AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ღ N'hésitez plus, et venez nous rejoindre ! Place garantie pour tout le monde ♥️
» pour «

Partagez | 
 

 Tel est pris qui croyait prendre - Emma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

avatar
Invité



MessageSujet: Tel est pris qui croyait prendre - Emma   Sam 25 Juin - 19:17



Tel est pris qui croyait prendre

Emma C. Rosebury


A chaque fois que je me rapproche de mon but, il s'éloigne davantage. L'assassin de Lucy est à Manchester, et pourtant je ne parviens pas le trouver. Depuis quatre ans il demeure insaisissable. C'est tellement frustrant, cette légère longueur d'avance qu'il garde sur moi. Comment parvenir à venger ma soeur ?

Je ne voyais actuellement qu'une solution. J'avais toujours évité d'en arriver là, seulement aujourd'hui l'homme que je traquais ne me laissait plus réellement le choix. Il fallait que quelqu'un me vienne en aide pour le retrouver. J'étais déchiré de me résoudre à cela. Depuis la mort de Lucy, j'étais seul face à mon objectif. Maintenant je devais accepter de partager mon désir de vengeance.

C'était une décision difficile à prendre, et lourde en conséquences. Je n'avais plus l'habitude d'accorder ma confiance, et voilà que je devais exposer à une personne ce qui était devenu le but de ma vie. Il fallait que je choisisse la bonne personne, l'erreur de m'était pas permise.

J'avais vu Emma sortir du poste de police il y a six jours. C'est là-bas qu'elle travaillait. J'appris en me renseignant à son sujet qu'elle avait le titre d'inspecteur. C'était parfait. J'avais besoin de quelqu'un qui disposait de ressources que je ne possédais pas. Alors quoi de mieux qu'un inspecteur de police ?

Cela faisait six jours que j'espionnais la jeune femme. Enfin, espionner... N'allons pas jusque là, c'est un mot un peu fort. Disons juste que je cherchais à mieux la connaitre sans qu'elle ne sache mon existence. Oui bon d'accord, je l'espionnais. Ce n'était pas par désir malsain ou pervers, et je n'y prenais pas de plaisir. Quoi que, plus j'en apprenais sur Emma, et plus elle m'intriguait. Mais je voulais avant tout savoir si elle était la personne sur laquelle je pourrais compter.

Emma était au centre ville aujourd'hui. Un café à la main, un journal dans l'autre, je la suivais depuis une bonne demi-heure. Le journal datait d'il y a deux jours. Il n'était qu'une diversion après tout. Un papier tomba de la veste de la jeune femme. Il glissa par terre sans qu'elle ne s'en aperçoive. Dans la rue, personne ne réagit, chacun était trop absorbé par sa petite vie. Je le ramassais et rattrapais Emma.

- Excusez-vous moi ! Vous... Vous avez perdu ceci

Je lui tendais le papier, assez perturbé de me retrouver en contact direct avec la femme que je regardais de loin depuis près d'une semaine.
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas

ignorant

avatar



INSCRIT DEPUIS LE : 30/12/2014
MESSAGES : 1321
POINTS : 5829



MessageSujet: Re: Tel est pris qui croyait prendre - Emma   Ven 1 Juil - 21:38



   
   Luke & Emma
   Tel est pris qui croyait prendre

E
n sortant du pressing, je poussai un petit soupir. C’était la deuxième veste que j’emmenais chez eux ces deux dernières semaines. J’avais beau travailler à la ville, je n’arrivais toujours pas à garder mes vestes propres plus de quelques jours. Mère aurait été là, elle aurait été consternée de me voir dépenser autant d’argent dans les frais de pressing. Old school jusqu’au bout, ma chère mère ne concevait pas que l’on payait pour des choses que l’on pouvait faire soi-même. De même qu’elle aurait été au comble du désespoir que de me voir me nourrir exclusivement chez Shin. Je considérais ce dernier comme étant mon cantinier particulier. Je pouvais débarquer à n’importe quelle heure du jour et de la nuit qu’il aurait toujours de quoi me nourrir. Un vrai frigo ambulant que j’adorai. Avec lui et ses taquineries, j’avais l’impression de me retrouver à la maison.

Je marchais donc avec mon éternel caramel macchiatto à la main quand je perçu un mouvement derrière moi. Mon admirateur secret était là. Cela me faisait sourire. J’avais pour habitude de jauger les gens du premier coup d’œil et lui je l’avais catalogué dans les cas inoffensifs. Et puis avouons le, c’était plutôt flatteur. Je le laissai donc venir et décidai de lui laisser une petite chance de m’aborder pour voir exactement ce qu’il voulait. Je n’avais ni le temps ni l’envie de me lancer dans une aventure mais c’était assez agréable d’être au centre de l’attention. Je fis donc exprès de laisser tomber le reçu pour voir si il allait tenter sa chance.

Heureusement que mes frères n’étaient pas là. Ollie et Andy auraient été ravis d’assister à la scène avant d’aller faire passer un véritable interrogatoire à l’homme qui osait parler à leur petite sœur. Avec de tels énergumènes comme frères, pas étonnant que je n’ai pas eu de vraies relations. Bon d’accord, j’y étais aussi pour beaucoup. Personne n’avait encore réussi l’exploit de me détourner de mon travail ne serait-ce que cinq minutes. Un peu exagéré ? Bon okay, plus d’une journée. Et tant que je n’aurais pas acquis une véritable place au sein de la police de Manchester, cet état de fait n’allait pas changer.

Comme prévu, il vint me trouver pour me redonner le papier. De près, il n’était pas moche à regarder. Des cheveux blonds – un peu trop longs à mon gout – encadraient un visage aux traits fermes et mon admirateur secret avait de très beaux yeux bleus. D’autres yeux couleurs azurs me vinrent en tête. Image que je repoussais aussi sec. Reprenant mon bien, je lui fis un petit sourire et lui dis

« Je vous remercie… »

Un petit regard plus tard et je rajoutai avec un peu de malice dans la voix en désignant son journal

« Vous n’êtes pas un peu en retard ? »

WILDBIRD
 

_________________
Cause in the daylight we'll be on our own.
When virtue and modesty enlighten her charms, the lustre of a beautiful woman is brighter than the stars of heaven, and the influence of her power it is in vain to resist.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Tel est pris qui croyait prendre - Emma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le sevrage, comment doit-on s'y prendre?
» MONSIEUR LE DG: enlevez le mépris de l'agent d'exécution
» Prendre la parole en public
» Emma râle !
» Emma de Normandie de Stéphane William Gondoin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
POUR UN REVE :: RP’s.-