AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥
» pour «

Partagez | 
 

 travel to london + victoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: travel to london + victoire   Ven 15 Aoû - 23:12

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad



Votre programme fut bien chargé. Tu es passé la prendre à 8 heures, prit le train à 8 :45 et vous êtes arrivés vers 11 heures à Londres. Une fois la bas, tu as appellé un taxi pour prendre le chemin de l’hotel où tu as réservé une chambre pour deux nuits. Tu gardes la main de ta chérie dans la tienne, lui montrant un peu les monuments.

Une fois à l’hôtel, tu te changes pour enfiler ton uniforme officiel. Celui bleu, loin du treillis, où toutes tes médailles sont accrochées avec tes gallons, avec ton grades. Tu arrives vers Victoire avec une petite moue « Tu vois, j’ai l’air idiot » finis-tu par avouer avec une petite moue. Elle te sourit, soutient que non, mais tu ne l’a croit pas. Tu lui prends un baiser et vous sortez de l’hôtel en direction du quartier général de l’armée. Là, tu abandonnes à contre gré ta dulcinée qui a promit d’être sage. « Fais attention à toi, et dès qu’il y a un problème appel moi. D’accord ? » Evidement que tu t’inquiètes, c’est sa première visite à Londres et tu dois la laisser toute seule pendant on ne sait combien de temps. Une heure, trois heures ? Tu n’en sais strictement rien. Tu l’embrasses et tu l’as laisse partir après lui avoir dit que tu lui enverras un message dès qu’il sort de là. Tu finis par entrer, montrant tes papiers et après un salut tu grimpes jusqu’au bureau du général. Tu patientes un peu, et puis finalement tu entres.

Votre entretient dure bien plus de deux heures. Vous avez discuté, mais tu n’avais pas grand-chose à dire. Quand le Général ordonne, tu exécutes. C’est le principe de ne pas être le plus haut grader. Pourtant ce qu’il te demande ne devrait pas te tuer, certes il y a un faible risque que votre camp soit attaqué mais c’est peu probable. Tu ne serais pas là bas en tant que chef de bataillon mais en tant qu’aide psychologique pour quelques blessés, pour créer une cellule qui ressemble au centre  pour les militaires sur le point d’être rapatrié. Tu fais un garde à vous avant de quitter les lieux. Comment tu vas dire ça à Victoire ? Tu ne veux pas gâcher son séjour mais si tu attends, elle t’en voudra encore plus.

Tu sors des lieux après avoir parler avec quelques personnes que tu connais et tu prends ton téléphone pour envoyer un sms à Victoire lui demandant où elle se trouve. Tu es encore en uniforme alors beaucoup de monde te regarde, t’as beau avoir remit ta veste ça ne change rien. Tu presses le pas pour rejoindre la rue qu’elle te donne par texto et tu lui souris. Tu approches, lui prend un baiser mais le moral n’est pas plus haut que cela, tu es nerveux, tu ne sais pas comment lui dire ça. « Alors, tu as fais quoi pendant mon absence ? » tu lui en parleras, dès que tu en seras capable.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Ven 15 Aoû - 23:39

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad



Matt avait tout organisé. De A à Z. Il était passé me prendre à 8 heures et je lui avais sauté dans les bras. J'étais excitée et très heureuse de le voir. Nous étions partis et avions pris le train en direction de Londres. A peu près deux heures de train. Peut être un peu plus. Nous avions pris un taxi puis étions arrivés jusqu'à l’hôtel. Un bel hôtel mais pas un endroit où je me serais sentie gênée c'était parfait. J'avais patiemment attendu sur le lit qu'il se change pour revêtir son uniforme officiel. Il était apparu dans un uniforme bleu que j'avais trouvé quand même très sexy.

« Mais non tu dis n'importe quoi. Je te trouve toujours très sexy, quoique tu portes et cet uniforme n'échappe pas à la règle ! »

Ensuite, nous avions quitté l'hôtel pour aller jusqu'au quartier général où il m'avait fait promettre de l'appeller si je rencontrais le moindre problème. J'avais eu un peu de mal à le laisser comme ça, ayant un peu peur de ce qu'on allait lui annoncer. Je ne savais pas à quel point j'avais raison... Le temps de l'attendre, à peu près deux bonnes heures je m'étais promenée en me perdant dans le quartier. J'avais pris de minuscules ruelles, rencontré pas mal de touristes qui me demandaient leur chemin et désespéraient en entendant mon accent français. J'avais trouvé la ville magnifique, enfin le quartier où je me trouvais. J'avais même presque eu envie de faire du shopping. J'avais vu la vitrine d'un magasin qui proposait des trucs simples et dans un élan de romantisme je m'étais demandé comment il me trouverait dans tel ou tel ensemble.

Finalement j'étais rentrée et j'avais essayé deux trois trucs : un chemisier à fleurs que je trouvais pas trop mal, un jean un peu slim noir et deux trois autres bricoles comme des tee shirts. J'avais pris ce que je trouvais joli puis l'avait mit au fond de mon sac à dos, attendant le moment opportun pour le lui montrer. J'espérais vraiment qu'il trouverait ça joli. En attendant j'avais fait un effort vestimentaire aujourd'hui : j'avais mis la robe noire mais avec des collants et mes inépuisables rangers. Je trouvais que ce n'était pas trop moche et il n'avait pas fait de commentaires donc je ne savais pas trop ce qu'il en pensait...

Finalement, lorsque je reçus sont texto me demandant où j'étais, je me trouvais sur un banc dans un petit coin de verdure dont j'ignorais le nom à regarder autour de moi avec les yeux d'une gosse émerveillée de 4 ans. Il m'avait rejoint après que je lui ai donné le nom de la rue. Je l'avais vu arriver de loin, grâce à son uniforme et m'étais jetée dans ses bras, l'embrassant passionnément. Il me demande ce que j'ai fait pendant mon absence, je voulais le lui cacher mais je suis faible...

« Tu ne me croiras pas, mais un peu de shopping ! Et je me suis baladée aussi c'est magnifique ici. »

Mais rapidement, je remarque que quelque chose ne vas pas. Je le sens nerveux. Je n'y vais pas par 4 chemins, puisque je commence sérieusement à m'énerver et lui demande.

« Qu'est ce qui se passe ? »


© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Sam 16 Aoû - 0:01

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad



Elle te saute dessus, alors tu l'attrapes, passant tes bras autour d'elle pour l'embrasser. Les gens vous regardent, vous trouve trop mignon. Comme si le beau militaire retrouver sa femme après des mois de séparation. Cette pensée te fait mal au cœur, repensant à la mission que tu vas devoir faire loin d'ici. Tu l'embrasses pour le moment avant de finalement lui demander ce qu'elle a fait. Elle parle de shopping et tu es surpris, sachant qu'elle n'aime pas ça. Tu lui souris, content qu'elle se soit amusée parce que tu sait bien que ça ne continuera pas.

Finalement, elle comprend que quelque chose te tracasse. tu passes une main derrière ta nuque. T'as beau savoir que cette manie te trahit toujours mais tu n'y peux rien. Tu viens la serrer contre toi un instant avant d'aller vous assoir sur le banc. Tu attrapes sa main, la serre rapidement puis finalement tu finis par dire. Je dois repartir. Tu baisses les yeux. Tu as peur de sa réaction, tu serres sa main parce que tu as peur qu'elle le lâche, qu'elle fuit. Étrangement, c'est là que tu te rend compte que tu ne veux pas la perdre. Tu tombes doucement sous son charme, tu tombes doucement amoureux de cette fille de dix ans de moins que toi qui a la tête sur les épaules, qui es courageuse et qui est forte. Tu tombe amoureux de son sourire, des sa manière de rougir quand tu lui fais un compliment. Tu ne voulais pas te l'admettre, tu pensais qu'il n'y avait qu'Aspen dans ton coeur mais cette blonde a finalement réussit à prendre de la place et même a évincer doucement celle qui te hantais pendant des années.

Après ce moment de lourd silence, tu tournes les yeux vers elle pour reprendre. Je dois repartir en Afghanistan pour moins d'un mois. Ils veulent mettre en place une cellule d'aide pour les militaires blessé, avant qu'il ne soit rapatrié. Au fond de toi, tu as peur, tu as les images qui te reviennes dans la tête. Tu as faillit mourir la bas, tu as faillit ne plus rentrer. tu as vu tes hommes perdre la vie sans pouvoir les aider, tu avais promis de les protéger mais tu n'as pas pu. Finalement, tu finis par dire dans un murmure. Je pars dans sept jours. Aussi rapide, avec eux, ça rigole jamais.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Sam 16 Aoû - 0:24

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad



Il y a à peine quelques minutes de ça je sautait partout à l'idée qu'il me rejoigne et lorsqu'il me serre brièvement contre lui avant de me dire que nous allons nous asseoir. Docilement, j'obéis mais je sais que c'est quelque chose de grave. Je me fait plein de scénarios dans ma tête, du plus grave au moins grave et je suis en totale panique même si j'essaie de le cacher. Il finit enfin par me dire qu'il va « repartir ». Je comprends ces mots mais je ne veux pas les analyser. Souriante, ou presque, je dis :

« Ou ça ? Pas pour plus longtemps qu'une journée j'espère ! »

Puis, à son air j'analyse enfin et je tombe des nues. Les mots qui suivent n'ont aucun sens. Je me sens comme vide. Je vois ses lèvres bouger et les mots qu'ils prononce m'échappent. Je n'ai pas la force de réagir ou de tenter quoi que ce soit je reste à le regarder. Je sens déjà que mes yeux s'embuent. De l'Afghanistan je n'ai que les images terribles qu'on voit à la télé. Et la cicatrice de son dos qui me revient subitement en mémoire. Au moment où j'arrive à refouler les larmes qui me viennent, il m'annonce qu'il part dans 7 jours. Pas un de plus, pas un de moins. Je le regarde et je secoue la tête.

« Dis moi que ce n'est pas possible.. Dis moi que ce n'est pas vrai et que tu ne vas pas repartir là bas... »

Sur les derniers mots ma voix se brise et mon menton commence à trembloter. Je pleure, doucement et sans bruit. Je n'arrive pas à croire ce qu'il va se passer. Il va repartir là bas. Pour un mois. La question qui s'impose dans mon esprit est claire et limpide. Comment je vais survivre si il ne revient pas ? Ces mots se répètent dans ma tête à tel point que ça en devient une litanie insupportable. Ils finissent par sortir, comme toujours. Simplement, pas comme ils le devraient. Sous le choc de l'émotion, je perds un peu mon anglais.

« Et comment je vais venir si tu ne reviens pas ? »

Finalement, l'intense tristesse que je ressentais se transforme petit à petit en colère noire. Je ne sais pas gérer mes émotions, ça a toujours été comme ça. Je ne sais pas faire comme les gens normaux quand il se passe quelque chose qui me met dans tout mes états. Je ne peux pas gérer ça et rester calme. Faire genre profitons, la vie est belle on n'a plus que 7 jours ! Non, ça je ne sais pas faire. A la place, je le regarde et crie, presque. Dans un anglais toujours aussi mauvais.

« Tu pouvoir.. Tu peux pas me faire ça. T'es arrivé dans ma vie, comme le mec qui allait me sortir de tout ce qui ne tournait pas rond. J'ai eu le temps de m'attacher à toi. Oui j'ai eu largement le temps et pour une fois j'ai pas essayé de me protéger parce que j'étais persuadée que cette fois, je ne souffrirais pas. Que j'allais peut être vivre une jolie histoire pour une fois. Je vais encore finir en miettes ! »

Quelle réaction égoïste. Je réagis comme ça, je pense, parce que je pense que je suis incapable de mettre des mots sur ce qui se trame vraiment dans ma tête. J'ai des envies contradictoires. Je continue à pleurer mais je ne crie plus. Je suis torp faible pour y arriver de toute façon.

« Je ne sais pas ce que je veux. J'ai envie de rester avec toi. Et de profiter pendant 7 jours. Ne pas te quitter un seul instant, une seule minute ni même une seule seconde. Profiter de ce qui pourraient être nos derniers instants. Apprendre à te connaître encore mieux. Mais j'ai aussi envie de fuir à toutes jambes, de m'enfouir dans mon lit et de penser que ce n'était qu'un superbe rêve. J'ai simplement rêvé qu'un homme génial venait me chercher, moi, ce n'était pas réel. »



© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Sam 16 Aoû - 0:49

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad



Tu lui annonces tout cela et tu attends qu'elle réagisse. Tu ne dis strictement rien. Au début elle ne semble pas trouver les mots, pas trouver ce qu'elle aimerait dire puis finalement elle craque. Quand tu vois les larmes rouler le long de ses joues, ça te brise le coeur. Tu ne cherches pas à la calmer, ni même à lui expliquer. Elle a besoin d'extérioriser tout cela, tout ce qu'elle ressent, ce qu'elle pense. Alors tu ne dis rien et tu accuses le coup.

Si pour elle c'est difficile de penser que tu retournes la bas, pour toi c'est encore plus difficile. Tu y as vu des hommes mourir, tes hommes, sans pouvoir les aider, tu as faillit y laisser ta peau, tes jambes et ta vie. Aujourd'hui tu as une cicatrice le long de la colonne vertébrale qui te le rappel chaque jour de ta vie et tu bénis le seigneur pour toujours être en vie et en bonne santé. Mais une fois là-bas, tu ne sais pas comment tu pourras gérer tout cela sans elle. Ici c'est facile d'être mystérieux sur ta vie, sur tes sentiments mais quand on est en plein cœur de la baston, on ne pense qu'à une chose : les personnes qu'on aime en espérant les revoir un jour.

Elle te demande ce qu'elle deviendra sans toi, si tu ne reviens pas et cette parole de brise le coeur. Tu aimerais tellement lui dire que tout ira bien, qu'il n'y a aucun risque mais tu connais ce pays pour y avoir resté pendant longtemps, tu sais que les rebelles et que les clans terroristes ont toujours des idées sublimes pour faire des cibles où on s'y attend le moins. Tu sais qu'une simple mission de garde peut finir en un bain de sang puisque tu y étais. Tu finis par reprendre sa main quand elle se calme, bien qu'elle continue de parler et tu l'installes de nouveau sur le banc.

Ce qu'elle te dit te blesse énormément et tu as du mal à lui parler finalement. mais tu dois le faire, tu te lèves pour venir t'agenouiller devant elle. Tu lui prends les mains que tu caresses en esperant la calmer mais elle tremble comme une feuille. Je ne veux pas partir, je ne veux pas retourner là ou j'ai faillit perdre ma vie. Mais je n'ai pas le choix, je ne peux pas refuser un ordre. Tu soupires, tentant de trouver les bons mots. Je ne veux pas te laisser toute seule, je ne veux pas être aussi loin de toi. Mais on pourra toujours se parler. On s'enverra des mails, on se verra via skype, je me venterait à tous les militaires la bas depuis des mois que la belle blonde à l'écran, c'est ma petite-amie, ma princesse, ma chérie. Tu finis par la regarder dans les yeux, lui souriant légèrement, bien que tristement. Je reviendrais, tu en as ma parole, je reviendrais pour toi. Et quand je reviendrais, on partira tous les deux en France, en amoureux. Tu iras voir ta famille et on passera nos vacances dans les arbres. Tu viens caresser sa joue, séchant les larmes qui humidifient sa peau rougies. Mais, si tout cela est trop dur pour toi, alors je peux partir. Je ne veux pas te voir souffrir. Ces dernières paroles t'ont blessé, ta voix tremble un peu, mais tu es réaliste, si elle ne peut pas accepté ton métier de militaire, le fait que tu sois haut gradé, que tu dois partir en mission parfois des mois, alors tu ne peux pas la retenir même si tu voudrais l'avoir à tes cotés.
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Sam 16 Aoû - 1:26

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad



J'ai l'impression d'être une boxeuse. Un coup dans la tête. Sonnée. Forfait par K.O. L'impression de m'être pris un coup dans la tempe et de tomber par terre. D'avoir encore conscience de ce qui se passe autour de moi mais de ne pas pouvoir réagir. Finalement, je parviens à réagir. Mais pas comme je le voudrais. On a tous un jour rêvé d'être quelqu'un d'autre, non ? Bah là, je voudrais être la fille qui réagis calmement, qui dit que tout va bien se passer et qu'elle va attendre un mois, en reprenant son petit quotidien, sans piquer une crises de larmes, de colère ou les deux comme je suis actuellement en train de le faire. Je me désespère. Je le savais non Dès l'instant où j'ai découvert son métier j'aurais du m'en douter que ça arriverait inévitablement un jour.. Mais ça, plus l'histoire de la fille dont il est amoureux depuis des années, ça fait beaucoup.

Décidément, je fais vraiment l’ascenseur émotionnel avec lui. Je suis montrée très haut ces derniers jours pour finir par me crasher au sol il y a quelques minutes. Et sa réaction face à la mienne me désarçonne. Il reste calme. Il me ramène vers lui et me dit qu'il ne veut pas partir. Je ne sais plus trop quoi en penser. Il me dit qu'on s'enverra des mails. Et qu'il y aura skype. J'explose finalement.

«  Skype ? Des mails ? T'as pas le droit de faire ça. T'as juste pas le droit d'arriver dans ma vie, de me rendre heureuse comme ça et de repartir. Pendant un mois. Et de me promettre des mails et un skype de temps en temps. Entre ces mails, tu sais que je ne pourrais pas m'empêcher d'envisager le pire ? Je vais forcément y penser tout le temps. A chaque instant. Je vais me demander ce que tu fais. Si tu vas bien surtout. Et si tu vas me revenir... »

Il finit par me regarder les yeux, en me disant qu'il me promet qu'il va revenir. Pour la première fois, je le repousse un peu. La gorge serrée, d'une voix rauque je lui balance, et je m'en veux immédiatement.

« Ne me promet pas des choses que tu ne pourras pas tenir... »

Je regarde ailleurs, incapable de fixer son regard. Je sais que ma réaction est disproportionnée et surtout très égoïste mais, encore une fois je ne peux pas m'en empêcher. Il finit par me sortir une phrase qui me fait sortir de mes gonds, littéralement.

« Non. Ne me dis pas ça ! Ne me dis pas avec cette facilité là que si je ne le supporte pas je peux encore partir. C'est comme si tu donnais la vue à un aveugle, et que tu lui retirais cette faculté du jour au lendemain... »

Cette fois, je pleure franchement, je peux pas m'en empêcher. Et je me sens mal. Sensation très amplifiée par le fait de m'être éloignée de lui et ne pas le toucher. C'est seulement après coup que j'analyse que sa voix sur cette dernière phrase n'était pas si assurée que je ne le pensais. Et encore une fois je m'en veux. Mais je lui en veux aussi et c'est un cocktail d'émotion étrange mais hautement explosif. Genre cocktail molotov...

Finalement, je me lève. Je lui accorde un seul regard, blessé, et empli de larmes puis je marche. Je sors du petit coin de verdure que j'avais déniché, le laissant sur le banc et je marche dans une rue que je connais pas. J'essaie mes larmes au fur et à mesure. Ce n'est que 5 minutes plus tard que je me rends compte de ce que je suis en train de faire. Je fais rapidement demi tour, presque en courant et suis soulagée de le voir toujours là. Je cours vers lui, littéralement et je lui saute dans les bras. Je laisse mes larmes couler, de désespoir cette fois, face à la situation et je le serre dans mes bras. Plus fort que je n'ai jamais serré quelqu'un de toute ma vie. Presque à l'étouffer comme si je voulais le garder pour toujours avec moi.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Sam 16 Aoû - 1:46

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad



Tu parles de mails, de skype et ca la met encore plus en colère. Tu peux comprendre qu'elle panique, qu'elle s’inquiète. Tu peux comprendre qu'elle ne veut pas que tu partes mais de là à hurler ainsi sur toi. Tu n'y peux rien toi finalement, tu dois faire avec, foncer dans le tas comme un idiot, profiter de cette semaine pour être avec elle et partir sans certitude de revenir. Quand finalement tu tente de la calmer, elle te repousse et tu le vis mal. A coté de ça, ses hurlements ne font pas si mal, mais être repoussé par elle est un véritable supplice.

Finalement tu lui dis ce que tu peux partir, la laisser tranquille si tout cela est trop dur pour elle. Elle refuse, te hurlant une fois de plus dessus. Tu ne comprends pas, tu ne veux pas qu'elle souffre et finalement elle est en train de souffrir. Elle est injuste, elle ne pense pas une seconde à ce que tu peux bien ressentir actuellement, à la boule que tu as dans le ventre à l'idée de repartir. Tu baisses les yeux, tendant une main vers elle pour la ramener vers toi mais c'est trop tard, elle est déjà loin.

Elle s'en va. Tu n'as pas le temps de la retenir. Elle t'avait repousser après tout. Une boule dans la gorge. T'as presqu'envie de pleurer comme un enfant mais tu n'en fais rien. Pleurer, jamais en publique. Tu ne dis rien, tu restes là comme un idiot avant t'entendre des pas rapides, quelqu'un qui court et quand tu relèves la tête, c'est ta petite blonde qui te saute au cou. Tu l'as rattrape, et tu l'as sert fort. Tu plonges ton nez dans ses cheveux, tu l'as sert au point de lui faire mal mais tant pis. Quand tu l'as vu partir, tu as senti ton cœur se déchiré, ça faisait mal mais la revoir permet d'atténuer la douleur et un sentiment de soulagement te remplit le cœur à présent. Tu as bien faillit la perdre et tu as bien vu à quel point c'était une horreur, un supplice que de ne plus l'avoir avec toi. Tout le monde vous regarde, vous trouve adorable mais d'en tout les cas tu n'y prêtes aucune attention. Tu continue de la serrer, et tu finis par marmonner difficilement. ne refait plus jamais ça. ne me repousse plus jamais. Ce n'était pas un ordre mais une demande, une supplication même. Tu ne veux plus qu'elle te repousse, qu'elle s'en aille ainsi.

Tu recules finalement la tête, venant poser ton front contre le sien. Tu poses une main sur sa joue que tu caresses et dont tu tente de sécher les larmes avant de reprendre. je ne te dis pas que ça va être facile, je ne te promets pas de revenir en un seul morceau, mais je reviendrais. Je ferais tout pour te revenir. Tu ne veux pas lui promettre des choses comme ça, parce que tu sais que c'est imprévisible, que tout peut se passer même quand on n'y va que pour un peu de solidarité. Tu restes un militaire, un haut gradé alors tu seras toujours une cible potentielle.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Sam 16 Aoû - 2:35

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad



Finalement, je reviens. Lorsque j'ai compris que j'étais en train de m'éloigner de lui, que j'ai senti que ça se distendait, j'ai été obligée de faire demi tour. Je sais que c'est stupide, et que je ne le le connais pas depuis longtemps mais pendant une fraction de secondes j'ai imaginé ce que ça deviendrait sans lui. Et j'ai compris que je ne voulais pas voir ça. En tout cas pas tout de suite. J'ai fait demi tour et j'ai couru jusqu'à le retrouver. J'ai été soulagée qu'il soit encore là mais je me suis sentie coupable lorsque j'ai vu sa tête. Je lui ai finalement sauté dans les bras.

Je n'ai pas été surprise de la façon dont il m'a serrée contre lui. C'est de ma faute. Je n'aurais pas du partir comme ça... Je me colle dans ses bras et enfouit ma tête dans son cou. Je recommence à pleurer, encore plus fort et je lui murmure à l'oreille « Je suis désolée, désolée, désolée ... ». Il me demande ensuite de ne plus le repousser. Sa phrase sonne comme une supplication et je me sens encore plus mal. « Je suis désolée... Je crois que je m'attache énormément à toi Matt. »

J'ai conscience que ça ressemble beaucoup à un scénario de comédie romantique. Et pourtant... C'est mon histoire. Enfin la nôtre plutôt. Je sais que les gens nous regardent. Certains n'ont pas perdu une miette de la scène. Ceux qui sont installés dans le parc depuis le début. Beaucoup nous sourient. Mais je m'en fous, sur le coup je ne le vois même pas. La seule chose que je vois c'est lui. Et je sais que je l'ai blessé. J'enlève mes œillères, enfin et je me met à sa place et à l'appréhension qu'il doit ressentir d'y retourner. Surtout après sa blessure..

Il se dégage de notre étreinte et vient poser son front contre le mien. Il essuie les larmes qui continuent de couler avec son pouce et ce geste anodin en apparence, mais tendre en réalité me donne encore plus envie de pleurer. Je pensais au fait qu'il va falloir que je ne connaisse plus ça pendant 1 mois. Et qu'une fois qu'il sera parti, je ne sais pas si je le connaîtrais de nouveau. Si il va revenir. Ou si il revient, si il va revenir en un seul morceau. Toutes ces pensées me donnent une grosse boule dans le ventre que je risque de garder un moment. Il reprends la parole et me dit qu'il ne me dit pas que ca va être facile, ni même qu'il me promet de revenir entier mais qu'il reviendra. Qu'il fera tout pour me revenir. Suite à ces paroles, je pleure de plus belle mais je souris. Sa dernière phrase a fait louper un battement à mon cœur.

« Je t'en supplie.. Ne me laisse pas toute seule.. »

J'arrive finalement à contrôler mes pleurs. Quelques larmes coulent toujours mais elles se font plus rares. Quelques instants puis je reprends. Je lui attrape la main, et la serre plutôt fort.

« On a 7 jours. Je vais me démerder mais je te préviens, ne compte pas te débarrasser de moi pendant ce tout là. Je veux profiter de ce qu'il nous reste ensemble... Viens, on rentre à l'hôtel... »

Malgré tout, je ne peux pas m'empêcher de revenir me serrer contre lui. C'est trop dur d'être loin, même à 50 centimètres... J'attends sa réponse. Vu les émotions que je viens de vivre, et que je vis encore puisque je continue à trembler, j'ai besoin de me retrouver seule avec lui...

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Sam 16 Aoû - 11:32

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad


Elle s'excuse alors que tu l'as sert fortement contre toi. Là, tu avous ne pas faire attention si tu peux lui faire mal ou pas, tu veux juste l'avoir contre toi et la serrer fort. Tu te reprends malgré tout, relâchant légèrement l’étreinte pour ne pas l'étouffer ou lui faire mal au dos. Tu l'entends s'excuser à ton oreille et tu ne peux pas t’empêcher d'avoir un poids sur le cœur. C'est dur de l'entendre pleurer. chuuut, tout ira bien, tu n'as pas besoin de t'excuser Tu parles avec douceur, lui chuchote doucement à l'oreille en espérant la calmer un peu, la berçant presque. Quand elle avoue s'attacher, tu lui souris, et tu viens lui prendre un baiser. Toi aussi tu t'attaches, fortement même. Tu tombes amoureux d'elle au fur et a mesure que tu l'as près de toi. Moi aussi Victoire, moi aussi. Finis-tu par murmurer a ses oreilles.

Elle te propose de retourner à l’hôtel et tu es d'accord. Tu as besoin d'être seul avec elle, et de pouvoir parler de tout cela calmement sans que les Londoniens ne vous regarde comme s'il s’agissait d'une pièce de théâtre. Tu acquiesces, la prenant dans tes bras alors qu'elle revient se blottir contre toi. Tu embrasses son front et tu lui relève un peu la tête pour venir l'embrasser avec tendresse. Tu finis par la relâcher doucement, essuie ses larmes de nouveau avec tes pouces et tu lui prends la main que tu sers après avoir enlacer tes doigts avec les siens. Oui, rentrons à l’hôtel. Tu lui souris doucement, venant cependant lui prendre un long baiser avant de la relâcher et de prendre la direction de la sortie du parc.

Vous prenez un taxi, qui vous dépose juste devant les lieux. Tu lui règles la note et vous descendez avant de montez les étages pour rejoindre votre chambre. Tu lui ouvres la porte et une fois celle ci refermer tu attrapes le poignet de ta blonde pour l'attirer contre toi et repasser tes bras autour d'elle. Tu poses ta tête contre la sienne et tu fermes les yeux un instant pour simplement savourer ce moment où elle est dans tes bras. Sans la relâcher, tu l’amènes au lit et vous vous allongez. Tu caresses ses cheveux, embrasses sa joue avant de finalement la caresser. Tu lui relèves la tête pour pouvoir la regarder dans les yeux et lui avouer. Je suis vraiment désolé de t'imposer ça. Mais, si tu le veux bien... Tu pourrais venir vivre chez moi, pendant cette semaine, comme ça on ne se quittera pas. Tu lui sourit tendrement, trouvant que c'est une brillante idée.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Sam 16 Aoû - 12:36

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad


Ensemble, nous décidons de rentrer à l'hôtel. Les gens nous regardent comme des curiosités et je n'aime pas trop ça. Je suis plutôt du genre discrète habituellement alors être dévisagée ainsi me met mal à l'aise. Nous repartons de ce maudit parc main dans la main. Je ne pleure pas mais mes yeux sont rouges et un peu gonflés, ça se voit. Sur le passage les gens nous sourient. Ils doivent probablement croire que je viens de retrouver mon militaire après une mission vu son costume officiel. Si seulement ils savaient...

Nous prenons un taxi qui nous dépose à l'hôtel puis rapidement, nous montons dans la chambre où, à peine la porte fermée, Matt m'attire à lui. Je ne me fais pas prier et je me blottit contre lui. Je savoure ce moment, pensant qu'il s'agit peut être de l'un des derniers. Nous nous allongeons sur le lit toujours enlaçés Il me caresse la joue un moment avant de me demande quelque chose qui va me surprendre. Il me propose de venir habiter chez lui jusqu'à ce qu'il parte. Lorsque je comprends le sens de ces mots, mon cœur loupe un ou deux battements et je me sens un peu submergée par l'émotion. Il s'excuse même de devoir m'imposer ça. Finalement, je souris. Le genre de grand sourire qui veut dire oui même si je n'arrive pas à parler. En tout cas en anglais.

Comme d'habitude, sous le coup de l'émotion, l'anglais disparaît complètement de ma tête. Je finis par répondre en français parce que je sais qu'à la façon dont il me regarde qu'il attends une réponse.

« Oui... »

Je me reprends en me mordillant la lèvre et je finis par retrouver mes capacités.

« Bien sûr que oui... J'adorerais ça. Mais pas sûr que tu puisses me supporter aussi longtemps. »

Malgré tout, j'arrive à faire de l'humour. La situation n'est pas si critique que ça finalement. Je commence à analyser la situation et à me faire une raison. Il doit partir de toute façon et rien ne pourra empêcher ça. Je sais que bien évidemment, je l'attendrais. Il n'est pas question d'autre chose. Je reprends la parole pour lui faire part de mes pensées.

« Je t'attendrais tu le sais... Je sais que ça va être dur. Et qu'un mois c'est long mais je penserais à toi tout les jours, tout le temps en fait. Et je serais là quand tu rentreras. Parce que tu rentreras. Tout « ça » ne peut pas s'arrêter comme ça... »

En disant « ça » je désigne nous deux nous, notre histoire qui est un peu compliquée, pas tout à fait dans les règles qui me donne envie d'y croire.

« Et on va profiter de ces 7 jours pleinement... »

Je caresse sa joue et je le regarde dans les yeux. Là, je me livre complètement à lui. Je suis peut être un peu maladroite sur la forme, mais c'est le mauvais anglais qui donne ça. En réalité, je ne veux qu'une chose, être avec lui. Je l'ai compris maintenant. Que je suis en train de basculer doucement dans quelque chose dans lequel je ne voulais surtout pas me laisser emmener. Je m'étais toujours dit que les sentiments c'était quelque chose d'horrible et je commence peu à peu à changer d'avis. Avec lui j'ai envie de quelque chose de sérieux...

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Sam 16 Aoû - 13:13

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad



Quand finalement elle accepte ton invitation tu es content, ravi de pouvoir passer la semaine qu'il te reste avant ton départ avec elle. Tu viens alors l'embrasser pour lui montrer que tu es heureux et tu lui souris de plus belle. Elle prévient même qu'elle sera peut-être dur à supporter et tu laisses un rire t'échapper. Tu lui prend un baiser une fois encore en la serrant contre toi, passant une jambe autour d'elle sienne pour la kidnappé entièrement. Ne t’inquiète pas, je ne suis pas de tout repos également. Tu souris, il est vrai que tu peux te montrer chiant mais tu tente toujours de ne pas être trop autoritaire, trop strict.

Elle te dit qu'elle t'attendra et ça te fait chaud au cœur. Tu l'écoutes, lui prenant un baiser avant de finalement lui caresser la joue. Je te reviendrais, quoi qu'il arrive, je te reviendrais. Finis-tu par lui dire, tu veux la rassurer, lui dire que tu reviendras vers elle, et que tu attendras les jours pour pouvoir de nouveau la toucher. Tu l'embrasses passionnément puis finalement tu t'éloignes un peu pour te redresser. Tu lui souris, retirant ta cravate puis ta chemise. Tu retires ta ceinture et ton pantalon bleu en lui tirant la langue pendant qu'elle apprécie le spectacle. Tu finis en boxer, et tu viens poser tes fringues correctement sur une chaise, tu rangeras plus tard.

Finalement tu reviens mais sur elle, venant prendre un baiser en caressant sa joue. Ce mois sans toi va etre horrible tu le lui avoue, tu n'imagines pas un mois sans pouvoir la toucher, sans la voir sourire et surtout en sachant qu'elle va paniqué dès qu'elle n'aura pas de mail. Tu lui prend un baiser, venant te glisser entre ses jambes, tu glisses ensuite tes lèvres dans son cou pour le parsemer de baiser, le dévorer.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Sam 16 Aoû - 14:33

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad



Lorsque j'accepte son invitation, je sens que ça lui fait plaisir. Et je suis un peu surprise je ne pensais pas que c'était à ce point là... Il vient m'embrasser me souris, son sourire est contagieux. Il rit lorsque je lui dit que je ne serais peut être pas facile à supporter.. Et c'est le cas, je suis parfois un peu passionnée, et je n'ai pas l'habitude de prendre autant de congés, donc je serais peut être un peu trop hyperactive. Il finit par me dire que lui aussi n'est pas de tout repos. Je souris à ce qu'il vient de dire puis lui réponds.

« Ça, je n'y crois pas trop... »

Il vient s'enrouler autour de moi et m'emprisonne de ses jambes. Je viens me blottir contre lui encore plus. Puis il me dit que quoi qu'il arrive il me reviendra. Cette phrase m'arrache encore des larmes. L'angoisse que j'avais réussi à mettre de côté un petit moment revient de plus belle. D'une voix serrée par l'émotion, je lui réponds.

« J'espère... Vraiment. »

Je ne peux pas imaginer qu'il ne reviendra pas. Pour le moment, je ne peux pas penser à cette éventualité puisqu'il n'est pas parti, qu'il est encore tout contre moi. Il vient m'embrasser passionnément puis se lève. Ne plus l'avoir contre moi est presque une torture. Il se déshabille, ce que je comprends puisque son costume doit l'engoncer et qu'il doit y avoir plus confortable. Sans gêne aucune, je le regarde, profitant du spectacle. Il s'en aperçoit puisqu'il me tire la langue, et je réponds à cette grimace par un sourire. J'essuie les larmes qui avaient recommencé à couler et attends qu'il vienne me rejoindre.

Matt reviens vers moi, venant se caler sur moi. Il m'embrasse, puis me caresse la joue avant de m'avouer que ce mois va être long sans moi. Je ne peux m'empêcher de sourire.

« Oh oui... Je sens que ca va être le pire mois de ma vie... »

J'imagine déjà la situation. Je vais passer un mois dans le brouillard le plus complet, avancer à l'aveuglette. Accomplir les tâches quotidiennes sans chercher à me concentrer sur quoi que ce soit. Attendant impatiemment le moindre mail.. Et paniquant complètement lorsqu'il ne me répondra pas pendant quelques temps. Je ne sais pas combien ça représente ce laps de temps. Je n'ai aucune idée de la fréquence à laquelle je vais pouvoir avoir de ses nouvelles et tout ça s'ajoute au nœud que j'ai déjà dans le ventre.. Je suis perdue dans mes pensées, plus ou moins sombres lorsqu'il revient m'embrasser et se cale vraiment sur moi. Finalement, je le regarde, les sourcils un peu froncés puis reprends la parole.

« T'as intérêt à revenir. On a encore plein de trucs à faire tout les deux ! »

Enfin, une autre pensée me revient en tête. La gorge un peu serrée par ce que j'avais réussi à oublier, l'espace de quelques jours.

« Et elle, tu l'as prévenue ? »

Tout les deux, nous savons très bien qui ce « elle » désigne. La fille qui peux me prendre ma place à tout instant. J'ai complètement conscience d'être un second choix mais jusque là j'avais réussi à l'oublier complètement.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Sam 16 Aoû - 14:53

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad



Le plus long mois de sa vie, cette penser te réchauffe le cœur mais te le brise aussi. C'est une drôle de sensation, la souffrance de savoir qu'elle aura mal en ton absence et la plénitude d'entendre qu'elle sera ainsi pour toi. Tu n'arrives pas à le comprendre mais tu ne cherches pas à le faire. Tu lui souris pour toute réponse, venant glisser tes baisers de son cou à son épaules et jouant même avec sa robe pour la lui retirer. Tu restes sur elle, entre ses jambes alors qu'une main te retient pour que tu ne t'écrase pas sur elle et que l'autre caresse sa cuisse. Cette cuisse, tu l'as relève un peu pour qu'elle enroule sa jambe autour de toi et tu colle ton entre jambe contre le sien. Peu importe le collant, peu important la robe qui t’empêche de savourer la douceur de sa peau, pour le moment tu ne fais que la caresser, que tenter de l'émoustiller un peu.

Tu pers ton sourire quand elle te parle d'elle, cette femme qui t'as rendu dingue pendant des années, te faisait culpabiliser d'avoir des sentiments pour elle, cette femme qui était ton rêve et ton cauchemar. Aujourd'hui, tout es confus et tu ne sais plus vraiment les sentiments que tu as pour elle. Tu tombes amoureux de cette petite blonde qui est avec toi en ce moment et tu arrives à ne pas penser à une autre qu'elle quand elle est dans tes bras. Quand tu es loin d'elle, c'est cette blonde qui vient dans ta tête alors l'entendre parler d'elle te perturbe. Finalement qui revient sur le lit, prenant place à coté d'elle et cessant tes baisers.

Tu poses ta tête contre l'oreiller mais tu tournes ton regard vers elle. Tu ne comprends pas pourquoi elle te parle d'elle dans ce moment là, pourquoi maintenant ? Étrangement, ça t'as coupé l'envie. Penser à elle aurait pu t'exciter encore plus mais non, ca a produit l'effet inverse. Tu culpabilise, même si tu as mis les choses au clair avec Victoire dès le début, tu t'en veux de lui imposer ça. Tu es l'unique personne à qui je l'ai dis. Et je ne lui dirais que si c'est nécessaire. Tu soupires un peu avant de venir poser une main sur la joue rouge de ta petite amie. Victoire, je suis désolé de t'imposer tout ca. Mon départ, mes doutes, mes problèmes.. Tu soupires, tu es sincères et tu es vraiment mal.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Sam 16 Aoû - 15:13

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad



Idiote. C'est ce que je pense de moi à cet instant. Je ne sais pas pourquoi j'ai ressenti le besoin de parler d'elle. J'aurais mieux fait de me taire et de garder mes pensées pour moi. Mais je dois avouer que ça fait beaucoup de choses à gérer émotionnellement.. Lorsque je prononce cette phrase,je sais que je le blesse à son air. Il arrête immédiatement tout ce qu'il était en train de faire et s'éloigne un peu. Ça me brise le cœur. Il finit quand même par tourner son regard ves moi et je le regarde avec intensité. Malgré tout, j'attends de voir ce qu'il va me répondre. Ce qu'il va bien pouvoir me dire.

En fait, je suis en train de penser qu'il l'a peut être appelée directement en sortant de quartier général. Qu'elle était au courant bien avant moi.. Mais il me dit que je suis la seule à le savoir pour le moment. Et c'est égoïste mais ça me rassure. Quelque part, je sais que j'ai envie d'être la seule femme à le savoir. La seule tout court d'ailleurs mais ça, ce n'est pas possible. Je me sens d'autant plus coupable qu'il m'a dit il y a quelques temps que lorsqu'il était avec moi, il l'oubliait complètement. Je viens de tout casser avec mes gros sabots. Typique de moi ça, complètement !

Sa seconde phrase fait redescendre le peu de joie que j'ai éprouvé en sachant qu'elle ne le savait pas. Il ne lui diras que si nécessaire. Donc il peut éventuellement lui dire... Tant pis. Je soupire, et il reprends.Il pose une main sur ma joue, rouge évidemment puisque j'ai déjà rougi, encore je sais et il me dit qu'il est désolée de m'imposer tout ça... Je sens sa culpabilité ressortir à travers ses mots et je me relève un peu brusquement. Je proteste.

« Mais je veux partager tout ça avec toi ! Tout tes doutes, tes problèmes ce qui te tracasse. Je veux être la pour toi quand t'en a besoin et te faire oublier ce qui ne va pas. T'aider à trouver des solutions, si l'on peut le faire. Je veux partager avec toi comme un... couple normal »

Le mot couple a du mal à sortir. Je me trouve stupide de ne pas arriver à le dire. Et d'ailleurs, jusque là je ne m'étais jamais dit que nous étions un « couple ». Enfin c'est un peu bizarre. Notre relation n'est pas conventionnelle du tout. On ne fait rien comme les autres de toute façon. Je prends sa main, et recommence à parler.

« Ecoute, je suis désolée d'avoir parlé de ça. Je n'en reparlerais plus je te le promet... »

Et j'ai l'intention de m'y tenir. De garder ce genre de pensées un peu torturées pour moi seule. Puisque pour le moment je n'ai pas de réel ami avec qui les partager. Quand je vois comment j'ai pu le blesser avec ça je n'ai pas du tout envie de lui en reparler.

« Je ne veux pas être ce genre de filles. Qui te prends la tête pour des broutilles. Alors excuse moi. »

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Sam 16 Aoû - 15:31

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad



Ce qui te surprend le plus, c'est qu'elle te parle de l'autre fille alors que tu es en boxer et sur elle, que tu tentait de la faire frisonner et frémir, que tu tenter de la dénudée. D'ailleurs, t'as juste eu le temps d'ouvrir sa fermeture éclair quand elle t'a parlé d'Aspen. C'est surtout ça qui t'as surprit. Tu peux comprendre qu'elle pense a elle, que tout cela l'a perturbe aussi. Tu soupires alors qu'elle se met devant toi pour protester. Elle veut partager tes doutes, tes peurs, mais tu te vois mal lui dire que tu en aimes une autre alors que c'est à elle que tu fais l'amour chaque nuit. Car oui, vous consommez beaucoup de préservatifs.

Je ne t'en veux pas, tu as le droit de vouloir me parler d'elle. C'est moi qui t'impose tout ça. Je t'impose une autre femme alors que je suis avec toi. Je suis vraiment immonde. Tu soupires et contre toute attente, tu te relève pour aller à la salle de bain. Tu te passes un peu d'eau sur le visage et tu te regardes dans le miroir. Tu ne vois que toi, en boxer, mais que toi. Un mec grand, musclé, mal rasé et à peine coiffé. Tu vois un mec avec des tatouages partout, certain du a des conneries et d'autre qui ont une réelle important pour toi, comme celui sur le bras que tu as fait à la mort de ta mère. Tu ne vois qu'un grand con, incapable de dire ce qu'il ressent vraiment, incapable de dire à une fille qu'il tombe amoureux d'elle et qu'elle prend de plus en plus une grande part dans son cœur. Incapable d'avouer a une femme qu'il l'aime depuis des années. Et encore, tu ne sais même plus ce que tu ressens pour cette brune que ton meilleur ami voulait épouser.

Tu repasses un peu d'eau sur ton visage et tu vois Victoire dans l'encadrement de la porte. Tu aimerais lui avouer tout cela, tu aimerais lui dire mais tu n'y arrives pas. Tu ne veux plus la voir pleurer à cause de toi, tu ne veux plus savoir qu'elle va mal à cause de toi. Tu n'es qu'un minable, qu'un pauvre type qui joue avec son cœur en profitant de son corps. Tu détournes ton regard d'elle, reposant ton attention sur le reflet de toi dans le miroir. Lieutenant-Colonel O'Connor. Vous n’êtes qu'un idiot de la pire espèce. Tu soupires puis finalement tu te tournes vers la blonde qui te regarde avant de reprendre. je suis désolée, sincérement, j'aurais du me douter que cette fille, que mes sentiments pour elle te fasse souffrir. Tu soupires, tu n'approches pas d'elle parce que tu sais que tu n'auras pas la lucidité pour lui parler correctement.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Sam 16 Aoû - 16:21

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad



Je m'excuse, pour ce que j'ai dit et il me dit que je n'ai pas à m'excuser. Il continue à parler, me disant qu'il est immonde. Je le regarde avec de grands yeux et je ne comprends pas pourquoi il dit ça. Je n'ai pas le temps de chercher à comprendre ou de rajouter quelque chose il s'échappe vers la salle de bains. Je le regarde un peu incrédule puis je m'assois dans le lit. Je ramène mes genoux vers mon menton et je regarde droit devant moi.

Je ne sais pas trop comment réagir, si je dois aller le rejoindre ou rester là mais je crois qu'il a besoin d'être seul. Je le vois un peu dans l’entrebâillement de la porte et je crois que je lui ai fait beaucoup de mal. Je pense avoir mis le doigt sur ce qu'il ne fallait pas. Je me lève et j'avance vers la salle de bains mais finalement retourne m’asseoir. Cette fois je change de côté, je regarde dehors. Je l'entends parler mais je ne l'écoute pas. Jusqu'à sa dernière où il me dit qu'il aurait du se douter avec l'histoire avec l'autre fille me ferait souffrir. Je me retourne, vers lui de nouveau :

« Ça veut dire quoi ça ? Ça ressemble à une phrase de rupture... »

Je le regarde avec les yeux brillants. C'est comme ça que j'ai compris ces derniers mots. Comme si il voulait me dire au revoir. Je ne comprends pas. Je le regarde, toujours incrédule et j'attends qu'il s'explique. Je veux savoir ce qu'il entendait par là... Finalement, je me lève et je m'approche de la fenêtre, posant ma paume de main dessus. J'observe la ville, que je trouvais splendide il y a quelques heures et que, maintenant, je trouve triste à mourir. Je pose mon front contre le carreau et je sais que j'ai des choses à dire. Qu'il faut que je parle. Mais les mots ne veulent pas sortir pour l'instant.

Je me mors la lèvre et je ne sais pas trop quoi faire. Quoi dire. Finalement le smots sortent que je m'y attende.

« Je crois que... Que... »

Je n'y arrive pas. Pour une fois, ce n'est pas que j'ai oublié les mots en anglais mais je n'arrive pas à les sortir.. Quand je vois que je n'arrive pas à dire le mot couple.. Je me cogne un peu la tête contre la vitre et je reprends.

« J'ai des sentiments pour toi. »

Voilà c'est sorti. Je n'arrive même pas à le regarder en face. J'ai honte d'avoir dit ça.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Sam 16 Aoû - 16:37

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad



Elle parle de rupture et tu ne comprends pas. tu te rends compte que tes propos peuvent être mal interpréter et que c'est ce qui sait passé. Tu ne pensais pas qu'elle prendra cela ainsi. Tu n'es vraiment qu'un sombre idiot. tu soupires mais tu reste dans la salle de bain. Elle doit être en colère contre toi, elle doit vouloir être seule. Tu l'entends alors, tu entends qu'elle est au bord des larmes à cause du tremblement dans sa voix alors tu finis par quitter le lavabo, retournant vers la chambre.

Tu l'écoutes alors que tu arrives vers la chambre. Tu ne dis rien et tu écoutes ce qu'elle essai de te dire. Quand elle avoue avoir des sentiments pour toi, tu ne sais pas ce que tu ressens. Tu es à la fois heureux et à la fois triste. Deux opposés que tu n'arrives pas à discerner. Tu ne dis cependant rien, pas pour le moment, mais tu te glisse derrière elle et tu passes tes bras autour de son ventre, posant tes mains sur celui ci que tu caresses instinctivement. Tu poses un baiser sur son front. Tu l'as sers fortement contre toi et tu finis par répondre. Je ne suis pas doué en amour. Je fais toujours plus de mal que de bien. je suis maladroit avec les femmes et j'ai du mal à m'exprimer. Malgré tout mes doutes, je suis sur d'une chose, je ne veux pas te quitter. Je veux que tu restes avec moi, je veux continuer à te donner autant de tendresse et de douceur que tu le désir, je veux continuais à te voir sourire, à te faire rougir, je veux continuer à caresser ta peau, à te faire l'amour. Je veux te garder dans mes bras. Je ne veux pas que ça s'arrête. Tout ça pour t'expliquer, alors que tu aurais pu simplement lui dire que toi aussi tu as des sentiments pour elle.

Tu gardes tes mains sur son ventre. Finalement tu es le seul en sous vêtement cette fois et ça change. Tu pose ta tête contre son épaule, posant un baiser sur sa joue alors que vous regardez la ville tout les deux. Demain, on va rentrer à Manchester, et je veux vraiment que tu viennes chez moi. On travaillera mais on se retrouvera tous les soirs. Évidement, vous ne pourrez pas cesser de travailler. Il faut que tu prépares le centre pour le mois à venir surtout si tu pars dans sept jours. Faut que tu préviennes Nate et Camryn, que tu préviennes Annlyn et Louise, mais aussi Lexie. Bref, trop de monde pour être sur que le centre tourne malgré tout absence.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Sam 16 Aoû - 19:19

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad



J'avais avoué avoir des sentiments pour lui et encore une fois sa réponse se fait attendre. Je soupire et colle encore un peu plus mon front contre la vitre. Je ne sais pas pourquoi j'ai dit ça. C'est bête, et je le regrette amèrement. Enfin, il arrive derrière moi et m'enlace. Je frissonne. Et j'attends qu'il me parle. Il le fait et me dit qu'il n'est vraiment pas doué en amour et qu'il ne veut pas me quitter. Je suis un peu émue, mon cœur loupe un battement. Je viens de le comprendre, il a des sentiments pour moi aussi. Et je crois qu'il a du se forcer pour pouvoir dire ces mots. On a le même problème tout les deux, on ne sait pas mettre en mots ce qu'on ressens et l'effort qu'il vient de faire est énorme. Je me serre encore un peu plus contre lui.

Il finit par poser sa tête sur mon épaule et me dit que nous rentrerons tout les deux demain. Que nous travaillerons mais que nous nous retrouverons le soir. Ces phrases me font un drôle d'effet. C'est tout nouveau pour moi ça.

« Moi aussi j'ai vraiment envie de partager ces derniers jours avec toi... »

Je me tais quelques secondes, puis reprends.

« J'ai envie qu'on profite. De chaque instant. De chaque minute. On ne... Peut pas savoir ce qui va se passer après. Ni vraiment dans combien de temps on se reverra... »

Bizarrement, je me vois plutôt bien avec lui le soir. Et je sais que ça va être horrible de vivre ça puis de devoir se séparer. Pour une durée plus ou moins indéterminée. Je me prépare mentalement à vivre un véritable ascenseur émotionnel. Je sais que ca va être difficile. Finalement, je me retourne vers lui et me blotti dans ses bras. Je murmure « Serre moi fort... »

« Tu sais, si tu le veux.. Je peux rester avec toi tout le temps cette semaine. T'aura peut être besoin d'aide pour préparer tes affaires ou même au centre ! »

Je sais que ma proposition a l'air un peu bizarre comme ça mais en réalité je ne me vois pas du tout bosser cette semaine. Je ne me vois pas me concentrer sur quelle branche je dois couper ou comment je dois faire pour ne pas me tuer en coupant cet arbre. Je ne me vois vraiment pas faire ça... Je m'étais tue quelques secondes, puis je reprends.

« Honnêtement, je ne me vois pas aller au boulot cette semaine. Continuer à faire ça en décomptant les heures avant que tu ne partes... »

Je le sais déjà, je vais prendre une semaine de congés supplémentaires et je ne retournerais pas au boulot avant qu'il ne parte. C'est bête mais je ne me vois pas faire autrement...

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Sam 16 Aoû - 19:57

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad



Tu restes dans son dos, la serrant contre toi en respirant le parfum de ses cheveux. Tu l'as berce un peu au final, restant à son contact. Toi t'es en boxer, elle en robe mais tu peux quand même la sentir contre toi et c'est tout ce que tu désire. Elle finit par avouer que tout cela ne doit pas s'arrêter. tu es content parce que ça t'as couter énormément de lui dire tout ça, même si c'était plus long que de lui dire que tu avais des sentiments pour elle au final. Elle te demande de la serrer plus fort et tu t’exécute dans un mot. Tu l'as sert fort, tu ne veux pas qu'elle s'éloigne.

Ne prends pas tes congés de suite. Attends mon retour, et là on partira tous les deux en France. Tu l'as sers fortement contre toi, tu poses une main sur sa joue et tu plonges tes yeux dans ceux de ta belle blonde. Tu ne veux pas qu'elle sacrifie son métier, même si elle prendrait des congés qu'elle a mérité, pour toi. Tu ne veux pas qu'elle voit sa comme un "adieu" mais comme un "à plus tard". Tu reviendras et vous partirez ensuite en France, voir la famille de Victoire. Au fond, cette visite pourrait officialiser votre relation et la rendre plus sérieuse qu'elle n'y parait. Présenter un homme à ses parents se n'est pas rien après tout.

Tu pose un baiser sur ton front puis sur son nez avant de revenir à ses lèvres et tu lui souris ensuite. Tu l'as sert contre toi, posant tes mains sur son dos que tu caresses avec tendresse. Tu es bien là, avec elle dans tes bras, dans une chambre d’hôtel pour un séjour romantique mais qui finalement ne s'est pas passer comme prévu. Chérie, promet moi que pendant mon absence, tu garderas ton joli sourire. Tu ne veux pas la voir malheureuse et tu veux t'assurer qu'elle ne le soit pas quand tu partiras. Promets moi de ne pas pleurer, d'être forte et t'attendre mon retour Après tout, pendant ce mois sans toi elle pourrait rencontrer quelqu'un d'autre et te laisser. Elle pourrait ne pas venir te chercher quand tu reviendras à Manchester, elle pourrait ne plus être chez toi et quand tu iras la voir, elle pourrait être avec un autre homme, un prince cette fois.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Sam 16 Aoû - 20:19

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad



Lorsque je propose de prendre des congés tout de suite et de rester à ses côtés avant son départ, il me dit de les garder pour son retour et ça me serre le cœur. Je ne peux pas oublier qu'il ne reviendras peut être pas. Il me dit que nous partirons en France et je préfère reprendre là dessus. Bien évidemment je vais faire ce qu'il me dit mais je crois que ne serais pas très performante cette semaine...

« Si tu veux... Tu y es déjà allé en France ? »

Je ne crois pas qu'il m'ait déjà dit y être allé, mais je me souviens qu'il m'avait dit avoir beaucoup voyagé alors je voudrais savoir si il y a déjà mis les pieds.

« Je pourrais commencer à préparer ça pendant que tu seras... Là bas.. »

Finalement nous nous taisons et nous profitons d'être dans les bruns l'un de l'autre. Je pense n'avoir jamais autant savouré un instant. Je veux garder en mémoire tout ça parce qu'on ne sait jamais. Je veux me souvenir exactement de tout ce que je ressens quand je suis contre lui, des sentiments qu'il me procure lorsqu'il me sourit ou lorsqu'il me dit qu'il tiens à moi. Je veux garder en mémoire son sourire, parfois coquin, parfois plus tendres. Je veux que ces instants restent gravés dans ma mémoire.

Matt reprends la parole. Il me demande de lui promettre d'être forte quand il sera parti. De ne pas pleurer et de garder le sourire. Je le regarde dans les yeux et je soupire.

« Je ne peux pas te promettre ça.. Je ne peux pas te promettre de ne pas pleurer c'est trop.. Dur. Je sais que ton absence ne va vraiment pas être facile tout les jours... »

Je me tais quelques secondes puis reprends.

« Mais je peux te promettre d'être là à ton retour. D'être encore tout à toi quand tu reviendras. Et de penser à toi tout les jours, peut être même toutes les heures. De répondre à chacun de tes mails. De continuer à parler de toi à chaque personne que je rencontre. De me trouver une jolie robe pour quand tu reviendras. D'être là quand tu poseras un pied sur le sol anglais et de te sauter dans les bras. De te coller à tel point que tu en auras marre quand je t'aurais retrouvé. »

Encore une fois, je remarque un temps de pause, avant de reprendre ce que j'ai à dire.

« Ces choses là, ce sont des choses que je peux te promettre. Mais ne pas pleurer et continuer à faire comme si de rien n'était quand tu seras parti non. Je ne peux pas, je suis désolée. »

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Sam 16 Aoû - 20:44

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad



Tu as beaucoup voyagé, tu n'as jamais fait ça pour prendre des vacances mais tu as déjà mis les pieds au Japon, en Corée, en Chine, en Irak, en Afghanistan, en Égypte, en Algérie, en Irlande, en Amérique, au Brésil, et en France aussi. Alors quand elle te demande si tu y es déjà aller, tu incline la tête à la positive. Oui, je suis déjà aller a Paris mais pour le boulot donc je ne connais pas plus que cela. Une petite moue. Finalement elle a une brillante idée, proposant de préparer votre séjour en France pendant que tu ne seras pas là. Tu lui souris, posant un baiser sur ses lèvres. c'est une brillante idée. Occupe toi de tout, mais c'est moi qui paie donc fait en sorte qu'ils fassent des factures. Parce que bon, tu ne vas pas la laisser payer le voyage que tu veux lui offrir, c'est logique.

Finalement tu lui demande de te promettre quelques choses, mais elle t'arrête de suite pour te dire que c'est impossible. Cependant, ce qu'elle dit ensuite te fait fondre. Elle est adorable et ton cœur bat plus vite encore à ses mots. Tu ne veux pas la quitter, tu ne veux pas la laisser et ses mots te fendent le cœur. Tu as hâte d'être de retour pour connaitre la même sensation que les militaires mariée dont les femmes attendent leur retour avant de leur sauter dessus. Toi tu n'as jamais connu ça, t'as toujours été seul et quand tu revenais, c'était ta mère qui venait à ton retour. cette fois, toi aussi tu pourras courir vers elle et l'attraper au vol, la serrer fortement contre toi pour l'embrasser comme dans les films.

Tu lui souris puis finalement tu tente de faire un peu d'humour. ho oui, comme dans Armageddon quand Liv Tyler saute au cou de Ben Affleck ! Tu lui souris puis tu l'as porte, tu passes un bras sous ses fesses pour la porter en princesse et venir la poser sur le lit qui est juste à coté. Tu reviens ensuite à ses cotés et, jaloux d'être le seul en sous vêtement, tu entreprends de lui retirer sa robe. je suis jaloux, y'a que moi en boxer. Tu lui tire la langue, venant prendre ses lèvres avec passion et en retirant d'une main la robe après avoir virer la fermeture éclaire.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Sam 16 Aoû - 21:28

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad



Puisqu'il m'avait dit que nous partions à Paris, j'avais proposé de m'occuper de voyage et il a trouvé que c'était une excellente idée me demandant de faire des factures. Tiens, ce petit côté militaire que je trouvais un peu absent jusque là. Je lui avais souri, le genre de sourire en coin qui voulait dire « on verra » puis j'étais passée à autre chose.

Je lui avait fait une liste de ce que je pouvais lui promettre et de ce que je ne pouvais pas. J'avais senti son cœur battre plus vite, à peu près en même temps que le mien. Il essaie de faire de l'humour et me parle du film Armaggedon quand les deux héros se sautent dessus. Je souris.

« Oui sauf que là Liv Tyler est beaucoup plus légère que moi mais je te sauterais au cou comme ça ! »

Finalement, il m'attrape, me portant contre lui comme une princesse et me pose sur le lit. Il m'embrasse passionnément et entreprends d'enlever ma robe, faisant à juste titre remarquer qu'il est le plus nu de nous deux. Je lui souris puis lui murmure à l'oreille « Ça, c'est pas faux mais ça ne tiens qu'à toi qu'il en soit autrement... ». Je recommence ensuite à l'embrasser, passionnément, lui mordant les lèvres. Je suis à présent en sous vêtements devant lui il m'a enlevé ma robe, et je me serre contre lui.

Je reprends l'ascendant en l'allongeant sur le lit. Je le pousse un peu puis vient m'allonger sur lui, complètement. Je lui souris et caresse ses épaules puis son torse tout en l'embrassant fougueusement. Je ne peux pas m'en empêcher, son corps m'attire complètement. Encore une fois, la tension sexuelle est à son comble. Nous ne pouvons pas nous en empêcher, il faut toujours qu'on se saute dessus. Je n'ai jamais connu une attirance physique comme ça auparavant et je ne parviens jamais à me contrôler quand il s'agit de lui.

Continuant à la caresser, je me colle encore un peu plus contre lui puis, avec un sourire en coin je finis par ajouter :

« Ça aussi il va falloir qu'on en profite. Un mois, ça risque d'être looooooong... »

Et c'est vrai. On a pris l'habitude jusque là de se sauter dessus tout les jours et là être séparés l'un de l'autre pendant un long mois, peut être risque de fortement bousculer ces habitudes. Les retrouvailles risquent aussi d'être intenses... Je m'étais tue pendant quelques instants puis je reprends, lui murmurant à l'oreille cette fois, entre deux baisers dans le cou.

« Et je crois qu'on va commencer à en profiter maintenant... »

J'attends sa réponse, même si le bas de son corps parle pour lui et pendant ce temps je continue à l'embrasser un peu partout, le mordillant plutôt que l'embrassant parfois. Au bout d'un moment, je finis par revenir à ses lèvres, l'embrassant passionnément puis lui mordant franchement les lèvres. Presque à sang...

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Sam 16 Aoû - 23:14

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad



Tu dis des bêtises, tu es aussi légère qu'une plume Et pour confirmer tes propos, tu l'attrapes et la portes comme une princesse avant de venir la déposer sur le lit. Tu viens sur elle, avouant ta jalousie pour les vêtements qui couvrent son corps et quand elle te dit que tu peux arranger ça, tu ne perds pas une seconde pour lui retirer la robe. La voilà donc en sous vêtements et tu restes contre elle, savourant le contact de sa peau contre la tienne. Mais rapidement Victoire reprend les choses en mains pour venir te repousser un peu et t'allonger sur le lit.

Dos contre le matelas confortable de la chambre d’hôtel, tu laisses ta dulcinée venir s'allonger contre toi. Tu fermes les yeux, posant tes mains sur son dos que tu caresses du bout des doigts mais elle ne reste pas bien calme très longtemps. Elle finit par te dire que ces moments vont lui manquer et toi aussi, sachant que tu ne peux pas t’empêcher de la toucher, tu n'imagine pas un long mois sans pouvoir gouter à sa peau. Elle vient enfouir sa tête contre ton cou, embrassant celui ci avant de dire qu'elle va commencer à profiter de ton corps dès maintenant. Tu ne peux t’empêcher de sourire, comme un con à cette idée.

Tu n'as pas besoin de lui dire que tu es d'accord puisque ta bosse au niveau de ton boxer parle entièrement pour toi. Cette femme t'excite quoi qu'elle fasse et peu importe comment elle le fait, elle déclenche en toi une vague de chaleur torride. Entre vous c'est électrique, c'est passionnel. Et on peut même dire que c'est fusionnel. Tu l'embrasses avec passion mais la petite blonde sort les griffes et les crocs puisqu'elle mord ta lèvre au point qu'elle se met à saigner. Le gout métallique du sang finit par envahir ta bouche et se mêle au baiser. Tu caresses ses hanches, les griffant un peu alors que tu finis par la faire rouler, te glissant entre ses cuisses comme à ton habitude et tu attrapes ses mains pour venir les emprisonner au dessus de sa tête. Cela fait, tu enfouis ta tête au niveau de sa poitrine, sans en retirer le soutient gorge mais venir avec tes dents titiller les pointes déjà durcis par l'excitation. Tu colles ta bosse contre son entre jambe et tu fais meme pression pour qu'elle en profite.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Sam 16 Aoû - 23:37

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad





© Gasmask

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   Sam 16 Aoû - 23:51

travel to london
Victoire
&.
Matt


 

 



 

 

Oh, but i'm scared to tell That there may not be another one like this And I confess that i'm only holding on by a thin thin thread And i'm kicking the curb cause you never heard The words that you needed so bad And i'm kicking the dirt cause I never gave you the place that you needed to held I'm so sad, sad





© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: travel to london + victoire   

Revenir en haut Aller en bas
 

travel to london + victoire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Normandie Travel.
» what would you pair with london life
» Give Me Liberty of London Collection
» craquage to the beach , liberty of london et prêt à papier (+ avon) !
» Le travel system??? coque = hamac?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-