ballon ne passe pigé ? Le binoclard, tu feras style de faire le trisomique quand je te ferais signe, vu ta tronche, ça ne devrait pas être bien difficile. Ca déconcentrera Arizona comme ça. Quant aux autres, vous sautez sur le ballon et n’hésitez pas à frapper les filles si elles vous gênent ! C’est ça l’esprit sportif ! » Adorable cet homme… En tout cas, ces ados étaient scotchés à ses lèvres, persuadés d’avoir face à eux le maître incontesté du water-polo. En fait, il ne se débrouillait pas trop mal, mais il n’était pas non plus imbattable. « Tout le monde en position, on va commencer ! » Chacun prit sa place, et, comme à chaque fois qu’il se plongeait dans la concentration, les sourcils de Max se froncèrent légèrement. Il se mordit la lèvre, et il prenait connaissance de la situation sur le terrain. On aurait presque dit qu’il jouait le match de sa vie ! Mais il était comme ça. Ambitieux et très joueur. Il souhaitait la victoire et il comptait l’obtenir. Pas question de se laisser écraser par une femme comme Arizona… Son égo de mâle allait prendre cher autrement. Au coup de sifflet, les garçons suivirent son conseil, se jetant sur le ballon, tandis que toutes les petites filles sautèrent sur Maxwell. Quelques unes agrippaient ses jambes, d’autres tiraient sur ses bras, certaines escaladaient son torse et une dernière appuyait désespérément sur sa tête et ses épaules, dans l’espoir de le couler. « Mais qu’est-ce que vous foutez ? Dégagez bon sang, au viol ! » Bon d’accord, il exagérait peut-être un peu. Mais ce plan-là puait le Arizona à plein nez ! A coup sûr, c’était elle qui avait envoyé cette horde de petites guerrières pour qu’elles s’occupent du cas de Max. « C’est une conspiration ! » hurla-t-il, tandis qu’il tentait de résister aux gamines.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourner Dans Le Vide ft Max    Jeu 14 Aoû - 14:31

Tourner dans le vide

De loin, cette scène devait surement être hilarante, et un peu pitoyable aussi. Deux "adultes" en train de donner des ordres à des enfants de douze ans pour gagner un match de Water-Polo. Comme quoi, nous ne grandissons jamais totalement. Mais j'étais vraiment motivée à gagner ce combat contre Max, au moins ma fierté ne sera pas totalement démolie. Mais quand le jeu a commencé, j'ai pu assister à la scène la plus drôle et la plus improbable de mon existence : toutes mes petites recrues se sont dirigées sur Maxwell dans l'espoir de pouvoir le couler. Je ne pouvais me retenir de rire en le voyant, un peu déconcentré par ce trop plein d'attention à son égard. Me voilà donc, le ballon dans les mains avec face à moi des enfants qui avaient clairement l'air enragés : Le ballon semble être le Saint Graal. Bon, il ne me reste qu'à courir. Arrivée à un mètre du but adverse, je lança la balle et...

« BUUUUUUUUUUT! »

Mes filles sautèrent toutes de joie libérant enfin Max. Moi, j'étais complètement exténuée. Pendant tout ce temps, l'obèse essayait de m'attraper par la taille, c'est d'ailleurs une situation plus que gênante pour une monitrice de centre aéré, et le binoclard s'évertuait à me faire des grimaces. Je dois avouer que la technique de Max pour gagner est bien particulière! Mais j'étais fière, les mains sur les hanches je le regardais avec un petit sourire en coin. Jouer avec lui m'a étonnement détendue. Je sortie de l'eau, prit un élastique pour attacher en chignon mais cheveux désormais trempés après les nombreuses tentatives d'éclaboussures de certains mômes et regarda l'horloge.  

« Allez les enfants, c'est l'heure du goûter, tout le monde sort, on va dehors! »

Le goûter, ou le moment incontournable où tu peux enfin avoir quelques secondes de répit. Je mis la glacière dans l'herbe, la chaleur était au rendez-vous. C'était vraiment une belle journée en réalité. Les enfants se mirent en rang et prirent chacun un gâteau et une canette de coca. Les filles allaient s’asseoir en petit groupe tandis que les garçons s'occupaient avec un ballon de foot. Max fut le dernier à sortir de la piscine, il se mit assis à coté de moi sans bruit. Je me retourna vers lui, un sourire pour le moins hypocrite au visage.

« Max... T'as oublié de prendre ton goûter! »


codage par Libella sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourner Dans Le Vide ft Max    Jeu 14 Aoû - 15:55

Maxwell eut tout juste le temps de lever la tête pour voir cette satanée Arizona mettre un but. Et merde ! Ca y’est, il bouillonnait de colère, rien qu’à l’idée d’avoir perdu ce jeu. Pire encore : il avait perdu face à McCornick. « T’es fière de toi ? C’était de la triche ! C’était absolument pas mérité ! » Par rage, il bouscula une petite qui manqua presque de couler. Mauvais joueur ? Mais non… Mauvais perdant ? Encore moins ! Max nagea jusqu’à son goal, alias le petit gros qui était censé se servir de ses bourrelets comme d’un cale-ballon. « Quant à toi, tu peux te sentir misérable ! Si on a perdu, c’est entièrement de ta faute ! » Le gosse faillit fondre en larmes, mais Arizona intervint alors pour dire que c’était l’heure du goûter. Forcément, ça avait de quoi satisfaire cette boule de graisse, qui accourut sans se faire prier jusqu’à la glacière. Bah voyons ! Max resta sur place un moment, avant de finalement se hisser hors de l’eau. Sans un mot, il se dirigea vers sa malédiction, autrement dit, Arizona McCornick. Qu’est-ce qu’elle pouvait l’attirer bon sang… Depuis leur nuit ensemble, il ne l’avait plus revu et il avait le sentiment qu’elle était encore plus belle qu’avant. Pourtant, il se doutait qu’elle avait dû être attristée à la nouvelle de son mariage avec Nana. Et encore, le mot était trop faible. Elle s’adressa finalement à lui, et Max soupira en se relevant. « Arrête ton cirque c’est bon, avec ton sourire faux comme les boobs à Kardashian. On est grands, agissons en adultes. » Bon, ça lui allait bien de dire ça, lui qui n’avait pas hésité à la fuir en débutant un match de water-polo. Il alla se servir une part de gâteau, ainsi qu’une cannette de coca, se fichant bien de savoir que ces derniers étaient réservés aux enfants. Qu’importe, il avait faim après tout. Max revint donc sur ses pas, récupérant cette même place auprès d’Arizona. « Sans rentrer dans les détails… concernant Nana et moi, c’est pas ce que tu crois. » Il avait jugé inutile de tourner autour du pot. Il allait donc droit au but, lâchant dès le départ le sujet. Et puis, il jouait cartes sur table, à se montrer honnête, même s’il ne pouvait décidément pas lui dire que ce mariage avec sa sœur n’était qu’une grosse mascarade.  « Je sais que c’est cliché, c’est la grosse phrase bateau mais faut que tu me crois. J’ai jamais eu l’intention de te blesser en épousant ta sœur. » Et c’était plus ou moins vrai. Quand Nawael lui avait parlé de ce mariage, il avait d’abord pensé à cette opportunité de job, ce métier d’avocat dans ce cabinet d’une grande renommée. C’était certes égoïste, mais il avait fait passer Arizona et ses sentiments en second plan. S’il le regrettait ? Oui et non. Non parce que son rêve de devenir un grand avocat était en train de se réaliser. Et oui parce qu’il avait l’impression qu’il perdait la seule femme envers qui il éprouvait de réels sentiments.


Dernière édition par Maxwell Hasting le Ven 15 Aoû - 5:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourner Dans Le Vide ft Max    Jeu 14 Aoû - 17:33

Tourner dans le vide

Maxwell ne changera donc jamais, toujours aussi mauvais joueur et impulsif. Son comportement avec les enfants et même avec moi commençait quelque peu à m'exaspérer. Je le fusillais du regard lorsqu'il s'adressa au petit gros qui voulait tout simplement s'amuser, il prenait tout ça surement un peu trop au sérieux. J'étais déboussolée, je ne comprend pas franchement son comportement, je pensais que c'était moi qui devait être en colère après lui, et pas l'inverse. Depuis son mariage avec ma sœur, je pensais qu'il allait venir m'expliquer, ou s'excuser. Je l'avais peut être un peu idéalisé, il n'a rien fait de tout ça. Nous nous sommes simplement éviter mutuellement. Ça devait être plus simple à gérer. Son ton devint plus sérieux lorsqu'il s'assit à coté de moi, apparemment mon ironie ne lui plaisait guère. Il commençait à s'énerver et je ne parvenais plus à soutenir son regard. Je me contenta de fixer un point loin à l'horizon et me concentra sur ma respiration. « Sans rentrer dans les détails… concernant Nana et moi, c’est pas ce que tu crois. » J'avais vraiment du mal à avaler ce genre de discours. Moi qui prend le mariage très au sérieux, je ne m'imagine pas pouvoir épouser quelqu'un pour qui je ne ressens que de l'amitié. Un long soupir sorti de ma bouche sans même que je ne m'en rende compte. J'appréciais néanmoins sa franchise et le fait qu'il est abordé le sujet, ce que je n'aurais surement jamais eu le courage de faire.

« T'es pas obligé de te justifier Max, si vous êtes bien ensemble tant mieux, j'ai juste l'impression de m'être fait avoir. »

Ma voix devenait plus douce finalement, parler de ce que je ressens a toujours été plus que compliqué pour moi. Me cacher derrière un visage de peste sans cœur, c'est tellement plus simple en vérité. Maxwell le savait plus que personne puisque bien qu'on ait passé une nuit superbe tous les deux, nous n'en avons jamais parlé. A ce moment là, on se contentait plutôt de profiter des derniers moments qu'on devait avoir ensemble. Aujourd'hui je me sens idiote d'avoir cru qu'il avait pu avoir des sentiments pour moi. Cette nuit, c'était pour me faire plaisir? Pour me faire croire qu'il pouvait y avoir quelque chose entre nous juste avant d'épouser ma sœur? Qu'est ce que ça lui a apporté au final à part me faire du mal... « Je sais que c’est cliché, c’est la grosse phrase bateau mais faut que tu me crois. J’ai jamais eu l’intention de te blesser en épousant ta sœur. »   Ça y est, je crois que rien qu'avec cette phrase, il avait vraiment réussi à m'achever. Il n'avait pas l'intention de me blesser? Et c'était quoi son intention alors?

« C'est bon Max, arrête de dire des trucs comme ça! A ton avis, comment j'allais réagir? Que j'allais vous féliciter? Si j'avais su que toi et ma sœur vous étiez ensemble avant, il ne se serait jamais rien passé entre nous. J'ai l'impression de l'avoir trahie. »

C'était vrai, comment j'aurais pu savoir? Comment je peux encore regarder ma sœur dans les yeux alors que juste avant son mariage j'ai couché avec son mari. Tout se mélange dans ma tête, mes sentiments pour Max ont tout gâché : la relation que j'ai avec ma sœur s'est dégradé et j'ai fini par me détacher de toute ma famille puisqu'il est évident que je ne peux en parler à personne. Je pris mon courage à deux mains et posa mon regard dans celui de Max, son visage était inexpressif et cela était hyper déstabilisant. C'est évident, il se passe des choses que j'ignore, mais aujourd'hui je n'ai plus le droit de me mêler de leur couple, je dois juste me faire toute petite et les laisser vivre tranquillement leur vie de jeunes mariés.

« Cette discussion ne nous mènera nul part, aujourd'hui je peux juste espérer que tu prendras bien soin de ma sœur. »

Je me redressa, respira un grand coup, fit quelques pas en regardant autour de moi pour vérifier que tous les enfants étaient encore là. J'avais des tonnes de questions à lui poser mais il fallait que je me contienne, que je prenne sur moi, que je ne me laisse pas envahir par mes émotions même si cette situation me dépassait complètement.

« Encore une chose, regarde moi dans les yeux et dis moi que t'as jamais rien ressenti pour moi. »


codage par Libella sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourner Dans Le Vide ft Max    Jeu 14 Aoû - 22:02

Il était temps que Maxwell agisse en homme. Il pouvait fuir Arizona autant qu’il le voulait, il savait très bien qu’il ne faisait que repousser l’échéance à plus tard. Alors autant prendre le taureau par les cornes dès maintenant, et autant profiter de se retrouver seul avec elle pour discuter de tout cela. Nawael était bien loin d’eux, à son rendez-vous important. Le frère McCornick ultra protecteur n’était pas dans les parages, et les enfants étaient suffisamment occupés avec leurs goûters et ce petit foot improvisé. Il avait donc le champ libre avec Arizona, et Max sentait que c’était maintenant ou jamais. Ca n’allait pas être facile, mais au moins, l’abcès serait crevé. Le jeune homme n’en pouvait plus de devoir éviter à ce point la belle McCornick, et surtout, il avait ce besoin de lui parler. Il y’avait des non-dits, mais il devait également faire attention à ne pas trop en dire, même si ce n’était pas l’envie qui manquait. « Tu ne t’es pas fait avoir… » soupira Max, en levant les yeux au ciel. Ca commençait mal, si elle se mettait à se placer ainsi en victime. Bien sûr qu’il lui avait fait du mal, il était bien au courant. Max aurait d’ailleurs voulu s’excuser, mais sa fierté l’en empêcha, pour la simple et bonne raison que depuis le début, Arizona s’était montrée odieuse envers lui. En même temps, il ne fallait pas s’attendre à ce qu’elle lui saute dans les bras non plus… « Et je ne cherche pas à me justifier. J’essaye juste de te faire comprendre certaines choses. » Il aurait voulu qu’elle comprenne que ce mariage n’était qu’une couverture. Il aurait voulu qu’elle sache aussi à quel point elle comptait pour lui. Mais Arizona ne pouvait pas deviner tout cela, si l’avocat gardait le silence comme ça. Et au contraire, elle semblait tout comprendre de travers puisque voilà qu’elle se mettait à lui dire qu’elle avait l’impression de trahir Nawael. Du gros n’importe quoi, en gros. « Arrête de créer des problèmes là où il n’y en a pas. » Max n’était pas énervé, mais il n’était pas non plus super détendu. Cette discussion commençait à sérieusement jouer sur ses nerfs, et pour ne pas craquer, il fit tourner la cannette de Coca entre ses mains, dans un geste lent et répétitif, mais distrayant et apaisant. « T’as pas trahie Nana. C’est moi d’accord ? C’est moi qui t’ai trahie. C’est bon ? C’est ce que tu voulais entendre, t’es contente ? Je suis le connard de l’histoire, voilà ! » Max secoua la tête, tandis qu’il se laissait aller en arrière, adoptant une position allongée dans cette herbe réchauffée grâce au soleil. Il glissa ses bras sous sa nuque, histoire de se faire un oreiller improvisé. Arizona quant à elle, elle se releva, surplombant le jeune homme. « Tu me fais de l’ombre. » fit remarquer Max, dans une tentative d’humour. A coup sûr, ça allait faire un flop, mais bon, c’était dans son tempérament : dès que les choses lui échappaient, il se sentait presque obligé d’user de l’humour ou du sarcasme. Au final, mal à l’aise, il se redressa, avant de se relever. Il épousseta son short, mais ses oreilles restaient bien ouvertes pour écouter ce que la McCornick avait à lui dire. Les mots qui tombèrent lui firent le même effet qu’une bombe. Max releva la tête, pour lire sur son visage s’il s’agissait d’une plaisanterie ou non. Elle lui souhaitait du bonheur avec Nana la minute d’avant. Et voilà qu’à présent, elle le poussait presque à lui prouver qu’au fond, il tenait encore désespérément à elle. « A quoi tu joues ? » murmura Max. Le regard plongé dans le sien, il ouvrit la bouche, prêt à s’exprimer clairement. Prêt à lui dire qu’elle lui manquait. Prêt à lui avouer qu’il n’avait jamais pu oublier cette nuit à ses côtés. Mais au même moment, cette même rouquine vint les interrompre, tapotant l’épaule d’Arizona pour attirer son attention : « J’ai parié cinq balles à mon amie là-bas, que vous êtes en couple, le monsieur blond et toi. Est-ce que j’ai raison ? » Le tact, on l’a, ou on l’a pas, forcément…


Dernière édition par Maxwell Hasting le Ven 15 Aoû - 5:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourner Dans Le Vide ft Max    Ven 15 Aoû - 2:36

Tourner dans le vide

Je n'avais pas envie de lâcher l'affaire en vérité, cette situation m'agaçait et m'énervait tellement, j'avais envie de comprendre. Je savais qu'il me cachait quelque chose, je le connaissais assez pour savoir quand il était mal à l'aise. Sa méthode infaillible : l'humour, enfin, quand il y arrivait. Pour l'instant, la moindre de ses remarques était juste destinée à contourner les questions que je soulevais. Il essayait de me faire comprendre des choses, mais de me faire comprendre quoi au juste? Parce que tout ça me semblait être très clair pourtant, et lui même ne cessait de se contredire. D'un coté, il me dit qu'il ne s'est jamais moqué de moi, de l'autre il avoue maladroitement que tout est de sa faute. Même si pour ma part, cela semble juste être une façon de passer à autre chose pour éviter toutes les questions que je m'apprêtais à lui poser. Il gardait son calme tant bien que mal mais en vérité on prenait tous les deux notre mal en patience pour ne pas exploser. Le jeune homme se releva pour me faire face et ignora à nouveau ce que je lui avais demandé. Il était parfaitement incapable de me regarder et de me dire ce qu'il ressentait, ni pour moi, ni même pour ma sœur qui était censée être sa femme. On tournait en rond. J'avais beau insister, il ne dira rien de plus. C'est, comme par hasard, ce moment que choisi Maddie, la petite rouquine pour venir me tapoter l'épaule : « J’ai parié cinq balles à mon amie là-bas, que vous êtes en couple, le monsieur blond et toi. Est-ce que j’ai raison ? » Sa question me fit un petit pincement au cœur mais je me détendis légèrement. Après une grande inspiration et sans un regard en direction de Max, je m'agenouilla auprès d'elle et posa mes mains sur ses épaules.

« Non mon ange, le monsieur blond et moi, nous ne sommes pas en couple. C'est juste quelqu'un que j'aurais préféré ne pas connaître. Mais si tu veux un conseil, ne tombe jamais amoureuse. »

Je lui fis un beau sourire tandis que cette dernière me regardait avec la bouche grande ouverte. Ok j'y suis peut être allée un peu fort cette fois, mais les adolescentes d'aujourd'hui n'ont pas froid aux yeux, ce n'est surement pas ça qui l’empêchera de tomber dans le panneau, comme nous toutes. Maddie repartie en direction de ses copines d'un pas nonchalant sans ajouter un mot de plus. Je me redressa sans vraiment réussir à affronter le regard de Max que je sentais peser sur moi. Bon et maintenant? Qu'est ce qu'on fait? On reste l'un à coté de l'autre à s'écouter penser trop fort?

« J'espère que tu l'aimes elle au moins. Remarque, tu n'as pas encore essayé toutes les filles McCornick, si ça marche pas, tu pourras toujours aller voir Cam. »

Oui vous pouvez le dire, j'étais clairement en train de le pousser à bout. Un sourire sarcastique au visage, je prenais un malin plaisir à le chercher. Peut être pour essayer de lui tirer les vers du nez. Et au pire, je n'avais plus grand chose à perdre. Auparavant, c'était plutôt rare qu'on se retrouve tous les deux. Il y avait toujours Nana ou mon grand frère dans les parages, et des discussions sérieuses, je n'ai pas l'habitude d'en avoir avec lui. Notre histoire n'est ni plus ni moins qu'un jeu de séduction qui a duré plusieurs années. Avec le recul, peut être que ça ne valait pas grand chose pour lui, que je me suis juste fait beaucoup d'illusions.


codage par Libella sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourner Dans Le Vide ft Max    Ven 15 Aoû - 5:33

Ce n’était pas évident, ni pour lui, ni pour elle. Du point de vue d’Arizona, Max donnait l’impression de jouer sur tous les tableaux : un coup avec la sœur, un coup avec l’autre, et ainsi de suite. Mais comme Maxwell était au courant de toute l’histoire, la vraie, et de ce qui se cachait derrière ce mariage, il ne se sentait pas si reprochable que ça. Bon d’accord, épouser la sœur de la nana qui vous fait craquer, c’est loin d’être commun. Mais au moins comme ça, il pouvait être l’avocat qu’il avait toujours rêvé d’être, et surtout, il n’avait pas à se séparer des McCornick. Mais Nawael et lui en étaient venu à prendre une décision : ok pour le mariage, mais les motifs devaient rester secrets. Et en échange, ils devaient bien sûr jouer les amoureux transi, ce qui n’était pas toujours facile, peu importe combien Nana et lui pouvaient être fusionnels. Le regard de Max se fit plus noir et bien plus pesant sur Arizona lorsque cette dernière expliqua à la rouquine qu’elle aurait préféré ne jamais le rencontrer. C’était assez dur à entendre en fait… « Arrête de la saouler. Si tu veux, je peux te passer le numéro d’un psy qui saura t’écouter, c’est ce dont tu as besoin apparemment. » soupira-t-il, tout en plongeant ses mains dans les poches de son short encore humide. Il tentait de prendre sur lui, mais c’était vraiment pas agréable de l’entendre dire des choses pareilles à son sujet. A une gamine en plus ! Qu’est-ce que ça devait être, avec ses potes… Maxwell leva les yeux au ciel en s’imaginant toute la ribambelle d’insultes qu’elle avait dû utiliser, pour parler de lui. Il se pencha pour attraper la cannette de Coca, qu’il vida d’une traite avant de jouer avec, de façon distraite. Et finalement, Arizona lâcha la goutte d’eau qui fit déborder le vase. Lui qui d’habitude était si nerveux, avait fait un grand effort pour rester calme jusque-là. Mais là, ce n’était juste plus possible. Elle dépassait les bornes. Max sentit qu’il perdait ses moyens et preuve à l’appui avec sa mâchoire qui se serra brusquement. Son regard noir se fit bien plus dur, tandis qu’à présent, il la toisait de façon haineuse. « Qu’est-ce que tu peux être conne, quand même. » Le ton était bas, histoire que les enfants ne profitent pas de cette scène de ménage, mais bon sang, qu’est-ce qu’il était glacial ! Elsa, la Reine des neiges en personne aurait probablement pâli face à ça. Sa main se resserra autour de la cannette qui finit par se tordre, sous sa poigne. Qu’Arizona soit à la place de cette cannette ne l’aurait pas déplu, sur le moment, tant il lui en voulait. « Tu sais quoi ? T’as entièrement raison. » Ses yeux allèrent se planter dans les siens, bien verts. Arizona avait franchi une limite, et elle était allée trop loin. Beaucoup trop même, au goût de Max. Alors, regard plongé dans le sien, il lâcha ces mots : « Je l’aime. » Bon, au fond, il n’avait pas précisé de qui il parlait, mais la réponse était d’une évidence. Pour lui, bien sûr qu’il parlait d’elle. Mais cette pauvre blondasse ferait tout de suite le lien avec sa sœur Nana, et tant pis si ça compliquait les choses entre eux. Il était au départ venu pour tenter d’améliorer la situation entre eux, mais voilà qu’il l’empirait, et volontairement en plus. Ce mensonge allait probablement lui coûter cher, le retour de bâton serait douloureux mais qu’importe. Max n’avait qu’une envie : c’était de l’atteindre et de la blesser, comme elle avait pu le faire avec lui.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourner Dans Le Vide ft Max    Ven 15 Aoû - 19:56

Tourner dans le vide

La discussion prenait une tournure que j'aurais franchement préféré éviter. J'avais abusé, je le savais, mais ma haine contre lui prenait entièrement possession des moindres mots qui avaient le malheur de sortir de ma bouche. Il m'avait fait du mal, je voulais lui en faire tout autant. Le seul soucis, c'est que sur ce point, nous sommes pareils. Lui qui essayait de se contenir depuis le début de la conversation commença à dévoiler un coté dur et menaçant. Je perdais un peu mes moyens face à un Max que je ne contrôlais plus. Pour la première fois de ma vie, j'étais heureuse que nous soyons complètement entourés d'enfants. Cela l’empêchait d'élever la voix et de laisser sa colère éclater au grand jour. Jusqu'à maintenant, j'avais supporté ce qu'il me disait, ne laissant rien paraître. Mais ça, c'était jusqu'à ce que j'entende ces mots sortir de sa bouche « Tu sais quoi ? T’as entièrement raison. Je l'aime. » Je ne saurais pas vous dire combien de temps je suis restée scotchée devant lui, la bouche à demie-ouverte, le cœur battant la chamade, les mains tremblantes... Il venait clairement de m'enfoncer un couteau dans le cœur. Comment pouvais-je digérer une déclaration pareil? Je ne pouvais pas en entendre davantage, il fallait que je parte d'ici, qu'il s'efface complètement de mon champ de vision, mais j'étais bloquée. Je pris une grande inspiration et lui tourna le dos afin de pouvoir récupérer mes affaires et fermer la glacière.

« Tu vois, quand tu veux. »

Ce que je ressentais était clairement inexplicable, je prenais sur moi pour ne pas éclater en sanglot, et ravaler mes larmes fut plus difficile que prévu. Certains enfants nous regardaient, ils se doutaient bien qu'il se passait quelque chose de louche et cela me mit très mal à l'aise. Il fallait que j'agisse, que je fuis à mon tour.  

« Les enfants, on va retourner au centre, prenez toutes vos affaires, n'oubliez rien! Dépêchez vous! »

Sans accorder le moindre regard à Max, je revêtis une robe que j'avais laissé dans mon sac et regroupa toutes mes affaires. Les enfants se regroupèrent autour de nous, deux par deux, dans un brouhaha que j'avais de plus en plus de mal à supporter. J'avais tellement hâte de rentrer chez moi que j'aurais pu faire n'importe quoi pour qu'ils aillent un peu plus vite. Je sentais le regard de Max sur moi, c'était embarrassant. Pourtant il avait tout dit, et dorénavant il faisait parti de ma famille, à quoi vont ressembler les repas de famille à présent? Plus je pensais à l'avenir avec Max en tant que demi-frère et plus l'angoisse montait en moi. Je fis avancer les enfants vers la sortie et me mit à l'arrière du groupe.

« Hum... Il se fait tard, retourne chez toi, avec ta femme. Je crois que je pourrais me débrouiller toute seule. »


codage par Libella sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourner Dans Le Vide ft Max    Sam 16 Aoû - 14:49

Au moment même où les mots s’échappèrent de sa bouche, Max se mit à le regretter. Il se positionna un instant à la place d’Arizona : si elle lui avouait aimer un autre, il était clair qu’il serait capable de péter un câble. Il n’y pouvait rien, sa jalousie était juste incontrôlable. Mais au lieu de ça, la jeune femme se contenta de lâcher une énième pique qui eut le don de le provoquer. Hasting soupira. Allez Max, c’était pas le moment de se dégonfler et de s’adoucir face à elle. Maintenant qu’il avait commencé, autant terminer. « Ouais. Et c’est comme ça depuis le début : elle m’a toujours fait craquer. » Il lui suffisait de penser fort à Arizona pour paraître convainquant dans ce qu’il disait. Après tout, il ne mentait pas, puisqu’il n’avait pas précisé de qui il parlait. Mais dans le contexte, ça semblait évident qu’il lui parlait de Nawael, tout simplement. Pourquoi l’épouser, autrement ? Si on lui avait posé la question quelques temps auparavant, Max ne se serait jamais imaginé marié à Nawael, ni même marié tout court en fait. Il avait toujours pensé qu’il sauterait cette étape lorsqu’il aurait la trentaine à peu près, après avoir rencontré LA bonne personne. Et voilà qu’à vingt-quatre ans seulement, il s’était passé la bague au doigt, et la corde autour du cou en plus de ça. Max détacha son regard d’Arizona. Elle lui avait tourné le dos de toute façon, et même si la vue de son popotin ne lui déplaisait pas, il fallait qu’il cesse de la reluquer. Il était toujours en colère en plus, c’était bien ça le pire. Et il se sentait presque envahi, avec tous ces enfants qui l’entouraient. Ces derniers n’avaient pas à assister à une scène de ménage entre la blondie et lui. Alors, sans rien rajouter de plus, il prit son sac, qu’il lança sur son épaule gauche. Arizona fuyait son regard, tandis que lui, il ne parvenait tout simplement pas à décrocher. Même s’il lui en voulait à mort, il ne tenait vraiment pas à rester sur une note aussi négative avec elle. Mais maintenant, comment l’aborder ? Trop fier, il refusait de s’avancer avec des excuses. Bon au final, il n’eut pas à aborder quoique ce soit, vu qu’elle se tourna vers lui pour lui faire comprendre qu’il n’avait plus qu’à partir. Alors là… « Pas question. Elle m’a envoyé pour t’aider, et à ce que je sache, t’en as pas fini avec ces gosses. Alors je reste, jusqu’à ce que chacun d’entre eux soit rentré. » De toute façon, qu’Arizona le veuille ou non, il comptait rester, et elle le savait. Elle connaissait son caractère, et son tempérament d’homme têtu et obstiné n’avait plus aucun secret pour elle. Maxwell prit donc la tête de la file, comme promis, entourés d’adolescents avec qui il conversait de Pokémon et compagnie. Une tension régnait toujours entre les deux gogoles. C’était à se demander qui étaient les enfants, et qui étaient les adultes. Une fois arrivés au centre, la bande de marmaille se dispersa pour aller jouer, et à nouveau, Max se retrouva seul avec Arizona. « Qu’est-ce que tu fous avec un job pareil ? » C’est vrai, il se demandait bien ce qui la poussait à faire ça. A moins qu’elle se soit découverte un instinct maternel développé ou une passion soudaine pour les enfants…
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourner Dans Le Vide ft Max    Sam 16 Aoû - 15:24

Tourner dans le vide

Garder mon calme, je m'impressionnais moi même en voyant à quel point j'arrivais à prendre sur moi et à ne pas complètement disjoncter devant les paroles dures et vexantes de Max. Je voyais très bien que ça ne le laissait pas de marbre, il s'énervait un peu plus à chaque seconde, étonnamment, ça me faisait plaisir. « Ouais. Et c’est comme ça depuis le début : elle m’a toujours fait craquer. » Il le faisait exprès, il devait forcément le faire exprès. Mais qu'est ce qu'il cherchait à la fin? Pourquoi se sentait-il obligé d'en rajouter? Qu'avait-il à cacher? Même si je me forçais à comprendre leur union, je ne savais toujours pas d'où elle sortait, depuis quand Max pourrait-il avoir des sentiments pour Nana? Et pourquoi aurait-il passer une nuit avec moi? Pensait-il à elle? Est-ce que je me suis fait des idées depuis tout ce temps?

« Mais qu'est ce que tu cherches à la fin?! »

C'est sur ces derniers mots que je pris le chemin du retour. Et même si j'avais gentillement proposé à Max de rentrer chez lui, il refusa net. J'aurais du m'en douter, ce Max a une tête de mule. [Spéciale dédicace à Zazu]. Je ne chercha pas une seconde de plus à le retenir, de toute façon c'était peine perdue. Quand le jeune garçon avait décidé quelque chose, il s'y tenait. Même si ça avait parfois le don de m'agacer. Il se mit en tête de file et se dirigea vers le centre. Le chemin n'était pas long, à peine quelques minutes, et j'étais aux cotés d'une petite fille qui n'arrêtait pas de parler, de son chien, de son papi, de sa mamie, de ses vacances en Espagne. La simple vue du centre aéré fut une réelle libération. Une fois arrivés à destination, je les laissa vaquer à leur occupations en attendant que leurs parents viennent les chercher et me mit sur un banc aux cotés de Max.

« C'est pas donné la fac, l'appart, la voiture... Alors j'suis forcée d'avoir quelque chose à coté. J'suis serveuse dans un petit bar du centre ville et pendant les vacances scolaires, je m'occupe des enfants.   »

Je n'avais pas pensé tout de suite que, les soucis d'argent, Max ne connaissait pas forcément. Maintenant qu'il avait dégoté son poste d'avocat, c'était plus simple pour lui de subvenir à ses besoins. Quant-à moi, je n'étais pas du tout le genre de personne à demander des sous à ses aînés. Même si mon frère me rabâchait à longueur de journée que si c'était plus simple pour moi, je pouvais aller habiter chez lui, il en était hors de question. J'avais réellement besoin de mon indépendance, mais elle a un prix.

« Pourquoi tu m'en as pas parlé? Pourquoi tu m'as laissé croire jusqu'au bout que tu allais repartir au Canada alors que non... T'avais trouvé du boulot, t'allais te marier. Je comprend pas. »


codage par Libella sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourner Dans Le Vide ft Max    Dim 17 Aoû - 16:40

Qu’est-ce qu’il cherchait ? Concrètement, il n’en avait aucune idée. C’est pourquoi Maxwell alla prendre la tête de file sans dire un mot là-dessus. Au moins comme ça, il trouvait une façon de la faire chier une fois de plus : il la laissait frustrée, et sans réponse. En fait, il voulait juste la blesser, dans une optique de vengeance. Autrement, il ne gagnait rien à lui dire tout ça. Au contraire même, plus il se rapprochait de Nawael, plus il s’éloignait d’Arizona. Il sentait qu’il la perdait, et c’était une sensation qui lui déplaisait totalement : elle lui laissait un goût amer. Et pourtant, sa fierté l’empêchait de se montrer conciliant : Max savait très bien qu’il avait le pouvoir de réparer les choses mais il ne le faisait pas, tout simplement parce qu’il ne voulait pas être celui qui s’écrase et qui fait les premiers pas. Bon, en attendant, ce fut sans embûches qu’ils arrivèrent au centre aéré. Ils se séparèrent, les enfants allant à la rencontre de leur nouvelle monitrice qui relaierait Arizona. Quant à cette dernière, elle rejoignit Max, qui s’était simplement installé sur un banc, sous le soleil tapant. En jetant un regard au groupe d’enfants, le jeune homme réalisa qu’il n’aurait jamais été capable de tenir un job pareil. D’ailleurs, il fut curieux de savoir quelles étaient les raisons qui poussaient la jolie blonde à se lancer dans ce domaine là. Le canadien savait déjà qu’elle payait ses études grâce à un job de serveuse dans un bar branché, mais il ignorait qu’elle arrondissait tout cela grâce à ce poste d’animatrice. « Je vois. Comme un job d’été en fait. » Au lieu de se reposer sur le grand frère McCornick, Arizona avait choisi de se débrouiller toute seule, d’elle-même. Elle était bosseuse, comme Hasting, et c’était une qualité qu’il admirait. Tout ce qu’elle faisait en fait, était admirable. A son tour, Arizona l’interrogea, encore une fois, au sujet de ce satané mariage. Maxwell ferma les yeux. Il en avait marre. Depuis qu’il avait épousé Nawael, il n’entendait que ça, à longueur de journée. Il croisa les bras derrière la tête, qu’il rejeta en arrière de façon à pouvoir regarder le ciel : « C’est trop compliqué Ary, tu ne comprendrais pas. » S’il lui avait dit ‘t’es pas assez grande pour le comprendre’,  ça aurait été la même chose. Il ne la considérait pas comme une gamine pour autant… Pour lui, il n’y avait même pas d’écart d’âge entre eux en vérité. Simplement, il ne pouvait pas se permettre de tout dévoiler. Il y’avait des secrets, qu’il avait promis à Nana de bien garder, même s’il avait une envie folle de tout déballer. « Je pensais pas que ça se terminerait comme ça. Honnêtement. Ca me surprend autant que toi, quand j’y repense. » Rien que le fait de parler de ce mariage le rendait mal à l’aise. D’ordinaire, il n’aimait pas mentir. Et pourtant, c’était ce qu’il devait faire, pour s’assurer que personne ne découvre que cette liaison ne reposait certainement pas sur les bases de l’amour. « J’étais persuadé que je serais retourné au Canada. Mais il y’a eu cette opportunité de travail et ce… enfin, la suite, tu la connais. » Mieux valait qu’il en dise le moins possible, il était capable de faire une boulette, même involontairement.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourner Dans Le Vide ft Max    Dim 17 Aoû - 18:47

Tourner dans le vide

J'étais rassurée de repasser le flambeau à l'une de mes collègues et de pouvoir enfin respirer. Mine de rien, être animatrice dans un centre aéré n'est pas de tout repos, il faut avoir les yeux partout et réussir à tout gérer en même temps. Ça m'énervait de l'admettre mais la présence de Max m'a un peu détendue. Même s'il détestait les enfants, eux semblaient l'adorer et c'était bien reposant pour moi! Enfin, la journée était à présent finie est l'ambiance était moins tendue. Il se permit ainsi de changer radicalement de sujet pour aborder le pourquoi du comment j'ai bien pu finir ici. Cela me gênait un petit peu, je n'avais pas les réponses à mes questions et j'avais du mal à faire comme si de rien n'était avec lui. Nous n'avons jamais été vraiment amis en réalité, je m'étais habituée à ce perpétuel jeu de séduction qu'il y avait entre nous. Et je détestais qu'on fasse semblant que tout était parfaitement normal, c'était totalement impossible pour moi.

« Ouais c'est ça, toutes les vacances scolaires en faite. »

Je ne supporta pas plus longtemps cette conversation de courtoisie et repris rapidement le sujet initial au risque de l'énerver ou de l'embêter. Mais celui-ci répondit une nouvelle fois avec désinvolture. Je ne pouvais pas comprendre. C'est évident, s'il ne prenait pas la peine de m'expliquer, je ne risquais pas de comprendre quoi que ce soit. Et plus on en parlait, et plus je trouvais son histoire complètement improbable. C'est arrivé comme ça, un jour il a croisé Nana et PAF, il était marié. Je levais les yeux au ciel devant autant d'incompréhension.

« Ouais c'est surement ça, je peux pas comprendre, t'as raison.  »

Je décida de lâcher l'affaire, après tout il faisait comme il voulait et je commençais sérieusement à perdre patience. Le silence s'installa pendant presque une bonne minute avant qu'une voix familière ne le brise. "ARIZONA! Mais qu'est ce que tu fais là?" Je détourna le regard et vit Nathan, un camarade de classe qui était dans mon cours de littérature contemporaine. Je lui adressa un joli sourire et le laissa venir jusqu'à nous avant de lui faire une accolade en signe de bonjour. Je savais que je ne laissais pas le jeune homme indifférent, certains sourires ne trompent pas, et je profita de la présence de Max pour en rajouter un peu. J'engagea une conversation de routine avec Nathan, me tenant très près de lui et lui lança des regards ravageurs. Je me fichais éperdument de ce qu'on disait, tout ce qui comptait, c'était que Max me regarde. Je décida donc de tenter le tout pour tout, quitte à vexer Nathan, qui ne m'intéressait pas le moins du monde, s'il apprenait mes magouilles.

« Dis voir.. On pourrait peut être aller boire un verre ce soir? Ça fait longtemps qu'on n'a pas passé une soirée tous les deux... »


codage par Libella sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourner Dans Le Vide ft Max    Dim 17 Aoû - 19:23

Maxwell avait la sale impression d’être pieds et poings liés. Le fait de n’avoir le droit de ne rien dire concernant la facticité de ce mariage lui donnait la sensation de ne rien contrôler à sa vie. Il n’avait pas d’autres choix que de prétendre qu’il s’agissait d’un mariage d’amour, et forcément, sa vie amoureuse, la vraie, en pâtissait. Il détestait ça, mais il restait tout de même quelques avantages à toute cette mascarade : son métier. Il devait penser fort à ça, et au service immense que Nawael lui avait rendu, pour ne pas péter un câble et tout déballer, face à Arizona. Le silence régnait donc. Max était surpris qu’elle ne cherche pas à en savoir plus. Il l’avait connue plus têtue et plus tenace que ça. Le genre à toujours obtenir ce qu’elle veut. Elle devait probablement en avoir marre, elle aussi. Alors qu’Hasting l’ouvrait, probablement pour tenter de recoller les morceaux avec Arizona, une autre voix masculine intervint, les interrompant. Dans un même mouvement de tête, Max et Arizona détournèrent le regard pour voir qu’il s’agissait d’un jeune homme, qui semblait connaître la blondinette. Une vraie tête de minet, ne put s’empêcher de penser Max. Il courba le dos, posant ses coudes contre ses genoux tandis qu’il restait assis sur son banc. Il fit mine de n’en avoir rien à faire du couple, les laissant entre eux, mais en vérité, il les surveillait et tendait l’oreille à chaque fois que l’un ou l’autre ouvrait la bouche pour parler. Un coup d’œil lui permit de voir qu’ils roucoulaient presque ensemble, à se jeter des regards aguicheurs ou des sourires bien trop mielleux au goût de Max. Il posa un regard sur ses mains : bordel, elles tremblaient. Il plia et déplia les doigts, de façon à tenter de contrôler le tremblement de ses mains. Et enfin, les poings serrés, il se leva du banc, se plantant en face du couple. « T’as oublié princesse ? T’es pas libre ce soir. » A mesure qu’il parlait, Maxwell prenait de l’assurance. Il n’eut bientôt plus à serrer des poings, et il se détendit légèrement, alors qu’il reprenait la parole : « Et puis, faudra pas te coucher tard ce soir, donc je te ramènerai tôt chez toi. » Visiblement, l’un comme l’autre avaient l’air décontenancé face à tout ce que le blondinet disait. Son plan fonctionnait, et Max se retint de jubiler face à leur réaction. « Je l’emmène à l’hôpital, demain. Puis chez son gynéco. » reprit Max, d’un ton bien plus bas, comme s’il lui confiait un secret. Oh pour un secret, c’en était un… Bon, c’était plus une rumeur qu’autre chose, mais tant que Nathan tombait dans le panneau, Max se fichait du reste : « Elle est en plein traitement pour se débarrasser de ses champignons tu vois. Faut pas la laisser traîner avec ces conneries de MST qu’elle porte. » OK, il allait peut-être loin. Très loin. Trop loin même. Mais il espérait que ce Nathan prenne lui aussi la route vers ce trop loin : qu’il soit suffisamment dégoûté d’Arizona pour oser tenter quoique ce soit avec elle.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourner Dans Le Vide ft Max    Dim 17 Aoû - 20:11

Tourner dans le vide

Mais qu'est ce qu'il était en train de faire? J'étais bouche-bée devant les paroles de Max. Comment est ce qu'il pouvait oser dire tout ça, devant moi, devant Nathan, qu'est ce qu'il cherchait à la fin? Je le laissa débiter toutes ses paroles, un sourcil arqué, les bras croisés. L'interrompre n'aurait servi à rien, il en aurait justement profité pour en rajouter davantage et c'est vraiment ce que je voulais éviter. « Elle est en plein traitement pour se débarrasser de ses champignons tu vois. Faut pas la laisser traîner avec ces conneries de MST qu’elle porte. » Décidément, il était allé la chercher bien loin cette connerie là. Et plus il en disait, et plus mes yeux grossissaient. J'étais forcément en train de rêver, il n'avait pas osé. Je n'ai pas attendue plus longtemps avant de me mettre entre les deux garçons pour faire face à Nathan.

« Non c'est bon, tu sais quoi, on se verra une autre fois Nathan, c'est pas grave, ne l'écoute pas, c'est qu'un con. »

J'attendu quelques secondes que Nathan soit parti un peu plus loin. Il semblait abasourdi par ce qu'il venait d'entendre, le pauvre n'osait qu'à peine se retourner et il n'avait même pas réussi à en placer une. Une fois que le jeune homme fut assez éloigné pour ne plus entendre notre conversation, je me retourna pour faire face à Maxwell, les mains sur les hanches. Mon regard devait surement lancer des éclairs à ce moment précis. Vous savez, le genre de regard qui dit très clairement : "Tu es mort à mes yeux". Un souffle s'échappa inévitablement de ma bouche et, avant qu'il ne puisse voir venir quoi que ce soit, ma main s'étala sur sa joue de manière assez forte pour lui donner de nouvelles couleurs. Qu'est ce que ça pouvait faire du bien! J'en rêvais depuis le début de la journée, mais ce moment était tellement propice que je ne pouvais passer à coté.

« T'es content là? T'as bien rigolé c'est bon? T'es vraiment stupide. »

Excédée, je pris mon sac et me dirigea vers la sortie. Ma journée était finie et je ne supportais plus la présence de Max à coté de moi, il était allé trop loin. Aujourd'hui, il avait néanmoins montré une facette de lui que je ne connaissais pas. Je savais qu'il était impulsif et exigeant. Et quand il avait décidé d'avoir six ans dans sa tête, il ne lâchait pas l'affaire jusqu'à arriver à ses fins. Mais je n'aurais pas imaginé qu'il serait allé jusqu'à s'attaquer à moi de cette façon. Je bouillonnais de rage et je n'aurais pas hésité trente secondes à lui remettre une gifle s'il continuait dans sa lancée.  

« T'as raison, j'ai un truc de prévu ce soir : rester très loin de toi. »


codage par Libella sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourner Dans Le Vide ft Max    Dim 17 Aoû - 21:13

Un con ? Ouais, peut-être. Il n’était pas facile à vivre, il le savait. Toujours est-il qu’entendre Arizona le dire, ça ne lui faisait pas plaisir. Le ‘on se verra une autre fois’ ne lui fit pas plaisir non plus, loin de là… Même s’il était marié, il ne pouvait s’empêcher d’éprouver cette possessivité envers Arizona. Il n’admettait pas le fait qu’elle puisse en fréquenter d’autres. C’était bien égoïste comme tout, il le savait et il était très mal placé pour parler de fidélité d’ailleurs, mais c’était surtout plus fort que lui. Max ouvrit la bouche, dans l’intention d’insulter ce Nathan, mais avant qu’un son ne puisse sortir de sa gorge, la main d’Arizona s’abattit sur sa joue. Aie. Ca lançait quand même, on aurait dit qu’elle y’avait mis toute sa force et toute sa rage. Maxwell se fit violence pour ne pas porter une main à sa joue endolorie, ce serait comme lui accorder une sorte de victoire. « Tu n’y es pas allée de main morte… » se permit le jeune homme, dans un jeu de mot assez foireux. Bon, il faisait le malin, mais une fois de plus, la touche de sarcasme était intervenue parce qu’il perdait le contrôle de la situation. La preuve avec Arizona qui prenait son sac, prête à s’en aller. Alors là… Elle n’allait pas s’en tirer comme ça. Maxwell tendit le bras pour attraper son poignet. Ca n’avait rien de violent comme geste, il se montrait assez délicat. Il y mit assez de pression pour l’attirer à lui, tandis que son autre bras passait autour de sa taille. Là comme ça, elle n’avait pas moyen de s’échapper. Sauf si elle se mettait à lui donner un coup entre les jambes… là forcément, Max lâcherait prise. « Je crois que c’est loupé là, pour ta tentative de rester loin de moi. » Il eut un sourire amusé, avant de rapprocher ses lèvres des siennes. Au passage, il en profitait un maximum, de cette proximité entre elle et lui. Ca lui avait tellement manqué… Et alors que leurs souffles se rencontraient déjà, ils furent de nouveau interrompus. Encore une fois, par cette rouquine qui s’était détachée du groupe, pour venir voir Arizona. « Dites Mdame, j’ai quelque chose à vous demander, enfin, j’aimerais avoir des conseils plutôt… » Max se détacha d’elle immédiatement, comme s’il venait d’être pris sur le fait par Nawael en personne ! Parfois, il oubliait qu’il n’était plus aussi libre qu’avant, maintenant qu’il était marié. Et plus aussi libre revenait à dire : interdiction de fricoter avec sa belle sœur bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourner Dans Le Vide ft Max    Dim 17 Aoû - 22:34

Tourner dans le vide

Lorsque Max m'attira contre lui, mon souffle se stoppa net. L'une de ses mains encerclait mon poignet, l'autre était posée sur ma taille et je me sentais parfaitement bien comme ça. Max me faisait un effet que je ne pouvais contrôler. J'avais l'impression d'être sur des montagnes russes. Une fois la haine, une fois l'amour fou. J'étais complètement perdue. Ainsi collée auprès de lui, je sentais son cœur battre, nos lèvres étaient tellement proches que je pouvais parfaitement entendre sa respiration, c'était une véritable torture puisque j'étais incapable de bouger.

« T'es vraiment quelqu'un de cruel Maxwell Hasting. »

Ce moment semblait parfait jusqu'à ce que Maddie, une nouvelle fois, fit son apparition pour nous interrompre. Décidément, elle avait toujours le chic pour trouver le bon moment. Max lâcha rapidement son emprise sur moi et nous fîmes face tous les deux devant la petite fille qui me regardait avec des yeux pleins d'espoir. « Dites Mdame, j’ai quelque chose à vous demander, enfin, j’aimerais avoir des conseils plutôt… ». Sur le coup, je m'attendais à tout et à n'importe quoi. Encore perturbée par ce qui venait de se passer, je me contenta de hocher la tête pour qu'elle continue. « Je crois que je suis tombée amoureuse de Thomas, vous croyez que je dois lui dire? » Cette fois c'était la meilleure, déjà que je n'arrivais pas à mettre de l'ordre dans ma propre vie sentimentale, voilà maintenant qu'une enfant de 12 ans voulait de mes conseils. Je me racla la gorge et me pencha pour arriver à sa hauteur.  

« Hum... Je sais pas trop. Tu n'as qu'à lui dire des blagues, et si il rigole tu lui fais un bisou sur la joue. S'il fait un sourire, c'est qu'il est amoureux, forcément. »

L’innocence des enfants m'épatera toujours. Mais apparemment, la jeune fille fut satisfaite de ma réponse puisqu'elle me remercia et s'en alla retrouver ses camarades. Je me redressa, sentant le regard de Max dans mon dos. Bon, et maintenant qu'est ce qu'on fait? Je n'étais plus vraiment d'humeur à lui crier dessus, ni à lui en vouloir pour quoi que ce soit. Mes pensées furent interrompues par quelques gouttes d'eau tombées sur ma joue. Il commençait à pleuvoir, surement une averse après les nombreux beaux jours que nous venons d'avoir. C'est en levant les yeux vers le ciel que je me rendis compte que ce dernier était gris, un orage semblait s'annoncer.

« J'crois qu'il va falloir se mettre à l'abri... »

A peine eu-je dis ces mots que les gouttes d'eau s'accumulaient, une pluie torrentielle n'allait pas tarder à s'abattre sur nous. Je lui pris la main et l'emmena en courant sous un petit préau, loin des enfants qui s'étaient tous regroupés dans le centre. Une fois arrivés, mes cheveux étaient déjà complètement trempés, ma robe également. Je regarda Max du coin de l’œil en souriant, c'était plus fort que moi. Même le temps s'y met maintenant...


codage par Libella sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourner Dans Le Vide ft Max    Mar 19 Aoû - 17:52

« A ton plus grand plaisir, Arizona McCornick. » Voilà qui bouclait leur pseudo-dispute. Et histoire de clore ce sujet en bonne et due forme, Maxwell se pencha pour lui voler un baiser. Mais en entendant cette foutue rouquine, il s’écarta d’un grand pas en arrière, et les lèvres d’Arizona ne rencontrèrent que du vide. Voilà au moins un bon signe : elle n’avait pas eu l’intention de le repousser, bien au contraire. La jolie blonde accorda alors toute son attention à la gamine face à elle, et Max soupira, en levant les yeux au ciel. Non seulement elle avait osé les interrompre, mais en plus, c’était pour un sujet aussi débile que l’amour. A son âge à elle, Maxwell pensait encore que les fillettes étaient des martiennes… Pas de doutes que cette génération actuelle est bien précoce ! Sans un mot, Hasting écouta leur conversation d’une oreille distraite, peu intéressé par un thème pareil. Cependant, juste avant que la rouquine ne reparte vers son fameux Thomas, Max jugea bon de préciser : « Et s’il te repousse, ce sera probablement à cause de ta couleur de cheveux ! » Il sentit sur lui le regard pesant et sévère d’Arizona. Il tourna donc la tête vers elle, un sourire amusé aux lèvres : « Mais quoi ? Je plaisantais, c’est tout ! » Heureusement, la météo se lia à lui. Avant qu’Arizona ne puisse lui boxer le derrière, quelques gouttes tombèrent du ciel, surchargé de nuages. Ils allèrent donc à l’abri, et une fois sous le préau, le blondinet ne relâcha pas la main de sa partenaire. Elle était très bien placée, là où elle l’était, les doigts mêlés à ceux de la jeune femme. La pluie s’amplifiait, frappant le sol de ses gouttes d’eau de plus en plus fort. A tel point qu’elle provoquait un bruit assourdissant. Tous les enfants étaient rentrés à l’intérieur du centre, accompagnés de la collègue d’Arizona. Max jeta un coup d’œil à sa montre : la soirée tomberait bientôt, dans une heure à peu près. Et à en juger par le ciel toujours aussi couvert, cette averse durerait un bon moment encore… Il leva la tête, pour regarder Arizona. Il aperçut bien entendu son sourire, sourire plus que communicatif puisqu’à son tour, Max sentit que les commissures de ses lèvres se levaient : « Quoi ? Qu’est-ce que t’as à sourire comme ça ? » A croire qu’elle tentait de lui faire passer un message. En attendant, le jeune homme s’adossa au mur en pensant à ce qu’il avait failli faire. Même s’il n’était pas marié par amour, embrasser une autre revenait à tromper Nawael. Et puis, il n’était pas certain de pouvoir cacher son attirance pour Arizona encore longtemps… Nana finirait par s’en rendre compte, puisqu’elle connaissait Max plus que personne au monde. Quant à Arizona, elle restait sa sœur, son sang. Ce genre d’émotions pouvait se ressentir, au sein d’une fratrie. Avant que la belle blonde ne l’interroge quant à son air soudainement pensif, Max reprit la parole : « Je crois que Dieu a vu ta tête. Du coup là, il déverse toutes ses larmes de tristesse et de déception sur nous. » Il pencha légèrement la tête, regard tourné vers le haut, pour tenter d’apercevoir le ciel malgré le préau qui lui bouchait la vue.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourner Dans Le Vide ft Max    Mar 19 Aoû - 18:58

Tourner dans le vide

Max n'avait décidément aucun tact avec les enfants, avec les adultes non plus d'ailleurs... C'était une personne qui disait ce qu'il pensait, peu importe les conséquences que ses paroles pouvaient avoir. La petite rousse en a prit pour son grade toute la journée, la pauvre. Il faudra que je me souvienne qu'en rentrant, je dise à Nana qu'elle ne m'envoie plus jamais Max en renfort quand il s'agit de garder des enfants. Qu'elle arrête de m'envoyer Max tout court d'ailleurs.
La pluie ayant fait son apparition, nous nous retrouvons tous les deux sous un petit préau pour éviter tant bien que mal le déluge qui s'annonçait. Je souriais comme une idiote, surement parce que la situation me mettait un peu mal à l'aise et m'enthousiasmait en même temps. Ça faisait longtemps qu'on n'avait pas été aussi proches, c'était déstabilisant et mon dieu, qu'est ce que ça pouvait faire du bien! « Quoi ? Qu’est-ce que t’as à sourire comme ça ? » Je haussa les épaules de manière totalement innocente, que pouvais-je bien répondre à ça? Mon sourire ne fit que s'agrandir, Max me le rendait bien!

« Pour la même raison que toi! T'es trempé...! »

Je passa ma main sur sa joue pour ôter les quelques gouttes qui y étaient restées. Un silence de quelques secondes s'installa, assez de temps pour que je remarque son air pensif. La tête balancée en arrière, les yeux vers le ciel, j'essayais de détecter un signe, un indice sur ses pensées. Avant que je ne puisse comprendre quoi que ce soit, le jeune homme m'envoya une pique, digne de lui bien entendu! « Je crois que Dieu a vu ta tête. Du coup là, il déverse toutes ses larmes de tristesse et de déception sur nous. »

« Ah ah ah. Ou alors il a vu la tienne! »

Son excès de tendresse arrivé il y a quelques minutes me perturbait encore. Il me faisait d'autant plus douter en ce qui concerne la relation qu'il aurait avec ma sœur. Et je ne saurais avec précision vous expliquer ce qu'il m'est venu à l'esprit à cet instant précis, mais je vous assure que c'est bien arrivé. Sur un coup de tête, je me mis devant lui, posa mon regard dans le sien, mon sourire avait complètement disparu et ma conscience était apparemment partie en vacance. Je ne pensais à rien, pourtant j'aurais du. Je me redressa sur mes pointes de pied pour arriver à sa hauteur, pris son cou dans ma main droite et approcha doucement mes lèvres des siennes. Je n'ai pas réfléchie plus longtemps avant de poser ma bouche sur celle de Max. Je crois que j'en ai oublié de fermer les yeux à quel point je me surprenais moi-même d'autant de courage. C'est au moment de me décoller de lui que ma conscience est revenue en moi au grand galop. Mes yeux grand écarquillés et mes deux mains devant ma bouche, je ne savais plus du tout où me mettre.  

« Oh je... Euh... Je sais pas ce qu'il m'a prit. »

Je m'en voulais, je venais de trahir tout le monde en une demi-seconde. Si ma sœur savait ça, elle m'arracherait les yeux, peut être que Max lui même lui dira. J'avais embrassé mon beau-frère. Et si j'allais me pendre maintenant? Si j'aurais pu disparaître dans la seconde, je vous assure que je l'aurais fait.


codage par Libella sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourner Dans Le Vide ft Max    Mar 19 Aoû - 19:39

C’est vrai qu’ils étaient trempés. Mais vu qu’ils sortaient de la piscine, ça ne dérangeait pas tellement Maxwell. En fait, il n’était même pas vraiment du genre à faire tout un drame pour s’être pris un peu de flotte. Contrairement à l’image qu’il renvoyait –toujours bien habillé, bien vêtu- et contrairement aux clichés liés au métier d’avocat, Max n’était pas si pointilleux que ça concernant son physique. Tant qu’il ne ressemblait pas à un sac, ça allait. Par contre, il fit bien moins le malin lorsqu’Arizona passa sa main toute douce contre sa joue. « Est-ce qu’il s’agit de ta façon de dire pardon, pour la gifle de tout à l’heure ? » demanda Max, tout en souriant légèrement. Voilà qu’il remettait ça sur le tapis, mais son ton était bien plus léger qu’autre chose. Il ne lui faisait aucun reproche, ce n’était qu’une énième taquinerie. C’était dingue tout de même : Arizona avait un pouvoir énorme sur lui, rien qu’en le touchant, et elle ne s’en rendait même pas compte. En vérité, elle aurait pu le contrôler et lui faire faire tout ce qu’elle souhaitait… Cependant, elle n’avait pas intérêt à l’apprendre. Elle risquait bien de profiter de ça de façon déraisonnable, jusqu’à abuser de ce pauvre Max. « Et je tiens à dire que tu es trempée toi aussi blondie. » Max se serait bien amusé à rajouter un ou deux sous-entendus bien douteux, concernant une femme et le verbe mouiller, à connotation sexuelle… Mais il ne tenait pas à gâcher ce moment. Il avait suffisamment joué au con comme ça, pour la journée. Au lieu de ça, il se contenta de secouer la tête, de façon à lui renvoyer quelques unes des gouttes encore accrochées à ses cheveux. Et puis, le simple fait qu’il emploie ce surnom, blondie, à son intention, comme avant lorsqu’ils s’entendaient bien, signifiait que les choses entre eux commençaient à s’améliorer… un peu. « Dans ce cas, si Dieu a vu ma tête, ce sont des larmes de joie. » Quelle répartie de folie… Max relâcha la main d’Arizona, enfin, afin de se redresser pour mieux s’adosser contre le mur. Il était bloqué là pour encore un bon moment, alors autant se mettre à l’aise, dès le début. Arizona se planta face à lui, et sans dire un mot, Max leva un sourcil, interrogatif. Qu’est-ce qu’elle lui voulait encore ? Elle se rapprocha de lui, doucement… Trop doucement même. Comme si de par sa lenteur, elle lui laissait le choix de s’échapper ou non. Quelle connerie… comme s’il était capable de fuir un truc pareil… Non parce qu’un baiser avec Arizona, c’était tout ce qu’il voulait ! Ce geste le renvoya directement à cette soirée passée avec elle. Cette nuit, plus précisément, où ils s’étaient livrés l’un à l’autre, sans aucun complexe. Avant même qu’il ne puisse profiter davantage de ce baiser, en le prolongeant un minimum, Arizona le rompit, comme si elle se rendait compte de ce qu’elle faisait. Ah non, elle n’avait pas le droit ! Elle n’avait pas le droit de faire ça, pour ensuite se dégonfler… Sourcils froncés, Maxwell laissa échapper un léger grognement, avant de passer ses bras autour de sa taille. D’un mouvement, il fit échanger leur position de manière à ce qu’elle soit plaquée contre le mur. Et là, il alla lui-même chercher son baiser. C’était moins doux, mais plus expressif quant à ses envies et à ce qu’il ressentait. D’un baiser, elle était parvenue à briser toutes les barrières que Maxwell avait tenté de construire, entre sa belle-sœur et lui.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Tourner Dans Le Vide ft Max    Ven 22 Aoû - 10:23

Tourner dans le vide

Je crois que Max est bien la seule personne envers qui je peux me montrer telle que je suis. Car même avec mes sœurs, il faut toujours que je sois parfaite, que je sois la plus belle. C'est plus fort que moi. Mais aujourd'hui, je me tiens devant l'homme de ma vie, complétement trempée, et c'est à peine si j'y pense. En règle général, si j'avais quelqu'un d'autre en face de moi, j'en aurais surement fait une maladie. J'aurais été morte de honte qu'on me voit comme ça et j'aurais surement pensé à ma réputation. Vous comprenez pourquoi tout le monde m'appelle la princesse maintenant. Enfin bref, je détestais Max dans ces moments là. Il avait le pouvoir surnaturel de me faire complétement oublier pour quelle raison je suis en colère contre lui. Il lui suffit de me sourire pour que soudainement, mon envie de le tuer de mes mains se dissipe.

« Tu l'avais bien méritée cette baffe. »

L'entendre m'appeler blondie me fit vraiment tout drôle, j'avais presque oublié ce surnom débile que seul lui utilisait pour me désigner. Je venais à l'instant de prendre conscience que ça faisait vraiment longtemps qu'on ne s'était pas vus ou parlés. Ça faisait du bien, du mal à la fois quand l'ange sur mon épaule me rabâchait "C'est ton beau-frère maintenant...". C'est d'ailleurs à ce moment précis, surement un moment de rébellion où je n'avais qu'une idée en tête : faire tomber l'ange qui stagnait sur mon épaule pour pouvoir franchir les limites, que je commis un acte complétement irraisonnable. J'embrassais Max. Je crois que je n'arrivais pas à me rendre compte de ce que je faisais, comme si je n'étais plus dans mon propre corps et que mon cœur prenait le pouvoir en dépits de mon cerveau. C'était mal ce que je faisais, pourtant en décollant mes lèvres des siennes, je pris conscience à quel point j'en avais envie. Je ne resta pas séparée de lui bien longtemps, puisque Max me rendit mon baiser. Je me retrouva en quelques secondes collée contre le mur, et cet excès de désir ne fit que me perturber les idées, comme si ma conscience voyait flou. Je me laissa faire, bien trop heureuse d'être dans ses bras à nouveau pour le rejeter ou lui dire quoi que ce soit. Mon souffle s’accélérait, je me permis de glisser ma main dans ses cheveux humide, de mordiller ses lèvres dès que j'en avais l'occasion. Mais soudainement, l'image de ma sœur me revient comme un coup de fouet. Et si elle me voyait? Et si elle savait? J'étais en train de la trahir, voir de l'humilier, j'étais vraiment la pire sœur de tous les temps.  A contrecœur, je posa ma main sur le torse de Max et le repoussa légèrement.

« Je euh... T'es marié Max. »

Je haussa les épaules, les yeux rivés vers le sol car j'étais tout bonnement incapable de l'affronter. Je me posais des tonnes de questions à présent, ne comprenant toujours pas ce mariage bidon. Mais quoi qu'il en soit, je ne devais pas trahir ma sœur, même si c'était déjà un peu le cas.

« Je ferais mieux de rentrer chez moi. »


codage par Libella sur apple-spring

Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Tourner Dans Le Vide ft Max    

Revenir en haut Aller en bas
 

Tourner Dans Le Vide ft Max

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Paroles Indila , Tourner dans le vide .
» A peine l'impression de parler dans le vide
» je comprends plus rien et je suis crevée
» [test] Hémisphères du cerveau
» moteur essuie glace 1303

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-