AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 Il était une fois [Léonie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Il était une fois [Léonie]   Sam 18 Juin - 13:42

Il était une fois
...
Léonie ✧ Barry  
Les rayons du soleil pénétraient légèrement dans la pièce et venaient caresser mon visage doucereusement. Je clignais des yeux lentement, ressentant alors un léger engourdissement dans le bras droit. Je laissais pivoter ma tête sur le côté afin de découvrir le visage endormi de la jeune Léonie, qui la veille, s'était faufilée dans ma chambre afin de me révéler ses craintes et les sentiments qu'elle éprouvait à mon égard. Après avoir laissé ses lèvres entreprendre un baiser sur les miennes, nous nous étions blottis l'un contre l'autre, attendant le sommeil dans un parfum léger de romance.

Durant la nuit, j'avais pénétré ses rêves, m'efforçant d'obtenir un havre de paix pour préserver son esprit. La jeune fille semblait sereine, se promenant dans une vaste étendue verte, peuplée d'arbres aux enchevêtrements de branches qui filtraient les rayons du soleil rendant ce lieu merveilleusement calme et chaleureux. Les ténèbres étaient loin, il n'y avait qu'elle, son sourire, et moi. Moi tapis dans l'ombre de ce bonheur qui ne durait qu'un temps. Je voulais faire d'elle cette fille qui n'existait que dans ses songes. Je désirais la voir s'épanouir au gré des jours, auprès de Millie, auprès de son frère, auprès de moi.  Et alors que je réalisais que c'était la première fois que les cauchemars ne faisaient pas partis du tableau, un sourire se dessina sur mes lèvres tandis que je caressais les cheveux de la jeune fille, qui retombaient avec douceur sur ses épaules et longeaient mon corps en délicates boucles brunes.

Elle remua légèrement tandis que je sentais la vie regagner son corps endormi, et c'est là que j'aperçu l'heure tardive qui s'affichait sur mon réveil. 7 heures 31 trônait au centre du cadran numérique, et je savais que bientôt, Glenn passerait dans ma chambre afin de me réveiller sans aucune pudeur. Et alors que je me disais cela en mon fort intérieur. J'entendis la porte de ce dernier s'ouvrir brutalement, ses pas se dirigeant dangereusement vers ma porte.

Je dégageais mon bras avec difficulté et alors qu'elle ouvrait des yeux endormis, je m'excusais platement et la poussais hors du lit, entre le matelas et le mur, histoire de la dissimuler aux yeux de mon meilleur ami, qui certainement, ne serait pas favorable à un tel rapprochement entre elle et moi. Et alors qu'elle tombait sur le sol certainement choquée d'un tel réveil sans compassion, Glenn ouvrit la porte en trombe, le regard noir et bougon des mauvais jours. " Qu'est-ce que t'as ? "  Mon ton se voulait attentionné et inquiet vis à vis de mon ami. Il s'avança puis grogna légèrement grommelant des phrases incompréhensibles dont je n'arrivais pas à saisir le sens. " Pas fermé l'oeil. Le p'tit déj est prêt, va réveiller la pucelle. " Je restais sans voix, admirant le visage dur de mon ami, alors qu'il parti de ma chambre, fermant la porte avec un grand fracas. Je me penchais immédiatement vers la cachette de la jeune fille puis me mordis la lèvre " Désolé... " .
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Il était une fois [Léonie]   Lun 20 Juin - 14:03


Il était une fois


Cette sensation de bien-être ne l’avait pas habitée depuis si longtemps qu’elle en avait presque oublié les effets qu’elle pouvait procurer. Voilà longtemps qu’elle ne s’était pas sentie si bien, si apaisée par quelque chose d’aussi simple que la personne d’une autre personne, d’un homme de surcroit. Depuis le viol, elle ne leur faisait plus confiance. Mais Barry c’était différent. Et son frère, c’était autre chose, mais c’était différent également. Barry avait toujours été là, toujours. Il avait toujours pris soin d’elle, et il était…Lui. C’était tout simplement ce qui l’avait fait tomber amoureuse de lui.

Ce fût la première nuit depuis des lustres qu’elle ne fit pas de cauchemars, que son rêve restait simplement un rêve dans lequel flottaient le bonheur et l’amour qu’elle ressentait pour lui. Dans son sommeil comme dans ses rêves, c’est un sourire qui se dessina sur ses lèvres pour illustrer son sentiment du moment : la joie. Elle avait l’impression que rien ne pourrai jamais troubler ce moment précieux, qui n’appartenait qu’à eux. Erreur. En ces moments fragiles, il y a toujours quelque chose qui vient mettre un terme à ce doux moment.

Sans avoir le temps de comprendre ce qu’il lui arrivait, la belle fut tirée de son sommeil d’une bien drôle de façon. Encore à moitié endormir elle commença à émerger lorsque Barry récupéra son bras, certainement endoloris si elle avait passé la nuit ainsi. Elle s’apprêta à lui dire bonjour et fut finalement balancée hors du lit, dans le recoin entre le mur et le meuble. Elle mit quelques secondes à retrouver ses esprits, juste assez pour entendre la porte s’ouvrir et la voix de Barry s’élever dans la pièce, juste avant celle de son frère qui, semblait-il, n’avait pas dormi de la nuit.

Ce ne fût que lorsque la porte se referma sans délicatesse aucune que le visage de Barry apparut au-dessus de sa tête. Il se mordit la lèvre, s’excusa. Et Léonie se demanda encore ce qu’il s’était passé lorsqu’elle se redressa, massant son coude qui avait amortis sa chute. Elle grimaça doucement. « Pourquoi tu ne voulais pas qu’il me voit ? » demanda-t-elle simplement avant de s’asseoir sur le bord du lit, collée contre lui, et de poser sa tête sur son épaule. « Il finira par l’apprendre, tu sais… »

Il s’agissait de son grand frère après tout, et ils vivaient ensembles, avec Millie. Non seulement cela serait dur de lui cacher, mais en plus, Léonie, l’innocente et douce Léonie, ne comprenait pas pourquoi elle devait lui cacher. Dans ses yeux d’ignorante, elle  était simplement persuadée que son frère serait ravi pour elle. Ravi de savoir qu’elle se sentait de nouveau bien avec quelqu’un. Elle était loin, si loin de la réalité. Et encore plus loin de se douter de la nature de ses cauchemars, du rôle que son frère pouvait y jouer.



AVENGEDINCHAINS

Revenir en haut Aller en bas

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Re: Il était une fois [Léonie]   Dim 10 Juil - 10:59

Il était une fois
...
Léonie ✧ Barry  
Lorsqu'elle émergea de sa cachette, elle me posa la question que je redoutais. Pensait-elle que j'avais honte d'elle ? Ce n'était pas le cas. Disons juste, que j'essayais juste de ne pas mettre en rogne mon ami. Nous étions un groupe, je ne tenais pas à ce qu'il éclate en deux camps, où les filles devraient creuser une tranchée entre nous pour se protéger de la colère du garçon. Je me mettais à genoux sur le matelas afin d'aider la jeune fille à remettre sur ses pieds et sur le lit, puis m'assis machinalement afin de pouvoir discuter de ce qu'il s'était passé la veille. Je ne tenais ni à froisser Léonie, ni à froisser Glenn. Je savais juste que j'aimais Léonie, et que j'aimais Glenn comme un frère. C'est alors qu'elle m'annonça qu'il finirait par l'apprendre. Je me pinçais les lèvres, c'était vrai, il finirait bien par l'apprendre. Cependant, ce jour là, j'espérais que nous aurions fini avec la coloc, qu'il serait dans un appartement, en couple probablement avec la blonde parce qu'il fallait se l'avouer, ils étaient faits l'un pour l'autre, ça, je l'avais compris lorsque je m'étais mis à sortir avec la blonde. Et moi, j'aurais avoué la vérité à Glenn lorsque le moment aurait été propice. Lorsqu'il ne serait pas apte à entendre sa petite soeur avoir des nuits d'amour enflammées avec son meilleur ami.
" C'est plus compliqué qu'ça. "

En effet, c'était bien plus compliqué. Le fait était que Glenn avait une part d'ombre en lui, une sorte de côté étrange qui ne semblait pas naturelle. Glenn n'avait jamais été super joyeux, il avait toujours eu ce côté négatif qui faisait son charme et sa personnalité si à part. Mais quelques fois, il y avait bien plus. Une part de colère qui ne ressortait que rarement. Je l'avais vu une seule fois dans ma vie... ce côté là. Elle était apparue lorsque j'avais arraché la blonde à lui. Alors que nous nous étions promis de ne pas se battre pour elle, de ne pas l'avoir, pour notre amitié. Et par la suite, nous nous étions promis que plus jamais, nous ne toucherions une fille qui nous était proche, nous avions fait une liste, allant de nos mères, à Millie. Léonie, en faisait partie. " Y'a des règles entre nous qui remontent à longtemps. " Encore une fois, j'avais failli à ma promesse. Je n'étais pas quelqu'un de bien en réalité. Je n'étais pas quelqu'un en qui l'on pouvait avoir vraiment confiance. Je le pensais sincèrement. J'étais faible.

Je me passais la main sur le visage lentement, pour tout dire, je ne tenais pas à penser à cela. Léonie ne savait pas grand chose de tout cela, elle ne savait pas ce qu'il s'était autrefois produit entre nous. Je prenais la main fragile de la jeune fille. " Et toi, qu'est-ce que tu veux ? "
© Starseed
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Il était une fois [Léonie]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il était une fois [Léonie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il était une fois [Léonie]
» Il était une fois le Pas de Calais libéré 2014
» Il était une fois ,une fleur
» Il était une fois le Pas de Calais libéré 2015 (Souchez)
» il était une fois.....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-