AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 My name isn't Starbucks, damn it ♥ Matt & Grace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: My name isn't Starbucks, damn it ♥ Matt & Grace   Mer 20 Aoû - 23:00

« Hé merde, hé merde, hé merde, qu'est-ce que je fais ? » hurlait ma conscience alors que je me dépatouillais avec mes talons hauts. J'avais eu une réunion tôt ce matin là : j'étais obligée de mettre des réunions plus tôt et plus tard dans la journée pour traiter des questions nécessitant réellement mon accord, et ainsi avoir toute la journée pour être résidante en médecine. Ce n'était pas tellement la vie idéale d'une jeune femme de 27 ans mais je m'en sortirai tant bien que mal. Du moins pour mon premier jour... et la journée ne faisait que commencer. Sur le chemin je me garai près de l’hôpital et me dirigeai bruyamment – merci aux hauts talons ! - vers le café d'en face pour absorber une dose conséquente de caféine, changer de chaussures pour paraître moins huppée, puis me poser sur un tabouret quelques minutes avant de retrouver mon attitude de timide exceptionnelle. Ce qu'il fallait absolument pour faire ce métier car les médecins titulaires vous prenaient facilement en grippe si vous osiez les contredire. A Seattle ça ne m'était arrivé que trois fois, trois fois où j'avais choisi avec précaution mes mots pour crier au médecin qu'il s'était trompé et qu'il fallait absolument retirer les clamp de la carotide de son patient...

Arrivée près du comptoir je commandais un grand café serré et m'affalai là, coudes sur le comptoir et mains sur les tempes, me demandant bien ce qui m'avait pris de reprendre mon résidanat sans rien dire à mon père adoptif. « Bonjour, … heu » fis-je en interpellant mon voisin. « Vous pourriez me passer le sucre s'il vous plait ? » Polie, courtoise et discrète... mais ferme. Finalement je trouvais un compromis entre la working-girl qui sommeillait en moi et la petite adolescente trop émotive.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: My name isn't Starbucks, damn it ♥ Matt & Grace   Jeu 21 Aoû - 18:50

Longue journée, t’as préparé les papiers pour faire ta délégation de signature à Annlyn mais tu as du appeler ton Général pour que celui-ci soit d’accord. Après quatre ans de bons et loyaux services, la réceptionniste et secrétaire à ses heures, mérite bien de pouvoir signer les papiers superficiels, comme les lettres par exemple. Les heures ont passé vite malgré tout, tu as passé une bonne parti de ta journée au téléphone avec un coup de fil pour ta bien aimée afin de t’assurer que tout va bien de son coté et qu’elle n’est pas blessé. Elle a un métier dangereux, alors tu ne veux pas qu’elle se blesse imprudemment.

Tu décides de quitter le centre une petite heure pour te détendre un peu. Tu décide d’aller au café non loin de l’hôpital, et d’ensuite aller rendre visite à Nate. Ca te fera du bien d’aller lui rendre visite et de voir comment ça va pour lui. Mais avant, café ! Tu entres dedans et tu file prendre un long café noir. Tu t’installes sur le comptoir, met deux sucres et finalement une voix t’interpelle. Une demoiselle demande le sucre. Sourire aux lèvres parce que tu es quelqu’un de gentil malgré les apparences, tu prends le sucrier pour le tendre à la jeune femme mais quand finalement tu l’as voit, tu bug. Bouche bée. Ho elle est jolie oui, mais c’est pas ça le soucis, c’est qu’elle ressemble comme deux gouttes d’eau à la défunte femme de ton pote. Tu l’as connait, elle est morte il y a quelques années mais tu connaissais déjà Nate à ce moment là. « Mia ? » Finis-tu par articuler difficilement en posant tout de même le sucre sur le comptoir. « Mia, c’est toi ? » Parce que bon, t’es sous le choc là, si c’est vraiment elle, tu n’imagines pas comment tu vas lui hurler dessus pour avoir abandonner son époux et sa fille.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: My name isn't Starbucks, damn it ♥ Matt & Grace   Jeu 21 Aoû - 23:00

Le grand brun se met à sourire en me tendant le sucre, une habitude que seuls les gens polis et respectueux ont envers leurs congénères. Et là, le truc que je redoutais plus que tout arrive : il connaît ma sœur jumelle, du moins il l'a connue. Quelle est la probabilité que ,sur les dizaines de milliers d'habitants de Manchester, je tombe sur quelqu'un qui connaît Mia ? A moins de forcer le destin, cette probabilité est proche de zéro. Et ne me dites pas que je ne sais pas compter ou quoi que ce soit, j'ai fais médecine et les biostatistiques étaient au programme ! « Merci » dis-je en levant le sucre devant ses yeux et en prenant deux morceaux. Le café est délicieusement parfumé et contient une dose de crème plus que satisfaisante, un régal ! Si je venais tout les jours, le gérant finirait par connaître mes goûts et je n'aurais même plus à dire quoi que ce soit, juste à m'installer où bon me semble.

Alors que pouvais-je bien dire à cet homme qui me posait la question pour la deuxième fois ? Me faire passer pour elle, ou juste nier ? Peut-être avouerais-je que j'étais sa jumelle... en tout cas pour le moment il n'en était pas question, je voulais en apprendre un peu plus sur elle et m'en faire une idée. « Hum » Je me racle la gorge, et entame « Non vous devez confondre... Je m'appelle Grace, mais on me surnomme souvent Amy à cause de mon second prénom. » C'est à ce moment que je choisis de marquer une courte pause et boire une gorgée de mon café en fermant les yeux, savourant la sensation du liquide chaud qui glisse jusqu'à votre estomac. « Mais depuis que je suis arrivée on m'a déjà appelée Mia, vous la connaissez ? Je ressemble tant que ça à elle ? » demandais-je mine de rien en levant les yeux vers lui.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: My name isn't Starbucks, damn it ♥ Matt & Grace   Ven 22 Aoû - 8:54



T'en reviens pas. Tu écoutes la demoiselle face à toi. Elle s'appelle Grace et elle n'est absolument pas Mia. Un clone, un sosie ? La ressemblance est bien trop frappante pour une coïncidence. Quand elle te demande si tu l'as connait, ton cœur se serre. Tu repenses à elle, une amie et une femme adorable, aimante et très maternelle. Même avec toi, pas uniquement avec Millie. Tu soupires alors, prenant une longue gorgée de ton café pour t'en remettre. Oui, je l'a connaissais. Tu parles bien au passé, parce que Mia n'est plus de ce monde. Elle est partie rejoindre les étoiles, comme tu dis à Millie. Depuis trois ans déjà, même plus tu ne sais plus vraiment. A vrai dire, son décès a précédé celui de ta pauvre mère. Deux femmes sublimes. Avec difficulté, bien que tu ne veuilles rien montrer tu reprends. Oui, vous lui ressemblait énormément, on dirait elle, une copie conforme. Tu baisses la tête, tu penses à Nate ou a Millie, s'ils croisent cette femme, ça va être horrible pour eux.

Tu apportes ton gobelet brulant de nouveau à tes lèvres. Ça doit pas être facile non plus pour cette fille, elle arrive à Manchester et tout le monde la prend pour une morte. Vous venez d’où ? Sans vouloir être trop indiscret. On ne sait jamais, elle a peut-être un lien avec Mia. Non, elle a un lien c'est sur mais tu ne le connais pas encore. Une sœur peut-être, une jumelle ! Ca serait la solution la plus évidente mais vous le sauriez, ce genre de chose Mia ne l'aurait pas cacher, elle en aurait au moins parler à Nate et vous l'auriez aperçut à l'enterrement. Tu relèves la tête vers elle finalement. Excusez moi, c'est que j'ai l'impression d'avoir Mia face à toi, et c'est troublant.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: My name isn't Starbucks, damn it ♥ Matt & Grace   Dim 24 Aoû - 15:42

« Oh ? » Je haussai les deux sourcils vers lui, surprise de croiser quelqu'un qui la connaissais parmi les milliers d'habitants de Manchester et désireuse d'en savoir plus sur son compte. Quant à lui, ce dieu grec tout en muscles, il a l'air nostalgique tout à coup. Comme si il se rappelait de bons moments... mais je ne suis pas censée savoir que la femme dont il se souvient est décédée depuis trois ans. « C'est... étrange. » fis-je en entendant que je suis sa copie conforme. Un froncement de sourcils plus tard, je continue de siroter mon café tranquillement assise au comptoir.

Je digère lentement sa question : Vous venez d’où ? Sans vouloir être trop indiscret. Et alors que je ne sais toujours pas que lui répondre – ou plutôt, comment faire court – il poursuit en s'excusant car il a l'impression d'avoir ma sœur jumelle en fasse de lui. Il ne croit pas si bien dire... et je m'en voudrais presque de le troubler à une heure si matinale. « C'est un peu compliqué, disons que j'ai habité à Seattle, Phoenix et Toronto... mais j'ai beaucoup voyagé avec mes parents ! Manchester c'est une façon de repartir sur de nouvelles bases, et de faire ce dont j'ai envie. » Tiens, soudain je suis locace... Une nouveauté ! « Il va se douter de quelque chose... » gronde ma conscience. Peu importe, la curiosité est trop  forte... « Ne vous excusez pas... mais vous parlez au passé, qu'est-ce qu'il s'est passé ? » Nos yeux se trouvent, et je le questionne du regard. « Allez raconte moi » racontent-ils silencieusement, incitant le trentenaire à parler sans retenue. Il paraît que je fais cet effet là quand je suis déterminée à savoir quelque chose, mes yeux parlent à ma place et les gens se mettent à raconter toute sorte de chose pour s'expliquer.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: My name isn't Starbucks, damn it ♥ Matt & Grace   Dim 24 Aoû - 16:05

Étrange. C'est vrai que rencontrer le sosie parfait d'une femme que tu as apprécié, que tu as adoré, c'est bizarre. Surtout dans la même ville qu'elle. Au fond, tu veux bien croire à une simple coïncidence, il parait qu'on a tous des sosies dans le monde mais là c'est bien trop flagrant. Alors tu as des hypothèses qui tournent dans ta tête mais tu ne lui dis rien, tu en parleras à Nate, même si ça doit lui faire mal. Tu n'imagines pas le choc que ça sera pour lui. Et s'il l'a déjà rencontré ? Non, tu ne peux pas penser à cette possibilité.

Finalement tu lui demandes d’où elle vient, afin d'en savoir un peu plus. Bon, tu ne te voile pas la face, elle pourrait très bien te mentir et te raconter qu'elle est chinoise. Bon là ça ne serait pas vraiment crédible pour un sou. Tu l'écoutes, elle t'explique qu'elle a beaucoup voyager. Toi aussi d'ailleurs mais tu n'as jamais vécu ailleurs qu'à Manchester. Je vois, je peux comprendre l'envie de repartir à zéro. Après tout, tu as fait ça aussi quand tu es rentré d'Afghanistan et que tu as récupéré l'usage de tes jambes. Mais malgré cela, le passé te rattrape toujours et tu te découvres une fille avec la femme qui t'as fait le plus souffrir. Tu évites de repenser à tout cela et tu finis par reposer ton attention sur elle. Quand elle demande ce qu'il s'est passé, tu hésites et finalement tu en dis le moins. Elle est décédée, il y a trois ans. C'est tout, elle n'a pas besoin de savoir pour sa maladie, pour Nate, pour Millie. Elle n'a pas besoin de savoir tout ça. Tu lui souris cependant, tristement mais quand même.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: My name isn't Starbucks, damn it ♥ Matt & Grace   Dim 24 Aoû - 16:29

« A vous entendre, on dirait que vous avez déjà vécu cela, ou que vous en crevez d'envie... » Repartir à zéro ? Personne n'a cette chance. Puisque le point zéro, c'est quoi au juste ? Le tout début de votre vie, lorsque vous étiez bébé ; ou bien quand vous avez commencé à prendre vos propres décisions ? Effacer votre passé est impossible, puisque ce qui est fait, est fait. Chaque être humain – et ne me dites pas le contraire, ce serait faux – a l'envie à un moment de sa vie d'effacer certains événements de son passé, des événements où il aurait pu agir autrement et faire les bons choix. Seulement nos choix, c'est ce qui définit notre être tout entier. Sans passé, sans souvenirs, nous ne serions rien. Tout ce que nous pouvons faire c'est avancer en prenant en compte nos erreurs passées.

Mon petit manège ne fonctionna pas sur lui, bizarre, ça aussi... Son sourire attristé me fait entrevoir ô combien ma sœur jumelle était aimée. Peut-être que je ne pourrais jamais l'égaler, et que je n'étais qu'une copie conforme d'elle sans lui ressembler psychologiquement parlant. Je me confond en excuses, le feu arrivant à mes joues, puis je me tourne vers le reste de mon café. « Je suis désolée. Vous avez l'air de l'avoir bien connue. » Je soupire, est-ce qu'il va finir par me parler un peu d'elle avant que je ne doive m'en aller à l’hôpital pour débuter ma garde ?
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: My name isn't Starbucks, damn it ♥ Matt & Grace   Dim 24 Aoû - 17:12

Repartir à zéro. C'est une chose impossible, le passé nous rattrape toujours Et tu sais très bien de quoi tu parles. Tu avais oublier Aileen, tes sentiments pour elle en tout cas, et finalement elle refait surface dans ta vie avec une fille de presque dix-sept ans, qui se trouve être la tienne. Le passé revient, toujours.

Je ne l'ai pas très bien connu, mais suffisamment pour savoir que c'était une femme d'une grande générosité et une femme formidable.. Tu prends ton gobelet refroidit et tu prends les derrière gorgées de ton café. Tu commences à voir l'enguille qui se sache sous la roche, le truc qu'on ne pensait pas rencontré mais qui arrive au moment où vous vous y attendez le moins. les question sur Mia, le fait de savoir si tu la connaissais bien. Ce principe d'essayer de faire comme si on ne savait rien pour gratter un peu la surface et avoir des renseignements sur la personne voulut. Ce genre de chose, tu connais bien. Les espions, toi même tu l'as été !

Finalement tu jettes ton gobelet dans la poubelle la plus proche et tu lui fais fasse. Un air plus sévère cette fois, un peu comme si t'avais comprit qu'elle joue avec toi, et t'aime pas ça. C'est le coté voyou du lycée qui reprend le dessus, avec le coté militaire pour faire un peu plus peur. Et sinon, si vous me disiez ce que vous vouliez ? Histoire que ni vous, ni moi, ne perdions du temps. Cette fois, tu perds ton sourire aimable pour planté tes yeux dans les siens, et tu attends ses réponses, tu exige la vérité.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: My name isn't Starbucks, damn it ♥ Matt & Grace   Lun 25 Aoû - 0:18

Comme en écho à mes pensées, le jeune trentenaire fit remarquer que le passé nous rattrapait toujours. En l’occurrence j'étais le passé – je ressemblai comme deux gouttes d'eau à Mia – et je le rattrapais soudain avec mes cheveux blonds, mon visage « copie conforme » et mes mimiques sûrement semblables aux siennes.  « Je ne l'ai pas très bien connue, mais suffisamment pour savoir que c'était une femme d'une grande générosité et une femme formidable... » Ha, elle était appréciée ! Je stockais ces informations bien au chaud dans ma matière grise. A l'entendre ma sœur jumelle était du pain béni pour beaucoup.

« Et sinon, si vous me disiez ce que vous vouliez ? Histoire que ni vous, ni moi, ne perdions du temps. » La question me surprend, une seule question, deux ou trois affirmations, et voilà qu'il comprend ce qu'il se trame. Si je ne savais pas tout ce que je sais, je dirais qu'il est parano. Sa façon de se tenir là, face à moi, et la manière dont il a jeté son gobelet à la poubelle, ne me font présager rien de bon. Plus de sourire sur le visage, plus de conversation innocente, juste l'impression d'avoir été dupé. Je fronce les sourcils, feintant l'incompréhension, et de mon petit air timide je réponds « Heu... bah... le sucre ! » Je n'ai plus besoin de jouer, je ne comprends vraiment pas comment un homme peut parler si impoliment à une femme qu'il vient de rencontrer. Il a le sang chaud, celui-là ! « Qu'est-ce qu'il vous arrive ? » je lui demande doucement. Peut-être qu'il a des problèmes personnels, ou autre chose. Ça arrive parfois, et à l’hôpital nous apprenons à ne pas juger les gens trop vite.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: My name isn't Starbucks, damn it ♥ Matt & Grace   Lun 25 Aoû - 8:56

Elle est surprise, tu peux la comprendre. Elle se s'attendait peut etre pas à ce qu'elle soit démasquer. Mais t'as eu un entrainement militaire bien corsé, histoire de ne pas se faire avoir sur le terrain. C'est les bases pour toi, même si tu ne pensais pas que ca t'arriverais dans le civil. Ho, je ne dis pas que notre rencontre n'était pas une coïncidence. Tu veux bien croire qu'elle est venue là prendre un café et que tu étais celle qui avait le sucre. Tu ne doute pas qu'elle n'a pas chercher à rencontrer quelqu'un qui connaissait Mia mais pour la suite, tu n'aimes pas. Pourquoi ne pas dire clairement ? Je ne suis pas idiot, je sais remarquer quand quelqu'un fait semblant de ne pas connaitre. Et vous connaissez Mia. Parce qu'à moins d’être un clone, ce qui est peu probable, vous êtes sa sœur ! Tu parles calmement, tu ne l'engueules pas, tu ne hurles pas. Après tout malgré ce qu'on pense tu es plutôt de sang-froid, sinon tu aurais déjà était rouge de colère, surtout sur un sujet aussi sensible que cela.

Tu secoues la tête, puis finalement tu lui souris. Tu te détends un peu, tu essaie de comprendre, elle n'a peut-être pas voulut te blesser en disant qui elle était réellement. Pourquoi ? Vous savez, ce genre de chose blesse plus qu'on peut le penser. Rêvez un instant de voir une femme qu'on a adoré et qui nous manque. Faire comme si on ne l'a connaissait pas, pour en savoir plus. Pourquoi ne pas simplement s'expliquer ? Tu garde ton sourire, un peu moins dur et plus compréhensif à présent.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: My name isn't Starbucks, damn it ♥ Matt & Grace   Lun 25 Aoû - 23:07

Le tour que prend la conversation ne me plaît vraiment pas. Il est bien trop sur de lui, bien trop proche de la vérité, pour que ce soit crédible. Qui sait, peut-être que quelqu'un m'a dénoncée. Non... c'est impossible. Cette rencontre était une pure coïncidence et je ne peux croire le contraire, en me levant ce matin je ne savais même pas que je viendrais boire un café ici. Alors à moins qu'il n'aie eu des informations, et qu'il ne m'aie suivie, il ne sait rien. Je fronce les sourcils instinctivement, parce que je ne comprend pas, tout simplement. «Mais, enfin... non ! » protestai-je en vain. Mon état d'esprit passé me revient en tête, puisque je n'ai pas encore totalement intégré l'idée d'avoir une sœur jumelle, et je nie tout en bloc : «Ça fait une semaine que je suis arrivée, et on m'a appelée Mia trois fois. A ma place vous ne voudriez pas en savoir un peu plus, juste au cas où, sachant que selon eux vous lui ressemblez comme deux gouttes d'eau ? Je ne le connais pas, je sais juste que je suis son portrait craché et que quand je vois des visages se retourner sur moi, effrayés, c'est parce qu'ils voient cette femme sur mon visage. » Je dis comme si tout était logique, appuyant mes propos par des mouvements saccadés avec mes mains. Seulement sur la fin j'ai perdu mon calme, parce que ça m'énerve d’être accusée ainsi. Il n'y a que sur une chose que j'ai menti : le fait que je sache uniquement qu'elle me ressemble. C'est faux, je sais aussi qu'elle est ma jumelle.

Seulement il persévère, et souris soudainement. La peur s'empare de moi, la colère aussi... tout ces sentiments mélangés font que j'ai juste envie de lui hurler dessus. « Mais je suis fille unique, imbécile. Je ne l'ai jamais vue votre Mia, et si vous ne voulez plus me croiser je me ferais un plaisir de vous filer mon agenda personnel pour que nous ne nous rencontrons plus.» J'appuie bien sur le mot « imbécile », mais je suis blessée. Mon ton est resté ferme malgré tout. Et dire que j'aurais pu avoir une sœur pendant des années mais que j'avais loupé le coche...
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: My name isn't Starbucks, damn it ♥ Matt & Grace   Mar 26 Aoû - 20:51

Tu lui fait fasse, tu l'as questionne. Tu veux juste savoir elle agit ainsi, savoir pourquoi elle ne pose pas simplement les questions au lieu de faire comme si elle ne connaissait pas l'existence de Mia. Mais cette affaire te touche, Mia était ton amie, Nate c'est ton pote et Millie est comme ta nièce. Pas pour rien qu'elle t’appelle tonton, même si ce qui suit est souvent des appellations bien ridicule. Cependant tu laisse cette femme nier, dire ce qu'elle veut. Tu t'en fiche au fond, tu ne veux que protéger tes proches.

Elle s'énerve, tu sens qu'elle perd son sang-froid. Tu l'as comprend, toi aussi ça t'énerverais. Le pire c'est que toi, tu ne hausse pas la voix, tu es très calme et tu parles posément. Elle finit par t'insulter. imbécile, tu t'en moque, t'as connu pire comme insulte. Tu finis par hausser les épaules, la conversation ne mènera à rien, peut importe. Tu tentes juste de protéger ton pote et Millie.Il a du mal à s'en remettre alors voir le visage de sa femme sur une autre, ça risque de le tuer. Et tu ne parles pas de Millie qui pensera que sa maman est revenue. Soit. Et bien l'imbécile vous souhaite une bonne journée. Et sur ces mots tu lui tourne le dos, plongeant tes mains dans tes poches pour finalement en sortir un paquet de clope. Une fois dehors, tu t'en grille une mais dans ton esprit il n'y a qu'une chose : prévenir ou ne pas prévenir Nate. Pour le moment tu décide que non, mais tu veux garder cette histoire à l'oeil, tu ne veux pas que ton pote se fasse avoir. C'est con, mais tu es méfiant, t'as toujours été méfiant et ce genre de truc, t'aime pas. Tu ne remets pas en cause le fait qu'elle n'a pas su qu'elle avait une soeur, ou qu'elle ne l'est pas connu, mais aujourd'hui elle le sait. tu le ressens dans la façon de poser des questions. Finalement, tu lui en veux juste de ne pas être franche et de poser les questions directement.

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: My name isn't Starbucks, damn it ♥ Matt & Grace   Dim 31 Aoû - 14:23

Pendant que je crache mes dernières paroles, il fait celui qui s'en fout complètement et qui sait. Ma « couverture » a volé en éclats, moi avec. Comment ce mec peut-être aussi... sur de lui ? Arrogant, presque. J'aurais pu dévoiler tout les mots qui me passaient par la tête : connard, salaud, égoïste. Seulement ce n'était pas la vérité, si il réagissait comme ça c'était juste pour connaître mes intentions. C'est vrai, j'aurais pu vouloir du mal à Nate, à cette famille qui ne demandait rien. La colère ne me quittait pas. Même en connaissant l'histoire, mon histoire, il n'avait pas a me traiter ainsi. C'était déplacé. Son ton était condescendant. Soit. Et bien l'imbécile vous souhaite une bonne journée.

Je le regarde partir, estomaquée par son culot. Bon, okay, je n'aurais pas du m'énerver, mais j'étais blessée qu'il ai cru que je voulais du mal à ses proches. Je ne sais rien de la relation qu'il entretenait avec ma jumelle, ça pouvait aussi bien être une connaissance qu'un très bon ami. Je reste plantée là quelques secondes – les yeux ronds comme des soucoupes et le souffle coupé – avant de demander un second café, double cette fois, dans un gobelet de carton. Il m'en faudra pour supporter cette journée à l’hôpital... Mes talons hauts atterrissent dans mon sac, les ballerines plates que j'avais prévu pour mon premier joue de stage paraissent fièrement à mes pieds. « Merci. » dis-je simplement au serveur quand il m'apporte un gobelet où il a inscrit « Grace » sur le carton. Lui, il doit avoir l'habitude des internes en médecine... Je dépose un billet sur le comptoir en lui offrant un demi-sourire. « Gardez la monnaie. » puis je m'en vais.

Il est là, à fumer une cigarette devant le café comme si de rien n'étais. Mais il est certainement en train de ressasser tout ça. « Bonne journée à vous aussi, je suis désolée d'avoir perdu mon sang-froid mais vous étiez... blessant. » ais-je déclaré en me plantant devant lui comme il l'avait fait plus tôt. Et comme lui, en prononçant le dernier mot de ma phrase  je tourne le dos et je m'en vais. M'enfuir ? Non, absolument pas. Juste... dire ce que je pense pour ne pas être frustrée toute la journée. Le feu piéton est rouge, comme par hasard. Les voitures défilent sans que je ne puisse m'y frayer un chemin. Là je m'engage sur la voie pour me diriger vers l’hôpital, le café brûlant à la main.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: My name isn't Starbucks, damn it ♥ Matt & Grace   

Revenir en haut Aller en bas
 

My name isn't Starbucks, damn it ♥ Matt & Grace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Matt Pokora: Overbooké il préfère rester célibataire
» arche des âmes damnées maison
» (M) MATT BOMER ◊ quand on gratte à la surface, on tombe dans la profondeur
» Starbucks sort sa collection de Noël !
» Connaissez-vous cette femme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-