AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 Fiançailles arrangées [Jade & Louis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

soldat

avatar




Devil is here.
INSCRIT DEPUIS LE : 22/09/2016
MESSAGES : 347
POINTS : 1587



MessageSujet: Fiançailles arrangées [Jade & Louis]   Dim 12 Aoû - 19:01


Fiançailles arrangées

Jade & Louis


« Nous allons entamer la procédure d’atterrissage, nous demandons de bien vouloir attacher vos ceintures. »

Pour la première fois de ma vie, je me sens vraiment en danger. Il y a une semaine, j’ai eu cet appel. Père n’appelle jamais. Il m’envoie parfois un mail, pour me tenir à jour sur les affaires familiales et s’enquérir de ma carrière. Mais cette fois il a appelé. J’ai su, quand son numéro s’est affiché sur mon écran de téléphone, que j’allais droit vers des problèmes. Il m’a sommé de rentrer aussi rapidement que possible et ce, sans explications, certainement pour ne pas me laisser la possibilité de changer d’avis. J’ai annulé toutes mes consultations pour urgence familiale et j’ai pris un billet pour le premier avion que j’ai trouvé à destination de Pyongyang. Autant dire que ça n’avait pas été aisé. Rare sont ceux qui veulent se risquer en Corée du nord. Cela faisait longtemps que je n’avais pas redouté les retrouvailles familiales. J’ai le ventre serré. Je ne sais plus si c’est dû à l’avion ou au stress de découvrir ce qui m’attend.

Pour la première fois, je n’ai aucune idée de ce qui m’attend. Je n’ai aucun moyen de me préparer et ça me met hors de moi. Y a-t-il eu un décès ? Alors pourquoi faire autant de mystères ? Je ne vois pas ce qui pourrait être arrivé d’autre de si important qui exige ma présence. La seule consolation que j’ai, c’est de retrouver Mère, et probablement Kyong Hee et Yung Jae, mes aînés. Eux sont sagement revenus en Corée pour travailler dans l’hôpital familial. Je dois avouer que cela m’attristerait s’il leur était arrivé quelque chose. Nous n’échangeons plus depuis quelques années, mais il arrive à Mère de m’envoyer des nouvelles de chacun également.

***

Une étreinte maternelle. Je la laisse faire. Si ça peut lui faire plaisir. Une poignée de main avec mon Père et mon frère. Une brève embrassade avec ma sœur. Chacun me regarde avec un sourire. Mais, il n’y a aucune chaleur. Peut-être juste dans celui de ma mère. Je suis dans l’attente. Personne ne parle d’autre choses que de banalités. Les affaires de la famille vont bien. Les membres de la famille vont bien. Personne n’est mort. Mais alors diantre pourquoi suis-je ici ?! Je ne pose pas la question. La réponse tombera quand Père l’aura décidé. Cela a toujours été comme ça. Même si ma patience a été mise à rude épreuve ces derniers jours, je ne lâche pas. Cela ne va pas tarder. La bombe va exploser sous peu.

« Pardon ? »
« Demain tu rencontres ta fiancée fils. »

La mâchoire m’en tomberait si j’osais laisser paraître quoi que ce soit devant Père. Je le regarde avec des yeux ronds pourtant. J’ai vraiment le sentiment d’avoir été pris en traître. Il me regarde avec satisfaction. Je m’attendais à tout, sauf à ça. Et pourtant, j’aurais dû. J’ai eu trente-et-un ans. J’aurais dû m’attendre à ça. Les mœurs occidentales m’ont fait oublier les traditions coréennes et mon éloignement de la famille m’a fait croire à une liberté certaine. Belle illusion. Je serre les poings sous la table. Il est hors de question que je subisse une greluche de la haute. Hors de question que je laisse quelqu’un d’autre entrer dans mon intimité ! Pourtant, je n’ai pas le choix. Si elle plait à Père, alors, elle sera ma fiancée que je le veuille ou non.

***

C’est la mort dans l’âme que je me prépare aujourd’hui. Il est onze heures et nos deux familles se rejoignent dans le restaurant le plus chic de la ville pour la rencontre. Je n’ai pas le droit à l’erreur devant Père si je veux qu’il me laisse repartir à Manchester. Après tout, ce sont des fiançailles, elle va sûrement rester ici jusqu’au mariage. Avec un peu de chance, je ne lui plairais pas, et alors, elle repartira chez elle et ce sera tant mieux ! Si ça vient d’elle… Père ne m’en tiendra pas rigueur. J’essaie de mon convaincre que ce n’est qu’un moment particulièrement désagréable à passer. Je n’arrive pas à me faire à l’idée de me marier. Je n’ai jamais eu de femme dans ma vie, ni dans mon lit. Je blêmis. Qui dit épouse, dit devoir faire des enfants. Je n’ai jamais…je ne veux pas. Erf…je secoue la tête pour oublier ces pensées. Chaque problème en son temps. Je trouverais bien le moyen de la faire fuir, refuser ces fiançailles, même si Père semble persuadé qu’elles auront bel et bien lieu aujourd’hui.

Nous arrivons sur les lieux en avance de dix minutes. On nous fait monter jusqu’à notre salle privatisée et mon visage se ferme directement lorsque je remarque la décoration de la table. J’en ai des frissons d’horreur. Trop de fleurs, trop de symboles d’amour. Alors que soyons honnêtes, c’est une chose que nous ne connaissons pas dans la famille. L’amour ? Non, nous faisons tout par convenance. Par intérêt. C’est ce que je dois me dire. Dans mon intérêt personnel je dois satisfaire celui de mon Père. Alors j’essaie une expression plus avenante au moment où la famille de mon fardeau futur est annoncée à son tour. J’ai eu un briefing sur la jeune femme dans les grandes lignes, mais aucune photo. Mon rythme cardiaque s’accélère sous l’angoisse alors que la porte s’ouvre. Je m’en fiche qu’elle soit belle ou non. J’ai peur qu’elle soit trop intelligente surtout. Si je dois épouser une femme, je ne veux pas qu’elle me mette de bâtons dans les roues. Hee-Jin, soit une idiote que je pourrais manipuler s’il te plait.
MademoizelleZ

_________________
« You've got no place to hide. ♪ »∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴

∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴∴« And I'm feeling like a villain, got a hunger inside. ♫ »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

libre

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 08/08/2018
MESSAGES : 39
POINTS : 235



MessageSujet: Re: Fiançailles arrangées [Jade & Louis]   Lun 13 Aoû - 13:03



Fiançailles
Arrangées
Hee-jin n'était pas tout à fait ravie de se retrouver en Corée du Nord. Tout d'abord parce que c'était de la folie : quand son père lui avait dit qu'il avait trouvé un bon parti, elle n'aurait jamais imaginé quelqu'un du Nord pouvait être considéré comme un bon parti, mais elle voyait à présent à quel point c'était politique. Les Heo avaient apparemment une assez bonne relation avec le Parti du Travail et le Comité de Réunification Pacifique de la Patrie pour faire en sorte que la famille Sunwoo puisse entrer sans trop de problèmes au Nord - alors qu'ils venaient bien du Sud. Il était également évident pour Hee-jin que son père avait dû graisser la patte à quelques personnes du Ministère de l'Unification pour qu'on leur permette de traverser la frontière tout court. Son père n'avait donc pas complètement perdu la tête.
Cependant, Hee-jin avait bien d'autres choses à faire. Avec l'ouverture de la nouvelle branche occidentale de S-Group en Angleterre, elle avait d'autres chats à fouetter - parfois littéralement selon les employés - que d'essayer de se marier. Après tout ce n'est pas comme si elle était vieille, et en tant qu'héritière unique de l'ensemble de la fortune Sunwoo et de l'entreprise, ce n'est pas comme si sa valeur allait baisser plus elle vieillissait. La jeune ingénieure n'avait pas besoin d'un mari, surtout si il respectait les valeurs du Parti du Travail coréen. Ça ne ferait que pour un mariage très ennuyeux.
Mais pour voir Ga-eul tirer la tête qu'elle avait, Hee-jin était prête à quelques sacrifices, en fin de compte. C'est tout de moins ce qu'elle se disait, assise face à sa mère dans la voiture.

La jeune femme ne pouvait pas se retenir alors de sourire -sourire qui lui fût renvoyé par son père, probablement soulagé de ne plus la voir bouder quelque peut leur départ de Séoul ce matin. Elle avait beau avoir accepté ce rendez-vous de fiançailles - pour son père et parce qu'emmerder sa mère, ça faisait toujours plaisir - il était évident que pour l'instant, elle avait l'intention de refuser cette proposition. Il avait beau être psychothérapeute et habiter en Angleterre, cela ne voulait rien dire.

Enfin arrivés au restaurant, leur chauffeur les fit sortir en vitesse et rentrer dans l'établissement, probablement pour qu'ils évitent de trop regarder aux alentours, même si Pyongyang était réputée pour être plus propre et la plus développée dans la Corée du Nord. Ou alors pour qu'on évite de les voir. Car quand bien même Hee-jin et sa mère étaient toutes deux habillées de façon très modeste, avec des chemisiers en soie et des robes en tailleurs, cela ne suivait absolument pas la mode du Nord - qui, si vous lui demandez son avis, avait quelque dizaines d'années de retard.
L'hôtesse les accueille avec un sourire manufacturé et plus que forcé, son regard les juge. Hee-jin lui rend simplement son sourire, repoussant sa tresse vers son épaule, et suit sa mère qui a pris les devants, son père fermant la marche - après tout elle est aujourd'hui la marchandise à présenter. Elle connaît bien son rôle, de jouer la jeune fille timide et discrète. Son père croira qu'elle est simplement troublée par celui qui sera son fiancé si elle accepte ces fiançailles, et Ga-eul y verra un autre de ses jeux malsains. À ce niveau ce sera plus une manière pour elle de découvrir qui est vraiment Heo Ji-yong.
En entrant dans la salle, Hee-jin s'arrête pendant une seconde - presque choquée par l'ensemble de fleurs tout autour de la pièce et sur la table. C'est tellement kitsch, ça lui donnerait presque envie de vomir. Mais elle se reprend rapidement avec un resplendissant sourire et dit sur un ton jovial:
« Regarde, mère ! N'est-ce pas un adorable arrangement floral ? »
Elle rigolerait presque du sourire forcé de sa mère, tant il ressemble vraiment à une grimace. Au moins, elle n'est pas la seule personne dégoûtée par toutes ces fleurs.

Une fois l'ensemble des participants à cette farce dans la pièce, la famille Heo et Sunwoo se présentent tour à tour, Hee-jin souriant et inclinant son corps ou sa tête lorsque nécessaire, et tout le monde prend enfin place à la table. Hee-jin est bien évidemment en face de Ji-yong, et elle prend une position plus modeste et timide qu'elle en aurait l'habitude. C'est surtout pour pouvoir discrètement observer le jeune homme qui lui fait face, tout en faisant passer cela pour de l'innocente curiosité d'une jeune femme naïve, qui regarderait simplement d'entre ces cils son futur mari n'osant pas l'observer directement. Ses parents discutent avec les Heo, la laissant converser comme bon lui semble avec l'homme en fasse d'elle - son père a confiance en elle après tout.
Ji-yong a l'air d'avoir environ son âge, peut-être quelque plus âgé, et physiquement fait partie de ce qui lui plaît chez un homme. Ses yeux semblent vifs et intelligents, mais comme il est bien souvent le cas chez les médecins, cela ne veut souvent rien dire d'autre que d'avoir trop d'arrogance. Après tout, elle en a mangé des rêves de médecins.

« Heo Ji-yong, on m'a dit que vous étiez psychiatre ? »
Si la jeune femme se trompe dans son travail, c'est pour une raison simple : elle veut voir sa réaction. Va-t-il s'énerver ? Ou alors la sermonner sur les différences entre la psychiatrie et la psychothérapie ? Va-t-il la laisser dans une fausse conception de ce qu'il fait ?
Si d'entrée de jeux, Ji-yong la croit stupide, tout ceci ne sera que plus simple.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Fiançailles arrangées [Jade & Louis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bague de fiançailles : traditions et coutumes
» La plus belle bague de fiançailles du 5 avril au 26 avril 2013
» CHAUMET - collection frissons - photos
» mon mariage
» Jodie Foster

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: manchester :: Reste du Monde.-