AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 Keep calm and do shopping. (Nawael)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Keep calm and do shopping. (Nawael)   Mer 13 Aoû - 20:43

Maxwell râlait. Comme toujours, oui, mais aujourd’hui bien plus que d’habitude. C’était plus fort que lui : il détestait le shopping, et tout ce qui s’en rapprochait. Alors, quand Nana lui avait proposé de venir faire les courses avec elle, afin de préparer un dîner de famille, il avait refusé sans aucune hésitation. Il avait même prétexté une allergie aux supermarchés, afin de se sortir de là. Mais ça n’avait pas marché, puisque sa femme l’avait en retour menacé de balancer sa console chérie par la fenêtre. C’était aussi simple que ça… Voilà pourquoi il était là, dans les rayons, suivant tant bien que mal sa blondie, tout en bousculant des enfants sur son passage. « Mais dépêche-toi… y’a Dragonball qui passe à la tv dans un quart d’heure. Il faut qu’on soit rentrés. » Comme il fallait s’y attendre, Nawael ne fit que prendre davantage son temps, avançant lentement, s’arrêtant à chaque nouveau rayon face à chaque nouveau produit… rien que pour agacer son meilleur ami. C’était toujours ainsi entre eux, il fallait qu’ils se chamaillent en permanence. Max leva les yeux au ciel, en soupirant : « Ma tante Jeannette est un vrai bolide à côté de toi. Et pourtant, elle a un déambulateur. » La jeune femme s’arrêta alors subitement, freinant brusquement avec son caddie, et, Maxwell lui rentra dedans, évidemment. Il eut un sourire : la taquiner, c’était vraiment son passe-temps favori… Elle se retourna vers lui, l’air sévère, et le sourire de Max ne fit que s’élargir, tandis que son regard distrait plongeait dans son décolleté. Autant en profiter, de ce statut d’époux... « Pourquoi on s’embête autant ? On aura qu’à prendre MacDo et le problème sera réglé. Ce sera un dîner varié, équilibré et sain. Gastronomique en plus. » Mais bien sûr. Le jeune homme trouvait que Nawael prenait trop à cœur ce rôle d’épouse. Elle allait rencontrer pour la deuxième fois ses beaux-parents, et elle voulait paraître parfaite, allant jusqu’à vouloir leur préparer un véritable repas, digne de ce nom. « Ou alors, on peut commander chez un traiteur. Ca nous fera moins de boulot. » Non parce que Maxwell avait comme qui dirait l’impression qu’elle allait faire de lui son commis, devant lui apporter un coup de main dans la cuisine. Et il était hors de question qu’il mette la main à la pâte. Faire les courses, c’était une chose, cuisiner c’était encore une autre histoire ! Bien évidemment, il avait hâte de revoir ses parents. Il était véritablement attaché à eux. Mais il ne trouvait pas nécessaire de devoir faire tout ce cirque rien que pour les accueillir. Ses parents étaient des gens simples, pas vraiment prises de tête et qui s’adaptaient partout où ils allaient. Mais ça, Nawael était bien trop stressée pour le comprendre. « Et puis, qu’est-ce que tu voudrais leur cuisiner de toute façon ? » Max était bien curieux d’apprendre le contenu du menu. Non pas qu’il doutait des capacités culinaires de Nana, loin de là… Disons plutôt qu’il n’en était pas convaincu !
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Keep calm and do shopping. (Nawael)   Jeu 14 Aoû - 17:02

... ... ...
maxwell & nawael




∞ Keep calm and do shopping
Pire qu'un gamin. Quand Nawael ne voulait pas faire les courses toute seule, elle devait faire des pieds et des mains pour faire venir Max avec elle. Mais elle trouvait toujours rapidement ce qu'elle devait dire pour le convaincre, et aujourd'hui c'était plus une menace, l'idée de voir sa console voler le convaincu sans besoin de plus. Surtout qu'il savait très bien que Nawael en serait capable. Le faire venir avec elle, c'était pour avoir de la compagnie, mais c'était autant agaçant qu'amusant. Elle avancait dans les rayons, regardant ce qui pourrait être utile ou non. Les parents de Max venait manger et Nana ne les avait pas vu souvent, et elle aime faire bonne impression. Sauf qu'il y a tout un monde entre la cuisine et Nana. Elle se débrouillait, mais il fallait pas qu'elle reste longtemps non plus, c'est vraiment la patiente qui lui manque. « Mais dépêche-toi… y’a Dragonball qui passe à la tv dans un quart d’heure. Il faut qu’on soit rentrés. » Tiens, bizarrement, ses pieds ralentirent et Nana ressentait ce besoin de regarder en détails les rayons. Voilà le côté amusant quand on fait les courses avec Max, c'est de pouvoir l'enquiquiner, ce qui est simple monnaie de sa pièce à monsieur le râleur. Nana ne lui avait même pas jeter un regard, continuant à réfléchir ce qu'elle pourrait bien faire se soir. Pourquoi faut-il toujours tenter de faire bonne impression ? C'est vrai, même si les parents de votre époux sont des gens très simple et se contenteraient très bien d'un gratin de pâtes ou d'une pizza, les femmes cherchent toujours à impressionner, ou plutôt faire bonne impression, à sa belle famille. Quel bêtise, mais elle n'avait pas le choix, pour le meilleur comme pour le pire. « Ma tante Jeannette est un vrai bolide à côté de toi. Et pourtant, elle a un déambulateur. » La réaction de Nana ne se fit pas attendre, s'arrêtant sans même crier garde, Max lui rentrant dedans. Un jour, promis, elle finira par l’étriper ou lui faire passer toute une semaine dans les magasins, c'est aussi une solution. Nana est une jeune femme très agréable, mais quand son regard devint noir, elle peut être assez effrayante. Et en plus, il en rajoutait, racontant une annerie, enfin Nana se contenterait bien d'un bon fast food, mais pas à un repas de famille. Quand ses grands parents mangeaient à la maison, les parents de son père, sa mère passait sa matinée dans la cuisine, même après vingt ans de mariage. « Équilibré et sain, comme tes petits poignets d'amour » lanca-t-elle d'un ton sec tout en lui pinçant sur le côté du ventre. Max n'avait pas vraiment de poignée d'amour, mais c'est un homme. Petite critique sur son physique, ce n'est jamais plaisant, puis le mariage, c'est bien connu pour engraisser les hommes, en plus Max n'arrêtait pas de la bassiner sur le fait qu'il commençait à avoir des poignets d'amour, ce qui était faux, mais il l'avait chercher. Et en plus, son regard était baladeur, mais c'est pas déplaisant de voir que l'on plaît, puis c'est son époux, c'est dans son droit non ? « Nous ? » releva Nana quand Max parla de traiteur, ajoutant que ça leur ferrait moins de travail. « Très bonne nouvelle, moi qui pensais que tu serais contre cette idée, tu seras donc mon commis, ou assistant si tu préfères, prépare toi d'avance à faire ressortir tes talents cachés » dit-elle avec un regard appuyer, plus possible pour lui de se défiler, la console attendra demain, aujourd'hui, il ne touchera que des ustensile de cuisine, une vraie partie de rigolade. Franchement, ça ne vaut pas une partie d'un de ses jeux débiles. Même si c'est vrai qu'elle aimait bien ses jeux de courses, c'était d'ailleurs une bonne adversaire. Revenons au repas, Nana se remis à parcourir les rayons, espérant avoir une idée lumineuse. Max allait peut-être enfin se taire ou au contraire être coopératif et l'aider. Tu parles, le voilà qui lui demande ce qu'elle avait prévu, d'un ton qui ne plus pas vraiment à Nana. Bon, oui, c'est bien connu, Nana n'est pas la meilleure cuisinière au monde, mais c'est plutôt qu'elle manque de patience, si elle s'y met, elle ne se rate pas. Sauf en dessert, manger les gâteaux y'a aucun soucis, mais les faire c'est autre chose. Elle veut toujours rajouter du sucre, en grande gourmande ou un ingrédient secret qui ne fait pas du tout l'affaire. « Tu savais que mes arrières arrières grand-parents avaient des origines italiennes ? Nous allons faire des pizzas maison, la spécialité de mon père, et tu feras un gâteaux au chocolat pendant que je me ferrais belle » L'histoire des arrières arrières grand parents, totalement tiré par les cheveux, mais c'était plutôt bien amené. Par contre, la pizza fait maison, c'était vraiment la spécialité de son père, c'était la seule fois qu'il cuisinait d'ailleurs, c'est un peu comme si elle les installait à la table se soir avec eux, comme un vrai repas de famille. Puis elle avait pris son air de femme sûre d'elle, très convaincant. « Fromage, viande hachée, tomates, pâte à pizza, tu vois autre chose ? » la voilà qui prend les choses en main, elle avait le contrôle de la situation, cette soirée allait être réussi et elle allait passée pour une très bonne et gentille épouse.

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Keep calm and do shopping. (Nawael)   Jeu 14 Aoû - 22:01

Poignets d’amour. OK, en règle générale, Maxwell se fichait bien de prendre du poids ou non. Mais sa chère et tendre épouse Nawael avait tellement insisté sur le sujet ces derniers temps, pour le taquiner, qu’il avait fini par y croire. Il n’allait pas pleurer pour un ou deux kilogrammes de trop. Mais il était assez fier du corps qu’il avait pour le moment, et pour rien au monde il n’aurait voulu que ça change. Ses abdos bien dessinés, ses pectoraux peu développés mais présents, ses biceps épais… Il avait de quoi devenir mannequin, en plus de sa belle gueule ! Et il n’avait franchement rien à envier à personne. « Mais je n’ai pas de poignets d’amour. » ronchonna-t-il, tout en la suivant toujours à travers le supermarché. Il songea même à vérifier, glissant une main sous son tee-shirt pour palper sa hanche. Finalement, agacé, il abandonna, laissant son bras retomber le long de son corps. « Et puis si j’en ai, c’est tant pis. Ca n’enlève rien de mon sex-appeal je pense… » Il aimait bien jouer le mec sûr de lui. En général, ça provoquait toujours la même réaction chez Nana : elle levait les yeux au ciel, soupirait, faisait rouler ses billes bleues dans leur orbite, avant de finalement secouer la tête, dépitée. Eh ouais, avec le temps, il avait appris à la connaître, sa meilleure amie… « Temps mort la blonde. Je n’ai jamais dit que j’accepterai d’être ton assistant, ou ton commis, ou quoique ce soit d’autre d’ailleurs ! » Il se déplaça, de façon à se poster devant elle pour lui faire face. Si elle pensait pouvoir l’occuper dans la cuisine pour la journée, elle se mettait un doigt dans l’œil. « Dès qu’on rentre, je me pose devant ma console, et tu n’as surtout pas intérêt à me déranger, je te préviens ! » C’était son jour de repos en plus… Et Maxwell aimait bien les passer chez lui, tranquillement, devant sa télévision, armé d’une manette. A ce moment-là, Nana s’occupait comme elle le pouvait, vaquant à d’autres occupations. Ils étaient un couple bien particulier, oui… D’un point de vue extérieur, ils étaient parfaits. Barbie et Ken. Le Prince et sa jolie Princesse. Mais si l’on creusait davantage, on pouvait remarquer que ce mariage n’était qu’une grosse mascarade, permettant à Max d’exercer son métier sur le territoire anglais. Alors ces deux jeunes mariés se fichaient bien de passer du temps ensemble ou non… ils continuaient de mener leur vie, l’air de rien, même s’ils étaient forcés de jouer le couple de fous amoureux dès que leur route croisait celle d’un proche. Comme aujourd’hui, là maintenant, alors qu’il croisait leur voisine, une mère de famille, probablement la quarantaine, dans le rayon fromage. Elle s’émerveilla face au couple, prenant de leurs nouvelles au passage. Presque machinalement, Max passa son bras autour de la fine taille de Nawael, tout en déposant un baiser sur sa tempe : « Nous allons très bien, et vous-même, madame Rosendale ? » Un aperçu de la comédie qu’ils devaient jouer en permanence… Mais bon, Max ne s’en plaignait pas trop. Si son rêve se réalisait aujourd’hui, c’était bien grâce à Nawael, et pour ça, le jeune homme lui était extrêmement reconnaissant. « Ca serait pas mieux que tu fasses la pâte à pizza toi-même ? Quitte à jouer les cuistots, autant le faire jusqu’au bout. Le résultat n’en sera que meilleur. » Oui enfin, seulement s’ils parvenaient à cuisiner cette pizza de façon correcte. Autrement, bonjour la cata’ ! « Et puis on doit pas oublier les boissons. Le vin. Et la bouteille de Jack Daniel’s, pour mon père. » Au moins, ils avançaient ! Doucement certes, mais sûrement, et pas à pas.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Keep calm and do shopping. (Nawael)   Ven 15 Aoû - 14:39

... ... ...
maxwell & nawael




∞ Keep calm and do shopping
Maxwell nia avoir des poignets d'amour, quelle réaction étonnante, Nana ne s'y attendait pas du tout. Elle fit un signe affirmatif de la tête avec un peu air désolé, vraiment une bonne comédienne. Puis son regard se reporta sur les rayons alors que Max continua sur le poignet d'amour, disant que ça n'enlever rien à son sex-appeal. Nana eut un soupire, mais si jouer l'homme sur de lui le réconforter,  alors tant mieux pour lui, même si Nana n'avait pas dit son dernier mot. « Certaines filles trouvent ça mignon, faut espérer pour toi que ta femme fasse partie de ses filles là » dit-elle en faisant une mine de dégoût, puis elle eut un rire et repris sa route. Des adultes mariés vous dites ? Mariés, sûr, adultes, un peu moins. « Temps mort la blonde. Je n’ai jamais dit que j’accepterai d’être ton assistant, ou ton commis, ou quoique ce soit d’autre d’ailleurs ! » Nana mis les mains sur ses hanches, comme une maman pas contente que son fils discute ses ordres, oui, on peut voir ça comme ça. Surtout que Max est bien dans le rôle du fils, surtout quand il lui dit qu'il allait se mettre devant sa console et qu'il ne fallait pas qu'elle le dérange. Nana arqua un sourcil, avec un regard défiant. « Sinon quoi ? » Dit-elle d'un ton qui allait dans le même sens que ''même pas peur''. Elle ne le laissa même pas le temps de prendre son inspiration pour dire quelque chose qu'elle reprit tout en s’avança de quelques centimètres, son nez à quelques centimètre du siens, son regard noir en place, ne lâchant pas le regard de son cher époux. Cette scène pourrait faire rire pour qui la regarde, la femme, dix centimètres plus petites, qui jouer les durs, enfin Nana n'a jamais été le genre à se laisser marcher sur les pieds, c'est une dure. « Approche toi à moins d'un mètre de ta console et d'une, elle apprendra à voler du cinquième étage et de deux, je te réveillerais à tout heure de la nuit en chantant ''My Heart Will Go On'' ne m'arrêtant que quand j'en aurais marre, et tu sais très bien comme ma patiente est sans limite dans ses moments là. Et appelle moi encore une fois ''la blonde'' et tu pourras dire au revoir à chacun de tes jeux dans une jolie mélodie de CD brisait en deux » Nana, elle n'a pas vraiment la voix d'une chanteuse à la renommée mondiale, ce n'est pas une casserole non plus, mais avec une chanson pareille, elle brise les verres des fenêtres. Et Max le sais bien parce qu'elle adore chanter cette chanson, surtout quand Max l'a un peu trop cherché. Elle se recula d'un pas, ne lâchant pas Max du regard, ce dernier devenant alors plus tendre, plus normal, comme si la sorcière Nana s'était soudainement envolé. « Donc tu disais que se serait un plaisir pour toi de m'aider, tu es un amour mon chéri » que ce petit surnom tombait bien, la voisine passant juste à se moment-là, se stoppant devant eux avec cet air rêveur demandant de leur nouvelle. Max entra alors parfaitement bien dans la peau du jeune marié aimant, passant un bras autour de la taille de Nana, lui déposant même un baiser sur la tempe alors que Nana avait se sourire idyllique sur les lèvres. En ce moment même Nana se disait qu'ils allaient rapidement passé du statu de jeune mariés au couple de quarante ans de mariage, la niaiserie comme ça, c'est pas vraiment son truc. « On a appris que votre fils avait eut son diplôme de fin d'étude, vous devez être fière de lui ! D'ailleurs en parlant de famille, les parents de Maxwell viennent se soir, il faut qu'on se dépêche sinon on va être en retard. Au revoir Madame Rosendale » Dit-elle avec un beau sourire avant de reprendre sa marche changeant de rayon. Nana n'est pas le genre hypocrite, mais le peu de fois où elle se devait de jouer un rôle, elle le faisait vraiment bien.

« Ça serait pas mieux que tu fasses la pâte à pizza toi-même ? Quitte à jouer les cuistots, autant le faire jusqu’au bout. Le résultat n’en sera que meilleur. » Il en à d'autre des idées comme ça ? Nana qui était dos à Max en profita pour rouler des yeux, oui, dos à lui pour ne pas foutre en l'air son rôle de cuisinière, elle n'allait pas laissé Max avoir raison de douter de ses capacités. « Si jamais tu es le speedy gonzales des pizzas, aucun soucis. Sinon, il vaut mieux avoir une pâte à pizza si on veut pas manger à quatre heures du matin », puis Max eut une bonne réflexion. Alléluia, première fois depuis qu'ils sont arrivés au magasin, ou plutôt parti de l'appartement. « Bien, le vin et du Jack Daniel's, aussi de la tequila..Ou plutôt de la vodka. Tu t'occupes de l'alcool et de la viande, je prends le reste, dans huit minutes au caisses, OK ? » Elle espérait que lançait comme ça, Max serait réceptif, en même temps, finir les courses devraient être pour lui une bonne nouvelle.  

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Keep calm and do shopping. (Nawael)   Sam 16 Aoû - 15:42

Honnêtement ? Maxwell se fichait bien de ce que Nawael pouvait penser de son corps. Ils avaient beau être mariés, fusionnels, meilleurs amis, et tout ce qui va avec, ils n’étaient certainement pas amoureux. Il n’y avait que l’avis d’une autre petite blonde qui comptait pour Max, mais autant dire que c’était compliqué, sachant que la nana en question est la petite sœur de son épouse. D’ailleurs, à ce sujet, le jeune homme se torturait toujours dans ses pensées, mais heureusement, il n’eut pas le loisir de s’y attarder davantage puisque Nana se planta face à lui, mains sur les hanches. Comme une mère face à son gosse. Dit comme ça, y’avait de quoi pencher pour de la pédophilie quand même… Blasé, Max n’écouta que d’une seule oreille ce speech de la terreur qu’elle lui offrait. Il captait certaines bribes, qui étaient suffisantes pour lui donner une idée de ce à quoi il se risquait si jamais il touchait à sa console de jeux-vidéos. « Sinon, on t’a déjà dit que t’étais adorable ? Le symbole de la douceur-même je trouve ! » répondit Max, dans un ton qui transpirait l’ironie. Bon, il n’irait pas jusqu’à la provoquer non plus. Il ne tenait pas vraiment à être réveillé chaque matin par un puissant et tonitruant My Heart Will Go On. Lorsqu’elle se mit à employer des petits surnoms mielleux comme ‘mon chéri’, il leva les yeux au ciel, avant de se raviser et d’afficher un grand sourire, puisque la voisine passait dans le coin. Immédiatement, Max se rapprocha de Nana ; là, ils renvoyaient vraiment un air de jeunes mariés. Et ça semblait convainquant puisque la femme face à eux tomba dans le panneau. Néanmoins, lorsque Nawael employa son prénom dans son intégralité, il se sentit obligé de rectifier : « Max. C’est Max. » Et comme pour réparer cet affront, il alla déposer un baiser sur ses lèvres, suivi d’un gros sourire bien niais. Parfois, il se demandait ce qu’il penserait de leur couple, s’il faisait partie d’un point de vue extérieur. Il était curieux de voir ce que leurs jeux d’acteurs pouvaient donner, histoire de voir si c’était réaliste ou non. En tout cas, les parents de Max et à peu près tout leur entourage s’étaient fait avoir, alors ils n’étaient pas si mauvais que ça finalement.  Nawael sut se débarrasser de cette voisine qui les regardait toujours avec cet air rêveur affiché sur la tronche, et Max en fut soulagé. Il n’aimait pas jouer la comédie, et pourtant, avec ce mariage factice, c’était devenu son quotidien. Alors moins il en faisait, mieux il se portait. « T’exagères pas un peu là ? C’est facile de faire une pâte à pizza, suffit de mélanger un peu d’eau à de la farine et le tour est joué. » Ou pas. Visiblement, il ignorait la réelle recette des pizzas. Mais il était persuadé qu’en utilisant une pâte faite maison, le résultat serait meilleur encore que s’ils en prenaient une déjà toute faite. « Et puis on a encore le temps. On a toute l’aprem devant nous, avant l’arrivée de mes parents. » Max avait beau argumenter, il savait qu’au final, il allait devoir s’en tenir à la décision de Nana. C’était elle qui dirigeait les opérations aujourd’hui et elle était la mieux placée pour mener à bien la préparation de ce repas. Le jeune homme se contentait donc de faire quelques suggestions par-ci par-là, et visiblement, l’idée de l’alcool plut instantanément à Nana. « Alcoolo va. » se moqua Max, un sourire aux lèvres. Il jeta un coup d’œil à sa montre, puis un au caddie, et enfin, il posa son regard sur sa femme : « OK. On fait la course ? » Voilà ce qu’il fallait pour motiver Max : leurs courses prenaient la forme d’un jeu, et le jeune homme détestait perdre, quelque soit le jeu en question. La simple idée de gagner le boostait et les courses lui parurent bien moins chiantes, tout à coup.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Keep calm and do shopping. (Nawael)   Jeu 28 Aoû - 14:14

... ... ...
maxwell & nawael




∞ Keep calm and do shopping
« Sinon, on t’a déjà dit que t’étais adorable ? Le symbole de la douceur-même je trouve ! » Nawael ne pris même pas la peine de répondre, d'une façon ou d'une autre, à cette petite parole très ironique. C'est à peine si elle fit mine de l'avoir entendu, prenant alors un ton mielleux, finissant sa phrase par un petit  ''mon chéri'' qui sonnait plus que faux, mais pas pour la chère petite voisine qui passait par là avec ses yeux nostalgiques sûrement de souvenirs de premiers temps avec son mari, qui aujourd'hui devait être loin derrière. Alors qu'elle fit de son mieux pour se débarrasser de cette chère voisine, qui, même si elle n'est pas méchante, peut se révéler être un vrai peau de colle, Max vint placer son petit mot, corrigeant Nana qui l'avait appelé de son prénom complet, Maxwell, sachant très bien comme son cher mari adorait être appelé comme cela. Juste après avoir rectifier ce petit affront, il vint déposé un baiser sur ses lèvres, souriant ensuite tout deux à cette chère voisine. Leur jeu d'acteur était plus qu'abusé, ils auraient agit de cette façon devant un membre de la famille McCornick ou des amis proches à eux qu'ils auraient d'énorme doute. D'un point de vu extérieur, une Nana qui aurait vu la scène, aurait juste envie de vomir, de la niaiserie pareil, c'était tout sauf le genre de Nawael. Bon, oui, quand elle est amoureuse, elle se montre sous un autre jour, plus mielleuse, mais pas au point de se faire des petits bisous à tout va ou d'avoir la bouche en cœur. La voisine hors de vu, revenons au repas de se soir. Et pour le énième fois de la journée, Nana fit rouler ses yeux « Mélanger un peu d’eau à de la farine et le tour est joué » répéta-t-elle d'un ton niais, un ton qui fait passer l'autre pour un imbécile. N'ajoutant rien de plus, vingt-quatre ans vous dites ? Avec Max, Nana retrouvait très facilement ses quatre ans. Max ajouta qu'ils avaient l'après-midi devant eux avant que ses parents arrivent. « L'après-midi est déjà entamé, puis ça peut aller très vite, ma mère passait toute une journée dans la cuisine quelque fois, c'est sûr que ce n'était pas des pizzas à l'arriver, mais soit on fait les choses bien, soit on les fait pas » dit-elle d'un ton un peu solennel, écoutons la voix de la sagesse. « Donc on va acheter un pâte à pizza » conclut-elle. Autre sujet important que Max aborda, l'alcool. Oh oui, pour jouer la jeune mariée amoureuse tout une soirée devant les parents de son mari, il va en falloir. En y pensant, Nana n'aimait pas non plus ça, mentir aux parents de Max, comme à sa famille. Max, c'est son meilleur ami, si un jour la vérité éclate, comment ses parents vont réagir ? Ils pourraient très mal le prendre, se sentir trahit. D'ailleurs, ils n'en avaient jamais parlé, avec Max, de quand ça finirait. Vivront-ils toute leur vie comme ça ? Ou juste une année le temps que tout est pris place, qu'ils ne risquent pas d'avoir des représailles de l'Etat Anglais. Maxwell lui dit que c'était un alcoolo, Nana fit un signe affirmatif de la tête « Et je l'assume complètement, mais avec modération » dit-elle avec un sourire. Elle eut se truc, ce truc communicatif avec Max. Il lui enleva presque les mots de la bouche quand il lui proposa de faire une course. « T'en a pas marre de perdre contre moi »[/b][/color] dit-elle d'un ton un peu hautain. « Partez ! » lança-t-elle en partant d'un pas précipité, presque couru, ils n'étaient plus des gosses, courir dans un magasin c'est moyen, surtout quand vous êtes une journaliste ou un avocat montant. Un avantage et un inconvénient, elle lui avait laissé le caddie qui était un handicape pour la vitesse, mais un avantage pour charger. Elle se retrouva alors avec la pâte à pizza, de la sauce tomate, du gruyère rappé, et d'autre chose, tout charger dans ses bras où tout menacer de tomber par terre, courant presque pour atteindre les caisses. Elle serait arrivé première si elle ne s'était pris de pleins fouet cet homme sortit de nul part mettant à la fois Nana sur les fesses et tout ce qu'elle avait dans les bras sur le sol. Elle sentit le regard moqueur de Max un peu plus loin qui s'approcher pour lui donner un coup de main. Avant même qu'il dise quoique se soit, Nana lui jeta un regard fusillant pour qu'il n'ouvre pas la bouche. « Je m'en fou, j'ai quand même gagner » dit-elle d'un ton boudeur avant d'attraper sa main pour se relever, puis ramasser ce qu'il y avait au sol.

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Keep calm and do shopping. (Nawael)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Keep calm and do shopping. (Nawael)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Keep calm and do shopping. (Nawael)
» le shopping !
» Le neufchâtel sur le plateau de Téléshopping.
» Shopping a Londres !
» Votre budget shopping

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-