AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥
» pour «

Partagez | 
 

 i won't be your winter (anna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: i won't be your winter (anna)   Mar 16 Sep - 13:13

Nate avait raccompagné Grace chez elle. La soirée avait été… Particulière, c’est le cas de le dire. Il ne s’attendait pas à ce qu’elle l’embrasse. Et il ne s’attendait pas non plus à ce qu’Anna le voit rouler un patin à une autre. Faut dire la vérité, Nate était encore tout retourné. Certes, Grace n’était pas sa femme. Mais bon sang, elle pourrait l’être ! C’est son portrait craché. Néanmoins, Nate ne pouvait pas faire ça. Il n’allait pas fréquenter une femme simplement parce qu’elle lui rappelle la mère de Millie. C’était malsain. Agréable à bien des égards mais malsain. D’autant plus que, bien malgré lui, il était sous le charme d’une autre. Une vraie personne, pas un autre fantôme du passé. Anna. Et d’après les textos de son ami, elle était furieuse. Nate comprenait. Evidement qu’il aurait été dans le même état qu’elle à sa place. Anna n’a pas toutes les cartes en mains pour comprendre cette histoire et Nate comptait bien l’éclairer. Pour rien au monde, il risquerait de froisser Anna. Pas après tout ce qu’il lui a promis. Selon Matt, elle attendait devant chez lui. Nate n’avait plus qu’à sagement rentrer chez lui et tout expliquer à Anna. Pas sûr qu’elle soit ravie mais c’était nécessaire. Plein d’appréhension, Nate avait pris la route jusqu’à chez lui. Matt avait raison, Anna était sur son porche. Nate eut un sourire en constatant qu’elle était aussi belle que tout à l’heure et ce malgré sa colère apparente. Elle avait vraiment fait des efforts pour cette soirée et Nate ne pouvait s’empêcher de penser qu’elle l’avait peut-être fait pour lui. Son sourire s’effaça progressivement alors qu’il marchait vers elle. Il sentait les reproches arriver, ils allaient littéralement s’abattre sur lui. « T’es magnifique. Vraiment. » qu’il tenta pour calmer d’entrée les choses. Peine perdue. Il leva les mains en l’air comme un délinquant devant un flic armé. « Attends qu’on soit rentrés pour… » Crier ? « T’exprimer. S’il te plait. » Nate baissa les mains et se dirigea vers la porte d’entrée pour l’ouvrir. Il attendit ensuite qu’Anna soit rentrée pour refermer la porte derrière eux. Il desserra d’un cran son nœud papillon.  « Je t’assure que j’ai une bonne explication. » Bonne, ce n’était pas vraiment le mot. Nate avait simplement une explication. C’était déjà ça. Sans pouvoir s’en empêcher, Nate perdit son regard sur Anna. Elle était vraiment très belle. Et ce n’était pas le moment. Avec un peu de mal, le trentenaire se ressaisit.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i won't be your winter (anna)   Mar 16 Sep - 17:21

nate ∞ anna
Un baiser. Il n’avait fallu qu’un baiser pour ruiner la soirée et accessoirement la vie d’Anna qui n’avait été que simple spectatrice. C’était peut-être fort que de dire que sa vie était brisée suite à ce qu’elle avait observé, mais il fallait la comprendre : elle était profondément amoureuse de Nate et devoir se passer de lui n’était clairement pas envisageable. Oh bien sûr elle s’était attendue à bien des cas de figure, avait imaginé plusieurs fois et de façons différentes qu’il la repousserait, mais de là à lui faire passer le message en embrassant une femme devant ses yeux… c’était un peu trop pour elle. Si bien que la tristesse, manifestée sous forme de larmes, s’était vite changée en colère. Une rage qu’elle avait bien rarement ressentie et qu’elle aimerait ne plus jamais connaître tant ça la retournait. Même les explications de Matt n’avaient pas suffi à la calmer – alors qu’habituellement elle en aurait culpabilisé. Le clone de sa femme, qu’il avait dit ! Ce n’était pas qu’Anna s’en fichait, non, mais cette phrase n’annonçait rien de bon. Au contraire, Nate avait enfin retrouvé la remplaçante de son ex-femme, et qui de mieux qu’une fille de son âge et sœur jumelle de cette dernière ? Elle prenait conscience qu’elle n’avait plus du tout sa chance, peut-être avait-elle été trop lente. Ou trop conne pour oser y croire, surtout. Ce qu’elle fichait actuellement devant chez lui ? Aucune idée. Anna n’avait plus rien à lui dire concrètement, tout était fait, le mal aussi, et la décision de Nate était prise selon elle. Mais elle avait ce besoin de… de justice. Et de respect aussi. Voilà, Anna souhaitait que Nate ait un minimum de respect envers elle et qu’il la « quitte » dans les règles de l’art. Elle était persuadée qu’il se mettrait avec elle, l’oublierait, et qu’elle-même devrait quitter sa vie et celle de sa fille encore une fois. Tout ça lui tordait le ventre. Anna ne tenait plus et guettait son arrivée sans jamais penser à rentrer chez elle. Matt lui avait dit de ne pas faire de conneries, mais qu’appelait-il conneries ? Sûrement que l’attendre devant chez lui en était une. Le bruit de ses pas se fit entendre. Anna releva la tête et se surprit à être toujours en colère même en face de lui. Elle s’était imaginée ne pas tenir bon et fondre en larmes face au bel homme, mais elle resta étonnement solide comme un roc. Son compliment la fit froncer les sourcils. D’où il débarquait, celui-là ? Elle s’apprêtait à s’égosiller mais Nate l’interrompit en lui priant d’entrer chez lui. Bien sûr, il fallait toujours qu’ils évitent de se montrer en public. Avec sa nouvelle dinde, il allait pouvoir y aller à cœur joie sans problème ! Elle ne dit cependant rien, se releva et le suivit à l’intérieur. Retenir le venin pour qu’il fasse le plus de dégâts possibles… « Je la connais ton explication à la con. » Elle avait enfin parlé. « Et je m’en fous ! Que tu fasses ta vie avec qui tu veux Nate, CA M’EST EGAL. » Elle s’approcha, le toisant longuement. Avec ces foutus talons au moins, elle faisait sa taille. « Mais ne t’avises même plus de t’approcher de moi. Ne me regarde plus jamais. Je ne veux plus entendre parler de toi, espèce d’abruti. En fait, tu t’amuses avec moi depuis le début. Je suis quoi ? Un passe-temps, et maintenant que t’as trouvé mieux tu arrêtes ? Bien joué. Tu vois, tu me feras pas pleurer ce soir. Non, j’suis trop énervée pour ça. Mais tu m’as totalement brisée et ça j’espère que tu t’en rends compte. » Anna ne s’en était pas rendue compte mais la gamine qu’elle était avait fait un grand pas dans le monde des adultes, autant avec le ton qu’elle employait, que ses mots, ou bien même du fait qu’elle ne fonde pas en larmes. Ce n’était plus une victime, elle se défendait, sortait les crocs.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i won't be your winter (anna)   Mar 16 Sep - 18:13

Nate aurait eu une réaction probablement bien différente s’il avait vu Anna embrasser un autre. Il aurait été blessé également, c’est certain. En colère aussi. Plus contre lui-même que contre Anna cependant. Mais surtout, il ne serait pas venu lui demander des comptes. Par fierté. Il l’aurait évité, aurait agi comme si rien ne s’était jamais passé. Et tant pis s’il finissait rongé par le remord et la tristesse. Sauf que là, il est bien content qu’Anna n’ait pas la même attitude que lui. Pauvre petite chose. Il ne mesurait pas le mal qu’il lui avait fait. En même temps, il ne se sentait pas vraiment coupable de ce baiser. Et pour cause, il ne l’avait pas provoqué. C’était arrivé sans même qu’il ne puisse s’en rendre compte. C’est vrai qu’il n’avait pas détesté. Mais comment est-ce qu’il pouvait s’en vouloir ? Cette femme représentait à elle seule tout ce que la vie lui avait sauvagement arraché, laissant une plaie béante à la place de son cœur. Et si Anna était venue le réanimer, Nate n’arrivait pas à rester de glace face à la jolie Grace. Ce n’était juste pas possible. Peut-être qu’un jour, il surmonterait ça. Quand il sera redevenu un peu plus raisonnable, quand il aura enfin compris que la jeune femme n’était pas spécialement tombée du ciel pour lui. Tout ça, ce n’était pas un hasard. Et Nate planait tellement qu’il n’avait toujours pas fait de rapport logique. C’était pourtant évident que quelque chose de louche se tramait. Matt l’avait d’ailleurs bien compris et avait mis en garde Nate qui avait décidé… D’ignorer ses conseils, certes. Il ne le contrôlait pas. Nate n’arrivait pas à soupçonner Grace du pire comme le faisait Matt. Et probablement Anna maintenant qu’ils se parlaient tous les deux. Visiblement, les informations tournaient encore plus vite que ce que Nate pensait parce qu’Anna semblait déjà être au courant de pas mal de choses. C’est ce qu’elle insinuait en tout cas en disant qu’elle connaissait son explication. Et ça ne lui suffisait pas alors ? Nate baissa les yeux, pas sûr d’être capable de se défendre pour le coup. Il s’était imaginé qu’il allait écouter la gueulante d’Anna, s’expliquer et que tout reviendrait à peu près à la normale. Savoir que ce n’était sûrement pas le cas, là, ça le faisait carrément flipper. Anna s’en foutait. C’est ce qu’elle disait en tout cas. Nate releva les yeux, contrarié. Vraiment, ça lui était égal ? Mais bien sûr. C’est pour ça qu’elle était en train de lui hurler dessus. D’ailleurs, qu’elle ait des raisons ou pas de lui crier à la figure, Nate n’aimait pas ça. L’espace d’un instant, il crut qu’il allait s’énerver à son tour. Heureusement, il parvint à se contenir. Ils n’allaient pas jouer à qui gueule le plus fort tout de même. Quand la rouquine reprit la parole, elle scotcha littéralement Nate sur place. Il avait envie de l’envoyer paitre. Décidément, elle n’avait vraiment rien compris. La colère monta une nouvelle fois en lui et, cette fois, il n’arriva pas à se maitriser. « C’est bon, t’as fini ?! Parce que si c’est le cas, tu ferais peut-être mieux de partir. » Nate s’en voulait déjà d’avoir dit une chose pareille. Trop tard. Au moins, la colère était redescendue. Désabusé, il souffla. « Je veux dire… » Il sait même plus ce qu’il veut dire. Mais il ne voulait pas qu’Anna file alors il l’attrapa doucement par le poignet. « Tu penses vraiment ce que tu dis ? » Il s’était clairement radouci. « Elle m’a embrassé, j’ai rien demandé. Alors soit tu l’acceptes et comprends que c’est toi que je veux ou alors… » Le trentenaire laissa sa phrase en suspense, il savait qu’Anna comprendrait où il voulait en venir.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i won't be your winter (anna)   Mar 16 Sep - 21:26

nate ∞ anna
« Tu ferais peut-être mieux de partir. » S’était-elle attendue à ce qu’il la retienne ? L’avait-elle au moins voulu ? Bien sûr que oui, elle l’avait souhaité. Elle ne voulait pas que tout se finisse ici mais persuadée qu’il avait trouvé mieux qu’elle, c’était la meilleure chose à faire. Partager Nate ? Hors de question. Se battre pour l’avoir ? Elle n’avait aucune chance. Il avait haussé le ton. Et pour une fois Anna n’avait pas détourné le regard. Elle était forte. Du moins à l’extérieur car son cœur était littéralement abattu, presque sans vie. Pourtant, au moment où la Rousse crut que tout était terminé, Nate lui attrapa le poignet. C’était le signe qu’il ne voulait pas son départ et encore moins son absence. C’était mignon, dans le fond. La jeune femme l’écouta alors, se promettant de ne pas se mettre à culpabiliser. Pourtant, c’était bien difficile. Nate soutenait qu’il n’y était pour rien. Et en plus ? Il la voulait elle. Ce devait être la première fois qu’il le lui disait aussi clairement. Anna eut l’impression d’être stoppée dans sa colère, coupée net. C’était… tout se mélangeait dans sa tête. Une véritable guérilla. Au moins aussi dévastatrice en tout cas. « Moi non plus je t’ai pas demandé la permission toutes les fois où je t’ai embrassé. Alors qui sait, elle a peut-être sa chance. Elle ou une autre… » Anna finit par dégager son poignet et se recula un peu. Être si proche de lui ne l’aidait en rien, elle en était consciente. « C’est vrai, quoi. Elle est plus jolie, plus âgée, et ta fille sera heureuse de la voir. C’est cool. Vivez une belle vie à trois, tu le mérites sans doute. » Elle qui s’était jurée de ne pas pleurer… Imaginer une vie sans Nate ne pouvait que la mettre dans tous ses états. Anna jugea préférable de lui tourner le dos pour qu’il ne voit pas les dégâts qu’un simple baiser pouvait engendrer, ni à quel point elle pouvait être accro. Elle porta une main à ses lèvres, essaya de se calmer, ne laissant voir au médecin qu’un dos nu, robe d’adulte pour une fille qui finalement n’était encore qu’une gamine. « Tu sais très bien ce que je pense… » dit-elle avec difficulté. Elle s’essuya les yeux puis se retourna vers lui. « Et tu sais très bien que t’es pas capable d’être heureux avec moi. Tu te poses trop de questions, tu veux pas qu’on nous voit ensemble. Comment tu veux que ça marche… Alors oui, je me fous que tu sois avec elle ou une autre. Je veux que tu sois HEUREUX. Juste… j’aurais aimé l’apprendre autrement. Que t’aies le courage de me le dire. » Décidément, Anna n’arrivait pas à se mettre en tête que Nate n’avait pas voulu d’elle ou de son baiser. « Je vais juste te montrer ce que tu rates. » Elle s’approcha rapidement et l’embrassa avec une fougue bien étonnante pour un corps aussi frêle.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i won't be your winter (anna)   Mar 16 Sep - 22:44

Nate savait qu’il n’aurait pas du réagir comme ça. Comme si Anna n’avait pas été assez blessée pour ce soir. Et même pour toujours. Depuis le début de leur relation –si on pouvait appeler ça comme ça-, Nate ne comptait plus les fois où il avait anéanti la jeune femme par ses actes ou par ses paroles. C’était lamentable. D’autant plus qu’il tenait à elle. Pourquoi est-ce qu’il ne pouvait pas faire les choses correctement ? Elle le méritait. Bon sang, elle a seulement vingt ans. Elle méritait tout le bonheur du monde. Et Nate ne lui offrait que sa petite personne rabougrie. Et encore. Il avait fixé des règles. Rien en public tant qu’il n’était pas certain de faire le bon choix. Et si c’était Anna qui faisait le mauvais choix ? Elle avait sûrement parié sur le mauvais cheval et, à cette idée, Nate grimaça. La rouquine avait gagné son cœur à force d’obstination. Ce soir, c’était au tour de Nate de se montrer persuasif. Sauf qu’il ne savait même plus par où commencer. « Dis pas de bêtises » Pas très convaincant. Impuissant, Nate laissa Anna s’écarter de lui. Elle avait raison, il n’avait probablement pas le droit de la toucher pour l’instant. Et seulement pour l’instant. Nate était plus décidé que jamais à regagner ce droit. « Elle est jolie, oui. » Alors ça, c’était complétement débile. C’était juste sorti tout seul et Nate aurait pu s’en coller une tant il se désespérait à ce moment précis. Il fut une époque, Nate était capable de rassurer les femmes. Sa femme, en fait. Avec Anna, il réapprenait. Et commettait des erreurs. Inévitablement. La jolie rouquine lui avait tourné le dos. Ça n’étonnait pas vraiment Nate qui s’en voulait encore plus pour le coup. Ils étaient restés comme ça un moment sans rien dire. C’était pesant. Quand Anna se retourna, Nate fut soulagé. Enfin, presque. Ce qu’elle avait à dire le retournait. Tout simplement parce qu’il était incapable de lui dire qu’elle avait tort. Ou pas tout à fait. Il serait bien parti en courant là. Mais il était déjà chez lui, dommage. Bouche bée, il n’eut pas vraiment le temps de réagir quand Anna vint plaquer ses lèvres contre les siennes. Voilà qui était… renversant. Nate prolongea le baiser, plus enthousiaste à l’idée d’embrasser Anna que de trouver les mots pour la rassurer. Mais Nate était raisonnable. Trop pour se permettre de profiter d’elle plus longtemps. Alors il mit fin au baiser, gardant tout de même Anna près de lui. « Grace, c’est… Juste une patiente. Qui ressemble étrangement à ma femme. Mon ex-femme, je veux dire. » C’était la première fois que Nate parlait de cette relation au passé. « C’est comme si elle avait été cloné et… Bref. Ce n’est pas elle, ce n’est pas Mia. Et ce n’est pas toi non plus. » Nate porta la main de la jeune femme à ses lèvres pour y déposer un baiser. « Donc tu ne devrais vraiment pas en avoir peur. D’elle ou de quelqu’un d’autre. »
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i won't be your winter (anna)   Mer 17 Sep - 20:04

nate ∞ anna
Elle l’avait embrassé. Anna avait fait cette erreur. Comment pouvait-elle continuer à lui en vouloir après avoir une nouvelle fois goûté à ses lèvres ? Après que Nate ait répondu et apprécié ce baiser ? Oh, facile. En songeant qu’elle était la deuxième de la soirée à l’embrasser. La deuxième. C’était sans doute là sa place, passer toujours après une autre, comme une maîtresse mais avec qu’il ne couchait pas. Anna baissa les yeux en pensant à tout ça. Pourtant le médecin lui certifia que cette Grace n’était rien pour lui, qu’elle n’avait aucunement à s’inquiéter. La rouquine eut un sourire amer. « Comment veux-tu qu’on ne devienne pas folle de toi ? Tu les fais toutes craquer. Toutes. Que ce soit elle, ou une autre… Ce serait bête que tu me choisisses moi. » Elle allait s’en vouloir de dire ça, mais il fallait avouer qu’Anna aurait toujours la sensation de ne pas le rendre totalement heureux. Comment l’être en se cachant ? En mentant ? C’était impossible. « D’accord, peut-être qu’il ne se passe rien entre vous. Mais je crois qu’il ne se passe pas plus de choses entre nous… parce que t’as peur. Que t’oses pas. Ca te dérange pas de te montrer avec elle. C’est même sans doute mieux pour vous. Je m’y oppose pas. Je veux juste pas… être la cinquième roue du carrosse. Je ne partage pas. Et je ne suis pas cruelle au point de te demander de l’oublier. » Son ex-femme, ou Grace ? Sans doute un peu des deux. Elle avait juré de ne pas remplacer Mia et allait tenir sa promesse. Anna se recula un peu, marqua une distance entre eux. Elle aimerait s’en aller mais quelque chose la retenait ; lui certainement. « J’aurais pu tout te donner. Tout. Mais tu veux pas d’une relation avec moi. » C’était ce qu’elle s’était décidément mise en tête. Comme pour souffrir un peu plus… « Je t’aime. Je t’aime Nate… et j’aurais aimé que ce soit réciproque tu sais. On aurait pu avoir une belle vie. Je… je sais plus quoi te dire. » Tous dans ses mots montraient qu’elle ne voulait plus rien avec lui. Et pourtant… pourtant, Anna se rapprocha de nouveau pour venir se mettre dans ses bras. En réalité elle avait peur de le perdre et tous ses mots voulaient en quelque sorte le pousser à se confier. A être plus expressif avec elle pour une soirée au moins. « Je veux pas avoir à me passer de toi… de vous… » Les larmes la rattrapèrent bien vite, elle se maudit rapidement pour ça. Une erreur de plus. Le pauvre Nate n’allait plus savoir sur quel pied danser. « Dis-moi que tu me veux… moi… dans tous les sens du terme… et que tu penses plus du tout à cette Grace… que ce baiser ne voulait rien dire… que ça se reproduira plus… dis-moi tout ça sans détours, sans te cacher pour une fois. J’ai besoin de l’entendre… » Où était passée la femme en devenir qu’elle avait montré au début ? Envolée… paumée entre ses sentiments et l’homme de sa vie.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i won't be your winter (anna)   Jeu 18 Sep - 18:24

Nate écarquilla les yeux en écoutant les aveux de la rouquine. Elle était sérieuse là ? Non. Elle devait l’idéaliser car Nate ne voyait pas ça du même œil. Il n’avait jamais constaté une chose pareille. Peut-être parce qu’il tenait tout le monde à distance avant de rencontrer Anna. Et Grace aussi pour le coup. S’il plaisait, Nate ne l’avait même pas remarqué. Pas étonnant quand on sait qu’après la mort de Mia, il avait décidé ne plus se relancer dans une histoire. Ça a duré trois ans. De longues années passées en solitaire. Heureusement qu’il avait Millie pour égayer un peu sa vie. « Dis pas des bêtises. » Nate aurait pu la sermonner, mais non, il avait dit ça sur un ton attendri. Elle était mignonne sa petite Anna. Beaucoup trop pour son propre bien d’ailleurs. « Bien sûr qu’il se passe des choses entre nous Anna… On ne peut simplement pas aller trop vite. Je te l’ai expliqué.  Et je ne t’ai pas demandé de partager… Tu n’auras pas à le faire. » Là, pour le coup, Nate aurait aimé lui donner beaucoup plus. Au moins pour la rassurer. Et surtout parce qu’il en avait envie. Indéniablement. Le trentenaire leva les yeux au ciel, un peu exaspéré cette fois. D’où elle sortait qu’il ne voulait pas d’elle ? Il pensait avoir été clair. Apparemment pas. Je t’aime. Trois mots qui chamboulent Nate. Il le savait, elle lui avait déjà dit mais ce qu’il ressentait quand elle le lui disait avait changé. Un peu comme… Comme si c’était réciproque. Nate a un moment d’absence, il n’arrive plus à réfléchir. Et c’est pire quand Anna vient se blottir contre lui. Il met un moment avant de réagir, d’atterrir à nouveau sur la terre ferme. Comment il allait faire pour lui dire maintenant ? Il était à deux doigts de s’évanouir. La rouquine se remettait à pleurer sans que Nate puisse faire quoi que ce soit. Il continuait de réfléchir, ça fusait dans tous les sens. Anna parlait, Nate essayait de l’écouter malgré tout. Finalement, il passa ses bras autour d’elle. Pas pour la serrer contre lui, il fit justement l’inverse. Il voulait la voir pour se mettre enfin à nu. Il chercha du regard le sien et se lança avec le peu courage qui lui restait ensuite. « Je t’aime aussi. » Oui, il l’avait bien dit. Il baissa les yeux vers les mains d’Anna dont il se saisit. « Et tout va bien se passer. Je ferai tout pour. » Et comme si ça ne pouvait pas être plus magique, Nate s’approcha encore d’Anna pour poser ses lèvres contre les siennes.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i won't be your winter (anna)   Dim 21 Sep - 1:21

nate ∞ anna
« Je t’aime aussi. » Elle écarquilla presque les yeux. Nate l’avait fait. Il avait enfin avoué ses sentiments à la rouquine qui n’aurait pas pu rêver mieux. Une bonne partie de ses doutes s’en alla au même titre que la tristesse ou la colère qu’elle avait pu ressentir en le voyant embrasser Grace. Non… elle sentait comme quelque chose qui ressemblait à du soulagement, mais qui était encore plus puissant que ça. C’était comme si un énorme poids la quittait et Anna devait bien le remercier pour ça. Comme si cela ne suffisait pas, il finit d’achever son pauvre petit cœur à coup de sentiments en venant l’embrasser. Ayant encore un peu de mal à réaliser, la demoiselle mit quelques secondes avant de répondre au baiser. L’une de ses mains quitta l’étreinte que lui offraient celles de Nate pour aller se poser sur la joue de ce dernier afin de prolonger le baiser au maximum. Quand ce dernier fut terminé, Anna ne put empêcher un sourire comblé d’apparaître sur ses lèvres. « Tu crois que tu vas t’en sortir comme ça, hein… » Eh bien il aurait raison de le croire ! Elle posa sa tête sur le torse du médecin, soupirant longuement. Non, elle ne s’était pas attendue à une telle déclaration. Certes, elle l’avait fortement souhaitée. Mais entre espérer et entendre, il y avait beaucoup de différence. Anna se recula finalement, lui montra sa robe avec un petit sourire. « Elle te plait, alors ? Tu sais, je l’ai achetée juste pour toi. » La rouquine se mit sur le canapé afin d’enlever les chaussures à talon, l’enfer de toutes les femmes. Ce n’était clairement pas son truc, et puis être plus petite que Nate, elle trouvait cela plaisant. « Je veux danser avec toi. Mais pas perchée là-dessus, parce que je vais tomber et te marcher dessus. » Au fond, Anna n’avait pas dit grand-chose à propos de sa déclaration. Elle s’était radoucie, certes, et tentait à présent de faire comme s’il n’y avait rien eu juste avant. C’était pour ne pas l’embarrasser, et aussi parce qu’elle savait bien que parler de sentiments pendant trois ans n’était pas spécialement du goût de Nate. Elle se releva, sans ses chaussures, et revint près de lui. Sa main attrapa celle du médecin pour la poser contre sa taille. Oui, la rouquine voulait danser. Elle avait rêvé de ce bal où elle aurait été un peu comme une princesse. « Millie n’est pas là ce soir… Non ? Je me disais qu’on… pourrait peut-être dormir tous les deux… » Elle n’avait pas tellement d’idées derrière la tête, mais c’était après tout une possibilité à envisager. Le faire avec Nate n’était plus à exclure, maintenant qu’Anna était bien certaine qu’il était amoureux d’elle. La rousse détourna aussitôt les yeux à sa demande, s’attendant à voir dans ceux de Nate un regard désapprobateur voire moralisateur.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i won't be your winter (anna)   Dim 21 Sep - 19:57

Nate voit la surprise dans les yeux d’Anna. Il l’est aussi, étonné. C’est fort comme révélation, c’est fort comme moment. La jolie rouquine avait ramé des semaines et des semaines –peut-être même des mois ?- avant de réussir à débuter quelque chose avec Nate. Et là, ça prenait une toute autre tournure. Quelque chose que Nate ne s’était pas imaginé revivre un jour. L’amour. Pas l’amour qu’on éprouve à l’égard d’un ami ou de la famille. Il était question de passion. Cette même passion que Nate essayait de transmettre à travers son baiser. S’il pensait qu’il allait s’en sortir comme ça ? Pas vraiment. Ça n’avait pas été une stratégie. A force de se l’être caché, Nate s’était enfin rendu compte de la nature de ses sentiments envers Anna. C’était venu, comme ça, comme une évidence. Amoureux. A nouveau. Malgré les complications de leur relation. La rouquine avait révolutionné le petit monde bien fermé de Nate pour le rendre un peu plus agréable, un peu plus beau. La tête de la jeune femme contre le torse du médecin, Nate respire son odeur avec un faible sourire. Il est vrai que le retournement de situation était violent. Mais c’est la vie, c’est violent des fois. Et pour le coup, c’est une bonne chose. Et, doucement, Nate se rend compte qu’il est en train de se lâcher. De se dérider même. Alors il sourit lui aussi, ne peut pas s’en empêcher. La jeune femme s’écarte, Nate continue de sourire un peu bêtement. Elle voulait simplement lui montrer sa robe. Une jolie robe qui la mettait en valeur. Vraiment. Et Nate l’avait déjà remarqué. Comment ne pas le faire ? Anna était envoutante là-dedans, une pure merveille. Il avait hoché la tête alors qu’il la suivait des yeux jusqu’au canapé où elle s’assit pour retirer ses talons. Sa proposition l’étonna et il ne parvint pas à répondre tout de suite. Quand il le fit, la jeune femme était déjà revenue à ses côtés et s’était emparé de sa main et la poser sur sa taille. « Avec plaisir » qu’il avait doucement murmuré en la ramenant contre lui. Il se mit à danser avec ce sacré bout de femme sans se poser de questions, sans y réfléchir encore et encore. Et ça faisait du bien. Tout simplement. Il n’avait plus qu’une envie : que ça ne finisse plus. Mais son audacieuse bien-aimée avait encore quelque chose à lui demander. Elle avait tourné la tête. Est-ce qu’elle s’attendait à ce qu’il le lui refuse ? Bien sûr que oui. « Eh bien… » Nate fit mine de réfléchir mais sa réponse était déjà toute prête. « Je pense que puisque je ne dois rechercher Millie que demain matin… Oui, tu pourrais rester. » Elle allait tomber à la renverse la pauvre, Nate n’a jamais été aussi arrangeant.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i won't be your winter (anna)   Mer 24 Sep - 21:46

nate ∞ anna
Danser avec lui, c’était inespéré. Un peu comme tout ce qu’il s’était passé ce soir : une telle déclaration ou même l’audace dont avait fait preuve Anna alors qu’elle aurait parfaitement pu aller se terrer chez elle et pleurer à chaudes larmes. Non, elle ne l’avait pas fait et s’en félicitait très franchement. Pour une fois, elle avait fait le bon choix. Nate aussi avait fait un choix, celui de se laisser aller et seul l’avenir pourra leur dire si c’était une bonne ou une mauvaise idée. Anna, elle, était persuadée que c’était la meilleure qu’il puisse avoir mais elle ne pouvait pas être objective. Ce moment fut absolument magique. Il manquait, certes, de la musique, mais celle qui se jouait dans la tête de la rouquine était parfaitement suffisante et la rendait heureuse. Dans ses bras, elle était bien. Contre lui, elle se sentait enfin aimée, et c’était un ressenti dont, elle le savait maintenant, Anna ne pourrait plus se passer. La danse se termina, la jeune femme resta un moment contre Nate avant d’oser lui en demander encore plus. Elle avait même l’impression de quémander l’impossible… Sa réponse sembla lui couper un instant le souffle, fit trembler ses jambes. Il avait dit oui. Ils allaient enfin dormir ensemble, et ce n’était pas trop tôt ! Un immense sourire étira les lèvres de la rouquine et elle ne put se retenir de l’embrasser pour le remercier. Une vraie pile électrique, maintenant qu’elle était de bonne humeur ! Nate avait décidément réussi à sauver la soirée par on ne savait trop quel miracle. « Merciii ! T’es absolument génial. » Et elle le pensait sincèrement. Toute sa rancœur s’était envolée d’un coup et ça faisait un bien fou ! « Alooors… rejoins-moi dans ta chambre dans cinq minutes ! » Un dernier baiser, un petit sourire qui pouvait en dire beaucoup, et la jeune femme, plus culottée que jamais, sautilla jusqu’à la chambre du beau médecin. Elle ne savait pas vraiment ce que dormir avec Nate impliquait, mais elle serait ravie de le découvrir. Qu’ils ne fassent que dormir ou sautent le pas… peu lui importait, Anna allait simplement profiter de ce rare moment qu’il lui offrait. Elle fit une halte par sa salle de bains pour regarder comme elle était et si elle n’avait pas trop pleuré. A priori, tout était parfait. La rousse alla finalement dans sa chambre et choisit de retirer sa robe. C’était une surprise qu’elle voulait lui faire et ce même si sa personne n’était pas ce qu’elle préférait au monde. Se montrer en sous-vêtements était déjà un grand pas ! Et il en aurait le privilège. Elle se posa ensuite sur le lit de Nate et l’attendit sagement, un peu stressée malgré tout de ce qu’il en penserait.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i won't be your winter (anna)   Jeu 25 Sep - 10:40

Pas de musique. Il n’y a que vos deux sourires qui vous accompagnent, vos deux respirations et vos regards qui en disent long. Nate ne l’aurait pas fait devant tout ce monde tout à l’heure. Il aurait décliné l’invitation d’Anna. Mais, là, dans le confort de son salon, il avait accepté. Pas seulement parce que personne ne pouvait pas le faire mais aussi parce que quelque chose avait changé. Nate avait décidé de changer tout court en fait. Ça allait faire bizarre, sans aucun doute. Les gens allaient probablement le regarder de travers. Et son voisin le maudire. Mais Nate n’y peut rien. A la rigueur si Anna avait gardé ses distances, si son attirance n’avait pas été réciproque… Mais c’était là, bien réel. Leur premier vrai moment à deux, leur premier moment en tant que couple. Et ça se solde par un baiser. Anna sautait sur place, Nate ne pouvait qu’être amusé par son enthousiasme. Lui aussi l’était, enthousiaste. Mais il avait quelques appréhensions aussi. Ce lit avait aussi été celui de Mia. Est-ce qu’il avait seulement le droit d’y dormir avec Anna ? Il imaginait que oui. Le mariage, c’est pour la vie et jusqu’à la mort. Mia était morte donc logiquement… Il secoua la tête, se chassant cette idée de là. Ce n’était pas le moment pour avoir de telles pensées. Et puis Nate allait finir par tout gâcher si ça continuait. « Si tu le dis » qu’il avait répondu dans un sourire. Et Nate se souvenait maintenant qu’Anna était toujours vierge. Est-ce que ça voulait dire qu’ils ne feraient rien ? Probablement. Il l’avait brusqué une fois, il n’allait pas le faire une deuxième fois. Elle lui fera signe quand elle sera prête. Enfin, il imagine. « Euh… D’accord. » Tempête Anna qui venait de quitter Nate sur un baiser, le laissant avec ses doutes. Qu’est-ce qu’elle allait faire là-haut ? Mystère. Peut-être un brin de toilette. Elles sont comme ça les filles, attachées à leur image. Mais coiffée ou pas, habillée ou pas, Nate trouvera toujours Anna aussi jolie. Il commença à marcher dans le salon en pensant à ce nouveau départ qu’il prenait dans la vie. Quand il fut à peu près sûr que ça faisait cinq minutes qu’il patientait, il prit le chemin de sa chambre. En ouvrant la porte, il ne s’attendait pas vraiment à ça. Sur le coup, il ouvrit grand la bouche, incapable de bouger. Vraiment ? Finalement, il sourit à nouveau. Ses mains viennent défaire entièrement son nœud papillon et il retire la veste de son costume pour les abandonner sur le sol. Sans un mot, il vient s’installer sur son lit et s’empare des lèvres d’Anna, serre son petit corps contre le sien.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i won't be your winter (anna)   Dim 28 Sep - 1:32

nate ∞ anna
Quand Anna sentit la présence de Nate dans la chambre elle fut absolument incapable de lever les yeux vers lui. Son jugement l’importait trop et elle avait bien trop peur de lire dans ses yeux que ce qu’elle faisait était une bêtise ou bien pire : qu’elle l’exaspérait. Pourtant, quand la rouquine eut le courage de le regarder brièvement, elle crut percevoir un sourire qui ne manqua pas d’alimenter le sien. C’était rassurant de voir que ça semblait lui plaire et qu’elle n’avait surtout pas fait cet effort pour rien. Soirée émouvante, c’était peu de le dire ! Et elle se terminerait sans doute en beauté, qu’il se passe quelque chose ou non. La jeune femme observa du coin de l’œil le médecin qui retirait sa veste, puis se fit toute petite dans ses bras quand il vint la rejoindre, ayant un peu de mal à se décoincer. Elle répondit cependant à son baiser et ce même si ses mains étaient placées à des endroits stratégiques de son corps de façon à ce qu’il ne voit pas grand-chose. Rapidement, Anna tenta de se raisonner. C’est comme être en maillot de bains, qu’elle songea. Oui d’accord, mais Nate ne l’avait jamais vue en maillot de bains non plus ! Elle enfouit un instant son visage contre son cou pour cacher la rougeur de ses joues, tandis que sa main se posa timidement sur la cuisse du médecin. Il n’y avait ici aucune arrière-pensée, elle prenait simplement appui sur le beau garçon pour ne pas s’écrouler sous autant de pression. Peut-être qu’avec le temps, ces gestes deviendraient naturels ? Elle l’espérait franchement ! A moins que ressentir cette chaleur insoutenable au creux de son ventre n’était que le fruit de sa présence, et que ce ne soit alors irrémédiable… c’était une possibilité. « …ça te plait ? » ne put-elle s’empêcher de demander. C’était un peu comme si Anna avait sans cesse besoin du consentement de Nate pour vivre. Ce devait être ça. Finalement, elle fit un effort surhumain pour se lever et se mettre devant lui, lui dévoilant un petit ensemble noir, très mignon, avec de la dentelle. Clairement, la rousse était bien moins à l’aise que lorsqu’elle lui montrait sa robe ! Quand elle jugea qu’il avait assez regardé, elle se mit à califourchon sur lui et passa ses bras autour de son cou, lui vola un bref baiser avant de murmurer : « Avec toi je me sens femme… et je crois que j’ai envie d’en être une, pleinement. » Elle vint à la suite embrasser son cou. Enfin, l’audace avait, malgré tout, ses limites ! Anna ne sut plus vraiment quoi faire ni comment agir ou bien n’osa tout simplement pas. Elle lança un regard perdu à Nate, presque suppliant même. « Je… sais pas comment on fait tout ça… enfin vaguement… » Là, elle se sentait vraiment conne. D’autant que le médecin voulait peut-être simplement dormir ?
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i won't be your winter (anna)   Mar 30 Sep - 0:57

Si Nate ne se lançait pas maintenant, il ne le fera probablement jamais. Ce n’est pas qu’il ne voulait pas être proche d’Anna… C’est juste qu’il en avait peur. Il avait peur d’en souffrir tout comme il avait peur de ne plus savoir s’y prendre. Ce qui est totalement débile quand on y pense puisqu’il est le premier homme qu’Anna approche d’aussi près. Au final, être proche de quelqu’un, ça lui revient plutôt naturellement. Nate s’en félicitait d’ailleurs, il ne se trouvait pas maladroit. Et pourtant, après tout ce temps, il aurait été normal qu’il le soit. Peut-être qu’il y a des choses qui ne s’oublient pas. Le docteur s’était allongé auprès d’Anna, l’avait embrassé avec beaucoup plus de libertés qu’auparavant. Il ne craignait plus de se laisser aller maintenant. Juste de la brusquer, d’en faire trop. C’est pour ça qu’il ignora sa main sur sa cuisse qui semblait pourtant l’inviter à bien plus. Tout se passera bien, Nate le lui avait dit. Presque promis en fait. Et Nate comptait bien tenir parole en attendant au moins son feu vert. Pour le moment, il allait profiter de cette chaleur et de la vue qu’il avait enfin sur ce corps qu’il n’avait pu que deviner sous des vêtements jusque-là. Si ça lui plait ? Nate se demanda comment Anna pouvait seulement se poser une telle question. A qui ça ne plairait pas ? Elle était parfaite. Elle se releva pour exhiber ses sous-vêtements, Nate n’arriva pas à faire autre chose que de hocher bêtement la tête. Bien sûr que ça lui plaisait, elle lui plaisait tout court. Et ça ne fit que se renforcer quand Anna s’installa à califourchon sur Nate. Est-ce que c’étaient des signaux ? Ou qu’elle allait vraiment le torturer sans même s’en rendre compte ? Nate ne tarda pas à avoir sa réponse. A couper le souffle. Il n’avait pas vraiment su quoi dire. Ou quoi faire. Il s’était contenté de rester allongé, savourant les baisers de la rouquine dans son cou. Mais quelque chose clochait. Evidemment. Elle avait besoin d’aide. En fait, elle avait l’air tellement perdue que Nate s’était demandé s’il était seulement possible qu’elle soit vraiment prête. Elle devait simplement avoir la pression. Non seulement c’était sa première fois mais en plus Nate était loin de partager sa situation. Ça devait être doublement flippant. Tendrement, Nate attrapa le visage d’Anna pour déposer un baiser sur son front. Avec toute la délicatesse dont il était capable de faire preuve, il inversa leurs positions pour se retrouver au dessus. « T’as rien besoin de faire, ça va aller. » C’était à son tour de venir dévorer son cou de baisers. Et il remonta ensuite jusqu’à ses lèvres. « Si jamais ça va pas… Dis-le moi et on arrête tout. D’accord ? » Nate n’avait pas le droit à l’erreur. S’il couchait avec Anna, il lui prendrait sa première fois. Ce n’est pas rien, il ne risquait pas de le prendre à la légère.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i won't be your winter (anna)   Jeu 2 Oct - 21:05

nate ∞ anna
C’était le grand moment. Leur grand moment. Si toutefois Anna ne se dégonflait pas encore une fois ! Quelque chose cependant avait changé depuis la dernière fois. Oui, elle était désormais certaine que ses sentiments étaient partagés et ça lui faisait un poids de moins. Elle se sentait… femme et aimée à la fois, ça faisait un bien fou. Bien sûr qu’elle avait peur. Bien sûr qu’Anna était toute timide – même si elle faisait de son mieux pour dépasser ça. Mais c’était un instant magique… Les paroles du beau médecin finirent de la rassurer. La rouquine était désormais persuadée de son choix : avoir attendu vingt ans n’était pas vain, elle n’avait pas fait ça pour rien. C’était à lui qu’elle voulait tout donner, qu’elle voulait s’offrir et avec qui elle allait vivre une – on l’espère – belle histoire d’amour. Anna ne put s’empêcher de rougir lorsque son amoureux ( ? ) inversa leurs positions et qu’il se retrouva au-dessus d’elle. Tout ça c’était nouveau et c’était à la fois stressant et délicieux. Cette proximité… la jeune femme en avait rêvé. Elle hocha timidement la tête. « Ou-oui… mais je… je suis sûre que ça va aller. Mais tu y vas doucement, hein ? » C’était évident qu’il irait doucement. Elle le connaissait maintenant et était certaine que tout serait parfait. Non, Anna ne pensait plus du tout à cette Grace ou même à son ancienne femme. Eux seuls comptaient. Ses mains s’occupèrent timidement de défaire la chemise du beau médecin, prenant peut-être son temps pour repousser l’échéance.

Ce ne fut pas aussi exceptionnel que l’aurait cru Anna. Pas si génial. Et c’était même douloureux. Mais la rouquine était fière d’avoir tenu bon et fière d’avoir pu partager un moment pareil avec le médecin. Elle se sentait plus proche de lui. Pourtant… quelque chose la taraudait. Alors que Nate se remettait doucement lui aussi et qu’ils étaient collés tous les deux, elle se détacha doucement et se tourna pour lui faire dos. C’était… bizarre, comme sensation. Elle attrapa la couverture et s’enroula dedans. Bien sûr qu’elle aurait dû être heureuse ! et elle l’était… mais au lieu de se sentir femme, tout ce que ressentait Anna, c’était un certain dégoût en elle-même. En fait elle ne comprenait pas comment Nate avait pu vouloir d’elle, et surtout elle avait peur de s’être faite avoir. Et s’il ne voulait plus la voir ensuite ? S’il n’avait pas pris de plaisir et que ça l’avait même ennuyé ? Anna ne voulait pas y penser… Mais ne pouvait s’en empêcher. Aussi, quelques larmes coulèrent de ses yeux et la jeune femme fit de son mieux pour les cacher. C’était sans doute le trop plein d’émotions qui ressortaient et un certain soulagement aussi. Même si Anna avait pensé que ce serait génial… elle s’était aussi attendue à ce que ça fasse bien plus mal que ça. « Bonne nuit… » murmura-t-elle tout doucement, si bien qu’il n’était pas certain que Nate l’ait entendue.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i won't be your winter (anna)   Dim 12 Oct - 19:51

Qu’est-ce qu’il restait encore à dire ? Ils s’aiment. Quelque chose les lie l’un à l’autre et ce depuis que Nate a avoué la nature de ses sentiments. Enfin, plutôt, depuis qu’il s’en est rendu compte. Il en avait gâché du temps, il le réalisait seulement maintenant. Dès le départ, il aurait du baisser sa garder. Mais il y avait eu tellement de choses en jeu qu’il n’avait pas osé. Heureusement, tout est bien qui finit bien. Les mots ont laissé place à la tendresse. La passion même. Anne et Nate se découvrent. Attentionné, Nate fait de son mieux pour rendre la chose le plus agréable possible pour la jolie rouquine. Une lenteur et une douceur étudiées qu’il emploie pour la première fois depuis longtemps. Incroyable quand on sait qu’il a passé trois ans sans contact de ce type. Dans tous les sens du terme, ça fait du bien. Nate se sent plus léger, assez en tout cas pour flotter sur un petit nuage. Si bien qu’il ne remarqua même pas qu’Anna était loin de partager le même état d’esprit. Forcément, ils n’étaient pas du tout en train de vivre la même chose. Anna goutait seulement aux plaisirs de la chair et Nate les retrouvait. Et il respectait cela. Raison pour laquelle il ne demanda rien d’autre à Anna que d’être auprès de lui. Il s’occupa de prendre toutes les autres initiatives jusqu’à arriver au point culminant de l’acte. Mon Dieu. Trois ans sans ça. Nate était tout chamboulé. Il avait pris Anna dans ses bras, la serrant contre lui sans un mot. Sa tête était vide, Nate ne faisait que fixer le plafond. Jusqu’à ce qu’Anna s’écarte. Non, ça, ce n’était pas prévu. En tout cas, ce n’était pas comme ça que Nate s’était imaginé la suite des choses. Ils n’allaient pas dormir à un mètre l’un de l’autre après ça tout de même ! Il fallait croire que si, Anna lui souhaite bonne nuit. En fronçant les sourcils, Nate se rapproche de la jeune femme. Il passa ensuite sa tête au-dessus d’elle en écartant ses cheveux de son visage pour les mettre derrière son oreille. C’est là qu’il vit qu’elle pleurait. Aussitôt, la culpabilité l’envahit. Elle n’était pas prête. Il s’était trompé en croyant le contraire et maintenant elle pleurait. Ça lui faisait de la peine. Beaucoup. C’était comme prendre une énorme claque en pleine tronche. Sauf qu’il ne pouvait pas la laisser comme ça. Il prit son petit corps dans ses bras, la serra fort en déposant sa tête dans le creux de son cou. « Qu’est-ce qui ne va pas ? » qu’il finit par demander, un peu à contrecœur. Il avait déjà peur de la réponse. Ça avait forcément un rapport avec ce qu’ils venaient de faire.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i won't be your winter (anna)   Jeu 16 Oct - 14:06

nate ∞ anna
La voix de Nate fit tristement sourire la jolie rouquine. Il était là, contre elle, prêt à s’occuper d’elle. Mais pour combien de temps ? Combien de temps Nate allait-il tolérer sa présence près de lui ? A vrai dire… sans doute que plus rien de tout ça ne serait possible le lendemain quand sa fille reviendrait. Mais elle tâcha de ne pas y penser afin de ne pas pleurer davantage. Anna se laissa aller contre le corps chaud de son amoureux, elle ferma un instant les yeux. Elle hésitait sur sa réponse. En fait, Anna n’était même pas certaine qu’il faille répondre et l’importuner alors qu’ils venaient à peine de partager un moment heureux ensemble. « Oh… rien… » Elle mentait. Ca se voyait, s’entendait, comme si tout son corps criait au mensonge. Anna se retourna finalement afin de pouvoir poser sa tête contre le torse du beau médecin. « Enfin ça va… je… » Elle s’essuya les yeux. « C’était bien. Je regrette pas. Mais j’ai peur… que tu n’aies pas aimé, toi… que tu n’aimes jamais le faire avec moi ou… ou même que ce ne soit que l’histoire d’une fois… » Anna se mordit la lèvre, posa sa main contre le torse nu de Nate. « Je sais que je me pose trop de questions… que… que je devrais pas. » Il lui avait fait une petite déclaration tout à l’heure, après tout. Ca voulait bien dire quelque chose, non ? « Je ne sais pas ce qu’il va se passer demain, quand je devrais rentrer chez moi. Et ça m’effraie. » avoua-t-elle finalement. Anna soupira, ayant réellement l’impression d’être déjà un poids pour l’homme dont elle était amoureuse. Il était temps de grandir… et pourtant, elle n’arrivait à se défaire de ses angoisses de petite fille. Se retrouver seule… devoir quitter le beau prince charmant. Anna releva finalement la tête en direction de Nate, lui adressant une petite moue désolée. Elle embrassa sa mâchoire puis déposa juste brièvement ses lèvres sur les siennes. Elle murmura enfin : « Désolée. Ne pense pas à ce que j’ai dit. Je… dors-bien, Nate… C’était génial avec toi. » Et elle ne mentait pas. Génial dans le sens où ça faisait un bien fou de les savoir si proches, si liés. Si amoureux.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i won't be your winter (anna)   Jeu 30 Oct - 17:11

Nate se sentait bête, il avait l’impression de s’être encore une fois emballé. Qu’est-ce qui pourrait mettre la jolie rouquine dans un tel état autrement ? Il aurait du s’assurer qu’elle était sûre de ce qu’elle faisait, faire tout le speech habituel qu’on sert aux gens qui désirent prendre un tournant aussi important dans leurs vies. Il n’en a rien fait, il n’y a même pas réfléchi. Il a probablement tout gâché sur un coup de tête, une impulsion. Et c’est Anna qui trinquait. La mort dans l’âme, Nate craignait maintenant la réponse de la rouquine. Rien, qu’elle essaya d’abord de lui faire croire. Nate n’empêcha pas un grommèlement de s’échapper de ses lèvres. Pas la peine de le dire, il sait que c’est un mensonge. Et ça l’énerve. Sûrement parce qu’il se sent encore plus impuissant qu’avant. Elle se retourna, posa la tête contre le torse de Nate qui se calma un peu. Elle se lança ensuite dans ses explications, laissant Nate bouche-bée. Comment elle faisait pour penser à tout ça dans des moments pareils ? Nate avait déjà tout oublié des complications de leur relation, ça semblait tellement loin ! Mais Anna venait de lui rappeler et, pour une fois, Nate se sentait capable de trouver les mots. « J’ai aimé. Et si tu le veux bien, ça recommencera. » Ça, c’est fait. On ne pouvait guère être plus clair. Il déposa un baiser sur son front, passa une main dans ses cheveux. A chaque fois un peu plus tendre le Nate, de plus en plus ouvert à cette nouvelle relation. « Tu te poses effectivement trop de questions. Mais c’est normal je pense… Moi aussi. » Il sourit. « Tu rentreras quand tu voudras. Je ne comptais pas te virer d’ici comme une malpropre. » que répond maintenant Nate, amusé. Elle déposa un baiser sur ses lèvres, Nate voyait bien qu’il n’avait pas réussi à rassurer la jeune femme. Alors il l’embrassa à son tour. Tendrement, furtivement. « Et ce n’est qu’un début. Tu dois me croire. » Il enlaça ses doigts avec ceux d’Anna. Si ça ne la rassurait pas au moins un peu, Nate ne saurait plus quoi faire. « Va falloir être patients… Mais ça va le faire. » Et dire que c’était Anna qui essayait de le persuader qu’ils avaient un avenir avant cela. Comme s’ils avaient échangé leurs rôles.
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: i won't be your winter (anna)   Ven 31 Oct - 21:51

nate ∞ anna
Les mots du médecin parvinrent étonnamment à la rassurer entièrement. C’était bien rare qu’elle ne se pose plus de questions mais là… il avait réussi son coup ! Et elle était absolument folle de lui, de tout ce qu’il pouvait lui dire. Depuis le temps qu’elle connaissait Nate, Anna savait parfaitement qu’il ne dirait pas ça sans le penser. Il était sincère, de toute façon ça s’entendait. « Je pensais qu’il faudrait que je parte avant que ta fille n’arrive… » Qu’allait dire la petite si elle voyait Anna au petit matin ? Nate avait raison : elle se posait vraiment trop de questions et ça n’était vraiment pas bon pour elle, pour lui, pour eux. « Mais je suis vraiment contente de savoir que je ne suis pas obligée. Que… que je pourrais revenir aussi. » Elle lui fit un beau sourire amoureux, l’embrassa encore quelques petites fois. Anna n’avait jamais eu la sensation d’être aussi heureuse, elle était bien loin de ce problème d’âge ou de ce que pourrait dire son père. Oh… merde, son père ! Elle grimaça et se redressa juste un peu. « Il faut que je prévienne mon père… lui dire que je passe la nuit chez… chez une amie. » La rouquine était presque certaine de ne pas vexer son amant en disant ça, elle se doutait qu’il ne voulait pas ébruiter cette histoire trop rapidement – surtout auprès de son voisin et ami. Elle se pencha pour attraper son sac et donc son portable puis envoya rapidement un message histoire qu’il ne s’inquiète pas. Elle en profita pour également reprendre ses sous-vêtements et les enfiler, un peu gênée de rester ainsi nue contre lui. Une fois que ce fut fait, elle se reposa contre lui et ferma enfin les yeux. « Je t’aime, sexy médecin. Bonne nuit, fais de beaux rêves. » Et de beaux rêves, elle, elle allait en faire en tout cas ! C’était simple de toute façon : Anna pourrait rester des heures dans ses bras. Sans trop tarder, fatiguée d’autant de choses en une seule soirée, la jeune femme ne tarda pas à s’endormir et passa pour la première fois une nuit avec un homme.
Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: i won't be your winter (anna)   

Revenir en haut Aller en bas
 

i won't be your winter (anna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» i won't be your winter (anna)
» Les belles créations d'Anna
» pommes anna et tian de légumes provençaux (madalton)
» veste mamalila "Allwetterjacke Winter"
» Anna Karina dans une pub pour Monsavon en 1959

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-