AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥
» pour «

Partagez | 
 

 la guerre, plus simple que l'amour + anna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: la guerre, plus simple que l'amour + anna   Lun 18 Aoû - 19:54

la guerre, plus simple que l'amour
Anna
&.
Matt


 

 



 

 



Un diner aux chandelles, c’est ce que tu veux faire ce soir pour ta jolie blonde. Tu as donc sauter dans ta voiture, direction le supermarché. Celui-ci est très fréquenté, petits prix mais produits de qualités. Tu achètes du saumon, des tagliatelles, de la crème fraiche et quelques aromates. Tu veux lui faire plaisir et te mettre aux fourneaux. Dans quatre jours, tu t’en vas, tu quittes le sol anglais pour t’envoler pour l’Afghanistan alors tu tentes de faire le plus de choses possibles en compagnie de Victoire, tu veux jouer les amoureux fous pendant la semaine au cas ou tu ne reviendrais pas. Tu as beau lui avoir dit que tu ferais tout pour lui revenir, mais un accident est si vite arrivé, tu es bien placé pour le savoir, tout comme les anciens qui passent dans le centre que tu diriges. C’est d’ailleurs là que tu as rencontré des gens extra, dont Nate, ton pote le plus proche depuis la mort de John.

Sans faire attention ou tu allais, tu fonces dans une jeune demoiselle, faisant tomber ses achats et les tiens par la même occasion. Une petite moue, tu t’accroupis de suite pour l’aider à ramasser en ne cessant te t’excuser. je suis désolé, j’avais pas fait attention, rien de casser ? Quand finalement tu relèves les yeux vers elle, tu reconnais la petite demoiselle qui vit juste en face de chez ton pote, la petite demoiselle dont vous avez parler pendant toute une soirée avec les bières, la petite demoiselle qui le rend nerveux et complètement dingue au passage. Nate serait là, il te regarderait avec un air désapprobateur en marmonnant inaudiblement des mots pour t’arrêter dans ce que tu t’apprêtes à faire. C’est clair, ton pote va te tuer. Hey ! Anna c’est bien ça ? La voisine d’en face de Nate, non ? C’est ça, fait comme si tu ne savais rien, comme si Nate t’avais absolument pas parler d’elle. Tu n’es même pas crédible, avec ton sourire sur le coin des lèvres.

Une fois les courses reprisent et remisent dans les bras de chacun, tu regardes autour de vous et finalement tu reprends la conversation. Malgré ton physique musclé et tatoué, ton air sévère, t’es un type hyper sociable, souriant toujours même dans les pires moments. Tu finis donc par reprendre Alors, c’est toi qui cuisine ce soir ? Un diner romantique avec ton amoureux ? Tu veux voir ce qu’elle va répondre, est-ce qu’elle va dire qu’elle n’a personne dans sa vie et donc bien tenir sa langue ou trouver autre chose. Sachant pertinemment qu’elle ne va pas cuisiner pour Nate, mais t’es un peu con sur les bords parfois.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: la guerre, plus simple que l'amour + anna   Lun 18 Aoû - 23:33

matt ∞ anna
Un choc, une percussion. Ces mots résumaient plutôt bien ce qu'étaient ma vie amoureuse et professionnelle ces temps-ci. Et voilà qu'ils me suivaient partout, même au supermarché où l'on me rentra dedans. Mes provisions tombèrent par terre et je ne parvins à retenir un juron. J'étais du genre à me laisser marcher sur les pieds mais ces temps-ci je souhaitais changer. Pour lui et pour être une vraie femme de façon à lui plaire. Alors c'était avec très peu de naturel que je m'apprêtais à incendié celui qui m'avait bousculée mais je me stoppai net en découvrant le visage familier de Matt. À la place je détournai le regard et me mordis la lèvre. Je ne savais pas tellement si je devais me réjouir ou non de croiser par hasard le meilleur ami de Nate. D'un côté je pouvais lui soutirer quelques informations... Et de l'autre Nate lui avait probablement parlé de moi. Mes yeux se posèrent finalement sur lui et je lui souris. Positivons, pour une fois. « Oui, c'est bien moi! Tu es Matt, si je ne me trompe pas? » Nous avions dû nous croiser une ou deux fois chez Nate ainsi qu'au CAH où j'étais stagiaire depuis peu. Le mot qu'il employa me laissa cependant muettes pour quelques instants. Un amoureux ? J'aurais bien aimé, oui. Je ne pus retenir un soupir, cherchant ce que je pourrais bien lui répondre. Chaque mot était important, je ne savais pas trop ce que Nate lui avait dit sur moi. « Un amoureux... Tout le monde n'a pas cette chance. » C'était sortit tout seul. J'aurais pu lui mentir en lui parlant d'un éventuel petit-ami mais... Les mensonges et moi ça devait faire environ dix. « A vrai dire la seule personne pour qui je cuisine est mon père. Mais et toi, dis-moi ? Tu es bien chargé, aussi. Un homme qui cuisine c'est rare... » Tu parles Anna, tu parles mais tu ne connais rien aux hommes. Même si parler cuisine n'était pas déplaisant, j'hésitais à profiter de la présence de Matt pour lui poser quelques questions. C'était risqué et pourtant... Je ne parvins à m'en empêcher. Alors, l'air de rien je demandai : « Diiis... Est-ce que Nate t'a parlé de moi ? » D'accord, c'était vraiment très subtil. Bien joué Anna.
Code by Silver Lungs


Dernière édition par Anna M. Gauthier le Lun 1 Sep - 23:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: la guerre, plus simple que l'amour + anna   Mar 19 Aoû - 10:49

la guerre, plus simple que l'amour
Anna
&.
Matt


 

 



 

 




Tu l'écoutes et tu trouves ça intéressant. Elle aurait pu dire qu'elle avait un mec sans prononcer le prénom de celui ci mais non, elle semble presque déprimé de ne pouvoir dire qu'elle a un petit ami. Ca en deviendrait presqu'adorable. Hm j'avoue, mais je pars pour un mois bientôt, alors je veux faire un diner aux chandelles à ma chérie. T'es tout fier de toi, grand sourire sur les lèvres alors que tu regardes tes courses avant d'en revenir à la demoiselle face à toi. De près, elle est encore plus mignonne et tu comprends pourquoi la demoiselle plait tant à ton pote. Rapidement la situation prend une autre voie. Toi qui voulait la cuisiner un peu sur Nate, c'est finalement elle qui parle du médecin en premier. Tu penches la tête sur le coté et finalement tu reprends avec amusement. Ha bah, t'es une directe visiblement toi ! Tu ne peux t’empêcher de rire, finalement tu reprends un air sérieux.

Quand t'es sérieux, tu fais plus sévère, plus strict, ça doit être ça l'entrainement militaire. Tu hausses les épaules, regardant la miss avant de reprendre. Tu ressens quoi pour Nate ? Tu joues avec lui ? Les hommes mures t’excitent ? Tu gardes ton air sérieux pour le moment, tu veux voir comment elle va réagir et voir ainsi ce qu'elle peut bien penser de leur relation. Mais tu ne veux pas lui faire peur, alors finalement t'ajoute avec un air idiot. Je suis encore plus vieux que lui tu sais.. haha je plaisante ! Enfin, je suis bien plus vieux que lui mais je suis pas interessé, j'ai déjà ma chérie a moi. Tu poses une main sur ses cheveux, comme tu le ferais parfois à Millie avec un petit sourire. Tu la lache, faudrait pas qu'elle pense que tu dragues.

Finalement, tu regardes autour de toi et tu reposes ton attention sur la demoiselle frêle devant toi. Tu hésites, tu pourrais d'abord voir ce qu'elle raconte avant de parler de Nate, mais tu ne peux pas t'en empêcher, Nate va te tuer quand il saura tout ca. Mais oui, il m'a déjà parler de toi, tu était la nounou de Millie. Oui, dis juste ça, faire croire qu'il n'a parler de toi qu'en tant que baby-sitter.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: la guerre, plus simple que l'amour + anna   Mar 19 Aoû - 20:43

matt ∞ anna
« Un repas romantique ? Elle en a de la chance... Tu pars où comme ça pendant un mois ? » demandai-je curieusement. Je ne connaissais presque pas Matt et même s'il était surtout susceptible de me refiler des informations sur le beau médecin, je voyais ici aussi une occasion d'en apprendre un peu plus sur lui et pourquoi pas devenir son amie. Il avait cet air sympathique et chaleureux qui mettait en confiance. Enfin... Il ne garda pas cet air longtemps et son attitude devint presque sévère. Je perdis un peu de mon sourire. Si moi j'étais directe ? Il ne s'était pas vu, lui! Quand il commença à me poser ses questions, j'écarquillai presque les yeux. Ce que je comprenais par là ? Eh bien j'en déduisais que Nate lui avait tout dit à propos de mes sentiments et qu'il n'avait ommis aucun détail. De quoi me braquer totalement... « Pardon... ? » C'était tout ce que j'avais pu articuler, incapable de dire quoique ce soit d'autre et surtout encore choquée. Sa blague ne m'arracha qu'un rictus nerveux et son geste ne m'aida pas non plus à me détendre. Matt savait tout. Il savait tout et il voulait des preuves de ma sincérité. C'était... carrément rabaissant quand on y songeait. Blessant même. En quoi devais-je prouver mes sentiments s'ils n'étaient pas partagés ? Je soupirai finalement en détournant le regard. « Je suppose que c'est inutile de te mentir... Mais dans ce cas ne mens pas non plus. Il n'a pas fait qu'évoquer mon travail... » Etait-ce un bon signe qu'il ait parlé ainsi de moi ? Aucune idée. « Non, les mecs âgés, c'est pas un fantasme. Les pères célibataires non plus. Je... » Si j'allais tout lui dire ? Matt semblait au courant de toute façon. « Je ne joue pas avec lui. L'inverse ne m'étonnerait pas, cela dit... » Je jetai un coup d'oeil pour vérifier que personne ne nous écoutait. J'étais peut-être un peu parano... Mais Nate tenait à la discrétion. « Tes questions me mettent mal à l'aise, tu sais. Je me doute que tu t'inquiètes pour ton ami mais je suppose que tu n'as pas à t'en faire. Il pense que ce que je ressens ne durera pas... Et même si je suis persuadée du contraire, je lui laisserai croire. Je ne veux pas être un poids... Alors si dans quelques semaines il ne veut toujours pas me laisser ma chance, je lui dirais que je ne ressens plus rien. Pour ne pas l'accabler. » Je haussai les épaules. Ce que je disais à Matt, il le dirait sans doute à Nate. Peu importait de toute façon. « J'aimerais mieux qu'on parle de tout ça ailleurs... Parce que même si j'ai quelques idées, j'aimerais que tu me racontes tout ce qu'il t'a dit. C'est... Important pour moi. »
Code by Silver Lungs


Dernière édition par Anna M. Gauthier le Lun 1 Sep - 23:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: la guerre, plus simple que l'amour + anna   Mar 19 Aoû - 21:04

la guerre, plus simple que l'amour
Anna
&.
Matt


 

 



 

 




Ou tu vas ? Tu aimerais finalement ne plus y penser. Tu connais ce pays, tu as campé la bas pendant un an avant un accident malheureux qui te ramena ici, à Manchester. Tu secoues la tête puis finalement tu reprends avec un léger sourire, pas confiant cette fois, tu sais que tu y pars dans quelques jours à peine, mais quand rentreras-tu, comment, dans quel état ? Tant de question sans réponse. Tu finis cependant par lui répondre, après tout, ce n'est pas un secret. Afghanistan. Je reprends du service, en quelques sortes. Tu sais que tu n'y vas que pour une mission d'aide et de soutient mais tu es un soldat haut-gradé, tu sais que tu vas reprendre l'arme à un moment donné.

Ca réaction ne te surprends pas. Là, elle te prend pour un connard mais tu t'en moque un peu. Au fond, t'es un mec protecteur et pas seulement avec les filles. Nate c'est ton pote, un frère presque, et tu adores Millie comme si elle était ta nièce. C'est d'ailleurs pas étonnant qu'elle t'appelle tonton après tout. Tu laisses la demoiselle réagir et te répondre et tu ne dis rien de plus pour le moment. Tu te rends compte que tu l'as un peu traiter comme une gamine, mais elle est toute frêle, toute petite par rapport à toi. tu comprends enfin ce que peut penser ton pote.

Tu secoues la tête une fois encore puis finalement tu réponds. Allons payer tout cela, et parlons sur la route si tu veux, je peux te ramener si tu veux pas marcher jusqu'à chez toi. Tu finis par te diriger vers la caisse et tu laisses même Anna passer devant toi. Une fois qu'elle et toi ayez payer vos achats, tu prends ton sac remplit pour finalement sortir et avancer vers le parking.

Quelques minutes, à peine, et finalement tu te stoppe devant le coffre de ta voiture, une petite bagnole noire. Nate est un type fragile et sensible. Il joue les mecs forts, pour Millie, mais c'est un type bien. Evidement que je m’inquiéte. Il a perdu sa femme et depuis il se ferme à l'amour. T'ouvres ton coffre, posant ton sac de course et tu attends pour voir si Anna va en faire autant. Dans tout les cas, tu glisses une main dans ta poche de veste pour attraper ton paquet de clope et après en avoir mise une entre tes lèvres, tu l'allumes. Tu tires une taffe avant de reprendre calmement. Je suis pas le meilleur pour lui faire des conseils. Moi même, avant de rencontrer ma petite-amie, jétais du genre a ne pas penser mériter l'amour. Mais on parle pas de moi... Une taffe, et tu recraches la fumée dans un soupire. Il m'a tout raconter. Lui même ne sait pas vraiment ce qu'il ressent. Il pense trop avec sa tête, fait trop attention. Faut le comprendre, il a un métier ou une mauvaise réputation le ruine. Il a une fille qui a besoin d'un certain équilibre.

Tu soupires, tu ne veux pas lui faire la moral, tu ne veux pas lui dire ce qu'elle doit faire ou ressentir. Si tu aimes vraiment Nate, si quand tu es a coté de lui tu te sens mourir, si quand tu penses à lui ton cœur s'arrête. Alors ne baisses pas les bras. Parce que tu veux voir ton pote sourire, tu veux qu'il arrive le matin au centre en chantonnant... Tu veux qu'il connaissent ce que tu vis en ce moment, qu'il soit de nouveau heureux.


© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: la guerre, plus simple que l'amour + anna   Ven 22 Aoû - 1:46

matt ∞ anna
La réponse de Matt me glaça sur place quelques secondes. Mon visage adopta bien malgré moi une expression qui représentait une certaine pitié. Le pauvre s'en allait loin, n'était pas certain de revenir et pourtant il trouvait toujours le moyen de sourire. Alors une fois que la pitié fut passée, l'admiration prit sa place. Une grande admiration envers cet homme qui te donnait plus envie encore d'apprendre à le connaître davantage. « Waw... » lâchai-je sans faire vraiment attention. Bien sûr, je voyais des soldats tous les jours au centre. Mais c'était... Différent. « Bon courage, alors... » Je ne savais pas tant ce qu'il était coutume de dire dans ces cas-là. Mon sourire devint davantage nerveux, mon regard fuyant. Il y avait tellement pire qu'un rejet de la part de Nate... Et Matt en faisait l'expérience. « Bonne initiative en tout cas. Pour le dîner. » Je le suivis enfin vers les caisses, plutôt contente du fait de pouvoir lui parler plus tranquillement dehors. J'avais même accepté qu'il me raccompagne en voiture. Une fois sur le parking, j'écoutai attentivement lorsqu'il parla de Nate. Fragile ? Je le savais déjà. Je soupirai doucement. « Je sais tout ça. Et je ne veux surtout pas remplacer sa femme... Je sais bien qu'il n'aimera plus personne autant qu'elle. » Et même si c'était normal ça m'attristait parfois. « Entre lui qui se ferme à l'amour et moi qui ne l'ai jamais connu... » murmurai-je doucement. Il était bien loin ce rêve de prince charmant. Je haussai les épaules quand Matt m'avoua que son ami lui avait tout dit à mon sujet. Je m'en doutais à vrai dire. « Génial, il a dû te dire qu'il ne voyait en moi que la gamine et peut-être aussi que j'avais repoussé ses avances... » Je n'en étais pas vraiment fière mais sur le coup il m'avait prise de court et j'avais paniqué. « Mais en quoi est-ce une honte de sortir avec quelqu'un de plus jeune ? Ce n'est pas comme si j'avais quinze ans! Enfin peut-être que je ne comprends pas parce que je n'ai pas autant de responsabilités que lui mais... Je trouve ça injuste. Je n'ai pas choisi mon âge. Ni mes sentiments. » Il fallait que j'arrête de parler ou bien j'allais me mettre à pleurer. Cela dit ces dernières phrases finirent de me faire craquer. Larmes de malheur ou de joie ? Peut-être un peu des deux. Mais ces mots étaient tellement beaux... Et puis Matt avait raison. Je ne devais pas lâcher prise. Je me frottai les yeux pour y retirer les larmes. « Merci Matt... Je... Suis vraiment amoureuse. Près de lui j'ai la sensation de défaillir. Je le veux à mes côtés... Alors je ferai de mon mieux. C'est promis. »
Code by Silver Lungs


Dernière édition par Anna M. Gauthier le Lun 1 Sep - 23:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: la guerre, plus simple que l'amour + anna   Ven 22 Aoû - 13:48

la guerre, plus simple que l'amour
Anna
&.
Matt


 

 



 

 




Quand tu racontes que tu reprends du service, en Afghanistan, tu vois bien qu'elle a pitié de toi d'un coup avant de se reprendre et de montrer qu'elle était admirative. Mais tu t'en moque un peu, la pitié des autres te passe au dessus de la tête et tu n'y fais plus vraiment attention. La seule chose que tu redoute c'est que Victoire ne supporte pas ton métier et qu'elle le quitte après cela, ne supportant pas de te voir partir pour peut-être ne pas revenir. Tu ne dis rien pour autant, tu lui adresses juste un sourire. Malgré tes doutes et tes peurs face à ton retour dans ce pays, tu gardes le sourire sur les lèvres et tu ne montres à personne que tout cela te touche sincérement.

Finalement vous en revenez sur le sujet de Nate, de son amour pour lui et de l'incapacité de ton pote à céder. Enfin, pour le moment en tout cas. Tu lui as bien fait comprendre que tu ne tolérerais pas qu'on joue avec lui, que malgré les apparences c'est un homme fragile sentimentalement et que la perte de sa femme ne se soignera probablement jamais. Pourtant, tu veux qu'il soit heureux et qu'il retrouve l'amour. Finalement, tu reprends la parole. Ne pas connaitre l'amour ne veut pas dire être incapable de comprendre ses sentiments. C'est toujours plus chiant, on se demande si on aime vraiment ou si c'est juste un petit coup de cœur. Même quand on a déjà aimer quelqu'un, on doute toujours. Tu aurais pu te reconvertir en psychiatre, en sexologue. T'aurais fait un tabac !

Quand elle parle de sa différence d'âge avec Nate, quinze ans, tu ne peux t'empecher de sourire grandement. Ha pour ça, je peux rien dire, je suis pas objectif, ma chérie a dix ans de moins que moi. A mes yeux ça ne compte pas, mais pour d'autre ça peut jouer. Surtout que Victoire ne fait pas gamine et qu'elle a déjà une certaine maturité que certaine n'ont pas. Tu ne lui dis pas, ça pourrait la déprimer et t'as pas envie de te prendre un savon parce que tu as fait pleurer une fille, et cette fille là en prime. Puis, tu lui donne tes conseils, ceux de ne pas abandonner si ces sentiments sont vraiment sincére. Tu fermes le coffre et lui fait signe de monter. Tu te mets au volant et tu attends qu'elle prenne place. Ceintures bouclées, tu démarres et entreprends de sortir du parking. Prouves lui que, malgré votre différence d'âge, tu peux endosser des responsabilités. Soit une femme et pas une gamine, en gros. Te vexe pas s'il te plait, je t'explique juste les choses. Faut que tu lui fasse comprendre que votre différence d'âge n'est pas un frein dans une relation. la confiance. le respect. la sincérité. etc.. Que t'es beau comme psy !

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: la guerre, plus simple que l'amour + anna   Dim 24 Aoû - 23:56

matt ∞ anna
« Le problème ce n'est pas que je ne comprends pas ses sentiments. Ce sont les miens que j'ai du mal à accepter... Ce n'est pas que j'en ai peur. Mais j'ai jamais connu ça. Quand je suis prêt de lui, je... Je sais pas comment dire. Mais j'aimerais n'avoir jamais à le quitter. J'aimerais toujours le faire sourire. » Je soupirai doucement. C'aurait très bien pu être un simple coup de coeur oui. Mais je n'y croyais pas le moins du monde ; je souffrais réellement de son absence ou du fait qu'il me repousse. Malgré tout mes sentiments, tenaces, ne se faisaient pas la malle. Ils étaient bel et bien présents et pas franchement prêts à partir. « Je suis sûre de l'aimer vraiment. Pour ses qualités comme ses défauts. » ajoutai-je pour le rassurer. Et le fait qu'il me repousse n'était pas un défaut. Il était un homme sérieux et faisait passer Millie et sa carrière avant ses envies ; c'était tout à son honneur. Ce qu'il m'annonça ensuite me surprit quelque peu. Sa copine était donc plus jeune ? Voilà une aubaine pour moi. « Oh... Je ne savais pas pour ta copine et toi. C'est super si ça marche pour vous! Et du coup tu... Tu pourrais pas plaider ma cause ? Juste un peu... Lui dire que les gens se fichent bien d'avec qui il sort... Et puis si toi ça marche... Pourquoi pas lui ? » Peut-être que je l'importunais mais je comptais bien me servir de l'aide que me suggerait ce soir Matt. Je montai finalement dans son véhicule, la tête un peu ailleurs. Puis finalement, après avoir mis ma ceinture, je reposai les yeux sur Matt quand il commença à me donner des conseils. « Je ne me vexe pas, je sais que tu as raison. Mais je... Enfin je sais pas comment faire! J'aimerais justement arrêter d'être une gamine. Comment elle a fait... Ta copine, pour te séduire ? » demandai-je avec le petit espoir qu'il puisse m'aiguiller un peu là-dessus. Je n'avais pas tellement d'idées sur le sujet... Je croisai finalement les bras sur ma poitrine avant de me focaliser sur la route qui commençait à défiler. « Je suis perdue tu sais. Je l'aime mais s'il acceptait d'être avec moi, j'aurais peur qu'il en soit malheureux. Ou qu'il se force pour me faire plaisir... Je veux être la femme de ses rêves. Mais ça c'est impossible... Il l'a déjà connue la femme de sa vie. Et j'y pense souvent. Je ne veux pas la remplacer. »
Code by Silver Lungs


Dernière édition par Anna M. Gauthier le Lun 1 Sep - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: la guerre, plus simple que l'amour + anna   Lun 25 Aoû - 20:14

la guerre, plus simple que l'amour
Anna
&.
Matt


 

 



 

 


Alors si tu es sur, ne te prends pas la tête. Continue de l'aimer. Tu lui souris doucement. Tu veux l'encourager, l'amour c'est un truc beau et que tout le monde doit connaitre. Tu t'en moque qu'elle n'a que vingt ans et que ton pote en a quinze de plus. Après tout, qui es-tu pour les blâmer de tomber amoureux ? Toi t'es heureux pour eux, c'est le principal.

Elle n'a pas vraiment tord. Il se trouve que tu as dix ans d'écart avec ta petite-amie et que tu le vis très bien. Tu te fiche de ce que les autres pensent. Ils disent que vous allez trop vite, que vous vous précipitez un peu trop dans votre relation mais tu t'en fiche. Toi, le plus important c'est d’être avec elle, de pouvoir la voir sourire et de savoir qu'elle est heureuse. Le plus important pour toi c'est de voir ses yeux s'illuminer quand tu passes tes bras autour d'elle. Tu sais, peut importe l'âge, une relation n'est jamais facile. il y aura toujours quelqu'un pour critiqué, pour être jaloux. Tu ne connais pas vraiment ça, pas avec Victoire en tout cas. Tu regardes la route, tu ne tournes pas vraiment l'attention sur elle mais tu l'écoutes avec attention. Quand finalement elle te demande comment Victoire a sut te séduire, tu ne peux pas t'empêcher de lâcher un petit rire. C'est pourtant une très bonne question mais votre relation est différente de la sienne. Avec Victoire, c'est différent de Nate et toi. Tu reprends ton sérieux alors que tu tournes finalement à un carrefour. Tu laisses passer une petite veille avant de reprendre la route. Vous n’êtes pas bien loin de chez elle, mais vous n’êtes pas bien pressé puisque vous parlez. Pour être franc, j'ai rencontré Victoire en boite. j'étais ivre, on a couché ensemble. On s'est revu quelques jours plus tard. C'était électrique, on s'est sauter dessus, littéralement. Tu souris, repenser à cela avec bonheur. Et finalement, depuis ce jour là, on se quitte plus. Au début c'était que sexuel, mais il y avait un truc, impossible à décrire. Tu rêvasse presque, heureusement que tu es attentif à ta route. Finalement tu te gare devant chez elle. Elle peut sortir à tout moment ou rester là a parler. Nate est pas encore rentrer, il risque pas de te voir. Donc tu vois, pas pareil du tout. Mais aujourd'hui, je l'aime. Je ne lui ai encore jamais dit, je suis pas doué avec ça, mais je l'aime.

Tu sors une clope, ouvre la vitre pour finalement te l'allumer. tu tires une taffe, puis deux. Et enfin tu reprends pour la demoiselle. Tu auras toujours des doutes, peur de ne pas le rendre vraiment heureux. mais il faut surmonter ça, sinon tu n'arriveras jamais à apprécier pleinement les sentiments que tu as pour lui. Quitte à frapper dans un sac de sable pour te libérer de tes mauvais sentiments. Tu veux bien l'entrainer même, il y a une petite salle au centre et t'imagines trop devenir un coach sentimental. Ça te va pas du tout en fait.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: la guerre, plus simple que l'amour + anna   Mar 2 Sep - 0:11

matt ∞ anna
« Je crois que même si je le souhaitais, je ne parviendrais pas à refréner mes sentiments. Je suis trop… trop accrochée à lui. Mais j’ai peur tu sais. Il pourrait choisir d’avoir une vie simple et se trouver quelqu’un de son âge qui ne lui causerait aucun problème. Cette fille aurait beaucoup de chance… » Je soupirai doucement. J’étais pourtant rassurée qu’il soit de mon côté et ne me fasse pas la morale. Il était son meilleur ami et donc un allié de choix. Je l’écoutai finalement me raconter son histoire avec sa copine, Victoire. On sentait la fierté dans sa voix et même dans son regard, je ne pus que sourire en voyant ça. Il était vraiment amoureux et ce genre de choses me touchait toujours. « C’est une belle histoire… enfin c’est mignon. Mais tu as dit qu’il y avait toujours des gens pour critiquer ou pour être jaloux… vous avez eu des ennuis de ce genre, vous deux ? » Je m’intéressais réellement. J’avais envie d’en savoir plus afin d’être au point. C’était un peu comme un cours. Puis l’idée du siècle me vint. Enfin presque. « Tu crois que si… si je couchais avec Nate ça… ça ferait pareil ? Qu’il ne pourrait plus se passer de moi… ? » Je regrettai déjà d’avoir dit ces quelques mots. Pour qui allait-il me prendre ? D’autant que Nate était bien du genre à refuser mes avances… et que moi je n’étais pas certaine d’être prête à passer ce cap. Quand il se gara, je choisis de détacher ma ceinture mais de rester dans la voiture pour l’écouter. J’avais vraiment besoin de cette conversation et je ne comptais pas y mettre fin tout de suite. Je souris, attendrie par ses mots. « Je vois bien, que tu l’aimes… et je pense que tu devrais lui dire. Tu te doutes bien que j’suis pas une pro des histoires d’amour, mais ce serait dommage de rater le moindre instant. De se rendre compte un jour qu’on ne l’a pas assez dit, de regretter… » D’autant que Matt allait s’en aller et qu’il n’était pas vraiment certain de la revoir. Rien qu’en y repensant, mes yeux se remirent à briller. Mais je fis un énorme effort pour ne pas pleurer. Sois une femme. Étrangement, son idée de frapper dans un sac de sable me plut. Énormément. Je souris doucement en lui lançant un petit regard intrigué. « Je dois dire que c’est une bonne idée. Je ne me vois pas tellement faire ça… mais si tu penses que ça peut me libérer d’un poids… je veux bien essayer. Je suis du genre à avoir beaucoup de doutes. Et si tu veux bien m’aider… » Il n’était pas obligé d’accepter mais je devais avouer que je lui en serais vraiment reconnaissante. « Tu aimerais venir boire un verre à la maison ? Mon père n’est pas là… » C’était la moindre des choses que de l’inviter.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: la guerre, plus simple que l'amour + anna   Mar 2 Sep - 19:42

la guerre, plus simple que l'amour
Anna
&.
Matt


 

 



 

 




Tu lui raconte l'histoire de tes débuts de couple avec Victoire. Au début tu n'étais pas vraiment en train de penser à te mettre en couple. Au début, tu aimais Aspen, enfin tu le pensais, et au fur et a mesure, les sentiments ont changé et aujourd'hui tu aimes la petite blonde qui passe son temps dans tes bras. L'avoir a tes cotés ne te stresse pas, au contraire, tu es juste bien, serein et calme. tu ne penses à rien, c'est ça non, l'effet que doit procurer l'instant avec la personne qu'on aime, non ? Tu lui racontes que tout as commencé avec une partie de sexe improvisé, et que finalement vous ne vous êtes plus quitter. Non pas vraiment, juste des personnes nous disant qu'on va un peu trop vite. Nate en fait parti, mais c'est parce qu'il s’inquiète pour moi. Je n'ai jamais eu de vie sentimentale facile. Finis-tu par préciser. Entre Aileen et Aspen, c'est clair que t'as pas été gâter, et avant Victoire, tu n'avais pas toucher une fille, tu ne pensais qu'à celle que tu n'aurais jamais eu. Maintenant c'est finis, ou presque mais c'est une autre histoire. Cependant tu es choqué quand elle demande si elle peut faire pareil avec Nate. Tu écarquilles les yeux avant de reprendre. De quoi ? haha, laisse tomber ! Nate n'est pas comme moi. Et au final, entre Victoire et moi ce n'est pas vraiment une histoire de sexe. y'a de l'électricité qui nous attire l'un vers l'autre. On ne se sent bien que quand on se touche, juste une caresse, se tenir la main, un truc tout con. Juste un contact. Non mais si elle raconte ça a Nate, il va te tuer de lui mettre des idées bizarres dans la tête et tu ne veux pas de cela. Finalement, tu en reviens aux sentiments, à ce qu'elle t'as dit un peu avant. Je n'ai jamais réussit à dire ce genre de chose. Je suis un mec assez handicapé des sentiments tu vois. J'ai trop peur de lui dire et que ce ne soit pas réciproque. Je lui montre, que je tiens à elle, mais j'avoue ne pas lui dire. Tu prends une petite moue, finissant par te garer devant chez elle.

Ta proposition de taper dans un sac semble lui plaire et t'es plutot content de toi et de ton idée. Après tout, ce n'est pas parce que c'est une fille et qu'elle est aussi musclé qu'un spaghetti qu'elle ne veut pas frapper pour se défouler. Toi tu le fais, le sac ne tient pas mais avec elle tu n'auras même pas besoin de changer le sac. Tu lui sourit en l'écoutant puis finalement tu reprends. Si je te le propose, c'est que je veux bien. Évidement, sinon tu ne lui aurais pas proposer ça.

Finalement elle te demande si tu veux entrer boire un verre. Étrangement, quand tu entends ce genre de proposition tu penses au mec bizarre qui va coucher avec la fille en question. Tu grimaces un peu puis tu reprends ton sourire pour lui dire avec amusement. Ne redis jamais ça, c'est une invitation à coucher. Tu ricanes un peu, tu sais bien que ce n'était pas une proposition cachée venant de sa part et ça t'amuses un peu, ça aurait été un autre homme, il aurait accepté en pensant avoir bien plus qu'un air. Mais je te remercie, je vais devoir décliner l'invitation. on m'attends et si Nate me voit ici, je suis dans la merde héhé. Parce que oui, ça te fais rire, ne cherchons pas à comprendre pourquoi.

Tu gardes le sourire sur tes lèvres et attends qu'elle quitte la voiture. Hey.. Tient, si jamais t'as besoin de parler ou de frapper dans un sac. Dis-tu en lui tendant la carte du centre avec ton numéro personnelle et celui du bureau. Tu attends qu'elle prenne la carte et tu finis par partir, lui adressant un signe de la main. Cette demoiselle est adorable et ses sentiments pour ton pote semble vraiment sincère. Tu es content, mais si Nate apprend cela, il va te tuer. héhé.

© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: la guerre, plus simple que l'amour + anna   

Revenir en haut Aller en bas
 

la guerre, plus simple que l'amour + anna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'amour, des petites choses simples..
» faites l'amour, pas la guerre, les capotes coûtent moins chères que les bombes nucléaires (posy).
» LEON TOLSTOI - GUERRE ET PAIX - ANNA KARENINE
» La guerre du Vietnam
» La Guerre Froide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-